Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Indomptable

Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 17 Nov 2021 - 21:40


Détails
@Yosuzume
Indomptable

L'homme derrière toute cette hostilité organisée contre le clan Yasei a été trouvé : Hayakawa Renji. Planqué sur l'île principale, les informations trouvées indiquent qu'il mène son combat depuis un coin reculé à l'Est. A vous de mettre fin à ses plans avant qu'il y ait un drame au quartier Yasei. Il vous faudra d'abord mener une enquête afin de le localiser. Ensuite, sans information précise sur son identité et sa situation, vous devrez mettre en place un plan avant de l'appréhender. Il n'est peut-être pas seul et il serait bon de savoir s'il a ordonné d'autres infractions. Une fois que vous serez prêtes, vous êtes autorisées à l'arrêter et à le ramener à Kiri afin qu'il soit interrogé par la Kenpei et emprisonné.
Enquêter afin de localiser Hayakawa Renji
Se renseigner sur sa situation afin de mettre en place une intervention sans mauvaise surprise
Arrêter Hayakawa Renji et le ramener vivant à Kiri
Optionnel : tenter de découvrir s'il a planifié d'autres actes de vandalisme contre les Yasei




Indomptable


Un nouveau jour se levait sur le village de la brume et lentement l’astre solaire repoussait le manteau blanchâtre qui recouvrait, à quelques centimètres du sol, l’horizon au coucher et au lever de ce dernier et qui, visiblement, avait servit d’inspiration pour le nom du village. Comme bien des matins depuis le dernier mois, une silhouette juchée sur la toiture d’une tourelle observait ce spectacle qui annonçait le réveil du village et, alors que la brume se retirait finalement vers un repos bien mérité, la silhouette se laissa tomber avec aisance dans les rues encore déserte des quartiers shinobis avant de se diriger vers l’entrée du village.


La soirée précédente, la jeune femme avait finalement reçu l’assignation qu’elle attendait depuis la fin de son dernier assignement, s’occuper de l’homme qui, sans être responsable de l’ensemble des cas d’incivilité que les membres du clan Yasei subissaient, en était responsable d’une grande part selon les informations que la genin et sa compagne, Yosuzume, avaient récoltées. C’est donc avec une certaine fébrilité que Namue navigua parmi les ruelles étroites et les rues désertes du village de la brume avant de, finalement, arriver à destination.


La kunoïchi regarda rapidement la position du soleil et estima qu’elle devait avoir, encore une fois, une bonne heure d’avance. Elle prit donc la direction de l’un des nombreux arbres tortueux qui encadrait le discret chemin menant à l’entrée du village militaire et, une fois arrivé au pied de ce dernier, la jeune femme se issa agilement dans les branches de celui-ci avant de s’arrêter sur l’une d’entre elle particulièrement imposante et de finalement s’installer sur celle-ci, les jambes pendantes de chaque côté et le dos bien callé contre l’écorce rude du tronc.


Alors que le temps passait, la jeune femme se mit à observer l’activité qui reprenait doucement aux alentours des portes de la brume. Pendant un moment, les yeux de la kunoïchi s’arrêtèrent sur un homme d’âge vénérable qui poussait de ses maigres bras un chariot contenant une quantité imposante de volumineux fruits sphérique verdâtre que Namue, en tant qu’experte fruitière, identifia comme étant des melons. Puis, alors que le vieillard disparaissait dans les rues du village, le regard de la jeune femme s’arrêta sur une forme qu’elle aurait reconnue entre mille, la silhouette de sa partenaire de mission, Yosuzume.


Après qu’elle se fut laissé tomber agilement sur le sol spongieux qui entourait son précédent perchoir, la jeune femme se dirigea rapidement vers sa collègue, un sourire qu’elle était incapable de camoufler fendant son visage de part en part. Puis, alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres, la jeune femme leva la main avant de l’agiter lentement dans un signe de salutation envers sa consœur.


Namue - Bon matin Yosuzume-Chan, je suis prête quand tu es prête!

Puis alors que la distance entre les deux jeunes femmes ne dépassait plus une règle métrique, la jeune femme se pencha un peu vers sa collègue avant de laisser tomber un simple murmure qui résumait parfaitement les sentiments que la genin éprouvait.


Namue - Je ne sais pas pour toi, mais j’ai bien hâte de lui régler son compte…



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

La jeune femme se présente d'avance au lieu de rendez-vous fixé pour le départ de la mission, l'entré du village. Elle s'installe sur une branche et attend l'arrivé de sa collègue puis, une fois qu'elle aperçoit celle-ci, la jeune femme descend prestement de son perchoir pour accueillir cette dernière.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Sam 20 Nov 2021 - 12:28
Indomptable


Remise de ses blessures, Yosuzume avait pu se reposer afin de regagner des forces depuis sa dernière mission. Le Kenpei avait tenté d’interroger Hashimoto afin d’obtenir un peu plus d’informations sur Hayakawa Renji et sa localisation. Cependant, l’intermédiaire ne voulait pas rien dire à qui ce soit. Il avait certes un problème avec le commanditaire, mais il aurait préféré régler ce souci en privé avec des mercenaires qu’avec les ninjas de la Brume. Ainsi, il allait falloir traquer et capturer Renji eux-mêmes, sans l’aide d'Hashi. La veille au soir, Yosu a reçu un ordre de mission de la part de ses supérieurs et cela avait un lien avec sa dernière mission. La Kenpei est occupée ses derniers temps avec d’autres affaires et puis, quoi de mieux que d’envoyer ceux qui sont déjà liés à cette affaire. Il y a donc des chances qu’elle fasse équipe avec Namue, mais cette fois-ci, le danger sera un peu plus élevé que la dernière fois. Du coup, la Kuro Washi allait devoir se montrer plus prudente, observatrice et sur ses gardes. Étant une Chûnin, elle allait avoir la responsabilité de la Kayuri, ce qui en la dérange pas et en plus de cela, marquer si elle a l’étoffe d’une chef d’équipe. Ça allait être une journée bien chargée psychologiquement et elle allait devoir faire ses preuves. Avant toute chose, elle devra protéger Namue des multiples dangers qu’elles pourront rencontrer et également, la tester sans la surprotéger.

Le lendemain, tôt dans la matinée, la brume recouvrait le village tel un manteau. Le village portait bien son nom et elle s’était éveillée tôt pour l’une de ses raisons avant sa mission. Cependant, elle allait surtout profiter de cela pour marcher dans Kiri sans qu’il y ait trop de monde dans les rues. La brune ne sait pas où vit Namue, mais soit, elle n’avait pas besoin d’aller dans la demeure de sa coéquipière pour la mission. Comme d’habitude, elle ira l’attendre aux portes du village dès qu’elle aura fini ce qu’elle avait à faire. Comme avant chaque mission à l’extérieur de la cité, la Yasei avait pour tradition d’aller au cimetière du village afin de se recueillir sur la tombe de sa mère. Une façon de se préparer au pire et que si malheur, il devait lui arriver, sa mère sera là pour l’attendre. Évidemment, Yosu préfère vivre le plus longtemps possible et profiter de la vie, tout en découvrant de nouvelle chose. Elle a prévu bien des choses et ce n’était pas maintenant qu’elle devait tout perdre. Devenir plus fort, c’est l’une des raisons qui lui permettront de survivre plus longtemps en ce monde. Le brouillard commence à se dissiper un peu plus, au fur et à mesure des minutes et des heures. Dans le cimetière, il n’y avait personne, c’est le calme plat. Généralement, on ne fait jamais de bruit inutile ni rien qui puisse être un déshonneur durant un enterrement ou lorsqu’on se recueille auprès des défunts. La jeune kunoichi avait déposé un bouquet de fleurs, des myosotis blancs dans un pot à fleur à côté de la pierre tombale de sa mère. Yosuzume y reste pendant quelques minutes entre prières et discussions à sens unique où elle raconte des anecdotes sur sa vie.

Maintenant qu’elle avait fini avec tout ce qui lui était privé et personnel, la Yasei pouvait à présent, se rendre aux portes du village. En espérant ne pas arriver en retard et que Namue s’y trouve également. Inutile de voler, elle ne voulait pas gaspiller du chakra surtout qu’il y a des chances qui y ont des combats. La Chûnin allait en profiter pour se préparer psychologiquement et réfléchir à comment le retrouver. En effet, la localisation précise d'Hayakawa Renji est encore inconnue, tout ce qu’elle sait, c’est que ce dernier se trouve sur l'île principale et à l’Est, dans un coin reculé. De plus, s’il a eu les moyens de payer Hashimoto et l’un de ses gars, il doit avoir assez pour obtenir des informations et se payer des gardes du corps. Il ne va pas falloir foncer dans le tas et réfléchir à un plan d’action. Les techniques de détection seront utiles ainsi que de capturer des individus suspects pour obtenir des informations sur leur cible. N’empêche, elle est surprise de ne pas avoir eu, une troisième personne à leurs côtés pour accomplir la mission. Ils n’ont peut-être pas pensé qu’un troisième ninja de la brume allait être nécessaire. Là-dessus, Yosu espérait qu’il n’avait pas tort et qu’ils sachent ce qu’ils font exactement. La porte n’est plus trop loin à présent, après quelques minutes à marcher dans le village tandis que le manteau gris commence à se retirer du village afin de rendre la vision de tous, plus clair. D’ailleurs, la Miko no Tengu voit, au loin, la belle Kayuri descendre d’un arbre et de venir dans sa direction. En la regardant bien, la Genin semble en forme. « Bon matin à toi, Namue-chan. Et je le suis donc on va pouvoir commencer la mission. » Dit-elle avec un léger sourire.

La distance entre les deux jeunes femmes se résume à être très proche à présent, juste assez pour que Namue vienne murmurer dans l’oreille de la Chunin. En tout cas, la Genin est motivée pour régler le compte de Renji et cela faisait plaisir à entendre. Les yeux dorés de Yosu plongent dans les yeux sombres de sa partenaire. « Ça me fait plaisir d’entendre cela, ça montre bien ta motivation et ta détermination, mais n’en fais pas trop. On est que deux et je ne veux pas qui t’arrive quoi ce soit. Je tiens à toi. » Dit-elle avant de lui faire signe de la suivre jusqu’à la sortie du village. « On va parler de la suite à l’extérieur et loin des oreilles trop curieuses. » Finit-elle là-dessus. Ainsi, Yosuzume suivit de sa camarade s’enfonce dans la forêt, allant jusqu’à l’Est de l’île. Espérant que personne ne les suit, elles étaient seules à présent. La Chûnin repère un coin plutôt calme et où elles vont pouvoir s’asseoir pour parler. Il y a un arbre assez imposant de par sa taille et sa largeur. Les racines se faisaient voir en dehors du sol, pouvant servir de banc pour s’asseoir et reposer leur jambe. La Kuro Washi s’assoit sur l’une des racines et observe sa camarade avec attention et tendresse. « Je préfère qu’on s’arrête ici afin qu’on discute de la stratégie qu’on va suivre pour réussir cette mission. Malheureusement, Hashimoto n’a pas donné plus d’informations qu’on a pu avoir sur ce Hayakawa Renji. Notre but, comme tu l’as compris, c’est de le repérer et obtenir des informations avant d’aller le capturer. On ne sait pas s’il a des alliés ou non, même si Hashimoto nous a tout de même révélé que ça pouvait être possible. Je ne veux pas de prises d'initiatives trop dangereuses ou d’action en solitaire. On sera loin du village et on n’aura pas de renfort. Je ne veux pas que tu te fasses grièvement blesser ou pire, tuer…je ne m’en remettrai pas. Du coup, on ne se quittera pas sur de longues distances. On pourra se séparer, mais sans se quitter des yeux et pas trop loin. Est-ce compris ? » Demande-t-elle à sa Genin.

Laissant quelques instants à Namue de répondre à Yosuzume, la Yasei va reprendre la parole et revenir après, sur les dires de sa partenaire. « Pour en revenir à la mission, le but est de trouver des civils et de les interroger, sans être suspect ni être agressive. Pour cela, tu vas devoir retirer ton bandeau ninja comme moi et on va se faire passer pour des mercenaires. Des techniques de sensorialité ne seront pas utiles sans indice. Quelqu’un avec autant d’argent ne passe pas inaperçu, j’en suis sûre. Et aussi, dès qu’on aura l’information, j’utiliserai ma forme Yasei pour voler dans les airs afin de faire un repérage des lieux, la même forme que dans la taverne. As-tu des questions ? Et pourquoi pas, un autre plan ou quelque chose à rajouter sur le mien ? N’hésite pas à me le dire, je ne vais pas te mordre, Namue-chan. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Lun 22 Nov 2021 - 14:13



Indomptable


La Yasei rendit rapidement le sourire à la jeune femme avant de lui signifier le plaisir que les mots et l’attitude motivé de celle-ci lui apportait. La chûnin cru toutefois bon de rappeler à la jeune genin de ne pas trop en faire, notant par le fait même qu’elle tenait à elle. Étrangement, Namue ne s’était pas attendue à une telle déclaration et c’est donc en silence qu’elle suivit sa supérieure en direction de la sortie du village, repensant à la dernière phrase que sa compagne venait de lui dire à l’instant, cherchant probablement un peu trop loin le sens de celle-ci et, plus elle y pensait, plus elle réalisait que le sentiment était réciproque. Malgré le fait qu’elle ne connaissait pas Yosuzume depuis très longtemps, celle-ci occupait désormais une certaine importance pour Namue.


Puis, après un petit moment de marche, la chûnin semble trouver ce qu’elle cherchait et, rapidement, s’assoit sur une imposante racine qui sortait du sol avant de poser un regard tendre et attentionné sur Namue.


Yosuzume - Je préfère qu’on s’arrête ici afin qu’on discute de la stratégie qu’on va suivre pour réussir cette mission. Malheureusement, Hashimoto n’a pas donné plus d’informations qu’on a pu avoir sur ce Hayakawa Renji. Notre but, comme tu l’as compris, c’est de le repérer et obtenir des informations avant d’aller le capturer. On ne sait pas s’il a des alliés ou non, même si Hashimoto nous a tout de même révélé que ça pouvait être possible. Je ne veux pas de prises d'initiatives trop dangereuses ou d’action en solitaire. On sera loin du village et on n’aura pas de renfort. Je ne veux pas que tu te fasses grièvement blesser ou pire, tuer…je ne m’en remettrai pas. Du coup, on ne se quittera pas sur de longues distances. On pourra se séparer, mais sans se quitter des yeux et pas trop loin. Est-ce compris ?

D’un hochement de tête la jeune femme signifia son accord avec le plan de sa collègue, mais, malgré elle, une pensé vint assombrir quelques peu son humeur, dernièrement c’était devenu presque chaque nuit qu’elle avait un épisode de somnambulisme et si cela lui arrivait en pleine mission? Elle devrait probablement mettre au courant sa compagne, toutefois, alors qu’elle allait répondre, la Yasei reprit finalement la parole.


Yosuzume - Pour en revenir à la mission, le but est de trouver des civils et de les interroger, sans être suspect ni être agressive. Pour cela, tu vas devoir retirer ton bandeau ninja comme moi et on va se faire passer pour des mercenaires. Des techniques de sensorialité ne seront pas utiles sans indice. Quelqu’un avec autant d’argent ne passe pas inaperçu, j’en suis sûre. Et aussi, dès qu’on aura l’information, j’utiliserai ma forme Yasei pour voler dans les airs afin de faire un repérage des lieux, la même forme que dans la taverne. As-tu des questions ? Et pourquoi pas, un autre plan ou quelque chose à rajouter sur le mien ? N’hésite pas à me le dire, je ne vais pas te mordre, Namue-chan.

Ne prenant pas vraiment la peine de réfléchir, la jeune femme retira le petit sigle de métal qu’elle avait vaillamment enrouler autour de son épaule avant de glisser celui-ci dans l’une des nombreuses poches de son accoutrement. Elle déposa ensuite le lourd sac à dos qu’elle avait décidé d’emporter avec elle sur le sol avant de commencer à fouiller à l’intérieur et, finalement, en sortir le haori représentatif du dojo itinérant qui l’avait élevé, un simple haori blanc dont le dos était orné du sigle du pays de la brume qu’elle s’empressa de glisser sur ses épaules dénudées avant de refermer prestement son sac et de renfiler ce dernier sur ses épaules.


Namue - Il s’agit d’un signe distinctif du dojo au sein duquel j’ai été élevée. Les membres de ce dernier ont, habituellement, une réputation favorable un peu partout sur l’archipel, ça ne coûte rien de le porter… Aussi… On va probablement être partit plusieurs jours donc je crois que tu devrais être au courant…

Étirant la fin de sa phrase, la jeune femme porta son regard vers le sol peu fréquenter de cette section de l’île principale alors qu’une gêne soudaine l’envahissait. Pourtant, Namue désirait réellement se confier à sa compagne et, après quelques dizaines de seconde d’un silence respectueux, celle-ci releva finalement la tête avant de regarder le visage bienveillant de sa compagne.


Namue - Depuis quelques temps déjà, j’ai des épisodes de somnambulisme où je me réveil vraiment loin de l’endroit où je me suis endormi… J’ai tout essayé, j’ai verrouillé ma porte à double-tour, j’ai bloqué ma fenêtre pour qu’elle ne s’ouvre que de quelques centimètres, mais rien n’y fait… Dans les derniers jours c’est presqu’à chaque nuit que je me réveille dehors… Et à chaque fois, ma porte est verrouillée et ma fenêtre est encore tout simplement entrouverte… Alors si on doit dormir quelques pars, ce serait possible que l’on dorme dans la même pièce pour que tu puisses au moins réagir si jamais je fais un épisode et éviter que je me retrouve seule perdue au milieu d’un endroit que je ne connais pas…

Puis, laissant le temps à sa compatriote de répondre, la jeune femme sortit deux barres sèches de son paquetage et en tandis une à Yosuzume, accompagnée de son plus beau regard.


Namue - Pour ce qui est du plan, je n’ai rien à redire, il me semble parfait.

Et sur ses mots, la genin prit une énorme bouchée de sa barre sèche.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Namue suit Yosuzume. Elle écoute ensuite cette dernière avant de donner son approbation au plan de celle-ci et de lui avoué qu'elle a des épisodes fréquents de somnambulisme. Puis elle sort un duo de barre sèche de son sac et en tend une à Yosuzume avant de croquer joyeusement dans la sienne.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Mer 24 Nov 2021 - 11:05
Indomptable


Trouver un endroit où parler de la mission et du plan à adopter jusqu’à la fin, lorsqu’elles auront capturé Hayakawa Renji afin de l’emmener à Kiri pour qu’il soit jugé pour ses actes. Yosuzume devait faire ça bien, car la mission risque d’être compliqué. En effet, elles seront loin de Kiri et il sera donc impossible de faire appel à des renforts. De plus, il est difficile de savoir si ce Renji a des gardes du corps et si oui, combien ils sont. Est-ce de simples mercenaires ? Ou des Nukenin ? Difficile de le savoir sans obtenir des informations sur tout cela. Pour cela, la Yasei explique son plan à Namue et le fait qu’il ne fallait pas prendre des initiatives en solo sans en discuter au préalable ni trop s’éloigner l’une de l’autre. Le but était de passer incognito, comme de simples mercenaires à la recherche de boulot, tout en interroger les civils qu’elles croiseront afin de localiser leur cible. Cette mission va durant un petit moment, elle le sait très bien. De plus, c’est la première mission en tant que chef d’équipe en dehors du village. Ainsi, elle veut faire les choses bien et également qui n’arrivent rien à Kayuri. La brune aurait du mal à se le pardonner si quelque chose devait arriver à sa camarade. Elle ne la connaît que depuis peu, mais elle aimerait partager encore des missions et bien plus, si possible. Cela dit, il faut se concentrer sur la mission et au bien-être de sa partenaire. Pour le moment, Namue ne semble pas du tout contre le plan de la Chûnin et elle acquiesce tout sans la contredire. La Kuro Washi est bien contente d’avoir trouvé un plan qui lui plaît.

Maintenant, il fallait trouver un moyen de se renseigner sur l’emplacement de la planque de Renji. Avant cela, il fallait se préparer pour la suite. Du coup, Yosuzume cache son bandeau ninja dans sa sacoche, se trouvant à sa ceinture. En faisant cela, elle voit que Namue cherche quelque chose dans son sac, mais elle ne dit rien. Sa partenaire sort un haori blanc avec un symbole de la Brume. C’était étrange, elle ne pensait pas que la Kayuri allait sortir une telle chose. Cela dit, elle devait avoir quelque chose derrière la tête pour l’enfiler. Du coup, la Chûnin attend ses explications sur l’importance de mettre cet habit lors de leur mission. Ce n’est pas dérangeant pour la Miko no Tengu, mais, il était bon d’en savoir un peu plus. D’après elle, c’est un signe distinctif qui appartenait au dojo où elle a été élevée et que les membres sont plutôt favorables au sein de l’archipel. En espérant que cela allait être utile pour trouver leur cible VIP. De plus, Namue semble vouloir rajouter quelque chose, au fait qu’elles vont voyager pendant quelques jours ensemble. « Bien, si ce symbole peut être utile, je t’y autorise. Et que veux-tu me dire ? » Demande-t-elle à sa camarade. Apparemment, cela avait l’air de la gêner et la Kuro Washi la regarde tendrement, afin de l’aider à se confier sans souci. Apparemment, Namue vit une période de somnambulisme qui la fait quitter sa chambre et qu’elle se réveille quelque part, bien éloigner de sa demeure. Ainsi, elle craignait que cela arrive en mission et qu’elle se retrouve dans un endroit qu’elle ne connaît pas et loin de la Chûnin.

« Merci de m’en avoir parlé, c’est vraiment important ce que tu viens de me dire et…tu peux te confier à moi, si tu le désires. Au moins, je ferai attention à toi la nuit afin d’éviter que tu te retrouvais seule dans un endroit qui t’est inconnu. D’ailleurs, on dormira ensemble, comme ça, si tu devais partir dans ton sommeil, je m’en rendrais compte rapidement et je te rattraperai avant que tu ne quittes la tente ou la chambre. D’accord ? Tu n’as pas à t’inquiéter, je veillerai sur toi. » Dit-elle avec un léger sourire afin de la rassurer. À la suite de cela, Namue sort deux barres sèches de son paquetage et en offre une à Yosuzume. La Chûnin rougit légèrement et surprise d’une telle offre, elle accepte son cadeau et le prend gentiment. « Merci, Namue-chan. » Et de manière officielle, la Genin accepte le plan de la Chûnin. « C’est parfait, on va partir là-dessus. On se met en route dans cinq minutes. » Dit la brune tout en mangeant la barre sèche que lui avait donnée sa partenaire de mission. La kunoichi s’éloigne un peu, mais trop loin afin d’être dans le champ de vision de Namue. Yosu se met à prier ses Gardiens afin que cette mission soit une réussite et qu’ils veillent sur la belle Kayuri afin qu’elle ne risque rien durant leur mission. Dès qu’elle a fini, la Miko no Tengu retourne auprès de Nam et lui sourit. « On y va. Le chemin sera long jusqu’à l’Est de l’île. On va éviter de gaspiller du chakra afin de garder des forces en cas de problème. Ça te dirait de profiter du chemin pour apprendre à se connaître un peu ? » Demande-t-elle avant d’ouvrir la marche, en direction de la forêt de Mizu.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 1:11



Indomptable


La Yasei remercia la jeune Kayuri pour son ouverture avant de lui confirmer son accord avec sa demande de partager une même chambre afin qu’elle soit capable de réagir si Namue décidait d’avoir un nouvel épisode de somnambulisme. Puis, après avoir terminer de grignoter les barres sèches de la genin, Yosuzume ce lève soudainement avant de se diriger un peu plus loin et d’effectuer ce que Namue assume être une prière. Puis, une fois terminé, la Yasei revient vers la jeune genin en lui souriant.


Yosuzume - On y va. Le chemin sera long jusqu’à l’Est de l’île. On va éviter de gaspiller du chakra afin de garder des forces en cas de problème. Ça te dirait de profiter du chemin pour apprendre à se connaître un peu ?

Puis, après un hochement de tête affirmatif de la part de Namue, les deux jeunes femmes prirent enfin la route, empruntant le chemin de terre qui reliait le village de la brume à l’est de l’île principale. La marche promettait d’être longue et, même avec un rythme rapide, les deux kunoïchi en auraient pour au moins une journée complète de marche avant d’arriver à destination. Profitant de ce moment de marche silencieuse qui, symbole de la relation étrangement profonde unissant les deux jeunes femmes, n’avait absolument rien de malaisant. Au contraire, Namue ressentait un apaisement complet tandis qu’elle marchait au côté de la prêtresse, cherchant paisiblement comment elle allait aborder la discussion et exposé une partie de son passé à celle qui était devenu si rapidement importante à ses yeux.


Namue - J’ai récemment appris l’identité de ma mère, une certaine Asami qui était originaire de Kaze no Kuni. Il y a un peu plus de dix-huit ans, elle m’a confiée à un caïd du nom de Yone qui, a son tour, m’a confié aux membres d’un dojo itinérant afin que ceux-ci m’élèvent.

Déposant nonchalamment la main sur le pommeau de son sabre, la jeune femme baissa pendant un cour instant les yeux en direction du chemin de terre qui était entrains d’être envahi par de nombreuses herbes.


Namue - Je n’ais donc jamais réellement connu mes parents et donc mes réelles origines me sont inconnu. Toutefois, les membres du dojo m’ont élevé comme si j’étais leur fille jusqu’à ce que j’atteigne finalement l’âge de la maturité.

Tout en repensant à cet événement marquant de sa courte vie, la jeune femme ne réussi pas à retenir quelques larmes qui vinrent rouler délicatement le long de son visage avant d’être rapidement effacer d’un rapide mouvement de la manche longue du haori que portait Namue. Puis, ayant repris sa constance, cette dernière continua son récit.


Namue - À ce moment, remarquant que la vie nomade n’était pas faite pour la jeune adolescente que j’étais, les membres du dojo me donnèrent ce sabre ainsi que ce que je sais maintenant avoir été une bonne partie de leur économie avant de me renvoyer vers le village le plus près. Ce que je fis…

Repensant aux événements qui s’étaient dérouler depuis ce jour marquant dans l’histoire de la jeune femme, celle-ci cherchait un moyen de les résumés de façon succincte pour sa compagne de mission. Puis, ayant finalement trouvé les mots qui résumerait cette période de plusieurs années de sa vie, la jeune femme repris enfin la parole.


Namue - Pourtant, bien que je détestasse cette vie, je n’ais pas réussi à trouver un endroit où je désirais réellement m’installer avant d’arriver au village caché de la brume… près de trois années plus tard… Mais assez parler de moi, quelle est ton histoire Yosuzume-Chan?

Et sur ces mots, la jeune femme ne put s’empêcher de lancer un sourire sincère à son homologue tout en passant sa main en travers de ses cheveux.





Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Les deux jeunes femmes marchent en direction de leur destination et Namue en profite pour s'ouvrir sur son passé à sa partenaire de mission Yosuzume.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Ven 26 Nov 2021 - 16:54
Indomptable


Dès que tout était dit et prêt, Yosuzume ouvre la voie pour se rendre vers l’Est de l’île, en compagnie de Namue. D’ailleurs, le chemin risquait d’être long, étant donné que la brune ne voulait pas gaspiller du chakra afin d’économiser des forces, en cas d’attaque. Le chemin risque d’être long, même en marchant avec un rythme rapide pour gagner quelques minutes, en plus. Il était inutile de s’épuiser à elle trop vite. Dans tous les cas, elles arriveront à la nuit tombée, c’est une certitude. Ainsi, il fallait gagner du temps, s’occuper tout en marchant jusqu’à destination. C’est alors que la Yasei eut une idée peu de temps avant de partir. En effet, elles allaient profiter de cette occasion pour apprendre à se connaître et nouer leur amitié, ainsi que leur affection l’une envers l’autre. Un bon moyen de gagner la confiance de l’une et de l’autre pour réussir à se comprendre pour tout et n’importe quoi. Que ce soit en mission ou autres, elles pourront se comprendre rien qu’avec un simple regard. Du coup, la Chûnin avait demandé à sa camarade si elle était d’accord pour apprendre à se connaître. Apparemment, la jeune Kayuri ne semblait pas contre cette idée et cela faisait plaisir à la Kuro Washi. Ce n’était pas souvent qu’elle avait cette occasion avec quelqu’un d’autre, en dehors de son clan.

Namue prend la parole, en premier, racontant ainsi son passé à Yosuzume. La Miko no Tengu l’écoute attentivement, sans chercher à lui couper la parole. Dans un premier temps, la Yasei comprend qu’elle est originaire de Kaze, cependant, sa mère, Asami l’a abandonné quand elle était bébé à un caïd du nom de Yone avant que celui-ci l’envoie dans un dojo itinérant. La pauvre enfant, elle a été déplacée de famille en famille, en quelque sorte et sans rien savoir de sa mère biologique. En espérant que cela ne l’a pas trop atteint émotionnellement. L’observant, Yosu voit bien que cela la chagrine quand même, même si elle ne le montre pas avec des larmes, mais avec un air triste. Là-dessus, la Chûnin avait de la peine pour son amie. Heureusement, ces personnes du dojo l’ont élevé comme si elle était de leur sang afin de lui donner l’amour parentale qu’elle n’a jamais eu avec ses parents biologiques. Avoir quelqu’un à ses côtés comme figure parentale, c’est important pour un enfant, ce sont des repères et des guides pour entrer dans ce monde. Là, elle pouvait voir Nam verser quelques larmes et cela lui brise le cœur en la voyant ainsi. La Prêtresse n’est pas douée pour ce genre de chose, mais elle peut fournir tout de même un effort. Cela dit, la Genin se reprend en séchant ses larmes et en reprenant la parole. Ces individus se sont montrés très bon envers elle, au point d’utiliser leur économie pour ce sabre et son arrivée à Kiri. Ce sont des gens bien.

Namue avait mis trois ans avant de trouver son nouveau chez elle, Kiri. Ainsi, elle finit de raconter son histoire. Et à présent, c’était à son tour de parler d’elle. Avant cela, Yosu la prend dans ses bras et la serre fort contre elle. « Je ne suis pas douée pour cela, mais tu as eu un passé plutôt douloureux, mais tu as pu trouver en ces personnes dans ce dojo, une vraie famille qui ont su prendre soin de toi, Namue-chan. Saches que tu n’es plus seule à présent…je suis là pour toi, si tu le désires. » Dit-elle la regardant dans les yeux et lui ébouriffe les cheveux avec le sourire. Yosuzume reprend la route et à présent, elle devait à son tour, parler de son passé qui n’est pas trop glorieux ni beau. « Selon mon père, ma famille et moi, sommes originaires de Kaze no Kuni, de Taiyo plus précisément enfin du moins, mes parents, vu que je ne suis pas née à Kaze. Mes parents ont émigré à Hayashi no Kuni et je suis née là-bas. Ma mère, Mikoto était une prêtresse d’un temple dédié au Tengu et elle était uen Yasei Corbeau. Mon père était un chasseur et Yasei Faucon. On vivait en paux avec d’autres Yasei Faucon et d’ailleurs, je suis l’héritière des rapaces…d’après ce que j’ai cru comprendre de mes parents. » Dit-elle en avançant calmement et soupirant. « Cependant, le temple a été détruit et mon père a connu la mort afin de nous permettre de fuir, moi et ma mère. On s’est réfugié un temps à Taiyo. C’est là-bas que j’ai appris à me battre un peu et je maîtrisais déjà mes transformations à un très jeune âge, j’étais précoce par rapport aux autres. M’enfin, on a beaucoup voyagé et aidé des démunis durant nos voyages jusqu’à Mizu. De là, on a entendu parler de Kiri et on s’y est installé, en l’an 199. » Elle soupire avec un air un peu triste, pensant à son père, parti trop tôt de sa vie.

La marche continue, il n’était pas encore l’heure de faire une pause sinon elles ne seront jamais arrivées avant la nuit. Cela dit, elle n’avait pas encore fini, mais Yosu ne savait pas comment en parler. Peut-être que Namue pourrait peut-être l’aider à combattre ce traumatisme, qui sait. « Il y a un an, ma mère est décédée lors d’une mission. Elle était une femme incroyable, forte et gentille, en plus de cela, elle avait vite évolué au sein de Kiri et…c’était mon héroïne et mon idole. Sauf que je l’ai perdu lors d'une mission…tuée par un chef de braconnier, mais aussi par son cœur. » Baisse-t-elle les yeux, larmes aux yeux. « Ma mère avait un problème au cœur et…lors du combat, elle a fait un infarctus avant que le sabre de l’homme se plante dans sa poitrine. Ce jour-là, j’ai été brisé. » Elle pose sa main contre un arbre, voulant prendre un peu son souffle. « Désolée…j'ai encore du mal à en parler. Chaque nuit, depuis peu, je m’y revois, ça me hante et ça m’empêche de faire des nuits complètes par moments. » Des larmes coulent sur ses joues. « Désolée… Passons à autre chose… » Finit-elle là-dessus avant de reprendre le trajet. « Quels sont tes objectifs en tant que kunoichi ? Voire en dehors de ta carrière de ninja ? » Demande-t-elle afin de changer de sujet de conversation. La route est longue, mais d’ici plusieurs heures, elles seront à destination.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Ven 26 Nov 2021 - 21:03



Indomptable


Alors que la jeune femme terminait sa phrase, la chûnin s’arrêta net avant de la prendre dans ses bras et de lui déclarer à quel point elle trouvait son passé douloureux, mais qu’elle était heureuse que Namue ait trouvé des gens qui se sont occupés d’elle. Puis, alors que la jeune femme était encore sous le choc de cette effusion d’affection soudaine, la Yasei termina en lui déclarant qu’elle n’était plus seule à présent et qu’elle serait là pour elle si elle le désirait bien entendu.


Soutenant le regard de la chûnin, la jeune femme laissa cette dernière lui ébouriffer les cheveux tandis qu’elle lui retournait son sourire de façon sincère. Puis, sur cette marque d’affection supplémentaire, les deux jeunes femmes reprirent la route en direction de leur destination et, cette fois-ci, c’était au tour de Yosuzume de parler de son passé avec la jeune femme. Cette dernière appris donc que sa compagne avait, elle aussi, des origines ancrées dans le pays du vent et du sable et, tout comme Namue, celle-ci n’était toutefois pas née dans ce dernier, mais plutôt à Hayashi no Kuni, à l’instars de Mizu no Kuni pour la jeune femme. Autre point de discordance entre son passé et celui de la Yasei, cette dernière avait connu ses deux parents, même si elle était désormais, elle aussi, une orpheline.


Puis, alors que sa collègue lui parlait de sa défunte mère, l’émotion sembla la submergé tandis que la chûnin marquait un arrêt, la main appuyée contre l’un des nombreux arbres qui démarquait le chemin forestier qu’elles suivaient et des larmes coulant abondamment sur ses joues. Toutefois, alors que la jeune femme s’approchait de sa consœur afin de la prendre, à son tour dans ses bras, celle-ci reprit la parole.


Yosuzume - Désolée… J’ai encore du mal à en parler. Chaque nuit, depuis peu, je m’y revois, ça me et ça m’empêche de faire des nuits complètes par moments.

Namue ne put s’empêcher de ressentir encore plus de sympathie pour la Yasei qui lui faisait face et son cerveau se mit aussitôt à la recherche d’une action qu’elle pourrait faire pour soulager quelques peu Yosuzume des tourments qui l’affectait. Pourtant, avant même qu’elle n’arrive à un semblant d’idée, la prêtresse sembla soudainement reprendre contenance.


Yosuzume - Désolée… Passons à autre chose…

Puis, ne laissant pas réellement le temps à la jeune femme de répondre, la chûnin reprit la marche en direction de leur objective, rapidement suivit par Namue. Après quelques secondes d’un silence lourd, la doyenne du duo reprit finalement la parole.


Yosuzume - Quels sont tes objectifs en tant que kunoichi? Voire en dehors de ta carrière de ninja?

Quelques peu surprises par ce soudain changement de sujet, Namue prit quelques secondes avant de commencer à réfléchir aux questionnements de sa compagne. En effet, la jeune femme n’avait pas réellement réfléchi à cette question depuis un moment et tandis qu’elle prenait la parole pour répondre, la kunoichi se rendit compte que ses objectifs avaient évolués.


Namue - Je suis aussi là pour toi Yosuzume-Chan… Pour ce qui est de mes objectifs… En rejoignant le village je désirais d’abord et avant tout trouver mon chez moi et défendre cette terre qui m’a vu naître… Désormais je désire surtout gravir les échelons et gagner en pouvoir afin de pouvoir protéger les personnes importantes pour moi…

Puis, sur cette phrase, les deux jeunes femmes continuèrent leur route, poursuivant leur conversation jusqu’à ce qu’elles arrivent enfin en vue de leur destination, un village qui, il n’y avait pas si longtemps que ça, avait connu son âge d’or, mais qui, désormais, n’était plus que l’ombre de lui-même.


En effet, le village qui se dressait devant les deux kunoichi semblait presque abandonné. Les commerces autrefois nombreux qui jalonnaient la rue principale étaient désormais abandonné à l’exception de quelques irréductibles marchands qui continuaient de tenter de vendre leur produit, mais qui, malgré leur sourire enchanteur, n’arrivaient pas à cacher la triste nostalgie qui les habitait et qui transpirait par tous les pores de leur peau. Naviguant parmi la foule peu nombreuse qui parcourait la rue principale en ce début de soirée frisquet, les deux jeunes femmes finirent par croiser l’enseigne de ce qui semblait être une auberge et, d’un commun accord, elles entrèrent dans le bâtiment qui, aux contraires de ses voisins, semblait tout de même en bon état.


Le premier élément qui sauta aux yeux des jeunes femmes fut le calme plat qui régnait dans le bâtiment. Un peu partout dans la pièce principale de taille modeste, les chaises étaient retournées sur les tables en bois massif, ne laissant aux clients que le comptoir bar pour s’asseoir. Outre les deux kunoichi de la brume, aucun autre client ne semblait pourtant présent dans l’établissement et le visage ennuyé de la tenancière, une femme pour qui la vie n’avait, visiblement, pas été de tout repos à la vue des nombreuses rides qui parcourait son visage pourtant encore dans la fleur de l’âge.


Se dirigeant directement vers cette dernière, les deux jeunes femmes vinrent s’asseoir sur les chaises hautes placés méthodiquement devant le haut meuble de bois qu’était le comptoir bar et, d’un signe de la main, Namue attira l’attention de la femme qui prit toutefois le temps de terminer d’essuyer le verre qu’elle tenait à la main avant de le déposé dans un ordre précis sur l’une des tablettes situées sur le mur faisant face au comptoir. Puis, finalement, la dame se tourna vers ses deux nouvelles clientes, un grand sourire fendant son visage ridé.


Tenancière - Que puis-je pour vous mesdames?



Détails du village:



Village portuaire ayant prospéré durant la dernière décennie au côté du village de la brume, Kihonega a toutefois vu sa source principale de revenu être entièrement supprimé par la construction du port Naragasa. En effet, peu de temps après l'achèvement du monument de Kiri, les rues autrefois pleines de gens provenant de tous les coins du monde, devinrent vides et, avec les potentiels clients, les habitants désertèrent rapidement le village en déclin, ne laissant qu'une poignée d'irréductibles qui s'accrochent encore à l'idée qu'il ne s'agit que d'une période plus sombre et que les beaux jours reviendront.



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Les deux jeunes femmes discutent tous le temps de leur voyage qui se déroula sans accroc. Arrivé à destination, elles découvrent un village qui, peu de temps avant, avait vécu son âge d'or, mais qui, maintenant, n'était plus que l'ombre de ce qu'il était. La grande majorité des magasins qui jalonnaient la rue commercial de celui-ci sont désormais fermés par manque de client.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134
Yosuzume
Yosuzume

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 28 Nov 2021 - 9:55
Indomptable


Raconter son passé, ça n’avait rien de simple surtout quand on a rencontré que des malheurs malgré de bonnes choses. Yosuzume n’était pas du genre à se confier aux autres sur son enfance et ses soucis en tous genres. Cependant, elle avait commencé le jeu, en voulant apprendre à mieux connaître sa partenaire et vice-versa. En plus, Namue avait accepté de jouer le jeu et de prendre la parole, en parlant de son passé et de l’abandon de sa mère ainsi d’être passé dans les bras d’une famille à une autre jusqu’à son arrivée à Kiri. Elle n’a pas dû avoir une vie facile malgré l’amour de gens du dojo envers elle. Pour un enfant, la présence de parents ainsi que de leur amour est très importante tout le long d’une vie, ça sert à bien des choses. En tout cas, la Chûnin est là pour elle en cas de besoin et apparemment, ça semblait réciproque quand la Yasei eut fini de raconter son passé. Douloureux malgré tout et montrant un signe de faiblesse, la Kuro Washi préférait passer à autre chose. Du coup, elle décide de changer de sujet de conversation afin de connaître les objectifs de la jeune Kayuri. Dans un premier temps, celle-ci avoue qu’elle sera là pour Yosu, ce qui la fait un peu rougir, malgré son air triste. Ses objectifs sont de trouver un lieu de rattachement et de le protéger, du moins, avant d’arriver à Kiri. À présent, elle désire gravir les échelons et devenir plus forte afin de protéger ceux qu’elle aime. Des intentions nobles que la Miko no Tengu respecte. Dans ce monde, il n'était pas important d’avoir des objectifs ultra-ambitieux pour devenir important. Il suffisait juste d’être intègre envers soi-même et son entourage. Le regard de Yosu semble admiratif envers Namue avant de se détourner pour regarder devant elle.

Le chemin fut long, mais durant le trajet, les deux kunoichi avaient parlé de bien des choses afin de mieux se connaître et également, faire passer le temps. La route fut longue et un peu éprouvante par sa durée, la nuit commençait à se lever et bientôt, il fera noir dans le Yuukan. Du coup, il allait falloir trouver un endroit où dormir afin de commencer leur mission en pleine forme. Cela dit, le village qu’elles ont trouvé, il était connu par le passé avant de devenir un village fantôme ou presque. Par le passé, ce village portuaire était connu pour le nombre de touristes ou de commerçant venant directement ici pour connaître l'île centrale. De là où elles se tenaient, il semblait que les lieux étaient un peu abandonnés, mais pas totalement vu qu’il y avait encore de la lumière dans quelques bâtiments. La création de Kiri et particulièrement du port de Naragasa a impacté la situation touristique, commerciale et financière de ce lieu. Marchant dans la cité portuaire, il n’était pas difficile de voir que certains magasins étaient fermés depuis bien longtemps. Kihonega, elle en avait entendu parler par le passé et surtout par sa mère qui avait effectué une mission près de ce village. Finalement, Mikoto n’avait pas exagéré dans ses explications. Pour Yosu, c’était la première fois qu’elle y mettait les pieds et elle pouvait constater que ce n’était plus que l’ombre de lui-même avec ce manque de fréquentation comparer à son âge d’or.

Malgré la faible fréquentation de civil dans la rue, tout semblait être calme. Par chance, elles parviennent à croiser une enseigne qui semble être une auberge et c’était parfait pour se poser pour la nuit. À l’intérieur, l’enseigne semble être en bon état, même de l’extérieur, ce qui change des autres bâtiments. Pour entretenir son affaire, le propriétaire devait tout de même avoir des clients et gagner son gagne-pain sans trop de difficulté. Cela dit, la Yasei pouvait bien voir que malgré l’état des lieux plutôt correct, il n’y avait pas beaucoup de client et que la manière dont c’était ranger à l’intérieur, ça pouvait penser qu’il n’y aura qu’elles. D’ailleurs, la personne qui dirige les lieux semble être une femme, une tenancière. Elle semble fatiguer et s’ennuyer par ce manque de clientèle, cela se comprend. En compagnie de Namue, Yosuzume part s’asseoir sur le tabouret au côté de sa camarade. Le Genin fait signe à la patronne afin de pouvoir lui parler. La Kuro Washi regarde autour d’elle avant de voir la tenancière arrive avec le sourire. Yosu devait prendre la parole, tout en n’oubliant pas qu’elles étaient ici pour une mission et qu’elles devaient se faire discrète. « Bonsoir. Ma femme et moi, on aimerait une chambre pour la nuit, s’il vous plaît ! » Demande-t-elle avec le sourire. Yosuzume pose sa main droite sur celle de gauche de la Genin en rougissant un peu. Il fallait bien inventer quelque chose. Et se faire passer pour un couple de mercenaires de passage, ça pouvait le faire, sans éveiller les soupçons.

« Oh, je vois. Je vais vous passer la clef de votre chambre, mesdames. Cela dit, même s’il y a peu de clients, éviter de faire trop de bruit. » Dit-elle avec un léger sourire et un clin d’œil. La Kuro Washi détourne légèrement le regard. « Ahah… Oui, ne vous inquiétez pas. » Répondit-elle un peu gêner sur le moment. Laissant la tenancière cherche la clef de leur chambre, la Chûnin regarde sa partenaire. « On doit être en forme pour demain et de cette manière, je pourrais t’avoir à l’œil par rapport à tes soucis de sommeil. » Dit-elle à sa camarade avant que la dame revienne vers le couple et leur donne les clefs. « Tenez mesdames, voici la chambre 9, au second étage. Le petit déjeuner sera servi le matin entre sept heures et dix heures, je n’ai pas grand-chose, mais je fais en sorte de toujours satisfaire mes clients. Pour vous laver, il y a un bain au fond à droite, là-bas. » Dit-elle en pointant la grande porte avant de reprendre la parole. « Pour les toilettes, c’est à gauche. En cas de besoin, venez ici ou à ma chambre, au premier étage à droite, le numéro une. Avez-vous des questions ? » Demande-t-elle. La Chûnin secoue négativement la tête. « Non, je n’en ai pas pour ma part. » Elle regarde Namue et lui fait un bisou sur la joue pour jouer le jeu. « Je vais aux toilettes ma chérie. Je te rejoins ou si tu as des questions, n’hésites pas à le lui demander. Je reviens vite. » Yosuzume fait un sourire et s’absente pendant un temps, laissant la jeune Kayuri et la tenancière seules. La femme regarde la Genin en retournant nettoyer sa vaisselle. « Dites-moi, êtes-vous ici pour voyager ? Ou c’est pour autre chose ? Car je remarque peu de valise, ce qui me fait penser que vous n’êtes pas des touristes, sauf si je me trompe et j’en suis navrée. » Dit la tenancière à Namue.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12487-yosuzume-miko-no-tengu#109068 https://www.ascentofshinobi.com/t12533-dossier-shinobi-yosuzume#109565 https://www.ascentofshinobi.com/u1154
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Indomptable Empty
Dim 28 Nov 2021 - 13:37



Indomptable


Namue allait répondre à leur hôte, mais Yosuzume la prit de cour et demanda, tel que convenu, une unique chambre pour les deux jeunes femmes, justifiant celle-ci par une affirmation qui laissa la genin littéralement sans mot; Ma femme et moi. Avec une telle justification, il était plus qu’assuré qu’elles allaient obtenir une chambre avec un unique lit et, donc, que les deux jeunes femmes allaient devoir partager celui-ci. Dans tous les cas, il était trop tard et Namue, étrangement, n’était pas entièrement contre l’idée.


Après quelques échanges cordiaux entre Yosuzume et la tenancière, celle-ci leur tendit enfin la clé de leur chambre, la numéro neuf, avec les instructions d’usage en rapport avec la localisation des toilettes, du bain, du repas qui était visiblement inclus avec le prix de leur nuitée et, pour finir, l’emplacement de sa propre chambre en cas de problèmes quelconque durant le séjour des deux femmes. Puis, alors qu’elle se renseignait au sujet de leur potentiel questionnement, la chûnin s’excusa et laissa la jeune femme seule avec la tenancière qui la questionna aussitôt.


Tenancière - Dites-moi, êtes-vous ici pour voyager? Ou c’est pour autre chose? Car je remarque peu de valise, ce qui me fait penser que vous n’êtes pas des touristes, sauf si je me trompe et j’en suis navrée.

Namue posa son regard sur la tenancière tout en réfléchissant à la réponse qu’elle allait lui donner. Cette dernière n’avait pas tort, les deux jeunes femmes n’étaient pas dans ce village à des fins de villégiature, mais plutôt pour une mission et, maintenant, la jeune genin comprenait qu’elles s’étaient quelque peu trahies et, désormais, elle se devait de trouver une excuse valable à leur présence au sein de ce village qui glissait, lentement mais surement, vers la déchéance.


Namue - Vous n’avez pas tort, nous sommes ici à des fins professionnelles. Peut-être que vous pouvez nous aider, nous recherchons un certain Hayakawa Renji.

La tenancière cessa soudainement de frotter l’assiette en porcelaine qu’elle tenait à la main et redéposa lentement cette dernière avant de se retourner vers la jeune femme qui commençait à se demander si elle n’avait pas été un peu trop ouverte bien que les meilleurs mensonges étaient bien souvent ceux ancrés dans la réalité.


Tenancière - Oh Renji… Que peuvent-elles bien vouloir deux jolies jeunes femmes telles que vous deux à un caïd de la sorte?

Ainsi donc l’homme possédait une réputation dans les entourages et, visiblement, la tenancière le connaissait au moins de nom et Namue avait l’intuition que cette dernière ne le portait pas non plus dans son cœur, elle allait donc devoir user de finesse pour se sortir de cette situation impromptue dans laquelle elle venait tout juste de tomber.


Namue - En toute franchise, notre employeur nous a simplement demandé de se renseigner à son sujet, dans notre métier nous avons apprise à ne pas poser trop de questions donc je ne sais pas réellement pourquoi elle a un intérêt envers ce Renji, j’ai personnellement assumé qu’il devait s’agir d’une histoire de cœur puisque c’est la grande majorité des contrats que l’on reçoit en tant que détectives privées.

La jeune femme ne savait pas trop d’où elle sortait cette histoire de détectives privées, mais elle se mit une note mentale de mettre à jour sa compagne afin que celle-ci ne fasse pas tombée leur couverture puis elle reporta son attention sur le visage de la tenancière qui était redevenu bienveillant alors qu’elle lui souriait affectueusement. Au moins le mensonge de la jeune femme semblait avoir rassurée leur hôte.


Tenancière - Avec Renji c’est fort probable, mais si je peux vous prodiguer un conseil, rester le plus loin possible de cet homme, il ne vous apportera que problème…

Ainsi la tenancière semblait connaître la cible de leur mission et la jeune femme ne put s’empêcher d’être intriguée.


Namue - On ne peut clairement pas retourner avec uniquement cette information auprès de notre cliente, l’on ne sera assurément pas payée. Vous semblez bien connaître ce Renji, que pouvez-vous nous dire à son sujet? Peut-être que vos informations seront suffisantes et nous pourrons retourner vers notre employeur sans devoir approcher de trop ce paquet de trouble…

La tenancière hocha mécaniquement la tête aux propos de la jeune femme avant de tomber dans ce qui semblait être une réflexion interne et Namue commença à penser qu’elle avait peut-être un peu pousser sa chance. Pourtant, alors qu’elle allait reprendre la parole pour essayer de rattraper le jeu, la tenancière la devança.


Tenancière - Si ça peu vous évitez de trop vous en rapprocher… Si jamais on vous demande, vous allez me laisser en dehors de tout ça?

Namue lui signifia son accord d’un hochement de tête affirmatif et la tenancière se mit à balayer du regard les alentours avant de s’accouder au comptoir devant la jeune genin et, finalement, reprendre la parole d’une voix basse, semblable à un chuchotement.


Tenancière - Renji c’est le chef des Hayaka, un réseau d’importation et d’exportation illicite, si votre cliente vous a demander de l’enquêter pour des problèmes de cœur, vous pouvez lui dire qu’il la trompe assurément puisqu’il essaie d’avoir une femme différente dans sa couche le plus souvent possible. C’est un vrai macho et, surtout, une vraie source de problèmes qui est plutôt de l’école agir avant de parler si tu vois ce que je veux dire…

La jeune femme signifia qu’elle comprenait d’un hochement de tête et attendit quelques secondes que la tenancière continue son histoire, mais la suite ne semblait pas vouloir venir. Namue allait donc reprendre la parole afin d’essayer de soutirer un peu plus d’information à leur hôte, mais, au même moment, sa partenaire s’accouda au bar à côté d’elle et l’urgence de l’informer de la couverture qu’elle venait de choisir pour elles remplaça l’envie de questionner un peu plus la tenancière.


Namue - Ah Yosu’-chan, notre hôte viens tout juste de nous donner de précieuse information sur la cible de notre cliente et je dois te dire… Elle ne sera pas heureuse d’apprendre que celui qu’elle nous a demandé d’enquêter est un coureur de jupons notoires ici… En plus, il est synonyme de problèmes vu qu’il est à la tête de ce réseau d’importation et d’exportation illicite, les Hayaka… Tu crois qu’on a assez d’informations pour retourner à notre cliente dès demain et se faire payer? Après tous, on est juste deux détectives privées et notre cliente nous a demandé de se renseigner sur ce Renji ce qu’on a fait non?

Terminant sa phrase silencieusement, la jeune femme mima sur ses lèvres « Elle en sait plus que ça » avant de retourner son visage vers la tenancière qui les regardaient toujours du même regard attentionné.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions:

Namue profite de l'ouverture de la tenancière afin de questionner cette dernière qui lui apprend deux éléments importants: Renji est un coureur de jupons qui cherche, le plus possible, à avoir de nouvelles conquêtes et il se trouve à la tête du réseau d'importation et d'exportation des Hayaka.


Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134

[Mission B] Indomptable

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: