Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura]

Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 0:23
Les choses commençaient à s'accélérer. J'étais excité depuis quelques jours, car je venais d'avoir ma première mission en coopération avec le Kyuubu. C'était le signe que je commençais à être reconnu pour ma valeur et que mon nom commençait à être connu au sein des dirigeants du village. J'avais reçu il y a quelques jours une convocation pour une mission relativement basique qui devrait se dérouler correctement. Bien sûr, nous étions du matin, il fallait donc que je me lève tôt, car je devais d'abord aller au sein des quartiers généraux du Kyuubu pour y recevoir mon affectation.

C'était comme effectuer une mission en tant que membre du Kyuubu, je côtoierais alors des membres confirmés de l'organisation. Je sentais que c'était le moment ou jamais de performer et de me faire remarquer, mais je devais faire les choses correctement et surtout efficacement. Je ne pouvais pas faillir, je ressentais comme une pression, mais c'était une pression très agréable. J'étais cependant très confiant et sûr de moi, c'est d'ailleurs pour cela que j'étais très excité.

Les premiers rayons venaient à peine de se dessiner à l'horizon, je venais tout juste de franchir le palier de ma porte. Les lumières des lampadaires éclairaient mon visage, tandis que je me retournais pour fermer ma porte. Je partis alors en direction du QG, là où je devais aller afin de commencer ma mission. Je n'avais aucune information concernant le déroulé de cette mission, je ne savais pas comment fonctionne les tours de garde dans ce contexte d'état d'urgence. J'espérais que j'allais être formé avant de commencer.

Arrivé sur les lieux, j'assistais au discours de notre supérieur hiérarchique, un lieutenant. Des dizaines de Kumojines étaient présents et écoutaient le chef. Il nous fit un rapide compte-rendu de ce qui s'était passé depuis la dernière garde, nous rappela le contexte de notre mission, de nous fit part de nos obligations. Il émettra ensuite plusieurs recommandations aux différentes équipes en fonction de leur lieux d'affectation, certaines plus contraignantes que d'autres en fonction de la sensibilité et du risque d'attaques sur ces zones. J'étais affecté dans une zone sensible et stratégique avec des Shinobi de Kyuubu et une autre externe.

"Kotetsu Teiko, Okita Sakura ? Voici vos affectations et voici votre équipement. Allez-y et présentez-vous au chef du Shidan, vous trouverez son nom ici. Il vous dira dans quel secteur vous allez être affecté. C'est compris ?"

"Bien reçu !"

Nous partîmes alors en direction de la place commerçant du village. Relativement grande, elle est divisée en plusieurs secteurs pour faciliter le quadrillage. Nous avions également reçu une radio comme moyen de communication pour recevoir les ordres et les alertes en direct des supérieurs.

@Okita Sakura
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 11:01
Ordre de mission:
 

Veiller sur le poumon du village

Une nouvelle mission, Sakura était plutôt sollicitée ces derniers temps et cela la satisfaisait beaucoup. La Onna-bugeisha avait besoin de mission, de travailler et gagner son salaire afin de subvenir aux besoins de sa mère. La jeune rosâtre se pliait en quatre pour y parvenir et avoir de quoi acheter des médicaments afin que la visite d’aide-soignante à la maison. Heureusement, sa petite sœur qui est également Genin à Kumo, aidait pas mal de son côté pour ne pas laisser l’ainée tout gérer. Après tout, Mizuki n’était pas contre de l’aide de ses filles tant qu’elles le faisaient ensemble pour ne pas se priver toutes les deux, d’une vie normale. Faire des missions et progresser, c’était l’unique objectif pour la bretteuse afin d’aider sa mère. La Okita avait reçu un ordre de mission de la part du Kyuubu et cela l’avait bien surpris. Elle ne s’attendait pas à ce que l’unité spéciale qui contrôlait la sécurité du village puisse lui envoyer un tel parchemin. Pour la kunoichi des nuages, c’était un honneur de servir leur intérêt et avoir un pas pour entrer un jour dans cette unité. Pour cela, elle devait faire bonne figure et être elle-même. Garder son calme et ne pas se laisser envahir par l’excitation d’une telle proposition. Intègre comme toujours, elle rester sereine à l’idée de s’y rendre et se prépare mentalement avec une séance de méditation pour renforcer ses sens et son esprit.

Selon le contenu du parchemin, la mission ne sera pas très compliquée en soi ni trop dangereux à réaliser. Il fallait faire des tours de garde au sein de Kumo, cela dit, elle aura plus de détails quand elle sera au quartier général du Kyuubu. Dans un sens, ça l’arrangeait un peu que ce ne sont pas trop dangereuses pour sa vie ni celle de qui ce soit d’ailleurs. En ce moment, elle multipliait les blessures vis-à-vis d’entraînements et de quelques missions. Une qui ne nécessitait pas d’être trop blessé, cela lui arrangeait bien. De plus, elle devait se rendre très tôt là-bas, vu que ses heures de gardes sont les matinées. Sa tenue de samouraï, c’est-à-dire, son kimono de combat, une tenue légère afin de favoriser ses mouvements en combat. Son bandeau à son bras gauche, un ruban sur la tête en forme d’oreille de lapin, ses sandales ainsi que Benihime, son katana et Muramasa, son wakizashi a la ceinture. Ainsi, elle était prête pour se rendre sur le lieu de rendez-vous. Cela dit, Sayuri a eu la même mission qu’elle, mais son tour de garde est l’après-midi et elle doit se rendre là-bas en fin de matinée. À présent, la jeune femme pouvait marcher dans les rues de Kumo, qui semblait bien vide pour le moment. Quelques commerces commencent, cependant, à ouvrir et à se mettre au boulot avant l’arrivée des clients. Après quelques minutes de marche, la Onna-bugeisha arrive au commissariat principal de la Kyuubu. Elle s’adresse à un officier pour lui donner la raison de sa présence et ce dernier lui indique le chemin à prendre. Sans perdre un instant, elle se trouve dans un lieu avec plusieurs ninjas des nuages et un lieutenant qui allait commencer à prendre la parole.

Le lieutenant fait un discours afin de rappeler leur obligation et l’importance même, d’un tour de garde au sein du village. Si certains pensent que ce n’est qu’un boulot ennuyant et sans intérêt, l’homme imposant dit tout le contraire. Bien sûr, il sait très bien que ça peut être ennuyant si rien ne se passe, mais ça, c’est rare quand il n’y a rien de spécial qui ne nécessite pas d’intervenir. Kumo est en état d’urgence, depuis la dernière garde, il fallait être prudent et observateur. De plus, ils avaient l’autorisation d’intervenir, peu importe le problème afin d’éviter que cela empire et que ça ne gêne pas la vie au sein de la cité. Après sa prise de parole, il donne des recommandations à chaque équipe ainsi que leur affectation pour la matinée, en sachant qu’ils seront remplacés pour la garde de l’après-midi. À présent, c’était à son tour dont il signale le nom ainsi qu’un certain Kotetsu Teiko. La rosâtre se rapproche du lieutenant qui leur offre leur affectation ainsi qu’un équipement afin de les lier temporairement à la Kyuubu. Il devait se rendre sur les lieux et se présenter au chef du Shidan afin de leur donner le lieu où ils seront de garde. « Bien reçu. » Répondit-elle. Le duo partit en direction de la zone commerciale qui est plutôt grande, mine de rien. Vivant à Kumo depuis un moment, elle connaît plutôt bien l’endroit et elle avait déjà fait des missions dans ce secteur et plus récemment, avec Metaru Akagi. Le quartier commercial est divisé en plusieurs secteurs pour un meilleur repérage et une façon de mieux patrouiller sans s’y perdre. De plus, les deux ninjas possèdent des oreillettes afin de communiquer entre eux, s'ils devaient se séparer.

Au loin, Sakura voit une personne avec l’équipement du Kyuubi, au milieu de la principale place commerciale. Sakura regarde son camarade du jour. « Kotetsu-san, je crois que c’est la personne qu’on doit rencontrer. Ne la faisons pas trop attendre. » Dit-elle calmement. La Onna-bugeisha suivit de Teiko se dirigent vers l’individu. « Bonjour, nous sommes les deux ninjas de garde dans ce secteur pour la matinée. Je suis Okita Sakura, Genin de Kumo. Enchantée. Êtes-vous le chef du Shidan ? » Demande-t-elle avant de laisser Teiko se présenter. La femme qui les attendait, laisse Teiko prendre la parole avant de leur adresser la parole. « Bien le bonjour, je me nomme Nara Setsuna, officier du Kyuubu. Je ne suis donc pas le chef du Shidan. Malheureusement, ce dernier est occupé ailleurs et donc, on m’a chargé de vous donner les consignes de votre mission, qui n’a rien de compliqué. » Dit-elle avec un léger sourire. « Comme mon collègue au commissariat a dû vous le dire, votre mission consiste à patrouiller dans Kumo afin de surveiller si rien ne se passe et d’intervenir pour régler divers problèmes, de manière correcte. Pour vous deux, votre ronde se fera sur la place commerçante toute la matinée jusqu’à ce que vous soyez remplacé. En cas de problème mineur, il sera de votre ressort d’intervenir le régler professionnellement et donc, n’utilisez pas vos armes ou techniques pour régler ces soucis, si ce n’est pas nécessaire. Je voudrais un rapport détailler de chaque problème que vous rencontrez et la manière dont vous avez réglé cela. En cas de problème plus important, je souhaiterais que vous en référiez à la police du village donc à moi ou à l’un de mes collègues. Cela dit, je possède une oreillette comme vous donc vous pourriez me joindre si nécessaire. À la fin de la semaine, car oui, votre patrouille matinale se déroulera toute une semaine, je veux un rapport final de votre expérience que je donnerai à mes supérieurs. Est-ce compris ? Des questions ? Si oui, posez-les maintenant sinon, vous pouvez y aller. »

Nara Setsuna avait bien tout dit et au moins, ils savaient qu’en cas de gros souci, il devait se tourner vers la police du village. En gros, il n’avait pas la même autorité qu’un véritable membre du Kyuubu pour tout ce qui touche à des problèmes importants. Or, ils avaient l’autorisation d’intervenir en cas de problèmes mineurs et c’était déjà bien, ça évitera d’être inutile. De plus, la Nara sera à l’oreillette afin d’être contacté rapidement, s’ils rencontrent un souci durant leur mission. Fûjin secoue la tête calmement. « Je n’ai pas de questions, Setsuna-dono. Merci pour les consignes et recommandations pour la mission. On fera de notre mieux pour ne pas vous décevoir. » Dit-elle avant de laisser Teiko prendre la parole. Selon sa prise de parole, ils iront tout de suite en patrouille ou elle attendra que ce dernier ait des réponses à ses questions. En espérant qu’il n’en a pas afin de se mettre tout de suite au travail.



_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Ven 24 Sep 2021 - 1:28
La kunoichi qui m'accompagnait avait la panoplie complète d'une guerrière samourai mais avec un visage angélique. Tenue claire et cheveux roses, elle paraissait presque paisible, agréable et calme au premier regard. Je pouvais m'attendre, si je me contentais de la juger strictement à partir de son enveloppe extérieure, à une gamine apeurée qu'il faudra régulièrement sauver et rassurée. Cependant, peut-être en raison de son équipement, mais elle dégageait quelque chose de rassurant. Je ne la connaissais pas, mais je me doutais qu'elle ne devait pas être n'importe qui. Okita Sakura, d'après ce que j'avais compris.

D'ailleurs, elle ne semblait pas avoir bien compris mon prénom puisqu'elle m'appelait par mon nom de famille. De toute façon, cela ne me dérangeait pas tant qu'elle mettait du respect sur moi, le reste ne serait que détail. Elle semblait relativement vive, elle avait déjà repéré la personne que nous étions supposés rencontrés parmi les Shinobi qui étaient présents. Elle prit même des initiatives en parlant au nom de notre groupe. Comme quoi, j'avais eu raison de ne pas m'arrêter strictement à son paraître.

Le chef n'était pas là, c'est donc un officier qui a pris le relai. Il nous expliqua brièvement la mission. Tout était clair, nous n'étions que des sous-fifres. La mission était tout à fait basique, nous n'étions pas aptes à intervenir sur des grosses affaires, mais nous devions gérer les petites altercations. Autant dire qu'on ne servait à rien à part observer. Nous étions les yeux et leurs oreilles là où ils ne se trouvaient pas. Après tout, on ne pouvait pas s'attendre à quelque chose de bien différent. Nous étions missionnés sur une tâche de Kyuubu sans en faire partie, c'est déjà une chance d'être là. Je ne comptais pas cracher dans la soupe, j'étais déjà bien content de faire ce travail et je comptais le mener à bien.

"Tout est clair pour moi aussi !"

"Dispersion !" - S'écria-t-il ensuite comme pour lancer le début de cette garde qui s'annoncera... longue. Bien sûr, après avoir reçu nos affectations, nous devions nous organiser pour pouvoir surveiller à deux. C'est pourquoi, nous nous mîmes d'abord sur un toit surplombant l'axe principal. Nous étions chargés de la surveillance d'un petit quartier jonchant la route principale de la place du commerce du village. C'est une zone très dynamique et très surveillée, car chaque équipe qui se voyait un quartier adjacent, c'est-à-dire ayant une embouchure sur cette rue, devait aussi surveiller une parcelle de cette dernière.

"Il faudrait faire un rapide repérage avant de commencer ensuite, on se placera en conséquence en fonction des zones à risque. Il faudra bien surveiller la grande avenue, car c'est là où il y a le plus de monde, donc plus de risques d'attaques. De l'autre côté, si nous négligeons les coins écartés, sombres et peu fréquentés, on s'expose à un risque d'infiltration ou de créer une zone de non droit dans laquelle nous ne pouvions savoir ce qu'il se passe."

Nous fîmes donc un tour du morceau de quartier que nous devions surveiller, il y avait des magasins relativement et donc à risques, d'autres moins, mais c'est une zone qui est assez loin du centre, mais qui n'est pas reculé pour l'instant. Mais c'est une zone qui est globalement très desservi, car elle offre un accès au cœur de la place commerciale, centre névralgique de l'économie Kumojine et les commerces qui bordent cette place. Il s'agissait donc d'un secteur entouré par d'autres secteurs.

Il nous fallait donc bien délimiter notre zone de travail et nous positionner en fonction de la configuration des autres équipes qui se trouvaient sur des quartiers adjacents. Il n'y avait aucune limite tracé, rien de physique, si ce n'est le nom de quatre boutiques faisant office de points cardinaux. On pouvait donc quadriller la zone en fonction de ces points et délimiter la nôtre. Mais comme deux caméras ne surveillent jamais le même endroit, il ne fallait pas que notre champ de vision empiète sur celui d'une autre équipe.

"On est assez restreint dans nos possibilités. On est au milieu, il y a d'autres secteurs tout autour de nous protégés par d'autres équipes. L'objectif c'est qu'on empiète pas sur celui des autres. Pour être pleinement efficace, il doit y avoir une caméra à chaque endroit et non pas deux qui surveillent la même cible. Avant d'être en duo, nous sommes aussi avec tout le reste de Kyuubu. Il faudra observer comment les équipes s'organisent et nous adapter ensuite."

"Je recommande que l'un de nous se positionnent sur le point le plus haut ici"
- Disais-je en pointant le doigt sur un grand magasin de plusieurs étages surplombant le quartier dont l'entrée se trouvait justement sur l'axe principale.

"La personne ici verra tout, mais n'aura pas une vue à 360°, elle devra donc balayer la zone. Mais la rue derrière se trouve dans le champ de vision d'une autre équipe." - Disais-je en montrant un Shinobi qui surveillait justement l'entrée de notre quartier par cette rue.

"Il n'aura donc pas besoin d'avoir une vue à 360°, mais plutôt à 180° ce qui devient largement faisable, MAIS... Comme toujours dans ce genre d'exercice, en cas de pépin, chaque équipe essayera de mettre la faute sur l'autre. C'est pourquoi, la personne qui s'y trouvera devra tout de même surveiller régulièrement tout autour de lui, il devra donc être très vigilant."

"Il y a deux options pour le deuxième : soit il patrouille à l'intérieur du quartier parmi les civils soit il se pose ici."
- Disais-je en montrant un deuxième lieu sur le toit d'un bâtiment, cette fois beaucoup plus petit, mais excentré de l'autre côté de la première personne.

"Cela lui permettra de voir les zones difficiles à voir par le grand bâtiment. Cette deuxième personne pourra aussi patrouiller, mais s'il part de sa position, cette dernière risque d'être exposé. La dernière option, c'est que nous patrouillons tout les deux à deux endroits opposés et on reste en communication. Certes on sera mobile, on dissuadera et on rassurera la population, mais on créera des zones exposées. A toi de voir, ce qui te paraît le plus censé. Ou si tu as d'autres idées, je suis complètement ouvert, je ne fais que suggérer bien entendu."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 27 Sep 2021 - 11:22
Veiller sur le poumon du village


Dès que Setsuna Nara avait terminé de parler, elle avait demandé s’il y avait des questions à propos de la mission. Pour Sakura, il n’y en avait pas, la Onna-Bugeisha avait compris ce que la Kyuubu attendait d’eux pour cette patrouille et ce qu’elle ainsi que son partenaire devaient faire durant la mission. Là-dessus, tout était clair comme de l’eau de roche. De plus, il en était de même pour Teiko, il n’avait pas de question non plus, ainsi ils pourront vite se mettre à leur mission, sans s’attarder sur des questions. Aucune idée si la Nara n'aurait répondu s’il y avait eu trop de questions, car c’était en soi, une perte de temps sur leur mission. Ainsi, le duo se déplace alors sur un toit près de l'allée principale de la place commerçante. Le duo avait été affecté sur cette zone, plutôt grande et demandant beaucoup de prudence et d’observation. La grande place commerçante est très fréquentée et animée, surtout la matinée avec ses marchés. Du coup, il fallait s’organiser, même si l’idée d’être sur un toit pour en parler, n’était pas une bonne idée en soi. Enfin soit, tant qu’il ne met pas trop de temps dans la parlotte afin de pouvoir aller patrouiller, ça devrait aller. Sakura se met à l’écouter attentivement et il semblerait qu’elle soit tombée sur un partenaire intelligent et ayant des idées intéressantes. « En effet, la grande place commerciale demande beaucoup d’attention à cause de l’avenue principale, en plus des petites rues et ruelles qui permettent de s’y rendre. Une patrouille est loin d’être simple comparer à ce que certains racontent surtout quand on est que deux dans un secteur aussi grand et important que cette zone qu’on nous a affecté. » Dit-elle d’un air calme.

Suite à leur discussion, l’équipe de Genin se rend en pleine rue afin d’effectuer une première patrouille et d’avoir un premier regard sur leur mission. En effet, ce n’est pas en restant sur le toit qui parviendra à comprendre réellement la situation face à laquelle, ils devront affronter tous les matins. Pour le moment, Sakura laisse Teiko prendre le commandement afin de l’analyser et de comprendre sa manière de fonctionner. Or, il semblerait que ce pauvre garçon n’a pas totalement compris leur affectation. En effet, le duo se déplace dans un morceau du quartier, dans des rues et assez éloigné du centre et donc, de la grande place commerciale, là où ils sont censés se trouver. S’ils devaient croiser l’autre équipe de la Kyuubu, ils risquent de se faire taper sur les doigts. La bretteuse va devoir lui rappeler certains détails afin de lui faire comprendre l’endroit où ils doivent se trouver. En soi, il a compris l’objectif de leur mission et de la patrouille. Dans cette zone, éloignés de la leur, se trouvent aussi des magasins et comme toute matinée, ça semblait fréquenté. Bon au moins, cette rue donnant accès à la grande place commerciale devait être surveillée. Or, il devait sans doute avoir une autre équipe sur cette partie. Revenant un peu en arrière, Kotetsu reprend la parole tandis que Sakura n’allait pas prendre la peine de le couper. L’écoutant attentivement, il semble suggérer une surveillance de manière que l’un d’eux observe toute une zone ou les deux, mais se positionnant sur un point différent. Et le tout, sans empiéter sur la zone de sécurité d’autres équipiers. Il recommande même, que l’un d’eux se positionne en haut de ce magasin qui semble être le plus grand de la grande place commerçante. Son plan semble intéressant, mais compliqué à mettre en place pour deux personnes uniquement. C’est pour cela que la rosâtre avait eu une idée par rapport à cela.

« Vos idées sont bonnes, Kotetsu-san. Cependant, elles sont plus utiles lorsqu’on est plusieurs et en cas de réelles crises. Actuellement, même si on est en état d’urgence, on est là pour patrouiller et régler de faibles problèmes. On ne peut pas se permettre de rester dans un point ou sur un toit, tout en surveillant la grande place commerçante. On ne sera pas très utile ni assez rapide si plusieurs problèmes apparaissent, en même temps. Avant d’exposer mon idée qui d’ailleurs reprend le vôtre pour le rendre efficace, je dois vous rappeler une mise au point. Nous devons surveiller la grande place commerçante et non les rues qui l’entourent, même l’avenue principale. Tous sont déjà surveillés par d’autres équipes, même si ça ne nous coute rien de surveiller une partie pour s’assurer que rien ne se passe. La zone qu’on nous a confiée est assez grande et compliqué pour nous deux donc il est inutile de s’occuper des autres secteurs et fait confiance à nos camarades de la Kyuubu qui sont pour certains, Chunin et Jônin. » Dit-elle avant de reprendre son souffle. « Pour en revenir à notre plan. On peut garder votre idée d’avoir des yeux en hauteur et au niveau de certaines rues. Pour cela, j’opte pour l’utilisation de Kage Bunshin. Un clone sur le magasin le plus haut et le second sur celui que vous m’avez montré, il y a peu. Ainsi, les deux clones restants surveilleront l’avenue la plus importante tandis que nous deux, on patrouillera dans la grande place commerçante et feront notre boulot. Nos clones disposeront par défaut, des oreillettes avec lesquelles ils communiqueront avec nous. Si ce n’est pas assez, on fera d’autres clones, mais inutile de gaspiller trop de chakra dans le clonage. Qu’en pensez-vous ? » Demande-t-elle au jeune homme.

Cependant, Sakura lui fait signe de la suivre et à se mettre à patrouiller dans la grande place commerciale. Même s’ils mettent en place, un plan d’action pour toute la semaine, ils n’étaient pas là pour papoter pendant des heures là-dessus. S’ils avaient le temps de le faire alors ils avaient également le temps pour faire leur boulot. En effet, pendant que le duo met en place leur plan, le temps n’allait pas s’arrêter pour eux et les problèmes ne vont pas sortir uniquement quand ils seront à cent pourcents prêts. La jeune Okita observait un peu partout, tout en restant calme, sa main gauche sur le fourreau de Benihime, son katana, tandis que son pouce caressait la garde de son arme prête à soulever légèrement son katana pour le dégainer en cas de gros souci. « Une patrouille n’a rien de simple et il faut avoir l’œil partout. Je connais cet endroit pour y être déjà venu, il y a peu de temps lors d’une mission. Par chance, on n’a aucun dignitaire Teikokujin avec nous donc question gros problème de violence, je doute qu’on en ait. Or, on n’est jamais sûr de rien. Ne vous prenez pas trop la tête avec des plans dignes d’une mission de rang A, tant que vous avez l’œil et que vous effectuez votre travail sérieusement, tout se passera bien. Si on peut utiliser nos clones pour couvrir un plus grand périmètre, alors, la semaine devra bien se passer. » Dit-elle tout en restant observatrice et cherchant la moindre faille parmi certains civils qui essayeront de jouer aux hors-la-loi.




_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Jeu 30 Sep 2021 - 22:33
Elle avait visiblement la même opinion que moi. Elle semblait avertie, lucide et capable de tempérer son point de vue et cela me plaisait. Je comprenais à présent pour qu'elle raison elle avait été sélectionné pour cette mission. J'imaginais qu'il s'agissait aussi d'une éventuelle concurrente pour intégrer le Kyuubu. Je ne savais pas si elle aspirait à rejoindre l'organisation, mais si elle était là, c'est qu'elle était peut-être déjà sur la bonne voie. Je pressentais qu'elle avait déjà une petite expérience de ce genre de mission, j'avais l'impression qu'elle semblait parler d'expérience.

Au delà de cela, la Kunoichi était force de proposition. Elle avait des idées intéressantes et un esprit critique. Elle a remis en question ce que j'avais ouvertement affirmé et même émis quelques suggestions allant jusqu'à critiquer mes idées. Elle savait le faire avec diplomatie et calme, ce que j'appréciais là aussi. J'étais donc très attentif à ce qu'elle me disait, car elle était très intelligente. Elle avait souligné le manque d'effectif qui ne nous permettait pas d'opter pour ma stratégie, j'y avais aussi pensé, sans pouvoir proposer de solutions ou d'alternatives.

"On peut se tutoyer bien sûr. On est maintenant coéquipier, inutile de se complaire avec des formules de politesse."

"Je suis assez d'accord avec toi, cependant il faut bien comprendre une chose. La place commerçante qui est le coeur du village est alimentée par des artères, les rues qui alimente la place commerçante. C'est comme le système cardiaque humain, le coeur qui bat pour éjecter du sang oxygéné, tandis qu'il en reçoit à son tour. Or, s'il y a un problème au coeur, cela ne peut venir que de ces artères. Tu comprends mieux mon raisonnement avec cette allégorie ?"

"Ton idée est intéressante, j'ai un temps envisagé l'utilisation d'une technique de clonage, mais cela risque de nous épuiser de solliciter le travail d'un clone sur une matinée entière. A la fin de la matinée, on risquera d'être exténué, mais compte tenu du manque d'effectif, c'est la meilleure solution."


Elle avait donc de bonnes idées, mais au delà de ça, elle avait un sens de l'initiative et un certain leadership qui me rassurait. Elle prit donc les devants puis commença à patrouiller. Elle avait les pieds sur terre, elle semblait pragmatique et était concentrée sur son objectif. Sa main était placée sur son fourreau, prêt à dégainer à tout moment, tandis que moi, j'étais nettement plus détendu, les mains libres. J'observais autour de nous les éventuels cas suspects, mais en ce jour c'était plus calme. Elle m'affirma alors qu'elle connaissait bien cet endroit, elle était déjà venu et semblait penser qu'il n'y aurait pas forcément beaucoup de difficulté, car il n'y avait aucun dignitaire Teikokujin. Autrement dit, j'avais bien raison quand je pensais qu'elle avait déjà effectué ce genre de mission, car je l'écoutais parler avec une telle assurance qui ne pouvait être acquise que par l'expérience.

"Tu n'as pas tord. Dans quel cadre étais-tu venu ici et pour quelle mission ? Tu sembles très bien t'y connaître."

Elle continua donc d'observer tout en s'aventurant dans la place commerciale. Dès lors qu'elle eut parlé de clone, j'effectuais un mudras, tandis que mon clone partit sur le toit du grand magasin surplombant la zone commerciale. Plutôt que de marcher à ses côtés, il était plus judicieux de partir chacun de son côté pour couvrir un périmètre plus large.

"Bon, mon clone est parti sur le toit, je pense qu'on est d'accord sur le plan d'action. Je vais partir de mon côté un peu plus loin."

Je m'arrêtais alors quelques secondes avant de faire demi-tour sur mes pas puis tourner à ma gauche afin d'atteindre une zone un peu plus excentré. Il y avait un peu moins de monde, mais étant une zone reculée, il y avait tout de même un risque, car les passant pouvaient se sortir hors de portée de toute surveillances. Bien sûr, je ne comptais pas m'éterniser sur ce lieu, mais effectuer une ronde. Pour bien débuter cette mission, j'estimais que je devais d'abord commencer par cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 10:53
Veiller sur le poumon du village


Le plan de Kotetsu était plutôt bon et ingénieux, mais il a, semble-t-il, oublié la zone de patrouille et le fait qu’ils ne pouvaient pas avoir les yeux partout. De plus, les autres zones étaient déjà surveillées par des unités de la Kyuubu. Ainsi, le duo n’avait pas besoin d’aller dans les rues reliées à la grande place commerciale. Dans un sens, c’était mieux ainsi, car il y avait de quoi faire et à observer sans avoir d'autres endroits à regarder. Du coup, Sakura avait proposé son idée, tout en reprenant le sien, car au final, il n’était pas du tout mauvais. La rosâtre avaient juste rajouté quelques éléments pour s’assurer de ne pas déborder dans leur objectif. L’utilisation de clone pouvait être intéressante, il suffirait d’en créer deux chacun et ainsi, couvrir une plus grande zone de surveillance, un plus grand périmètre afin d’être un peu partout. De toute façon, la Onna-Bugeisha ne s’attendait pas à trop d’animation le matin, mais soit, le risque zéro n’existe pas dans leur monde. Cela dit, elle a du mal à voir des gens en forme dès le matin pour créer des gros soucis. La bretteuse reste tout de même sur ses gardes et ses yeux bien ouverts pour repérer tout problème dans les environs. Entre-temps, Teikô prend la parole et avant de répondre au critique de la rosâtre, il lui autorise à le tutoyer afin de couper court à ses formalités. Par la suite, il lui explique la raison de son plan, en comparer la grande place commerçante à un cœur et que les rues sont comme des artères. Son explication est intéressante et mérite d’être approuvé. De plus, l’utilisation de clone pourrait être exténuant durant toute une matinée, mais comme elle l’avait expliqué, il n’était pas utile d’en créer beaucoup. Au moins, dans le plan en général, ils étaient d’accord sur bien des points.

« Je vois ce que tu veux dire dans ta comparaison entre le cœur et la grande place commerciale. Là-dessus, je ne peux pas être en désaccord avec toi. Cela dit, notre mission est de surveiller et patrouiller dans la grande place commerciale, ni plus ni moins. Or, rien ne nous interdit de vérifier les rues afin de régler tout souci. Du moins, tant qu’on n’embête pas une autre équipe du Kyuubu. » Répondit-elle sur ce point-là dans un premier temps avant de passer au second, lié au clone. « Pour les Kage Bunshin, il est inutile d’en créer trop, juste un ou deux devraient suffire. Évitons de nous épuiser inutilement. » Finit-elle là-dessus. Teikô est un homme réfléchi et intelligent, il sait de quoi il parle et il réfléchit assez vite quand la situation l’ordonne. Cela dit, Sakura a l’intuition qu’il réfléchit trop de manière comme s’il faisait une mission extrêmement importante ou qu’il veut gérer plusieurs choses à la fois. Il aime prendre des initiatives et des responsabilités, c’est une bonne chose pour devenir Chûnin ou plus. Cependant, il ne faudrait pas que ça le freine ou qu’il se fasse dépasser par la situation. Parfois, il suffit juste de faire ce qu’on leur ordonne et de laisser le travail aux autres afin de ne pas s’épuiser psychologiquement par tant de choses. Enfin, ça fait tout de même un bon partenaire avec qui réaliser des missions.

Prenant en main la patrouille, le duo marchait et la jeune Okita en profite pour expliquer sa vision d’une patrouille et à quoi elle s’attendait durant cette mission. De plus, elle expliquait, être déjà venu dans cette zone du Kumo, il y a peu pour une mission. Difficile d’oublier cette mission avec Akagi, les Dignitaire Teikokujin ne sont pas passés inaperçus ni même le comportement du Metaru vis-à-vis d'Asami, l’une des dignitaires. Belle femme, mais avec un caractère de vipère. Or, en tant que ninja, ils ne risquent pas d’être pris pour cible par les civils, en ayant aucun Hijin à protéger. Il y a bien des choses à prendre en compte et à expliquer afin de ne pas trop se prendre la tête sur certaines choses. Du coup, Kotetsu lui pose quelques questions et ça ne dérangeait nullement la rosâtre. « De base, je viens ici pour faire mes courses, mais, il y a peu, j’ai fait une mission au côté de Metaru Akagi où on devait escorter des dignitaires Teikokujins pour qu’ils règlent des affaires commerciales. Disons que ça n’a pas été facile, car pas mal de nos concitoyens ne les aimait pas. Remarques désagréables, tentatives d’assassinats ou de violences physiques, mais on a su gérer la situation. Finalement, rien de bien grave, juste quelques avertissements. Et bon, je ne suis pas une experte non plus, en tant que Genin, on n’obtient pas des missions bien compliquées et les patrouilles font partie des missions récurrentes qu’on nous attribut. » Répondit-elle.

Teikô parvient à faire un clone qui lui ordonne d’aller sur le toit afin de garder un œil sur tout ce qui se passe. Sakura réalise un mûdra et fait apparaître deux clones à ses côtés. Cela dit, l’homme voulait agir séparément afin d’avoir une plus grande surface pour agir, couvrir un large périmètre afin de ne rien louper. Là-dessus, elle n’allait pas le contredire, c’était son choix, son plan d’action afin d’agir sur la mission. « Bien, faisons comme cela. Au pire, on a nos communications, en cas de problème. » Dit-elle le laissant partir de son côté. Sakura ordonne à l’un de ses clones d’aller sur le second toit que l’homme avait montré, il y a peu afin d’avoir un champ de vision lui permettant de repérer une anomalie. L’autre clone se déplace sur la droite avec pour mission de veiller sur les rues de ce côté de la grande place. Pour la Okita, aller patrouiller vers le marché côté légume et salade afin de s’assurer si tout se passait bien. Il y avait du monde, mais ce n’était pas étonnant. Gardant un œil sur ce qui se passe, elle voit une mère affolée et difficile de ne pas être indifférente à son regard apeuré. La Onna-Bugeisha s’avance vers elle. « Que se passe-t-il madame ? » Demande-t-elle. La civile attrape Sakura par le col, les larmes aux yeux et elle la supplie. « Pitié, j’ai perdu ma fille, elle n’a que cinq ans et…il m’a fallu que cinq minutes, le temps de m’acheter mes légumes... » Difficile de ne pas s’inquiéter surtout avec tout ce bon monde. La bretteuse attrape délicatement les mains de la jeune femme et la regarde dans les yeux. « Tout va bien se passer madame. Dites-moi comment elle est et je vais vous la retrouver. Faites-moi confiance. » Dit-elle d’un ton rassurant. La dame explique le tout et donne une description de son enfant. Sakura la laisse près du marchand de légumes et s’éloigne un peu pour rechercher l’enfant.

« Teikô, une enfant a disparu dans le marché à légume et il y a du monde. Cependant, tu n’as pas besoin de venir m’aider, je tenais juste à te tenir au courant de ma situation. Clone de Teikô et Sakura 2, vous êtes sur des toits, j’ai besoin de vos yeux. Je suis à la recherche d’une enfant de cinq ans, elle est seule, sans doute en larmes à la recherche de sa maman. Elle a les cheveux rouge et attaché, elle porte une jupe verte, des collants blancs, un blouson marron, des gants et elle a un doudou, un lapin blanc dans ses mains. Si vous la trouvez, dites-le-moi et vite, s’il vous plaît. » Dit la Genin via son oreillette chakratique, tout en cherchant l’enfant.

Résumé

Chakra : 1B

Equipements utilisés :



Techniques utilisées :










_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Mar 21 Déc 2021 - 4:16
Mon allégorie avait fonctionné, elle comprenait ce que je voulais lui dire. Il est toujours plus simple d'exprimer des idées complexes par des allégories, le message est très souvent plus clair et plus compréhensible ainsi. L'important, c'est qu'elle avait compris mon plan, mon idée et la raison pour laquelle j'avais conçu et imaginé ce plan. Puisque son plan était meilleur que le mien, elle pourrait utiliser mes idées pour les incrémenter aux siennes afin de développer la stratégie optimale.

Cependant au fur et à mesure que je l'entendais développer, je me rendais moi-même compte des faiblesses de mon allégorie. En effet, j'avais omis un détail important : si moi-même je surveille le coeur, d'autres se chargeront de surveiller les artères. Elle n'avait pas eu besoin d'avoir recours à mon allégorie pour me l'expliquer, mais il est vrai que puisque j'avais visualisé la place du marché comme un coeur oxygéné et c'est ainsi qu'à travers son développement, j'ai pu comprendre mon erreur. Au final, comme elle me disait que d'autres s'occupaient de surveiller ses autres zones connectées au coeur de la place, c'était comme me dire que d'autres surveillaient les artères du coeur. Ainsi, tout ce que j'avais à faire était de le faire confiance.

"Je comprends, tu as parfaitement raison..."

Elle m'affirma qu'un ou deux clones devraient suffir, j'étais d'accord avec elle, mais cela reste fatiguant d'utiliser cette technique sur la durée, sans doute avait-elle une bien meilleure endurance que moi, ce qui pourrait expliquer la raison pour laquelle elle était plus à l'aise avec l'utilisation du multicolonnage dans une mission aussi éprouvante et de manière continue. Elle effectua même deux clones, tandis que j'en effectuais qu'un seul. Autrement dit, elle se sentait capable de travailler deux fois plus que moi, je me sentais tout de même un peu touché dans mon égo face à cette démonstration de supériorité.

Elle me raconta ensuite dans les détails ces expériences sur la place de marché. Au final, elle était bien plus familière avec cette place que je ne pensais. Elle affirmait venir en ce lieu pour y effectuer ses courses, ce qui était tout à fait normal. Après tout, quasiment tout le village venait ici pour faire ses courses et dénicher les meilleurs produits alimentaires de la région, rien d'étonnant en soi. Cependant, elle m'affirma qu'elle était venue ici au côté d'un certain Metaru Akagi, encore un autre membre de ce clan Metaru que je ne connaissais pas.

Elle devait escorter des dignitaires teikokujin qui étaient venus régler des affaires commerciales, mais rien ne s'était passé comme prévu, car les concitoyens les détestaient. Ils reçurent des menaces de mort, remarques, violences et même tentatives de meurtre. Au final, cela ne m'étonnait pas compte tenu de ce que le Teikoku avait infligé à Kumo, mais c'est là de nouveau un exemple qui atteste que le monde n'est qu'un gigantesque jeu de puissance. Le fort écrase le faible, il n'y a rien de plus vrai que cette affirmation...

"Ok je comprends mieux... Il y a peu de chances que ça arrive. A part peut-être si des gens qui étaient là quand tu travaillais avec le Teikoku te retrouvent ici et pourraient t'insulter. M'enfin... si ça n'est jamais arrivé jusqu'ici, il n'y a pas de raison que ça t'arrive aujourd'hui."

J'en tirais cette conclusion sans même savoir, mais il est vrai que cela ne pourrait guère m'étonner que l'inverse soit vrai. Elle l'acquiesça face à ma prise d'initiative, de toute façon on pouvait toujours communiquer via nos micros donc ça ne gênait guère. On avait commencé à fouiller les lieux depuis déjà quelques grosses minutes, mais voilà qu'un fait relativement assez fréquent d'ailleurs, apparut.

Une femme avait perdu son enfant dans la foule, quelque chose de classique, généralement cela se finissait bien. Un peu de frayeur pour la mère, l'enfant qui retrouve sa mère qu'il avait perdu sur le chemin, rien de bien compliqué. Cependant, il s'avère que parfois, c'est plus compliqué. Un enlèvement, prise d'otage, meurtre ou autre pouvaient aussi figurer parmi les scénarios probables. Impossible de pouvoir réellement affirmer ce qu'il en était avec certitude. On avait beaucoup de détails relativement précis, ce qui pourrait nous permettre de trouver l'enfant sans grande difficulté, encore fallait-il le trouver parmi tout ce monde.

"Reçu ! Je ne vois rien pour l'instant, je continue à garder l'oeil."

Continuant de scruter la zone avec une grande attention, prenant soin d'observer chaque élément dans les moindres détails, j'eus réussi à localiser la petite fille qui s'était perdue. Je sautais donc pour aller dans sa direction avant de lui tendre ma main. Je lui demandais si elle avait perdu sa maman tout en lui affirmant que je savais où elle se trouvait. Je la guidais donc auprès d'elle lentement tout en prenant soin de la rassurer.

"Je l'ai trouvé, je la ramène auprès de sa mère. Par contre, elle a perdu son doudou blanc, il ne doit pas être très loin. Terminé."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Mer 22 Déc 2021 - 10:08




Veiller sur le poumon du village


Après un bon moment à être avec Teiko afin de discuter de leur mission et de la stratégie à mettre en place, le duo s’était enfin séparé. Leur plan consistait à surveiller la grande place en se séparant et usant de clone pour élargir leur périmètre de surveillance, que ce soit depuis le sol ou les toits. En effet, le duo pourra voir une excellente vision des choses et pouvoir se guider en cas de problème. Sakura patrouillait toute seule, tout en étant sur ses gardes et se demandant ce qui pourrait arriver de grave dans cette zone-là. Étant des Genin et des non-initiés à la Kyuubu, on a dû les placer dans la zone la moins dangereuse malgré la taille de la zone. Cela dit, ça ne gênait pas trop la rosâtre si c’était réellement le cas. De toute façon, en cas de pépin, certaines unités de la Kyuubu se trouvaient dans les environs et Setsuna était reliée à leur communication afin de connaître leur situation. La jeune femme arrive jusqu’à un marché de fruits et légumes, elle décide d’y faire un tour afin de savoir si tout se passe bien. Il vrai que de temps en temps, certains marchands ouvrent des stands le matin pour être plus au contact de leur client. Pour l’instant, elle n’y voit rien de suspect et cela ne l’étonne pas trop. En réalité, la Onna-Bugeisha ne s’attend pas à avoir des matinées exceptionnelles avec des combats titanesques ou des affaires dignes de grands shinobi pouvant l’accomplir. D’ailleurs, une mère vient auprès de la kunoichi, lui demandant de retrouver sa fille s’étant perdue.

Après avoir promis de retrouver la petite fille à la mère, Sakura se met à sa recherche, tout en informant depuis son oreillette de chakra, Teiko et l’un de ses clones. Ensemble, ils pourront être plus efficaces qu’en agissant seul dans son coin. La Usagi donne une description physique de la petite, obtenu par la mère de cette dernière. Cela n’allait pas être difficile de la retrouver, la zone du marché de légume et fruit n’était pas très grande, en espérant qu’elle ne se soit pas éloignée de l’endroit pour autant. Dans tous les cas, Sakura et ses alliés allaient tout faire pour la retrouver et la ramener à sa maman, qui était très inquiète. Marchant, la bretteuse ne se précipitait pas dans la foule parce que c’était comme ça qu’on loupait ce qu’on recherchait vraiment. De plus, ça lui permettait de bien analyser chaque situation, observer chaque recoin et se faire une idée de ce qui s’y passait. Pour l’instant, il n’y avait rien, aucune trace de la petite. Or, ce n’était pas le moment de s’inquiéter pour elle, il fallait se montrer patient et attentif, au moindre détail afin de ne rien louper d’évident. Kotetsu semble n’avoir rien remarqué pour l’instant. « Reçu, mais reste attentif. Je continue mon chemin à travers la foule dans ce marché. Je te contacte, si j’ai du nouveau. » Finit-elle là-dessus, tout en reprenant ses recherches. Après quelques minutes, son partenaire utilise à nouveau leur moyen de communication pour lui indiquer qu’il a retrouvé la petite et qu’il la ramène à sa mère. Cette nouvelle rassure la kunoichi, en se sentant heureuse que tout se termine bien. Cela dit, il va falloir retrouver le doudou si la maman veut passer une journée sans les pleurs de son enfant. « Bien, je vais à la recherche du doudou. C’est un bien si précieux pour un enfant. » Dit-elle en reprenant ses recherches, mais dans le secteur où étaient Teiko et la gamine.

Sakura met environ une dizaine de minutes pour retrouver le lapin blanc en peluche de l’enfant. Ainsi, elle décide de le lui ramener, après l’avoir nettoyé un peu ou du mieux qu’elle pouvait, car sans le matériel adéquat, ce n’était pas évident. Devant la gamine, Sakura s’accroupit, les mains dans le dos et avec le sourire. L’enfant, aux yeux rouges et larmoyants, très triste que son doudou avait disparu. « Ne sois pas triste, choupinette. Regarde qui j’ai retrouvé. » Dit-elle en lui montrant la peluche. La petite change, son expression se change alors de triste à rayonnante tentant ses bras pour récupérer sa peluche. La Usagi le lui rend avec plaisir, surtout lorsqu’elle voit l’enfant câliner son doudou et sourire à nouveau. La maman était très heureuse également et soulageait par la même occasion. La petite fille regarde la bretteuse et lui dit avec joie. « Mici. » Il semblerait qu’elle ait un peu de mal à parler, mais c’était adorable à entendre. La femme remercie le ninja des nuages pour son geste avant de tenir la main de son enfant et de s’éloigner. Une bonne chose de faite. Ce n’est pas une affaire digne de Jônin, mais aider son prochain a toujours été sentiment de fierté lorsque la tâche est une réussite, qu'elle soit minime ou grandiose. « Teiko, mission accomplie avec la petite. La maman et l’enfant reprennent leur vie comme si de rien n’était. On a fait du bon boulot. Continuons ainsi. » Dit-elle avant de reprendre sa patrouille, en dehors du marché cette fois-ci.



_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 15:33
Nous avions pu réagir suffisamment rapidement pour pouvoir retrouver l'enfant qui se trouvait d'ailleurs relativement proche de sa mère. Elle venait juste de le perdre de vue, elle a été très réactif et on a eu de la chance d'être à côté. Fort heureusement, sa peluche devait aussi se trouver à côté. Sakura entreprit des recherches pour trouver ce doudou, ce n'était clairement pas une priorité pour nous, mais j'imaginais qu'elle devait se mettre à sa place. Elle devait forcément s'identifier à cette petite fille qui devait lui rappeler les souvenirs de son enfance et c'est d'ailleurs pour cela qu'elle s'investissait à ce point pour récupérer un objet vain à cet enfant.

"Comme tu voudras, je repars en position."

Sans tarder, je repris ma position initiale telle qu'on avait convenu tandis qu'elle perdait son temps à essayer de trouver un vulgaire doudou. D'en haut, je pus remarquer que Sakura avait retrouvé le doudou et s'approcha de la petite pour le lui rendre. Cela ne m'attendrissait pas le moins du monde, je considérais cela comme inutile. D'ailleurs, je ne me demandais pas s'il s'agissait d'un moyen de décharger le stress de la mission et peut-être le temps d'une dizaine de minutes, de pouvoir l'interrompre avec des futilités comme pour effectuer une pause. Je me demandais si ce n'était pas le réel objectif derrière cette action. Je ne pourrais jamais le redire trop de fois : cela avait été inutile.

Très vite, elle me contacta via son oreillette pour affirmer que la mission a été un succès et que "on" avait fait du bon travail. Pour le coup, j'avais presque tout fait à moi seul, sa contribution a été de trouver la femme et me transmettre l'information qu'elle avait perdu son enfant. A ce moment-là, je me mis à m'imaginer que cette dernière action était peut-être motivé par le désir d'être utile comme si, puisqu'elle n'avait pas réussi à trouver l'enfant, elle voulait au moins trouver son doudou pour se sentir utile ?

"Reçu !"

La journée s'acheva quelques heures plus tard et rien de significatif s'était passé. Nous nous rentrâmes chez nous pour nous reposer dès la fermeture des derniers magasins. Nous avions aidé à la fermeture, nous nous sommes assurés que tout était bon avant de quitter les lieux pour revenir le lendemain très tôt avant l'ouverture. Le lendemain, nous nous retrouvâmes avec Sakura, j'étais venu en avance et j'étais déjà en position. Je la vis arriver peu de temps après moi, du haut de mon toit.

"Yo Sakura ! On reprend nos positions d'hier, ça a plutôt bien fonctionné."

La journée commença alors avec l'ouverture des premiers magasins. Il y avait toujours des retardataires qui se faisaient livrer un peu plus tard dans la matinée. Il était déjà huit heures, je patrouillais dans les rues quand je fus abordé par deux vendeurs qui tenaient une boutique de fruit et légume. Il peinait à décharger la charrette dans lequel se trouvait toutes les arrivages et il était visiblement très pressé de pouvoir ouvrir, car c'est souvent à cette heure là qu'il y a une forte affluence, car les gens venaient pour effectuer leurs courses avant leur petit-déjeuner.

"Excusez-moi monsieur, j'ai besoin d'aide pour décharger et mettre le tout dans mon magasin. La livraison est arrivé tardivement, j'ai besoin de le faire rapidement pour être en mesure d'accueillir les clients. Pouvez-vous m'aider ?"

"Vous pouvez demander à l'un de vos clients. S'il est pressé d'acheter vos produits, il se fera un plaisir de vous aider."

"Mais, je ne peux pas leur faire confiance, il peut en profiter pour me dérober des produits qu'il souhaite m'acheter et vous imaginez mon image si je fais travailler mon client ?"

"Et bien, je suis désolé, mais ça ne fait pas partie de ma mission. Bon courage..." - Affirmais-je en quittant les lieux.

Il nous fallait nous recentrer sur notre mission : assurer l'ordre. Autrement dit, ces mission de chargement/ déchargement ne me concernaient pas, cela ne faisait pas partie de notre mission, j'étais venu pour maintenir l'ordre et faire la sécurité, non pas pour faire de la manutention. Il fallait mettre les choses au clair, chacun a son devoir, chacun a sa part de responsabilité. En pleine mission, surtout lors d'une mission aussi importante et aussi sensible, il était hors de question de perdre mon temps avec cela. Cela pourrait être une manœuvre stratégique afin de divertir les gardes en vue d'une attaque et à ce moment-là je serais tenu pour responsable. De même que je ne demanderais jamais à qui que ce soit d'effectuer mon travail, je ne dois effectuer le travail de personne d'autres. Il m'était inutile d'en informer Sakura, d'ailleurs peut-être l'avait-elle vu de loin, car il s'agissait d'un évènement sans grande importance qui n'a aucune incidence sur la mission.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 10:30




Veiller sur le poumon du village


La petite fille a été retrouvé et en plus de cela, Sakura a mis quelques minutes à retrouver le doudou de la gamine. Ce n’était pas nécessairement une priorité, mais autant aller jusqu’au bout de la mission. Si elle était revenue les mains vides ou ayant délaissé cette requête, la rosâtre aurait culpabilisé d’avoir fait son devoir à moitié. Ainsi, cette petite aura toujours confiance au ninja de Kumo et peut-être qu’un jour, elle sera aussi une Kunoichi des nuages. Cela dit, elle devait reprendre sa patrouille dans le cœur de la grande place commerciale. Après tout, Teiko avait déjà repris sa place et il surveillait les lieux, ainsi que leur clone. Pendant plusieurs heures, Sakura surveillait les lieux, mais il n’y avait rien à signaler en particulier. Une matinée bien tranquille et en même temps, ce n’était pas étonnant pour la Onna-Bugeisha. La fin de la ronde allait sonner et la kunoichi fait disparaître ses clones, vu que l’autre unité qui les remplace, arrive dans leur direction pour prendre le relai. Pour le reste de la journée, la jeune femme allait la passer en tant que civile afin de ne pas trop se fatiguer pour le lendemain. Faire des courses, s’occuper de sa mère, passer du temps à ses côtés et voilà, son programme pour la moitié de la journée. Ni plus ni moins, par moments, il était bon de ne pas trop en faire et de profiter de ses proches tant qu’on le peut encore.

Le lendemain matin, Sakura était en forme, portant un kimono et son Daishô à la ceinture. Une autre patrouille et peut-être un autre cas à résoudre durant l’exercice de leur fonction. Kotetsu arrive à son tour, le duo est à présent réussi. Ce dernier propose de reprendre leur position d’hier et donc, leur stratégie, vu que cela avait bien fonctionner. La rosâtre hoche la tête. « Bien, faisons comme ça, Teikô-san. En cas de souci, n’hésitez pas à quémander mon aide ou celui de mes clones. » Dit-elle avec le sourire. Aujourd’hui, la Okita est en pleine forme et de bonnes humeurs, après avoir rencontré quelqu’un au magasin hier. Créant deux clones, ses Bunshin se replacent comme hier et la bretteuse se met à se déplacer de son côté afin de vadrouiller dans la grande place commerciale afin de s’assurer que tout se passer bien. Les premiers commerces ouvrent tandis que d’autres n’avaient pas fini leur inventaire. C’était un peu la panique chez certains, mais ça montrait dans un sens, leur envie de travailler et de réussir. Au loin, l’un des clones avait pu remarquer que Teikô avait refusé d’aider un commerçant. En soi, il n’a pas tort vu que ce n’est pas dans ses priorités, mais bon, aider les civils, même un peu, ça ne l’aurait pas tué. L’originale se fait interpeller par un couple. La jeune femme prend la parole. « Excusez-moi, madame la kunoichi. Est-ce que la boutique d’armes de la famille Kiriyama est ouvert ?» Demande-t-elle. Sakura sourit, un couple qui s’intéresse à la boutique de sa tante. « Oui, vu l’heure, elle a dû ouvrir, il y a cinq minutes. Elle se trouve à l’Est de notre position, vous ne pouvez pas la manquer. » Dit-elle en voyant le couple partir, après l’avoir remercié.

Cela faisait deux heures qu’elle patrouillait et ayant eu la possibilité de croiser Teikô de temps en temps. Apparemment, il n’y avait rien à signaler de grave et tout semblait bien se passer. Heureusement que la patrouille ne durait que la matinée sinon, ça serait vite ennuyant si c’était toute une journée. « Teikô. RAS de mon côté. Apparemment, ça sera peut-être une matinée tranquille avant qu’on prenne notre fin de patrouille. » Dit-elle en observant calmement les lieux. Ses clones ne remarquaient rien depuis les hauteurs, aucun vol, ni bagarre ni enfants perdus, nada. Il ne fallait pas toujours s’attendre à des choses incroyables dans une patrouille sinon on est vite déçu. Peut-être que du côté de son camarade, il y aura quelque chose qui les fera bouger un peu.




Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1B

Résumé du tour :

équipements utilisés :



Techniques utilisées :





_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Sam 1 Jan 2022 - 16:30
Cela commençait à en devenir lassant. A vrai dire, on n'avait absolument rien à faire si ce n'est faire le tour d'une place, où il ne se passait rien. Je commençais à avoir l'habitude de voir les mêmes lieux, presque les mêmes têtes systématiquement alors que je n'étais là que depuis deux jours. Je croisais régulièrement Sakura et ses clones, on se souriait lorsque nos regards se croyaient, se parlait parfois, cela nous permettait de passer le temps. Nous étions déjà au deuxième jour, à la fin de cette deuxième patrouille et jusque là, l'évènement le plus important, c'était une petite fille égarée qui avait perdu son doudou.

Rien de vraiment fou, mais bon... nous étions là pour garder les lieux, il valait mieux que rien ne se passe, cela était même bon signe, car peut-être cela signifiait que nous faisions notre travail puisque personne ne soit suffisamment stupide au point de perturber l'harmonie du lieu. Même si, cela nous ennuyait, il est vrai qu'on ne pouvait qu'être heureux et satisfait que rien ne se passe. D'ailleurs, les évènements arrivent très rarement, on sait qu'il y a une faible probabilité que l'on soit mobilisé sur de sérieuses altercations.

Ainsi, cette deuxième journée s'acheva et rien ne s'était passé. Nous nous retrouvâmes le lendemain pour une nouvelle journée. Nous étions toujours sur nos gardes, bien que face au manque d'évènement, je devenais de plus en plus passifs. Néanmoins, il fallait que je reste professionnel et que je fasse attention à ce qu'il se passait. Toujours est-il que nous commencions à nous habituer à une certaine quiétude et ça, ce n'est pas bon surtout dans une mission aussi importante. Je commençais peu à peu à perdre ma concentration et à perdre de vue mon objectif, ce pourquoi j'étais si content d'effectuer cette mission.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 3 Jan 2022 - 10:03




Veiller sur le poumon du village


Deuxième jour de patrouille et cette fois-ci, il n’y avait rien de bizarre qui se passait. En effet, une matinée très calme et presque ennuyeuse pour une kunoichi habituée à de l’action dans ses missions. Pour une fois, elle n’avait pas à trop s’inquiéter d’un quelconque danger et elle semblait avec l’esprit tranquille. Sa seule intervention a été de donner l’emplacement à un magasin d’armes à un couple, à une vieille dame et de discuter avec sa tante, au magasin d’armes des Kiriyama. Mise à part cela, ses clones, tout comme Teiko, n’avaient rien repéré qui mériteraient leur intervention. Un rapport bien vide à fournir à la Kyuubu. Cela dit, ce n’était pas un mal si tout était calme. Au contraire, ça faisait plaisir de voir que la Cité des nuages ne craignait aucune attaque ni dérangement public qui mettrait les innocents en danger. Pour cette matinée, la Onna-Bugeisha pouvait donner le relai à l’équipe remplaçante sans aucun problème. Pour se faire, elle allait occuper son après-midi à s’entraîner en compagnie de sa sœur et de sa cousine, dans l’un des terrains d’entraînement de Kumo. Après tout, il fallait bien s’améliorer et profiter de ces moments de calme et de paix pour se perfectionner tout en s’améliorant un peu.

Le lendemain matin, la mission se poursuit à nouveau, tout en espérant qu’en ce troisième jour de patrouille, il y aura quelque chose à se mettre sous la dent. Les moments de paix sont certes rassurants, mais pour un ninja, ça devient ennuyant et inquiétant. La jeune retrouve à nouveau Teikô, rebelotte pour utiliser deux Kage Bunshin qui retourne à la position initiale et que les deux camarades reprennent leur patrouille comme ils avaient l’habitude de faire depuis le début de cette mission. Pour le moment, la situation semble prospère et les villageois semblaient faire leur course, mais comparer aux deux derniers jours, la grande place commerciale se remplit un peu plus et cette fois-ci, il fallait être aux aguets pour ne rien louper. Encore une enfant perdue, mais cette fois-ci, Sakura l’avait trouvé en train de pleurer, près d’un commerçant et elle avait décidé de la ramener à sa mère. Cela n’avait pas duré longtemps, au moins, il n’y avait pas de doudou à trouver et c’était déj) un bon point pour reprendre sa patrouille. L’un de ses clones se trouvant sur un toit du bâtiment le plus haut des environs, observe quelque chose, un mouvement étrange. Un marchand se met à râler et à crier en direction d’un individu cagoulé, en train de prendre la fuite. Ni une ni deux, la Bunshin se met à transmettre l’information à son originale et à Teiko. « Ici Sakura 2, j’aperçois un voleur en train de prendre la fuite vers le Nord. Sakura 1 et Teikô, il va se retrouver entre vous deux, dans cinq minutes. Si vous faites vites, vous allez l’empêcher d’emprunter la sortie de la zone en direction d’une ruelle. » Signale-t-elle. La rosâtre se met à se déplacer rapidement et concentrant du chakra dans ses pieds, elle escalade une maison, jusqu’à atteindre le toit et se déplace de toit en toit afin d’éviter d’être bloqué par des passants.

« Reçu ! Teikô, je vais l’empêcher de fuir, je vais bloquer le passage de la ruelle. Je compte sur toi pour le capturer en faisant attention aux civils. » Dit-elle en accélérant le pas et à quelques secondes après, elle tombe du toit afin d’atterrir sur le passage ou plutôt, la sortie vers laquelle, le voleur semble se diriger afin de fuir. Le second clone arrive pour aider son original tandis que celui qui a signalé le vol, reste sur le toit afin de guider Teikô dans sa course-poursuite. Sakura et son clone libèrent le passage, avec leur katana non-dégainer en main afin de mieux bloquer le délinquant si Kotetsu ne parvient pas à le stopper avant. Le clone sur le toit observe la scène. « Teikô-san, tu es à deux minutes sur sa droite, tu vas bientôt le rattraper. Sa vitesse de course semble s’être ralenti à cause des passants et de son manque d’équilibre. » Dit-elle calmement. Maintenant, il ne manquait plus qu’à être patient et se préparer à l’arrestation du criminel.




Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1D/ 1B / 1A

Résumé du tour :

équipements utilisés :
Techniques utilisées :







_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 23:22
Cette quiétude en ces lieux était rassurante. Cela signifiait que le peuple kumojin savait faire preuve de civilité quelque part. Pas de heurt, pas d'altercation, pas de vol, tout le monde respecte les règles et veille à préserver l'intérêt de chacun. Les business tournaient sans encombre, je me sentais un peu inutile au final. Jusque-là, j'avais toujours utilisé cette technique de multiclonage fort utile dans ce genre de situation. Or, face au manque de péripétie, je considérais cela comme une perte de temps et surtout une perte d'énergie inutile. Le Kage Bunshin est limité, car il nécessite une certaine endurance pour maintenir le clone d'autant que je ne faisais pas partie des individus les plus endurants.

Cependant, j'avais vite fait de me rendre compte de mon erreur, car en ce nouveau jour, un voleur fit irruption dans la place. Un voleur prenait la fuite vers le nord dans ma direction. Il était cruciale pour nous de l'empêcher de sortir de cette zone. Aussi surpris que j'étais, je fonçais vers le nord à toute allure pour me mettre en travers de son chemin. Sakura aussi allait venir le stopper, j'imaginais qu'il s'agissait d'un briguant de bas étage pour pouvoir oser dérober aux yeux de tous en plein jour. Il s'agissait sûrement d'un nécessiteux, bon... cela pouvait en peiner certains, mais je n'avais que faire : les ordres sont les ordres. Chacun est responsable de son propre malheur, autant que de son propre bonheur aussi.

Sakura prit l'initiative, car étant plus proche de bloquer la ruelle, tandis que j'étais en charge de capturer le malfrat. Je dégainais un rouleau de fil d'acier que je pris de part en part avec mes deux mains, je le déroulais légèrement avant de bondir sur la cible. Je n'avais aucun descriptif, si ce n'est un homme qui court, j'ai donc sauté sur le premier homme qui court vers le nord. Fort heureusement, c'était le bon, car j'étais guidé par Sakura ou tout du moins son clone. Atterrissant sur son dos, le plaquant au sol, j'en profitais pour le ligoter.

"Hop ! Tu bouges plus. Tu vas venir avec moi toi. Et puis d'abord rends ce que tu as pris !"

Il était inutile de parler en radio, Sakura voyait ce qu'il se passait de là où elle était. Je ramenais donc le voleur auprès du vendeur qu'il avait dérobé, mais je n'avais qu'une grossière idée de sa localisation qui était un peu plus au sud de notre position. Comme je m'en doutais, le voleur était terrifié à l'idée d'assumer les conséquences de son acte et semblait avoir fait cela pour des questions de survie. Il se mit à me raconter son histoire, mais il est inutile que je vous la raconte. En bref, une histoire classique chez les voleurs de fruits et légumes... Je n'en avais strictement rien à faire.

"Sakura, où a-t-il volé ses produits ? Je le ramène auprès du vendeur."

Dès lors que j'eus l'information, je me mis en route avec le voleur qui gesticulait dans tout les sens, me suppliant de le laisser partir en jurant qu'il ne recommencerait plus. Je ne prêtais pas attention à son blabla, je me contentais de le ramener auprès de ceux à qui il a causé du tord. Une fois qu'il eut rendu les objets dérobés après bien sûr avoir nié et affirmé ne pas savoir où ils se trouvaient, nous étions partis auprès des autorités.

"Voici un malfrat que nous avons pris en flagrant délit de vol sur la place principale du village. Je retourne en poste."

Il ira sûrement passer quelques jours au cachot pendant que je retournais en poste. Après avoir escorté le voleur auprès des forces de l'ordre garante de l'autorité et de la justice au sein du village caché de Kumo, je repris ma patrouille avec Sakura. J'avais été jusque là peu bavard, il est vrai que je n'avais pas le réflexe de communiquer par oreillette. Puisqu'il n'y avait personne autour de moi, je me considérais comme étant seul, or ce n'est pas le cas. Il est vrai que cet outil est tout nouveau pour moi, je n'y avais pas l'habitude, mais il est extrêmement utile. Cette mission me permettra de me familiariser avec cet outil fort utile.

"Sakura ! J'ai remis le voleur aux autorités, je retourne en poste. Terminé !"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Dim 9 Jan 2022 - 11:23




Veiller sur le poumon du village


Un voleur avait fait son apparition dans le marché de Kumo, sur la grande place commerciale. Il fallait réagir immédiatement et l’empêcher de prendre la fuite. Sans l’utilisation de clone se trouvant sur le toit, il n’aurait pas été facile de le traquer parmi la foule. Heureusement, la rosâtre en avait dépêché un sur les hauteurs, tout en ayant un autre sur la zone. Ainsi, le clone avait pu donner des informations intéressantes à fournir aux unités au sol que ce soit à Sakura, au second clone ainsi qu’à Teikô. La Onna-Bugeisha et le second clone étaient proche de la ruelle vers laquelle le criminel cherchait à fuir afin de sortir de la zone. Quant à Kotetsu, il était celui qui était le plus proche du voleur et donc, il sera celui qui ira l’arrêter pour du bon. Pendant ce temps-là, les deux Sakura bloque le passage, tout en faisait en sorte d’éloigner les civils afin d’éviter tout accident durant la maîtrise du suspect. Elles étaient prêtes à intervenir avec leur arme en mode Fugutantei, l’utilisation de sabre non dégainer afin de ne pas blesser le suspect. De sa position en hauteur, le clone parvient à garder le fuyard à l’œil à travers la foule, tout en guidant le Genin afin qu’il puisse le stopper. Il fallait une bonne coordination et être précis dans ses signalisations afin que son partenaire ne puisse pas se perdre ni que l’ennemi lui échappe. L’intervention de l’homme a été correct et sans bavure, le voleur a été appréhendé.

« Clone à originale, Teikô-san a réussi à capturer le suspect. Terminé. » Dit-elle. Sakura peut laisser tranquille Benihime ainsi que son clone. À présent, il était temps de libérer le passage pour que les civils puissent reprendre cette ruelle et qu’ils mènent à nouveau une circulation normale. Marchant tranquillement après avoir aidé des civils en leur parlant afin de les rassurer de la situation. Un voleur d’arrêter avec brio en coopérant très bien entre les clones, elle et son collègue. Là-dessus, ils n’avaient plus rien à craindre et ils pouvaient continuer leur vie en se sentant en sécurité. D’ailleurs, Kotetsu se met à lui demander où se trouver le stand où l’homme a volé. Le clone ayant aperçu le vol se met à lui répondre sans attendre. « Au sud de ton positon, il a volé dans un stand de fruit et légume, le vendeur est une femme d'âge moyen, blonde et portant une tunique rouge et blanche, tu ne peux pas la louper. » Finit-elle là-dessus. La patrouille continue pour la kunoichi, laissant son partenaire gérer le cas de ce voleur. En effet, il était inutile d’y aller avec lui, diminuant ainsi la surveillance de la grande place. Du coup, il était mieux qu’elle continue de surveiller les lieux. Apparemment, l'homme parvient à remettre l'individu aux autorités du Kyuubu sans aucun problème. « Reçue. » Répondit-elle, tout en continuant son travail de sécurité.

Après quelques heures restantes, la matinée a été fini pour eux et une autre patrouille couronnée de succès pour le duo de Genin. À présent, ils allaient être remplacés par l’équipe charger de la surveillance de la grande place commerciale de l’après-midi. « On se revoit demain, Teikô-san. » La rosâtre allait pouvoir partir à son rendez-vous, mais avant ça, elle devait se préparer pour être présentable. Quatrième jour de patrouille, Sakura était arrivée sur le lieu de sa patrouille et elle attendait l’arrivée de son partenaire. Après quelques minutes à patienter, ce dernier arrive et elle le salue. « Peut-être notre dernier jour et ensuite, on sera en week-end. Faisons de notre mieux pour notre dernière patrouille ! » Dit-elle avec le sourire. Après avoir discuté un peu, le duo reprend leur patrouille en suivant la même stratégie qu’au début de la semaine. Est-ce que ça sera une matinée tranquille ou mouvementée comme hier matin ? À voir. En tout cas, elle reste vigilante, après avoir créé deux clones à nouveau.




Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1B

Résumé du tour :

équipements utilisés :
Techniques utilisées :




_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Kotetsu Teiko
Kotetsu Teiko

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Dim 9 Jan 2022 - 22:53
Notre journée s'était terminé sans encombre. Il ne s'était rien passé de spécial, si ce n'est un voleur sans importance. Nous étions le lendemain, Sakura était déjà pressé de commencer ce quatrième et avant-dernier jour, elle commençait déjà à parler de week-end. Elle pensait déjà qu'il s'agissait de notre dernière patrouille or nous étions censés finir au cinquième jour et non au quatrième. Elle semblait déjà fatiguée de cette longue mission sans grands enjeux, mais il fallait toujours commencer par ce type de mission pour aspirer à effectuer des missions plus complexes. D'autant que j'avais de grandes ambitions pour l'avenir et le Kyuubu en faisait partie.

Comme habituellement, nous repartîmes en position. La saison d'automne est très humide à Kumo, les nuages sont particulièrement denses et bas, ce qui crée un brouillard sur la zone. Il était difficile de voir ce qu'il se passait depuis les toits, il fallait donc redoubler de prudence. Le manque de soleil peinait le moral des gens, ce qui pouvait parfois créer une certaine frustration, des sautes d'humeur non fondées et engendré une ambiance très électrique. Après tout, le pays comme le village portaient bien leur nom.

Un multiclonnage était nécessaire aujourd'hui, car si j'avais mon champ de vision obstrué. Avec un clone, je pouvais doubler mon champ de vision, le tripler avec deux clones. Je ne lésinais pas sur les moyens, c'est donc deux clones que j'eus créé pour faire face au brouillard nuageux. J'allais certes être exténué à la fin de cette mission, mais j'estimais qu'il s'agissait d'un mal pour un bien. Mes efforts allaient être multipliés par trois, ce qui n'est pas de tout repos. Nous repartîmes chacun en position, redoublant de prudence. Je patrouillais dans les rues quand je fus intrigué par des bruits. D'abord des cris puis des impacts puis des insultes. Je ne voyais rien, mais j'entendais un peu plus loin. Tandis que je m'approchais, j'entendais les commentaire de témoin stupéfait de ce qu'il se passait.

"Sakura, on a une bagarre à l'intérieur du primeur au sud-est non loin de la zone C. Je suis dessus. Terminé"

J'arrivais sur les lieux et je vis deux hommes en train de se rouer de coups aux yeux de tous. Je tentais de les séparer avant de demander ce qu'il se passait et visiblement, les deux semblaient m'ignorer et continuaient de se sauter dessus, de s'insulter. Je décidais donc de durcir mon approche et d'assigner un violent coup au plexus de l'un d'eux pour le faire chuter, tandis que je soumettais le second à l'aide d'une prise de soumission en vue de l'immobiliser. L'homme que j'avais immobilisé m'affirma qu'il avait été victime des incivilités du second qui l'aurait doubler dans la fil d'attente, tandis que le second, peinant à se rétablir pendant quelques secondes, ne parlait pas. J'ai alors demandé si cela était une raison pour se comporter ainsi publiquement, il m'affirma qu'il s'agissait juste de légitime défense et qu'il n'avait fait que répondre.

Tandis que l'autre se releva, je relâchais le premier avant de m'entretenir avec le second. La tension avait nettement baissé d'un cran et chacun me fit part de sa version des faits et bien sûr elles étaient complètement contradictoires. C'était toujours l'autre qui avait commencé, l'autre qui l'avait doublé dans la fil d'attente. Je m'entretenais alors avec les civils, tandis que mes deux clones arrivèrent pour traiter avec les deux hommes, j'effectuais donc une enquête rapide avec les témoins pour essayer de comprendre ce qu'il s'était réellement passé et il se trouve que c'était l'homme à la crète de punk, c'est-à-dire le premier homme que j'avais couché au sol avec un coup dans le vente qui a doublé celui que j'avais plaqué au sol. Cependant, au lieu de discuter avec lui, ce dernier s'en est directement pris à lui verbalement puis physiquement. J'étais donc en mesure de statuer que les deux avaient fait preuve d'incivilités et qu'ils méritaient d'être sanctionné. Tel un arbitre, je m'approchais des deux pour leur expliquer ce qu'il en était. Je leur ai tout demandé leur nom avant de continuer.

"Donc, vous monsieur, Yotsuki, vous avez doublé mons..."

"J'étais là avant lui, j'étais parti reposer des légumes que je ne voulais plus prendre, j'avais demandé à la personne devant moi de me garder la place, car j'étais le dernier. Cet enfoiré est arrivé, il a pris ma place ! Allez-y demandez à la madame ici."

"Laissez moi finir s'il vous plaît. Donc vous avez doublé monsieur Tobi, parce que vous étiez là auparavant, mais bref je m'en fous complètement : vous partez de la fil d'attente, vous perdez votre place, un point c'est tout. Quant à vous monsieur Tobi, au lieu de discuter avec vous pour essayer de comprendre son geste, vous vous en êtes pris à lui directement verbalement puis physiquement. Vous avez initié l'altercation, il aurait été de mise de discuter d'abord, ça aurait évité l'altercation. Enfin quant à vous monsieur Yotsuki, la moindre des choses aurait été de demandé à monsieur Tobi s'il pouvait vous laisser passer après lui avoir expliqué."

"En bref, vous vous êtes comportés comme des animaux et à ce titre, vous allez être traité comme tel. Vous irez en cage quelques temps, ça vous apprendra la prochaine fois, j'espère que la prochaine fois, vous ferez preuve de communication avec vos concitoyens et frères kumojines."


Je partis donc avec les deux hommes qui ne semblaient pas vouloir se laisser faire. Enfin l'un était semble-t-il plus résistant que l'autre. A l'aide de mes deux clones, j'emmenai par la force les deux gusses de nouveau auprès du Kyuubu. Expliquant la situation, ils ont été enfermé en prison pendant quelques heures, le temps de bien réfléchir sur leurs actes. Je retournais ensuite en poste avec mes deux clones rapidement, car j'avais dû monopoliser mes deux clones pour ramener les deux gars, ce qui a surchargé Sakura pendant plusieurs longues minutes.

"J'ai ramené les deux cas sociaux auprès du Kyuubu, je reprends ma position. Terminé."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12473-kotetsu-teiko-100-termine#108923
Okita Sakura
Okita Sakura

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 9:51




Veiller sur le poumon du village


Une quatrième matinée à patrouille sur la grande place commerciale de Kumo. La rosâtre avait mal comptée ou c’était plutôt mélangé les pinceaux, il restait une cinquième et dernière journée à réaliser avant d’être définitivement tranquille avec cette mission. L’idée de patrouiller dans une zone de Kumo n’est pas trop dérangeante, mais quand ça dure une semaine, ça devient ennuyant. En effet, la Onna-Bugeisha était habituée à réaliser des missions d’enquête, d’escorte ou de lutte contre des bandits, et là, c’était un peu trop tranquille à son goût. Il n’y avait rien de motivant pour la kunoichi, ni même pour son partenaire, sans doute. La même stratégie, la même zone à inspecter et c’est repartie pour une matinée de routine. Elle reste sur ses gardes, mais la motivation de la bretteuse rouillée de jour en jour, perdant un peu de sa flamme à cause de cette mission. Honnêtement, la kunoichi aurait aimé faire une autre mission et espère qu’elle n’en fera pas d’autre de ce genre dans les jours à venir. Son art du sabre risque de rouiller à la longue, si rien ne se passe. D’ailleurs, son camarade l’informait d’une bagarre dans son secteur et qu’il allait s’en charger. Là-dessus, elle le laisse faire et interviendra uniquement, s’il a besoin de renfort. « Reçue, tiens-moi au courant, en cas de souci. Terminée. » Pour sa part, elle continue de surveiller son secteur. Aucun de ses clones ne remarque une anomalie dans la sécurité des habitants.

Elle ne remarque rien de son côté, sauf un souci léger d’un manque de sérieux d’un apprenti dans un magasin d’armes. Sakura a dû le rappeler à l’ordre que de jouer avec des armes, ça pouvait être dangereux et qu’il devait prendre son travail plus au sérieux. Or, à part cela, la kunoichi n’a rien remarqué d’étrange. Une matinée assez ennuyeuse, là où, Teiko semblait avoir pu terminer son problème de bagarre entre clients, sans trop de soucis. Il les avait emmenés à la Kyuubu pour que ces deux-là puissent se calmer et avoir leur amende, ni plus ni moins. La kunoichi se permet également d’écouter certaines discussions, afin de repérer de futurs méfaits. Cela dit, la rosâtre n’a entendu que de simples rumeurs ou du commérage inoffensives, digne de n’importe quel village. La Genin s’ennuie activement et espérait que la fin de la matinée arrive très prochainement. Elle a pu aider des enfants à trouver les magasins de jouet, stand de masque ou des adultes à trouver leur chemin et quelle bonne ruelle à emprunter pour se diriger dans le quartier qu’ils souhaitaient. À part cela, la Genin n’avait rien fait d’incroyable. La matinée se termine pour le duo et il était temps de laisser la place à l’équipe qui les remplaçait pour gérer la surveillance pour l’après-midi. Ainsi, l’avant dernière journée était réalisé. Le lendemain matin, cinquième et dernière matinée de patrouille. Le duo reprend leur formation et zone d’occupation afin de finir cette mission tranquillement.


_________________
[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136

[MISSION] VEILLER SUR LE POUMON DU VILLAGE [Feat. Okita Sakura]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: