Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut

Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mar 28 Sep 2021 - 15:10
Le défi du sable vermeil ne cessait de prospérer par-delà les mers. Un rendez-vous récréatif pour les uns, une quête d'adrénaline pour d'autres. Mais tous se soumettaient volontiers à ce rituel guerrier : celui qui consistait à révérencer les deux acteurs de cette lutte honorant des décennies de tradition insulaire. Tous, dans leurs tripes, ressentaient ce besoin de combattre. Combattre, c'est prouver qu'on existe. C'est se jouer de la mort en misant sa vie. Une transcendance brutale que nombreux furent à expérimenter, de leur gré ou non, dans l'enceinte des arènes.

Aujourd'hui, un nouveau prétendant tâcherait de prolonger ce défi adressé au trépas au nom des rites ancestraux d'Asosan.

C'était un soir d'automne. Les flammes qui éclairaient le complexe de gladiateurs se confondaient avec les feuilles d'érable. Nombreux furent ceux qui firent miroiter dans leurs prunelles l'éclat coruscant de ces flammes qui appelaient à contempler. Nombreux furent ceux qui s'émerveillaient inlassablement en pénétrant dans l'enceinte de cette arène. A admirer l'impression de grandeur qui se dégageait du colossal amphithéâtre. De se sentir minuscule, au milieu des larges gradins de bois et de pierre sombre, des épaisses grilles de fer et des imposantes lanternes enflammées. Un simple coup d'œil suffisait pour se sentir noyé au cœur de la mer de sable blanc, maintes fois teintée d'écarlate, qui composait l'arène.

Une femme déjouait pourtant cette grandeur. Mieux, elle se fondait parfaitement dans la majesté du lieu. Son ombre se projetait grandissante sur le centre de l'arène. Éclipsant un vaste brasier, l'arbitre éborgnée maîtrisait parfaitement l'endroit. Elle savait les mots à employer pour exciter les foules, et comment la calmer l'instant d'après. La maîtresse des lieux dominait l'assemblée. Le silence précéda sa tirade. Toutes et tous attendaient avec impatience son annonce.

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut HxXi1IO

« Chers spectateurs, chères spectatrices ! Nous voici à nouveau réunis en cette soirée pour divertir vos rétines ! Sujets de l'Eau, curieuses et curieux, réjouissez-vous, car pour ce duel, nous vous invitons à assister à une terrible épreuve. Et pas n'importe laquelle. »

Un léger sourire se manifesta sur le visage de la vétéran. Au loin, grondait l'écho d'un tremblement de terre, qui bientôt se propagea à travers chaque gradin. Le claquement des chaînes, le frémissement de la pierre, le craquement du bois… furent autant d'assistants à la galvanisation des foules soigneusement orchestrées par l'Arbitre. Elle poursuivit, avec plus de fermeté encore.

« Pour ce soir, vous êtes convoqués par l'ordre du Bronze pour l'épreuve… du Juggernaut ! »

La foule acclama son impératrice au cache-œil, alors que les bannières de la première des divisions s'affichaient en grand le long de l'enceinte principale. Le tonnerre d'applaudissements se mêlait alors aux tremblements réguliers qui s'approchaient du centre de l'arène, comme un avertissement envers quiconque oser relever ce soir le défi du Juggernaut.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Mia
Yasei Mia

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mar 28 Sep 2021 - 15:36
Mia est arrivée avec les autres Yaseïs, des Yaseïs plus haut placé qu'elle - encore heureux car elle n'est que Genin -, pour faire face à ce fameux "Appel de l'Arène", lui rappelant un peu l'époque où le Colisée était encore actif. Bon, elle était très jeune à ce moment-là, donc jamais elle n'aurait pu participer à un combat dans cet établissement, et de toute manière, elle ne voulait pas risquer sa liberté pour faire un combat contre d'autres personnes. Si elle voulait se battre, elle n'avait qu'à se battre contre des personnes de son clan qui l'ont chassé ! Enfin, elle se retrouve sur la fameuse île des gladiateurs, une île du coup remplit de personne pouvant communiquer avec leurs armes dans lequel renfermait un esprit d'un membre de leur famille défunte ... ou quelque chose du genre. Bref, pour Mia, c'était des guerriers qui se battaient avec des armes hantées, mais de bon guerrier quand même d'après ce qu'elle a entendu parler du moins. Elle n'a jamais croisé de gladiateur, peut-être que ce sera l'occasion de pouvoir en voir un directement en action.

Enfin, elle se trouve face à une arène de sable, avec une annonciatrice plutôt classe il fallait l'avouer, en train de présenter l'épreuve du "Juggernaut", une épreuve pour l'ordre du Bronze, donc pour les "débutants" si elle a bien compris. Elle réfléchi un instant, est-ce qu'elle va tenter de répondre à l'épreuve ? Eh bien, si elle la réussi, peut-être qu'elle pourra monter dans les rangs kirijins, qui dit augmentation dit plus d'argent, et qui dit plus d'argent dit plus d'investissement dans la maison, mais surtout plus de visibilité pour sa petite tribu. Oui ... ce sera pas mal, mais quelque chose lui dit que le fameux "Juggernaut" est un géant, disons que les pas qui retentissent sur le sol lui laisse un présage que ce soit bien le cas.

Alors, elle se décide de participer à l'épreuve, et ce malgré les avertissements de l'épreuve en question. Mia saute de son siège puis se met à crier fort histoire de bien se faire entendre par tout le monde, y compris l'impératrice au cache-oeil au centre.

- Je participe à l'épreuve !

Elle n'attend pas de réponse pour commencer à se diriger vers l'arène de sable, prête à se battre en duel contre n'importe quel géant. Elle a déjà affronter un crocodile de 10 mètre, ça va pas être un humain qui est moins grand qui lui fera peur !

Résumé:

_________________
L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 3b14e6d669fc24a26c1dcd4b0218247f5ef60311
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Dim 3 Oct 2021 - 23:59
De son œil précieux, l'arbitre surplombait l'arrivée attendue d'un prétendant. Bras croisées, elle scruta la silhouette ambiguë d'une jeune pousse proclamer haut et fort à travers le vacarme de l'assemblée sa participation au duel. L'intervention brusque de cette personne força la maîtresse des lieux à convoquer quelques assistants pour l'épauler dans sa tâche. Il y eut un moment de flottement. Les secousses comblaient l'absence, jusqu'à ce que la retraitée des arènes hoche la tête aux explications soufflées de son bras droit. Un second administrateur de l'arène donna quelques indications à des gardes en charge d'introduire le champion du jour.

« Bien ! Nous voici prêts pour ce duel ! A ma gauche, venue de Kirigakure no sato, voiciii… Yasei Mia ! »

Le regard cyclopéen, empli d'intransigeance et de merveille, de l'arbitre incita son auditoire à intensifier leurs applaudissements pour encourager celle qui s'engageait dans la division de bronze. Face à la kunoichi, deux grandes portes en bois laissèrent la voie à son adversaire. L'écho des tremblements se fit plus menaçant. Le sol frissonnait, et le sable glissait par endroits. La foule retenait son souffle. Certains émettaient des doutes quant à l'identité du gladiateur qui porterait la bannière d'Asosan. Mais, alors que les répliques de soubresaut se firent plus intenses, une silhouette commençait à émerger de l'ombre du couloir des champions. La même silhouette s'extirpa des ténèbres pour s'exposer enfin à la lumière de l'arène.

« Alors c'est toi que je dois affronter ce soir ? Je m'attendais à quelqu'un de plus… enfin tu vois quoi… »

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 5s23u7V

La fillette avait souri avec entrain en foulant le centre de l'arène. Cet air espiègle ne le quitta pas un instant, alors qu'elle dévisageait candidement son antagoniste du jour.

« Bah ! C'est pas bien grave, hihi. Ce qui compte, c'est qu'on s'amuse et que les gens soient contents du spectacle. Allez, bonne chance à toi ! »

Ses prunelles feintes d'innocence scrutèrent les hauteurs des gradins à la recherche de l'arbitre. Cette dernière acquiesça aussitôt, et s'empressa dès lors d'introduire en bonne et due forme la représentante de l'île. Dans le même temps, la combattante juvénile siffla et recula provisoirement vers l'entrée où elle arriva précédemment.

« Hé, Shimaaaaaaa ! Tu peux venir maintenant Shimamenō*, ça va commencer ! »

Une seconde silhouette, colossale cette fois, s'exposa à son tour aux lueurs de l'amphithéâtre guerrier. Elle avait une démarche lente, mais digne. Chacun de ses pas se rythmait par des légères secousses, qui s'étouffèrent dans l'épaisseur du sable. Malgré sa robe argentée sombre, on distinguait nettement deux perles d'onyx qui lui conférait une certaine sagesse vénérable. Ses deux armes, d'une blancheur immaculée, s'étendaient avec fierté de part et d'autre de sa trompe. L'animal se présenta à son tour à l'issue d'un barrissement qui éclata dans toute l'assemblée, ce qui ne manqua pas de faire le bonheur de ceux qui avaient parié sur la venue du duo bestial.

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut L8Oxqnd

« Pour représenter ce soir Asosan, je vous prie de faire un chaleureux accueil pour Hokazuka Tsura**, et son ami Shimamenō ! »

Et tandis que les acclamations repartaient de plus belle, Tsura fit une petite moue. Elle devinait bien, dans les visages de la foule, que certains contemplaient son partenaire de combat comme une simple attraction de foire. Cette atmosphère de cirque pesante, elle l'avait justement fui aux côtés de sa monture pour s'offrir une vie plus digne. Une vie qu'elle embrassait aujourd'hui en exprimant son plein potentiel martial.

« Ça va aller, Shima… Elle passa sa main avec tendresse le long de la joue de son ami, dissipant la tension de la bête. On fait comme d'habitude, ok ? »

Une fois sa dextre retirée, Tsura regarda son compagnon pachydermique, libéré de toute nervosité liée à la foule. La bête s'empressa de faire monter la kunoichi sur lui au moyen de sa trompe. Perchée au sommet de son crâne, son attention se porta dorénavant sur son adversaire, Mia. Sans s'inquiéter de perdre l'équilibre, la combattante de l'ordre du Bronze décida d'ouvrir le bal. Ses doigts s'exécutèrent en une suite de mudras, lesquels mobilisèrent ses premières réserves de chakra. Son visage abandonna un peu de sa malice, et adopta les contours que l'on attendait des artistes martiaux de l'île d'Asosan. Les traits d'un authentique gladiateur, en somme.

« Allez, c'est parti ! »

Son annonce précéda la fin de sa combinaison de gestes incantatoires. Son thorax gonfla, et dans une grande expiration, elle projeta entre ses lèvres un trait de vent qui fusa à toute allure sur sa cible. Shimamenō tâcha de stabiliser sa protectrice de toute chute liée au recul de sa technique, avant que le tandem ne suive lentement mais sûrement la course de cette javeline aérienne qui visait directement la zoomorphe.

* Shimamenō 瑪瑙 : Onyx
** Tsura 面 : Gueule
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Mia
Yasei Mia

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mer 6 Oct 2021 - 19:56
Son adversaire du coup ! Mia sautait un peu sur place en attendant que la personne qu'elle doit affronter se présenter à elle. La porte s'ouvre, une première porte en tout cas s'ouvrait pour laisser passer ... une jeune fille, probablement du même âge que la plupart des membres de sa "tribu", s'approchant l'air serein de la polymorphe qui la regarde avec un air assez surpris. Bon, elle sait une chose : l'âge ne fait pas tout, elle le sait, la plupart de ses petits monstres sont de vrais guerriers à en faire pâlir la plupart des genins de Kiri, mais ce qui l'a surprend d'avantage, c'est qu'elle s'attendait à un autre genre de gabarit de combattant, elle se demande bien lequel. Elle regarde la jeune fille, restant tout de même sur ses gardes, parce qu'une petite fille cache toujours quelque chose, et elle ne serait pas surprise de voir qu'elle va sortir une de ses armes de fou.

- Euh ... non, je vois pas. Plus grand ? Plus vieux ? Plus musclé peut-être ?

Elle hausse les épaules, il valait mieux ne pas s'arrêter au physique humain d'un Yasei, car sa forme animale peut facilement arriver à compenser certaines lacunes. Mais elle doit avouer quand même que son animal totem fait bien pâle figure face ... à son animal tout court. En voyant la deuxième porte, elle se disait qu'un autre shinobi allait en sortir ... mais non, c'est un putain de gros éléphant ! Mais qu'est-ce qu'elle a bien pu faire à la faune de cet archipel pour qu'elle se retrouve à affronter les plus gros spécimens d'animaux ! Déjà un crocodile d'une dizaine de mètre, ensuite cet éléphant, ce sera quoi la suite ? Une baleine volante ? Elle avoue, Mia a eu une petite sueur qui perle de son front en voyant la créature alors qu'elle reste bouche bée pendant un moment.

Non, il fallait se reprendre, elle a affronter un crocodile plus grand que ça, alors ce n'est pas une raison d'abandonner alors que le combat n'a pas commencer ! Elle se frappe légèrement les joues alors que Tsura se retrouve sur la tête de sa bête grise, une Hokazuka donc ... elle aussi elle compense avec un animal, quelque part, elle et Mia ne sont pas si différente, et puis, ça sera un bon test, vu qu'elle n'a jamais affronté d'Hokazuka. En tout cas, elle compte pas prendre la jeune fille à la légère, surtout si elle peut contrôler un tel bestiau.

- Ouais ... bonne chance à toi aussi.

La jeune fille commence à manipuler des mudras, gonflant son torse pour cracher un trait de vent, très bien, du Fûton, au moins elle n'avait pas l'avantage de l'affinité, et même si le trait est rapide, Mia sait comment s'en défendre. Sa main se recouvre de poils, ses ongles laissent place à des griffes acérés tandis qu'elle abat sa patte sur le projectile lancé dans sa direction. Malheureusement, la jeune fille ayant l'avantage de l'initiative, elle n'aura pas le temps de se zoomorphisé, mais ce qu'elle peut faire cependant, c'est l'occuper un moment.

Elle manipule les mudras à son tour, gonflant à son tour son torse pour finalement libérer un véritable torrent d'eau, crachant une quantité absurde d'eau de par sa bouche, alors que le torrent engouffre le sable pour venir former une vague pour engloutir le duo. Son but n'était cependant pas de faire mal avec cette technique, mais de vite reprendre du Momentum, ils sont deux après tout, il fallait qu'elle reprenne l'avantage des attaques.

Résumé:

_________________
L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 3b14e6d669fc24a26c1dcd4b0218247f5ef60311
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mer 13 Oct 2021 - 22:03
Une douce symphonie accompagnait la rixe qui opposait l'émissaire de la Brume à la représentante d'Asosan. Le tempo de la bataille serait celui du tambourinement du sol de l'éléphant de Tsura, dont la ruée lente mais certaine l'approchait ineluctablement de sa proie. Chaque pas soulevait le sable blanc du ring, comme autant de bâton de pluie qui accompagnait le cortège des percussions. Dans le périmètre de cette même arène, la clameur de la foule donnait la mélodie. Dès les premiers échanges de coups, l'animation monta dans les gradins, peu soucieux du jeune âge des combattantes. Il ne restait plus qu'aux artistes à exprimer toute la musicalité de leur force.

Avec pour ouverture cette javeline sculptée dans les vents les plus tumultueux, Tsura offrait à l'audience un début de combat sous le signe de la célérité. De quoi contraster avec la démarche pataude de son acolyte qui réduisait la distance avec la Yasei. Cette dernière riposta avec autant de hâte, faisant montre de son don de zoomorphose. Tsura scruta attentivement son adversaire. Ce bras bestial qui repoussa l'assaut, et qui se joignit à son frère pour préparer la contre-attaque. Si le poitrail de la kunoichi, lui aussi, se gonfla avec aplomb, ce ne fut non pas pour expulser quelque tempête, mais une véritable déferlante. L'eau dévorait peu à peu l'entièreté de la zone de combat. On douta un instant dans l'assistance de l'étanchéité des murs, maintes fois éprouvés par les duels, ainsi que de la hauteur de ce torrent destructeur, qui menaçait d'offrir aux spectateurs les plus bas une expérience les pieds dans l'eau. Mais tout comme Tsura et sa monture, l'arène tint bon.

« Shima ! Vite ! »

La sollicitation de l'animal ne demandait guère plus d'explication. Tandis que la Hokazuka se dépêchait de formuler de quoi se prémunir des courants dévastateur, la Bête d'Onyx attrapa la dite gladiatrice avec sa trompe, avant de la placer devant elle. Curieuse vision qu'une adolescente haute comme trois pommes qui constituait une défense pour le mastodonte. Pourtant, la kunoichi ne vacilla à aucun instant. Surélevée grâce à la trompe de l'animal, elle acheva de composer les mudras salvateurs pour la poursuite du duel. Là encore, elle bomba le torse, non sans fierté, avant d'ériger de son souffle une barrière qui fit écran à la vague. L'air s'opposa à l'eau, dans un choc digne du ninjutsu. La déferlante se fracassa contre la barrière de vent, puis contourna les pans de ce mur éphémère avec célérité. Sur les côtés, Shimamenō put sentir ses flancs une fraîcheur vive, comme le spectre vivace du raz-de-marée qui passait. Au-dessus, la vague se souleva de plus belle. Quelques instants après son passage en trombe, une légère bruine retomba sur la belle et la bête. Quel spectacle grandiose pour la foule ! Qu'il était rare pour elle de voir la mer s'inviter à la fête ! Cette dernière disparut aussi promptement qu'elle fit irruption. D'ordinaire accoutumée à éponger le sang des combattants, le sable fit disparaître une partie de la vague. Le reste s'infiltra dans les portes qui conduisaient aux couloirs d'où provenaient les guerriers.

Malgré son visage et ses cheveux trempes, et les gouttes qui ruisselaient du crâne de son acolyte, Tsura ancra fermement son regard sur la silhouette de la Yasei. La guerrière demeurait indifférente au brouhaha ambiant. Sous ses atours de fillette, l'ancienne Inuzuka révélait un visage féroce. Un léger silence s'installa dans l'assemblée, clamant son impatience de voir la riposte de la Hokazuka à l'oeuvre. De sa main, la demoiselle indiqua au mastodonte la suite des opérations. Il avait suffi d'un geste pour manifester ce lien indéfectible construit au fil des années. Un geste, qui fut répondu d'un simple hochement de la tête. L'animal continua à s'approcher de la Yasei, sans ne jamais s'arrêter. Le soubresaut précédent s'étouffa sous le sable humide, mais la menace elle s'avérait toujours aussi prenante.

Dans le même temps, Tsura initia sa contre-offensive. Perchée sur le sommet de la Bête d'Onyx, la guerrière mobilisa son énergie intérieure pour viser la Kirijine. Si précédemment son poitrail avait enflé par deux fois pour expirer quelques vents surnaturels, le réflexe de la kunoichi fut l'inverse. Cette dernière prit une grande inspiration, d'abord des narines, puis de la bouche. Le jutsu prit dès lors forme : celui d'une aspiration irrésistible qui forçait la métamorphe à se rapprocher de l'animal en pleine ruée. Ce même colosse qui, empli d'une force mystique, s'apprêtait à se ruer de toutes ses forces sur son adversaire du jour. Nul bâtiment ne sortirait indemne d'un tel météore de chair et d'ivoire. Bien qu'incarnant un idéal de sagesse dans le règne animal, Shimamenō se faisait l'avatar d'une puissance destructrice aveugle : celle du Juggernaut qui se manifestait face à Yasei Mia. La foule retenait son souffle, avec une question qui pendait au bout des lèvres : sera-t-elle capable de s'extirper d'une pareille épreuve ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Mia
Yasei Mia

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Ven 22 Oct 2021 - 20:03
Mia observe sa vague se faire stopper, ne s'empêchant pas de lâcher un "toh !" en se frappant le front, il faudrait qu'elle trouve un moyen de faire une attaque de zone sans qu'un mur de vent disperse sa vague. Mais bon, il était évident qu'elle manipulait le Fûton, et donc qu'elle avait aussi des défenses qui dispersent au lieu d'encaisser. Elle soupire, puis sent d'un seul coup son corps s'avancer d'elle-même contre l'éléphant, est-ce qu'elle ... est en train de l'aspirer littéralement ? Elle cligne des yeux, surprise qu'une telle fille soit capable d'un tel souffle, elle en a des poumons cette gamine, et elle n'avait pas besoin d'avoir une poitrine à la Kaya pour pouvoir le prouver. Mais elle comprenait très vite que c'est pour la rapporcher contre son grès du gros bestiaux qui la charge pour en faire de la bouillie de raton laveur, mais il est hors de question qu'elle se laisse faire, et justement, cette fille lui a donné une porte de sortir en même temps qu'elle lui en a bloqué beaucoup !

Elle prend impulsion dans ses jambes, puis bondit en se laissant aspirer par l'aspiration de la gamine pour gagner et de la vitesse, et du mouvement, permettant d'esquiver la charge de l'éléphant en grimpant sur sa tête ... ou du moins d'esquiver les parties qui semblent les plus dangereuses situés en bas de sa tête. Elle atterit du mieux qu'elle peut, se transformant finalement en sa version animal, venant s'accrocher à la tête de l'éléphant en se mettant à quatre pattes.

- Fiou, ça s'est passé de peu, merci du coup de main.

Elle prend ensuite un peu d'élan, puis se met à enchaîner des coups de griffes, que ce soit par ces pattes de devant que ses pattes arrières, d'une manière totalement anarchiste, sans but logique sauf chercher à la griffer dans tous les sens.

Résumé:

_________________
L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 3b14e6d669fc24a26c1dcd4b0218247f5ef60311
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Jeu 28 Oct 2021 - 0:06
Toute son attention se dirigeait sur cet unique moment. Ses sens, en alerte, réduisaient sa vision à un tunnel, axé droit sur la silhouette de Yasei Mia. La kunoichi s'approchait inévitablement vers elle, et sa monture prête à l'écraser de tout son poids, et la heurter avec ses pattes, trompes et défense. Tout le corps du pachyderme s'offrait dans cette combinaison entre l'humain et l'animal. Tsura envisageait déjà la suite. Elle se préparait à ne pas sourciller un instant en entendant les os se briser, la chair se tordre, et les cris de douleur monter haut dans les gradins. Elle s'apprêtait à maintenir son calme, malgré les yeux humides, les bras tremblotants, pour ne pas perdre la face devant le public.

Son adversaire lui donna néanmoins tort. Dans l'aspiration de son souffle, elle trouva la ressource pour accélérer davantage, et ainsi s'extirper de la menace d'Onyx. Alors que la zoomorphe s'élevait au-dessus d'elle, Tsura fut presque soulagée. Presque, car le combat continuait, et au sommet de son ami colossal, il se poursuivrait avec plus d'intensité encore.


Sous des traits mi-bestiaux, mi-humains, la représentante de la Brume fit pleuvoir les griffes sur sa cible. Aussitôt Tsura sollicita le soutien de sa monture, laquelle offrit sa trompe en réponse. Tsura et Mia dansèrent sur le toit de l'Onyx. La Hokazuka repoussa les poignets de la griffue, assaut après assaut, alors que l'éléphant déstabilisa la Yasei pour offrir plus de répit à sa camarade. Un ballet féroce, à la hauteur des attentes des gradins qui manifestèrent bruyamment leur enthousiasme.

A l'issue de ce tango endiablé entre bêtes, Tsura reprit l'initiative. Plutôt que de rester sur la défensive, elle bouscula son adversaire et invita Shimamenō à se joindre à nouveau à la partie. La belle et la bête assaillirent dès lors Mia de toute part, ne lui laissant aucune échappatoire. Si la jeune rescapée de la meute des Inuzuka confrontait de face la Kirijin, sa monture ne cessait de harceler leur adversaire sur ses flancs et dans son dos. Dans ce chaos effréné, on pouvait penser facilement que cet assaut combiné n'était que le fruit d'une fureur conjointe entre la combattante et sa monture.

Un œil avisé pouvait pourtant deviner la synchronisation de l'éléphant et de l'humaine. Sentir la coordination de la Hokazuka qui frappait, et forçait son adversaire à exposer une faille aussitôt exploitée par l'éléphant. Une communication implicite existait entre les deux êtres et pour autant, tout se passait comme si leur lutte se réalisait d'un seul homme. L'esprit de la harde habitait cette technique, et celle qui la suivrait aussi, avec davantage de violence.

Tout s'enchaîna vite. Tsura était un brin essoufflée, mais elle espérait qu'il en était de même pour son adversaire. Elle prit appui sur la tête de sa monture, laquelle bascula derechef son crâne en avant, de sorte à faire tomber Mia. Dans le même temps, la Hokazuka vint bondir à la verticale et d'un unique mudra, devint le reflet parfait de son animal. La scène avait quelque chose de grandiose, d'épique. Deux éléphants qui barrissaient conjointement, prêts à prendre en étau la Yasei entre leurs lances d'ivoire. Un cri de guerre primitif, comme un prélude à un rituel destructeur digne du Juggernaut.

Un spectacle pachydermique de grande ampleur, certes, mais est-ce que cet acte annonçait le baisser de rideau ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Mia
Yasei Mia

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mer 24 Nov 2021 - 1:26
Eh bien, elle a des réflèxes cette petite et une sacrée symbiose avec son éléphant. Tout ses coups n'arrivent pas à la toucher, soit à cause de la jeune fille qui arrive à encaisser l'attaque, soit parce que c'est la trompe de l'éléphant qui la gêne. Mais Mia ne baisse pas les bras, elle compte bien réussir à combattre cette fille et son immense compagnon animal, mais difficile de trouver une ouverture, surtout avec une telle coordination entre elle et son gros bonhomme gris. Mais Mia n'est pas non plus sans ressources : alors qu'elle n'arrive pas à la toucher, ni la trompe de l'éléphant, ni les attaques de la miss n'arrive à la toucher avec l'aide de ses griffes. Eh, elle n'est pas la seule à être entraîné à bloquer plusieurs coups à la fois ! En tout cas, elle sent son équilibre baisser, mais après une rapide roulade le long de la trompe, elle parvient à garder l'équilibre en continuant de rouler. Eh oui, la roulade, c'est pas que pour faire mignon chez les ratons-laveurs !

Cependant, elle observe qu'il y a maintenant deux éléphants ... sérieusement ? Déjà un s'est compliqué, alors deux ? Enfin, ces derniers semblent se mettre à tourner, puis à tenter de faire un long détour pour tenter de la prendre en étau ... ils vont pas croire qu'elle va se laisser faire quand même, si ? Elle prend appuie sur ses pattes, puis se met à rouler à toute vitesse avant que les deux mastodontes entrent en contact. Elle a pas envie de finir en bouillie !

Mais il va falloir trouver une solution, et vite ... heureusement, elle a encore ses outils, et ce qu'elle peut faire, c'est leur faire perdre du temps, alors elle libère un fumigene pour bloquer sa position, puis se transforme en un véritable raton laveur ... avant de creuser dans le sable, pour échapper à leur vision ... bon, ils vont savoir qu'elle est dans le sable ... mais il va falloir essayer de la chercher ! - Même si elle a aucunes idées encore de comment en ressortir une fois dedans -

Résumé:

_________________
L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 3b14e6d669fc24a26c1dcd4b0218247f5ef60311
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Mar 30 Nov 2021 - 21:31
Entre Yasei et Hokazuka, le duel offert aux curieux d'Asosan se plaçait définitivement sous le signe de la bestialité. Une violence animale se dégageait de cette lutte entre le raton-laveur et la dame au pachyderme. Un choc des styles, aussi. Celui de la brutalité titanesque, se heurtant à l'agilité d'un petit mammifère. De quoi attiser la sympathie du public, tant pour cette petite rescapée du drame des Inuzuka que pour son opposante venue de la Brume. Mais voilà, pour Tsura, il fait en venir à l'évidence : ses attaques ne fonctionnaient pas comme elle l'entendait. Son allié d'onyx ne parvenait pas à créer l'impact nécessaire. Pourtant, avec sa corpulence massive, la dangerosité de ses défenses, et son expérience du combat, Tsura n'avait aucun doute que son fidèle ami saurait la conduire à la victoire. Il manquait quelque chose. Elle le sentait. Quelque chose qui s'échappait entre ses doigts, tout comme son opposante qui s'extirpait de ses poings et de l'estoc de la trompe de Shimamenō. Quelque chose qui s'offrit finalement à elle, sans le vouloir.

Alors que les défenses de sa monture et de sa copie pachydermique s'entrechoquèrent dans un fracas tonitruant, Tsura fut bien impuissante lorsqu'elle constata l'escapade de son antagoniste. La zoomorphe retrouva le contact du sol, avant qu'elle ne disparaisse aussitôt. Dans l'écran de fumée qui l'entourait, le son du sable déterré alarma bien assez vite les deux alliés quant aux motivations de leur adversaire. Étrange réaction, pour Tsura. Mais celle-ci s'en contenta d'un large sourire. En désirant s'enfouir au sol, Mia venait d'offrir l'opportunité tant rêvée par la Hokazuka. Cette dernière épongea son front, perlant de sueur, avant de composer quelques mudras sur le crâne de sa monture gargantuesque. Dans le même temps, la Bête d'Onyx commença à prendre appui sur ses pattes arrière pour se ruer en avant. L'animal luttait contre son propre poids pour se tenir ainsi sur deux pattes. Cependant, cette contrainte fut amplifiée, avant de devenir un terrible atout pour le tandem de Hayashi, lorsqu'un dernier mudra, Tsura paracheva l'exécution de sa technique : un sceau. De multiples inscriptions s'étendirent dans toutes les directions sur le sommet de la tête de l'animal, avant que Shimamenō ne retombe de tout son poids, amplifié sous l'effet du Fūinjutsu de sa maîtresse.

« Tombe, tombe gros patapouf ! »

Le pachyderme écrasa le sol de tout son poids, et plus encore. Il en résulta un tremblement de terre conséquent, que l'acoustique de la salle ne fit que sublimer pour renforcer l'impression de grandiose. Au même moment, le sable se soulevait. Poussières et sables se joignirent à l'écran de fumée, alors que l'onde de choc générée par la technique de Shimamenō risquait très probablement d'avoir mouche sur la Yasei. Sans attendre une quelconque réaction de son adversaire, Tsura préféra réitérer l'opération, quand bien même elle s'avérait coûteuse. Les perles de sueur sur son front se joignirent en des filaments. Son souffle s'accentua. Sa vision se troublait par moments. La fatigue guettait Tsura, alors peu accoûtumée à tant d'efforts. La perspective d'un duel bien mené l'excitait toujours autant. Mais elle avait presque oublié la souffrance qui résultait d'un combat acharné. Shimamenō retomba lourdement une seconde fois de tout son saoûl, alors qu'elle s'aggripa tant bien que mal à l'une de ses oreilles. Un nouveau soubresaut traversa l'intégralité de l'arène, et ses yeux parcouraient désespérement les alentours embrumés à la recherche d'une quelconque silhouette.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Mia
Yasei Mia

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Dim 2 Jan 2022 - 18:59
Elle creusa, elle creusa la petite raton-laveur pour prendre du répit, mais est-ce que le répit sera de longue durée ou pas ? Eh bien, hormis si elle apprend qu'elle est Asaara ou qu'elle a apprit à user de leur art, elle semble être en sécurité ... n'est-ce pas ? Pourquoi son instinct de survie de bête lui dit pourtant qu'elle est en grand grand danger ? Elle ne sait pas encore, mais à vrai dire, elle commence à sentir le pourquoi elle se sent en très grand danger, notamment lorsque la galerie qu'elle a creusé se bouche avant de ... disparaitre ? On peut dire ça, car après un violent tremblement de terre d'elle ne sait d'où elle vient, elle sent son petit corps se faire d'un seul coup emporter vers l'extérieur, l'emmenant avec du sable pour venir l'emporter jusqu'à un tas de sable qui s'est formé juste avant, avant de se faire prendre en sandwich par une autre quantité de sable qu'elle manque d'avaler. Tout de même, cela lui faisait des bleus cette pseudo tempête de sable.

Elle ressort du tas de sable dans lequel elle s'est engouffrée, mais elle aurait peut-être pas du sortir car une nouvelle onde de chose qui a créé une gigantesque tempête encore plus grosse que la précédente manque de venir l'atomiser, elle n'avait plus le choix pour survivre à cette tempête, il allait falloir faire des sacrifices, surtout qu'elle est déjà mal en point à cause de la précédente qui lui a pas fait du bien, elle le ressent aux quelques bleus sur son corps, mais elle préfère éviter de mourir dans cette arène.

Fouillant dans sa sacoche, son ultime moyen est de devoir contrer cette tempête de sable du mieux qu'elle puisse, et il fallait pour cela employé les gros moyens. Générant un flot aquatique autour de son bras, Mia allait devoir le sacrifier pour pouvoir réussir à s'en sortir vivante. Au moins de l'impact, ou plutôt juste avant, elle fait un signe, créant ainsi une plus grosse explosion qui vient repousser une plus grosse quantité de sable qui menace de l'écraser. L'explosion semi-aqueuse semi-fournaise se faisant suffisamment forte pour repousser le plus gros de la tempête, lui laissant que les miettes à gérer et à encaisser avec sa force restante.

La poussière tombe, Mia ressort de l'amas de sable qui s'est formé autour d'elle, son bras noircit par la combinaison de l'explosion et de sa technique défensive. Elle avait survécu, le prix elle est en train de le payer, car elle douille, mais alors là, elle douille comme elle n'a pas douiller auparavent. Elle ignore ce qui fait le plus mal entre son bras roussi ou bien les multiples bleux sur son corps ... non, clairement le bras, ou alors elle a peut-être quelques os brisés ? C'est peut-être pour ça que ça lui fait encore plus mal à certains endroits que d'autre.

- Ha ... ha ... toujours vivante ...

Mais en état de se battre ? Peut-être moins, car son corps la lâche un peu, ces attaques ne lui ont clairement pas fait du bien et le prix à payer pour sa survie est suffisamment gros pour qu'elle estime que ce soit idiot de retenter le diable, même si la mistinguette est fatiguée elle aussi.

- Très bien, t'as gagné ce coup-ci, mais saches que je reviendrais et que je te botterais les fesses à toi et ton bonhomme plus tard !

Autant concédé la victoire avant que cela allait vraiment entraîné sa mort.

Résumé:

_________________
L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut 3b14e6d669fc24a26c1dcd4b0218247f5ef60311
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Narrateur
Narrateur

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut Empty
Sam 29 Jan 2022 - 0:00
A l'amorce de ce cataclysme pachydermique, le second tremblement de terre souleva quantité de sable en l'air. Une certaine tension dramatique s'installa dans l'arène : pour les spectateurs, impossible de deviner l'issue de ce déchaînement massif de puissance. Si la zoomorphe avait fait le choix de s'enfouir dans le sable pour échapper à ses assaillants, compliquant l'appréciation du combat, cet écran de poussière n'arrangeait en rien les choses.

L'arbitre, pourtant, scrutait avec attention chaque fraction de l'arène qui demeurait visible pour son unique œil. Là où de multiples spectateurs s'approchèrent du bord des gradins pour mieux suivre le combat, elle s'ancra fermement sur sa position, bras croisés. Elle était confiante dans sa capacité à rendre un verdict juste, au bon moment. Pourtant, Mia et Tsura en décidèrent autrement ; son jugement ne serait pas requis en cet instant. Aux deux tonnerres qui éclatèrent sous la patte de l'éléphant d'onyx, suivit un troisième qui annonça la fin des hostilités. La déflagration souleva une gerbe de sable qui accentua davantage l'attente du verdict. Qu'en était-il de Yasei Mia ? Sortirait-elle indemne du traquenard mis en place par son adversaire ? Tsura disposait-elle des ressources suffisantes pour poursuivre le combat ? Qu'en était-il de la fatigue de l'éléphant, qui fixait d'un regard amorphe l'étendue de ses dégâts ?

L'exclamation d'un jeune enfant, désignant grossièrement la silhouette de la métamorphe initia finalement le verdict tant attendu.

La foule retint son souffle. Pas un mot dans les gradins. Le peuple de l'arène attendait la réaction de Yasei Mia, qui s'avérait mal en point. Tout un chacun dans l'assemblée était suspendu aux lèvres de la dame-raton laveur. Certains l'acclamèrent, tant pour l'encourager que pour saluer sa résilience, avant de se calmer en réalisant l'ampleur des dégâts de la kunoichi. Cette dernière préféra jouer la carte de la prudence plutôt que de l'inconscience, au désarroi d'une partie du public. L'arbitre hocha la tête, et à l'écoute des paroles de la Kirijin, s'approcha du bord du gradin pour annoncer la fin du combat.

« Après un combat endiablé des plus sauvages… la victoire revient à… Hokazuka Tsura ! »

La foule acclama la résidente d'Asosan, tout en saluant au passage la performance de la Kirijine. Étouffée par le bruit de la foule, une voix essaya néanmoins de s'élever dans le brouhaha propre à chaque fin de duel.

« Hé, oublie pas Shima' ! "La victoire revient à Hokazuka Tsura ET Shimamenō !" Non mais… »

L'animal concerné poussa un timide barrissement approbateur, avant que le tandem venu de Hayashi ne retourne à ses quartiers. Ainsi s'acheva l'épreuve du Juggernaut.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

L'Appel de l'Arène #04 : l'Épreuve du Juggernaut

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: