Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Indomptable

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 17 Nov 2021 - 21:40


Détails
@Yosuzume
Indomptable

L'homme derrière toute cette hostilité organisée contre le clan Yasei a été trouvé : Hayakawa Renji. Planqué sur l'île principale, les informations trouvées indiquent qu'il mène son combat depuis un coin reculé à l'Est. A vous de mettre fin à ses plans avant qu'il y ait un drame au quartier Yasei. Il vous faudra d'abord mener une enquête afin de le localiser. Ensuite, sans information précise sur son identité et sa situation, vous devrez mettre en place un plan avant de l'appréhender. Il n'est peut-être pas seul et il serait bon de savoir s'il a ordonné d'autres infractions. Une fois que vous serez prêtes, vous êtes autorisées à l'arrêter et à le ramener à Kiri afin qu'il soit interrogé par la Kenpei et emprisonné.
Enquêter afin de localiser Hayakawa Renji
Se renseigner sur sa situation afin de mettre en place une intervention sans mauvaise surprise
Arrêter Hayakawa Renji et le ramener vivant à Kiri
Optionnel : tenter de découvrir s'il a planifié d'autres actes de vandalisme contre les Yasei




Indomptable


Un nouveau jour se levait sur le village de la brume et lentement l’astre solaire repoussait le manteau blanchâtre qui recouvrait, à quelques centimètres du sol, l’horizon au coucher et au lever de ce dernier et qui, visiblement, avait servit d’inspiration pour le nom du village. Comme bien des matins depuis le dernier mois, une silhouette juchée sur la toiture d’une tourelle observait ce spectacle qui annonçait le réveil du village et, alors que la brume se retirait finalement vers un repos bien mérité, la silhouette se laissa tomber avec aisance dans les rues encore déserte des quartiers shinobis avant de se diriger vers l’entrée du village.


La soirée précédente, la jeune femme avait finalement reçu l’assignation qu’elle attendait depuis la fin de son dernier assignement, s’occuper de l’homme qui, sans être responsable de l’ensemble des cas d’incivilité que les membres du clan Yasei subissaient, en était responsable d’une grande part selon les informations que la genin et sa compagne, Yosuzume, avaient récoltées. C’est donc avec une certaine fébrilité que Namue navigua parmi les ruelles étroites et les rues désertes du village de la brume avant de, finalement, arriver à destination.


La kunoïchi regarda rapidement la position du soleil et estima qu’elle devait avoir, encore une fois, une bonne heure d’avance. Elle prit donc la direction de l’un des nombreux arbres tortueux qui encadrait le discret chemin menant à l’entrée du village militaire et, une fois arrivé au pied de ce dernier, la jeune femme se issa agilement dans les branches de celui-ci avant de s’arrêter sur l’une d’entre elle particulièrement imposante et de finalement s’installer sur celle-ci, les jambes pendantes de chaque côté et le dos bien callé contre l’écorce rude du tronc.


Alors que le temps passait, la jeune femme se mit à observer l’activité qui reprenait doucement aux alentours des portes de la brume. Pendant un moment, les yeux de la kunoïchi s’arrêtèrent sur un homme d’âge vénérable qui poussait de ses maigres bras un chariot contenant une quantité imposante de volumineux fruits sphérique verdâtre que Namue, en tant qu’experte fruitière, identifia comme étant des melons. Puis, alors que le vieillard disparaissait dans les rues du village, le regard de la jeune femme s’arrêta sur une forme qu’elle aurait reconnue entre mille, la silhouette de sa partenaire de mission, Yosuzume.


Après qu’elle se fut laissé tomber agilement sur le sol spongieux qui entourait son précédent perchoir, la jeune femme se dirigea rapidement vers sa collègue, un sourire qu’elle était incapable de camoufler fendant son visage de part en part. Puis, alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres, la jeune femme leva la main avant de l’agiter lentement dans un signe de salutation envers sa consœur.


Namue - Bon matin Yosuzume-Chan, je suis prête quand tu es prête!

Puis alors que la distance entre les deux jeunes femmes ne dépassait plus une règle métrique, la jeune femme se pencha un peu vers sa collègue avant de laisser tomber un simple murmure qui résumait parfaitement les sentiments que la genin éprouvait.


Namue - Je ne sais pas pour toi, mais j’ai bien hâte de lui régler son compte…



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

La jeune femme se présente d'avance au lieu de rendez-vous fixé pour le départ de la mission, l'entré du village. Elle s'installe sur une branche et attend l'arrivé de sa collègue puis, une fois qu'elle aperçoit celle-ci, la jeune femme descend prestement de son perchoir pour accueillir cette dernière.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Sam 20 Nov 2021 - 12:28
Indomptable


Remise de ses blessures, Yosuzume avait pu se reposer afin de regagner des forces depuis sa dernière mission. Le Kenpei avait tenté d’interroger Hashimoto afin d’obtenir un peu plus d’informations sur Hayakawa Renji et sa localisation. Cependant, l’intermédiaire ne voulait pas rien dire à qui ce soit. Il avait certes un problème avec le commanditaire, mais il aurait préféré régler ce souci en privé avec des mercenaires qu’avec les ninjas de la Brume. Ainsi, il allait falloir traquer et capturer Renji eux-mêmes, sans l’aide d'Hashi. La veille au soir, Yosu a reçu un ordre de mission de la part de ses supérieurs et cela avait un lien avec sa dernière mission. La Kenpei est occupée ses derniers temps avec d’autres affaires et puis, quoi de mieux que d’envoyer ceux qui sont déjà liés à cette affaire. Il y a donc des chances qu’elle fasse équipe avec Namue, mais cette fois-ci, le danger sera un peu plus élevé que la dernière fois. Du coup, la Kuro Washi allait devoir se montrer plus prudente, observatrice et sur ses gardes. Étant une Chûnin, elle allait avoir la responsabilité de la Kayuri, ce qui en la dérange pas et en plus de cela, marquer si elle a l’étoffe d’une chef d’équipe. Ça allait être une journée bien chargée psychologiquement et elle allait devoir faire ses preuves. Avant toute chose, elle devra protéger Namue des multiples dangers qu’elles pourront rencontrer et également, la tester sans la surprotéger.

Le lendemain, tôt dans la matinée, la brume recouvrait le village tel un manteau. Le village portait bien son nom et elle s’était éveillée tôt pour l’une de ses raisons avant sa mission. Cependant, elle allait surtout profiter de cela pour marcher dans Kiri sans qu’il y ait trop de monde dans les rues. La brune ne sait pas où vit Namue, mais soit, elle n’avait pas besoin d’aller dans la demeure de sa coéquipière pour la mission. Comme d’habitude, elle ira l’attendre aux portes du village dès qu’elle aura fini ce qu’elle avait à faire. Comme avant chaque mission à l’extérieur de la cité, la Yasei avait pour tradition d’aller au cimetière du village afin de se recueillir sur la tombe de sa mère. Une façon de se préparer au pire et que si malheur, il devait lui arriver, sa mère sera là pour l’attendre. Évidemment, Yosu préfère vivre le plus longtemps possible et profiter de la vie, tout en découvrant de nouvelle chose. Elle a prévu bien des choses et ce n’était pas maintenant qu’elle devait tout perdre. Devenir plus fort, c’est l’une des raisons qui lui permettront de survivre plus longtemps en ce monde. Le brouillard commence à se dissiper un peu plus, au fur et à mesure des minutes et des heures. Dans le cimetière, il n’y avait personne, c’est le calme plat. Généralement, on ne fait jamais de bruit inutile ni rien qui puisse être un déshonneur durant un enterrement ou lorsqu’on se recueille auprès des défunts. La jeune kunoichi avait déposé un bouquet de fleurs, des myosotis blancs dans un pot à fleur à côté de la pierre tombale de sa mère. Yosuzume y reste pendant quelques minutes entre prières et discussions à sens unique où elle raconte des anecdotes sur sa vie.

Maintenant qu’elle avait fini avec tout ce qui lui était privé et personnel, la Yasei pouvait à présent, se rendre aux portes du village. En espérant ne pas arriver en retard et que Namue s’y trouve également. Inutile de voler, elle ne voulait pas gaspiller du chakra surtout qu’il y a des chances qui y ont des combats. La Chûnin allait en profiter pour se préparer psychologiquement et réfléchir à comment le retrouver. En effet, la localisation précise d'Hayakawa Renji est encore inconnue, tout ce qu’elle sait, c’est que ce dernier se trouve sur l'île principale et à l’Est, dans un coin reculé. De plus, s’il a eu les moyens de payer Hashimoto et l’un de ses gars, il doit avoir assez pour obtenir des informations et se payer des gardes du corps. Il ne va pas falloir foncer dans le tas et réfléchir à un plan d’action. Les techniques de détection seront utiles ainsi que de capturer des individus suspects pour obtenir des informations sur leur cible. N’empêche, elle est surprise de ne pas avoir eu, une troisième personne à leurs côtés pour accomplir la mission. Ils n’ont peut-être pas pensé qu’un troisième ninja de la brume allait être nécessaire. Là-dessus, Yosu espérait qu’il n’avait pas tort et qu’ils sachent ce qu’ils font exactement. La porte n’est plus trop loin à présent, après quelques minutes à marcher dans le village tandis que le manteau gris commence à se retirer du village afin de rendre la vision de tous, plus clair. D’ailleurs, la Miko no Tengu voit, au loin, la belle Kayuri descendre d’un arbre et de venir dans sa direction. En la regardant bien, la Genin semble en forme. « Bon matin à toi, Namue-chan. Et je le suis donc on va pouvoir commencer la mission. » Dit-elle avec un léger sourire.

La distance entre les deux jeunes femmes se résume à être très proche à présent, juste assez pour que Namue vienne murmurer dans l’oreille de la Chunin. En tout cas, la Genin est motivée pour régler le compte de Renji et cela faisait plaisir à entendre. Les yeux dorés de Yosu plongent dans les yeux sombres de sa partenaire. « Ça me fait plaisir d’entendre cela, ça montre bien ta motivation et ta détermination, mais n’en fais pas trop. On est que deux et je ne veux pas qui t’arrive quoi ce soit. Je tiens à toi. » Dit-elle avant de lui faire signe de la suivre jusqu’à la sortie du village. « On va parler de la suite à l’extérieur et loin des oreilles trop curieuses. » Finit-elle là-dessus. Ainsi, Yosuzume suivit de sa camarade s’enfonce dans la forêt, allant jusqu’à l’Est de l’île. Espérant que personne ne les suit, elles étaient seules à présent. La Chûnin repère un coin plutôt calme et où elles vont pouvoir s’asseoir pour parler. Il y a un arbre assez imposant de par sa taille et sa largeur. Les racines se faisaient voir en dehors du sol, pouvant servir de banc pour s’asseoir et reposer leur jambe. La Kuro Washi s’assoit sur l’une des racines et observe sa camarade avec attention et tendresse. « Je préfère qu’on s’arrête ici afin qu’on discute de la stratégie qu’on va suivre pour réussir cette mission. Malheureusement, Hashimoto n’a pas donné plus d’informations qu’on a pu avoir sur ce Hayakawa Renji. Notre but, comme tu l’as compris, c’est de le repérer et obtenir des informations avant d’aller le capturer. On ne sait pas s’il a des alliés ou non, même si Hashimoto nous a tout de même révélé que ça pouvait être possible. Je ne veux pas de prises d'initiatives trop dangereuses ou d’action en solitaire. On sera loin du village et on n’aura pas de renfort. Je ne veux pas que tu te fasses grièvement blesser ou pire, tuer…je ne m’en remettrai pas. Du coup, on ne se quittera pas sur de longues distances. On pourra se séparer, mais sans se quitter des yeux et pas trop loin. Est-ce compris ? » Demande-t-elle à sa Genin.

Laissant quelques instants à Namue de répondre à Yosuzume, la Yasei va reprendre la parole et revenir après, sur les dires de sa partenaire. « Pour en revenir à la mission, le but est de trouver des civils et de les interroger, sans être suspect ni être agressive. Pour cela, tu vas devoir retirer ton bandeau ninja comme moi et on va se faire passer pour des mercenaires. Des techniques de sensorialité ne seront pas utiles sans indice. Quelqu’un avec autant d’argent ne passe pas inaperçu, j’en suis sûre. Et aussi, dès qu’on aura l’information, j’utiliserai ma forme Yasei pour voler dans les airs afin de faire un repérage des lieux, la même forme que dans la taverne. As-tu des questions ? Et pourquoi pas, un autre plan ou quelque chose à rajouter sur le mien ? N’hésite pas à me le dire, je ne vais pas te mordre, Namue-chan. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Lun 22 Nov 2021 - 14:13



Indomptable


La Yasei rendit rapidement le sourire à la jeune femme avant de lui signifier le plaisir que les mots et l’attitude motivé de celle-ci lui apportait. La chûnin cru toutefois bon de rappeler à la jeune genin de ne pas trop en faire, notant par le fait même qu’elle tenait à elle. Étrangement, Namue ne s’était pas attendue à une telle déclaration et c’est donc en silence qu’elle suivit sa supérieure en direction de la sortie du village, repensant à la dernière phrase que sa compagne venait de lui dire à l’instant, cherchant probablement un peu trop loin le sens de celle-ci et, plus elle y pensait, plus elle réalisait que le sentiment était réciproque. Malgré le fait qu’elle ne connaissait pas Yosuzume depuis très longtemps, celle-ci occupait désormais une certaine importance pour Namue.


Puis, après un petit moment de marche, la chûnin semble trouver ce qu’elle cherchait et, rapidement, s’assoit sur une imposante racine qui sortait du sol avant de poser un regard tendre et attentionné sur Namue.


Yosuzume - Je préfère qu’on s’arrête ici afin qu’on discute de la stratégie qu’on va suivre pour réussir cette mission. Malheureusement, Hashimoto n’a pas donné plus d’informations qu’on a pu avoir sur ce Hayakawa Renji. Notre but, comme tu l’as compris, c’est de le repérer et obtenir des informations avant d’aller le capturer. On ne sait pas s’il a des alliés ou non, même si Hashimoto nous a tout de même révélé que ça pouvait être possible. Je ne veux pas de prises d'initiatives trop dangereuses ou d’action en solitaire. On sera loin du village et on n’aura pas de renfort. Je ne veux pas que tu te fasses grièvement blesser ou pire, tuer…je ne m’en remettrai pas. Du coup, on ne se quittera pas sur de longues distances. On pourra se séparer, mais sans se quitter des yeux et pas trop loin. Est-ce compris ?

D’un hochement de tête la jeune femme signifia son accord avec le plan de sa collègue, mais, malgré elle, une pensé vint assombrir quelques peu son humeur, dernièrement c’était devenu presque chaque nuit qu’elle avait un épisode de somnambulisme et si cela lui arrivait en pleine mission? Elle devrait probablement mettre au courant sa compagne, toutefois, alors qu’elle allait répondre, la Yasei reprit finalement la parole.


Yosuzume - Pour en revenir à la mission, le but est de trouver des civils et de les interroger, sans être suspect ni être agressive. Pour cela, tu vas devoir retirer ton bandeau ninja comme moi et on va se faire passer pour des mercenaires. Des techniques de sensorialité ne seront pas utiles sans indice. Quelqu’un avec autant d’argent ne passe pas inaperçu, j’en suis sûre. Et aussi, dès qu’on aura l’information, j’utiliserai ma forme Yasei pour voler dans les airs afin de faire un repérage des lieux, la même forme que dans la taverne. As-tu des questions ? Et pourquoi pas, un autre plan ou quelque chose à rajouter sur le mien ? N’hésite pas à me le dire, je ne vais pas te mordre, Namue-chan.

Ne prenant pas vraiment la peine de réfléchir, la jeune femme retira le petit sigle de métal qu’elle avait vaillamment enrouler autour de son épaule avant de glisser celui-ci dans l’une des nombreuses poches de son accoutrement. Elle déposa ensuite le lourd sac à dos qu’elle avait décidé d’emporter avec elle sur le sol avant de commencer à fouiller à l’intérieur et, finalement, en sortir le haori représentatif du dojo itinérant qui l’avait élevé, un simple haori blanc dont le dos était orné du sigle du pays de la brume qu’elle s’empressa de glisser sur ses épaules dénudées avant de refermer prestement son sac et de renfiler ce dernier sur ses épaules.


Namue - Il s’agit d’un signe distinctif du dojo au sein duquel j’ai été élevée. Les membres de ce dernier ont, habituellement, une réputation favorable un peu partout sur l’archipel, ça ne coûte rien de le porter… Aussi… On va probablement être partit plusieurs jours donc je crois que tu devrais être au courant…

Étirant la fin de sa phrase, la jeune femme porta son regard vers le sol peu fréquenter de cette section de l’île principale alors qu’une gêne soudaine l’envahissait. Pourtant, Namue désirait réellement se confier à sa compagne et, après quelques dizaines de seconde d’un silence respectueux, celle-ci releva finalement la tête avant de regarder le visage bienveillant de sa compagne.


Namue - Depuis quelques temps déjà, j’ai des épisodes de somnambulisme où je me réveil vraiment loin de l’endroit où je me suis endormi… J’ai tout essayé, j’ai verrouillé ma porte à double-tour, j’ai bloqué ma fenêtre pour qu’elle ne s’ouvre que de quelques centimètres, mais rien n’y fait… Dans les derniers jours c’est presqu’à chaque nuit que je me réveille dehors… Et à chaque fois, ma porte est verrouillée et ma fenêtre est encore tout simplement entrouverte… Alors si on doit dormir quelques pars, ce serait possible que l’on dorme dans la même pièce pour que tu puisses au moins réagir si jamais je fais un épisode et éviter que je me retrouve seule perdue au milieu d’un endroit que je ne connais pas…

Puis, laissant le temps à sa compatriote de répondre, la jeune femme sortit deux barres sèches de son paquetage et en tandis une à Yosuzume, accompagnée de son plus beau regard.


Namue - Pour ce qui est du plan, je n’ai rien à redire, il me semble parfait.

Et sur ses mots, la genin prit une énorme bouchée de sa barre sèche.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Namue suit Yosuzume. Elle écoute ensuite cette dernière avant de donner son approbation au plan de celle-ci et de lui avoué qu'elle a des épisodes fréquents de somnambulisme. Puis elle sort un duo de barre sèche de son sac et en tend une à Yosuzume avant de croquer joyeusement dans la sienne.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 24 Nov 2021 - 11:05
Indomptable


Trouver un endroit où parler de la mission et du plan à adopter jusqu’à la fin, lorsqu’elles auront capturé Hayakawa Renji afin de l’emmener à Kiri pour qu’il soit jugé pour ses actes. Yosuzume devait faire ça bien, car la mission risque d’être compliqué. En effet, elles seront loin de Kiri et il sera donc impossible de faire appel à des renforts. De plus, il est difficile de savoir si ce Renji a des gardes du corps et si oui, combien ils sont. Est-ce de simples mercenaires ? Ou des Nukenin ? Difficile de le savoir sans obtenir des informations sur tout cela. Pour cela, la Yasei explique son plan à Namue et le fait qu’il ne fallait pas prendre des initiatives en solo sans en discuter au préalable ni trop s’éloigner l’une de l’autre. Le but était de passer incognito, comme de simples mercenaires à la recherche de boulot, tout en interroger les civils qu’elles croiseront afin de localiser leur cible. Cette mission va durant un petit moment, elle le sait très bien. De plus, c’est la première mission en tant que chef d’équipe en dehors du village. Ainsi, elle veut faire les choses bien et également qui n’arrivent rien à Kayuri. La brune aurait du mal à se le pardonner si quelque chose devait arriver à sa camarade. Elle ne la connaît que depuis peu, mais elle aimerait partager encore des missions et bien plus, si possible. Cela dit, il faut se concentrer sur la mission et au bien-être de sa partenaire. Pour le moment, Namue ne semble pas du tout contre le plan de la Chûnin et elle acquiesce tout sans la contredire. La Kuro Washi est bien contente d’avoir trouvé un plan qui lui plaît.

Maintenant, il fallait trouver un moyen de se renseigner sur l’emplacement de la planque de Renji. Avant cela, il fallait se préparer pour la suite. Du coup, Yosuzume cache son bandeau ninja dans sa sacoche, se trouvant à sa ceinture. En faisant cela, elle voit que Namue cherche quelque chose dans son sac, mais elle ne dit rien. Sa partenaire sort un haori blanc avec un symbole de la Brume. C’était étrange, elle ne pensait pas que la Kayuri allait sortir une telle chose. Cela dit, elle devait avoir quelque chose derrière la tête pour l’enfiler. Du coup, la Chûnin attend ses explications sur l’importance de mettre cet habit lors de leur mission. Ce n’est pas dérangeant pour la Miko no Tengu, mais, il était bon d’en savoir un peu plus. D’après elle, c’est un signe distinctif qui appartenait au dojo où elle a été élevée et que les membres sont plutôt favorables au sein de l’archipel. En espérant que cela allait être utile pour trouver leur cible VIP. De plus, Namue semble vouloir rajouter quelque chose, au fait qu’elles vont voyager pendant quelques jours ensemble. « Bien, si ce symbole peut être utile, je t’y autorise. Et que veux-tu me dire ? » Demande-t-elle à sa camarade. Apparemment, cela avait l’air de la gêner et la Kuro Washi la regarde tendrement, afin de l’aider à se confier sans souci. Apparemment, Namue vit une période de somnambulisme qui la fait quitter sa chambre et qu’elle se réveille quelque part, bien éloigner de sa demeure. Ainsi, elle craignait que cela arrive en mission et qu’elle se retrouve dans un endroit qu’elle ne connaît pas et loin de la Chûnin.

« Merci de m’en avoir parlé, c’est vraiment important ce que tu viens de me dire et…tu peux te confier à moi, si tu le désires. Au moins, je ferai attention à toi la nuit afin d’éviter que tu te retrouvais seule dans un endroit qui t’est inconnu. D’ailleurs, on dormira ensemble, comme ça, si tu devais partir dans ton sommeil, je m’en rendrais compte rapidement et je te rattraperai avant que tu ne quittes la tente ou la chambre. D’accord ? Tu n’as pas à t’inquiéter, je veillerai sur toi. » Dit-elle avec un léger sourire afin de la rassurer. À la suite de cela, Namue sort deux barres sèches de son paquetage et en offre une à Yosuzume. La Chûnin rougit légèrement et surprise d’une telle offre, elle accepte son cadeau et le prend gentiment. « Merci, Namue-chan. » Et de manière officielle, la Genin accepte le plan de la Chûnin. « C’est parfait, on va partir là-dessus. On se met en route dans cinq minutes. » Dit la brune tout en mangeant la barre sèche que lui avait donnée sa partenaire de mission. La kunoichi s’éloigne un peu, mais trop loin afin d’être dans le champ de vision de Namue. Yosu se met à prier ses Gardiens afin que cette mission soit une réussite et qu’ils veillent sur la belle Kayuri afin qu’elle ne risque rien durant leur mission. Dès qu’elle a fini, la Miko no Tengu retourne auprès de Nam et lui sourit. « On y va. Le chemin sera long jusqu’à l’Est de l’île. On va éviter de gaspiller du chakra afin de garder des forces en cas de problème. Ça te dirait de profiter du chemin pour apprendre à se connaître un peu ? » Demande-t-elle avant d’ouvrir la marche, en direction de la forêt de Mizu.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 1:11



Indomptable


La Yasei remercia la jeune Kayuri pour son ouverture avant de lui confirmer son accord avec sa demande de partager une même chambre afin qu’elle soit capable de réagir si Namue décidait d’avoir un nouvel épisode de somnambulisme. Puis, après avoir terminer de grignoter les barres sèches de la genin, Yosuzume ce lève soudainement avant de se diriger un peu plus loin et d’effectuer ce que Namue assume être une prière. Puis, une fois terminé, la Yasei revient vers la jeune genin en lui souriant.


Yosuzume - On y va. Le chemin sera long jusqu’à l’Est de l’île. On va éviter de gaspiller du chakra afin de garder des forces en cas de problème. Ça te dirait de profiter du chemin pour apprendre à se connaître un peu ?

Puis, après un hochement de tête affirmatif de la part de Namue, les deux jeunes femmes prirent enfin la route, empruntant le chemin de terre qui reliait le village de la brume à l’est de l’île principale. La marche promettait d’être longue et, même avec un rythme rapide, les deux kunoïchi en auraient pour au moins une journée complète de marche avant d’arriver à destination. Profitant de ce moment de marche silencieuse qui, symbole de la relation étrangement profonde unissant les deux jeunes femmes, n’avait absolument rien de malaisant. Au contraire, Namue ressentait un apaisement complet tandis qu’elle marchait au côté de la prêtresse, cherchant paisiblement comment elle allait aborder la discussion et exposé une partie de son passé à celle qui était devenu si rapidement importante à ses yeux.


Namue - J’ai récemment appris l’identité de ma mère, une certaine Asami qui était originaire de Kaze no Kuni. Il y a un peu plus de dix-huit ans, elle m’a confiée à un caïd du nom de Yone qui, a son tour, m’a confié aux membres d’un dojo itinérant afin que ceux-ci m’élèvent.

Déposant nonchalamment la main sur le pommeau de son sabre, la jeune femme baissa pendant un cour instant les yeux en direction du chemin de terre qui était entrains d’être envahi par de nombreuses herbes.


Namue - Je n’ais donc jamais réellement connu mes parents et donc mes réelles origines me sont inconnu. Toutefois, les membres du dojo m’ont élevé comme si j’étais leur fille jusqu’à ce que j’atteigne finalement l’âge de la maturité.

Tout en repensant à cet événement marquant de sa courte vie, la jeune femme ne réussi pas à retenir quelques larmes qui vinrent rouler délicatement le long de son visage avant d’être rapidement effacer d’un rapide mouvement de la manche longue du haori que portait Namue. Puis, ayant repris sa constance, cette dernière continua son récit.


Namue - À ce moment, remarquant que la vie nomade n’était pas faite pour la jeune adolescente que j’étais, les membres du dojo me donnèrent ce sabre ainsi que ce que je sais maintenant avoir été une bonne partie de leur économie avant de me renvoyer vers le village le plus près. Ce que je fis…

Repensant aux événements qui s’étaient dérouler depuis ce jour marquant dans l’histoire de la jeune femme, celle-ci cherchait un moyen de les résumés de façon succincte pour sa compagne de mission. Puis, ayant finalement trouvé les mots qui résumerait cette période de plusieurs années de sa vie, la jeune femme repris enfin la parole.


Namue - Pourtant, bien que je détestasse cette vie, je n’ais pas réussi à trouver un endroit où je désirais réellement m’installer avant d’arriver au village caché de la brume… près de trois années plus tard… Mais assez parler de moi, quelle est ton histoire Yosuzume-Chan?

Et sur ces mots, la jeune femme ne put s’empêcher de lancer un sourire sincère à son homologue tout en passant sa main en travers de ses cheveux.





Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Les deux jeunes femmes marchent en direction de leur destination et Namue en profite pour s'ouvrir sur son passé à sa partenaire de mission Yosuzume.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Ven 26 Nov 2021 - 16:54
Indomptable


Dès que tout était dit et prêt, Yosuzume ouvre la voie pour se rendre vers l’Est de l’île, en compagnie de Namue. D’ailleurs, le chemin risquait d’être long, étant donné que la brune ne voulait pas gaspiller du chakra afin d’économiser des forces, en cas d’attaque. Le chemin risque d’être long, même en marchant avec un rythme rapide pour gagner quelques minutes, en plus. Il était inutile de s’épuiser à elle trop vite. Dans tous les cas, elles arriveront à la nuit tombée, c’est une certitude. Ainsi, il fallait gagner du temps, s’occuper tout en marchant jusqu’à destination. C’est alors que la Yasei eut une idée peu de temps avant de partir. En effet, elles allaient profiter de cette occasion pour apprendre à se connaître et nouer leur amitié, ainsi que leur affection l’une envers l’autre. Un bon moyen de gagner la confiance de l’une et de l’autre pour réussir à se comprendre pour tout et n’importe quoi. Que ce soit en mission ou autres, elles pourront se comprendre rien qu’avec un simple regard. Du coup, la Chûnin avait demandé à sa camarade si elle était d’accord pour apprendre à se connaître. Apparemment, la jeune Kayuri ne semblait pas contre cette idée et cela faisait plaisir à la Kuro Washi. Ce n’était pas souvent qu’elle avait cette occasion avec quelqu’un d’autre, en dehors de son clan.

Namue prend la parole, en premier, racontant ainsi son passé à Yosuzume. La Miko no Tengu l’écoute attentivement, sans chercher à lui couper la parole. Dans un premier temps, la Yasei comprend qu’elle est originaire de Kaze, cependant, sa mère, Asami l’a abandonné quand elle était bébé à un caïd du nom de Yone avant que celui-ci l’envoie dans un dojo itinérant. La pauvre enfant, elle a été déplacée de famille en famille, en quelque sorte et sans rien savoir de sa mère biologique. En espérant que cela ne l’a pas trop atteint émotionnellement. L’observant, Yosu voit bien que cela la chagrine quand même, même si elle ne le montre pas avec des larmes, mais avec un air triste. Là-dessus, la Chûnin avait de la peine pour son amie. Heureusement, ces personnes du dojo l’ont élevé comme si elle était de leur sang afin de lui donner l’amour parentale qu’elle n’a jamais eu avec ses parents biologiques. Avoir quelqu’un à ses côtés comme figure parentale, c’est important pour un enfant, ce sont des repères et des guides pour entrer dans ce monde. Là, elle pouvait voir Nam verser quelques larmes et cela lui brise le cœur en la voyant ainsi. La Prêtresse n’est pas douée pour ce genre de chose, mais elle peut fournir tout de même un effort. Cela dit, la Genin se reprend en séchant ses larmes et en reprenant la parole. Ces individus se sont montrés très bon envers elle, au point d’utiliser leur économie pour ce sabre et son arrivée à Kiri. Ce sont des gens bien.

Namue avait mis trois ans avant de trouver son nouveau chez elle, Kiri. Ainsi, elle finit de raconter son histoire. Et à présent, c’était à son tour de parler d’elle. Avant cela, Yosu la prend dans ses bras et la serre fort contre elle. « Je ne suis pas douée pour cela, mais tu as eu un passé plutôt douloureux, mais tu as pu trouver en ces personnes dans ce dojo, une vraie famille qui ont su prendre soin de toi, Namue-chan. Saches que tu n’es plus seule à présent…je suis là pour toi, si tu le désires. » Dit-elle la regardant dans les yeux et lui ébouriffe les cheveux avec le sourire. Yosuzume reprend la route et à présent, elle devait à son tour, parler de son passé qui n’est pas trop glorieux ni beau. « Selon mon père, ma famille et moi, sommes originaires de Kaze no Kuni, de Taiyo plus précisément enfin du moins, mes parents, vu que je ne suis pas née à Kaze. Mes parents ont émigré à Hayashi no Kuni et je suis née là-bas. Ma mère, Mikoto était une prêtresse d’un temple dédié au Tengu et elle était uen Yasei Corbeau. Mon père était un chasseur et Yasei Faucon. On vivait en paux avec d’autres Yasei Faucon et d’ailleurs, je suis l’héritière des rapaces…d’après ce que j’ai cru comprendre de mes parents. » Dit-elle en avançant calmement et soupirant. « Cependant, le temple a été détruit et mon père a connu la mort afin de nous permettre de fuir, moi et ma mère. On s’est réfugié un temps à Taiyo. C’est là-bas que j’ai appris à me battre un peu et je maîtrisais déjà mes transformations à un très jeune âge, j’étais précoce par rapport aux autres. M’enfin, on a beaucoup voyagé et aidé des démunis durant nos voyages jusqu’à Mizu. De là, on a entendu parler de Kiri et on s’y est installé, en l’an 199. » Elle soupire avec un air un peu triste, pensant à son père, parti trop tôt de sa vie.

La marche continue, il n’était pas encore l’heure de faire une pause sinon elles ne seront jamais arrivées avant la nuit. Cela dit, elle n’avait pas encore fini, mais Yosu ne savait pas comment en parler. Peut-être que Namue pourrait peut-être l’aider à combattre ce traumatisme, qui sait. « Il y a un an, ma mère est décédée lors d’une mission. Elle était une femme incroyable, forte et gentille, en plus de cela, elle avait vite évolué au sein de Kiri et…c’était mon héroïne et mon idole. Sauf que je l’ai perdu lors d'une mission…tuée par un chef de braconnier, mais aussi par son cœur. » Baisse-t-elle les yeux, larmes aux yeux. « Ma mère avait un problème au cœur et…lors du combat, elle a fait un infarctus avant que le sabre de l’homme se plante dans sa poitrine. Ce jour-là, j’ai été brisé. » Elle pose sa main contre un arbre, voulant prendre un peu son souffle. « Désolée…j'ai encore du mal à en parler. Chaque nuit, depuis peu, je m’y revois, ça me hante et ça m’empêche de faire des nuits complètes par moments. » Des larmes coulent sur ses joues. « Désolée… Passons à autre chose… » Finit-elle là-dessus avant de reprendre le trajet. « Quels sont tes objectifs en tant que kunoichi ? Voire en dehors de ta carrière de ninja ? » Demande-t-elle afin de changer de sujet de conversation. La route est longue, mais d’ici plusieurs heures, elles seront à destination.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Ven 26 Nov 2021 - 21:03



Indomptable


Alors que la jeune femme terminait sa phrase, la chûnin s’arrêta net avant de la prendre dans ses bras et de lui déclarer à quel point elle trouvait son passé douloureux, mais qu’elle était heureuse que Namue ait trouvé des gens qui se sont occupés d’elle. Puis, alors que la jeune femme était encore sous le choc de cette effusion d’affection soudaine, la Yasei termina en lui déclarant qu’elle n’était plus seule à présent et qu’elle serait là pour elle si elle le désirait bien entendu.


Soutenant le regard de la chûnin, la jeune femme laissa cette dernière lui ébouriffer les cheveux tandis qu’elle lui retournait son sourire de façon sincère. Puis, sur cette marque d’affection supplémentaire, les deux jeunes femmes reprirent la route en direction de leur destination et, cette fois-ci, c’était au tour de Yosuzume de parler de son passé avec la jeune femme. Cette dernière appris donc que sa compagne avait, elle aussi, des origines ancrées dans le pays du vent et du sable et, tout comme Namue, celle-ci n’était toutefois pas née dans ce dernier, mais plutôt à Hayashi no Kuni, à l’instars de Mizu no Kuni pour la jeune femme. Autre point de discordance entre son passé et celui de la Yasei, cette dernière avait connu ses deux parents, même si elle était désormais, elle aussi, une orpheline.


Puis, alors que sa collègue lui parlait de sa défunte mère, l’émotion sembla la submergé tandis que la chûnin marquait un arrêt, la main appuyée contre l’un des nombreux arbres qui démarquait le chemin forestier qu’elles suivaient et des larmes coulant abondamment sur ses joues. Toutefois, alors que la jeune femme s’approchait de sa consœur afin de la prendre, à son tour dans ses bras, celle-ci reprit la parole.


Yosuzume - Désolée… J’ai encore du mal à en parler. Chaque nuit, depuis peu, je m’y revois, ça me et ça m’empêche de faire des nuits complètes par moments.

Namue ne put s’empêcher de ressentir encore plus de sympathie pour la Yasei qui lui faisait face et son cerveau se mit aussitôt à la recherche d’une action qu’elle pourrait faire pour soulager quelques peu Yosuzume des tourments qui l’affectait. Pourtant, avant même qu’elle n’arrive à un semblant d’idée, la prêtresse sembla soudainement reprendre contenance.


Yosuzume - Désolée… Passons à autre chose…

Puis, ne laissant pas réellement le temps à la jeune femme de répondre, la chûnin reprit la marche en direction de leur objective, rapidement suivit par Namue. Après quelques secondes d’un silence lourd, la doyenne du duo reprit finalement la parole.


Yosuzume - Quels sont tes objectifs en tant que kunoichi? Voire en dehors de ta carrière de ninja?

Quelques peu surprises par ce soudain changement de sujet, Namue prit quelques secondes avant de commencer à réfléchir aux questionnements de sa compagne. En effet, la jeune femme n’avait pas réellement réfléchi à cette question depuis un moment et tandis qu’elle prenait la parole pour répondre, la kunoichi se rendit compte que ses objectifs avaient évolués.


Namue - Je suis aussi là pour toi Yosuzume-Chan… Pour ce qui est de mes objectifs… En rejoignant le village je désirais d’abord et avant tout trouver mon chez moi et défendre cette terre qui m’a vu naître… Désormais je désire surtout gravir les échelons et gagner en pouvoir afin de pouvoir protéger les personnes importantes pour moi…

Puis, sur cette phrase, les deux jeunes femmes continuèrent leur route, poursuivant leur conversation jusqu’à ce qu’elles arrivent enfin en vue de leur destination, un village qui, il n’y avait pas si longtemps que ça, avait connu son âge d’or, mais qui, désormais, n’était plus que l’ombre de lui-même.


En effet, le village qui se dressait devant les deux kunoichi semblait presque abandonné. Les commerces autrefois nombreux qui jalonnaient la rue principale étaient désormais abandonné à l’exception de quelques irréductibles marchands qui continuaient de tenter de vendre leur produit, mais qui, malgré leur sourire enchanteur, n’arrivaient pas à cacher la triste nostalgie qui les habitait et qui transpirait par tous les pores de leur peau. Naviguant parmi la foule peu nombreuse qui parcourait la rue principale en ce début de soirée frisquet, les deux jeunes femmes finirent par croiser l’enseigne de ce qui semblait être une auberge et, d’un commun accord, elles entrèrent dans le bâtiment qui, aux contraires de ses voisins, semblait tout de même en bon état.


Le premier élément qui sauta aux yeux des jeunes femmes fut le calme plat qui régnait dans le bâtiment. Un peu partout dans la pièce principale de taille modeste, les chaises étaient retournées sur les tables en bois massif, ne laissant aux clients que le comptoir bar pour s’asseoir. Outre les deux kunoichi de la brume, aucun autre client ne semblait pourtant présent dans l’établissement et le visage ennuyé de la tenancière, une femme pour qui la vie n’avait, visiblement, pas été de tout repos à la vue des nombreuses rides qui parcourait son visage pourtant encore dans la fleur de l’âge.


Se dirigeant directement vers cette dernière, les deux jeunes femmes vinrent s’asseoir sur les chaises hautes placés méthodiquement devant le haut meuble de bois qu’était le comptoir bar et, d’un signe de la main, Namue attira l’attention de la femme qui prit toutefois le temps de terminer d’essuyer le verre qu’elle tenait à la main avant de le déposé dans un ordre précis sur l’une des tablettes situées sur le mur faisant face au comptoir. Puis, finalement, la dame se tourna vers ses deux nouvelles clientes, un grand sourire fendant son visage ridé.


Tenancière - Que puis-je pour vous mesdames?



Détails du village:



Village portuaire ayant prospéré durant la dernière décennie au côté du village de la brume, Kihonega a toutefois vu sa source principale de revenu être entièrement supprimé par la construction du port Naragasa. En effet, peu de temps après l'achèvement du monument de Kiri, les rues autrefois pleines de gens provenant de tous les coins du monde, devinrent vides et, avec les potentiels clients, les habitants désertèrent rapidement le village en déclin, ne laissant qu'une poignée d'irréductibles qui s'accrochent encore à l'idée qu'il ne s'agit que d'une période plus sombre et que les beaux jours reviendront.



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Les deux jeunes femmes discutent tous le temps de leur voyage qui se déroula sans accroc. Arrivé à destination, elles découvrent un village qui, peu de temps avant, avait vécu son âge d'or, mais qui, maintenant, n'était plus que l'ombre de ce qu'il était. La grande majorité des magasins qui jalonnaient la rue commercial de celui-ci sont désormais fermés par manque de client.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 28 Nov 2021 - 9:55
Indomptable


Raconter son passé, ça n’avait rien de simple surtout quand on a rencontré que des malheurs malgré de bonnes choses. Yosuzume n’était pas du genre à se confier aux autres sur son enfance et ses soucis en tous genres. Cependant, elle avait commencé le jeu, en voulant apprendre à mieux connaître sa partenaire et vice-versa. En plus, Namue avait accepté de jouer le jeu et de prendre la parole, en parlant de son passé et de l’abandon de sa mère ainsi d’être passé dans les bras d’une famille à une autre jusqu’à son arrivée à Kiri. Elle n’a pas dû avoir une vie facile malgré l’amour de gens du dojo envers elle. Pour un enfant, la présence de parents ainsi que de leur amour est très importante tout le long d’une vie, ça sert à bien des choses. En tout cas, la Chûnin est là pour elle en cas de besoin et apparemment, ça semblait réciproque quand la Yasei eut fini de raconter son passé. Douloureux malgré tout et montrant un signe de faiblesse, la Kuro Washi préférait passer à autre chose. Du coup, elle décide de changer de sujet de conversation afin de connaître les objectifs de la jeune Kayuri. Dans un premier temps, celle-ci avoue qu’elle sera là pour Yosu, ce qui la fait un peu rougir, malgré son air triste. Ses objectifs sont de trouver un lieu de rattachement et de le protéger, du moins, avant d’arriver à Kiri. À présent, elle désire gravir les échelons et devenir plus forte afin de protéger ceux qu’elle aime. Des intentions nobles que la Miko no Tengu respecte. Dans ce monde, il n'était pas important d’avoir des objectifs ultra-ambitieux pour devenir important. Il suffisait juste d’être intègre envers soi-même et son entourage. Le regard de Yosu semble admiratif envers Namue avant de se détourner pour regarder devant elle.

Le chemin fut long, mais durant le trajet, les deux kunoichi avaient parlé de bien des choses afin de mieux se connaître et également, faire passer le temps. La route fut longue et un peu éprouvante par sa durée, la nuit commençait à se lever et bientôt, il fera noir dans le Yuukan. Du coup, il allait falloir trouver un endroit où dormir afin de commencer leur mission en pleine forme. Cela dit, le village qu’elles ont trouvé, il était connu par le passé avant de devenir un village fantôme ou presque. Par le passé, ce village portuaire était connu pour le nombre de touristes ou de commerçant venant directement ici pour connaître l'île centrale. De là où elles se tenaient, il semblait que les lieux étaient un peu abandonnés, mais pas totalement vu qu’il y avait encore de la lumière dans quelques bâtiments. La création de Kiri et particulièrement du port de Naragasa a impacté la situation touristique, commerciale et financière de ce lieu. Marchant dans la cité portuaire, il n’était pas difficile de voir que certains magasins étaient fermés depuis bien longtemps. Kihonega, elle en avait entendu parler par le passé et surtout par sa mère qui avait effectué une mission près de ce village. Finalement, Mikoto n’avait pas exagéré dans ses explications. Pour Yosu, c’était la première fois qu’elle y mettait les pieds et elle pouvait constater que ce n’était plus que l’ombre de lui-même avec ce manque de fréquentation comparer à son âge d’or.

Malgré la faible fréquentation de civil dans la rue, tout semblait être calme. Par chance, elles parviennent à croiser une enseigne qui semble être une auberge et c’était parfait pour se poser pour la nuit. À l’intérieur, l’enseigne semble être en bon état, même de l’extérieur, ce qui change des autres bâtiments. Pour entretenir son affaire, le propriétaire devait tout de même avoir des clients et gagner son gagne-pain sans trop de difficulté. Cela dit, la Yasei pouvait bien voir que malgré l’état des lieux plutôt correct, il n’y avait pas beaucoup de client et que la manière dont c’était ranger à l’intérieur, ça pouvait penser qu’il n’y aura qu’elles. D’ailleurs, la personne qui dirige les lieux semble être une femme, une tenancière. Elle semble fatiguer et s’ennuyer par ce manque de clientèle, cela se comprend. En compagnie de Namue, Yosuzume part s’asseoir sur le tabouret au côté de sa camarade. Le Genin fait signe à la patronne afin de pouvoir lui parler. La Kuro Washi regarde autour d’elle avant de voir la tenancière arrive avec le sourire. Yosu devait prendre la parole, tout en n’oubliant pas qu’elles étaient ici pour une mission et qu’elles devaient se faire discrète. « Bonsoir. Ma femme et moi, on aimerait une chambre pour la nuit, s’il vous plaît ! » Demande-t-elle avec le sourire. Yosuzume pose sa main droite sur celle de gauche de la Genin en rougissant un peu. Il fallait bien inventer quelque chose. Et se faire passer pour un couple de mercenaires de passage, ça pouvait le faire, sans éveiller les soupçons.

« Oh, je vois. Je vais vous passer la clef de votre chambre, mesdames. Cela dit, même s’il y a peu de clients, éviter de faire trop de bruit. » Dit-elle avec un léger sourire et un clin d’œil. La Kuro Washi détourne légèrement le regard. « Ahah… Oui, ne vous inquiétez pas. » Répondit-elle un peu gêner sur le moment. Laissant la tenancière cherche la clef de leur chambre, la Chûnin regarde sa partenaire. « On doit être en forme pour demain et de cette manière, je pourrais t’avoir à l’œil par rapport à tes soucis de sommeil. » Dit-elle à sa camarade avant que la dame revienne vers le couple et leur donne les clefs. « Tenez mesdames, voici la chambre 9, au second étage. Le petit déjeuner sera servi le matin entre sept heures et dix heures, je n’ai pas grand-chose, mais je fais en sorte de toujours satisfaire mes clients. Pour vous laver, il y a un bain au fond à droite, là-bas. » Dit-elle en pointant la grande porte avant de reprendre la parole. « Pour les toilettes, c’est à gauche. En cas de besoin, venez ici ou à ma chambre, au premier étage à droite, le numéro une. Avez-vous des questions ? » Demande-t-elle. La Chûnin secoue négativement la tête. « Non, je n’en ai pas pour ma part. » Elle regarde Namue et lui fait un bisou sur la joue pour jouer le jeu. « Je vais aux toilettes ma chérie. Je te rejoins ou si tu as des questions, n’hésites pas à le lui demander. Je reviens vite. » Yosuzume fait un sourire et s’absente pendant un temps, laissant la jeune Kayuri et la tenancière seules. La femme regarde la Genin en retournant nettoyer sa vaisselle. « Dites-moi, êtes-vous ici pour voyager ? Ou c’est pour autre chose ? Car je remarque peu de valise, ce qui me fait penser que vous n’êtes pas des touristes, sauf si je me trompe et j’en suis navrée. » Dit la tenancière à Namue.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 28 Nov 2021 - 13:37



Indomptable


Namue allait répondre à leur hôte, mais Yosuzume la prit de cour et demanda, tel que convenu, une unique chambre pour les deux jeunes femmes, justifiant celle-ci par une affirmation qui laissa la genin littéralement sans mot; Ma femme et moi. Avec une telle justification, il était plus qu’assuré qu’elles allaient obtenir une chambre avec un unique lit et, donc, que les deux jeunes femmes allaient devoir partager celui-ci. Dans tous les cas, il était trop tard et Namue, étrangement, n’était pas entièrement contre l’idée.


Après quelques échanges cordiaux entre Yosuzume et la tenancière, celle-ci leur tendit enfin la clé de leur chambre, la numéro neuf, avec les instructions d’usage en rapport avec la localisation des toilettes, du bain, du repas qui était visiblement inclus avec le prix de leur nuitée et, pour finir, l’emplacement de sa propre chambre en cas de problèmes quelconque durant le séjour des deux femmes. Puis, alors qu’elle se renseignait au sujet de leur potentiel questionnement, la chûnin s’excusa et laissa la jeune femme seule avec la tenancière qui la questionna aussitôt.


Tenancière - Dites-moi, êtes-vous ici pour voyager? Ou c’est pour autre chose? Car je remarque peu de valise, ce qui me fait penser que vous n’êtes pas des touristes, sauf si je me trompe et j’en suis navrée.

Namue posa son regard sur la tenancière tout en réfléchissant à la réponse qu’elle allait lui donner. Cette dernière n’avait pas tort, les deux jeunes femmes n’étaient pas dans ce village à des fins de villégiature, mais plutôt pour une mission et, maintenant, la jeune genin comprenait qu’elles s’étaient quelque peu trahies et, désormais, elle se devait de trouver une excuse valable à leur présence au sein de ce village qui glissait, lentement mais surement, vers la déchéance.


Namue - Vous n’avez pas tort, nous sommes ici à des fins professionnelles. Peut-être que vous pouvez nous aider, nous recherchons un certain Hayakawa Renji.

La tenancière cessa soudainement de frotter l’assiette en porcelaine qu’elle tenait à la main et redéposa lentement cette dernière avant de se retourner vers la jeune femme qui commençait à se demander si elle n’avait pas été un peu trop ouverte bien que les meilleurs mensonges étaient bien souvent ceux ancrés dans la réalité.


Tenancière - Oh Renji… Que peuvent-elles bien vouloir deux jolies jeunes femmes telles que vous deux à un caïd de la sorte?

Ainsi donc l’homme possédait une réputation dans les entourages et, visiblement, la tenancière le connaissait au moins de nom et Namue avait l’intuition que cette dernière ne le portait pas non plus dans son cœur, elle allait donc devoir user de finesse pour se sortir de cette situation impromptue dans laquelle elle venait tout juste de tomber.


Namue - En toute franchise, notre employeur nous a simplement demandé de se renseigner à son sujet, dans notre métier nous avons apprise à ne pas poser trop de questions donc je ne sais pas réellement pourquoi elle a un intérêt envers ce Renji, j’ai personnellement assumé qu’il devait s’agir d’une histoire de cœur puisque c’est la grande majorité des contrats que l’on reçoit en tant que détectives privées.

La jeune femme ne savait pas trop d’où elle sortait cette histoire de détectives privées, mais elle se mit une note mentale de mettre à jour sa compagne afin que celle-ci ne fasse pas tombée leur couverture puis elle reporta son attention sur le visage de la tenancière qui était redevenu bienveillant alors qu’elle lui souriait affectueusement. Au moins le mensonge de la jeune femme semblait avoir rassurée leur hôte.


Tenancière - Avec Renji c’est fort probable, mais si je peux vous prodiguer un conseil, rester le plus loin possible de cet homme, il ne vous apportera que problème…

Ainsi la tenancière semblait connaître la cible de leur mission et la jeune femme ne put s’empêcher d’être intriguée.


Namue - On ne peut clairement pas retourner avec uniquement cette information auprès de notre cliente, l’on ne sera assurément pas payée. Vous semblez bien connaître ce Renji, que pouvez-vous nous dire à son sujet? Peut-être que vos informations seront suffisantes et nous pourrons retourner vers notre employeur sans devoir approcher de trop ce paquet de trouble…

La tenancière hocha mécaniquement la tête aux propos de la jeune femme avant de tomber dans ce qui semblait être une réflexion interne et Namue commença à penser qu’elle avait peut-être un peu pousser sa chance. Pourtant, alors qu’elle allait reprendre la parole pour essayer de rattraper le jeu, la tenancière la devança.


Tenancière - Si ça peu vous évitez de trop vous en rapprocher… Si jamais on vous demande, vous allez me laisser en dehors de tout ça?

Namue lui signifia son accord d’un hochement de tête affirmatif et la tenancière se mit à balayer du regard les alentours avant de s’accouder au comptoir devant la jeune genin et, finalement, reprendre la parole d’une voix basse, semblable à un chuchotement.


Tenancière - Renji c’est le chef des Hayaka, un réseau d’importation et d’exportation illicite, si votre cliente vous a demander de l’enquêter pour des problèmes de cœur, vous pouvez lui dire qu’il la trompe assurément puisqu’il essaie d’avoir une femme différente dans sa couche le plus souvent possible. C’est un vrai macho et, surtout, une vraie source de problèmes qui est plutôt de l’école agir avant de parler si tu vois ce que je veux dire…

La jeune femme signifia qu’elle comprenait d’un hochement de tête et attendit quelques secondes que la tenancière continue son histoire, mais la suite ne semblait pas vouloir venir. Namue allait donc reprendre la parole afin d’essayer de soutirer un peu plus d’information à leur hôte, mais, au même moment, sa partenaire s’accouda au bar à côté d’elle et l’urgence de l’informer de la couverture qu’elle venait de choisir pour elles remplaça l’envie de questionner un peu plus la tenancière.


Namue - Ah Yosu’-chan, notre hôte viens tout juste de nous donner de précieuse information sur la cible de notre cliente et je dois te dire… Elle ne sera pas heureuse d’apprendre que celui qu’elle nous a demandé d’enquêter est un coureur de jupons notoires ici… En plus, il est synonyme de problèmes vu qu’il est à la tête de ce réseau d’importation et d’exportation illicite, les Hayaka… Tu crois qu’on a assez d’informations pour retourner à notre cliente dès demain et se faire payer? Après tous, on est juste deux détectives privées et notre cliente nous a demandé de se renseigner sur ce Renji ce qu’on a fait non?

Terminant sa phrase silencieusement, la jeune femme mima sur ses lèvres « Elle en sait plus que ça » avant de retourner son visage vers la tenancière qui les regardaient toujours du même regard attentionné.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Namue profite de l'ouverture de la tenancière afin de questionner cette dernière qui lui apprend deux éléments importants: Renji est un coureur de jupons qui cherche, le plus possible, à avoir de nouvelles conquêtes et il se trouve à la tête du réseau d'importation et d'exportation des Hayaka.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 1 Déc 2021 - 12:29
Indomptable


Yosuzume avait laissé Namue toute seule avec la tenancière afin d’aller soulager sa vessie. Un long voyage et elle avait beaucoup bu d’eau sur le trajet. D’ailleurs, la chûnin espérait que sa camarade pourrait en profiter pour poser des questions sur les environs et leur cible. Une ville portuaire comme Kihonega, abandonné, pouvait être une bonne planque pour être utilisé comme réseau criminel que ce soit dans a drogué, arme, objet illégal, braconnage et bien plus encore. Du coup, Yosu ne serait pas étonné si elle venait à apprendre que Hayakawa Renji se trouve dans la ville ou à proximité de celle-ci. De toute manière, elle laisse la jeune Kayuri gérer la tenancière pendant sa petite occupation. Cela dit, la Kuro Washi pouvait les entendre parler et ça semblait bien se passer pour le moment. Après avoir terminé et s’être bien lavé les mains, la Yasei sort des toilettes et se dirige le comptoir pour les rejoindre. Apparemment, tout se passait vraiment bien, il suffisait de voir le visage de la femme qui semblait souriante et que sa partenaire semble calme. D’ailleurs, Namue se met à parler des informations qu’elle a pu récolter, tout en montrant qu’elle a utilisé une couverture pour essayer de trouver des renseignements sur Renji. Sa compagne avait bien géré la situation et cela faisait amplement plaisir à Yosu qui peut lui faire confiance pour la suite des opérations.

« En effet, elle va souffrir d’apprendre qu’il est infidèle tandis qu’elle l’attend bien sagement depuis tant de temps. En plus de cela, il est impliqué dans des affaires illégales, ce qui n’est pas correct et en plus, ça peut la mettre en danger si ça se sait pour eux. Et puis, oui, on est que des détectives privés et on a fait notre boulot. Du moins, en partie. Il nous faut des preuves sinon notre cliente ne nous croira pas. » Dit-elle, en ayant compris ce qu’avait mimé Namue à Yosuzume. La tenancière en savait donc plus qu’elle ne le faisait croire. Cependant, il fallait trouver un moyen de la faire parler et sans la brusquer. L’idée de l’adultère est très intéressante et la brune avait une idée de comment pouvoir jouer là-dessus. La kunoichi regarde la tenancière avec un léger sourire, tandis que la femme terminait son boulot « Dites-moi, où peut-on le trouver ce Renji ? Disons que notre cliente ne risque pas de nous croire si on ne lui rapporte pas de preuves. Vous savez avec des on dit, on peut refaire le monde et ça pourrait l’aider à refaire sa vie avec un homme qui s’occuperait mieux d’elle. Qu’en pensez-vous ? » Demande-t-elle avec calme. La tenancière finit de nettoyer son dernier plat avant de venir vers elles. Posant ses mains sur le comptoir, elle regarde le duo assis à son comptoir. « J’ai eu un mari qui m’a trompé pendant longtemps sans que je le sache et je sais ce que ça fait la douleur d’avoir été trahi par celui qu’on aime. Cependant, je ne sais pas où se trouve Renji ni les autres Hayaka, cela dit, tous les matins, dans un ancien magasin de viande, deux de ses hommes s’y rendent pour y emmener des filles pour Renji. C’est tout ce que je sais. » Dit-elle avant de partir dans la cuisine.

Apparemment, c’est tout ce qu’allait leur rapporter la tenancière en matière d’information. Il n’était pas utile de forcer le destin, au risque de griller leur couverture. Yosuzume regarde Namue à présent. « Allons dans notre chambre pour en discuter calmement. » Dit-elle avec un léger sourire. La Yasei part à l’étage pour rejoindre leur chambre, prenant la main de sa partenaire pour donner l’illusion à la tenancière de leur rôle. Emmenant la Genin dans la chambre, Yosu ferme derrière elle afin de ne pas être dérangé de la soirée. La kunoichi dépose sa sacoche dans un coin et s’étire un peu avant de se poser, assise sur le lit à deux places. La chambre était plutôt grande, un lit deux places, des tables de chevet en bois, une fenêtre montrant l’extérieur de l’auberge avec des volets en bois afin de les fermer et empêcher d’être embêté par le soleil, au petit matin. Un meuble pour y ranger des affaires et un autre pour des draps et autres. Un endroit plutôt sympa pour y passer la nuit et discuter calmement. La Chûnin regarde sa camarade. « Bon, il va falloir réfléchir à comment on va procéder pour s’approcher de Renji, sans qu’il se doute de quoi ce soi. Premièrement, il trafique dans un réseau d’importation et d’exportation illicite. Deuxièmement, c’est un coureur de jupons invétérés, ce qui n’est pas plaisant à savoir ça. Cela dit, je trouve bizarre que quelqu’un comme lui s’est intéressé au clan Yasei de Kiri, je ne comprends pas. » Disait-elle avec un air réfléchi.

La Yasei a bien une idée en tête, mais elle n’aime pas du tout à quoi elle pense sauf si elle peut être la principale concernée pour protéger Namue. De toute façon, la kunoichi n’avait pas d’autres idées en tête pour le moment. « Namue, j’ai un plan pour se rapprocher de Renji, mais à voir si ça te convient. » Dit-elle en fixant sa partenaire dans les yeux. « Il est connu comme étant un coureur de jupons, n’est-ce pas ? Et si on se rapprochait de lui en se faisant recruter par l’un de ses hommes. L’une de nous pourrait aller à ce rendez-vous et être choisie pour aller la nouvelle compagne de Renji. Et la seconde suit l’autre de lui et cacher afin d’intervenir en cas de besoin. Qu’en penses-tu ? Dans le plan, je souhaiterais être celle qui jouera le rôle de la future concubine de Renji et toi, tu nous suivras de loin jusqu’à la planque du clan Hayaka. Disons que…c’est mon rôle de Chûnin de faire le sale boulot. Je ne veux pas qu’il t’arrive quoi ce soit. Bref…là-bas, tu feras en sorte de voir combien, il y a d’ennemis et tu t’infiltreras dans le bâtiment pour me retrouver et qu’on capture Renji, ensemble. C’est mon plan. » Finit-elle, même si le rôle de concubine ne lui colle pas à la peau, n’étant pas doué pour le flirt ou autres. Cependant, elle n’a pas trop le choix sauf si, Namue en décide autrement.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 1 Déc 2021 - 23:24



Indomptable


Heureusement pour la genin, sa compagne compris rapidement la couverture que la jeune femme avait choisie et joua le jeu à la perfection, poussant même l’audace jusqu’à suggérer qu’elles ne pouvaient pas encore retourner voir leur employeur puisqu’elle n’avait pas réellement de preuves des dires de la tenancière. Puis, après quelques secondes de réflexion, la chûnin enchaînait avec la question qui brûlait les lèvres de Namue : « Où se trouve Renji? », suivi de quelques déclarations servant principalement à justifier le désir de connaître l’emplacement de leur cible. Visiblement touchée par l’histoire de femme faible attendant patiemment son amant qui, au final, n’était qu’un coureur de jupons, la tenancière termina le nettoyage mécanique de son vaisselier avant de se diriger vers les deux femmes accoudées au comptoir.


Tenancière - J’ai eu un mari qui m’a trompée pendant longtemps sans que je le sache et je sais ce que ça fait la douleur d’avoir été trahi par celui qu’on aime. Cependant, je ne sais pas où se trouve Renji ni les autres Hayaka. Cela dit, tous les matins, dans un ancien magasin de viande, deux de ses hommes s’y rendent pour y emmener des filles pour Renji. C’est tout ce que je sais.

Puis, sans demander son reste, la femme d’âge mûr prit la direction des cuisines, laissant les deux jeunes femmes seules avec cette information capitale qui allait probablement permettre au duo d’approcher Renji sans trop attirer l’attention. Puis, alors que la jeune Kayuri réfléchissait encore aux implications des informations qu’elles venaient tous juste d’acquérir, Yosuzume l’invita à se rendre dans leur chambre avant de prendre sa main et de l’entraîner à l’étage.


Une fois arrivé sur le deuxième plancher, la chûnin continua de tenir la main de Namue jusqu’à ce qu’elles soient enfin entre les quatre murs de leur chambre. Puis, une fois la porte bien refermée derrière les deux jeunes femmes, Yosuzume lâcha finalement la main de la genin et se dirigea vers un coin de la chambre pour y déposer sa sacoche avant de s’asseoir confortablement sur l’unique lit qui n’avait rien de bien volumineux à l’instars de la pièce dans laquelle il se trouvait. Alors que Namue imitait sa compagne et s’asseyait, elle aussi, sur le lit, cette dernière reprit la parole, résumant rapidement les informations fraîchement obtenues ainsi qu’un questionnement qui semblait perturber la chûnin, pourquoi Renji s’intéressait-il autant au clan Yasei, ou plutôt qu’est ce qu’il avait à gagner à nuire à l’implantation de celui-ci dans l’enceinte du village de la brume?


Puis, sans réellement laisser le temps à la genin de répondre, la prêtresse enchaîna avec le plan qu’elle avait imaginer pour se rapprocher de leur cible sans éveiller les soupçons. Après avoir écouter assidument le plan de sa partenaire, Namue dû se rendre à l’évidence que le plan n’était pas mauvais. En fait, il avait de forte chance de fonctionner, le seul point qui ne plaisait pas à la jeune femme était le bout où les deux femmes allaient être séparées, principalement l’étape où la Kayuri allait devoir suivre à distance sa compagne et les lambins de Renji puisqu’elle n’avait, malheureusement, que très peu de connaissances en traque et poursuite. Pourtant, la jeune femme ne discuta pas le plan de Yosuzume, décidant qu’étant donné son statut de chûnin, cette dernière possédait plus d’expérience qu’elle-même dans ce type de situation et, de ce fait, était effectivement plus à même de s’en sortir sans heurt qu’une simple genin venant à peine de rejoindre les rangs du village de la brume.


Namue - Je n’ais rien à redire sur le plan… Pour ce qui est de ton questionnement au sujet de l’intérêt nocif de Renji envers le clan Yasei, j’ai peut-être une hypothèse… Cependant, sans connaître la nature de son commerce illicite, je ne peu rien confirmé, mais l’expérience m’a enseigné qu’habituellement des hommes comme ce Renji ne porte ce genre d’intérêt nocif envers un autre groupe que lorsque la présence de celui-ci vient directement nuire à leur intérêt donc je parierais que l’installation des Yasei au sein du village de la brume cause un impact direct sur le commerce de Renji et au vu des récentes escalades, l’impact ne semble pas négligeable… En revanche je n’ai aucune idée de ce que peu être un tel commerce…

Puis, sur ses mots, la jeune femme s’étendit de tout son long sur le lit, fixant de son regard d’ébène le plafond où dansait la lumière émise par les flammes de la chandelle qui se trouvait sur l’une des tables de chevets situées de part et d’autre de la couche. Discutant de tout et de rien, les deux jeunes femmes restèrent ainsi encore de longues heures avant de finalement s’endormir.


Quelques temps plus tard...

Alors que les deux jeunes femmes semblaient dormir paisiblement, la silhouette de Namue se brouilla légèrement avant de disparaître, laissant les couvertures retomber à l’endroit où elle avait été couchée quelques secondes plus tôt. Au même moment, une figure féline s’éclipsa des couvertures avant d’entamer une rapide course vers la fenêtre entrouverte de la chambre…




Image de la boule de poil:



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Namue suit sa compagne jusqu'à leur chambre sans poser de question puis écoute attentivement le plan de cette dernière avant de donner son accord à celui-ci. Puis, après avoir discutée de tout et de rien pendant plusieurs heures, les deux jeunes femmes s'endorment. Toutefois, quelques temps plus tard, Namue semble tout simplement disparaître alors qu'une boule de poil qui semble avoir trouvé un moyen de se glisser dans les draps qui abritaient les deux jeunes femmes débute une course en direction de la fenêtre entrouverte de la chambre.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 16:37
Indomptable


Quel était le lien entre Renji et le clan Yasei ? Pourquoi tant d’intérêt pour son clan ? En quoi l’installation des Yasei à Kiri impacterait-il son réseau illicite ? Yosuzume avait tant que questions, mais pas de réponses concrètes à fournir à ces interrogatoires. C’était perturbant de ne rien savoir surtout quand c’est lié à sa famille. Namue n’avait pas de réponse non plus par rapport à cela, mais juste des hypothèses et des ressentis de ce qu’elle avait pu apprendre par le passé. Il n’y avait rien à mettre sous la dent pour ces questionnements. Il était temps de passer à autre chose, de toute façon, elle en saura un peu plus quand elles auront capturé Renji. Après avoir parlé de cela avec Namue, il semblerait que la Genin n’avait rien à redire sur le plan. Là-dessus, la Yasei aurait tout de même aimé que sa partenaire puisse émettre des réserves ou dire si elle avait des faiblesses sur le pistage ou la traque, qui sait. On n’est pas tous doué dans ce qui est de traquer une cible et Yosu n’était pas une experte non plus. Mais soit, si la jeune Kayuri n’a rien dit là-dessus, c’est qu’il n’y avait peut-être pas de souci. La kunoichi se met tout de même à l’aise en retirer sa tenue pour mieux dormir laissant, juste son justaucorps noir sans manche. Pendant des heures et sous les draps, elles apprenaient à mieux se connaître, en parlant de leur passé, leur passion et bien d’autres choses. Parler, ça ne faisait pas de mal et il n’y avait pas mieux comme moyen de communiquer pour se connaître. Et puis, c’était rare que la Miko no Tengu parle autant surtout depuis le décès de sa mère. Il y avait une bonne alchimie avec Namue et cela lui faisait plaisir de bien s’entendre avec quelqu’un.

Après avoir bien discuté, elles avaient décidé de dormir afin d’être en forme pour le lendemain matin et pour leur mission. Or, avant cela, Yosuzume avait profité pour utiliser une technique sensorielle pour mémoriser le chakra de Namue. Celle-ci est après tout, victime de somnambulisme et si elle venait à disparaître, quoiqu'elles dorment ensemble, ça serait un problème. Ainsi, il était temps de dormir, se blottissant contre Namue, afin de s’assurer de la sentir partir, même durant son sommeil. Yosuzume semble dormir paisiblement pendant quelques heures avant d’être plongé à nouveau dans un cauchemar, la faisant revivre la mort de sa mère. Cela avait causé le fait d’être à moitié réveillé, mais étrangement, elle ne sent plus le corps de la Genin près d’elle ni même sa présence dans le lit. Se redressant, en étant décoiffé et une tête qui fait un peu peur le matin, en plus d’être transpirante due à son cauchemar. La Yasei remarque un chat noir dans la chambre, se mouvant vers la fenêtre de la chambre. « Quoi ? » Se disait-elle à moitié éveillée. Usant d’une technique de détection, elle remarque que ce chat dispose d’un chakra similaire à Namue. Là-dessus, la Kuro Washi comprit rapidement ce qui se passe et elle lance un coussin vers la fenêtre pour l’empêcher de s’échapper et saute du lit pour récupérer le chat noir d'une grande taille. Elle trébuche à terre, du fait qu’elle n’est pas totalement réveillée, mais parvient à l’attraper dans ses bras. « Oula, tu m’as caché ça, Namue-chan. Coucou Neko-chan, Yosu-chan va s’occuper de toi, mais ne me mord ni ne me griffe pas. » Dit-elle en se relevant.

Debout dans la chambre, Yosuzume portait à moitié le chat noir qui semble être Namue, avec ses bras ou plutôt, elle la trainait jusqu'au lit. Une situation plutôt amusante, dans le sens où d’habitude, ce sont les chats qui tentent d’attraper les oiseaux et non l’inverse. Cela dit, Yosu voit mal un chat attraper un Aigle Royal, généralement, c’est le contraire. Caressant sa tête, la Miko no Tengu sourit tendrement et la blottit contre sa poitrine, soulager qu’elle ne soit pas eue le temps de sortir. En effet, si Renji et ses hommes sont dans cette ville, il aurait suffi qu’ils tombent sur Namue en train de reprendre forme humaine pour que ça parte en catastrophe. La jeune femme soupire. « Et puis...j’ai beaucoup de chance que tu ne sembles pas maîtriser ta forme hybride ou complète en étant éveillé, ça aurait pu être compliqué... » Dit-elle avant d’entendre quelqu’un toquer à sa porte. La tenancière a dû l’entendre tomber, sans doute. Yosuzume dépose le gros chat sur le lit et lui donne une petite tape pour la réveiller. Une voix se fait entendre derrière la porte. « Mesdames, est-ce que tout va bien ? » Demande la tenancière. Yosuzume va à la porte et l’entrouvre pour éviter qu’elle voie toute la chambre. « Oui, désolée. Je suis tombée du lit, hihi. » Dit-elle tandis que la femme l’observe bien et ricane. « Oui, bien sûr. Au vu de votre état, il y a des positions qui peuvent éviter ce type d’accident, ma chère. Mais essayer d’être moins bruyante, demain, je me lève tôt. » Finit-elle là-dessus avant de partir. Yosuzume rougit et tousse un peu de gêne avant de refermer la porte. Elle soupire à nouveau. « Je vais passer pour quoi maintenant… » Dit-elle avant de retourner sur le lit et placer le chat près d’elle, espérant que Namue reprenne sa forme humaine. En tout cas, elle en saura un peu plus, le lendemain matin.

Le lendemain matin, Yosuzume est la première debout, laissant la Genin dans le lit et ayant reprise forme humaine. La jeune femme soupire et prépare ses affaires pour aller prendre son bain, mais elle allait attendre Nam pour y aller avec elle. Un moment de répit, car selon la tenancière, l’arrivée des hommes de Renji n’est pas pour tout de suite. Ainsi, elle fera en sorte de parler avec sa camarade sur ce qui s’est passé durant la nuit et cette histoire de transformation en chat. Et surtout, le fait qu’elle lui a caché être une Yasei, mais cela ne change rien ses sentiments à son égard. Surtout que Yosuzume connaît bien les stades pour développer et maîtriser sa forme Yasei, ainsi, elle ne sera pas du tout contre pour l’aider à maîtriser sa bestialité. Se posant au bord du lit, la Kuro Washi dépose sa main droite sur l’épaule gauche de son amie. « Namue-chan. Namue-chan ! Il est l’heure de te réveiller, aller. Il faut que tu te prépares pour le bain, je t’attends. Et on doit discuter un peu ensemble. » Dit-elle, mais là prêtresse avait autre chose en tête, un autre sujet de conversation à aborder.


Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1D

Résumé du tour : Yosuzume a utilisé Seitaishuu (D) pour mémoriser le chakra de Namue pour éviter de la perdre à cause de son somnambulisme ou plus tard, durant la mission.

équipements utilisés :
Techniques utilisées :







Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 2 Déc 2021 - 18:27



Indomptable


C’est la main droite de sa partenaire appuyant doucement sur son épaule qui réveilla Namue qui n’avait aucun souvenir de ce qui s’était produit au courant de la nuit, ne gardant que cette vague sensation d’être étrangement fatigué que la jeune femme considéra comme étant une conséquence directe au fait que les deux kunoichi c’étaient endormis tard.


Yosuzume - … Il est l’heure de te réveiller, aller. Il faut que tu te prépares pour le bain, je t’attends. Et on doit discuter un peu ensemble.

Un bain… Il était vrai que les deux jeunes femmes c’étaient aussitôt dirigées vers leur chambre la soirée précédente, elles n’avaient donc pas pris le temps d’aller nettoyer la poussière que la route sablonneuse avait déposée sur leurs corps et leurs vêtements. Après s’être redressé sur le lit, Namue s’étira dans un geste quelques peu exagérée avant de se lever du lit et d’attraper l’une des serviettes repliées qui se trouvait sur le lit avant de se diriger vers l’emplacement que la tenancière leur avait indiqué la veille pour les bains.


Une fois arrivé devant la porte qui devait mener aux bains du bâtiment, Namue poussa la porte à ballant qui révéla un mur de bois orné de deux signes accompagnés chacun d’une flèche indiquant la direction à prendre. Après avoir lus les deux écriteaux, les deux jeunes femmes se dirigèrent vers la section féminine des bains communs qui se trouvait à être du côté gauche.


Une fois arrivé au bout du bref couloir, les deux femmes poussèrent la deuxième porte qui s’y trouvait et se retrouvèrent dans une cour intérieure dont la pièce maîtresse de décoration se trouvait à être un bassin d’eau dont le contour était démarqué de multiples pierres aux tailles diverses. La surface de ce dernier était recouverte d’une mince brume qui trahissait sa température chaude et la jeune femme ne put s’empêcher de se questionner sur la provenance de celle-ci.


S’approchant un peu plus du bassin, Namue se pencha afin de plonger son regard dans les profondeurs de celui-ci, mais ne remarqua rien de spécial outre peut-être une ouverture circulaire de quelques centimètres sur l’une des parois de ce dernier. Touchant l’eau avec l’une de ses mains, les soupçons de la jeune femme se confirmèrent; L’eau contenu dans le bassin était chaude.


Namue - L’eau est très chaude… On dirait presqu’elle a été réchauffé, mais sa clarté me fait plutôt penser à une source naturelle… J’ai déjà entendue parler de sources chaudes, mais je n’en avais encore jamais vu… Je dois dire que je ne m’attendais aucunement à ce type de bains.

Puis, après avoir prestement retiré ses vêtements, la jeune femme plongea dans le bassin avant d’exécuté quelques brasses pour se retrouver du côté opposé dans le bassin. Une fois arrivé, la jeune femme se détendit avant de s’adosser dans un creux qui semblait avoir été spécialement conçu à cet effet et de, finalement, reporter son attention sur sa compagne qui l’avait rejoint dans les eaux chaudes du bassin et, alors qu’elle lançait un sourire à cette dernière, Namue se prit à remercier la brume qui recouvrait le bassin de cacher par le fait même le corps dénudé des deux jeunes femmes. Puis, se rappelant que sa partenaire désirait discuter, la genin sauta sur l’occasion pour briser le silence qui habitait les bains.


Namue - De quoi voulais-tu discuter Yosuzume-Chan? Ça me semblait important.



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Acceptant la proposition de sa partenaire, Namue se rend avec elle jusqu'aux bains qui se trouvent être littérallement des bassins d'une source chaude se trouvant dans une cour intérieur du bâtiment. Une fois confortablement installé dans l'eau chaude de ceux-ci, Namue demande à sa partenaire de quoi elle voulait lui parler.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Sam 4 Déc 2021 - 10:25
Indomptable


Yosuzume était parvenue à réveiller Namue, au petit matin afin d’aller aux bains à ses côtés. De toute façon, elles avaient du temps avant que les hommes de Renji viennent dans le quartier pour récupérer des filles et les rassembler dans ce fameux bâtiment. Du coup, il était intéressant de pouvoir se laver alors qu’hier, elles avaient oublié de le faire à cause de la mission et de la fatigue. Il fallait sentir bon pour attirer l’attention de ces types. D’ailleurs, Yosu allait surtout en profiter pour discuter avec la jeune Kayuri sur quelques points dont un qui l’interpelle plus que d’autres même si c’est en dehors de la mission. En effet, la Kuro Washi ne savait pas que sa partenaire était également une Yasei et qu’elle ne semblait pas contrôler cette forme, en dehors de son somnambulisme. De plus, ça pouvait être un problème et il fallait absolument en parler. Dès que Nam était prête, le duo sorti de la chambre pour aller aux bains publics, même si dans leur cas, elles seront seules. Dans les vestiaires, tout semblait propre et correctement rangé. La tenancière prenait soin de son auberge, au cas où, le tourisme allait revenir dans la ville, comme durant leur âge d’or. Dans tous les cas, la Miko no Tengu espérait qu’un jour, ce soit le cas à nouveau, car la femme le méritait pour toujours y croire. La kunoichi retire ses vêtements dans son intégralité et cache son corps nu de tissu dans une serviette blanche avant de rejoindre la Genin dans le bain. La brume causée par la chaleur masquait un peu le tout, mais ce n’était pas assez pour masquer totalement leur vue et encore heureuse.

Namue ne s’était pas changé, apparemment, elle n’a pas fait gaffe aux vestiaires afin d’aller admirer directement les bains chauds. C’est compréhensible, la première fois qu’elle s’est rendue dans un bain comme celui-ci, elle a oublié de le faire et sa mère lui avait expliqué par la suite. Observant Namue, cette dernière semble contempler l’eau et semble chercher quelque chose à expliquer sur sa provenance. La Chûnin soupire et se rapproche de cette dernière afin d’observer l’eau. « Normal, les sources chaudes avec une source naturelle sont assez rares pour que ce soit correctement placé au sein d’une ville. Généralement, c’est artificiel pour donner l’illusion que c’est une vraie source chaude. Cela dit, celle-ci est authentique…étrange qu’il n’y ait personne vu que c’est très demandé. M’enfin autant en profiter. » Dit-elle avant d’observer Namue se mettre nue devant elle. « Et tu sais…il y a des vestiaires par où on est passé tout à l’heure pour faire ça. M’enfin pas grave, tant que tu ne vas pas dans l’eau avec tes vêtements. » La charmante Kayuri va dans le bain chaud et semble s’amuser dedans, mais il n’était pas bon de trop s’amuser à cause de la chaleur. Il fallait juste se détendre et se reposer un peu. Retirant sa serviette, la laissant dénudé, Yosuzume va s’installer dans l’eau chaude, commençant à apprécier cette sensation. La brune se place contre le rebord et profite de ce moment pour se détendre. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’est pas allée dans une source chaude.

Fermant les yeux pendant un instant, Yosuzume sent une présence à ses côtés. Rouvrant les yeux, la présence n’était personne d’autre que Namue qui s’était rapproché. Cette dernière voulait savoir ce quoi la Yasei voulait discuter avec elle, car en effet, c’était important. Par maladresse, les yeux dorés de la Kuro Washi observent le corps visible de sa partenaire et rougissent un peu avant de se focaliser à nouveau sur le visage de Namue. « Ah…euh…oui, en effet, on devait discuter. » Dit-elle en croisant les bras sous sa poitrine. « Dans un premier temps, on va discuter de la mission, car quelque chose me chiffonne concernant notre plan d’hier soir avant de dodo. Je voulais savoir si tu étais douée en traque ou en détection et dissimulation ? Si non, on peut échanger les rôles, vu que j’ai déjà mémorisé ton chakra, ça ne sera pas difficile de te retrouver dans la planque d'Hayakawa Renji. Pour ma part, je peux me transformer en Aigle et survoler les cieux, tout en gardant un œil sur toi. Mon chakra sera dissimulé et on ne pourra pas me repérer. Si ça te va, tout ce que j’aurais à te demander, c’est de faire attention et à ne pas prendre de risque inutile. » Finit-elle sur ce sujet-là qui était important pour la suite de la mission. Maintenant, la kunoichi devait parler de l’autre chose dont elle voulait lui parler.

Sa transformation en gros chat, ça ne semblait pas évident à lui dire. En tout cas, il fallait le faire afin qu’elle sache cela avant qu’on la pointe du doigt ou qu’elle se trouve inutilement en danger dans Kiri ou à l’extérieur durant une mission. « Durant la nuit, tu as été prise de somnambulisme et j’ai pu t’empêcher d’aller à l’extérieur. Et disons que ce que j’ai vu, m’a plutôt surprise. En effet, tu étais transformé en chat de taille humaine donc un gros chat qui aurait été facile de repérer dans la nature et dans une ville abandonnée où les hommes de Renji auraient pu te trouver. Bref, est-ce que tu étais au courant de tes transformations ? Et également que tu es une Yasei chat ? Ne tu’en fais pas, je ne te reproche rien. » Elle pose ses mains sur les épaules de Namue. « Saches que si tu as besoin d’aide, je suis là pour t’aider et à développer ton côté bestial afin que tu puisses être une Yasei contrôlant ses pouvoirs. Tu peux me demander tout ce que tu veux, je t’aiderai et je te soutiendrai toujours. Et puis, je peux devenir ta sensei, ton mentor et…bien mieux aussi. N’hésite pas à me poser des questions et après la mission, je m’occuperai de toi, si tu le désires. » Elle pose délicatement son front contre celui de Namue et lui sourit tendrement. « Au fond, je ne vais pas te mentir, je serais très heureuse de t’aider et d’être là pour toi, Namue-chan. Alors qu’en dis-tu ? » Demande-t-elle avec joie.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Sam 4 Déc 2021 - 18:24



Indomptable


Les interrogations de la chûnin étaient légitimes et Namue se rendit compte qu’elle en partageait plus d’une. Toutefois, un seul point l’a rendait mal-à-l’aise avec la version du plan où elle était celle qui tentait de s’infiltrer, la bretteuse allait devoir se séparer de son sabre et sans ce dernier, Namue se retrouvait avec très peu de moyen de se défendre autrement que via l’utilisation de ses techniques Shôtons et, malgré le fait qu’elle possédait une réserve de chakra conséquente, celles-ci risquaient tout de même de rapidement vider ses ressources si elle devait sérieusement défendre sa vie et le duel qu’elle avait eu avec Misaki un peu avant sa mission lui avait bien appris une chose, ses capacités défensives, même avec son sabre, devaient être grandement améliorés.


Alors qu’elle s’apprêtait à faire part de ses craintes à sa compagne, celle-ci reprit la parole, lui révélant qu’elle avait eu un nouvel épisode de somnambulisme, mais, heureusement, la Yasei avait été capable de l’empêcher d’aller faire une promenade nocturne. Jusque-là, rien d’alarmant et la jeune femme commençait à se féliciter d’avoir fait pars de son trouble à Yosuzume puisque cette dernière avait été capable de la garder entre les quatre murs de leur chambre. Toutefois, la suite des paroles de la chûnin laissa la jeune femme sans mot et, surtout, en état de choc.


Selon les dires de sa partenaire, la Namue que cette dernière avait empêcher de quitter l’établissement n’avait plus une forme humaine, mais plutôt celle d’un énorme chat et la genin n’arrivait tout simplement pas à comprendre comment cela pouvait être possible. Ses épisodes de somnambulismes avaient débuté peu après son arrivé au sein du village caché de la brume, elle ne pouvait clairement pas être, elle aussi, une descendante des Yasei. N’aurait-elle pas eu des épisodes auparavant? Ou peut-être était-ce la proximité avec d’autre descendant Yasei qui avait réveillé un héritage lattant? Cherchant frénétiquement le regard de Yosuzume, la jeune femme espéra y trouver une teinte d’amusant qui lui confirmera que celle-ci se payait sa tête, mais au lieu de cela, Namue ne rencontra qu’une profonde empathie alors que la chûnin déposait ses mais sur les épaules de la jeune femme.


Yosuzume - Saches que si tu as besoin d’aide, je suis là pour t’aider et à développer ton côté bestial afin que tu puisses être une Yasei contrôlant ses pouvoirs. Tu peux me demander tout ce que tu veux, je t’aiderai et je te soutiendrai toujours. Et puis, je peux devenir ta sensei, ton mentor et…bien mieux aussi. N’hésite pas à me poser des questions et après la mission, je m’occuperai de toi, si tu le désires.

Aucun doute possible, sa compagne était sérieuse et la genin ne put s’empêcher d’avoir l’impression que le sol disparaissait sous ses pieds tandis qu’elle tombait dans le vide alors que la réalité venait la rattraper et que son cerveau commençait, malgré elle, à faire des liens entre la révélation qu’elle venait tout juste de subir et les différents événements qui avaient marqués ses semaines depuis son arrivée au village de la brume. Puis, le contact de la peau du front de Yosuzume contre son propre front ramena Namue dans l’instant présent, dissipant par le fait même la sensation de chute qui l’avait assailli quelques instants plus tôt.


Yosuzume - Au fond, je ne vais pas te mentir, je serais très heureuse de t’aider et d’être là pour toi, Namue-chan. Alors qu’en dis-tu?

La jeune femme ne put s’empêcher de dénoter la joie qui transpirait dans la voix de la Yasei tandis qu’elle conservait le contact entre son front et celui de la genin. Sans réellement comprendre pourquoi, Namue enlaça Yosuzume, posant sa tête sur l’épaule de celle-ci avant de fermer les yeux, profitant pleinement de la sensation de bien-être qu’elle ressentait dans cette position. Puis, après de longues secondes, elle se força à briser le contact physique avant de s’éloigner un peu de celle qui était, sommes toute, sa supérieure.


Namue - J’en serais plus que ravi car, je dois aussi te l’avouer, je n’arrive toujours pas à comprendre les implications de ce que tu viens tout juste de me révéler. Toutefois, je crains bien que cela devra attendre la fin de notre mission.

S’extirpant du bassin d’eau chaude, la jeune femme agrippa la serviette qu’elle avait apportée avec elle avant d’utiliser celle-ci pour assécher l’eau qui perlait sur son corps. Puis, une fois bien sec, la genin enfila de nouveau ses vêtements avant de se tourner vers sa partenaire de mission, se rappelant soudainement la première question que celle-ci lui avait posée et, après s’être concentré pour mémoriser à son tour la signature chakratique de Yosuzume, lui répondit.



Namue - Pour répondre à ta première question, je ne possède pas réellement de capacité en dissimulation ou bien en détection qui dépasse celle d’une kunoichi standard. Je viens quand même à l’instant de maîtriser la signature de ton chakra.

Puis, réfléchissant à la révélation que sa partenaire venait tout juste de lui dire en rapport avec ses épisodes de somnambulisme, la jeune femme ne put s’empêcher de voir les mauvais côtés potentiels à s’infiltrer dans l’organisation d’un homme désirant empêcher les Yasei de s’installer dans l’enceinte du village de la brume.


Namue - Je ne sais toutefois pas si c’est toujours une bonne idée de se séparer, il serait peut-être préférable de simplement suivre les hommes de Renji depuis l’emplacement que la tavernière nous a indiquée plutôt qu’une d’entre nous s’infiltre parmi les filles… Tu es clairement la personne la plus à même d’effectuer la filature, mais pour m’infiltrer, je devrai me séparer de mon sabre et il y a toujours le risque que les filles ne soient pas directement emmenées auprès de Renji et que celle qui est infiltrée se retrouve à devoir passer la nuit ailleurs… Et au vu des révélations que tu viens tout juste de me dire en ce qui a trait à mes épisodes de somnambulismes, ça ne me semble plus une aussi bonne idée qu’hier soir de se séparer… Je propose donc une simple filature et vu la fréquence à laquelle ses hommes semblent aller chercher des filles à cet endroit, je présume que son repaire n’est pas très loin du village. Nous pouvons donc nous séparer pour la journée, l’une d’entre nous prenant en filature les hommes de Renji tandis que l’autre se promène dans le village à la recherche d’informations supplémentaire… Tu en dis quoi?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1D

Résumé des actions:

Accusant le choc des révélations de Yosuzume au sujet de ses épisodes de somnambulisme, Namue n'est désormais plus réellement à l'aise d'être séparé de la Yasei et, encore moins de devoir elle-même infiltrer le réseau de Renji. Elle propose donc une nouvelle approche à sa partenaire, l'une d'elle prendra en fillature les hommes de Renji tandis que l'autre allait continuer de chercher des informations au sein du village en rapport avec l'entreprise de Renji et l'homme en général.


Technique(s) utilisée(s):




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 5 Déc 2021 - 10:54
Indomptable


Dans les bains chauds, Yosuzume était posé et décontracté, profitant de ce moment de détente pour prendre des forces pour la suite de la journée. Cependant, elle n’était pas totalement là pour profiter de ce bain, mais pour parler avec Namue. En effet, la brune avait deux choses à discuter avec la Genin comme à propos de son plan proposé hier. La Kuro Washi avait proposé ce plan, sans tenir compte si la jeune Kayuri était douée pour traquer ses cibles avec de la détection et de la dissimulation. Une idée qui lui avait traversé l’esprit la veille, mais heureusement, elle a repris la main sur cette erreur. Ainsi, elle lui en avait touché un mot dans un premier temps. Cependant, elle devait surtout parler de l’autre problème à aborder rapidement. Cette nuit, Yosu pensait que le somnambulisme de sa protégée était dû à un souci lié à sa psychologie ou son état de santé. Or, il semblerait que ce soit autre chose quand elle l’a vu être en chat noir. Donc, son partenaire est également une Yasei et il fallait savoir si elle connaissait cette révélation ou pas du tout. Du moins, là-dessus, la Miko no Tengu se montrait empathique, douce et indulgente. Elle était là pour l’aider si besoin et elle sera toujours là pour elle. Un moment de douceur, chose qu’elle n’était pas habituée à faire par le passé, mais à croire qu’elle était faite pour agir de la sorte. Par le passé, elle avait aidé ses camarades ou jeune génération à gérer leur métamorphose en animal et être à l’écoute. Il était temps de retrouver celle d’avant la mort de Mikoto.

En l’observant bien, il semblerait que Namue n’était pas au courant de son lien avec les Yasei. Cela se voyait dans son regard qui cherchait celui de la Inuwashi ainsi que son expression faciale. En tout cas, elle pouvait se sentir rassurer, car Yosuzume était là pour elle. Déjà proche niveau contact, la Chûnin sentit le corps nu de Namue se blottit contre elle, sa poitrine contre la sienne. Les joues de la kunoichi devinrent rouges, ne s’attendant pas à un tel contact surtout dans leur tenue d’Ève. Un enlacement qui fait battre le cœur de la brune à la chamade et d’un simple mouvement, accepté ce lien en l’enlaçant à nouveau. Peut-être qu’elle était heureuse ou avait besoin de réconfort. Mine de rien, la prêtresse appréciait énormément ce contact et ferme les yeux quelques instants, sans rien lui dire. Quelques secondes plus tard, Namue rompt le contact physique avant de reculer un peu. Yosu était un peu triste intérieurement que ça se finisse, mais il fallait tout de même penser à la mission et garder les esprits clairs. En tout cas, la Kayuri était ravie de l'aide proposée par sa chef d’équipe, car elle-même avouer ne comprendre ce qui lui arrive. Or, elle préféra attendre la fin de la mission pour en parler plus en profondeur. « Bien, je comprends. Dès qu’on sera de retour à Kiri, on en discutera chez moi, seule à seule. » Dit-elle avec un léger sourire. Genin sortit du bain durant la prise de parole de sa supérieure hiérarchique. Peut-être qu’elle n’avait plus envie de profiter du bain, pour Yosu, c’était bien dommage, mais il est vrai qu’elles n’étaient pas là pour les sources chaudes de cette ville. La Chûnin sortit du bain à son tour et se plaçant devant sa partenaire, tout en s’abaissant et prenant sa serviette sans la mettre pour autant.

La brune admire Namue avant de se sécher avec sa serviette à son tour et prenant un peu son temps afin de bien faire le boulot. Non préoccuper par ce que fait Namue sur le moment, cette dernière semble prendre la parole, après s’être rhabillé. Serviette sur ses cheveux pour qu’il sèche, Yosu écoute attentivement sa partenaire de mission par rapport au point de vue de la Yasei. Cette dernière répond à l’une des premières questions posées avant de parler de cette nuit. Nam affirme qu’elle n’a pas de hautes capacités en détecton, mais juste les bases. Apparemment, elle venait de mémoriser le chakra de sa supérieure. Une bonne initiative, au cas où elles seront à être séparé au cours de la mission. Yosuzume regarde en direction du vestiaire, il était temps de s’habiller et ne pas rester sans un morceau de tissu encore longtemps surtout devant Namue. Cela devenait gêner et elle n’était pas une spécialiste de se balader toute nue comme cela, même si elle est dans un bain public pour femmes. Cependant, sa camarade semble remettre en question le plan de se séparer afin d’infiltrer la bande de Renji. Du coup, elle croise les bras et l’écoute attentivement, même si elle aurait aimé se changer avant. Rien qu’en l’écoutant, il est vrai qu’avec son somnambulisme et sa transformation en chat noir durant cette période est problématique si elle doit dormir dans une planque de Renji ou à l’extérieur seule. Du coup, il fallait mettre cette idée de côté et faire comme elle l’a dit. Yosuzume hoche la tête. « Bien, faisons comme ça. Il est vrai que vues certaines conditions, ça ne serait pas faisable, j’avais oublié pendant un temps ses deux problèmes. Je vais donc prendre en filature les hommes de Renji et les filles qui emmèneront. Pendant ce temps-là, tu iras récolter des informations. On se retrouvera à l’auberge avant la nuit tombée. D’accord ? » Dit-elle.

Attaquer la nuit, ça peut aider à surprendre l’ennemi et à mieux s’infiltrer. Cependant, Yosuzume ne connaît pas le nombre d’ennemis et l’habitation de ce Renji pour se permettre une telle attaque. Le mieux, c’était de connaître l’emplacement de la cachette de ce dernier et de repérer le nombre d’ennemis afin de faire un plan pour attaquer. La brune soupire et sourit à Namue. « Je vais m’habiller, car…je ne me sens pas à l’aise d’être nue comme ça devant toi…enfin…euh…je veux dire…enfin bref…sortons et commençons la mission. » Dit-elle un peu gêner et se dirigeant vers le vestiaire. À l’intérieur, elle se sèche correctement avant de se rhabiller faisant un peu attendre la Genin. Sortant de la salle pour le hall d’entrée. Yosuzume demande à la tenancière si ce n’était pas dérangeant de garder la même chambre pour ce soir, vu qu’elles allaient revenir. La femme accepte et va aller nettoyer leur chambre en attendant leur retour. Dès qu’elle a fini de parler, la Kuro Washi indique la sortie à sa camarade afin de discuter dehors. À l’extérieur, Yosuzume regarde Namue. « Bien, je vais aller me rendre au point de rendez-vous que la tenancière nous a donné. Et toi, tu vas récolter des informations pendant ce temps-là. On se retrouve ici avant la tombée de la nuit et si tu as un souci, tu reviens ici aussi. Fais attention à toi. » Dit-elle en lui caressant le visage avec un air inquiet. Inquiète pour Namue, elle l’était. La Genin est sous sa protection, sa responsabilité, un lien fort les unis que ce soit du fait qu’elles sont Yasei, mais aussi, Yosu l’apprécie beaucoup. « Dès que tout sera fini, je m’occuperai de toi, petit chaton. » Finit-elle en se transformant en aigle royal noir de taille normale comme n’importe quel oiseau et s’envolant dans le ciel.

Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1D / 1C

Résumé du tour :

équipements utilisés :
Techniques utilisées :







Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 5 Déc 2021 - 16:25



Indomptable


La chûnin acquiesça au plan de Namue et attribua elle-même les rôles. Tout d’abord la Yasei allait s’occuper de la filature puisqu’elle était effectivement plus à même d’effectuer cette dernière sans se faire prendre. Ensuite, la Kayuri allait chercher des renseignements supplémentaires au sein même du village, puis, une fois leur tâche respective terminé, les deux jeunes femmes devaient se retrouver à l’auberge avant la tombée de la nuit. Le plan plaisait bien à la genin qui donna son accord à ce dernier alors que sa compagne s’excusait pour aller enfiler ses vêtements qu’elle avait laissé, contrairement à Namue, au vestiaire.


Prenant la décision d’aller attendre Yosuzume dans la salle principale de l’établissement, la jeune femme se prit à se retrouver seule avec leur hôte qui, comme toute bonne hôtesse, avait un désir certain d’initier une conversation.


Tavernière - Alors vous êtes deux vrai tigresses mes chéries, heureusement qu’il n’y avait pas d’autre client, vous auriez assurément été le sujet de plainte vu le bouquant que vous avez fait aux petites heures du matin, mais ne vous inquiétez pas, je comprends bien les pulsions de la jeunesse et je vous aime bien toi et ta compagne.

La conversation à sens unique continua ainsi jusqu’à ce que la chûnin rejoigne enfin Namue quelques minutes plus tard qui, après avoir prestement demandé à leur hôtesse l’autorisation de passer une nuit supplémentaire dans son établissement, sortit de ce dernier, la genin sur ses pas.


Une fois à l’extérieur, la Yasei lui rappela le plan qui avait été décidé un moment plus tôt selon lequel la chûnin allait se rendre au point de rendez-vous pour entamer une filature tandis que la Kayuri allait plutôt continuer à chercher des informations au sein même du village. Puis, une fois le plan bien remis en mémoire, Yosuzume étendit sa main pour caresser le visage de Namue, un air inquiet assombrissant le visage habituellement bienveillant de la prêtresse.


Yosuzume - Dès que tout sera fini, je m’occuperai de toi, petit chaton.

Puis, sans laisser le temps à la genin de répondre, elle se transforma en aigle royal tout à fait banal outre sa couleur sombre qui détonnait de celle habituelle de ses compères. Puis, en quelques puissants battement d’aile, le rapace s’envola bien haut dans le ciel, laissant la jeune femme seule dans les rues toujours désertes de ce village autrefois prospère.


Après avoir prit une grande inspiration, Namue se mit en mouvement en direction de ce qui avait autrefois été un port aux quais bondés d’une foule dense, mais qui devait désormais être à l’image du reste de la ville, complétement dénué de la moindre foule. Pourtant, malgré son assomption initiale, la jeune femme du se rendre à l’évidence, le port était de loin l’endroit le plus fréquenté du lotissement. Quoi qu’étant probablement très loin de l’époque de gloire de ce dernier, les quais n’en étaient pas moins piétinés par quelques dizaines de travailleurs qui transportait sans relâche de lourdes caisses entre les navires amarrés et les nombreux entrepôts qui avaient pignon sur rue un peu partout dans le quartier portuaire.


Malgré l’activité plus élevé que dans le reste du village, Namue dénota un point étrange, les bâtiments n’en était pas plus entretenues. Dans les faits, la majorité semblait avoir été abandonné et, lorsque l’on portait un regard critique sur ceux qu’elle avait initialement prit pour de simple travailleur portuaire, l’on pouvait remarquer une certaine animosité entre plusieurs d’entre eux qui témoignait d’une trêve de circonstance entre différents groupes rivaux plutôt qu’un ensemble de travailleurs partageant un même domaine.


Son arrivé n’étant pas passé inaperçu, la jeune femme ne tarda pas à être interpellé par un homme dans la force de l’âge dont le torse nu était entièrement orné de dessins tribaux à l’exception d’un Kanji désignant le sud au niveau de son cœur que la genin assuma être son signe d’appartenance à ce qu’elle présuma être la bande du sud.


Brigand - Hey fillette, j’crois qu’tu t’es trompé de chemin, le bordel c’est par la droite.

Faisant fit de l’impolitesse flagrante de celui qui l’avait abordé, la jeune femme l’ignora complétement et continua son chemin sur la route qui longeait la périphérie du quartier portuaire, espérant que son attitude allait dissuader l’homme de pousser l’interaction indésirable plus loin. Malheureusement, après seulement une dizaine de pas, la jeune femme sentit la présence de l’homme derrière elle et, plus important, celle d’une demi-douzaine de gaillards qui avaient prestement interrompus leur besogne pour venir l’encercler, ne lui laissant aucunement le choix de s’immobilisé à moins de faire appel à ses atouts de kunoichi ce que la jeune femme, après quelques secondes de réflexion, jugeant peu prudent.


Déposant nonchalamment sa main sur la poignée de son sabre, la jeune femme adopta instinctivement une garde de combat discrète avant de, finalement, déposer son regard sur l’homme qui l’avait initialement abordé.


Namue - Je ne fais que passer, je vous suggère de ne pas m’en empêcher.

Alors qu’elle prononçait ses mots, la jeune femme utilisa sa main libre pour replacer son haori qu’elle avait simplement déposé sur ses épaules avant de partir, ses bras n’étant donc pas dans les manches de celui-ci et la jeune femme était prête à le laisser tomber pour entamer une danse mortelle d’acier et de sang au moindre signe d’hostilité à son endroit. N’étant pas quelqu’un de violent par nature, la jeune femme préférait habituellement les solutions pacifiques, mais avec ce type d’homme elle ne savait que trop bien que l’unique façon de calmer leurs esprits et éviter un bain de sang bien plus grand était de frapper rapidement et, surtout, violemment. Malgré tout, la genin espérait encore que l’homme allait la laisser partir lorsqu’il allait se rendre compte qu’elle n’était aucunement intimidée et, surtout, que la proie qu’il avait probablement pensé être facile était armé.


Brigand - Houla du calme fillette, j’veux pas de problèmes avec ton dojo, c’est les seuls qui nous apporte encore un peu de commerce…

Puis, l’homme claque ses deux mains bourrues l’une contre l’autre avant de lâcher d’une voix forte un ordre qui, aux oreilles de la jeune femme, ressemblait plutôt à un cri de gorge. Pourtant, ceux qui s’étaient interrompu dans leur tâche semblèrent en comprendre la signification puisqu’ils s’empressèrent de reprendre leur travail et ne portèrent plus un seul regard en direction de la genin qui se retrouva seule en compagnie du gaillard qui semblait avoir la charge d’au moins une partie de ceux qui œuvrait dans les quartiers portuaires.


Brigand - Encore désolé du malentendu, vous pouvez continuer votre chemin, mes gars ne devraient pas vous importuner. Cependant je ne peux pas me porter garant des autres bandes donc je vous conseil de quitter les quartiers portuaires le plus rapidement possible…

Sur ces mots l’homme rebroussa chemin et alla se rasseoir sur une caisse de bois non loin de l’endroit initial où il avait accosté la jeune femme. Ne demandant pas son reste, Namue s’empressa de continuer son chemin et, tel que suggéré par le brigand, elle quitta les quartiers portuaires dès la première occasion qui se présenta à elle.


Se retrouvant de nouveaux dans des rues abandonnées, la jeune Kayuri n’en fut pas moins soulagée, satisfaite de s’être sortie de la situation épineuse dans laquelle elle s’était malencontreusement retrouvée sans devoir verser la moindre goutte de sang. Soudainement les échos d’une conversation entre deux ouvriers se firent entendre et la jeune kunoichi se camoufla avec empressement derrière l’un des amas de vieux tonneaux et de caisses fracassés qui se trouvait devant de nombreux commerces de la rue que Namue arpentait.


??? - … Ces foutus Kayakas, ils ont encore attaqué notre entrepôt…

??? - Ouais, comme s’ils avaient le monopole de l’importation…

??? - En plus nous la bande du sud on avait le contrôle des importations en provenance de Kaze bien avant que ce blanc bec arrive…

??? - Ça fait quand même trois ans qu’il est là et y’a plus moyen de se procurer le moindre remède du désert sans devoir passer par eux…

??? - … De toute façon j’ai entendu parler d’un groupe de réfugier du désert qui se serait installer dans le village de la brume, ça devrait mettre un sacré frein sur son commerce…

??? - Ouais ahah bien fait pour lui, la cerise sur le sundae serait que le village envoie des shinobis s’occuper de son compte…

??? - Idiot, tu crois que le village en a quoi que ce soit à foutre, va falloir …

Les voix des deux brigands devinrent trop distantes pour que la jeune femme ne puisse entendre la suite de la conversation entre les deux hommes et, malgré le fait qu’elle fut tenté de les suivre afin d’obtenir la suite de celle-ci, la genin prit la décision de s’éloigner le plus possible des quartiers portuaires et de passer le restant de la journée à rechercher des informations ailleurs avant de, finalement, retourner à l’auberge vers la fin de l’après-midi, profitant du temps qu’elle avait avant que sa partenaire ne revienne pour manger le ragoût que lui proposa leur hôtesse, bien assise sur les hautes chaises du comptoir bar, repensant aux informations qu’elle avait obtenu et, elle devait se l’avouer, Namue était impatiente d’en faire part à sa compagne.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1D

Résumé des actions:

Namue, après s'être séparé de Yosuzume, est abordé par une bande de brigands lors de son arrivé dans les quartiers portuaires. Toutefois, après avoir remarquer le haori que cette dernière portait, celui qui semble en charge la laisse passer sans demander la moindre compensation. Alors qu'elle s'éloigne des quartiers portuaires, la jeune femme entend une conversation intéressante entre deux brigands quittant, eux aussi les quartiers portuaires. Une fois ceux-ci hors de porté de ses oreilles, la jeune femme prend la décision de continuer sa recherche dans un secteur moins achalandé et, ne trouvant rien de plus, rejoint l'auberge en avance et accepte volontier un bol de ragoût en attendant sa compagne.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Lun 6 Déc 2021 - 11:18
Indomptable


À l’extérieur, Yosuzume avait expliqué à nouveau le plan à Namue afin que celle-ci ne l’oublie pas. Une simple récolte d’information, il n’y avait rien d’extraordinaire ou de dangereux si la Genin faisait correctement son boulot. Quant à Yosu, elle allait juste rejoindre le lieu où les filles doivent être choisies par les hommes de Renji pour trouver sa future compagne. Pour cela, la kunoichi s’était transformé en Aigle royal, de taille normale de cet animal. Il ne fallait pas attirer l’attention sur une taille plus grande et grosse. La Yasei s’était séparé de sa partenaire afin de récolter des informations de son côté et connaître l’emplacement de la planque de sa cible. Avec sa vitesse de vol, il n’était pas difficile de se trouver à l’emplacement prévu que la tenancière lui avait donné, la veille. Posée sur un poteau, la Aves observe la zone avec ses yeux perçants. Il y avait des femmes qui commençaient à pénétrer dans le bâtiment, en compagnie d’homme, armé de sabre ou d’autres armes blanches. Il fallait trouver un moyen d’aller à l’intérieur et d’écouter la conversation entre eux. S’envolant à nouveau et planant au-dessus du toit, la kunoichi pouvait remarquer un passage. Le bâtiment semblait abîmé et abandonné, dans ce type de lieu, ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient sans qu’on les remarque. Y entrant par le haut, elle se planque sur une poutre à l’horizontale et profitant d’un peu de l’obscurité pour se cacher tout en observant la scène d’en haut.

Les femmes étaient alignées, comme du bétail et cela ne plaisait pas à Yosuzume de comment il les traitait. Tout ce qu’elle avait envie de faire, c’était de les punir pour leur comportement odieux envers elles. Cependant, la Kuro Washi ne pouvait rien sinon elle ne saura jamais où se trouve la planque d'Hayakawa Renji. L’un des hommes semble plus important que les hommes, portant une lourde hache avec de drôle de motif sur la lame de son arme. « Hum… Pour une fois, vous avez fait du bon boulot. Elles sont tous potable pour le chef. Cependant, il ne souhaite qu’en avoir une seule. » Dit-elle en marchant, tout en observant les femmes. « Merci Neji-san ! Cependant, on aurait bien voulu amener la tenancière, mais son caractère ne détient pas sur les critères du boss. » Dit-il d’un air désolé. Neji soupire et pointe une jolie blonde avec une tenue un peu décontractée. « Emmenons celle-ci. En revanche, pour la tenancière, j’enverrai une équipe demain matin pour aller la chercher. Je la veux. » Finit-il sur ce point. Ensuite, il demande aux autres femmes de retourner dans leur baraque, mais si elles venaient à quitter Kihonega, il les retrouverait pour les tuer ou les transformer en esclaves. Un moyen pratique pour les terrifier et les empêcher de fuir pour vivre librement sans ces chaînes. Au fond, elles étaient prisonnières et esclaves de leur réseau. Cela dégoutait la brune d’entendre cela et le voir ses pauvres femmes si effrayées et tristes de mener une telle vie. Dès que cette mission sera finie, Yosuzume fera en sorte qu’elles ne vivent plus une telle chose à nouveau.

La Inuwashi sort du bâtiment abandonné afin de suivre ce Neji, cette femme et les hommes qui les accompagnaient afin de savoir jusqu’où ils vont aller. D’ailleurs, les informations de la tenancière concernant le nombre de personnes étaient fausses. En effet, ils n’étaient pas que deux, peut-être une exception, qui sait. Le voyage prend tout de même du temps et apparemment, la jeune femme est bien traitée et aucune violence ni insulte ne lui soit portée. Le trajet durait une bonne trentaine de minutes et entre-temps, la kunoichi de la brume avait quitté sa forme d’aigle royal afin d’économiser du chakra. Ils sont trop sûrs d’eux et personne ne semble avoir utilisé une technique de détection de chakra. Une chance, apparemment, il ne devait pas avoir trop de danger ni rien pour qu’ils ne soient pas sur leur garde. D’un coup, un bâtiment plutôt impressionnant, se trouve devant elle et cacher par la forêt. Une demeure digne d’un noble. Grimpant à un arbre assez élevé, assez pour avoir une bonne vision de la zone. Une maison assez grande avec deux étages, elle semble être la demeure de Renji. La cour est grande avec un terrain d’entraînement et derrière, sans doute une cour avec un bassin. Il y avait une dizaine de garde, armée de lance ou d’autres armes. D’un mûdra, Yosuzume utilise une technique de détection de zone. Il y avait peu de chakra et donc, certains gardes n’utilisent pas de chakra, mais il y en avait quelques-uns quand même. Ce Neji devait en utiliser et peut-être ce Renji, aussi. Yosuzume fait le tour de la bâtisse pour observer les différents endroits et se faire une idée de ce qu’il y avait.

Il était temps de retourner à l’auberge et faire son rapport à Namue, en plus de devoir prévenir la tenancière que les hommes de Renji risquent de venir la chercher demain, dans la matinée. La kunoichi se déplace rapidement d’arbre en arbre afin d’aller retrouver sa compagne. Après quelques minutes à se déplacer dans une forêt et ensuite, entrée à nouveau dans la ville, Yosuzume retrouve l’auberge. La jeune femme y entre et à l’intérieur, elle voit sa camarade en train de manger un ragoût et que la tenancière est au fourneau. La Prêtresse s’assoit en face de sa Genin et souffle un peu, elle avait fait pas mal d’effort et elle avait besoin de souffler un peu pour reprendre des forces. La tenancière arrive et lui sert du ragoût. « Tenez, ma chère. Vous allez reprendre des forces avec ça. » Dit-elle en souriant avant d’opérer un demi-tour. Cependant, Yosu retient la femme par la marche de sa tenue. « Merci, mais avant ça, on doit parler d’un sujet important, madame. » L’hôtesse est surprise et s’assoit à leur table. « Qu’y a-t-il ? » Demande la tenancière. La Chûnin ne touche pas pour l’instant à son ragoût et prend la parole. « Je me suis rendue sur les lieux que vous nous avez indiqué. J’ai tout vu et aussi, un certain Neji qui semble vous connaître. De plus, il va envoyer des hommes à lui vous chercher, demain matin. Pourquoi a-t-il une obsession envers vous ? » Demande-t-elle à la tenancière. La femme soupire. « C’est mon ex-mari et il a eu du mal à ce qu’on se sépare. Après tout, j’ai eu du mal avec ses tromperies et quand il est parti à Kumo, il y a longtemps, j’étais bien contente. Je m’appelle Takatsukasa Tsubaki et je tiens cette auberge depuis mon adolescence. Il est hors de question que je le quitte pour un monstre comme lui. » Dit-elle d’un air triste et un peu terrifié.

La Yasei la regarde avec compassion. « Je vois. Parlez-nous de ce Neji et de ce Renji, je sais que vous en savez plus que vous voulez nous faire croire. Et aussi, pourquoi déteste-t-il le clan Yasei ? » Demande-t-elle. Tsubaki sèche ses larmes et se concentre pour leur dire tout. « Renji et Neji sont cousins. Renji vit à Kihonega depuis son enfance et pareil pour Neji. Cependant, ils ont été élevés par des criminels avant de se cacher après que les clans majeurs de Kiri ont décimé la criminalité de l’île principale. J’ai rencontré Neji avant la création de Kiri et c’était la pire erreur de ma vie. Neji est partie vivre à Kumo après notre divorce afin de s’éloigner de Mizu. Là-bas, il était un ninja de Kumo et il est revenu durant l’annexion du Teikoku sur Kumo. On dit que sa hache de guerre est capable de provoquer des explosions dignes d’un Bakuhatsu. Pour Renji, il n’est pas doué en art ninja, il est faible, mais très doué pour gérer une organisation. Et pour sa haine envers les Yasei, je ne sais pas, je ne leur parle plus depuis bien longtemps. Mais si Renji envoie des hommes à lui pour m’emmener à Neji…je risque de mourir, peut-être. Et j’ai peur. » Dit-elle en tremblant. Yosuzume regarde Namue. « Demain matin, on se lèvera tôt et nouvel ordre de mission, on s’occupera d’eux avant d’aller à la demeure de Renji et de son cousin. » Dit la Chûnin. Tsuba semble surpris. « Vous les avez trouvés ? Impossible, personne ne le sait et les filles envoyées là-bas ne reviennent jamais… » Dit la femme. Yosuzume hoche la tête. « Je les ai traqués. Une demeure en dehors de la ville et cacher par les arbres, digne d’une maison d’un noble. Il y a une dizaine de garde, mais un grand nombre n’utilise pas de chakra. Neji sera peut-être la plus grande résistance, mais on va quand même gérer. » Dit la Miko no Tengu. La tenancière sourit. « Vous n’êtes pas des détectives privées, mais des ninjas de Kiri vous votre manière de parler, n’est-ce pas ? Vous pouvez me le dire, je vous fais confiance et j’ai besoin de protection. » Dit-elle. Yosuzume commence à manger son ragoût. « Oui, nous le sommes et on vous protègera d’eux. N’ayez aucune crainte. D’ailleurs Namue, qu’as-tu trouvé de ton côté ? » Demande-t-elle à sa partenaire tandis que la tenancière retrouve un peu de couleur, se sentant rassurer. « Je vais vous préparer un bon bain et votre chambre pour que vous soyez en forme pour demain ! Si vous les battez, peut-être que Kihonega pourra revivre un peu. » Finit-elle avant de partir préparer tout ce qu’elle avait dit.


Résumé
Santé : RAS
Chakra : 1D / 2C / 1B

Résumé du tour :

Yosuzume a été dans la bâtiment où les filles sont escorté par cinq hommes et le chef, Neji, a choisi une blonde pour Renji. Cependant, ce dernier veut récupérer la tenancière demain matin, étant son ex-femme pour s'en occuper. Yosuzume les traque pendant un temps sous la forme d'un aigle royale jusqu'à la sortie du village de Kihonega avant de reprendre sa forme humaine. Elle découvre la demeure digne d'un noble de Renji, qui était caché dans la forêt. Il y a une dizaine de garde dont la plupart n'ont pas de chakra, ce ne sont que des gardes civils.

Yosuzume retourne à l'auberge où elle prévient la tenancière qui leur donne son identité : Takatsukasa Tsubaki et ex-femme de Hayakawa Neji. Elle parle de tout ce qu'elle sait sur eux. Cependant, elle ne connaît pas la raison de la haine vers les Yasei de Renji. Par la suite, la Chûnin donne un nouvel ordre de mission à Namue, protégée Tsubaki demain matin contre les hommes de mains de Renji et Neji avant d'aller jusqu'à la demeure des Hayaka. Pour finir, Yosuzume demande à Namue ce qu'elle sait de son côté.



équipements utilisés :
Techniques utilisées :








Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Lun 6 Déc 2021 - 12:49



Indomptable


Les informations que sa compagne avait rapportées étaient pour le moins intéressante, mais, surtout, inquiétante. La Yasei avait bel et bien découverte le repaire de Renji, mais le point qui dérangeait Namue était le désir soudain de son homme de main de capturer par la force la tenancière. Pour le moment les deux jeunes femmes avaient réussi à garder leur couverture intacte, mais si Neji envoyait bel et bien un groupe chercher leur hôtesse le lendemain matin, la genin doutait énormément qu’elles allaient être capable de conserver leur identité secrète encore très longtemps. Dans les faits, plus Yosuzume parlait et plus la jeune Kayuri était persuadée qu’attendre le lendemain pour agir n’était pas une bonne idée, mais comment agir?


Tandis que la tenancière partait préparer leur chambre, Namue reporta son attention sur sa compagne qui venait de la sortir de ses pensées avec une question directement adressé à elle. La Yasei lui demandait ce qu’elle avait découvert de son côté et la jeune femme se vit dans l’obligation d’y réfléchir durant quelques secondes avant de se souvenir des informations qu’elle avait été capable d’obtenir et, tranquillement, elle vit un plan apparaître dans son esprit.


Namue - Premier point, je crois connaître la raison pourquoi Renji s’oppose autant à l’intégration des Yasei au sein du village de la brume. Tout comme je le soupçonnait hier, celle-ci interfère directement avec son commerce qui se trouve à être l’importation de bien en provenance de Kaze et, plus précisément, de remèdes du désert… Si mon souvenir est bon, c’est justement l’une des spécialités de certains membres ayant rejoint le domaine Yasei dernièrement.

Prenant un instant pour laisser à sa collègue le temps de comprendre l’implication que cette information pouvait avoir pour leur mission, la jeune femme en profita pour continuer à peaufiner mentalement l’ébauche de plan qui avait germée dans son esprit. Tout d’abord, elle avait appris que la bande de Renji, les Kayaka, n’étaient pas réellement appréciés par les bandes rivales et la genin pensait avoir trouver un moyen d’utiliser cette hargne, potentiellement à leur avantage.


Namue - J’ai aussi appris que la bande de Renji, les Kayaka, ne sont pas réellement… Appréciés par les autres bandes du village. En fait, je pense qu’au minimum la bande sud serait plus qu’heureuse d’être débarrassée de leur rivale et je crois avoir trouver un moyen d’utiliser ceci… Au moins à titre d’assurance supplémentaire…

Après s’être assuré que Yosuzume était encore bien à l’écoute, la jeune femme parcouru l’établissement vide du regard tandis qu’elle prenait une grande inspiration avant de poursuivre l’explication de son plan.


Namue - Dans tous les cas, je ne pense pas que l’on peu attendre le matin avant d’agir, il ne s’agit plus uniquement de notre propre sécurité qui est en jeu et je refuse que la tavernière ne souffre dans les mains de cette bande.

Agrippant le verre d’eau que la tavernière lui avait servit un bon moment auparavant, la jeune femme en bu une longue rassade avant de le redéposer un peu trop bruyamment à son goût sur le comptoir de bois du bar.


Namue - En tenant pour acquis que l’on doit agir cette nuit et que l’on réussi à capturer Renji et à s’enfuir sans se faire remarquer, rien n’empêche ce Neji de simplement devenir le patron des Kayaka et je suis persuadée que son premier ordre sera de venir chercher notre hôtesse. Couper la tête du serpent ne suffira donc pas à assurer la protection de cette dernière.

Reprenant son verre d’eau, la genin en vida le contenu avant de fixer le fond de bois de celui-ci tandis qu’elle continuait d’ordonner ses pensées afin d’exposer de la façon la plus claire possible son plan à la Yasei.


Namue - En guise d’assurance, l’on peu utiliser l’animosité des autres bandes envers les Kayaka pour que celles-ci, ou du moins la bande sud, assure une certaine protection sur l’enceinte de cette auberge. Pour ce faire il suffit d’aller voir l’un des chefs de bande et leur certifier que le problème Renji sera résolu dès le lendemain et que la seule condition est qu’une protection soit placée sur ce bâtiment et la propriétaire de celui-ci.

La jeune femme joua un peu avec son verre tandis qu’elle attendait que sa coéquipière absorbe la quantité non négligeable d’informations qu’elle venait de lui donner. Puis, après quelques secondes, elle considéra en avoir laissé suffisamment et poursuivi l’énoncé de son plan.


Namue - Je souligne le fait qu’il s’agit d’une assurance supplémentaire. Afin d’être certaines que les Kayaka ne viendront pas enlever Takatsukasa, je ne vois qu’une solution… Assassiner Neji. Pour le moment l’impression générale que j’ai c’est que Renji et sa bande font office de loi et personne ne semble être en mesure de s’opposer. De ce fait, je ne m’attends pas à une énorme vigilance de leur part donc l’infiltration ne posera pas de problèmes.

La genin remonta son regard jusqu’à plafond en latte de bois de l’établissement tout en poussant un long soupir avant de finalement terminer d’exprimer son plan.


Namue - Le problème sera plutôt l’exfiltration de Renji vivant ainsi que, si l’on désir prendre cette avenu, l’exfiltration de nous même après l’assassinat de Neji.

Puis, reportant son regard sur Yosuzume, Namue se fendit d’un large sourire avant de conclure par une ultime question.


Namue - Alors, qu’en penses-tu?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1D

Résumé des actions:

Namue explique son plan à sa camarade. Ce dernier se découpe en plusieurs étapes:


  • 1. Utiliser l'animosité des autres bandes pour assurer une protection sur l'auberge et sa propriétaire;
  • 2. Profiter de la nuit pour s'infiltrer et accomplir leur mission en capturant Renji vivant;
  • Facultatif. Assassiner Neji pour éliminer la chaîne de commandement direct des Kayaka et la menace sur la tenancière.

Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 8 Déc 2021 - 10:48
Indomptable


Yosuzume était revenue de sa mission, celui de se rendre au lieu de rendez-vous donner par Tsubaki où les hommes de Renji allaient se rendre pour choisir une fille pour Renji. Deuxièmement, les traquer et connaitre l’emplacement de la planque de Hayakawa afin de pouvoir s’y infiltrer ou attaquer dans peu de temps. Cependant, elle ne donnait pas que cela dans son rapport pour sa Genin, mais également que la tenancière était la nouvelle cible et surtout par un certain Neji. Cet homme est le cousin de leur cible et il semble douer pour les arts ninja dont il possède une arme spéciale, sans doute, un gladiateur avec une arme légendaire. Si c’est réellement le cas, ça va poser un problème pour le vaincre, même si les autres ne sont pas dotés de chakras comme elles. En tout cas, Yosu avait cherché à rassurer la femme afin de lui faire savoir que sa sécurité comptait beaucoup pour elles. Cependant, ça ne sera pas évident de cacher leur identité et leur vraie raison de leur présence à Kihonega. La kunoichi allait devoir réfléchir à un plan afin de gérer le cas des types qui viendront demain matin et par la suite, gérer le cas de Renji sans qu’il se rende compte de l’absence de ses hommes de main. Ce ne sera pas une mince affaire. Avant cela, la Chûnin demande à Namue, si elle avait pu récolter des informations de son côté. Peut-être qu’au final, ça pourrait être fort utile pour contrecarrer les délires de ce clan de criminel. Ainsi, la Miko no Tengu laisse sa camarade prendre la parole pour la suite des choses.

Dans un premier temps, Namue pense avoir découvert la raison de la haine de Renji envers le clan Yasei, s’étant installé à Kiri. En effet, certains membres du clan sont doués dans le domaine de création du remède. Et le trafic de Renji est l’importation de bien provenant de Kaze et plus précisément, de remède et autres liés au soin. Là-dessus, elle avait du mal à le croire. Certains Yasei sont bercés dans ce domaine pour chercher à résister à la chaleur de Kaze et à lutter contre les maladies, car leurs conditions de vie étaient des plus déplorables à Taiyo. Or, détesté tout un clan pour si peu, c’était tirer par les cheveux. Cependant, en réfléchissant bien, il en fallait que peu pour certain pour être si rancunier. « Je vois…j’aurais pensé à autre chose comme à un vol de l'une de ses marchandises ou autre chose, mais pas à ça. Ce type a une rancune plutôt puérile. » Dit-elle d’un air calme. Pour la suite, Yosuzume la laisse reprenait afin de connaître d’autres détails. Nam avait peut-être entendu autre chose que le pourquoi du comment ce type n’aimait pas les métamorphoses. Sa partenaire reprend la parole, après avoir pris le temps de réfléchir. Apparemment, une bande se trouvant au sud n’apprécie pas les Hayaka et la Genin avait une idée derrière la tête afin de les utiliser pour s’assurer de la réussite de la mission. Là-dessus, la chunin était tout ouïe, même si ça l’embêter d’utiliser cette bande pour les aider. « Je t’écoute. » Dit-elle. La jeune Kayuri ne voulait pas attendre le lendemain matin pour agir en attaquant par surprise les hommes de Renji. Ce n’était pas une bonne idée selon elle. Attaquer la nuit et capturer Renji n’était pas non plus une bonne idée, car Neji reprendra le groupe et il s’en prendra à la tenancière. Leur mission aurait servi à rien. « Je vois, je vois. Continue et dis-moi ce que tu as en tête. »

Yosuzume boit son verre d’eau tout en mangeant tranquillement, tout en écoutant Namue. Selon elle, il fallait une assurance et la bande sud serait l’idéal. Il suffirait d’aller les voir, discuter avec leur chef afin de leur parler que le cas de Renji sera bien de l’histoire ancienne. De plus, elle leur demandera la protection de l’auberge afin d’éviter que la tenancière soit en danger, après leur départ pour retourner à Kiri. Yosu réfléchit un peu, mais elle n’intervient pas, laissant la brunette reprendre la parole et voir la suite de son idée. Pour s’assurer la protection de Tsubaki, il ne serait pas contre d’assassiner Neji. C’était une bonne idée que la Yasei allait proposer pour une vision de ce que représente réellement le clan de Hayaka à ses yeux. Et l’infiltration sera en effet, simple par rapport à leur ego et le fait qu’il n’y a pas forcément des ninjas de leur côté. Et là, elle parle de problèmes, c’était bien penser et Namue ne réfléchissait pas à moitié, ça faisait plaisir à l’écouter. Il était finalement temps de prendre la parole par rapport à tout ce qui a été dit sauf pour le cas des Yasei vu qu’elle a dit ce qu’elle pensait déjà. Ayant fini de manger, elle nettoie sa bouche avant de prendre la parole.

« Bien, tout ceci était très intéressant à savoir. Je dois avouer que je ne suis pas fan d’utiliser une bande qui vit au sud et sans doute, rival de Renji. On est des Shinobi qui ont pour but de maintenir la paix dans Kiri et aussi, dans Mizu no Kuni. Cependant, s’ils ne font rien de mal dans la ville, alors je pourrais consentir à demander leur aide pour protéger Tsubaki-san. Après pour ce qui est de Renji et Neji, je vais t’expliquer un truc qui va faire que la mission ne sera pas trop difficile. » Dit-elle en donnant son bol et son verre à la tenancière pour qu’elle aille les nettoyer. Ensuite, elle reporte son attention à la Génin. « Si on bat Neji en le tuant ou pas, les gardes prendront la fuite en délaissant leur chef. Ils ne possèdent pas de chakra et ainsi, ils ne seront pas capables de nous vaincre et avec ce sentiment de peur, ils prendront la fuite. Selon Tsubaki, Renji utilise aussi du chakra, mais il est faible d’où le fait que la plupart des gardes n’ont pas de chakra afin que personne ne puisse provoquer une rébellion contre lui. Neji est le seul obstacle pouvant réellement nous barrer la route. Du coup, pour extrader Renji vers Kiri, ça ne sera pas un souci. Tu as un bon plan et on peut partir là-dessus, mais il faudra vaincre Neji rapidement ou l’une de nous deux le combattra tandis que l’autre s’occupera de Renji afin d’éviter qu’il prenne la fuite. Qu’en penses-tu ? Et aussi, si attaquer de nuit est une mauvaise idée, comme tendre un piège demain matin à ses hommes. Il est donc préférable d’aller tout de suite voir cette bande sud pour leur demander la protection de Tsubaki, tu ne crois pas ? » Dit-elle en se levant. « Je ne sais pas où ils se trouvent, du coup, je te laisse prendre les devants. Des questions ? Au pire, on pourra en parler tout en marchant, mais j’aimerai faire vite quand même. » Finit-elle là-dessus.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 8 Déc 2021 - 14:02



Indomptable


Namue écouta avec attention les propos de la chûnin et se sentit un peu coupable d’avoir suggéré d’utiliser une bande criminalisée afin de conserver une protection sur l’auberge et la tenancière de celle-ci lorsque les deux kunoïchis auraient quittées le village. Sa partenaire n’avait pas tort, en tant que shinobi de la brume, leur but était de maintenir non seulement au sein du village de la brume, mais aussi dans l’ensemble de Mizu no Kuni. Ce qui incluait ce petit village côtier. Ce fait coupler à celui qu’il s’agissait, sommes toute, d’un regroupement de brigands qui ne pensait qu’à leur propre intérêt, poussèrent la jeune femme à repousser cette idée, se disant qu’elle n’aurait probablement pas dû l’énoncer dans un premier temps.


En revanche, le reste de son plan semblait plaire à la Yasei et elle était aussi d’accord avec elle au sujet de Neji qui allait simplement reprendre le flambeau en cas de disparition inopportune de Renji. Elle était donc d’avis que l’on devait aussi appréhender ou tuer Neji. Yosuzume était même persuadée que les hommes de ce dernier allaient s’enfuir si leur chef était défait ce dont doutais quelque peu la genin, mais cette dernière laissa le bénéfice du doute à sa compagne puisqu’après tout, c’était elle qui possédait le plus d’expérience.


Pourtant, alors que la chûnin terminait sa phrase et se levait pour partir, celle-ci semblait désormais vouloir utiliser l’aide de la bande sud pour assurer une protection supplémentaire sur la taverne et sa propriétaire, ce que Namue ne considérait pas comme étant nécessaire maintenant que sa compagne avait aussi pris la décision d’éliminer d’une manière ou d’une autre l’épée de Damoclès qui se trouvait au-dessus de la tête de leur hôtesse. La genin s’empressa donc d’en faire part à sa compagne tandis qu’elle quittait l’établissement.


Namue - Puisque l’on penche plus pour s’occuper aussi du cas de Neji, je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’impliquer une bande de brigand afin que ceux-ci assurent une protection sur Tsubaki et son établissement. Une fois son ancien mari retiré de l’équation, notre hôtesse n’a plus vraiment rien à craindre.

Tout en s’immobilisant, la jeune femme plongea son regard dans celui de Yosuzume avant de continuer.


Namue - La mission est de capturer Renji vivant et de le ramener au village. Nos chances de succès diminuent excessivement rapidement dès lors que nous sommes découvertes ou bien que Renji se croit menacé.

Namue ferma ses paupières quelques instants avant de continuer sa pensée.


Namue - Notre conscience nous empêche de laisser cette menace planer sur notre hôtesse. Pourtant, je ne pense pas que notre conscience se portera mieux si l’on assassine un homme pour une action qu’il a prévu commettre et prendre le temps de le capturer, lui aussi, augmente drastiquement les risques non seulement d’échec de notre mission, mais aussi de dénouement non désirable… Que ce soit une blessure ou la mort.

Soupirant bruyamment, la jeune Kayuri releva ses yeux en direction du ciel alors que l’astre solaire tirait sa révérence, offrant un magnifique spectacle orangé. Elle avait vraiment l’impression d’être dans une impasse, chaque décision comportant son lot de conséquences que la kunoïchi ne se sentaient pas prête à accepter.


Namue - Peu importe notre choix, ce dernier entraînera des conséquences potentiellement indésirables. Si l’on reste sur notre mission sans déroger et que l’on capture Renji pour le ramener au village discrètement, Neji va prendre la tête des Hayaka et notre hôtesse va probablement être capturé par ce dernier. Si l’on décide d’utiliser la bande sud qui, je le rappel, est une bande criminalisée, pour assurer une protection sur Tsubaki, qui sait les conséquences potentielles que cela pourrait entraîner? En fait, rien ne garanti que notre demande ne soit pas tout simplement ignorée ou, plus simplement, que la protection d’une unique bande de brigands sera suffisante pour empêcher les Hayaka d’agir.

Alors qu’elle termina sa phrase, un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle replongeait son regard dans celui de Yosuzume.


Namue - Et notre dernière option… Nous nous occupons de Renji et de Neji. Il devient plus ou moins impossible ou plutôt, très improbable, de parvenir à réussir notre mission subtilement. Dans les faits, si l’on s’occupe en premier de Neji, Renji risque d’être alerté et s’enfuir et si l’on capture Renji en premier, s’occuper de Neji devient excessivement complexe puisque l’on ne peu pas tuer notre cible, elle doit être ramené vivante. Il y a aussi le risque que nous sous-estimions la force de l’un et l’autre et que l’on se retrouve dans une situation désavantageuse. Nous ne sommes que deux, nous ne pouvons pas nous permettre d’affrontements inutiles au risque d’être blessée, d’être capturée ou, plus simplement, d’être tuée.

Namue se mit à fixer le chemin en terre battue avant de passer mécaniquement une main dans sa chevelure sombre.


Namue - Personnellement, aucun de ses choix ne me conviennent, mais, en tant que kunoïchi, le premier me semble le plus sécuritaire et le meilleur pour réussir notre mission sans que l’une d’entre nous ne soit blessée ou tuée. En revanche, la personne que je suis ne peu s’empêcher d’être révolté à l’idée d’abandonner notre hôtesse à son sort… As-tu une autre idée en tête?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1D

Résumé des actions:

Namue expose ses craintes en rapport à leur plan à Yosuzume ainsi que les trois options qu'elle voit pour la suite de leur mission. Elle en profite aussi pour rappeler à la chûnin que leur mission reste la capture de Renji et que tuer ou capturer Neji risquait fortement de compliquer l'atteinte de leur objectif.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 9 Déc 2021 - 11:08
Indomptable


Yosuzume avait terminé de parler et de dire ce qu’elle pensait des idées de sa Genin. Namue est une fille intelligente et qui a toujours de bonnes idées. Cela faisait plaisir à la chûnin d’avoir une coéquipière capable de prendre des initiatives et de proposer des choses pour la réussite de la mission. Cependant, Yosu pense que sa camarade réfléchit un peu trop et cherche trop à compliquer alors qu’il y a plus simple à faire pour en finir avec cette mission. La jeune femme n’était pas trop fan de demander de l’aide à aux bandes de criminels, même s’ils n’ont encore rien fait de mal ou du moins, Yosuzume ne sait pas dans quoi ils trempent. Sortant de l’auberge, la kunoichi avait tout de même dans l’idée de combattre Neji et de l’éliminer afin de s’assurer de la sécurité de Tsubaki. N’empêche, la Yasei n’a pas eu le temps d’aller trop loin que sa coéquipière la stoppe dans son élan afin de lui faire part de son avis sur ce qu’elle lui avait dit. Finalement, elle en avait des choses à dire avant de partir réaliser leur plan. Du coup, la Chûnin la laisse développer afin de connaître ses avis sur ce qu’elles s’apprêtaient à faire dans l’instant. Selon la Kayuri, il n’était plus nécessaire d’aller voir cette bande, si elles ont pour plan de s’occuper également de Neji. En effet, s'il venait à mourir, la tenancière ne risquait plus rien et elle n’avait plus besoin de protection. Dans un sens, elle n’a pas tort et ça soulageait la brune de ne pas s’y rendre. Le regard de sa compagne plonge dans les siens, c’était assez intense, mais elle montrait une sincérité et une détermination dans ses yeux. Elle rappelle la mission et le taux de réussite qui diminuerait si Renji est au courant de leur mission.

La suite montre que Namue semble mitigé dans le fait de devoir tuer Neji enfin là-dessus, elle a du mal à comprendre la situation. Certes, le cousin de Renji n’est pas leur cible, mais un obstacle, en plus d’être une menace pour elles et la tenancière. Il n’y avait besoin de discuter ou d’avoir un souci de conscience à propos de lui. Il ne faut pas oublier qu’elles sont des kunoichi et leur boulot est d’apporter une paix stable au sein de Mizu no Kuni. Yosuzume soupire et pose sa main droite sur l’épaule droite de sa partenaire. « Je comprends ce que tu veux dire, Namue-chan. Cependant, je ne veux pas capituler avec des criminels, même si c’est une bande rivale de notre cible. De plus, je ne veux pas que Neji reprenne la place de son cousin et que la vie de Tsubaki soit en danger. De plus, cette bande sud ne semble pas poser souci, contrairement à celle de notre cible. On ne peut pas exfiltrer deux cibles, ce n’est pas possible à nous deux. Renji est notre priorité et Neji doit être éliminé pour éviter des conséquences si on le laisse vivre. Notre mission reste Renji et le taux de réussite augmente comme baisse selon nos actions et plans. Or, crois-moi, on réussira. » Finit-elle là-dessus. « Si tu as d’autres choses à dire là-dessus, je t’en prie, parle. » Dit-elle en observant le ciel, qui va bientôt devenir sombre laissant alors sa place à l’obscurité et à des étoiles tandis que le soleil va partir dormir et donner sa place à la lune. Namue expose les options qui s’offrent à elles pour conclure que la mission est devenue compliquée et qu’un choix doit être fait pour la réussite. Cela dit, Yosuzume avait déjà exposé un plan pour éviter que Renji puisse faire et que Neji n’ait pas à les stopper.

Yosuzume regarde Namue et lui patpat la tête avec le sourire. « Tu as un bon fond, Namue et je t’aime bien pour ça. Tu es la première personne avec qui je suis tant familière, en espérant ne pas être irrespectueuse envers toi. » Dit-elle avant de prendre une décision. « Ne pas être blessé ou ne pas être tué, ce n’est pas possible en tant que ninja, Namue-chan. La mission passe avant tout, mais on n’est pas des monstres quand il est question de sauver une vie. On va directement à la planque du clan Hayaka. Là-bas, je m’occuperai de Neji seule tandis que toi, tu iras à l’étage où se trouve Renji. Tu le captures et tu sors de là. Il y a peut-être des gardes, mais ça ne sera pas difficile pour toi, car la plupart seront attirés par moi lorsque j’affronterai le gladiateur. De plus, ils n’ont pas de chakra. Renji va chercher à se défendre, aussi faible soit-il, ne le tue pas, si tu le blesses, ce n’est pas grave tant qu’il ne résiste pas. La subtilité, c’est bien beau, mais parfois, on n’a pas le choix que d’aller directement au front. Dès que tu as Renji, va vers Kihonega au niveau de l’auberge, je te rejoindrai là-bas. Quand tout sera fini, on retournera à Kiri. Compris ? » Finit-elle là-dessus. Il n’était pas question de discuter trop longtemps afin d’en finir rapidement avec cette mission. Elles ont, après tout, une mission à terminer et à réussir. La Yasei laisse sa partenaire s’exprimer avant de se diriger vers le domaine caché de Renji.





Dernière édition par Yosuzume le Jeu 9 Déc 2021 - 17:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 9 Déc 2021 - 17:04



Indomptable


La jeune femme écouta sa compagne attentivement avant de lui signifier son accord d’un rapide « Compris » accompagné d’un hochement de tête. Puis, sur cet accord tacite, les deux jeunes femmes prirent la direction du domaine de Renji tandis que le soleil se couchait à l’horizon. Le trajet se fit dans un silence complet, les deux kunoichi anticipant la suite des événements et lorsqu’elles arrivèrent enfin en vue du domaine, Namue analysa la tâche à accomplir. S’infiltrer n’allait pas être complexe, dans les faits, n’importe quelle personne un tant soit peu motivée pouvait s’infiltrer sans lever le moindre soupçon vu l’état somnolant de l’unique paire de garde qui, visiblement, avait oubliée son rôle de guet. S’était plutôt trouver sa cible qui allait être compliqué et elle espérait que sa collègue ne causerait pas suffisamment de grabuge pour alerter Renji ou d’autres hommes de main de ce dernier.


Après avoir regardé Yosuzume s’infiltrer dans l’enceinte du domaine, Namue s’avança à son tour en direction de la palissade de bois puis, s’aidant de la surface inégale de celle-ci, la jeune femme escalada la paroi avant de se laisser tomber de l’autre côté et de se précipiter derrière le premier obstacle suffisamment grand pour la camouflé qu’elle aperçue.


Maintenant infiltrée et camouflée derrière une demi-douzaine de caisse en bois empilé, la genin prit une profonde inspiration avant de regarder aux alentours, cherchant la moindre trace de soucis potentiel. Après de nombreuses minutes de ce manège, Namue se considéra suffisamment convaincue qu’elle n’aurait pas de mauvaises surprise et, tout en conservant le profil le plus bas possible et en évitant les zones éclairées de torches, elle s’infiltra dans l’enceinte même du bâtiment.


Le premier élément qui la frappa fut l’absence de bruit. Contrairement à ce qu’elle s’était imaginée, le bâtiment semblait désert. Pas de fête incessante, pas de bruit de souffrance, pas de rire démoniaque s’élevant des confins d’un sous-sol dissimulé, juste une bonne rassade de silence et, étrangement, cela créait un profond chez la jeune femme. Refoulant celui-ci au plus profond d’elle-même, Namue se reconcentra sur son objectif, capturé Renji vivant, et se dirigea le plus silencieusement possible en direction de l’escalier de bois massif à quelques mètres de l’entrée qu’elle venait d’emprunter.


Prenant beaucoup plus de temps qu’elle ne l’aurait désirée, la jeune femme finit toutefois de gravir l’escalier sans émettre le moindre son et remercia rapidement les circonstances qui avaient fait en sorte que le bâtiment était désert et, surtout, absent de toute circulation. Une fois arrivé à l’étage, la jeune femme arriva nez à nez avec une porte entrouverte et elle ne put s’empêcher de regarder par la fente, découvrant une pièce vaste qui, à première vue, semblait s’étaler sur l’ensemble de l’étage. Poussant lentement la porte afin de ne pas faire de bruits, la jeune femme gardait ses yeux rivés vers l’ombre qui s’étirait devant elle à la recherche du moindre mouvement. Puis, après avoir suffisamment entrouvert l’espace pour s’y glisser, Namue s’infiltra dans la pièce et se fondit dans l’ombre le plus rapidement possible avant de regarder une nouvelle fois l’environnement qui l’entourait.


Devant elle, à un peu plus de deux mètres, trônait un lit à baldaquin massif dans lequel un homme était assoupi, une lame ensanglantée à la main. Alors que ses pupilles s’habituaient de plus en plus à la pénombre ambiante, la jeune femme remarqua ce qui semblait être une traînée rougeâtre qu’elle suivit avec appréhension jusqu’à une véritable scène d’horreur qui obligea Namue à se couvrir la bouche des deux mains afin de ne pas émettre le moindre bruit. La partie droite de la pièce était délimité par plusieurs paravents dont la surface en papier blanche était désormais recouverte de sang. Dans l’espace délimité par les faux murs, la jeune femme aperçue en premier un pied qui n’était plus attaché à un corps puis une main, puis un autre pied et, finalement, la main manquante. Au centre de ce qui ressemblait à un massacre se trouvait un engin de cauchemars composé d’une planche centrale et de deux autres planches qui se croisaient afin de former une forme rappelant une étoile à six branches et sur la structure d’horreur se trouvait le corps dénudé de ce qui avait été quelques heures plus tôt une jeune femme bien vivante.


Le corps inerte avait été solidement attaché par des attaches de cuirs au niveau du cou et de chaque membre. À la distance où se trouvait Namue, elle ne pouvait voir l’ampleur des blessures que la victime avait subie avant de, finalement, succombée, mais elle remarquait sans peine que les membres qu’elle avait initialement aperçus avaient été attaché à la masse inerte qui pendait désormais sur la structure en bois.


La jeune femme se força à réprimer la colère froide qu’elle sentait monter en elle avant d’exécuté deux mudra rapide, appelant en renfort deux copies identiques d’elle-même qui se mirent à leur tour à exécuté une suite rapide de mudra alors que la vrai Namue se rapprochait lentement du lit où gisait le monstre qui avait torturé une jeune femme quelques instants plus tôt avant de s’enivré jusqu’au sommeil. Tandis qu’elle arrivait enfin au pied du volumineux lit à baldaquin, la jeune femme fit un signe de tête en direction de ses clones alors qu’elle sautait sur sa cible dont les bras furent immédiatement immobilisés par des chaînes de cristal.


Attrapant le bout de tissue que son regard croisa, un chiffon imbibé de sang encore humide, et enfonça celui-ci dans la bouche ouverte de surprise de l’homme avant de sortir son fil ninja et de ligoter ce dernier en commençant par les jambes avant de remonter vers les bras et le haut du corps. Puis, une fois certaine que l’homme n’allait pas être en mesure de briser ses liens, la jeune femme fit un signe à ses deux jumelles qui s’approchèrent à leurs tours avant de dissiper leurs entraves.


Après un rapide échange de regard, les trois Namue recouvrirent les points faibles potentiels de l’entrave d’une mince couche de cristal avant de terminer par le bâillon improvisé. Puis, satisfaite du travail effectué, la jeune femme sortit son sabre avant de frapper violemment l’homme au niveau du front, lui faisant perdre conscience. Puis, après avoir rengainé sa lame et réfréner une violente envie de décapité le monstre qu’elle venait de ligoter, la genin fit un signe à ses deux jumelles et celle-ci agrippèrent l’homme saucisson par les épaules et les jambes avant de la suivre en direction de la sortit du bâtiment.


Tout d’abord nerveuse, la jeune femme se rendit rapidement compte que les événements des dernières minutes n’avaient causés aucune réaction de qui que ce soit et elle refit le chemin inverse, cette fois accompagnée de ses deux clones et de la cible de leur mission qui alternait entre un état semi-conscient et inconscient. Comme lors du premier passage, Namue ne rencontra aucune résistance, les gardes étant désormais purement et simplement assoupis et, après avoir traverser la palissade, la jeune femme prit finalement la direction du point de rendez-vous fixé avec sa partenaire qui ne semblait pas encore avoir accomplie sa tâche ou l’avait, elle aussi, accompli assez subtilement pour ne pas causer le moindre état d’alerte au sein du domaine. Dans tous les cas, elle aurait sa réponse lorsque cette dernière allait venir la rejoindre à l’auberge.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 5D, 2C maintenu durant l'équivalent de 4 tour, 1B

Résumé des actions:

L'infiltration du domaine se fit sans aucun problème, la seule paire de gardes en poste étant visiblement enivré et proche de l'état de sommeil. Une fois infiltré, la jeune femme avance avec une prudence excessive jusqu'à ce qu'elle arrive finalement dans la pièce servant de chambre à Renji. Dans cette pièce, elle découvre une véritable scène d'horreur qui explique aussi pourquoi aucune des jeunes femmes emmenés au domaine du caïd n'était revue. Réprimant une rage primale, la jeune femme invoque d'abord deux clones de cristal qui lanceront chacun une entrave cristalline sur les bras de l'homme. Afin d'empêcher celui-ci d'appeler à l'aide malgré son état d'ivresse plutôt avancé, la jeune femme lui insère un chiffon imbibé de sang dans la bouche avant de le ligoter méthodiquement à l'aide de son fil ninja. Puis, elle ordonne à ses deux clones de relâcher leur entrave et les trois Namues solidifie les points faibles du fil ninja d'une mince couche de cristal à l'aide d'une technique de cristallisation avant de terminer par une cristallisation du bâillon improvisé. Désormais satisfaite, la jeune femme assène un coup simple avec le pommeau de son sabre, faisant perdre conscience à Renji.


Une fois la capture faite, la jeune femme et ses deux jumelles transportent l'homme en dehors du bâtiment. Heureusement, les actions de la jeune femme ne semble pas avoir causé la moindre réaction de la part des deux gardes qui semblent même s'être assoupis. Cette dernière ne rencontre donc aucune difficulté supplémentaire et transporte, aider de ses deux jumelles, Renji jusqu'au point de rendez-vous avec Yosuzume, l'auberge.


Technique(s) utilisée(s):




Équipement(s) utilisé(s):





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Sam 11 Déc 2021 - 17:15




Indomptable


Apparemment, Namue n’avait plus rien à ajouter sur le plan de Yosuzume. La Kuro Washi n’avait pas le temps de papoter encore longtemps, surtout que Tsubaki était en danger. Attaquer la nuit peut être sympa pour surprendre l’ennemi, cela dit, ça peut être un désavantage pour elles. Ainsi, le duo devait se rendre rapidement jusqu’au domaine des Hayaka où résidait Renji, leur cible principale. Selon la tenancière, il est faible et donc, il ne sera pas compliqué pour la jeune Kayuri de le capturer. De plus, personne ne s’attend à ce qu’elles débarquent pour le capturer. C’était une bonne chose, en ayant été discrète depuis leur arrivée. Proche du domaine, Yosuzume observe les lieux, il y avait quelques gardes, qui patrouillaient, mais sans plus. Il n’était pas difficile d’infiltrer les lieux afin de neutraliser les cibles. Le duo se sépare afin d’entrée dans le domaine par différentes entrées. Ce sera plus simple et discret pour s’y rendre. En groupe, même peu nombreux, il était possible de se faire repérer. Sortant deux kunais, la kunoichi se déplace discrètement dans la cour, seule, elle avait laissé la Genin jouer son rôle. Tout ce qu’elle espérait, c’était que sa partenaire ne se fasse pas repérer et que tout ira bien de son côté. De toute façon, dès qu’elle commencera à combattre Neji, les gardes rappliqueront dans sa direction, laissant le champ d’action libre pour la Kayuri. Yosuzume ne cherche pas de compassion ni de pitié, car elle était en mission. La brune élimine deux gardes, en leur plante un kunai dans la gorge et planque leur corps.

Yosuzume se permet d’avancer un peu dans la cour, un terrain d’entraînement, mais vu l’heure, il n’y avait personne. La kunoichi allait pouvoir avancer sans de réels soucis, mais elle y voit un duo de garde s’avançait vers elle. En les observant bien, aucun des deux hommes l’avait repéré, ainsi elle s’avance vers eux et en assomme un tandis que le second tente de l’attaquer avec sa lance, mais la kunoichi bloque l’arme et le désarme avant de lui planter la pointe de la lance dans la poitrine. Cependant, la Kuro Washi se fait repérer par un garde au loin qui donne l’alerte. Ce n’était pas bon du tout, mais bon, au moins, Namue pourra s’infiltrer dans la bâtisse sans réel souci. Pour le moment, Yosu n’avait pas besoin de s’inquiéter pour sa camarade, car actuellement, c’est elle qui est en danger. La kunoichi se place au milieu du terrain d’entraînement, qui était assez grand. Quelques gardes s’approchent de la kunoichi, armée de sabre et d’autres types d’armes. Soudain, d’un air calme et attentif, la jeune femme se met à se transformer en une hybride mi-femme mi-aigle royal dont le plumage était sombre comme les ténèbres. Sa taille augmente un peu et deux grandes ailes apparaissent sur son dos, un bec sombre ainsi que des serres à la place de ses mains et ses pieds. Elle garde pour autant sa tenue de prêtresse. Sa respiration tient un rythme normal, ses yeux dorés fixent ses assaillants. Les soldats semblent impressionner par la transformation, voire, intimidé par celle-ci. Apparemment, c’est la première fois qu’ils font face à une Yasei sous cette forme et comme prévu, ce sont de simples soldats sans chakra, car aucun d’eux ne semble utiliser des arts ninjas pour tenter quoi ce soit.


« Un conseil, si vous voulez vivre longtemps, quitter le domaine des Hayaka et reprenez une vie normale. Vous êtes nombreux, avec de l’envie, vous pourriez faire renaître petit à petit, Kihonega, au lieu de mourir bêtement ici pour quelqu’un qui se cache en vous laissant mourir. C’est mon dernier avertissement. » Dit-elle en les observant attentivement. Ils semblent hésiter, tout en restant sur leur garde, par crainte. « Je suis ici pour vaincre Hayakawa Neji, il sera mon seul adversaire. Partez, maintenant ! » Cri-elle en battant violemment ses ailes et provoquant des bourrasques de vent inoffensives. Les soldats se regardent et l’un d’eux dit qu’il n’est pas assez bien payé pour mourir face à un ninja et pire, face à un Yasei. Kihonega, au moins là-bas, ils peuvent gagner leur vie sans la risquer. Tout le monde semble d’accord, mais à ce moment-là, une explosion résonne à quelques mètres derrière les soldats. Certains ont été pris dans l’explosion et une voix roque se fait entendre. « Qu’entends-je ? De la désertion ? Bande de larves ! Celui qui fuit face à l’ennemi goutera à ma sentence ! » À la fin de cela, certains ne semblent pas quoi faire entendre la menace de Neji et la seconde chance de Yosuzume. L’homme à la hache de guerre, capable de provoquer des explosions aux moindres contacts quand celle-ci est alimentée par du chakra. Or, la Miko no Tengu a une idée derrière la tête afin de le combattre en tête à tête. Elle le pointe du doigt. « Hayakawa Neji, si tu es digne d’être le plus fort ici et que tu n’es pas un lâche qui se cache derrière tes hommes, vient me vaincre seul ! Ou alors, tu n’es pas digne d’être leur chef et qu’au final, tu ne vaux rien ! » Dit-elle d’un air sérieux. Les soldats réclament le duel à mort entre eux tandis que d’autres profitent pour fuir. Neji soupire et vient se tenir au centre de l’arène de combat. « Bande de lâches, je vais m’occuper de ce piaf et ensuite de vous. » Dit-il.

La zone est quasiment vide, certains en ont profité pour fuir, du moins, un grand nombre de garde. D’autres sont restés, mais très peu, environ cinq qui observent le combat, mais de loin afin de ne pas être pris par les attaques. Le combat va pouvoir commencer, mais avant ça, Neji semble intrigué. « Qui es-tu déjà ? Et pourquoi cherches-tu à me tuer ? Il faut être fou pour croire que tu vas y arriver. À Kumo, j’étais Jônin et je me débrouillais bien au combat. » Dit-il avant que Yosuzume prenne la parole pour lui répondre. « Yosuzume, Kunoichi de la Brume. Je viens t’éliminer pour sauver la tenancière, Takatsukasa Tsubaki, de tes griffes. Tu ne lui feras pas de mal, monstre. » Finit-elle en se mettant en position de combat. L’homme craque sa nuque. « Tsss, quelle garce. Je m’occuperai d’elle dès que j’en aurais fini avec toi. » Avant de s’élancer vers Yosu avec sa hache à la main. Il frappe vers la kunoichi, mais la brune esquive sur place l’assaut, mais touchant le sol, une explosion s’enclenche et propulse la Yasei un peu plus loin. Se réceptionnant, elle utilise ses plumes comme des kunais et les lance en direction de l’homme. Ce dernier les dévie et lance sa hache avec force, provoquant une vitesse incroyable, La Prêtresse réalise des mûdra et souffle une bourrasque qui repose l’arme en direction de Neji et une explosion touche l’homme. Ce dernier semble en rire. « Pas mal. Le futon, pire ennemi des armes de jet, du Raiton et autres bref… » Dit-il en réalisant des mûdra. « Doton - Chijō no hakai » en posant ses mains, il provoque une destruction de la zone, cherchant à engloutir Yosuzume dans les débris et la tuer par la même occasion. Or, elle s’envole dans les airs et remarque la hache de l’homme devant elle. « Nani ? » Fit-elle d’un air surpris. Elle est touche et l’explosion la fait tomber au sol.

La brune se relève avec bien des blessures dont des brûlures et entailles un peu profondes, saignants quand même. L’homme sourit et un clone de lui apparaît à ses côtés avec la hache en main. « Pitoyable. Kiri n’a que des merdes comme ninja ? Voler est si prévisible pour un piaf. Et dire que mon stupide cousin bossé avec des Yasei à Kaze et il a été trahi par ses monstres quand ils sont partis sans payer ni rien. Bref, tu vas mourir ici, petite. Ça me fera un joli trophée. » Yosuzume soupire et se dit que le combat n’est pas encore terminé. La jeune femme se montre déterminée, en espérant que sa camarade a pu partir avec Renji comme prisonnière. « Tsss…je vais devoir y aller à fond et sans retenue, contre toi. » Dit-elle.



Résumé
Santé : Brûlures, entaille peu profonde au tronc, saignements, entailles légères.
Chakra :1C / 3B

Résumé du tour : Yosuzume élimine quatre gardes avant de se faire repérer et encercler par des gardes. Yosuzume cherche à vaincre Neji et demande aux soldats de se retirer afin de ne pas mourir pour rien et de refaire vivre Kihonega, après avoir utilisé Sukaikingu - Inuwashi (C) pour les intimidés. Beaucoup hésites avant que Neji intervienne et tue quelques gardes avec sa hache Bakuhatsu. Yosu lui lance un défi, un duel à mort et ce dernier accepte. Beaucoup de garde fuit les lieux sauf 5 pour être témoins de tout.

Le combat commence avec une attaque directe de Neji après avoir chargé (A) vers Yosuzume et donne un coup de hache rapide et explosive (B). La brune esquive rapide (B), mais à l'impact du sol, la hache provoque une explosion et repousse la Yasei. En ce receptionnant, la Kuro Washi utilise Inazuma no Hane (B), en lançant des plumes tranchantes vers sa cibles qui les parer rapidement. Neji lance sa hache, chargé en chakra vers la Chûnin, mais après avoir fait des mûdras, elle souffle une bourrasque afin de repousser la hache, grâce à Iguruburesu (B) et il se prend sa propre attaque. Il profite de la montée de poussière pour créer un Iwa Bunshin discret (B) et crée détruit la zone de combat avec Doton - Chijô no Hakai (A). Or, Yosuzume s'envole, mais voit une hache venir vers elle et se la prend sans avoir prévoir cela. Blessée et toucher par une explosion, elle tombe au sol et remarque Neji avec un clone. Le combat n'est pas fini.


équipements utilisés :



Techniques utilisées :









Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 12 Déc 2021 - 14:38



Indomptable


Le trajet vers la taverne était long et, comme la jeune femme allait s’en rendre compte, même un plan bien défini ne garantissait pas l’absence de surprise. En effet, peu de temps après s’être éloigné du domaine Hayaka, le pied de l’un des clones de Namue rencontra un fil de fer à peine visible et, avant qu’elles ne comprennent la raison d’être de celui-ci, une dizaine de senbon vinrent transpercer la poitrine de la jumelle de la genin qui, en bon clone, explosa, projetant des pics de cristal tout autour d’elle, transperçant le bas du corps de Renji en de nombreux endroits avant que ce dernier ne tombe sur le sol, bien ancré sur ses deux jambes puisque l’explosion inopportune du clone avait aussi tranchée les liens renforcés qui le retenait captif et, visiblement, ce dernier avait feint d’être inconscient depuis un certain temps puisqu’il semblait en complète possession de ses moyens alors qu’il enfonçait son poing fraîchement libéré directement dans le sternum de l’ultime clone de la jeune femme, faisant exploser ce dernier dans une ultime explosion qui projeta de nombreux pics qui atteignirent l’homme en de multiples endroits.


Renji - Oh tu vas me le payer salope.

Surprise, Namue regardait sa cible qui, un instant plus tôt, jouait à mimer un homme saucisson et qui, maintenant, la toisait d’un regard enragé alors que le sang coulait depuis de nombreuses plaies le long de son corps habillé uniquement d’un caleçon. Malgré la sévérité de ses blessures, Renji ne semblait aucunement incommodé et, alors qu’elle reprenait ses esprits, l’homme chargea à toute vitesse vers la jeune femme avant de lui asséner un puissant coup visant directement son plexus. Agissant par pur réflexe, la jeune femme effectua un mouvement d’esquive sur place et parvint à éviter l’assaut de son adversaire puis, profitant de la surprise que cette dernière avait causée chez son adversaire, la genin dégaina son sabre avant d’exécuter instinctivement une puissante frappe en direction de la clavicule de son adversaire qui réussi à esquiver d’un rapide bond arrière.


Sans marquer de moment de répit, la jeune femme profita du moment pour exécuter de nouveau sa technique de clonage avant de fixer ses trois paires oculaires sur son adversaire qui la toisait de nouveaux, une certaine pointe de crainte venant désormais entacher la rage pure qui habitait ce dernier un instant plus tôt alors qu’il arrachait d’une main les quelques pics cristallins restant. Une seule pensée habitait toutefois l’esprit de Namue, elle ne devait pas le tuer et, malheureusement, son éventail de techniques n’avait que peu de solution pour y arriver. Surtout lorsqu’elle considérait sa réserve de chakra qui était bien entamée. La genin n’espérait désormais qu’une chose, que sa compagne arrive entre temps et soit en mesure de l’aider à capturer leur cible vivante. Faute de quoi, elle allait probablement devoir frapper pour tuer.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 5D, 2C maintenu durant l'équivalent de 4 tour,1C, 3B

Résumé des actions:

Alors qu'elle transportait la cible en direction du point de rendez-vous, l'un des clones déclenche un piège qui, suite à une série d'infortuné événements, finit par libérer Renji qui, s'en tarder, se débarasse du second clone d'une frappe puissante avant de charger la vrai Namue qui esquive (C) avant d'exécuter une tranche (B) puissante en direction de son adversaire qui effectue alors une esquive sauté. Profitant du moment de répit, la jeune femme invoque de nouveau deux clones de cristal.


Technique(s) utilisée(s):



Équipement(s) utilisé(s):




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552

[Mission B] Indomptable

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dompter l'indomptable [PV : Shuuhei]
» [Mission] A mission improbable, solution inconfortable! [avec Amaya]
» [Mission A] Mission périlleuse dans une crique pas si idyllique que ça
» Mission à Iwa
» RP Mission !

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: