Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki]

Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Mar 2 Nov 2021 - 15:09


Une histoire de glace et de cristaux


Un autre jour se levait tranquillement sur le village de la brume et, encore une fois, la jeune kunoïchi en herbe, avait un exemple frappant du pourquoi un tel nom puisque l’ensemble du village semblait enveloppé d’un voile laiteux au travers duquel, avec difficulté, perçait quelques rayons de soleil matinal. Perchée sur le toit du dortoir shinobi dans lequel elle logeait, la jeune femme admirait le paysage, s’imprégnant du calme serein qui habitait, l’espace d’un très court instant, le village shinobi de Mizu no Kagure.

Arrivé dans l’enceinte militaire depuis à peine plus d’une semaine, Namue n’avait pas réellement eu de temps pour souffler entre la recherche d’un logement, son entré dans les rangs shinobi du village en tant que genin et l’adaptation a une nouvelle culture et, après seulement quelques jours, la jeune femme avait pris l’habitude de se lever à l’aurore afin de profiter d’un léger répit avant le début de sa journée qui, elle le savait, allait être tout aussi épuisante que la dernière. Prenant soin de ne pas perdre l’équilibre afin d’éviter de ne pas s’écraser sur la route de pierre situé plusieurs mètres en dessous d’elle, la jeune femme sortit le petit bout de papier que quelqu’un avait glissé sous sa porte au courant de la nuit et en lut une nouvelle fois le contenu.

“À l’intention de la genin Namue Kayuri.

Vous êtes priée de vous rendre à la grande stèle situé sur les terrains d’entraînement derrière le complexe shinobi au plus tard une heure après le lever du soleil afin d’y recevoir les enseignements de la chûnin Yuki Misaki.

*Gribouillis ressemblant à une signature*”


D’un rapide coup d’œil, la jeune kunoïchi estima qu’elle avait encore une bonne heure et demi pour se rendre sur les lieux du rendez-vous elle replia donc la missive avant de la reglisser dans l’une des poches camouflées de son kimono de combat avant de se repasser ce qu’elle connaissait du clan Yuki auquel appartenait celle qui allait lui enseigner aujourd’hui, ce qui se résumait à un total de trois informations, au moins un ancien kage provenait de ce clan, ils étaient responsables de la gestion des geôles du village et les membres du clan maîtrisait de façon innée le hyôton. Trois informations qui ne lui servaient absolument à rien pour dresser un portrait plus définitif de son enseignante de la journée ou simplement avoir une idée des enseignements qu’elle allait recevoir. La jeune femme allait donc devoir attendre le rendez-vous pour le découvrir.

Un autre rapide coup d’œil lui indiqua que son estimation initiale du temps avait été fausse puisqu’en même temps que le voile de brume se déchirait, un soleil des plus radieux venait illuminer de ses rayons le visage de la jeune femme qui réalisait désormais qu’elle n’avait plus qu’une quinzaine de minute au maximum pour se rendre sur les terrains d’entraînements qui, heureusement, n’était pas très loin de son perchoir.

Puis, après un juron bien sentit, la jeune femme sauta de son perchoir dans un mouvement gracieux avant de partir en courant du complexe shinobi et, plus particulièrement, des terrains d’entraînements situés à l’arrière de celui-ci. Une fois dans le complexe, la jeune femme remercia son précédent assignement qui l’avait, à son grand désespoir, amené à connaître la structure du bâtiment et, surtout, comment traverser celui-ci afin de se rendre à son lieu de rendez-vous actuel, une immense stèle noire, qu’elle atteignit finalement tout en sueur avec ce que Namue estima être au moins cinq minutes d’avance.

Profitant de cette avance très minime que la jeune femme venait d’estimer, cette dernière se rapprocha du monument et commença à lire les nombreux noms qui y étaient écrit, son regard s’arrêtant sur un nom en particulier qui, pour une raison qu’elle ignorait l’interpella : Yuri Kageya, sabreuse. Lentement, la jeune femme fit glisser un doigt sur les lettres composant le nom de la défunte tandis que ses lèvres laissaient s’échappées dans un murmure un commentaire à elle-même.

Namue – Mais pourquoi j’ai l’impression de connaître ce nom...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Lun 29 Nov 2021 - 18:34

[Misaki] - Yuri Kageya !

Prononçait-elle en voyant son élève de la journée faire glisser ses doigts sur la stèle mémorielle.

[Misaki] - C'est quelqu'un que vous connaissez ? Il me semble qu'il s'agissait d'une des Septs Sabreuses, non ?

La chûnin s'était glissée derrière celle à qui ont avait attitré l'apprentissage d'une technique cruciale pour les shinobis et les kunoichis de la brume. C'était la première fois qu'elle faisait la connaissance de cette Kayuri Namue, mais ça ne changeait absolument rien à cette position unique et stimulante dans laquelle les autorités du village l'avaient mise.

Les pupilles céruléennes de la chûnin toisaient son apprenti du regard, tandis qu'un sourire calme et chaleur se dressait sur son visage. Elle était défitivenement bien heureuse de partager son savoir - une position qui lui était venue naturellement depuis sa monté en grade - et faire la rencontre de nouvelle personne - et étaler son réseau de contacts - était quelque chose qu'elle appréciait particulièrement.

[Misaki] - Ravis de faire votre connaissance. Vous vous en doutez bien, mais je m'appelle Misaki. Yuki Misaki.

La chûnin s'inclinait ensuite en direction de son interlocutrice. Deux longues mèches de cheveux dorés tombèrent le long de son visage. En se relevant, elle en coinçait une derrière son oreille à l'aide de sa dextre.

[Misaki] - Si vous voulez bien me suivre, nous allons rejoindre le terrain d'entraînement douze.

Ah, ce fameux terrain douze. Probablement l'endroit dans le village qui avait le plus vu la Yukijine grandir. Depuis son arrivée dans les forces militaires - et dans l'équipe numéro 5 de la brume -, ce terrain avait servi à de multiples reprises à la création de techniques, à l'apprentissage de jutsu par sa propre mentore, à l'affrontement entre son Hyôton et ses amies et frères d'armes. C'était sans doute l'endroit où elle se sentait le plus en sécurité et elle voulait continuer de partager son histoire et sa vie avec ce petit bout du village.

Pas à pas, les deux kunoichis finirent par atteindre les environs du terrain. Avant de poursuivre davantage, Misaki s'arrêtait et s'apprêtait à faire une demande particulière à Namue.

[Misaki] - Dite moi la première chose ou le premier mot qui vous viens par la tête.

Une demande bien unique et sortie de nulle part, mais qui allait prendre tout son sens quelques instants plus tard. Une fois que sa partenaire eut terminé de répondre, elles se remirent en route. Arrivant à l'intérieur même du terrain, une silhouette familière attendait le duo, là, en plein milieu du terrain.

La silhouette ressemblait trait pour trait à Misaki et, en voyant le groupe arrivé, envoyait la main aux duos. Devançant un peu Namue, la Misaki qui l'avait accompagnée jusqu'ici lui sourit, puis disparu dans un nuage de fumée, révélant le fait qu'il s'agissait d'un clone dès le départ.



_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Mar 30 Nov 2021 - 13:52



Une histoire de glace et de cristaux


??? - Yuri Kageya!

Le nom avait été prononcé environ au même moment où la jeune femme avait fait glisser son doigt sur la stèle et la personne qui l’avait prononcée se trouvait être qu’à quelques pas de la jeune Kayuri qui ne put s’empêcher de sursauter en se retournant pour faire face à la nouvelle venue.


??? - C’est quelqu’un que vous connaissez? Il me semble qu’il s’agissait d’une des Sept Sabreuses, non?

Deux très bonnes questions auxquelles la jeune kunoichi n’avait pas réellement de réponses. Pour la première, certes, elle était presque certaine de n’avoir jamais rencontré cette personne malgré le fait que le nom lui semblait étrangement familier et, pour ce qui était de la deuxième question, elle n’en avait strictement aucune idée. Alors qu’elle s’apprêtait finalement à répondre à la chûnin qui lui faisait face et qui devait être son enseignante de la journée, celle-ci la devança.


Misaki - Ravis de faire votre connaissance. Vous vous en doutez bien, mais je m’appelle Misaki. Yuki Misaki.

Puis, alors que sa supérieure s’inclinait dans sa direction, laissant deux mèches de cheveux dorés tomber le long de son visage, Namue en profita pour glisser quelques salutations.


Namue - Tout aussi ravis de faire votre connaissance, je m’appelle Namue… Kayuri Namue.

Puis, imitant la Yuki, la jeune femme s’inclina en direction de son enseignante qui, une fois deux mèches rebelles rappelées à l’ordre, repris la parole.


Misaki - Si vous voulez bien me suivre, nous allons rejoindre le terrain d’entraînement douze.

Sur ces mots, la chûnin fit volte-face et partie en direction de l’endroit mentionné, suivit quelques secondes plus tard par une jeune Kayuri impatiente d’en apprendre davantage sur ce que sa supérieure allait lui enseigner aujourd’hui. Puis, alors qu’elles atteignaient finalement les environs du fameux terrain d’entraînement douze, Misaki repris la parole avec une demande qui laissa la jeune femme perplexe.


Misaki - Dite moi la première chose ou le premier mot qui vous viens par la tête.

La question requérait une réponse rapide de la part de la jeune Kayuri qui n’en comprenait tout simplement pas le sens pour le moment, mais, acceptant de se prêter au jeu de sa coéquipière de la journée, elle réfléchit à la question de celle-ci et, étrangement, se rendit compte que le premier élément qui lui venait à l’esprit était le désir de protéger ceux à qui elle tenait.


Namue - Protéger ceux qui me sont cher.

Puis, alors qu’elle s’attendait à une explication du pourquoi de la demande, la Yuki continua plutôt son chemin, attirant Namue à l’intérieur même du terrain sur lequel les attendait une silhouette familière qui, après observation, semblait en tout point identique à la jeune femme qui se tenait aux côtés de la Kayuri. Puis, alors que la jeune genin se faisait cette réflexion, la silhouette effectua un mouvement de la main afin d’invité les deux nouvelles venues à venir la rejoindre. Toutefois, alors qu’elles s’exécutaient, la Yuki qui accompagnait Namue la devança légèrement avant de lui sourire et de disparaitre dans nuage de fumée, révélant à la jeune femme qu’elle n’avait été qu’un clone et que l’originale se trouvait à être la demoiselle qui la regardait, à quelques mètres d’elle.


Une fois la surprise passée, Namue repris sa marche en direction de la réelle Misaki et, après une dizaine de pas, elle se retrouva finalement à un peu plus d’un mètre de celle-ci qui la regardait encore avec ce même regard propre à ceux qui aiment enseigner leur savoir que son clone lui avait lancé quelques minutes plus tôt.


Namue - Enchantée de faire votre connaissance Misaki-Chan. Pour commencer, vous pouvez me tutoyer.

Puis, regardant l’emplacement où le clone de Misaki avait disparu, la jeune femme afficha un sourire sincère alors qu’elle rapportait son attention sur son enseignante de la journée.


Namue - Je suppose que les enseignements que je dois recevoir correspondent à cette technique de clonage? Cependant, je ne maîtrise pas la glace comme les membres du clan Yuki, mais plutôt le cristal…

Sur ses mots, la jeune femme tandis sa main droite en direction de la Yuki, le revers de celle-ci pointant vers le ciel et concentra son chakra sur celui-ci qui se recouvrit doucement d’une mince couche de cristal rosâtre.



Namue - Vous croyez que je peu tout de même maîtriser votre technique?




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Mar 30 Nov 2021 - 18:58

[Misaki] - Encore une fois, enchantée. Je tâcherais de vous tutoyer, mais j'apprécierais que vous me vouvoyiez.

Répondit-elle à sa partenaire. Le message pouvait être perçu comme étant un peu sec, mais tel était la rigidité du clan Yuki. Aujourd'hui, son rôle était celui d'une mentore, pas d'une amie et ce simple commentaire trahissait son appartenance au clan de la glace. Peut-être était-ce aussi un mécanisme de protection dû aux récents événements dans la vie de la kunoichi. D'abord son amoureuse qui disparait, puis un partenaire de mission qu'elle appréciait qui déserta et qu'elle avait dû abattre.

[Misaki] - Tu as vu juste. Aujourd'hui, je compte t'apprendre l'une des techniques les plus versatiles des shinobis, les clones.

Elle écoutait ensuite avec attention la question de son interlocutrice. Elle avait accompagné son questionnement à l'aide d'une démonstration des capacités qui lui étaient propres, le Shôton. C'était la première fois que Misaki pouvait poser ses yeux sur une démonstration de l'art de manipuler les cristaux.

[Misaki] - Ta capacité à maîtriser des clones ne dépend que de toi et des efforts que tu es prête à mettre. Comme il m'a été possible de convertir un mur aqueux en mur de glace, de convertir mes clones de glace en clone de cristaux et à ta porte. Ça ne dépend que de toi et de ta connaissance de ton Shôton. Cela étant dit, nous allons partir des bases et évoluer à partir de là. Même si tu ne parviens pas à maîtriser ma technique, il y a une alternative qui est peut-être plus à ta portée.

Sur ses mots, Misaki invitait son interlocutrice à s'asseoir sur un roc non loin d'eux. Misaki ne faisait pas les choses à moitié et avant de tomber dans des exercices pour la maîtrise de la technique, Namue pouvait être certaine qu'elles exploreraient la théorie à la hauteur des connaissances de son enseignante.

Une fois son apprenti assis, Misaki levait son pouce, son index et son majeur droit vers le ciel, imitant un "3".

[Misaki] - Il existe trois types de clones. Le premier, sans doute un clone qui t'a été appris à l'académie, ne sert pas à grand-chose. Il s'agit un double de toi qui reste là et ne fait rien de particulier. Ce n'est pas quelque chose que je trouve utile en soi, mais il peut s'avérer vital dans la compréhension des clones plus complexe.

Sur ses mots, elle réalisait un unique mudra, déclenchant une fumée très localisée. Au bout de quelques secondes, deux Misaki complètements identiques faisaient place devant Namue.



[Misaki] - bien entendu, tous les clones ont le même défaut, que ce soit cette version un peu inutile ou les clones d'ombres. Ils disparaissent tous dès le premier contact.

Elle accompagnait ses mots d'une petite tape très légère dans le dos de son clone qui disparut aussi rapidement qu'il était apparu.

[Misaki] - Sache cependant que j'ai lu quelques écrits relatant de clone capable de supporter quelques coups, mais ce n'est pas un sujet que j'ai exploré et je préfère ne pas me prononcer sur ce point-là. Si c'est théoriquement possible, on sort de mon champ d'expertise et si c'est quelque chose qui t'intéresse, il te faudra faire tes propres recherches sur le sujet.

Croisant les bras, elle posait son regard dans celui de sa partenaire.

[Misaki] - Avant d'aborder les mudras, peux-tu me dire si tu connais les deux autres types de clones qui existe et leurs utilités ? Ne te sens pas mal si tu ne le sais pas.

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Mer 1 Déc 2021 - 13:01



Une histoire de glace et de cristaux


La Kayuri écouta sa consœur kunoichi tandis qu’elle lui expliquait les rudiments du clonage qui ne lui avait jamais réellement été expliqué. En fait, l’une des seules relations qu’elle avait eu avec cette technique était le clone que Yosuzume avait fait pour l’accompagner à l’intérieur du bar lors de leur précédente mission et les deux clones que Misaki venait de créer. Les deux premiers semblaient être solide, capable de bouger, de parler et, probablement, utiliser des techniques. Pourtant, le dernier que la Yuki avait fait devant les yeux de la jeune femme était tout le contraire, intangible et, surtout, complétement immobile comme s’il ne s’était s’agit que d’un mirage.


Reportant son attention sur sa professeure qui la regardait avec les deux bras croisés, attendant visiblement une réponse de sa part, la jeune kunoichi se rappela la question que Misaki venait tout juste de lui poser et s’empressa de lui répondre.


Namue - Hey bien je dirais qu’il y a le type de clone que vous venez tous juste de créer, un clone intangible et, surtout immobile, mais ce n’était pas la question. Ensuite il y a le clone que vous avez précédemment créée et qui m’a guidé jusqu’ici, un clone tangible, capable de parler, de bouger et, malgré le fait que je n’ai pas encore assisté à ce phénomène, utilisé les techniques de son créateur.

Repensant au clone que la Yuki venait de créer et au souvenir qu’elle avait garder du clone de Yosuzume, Namue ne put s’empêcher de penser que les deux comportaient des différences et donc, que cette dernière catégorie que la jeune femme venait tout juste de décrire pouvait être séparé en deux.

Namue - Avant votre clone, j’ai vu une autre personne utiliser une technique similaire, mais mon instinct me dit que les deux ne sont pas identique. En fait, le clone que vous avez créé me semblait composé de glace tandis que celui que j’avais aperçu précédemment ne semblait être qu’un amas de chakra neutre… Est-ce possible?

Puis Namue repensa à la technique que la chûnin venait d’exécuter quelques instants plus tôt et ne put s’empêcher de se questionner sur la nécessité de connaître celle-ci avant de pouvoir créer un clone tangible comme l’avait fait Yosuzume et la Yuki. Quelque peu honteuse de ne pas maitriser une technique qu’elle aurait dû apprendre à l’académie, la jeune femme baissa son regard en direction du sol dans un espoir vain de cacher son malaise. Puis, après quelques secondes, elle se rappela que la Yuki était là pour lui enseigner et non pas pour la juger et elle reporta son attention sur celle-ci, essayant de nouveau de cacher son malaise, mais cette fois-ci en passant délicatement une main dans sa propre chevelure.


Namue - Avant de continuer, je crois qu’il serait bon que vous sachiez que je ne maîtrise pas la dernière technique que vous venez d’effectuer, j’espère que cela ne nuira pas à l’apprentissage de la première car un clone tangible me semble beaucoup plus utile qu’une illusion de moi-même…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Mer 1 Déc 2021 - 16:56

[Misaki] - Ne vous en faites pas avec ça. Lui dit-elle en voyant bien le malaise de la genin.Ce n’est pas la technique la plus utile, mais elle à l’avantage de ne pas consommer beaucoup de chakra.

une fois cela dit, elle réalisait une série de deux mudras. Le premier, un mudra bien unique à la création des kage bunshins et le second, le mudra du chien, particulièrement utilise dans la création de technique Hyôton. Une fois les signes incantatoires réalisés, deux amas de glace prirent forme près de Misaki, trahissant d’abord la nature chakrique de la technique. Composé d’une glace translucide déformant le décors derrière eux, elles finirent par prendre les couleurs de Misaki.



[Misaki] - Tu as raison lorsque tu dis qu’il existe deux natures de clones. C’est exactement ce que je voulais dire par deux formes de bunshin différents. Je vais y faire référence sous le nom de ‘Clone non-élémentaire’ et ‘Clone élémentaire’ Dit-elle en faisant des airquotes.Tous les deux ont des points communs, des avantages et des désavantages. Ils sont tous les deux capables de réfléchir et d’exécuter des plans de leur propre création. Par exemple, ce n’est pas moi qui ait demandé à mon clone de te demander la première chose te venant à l’esprit. C’est elle qui a prise cette décision. Rajoutait-elle comme si de rien n’était. Deuxièmement, tous les clones d’ombres rapportent l’expérience de leur vie à leur créatrice lors de leur disparition. C’est pour ça que je sais ce qu’elle ta demandé et que ta réponse à sa question est que tu souhaite protéger les gens qui te sont cher.

Misaki prit une pause de quelques instants. C’était beaucoup d’information d’un coup et elle voulait laisser à sa partenaire la chance d’assimiler tout ce qu’elle disait – et elle n’avait pas fini de lui en dire des choses.- Préparant la suite des explications, elle sortie un kunai de sa besace et le remit à une de ses jumelles d’ombre.

[Misaki] - Maintenant les différences entre les deux. Les clones d’ombre sont, à mon avis, beaucoup plus versatile que les clones élémentaires. Ils sont capable d’utiliser toutes les techniques que tu es toi-même capable de réaliser. Sache cependant que si t’es clones dépenses du chakra, c’est directement dans ta propre réserve qu’elles puisent. Les clones élémentaires, eux, ne peuvent que réaliser des techniques liés à l’élément qui la compose. Par exemple, mes clones ne peuvent qu’utiliser l’Hyôton. Elles ne sont même pas capable d’utiliser du chakra pour se projeter vers l’avant et réaliser une charge. Elles compensent ce défaut par le fait qu’à leur mort, elles peuvent réaliser un peu plus que de simplement disparaitre. Dans mon cas, mes clones explosent dans une lance d’éclats tranchant.

Sur ses mots, le clone ayant le kunai en main le lançait sur sa jumelle. Se laissant percuté, elle explosait au moment de sa disparition en une pluie vertical de pique de glace. Plutôt que de viser quelqu’un, ils allèrent se planter dans un arbre à quelques metres d’eux.

[Misaki] - Personnellement, je pense que les clones non-élémentaire sont plus utile que les clones élémentaire, mais ça dépend de comment tu t’en sert et de ce que tu parviens à faire avec elles. Les deux ont des avantages qui peuvent surprendre ton adversaire, mais leur capacité à coller de l’information et à te la transmettre est sans doute l’une des choses les plus importantes que tu peux avoir dans ton répertoire. Des questions ? Sinon, nous allons passer diriment aux mudras. Je t’ai montré les mudras requis pour mes clones, mais as-tu remarqué quelque chose de particulier ? Que sais-tu du mudra unique au clone élémentaire ?

Avec cette question. Misaki testait les capacités d’observation de son interlocutrice.

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Jeu 2 Déc 2021 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 16:34



Une histoire de glace et de cristaux


La Yuki avait recommencé à vouvoyer la jeune femme, mais Namue renonça à le lui faire remarquer et se concentra plutôt sur les signes que celle-ci effectua quelques secondes plus tard. Le premier était identique à celui que Yosuzume avait effectuée avant de créer son propre clone lors de leur mission. Toutefois, la genin ne se souvenait pas que sa partenaire de mission avait effectué un deuxième mudra et elle fut donc surprise lorsque la chûnin qui lui faisait face enchaîna avec le mudra du chien et cette surprise ne fit que s’accentuer tandis que deux amas de glace prenaient tranquillement forme aux côtés de l’enseignante avant de transitionner en douceur d’une apparence de statue de glace translucide vers les traits de cette dernière et, quelques secondes plus tard, trois Misaki se tenaient devant la jeune femme.


Sans laisser le temps à la Kayuri de se remettre de sa surprise, la Yuki enchaîna dans son enseignement. Tous d’abord, elle confirma ce que l’instinct de Namue lui avait souffler en ce qui a trait à différente nature de clone. La première nature, celle que la jeune femme avait vu Yosuzume effectuer quelques jours plus tôt, était une nature non-élémentaire tandis que la deuxième, qui correspondait aux deux clones que son enseignante venait tout juste de créer, était de nature dite élémentaire. Autre fait intéressant que mentionna la chûnin, les clones possédaient leur propre réflexion et ceux-ci agissaient donc de leur propre chef quoi que toujours dans le respect de la personnalité de celui qui les avait invoqués. Encore un autre point intéressant, lors de leur disparation, les clones rapportaient l’expérience et les souvenirs qu’ils avaient amassés à leur créateur. Ainsi, Misaki connaissait la réponse à la question que son clone avait posé à Namue quelques instants plus tôt.


Tandis que la chûnin prenait une pause afin de laisser le temps à la jeune femme d’ingérer les multiples informations qu’elle venait de recevoir en rafale, cette dernière ne put qu’observer celle qui partageait actuellement son savoir avec elle remettre un kunai à l’un de ses clones sans réellement comprendre le pourquoi de ce geste. Puis, alors qu’elle allait justement questionner la principale intéressée à ce sujet, cette dernière reprit son enseignement. Cette fois-ci, elle décrivit les différences entre les deux types de clonage. La principale différence que la jeune femme nota fut que le premier pouvait utiliser l’ensemble des techniques de son créateur alors que le deuxième, ceux de type élémentaire, ne pouvait utiliser que des techniques issues de l’élément dont il était constitué.


À première vue, Namue ne compris pas réellement pourquoi choisir un clone élémentaire versus un clone non-élémentaire puisque ce dernier pouvait faire tout ce que ce premier pouvait faire alors que l’inverse n’était pas vrai. La jeune femme comprit toutefois assez rapidement le pourquoi une telle technique pouvait être utile alors que l’un des clones de la chûnin projetait le kunai précédemment obtenu en direction du second clone qui explosa dans une pluie verticale d’éclat de glace tranchant qui allèrent se planter profondément dans l’écorce d’un arbre situé à quelques mètres du groupe. Encore sous le choc de la surprise, la jeune femme manqua les premières phrases de la chûnin et fut ramenée à la réalité lorsque cette dernière lui demanda si elle avait des questions.


Misaki - Des questions? Sinon, nous allons passer directement aux mudras. Je t’ai montré les mudras requis pour mes clones, mais as-tu remarqué quelque chose de particulier? Que sais-tu du mudra unique au clone élémentaire?

Étrangement, la genin n’avait pas réellement de question et elle devait avouée que la Yuki était une excellente pédagogue ce qui devait y être pour quelque chose. Pour ce qui était des mudras qu’elle lui avait supposément montrés et, surtout, du mudra unique au clone élémentaire, la jeune femme se souvint de sa réflexion initiale lorsque son enseignante avait exécuté sa technique. Est-ce que le mudra du chien que la chûnin avait effectué après l’autre mudra que Namue avait aussi vu Yosuzume effectuer était le fameux mudra unique au clone élémentaire?


Namue - Le premier mudra…

La jeune femme ramena ses doigts afin d’imiter le mudra qu’elle avait vu Yosuzume effectuée quelques jours plus tôt. Puis continua sur sa pensée.


Namue - C’est le seul mudra que l’autre personne que j’ai vu utiliser cette technique a exécuté. Je suppose donc que le deuxième mudra, celui du chien, est celui que vous décrivez comme étant le mudra unique au clone élémentaire. Est-ce que je me trompe?

Puis, en attendant la réponse de la chûnin, la jeune femme détendis ses doigts avant de repasser machinalement une main dans sa chevelure sombre et de fixer de son regard les pieux glacés qui tombaient l’un après l’autre du tronc d’arbre tandis que ces derniers fondaient, faute d’avoir été créés dans une température en dessous du point de congélation.


Namue - Est-ce qu’un clone élémentaire de cristal produira un effet similaire? Ou chaque clone élémentaire produit un effet différent selon l’élément qui le constitue? Autre questionnement, est-ce que deux clones du même élément, mais créé par deux personnes différentes, vont produire le même effet ou bien l’effet lors de la disparition d’un clone est dicté par la personne qui l’a créé?

Finalement, la jeune femme se rendait compte avec le recul qu’elle avait eu plusieurs questionnements et elle espérait désormais que son enseignante de la journée soit en mesure de satisfaire sa curiosité qui, malgré son manque de sommeil flagrant des derniers jours, venait de s’éveiller complétement.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 19:49

[Misaki] - Tu as la bonne réponse.

Dit-elle en souriant à son interlocutrice.

[Misaki] - Enfin... À 90% disons.

Sur ses mots, Misaki imitait le mudra unique du Kage Bunshin, formant une croix à l'aide de ses deux index et majeur.

[Misaki] - Ce mudra n'est utilisée que pour la technique de clone d'ombre. À ma connaissance, bien entendu. C'est le seul signe nécessaire pour créer les clones non élémentaires. Le second est un mudra intimement liée à mes propres capacités. Le mudra du chien et l'Hyôton sont deux âmes soeurs si on veut, l'un ne vient pas sans l'autre. Quoique le chien est aussi très utilisé dans les techniques de nature Suiton, mais on s'écarte du sujet.

Portant ses mains sur ses hanches, elle enchaînait sur le sujet un peu avant que sa partenaire n'ait la chance de lui poser ses questions. C'était un peu le défaut de sa pédagogie. Elle était tellement excitée à l'idée de partager son savoir, qu'elle dompait absolument tout ce qu'elle savait dès qu'elle le pouvait. Ça, c'était quelque chose qui allait se raffiner avec la pratique.

[Misaki] - Maintenant, si ce que tu souhaites est de développer des clones élémentaires, c'est là que tes connaissances sur tes propres capacités vont entré en jeu. Je ne sais pas quelle mudra sera requise pour ta propre technique ni quelles combinaisons fonctionneraient. Ça, c'est de l'essai-erreur.

Puis, sa partenaire lui posait une multitude de questions tous plus pertinentes les unes que les autres. La vivacité d'esprit de la genin intéressait de plus en plus Misaki dont un intérêt semblait naître et croitre pour son apprentie de la journée.

[Misaki] - Les effets de tes clones vont grandement dépendre de ce que je te disais quelques instants plus tôt. C'est de l'essai-erreur. Si tu souhaites te diriger vers des clones élémentaires, tu auras toi-même à tester les limites du shôton là-dessus. Tu pourrais sans doute copier mes clones, mais avec ton propre élément sans trop de difficulté. L'Hyôton et le Shôton ne sont pas très différents l'un de l'autre. Enfin, si quand même, mais ce n'est pas comme si on comparait des clones de foudre, un élément intangible et des clones de glace, un élément tangible. Pour ton autre question, les effets possibles ne dépendent pas nécessairement de l'élément, quoique ça dépendrait sans doute de la nature pour quelques aspects. Si on compare Hyôton et Shôton, je ne pense pas qu'il y ait une grosse différence, et ce, pour les mêmes raisons que je viens d'évoquer.

Puis, portant de nouveau une de ses mains dans son sac de kunais, elle s'empara d'une de ses armes et se tailla la main.

[Misaki] - Une dernière chose. L'apparence de tes clones dépendant de ta propre apparence au moment de leur création. Si tu es blessé. Dit-elle en réalisant les deux mudras requises pour faire apparaitre de nouveaux clones. Tes clones le seront aussi.



Sur ses mots, Misaki et ses trois jumelles présentèrent en même temps la paume de leur main gauche révélant trois Misaki avec une blessure et une seule Misaki sans.

[Misaki] - Avec ça, ça clos pas mal le côté théorique de l'apprentissage. Quand tu seras prête, nous allons débuter la partie pratique, mais avant ça. As-tu des questions ? Si non, je t'invite à commencer la pratique. Commence par essayer de créer un clone non élémentaire. C'est la base de la technique et nous travaillerons avec ton Shôton ensuite, si tu c'est ce que tu souhaites développer.

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Jeu 2 Déc 2021 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 21:18



Une histoire de glace et de cristaux


Sa professeure acquiesça à la première réponse de la jeune femme en ce qui avait trait au mudra spécifique aux clones élémentaires avant d’apporter une précision tout de même importante, le mudra que Namue avait identifié était spécifique à l’élément de la Yuki et, si la genin désirait elle aussi exécuter cette technique, elle allait devoir identifier le mudra correspondant au cristal.


Repensant aux techniques Shôtons que la jeune femme maîtrisait, elle tenta de trouver des similitudes entre chacune d’elles. Tout d’abord il y avait la technique qu’elle avait déjà démontré à son enseignante de la journée et qui lui permettait de recouvrir une petite surface d’une mince couche de cristal. Malheureusement, celle-ci ne demandait pas réellement de mudra particulier et consistait plutôt en une utilisation instinctive de son chakra Shôton. Toutefois, les autres techniques de nature cristalline que la jeune femme maîtrisait possédait effectivement un mudra en comment, celui du mouton. Étais-ce le mudra qui permettait à la jeune femme de débloquer son chakra cristallin? Pour en être certaine, elle allait devoir l’essayer, mais avant cela, elle devait attendre que la chûnin lui montre comment.


Toutefois, au lieu de poursuivre vers les explications de comment lancer la technique, cette dernière répondit plutôt aux multiples interrogations que la jeune femme avait formuler précédemment. Ainsi, selon son enseignante, la nature similaire de leur chakra allait probablement créer des clones avec des attributs similaires, mais ce n’était pas un fait assuré et, si elle en avait la volonté, Namue pourrait très probablement créer une technique de clonage qui produirait un effet différent que celui produit par les clones de Misaki. Soudainement sortit de ses pensées par un tintement métallique, la jeune femme reporta son attention sur son enseignante juste à temps pour voir celle-ci s’entailler la main à l’aide d’un kunai.


Misaki - Une dernière chose. L’apparence de tes clones dépend de ta propre apparence au moment de leur création. Si tu es blessée, tes clones le seront aussi.

Alors qu’elle terminait de prononcer sa dernière phrase, la chûnin exécuta les deux mudras que Namue savait désormais être ceux du clonage élémentaire et deux nouveaux clones se formèrent aux côtés de la Yuki. Puis, les quatre Misaki tendirent leur main gauche, paume vers le haut, en direction de la genin qui ne put qu’observer qu’une seule d’entre elle ne possédait pas la blessure fraîchement infligée.


Misaki - Avec ça, ça clos pas mal le côté théorique de l’apprentissage. Quand tu seras prête, nous allons débuter la partie pratique, mais avant ça. As-tu des questions? Si non, je t’invite à commencer la pratique. Commence par essayer de créer un clone non élémentaire. C’est la base de la technique et nous travaillerons avec ton Shôton ensuite, si tu c’est ce que tu souhaites développer.

Inspirant profondément, la jeune femme signifia d’un signe de tête à son enseignante qu’elle avait bien comprit ses directives et positionna ses doigts de sorte à former le signe particulier des clones non élémentaire. Alors qu’elle commençait à concentrer son chakra, la genin se rendit compte qu’elle n’avait pas encore toutes les pièces du casse-tête puisqu’elle n’avait aucune idée quoi faire de la quantité non négligeable de chakra qu’elle avait accumulé. Malgré tout, la jeune Kayuri décida d’essayer quelques choses quand même et décida d’utiliser la même approche qu’elle utilisait pour lancer ses techniques Shôtons.


Fermant les yeux pour mieux se concentrer, Namue visualisa ce qu’elle désirait créer avec son chakra ce qui correspondait dans le cas présent à une copie d’elle-même. Puis, lorsque l’image de ce qu’elle désirait créer devint limpide dans son esprit, elle projeta la boule de chakra qu’elle avait amassée en direction de celle-ci et, alors son chakra allait atteindre sa cible, elle composa instinctivement le mudra du montons avant d’ouvrir de nouveau ses yeux. Certaine d’avoir réussi, le visage de la genin se fendit d’un magnifique sourire alors que son regard se déplaçait vers sa droite, l’endroit où elle avait visualisé son clone et, alors que son regard découvrait l’horreur qu’elle venait tout juste de créer, son sourire se mua en grimace de dégoûts.


Plutôt qu’un clone d’elle-même, la jeune femme avait créé un amas informe de cristal qui semblait se mouvoir doucement au niveau du sol à l’image d’une boule de serpents qui se seraient entortillés l’un dans l’autre pour ne former qu’un seul corps vivant. Instinctivement Namue relâcha son chakra et le corps informe s’effrita entièrement, ne laissant qu’un amas de cristal qui, rapidement, devint poussière.


Namue - Je crois qu’il me manque un morceau de théorie… Pourriez-vous m’expliquer comment lancer la technique de clonage non-élémentaire? J’ai tenté l’approche que j’utilise pour mes techniques Shôtons, c’est-à-dire de visualiser le résultat attendu puis d’envoyer une quantité plus ou moins importante de chakra en direction de l’image précédemment visualisé tout en composant les mudras… Mais visiblement il me manque une étape…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 21:57

[Misaki] - Effectivement. Garde en tête que tu ne maîtrises même pas la version la plus basique des clones. Peut-être que le résultat aurait été différent si tu avais reçu cet enseignement à l'académie, mais il va te falloir composer avec tes faiblesses.

Répondit-elle bien amusé par la création de son apprentie. L'amas de cristaux appartenait plus à la catégorie des cauchemars que des humanoïdes.

[Misaki] - Le gros de cette technique provient de l'expérience et de la visualisation, mais ce n'est pas l'aspect le plus difficile. Cependant, allons-s'y étape par étape. Ferme les yeux.

Observant sa partenaire suivre ses conseils, Misaki réalisait une série de mudras tandis que ses trois jumelles se positionnèrent autour de Namue. Elles avaient pour objectif d'observer l'apprentie sous plusieurs angles et de transmettre l'information obtenue par leur observation à Misaki lors de leur "mort".

Quand à la Yukijine, lorsqu'elle terminait le dernier signe de sa technique, son esprit s'ouvrit grandement et ses capacités de kunoichi sensorielle s'éveillaient. Tranquillement, elle focalisait son attention sur la spécialiste des cristaux et parvint à avoir une image mentale du chakra qui la parcourait. Ce n'était bien entendu pas aussi précis que ce que les yeux des Hyûga pouvaient voir, mais ça allait suffire pour l'apprentissage d'aujourd'hui.

[Misaki] - Visualise ton chakra se propager dans ton corps. Vois ce fleuve d'énergie vitale parcourir tous tes tenketsus et couler le long de ton système chakrique. Créer un clone, c'est plus que de t'imaginer en double. Il faut que ton chakra parcoure ton corps en entier afin de capter tous les détails de ta personne.

Dit-elle en concentrant son attention sur les mouvements du chakra dans le corps de sa partenaire. De là, elle guiderait son apprentie dans le "comment faire parcourir efficacement son chakra dans son corps."

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Ven 3 Déc 2021 - 13:46



Une histoire de glace et de cristaux


La chûnin, visiblement amusée par l’horreur créé par Namue, finit tout de même par donner les clés de la réussite à la jeune femme, non sans rappeler au préalable à la jeune femme qu’elle ne maîtrisait même pas le clonage classique. Malgré tout, la jeune femme se rendit compte qu’elle n’avait pas été si loin du compte, sa seule erreur ayant été de ne pas concentrer le chakra dans son corps tout entier, mais plutôt au niveau de son plexus.


Bien décidée à démontrer à son enseignante ses capacités, la jeune femme réitéra l’expérience, mais cette fois-ci elle s’efforça de faire circuler l’amas non négligeable de chakra dans l’ensemble de son corps ce qui s’avéra bien plus difficile qu’elle ne l’imaginait. Étrangement, son chakra semblait instinctivement vouloir se concentrer au niveau de son plexus et Namue devait fournir un effort considérable pour l’obliger à circuler dans l’ensemble de son corps et, dès qu’elle y arrivait et qu’elle débutait la phase de visualisation, son chakra revenait se concentrer dans son abdomen, obligeant la genin à recommencer depuis le début.


Les minutes passèrent et, tranquillement, mais surement, la jeune femme commença à maîtriser la technique, son chakra circulant de plus en plus intuitivement dans l’ensemble de son corps plutôt qu’être instinctivement concentré au niveau de son abdomen et, après plus d’une heure à simplement faire des allez et retour entre faire circuler son chakra dans l’ensemble de son corps, tenter de visualiser la technique pour finalement devoir recommencer la première étape puisque son chakra s’était de nouveau concentré dans son plexus, la jeune femme parvenait enfin à faire circuler celui-ci de façon plus instinctive.


Puis, finalement, alors que son chakra circulait dans l’ensemble de son corps, s’imprégnant de chaque recoin de sa personne en partant de la plante de ses pieds jusqu’à la rosette qui ornait le dessus de son cuir chevelu, la jeune femme visualisa un clone d’elle-même se matérialisant au côté d’elle-même et, alors qu’elle envoyait son chakra en direction de la forme fraîchement visualisée, Namue exécuta le mudra standard des bunshins suivit, instinctivement, de celui du Shôton, le fameux mudra du moutons.


Sentant son chakra être aspiré vers la technique, la jeune femme ouvrit les yeux avec appréhension tandis que son regard se tournait vers sa droite, mais au lieu de l’horreur qu’elle s’attendait à voir, celui-ci rencontra plutôt une forme humanoïde composé d’un cristal translucide avec une légère teinte rosâtre comme l’ensemble de ses techniques Shôtons et qui, en simple terme de silhouette, était identique à la jeune femme.


Soudainement, l’homonculus se mit à se mouvoir et Namue ne put s’empêcher de sursauter alors que celui-ci prenait tranquillement mais surement ses propres traits et lorsque celui-ci eu terminé sa transformation, la jeune femme eu l’impression de se regarder dans un miroir et elle ne put s’empêcher de ressentir un certain malaise alors que son regard détailla sa nouvelle jumelle. Elle ne s’était jamais vue sous cet angle et, lorsque son clone se rendit compte qu’elle l’observait intensément, il prit la parole, faisant par le fait même sursauter la jeune femme qui trouva le son de sa voix bien étrange.


Namue - Hey oui, je suis toi ou tu es moi, je ne sais pas trop… Dans tous les cas, pas besoin de me regarder comme…

Puis, sans crier gare, le clone explosa, projetant des pics de cristal dans toutes les directions, mais contrairement aux clones de son enseignante plus tôt dans la journée, les projectiles ne parcoururent que quelques centimètres avant de s’effriter entièrement, ne laissant plus qu’un amas de fine poussière de cristal au niveau du sol. Une fois la surprise passée, la jeune Kayuri se rendit compte qu’elle avait désormais le souvenir d’elle-même la dévisageant complétement et elle ne put s’empêcher de terminer la phrase de sa jumelle dans un murmure.


Namue - ça tu sais…

Encore sous le choc, Namue prit plusieurs secondes avant de finalement porter son attention sur la Misaki qu’elle pensait être son enseignante, un large sourire fendant son visage tandis que sa main passait machinalement dans sa chevelure.


Namue - C’est pas encore parfait, mais j’y suis presque on dirait!




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Ven 3 Déc 2021 - 16:12

Un peu embêtée par son apprenti qui avait décidé de sauter une étape. Elle lui avait bien dit de se concentrer sur la version non élémentaire avant d'introduire le shôton dans sa technique. Cependant, elle était quand même parvenue à un résultat plus que convenable, démontrant donc que de micrograduer autant l'apprentissage n'était peut-être pas si nécessaire que ça finalement. Ça démontrait quand même un talent brute que Misaki ne pouvait ignorer.

[Misaki] - Félicitation pour la création de ton clone !

Lui dit-elle avec un sourire chaleureux au vissage. Cependant, l'apprentissage n'était pas terminé. Quoiqu'elle possédait désormais toutes les bases pour parvenir à une certaine maîtrise de cette technique. Le restant ne demandait que de la pratique et rien de plus.

[Misaki] - Maintenant que tu es capable de faire un clone, on devrait pouvoir accélérer la cadence. Pour que tu sois adapté à utiliser cette technique en combat, il va falloir que tu travailles trois choses.

Dit-elle en levant sa dextre vers le ciel. Levant son index, elle indiquait le chiffre "1", puis "2" et finalement "3" à mesure qu'elle continuait ses explications.

[Misaki] - Premièrement, la vitesse à lequel tu fais parcourir ton chakra dans ton corps est bien trop lente. Je sais que ce n'est pas facile, mais il va falloir que ça devienne naturel et quasiment instantané. Deuxièmement, il va falloir qu'à terme, tu sois capable de créer deux clones. Sans doute serait-il possible d'en créer plus, mais la demande en chakra serait bien trop importante pour tes réserves actuelles. Troisièmement, il va falloir travailler l'efficacité de la technique. Ton clone ne doit pas disparaitre sans qu'il le veuille ou qu'il soit frappé et les piques qui sont envoyés doivent être plus menaçants.

Il ne s'agissait pas là d'une critique négative. Bien loin de là. Misaki prenait son rôle d'enseignante au sérieux et elle souhaitait offrir à son élève toutes les données dont elle avait besoin pour parvenir à la réalisation d'une technique efficace.

[Misaki] - À partir de là, je n'ai plus grand-chose à t'apprendre. Ce n'est qu'une question de pratique et de temps investie. Au bout de plusieurs heures d'effort, ça va devenir tellement naturel que ce sera comme une mémoire musculaire... mais chakratique.

Posant ses mains sur ses hanches, elle poursuivit.

[Misaki] - Commence par être capable de créer un seul clone parfait. Ensuite, utilise ton clone pour travailler la technique. De cette façon, tu diminues de moitié le temps requis pour maîtriser quelque chose, quoique c'est assez chakravore. Sauf que tu vas pouvoir appliquer ça à n'importe quel apprentissage.

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Sam 4 Déc 2021 - 16:45



Une histoire de glace et de cristaux


Son enseignante de la journée semblait plutôt satisfaite du résultat qu’elle avait obtenu. Pourtant, malgré des félicitations, celle-ci avait tout de même plusieurs commentaires à lui verbaliser. Tout d’abord, elle lui reprocha la lenteur avec laquelle son chakra circulait à l’intérieur de son corps avant de lui signifier qu’elle allait devoir continuer à s’entraîner afin de pouvoir créer, à terme, deux clones plutôt que l’unique qu’elle venait tout juste de créer. Finalement, son dernier commentaire était en lien avec l’efficacité même de son essai. Tout d’abord, il ne devrait pas disparaître involontairement comme il venait de le faire et, deuxièmement, les piques découlant de l’explosion de celui-ci devraient être beaucoup plus menaçant.


Dans l’ensemble, la jeune femme était d’accord avec les trois commentaires de la Yuki et s’apprêtait à pratiquer afin de régler les détails qui venaient d’être pointer du doigt lorsque cette dernière repris parole.


Misaki - À partir de là, je n’ai plus grand-chose à t’apprendre. Ce n’est qu’une question de pratique et de temps investie. Au bout de plusieurs heures d’effort, ça va devenir tellement naturel que ce sera comme une mémoire musculaire… mais chakratique.

Alors que son enseignante posait ses mains sur ses hanches, la jeune femme se répéta mentalement la première partie de ce que venait tout juste de lui dire Misaki selon laquelle cette dernière n’ait plus grand-chose à lui apprendre. Cette partie la surprenait car elle n’avait pas l’impression d’avoir complétement maîtrisé la technique de clonage.


Misaki - Commence par être capable de créer un seul clone parfait. Ensuite, utilise ton clone pour travailler la technique. De cette façon, tu diminues de moitié le temps requis pour maîtriser quelque chose, quoique c’est assez chakravore. Sauf que tu vas pouvoir appliquer ça à n’importe quel apprentissage.

La genin ne put s’empêcher d’être surprise devant la suggestion de la Yuki, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’en reconnaître le génie. Chaque clone rapportait toujours l’expérience qu’il avait accumulé à son créateur. De ce fait, lors d’un entraînement, cela revenait à accumuler deux fois plus rapidement de l’expérience et pouvait, dans le meilleur des cas, réduire le temps d’apprentissage de moitié pour chaque clone ainsi utilisé.


Namue - C’est noté, circulation du chakra plus rapide afin d’accélérer la rapidité d’exécution de la technique. Ensuite, je dois faire attention à la stabilité de mon chakra, c’est la raison première pour laquelle mon dernier essai a soudainement disparu… En entendant ma propre voix et en me voyant sous cet angle, j’ai été surprise et j’ai involontairement ramener mon chakra…

La jeune femme était arrivée à cette conclusion en se rappelant les moments qui avaient précédés l’explosion involontaire de son double et, après le recul, elle avait l’impression qu’elle allait pouvoir créer un clone parfait comme demandé par son enseignante de la journée assez rapidement, il suffisait qu’elle contrôle mieux son chakra et, surtout, qu’elle ne laisse pas ses émotions influencer celui-ci.


Namue - Allons-y.

Sur cette simple expression, la genin s’éloigna un peu de la Yuki avant de faire parcourir de nouveau son chakra dans l’ensemble de son corps, s’efforçant cette fois-ci d’en augmenter graduellement la vitesse. Puis, après plusieurs minutes d’augmentation graduelle, ce dernier circulait à une vitesse que la jeune femme jugea suffisante, chaque particule de son chakra parcourant l’ensemble de son corps en moins d’une seconde. Se sentant finalement prête, la jeune femme visualisa de nouveau un double d’elle-même à ses côtés avant de propulser son chakra qui tournoyait désormais à grande vitesse dans l’ensemble de son corps tout en exécutant les deux mudras nécessaires à la création d’un clone.


Presqu’immédiatement, un homonculus de cristal se forma avant de prendre les traits de la genin. Elle avait donc réussi à répéter la première étape, il restait désormais à voir si celui-ci allait être plus stable. S’efforçant de garder le lien entre elle et son double le plus stable possible, la jeune femme se prit à appliquer inconsciemment les techniques de respirations qu’elle avait apprise auprès des membres du dojo itinérant qui l’avait élevée et celles-ci se révélèrent plutôt efficace puisque sa nouvelle jumelle de cristal la regardait encore malgré son âge dépassant désormais la minute. La première étape de son entraînement était donc terminée. Il ne lui restait plus qu’à se servir de sa nouvelle partenaire afin de maîtriser la deuxième partit de celui-ci, c’est-à-dire être capable de créer deux clones.


Ne perdant pas de temps, la genin et sa jumelle commencèrent chacune de leurs côtés à faire circuler rapidement leur chakra dans l’ensemble de leur corps avant de l’expulser en direction, cette fois-ci, non pas d’une seule et unique copie, mais plutôt deux copies. Une nouvelle fois, la technique sembla être un succès tandis que quatre doubles supplémentaires de la Kayuri se matérialisait. Puis, comme lors du premier essai, l’un d’eux explosa sans crier gare, projetant des pics de cristal extrêmement pointus dans toutes les directions, touchant malencontreusement les quatre clones restants qui, à leur tour, explosèrent dans une pluie de pics de cristal acérés.


Instinctivement, la jeune femme réagit en créant un mur de cristal entre elle et les clones qui explosaient l’un après l’autre, se protégeant heureusement de la dizaine de pics qui fonçaient directement dans sa direction. Puis, une fois l’assaut involontaire terminé, Namue ne put s’empêcher de regarder autour d’elle le terrain d’entraînement dont un nombre non négligeable d’arbre étaient désormais ornés de pics cristallins.



Namue - Bon… Je crois que pour la partie avoir des pics plus menaçants, c’est une réussite… Par contre, la partie stabilité doit encore être retravaillé pour le deuxième clone… Je m’excuse pour l’assaut involontaire que vous venez de subir…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Dim 5 Déc 2021 - 19:15

Réalisant une série de mudras, Misaki crachait un jet d'eau sous pression qui vint l'entourer complètement. Créant un courant en continu, une véritable bulle aqueuse en mouvement perpétuel entourait la Yukijine. Alors que les piques de cristaux filaient droit vers elle, ils ne purent que se heurter à la violence de la pression générée par le chakra de kunoichi. Plusieurs volèrent en éclat, alors que d'autres furent simplement redirigés sur les côtés de la chûnin, la protégeant de l'assaut involontaire de son apprenti.



Une fois l'assaut passé, Misaki arrêta sa technique. L'eau qui composait la bulle lui retombait dessus, imbibant complètement ses vêtements et ses cheveux. Cependant, elle arborait toujours ce sourire bienveillant. Ce n'était absolument pas quelque chose qui la dérangeait. Ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait trempée à cause d'une technique ratée et ça ne serait sans doute pas la dernière.

[Misaki] - Ne tant fait pas avec la stabilité. Encore une fois, c'est une question de pratique.

Dit-elle en essorant ses cheveux.

[Misaki] - Je crois cependant que nous pouvons nous arrêter là pour aujourd'hui. Tu as dépensé assez de chakra et vider plus tes réserves serait de risqué l'inconscience.

Et ça... elle l'avait elle-même expérimenté plusieurs fois, alors qu'elle travaillait d'arrache-pied pour créer ses propres techniques.

[Misaki] - Repose toi et travaille le reste de la technique par toi-même. Tu n'as plus besoin de moi, ta maîtrise du clonage avance bien. Souviens-toi de mes conseils et tout ira bien.

Rajoutait-elle en saluant son apprenti de la journée, puis tournait les talons. Quittant le terrain d'entraînement numéro douze. Bien entendu, une pensée allait pour cet environnement qui, encore une fois, s'était retrouvé complètement mouillé par un entraînement avec Misaki. Ça aussi, c'était quelque chose de redondant dans la vie du terrain douze.

_________________
Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri NamueEn ligne

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki] Empty
Dim 5 Déc 2021 - 20:24



Une histoire de glace et de cristaux


La genin se rendit soudainement compte que son enseignante de la journée était trempée de la tête au pied du fait de la protection aqueuse dont elle s’était entourée et que l’explosion involontaire de ses clones cristallins avaient fait voler en éclat. Heureusement, la Yuki ne semblait aucunement blessée et, surtout, n’avoir aucun problème avec le fait d’être mouillée puisqu’elle essorait désormais sa crinière blonde.


Misaki - Ne tant fait pas avec la stabilité. Encore une fois, c’est une question de pratique. Je crois cependant que nous pouvons nous arrêter là pour aujourd’hui. Tu as dépensé assez de chakra et vider plus tes réserves serait de risquer l’inconscience. Repose-toi et travaille le reste de la technique par toi-même. Tu n’as plus besoin de moi, ta maîtrise du clonage avance bien. Souviens-toi de mes conseils et tout ira bien.

Puis, après une salutation rapide, la chûnin tourna les talons et quitta le terrain d’entraînement, laissant la genin seule avec elle-même. Tenté de suivre les conseils de la Yuki, Namue hésita quelques instants avant de recommencer l’entraînement. Sans toutefois utiliser un clone afin d’accélérer ce dernier puisque comme Misaki l’avait fait remarquer, sa réserve de chakra était bien entamée.


Reprenant l’expérience accumulée lors du dernier essai infructueux qu’elle et son clone avait effectué, Namue fit circuler rapidement son chakra dans l’ensemble de son corps avant de projeter celui-ci en direction des deux doubles d’elle-même qu’elle venait de visualiser. Puis, alors que son chakra était expulsé de son corps, la jeune femme exécuta les deux mudras nécessaire à la création des clones élémentaires de cristal et, rapidement, deux doubles d’elle-même commencèrent à se former à ses côtés.


Quelques secondes plus tard, la jeune femme possédait deux jumelles identiques qui la regardait d’un air désapprobateur, visiblement, elle-même n’approuvait pas cette dernière tentative qui, certes fructueuse, venait de vider presqu’entièrement ses réserves de chakra et, alors qu’elle renvoyait ses deux clones à l’état de poussière d’un simple mudra, la genin tomba sur ses genoux, complétement épuisé.


Puis, alors que les paupières de la genin se refermaient lentement, une seule pensée habitait l’esprit de Namue, elle avait réussi…





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552

Une histoire de glace et de cristaux [ft. Yuki Misaki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: