Soutenez le forum !
1234
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

Duels contre les pirates : Gradins

Narrateur
Narrateur

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Sam 20 Nov 2021 - 17:04
Aux alentours des différentes arènes, plusieurs personnes se situaient en hauteur de manière à pouvoir observer les trois affrontements contre les pirates qui auraient lieu de manière chronologique. De ce fait, plusieurs étaient presents pour voir comment la relève Kumojine s’en sortirait.

Seuls les shinobis et civils ne participant pas aux affrontements ou ayant terminés leurs combats en fonction de la chronologie peuvent se présenter dans les gradins pour observer les combats. Chaque combat aura lieu l’un après l’autre à commencer par l’affrontement de Aizen et Akagi.
Revenir en haut Aller en bas
Suzuri Mizuki
Suzuri Mizuki

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Mer 24 Nov 2021 - 20:03
Mizuki était assise parmi la population de Kumo, se fondant dans la masse et se faisant oublier, mêlant sa voix aux acclamations du public et se laissant emporter par l’ambiance endiablée qui animait les gradins. Les démonstrations martiales n’étaient pas sa tasse de thé et, pour être tout a fait honnête, elle ne voyait pas bien l’intérêt pour un shinobi de dévoiler en place publique l’étendue de ses capacités… sauf bien sûr dans le cadre d’une démonstration de force.

*Si j’étais à l’heure place, je me contenterai de perdre rapidement pour ne rien dévoiler de mes secrets.*, songea-t’elle en son for intérieur.

Évidemment c’était là de bien bels et naïves intentions qui ne résisteraient pas au contact de la réalité si un jour elle se retrouvait dans cette situation. Pour le moment, elle profitait de l’occasion pour prendre un bain de foule et parfaire son art de passer inaperçu et forcé était de le reconnaître…Elle avait encore du boulot devant elle ! Bref, retour à l’affrontement du moment ! Entre les haches volantes, les fauves de fer, les manipulations d’ombre et les clones, il y avait de quoi faire ! Les pirates n’étaient pas en reste également et Mizuki ne cachait pas son étonnement devant leur puissance : c’était clairement des guerriers redoutables et, même s’il ne faisait aucun doute dans son esprit que le duo de Kumo ne pouvait que l’emporter, il fallait bien reconnaître que l’affrontement était plus intense qu’elle ne l’aurait cru.

La ferveur des combattants était communicative et les gradins vibraient au rythme des passes d’armes. Se glissant dans la première rangée, la jeune femme ne perdait maintenant plus une miette du combat, ses premières réserves au sujet des démonstrations martiales désormais envolées.

« Allez-y ! Montrez leur la puissance de Kumo ! », cria-t’elle en direction du duo de shinobi dont le manieur de hache foudroyante semblait être sur le point d’en finir avec son adversaire.

« Kumo ! Kumo ! Kumo ! », scandait-elle avec ferveur, accompagnant la foule.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12594-suzuri-mizuki-termine https://www.ascentofshinobi.com/t12734-suzuri-mizuki
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Dim 28 Nov 2021 - 11:27
Il était arrivé dans la peau d'un étranger, pour la première fois. Dans le cortège mêlant ceux qui se faisaient appeler pirates et envoyés d'Isonade. Akio marchait dans les pas de la Prêtresse et ce jusqu'à l'arène où la suite de cette étonnante rencontre allait se poursuivre. Aucune crainte dans son attitude, ni dans ses gestes. Son regard froid et lucide était le même qu'avant son entrevue avec l'étrangère. Mais contrairement au moment de son départ, où il avait pris la décision de suivre la voix religieuse malgré ses réticences, il avait quelque chose en plus : des doutes, des craintes, des questions et aussi de nouveaux atouts, qu'il n'arrivait pourtant pas à qualifier, à quantifier.

Montant dans les gradins pendant que chacun y allait de son petit commentaire, il affronta avec froideur certains regards désapprobateurs en les toisant en retour. Au moment du choix de sa place, il s'installa à parfaite distance des autorités Kumojines, et de la délégation d'Isonade. Brièvement il croisa les yeux du Capitaine, qui semblait toujours se poser des questions sur lui. Il n'en dit rien et laissa son visage se fixer sur le lieu du combat, du premier combat, celui qui l'intéressait au plus haut point : Aizen et Akagi, ensemble face à un duo de guerriers étrangers.

Le combat se lança, et chacun dévoila ses attributs. Tireur à distance et brute épaisse, rien de difficile à appréhender pour la qualité de ses équipiers. Akio serra le poing, regrettant presque le fait de ne pas avoir de combat à mener. Sauf qu'un mouvement de l'un des étrangers le fit se lever de son emplacement, plissant les yeux, comme essayant de chercher quelque chose. Au premier rang des gradins montait une effervescence dingue, emmenée par une jeune femme que le Céleste ne reconnut pas. Dans le public, à sa gauche, Akio aperçut un jônin l'interroger du regard sur les capacités qui explosaient sous les yeux de tous.

- Hum...?! Voilà qui est très intéressant...

Comme une dérive de son propre pouvoir, Akio reconnut juste à l'apparence et à la puissance se dégageant de la scène un simili utilisateur des Portes Célestes. Et ses camarades en combat, à voir leurs réactions, avaient été aussi surpris que lui. D'un regard intrigué, il confirma à son collègue dans les gradins ce qu'il avait pu percevoir. Mais le fonctionnement ne semblait pas le même : Là où Akio usait du chakra pour exploser ses limites, lui paraissait préféré se débloquer mentalement par l'encaissement de coups, lui permettant d'entrer dans une folie sanguinaire. La première idée du Chûnin fut d'envisager une façon de l'abattre. Et il paraissait évident qu'abréger l'affrontement était le solution idoine. L'instinct du kumojin commença à travailler à toute vitesse pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce talent si particulier.

Il capta l'attention du Capitaine, fier de ses hommes. Le Céleste n'avait pas encore dévoilé ses capacités propres, et le chef des pirates n'était donc pas au courant des similitudes avec son féroce guerrier. Alors le jeune homme sourit, rassuré et assurant par cette petite mimique que l'issue du combat était plié d'avance. Aizen et Akagi s'étaient entrainés contre lui, avec lui, connaissaient ses faiblesses et ses atouts sur le bout des doigts. Cette petite surprise qu'avait réservé le barbare n'était que passagère.

Reprenant sa place avec un flegme fou, Akio se racla la gorge. Dans le même temps ses deux camarades enchainèrent avec force et intelligence. Akagi était désormais en position pour détruire l'une des deux menaces, avec un aplomb phénoménal. Le combat allait toucher à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 14:52

Force et Discrétion.



Minako a réussi à se retrouver aux gradins avec son petit ami, suivi de Koyama et Ryuku, deux autres figures importantes en cette journée. En effet, pour la première fois depuis des mois, ils peuvent enfin jouer, tous ensemble, lors d'un concert. De plus, ils devront être présent pour trois matchs qui promettent d'être tous aussi beaux les uns que les autres, opposant pirate et ninja.

En ce premier jour, alors que Aizen et Akagi s'opposent à deux pirates, le quatuor de musicien se préparent dans une partie des gradins assez éloignée des autres spectateurs pour éviter de les gêner. Le but étant seulement d'apporter une musique d'ambiance à ce combat s'annonçant palpitant. « Chéri, ensemble, nous sommes les meilleurs. Montrons enfin que Shijo Higure* mérite de briller. » dit-elle à Ken, joyeuse. Enfin, va-t-elle pouvoir chanter pour le bonheur des oreilles de celui-ci, sachant qu’il n’a jamais eu l’occasion d’entendre sa voix depuis tout ce temps perdu.

Minako a toujours adoré chanter. Petite, la demoiselle participait régulièrement aux chorales pour offrir des louanges à Isonade, lorsqu’elle habitait encore à Humy. Cependant, depuis qu’on lui a retiré les appendices aux poumons et qu’après ses crises de Banshee, la demoiselle fut dans le coma, oubliant une partie du bonheur qu’elle avait avant d’emménager à Kumo, elle a oublié toutes ces odes qu’on lui avait appris. C’est alors que maintenant, en compagnie de Ken, leur volonté commune en créant le groupe de musique Shijo Higure, est de faire passer différents messages dans leurs musiques, et de réaliser des combats passifs pour le bien de leur patrie, via leur Art.

Cette idée de coalition musicale, c’est Ken qui l’a eu. Je trouve l’idée si belle, que je ne peux m’empêcher d’approuver et d’être avec lui pour que l’on avance dans ce but, aussi noble qu’il est. L’idée qu’un tournoi entre pirate et ninja est clairement une aubaine pour eux, d’autant plus que la Prêtresse de Isonade est présente pour y assister.

La douce, au corps encore fraichement meurtri par des brûlures contrôle ses inspirations et expirations, chassant le trac naturel avant l’entrée en scène. Puis, la musique démarre et la demoiselle commence un chant, une ode aux guerriers. En l'honneur de Kumo et des shinobis, bien qu'elle ne le pense pas, Minako croit en la valeur du guerrier qu'est Akagi, au fond d'elle, elle le sent.... Il a l'air bien plus valeureux que la majorité des personnes qu'elle a rencontré jusqu'ici. En espérant que cet espoir ne soit pas réduit en lambeau. Pendant que le combat perdure, que shinobi et pirates dansent dans cet affrontement, ce chant guerrier résonne au fond des gradins...



As a child, you would wait
And watch from far away.
Enfant, tu attendais
Et gardais tes distances.


But you always knew that you'll be
The one that work while they all play.
Mais tu as toujours su que tu serais
Celui qui travaille pendant que tous les autres jouent
.

And you, you lay, awake at night and scheme
Of all the things you that would change,
But it was just a dream !
Et toi, tu es allongé, réveillé au milieu de la nuit
À planifier toutes les choses qui vont changer,
Mais tout ça n'était qu'un rêve !


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville.


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town
From dust.
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville
À partir de la poussière.


The time will come, when you'll have to rise
Above the best, improve yourself,
Your spirit never dies !
L'heure de te tenir au-dessus des autres va sonner
Donne le meilleur de toi même,
Ton esprit ne meurt jamais !


Farewell, I've gone to take my throne above,
Don't weep for me
'Cause this will be
The labor of my love
Adieu, je suis parti récupérer mon trône,
Ne pleurez pas pour moi
Parce-que ceci
Sera le travail de mon amour


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town
From dust.
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville
À partir de la poussière.


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville


Here we are, don't turn away now,
We are the warriors that built this town From dust.
Nous sommes là, ne te cache plus
Nous sommes les guerriers qui ont bâti cette ville
À partir de la poussière.


* Shijo Higure, enfants du crépuscule.

HRP
Minako et @Daishi Ken vont enfin commencer à se faire connaitre en tant que musicien; grace à leur groupe de musique qui marque le début de leur but commun.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Suzuri Mizuki
Suzuri Mizuki

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Ven 31 Déc 2021 - 12:57
Le combat continuait de plus bel sous les cris et les hourras du public qui se déchainait. Emportée par l'humeur joyeuse de la foule, Mizuki criait à plein poumons, se laissait aller à une joyeuse et ô combien bienvenue euphorie. Les pirates étaient coriaces et pleins de surprises mais le duo de choc que formait Aizen et Akagi leur menait la vie dure. Très dure.

Parmi les hourras du public, la shinobi finit par percevoir une mélodie entêtante et charmeuse. Détournant le regard un instant, elle finit par les voir, en haut des gradins : un quatuor de musiciens dont une chanteuse à la voix douce et puissante. Sans même sans rendre compte, voilà que la jeune shinobi se retrouvait à taper du pied en rythme avec la mélodie, se laissant emporter par le spectacle qu'offrait les combattants de l'arène et par celui, musical mais tout aussi guerrier provenant du concert.

Mais le joyeux bazar qui animait les gradins céda brutalement la place au chaos à l'état pur quand l'un des combattant, une montagne de muscle des pirates, ne trouva rien de mieux à faire que de s'encastrer dans une paroi l’arène. Le choc fut si brutale que le sol trembla sous les pieds des spectateurs et dans la confusion, un gamin qui se trouvait juste à ses côtés bascula par-dessus la rambarde de sécurité. Plus par chance que par talent, la jeune shinobi parvint à le rattraper in extremis avant qu'il ne bascule dans le chaos généralisé qu'était devenu l'arêne. Depuis quand y avait-il des dunes, des tempêtes de sables et ... voilà que leur portion des gradins se retrouvait tout à coup enseveli par le sable avant que celui ne se retire aussi vite qu'il n'était apparu. Mizuki cracha du sable et chercha les combattants du regard, se demandant bien jusqu'où ils iraient. Pour une démonstration, c'était quand même déjà pas mal, non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12594-suzuri-mizuki-termine https://www.ascentofshinobi.com/t12734-suzuri-mizuki
Daishi Ken
Daishi KenEn ligne

Duels contre les pirates : Gradins Empty
Jeu 13 Jan 2022 - 7:41
Part 1

Force et Discrétion.



Fierté, bonne humeur, joie. Cœur gonflé, en émoi. L’homme se trouvait dans les gradins avec sa femme. Avec leurs amis, le groupe Shijo Higure pourrait à nouveau envahir les ondes. Il y avait si longtemps que le groupe etait en partie dissoute. Sans leur mascotte, aux poumons éméchés. Quelle intérêt ? Ils avaient bien chanté par deux fois au bar de Masaashi. Sans Minako, rien était pareil. Kaori avait bien essayée de chanter. Mauvaise idée ! Sans sa voix, Shijo Higure se mourrait petit à petit. Il etait difficile pour Ken de faire entendre raison Ryuku. Dont l’amour pour sa petit amie le poussait à entendre Kaori comme la plus belle voix pour le groupe. Koyama et lui même faillirent se disputer avec lui. Heureusement, Kaori, de son grand coeur fini par comprendre et aida le groupe a arrondir les angles. Le retour de Minako aida le groupe à devenir plus soudé que jamais. Au détriment de Mitsui. Ken commençait à vraiment aimer sa belle sœur, même s’il n’avait déjà d’yeux que pour Minako.

Trois matchs avaient été programmés en ce jour. Le groupe en profita pour improviser un concert gratuit qui n’avait pour but principal, uniquement la publicité. Le retour de Shijo Higure. Un évènement qu’il ne fallait pas rater, même si les gens ne le savait pas. Après mure réfléxions avec eux même, un thème avait été décidé. Les chants marins. En l’honneur des visiteurs mais surtout de la prêtresse. Ken se sentait un peu honteux. Une fois de plus il avait parlé de façon maladroite avec son coeur ardent de Yasei, avec des propos presque haineux. Il devait se rattraper. Ils avaient bûché durant tous ses jours, sans relâche, chez eux pour trouver des musiques.

La seule ombre noir sur le tableau etait uniquement l’emplacement pour faire le concert. Les filles voulaient être loin des spectateurs pour pas les gêner. Koyama et Ken eux voulaient envoyer du lourd. Ils devaient se faire entendre, il fallait donc leurs exploser les tympans par une présence puissante, une présence « coup de poing dans leurs faces » comme le suggérait Koyama. Au final, Ryuku trancha pour les femmes. C’est donc à l’opposé du gros de la foule qu’ils joueraient. Ken promis a Koyama de chanter de toutes ses forces pour leurs envoyer des patates musicales dans leurs oreilles de néophyte, leurs en mettre plein des dents, musicalement.

L’ombre fut balayé quand Minako, d’accord avec Koyama et lui qu’ils allaient leurs envoyer du lourd, qu’ils leurs montreront qui sont les Shijo Higure. Ken etait en liesse sa femme chantait jadis pour un oui ou un non, en tricotant, en dessinant, même le matin dans la salle de bain. Se qu’il aimait par-dessus tout, c’est quand elle chantonnait Kusuri no taïsen. Il se faisait toujours avoir, finissant toujours par chanter avec elle. Comme ci elle lui demanda de façon subtile ça dose de genjutsu d’amour qu’il s’empressait de lui fournir en masse. Ken avait l’occasion de demander pardon à la prêtresse en chantant pour eux, il espéra qu’elle accepterait ce spectacle en leurs honneurs, et celui d’Isonade, venant du fond du cœur des enfants du crépuscule. Il ne fallait pas oublier bien évidement Kumo. Il a donc été décidé que la première musique serait consacré a leur mère patrie.

Soudain, le groupe se regarde, accquiessant silencieusement pour dire qu’ils sont prêt. L’ordre des musiques avait été défini. Commenceront Minako et Ken à être mis en avant. Minako alors s’avance. Kaori prenait son cahier de croquis et esquissait déjà une Minako fidèle à l’original. Koyama invoqua de la pierre autour de ses mains pour bien se faire entendre de tous. Il claqua des mains tandit que Ryuku donna le décompte du départ.

— Et un, deux, et un, deux, trois, quatre !

Ken n’en avait cure du premier combat, c’était Aizen, le « génie ».. Il allait encore tout gagné, être en pleine forme ou presque… Il préféra se concentrer sur la musique. En plus, avec Akagi leurs victoires étaient évidentes, inutile donc de suivre un combat déjà bouclé. La musique pinça Ken au plus profond de son coeur, elle était si intense, si vrai. Il en profita pour envoyer un peu de genjutsu à certaines personnes. Ken repéra alors une femme qui battait la mesure avec ses pieds, elle semblait apprécier leur art. Cette idée de faire un concert était juste parfait. La musique électrisa Ken, le chant choisi par Minako sonnait tellement mieux que durant la répétition. Ken était si enjoué.

Il eu mal au cœur quand la musique prit fin. Cependant, c’était à lui de briller. Prenant la plaçe de sa douce, il lui lança un regard plein d’amour. Elle prit plaisir à son chant c’était évident. Son sourire éclatant, elle le regardait rarement comme ça. On aurait dit une petite fille le jour de noel. Il l’embrassa pour la féliciter, Ryuku toussa pour que Ken cesse de faire son amoureux transit de passion. Il souffla de dépit de devoir renoncer aussi vite aux lèvres de Minako mais Ryuku avait raison. Ils etaient là pour Shijo Higure. Il s’excusa et prit place.

— AMIS PIRATES, PRETRESSE, CHERE ISONADE, FRÈRE ET SŒUR DE KUMO C’EST POUR VOUS !!!! 

Ken attendit le signale de Ryuku pour débuter et surtout de tenter à son tour de faire plaisir a leur fan qui battait la mesure durant le tour de Minako. Pourquoi pas, attirer d’autres personnes. Ken proposa au spectateur, un chant corsaire en hommage à leurs invités. C’était peut-être mal choisi vue que le combat Kumo contre pirate faisait rage mais qu’importe…


Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

Hardi les gars, l’ancr’ est dans les fonds
Hardi les gars, maillon par maillon
Hardi les gars nous l’arrach’rons
Les gars si nous virons

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

2.

C'est pas 1'moment les gars d'être saouls
C'est pas 1'moment d'plier les g'noux
C'est pas 1'moment d' avoir les bras mous
Les gars faut virer tout.

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

3.

L'ancr' est à pic, on va déraper
L'ancr' est à pic, la mer a lâché
L'ancr' est à pic, des mains, des pieds
Les gars il faut virer.

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

C'est pas 1'moment les gars d'être saouls
C'est pas 1'moment d'plier les g'noux
C'est pas 1'moment d' avoir les bras mous
Les gars faut virer tout.

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot

Encor' un coup, enlèv' le plus lourd
Encor' un coup, c'est pour le retour
Encor' un coup, c'est 1'dernier tour

Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Encor’ et hop et vire
Vir’ encor’ matelot



Ken a son accoutumé, une fois sa musique fini, ne pouvait pas s’empécher d’etre expenssif.

— SHIJO HIGAKUREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!! PRETRESSE, PIRATES, KUMOJIN ECOUTEZ MOI !!!!!

ON VOUS REMERCIE D’ETRE LAAAAAAAA, MERCI D’ETRE A KUMOOOOOOO ON ESPERE QUE VOUS PASSEZ DU BON TEMPS ! MERCI ! A VOUS SPECTATEUR …..
ONKYOOOTOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!


A son tour, il passa le relais à la prochaine personne. C’était Koyama. De par sa nature perdue d’Onkyotonka, il opta pour une musique sans parole. Son but etait clairement de casser des bouches, envoyer des patates musicales en rendant hommage a Humy, le village de sa meilleure amie. Il savait que Minako en serait heureuse. Une musique pirate festive alors retentit dans les gradins, courte mais qui donnait envie de danser. A tel point que Ken abandonna son poste pour attraper les mains de @Suzuri Mizuki et de faire une ronde avec elle main dans la main et la faire tourner comme une folle. Il la lacha en riant pour reprendre sa place auprès du groupe.


Au tour de Ryuku, l’idée lui plaisa tellement de faire danser les spectateurs, qu’il opta lui, pour une musique festive pouvant rendre hommage autant à Kumo qu’au pirate, à Isonade et sa prêtresse. Ainsi, aucun jaloux.

A peine Ken a tenté d’attraper le bras de @Kentoku Akio pour faire une danse sur quatre temps bras dessus dessous où le but etait de lancer ses pieds jusqu’à ce que la musique prit fin. Aizen lancait une technique d’une prodigieuse puissance. Ken les yeux gros comme des billes vit apparaître des colones de tornade. Du suiton de haut niveau. Pour une fois, il etait fier de son gradé. Aizen pour la seconde fois réussi à obtenir son respect. Il était bien placé pour savoir combien la maîtrise futon était compliqué. Géré une bourrasque demandait des jours, mois voir années d’expériences alors des tornades d’une tel puissance ! Le groupe décida alors de césser pour se combat là leurs musique afin de se reposer et surtout de voir la fin du combat. Qui contre toute attente, vue d’une prodigieuse beauté, et d’une technicité incroyable. Ken se surprit a avoir le coeur sérré pour Aizen, fier de sa victoire. Akagi n’avait pas démérité, au contraire.

Par contre, il m’a menti le salop… il m’avait dit qu’il ne connaissait pas la technique futon dont je parlais l’autre jour… Je suis certain qu’il la connaissait au contraire…

Part 2

6/02. BARBE ET BRAME, PIQUE-ET-PIQUE ET…



Pour le prochain match, Ken eu un gros pincement au cœur, c’était sa grande sœur. Ikari était inexistant, sa sœur était seule présente à ses yeux. Il eut du mal a rejoindre le groupe, il ne voulait pas louper le match. Alors il décida de faire un clone pour suivre le match tandis que sa femme et lui, aprés concertation, ferait un duo en l’honneur des pirates. La musique prit un air sombre, d’une puissance presque macabre.



Pour conclure le concert de la meilleure façon, tout Hagakure décidèrent de chanter une ultime musique connus de Matshu, si Ken ne se trompait pas et donc, qui devrait faire en toute logique un très bel hommage à Isonade et ses enfants. Ken l’espérait fortement, il ne connaissait pas trop cette nouvelle religion, mais il espéra que s’il se rapprochait de la prêtresse, d’ Isonade, pourquoi pas, ils l’aideraient à vaincre sa phobie de l’eau.


Ken fut estomaqué par la fin du combat, sa sœur était pratiquement hors d’état de nuire, mais toujours vivante. Un animal mort, c’en était déja trop. Heureusement, le concert était fini son envie de jouer prit fin à ce moment là. Il n’avait qu’une envie, courir à ses côtés pour lui porter secours. Il n’en avait cependant pas le droit. C’est le cœur un peu meurtri qu’il courba l’échine comme ses amis, pour rendre un dernier hommage aux siens, a la prêtresse, à Isonade et aussi, aux pirates. IL avait envie de hurler le prénom d’Hideko. Il sentait la bête gigoté, répondre a son envie de défendre Hideko, de faire payer aux pirates. Il se retenait, il s’excusa auprès de Minako et de ses amis et s’éloigna rapidement des lieux, il tenta de s’isoler se tenant la tête entre ses mains. Gigotant d’avant en arrière. Il se sentait comme un œuf se faisant percer de l’intérieur par un animal ne demandant qu’a sortir. Vu les dégâts engendrés par le passé, il lutta à présent contre ça bête. La présence de sa femme, de ses amis, de Kaori lui fit grand bien. Les yeux rougis de douleur il s’excusa pour sa crise. Il avait peur d’avoir tout gaché, il espera que la prêtresse lui pardonnera son excès de la dernier fois.

_________________
Moi Ken, déclare que dés à présent, mon talent de musicien inondera le monde. Que ma musique atténue les blessures, que mes andante aident à se renforcer, que mon adagio ébranle les cœurs et les esprits. Que mes lento échauffent les amoureux et rajeunit le gâteux. L’Onkyoton réussira là où la guerre VA échouer.


LIVE ONKYOTON DE KEN

.

THEME DE KEN



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11373-daishi-ken-le-taiko-de-kumo https://www.ascentofshinobi.com/t11421-dossier-12457887-daishi-ken

Duels contre les pirates : Gradins

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: