Soutenez le forum !
1234
Partagez

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 21:35
Le deux bunshin s’observèrent pendant un petit moment, laissés seuls dans les quartiers de leur créateur qui avait pris la tangente depuis déjà plusieurs minutes. En silence, miroirs l’un de l’autre, les deux clones de l’Oterashi demeurèrent dans les ombres un laps de temps raisonnable pour ne prendre aucun risque, puis dans une prolongation de leur mutisme, finirent par exécuter quelques mudras lents et mesurés pour focaliser leurs perceptions sur le chakra d’autrui. Concentrés, les deux Oterashi fouillèrent et fouillèrent encore, sondant l’énergie qui irradiait des habitants d’Iwa, comme l’aurait fait la lumière projetée par les myriades d’étoiles d’une nuit d’été. Chacun à la recherche d’une étoile particulière, ce fut finalement à moins de deux secondes d’intervalle l’un de l’autre que les bunshin rouvrirent les yeux, échangeant alors un regard presque circonspect.

« ...Les…
- … Haut Plateaux.
- Nord-nord-est.
- Une aubaine. Je m’en occupe. Toi…
- ...Je vais voir si elle est sur pieds. »

Nul besoin de développer davantage entre les deux clones, qui partageaient de facto les mêmes mécanismes de réflexion hérités de leur créateur. Les deux figures enrubannées hochèrent donc la tête à l’adresse l’un de l’autre, puis la première d’entre elle fila par la sortie nord du Dojo, adoptant par les toits une allure vive mais sobre sous le soleil de ce début d’après-midi. Resté un instant en arrière, le second bunshin se mit ensuite en mouvement en différé, presque dans la direction opposée, vers la chaîne de montagnes intérieure où se trouvait nécessairement toujours cette autre « invitée » d’un genre tout particulier. Le premier clone, toutefois, savait sa mission bien plus importante que celle de son confrère, et pour cause : des deux shinobis qu’il allait de ce pas retrouver dépendait une section absolument incontournable du plan imaginé par le guerrier tellurique. Sans eux, les questions d’échec et de réussite liées à son initiative revenaient à un pile ou face hasardeux, à un cinquante-cinquante déplorable. Avec eux… Une chance, une réelle chance, existait au bout de ce sentier tortueux.

La mine grave, le bunshin déboula à grande vitesse à l’orée du plateau où il avait repéré plus tôt l’énergie de l’une des deux personnes qu’il cherchait, acquérant aussitôt un visuel sur les deux silhouettes en plein entraînement sur l’étendue rocailleuse. Sans marquer de temps mort, la copie de Yanosa combla rapidement la distance pour se porter au devant des deux shinobis, l’urgence toujours prégnante dans son esprit.

« Kisuke, Komorebi. »

Il termina de se placer face aux deux Hyûga, s’assurant de pouvoir plonger son regard dans leurs iris blanchâtres.

« Tous les deux… vous savez, à quelles extrémités je suis prêt à me rendre pour qu’on gagne cette guerre, et il se trouve qu’Iwa garde dans ses geôles un individu qui peut nous y aider. Ce prisonnier, l’Ecorché… J’ai passé un marché, avec lui. Un accord qui implique… qu’il soit sorti des profondeurs de notre prison. »

Le bunshin marqua une pause, guettant les réactions de ses coéquipiers.

« ...Seul Teruyo Miyamoto, le Taishô du Manazuru, peut avaliser officiellement cette sortie à l’heure qu’il est. Mais… je n’attendrait pas de connaître son avis sur la question. Je ne mettrai pas cette piste, la seule que nous ayons pour traquer le nécromancien, entre ses seules mains. Et pour ça… pour anticiper son refus, j’ai besoin de votre appui. La question que je vous pose est donc très simple, et requiert une réponse très rapide… est-ce que je peux compter sur vous ? »



Spoiler:
 

@Hyûga Kisuke
@Hyūga Komorebi

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 21:57
Kisuke s'entrainait dans les hauts plateaux, au Nord Nord Est d'Iwa. Il était en kimono blanc et traçait des sceaux avec de l'encre avant de les utiliser sur sa cousine, Komorebi. Le terrain de combat était du coup parsemé de petits cratères et de fumées opaques de couleurs diverses. Kisuke avait appris le fuin de Teruyo-sensei, et perfectionnait son expertise avec sa cousine.

Il fut dérangé dans son entrainement par une silhouette bien familière, il se leva et courba léchine pour saluer celui qui était son mentor et qui l'avait aidé à redevenir un guerrier.

Yanosa-san. Ou plutôt... un clone ?

Il se releva et écouta attentivement le Guerrier Tellurique. Il parlait d'un prisonnier. L'Ecorché. Un trésor de guerre de la Godaime elle-même, s'il se rappelait bien des rapports du récent assaut sur Iwa. Yanosa avait passé un accord avec lui pour des informations. C'était un procédé que le scientifique appréciait, en général. Obtenir des informations par collaboration était nettement plus éthique que par la torture ou l'interrogation brutal. Il pouvait faire une exception pour l'utilisation de drogue dans ce contexte-là, éventuellement. Tout le détail reposait néanmoins sur cette collaboration et ses termes. Kisuke comprit implicitement que ce deal était à sens unique pour le moment et qu'il n'y avait rien eut comme dépôt de garantie de la part du prisonnier qui s'était rendu maitre de l'échange. Cela était un peu moins à son goût.

J'en déduis que ses informations ne sont pas encore en ta possession. L'objectif me plait. Est-ce que des vies innocentes sont mises en jeu ?

Suite à une récente affaire, Kisuke approchait sa relation avec Yanosa d'une manière plus précautionneuse. Le Hyûga avait participé malgré lui à un plan qui avait fait porté un risque qu'il jugeait trop grand à une jeune femme qui n'avait pas donné son approbation. Le Colosse avait donné ses explications, après coup. Mais le mal était fait - il y avait une légère tension entre leur deux visions différentes. L'objectif était clair. l'un comme m'autre désirait la mort de l'Enchapeauté et le bien du Yuukan. Leurs visions intrinsèquement proche au demeurant, il y avait toutefois chez l'Apothicaire une empathie et une envie d'empêcher des dégâts collatéraux.

Manifestement, ce n'était pas le cas chez le Clairvoyant. Aussi le Hyûga le toisait-il, avec précaution bien que l'envie d'aider et d'être utile était bel et bien présent, et là.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Mar 9 Nov 2021 - 12:31
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] K_r6enWn

Les haut plateaux septentrionaux d'Iwa furent le théâtre d'une cacophonie digne du ninjutsu. Sur leur sommet, dansaient explosions et Hyūga. Un spectacle étrange, qui témoignait de la volonté de l'Homme au Bob d'expérimenter sa connaissance des sceaux sur sa cousine, alors plus disposée à faire montre de sa pratique du Taijutsu, fusse-t-il du registre du Gōken comme du Jūken. L'occasion était trop belle pour ne pas être saisie par l'ombre de Toph : un entrainement cordial, avec une personne de confiance au sein du clan, loin du domaine familial.

Les échanges de coups allaient bon train, si on considérait que seule Komorebi s'évertuait réellement à riposter du bout de ses poings. Le traitement de fortune proposé par son apothicaire de parent commençait à porter ses fruits. Et si ses projections de chakra demeuraient timides, elles demeuraient le résultat d'un immense effort de la guerrière qui serrait les dents à chaque fois que son énergie abandonnait son corps, comme autant de multiples harpons qui transperçaient sa chair.

Au-delà de la douleur et de la fatigue, la pupille ancestrale des Hyūga était absolue, surtout sur les sommets qui surplombaient la cité marchande de la Roche. Aussi, lorsque Yanosa débarqua pour interpeller les deux Hyūga, Komorebi se tourna spontanément vers lui, comme si elle l'attendait. Elle n'en était pas moins surprise, bien qu'ayant appris à s'accoutumer aux arrivées à l'improviste de son mentor. La Déchue tacha de masquer la faiblesse qui émanait de son épuisement précédent, et prêta une oreille attentive au discours du Calciné.
L'Écorché…
En évoquant pour elle-même le surnom du prisonnier, Komorebi essaya de comprendre la situation. A vrai dire, la Genin ignorait pas mal l'histoire derrière ce prisonnier de guerre. En revanche, il était une certitude : elle faisait confiance envers son maître. Depuis leur pacte des ombres passés après une nuit de débâcle dans l'antre du combat illégal, Komorebi se remémorait avec peine de son engagement envers le momifié. Elle se souvint de son rôle. Du village caché de la roche. Son immobilisme symbolique. Cet immense rocher qui occultait la lumière du monde à laquelle elle avait pris goût. Cela devait cesser.

Si Kisuke prit l'initiative de la parole, Komorebi, fut plus mesurée dans sa réaction. Même si sa réponse s'avérait plus ou moins déjà formulée, elle prit le temps d'accepter la situation, de comprendre les enjeux qui amenaient Yanosa à déjouer les autorités d'Iwa, envers et contre tout. Tandis que son cousin fit preuve d'une retenue plus vigilante, Komorebi afficha un tout autre visage. Le calme habituel qui maquillait le visage de la pugiliste se mua en une expression glaciale digne d'un prédateur. L'éclat platiné de ses yeux n'avait plus rien de solaire. Dans l'ombre de ses traits bestiaux, son Byakugan revêtait un éclat lunaire, au milieu d'une nuit sauvage. Une soif de vengeance sourde, qui fut éveillée par la présence d'Oterashi Yanosa.
Sensei… je suis prête. Qu'avez-vous en tête ?
Sa voix était sévère, comme si, en dépit de son approbation, elle jugeait en chaque instant les décisions de son maître. Car après tout, même si elle faisait fi des dégâts collatéraux qui pouvaient émerger de leur action, Komorebi ne désirait pas être l'instrument aveugle d'un homme ivre de réussite. Elle-même souhaitait s'extirper de l'immobilisme ambiant qui l'avait figé dans l'ombre des siens depuis des années. Mais pour se faire, il lui fallait un plan, un objectif précis. Des résultats à la hauteur de son engagement, fusse-t-il clandestin.

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Mer 10 Nov 2021 - 15:08
« Non, en effet », avait répondu l’Oterashi sans une once d’hésitation.

La balance de ce marché, se remémora-t-il avec amertume, penchait clairement en faveur du Désavoué en l’état actuel des choses, mais Yanosa préférait entrevoir l’issue la plus profitable et surtout, se rappeler que tant l’Ecorché qu’Iwa disposaient d’une forte emprise l’un sur l’autre une fois l’équation réduite à ses termes les plus simples. Ce que lui pensait, toutefois, ne comptait pas outre mesure, posté ainsi face aux deux soldats Hyûga. Le guerrier tellurique savait que tant Komorebi que Kisuke étaient prêts à lui donner un accord de principe, mais quant à les convaincre du total bien fondé de ses intentions pour acquérir leur pleine et entière motivation, du chemin restait à faire. Un chemin qu’il allait devoir arpenter aussi rapidement que méthodiquement si il désirait rester dans les temps.

« ...Voilà le topo. L’Ecorché… est autant une bête qu’un homme. Il maîtrise le Jiongu à un niveau sans doute inégalé à travers le Yuukan. Son corps est fait de matière filaire noire et seule la destruction de son coeur… peut mettre un terme définitif à sa vie. Une vie qui est d’ailleurs au centre du marché que j’ai conclu avec lui : c’est seulement au prix de toutes les informations qu’il détient qu’il obtiendra la mort libératrice qu’il convoite. C’est un guerrier sauvage et qui a déjà une longue existence derrière lui mais pour l’heure, il pourrit, littéralement, au fond de nos geôles, incapacité, un puissant sceau d’entrave Fuuinjutsu endiguant son chakra. Sa vie est déjà entre nos mains, ce qui nous mène donc… à ce qu’il exige, en échange de ses renseignements. »

Le bunshin dévisagea un instant ses deux comparses, conscient qu’il devait aborder là le principal point de friction de toute cette entreprise.

« ...Un ultime duel. A mort, cela va sans dire, devant témoins… contre moi. Il veut mourir comme il a vécu, en combattant, et c’est uniquement quand j’aurai pu prendre son coeur entre mes doigts qu’il se mettra à table. Le risque est grand… pour moi, précisa Yanosa en fixant expressément l’alchimiste, mais le cours de la guerre en dépend. »

Marquant une pause, le guerrier tellurique fit quelques pas sur le côté sans se départir de ses compagnons et potentiels alliés dans cette affaire.

« ...Que Teruyo avalise ou non l’opération, l’Ecorché sortira. De cela je me suis assuré. Cette sortie ne pouvant initialement pas se faire de façon officielle… j’ai besoin de vous, pour m’aider à l’escorter hors d’Iwa. Il n’a aucun intérêt à tenter de s’échapper, tant que son chakra est entravé par ce Fuuin, mais vos pupilles et ta capacité à verrouiller ses tenketsu, dit-il à l’adresse de Kisuke, seront des assurances supplémentaires. Si le Taishô du Manazuru valide l’opération, nous pourrons laisser faire les experts pour délier l’Ecorché de son sceau. Si il ne le fait pas… j’aurais besoin que tu viennes à bout du Fuuin, Kisuke. »

L’Oterashi laissa le poids de ses explications peser sur les esprits de ses camarades avant d’évoquer des points en comparaison presque anecdotiques.

« J’oubliais : notre homme maîtrise le Raiton et le Suiton, et est capable de faire appel à de puissants requins blancs. Oh et… il voue une obsession malsaine au Byakugan des Hyûga, et rêverait de s’en approprier une paire. »

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Jeu 11 Nov 2021 - 12:38
Sa cousine professait son support à son sensei avec une voix aussi dure que sévère. Kisuke ne comprit pas tout de suite quels sentiments devaient se cacher derrière ce ton. Sa cousine était une énigme pour bien des choses, bien qu'il admirait grande sa volonté et sa hargne. Et qu'il plaignait son passé.

Yanosa-san proposa son plan. Un duel mano à mano avec un prisonnier pour obtenir des informations sur l'Homme enchapeauté. Rien ne laissait prévoir que ces informations étaient intéressantes, bien entendu. Ni qu'il ne les divulgerait quand bien même. Yanosa-san risquait sa vie dans cette entreprise pour un objectif noble, celui d'enfin avancer dans cette longue croisade contre le fou au couvre-chef. Pour éviter des pertes civils, il voulait l'éloigner de la ville le plus rapidement possible. Encore une fois, c'était un objectif noble et il limitait ainsi les risques sur la population civil.

Il coupait l'herbe sous le pied à Teruyo-sensei en faisant en sorte que ce plan se fasse de toute façon. D'un autre côté, Iwa semblait bien immobile dans ses activités du moment. Et l'immobilisme ne menait qu'à la stagnation, et à l'oxydation (réaction chimique qu'il connaissait bien). Plutôt que de pourrir sur place, c'était l'occasion d'avancer et de faire des progrès.

T'accompagner ne posera pas de souci, tant qu'on ne m'a pas explicitement donné d'ordre de ne pas le faire héhé. Par contre en ce qui concerne le sceau... Disons que... ma connaissance des fuins ne me permet pas encore de les annuler, Yanosa-san. Je n'ai commencé à potasser cet art que depuis quelques mois. Je suis désolé de te décevoir là-dessus, Yanosa-san.

Le Hyûga avait fait d'énormes progrès dans de nombreux domaines depuis quelques mois. Il avait certes étudié le fuinjutsu avec Teruyo et développé des fuins à différents usages. Néanmoins, son temps était limité, comme toutes choses. Il n'était pas devenu un expert des sceaux en si peu de temps. C'était un sujet qui demandait des années de pratiques et d'apprentissage. Sa formation n'était pas encore complète, car il s'était dispersé dans d'autres recherches pendant ce temps-là.

Sa revalidation. Ses pactes kuchyioses. L'alchimie.

Il y avait quand même un point dans ce plan qui embêtait Kisuke. C'était les risques encourut par le Colosse lui-même. Il était un combattant hors pair. Certes. Le Hyûga le savait de son propre corps. Et le prisonnier en face de lui était en mauvais état, oui. Mais il s'agissait d'un mercenaire qui avait nécessité l'intervention de la Godaime pour être arrêté. Toph-sama, l'apothéose de tout un clan et inégalée dans son histoire... Yanosa-san, à côté de cela, avait ses propres accomplissements mais était-il aussi fort qu'elle ? Kisuke n'était pas certain. Et dans cette incertitude naissait le doute. Et la peur. La peur de perdre un ami. La peur de voir mourir un autre jeune shinobi qui entrait à peine dans l'âge adulte. Un sentiment d'impuissance pour véritablement l'aider ou pour prendre sa place - car il ne se faisait pas d'illusion, il n'était que poussière dans le village de la Pierre. (Oui ? Non pas toi ! Ooh :'( )

Puis le feu se raviva dans ses yeux. Impuissant ? Plus maintenant. Il regardait ses mains, ces sceaux. L'Alchimie. Et il vit une lumière dans ce long tunnel. Un plan, dans le plan. Un plan pour sauvegarder cet enfant d'un funeste destin.

Je te propose... non, je t'impose mon aide dans ce duel. De quoi augmenter ta force, ta vitesse ou te permettre de sortir seul d'une technique d'emprisonnement - comme je t'ai montré lors de notre duel. Tu es fort, bien entendu. Mais je refuse que tu prennes ce risque de faire un duel à mort avec quelqu'un sans que tu ne partes avec ceci. Cela serait folie suicidaire.

Kisuke libéra de ses différents sceaux les différentes pralines au chocolat. Celle pour se libérer d'entrave était d'une couleur différente - c'était du chocolat blanc. Les deux autres était visuellement de couleur similaire, et Kisuke se mordit les lèvres de ne pas avoir donner d'aspect véritablement différent entre ses deux sérums de boost pour permettre au colosse de mieux savoir ce qui permettait quoi. Une précision qu'il apporterait dans la prochaine version de ces formules alchimiques. Peut-être saupoudrer l'un des deux de cacao ? Ou sculpter la praline d'une autre façon ?

Il avait utilisé ces trois techniques dans son dernier duel avec l'Oterashi. Pendant un moment, il avait été sous le joug cumulée d'une énergie gigantesque qui avait augmenté sa force et sa vitesse, comme une ouverture de porte, et il avait été temporairement capable de faire jeu à égal avec le guerrier Vulcanisé. Peut-être même, le dépasser ? Et si le guerrier Vulcanisé lui-même pouvait devenir le réceptacle de cette énergie, alors il ne subsistait rien dans ce monde qui ne serait contrer ses mortels coups de poings.
Spoiler:
 

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Ven 12 Nov 2021 - 11:07
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] K_r6enWn

Komorebi réalisait enfin la situation. Le cas de l'Écorché devint plus clair, bien qu'il assombrissait davantage la tension entre les grandes puissances shinobis et la faction de l'Homme au Chapeau. Du haut de son maigre grade de Genin, la Hyūga écoutait attentivement le discours de son mentor. Elle comprenait davantage les tenants et aboutissants de ce pacte scellé entre le guerrier filaire et son sensei. Un duel à mort. Quelle étrange perspective pour se mettre à table et livrer quelque secret au sujet du terroriste mondialement connu qu'était Sakaze Tōsen ?

La Déchue réprima une grimace de désapprobation. Tout flairait l'embrouille, quant à la proposition sordide de l'Écorché. Et elle ne tarda pas, entre deux répliques de son cousin et de son sensei, à faire part de son ressentiment.

Un combat à mort, hein ? La belle affaire. Qu'est-ce qui nous garantit qu'il nous claquera pas entre les pattes avant de passer à table ? Rien. Rien, sinon la parole d'un criminel qui pourrit en taule, pesta la Genin.

Komorebi passa sous silence le risque de dommages collatéraux. De victimes, pour faire simple. Lorsqu'elle avait quelques jours plus tôt pactisée avec le diable en consentant à agir en dehors de la légalité de la Roche pour le bien du pays, elle n'imaginait pas un instant être témoin d'un combat à mort avec un public entre son sensei et un psychopathe notoire qui croupissait en cellule dans sa propre crasse filamenteuse.

Elle s'attarda davantage sur le cas de son homologue au bob. Si la guerrière s'avérait plus coopérative au prime abord, alors que son cousin était sur la réserve, Kisuke fit montre de son engagement auprès de Yanosa. Le vétéran s'avérait même disposé à retirer le sceau qui entravait la pleine puissance l'Écorché, pour peu que sa maîtrise du Fūinjutsu le lui permette. Dans sa volonté de faire pencher la balance envers Yanosa avant même que le duel ne commence, Kisuke se démarquait davantage de ses homologues Hyūga. Des fanatiques de l'honneur, de la fierté, du combat bien exécuté, net et sans bavures. Des samourai sans sabres, en somme. Mais Kisuke n'était pas de ceux-là. La Genin demeurait silencieusement admirative de son cousin, qui prenait des risques considérables en s'associant avec le Calciné.

Ce qui n'empêcha pas l'ombre de Toph de demeurer sceptique quant au plan imposé par l'Écorché. Ce n'était pas les risques qui effrayaient tant que ça la Hyūga. Ni l'appétence morbide du criminel pour son propre clan et ses pupilles sacrées. Mais bien le manque de résultat qui pouvait émerger de ce duel, dès lors que l'Écorché risquait d'échapper au contrôle de la Roche, ou de simplement trépasser sans accomplir sa promesse.

Je sais qu'on a plus le temps Yanosa-sensei de s'appesantir sur les risques, si on veut réussir. Désobéir à la hiérarchie en libérant un criminel, pour peu qu'on obtienne des informations précieuses sur l'Homme au Chapeau, ça vaut largement toutes les réprimandes du monde. Mais… qu'est-ce qu'… hé puis merde, soupira Komorebi. Si tu m'assures que l'auditoire de votre petite boucherie avec ce fou ne sera pas trop en danger, alors je vous suis. Mais si jamais tu sens que la situation t'échappe, fais appel à nous. Ce serait trop con que tu meures sans rien accomplir. Et puis, ça pourrait être une bonne expérience pour moi, tu ne crois pas ?

Ce trait de cynisme adoucissait certes les préoccupations de la guerrière, encore indécisive en réalité quant à sa volonté de réellement franchir le pas. Mais plus qu'un moyen d'apaiser les tensions, il témoignait de son manque de possibilité pour soutenir Yanosa, au même titre que son cousin apothicaire.

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Ven 12 Nov 2021 - 21:20
« ...Je vois. Tu auras l’occasion de t’y essayer malgré tout : c’est parfois au coeur de l’adversité que naît le progrès. Néanmoins...si le scénario le moins favorable venait à se présenter, je connais une kunoichi qui serait capable de nous prêter mains forte sur ce point. »

Apprendre de la bouche de Kisuke sa potentielle incapacité à détruire le sceau qui empêcherait dès lors l’Ecorché de combattre comme il l’entendait laissait entrevoir un possible contretemps dans les plans de l’Oterashi. Il pouvait difficilement en vouloir à l’alchimiste, mais devait en revanche envisager rapidement les alternatives pour éviter que tout cela ne termine dans une impasse. Yanosa n’avait pas prévu de mettre Harumi dans la confidence de cette pseudo-cabale, mais peut-être y serait-il contraint si aucun des astres n’avaient la décence de s’aligner. Le guerrier sans visage, bien malgré lui, endépit de tous ses efforts, devait accepter le fait que là, quelque part au coeur des nœuds de la causalité, subsistait un avenir où il échouait. Et ce, avant même de se lancer pour de bon dans ce duel quasi-insensé, qui pourrait s’avérer plus dangereux et mortel pour lui que ne l’avait été son altercation avec Tôsen lui-même.

« Nous claquer entre les pattes… ? Répéta-t-il, presque songeur. Cet Écorché peut décider de ne pas honorer sa part, c’est vrai. Dans ce cas cependant, il serait entravé à nouveau et laissé à croupir dans notre souterrain le plus profond. C’est là la chose qu’il redoute le plus, précisément du fait de son apparente… immortalité. Pourrir, indéfiniment, dans l’obscure éternité de sa cellule. Rien n’est assuré… mais c’est un guerrier, et derrière ses bravades se cache une forme d’honneur. C’est ce que je crois. »

Mais il pouvait évidemment se tromper, tout Clairvoyant qu’il était. Il en était conscient et à présent, ses potentiels alliés aussi. Ce qu’il se refusait à dire cependant, c’est que l’obsession du Désavoué pour le Byakugan pouvait être un outil supplémentaire à sa disposition. L’Oterashi avait déjà rebouté la requête du prisonnier sur le sujet, mais si l’avidité de celui-ci pour ces fameuses pupilles pouvait agir comme une diversion, le Chûnin ne s’en priverait pas. Silencieux, il écouta l’intervention du quadragénaire après que celui-ci ait fait jaillir trois chocolats assez familiers de leur sceau respectif. En apparence impassible, Yanosa sentit une bouffée électrique lui envahir les tripes, son regard glissant lentement sur les substances de Kisuke. Il ne répondit rien, laissant le champ libre à Komorebi pour manifester ce mélange caractéristique d’anxiété et de volonté à agir propre aux situations à haut risque.

* ...Mes camarades… *

La pensée le traversa comme une javeline lancée à pleine vitesse, réalisant tout à coup quel lien les unissait à présent, se remémorant des sentiments et visages oubliés. Non, pas oubliés songea-t-il : enfouis.

« ...Il n’y a pas de garantie absolue, répondit-il à Komorebi. Ce combat… je peux le perdre et si je l’emporte, ce sera certainement au prix de toutes mes forces, de toute mon énergie. Si la situation m’échappe, sans doute… que je le réaliserait trop tard. Cependant, si je fais appel à vous... »

Sa main lentement dériva en direction des dragées tendues par Kisuke, ses doigts se refermant alors sur elles pour marquer leur appropriation ferme.

« ...c’est bien car j’ai besoin de votre aide. Pendant trop longtemps, j’ai essayé d’absolument tout faire par moi-même. Aujourd’hui… c’est terminé. »

Habités par une énergie nouvelle, les yeux rougeoyants de l’Oterashi dardèrent tour à tour vers les deux soldats Hyûga, témoins de sa détermination.

« Si le duel est interrompu par un tiers, alors son issue n’aura plus d’importance : nous perdrons l’accès à ces renseignements. Je serai responsable de ma propre vie : vous… devrez vous assurer que cet homme ne quitte pas Tsuchi vivant. Si nous devons agir sans appui officiel, ce sera votre responsabilité. La vôtre. Cela étant dit… fit-il en se retournant vers l’horizon de la cité.

… J’ai bien l’intention de lui montrer quelle puissance recèlent ces montagne. Le temps presse… vous êtes prêts ? »

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Giphy

Theme


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Sam 13 Nov 2021 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Sam 13 Nov 2021 - 0:08
Komorebi était peut-être parmis les trois individus la seule et unique voix de la sagesse. Elle argumentait avec expérience et empathie, tout en montrant son lien d'affection évident pour son sensei. Un lien que Kisuke ne partageait pas nécessairement avec son propre sensei - il le respectait et admirait ses compétences. Mais un véritable lien d'affection ? Non. Il y avait une certaine alchimie qui se dégageait entre eux. C'était beau à voir.

Tu as raison Komorebi, bien évidemment. La vie de Yanosa-san est plus importante qu'une incertitude de gagner des informations.

Yanosa avait un plan de secours pour se défaire du fuin, mais il avait l'air moins assuré. Leur assurance à chacun, et leur soutien, semblait lui faire perdre momentanément la voix. Réflechissait-il à quelques choses en particulier ? A un autre plan alternatif ? Il annonça en tout cas son intention et les risques de ce duel. Clairement, Yanosa partait avec l'idée en tête de risquer sa vie. Kisuke se tut. Etait-ce donc encore plus risqué que ce qu'il pensait ? Et il avait besoin de Komorebi et de Kisuke en tant qu'allié. S'il devait perdre...

L'Ecorché ne devait pas survivre.

Un moment de silence, puis une promesse, d'une voix sévère et sombre.

Je t'en fais le serment, Yanosa-san. Si tu venais à nous quitter, je ferais de tes funérailles un bucher à ciel ouvert. La terre et le ciel deviendront noires de suif, et ton cerceuil sera de terre vitrifiée.

Pour cela, Kisuke se devait de faire ses propres préparations, bien entendu. Une armée de Kuchyioses pour tenir tête à un être affaibli et malade et couvrir la terre de flammes. Oui, c'était une vision désastreuse et apocalyptique. Certainement que la hiérarchie leur tomberait aussi dessus. C'était un cas a prévoir, bien que terriblement difficile à épauler. Et Kisuke était prêt à cela, pour son mentor qui avait aidé à le revalider, qui lui avait tellement appris. Puis il posa une question, timidement, qui valait encore la peine de se poser.

Pas de nouvelles de la voie officielle ?

C'était bien beau de se mettre en marche, mais si Teruyo-sensei acceptait, c'était inutile quelque part. Le Hyûga

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Empty
Sam 13 Nov 2021 - 14:24


Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] K_r6enWn

Aux risques soulevés par Komorebi, Yanosa ne fit que confirmer l'incertitude que revêtait le plan imposé par l'Écorché. Néanmoins, les conditions précaires du détenu de la Roche faisait pencher la balance vers l'hypothèse optimiste d'un duel équitable respecté par le Désavoué. Ce qu'il ignorerait probablement, c'est que Yanosa consentit à accepter le coup de pouce pharmaceutique de Kisuke. Une décision qui tranchait radicalement avec cette image de loup solitaire et rebelle qu'entretenait le Chūnin. La Déchue s'en réjouissait, bien qu'elle n'afficha en aucun cas son soutien envers cet accord.

Le doute n'était pas écarté, mais identifié. Ceci fait, il ne restait plus qu'à choisir. Prendre une décision, choisir un camp. Celui de l'action clandestine, ou de l'immobilisme en vigueur. Une fois encore, Komorebi était mal à l'aise avec les prises de décision. Elle laissa alors Kisuke prendre l'initiative avant de décider pour elle-même.

L'homme au bob avait manifesté clairement son soutien dans l'entreprise périlleuse du Clairvoyant. Jusque dans la mort, Kisuke soutiendrait son allié. Qu'en serait-il de Komorebi ? Elle repensa au personnage. L'Écorché. Un dangereux criminel, aux portes de la mort, que son corps filamenteux se refusait à franchir. Un fléau pour le Pays de la Terre, au vu de ses actes passés, mais qui pourrait tout aussi bien être un bénéficiaire indirect du salut de la Roche. Ses iris lactescents cherchèrent le réconfort dans la silhouette du guerrier enrubanné, puis du shinobi apothicaire. Komorebi serra le poing ; elle se savait encore impuissante, seule. Mais tout comme son mentor l'avait admis, à plusieurs, alors ils pouvaient faire la différence. Elle resongea à la rencontre de nuit avec son sensei.

Un seul grain de sable ne parviendrait pas à enrailler l'engrenage de la destruction sur ce monde. Mais plusieurs, une poignée, pouvait faire la différence. Elle connaissait l'étendue des dégâts capable d'accomplir un Démon sur son village. De la dangerosité d'un homme comme Tōsen, ou de ses sbires. Alors, pour se dépasser elle-même, elle accepta enfin de devenir un de ces grains de sable.

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] 67Msb6k

… J'accepte, sensei. Mes yeux sont les vôtres. Et mes éclairs aussi, si jamais ils devaient servir.

Son regard s'illumina de l'éclat du Byakugan, tandis que spontanément des éclairs dansèrent le long de sa paume jusqu'à son épaule, comme pour appuyer son propos. Komorebi ne pactisait pas à la légère cette fois. Tous les souvenirs qui confirmèrent précédemment sa décision se bousculèrent dans sa tête, avec une vision chaotique du duel à venir au centre. Un bref frisson parcourut l'échine de la dame aux éclairs. En cet instant, elle aurait aimé réprimer cette crainte, ignorer l'incertitude et foncer. Depuis sa rencontre avec Yanosa, elle avait appris à aimer le danger, à apprécier la violence. Mais l'entreprise du Calciné venait côtoyer les frontières de l'acceptable de la Déchue. Alors, pour son village, pour les siens, mais surtout pour elle-même, Komorebi était prête à repousser ces limites aussi loin que possible.

_________________
Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi] Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757

Désavoué - Former les Rangs [Kisuke/Komorebi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: