Soutenez le forum !
1234
Partagez

Renforcement [Ouvert Iwa]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Lun 27 Sep 2021 - 16:26
Le tintement de la lame finalement affûtée retentit à nouveau dans la pièce baignée par la lumière de cette douce matinée d’automne. Cinglant, le bruit se propagea un instant dans l’espace de la salle d’entraînement du Dojo, avant de finalement aller mourir en un écho indistinct. Le guerrier tellurique n’avait pas sourcillé, installé dans un coin de la pièce en fixant ardemment son avant-bras transformé en pierre qu’il brandissait devant lui comme un rempart. Un instant passa, puis il se décida à ramener à lui le membre solidifié en le faisant pivoter, prenant alors la mesure des dégâts que le katana avait fait sur son passage. L’entaille dans son corps de pierre était nette, relativement profonde, et si l’Oterashi percevait qu’il était encore apte à remplir quelques fonctions de base, son intégrité était malgré tout sérieusement mise en péril.

« ...Tsh. Encore. »

Tandis que le bras assimilé du golem d’Iwa se reformait totalement, Ichirô à deux mètres de là expirait longuement par le nez, ne se privant pas d’afficher ouvertement sal assitude à mener encore une fois cet exercice. D’un mouvement souple du poignet, l’éolien fit danser sa lame devant lui, faisant siffler l’acier dans l’air comme pour vérifier son tranchant.

Senten Ichirô:
 

« Vous, les élémentaires solides, vous n’avez aucun sens pratique.
- … Nous abordons les problèmes différemment, c’est tout.
- Oh, oui bien sûr. Si je devenais l’un de ces problèmes pour toi, je me demande bien comment tu essaierais de le résoudre.
- … Tu es bien orgueilleux aujourd’hui. Plus que d’habitude je veux dire. Je ne te souhaite pas d’affronter un samouraï digne de ce nom : il ne ferait qu’une boucher de toi…
- Hmph ! Allez, finissons-en avec ça. Je passe déjà trop de temps avec toi, ces temps-ci... »

Sans un mot de plus, Yanosa retrouva sa concentration, focalisé sur son objectif et sa réalisation en brandissant son avant-bras perpendiculairement au sol. La pierre déjà sombre qui le constituait se mit alors à crisser contre elle-même, n’arborant en apparence plus aucune aspérité et absorbant presque toute la lumière qui arrivait jusqu’à elle. D’un hochement de tête, l’Oterashi signifia à Ichirô qu’il était prêt et aussitôt, le chakra Fûton se mit à onduler le long de la lame maniée par l’Assimilateur de vent. Relâché et concentré à la fois, le jeune homme au poncho frappa alors avec la même précision et la même vélocité qu’auparavant, provoquant cette fois à l’impact un son encore plus strident que précédemment qui cingla à leurs oreilles. Les yeux de l’éolien, quelque peu incrédule, se déposèrent alors sur l’endroit qu’il avait frappé, avant que le Tellurique ne fasse de même en faisant pivoter son bras. Pas d’entaille. Tout au plus une marque, à peine visible, là où la lame auréolée de vent avait tenté de se frayer un chemin. Le Senten faillit commenter le succès de son comparse mais, fidèle à lui-même, s’en abstint en abordant à la place un tout autre sujet.

« ...De bons samouraïs, il y en a à Iwa même, non ?
- ...Oui, en quelque sorte. Mais, la meilleure d’entre eux est partie depuis un moment, maintenant, répondit l’Oterashi en mirant la marque de sa réussite sur son bras transformé.
- … Tu parles de cette gamine, Toph ?
- ...Cette gamine est ta Godaime, ne t’en déplaise. Sans parler du fait… qu’elle serait capable de te découper en rondelles sans sourciller.
- Ha ! Me fais pas rire, c’est...- »

Yanosa rehaussa son regard vers l’éolien, imprégné d’un air on ne peut plus sérieux qui le figea par sa seule intensité.

« … Je l’ai combattue. Je sais de quoi je parle. »

Le bras du Chûnin regagna son apparence humaine, tandis qu’au même moment ses sens telluriens lui rapportaient l’écho terrestre de pas modérés dans le couloir attenant.

« Tu attends quelqu’un ?
- Heum, non… Non, pas que je sache, fit-il en rengainant son katana.
- Hm. Merci pour le coup de main, en tout cas.
- Oué, pas de quoi… tu me feras signe, si tu as besoin de moi pour ton autre… problème.
- J’y manquerai pas. »

Ichirô tourna les talons et se dirigea vers l’entrée, où ne tarderait désormais plus à arriver la personne que Yanosa avait senti approcher. Un croisement entre l’éolien et le nouveau venu était inévitable, mais quid de la personne qu’il ou elle était réellement venue voir ?

_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Lun 11 Oct 2021 - 21:27
Les oreilles du Hyûga sifflaient. Cela ne faisait aucun doute.

Mes sens Hyûga résonnent, quelqu'un parle de nous...

Cela arrivaient fréquemment ces derniers temps, surtout depuis qu'il avait fait des expérimentations sur ses fuins explosifs. Etrange coincidence. Aucune chance que cela soit juste des accouphènes dues aux dégâts à ses oreilles, bien entendu. Ses pas étaient modérés. Ni lents, ni trop hâtifs. Ce n'était, après tout, pas une chose aisé que de se pointer dans le dojo des assimilateurs pour exiger un duel de leur boss. Yanosa n'était pas n'importe qui. C'était un guerrier exigeant et bien dangereux.

Expert, solide, suffisamment indigeste pour survivre à la digestion de démon, Kisuke l'avait aussi vu disséquer un serpent géant avec facilité, tromper la vigilance d'une assimilatrice en se camouflant dans le sol, faire pleuvoir des météorites, et affronter d'égal à égal l'Eclair Vert de Kon... heu... juste l'éclair vert.

Kisuke n'était pas encore à ce niveau-là. Non. Néanmoins, il avait des atouts à placer. Depuis quelques mois, il avait fait des grandes avancées dans son alchimie et disposait de prototypes utilisables en combat. Il avait également approfondie ses liens avec son invocation pour en débloquer plusieurs. Quatre dragons se battaient à ses côtés désormais. Et si aucun n'avait la puissance de celui de Yanosa... Il avait pour lui le nombre. C'était déjà pas mal. En outre, la panoplie de ses dragons s'étaient bien développées. Kisuke rêvait de pouvoir les mettre à profil et de voir le résultat se dérouler sous ses yeux.

Mais pour un véritable test, il fallait un adversaire qui ne retenait pas ses coups et qui le mettrait durement en face des réalités du terrain. Il fallait qu'il se fasse botter les fesses, et quoi qu'on pouvait en dire, ce n'était pas le fantasme secret du genin. Non, bien loin de là l'idée. Pourtant, c'était tristement nécessaire. Et déjà, il voyait au loin la silhouette tellurique, accompagné par un célèbre inconnu au bataillon (tout le monde parle toujours de ce gars, mais impossible de s'en souvenir). Il salua respectueusement les deux personnes avant de fixer droit dans les yeux le Calciné.

Yanosa-san, je t'avais promis de revenir te voir, moi et mes décoctions infernales. Moi et mes alliés. Es-tu prêt pour un véritable duel, où les gants sont mis de côtés ? Es-tu prêt à m'affronter sérieusement ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Mar 12 Oct 2021 - 21:12
Par le truchement d’un réflexe qu’il avait porté au plus haut niveau de rigueur, l’Oterashi sonda assidûment l’énergie de cette personne qu’il savait être en train d’avancer dans le couloir attenant. Cette habitude qu’il avait prise et intégré à son fonctionnement quotidien, il l’espérait, lui permettrait ultimement d’éviter une débandade telle que celle qu’ils avaient connu dernièrement face aux Lieutenants de Tôsen. La tâche, prise en tant que telle, pouvait sembler titanesque et de trop longue haleine pour être réalisable, mais ce n’était pas ce genre de considération qui remettrait en cause cette entreprise aux yeux du guerrier sans visage.

Tous. Il les mémoriserait tous, tous les chakra de tous les hommes et femmes qui oeuvraient pour la Roche, routes leurs empreintes énergétiques, pour ne jamais plus être mis en défaut par des subterfuges de bas étage. En l’occurrence, l’écho que lui firent parvenir ses sens lui évoqua d’emblée une certaine familiarité, une connivence de principe sur laquelle il n’eut pas besoin de s’appesantir pour déterminer la nature précise de son origine.

« Kisuke », lança-t-il de sa voix rauque un bref instant avant que la silhouette du quadragénaire ne paraisse dans l’ouverture de la salle.

L’homme au bob s’avança, saluant Ichirô au passage mais vraisemblablement trop habité et motivé par un but précis pour s’embarrasser de préambules. Serrant le poing pour éprouver la force de son bras redevenu de chair, l’Oterashi écarta ensuite les doigts en étoile, répétant le processus en relevant son regard ardent en direction du Hyûga. Difficile à confirmer pour ce dernier à cette distance, mais Kisuke n’aurait pas eu tord de croire à la naissance d’un sourire fugace sur les lèvres du guerrier tellurien, en réaction à son défi.

« Tu en es donc arrivé là, hein ? Que ce soit pour ton corps ou ton esprit, tous ces efforts ont alors fini par payer... »

Il s’approcha en arborant une allure appuyée et méthodique, l’écho de ses pas résonnant dans le grand espace vide.

« Mais, la vraie question ne serait-elle pas de savoir si toi… tu es prêt ? … Hm. »

L’Oterashi se détourna d’un quart de tour, sentant distinctement en lui les prémisses, les précurseurs chimiques qui s’activaient pour préparer son corps à ce qui allait indubitablement suivre.

« Je ne suis pas sûr… que cette salle soit parfaitement adéquate. Tu veux qu’aucune bride ne subsiste… Connaître ton véritable niveau, face à un adversaire sans pitié, sans que quoi que ce soit ne te soit épargné. Pour te garantir ça… nous aurons besoin d’une arène plus grande. Et à ciel ouvert. »

Aisé il était pour le Hyûga de déduire de quel genre d’endroit Yanosa faisait l’évocation, et ce dernier ne prit pas la peine de l’’expliciter lorsqu’il bondit vers l’ouverture horizontale de la pièce par laquelle les rayons du soleil venaient illuminer l’endroit. Se propulsant vers l’extérieur, l’Oterashi emprunta alors une succession de toits pour atteindre la périphérie de la cité, d’où il put alors aisément rejoindre les hauteurs d’un plateau au terme d’une série d’acrobaties économes et efficaces. Les pieds du tellurien touchèrent Terre puis, observant lentement autours de lui, le Chûnin de la Roche s’assura une dernière fois de la volonté du quarantenaire.

« ...C’est ce que tu veux, tu es sûr ? Je ne te ferai pas de cadeau, alors sois bien conscient des risques... »

Techniques hors combat


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Mer 13 Oct 2021 - 19:07
Il était d'accord. C'était... un premier soulagement, suivit d'un nouveau stress grandissant, celui de devoir affronter un adversaire terrible, et de ne pas le décevoir. Yanosa-san semblait presque content de ce duel. Ou alors était-ce une impression ?

Quelle que fut la vérité, cela importait peu, le présent les menait à une confrontation qui serait certainement dûre et difficile.

Ils changèrent de lieux. C'était... tant mieux, car Kisuke comptait aujourd'hui tester une partie de sa panoplie qui n'était pas faite pour faire dans la dentelle. Il resta assez silencieux durant le trajet. Il avait beau essayer de faire le fier, au fond de lui, il doutait énormément. Il savait qu'il n'était pas encore à la hauteur, oui. Il se doutait bien qu'il n'était pas assez fort, pas assez rapide pour battre le colosse tellurique. Il l'avait vu dans le feu de l'action. Il savait de il était capable, et de quoi lui-même n'était pas. La soustraction était facile à faire. Il doutait de pouvoir satisfaire les attentes du calciné, et il doutait encore plus de pouvoir satisfaire ses propres attentes. Il doutait de tout, quasiment.

Pourtant, il devait prendre le premier pas, aussi terrifiant que cela pouvait paraitre.

Il avait déjà affronté Seiki, un jonin de la roche. Cela ne s'était pas trop mal passé, mais Seiki n'avait jamais eut le caractère acéré et trempé de Yanosa. Aujourd'hui, maintenant, il devait se dépasser et montrer ce qu'il valait après ses mois à s'entrainer dûrement, à réfléchir dans son atelier, à arpenter son laboratoire.

je suis conscient des risques. Et je sais que je n'en sortirai pas indemne. Il est des choses que seul à corps souffrant il n'est possible d'apprendre. Et puis j'ai fait une promesse dans la forêt de la mort. Il est temps que je commence à voir jusqu'où je peux la tenir.

Le mot était lâché. La forêt de la mort. Cela implicitait la suite, et sans surprise, Kisuke composa des mudras de ses mains avant de les plaquer au sol et de concentrer une énorme quantité de chakra dans ses valeureuses mains gantés. Oui, il n'avait pas l'habitude de dépenser autant de chakra. L'effort était important, et ce n'était pas pour rien. Il faisait un appel dans une autre dimension d'un être Supérieur. Il créait une porte sur un autre monde pour invoquer une créature guerrière à son aide. Il appelait un Dragon à venir à se battre à ses côtés.

Je te choisis Dragon D'Or! Entrainement très sérieux.

Une énorme vipère arriva, d'une taille [colossale] et recouverte d'écailles qui ressortaient de son corps comme des épines ou des piques, lui donnant un air légèrement démoniaque. C'était un kuchyiose véritablement imposant, parmis les plus grands représentant de son clan dans la forêt de la mort de Tsuchi no Kuni. Le serpent acquiesça à l'ordre de son allié. Entrainement ou véritable guerre, il répondait de la même façon à l'appel de son invocateur. Au moins, en entrainement, le risque de devoir se sacrifier complètement était minime, et il préférait que son invocateur s'entraine le plus possible avant d'entrer sur un véritable champ de bataille. Son corps était énorme et bien long, une partie entourait Kisuke tandis que de sa hauteur il toisait le colosse tellurique, prêt à défendre son maître d'un éventuel assaut de ses [solides écailles] et à écraser cet adversaire qui, de son point de vue très arrogant et limité, lui paraissait bien petit et chétif.
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Jeu 14 Oct 2021 - 21:14
Tout le long du parcours que l’Oterashi avait emprunté pour parvenir jusqu’au plateau, celui-ci avait perçu la solennité qui se dégageait de Kisuke. Une forme de tension auto-induite, un mutisme qui trahissait l’importance que revêtait ce défi aux yeux nacrés du Hyûga. A bien des égards, le guerrier sans visage avait été l’un des principaux architectes de la rémission du quadragénaire, de son retour à un niveau physique, mental et de compétence qui le plaçait à présent sans nul doute dans la même catégorie efficiente que bien des Chûnin. Yanosa ne tirait qu’une maigre satisfaction de cela, conscient qu’il ne faisait que remplir ses devoirs les plus élémentaires en portant ainsi assistance à l’un des siens pour renforcer Iwa : l’homme au bob lui, en initiant un tel duel, ne faisait pas que mettre à l’épreuve tout ce qu’il avait appris. En affrontant sérieusement l’Oterashi, avec toutes les armes dont il disposait désormais, Kisuke affrontait en vérité une part de lui-même, le reflet dans le miroir d’une version partiellement idéalisée de sa propre personne.

En entendant son comparse réaffirmer sa détermination à aller jusqu’au bout de son idée, le Tellurique hocha simplement et sobrement la tête : le Hyûga alchimiste n’était pas homme à faire des choix irréfléchis, et la logique voulait qu’il ne déroge pas à ce principe en pareil moment.

« ...Très bien. »

Le pied droit de Yanosa glissa quelques dizaines de centimètres en arrière sur le sol rocailleux, sa taille et son buste suivant le mouvement pour se présenter au deux tiers au Genin quarantenaire. Le tout s’avérait jusque là presque cérémonieux, le Chûnin enrubanné laissant volontairement et sans regret l’initiative à son confrère de deux décennies son aîné. Il était toutefois certain que d’ici quelques instants, cette forme d’immobilisme volerait en éclats, remplacée par une vague déferlante de chakra, de sueur et probablement de sang. La tension sur le plateau était palpable en dépit du contexte dénué d’enjeu apparent, et ce fut avec un plaisir viscéral et primitif que Yanosa accueillit la vue de l’immense silhouette serpentine au côté du Hyûga, ses écailles hérissées trahissant tant sa robustesse que sa majesté.

« Dragon d’or, hein...Hn. »

La bête était imposante et offrait dors et déjà sa protection à son invocateur. Sans doute Kisuke jugeait-il avoir absolument besoin de son soutien pour espérer faire jeu égal avec l’Oterashi : ce dernier, en tous les cas, ne lui ferait pas remarquer quels inconvénients venaient avec ce genre de formation, pour la simple et bonne raison qu’il les déduirait certainement de lui-même le moment venu. Déjà, le chakra du guerrier tellurique se mettait à circuler avec une nouvelle intensité dans son corps, trouvant un déversoir tout trouvé dans la roche qui constituait leur terrain de jeu. Le flux tellurique ainsi formé, sans que Yanosa n’ait eu à bouger le petit doigt, fila dans le sous-sol droit en direction des appuis de l’alchimiste. L’Oterashi connaissait bien les prouesses dont était capable le Byakugan, mais tant que les nervures caractéristiques ne paraissaient pas sur les tempes du Hyûga au bob, cette voie lui restait ouverte. Et tandis que la pierre jaillissait soudainement aux pieds du quadragénaire pour emprisonner en elle ses deux jambes, la véritable offensive du Chûnin de la Roche apparaissait d’autant plus rapidement depuis ses épaules.

Deux nouveaux flux, chacun terminé par une masse sphérique agrémentée de pics meurtriers, jaillirent en effet à vive allure, projetant successivement toute la puissance de leur masse et de leur célérité en direction de Kisuke du haut vers le bas, selon une trajectoire oblique. Aucune pitié, aucune retenue : tel qu’il le lui avait annoncé, Yanosa ne comptait en aucun cas ménager son collègue, et abordait donc cet affrontement amical avec cette application destructive caractéristique, à peine édulcorée , qu’il aurait adopté en situation réelle. Seulement ainsi, pousserait-il le Hyûga encore un peu plus loin sur la voie. Seulement ainsi, pourrait-il témoigner le respect nécessaire à ses efforts et à sa détermination.

Résumé et techniques
Santé : oké
Chakra : 2A
Résumé : Yanosa reste sur place et tente d'immobiliser les deux jambes de Kisuke par le sol en fourbe (A), puis lui expédie deux fléaux de pierre rapides (A) sur la trombine.



_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Dim 17 Oct 2021 - 9:04
Une technique, invisible, lui saisit les jambes et l'emprisonna. Heureusement, Kisuke avait prévu ce genre d'éventualité, même en l'absence de son doujoutsu. Il activa un sceau sur sa main et envoya le petit chocolat dans sa bouche. Sa force devint extrême, l'espace d'un moment. Un espace minime, un temps suffisant pour s'arracher avec aisance de la technique d'entrave, tel un titan des temps anciens. Il n'avait pas l'hyperforce des irous, mais en ce moment précis il pouvait les imiter par la puissante substance qui s'investit dans ses veines, dans ses muscles, et décupla leur capacités explosives.

Trala la la..

Libéré de son entrave, Kisuke put esquiver in extremis l'assaut coordonnée en sautant en arrière avec une vitesse digne des meilleurs utilisateurs de taijutsus. Parer un tel assaut aurait sans doute été dangereux. Trop dangereux. Yanosa connaissait la technique qu'il avait enseigné. En réagissant ainsi, Kisuke espérait le surprendre et, peut-être, gagner quelques secondes de répit. En attendant, il composa un unique mudra et écrasa dans sa main un fumigène.

il disparut dans le nuage de fumée en même temps que ses pupilles divines s'activèrent. Il ne pouvait pas s'en passer, à vrai dire. Son adversaire jouait sur des techniques de dissimulation. Cela forçait à se rendre difficile à voir, au moins un instant. Il avait beau fanfaronner, il ne pouvait pas se permettre une seconde immobilisation du genre. Son exemplaire était unique.

Il s'approcha de son kuchyiose tout en lui murmurant.

Essaie de faire ton travail maintenant.

Oui, son invocation avait intérêt à être un tantinet pratique, car son chakra venait d'en prendre un grand coup, et s'il voulait pouvoir rester dans la game le plus longtemps possible, l'astuce était de commencer à laisser les invocations prendre le dessus et éponger. Ce n'était pas glorieux. C'était sa seule solution face à un adversaire de la trempe du Calciné.
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Dim 17 Oct 2021 - 14:55
La roche promptement enveloppa fermement les membres inférieurs de Kisuke qui, à cette distance du moins, ne sembla pas surpris outre mesure par la manœuvre venant de l’Oterashi. Ce dernier, les yeux rivés sur les moindre faits et gestes du Hyûga, observa sans sourciller ses fléaux élancés dans les airs pointant leur masse meurtrière, jugeant de la dextérité de son adversaire lorsque celui-ci porta un objet à sa bouche. Le corps du quadragénaire se trouva alors insufflé d’une force nouvelle et proprement prodigieuse, brisant la roche qui l’entravait dans un mouvement de torsion et de traction simultanées, et un instant avant que les masses de pierre ne lui atterrissent violemment sur le crâne, le visage tiré mais concentré, Kisuke se prémunit du danger d’un bond à la fois rapide et précis, les impacts à quelques pas devant lui fracassant le terrain et soulevant des nuées de rocaille et de poussière. Et les yeux rougeoyants de l’Oterashi, écarquillés à l’extrême, observaient toujours, dépourvus de toute capacité particulière et malgré tout rompu à cet exercice d’observation et de décorticage dans le feu de l’action.

Le Chûnin et le Hyûga ne livraient pas là un simple duel de Taijutsu, ne s’entraînaient pas simplement à lancer une succession de jutsu. Ce combat, pour autant qu’ils puissent le qualifier de joute amicale, demeurait malgré tout une mise en situation tout ce qu’il y avait de plus réelle et prégnante, une bulle de réalité où la moindre erreur, le moindre faux pas, la moindre négligence pouvait valoir à l’un comme à l’autre de sérieuses blessures. Yanosa n’avait pas connu son vis-à-vis capable d’un tel mouvement d’esquive, mais n’était pas non plus surpris de le voir le réaliser au regard des progrès accumulés récemment en matière de corps-à-corps par le Hyûga. Ce dernier, dans un souffle, fit apparaître dans la foulée les nervures caractéristiques à ses tempes, signalant dès lors son aptitude à voir au travers des artifices les plus rudimentaires. Kisuke était désormais en pleine possession de ses moyens, et le moment était venu pour lui d’employer la botte secrète qui avait fait sa renommée, si l’on pouvait dire, et qui était à la vérité une manœuvre fort rentable et répandue parmi les soldats aux pupilles de nacre. La fumée violacée l’enveloppa donc, faisant disparaître les contours de sa silhouette en ne laissant que celle du serpent géant visible à ses côtés.

« ...C’est donc ainsi. »

Les mains de l’Oterashi se joignirent prestement, faisant apparaître à ses côtés deux bunshin arborant ses traits enrubannés. Discrètement, de façon imperceptible même aux yeux souvent qualifiés d’omniscients du Hyûga, le guerrier sans visage déversa à nouveau dans le sol rocheux un flux de son élément qui prit la forme d’un autre clone en tout point camouflé. Sa mission, ce dernier la connaissait parfaitement et entama dès lors immédiatement sa manœuvre souterraine, profitant de sa forme momentanément indécelable pour s’affranchir de tout obstacle. Et alors que les mains de Yanosa commençaient à rejoindre ses flancs, ses jambes pour la première fois se mirent en branle, de concert avec celles de ses deux bunshins à la surface qui entamèrent chacun une course en diagonal visant à prendre en tenaille le grand reptile et son invocateur. Le véritable guerrier tellurique, lui, se propulsa droit devant, les bras ballant en arrière, avant de prendre une vive impulsion au sol pour exécuter un saut en hauteur oblique le plus haut possible.

Ses bras se tendirent alors sur les côtés. Le regard du Chûnin de la Roche, tel celui du faucon, toisait la scène, la scrutait avec l’intensité du tueur en quête de sa proie. Et lorsque son chakra rapidement fut à nouveau prêt à prendre forme, ce fut une myriade de flux rocheux pointus et aiguisés qui fondirent sur la zone en face et en-dessous de lui, jaillissant de son corps dans lequel vivait une fraction du pouvoir de la Terre elle-même. Les pieux ondulant trancheraient et transperceraient tout sur leur passage et si de cette technique, Yanosa ne doutait pas que le quadragénaire saurait se prémunir, l’étau bientôt se resserrerait. Car en lui-même, en ses doubles qui partageaient les mêmes raisonnements et objectifs, à eux il pouvait encore vouer une parfaite et totale confiance.

Résumé et techniques
Santé : oké
Chakra : 1B 4A

Résumé : Yanosa créé deux bunshins (B) et en créé un troisième dans la foulée dissimulé sous terre (A) qui se met en mouvement. Les deux bunshins visibles partent en diagonal sur la gauche et la droite pour initier une prise en tenaille, tandis que l'original court droit devant avant de sauter dans les airs en oblique. Il déchaîne alors sur la zone qui englobe Kisuke et son invocation des nuées de flux tranchants et perforants (A). Il est donc au terme du tour encore dans les airs.


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Lun 18 Oct 2021 - 19:45
Son adversaire avait choisit l'approche des bunshins. Classique, et surutilisé contre Kisuke ces derniers temps (sérieusement, trois combats d'affilés avec ces foutus bunshin, trois ! il commençait à les connaitre ceux-là. Heureusement, contrairement à Daiki, ils lui flanqueraient pas la tremblotte). Avec son Byakugan, il garda la vue sur l'original qui avait des envies héroïques et s'élanca dans les airs sans protection pour faire une attaque de zone de son propre corps.

Le serpent était bien évidemment présent et capable de protéger Kisuke. Il déploya du chakra dans ses écailles, les rendant particulièrement solides, et si l'assaut de l'élémentaire parvint parfois à passer outre son blindage, le serpent avait néanmoins encore beaucoup de vitalité à revendre. Et maintenant qu'il avait un peu plus de temps devant lui, l'Homme au Bob claqua des doigts.

tactique de la terre brûlée.

Littéralement.

Le Dragon emplit ses poumons de chakra et expulsa un jet de flamme devant lui, couvrant une large zone du terrain d'entrainement, et rasant le sol à partir d'un moment. Les flammes n'étaient pas des plus puissantes, à vrai dire elles étaient même plutôt faibles comparativement à bien des jutsus. Néanmoins, leur dangerosité venait surtout par la suite, car ces flammes semblaient étonnament durer, et se propager de manière non naturelle. Ainsi, les flammes se mirent à danser sur la plaine d'entrainement, projetant fumée et des lueurs cozy partout. Une fumée potentiellement étouffante, mais surtout qui pourrait faire office d'écran à Kisuke. Avec son Byakugan, il pouvait encore voir le chakra derrière ces flammes éthérées, même si il n'avait plus sa vision matérielle. Il gardait encore de vue le guerrier calciné de vue. Guerrier Calciné. Sans doute que quelqu'un devait rire de cette ironie quelque part sur le Yuukan. (Ou en-dehors)

Son invocation avait quand même prit le soin de garder une petite marge de sécurité entre les cibles et eux-mêmes, pour éviter de se faire surprendre trop facilement par une éventuelle attaque dissimulée en chakra. Il avait déjà été surpris par l'immobilisation furtive du colosse. Un rappel qu'il jouait face à quelqu'un qui était dans la cours des grands. Ainsi, dans cette configuration, il se sentait marginalement en sécurité. Pour avoir encore plus d'atout dans sa manche, il se décida de libérer un chocolat d'un de ses sceaux rentanjutsus et de l'envoyer dans sa bouche. Une assurance, tant qu'il pouvait encore en prendre une, qu'il pouvait mettre de côté ce qu'il lui manquait face à quelqu'un d'une classe supérieur comme Yanosa. Une capacité physique purement supérieure.

Et puis le chocolat c'était bon.
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Mar 19 Oct 2021 - 23:17
Comme à son habitude, le guerrier recouvert de bandages s’exposait. « Tête brûlée », un terme souvent employé pour le définir, à tord ou à raison, qui n’était finalement pas tant approprié pour le qualifier lui, au contraire de son style de combat. Car entre toutes ses armes, Yanosa n’en oubliait jamais d’utiliser celle qu’il avait appris à manier depuis l’orée de son adolescence, son corps lui-même, maintes fois ravagé, reconstruit et rapiécé. Un corps, désormais, qui faisait autant office de parure intimidante que de leurre des plus convainquant, et que l’Oterashi avait appris à exploiter d’autant mieux depuis sa traversée du Yonbi et les séquelles qu’il en avait retiré. Ainsi élancé dans les airs, flanqué de ses clones, un torrent de flux acérés projetés vers ses adversaires depuis son corps, le guerrier sans visage connaissait sa vulnérabilité, mais c’était précisément ce savoir qui se faisait le vaisseau de l’une de ses plus grandes forces.

L’inertie. Une ennemie précieuse, un outil dangereux que lui avait offert son dernier jutsu, dont la force de projection avait suffi à lui faire maintenir une altitude moyenne en pleine face de Kisuke et du serpent géant dont il s’était adjoint les services. Les écailles du reptile, comme il l’avait supputé, firent leur œuvre en protégeant leur porteur au sang froid, s’interposant également entre l’assaut déchaîné de l’Oterashi et le Hyûga qui l’épiait de ses blanches pupilles. Le cou du serpent se porta alors en retrait, un signe que Yanosa avait déjà identifié chez Yurlungur. Le signe d’une attaque à venir.. et de la faille qui l’accompagnerait. Le cône de feu jaillit sauvagement, propre à engloutir tout ce qui se trouvait devant lui dans un intense torrent, et alors que les bunshin au sol se faisaient happer in extremis par la lisière des flammes, le corps soudainement gorgé d’une énergie emprunte de légèreté de l’original, lui, prit de l’altitude.

Sous son buste projeté vers le haut, Yanosa sentit la morsure de la chaleur au travers de ses bandages, au creux de ses cicatrices profondes et nerveusement vivaces. Le torrent, plus ample qu’il ne l’avait cru, vint lui lécher les bras repliés contre son visage, ainsi que les genoux et le haut des cuisses qu’il avait pourtant relevé le plus haut et le plus rapidement possible. La douleur, assassine et familière, lui étreignit l’esprit, mais le Tellurique y était trop accoutumée pour se laisser aller à s’y soumettre. Et de ce qui allait dérouler en contrebas, il ne devait pas rater une miette afin d’aiguiser son prochain mouvement, car à peine le cône de feu se tarissait-il que dans l’ombre du serpent géant, à bonne distance de son corps massif dans son revers gauche, une silhouette apparaissait à partir du sol. Le corps du Dragon d’or comme couvert, le clone accroupi qui avait émergé se mit immédiatement à l’oeuvre et déploya sans la moindre retenue des flux rocheux souterrains imposants, innombrables et loin d’être discrets.

La zone toute entière se mit prestement à trembler sous leur action et, sous l’oeil averti du véritable Yanosa qui croisait dans les airs au dessus des courants de fumée naissant, ce fut un effondrement cataclysmique qui se produisit. Fracassé, transpercé en profondeur, tout le terrain se replia sur lui-même en sombrant dans les limbes de la montagne, entraînant supposément dans sa chute tonitruante les corps de Kisuke et de son invocation. Resté à la lisière de l’effondrement, le bunshin se mit à en surveiller les tréfonds, se faisant le cerbère de cette gigantesque fosse à ciel ouvert, prêt à y faire retourner quiconque tenterait d’en sortir. Et au-dessus de ce spectacle de dévastation, ses membres toujours en proie aux flammes qui lui mordaient les chairs, l’instigateur originel de ce chaos gorgeait son corps de chakra pour se préparer à faire d’une pierre deux coups. De tous les pores de sa peau se mirent alors à jaillir des quantités torrentielles de boue, étouffant le feu sur son corps, inondant toute la zone en contrebas de leur masse visqueuse et surtout, remplissant le grand gouffre nouvellement formé de son volume mortel. Lien vivant entre Ciel et Terre, l’Oterashi déversa ainsi longuement le mélange sédimentaire, n’épargnant rien ni personne.

Une approche douce, au regard des moyens à sa disposition… mais qui faisait malgré tout peser sur Kisuke et son serpent les plus grands périls.

Résumé et techniques
Santé : brûlures sur les bras et les jambes, ça pique
Chakra : 6A 2B

Résumé : Yanosa, maintenu modérément dans les airs par sa technique propulsée vers le bas, utilise la Voie de l'Aigle (B) pour léviter et passer au-dessus du cône de feu, écopant de brûlures malgré tout. Le clone dissimulé reparaît à l'arrière du duo Kisuke/Dragon en utilisant le corps massif de ce dernier comme couverture tangible, puis déchaîne le Grand Affaissement (A) pour faire tomber le duo et créer une large zone profonde et ravagée. Yanosa, dans les airs, utilise alors les Marécages Septentrionaux (A) pour recouvrir la zone de boue, à l'intérieur comme à l'extérieur de la fosse, qui se remplie certainement plus que les zones encore "à niveau".

Tout se recouvre donc de boue, étouffant j'imagine les flammes tant sur le corps de Yanosa qu'au sol.


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Mer 20 Oct 2021 - 16:13
Yanosa était en flamme. Cela affolait un peu Kisuke qui pensait que le guerrier calciné n'allait pas être aussi littéral que cela. Dans son affolement, il ne fit pas attention au guerrier infiltré pas loin de lui qui fit une technique étrange, et le sol se déroba sous ses pieds. La chute aurait été longue et douloureuse, s'il n'avait tout simplement pas activé l'un de ses sceaux de stockages préparés spécialement pour ce combat.

Non, Kisuke n'avait absolument pas préparé cette technique contre Yanosa après une technique doton de trop dans la figure. Absolument pas.

Une énorme tour surgit sous ses pieds. Ses fondations touchèrent le sol de la crevasse. Au sommet, Kisuke sortit d'une porte un sac à la main et s'approcha du bord pour annoncer avec entrain à Yanosa sa bonne blague.

C'est à mon tour. Héhé. T'as compris ? Tour.

Enfin, dire ca avec un chocolat en bouche, ce n'était peut-être pas tout a fait compréhensible.

Kisuke n'eut pas le temps d'expliquer sa blague qu'une masse de boue éteignit Yanosa et menaçait surtout de l'embourber. Une fois de plus. Kisuke avait heureusement plus de choses à sa disposition lorsqu'il s'agissait de boue. S'il ne pouvait que forcer son chemin lorsqu'il était les genoux dans des entraves solides comme de la pierre, la boue... était une autre chose. Ses talents Hyûga dans l'école Jishin seraient une fois de plus mis à contribution.

Il projeta du chakra tout autour de lui, comme un kaiten sans la rotation. Une technique spécifique pour contrer les entraves de ce style. Cela n'empêcha pas sa belle tour d'être embourbée, et encore moins son invocation tout en bas de la crevasse. L'avantage, c'était que le bunshin devait sans doute également être immobilisé. Kisuke leva le bras au-dessus de la meurtrière et lâcha le coli à la main.

Un sac de makibishis avec un parchemin explosif. Qui visait le clone. C'était peut-être trop faible comme technique dans l'absolue, cela avait néanmoins l'avantage d'être économique et d'envoyer des shrapnels d'aciers partout à l'explosion. Le bunshin pouvait facilement s'en défendre, s'il décidait de payer le chakra de son maitre. Ce qui arrangerait Kisuke également. Une situation win-win. En attendant, il retira son bob de sa tête, le secoua pour retirer quelques gouttes de boues et cria à l'intention de son invocation.

Assimilateur, artillerie ciblée, cible peu mobile.

Le serpent savait à quoi cela correspondait. Sans point d'appui, Yanosa n'avait que peu de possibilité de mobilité. Il pouvait sans doute annuler sa technique de vol, mais son accélération prendrait un certain temps. C'était donc le moment idéal pour une technique ciblée et puissante dans sa direction. Et comme il était assimilateur, il n'y avait que peu de chance de le tuer.

Le serpent recula sa tête et cracha non pas un cône de flammes, mais une grosse boule de feu. Puissante, et particulièrement dangereuse puisqu'elle était également capable de se propager sur le corps du Guerrier Calciné et de le brûler sur le long terme. Enfin, Kisuke arrêterait le duel si cela devait arriver à ce point-là.

Spoiler:
 
petit schéma:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Jeu 21 Oct 2021 - 20:13
Difficile à cette distance pour l’Oterashi de dissocier clairement les propos de Kisuke, mais le mot « tour » fit distinctement partie de son discours. Un jeu de mot ? Possible, au regard de la réponse qu’avait apporté le Hyûga à l’effondrement de la zone de combat. Une réponse parfaite, vue les circonstances, et qui témoignait du sang froid qui siégeait toujours dans l’esprit vif du shinobi pleinement remis. Ainsi perché au sommet de la tour qu’il avait fait jaillir d’un sceau de son cru, Kisuke s’était épargné une chute douloureuse, à l’inverse du serpent géant qui avait sombré dans le gouffre. S’ensuivirent les torrents de boue, et là encore le quadragénaire réagit promptement et adéquatement, usant de ses talents claniques pour demeurer aussi blanc et immaculé que la colombe.

Ni décu ni impressionné, Yanosa demeurait plongé dans l’observation et la reconnaissance des réactions de Kisuke et de leur qualité. Prédateur méticuleux et barbare tout à la fois, l’Oterashi avait jusque là cantonné sa sauvagerie à une approche macroscopique, noyant le Byakugan de son adversaire d’informations, altérant profondément l’aire de combat pour anéantir tout repère. Une approche, aussi calculée et rythmée qu’une partition, qui allait trouver bien vite son point d’orgue tandis que le guerrier aussi familier du ciel que de la Terre évoluait dans les airs. De cette position privilégiée, rien ou presque ne pouvait échapper à l’emprise de son regard et en ce sens, l’acuité visuelle de l’enrubanné se trouvait en cet instant aussi absolue que celle du Hyûga. La bombe de shrapnel improvisée lui apparut donc clairement, ainsi que son effet sans appel sur le bunshin resté à la lisière du gouffre qui disparut sous la nuée des makibishi propulsés par la modeste explosion.

Voyant ensuite à nouveau la nuque du Dragon d’or se hérisser, Yanosa sentir son coeur manquer un battement. L’appréhension. Tandis qu’il joignait les mains pour créer deux nouveaux clones à ses côtés, commençant à se laisser chuter vers la tour en leur compagnie, le guerrier sans visage se surprit à éprouver l’ersatz d’un doute. Et si… ils s’étaient trompés ? Si lui comme Kisuke s’étaient fourvoyés sur les capacités de ce dernier à faire face au danger ? Mais pour ces considérations, il était déjà trop tard : la boule de feu avait jailli droit vers le ciel et du clone de gauche sur le flanc de l’Oterashi s’agitaient déjà les flux de roche, l’englobant, l’alourdissant suffisamment pour que sa chute s’accélère et lui fasse prendre les devant de ses doubles. Bien vite, la sphère de pierre atteignit son ampleur critique, entra en collision avec la boule de feu projetée par le reptile géant. L’impact étouffé dans les airs dispersa les flammes, incapables de stopper la course de l’astre naissant qui poursuivit sa chute inexorable droit sur la tour, droit vers le gouffre et tous ses occupants. Une forme de test ultime pour l’homme au bob qui se trouvait en dessous, et qui faisait dès lors face à un symbole d’annihilation. Le même, dans sa forme, que celui qui avait servi de leurre géant face à Tôsen.

Et tandis que la sphère de roche gigantesque tombait, Yanosa et son clone restant s’ancrait à la surface de l’astre tournée vers le ciel, utilisant une fine couche de chakra sous leurs pieds pour y adhérer fermement et accompagner sa chute. Il s’en sortirait, songea l’Oterashi, il le sentait, le percevait comme une évidence. Ce combat, cette débauche échangée de puissance, de malice et de technique, allait prendre un nouveau tournant sous peu, et le guerrier de la Roche s’y prépara en créant une couche de pierre lisse et sombre sur son corps, une armure parfaitement adaptée au combat au corps-à-corps qui pouvait être sur le point de s’engager. La joute se poursuivait, toujours plus intense, toujours plus proche de l’ultime frontière.

Résumé et techniques
Santé : toujours brûlé
Chakra : 3B 7A 1S

Résumé : Le clone au sol est éliminé. Dans les airs, Yanosa créé deux clones (B) en commençant à se laisser tomber. L'un d'eux utilise alors la Nouvelle lune (S) pour accélérer sa chute, passer "devant" l'autre clone et l'original, et faire un rempart de sa technique pour les protéger. Technique qui va ensuite directement menacer Kisuke et son invocation en contrebas lors de son atterrissage. Yanosa et son clone libre s'amarrent au dessus de la sphère géante avec un peu de chakra, et le premier créé une armure de pierre (A) pour se préparer à la phase suivante de l'affrontement.


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Jeu 21 Oct 2021 - 21:28
Il croqua le chocolat en bouche presque tout de suite. Il sentit une énergie se répandre dans son corps. Kisuke n'avait pas eut le choix. Une lune lui tombait dessus. Elle n'était pas encore rapide. Il avait encore un peu de temps pour se mettre hors d'atteinte. Il s'élança avec force, puissance, vitesse en direction du ravin opposé. Il croisa à quelques secondes prêt le passage de la boule de feu incendescente de son serpent. Cette dernière explosa une partie de la lune et fissura une autre partie. Suffisamment pour que son chemin soit libéré de son passage.

Pas suffisamment pour atteindre le chevalier tellurique, ni pour être complètement sauf.

Il passa sa main dans ses cheveux poisseux. L'odeur était caractéristique, métallique. Cuivrée. Il saignait, oui. Et pire encore. Son bob était resté dans la tour. Quelle infamnie ! Mais la rapide esquive et l'accélération avait eut raison de son couvre-chef. Il pleurerait amèrement sa perte, une fois ce combat achevé. Et quelque part le Hyûga ressentait de la fierté. Son adversaire avait sortit une technique en-dehors du commun des mortels. Contre lui, un simple genin. Un sourire s'esquissa. L'un de ses objectifs avait été rempli.

Le rideau final allait bientôt tomber. Il avait encore quelques préparation à faire. Tout n'était pas parfait, mais certaines pièces étaient idéalement placées. Il composa des mudras et invoqua dans sa manche un autre kuchyiose. Plus discret que son cousin, il n'en était pas moins puissant. Le reptile se faufila dans son kimono, il lui murmura les instructions.

Entrainement sérieux. Moment clef.

Puis, il pivota et d'un toucher, libéra un autre chocolat d'un sceau sur son gant qu'il envoya dans sa bouche. Un autre chocolat.

Yanooooooooosa !

Et tel un héro de shonen des temps perdu, l'Homme sans bob s'élança à toute vitesse sur le terrestre météorite terrien en direction du guerrier tellurique et de son compagnon qui restait de marbre.

Chocolat en bouche, de l'énergie qui pulsait dans ses veines pour encore quelques temps. Il était désormais sur un compteur, il se devait d'utiliser ce pouvoir le plus rapidement possible avant qu'il ne se dissipait complètement. Déjà, l'effet s'amenuisait... Il fallait tenter le pari le plus fou, tenter le diable. Tenter le corps-à-corps avec l'un des maitres d'iwa. Cela avait toujours été l'un des but de Kisuke. Une fuite vers l'avant. Une fuite vers la défaite, pour se prouver qu'il n'avait rien à craindre.
Spoiler:
 
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Ven 22 Oct 2021 - 21:19
Jusqu’au dernier instant avant l’impact, le doute timide et silencieux était demeuré dans un coin de l’esprit de l’Oterashi : ce ne fut que lorsque la silhouette élancée de Kisuke avait reparu au loin sur le côté qu’enfin, celui-ci disparut.

« ...Bien... »

Déjà, un nouveau flux de chakra envahissait la moindre parcelle du corps du guerrier de pierre, tout vestige de retenue ou d’hésitation annihilé par la vue du Hyûga toujours entier. Ses genoux et ceux de son clone fléchis à l’extrême pour amortir l’impact qui avait secoué le Haut plateau tout entier, Yanosa faisait peser tout le poids de son regard acéré sur les épaules encore lointaines de l’alchimiste. Ce dernier avait jailli avec une vélocité semblable à celle de son premier mouvement d’esquive en début de combat, mais avait semblait-il tardé à l’exécuter. Son bob manquait à l’appel et même à cette distance, la tranchée rouge dessinée sur la tempe du Hyûga restait visible, synonyme d’une égratignure qui aurait aisément pu se muer en blessure grave.

Pourtant, perché au sommet de l’astre nouveau à présent écrasé au sol, Yanosa percevait encore l’énergie qui irradiait du quadragénaire, un niveau d’agitation de chakra qu’il ne lui avait pas connu jusque là. Était-ce donc là la résultante de ses recherches, le fruit de sa quête alchimique ? Sans pouvoir en déchiffrer la visée, le guerrier de roche vit distinctement l’enchaînement des mudras exécutés par Kisuke sans voir poindre le moindre jutsu. Le Genin à la trempe de Chûnin se préparait et, d’un saut décidé, selon toute vraisemblance, jugea promptement qu’il était fin prêt à en découdre. Sous le coup de son cri, Yanosa écarquilla les yeux, retenant difficilement un large sourire carnassier. C’était pour ces moments que le Tellurique appréciait le plus d’être vivant, ces moments par lesquels il pouvait toucher à quelque chose à la fois de profondément humain et qui transcendant cette simple nature.

Le frisson, l’adrénaline, la confrontation. Kisuke à présent, ses mystérieux préparatifs achevés, fonçait droit sur lui sur la surface courbe de l’astre échoué, et tandis que le bunshin de l’Oterashi se déportait très légèrement en restant à l’arrière de son créateur, ce dernier l’imita en rivalisant de vitesse pour aller à sa rencontre. Approchant avec autant de brutalité que de finesse, le pugiliste sentit instinctivement ses membres se muer en pierre sous son armure, feintant une unique fois sur la gauche avant de finalement laisser rugir son chakra. De ses bras et de ses jambes jaillirent alors lames de roc et excroissances coupantes et déchirantes, muant sa silhouette en celle d’une créature tellurienne oubliée, propre à évoquer les cauchemars liés au vieilles légendes orales de Tsuchi. Exploitant son énergie, sa vitesse, sa pure force physique, Yanosa déchaîna alors deux attaques amples et incisives sur le Hyûga qui visèrent à frapper et lacérer le maître invocateur. Au niveau de l’avant de l’épaule et du torse, d’abord, puis à la hanche droite par un balayage de l’une de ses jambes agrémentées de ces excroissances meurtrières.

La bête était lâchée, et ce dans un échange quasi fratricide.


Résumé et techniques
Santé : ça pique toujours les brûlures
Chakra : 1C 5B 7A 1S

Résumé : Yanosa augmente sa vitesse (C) et se rue également sur Kisuke pour aller à sa rencontre. Il utilise au contact les Ravages du Manticore (B) pour se barder de lames et pic de roche, puis exécute un une-deux rapide (B) sur torse-épaule puis hanche.


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Sam 23 Oct 2021 - 11:17
Il croqua sur sa pillule de force. Son corps eut un énorme regain d'énergie, tandis que la vague d'énergie de la pillule de vitesse diminuait un peu. Le cumul des deux était un sentiment revigorant d'une ardeur extraordinaire. Il lui avait dit, n'est-ce pas ? Il avait prévenu Yanosa. L'espace d'un instant, je peux devenir ton égal. Notice me, senpai.

Et d'abord il dut absorber son assaut. Sauvage. Bestial. Deux frappes qui semblaient initialement tout à fait dans les capacités du Hyûga, mais c'était sans compter sur l'étrange corps de pierre de celui qu'on nommait le clairvoyant. Ses bras devinrent différents, acérés. Si l'assaut avait été repoussé avec aisance, la surprise de ces excroissances dévora la marge comfortable que Kisuke s'était créée. Des larges plaies parsemaient ses bras. Ses muscles étaient encore capable de fonctionner, heureusement. Le souci était sur la quantité de sang qu'il perdait. Sa tête saignait déjà depuis temps et trempait son kimono de rouge. Et les bras étaient encore en plus mauvais état. Cela deviendrait rapidement dangereux. Il eut un sourire. Le corps-à-corps n'allait jamais être une bataille d'endurance avec une telle bête en face de lui.

Il le savait. Il avait réfléchit à cet affrontement, et il savait que même avec ses différents boosts d'Alchimie, Yanosa-san le surprendrait et le surpasserait de sa qualité infinie de pugiliste expérimenté. Même avec ses meilleures attaques taijutsu.

C'était vain de penser que son adversaire n'était point capable de parer une attaque taijutsu de ce niveau - après tout, on parlait du type qui avait tué le Shogun, qui avait creusé son chemin du ventre d'un démon et qui avait même contribué à démembrer l'ennemi publique numéro 1.

Ce dont il avait REELLEMENT besoin, c'était d'une grosse ouverture. Un moment d'inattention pour le guerrier Calciné. Quelque chose qui ne pouvait pas arriver naturellement, son style trop perfectionné, il fallait le provoquer.

Le bruit d'un serpent à sonnette. Le signal. Le chakra. C'était le moment clef. L'invocation venait de lancer son genjutsu d'immobilisation - Yanosa aurait l'impression d'être immobilisé par des serpents venu d'un angle mort. Il se douterait sans doute d'un genjutsu - c'était même certain, passé un certain temps. Néanmoins, ce temps serait peut-être l'ouverture nécessaire pour placer l'assaut ultime. Celui qui pouvait potentiellement mettre fin au guerrier tellurique. Une technique que Tsuyoshi lui avait inscrit sur un parchemin et qu'il avait passé des nuits entières à maitriser.

Les 64 coups du Hakke !

(Evidemment, Kisuke n'hurle pas le nom de la technique en l'utilisant, car c'est ridicule)

La seule technique de son répertoire capable de neutraliser un assimilateur. Difficile à placer, Kisuke avait besoin de chaque once de force que sa pillule d'hercule lui procurait pour arriver à briser l'armure du solide Yanosa. Il avait besoin de tout ce qu'il lui restait de sa pillule Hermès pour frapper avec célérité hors norme. Il avait besoin de ses yeux, évidemment, car sans le Byakugan cette technique n'était que caduque. Et puis l'ouverture.

Et les frappes, avec une incroyable célérité, une précision sans pareille, un impact pour briser la roche. Il s'élança avec toute son énergie débordante dans ses membres, ses muscles. Son sang s'envolait par giclée des plaies ouvertes sur ses bras et il l'ignorait du mieux qu'il pouvait en grinçant des dents. La fierté du clan Hyûga cristallisée dans cette technique, ces katas rendus vivant qu'il exécutait avec fluidité et maitrise.

Son ultime pari pour arriver à la hauteur de ce personnage d'exception, au statut presque légendaire dans le village. Cela ne ressemblait pas tout à fait à Kisuke de vouloir forcer autant une victoire, mais c'était à remettre dans le contexte de l'amitié et la camaraderie qu'il avait pour celui qui l'avait le plus aidé à retrouver ses capacités. Et ce pari sonnerait sans doute le glas du combat, car à l'instar d'un utilisateur de porte, mettre tout cela en place avait coûté au genin presque tout son chakra - malgré l'économie substancielle grâce à ses invocations. Il donna tout.
Spoiler:
 
petit schéma explicatif:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Dim 24 Oct 2021 - 0:43
Dans l’éclat fragmenté d’un instant noyé par tous les autres, l’oeil de l’Oterashi capta la brève tension dans la mâchoire de Kisuke, cette apparition aussi soudaine que brève de sa dentition. Appréhension, doute, douleur : bien des choses pouvaient expliquer ce sursaut maxillaire. Yanosa, toutefois, commençait à comprendre comment s’y était pris jusqu’ici le quadragénaire pour rivaliser de vitesse avec lui et pour réagir à temps à tous ces jutsu qu’il avait fait déferler sur lui. Comme pour confirmer encore un peu plus sa certitude naissante, une nouvelle énergie sembla s’emparer du corps du Hyûga à l’instant même où l’assaut bestial du guerrier recouvert de roche commençait à porter sur lui. La pierre, celle qu’il créait et manipulait à partir de son corps, lui rapportait tout autant de sensations et de retours synaptiques que de véritables nerfs organiques : sans qu’il lui soit possible de se tromper, l’Oterashi sentit dès lors distinctement la force contenue dans les muscles de l’homme sans bob lorsqu’il les éprouva à l’aide de ses frappes. Les chairs et le sang de l’alchimiste parurent au grand jour, sous l’effet impitoyable des lames et crochets de roche aiguisés qui jalonnaient les membres du Tellurique. Ce dernier, malgré tout, fut bien forcé de reconnaître que sur le point de la technique, Kisuke était parvenu à briser tout à fait la pure force physique qu’il avait employé contre lui.

Exaltant.

Lorsque vint le temps de la riposte pour le Genin au Byakugan, Yanosa avait déjà atteint ce palier, ce point de non retour qui lui faisait oublier toute autre considération que le pur plaisir de trouver un répondant face à lui, de combattre un autre être humain capable d’aller aussi loin que lui pour exercer son droit de conscience. Le sang, les blessures, les maux, plus rien de tout ça n’avait vraiment d’importance. Seul le combat importait, juste, impartial, entre deux guerriers capables de plier le chakra à leur volonté. Distinctement, tandis que le Hyûga reportait ses appuis, se préparait à la contre-attaque en dépit de ses blessures, l’Oterashi l’entendit. Le son, caractéristique, plus aiguë que dans ses souvenirs d’entraînements partagés avec Yurlungur, mais en tout point reconnaissable par sa nature si particulière.

* Des cascabelles.. ! *

Il y avait un serpent, là devant lui, quelque part. Se pouvait-il… ? Le guerrier tellurien n’eut pas vraiment le temps de finir de se poser la question à lui-même qu’il sentit ses membres se figer, tous autant qu’ils étaient, enserrés par les anneaux de reptiles longiformes indénombrables qui venaient de fondre sur lui. D’où provenaient-ils, comment avaient-ils pu l’atteindre aussi vite, alors même que son corps se trouvait baigné dans l’énergie Mitsudo qui lui permettait de dépasser ses limites physiques ordinaires ? Son clone, qui assurait ses arrières, n’avait-il rien vu venir ou rien pu faire ? Du coin de l’oeil, Yanosa l’aperçut justement qui se déportait rapidement sur son flanc et celui de Kisuke, alors que ce dernier initiait son attaque, arborant la posture typique que le Chûnin de la Roche avait appris à redouter. Il serra les dents, fit jaillir par réflexe quasi épidermique des flux de roches de son corps pour dévier les premiers coups de l’enchaînement aussi furieux qu’élégant du Hyûga, mais sans pouvoir pivoter le moindre de ses muscles, sans la moindre marge de manœuvre apparente, sa défense s’avéra imparfaite. Sa défense… fut brisée. D’autres flux jaillirent, d’autres frappes survinrent, et au coeur du tumulte et du bruit incessant des coups, Yanosa comprit. Il comprit que l’utilisation que son adversaire faisait de ses invocations… n’était finalement pas si lointaine de la sienne.

Ses doigts parvinrent à se tendre et à former un mudra, qui purgea le réseau d’énergie de son corps de l’influence du serpent que le quadragénaire devait avoir camouflé sous son ample kimono. Les flux de roche, enfin, revinrent complètement et entièrement sous son contrôle, tandis que son corps se remettait à bouger et à s’animer sous l’impulsion d’un système nerveux propre et lucide. Dans un maelström de frappes et de contres enchaînés, la joute se poursuivit dans un nouvel instant perdu dans le temps, les esprits des deux hommes se heurtant tout autant que leur corps au sommet de l’astre brisé qui s’était échoué sur et dans le plateau. L’armure de l’Oterashi se fissura, se brisa, laissa apparaître sa chair brûlé à plusieurs endroits, tandis que nombre de ses tenketsus se voyaient condamnés par le poing souple employé de façon magnifique par Kisuke. Il était coutumier de ces sensations, tout juste assez pour savoir quels genre de dommages avait réussi à lui infliger le Hyûga tenace et dopé jusqu’aux sourcils.

Blessé et vidé de la plus grande part de son énergie, le corps de Yanosa se maintint difficilement debout au terme de l’échange, l’esprit aux commandes prenant le relais sur la simple stimulation nerveuse. Et sur le flanc des deux hommes, le bunshin qui s’était placé précédemment fonça droit sur l’homme privé de son bob, préparant un direct simple et ravageur à destination de la mâchoire du quadragénaire.

Résumé et techniques
Santé : brûlures + certains tenketsus fermés et corps endolori
Chakra : 2C 6B 8A 1S

Résumé : Yanosa est paralysé et commence par se défendre de façon imparfait avec le Cercle intérieur (A). Comprenant qu'il est dans un genjutsu (pratique similaire avec Yurlungur, clone qui n'a pas réagi), il utilise un Kai pour pouvoir continuer de se défendre plus efficacement mais voit une partie de ses tenketsus fermés et son corps subir quelques coups. Le clone, déporté sur le flanc, va ensuite tenter d'adresser un coup de poing (C) direct dans la mâchoire de Kisuke.


_________________
Renforcement [Ouvert Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Renforcement [Ouvert Iwa] Empty
Dim 24 Oct 2021 - 12:07
L'assaut avait été efficace dans son ensemble - même si dans l'absolu il n'avait pas réussi à couper tout le chakra du Clairvoyant. Néanmoins, il dut recourir à son clone pour porter un assaut. Un assaut dont le Hyûga ne pouvait se défendre dans son propre état de fatigue et d'état qui s'aggravait rapidement.

C'était sans compter sur le Dragon Azur qui, sortant de sa cachette, para avec aisance le crochet de sa queue aux écailles renforcées. L'invocation ne comptait d'ailleurs pas s'arrêter là. D'humeur massacrante - peut-être de voir son invocateur aussi blessé - elle chargea ses poumons de chakra et s'apprétait à ...

La main de Kisuke se leva, impérative. Autoritaire.

Stop. Je concède ma défaite, inutile d'aller plus loin.

Le kuchyiose se ravisa, et siffla des menaces de morts très bas. Kisuke avait du mal à tenir debout, mais il s'inclina du mieux qu'il pouvait devant le chunin en face de lui. Puis, il s'assit brusquement - ses forces commençaient à le lâcher et il se hâta à panser ses blessures avec des bandages. L'invocation, pendant ce temps, prépara un sceau et puis fit pression sur des artères pour diminuer les pertes de sang.

Excellent duel, Yanosa-san. Je n'en attendais pas moins de toi. J'ai encore beaucoup de chemin à faire. Aurais-tu des conseils à me prodiguer ?

Kisuke libéra du sceau du matériel de transfusion sanguine et se piqua dans le bras avant de repasser un bandage autour. C'était... primitif. Mais cela retirait l'aspect dangereux de la situation pour le moment. Tout a fait impraticable en combat. Il devrait certainement aller à l'Hopital dans l'heure pour continuer de se traiter. Heureusement qu'ils n'étaient pas si loin que cela.

Puis, Kisuke libéra un autre sceau qu'il envoya à Yanosa. Un pot en terre cuite rempli de baume. La recette initiale était basée sur celle que le pharmacien avait fournie au Calciné, autrefois. Améliorée, bien entendue, et faisant usage de chakra dans sa création.

Pour tes brûlures.

D'un mudra, il désinvoqua également le serpent qui était en contre-bas du gros trou. Il devait se sentir seul après tout ce temps...
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

Renforcement [Ouvert Iwa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: