Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

You carry Iwa [Yukari]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

You carry Iwa [Yukari] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 9:46
Kisuke était en tournée de livraisons aujourd'hui. En tant que pharmacien, et tout récemment alchimiste reconnu, ses demandes et sa popularité avaient été dopées. Beaucoup de travail, et un peu moins de temps pour faire ses recherches. Il prenait désormais une matinée complète par semaine pour faire ses livraisons en main propre. L'Homme était déjà passé par l'hopital - son plus gros client - et passait maintenant dans les quartiers "désolés". Les reconstructions étaient finies à bien des endroits, et la vie reprenait son cours.

Kisuke toqua à la porte mentionnée, et lorsqu'on lui ouvrit, se présenta courtoisement en s'abaissant et en retirant son bob rayé de vert et de blancs.

"Bonjour, Hyûga Kisuke. Pharmacien affilié à l'Hopital et genin depuis peu. C'est bien ici pour la livraison de médicaments et plantes diverses ? C'est pour..." Le Hyûga fouilla dans sa poche un petit carnet de commandes avant de trouver le destinataire. "Yukari-san. J'ai tout dans un sceau, dîtes-moi où je dois libérer cela et tout arrivera d'un coup."

Alliant le geste à la parole, le Hyûga agita un parchemin où un sceau était tracé à l'encre noire. Et dire qu'avant, il devait se trimballer partout avec un chariot. Les arts shinobis étaient décidemment très pratiques. Dans ce sceau étaient présent un assortiment de différentes plantes, tisanes et quelques médicaments domestiques usuels. Il n'y avait rien de très spécifiques ni de particulièrement compliqué à produire. Du bon business.

Puis, se rappelant de sa décision commerciale, il sortit de sa besace un petit paquet emballé dans du papier brun.

Ha et je vous offre en cadeau ces sachets de thé. Je l'ai fait moi-même avec des plantes locales.

Kisuke lui tendit le paquet fait maison (presque de manière professionnelle, en tout cas où voyait qu'il y avait mis un certain degré d'effort). Il n'y avait qu'une seule variété de thé dans ce sachet. Mais après tout, c'était gratuit et cela venait du coeur.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

You carry Iwa [Yukari] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 15:26
Malgré les dommages que le village avait subi, la plupart des quartiers résidentiels s’en étaient relativement bien relevés grâce à un effort conjoint des shinobis et des civils qui y vivaient. Les formidables capacités que permettait le chakra ont pu réparer des dégâts qui auraient mis plusieurs années à être restauré par des moyens conventionnels. Pour Yukari, c’était d’autant plus vrai puisque sa famille était relativement aisée. Le domaine familial « profita » donc de ce tragique évènement pour refaire peau neuve en rénovant plusieurs pièces. Lorsqu’on toqua à la porte, c’est une domestique qui s’était chargée de faire attendre le livreur de médicaments, prétextant que la personne qu’il cherchait devait être avertie avant de le rencontrer.

Ainsi, Kisuke fut invité à patienter dans le hall tandis que son interlocutrice alla chercher Yukari qui se trouvait dans son bureau. Quand elle n’était pas à l’hôpital, la jeune genin était souvent chez elle à s’occuper l’esprit sur différents sujets principalement dans le domaine scientifique. A sa manière, elle essayait d’aider les gens du mieux qu’elle le pouvait. C’est pour cela que Yukari avait passé commande auprès de ce pharmacien afin d’avoir les matériaux nécessaires à ses concoctions. Dans les faits, la jeune femme aurait bien voulu les cueillir elle-même mais il lui paraissait particulièrement compliqué de quitter le village sans un motif solide surtout après ce qui s’était passé.

Lorsqu’on l’avertit que sa commande était arrivée, la jeune brune sortit de son bureau presque immédiatement, désireuse de ne pas faire patienter longtemps le livreur. Après tout, il avait peut-être encore beaucoup à faire alors que de son côté, elle ne faisait quasiment plus grand-chose. Kisuke semblait plutôt sympathique et, en voyant l’absence de paquetage, elle comprit assez directement que ce dernier n’en avait pas vraiment besoin, notamment grâce au rouleau qu’il tenait et qui semblait contenir sa marchandise.

« Enchantée, Kisuke-san. Je pense que ce sera plus pratique si tu déposais directement ça au sous-sol, cela évitera aux domestiques de devoir tout déplacer. »

D’un geste, elle invita l’homme à la suivre dans la cave où il pourrait alors libérer son rouleau. En guise de sympathie, ce dernier lui offrit même un sachet de thé dont Kisuke semblait y avoir mis les formes pour l’offrir à la jeune genin. Ce n’était pas grand-chose mais l’intention y était et Yukari savait se montrer reconnaissante. Elle tira une bourse dont le contenu dépassait largement la somme fixée et la tendit au pharmacien.

« C’est très gentil de ta part. Tout ceci aidera grandement les malades. L’hôpital n’a pas été épargné par les dégâts et les lits ne peuvent pas accueillir tout le monde. Du coup, certaines personnes sont alitées chez eux sans forcément avoir un eisenin disponible pour les accompagner dans leurs soins ni de quoi les payer. Du coup, j’essaie de les aider moi-même dans la mesure du possible. »

C’était la moindre des choses que Yukari pouvait faire. Elle n’était pas sûr que cela soit vraiment remarquable mais ce n’était plus très important maintenant. La jeune femme se rappelait d’un certain engouement en se présentant à l’hôpital de la roche où elle y avait exposé ses projets et ses ambitions. On lui avait même fait quelques promesses dont la jeune femme n’avait jamais vu l’aboutissement ni la réalisation. A force de baigner dans des chimères, la jeune genin avait fini par perdre le peu d’intérêt que le village lui suscitait et elle avait fini par revoir ses ambitions à la baisse. Aujourd’hui, Yukari essayait d’utiliser ses connaissances à bon escient afin que d’autres puissent réaliser leurs projets. Remontant au rez-de-chaussée, la jeune femme donna le sachet à une domestique en lui demandant d’aller préparer le thé avant de se tourner vers Kisuke.

« Si tu n’es pas trop occupé, tu pourrais peut-être rester pour boire le thé ? A force, toutes ces livraisons doivent être fatigantes non ? »


@Hyûga Kisuke
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

You carry Iwa [Yukari] Empty
Mer 29 Sep 2021 - 13:29
Voilà.

Kisuke avait suivit la femme jusqu'à la cave et avait tout déchargé avec méthodologie. Il jetta malgré lui un coup d'oeil rapide au bâtiment. Aisé, et fraichement reconstruit. Elle insista pour payer un peu plus que la commande. Le Hyûga hésita à refuser un instant cette marque de générosité, avant de se raviser. Cela pouvait être mal pris. Un bon commerçant ne refusait jamais un pourboire. La maitresse des lieux lui expliqua que tout cela était prévu pour l'Hopital. Cela intéressait évidemment Kisuke.

Oh je vois, tu travailles aussi pour l'Hopital. Oui, les affaires récentes ont été mouvementées. Trop mouvementées.

La principale raison pour laquelle Kisuke avait repris son service. Iwa avait été un village bien paisible autrefois. Mais depuis trois années, les invasions ne cessaient d'arriver, les attaques surprises sur le village contournaient sans cesse les gardes frontières, les terroristes se démultipliaient, les prisonniers s'évadaient des prisons dont on ignoraient même l'existence. Il y avait eut le Bijuu qui s'était réveillé en plein village, aussi. Ce n'était pas rien. A côté de ça, l'Enchapeauté qui les avait visité à la dernière saison pouvait presque passer pour un évènement assez civique. Heureusement, il n'y avait plus eut de grosses pertes civiles depuis l'assaut de Kiri.

Même si chaque perte était une perte de trop.

Ils remontèrent au rez-de-chaussé. La charmante dame invita le vieil Hyûga à partager un peu de thé ensemble. Il eut un large sourire.

Ma foi... Bien volonthé ! J'ai du livrer beaucoup de choses ce matin.

Kisuke aimait bien ses boissons, alcoolisées ou non. Il ne refusait jamais une invitation pour partager un breuvage. Il suivit la jeune Yukari-san (enfin, jeune pour lui) et nota une fois de plus la richesse de sa famille. C'était un domestique qui venait lui prendre du thé et qui allait le lui préparer. Kisuke fronça imperceptiblement des sourcils, tandis que la situation lui rappelait amèrement sa propre condition de membre de la branche secondaire des Hyûga.

Une question me taraude les lèvres. Serais-tu toi-même ce qu'on appelle une eisenin ? J'essaie d'un peu aider également à l'Hopital, ce n'est pas aisé bien entendu. Il faut beaucoup apprendre pour être un tantinet utile.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

You carry Iwa [Yukari] Empty
Ven 1 Oct 2021 - 14:00
Après avoir entreposé les objets commandés, Yukari se dirigea vers l’arrière-cour où se trouvait une petite terrasse. Elle invita donc Kisuke à s’asseoir et attendre tranquillement qu’on leur prépare le thé qu’il avait accepté sans hésitation. Il se permit même une boutade là-dessus dont la considération de Yukari était à la hauteur de celles dont elle faisait preuve à l’égard de celles de son propre père, c’est-à-dire aucune. Naturellement, l’on venait à lui poser la question quant à l’achat de toutes ces marchandises, une curiosité que la jeune fille trouvait tout à fait normal. La question la fit sourire mais ce rapprochement entre sa commande et sa potentielle profession était pardonnable. Après tout, pourquoi est-ce qu’elle ne serait pas médecin ?

« Non, non pas du tout. Je suis très loin d’être une eisenin. Si c’était le cas, j’aurais sûrement été prise dans mes activités à l’hôpital. J’ignore de combien de patients un médecin doit voir passer chaque jour mais le nombre doit être relativement élevé. Moi je ne fais que les soulager un peu, je vais à la rencontre des plus démunis, ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir de traitements convenables. C’est déjà pas mal, je pense. »

Elle avait du revoir considérablement ses objectifs à la baisse depuis bien longtemps déjà et Yukari estimait que c’était déjà beaucoup qu’on lui permette de fréquenter l’hôpital. Non pas qu’elle y tenait spécialement mais cela avait au moins le mérite de lui donner un semblant d’occupation. Depuis sa sortie de l’académie, la jeune femme avait pris le temps d’étudier le village de la roche sous de multiples facettes, tant au niveau de sa hiérarchie, de sa politique mais surtout de son système de santé. Au pire, les choses la décevaient et au mieux elles l’indifféraient. Ses camarades n’étaient pas vraiment plus intéressants et agissaient bien souvent comme de bons petits soldats qui savaient donner leurs pattes lorsqu’on leur demandait.

L’ironie était que, dans les quelques rencontres qu’elle avait pu faire, les seules ayant été vraiment stimulantes résultaient d’échanges avec des personnes n’appartenant à aucun des villages majeurs du Yuukan. Si seulement Midori pouvait repasser par Iwa…cela la sortirait peut-être de cet engrenage étouffant…Le dressage des tasses la fit sortir de ses rêveries et on lui signala que le thé était prêt à être servi. D’un mouvement, la jeune fille donna donc l’autorisation de leur ramener le plateau tandis qu’elle replongeait ses yeux dans ceux de son interlocuteur.

« Cela prend du temps d’apprendre, effectivement. Encore faut-il trouver quelqu’un qui veuille bien vous prendre comme élève. Etant donné les répercussions de la destruction d’une partie du village, je doute que l’on puisse tomber sur une personne qui ait du temps à consacrer pour transmettre un savoir aussi délicat. Je n’étais pas présente au moment des faits mais, de ce qu’on m’a raconté, c’était vraiment terrible… »


@Hyûga Kisuke
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

You carry Iwa [Yukari] Empty
Mer 6 Oct 2021 - 15:04
C'est très honorable. Et puis, être eisenin cela ne s'improvise malheureusement pas. C'est une profession exigeante et difficile à atteindre. Je me suis contenté du Rentanjutsu personnellement, beaucoup plus accessible pour quelqu'un comme moi qui n'est pas expert en ninjutsu. Je prépare des concoctions et elles servent à tout iwa.

Et peut-être même tout le pays de la roche, s'il arrivait à augmenter ses cycles de productions. Il y avait une certaine assurance à se contenter de l'aspect chimique de la médecine. Au jour le jour, il pouvait prendre un rôle beaucoup plus passif et plus malléable. Oh, il avait quand même eut des formations partagées avec des eisenins, notamment en anatomie ou en études de physiologies. Mais soigner un organe en quelques mudras et un peu de chakra ? Ce genre de mirable lui serait à jamais interdit, à moins de trouver un miracle.

Lorsqu'on lui apporta un plateau avec du thé dessus, Kisuke se tourna vers le serviteur.

Merci !

Il aimait boire le thé. Il aimait boire d'autres boissons aussi, bien entendu, et il savait apprécié certains alcools. Le thé, pourtant, était particulier et avait une consonnance nostalgique. Il se rappelait d'un temps où les choses étaient plus simples, moins dangereuses. Avec moins d'invasions, de meurtres, de terroristes et de bijuu en libertés qui menaçaient le Yuukan tout entier.

Yukari raconait ses mésaventures avec le système éducatif iwajin. Enfin, éducatif... C'était une formation de haute volée que celle d'eisenin. Le problème semblait se situer à la faible présence de docteurs ou de shinobis disponibles dans cette direction-là. Pourtant, le village était réputé pour la qualité de ses soins prodigués.

Hmm hmm. Les eisenins du village sont bels et bien pris. J'avais espéré pouvoir profiter des lumières de Muramasa-sensei, pour lui poser des questions médicales ou anatomique et je me suis assez vite rendu compte qu'il était insaisissable. Il y avait un genin intéressant, Yugure, mais il n'est jamais au village - ce qui est assez étonant pour un genin, enfin il y a des circonstances qui le permettent. J'ai finalement sécurisé une entrevenue avec Aimi-sensei, la directrice de l'Hôpital. Les choses bougent, bien qu'assez lentement.

Il voulait rejoindre cette fameuse organisation du Shishiza qui avait dans ses responsabilités le maintient et le développement des soins de santé Iwajin. C'était possible. Néanmoins, pour officiellement y entrer il devait avant tout être chunin, et c'était un gros souci pour lui qui n'était que fraichement promu de l'Académie. Enfin, repromut. Longue histoire. Il ne releva pas le point à Yukari car il pensait qu'elle pouvait potentiellement se heurter au même problème. Et si c'était le cas, il ne voulait pas prendre le risque de mettre les pieds dans le plat avec elle.

Après tout, c'était quelque chose qui le décevait également.

Il porta de nouveau le chaud breuvage à ses lèvres et s'en délecta le palais. Le goût diffus dans sa bouche lui lava l'esprit de ses pensées négatives. Il vida son esprit et résuma la situation. Une kunoichi responsable, qui voulait s'investir dans le domaine médical. Une bureaucratie lente. Et lui-même, qui n'avait pas attendu cette bureaucratie pour développer ses arts Rentanjutsu. Cela l'avait ralentit, mais il l'avait fait. Il avait trouvé des alternatives, d'autres ressources, des livres, des gens d'expérience dans des domaines anexes. La solution était simpliste.

Je pourrais par contre aider à devenir eisenin dans une moindre capacité, si cela vous tente.

Il reposa sa tasse de thé.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

You carry Iwa [Yukari] Empty
Dim 10 Oct 2021 - 12:35
Les noms cités par Kisuke ne lui étaient pas inconnus. Elle les connaissait tous au moins de nom et bien plus encore puisqu’elle avait participé à une réunion visant à trouver une solution pour tous ceux qui avaient perdu leurs membres. Une entrevue qui ne l’avait pas vraiment satisfaite puisque, pour elle, il n’y avait eu aucune suite. De toute manière, le problème avait déjà été réglé sans aide alors pour Yukari, sa présence n’avait été rien d’autre qu’une perte de temps auprès de personnes qui n’en connaissaient finalement pas plus qu’elle sur le sujet de toute manière.

« Je connais ces personnes que tu cites et je les ai déjà rencontrées. J’ai croisé Yugure alors qu’il en était qu’à ses débuts. Une conversation fortuite alors que je faisais des relevés astronomiques sur les Hauts-Plateaux. Nous avons longuement discuté mais nous tombions souvent en désaccord sur beaucoup de points. Il venait tout juste de sortir de l’académie alors il avait sûrement beaucoup d’aspirations. Intégrer une équipe, faire des missions, grimper dans la hiérarchie. En somme, un esclave du système qui suivait docilement ce qu’on lui disait de faire. Notre conversation s’est terminée abruptement et nous nous sommes plus revus ensuite. Certainement que le jeune garçon a bien évolué depuis. Peut-être chunin ? Il m’avait énoncé vouloir intégrer le Manazuru ou Le Shishiza à l’époque mais j’ignore si il a réussi. D’ailleurs, il m’avait même recommandé de faire de même. »

Yukari ne mâchait pas ses mots et disait exactement ce qu’elle pensait sans retenue.

« Je suis contente que tu aies pu voir Aimi, cela fait longtemps que je ne l’ai plus croisé et c’est peut-être la seule personne en qui j’ai un petit peu de considération dans ce village. »

Yukari porta la tasse à ses lèvres. Malgré ses propos, la jeune fille semblait parfaitement détendue. De quoi devait-elle avoir peur de toute façon ? La réprimander pour ses opinions ? Cela ne ferait que la conforter dans ses idées et ne ferait de toute façon pas changer ses idées. Kisuke lui proposa ensuite une alternative afin qu’elle puisse apprendre l’iroujutsu…ou alors autre chose qui s’y apparentait. En fait, Yukari n’avait pas vraiment bien compris les propos du pharmacien.

« Excuse-moi mais je n’ai pas tellement envie de me rabattre sur des solutions tierces et de moindre efficacité. De toute manière, si j’étais vraiment dans l’optique d’apprendre quoi que ce soit, j’aurais peut-être commencé par développer mon Kekkai Genkai ? De toute manière, cela me prendrait trop de temps et je risque de me lasser avant même d’avoir pu voir les fruits de mon entrainement. Mais c’était sympa d’avoir essayé. »


@Hyûga Kisuke
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

You carry Iwa [Yukari] Empty
Mer 13 Oct 2021 - 22:35
Peut-être chunin, effectivement. Il avait beaucoup d'énergie et c'est le genre de profil qui se démarque. Je le lui souhaite, en tout cas. Des relevés astronomiques, disais-tu ? Voilà qui est intéressant. Ce n'est pas courant comme entreprise. Est-ce que cela avait une raison en particulier, ou c'était juste pour ta curiosité scientifique ?

Kisuke n'était pas tout à fait un scientifique - il essayait d'en avoir une méthodologie lorsqu'il faisait ses expériences en alchimie tout en reconnaissant qu'il n'était pas non plus un expert. La recherche de la connaissance était un but noble aux yeux de l'apothicaire, et c'était un but qu'il essayait de partager tant bien que mal avec sa profession de shinobi. Si la jeune femme de lui était une pratiquante, il discuterait volontiers avec elle.

Elle était étonnemment détendue tandis qu'elle critiquait à demi-mot... tout le village. Enfin, une grande partie. Kisuke en avalat presque de travers, ce qui devait être très comique à voir. Pour autant, il ne lui en tenait pas rigueur. Une femme intelligente comme elle voyait sans doute des choses et sa déception devait avoir une bonne raison.

La seule ? Diantre, voilà un constat assez alarmant. Pour ma part, je ne partage pas cette observation, mais qui suis-je pour juger ? Peut-être est-ce moi qui vit avec des verres colorés et qui m'empêchent de constater une triste réalité.

Peut-être que la jeune femme expliquerait les raisons de son désarroi. Kisuke était partagé entre l'envie d'en savoir plus, la gêne de la situation et l'envie de ne pas trop pousser Yukari à s'expliquer. En vérité, elle avait tout a fait le droit de penser ce qu'elle voulait du village. Ce n'était, par contre, sans doute pas un bon indicateur pour sa motivation future ni pour sa carrière au village. Peut-être devrait-elle songer à devenir indépendante, et de quitter la hiérarchie shinobi. L'option était assez drastique, et Kisuke se décida de ne pas en parler tout de suite.

Sa proposition, par contre ?

Hmm disons que les eisenins peuvent soigner tellement vite, cela me semble être la solution la plus efficace pour aider la population civile. Dans une moindre mesure, si j'arrive à lancer une production de médicament à faible prix, cela pourrait peut-être aider aussi, mais l'entreprise est vaste et bien compliquée. A quoi penses-tu, du coup, comme solution qui ne te lasserait pas ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

You carry Iwa [Yukari] Empty
Jeu 14 Oct 2021 - 13:24
« Je n’ai pas de raison particulière. Je fais ça pour tuer le temps disons. Je possède un recueil qui recense une petite centaine d’étoiles que l’on retrouve dans le ciel ainsi que leurs caractéristiques. Elles ne sont pas toutes le fruit de mon travail et le référencement de certaines d’entre elles remontent à plusieurs centaines d’années. J’observe, je corrige à la lumière des nouvelles méthodes d’approche de la mécanique céleste. Ce soir-là, en l’occurrence, je cherchais une étoile bleue. C’est une étoile très massive et très lumineuse mais qui ne vit pas très longtemps…du moins à l’échelle galactique. »

C’était effectivement l’un de ses passe-temps favoris même si elle doutait que cela ait une réelle utilité ici, ce qui était compréhensible. Dans les faits, cela ne servait pas à grand-chose et ce travail n’avait aucun apport bénéfique quant à la dynamique du village. En somme, Yukari faisait ça essentiellement parce qu’elle se faisait chier. D’ailleurs, l’expression de Kisuke la faisait bien sourire. La jeune genin sentait bien qu’il était mal à l’aise de la voir aussi détendue alors qu’elle crachait littéralement et ouvertement sur son propre village.

« Honnêtement, il n’y a pas de mauvaise réponse. Chacun est libre de penser ce qu’il souhaite. Si tu te sens bien ici et que les gens te sont sympathiques alors je pense que tu devrais continuer à t’investir. Ton idée est noble. Mais je pense qu’il te faudra de l’aide pour te lancer dans une telle entreprise…Enfin, il faut déjà que le village se rétablisse complètement de ses dégâts avant d’envisager quoi que ce soit à mon avis. Mais pourquoi pas. Après tout, on aura toujours besoin de médicaments même avec le développement de l’iroujutsu. »

Une solution qui ne la lasserait pas ? En fait, Yukari ne savait pas trop. Sa carrière ici semblait assez compromise. Tout le monde était occupé tout le temps et la jeune genin n’avait jamais eu vraiment accès aux ressources nécessaires pour faire ce qu’elle voulait. Ses idées n’étaient au final que des gouttes au milieu d’un vaste océan et elle avait bien vu qu’on avait absolument pas besoin d’elle pour faire avancer la science. En somme, à Iwa, Yukari faisait surtout de la figuration.

« Il n’y a pas vraiment de solution. Je pense que j’aurais besoin de voyager pour réfléchir sérieusement à la question. J’ai rencontré une ou deux personnes qui avaient fait le déplacement jusqu’ici et je pense que ce serait intéressant que je les retrouve je pense. Mais pour ça, il faudrait qu’on me laisse partir de mon plein gré, ce qui n’est pas gagné. »


@Hyûga Kisuke
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari

You carry Iwa [Yukari]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: