Soutenez le forum !
1234
Partagez

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 21:34
Filant à travers la cité en ce début d’après-midi, le véritable Yanosa conservait la compagnie ambivalente du Jûnin Borukan et de l’une de ses pupilles, Rin Hyûga. La mine renfrognée, songeur, le guerrier sans visage ne pouvait s’empêcher de faire porter la plus grande part de ses pensées vers ses différents clones et leurs missions respectives, disséminés sans doute aux quatre coins d’Iwa afin de poser les fondations de son plan. Alors que l’Académie se trouvait à présent visiblement à l’horizon, Yanosa se fit la réflexion cynique que même dans le cas d’un accord avec la hiérarchie, celle-ci aurait quoi qu’il arrive matière à lui reprocher son interprétation pour le moins fantaisiste et libérale des protocoles de sécurité. Aucune issue, même favorable, n’irait sans le moins heurt, et c’était avec cette certitude pragmatique que l’Oterashi enchaînait foulée après foulée vers le bâtiment qui abritait les bureaux du Triumvirat.

Le regard du Tellurique se déporta un instant vers Ashitaka sur son flanc, songeant à sa responsabilité envers lui : quelle que soit la façon dont allait se dérouler l’entrevue avec le Taishô du Manazuru, le Chûnin devrait faire tout son possible pour arrondir les angles et faire en sorte que ses actes ne rejaillissent que sur lui-même. Le Borukan, malgré son ascendance, était l’antithèse d’une tête brûlée, et si Yanosa était prompt à prôner une proactivité très agressive, il admettait également volontiers la valeur d’individus tels qu’Ashitaka. Iwa, quoi qu’il arrive, aurait besoin de lui pour la défendre, à sa façon. Mais alors que le trinôme pénétrait dans le bâtiment, le guerrier de pierre songea à quel point il allait s’avérer primordial que lui aussi, puisse faire ce qu’il fallait pour sa cause. Même si pour cela, il devrait une fois encore mettre sa vie en jeu.

Bien vite, la porte menant au bureau de Teruyo se trouva devant eux. Sans marquer de temps d’arrêt, l’Oterashi y toqua alors par trois fois et entra, accompagné du Jûnin du Shishiza et de Rin.

« Teruyo-Taishô. Nous avons d’importants développements à exposer... »

Yanosa laissa tout à chacun le loisir de se saluer et de se positionner dans la pièce avant de poursuivre.

« Nous revenons des geôles où est enfermé l’Ecorché, cet… homme, que notre Godaime avait capturé dans les cryptes. Sa complicité avec Kojima Reijirô, le nécromancien, est établie, mais tant à cause de ses capacités que de son tempérament, toute extraction d’information semble… compromise. »

Un regard anxieux à destination d’Ashitaka.

« Pour accepter de nous livrer ce qu’il sait, l’Ecorché en définitive a néanmoins formulé une requête particulière. La seule, à vrai dire, que nous soyons en faculté d’accorder. Un ultime affrontement à mort, sans entrave, devant témoins… contre moi. »

Le guerrier de pierre oeilla les différents participants à cette entrevue à huit clos, la mâchoire serrée.

« ...Un marché que je suis, pour ma part, prêt à accepter… Taishô. »

Spoiler:
 

@Miyamoto Teruyo
@Borukan Ashitaka

_________________
Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Empty
Jeu 11 Nov 2021 - 14:43

Comme souvent désormais, pour ne pas dire toujours, la journée avait commencé tôt, bien avant que le soleil ne toise les hauts sommets pour nous offrir leur douce lueur orangée. A bien y réfléchir, depuis la cohabitation, mon sommeil était bien plus léger. Peut-être « perturbé » serait le terme exact, mais à l’heure actuelle, rien ne me permettait encore de l’affirmer. De fait, dans ces conditions de réveil nocturne, le mieux qu’il me restait à faire était encore d’œuvrer au mieux aux tâches qui m’étaient dévolues.

Quelque peut éreinté par cette matinée chargée de sujets parfois d’envergure, dénotant de décision complexes à prendre, à prévoir ou à imaginer, le temps que je me rende compte de tout cela et l’heure du déjeuné était déjà passé depuis quelques heures. Absorbé dans d’obscures méandres diplomatiques, je n’avais pas entendu mon ventre crier famine et ce fut seulement une fois seul que mon estomac me rappela à la réalité.

Un bol de ramens bien chaud posé sur le bureau, ramens livrés avec passion pour un passionné et un client plus que régulier, le bouillon fumait largement pendant qu’il dégageait une douce odeur alléchante. Cuillère dans la main gauche, après avoir gouté ce nectar brun revigorant, j’y plaçais quelques nouilles et un fin morceau de porc pour prendre une première bouchée de mon déjeuner tardif. C’est à cet instant que la porte de mon bureau s’ouvrit brusquement après quelques brefs coups pour annoncer une visite. Surpris par cette interruption, aspirant mes nouilles, l’une d’elle gigota jusqu’à mon œil, m’obligeant à offrir à mes invités une grimace pleine de surprise.

Alors que j’essuyais mon œil d’un revers de la manche, le garde à l’entrée, faisant irruption à la suite de Yanosa intervint comme il put.

« Navré Taisho, il a … »

Levant la main pour stopper ses explications, avec tout le sérieux possible et un œil légèrement rougit, je prenais la suite des discussions.

« Il a fait ce qu’il est habitué à faire. » dis-je en invitant d’un geste amical de la main à nous laisser.
« Agir sans vraiment de considération, n’est-ce pas ? » terminais-je en basculant mon regard vers celui du calciné.
« Pour autant, je t’écoute … »

S’il y avait bien un sujet auquel je ne m’attendais pas aujourd’hui, c’était bien celui concernant ce prisonnier tout particulier. Pour autant, je me souvenais que nous avions mandaté quelques shinobis pour une mission d’interrogatoire. Quant au fait que Yanosa soit de la partie, l’information n’était pas arrivée jusqu’à moi. Quelle idée saugrenue que de demandé à celui qui portait pourtant le titre de clairvoyant que faire preuve de diplomatie. C’était faire preuve d’un certain manque de clairvoyance justement. Amusé par ma propre pensée, je refreiner un léger sourire, continuant à écouter les explications du chunin.

« Bien. » dis-je d’un ton neutre une fois l’intervention de l’Oterashi terminée.

Baissant à nouveau mon regard sur mes nouilles, je me préparais une seconde cuillérée avant de m’interrompre quelques secondes.

« Vous m’excuserez, je n’ai pas eu le temps de déjeuner à midi. » avant d’enfourner ma louchée, récupérant d’un coup de langue une goute de bouillon au coin des lèvres.

« Et donc Yanosa, quelle est ta demande ? Jusqu’à présent je n’ai pas entendu de question, juste des faits. »

La tête baissée, les yeux levés vers le duo, j’attendais la réaction du membre du Sazori. Je savais pertinemment ce pourquoi il était là, même si la question n’était pas formulée, son discours parlait pour lui. Il aurait fallu être un idiot pour ne pas le comprendre.

_________________
Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Empty
Lun 22 Nov 2021 - 15:23
Le rouquin aux jambes métalliques accompagna son camarade qui s'éclipsa une petite minute sur le chemin du bureau des membres du Triumvirat. Il restait plutôt silencieux, pensif. Il jaugeait le pour et le contre, se demandait si les choix qu'il avait fait jusque là dans le cadre de cette mission étaient les bons. Est-ce qu'offrir à cet énergumène ce qu'il souhaitait était véritablement intéressant. Aurait-il des informations véritablement valeureuses ou s'agissait-il là d'une simple perte de temps ? Il leur demandait de jurer sur l'honneur, mais lui, sur quoi jurait-il que ses informations étaient véritables ? Pourquoi cette personne inhumaine leur dévoilerait-elle quoi que ce soit de son bon vouloir, simplement parce qu'elle avait été vaincue ? Est-ce que cette créature avait-elle un sens de l'honneur quelconque, ou bien lui était-il absent ?

Montant les marches avec l'assimilateur dont il connaissait l'attrait pour les passages en force au milieu des règles, le Borukan décida de lui laisser la main pour qu'il explique son projet en détails à Teruyo, la plus haute autorité présente à Iwa en ce moment.

L'entrée dans la pièce se fit directement sans réelles considérations pour les bonnes manières, du Yanosa tout craché. Ce que le Taisho du Manazuru, son ancien élève, se dépécha de lui signaler. Mais bon, la bienveillance était plus grande envers les contrevenants qu'elle ne l'avait été précédemment.

La question tomba alors, simple. Quelle est la question que souhaitait lui poser Yanosa. Mais plutôt que de laisser son camarade lui répondre, Ashitaka, plutôt en retrait jusque là, fit un pas en avant, fixant le trentenaire dans les yeux.

« Nous sommes venus te demander l'autorisation de mettre en place ce duel et d'organiser une sécurité avec le soutien du Shishiza. En temps normal nous serions venus vers Aimi mais elle est absente et tu es la figure d'autorité la plus importante du village. La dernière chose que je souhaite, c'est que cette tentative d'obtenir des informations tourne au massacre. Que Yanosa mette sa propre vie en jeu est une chose, mais je suis d'avis que ce duel ne peut pas se mettre en place sans prudence pour les habitants et les éventuels spectateurs. »

Allant au plus simple, ne se formalisant pas pour le fait que le Miyamoto était en train de se restaurer, le représentant des shinobis volcaniques jeta un oeil à l'Oterashi, attendant de voir s'il avait des détails, des précisions à ajouter.

_________________
Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Empty
Mer 24 Nov 2021 - 22:15
Le guerrier de pierre n’avait porté aucune attention ou accordé une quelconque forme d’importance aux vaines protestations du garde à l’entrée du bureau, pas plus qu’il ne l’avait fait à l’égard de la remarque initiale du Taishô du Manazuru, visiblement en plein déjeuner. Par bien des aspects en effet, l’Oterashi estimait bien plus important de rapidement exposer et traiter le sujet qu’ils étaient venus porter à l’attention de Teruyo, plutôt que de permettre aux politesses et aux usages superflus de prendre trop de place. La quête de ces renseignements qu’ils convoitaient avait déjà rencontré trop d’obstacles et accumulé trop de retard, et c’était sans même prendre en compte l’enchaînement particulièrement serré des événements qui étaient sans doute déjà en branle à d’autres endroits de la cité. Le Tellurique, assurément, n’attendrait pas de pouvoir solliciter une entrevue avec le Miyamoto sur l’un des rares moments durant lesquels celui-ci n’ingérait pas de nourriture, et ce fut avec une mine impassible, dans l’expectative, que l’Oterashi observa la tête du Manazuru aspirer une nouille de plus.

Durant cet instant distendu, il eut tout le temps de ressasser les mesures qu’il avait prises pour faire face au possible refus du Taishô, guettant ses réactions sans pouvoir vraiment en capter la moindre. Lorsque finalement le Miyamoto répondit en feignant presque pour ainsi dire de ne pas avoir conscience du pouvoir décisionnel qui reposait entre ses mains, Yanosa dut longuement et profondément inspirer pour garder ses pulsions sous contrôle. Il voulait entendre les mots, songea-t-il. Il voulait l’entendre formuler sa requête explicitement, avant de faire un quelconque retour sur le sujet. Mais tandis que le Chûnin de la Roche tournait la langue trois fois avant de répondre, ce fut finalement de la bouche d’Ashitaka que parvint la demande d’autorisation, explicite et ne souffrant d’aucune ambiguïté.

Lentement, l’Oterashi accorda un regard à son coéquipier sur le côté, muet et tiquant malgré lui sur certains éléments de langage employés par le Borukan. Campant parfaitement le rôle d’agent du Shishiza, ce dernier ne faisait aucun secret de ses priorités, à savoir la sauvegarde des vies civiles et innocentes : que le guerrier sans visage vive ou non au terme de cette affaire, finalement, ne lui importait que modérément. Ce qui, dans les faits, ne provoquait plus le moindre émoi chez le Tellurique.

« ...C’est bien ça. Nous requérons l’aval d’un Taishô, pour mobiliser les ressources nécessaires au bon déroulement de l’opération. Même dans un cadre sécurisé, cet affrontement reste un pari : je pourrais perdre… Et, en cas de victoire, la probabilité existe que cet Écorché n’honore pas sa part. Il sait que si il ne le fait pas, il retournera croupir et pourrir éternellement dans nos geôles, mais si je l’ai mal jugé… cela reste une possibilité. »

L’Oterashi marqua une pause, pensif, s’autorisant un élan optimiste.

« Aucun tiers ne pourra intervenir pendant le duel, sous peine de rompre l’accord. Cependant, peut-être… qu’il serait possible que j’embarque avec moi des outils shinobis préparés à l’avance. Je pense notamment à des sceaux, ou à certaines substances... »

Yanosa méprisait cette pensée qui était pourtant la sienne, mais face à un tel adversaire, ne pas considérer les bénéfices potentiels d’une préparation pointue et méticuleuse aurait été pure folie. Il voulait ces informations. Il voulait la peau du nécromancien, et il était prêt à bien des sacrifices pour y parvenir.

_________________
Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Désavoué - Union Ombragée [Teruyo/Ashitaka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: