Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro]

Yosuzume
YosuzumeEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Dim 26 Sep 2021 - 10:55
Aigle et Alligator


Une permission, une journée sans avoir un travail ou une mission à faire en tant que kunoichi de la Brume. La jeune femme allait pouvoir se reposer un peu et faire autre chose de sa journée. Cela dit, que faire ? En réalité, Yosuzume pouvait faire bien des choses, mais dans quel ordre allait-elle commencer ? Dans un premier temps, la brune décide d’aller au cimetière afin de rendre visite à sa mère. Cela faisait déjà un an que Mikoto avait quitté ce monde, après un combat contre le chef de brigand sur l’île d’Uka. Ce n’est pas le chef qui a été plus fort qu’elle, mais sa maladie de cœur qui l’a été et il a juste profité d’un moment de faiblesse pour l’avoir. Difficile d’oublier cette journée, où la Kurowashi s’est senti impuissante et faible, incapable de venir protéger sa propre mère. Depuis, elle tente de devenir meilleur afin de ne plus perdre qui ce soit qui lui est chère. Cependant, depuis ce jour, elle a un peu de mal à se rapprocher des gens et ses tentatives sont un peu maladroites. Avec le temps, peut-être que cela ira mieux dans ses interactions sociales, mais devrait-elle demander conseil pour améliorer ce point ? Elle n’en savait rien et la brune ne savait pas à qui demander ce genre d’aide. Suzurane Gine, peut-être ? La lionne est du genre social et hyperactif, mais elle a quitté le monde ninja pour se concentrer sur un autre travail : la restauration. Ce détail se verra plus tard, pour l’instant, Yosu s’occupera du moment présent et de sa propre façon de faire.

Devant la tombe de sa mère, la jeune femme se met à prier pour que son âme soit toujours guidée et protéger par les Tengû, esprit protecteur selon son ancien temple. Comme d’habitude, Yosuzume a son propre rituel, celui de raconter un peu sa vie depuis la dernière fois qu’elle lui a rendu visite. La brune vient une fois par semaine, au cimetière afin de nettoyer la tombe de Mikoto, y déposer des fleurs, prier et parler. Certains pourraient la prendre pour une folle pour parler toute seule, mais cela l’aidait à apaiser son âme et son cœur. À la fin, Yosu dépose un baiser sur sa main avant de déposer celle-ci sur la pierre tombe, signe d’un au revoir avant de quitter le cimetière. Le cœur de Yosu a une partie liée à la solitude depuis cette perte et elle a du mal à le combler. La voici alors, quitter les lieux pour se promener en ville. L’Aigle royale aux plumages sombres décide de faire les courses pour la semaine, afin d’être tranquille. Il lui arrive de discuter un peu avec les marchands, cela lui sert d’entraînement, mais elle se montre parfois, un peu trop sérieuse voire coincée pour certains. Chez elle, la Yasei admirait le ciel depuis sa fenêtre, livre à la main, elle se demandait, si elle pouvait sortir de Kiri afin de voler un peu plus librement dans l’île centrale. Voler, une sensation de liberté incroyable qui permet à la brune de se libérer de toutes choses. Ni une ni deux, elle range son livre, s’habille à nouveau pour sortir dans Kiri, en direction des portes du village. Étant Chûnin, elle a la possibilité de sortir sans avoir quelqu’un pour lui tenir la main, contrairement à un Genin. Or, elle doit tout de même signaler à la Kenpei, sa sortie pour que ce soit notifier quelque part.

Sortie de Kiri, deux grandes ailes sortent du dos de Yosuzume et la voilà en train de s’envoler vers l’ouest de l’île. Là-bas, il y a des marécages où elle peut se poser, mais également, une petite bourgade avec des marais salants pour leur agriculture du sel marin. Ils travaillaient dur en sachant qu’à côté, il y avait aussi des champs. Chacun y mettait du sein. Yosu s’y rendait pour visiter les boutiques, qui mine de rien, elle y trouvait des choses intéressantes. Pour aujourd’hui, elle n’allait pas s’y rendre et rester dans les marécages, au niveau des arbres afin d’observer le village depuis les hauteurs. La Yasei n’avait pas honte de ses origines et elle ne cachait nullement ses ailes, tout en regardant les marais salants de loin. Un système plutôt complexe, mise en place par les paysans afin que les eaux du marécage ne souillent pas celui de leurs marais salants. Ils étaient plutôt mal placés et en cas d’inondation, ça pouvait être catastrophique. Or, ils semblaient habituer et préparer, ainsi, ils savaient corriger et neutraliser ce type de problème. Perchée sur son arbre, elle semblait pensive et ses pensées étaient tournés vers ceux de son clan : les Yasei. N’étant pas naturellement quelqu’un de curieux ou de social, la Chûnin ne s’était pas trop présenté pour parler de ses origines ou autres avec eux. D’ailleurs, elle aurait pu tenter de se rapprocher des volatiles et rapaces afin de se trouver une nouvelle famille, mais elle est un peu timide et peur de se trouver envahissante. La jeune femme soupire et lève les yeux vers le ciel. « Que dois-je faire ? » Se disait-elle.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Yasei Doro
Yasei DoroEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Dim 3 Oct 2021 - 0:55
Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage
Un pas après l'autre, les branchages craquelaient, en partie assouplis par l'humidité des lieux jusqu'à pourtant céder sous le poids de l'homme dont le corps fin pesait de par sa grande taille. Doro, comme à son habitude, songeait. Le creux de sa gorge commençait à le gratter, frétillant de chaleur alors qu'il tentait d'avaler. Voilà bien quelques heures qu'il n'avait pas eu l'occasion de se désaltérer, l'occasion pour lui de prendre la direction du ruisseau au tronc jonché. C'était un surnom qu'il lui avait donné lors de ses diverses balades au gré des chemins sinueux que formaient les marécages. Chacun de ses arrêts lui avait fait remarquer un arbre, bien plus large que ses voisins, dont l'écorce pullulait d'insectes, tous différents lors de ses visites. Le tronc jonché avait paru comme un parfait petit nom.

Appuyé sur une longue canne du creux de sa main droite, Doro prenait difficilement appuie, chacun des mètres parcourus lui rappelant la douleur permanente qu'octroyait ses divers entraînements aux paumes de ses mains. Ses yeux scrutèrent les alentours, fuyant les traits de lumière venu des feuillages arboricoles. Divers mouvements instables lui firent se demander l'espace de quelques instants le genre d'animaux se baladant parmi les hauteurs. Pris d'une curiosité sage, il leva le regard avant de finalement sembler apercevoir quelque chose. S'il cru d'abord avoir affaire avec oiseau à la corpulence des vautours de Kaze, il se ravisa lorsque l'une des branches vacilla d'un coup de vent, libérant ses pupilles des faisceaux aveuglants venu des cimes.

Il s'agissait d'une personne. Une personne... Avec des ailes ?

Quelques secondes passèrent durant lesquelles le Yasei, plutôt habitué à la solitude, hésita à prendre la parole, avant de finalement se lancer, préférant jauger le danger s'il était bel et présent.

Salutations étranger. Que vaut donc ta venue parmi ses marécages ? Les souillures des guerres et assauts ont laissé des pièges perfides qui ne représentent rien comparés à la dangerosité de la faune locale.


S'il n'était pas sûr de réellement parler à une humain, Doro préférait mieux prévenir que guérir, l'un des seuls adages qu'il avait gardés des rares discussions de son existence. Le fond, plutôt bon, n'avait cependant jamais été compris par ceux qu'il avait entendu l'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12515-presentation-de-yasei-doro#109344
Yosuzume
YosuzumeEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Lun 4 Oct 2021 - 12:22
Aigle et Alligator


Perdue dans ses pensées, Yosuzume se demandait ce qu’elle allait pouvoir faire à propos des membres de son clan. Depuis la mort de sa mère, la jeune Yasei s’était promis de tenter de se rapprocher des Métamorphose, de sa nouvelle famille dont une grande partie a été rapatrié à Kiri depuis Kaze no Kuni grâce à Reikan. Cependant, Yosu n’est pas quelqu’un de très social et qui va forcément vers les gens pour discuter, faire connaissance ou se faire des amis. D’ailleurs, par moments, elle se demandait comment elle était devenue Chûnin avec un tel comportement taciturne. Peut-être qu’en mission, elle agissait autrement avec plus de professionnalisme. En tout cas, elle n’a pas encore tenu sa promesse et du coup, cela la faisait réfléchir. Observant par la même occasion, depuis les marécages et sur une branche épaisse d’un arbre, un village de paysan entouré de marais salants. Finalement, elle devrait demander des cours à Gine pour améliorer son comportement ? Non, la blonde s’est reconvertie dans la restauration et elle était pas mal occupée pour prendre ses marques. Il fallait qu’elle se débrouille toute seule, mais comment s’y prendre ? Elle craignait de faire des maladresses malgré elle, en cherchant à se lier avec son clan. La vie est si compliquée par moments, elle devrait peut-être aller prier pour demander conseil ou prendre son courage à deux et s’y rendre elle-même vers les siens pour leur parler.

Soudain, une voix derrière elle l’a réveillé de ses pensées. Celui d’un homme, ainsi, elle pivote légèrement son corps sur la droite afin de pouvoir croiser son regard et mettre un visage sur cette mystérieuse voix. Un homme, plutôt grand, svelte et chauve avec des tatouages, il semblait être tout seul. Étrange, la kunoichi ne l’avait pas remarqué plus tôt ni même durant son passage dans les airs avant d’atterrir sur cette branche. Un manque de vigilance de sa part ? Ayant l’habitude de venir ici, elle avait pris l’habitude de ne pas être dérangé par qui ce soit. Ainsi, elle ne s’attendait pas à ce que quelqu’un vienne à elle. La brune l’observait attentivement pendant qu’il lui adresse la parole. En tout cas, il ne semblait pas perturbé par ses ailes noires. « Salutation étranger. Je viens dans ces marécages pour apaiser mon esprit et chercher le calme, là où dans le monde urbain des villes, il n’y en a point. Sachez que la présence de la faune locale est moins dangereuse que celle des Hommes. Eux qui par leur ego se croient tout permis, au point de déranger la faune du fait de leur destruction de la flore pour agrandir leur habitat. Et puis que peuvent-ils faire face à l’un des maîtres du ciel ? Moi, qui les cieux représentant Takama-ga-hara n’ayant aucun ennemi naturel dans ce milieu. De plus, même en dehors des cieux et me posant sur le sol de Ashihara-no-nakatsukuni, je me sens protégée par mes gardiens, les Tengu et le vénérable Roi Sôjôbô. » Dit-elle en se relevant, elle qui était accroupi sur sa branche afin de se tourner vers l’inconnu.

Les ailes sombres de Yosuzume s’élèvent légères dans son dos et ses yeux dorés ne quittent pas les yeux de l’homme. Il ne semblait pas hostile ni trop dangereux, ça ne semblait pas être un bandit ni un criminel. Après tout, si cela avait été le cas, il aurait pu profiter du manque de vigilance de la Yasei pour l’attaquer dans le dos afin de la tuer sans grandes difficultés. Or, il lui avait adressé la parole afin de signaler sa présence. Ou peut-être que ça pouvait être un moyen de détourner son regard, la distraire, de crainte que la Kuro Washi avait un moyen de détecter sa présence. « Dites-moi, étranger. Quelle est votre identité ? Et puis-je me permettre de retourner votre question sur votre présence dans ses marécages ainsi que votre remarque sur la faune de ces lieux. Il est plutôt sage de se présenter surtout que vous ne semblez pas hostile comme Homme. En effet, je conclus cela, du fait que vous auriez pu m’attaquer par-derrière, au lieu de signaler votre présence. » Dit-elle en croisant ses bras sous sa poitrine. « Cela dit, si vous m’auriez attaqué ou que vos intentions ne sont pas honorables à mon égard, mon clan vous retrouvera pour me venger. » Finit-elle avec cet avertissement.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Yasei Doro
Yasei DoroEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Mar 16 Nov 2021 - 11:27
Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage
Attentif, l'homme écoutait les phrasés de son interlocutrice dont les premiers s'agglutinèrent presque jusqu'à former un poème... Une tirade peut-être ? Alors que son cou arqué lui permettait de l'observer, ses yeux blancs avaient encore du mal à comprendre exactement les origines de la personne. Mais au moins un premier mystère semblait résolu, elle ne semblait pas agressive, bien qu'il ne pouvait encore se prononcer sur sa dangerosité potentielle, deux notions proches et pourtant si lointaines. L'hybride n'avait pas tord, il ne s'était pas présenté, chose normale qu'il n'avait pu se résoudre à faire avant de s'assurer de ce que ses yeux ressassaient à son cerveau n'avait rien d'une illusion.

Et bien, quel démarrage. Si je m'étais attendu à un jour converser aussi humblement en ces lieux, j'y aurais construit une aire de rhétorique, à la manière des Anciens de la forêt.


Ses yeux quittèrent son interlocutrice, fuyant vers le sol, alors que sa main gauche s'apposait sur son torse et sa nuque se pliait en guise de courte révérence. De sa voix calme, il se présenta.

Je me prénomme Doro, Yasei Doro exactement. Shinobi de la Brume et avant tout promeneur des Marécages Brisés. Quels lieux magnifiques pour abandonner son esprit aux odeurs d'écorces humides, n'est-ce pas ?


Si beaucoup pouvaient qualifier ses lieux comme un enfer dans lequel il était loin d'être bon de se balader, le calme et la nature représentaient tant pour l'homme qu'il ne pouvait louper un jour sans s'y aventurer. Il ne s'attendait évidemment pas à retrouver un avis favorable au sien, mais le bien de sa propre santé mentale primait sur la dangerosité des lieux.

Si les gardiens de ces lieux vous protègent, alors vous n'avez rien à redouter de moi. Je ne suis qu'une âme parmi d'autre vu adorer la spiritualité qui s'émane.


Malgré son entrain, Doro restait particulièrement calme et reposé, son regard repartit vers la femme hybride, les sourcils abaissés, comme attristés, alors qu'ils quittaient la vue d'une impureté du sol marqué par les combats passés. Il ne pouvait cesser de penser aux douleurs traversées en ces lieux, chacune des victimes dont le sang avait servi à nourrir les arbres lui rappelaient davantage encore à quel point il devait soigner ces marécages. Il en était l'un des gardiens terrestres, bien moins puissant que les dieux qui les scrutaient, faisant sa part à son échelle. Après un soupire, il reprit.

Je peux me permettre de vous retourner les présentations ? J'ai trop souvent été appelé d'étranger et ne tient pas à continuer de vous infliger ça.

.


Dernière édition par Yasei Doro le Sam 27 Nov 2021 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12515-presentation-de-yasei-doro#109344
Yosuzume
YosuzumeEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Mer 17 Nov 2021 - 11:45
Aigle et Alligator


Yosuzume se retrouvait devant un homme plutôt calme et mystérieux, ce dernier semble à l’écoute de la tirade ou de la drôle de manière qu’avait-elle à parler. Habituellement, la Yasei n’était pas du genre à sortir de telles phrases à ses interlocuteurs. Cependant, son esprit calme et reposé par ces marécages faisait qu’elle se sentait poétique, en quelque sorte. Cela dit, elle était curieuse de connaître cet homme et savoir d’où il vient. D’habitude, ce genre d’endroit n’est pas fréquenté par des gens politiquement corrects et il était déjà arrivé à Yosu de botter les fesses de quelques bandits. Ceux qui pénètrent dans les marécages avec un mauvais fond, ils ne sont pas toujours inquiétants par leur force. Cela dit, ça servait un peu d’entraînement à la kunoichi. Or, le vieil homme en face d’elle, sur la terre ferme ne semble pas être quelqu’un d’hostile. En effet, si cela avait été le cas, il aurait pu profiter de ce que la Miko no Tengu ait le dos tourné pour l’attaquer. Sauf que là, il ne l’a pas fait et il a dévoilé sa présence de manières naturelles. Du coup, il intriguait la Chûnin de la Brume, mais évidemment, elle le mit tout de même en garde, si finalement, il avait de mauvaises intentions vis-à-vis d’elle. Après avoir parlé et donné la raison de sa présence en ces lieux, elle lui retourne ses questions, en plus de vouloir connaître son identité.

Le voilà qui prend la parole, les yeux dorés de la Yasei fixent son interlocuteur. Apparemment, il a été surpris de paroles de la kunoichi. Cela dit, il est assez rare de trouver quelqu’un parlant de cette manière et d’un côté, à sa place, elle l’aurait été également. « Ça aurait pu être intéressant. » Dit-elle calmement, restant percher sur la branche de son arbre. Soudain, il se met à la saluer solennellement comme quelqu’un avec une excellente éducation, tout droit sortie d’un monde de noble. Là-dessus, Yosu était surprise, car c’est la première fois qu’on la salue de cette façon. Cela la fait un peu rougir et un peu gêner comme si on la traitait comme une personne noble, alors qu’elle n’était tout sauf noble. D’un coup, il se met à se présenter comme étant Doro, un membre du clan Yasei et Chûnin de la Brume. Étrange, elle ne l’a jamais vue. Cela dit, elle a tendance à traîner seule et à se poser sur les toits afin de méditer en sa seule compagnie. Et, elle va que peu dans le domaine des métamorphes, même si elle compte changer cela avec le temps. Au moins, ce n’est pas un bandit ni rien de suspect, même si cette idée ne lui avait plus traversé l’esprit depuis qu’il a trahi sa position. L’écoutant attentivement, elle sourit légèrement. « Enchantée, Yasei Doro. Et en effet, un endroit magnifique loin de loin des restaurants ou des bruits peu intéressants. Au moins, en ces lieux, nos esprits peuvent trouver le repos et s’évader pendant quelques heures. » Répondit-elle.

D’ailleurs, Doro lui assure qu’avec ou sans la protection de ses gardiens, elle n’avait rien à craindre de lui. Il n’était pas là pour lui causer du tort ou la tuer. Tout comme elle, il semblait être venu pour apaiser son esprit et s’éloigner du monde civiliser pendant quelques heures. Après tout, il est un chûnin de la Brume, tout comme elle. Ainsi, elle n’avait rien à craindre par sa présence. Sur ses mots, elle ne dit rien et hoche tout simplement la tête. Il semble attristé par quelque chose ? Est-ce par l’histoire de ces marécages ? Si c’était le cas, il avait ses raisons que la brune partageait. Tant de souffrances, de violences et de morts que ce soit envers les humains que la faune et la flore locale. À présent, ces lieux étaient prospères, avec un calme et une paix qui permettaient à quiconque sachant où se rendre, pouvoir profiter de ce repos. Soudain, Doro reprit la parole, retournant les présentations à la Kuro Washi afin de ne pas l’appeler l’étrangère. Il est vrai qu’elle n’a pas tendance à oublier les présentations. Ce n’était pas correct de sa part, malgré la situation. Yosuzume réalise la révérence par respect à l’homme. « Navrée, j’ai manqué de courtoisie et de respecter en ne me présentant pas. Je me nomme Yasei Yosuzume, tout comme vous, j’appartiens au clan Yasei, du totem des Cieux, les aigles Royaux. Je suis également une Chûnin de la Brume et Ancienne prêtresse du Temple des Tengu à Hayashi avant sa destruction. À présent, vous n’avez donc plus le sentiment de m’infliger le pseudonyme d’étrangère. » Dit-elle avant de descendre de l’arbre en planant délicatement et avec grâce vers le sol. Lorsque ses pieds foulent le sol boueux, elle observe à nouveau Doro. « Je ne pensais pas croiser un membre du clan Yasei en ces lieux. La plupart sont retranchés au Domaine créé par la cheffe du clan, Yasei Reikan. » Dit-elle d’un air calme.

Un membre de son clan, elle n’est tellement pas habituée à se retrouver seule avec l’un d’entre eux. Généralement, Yosuzume n’ose pas encore trop se rapprocher d’eux, ne sachant pas comment s’y prendre. Or, tôt ou tard, elle aurait passé par-là, de toute façon et donc, ce n’était pas plus mal. En revanche, Yosu était intrigué par Doro qui n’avait pas mentionné l’animal qu’il était. Peut-être que ce n’était pas une obligation de le dire tout de suite. Elle-même n’en savait rien des us et coutumes de son clan. C’était peut-être l’occasion d’en savoir un peu plus, qui sait. « Dites-moi, ma curiosité prend peu à peu le dessus, mais navrée si ça vous paraît irrespectueux. Cependant, j’ai besoin de savoir. Quel est votre animal totem ? Pour ma part, comme je vous l’ai déjà dit, je suis une Yasei Aigle Royale. Et si ça ne vous dérange pas, j’aimerais en savoir un peu plus sur les Yasei… Êtes-vous de ceux rapatrier de Kaze no Kuni à Mizu no Kuni par Yasei Reikan, Suzurane Gine et Yasei Zeref ? Ou je m’égare ? » Demande-t-elle calmement.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Yasei Doro
Yasei DoroEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Sam 25 Déc 2021 - 2:06
Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage
Alors que la femme la salua en retour, Doro la toisa, amicalement, comme il l'avait toujours fait avec ceux qui ne lui étaient pas hostiles. Vivre seul ne l'avait pas complètement coupé de la civilisation et les quelques allers et venues qu'il portaient aux villages fermiers lui avaient appris à converser avec le peuple. Seulement, un de ses sourcils se haussa alors que la femme se présenta comme Yasei, une membre de son clan. Ou du moins, du clan duquel il portait son nom. Rapidement, celle-ci se mit à l'aise, lui parlant de l'animal qui la représentait, pour finalement lui demander le sien.

Hmm...


Sa réflexion sonna aux alentours alors que son interlocutrice enchainait. Lui citant des noms qui ne lui disait pas la moindre des choses. Bien sûr, Doro avait déjà prit le temps de se renseigner sur la plupart de l'histoire du village et de ses membres importants. Le seul prénom de Reikan résonna dans le creux de ses pensées. Lorsque finalement elle eut fini, il n'attendit que quelques secondes, s'assurant de sa fin, pour enchérir.

Oh, je commence à comprendre...


Evidemment, le trentenaire pouvait maintenant relier la forme bestiale de la femme à ses paroles. Tout deux issus du clan des Yasei, il ne pouvait que se reconnaitre en ses interrogations.

Malheureusement, je crois bien que nous suivons la même quête. Le clan Yasei est pour moi bien mystérieux. Votre plumage me fait maintenant comprendre que vous n'êtes pas une chimère, mais bel et bien un des miens.


Doro laissa un court temps de pause, songeur, alors que ses yeux toisaient divers endroits du visage de Yosuzume, interrogateurs, presque cherchant à la retrouver au sein de sa mémoire. Mais une chose était sûre, c'était la première fois qu'ils se rencontraient. Sa main droite se porta à son menton. Il enchaîna.

Je suis arrivé depuis peu au village, le temps pour moi de prendre mes marques, j'oscille entre le village de la Brume et ces marécages. Cherchant des réponses, sans vraiment les trouver. Ceux qui possèdent les réponses sont apparemment absents. Partit loin de là, en mission probablement.


Relâchant ses doigts, pour se gratter, il reprit sa position initiale, fixant cette fois-ci le sol, plus précisément, l'emplacement que son interlocutrice avait heurté en quittant son foyer en hauteur. Les remous causés par ses pieds lui rappelaient sa véritable forme, celle qu'il fuyait, mais qu'il s'était pourtant juré de ne plus jamais ignorer. La femme voulait des réponses, tout comme lui et il comprenait à cet instant qu'il ne pourrait pas se cacher s'il souhaitait lui aussi en apprendre plus.

Mon totem... est le même que celui qui hante cet endroit. D'aucun ont parlés d'attaques et de rencontres avec plusieurs engences auxquelles je ne m'identifie que de par la forme...


Doro observa maintenant sa main gauche, tenant son bâton, de celle-ci, une légère dose chakratique s'émana, traversant son bras, puis son buste avant de finalement rejoindre les bouts des doigts de son autre main. Sa droite, portée au niveau de ses yeux, se mit à se joncher d'écailles reptiliennes, non pas luisantes comme ceux que les cobras auraient pu arborer, mais rêches et répugnantes. Celles d'écailles de tortures faites pour tuer.

Je ne parlerais pas de totem dans mon cas... Mais plutôt de fléau. Le Fléau de l'Alligator.



Dernière édition par Yasei Doro le Mer 16 Mar 2022 - 9:10, édité 3 fois (Raison : Test)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12515-presentation-de-yasei-doro#109344
Yosuzume
YosuzumeEn ligne

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro] Empty
Mer 5 Jan 2022 - 11:28




Prêtresse du Shintoïsme


Yosuzume avait manqué à une tâche simpliste lorsqu’on rencontre quelqu’un pour la première et si ce dernier ne l’attaquait, celui de se présenter. Ainsi, la kunoichi avait commencé par se présenter à lui ainsi qu’à donner l’animal totem dont elle est liée depuis sa naissance. La Prêtresse était tout de même curieuse d’en savoir un peu plus sur l’homme en face d’elle. Il ne semblait pas être un ennemi, car ce dernier se montrait correct et il n’avait pas profité du fait qu’elle ne faisait pas attention autour d’elle pour l’attaquer. Il n’était pas un ennemi. Et de plus, elle avait appris avant de se présenter, que ce dernier est un membre du clan Yasei et un shinobi de la Brume. Là-dessus, la Miko no Tengu pouvait se sentir rassurer et lui faire confiance afin de pouvoir converser avec lui, sans crainte. Apparemment, tous les Yasei n’étaient pas donc du genre à rester cloîtrer dans le domaine Yasei et certains étaient capables de sortir de Kiri pour découvrir le pays. Cela dit, la brune ne savait pas si ce dernier était déjà à Kiri ou il était parmi ceux qui étaient à Kaze. De toute façon, la Inuwashi allait bientôt le savoir, car elle aimerait apprendre à le connaître. Et par extension, si possible, à connaître un peu mieux le clan Yasei sur d’autres choses que ceux dont elle a vécu à Hayashi durant son enfance. D’ailleurs, la Kuro Washi était curieuse de connaître l’animal totem de l’homme, un peu de changement dans ce qu’elle a déjà pu apercevoir.

L’homme prend son temps pour réfléchir et donner quelques réponses, enfin non, il prend juste la parole en pensant à voix haute, tout simplement. En soi, Yosuzume n’est pas pressée et elle peut patienter. Quand on passe des heures à lire des livres sur diverses religions dans un temple et dans le calme absolu, on peut très bien attendre qu’un homme puisse réfléchir. Apparemment, pour ce qui est d’apprendre un peu plus sur le clan Yasei, ça ne sera pas lui qui pourrait apporter des réponses à la Prêtresse. En effet, selon ses dires, il serait en quête de réponses liées au clan Yasei, tout comme elle, car sa famille lui semble bien mystérieuse. Ainsi, ils étaient deux à devoir partir en quête de connaissance de leur ancêtre. Au moins, là-dessus, Yosu ne se sentira pas seule. Elle a déjà vécu avec des Yasei, mais leur priorité était la religion et ils ne parlaient jamais de leur ancêtre, pensant que certains Yasei oiseau provenait de la descendance du Roi Sôjôbô Tengu et qu’ils étaient des demi-dieux. Cela dit, il n’y avait rien de purement officiel, juste des hypothèses, ni plus ni moins. Lors de son voyage à Kaze, elle et sa mère ne sont pas resté longtemps pour en savoir davantage, juste assez pour parler du Dieu du désert. Du coup, la Miko aimerait en savoir plus sur ses origines, là où son éducation passée ne lui a pas permis de le faire. « Je vois, du coup, on réalise la même quête de connaissance autour de notre famille. » Dit-elle. Il était donc inutile de lui poser des questions sur leur clan.

Doro reprend la parole, après avoir pris une courte pause afin de dire qu’il était au village depuis peu et que pour prendre ses marques, il voyageait entre le village et les marécages. Il ne possédait pas de réponse pour la jeune femme, mais ceux qui les avaient, ils devaient être en dehors du village. Soit en mission ou en voyage dans l’archipel ou en dehors du pays. Du coup, il allait falloir se montrer patienter pour obtenir des réponses à ses questions. De toute façon, elle n’était pas trop pressée, car à côté, elle avait aussi des obligations à tenir que ce soit en tant que kunoichi et prêtresse. « Bien, je vous crois. Patientons jusqu’à leur retour alors, il est vrai que Dame Reikan n’est pas présente à Kiri en ce moment. Au pire, je tâcherai de voir avec Kazushige-dono ou Dame Aguni pour des informations sur notre clan et son passé. » dit-elle avec calme. D’ailleurs, elle aimerait surtout une réponse de sa part, vis-à-vis de sa partie bestiale. Bien sûr, il n’était pas obligé, mais juste qu’il réponde à la question par l’information ou pas un non. D’ailleurs, Doro semble utiliser une transformation partielle du côté droit de son corps. Il montre des écailles reptiliennes, plutôt impressionnantes et qui d’ailleurs, semble du coup, être différent de ceux qu’elle connaissait. Cela la rassure de ne pas tomber sur un énième Yasei félin ou oiseau, du nouveau, c’est cool. Ainsi, il est un Yasei Alligator, ça changeait de ses connaissances.

Yosuzume avait tout de même pu entendre que l’homme voyait son côté bestial comme d’un Fléau qu’un don. Il ne devait pas apprécier ce qu’il était, l’animal qu’il est, il en avait peur ou le rejeter par crainte d’être dangereux pour autrui. La prêtresse s’approche de l’homme et y dépose avec délicatesse, sa main droite sur l'épaule droite de l’homme. Ses yeux dorés se plongent dans le regard de l’alligator, avec une bienveillance. « Monsieur Doro. Je crois comprendre que vous ne semblez pas aimer votre partie bestiale. Est-ce par honte ou crainte ? Seul vous, détenez cette réponse. Cependant, ne rejetez pas votre côté bestial, ça fait partie de vous et il n’est pas possible de l’ignorer. Est-ce que cela vous bloque dans vos combats ? Ou dans votre vie en général ? Vous avez, si vous avez besoin de parler, je suis là. Entre membres du même clan, on peut s’entraider. » Dit-elle avec le sourire. La Yasei avait le sentiment qu’elle pouvait l’aider, même si elle était un peu moins sociale depuis le décès de sa mère, il était temps qu’elle se reprenne en main. Et Doro pourrait l’aider à se reprendre là-dessus. De plus, l’homme voyait son côté Yasei comme un fléau et ça, cela peut être un souci pour lui dans l’avenir surtout s’il est un Shinobi. Tout du moins, cela dépendait comment il voyait sa partie métamorphose et l’idée qui se fait de lui-même. Prêtresse n’a pas pour vocation de jouer les psychologues, mais elle avait tout de même le devoir d’aider son prochain. « Je vous prie, monsieur Doro. Montrez-moi votre forme complète en Alligator, laissez-moi admirer votre héritage donné par Izanagi, mais aussi toi, qui est le serviteur de Ryujin, le Dieu de la mer et Roi Dragon, n’est honte de ce que tu es. Je suis sûre que tu es loin d’être un fléau sinon que dire des Hommes que détruit tout ce qu’ils croisent sur le royaume de Ashihara-no-nakatsukuni ou de celui qui se croit Dieu en décidant du libre arbitre de tous en voulant supprimer le chakra, en s’attaquant aux enfants des kamis comme Sanbi descendant de Ryujin, par exemple. » Dit-elle en allant poser tendrement ses deux mains sur le visage de Doro. « Moi, Yosuzume, Prêtresse et servante des Kamis, ainsi que descendante du Roi Sôjôbô et membre du clan Yasei, je t’accepterai tel que tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154

Sobek et Nephtys se rencontrent dans un marécage [Pv : Yasei Doro]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éveil de la Bête [Yasei Doro]
» Réchauffement du climat dans un bar [Pv : Yasei Zeref]
» Un Cerf se voyant dans l'Eau [Yasei Zeref]
» [Mission B] - Le Livre dans la Jungle (Ft. Yasei Masamune) - 2e partie
» 2/11. RENCONTRE N°5: Le marécage impraticable

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: