Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le chat rageur de la pelle [Teruyo]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Empty
Lun 1 Nov 2021 - 11:27
Kisuke s'enfuyait d'un chat, au détour d'une ruelle, avec un empressement qui faisait fi de toute dignité humaine. Sans faire exprès, il avait bousculé une pelle qui était tombé sur l'innocent animal... c'était sans conséquence, à part une petite course poursuite avec le vindicateur félin dans les ruelles d'iwa. C'était qu'il avait des poumons, ce chat. L'Apothicaire dut même utiliser une de ses substances propices à améliorer sa vitesse pour s'en défaire. L'énergie remplissait ses muscles et le poussait à se dépasser, à aller toujours plus vite, plus loin, sautant d'obstacles en obstacles, il arriva enfin à distancer le furieux animal. Cela montrait bien sa nécessité d'une technique de charge de haute volée.

Cela serait tellement plus simple. C'était un manquement actuel dans son panel de technique, et même si l'utilisation était situationnelle - il comptait plus sur ses invocations de manière générale - il serait peu sage de sa part de ne pas compter sur ses talents Hyûga au corps-à-corps, sans compter les agréments de rentanjutsu. Une charge capable de traverser le champ de bataille à grande vitesse, sous ces conditions, pouvaient changer la donne.

Sauver des vies.

Il arriva malgré tout assez rapidement au Dojo Tenzin - renommé en l'honneur de feu Tenzin (ou plutôt, cendre Tenzin). Un jonin de la roche qui avait été particulièrement proche des hautes sphères et réputé duelliste d'exception, mort dans l'embuscade contre l'Homme au Chapeau d'un feu allié. (Maudite soit l'option Friendly Fire)

Il toqua à la porte, cherchant son sensei. C'était l'heure et le rendez-vous convenu pour apprendre une nouvelle technique. Et cette fois-ci, ce n'était pas du fuinjutsu, se dit-il avec soulagement. Au moins, il n'allait plus être suspendu au plafond avec un pinceau pour tracer un sceau explosif qui pouvait le décapiter. Tous les senseis d'iwa étaient fous. Tous, les uns autant que les autres.

Bonjour, je cherche Teruyo-sensei ? C'est pour une leçon de taijutsu.

Il affichait un grand sourire d'empressement, entouré de griffes de chats très visibles partout sur son visage. Chatperlipopette.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Empty
Dim 14 Nov 2021 - 15:35

Se lever aux aurores pour préparer à manger, cela faisait bien longtemps que cela ne m’était pas arrivé, pas depuis que j’avais mis en sécurité ma famille qui vivait désormais à Tsumago, loin du risque que je représentais fatalement pour eux. Depuis, je n’avais eu cesse d’écumer les restaurant, mangeant sur place ou prenant à emporter et me retrouver à cuisiner à nouveau, même si c’était de si bonne heure, m’emplissait d’une joie certaine. Si cela ne tenait qu’à moi, je n’aurais surement pas agi ainsi, mais tout ceci ne me concernait pas seulement et je sentais qu’à un moment ou l’autre, il nous faudrait prendre des forces à mon élève et moi suite à la tâche qui m’incombait. Encore une fois, Kisuke était avide d’apprendre et de retrouver le niveau qui était le sien par le passé et pour cela, il n’hésitait pas à s’investir au maximum et à chercher de l’aide là où il le pouvait. Dans cette optique, j’étais tout désigné d’une certaine manière, l’ayant déjà aidé à de nombreuses reprises. Et quelque chose me disait que cela n’était pas encore terminé.

Une fois le konjac découpé et mis à blanchir, la prochaine étape était la préparation du daikon à éplucher et faire cuire à son tour, du moins, en partie. C’était peut-être la partie la plus compliquée à faire de cet oden que je nous préparais. En effet, ce plat nécessitait d’être mijoté, et en termes d’ingrédient, je n’avais qu’à découper petit à petit chacun d’eux. Pommes de terre, champignon, porc, tofu ou encore choux, tout passé sous mon long couteau effilé. Seuls les œufs mollets y échappaient. C’est quand je réunissais tous les éléments dans cette grande marmite au-dessus du feu, couvrant le tout qu’une voix se fit finalement entendre.

Torchon à la main, essuyant les résidus de cuisine que j’avais sur les doigts, je sortais de la cuisine, empruntant l’engawa de bois pour rejoindre l’entrée d’où provenait les paroles du genin que j’avais reconnu. Déposant mon bout de tissu sur l’épaule dans un petit claquement, j’invitais mon élève à entrer et à se déchausser avant de me rejoindre sur le chemin boisé qui reliait une à une toutes les pièces et différentes zones de ce dojo.

« Mis à part moi, tu n’auras pas beaucoup de réponse, je suis tout seul ici. S’il est vrai que c’est un dojo, il n’accueille pas d’élèves à longueur de temps … par choix. C’est davantage un lieu dédié à la mémoire, au recueillement et à la réflexion de soi. »

Pieds nus, chaque pas laissait entendre un clac distinctif sur les planches qui faisaient office de chemin, jusqu’à une vaste salle aménagée où le sol d’ordinaire fait de tatami correspondait à celui de l’extérieur, terre et roche.

« J’ai enlevé toute ce qui était ici hier soir, mannequins, accessoire et même les tatamis. Je n’aimerai pas devoir les changer à nouveau et il est fort probable qu’en les laissant certains soient fortement abimés pendant les exercices. »

M’approchant d’un coin de la pièce, j’érigeais succinctement deux rochers du sol, m’asseyant sur l’un deux avant d’inviter Kisuke à faire de même.

« Bien, dis-moi, je t’ai enseigné d’autres techniques. Si tu devais te baser que l’esquive que je t’ai enseignée, quelles seraient pour toi les différentes étapes clefs pour apprendre cette charge que tu cherches à maitriser et quelles seraient les difficultés que tu imagines qui seraient un frein à cet enseignement. Maintenant que tu me connais suffisamment, tu sais que l’entrainement vient de commencer. »


_________________
Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Empty
Lun 15 Nov 2021 - 14:23
Teruyo-sensei.

Kisuke le salua respectueusement, et se déchaussa de ses geta avant de le suivre. Il avait entendu parlé de ce dojo. Originellement, une création de la Godaime pour son ami Tenzin, s'il ne se trompait pas. C'était sa première fois sur les lieux, et avec la mort de l'assimilateur futon très apprécié de tout le village, l'endroit avait pris un coup de vieux, et de solitude.

Un lieu devenu propice au receuillement et à la réflexion intérieur, donc.

Son maitre commença par lui poser des questions, sur ce qu'il pensait et ce qu'il désirait atteindre. Cette charge ne serait pas aussi simple que l'esquive qu'il lui avait apprise, c'était certain. La complexité était au moins d'un niveau supérieur, si pas de deux.

J'ai appris l'esquive sous votre tutelle, et j'ai développé une charge basique en me basant sur les mêmes fondements. Du chakra dans les jambes, coordonnées avec le mouvement mécanique de frapper le sol de ses orteils pour gagner la plus grande traction et la plus grande vélocité possible.

Comme pour montrer l'exemple, Kisuke fit quelques feintes et quelques mouvements rapide dans la pièce. Le poids sur l'avant, le chakra dans les mollet. Le mouvement brusque. Ses pieds effleuraient le sol et ne laissaient derrière eux que des petits nuages de fumée tandis qu'il se déplaçait avec célérité... sur des courtes distances. Il y avait là une telle différence entre la mécanique de base et celle avançée. Kisuke hocha la tête.

Mais ce que j'aimerais apprendre dépasse l'un comme l'autre. Plus qu'un simple déplacement, qu'une simple dose de chakra, qu'une simple synchronisation, je veux un ensemble capable de me faire voler dans les cieux et que nul shinobi puissent être en-dehors de ma portée.

Il s'arrêta. Ce qu'il faisait en ce moment n'était tout simplement pas capable d'atteindre cet objectif, sinon il ne serait pas venu ici et n'aurait pas demandé l'aide de son sensei. Charger simplement plus de chakra ne lui semblait pas une bonne idée sans une façon de dépenser cette masse résiduelle. Et il ne tenait pas vraiment à exploser ses jambes dans un essais infructueux de techniques. Kisuke ignorait les statistiques à ce sujet, mais il savait de source sûr que les entrainements de shinobi étaient plus souvent mortels qu'on ne le croyait.

Ma conception est limitative de base, car il ne s'agit certainement pas simplement de pomper plus de chakra dans ses jambes, sinon n'importe qui pourrait apprendre cette technique. Or, elle reste rare. Je suspecte qu'une compréhension approfondie de jeu de jambe est nécessaire. Peut-être même qu'une certaine endurance musculaire est également requise pour tenir la tension.

Un positionnement optimal, certainement. La technique de base pouvait se permettre des approximations, on n'en voyait pas une grosse différence. Mais le moindre degré de différence sur une longue distance pouvait faire rater une cible de plusieurs mètres sur le côté. Inconcevable, bien entendu. Plusieurs mètres d'incertitudes signifiait une très courte carrière shinobiesque. Voir carrément la mise en bière anticipée (et Kisuke avait beau aimé la bière, il n'était pas fan de cette opération-là. Pas assez alcoolisée). Il y avait un secret à découvrir dans ce domaine.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Empty
Mer 24 Nov 2021 - 22:46

« Pas besoin d’être aussi formel tu sais … »

Si Masami ne s’embarrassait pas des règles de l’étiquette et de certaines formes de politesse, Kisuke lui semblait à l’inverse consciencieux sur le sujet malgré mes diverses remarques. Si je pouvais comprendre cette attitude lors de nos premières rencontres, désormais, avec tous les échanges que nous avions pu avoir ensemble.

« … après tout, nous nous connaissons suffisamment maintenant non ? Et puis, entre nous, devoir être aussi sérieux tout le temps c’est pas trop dur et trop fatigant ? Tu mérites de souffler un peu de temps en temps non ? »

Pour autant, connaissant justement un minimum le personnage, il y avait peu de chance que mes paroles ne le poussent à changer d’attitude. Après tout, étant donné son clan de naissance, son éducation et son âge, tout ceci devait être profondément ancré en lui. En attendant qu’il daigne un jour changer de comportement vis-à-vis de moi, la conversation se poursuivait naturellement et le processus d’apprentissage commençait enfin avec une phase de réflexion, là où certaines personnes comme la Jiki auraient foncé tête baissée dans des exercices plus ou moins farfelus, réfléchissant aux effets et les adaptant au fur et à mesure des exercices et des échecs successifs.

Sans grande surprise, les réflexions du pharmacologue étaient pertinentes et assez poussées. Une fois encore, la preuve était là, le sujet lui tenait suffisamment à cœur et son investissement total pour ce nouvel apprentissage, voire même un peu trop ambitieux compte tenu de certaines de ses interventions.

« Si on peut envisager de te rapprocher de tes cibles avec cette technique, pour ce qui est de voler, il faudra repasser. Même si je suis en mesure de flotter dans les airs, je ne suis pas en mesure de voler. Mais le sujet n’est pas là, concentrons-nous d’abord sur cette charge. »

En venait désormais les réflexions pertinentes et les explications qui allaient avec. De cette manière, le genin pour enfin s’atteler aux premiers exercices.

« Tu as raison sur ce point, s’il suffisait de charger plus de chakra dans ses jambes, plus de monde profiterait de cette expertise, or ce n’est pas le cas. La solution est donc forcément ailleurs. Pour autant, il y a une part de vérité dans ce que tu dis sur le chakra. »

Invitant Kisuke à sortir de ce dojo, nous nous retrouvions dans un espace ouvert et pendant que je passais mes mains dans ma tignasse rousse, cette dernière prenait une allure enflammée, signe incontestable que je faisais appel aux pouvoir du dieu singe qui cohabitait avec moi.

« Ce n’est pas seulement dans ses jambes qu’il faut user de son chakra, mais dans tout le corps. Cette charge … »

Au moment où je prononçais ces paroles, je m’appliquais à quelques démonstrations avant de reprendre ma position initiale.

« … nécessite bien plus de force que celle que la plupart des shinobi est en mesure de réaliser. Seulement, cette force ne provient pas seulement des jambes, mais comme je viens de le dire, de tout le corps. Chaque charge fait appel à différentes parties du corps qui travaillent les unes avec les autres pour améliorer le potentiel global de quelque chose qui à la base était simple. »

A quelques pas de Kisuke, fléchissant mes jambes et chargeant mon chakra dans ces dernières, je m’appliquais à sauter en hauteur, une hauteur qui n’avait rien de naturelle. Retombant au sol, j’invitais mon élève à prendre le relais pour la suite.

« A toi. Commence par sauter. C’est tout bête, mais je veux que tu ailles aussi haut que moi. Le but est de commencer à canaliser ton chakra et augmenter ta force de propulsion dans les jambes. Sauter en hauteur de cette manière réduit fortement le travail du reste du corps contrairement à une charge. »


_________________
Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le chat rageur de la pelle [Teruyo] Empty
Dim 28 Nov 2021 - 20:37
Certaines habitudes ont la peau dure.

Kisuke n'avait pas encore suffisamment approfondit ses liens avec son sensei pour se sentir tout à fait à l'aise. Peut-être que cela viendrait, par la suite. Il ne sentait pas nécessairement que c'était souffler que de garder une salutation normal. C'était tellement ancré dans son éducation, qu'il était même plutôt difficile pour lui de s'en détacher. Le Hyûga sentait néanmoins une certaine lassitude ou de la frustration de la part de son sensei à ce sujet. Il essaierait de faire mieux.

Kisuke écoutait attentivement Teruyo tandis qu'ils sortaient tout les deux du dojos pour aller dans un espace plus adapté. Cela ne correspondait pas tout à fait à sa compréhension initiale - ce qui était normal bien entendu. Ce n'était pas que dans les jambes, certes, mais l'Apothicaire avait sous-estimé les capacités de son corps à travailler de manière synchrone. Quand chaque muscle travaillait en harmonie complète et avec une saturation en chakra, le résultat venait tout seul. Cela faisait du sens, car quelque part, seuls les experts du corps-à-corps étaient capables de telles prouesses. Des gens qui avaient appris à maitriser chaque fibres de leur corps.

Curieux.

Il observait Teruyo-sensei sous l'oeil divin du Byakugan. Et il ne mentait pas, chaque cellule de son être brillait quasiment de chakra, pendrant un laps de temps très court. Une énorme vitesse sur une si longue distance, c'était impressionnant.

Kisuke sortit de sa rêverie. Il était temps d'essayer de faire pareil. L'exercice semblait simple. Il suffisait de sauter en l'air, faire comme lui. Le chakra devait avant tout être chargé dans ses jambes de cette manière. Il s'agenouilla bien profondément comme les criminels de Ame no Kuni. Il fit circuler plusieurs fois le chakra dans ses jambes, jusqu'à être suffisamment à l'aise avec l'exercice avant de s'y mettre et de sauter en l'air.

Cette sensation d'air qui fouettait ses cheveux, une sensation de légèreté absolue. Le petit moment où il flotte dans l'air, avant que la gravité ne reviennent prendre son emprise sur lui et l'attirer de-nouveau au sol. Un petit déséquilibre - c'est que l'exercice est neuf. Puis il commença à enchainer les sauts tout en disait simplement.

Croa croa croa...

Il sautait, ne vous déplaise ? Il sautait ? J'en suis fort aise. Et bien, dansez maintenant! Kisuke continuait donc de sauter. Il essayait pour ce faire de synchroniser un maximum le chakra dans ses jambes avec l'action mécanique de sauter. C'était une prolongation d'un mouvement qu'il connaissait déjà, bien qu'il ne pouvait ici accepter le moindre défaut ou la moindre déficience. Tout se devait d'être parfait s'il voulait égaler le niveau de son sensei.

Tu me dis quand ca suffit, j'ai passé l'âge des sauteries entre sensei et élève.

Dit-il avec un petit sourire coquin avant de tousser entre deux sauts.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

Le chat rageur de la pelle [Teruyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: