Soutenez le forum !
1234
Partagez

La relève [Daiki]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

La relève [Daiki] Empty
Lun 11 Oct 2021 - 22:51
Dans le dos du guerrier sans visage commençaient à peine à éructer les premières lueurs du jour, celles-ci nimbant les hauts remparts taillés dans les montagnes dans un clair-obscur traître et inconstant. Bien souvent, le Chûnin enrubanné se voyait affecté à des créneaux de surveillance qui chevauchaient les dernières heures de la nuit et l’avènement de l’astre solaire, l’attrait de ses facultés pour assurer la sécurité sur ces tranches horaires ayant depuis longtemps été établies. Juché sur un piton rocheux qui portait sa saillie selon un angle improbable et abrupte, Yanosa scrutait les environs de tous ses sens, à l’affût du moindre chakra dans les airs, de la moindre irrégularité souterraine ou du moindre sursaut inhabituel qui aurait pu venir troubler la tranquillité des hautes montagnes. Même à cette altitude, l’Oterashi avait bien des occasions de tenir éveillée son attention : la faune en effet poursuivait inlassablement sa routine, forçant le guerrier brûlé à détaillé chacune des entités qu’il détectait, se projetant mentalement leur masse, leur démarche, leur énergie, tout cela afin de ne rien laisser au hasard.

Leur vigilance à tous, aux Crocs, avait été prise en défait il y a peu. Quelques clones, de simples Henge, avaient permis à leurs ennemis mortels de dérouler leurs plans presque sans le moindre accroc, et si des efforts collectifs étaient en cours d’investissement pour tâcher de palier aux faiblesses structurelles de leur chaîne d’information et de commandement en pareilles situations, Yanosa restait convaincu que c’était en premier lieu individuellement qu’ils devaient tous faire mieux. Il, devait faire mieux, pour ne jamais plus laisser passer pareille supercherie et terminer d’extraire les derniers vestiges de ce sentiment d’impunité que Tôsen et ses Lieutenants avaient pu éprouver jusque là. Bientôt la relève, songea-t-il tandis que sa perception profane du temps s’exerçait sur tout ce qui l’entourait. Il se passerait encore une bonne dizaine de minutes avant que les premiers rayons de lumière ne commencent à survoler les chaînes de montagnes tout à l’est du village, à l’opposé de sa position. Précisément le moment, en théorie, où un autre shinobi devrait arriver pour lui permettre d’aller vaquer à ses autres occupations plus ou moins officielles.

Lorsque l’aura du shinobi en question lui parvint enfin, toutefois, Yanosa fut quelque peu surpris de reconnaître sa teinte, la présence de ce chakra particulier entrant en résonance avec des expériences pas si éloignées qu’il avait vécu dans l’enceinte du Dojo des Assimilateurs. Dans son dos, « il » approchait, sans doute soucieux de relever à temps son collègue.

« ...Daiki » annonça l’Oterashi en faisant porter loin sa voix rauque et éraillée.

Le jeune Assimilateur originaire de Kaminari avait suivi les enseignements tant du Tellurique que de Furitomo et avait récemment fait de grands progrès dans la maîtrise de son pouvoir. Yanosa ne lui connaissait pas de talent particulier pour la sensorialité mais, à cette heure, nul doute qu’un chaperon de l’ombre était également de la partie quelque part entre les monts plus en aval pour doubler le cordon de sécurité. Sans bouger, les jambes toujours pliées pour pouvoir pencher son corps au-dessus du vide qui se trouvait au-delà du piton rocheux, le guerrier tellurique se fit la réflexion que pour un camarade assimilateur fusse-t-il encore débutant, il avait toujours un peu de temps.

« … Je ne t’avais pas revu, depuis notre petite passe d’arme. Tu as pu partir en mission depuis… ? Je suis curieux de savoir à qui ils t’ont confié pour aller te faire les dents. »


Techniques




@Iranos Daiki

_________________
La relève [Daiki] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

La relève [Daiki] Empty
Mer 13 Oct 2021 - 21:27
Les premières lueurs du jour perlait dans le ciel d’Iwa, et pour l’insouciant petit genin nommé Daiki, cela ne voulait dire qu’une chose, le devoir commençait! C’est avec entrain que le jeune shinobi se jeta de son lit vers le sol, s’habillant avec empressement, ses uniformes de shinobis franchement lavé attendaient déjà sur sa commode, ça paye d'être prévoyant! Un habit complet, avec bandeau, car il était en poste officiel! Il passa en coup de vent dans la cuisine, se prenant un muffin que sa mère avait préparé la veille, qui ferait un bon petit déjeuner sur le chemin, et engouffra son bento pour plus tard dans son sac avant de partir vers les murailles d'Iwa! Il appréciait toujours cet endroit, la vue y était incroyable, et son travail c'étais justement de l'observer, si jamais il y avait quelque chose d'anormale, c'étais parfait!

Le jeune homme arrivait au pas de course, il n'était pas en retard, loin de là, mais il fallait mieux se dégourdir maintenant, parce qu'il allait en avoir marre de se tenir debout quand son quart serait terminé, ça c'étais certain.

Quand il arriva à son poste prévu, il fût rapidement évident qu'il remplaçait nul autre que Yanosa! Et bien, celui-là, ça faisait un moment qu’il ne l’avait pas vue! Il fit une petite courbette polie à son mentor, un sourire évident aux lèvres. C'étais un peu étrange par contre, si ce poste avait Yanosa juste avant, Daiki espérait que c'étais par soucis pratique, et pas par nécessité, car l'écart entre les deux étaient pour le moins impressionnant.

‘’ Oterashi-Sensei, ça faisait un moment! Oui, on m’a bien envoyé en mission, avec l’une de vos élèves même. Bon, après, ça reste des missions de petit calibre, rien de bien excitant, mais toujours du progrès pour moi! Récolter du bois dans la forêt, retrouvé un ancien chien-ninja… ce genre de chose vous voyez?’’

Il dit avec entrain au tellurique. Bien que toujours aussi juvénile et empli de joie de vivre, il y avait un peu plus d’assurance dans le regard du jeune genin, peut-être du au fait que ça faisait un moment qu’il ne s’était pas heurté au mur impassible du golem, et qu’il avait bien progresser, et même gagné quelques duels depuis le temps.

‘’ J’ai rencontré plein de gens aussi, majoritairement des Hyûgas. Votre nom ressort souvent quand je leur parle d’ailleurs, vous n’auriez pas un faible pour les cheveux noir et les yeux cristallins vous?’’

Il envoya, un peu taquin, vers l’Oterashi. Peut-être était-ce un peu trop confortable comme discussion, mais il avait fait la même remarque à son ami plus tôt dans le mois, et puis, il n’y avait pas de mal à avoir un type, l’Iranos lui-même n’étais pas indifférent aux charmes de ses collègues au Dojutsu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

La relève [Daiki] Empty
Ven 15 Oct 2021 - 21:17
Yanosa jeta un coup d’oeil distrait en arrière pour obtenir un visuel sur l’Iranos, expirant légèrement par le nez à l’écoute du bilan que tirait pour le moment le jeune shinobi des missions qui lui avaient été confiées. Enthousiasme, insouciance, le tout saupoudré d’un brin d’impatience à s’occuper de tâches plus importantes : l’Oterashi reconnaissait là un cocktail fort familier, un mélange qui faisait souvent la base d’un shinobi volontaire, engagé et appliqué. Une formule qui l’avait lui-même défini, fut un temps, avant que sa propre faiblesse ne le propulse dans des tourbillons de souffrances inextricables. Des remous auxquels s’étaient greffés des blessures plus profondes encore au fil des morts, des affronts et des conflits. Des combats qui ne devaient ultimement mener qu’à une seule confrontation finale, celle qui définirait leur futur à tous.

A cette pensée, les poings de Yanosa se serrèrent jusqu’au sang, tandis que son regard se noyait à nouveau dans le haut et lointain horizon. Il avait été cette graine, représentée aujourd’hui par Daiki, plein d’espoir et d’attentes même face à l’adversité : depuis, quelque chose s’était brisé, forçant chez lui une croissance viciée et altérée. Une mutation, que sa Némésis en ait conscience ou pas, dont celle-ci était dans le fond pleinement responsable. L’Oterashi pendant un bref instant se mura dans le mutisme, ne sortant de sa prison de réflexions que grâce à l’interrogation inopinément légère de Daiki.

« A vrai dire… je préfère les cheveux lilas », répondit-il d’une voix plus basse qu’à l’accoutumée.

L’image du visage d’Asuka lui apparut, emprunt tout à la fois de douceur, de résolution et de puissance. Il ne craignait plus de penser à elle : loin de l’attendrir, son évocation instillait bien au contraire une nouvelle force sauvage en lui, un nouveau carburant à son service. Lentement, le guerrier sans visage se redressa enfin, se tournant de moitié vers l’Assimilateur de foudre.

« ...J’ai longtemps été en conflit avec les Hyûga. J’ai été… envieux. Les choses ont évolué avec le temps, se sont… améliorées, mais leurs dogmes n’en restent pas moins archaïques à mes yeux. Et c’est sans parler de leur représentant, mais… il y a bien d’autres choses desquelles s’occuper pour avoir à s’appesantir là-dessus. »

Pour la première fois, Yanosa se retourna vers Daiki pour le regarder droit dans les yeux, lui faisant face depuis le surplomb du piton rocheux. Lentement, il fit quelques pas le long de la pente pour se rapprocher de lui.

« ...Daiki. Comme tout le monde, à travers tous les pays du Yuukan, tu as eu droit au message de Sakaze Tôsen. Mais sais-tu vraiment contre qui… contre quoi, nous nous battons ? As-tu idée de quel genre d’adversaire il faudra te préparer à affronter, si tu veux que le Chakra subsiste ? »

Ces questions n’avaient rien de rhétoriques dans la bouche du Tellurique, et c’était dans l’attente ferme d’une réponse que celui-ci continuait de fixer le jeune élémentaire avec une intensité redoublée. Jusqu’à quel point le jeune Iranos avait-il conscience de ce qui se jouait autours de lui et surtout… jusqu’où était-il prêt à aller sur le chemin de la guerre, qu’ils avaient tous collectivement commencé à emprunter ?

_________________
La relève [Daiki] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

La relève [Daiki] Empty
Dim 17 Oct 2021 - 20:10
Daiki eu un petit rictus certain alors que son mentor, celui-ci toujours au visage de marbre, montra des signes, bien que minime, d’embarrassement alors qu’il répondait à la remarque du jeune genin. Alors il avait bien un type après tout! Bon, après il n’était pas spécialement au courant de la présence de cheveux lilas dans le clan Hyûga, donc sa théorie tombait un peu à l’eau, mais c’étais toujours plaisant de voir que tout le monde était humain au final. Ce serait une petite victoire d’aujourd’hui, avoir aperçu l’espace d’un instant l’humanité toujours présente de Yanosa, à travers toute cette pierre et ses yeux terrifiant.

Le sujet revint cependant asser rapidement sur des choses sérieuses. Apparemment, le tellurique n’avait pas toujours été en bon rapport avec le clan Hyûga, qui était pourtant un clan majeur d’Iwa. Le reproche que faisait son mentor à ce clan renommé, Daiki ne pouvait que les approuver. Souvent il avait eu des problèmes à travers Magi, celle-ci s’était souvent fait gronder pour le simple fait d’être venu s’entrainer, ou même simplement jouer avec le reste du groupe.

‘’ Il est vrai que les Hyûgas sont très strictes sur leurs valeurs, mais ils disent que c’est comme ça qu’ils établissent une discipline, et que chacun d’entre eux est un représentant digne du clan… j’imagine que quand l’univers te donne un pair d’yeux unique, capable de voir à travers la matière, tu t’assure que tout le monde le possédant soit droit… mais ça va un peu trop loin à mon avis. Je dois admettre, je suis toujours envieux de leur don, bien que je sois satisfait du mien. Mon affinité avec les projectiles, ce serait encore mieux avec une vision comme la leur.’’

Il admit à son interlocuteur sans gêne. Le Byakugan se trouvait à être un formidable don pour les Hyûgas, c’étais naturelle d’en voir les bénéfices et de le désirer, tant que ça n’allait pas outre mesure dans le domaine du glauque.

Quand Yanosa aborda le sujet du message que le monde entier avait entendu, le regard du jeune homme se perdit pendant un moment dans le vide. Il se rappelait bien ce moment, en famille, quand ils ont tous entendus ce message à vous glacer le sang… d’un homme qui semblait avoir des paradigmes si différent de ceux qu’il connaissait… une part de Daiki en avait peur, était terrifié même, mais il était shinobi, il avait un certain contrôle sur ses émotions.

‘’ Je m’en souviens oui… mais je n’ai malheureusement pas une bonne idée de ce qui se trame dans le monde en ce moment… je n’ai pas quitter le village, et les nouvelles sont rare sur ce genre d’événement.’’

Le regard de Daiki revînt vers Yanosa, avec une nouvelle force dans la prunelle de ses yeux. Il y avait une détermination, la foudre crépitait dans son iris.

‘’ Mais je m’entraine chaque jour pour être meilleur, pour que, le moment venu, je puisse donner tout ce que j’ai, peu importe la gravité du conflit. Je crois que faire disparaitre le chakra ne fera que déplacer le problème. Après tout, le monde n’a pas attendu l’arriver de celui-ci pour se faire la guerre.’’

Il dit finalement avec confiance, cherchant dans les yeux du tellurique une certaine approbation. S’il voulait monté en niveau, il fallait bien que certaines personne l’aide, et Yanosa en avait déjà fait tellement en développant son don naturel.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

La relève [Daiki] Empty
Lun 18 Oct 2021 - 21:59
« Un membre digne du clan tu dis.. ? Comment parler de dignité, quand la moitié des membres dudit clan se voit soumise à l’autre par la simple cause de sa naissance ? La valeur d’une personne, sa façon de mener sa vie, ne devrait pas dépendre de son hérédité... »

Disant cela, le guerrier sans visage vit quelques bribes de son propre passé refaire surface. Si l’Oterashi avait dû suivre les courants que la vie lui avait imposé durant son enfance, sans doute aujourd’hui serai-il devenu un riche négociant au service de sa famille, imperméable aux grands conflits du monde, uniquement à la recherche du profit et aurait mené une vie d’opulence douce et agréable. Agréable… Le mot seul suffisait à présent à lui donner de l’urticaire, tant il rimait pour lui avec mollesse et complaisance. Les Hyûga se complaisaient dans leurs principes archaïques car cela convenait très bien à ceux parmi eux qui détenaient le pouvoir. Un pouvoir fantoche, illusoire. Une habitude, ancrée dans les esprits. Lorsque Yanosa entendit les derniers mots prononcés par Daiki, il pencha légèrement la tête en avant, gardant ses yeux vissés dans ceux de l’Iranos.

« ...Nous sommes bien d’accord. »

Le Chûnin se détourna de l’Assimilateur de foudre, portant son regard dans le lointain horizon qu’il continuait de sonder de tous ses sens. La conclusion que tirait le jeune homme, bien d’autres y étaient parvenus : la véritable problématique était, partant de là, de trouver comment façonner un véritable avenir au rôle de shinobi, et ce tout en menant de front le combat qui les opposait à celui qui voulait les faire disparaître. Relativement nouveau dans leurs rangs, Daiki n’avait pas encore vraiment pu prouver sa valeur aux yeux de l’Oterashi. Le Genin avait toutefois du coeur, et se trouvait être un Assimilateur prometteur. Le regard de Yanosa, intransigeant, glissa alors jusqu’à lui.

« Ce qui se trame… Je vais te dire ce qui se trame, Daiki. Cet homme, Tôsen, veut nous faire revenir à l’âge de pierre, faire disparaître le Chakra sur la base d’arguments faussés et incomplets. Et pour accomplir son projet, il peut compter sur plusieurs éléments et pas des moindres. Le premier d’entre eux… dit-il en levant son index gauche, sa capacité à voir, à sonder, à percevoir le futur. Tôsen… peut théoriquement tout anticiper et même influer sur nos jutsu. Les faire retourner à l’état de balbutiements énergétiques, les faire disparaître… C’est l’adversaire le plus redoutable qui puisse exister et seule une équipe parfaitement préparée peut avoir une chance contre lui. Si il ne décide pas simplement de fuir par l’un de ces portails noirs, comme il l’a fait aux Crocs il y a quelques semaines. »

La mâchoire du guerrier tellurique se serra, mais il lutta contre les réminiscences de ces instants douloureux pour se recentrer sur son exposé.

« Mais Tôsen… n’est qu’une partie du problème. Car notre ennemi n’est pas seul dans sa croisade et il dispose de Lieutenants aux pouvoirs… démesurés. Sen’Sei Ketten, ancien gardien de l’ordre des moines d’Hikari, a atteint un statut quasi-divin en absorbant les Dieux Cardinaux. Yamanaka Rei, ancien Empereur du Feu, peut lire les pensées et influencer les prises de décision de tout un bataillon simultanément. Enfin… Kojima Reijirô, Héritier du trône de Kaminari, a percé les secrets les plus sombres de la nécromancie. Les morts qu’il relève sont doués de conscience, invulnérables, et peuvent user de tous les jutsu qu’ils connaissaient de leur vivant. »

Yanosa avait délivré là un exposé succinct et malgré tout peu engageant quant aux forces auxquelles ils étaient confrontés. Il l’avait toutefois fait sans une once d’hésitation ou de peur dans la voix, conscient des défis mais déterminé à les relever.

« Et… au milieu de tout ça, nous avons également ces soit-disant « Dieux ». Des créatures de chakra millénaires, dont personne n’a osé questionner l’immortalité si ce n’est une poignée d’entre nous. Des armes en puissance que nous pouvons sceller dans des êtres humains… mais dont nous devrions plutôt songer à nous débarrasser, pour rétablir un semblant d’équilibre. »

Le regard de l’Oterashi accrocha à nouveau pleinement celui de l’Iranos.

« ...Voilà à quels enjeux nous devons faire face. Voilà à quoi tu dois te préparer, même en tant que Genin. S’entraîner ne suffit pas, il faut se frotter au terrain, apprendre, toujours apprendre, et se dépasser. »

L’Oterashi se détourna de nouveau, réflexif.

« … Rappelle-moi qui est ton sensei… ? »

_________________
La relève [Daiki] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

La relève [Daiki] Empty
Mar 19 Oct 2021 - 6:29
Il y avait quelque chose d’effrayant dans le regard de Yanosa quand il abordait le sujet des Hyûga. Un regard qui trahissait un passé lourd avec le clan, probablement quelque chose de très personnel aussi, un quelque chose que Daiki se porterait beaucoup mieux s’il n’en apprenait jamais la nature, ça, il en était certain. Ils étaient autant d’accord sur un point, le zèle des Hyûgas et leur entêtement à garder leurs traditions nuisaient au plus grand nombre, surtout aux libertés de leurs membres. Mais ça, ça n’était ni dans les mains du Genin ou de l’Oterashi. Quand il prononça son accord avec le jeune genin, l’Iranos eu un soupir de soulagement et un hochement de tête.

‘’ Oui, trop loin… et le truc avec la moitié du clan ça… je n’ai jamais bien compris, mais pas besoin de bien saisir les détails pour comprendre que c’est une horreur… à mon avis, bien évidement.’’

Il finit simplement par dire, ayant enfin retrouvé un peu de souffle, ce qui allait bientôt changer car son mentor le golem sociopathe allait bien prendre le temps de lui expliquer à quel point la situation était horrible, et allait empirer bientôt, très probablement. Ça ressemblait presque à une histoire pour faire peur à l’enfant, mais fait pour effrayer les adultes. Détails après détails, la situation devenait pire pour le camp ‘Pro-Shinobi’ d’après les dires de l’Oterashi, mais Daiki ne montrait que de très minimes signes de peurs, maintenant une façade déterminer, avec quelques craques ici et là.

Après tout se speech, et avant de répondre à la question de son mentor, il y avait une interrogation que Daiki gardait, un détail qui lui avait échappé, mais qui venait tout juste d’être épinglé par le tellurique.

‘’ Attend, tu veux dire que le grand dieu singe à été sceller dans une personne? En tant qu’arme? S’ils peuvent être utilisés ainsi, n’est-ce là pas exactement notre chance de salut? Nos adversaires, tu l’as dis toi-même, ont tous de puissantes cartes en mains, il faudrait bien jouer les nôtres. Après, est-ce que quelqu’un peut réellement vivre avec un tel fardeau, partagé son corps avec un dieu? Mais… peut-être… juste peut-être… se révèlent-ils à nous justement pour prêter mains fortes à ceux qu’ils trouvent digne? ‘’

C’étais beaucoup de positivité et d’optimisme, même pour Daiki, mais il en avait besoin… besoin de croire en leurs chances. Si les dieux du chakra étaient de leur côté, alors l’adversité n’avait qu’a bien se tenir. Après un court moment, il était temps de répondre à la question de son supérieur.

‘’ Euh… c’est-à-dire que… je n’ai pas vraiment de sensei en ce moment. J’apprend de beaucoup de gens, vous le premier, et monsieur Miyamoto Teruyo aussi! Mais je n’ai pas été assigné à quelqu’un en particulier.’’

Il dit en toute honnêteté, sans savoir qu’il côtoyait un de ses fameux ‘choisis des dieux’ qu’il espérait tant être une réalité, sans le savoir. La deuxième fois que Teruyo lui jouais le tour d’être la personne qu’il parlait, sans que Daiki le sache.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

La relève [Daiki] Empty
Mer 20 Oct 2021 - 23:57
L’adolescent, encore relativement étranger aux remous qui avaient pu agiter les clans historiques d’Iwa et à leurs éventuels détracteurs au fil des années, ne pouvait semblait-il pas réellement comprendre la nature de l’obscurantisme que lui avait dépeint l’Oterashi. Le système de caste qui perdurait encore aujourd’hui au sein du clan Hyûga évoquait facilement à n’importe qui un système injuste et archaïque, mais difficile pour un jeune homme qui avait vécu dans un autre pays durant toute son enfance de vraiment s’approprier de tels concepts. Daiki savait toutefois que quelque chose était fichu de travers, et c’était déjà un début, quoi que le sujet ne revêtait finalement pas d’importance cruciale aux yeux du guerrier de pierre. Lorsque ce dernier recueillit tant la surprise que les idées de l’Iranos quant à ce qui avait trait aux bêtes de chakra, cependant, il sut que sur ce sujet-là au moins, il se devait de rectifier le tir. De tenter, en tous les cas, de faire voir au jeune Assimilateur pourquoi il faisait fausse route.

Faisant une moue pincée, Yanosa balança doucement et sobrement la tête de droite et de gauche, signifiant sa désapprobation.

« Et hormis la carte de la dévastation totale… laquelle crois-tu que ces créature nous permettront de mettre sur la table, à supposer qu’il soit possible de communiquer avec elle d’une façon ou d’une autre ? Avant même de se retrouver la cible de la moindre offensive… le premier réflexe du Yonbi, en jaillissant de son cratère, a été de balayer plus de la moitié de la cité toute entière, en broyant les jambes de mes coéquipiers par la même occasion. Non… ajouta-t-il en regardant à nouveau vers le lointain où les rayons du soleil commençaient à peine à poindre au-dessus des montagnes.

Ces bêtes n’apportent pas de salut, bien au contraire. Les Nations, sans se l’avouer, se sont déjà engagées dans une course à l’armement en convoitant les créatures de chakra, et si il y a bien un seul point sur lequel je suis prêt à croire Tôsen quand il parle de notre avenir, ce futur qu’il aurait déjà vécu… c’est que ce sont précisément ces pratiques qui nous mèneront à notre perte à tous. De terribles batailles nous attendent, Daiki, mais ce n’est pas la seule puissance brute qui nous permettra de les remporter. Si tel était le cas… notre ennemi, cet Homme au Chapeau, serait déjà mort et enterré. Enfin, comme si ça ne suffisait pas, sceller les bêtes à queues dans nos propres soldats… fait en définitive partie de son plan. Il veut, que nous le fassions, pour s’assurer de la disparition de tous les démons lors de l’ultime Résonance qu’il veut créer. Je ne sais pas pour toi Daiki mais, personnellement, agir exactement comme l’attend mon adversaire… ne m’a jamais paru la meilleure des stratégies. »

Bien sûr, l’Oterashi espérait là avoir convaincu le jeune foudroyant de la pertinence de sa propre position sur le sujet même si il n’était qu’un simple Genin, car au plus les shinobis du Yuukan dans son ensemble pourraient partager les mêmes objectifs, plus leurs chances de succès augmentaient.

« ...Pas de sensei ? Répondit-il interloqué. Tsh… C’est une blague... »

Yanosa ignorait à qui incombait cette faute, ce manquement synonyme de la plus bête négligence, mais il n’avait pas que ça à faire que de courir après celui ou celle qui en était responsable. Comment pouvait-on espérer, dans un contexte pareil, offrir la discipline et la pratique nécessaire aux moins expérimentés, si ceux-ci ne disposaient même pas d’un référent auquel se fier et avec qui engranger de l’expérience ? Le guerrier sans visage comme à son habitude bouillonnait intérieurement mais, au prix d’un effort conscient, parvint à garder le ton de sa voix sous contrôle.

« ...Ce n’est pas possible, Daiki, ça ne peut pas durer plus longtemps. Tu dois, avoir un sensei. Si tu as connaissance d’un Chûnin ou Jûnin qui pourrait te prendre sous son aile, tu iras le trouver dès la fin de ton quart de surveillance. Si j’apprends demain que la situation n’est pas réglée, je ferai moi-même le nécessaire… C’est compris ? »

_________________
La relève [Daiki] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

La relève [Daiki] Empty
Hier à 1:33
Après cette discussion, Daiki devrait apprendre à se mordre la langue. Évidemment que Yanosa avait perdu des compagnons dans l’attaque du grand singe à quatre queues, le contraire aurait été étonnant. Bien que le jeune homme voulût croire que ses anciens dieux se réveillaient pour défendre le monde des shinobis d’une menace asser grande pour vouloir les mettre en péril, il était vrai qu’il n’y connaissait rien. La créature avait balayé la moitié du village, mais il faut dire qu’elle s’y était endormis depuis longtemps, et peut-être qu’à son réveil, la confusion aurait tôt fait de la rendre agressive, tel un animal attaqué dans son antre…

Il se garderait de partager ses réflexions avec Yanosa, celui-ci ne pourrait pas être objectif à ce sujet, car il avait perdu des amis dans ce conflit. Et puis, Daiki n’avait pour preuve qu’une comparaison qui tenait très peu la route, et un optimisme qui lui faisait parfois défaut, même s’il refuserait de l’admettre publiquement.

‘’ Non, il est vrai que joué dans les mains de l’adversaire n’est généralement pas la meilleure des stratégies… et je ne connais pas l’homme au masque, mais si j’étais lui, et que mon adversaire découvrait une arme capable de me vaincre, je voudrais les faire hésiter sur leur utilisation. Quoi que son plan soit, il ne peut définitivement pas être une source de confiance quant à l’information qu’Il apporte… la course à l’armement entre les villages par contre… ça c’est une mauvaise nouvelle.’’

Nouvelle, c’était un bien grand mot… les villages s’affrontaient déjà depuis bien asser longtemps pour que tout le monde sache que ce n’étais pas une nouveauté… mais la présence de dieu dans les rangs, pendant un guerre, rendrait le tout beaucoup plus meurtrier, une très mauvaise nouvelle pour le monde des shinobis en entier.

Oups, une autre mauvaise réponse… bien que celle-ci était hors du contrôle du jeune genin, car il n’avait pas exactement demandé à ne pas être assigné à un sensei. L’ultimatum de son mentor de pierre lui faisait dresser les poils sur le cou. Il avait en tout et pour tout 24 heures pour trouver un mentor officiel, un maître qui lui montrerait les ficelles, ou ce serait Yanosa qui s’en chargerait, et si ça venait à arriver, Daiki se doutait qu’il allait regretter de ne pas avoir fait le nécessaire avant le tellurique.

‘’ O-oui chef! Je vais essayer de voir avec mes quelques connections dans le milieu! Oh! Je vous ai dis que j’ai pris un poste d’aspirant au Manazure ? Pour ce que ça vaut, je me trouve lentement mais surement une place dans ce monde de fou!’’

Il dit, en essayant d’un trait inespéré d’adoucir la conversation. Il croisait les doigts de son plus fort pour que ce soit quelque chose que Yanosa verrait comme positif à son égard, il était question de ne pas mettre la personne la plus puissance et terrifiante (à sa connaissance) qu’il connaissait en colère contre lui, une question de survie et de bien-être, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

La relève [Daiki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: