Soutenez le forum !
1234
Partagez

L’ouverture d’Iwa

Asaara Satoshi
Asaara Satoshi

L’ouverture d’Iwa Empty
Lun 22 Nov 2021 - 17:40


Un ciel dégagé et un soleil levant réveillaient l’homme du désert.
Un lit froid, en pierre taillée agrémentée d’un matelas de paille, voilà ce dont il disposait. Le mobilier tout entier de son logement n’était pas bien différent, mais c’était bien mieux que rien.

Suivant son arrive au village de la roche, une chose primait sur tout le reste et c’était une prise de connaissance sur les lieux, à peine s’était-il fait éblouir par les premiers rayons du soleil que cette idée commençait à le travailler. Que ce soit pour ses repaires personnels ou pour un côté plus pratique, voire stratégique, un examen des lieux s’imposait. Il avait beau se balader de jour comme de nuit, l’ancien voyageur du désert ignorait encore bien des choses sur cette cité à la fois unique et si étrange à ses yeux, il avait cependant trouvé un endroit où boire et un autre pour se procurer des cigares en exportations de sa ville natale dans le désert. Pour lui qui avait l’habitude des chaleurs arides, des froids extrêmes et d’un soleil capable de dessécher tout homme, ces deux centres d’intérêt étaient pour le moment suffisant, apaisant son cœur d’un baume de vice et de dépendance, mais au moins il en sortait paisible. Le voilà bien changé depuis les terres désertiques et le sable à n’en plus finir. Ici le sol était dur et l’humidité irritante, une main peignait ses cheveux en une natte sur le derrière de sa tête alors qu’il regardait par l’unique fenêtre de son logement.

D’un pas décidé, il se leva, effectua un rasage rapide et termina son avant-midi par un petit déjeuner copieusement constitué de fruit frais. Son bandeau frontal bien attaché à la ceinture, comme un badge sur un visage inconnu capable de lui ouvrir les portes de ce Nouveau Monde, il était prêt. Sa main gauche resserra la sangle qui retenait sa gourde sur son flanc alors que la droite vérifiait sa sacoche d’arme à la cuisse du même côté.

-Toujours prêt au pire… Ce dit-il pour tuer la solitude de sa matinée.

Il avait reçu à son entrée, en plus d’une batterie de tests et d’examens pour le qualifier, divers documents et l’un de ses parchemins l’invitait à rejoindre un habitué, un ninja officialiser bien avant lui proche du centre-ville. Il avait bien beau être Genin, pour lui tout ça était encore inédit, il avait donc accepté ce petit tour guidé.

C’est quelques minutes avant l’heure indiquée sur la notice, que l’homme au teint basané couvert des marques distinctives de son appartenance passée, apparut.

Satoshi le manieur de sable n’était jamais en retard.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12610-presentation-asaara-satoshi-en-cours
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

L’ouverture d’Iwa Empty
Mer 24 Nov 2021 - 17:49
Le Hyûga avait reçu une information fort intéressante pour lui. Par le biais d'un rapport, il lui avait été donné de savoir qu'un homme du désert était entré dans le village et qu'il avait souhaité servir le village. Bien entendu, toutes les précautions d'usage avaient été prises par le Shishiza et dorénavant, le nouvel iwajin pouvait et devait être véritablement être considéré comme tel. Le Hyûga prit le temps de consulter ce dossier. Il y vit, malgré le vide apparent du dossier, en ce sens qu'il n'y avait réellement rien de négatif à souligner, bien des choses qui pourraient l'intéresser lui. Il eut un sourire en refermant le dossier. Se calant au dossier de la chaise, il sembla méditer un moment avant de faire demander un homme de main du Sazori. Il fit transmettre au concerné, le dênommé Satochi, l'information selon laquelle il souhaiterait le rencontrer et pourquoi pas lui faire visiter le village. Une fois le coursier parti, le Hyûga s'accorda une courte pause avant de continuer son travail du jour.

Le lendemain à l'endroit convenu, le Hyûga était arrivé pile à l'heure. Lui non plus n'était jamais en retard. Tel un magicien il faisait de son mieux pour ne jamais arriver ni tôt ni tard à son lieu de rendez-vous. Le temps perdu l'est à jamais. C'est avec une agréable surprise qu'il comprit que le bonhomme qui était arrivé en même temps que lui n'était autre que l'Asaara qu'il était venu rencontrer. D'un coup d'oeil il le détailla du regard de la tête aux pieds. Son action n'avait pas pour but de rabaisser son futur interlocuteur et encore moins de l'impressionner, seulement de se faire une première idée de qui il avait affaire. Vraisemblablement, Satochi n'était pas n'importe qui. Il semblait, visuellement parlant avoir vécu quelques atrocités ce qui lui conférait une aura guerrière et une allure quelque peu féroce.

_ Satochi je présume ? Dit le Jônin. Il poursuivit : bienvenue au village. Je suis Hyûga Tsuyoshi, Jônin d'Iwa et Taishô du Sazori.. Il sembla sourire. Un sourire non forcé par pure politesse. Il attendit que son interlocuteur daigne répondre quelque chose avant de continuer. Je suis honoré de vous rencontrer et heureux de vous compter parmi nous. De prime abord j'ai le sentiment d'avoir affaire à un homme avec beaucoup de vécu... dit il en fronçant les sourcils sans pour autant totalement l'air aimable qu'il affichait. Une fois une réponse obtenue, Tsuyoshi proposa :

_ Je ne sais pas si vous avez eu l'occasion de vous promener un peu, j'envoie propose une petite visite guidée d'Iwa ? C'est une vieille tradition, que l'on ne respecte pas toujours mais passons... Dit-il. Attendant une réaction, il ouvrit la voie en escomptait que son interlocuteur daigne marcher à ses côtés ou du moins à sa hauteur.

_________________
Spoiler:
 


L’ouverture d’Iwa 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Asaara Satoshi
Asaara Satoshi

L’ouverture d’Iwa Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 20:09


Sans perdre une seconde, un grand brun du nom d’Hyûga Tsuyoshi vint se présenter. Il se décrivit rapidement comme Jônin et membre du Taishô, suscitant par la présente des dizaines de questions dans l’esprit encore fertile de ce vieux ninja, mais juvénile Genin.

L’homme du désert porta une main au cœur, poing fermé comme il avait eu l’habitude de le faire si souvent dans son passé désertique. Trahissant son appartenance passée à l’armée du désert. Un geste qu’il aurait pue taire, mais qu’il décida de révéler, histoire de partir sur de bonne base avec cette rencontre.

-C’est un honneur, je suis Asaara Satoshi, de Kaze.

Il n’avait pour l’instant pas besoin d’en dire plus, ses tatouages aux visages et la gourde à sa taille parlaient déjà bien assez. S’il ne sous-estimait pas ses hommes de la pierre, Satoshi savait qu’en réalité, le tout n’était que formalité et que ce Hyûga devait en réalité en savoir bien plus qu’il ne le laissait percevoir à son sujet. Jeu politique, comme partout ailleurs, le savoir est une arme en soi se disait-il en l’écoutant attentivement. D’un sourire franc, il lui fit signe de continuer d’une main qui rejoignit sa jumelle dans son dos.

Son nouvel ami continua donc de lui dire à quel point il était content de l’accueillir et hors de toute attente, joua cartes sur table. Il lui révéla sa première impression. Chose qui démontra dans un sourire carnassier et un œil aiguiser, une pointe de fierté. Il avait son lot passé, sur ce sujet il ne pouvait le contredire, mais ils ne parleraient pas de tout le sang qu’ils avaient sur les mains, n’est-ce pas ?

-Et je vous retourne cette impression mon cher. Peu de shinobis d’ici ont la même prestance que vous.

Dit-il en riant de bon cœur. Après tout, ils étaient désormais du même camp et n’avaient rien à craindre l’un de l’autre, d’un côté un gradé probablement décorer et de l’autre un vagabond du désert sortant de l’académie ou était gradué chaque année des enfants... S’en suivit la proposition d’une visite et comme il se mit à marcher, l’homme aux tatouages le suivit.

-Je ne suis pas contre, j’avoue que l’architecture du pays laisse un peu perplexe au premier abord, mais rentrons rapidement dans le vif du sujet, je sens que vous non plus n’aimez pas vraiment tourner autour du pot.

Prenant une petite pause pour admirer un commerce, l’homme du désert repris, sachant que son hôte n’était pas bien loin.

-Je croyais que votre clan avait des pupilles d’un blanc similaire à la lune, j’ose croire que la légende n’est pas déformée à ce point. Et j’aimerais également en savoir un peu plus sur ce fameux Tai…shô ? Malgré mon bandeau frontal, seul quelques test de connaissance général et physique nous ont été exigés, je suis donc encore en probation! Et j’avoue avoir encore quelques lacunes sur vos clans propres et vos … divisions militaires ? Si j’ose laisser cours à mon imagination.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12610-presentation-asaara-satoshi-en-cours
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

L’ouverture d’Iwa Empty
Sam 27 Nov 2021 - 13:06
Le Hyûga ne s'y était donc pas trompé. La personne qu'il avait en face de lui n'était autre qu'un Asaara, ex guerrier du pays du vent. Son regard et son air combattant en disait long sur ce qu'il avait vécu et traversé en tant qu'homme mais aussi en tant que ninja. Satochi avait un de ces regards perçant qui vous glace les os et vous paralyse de peur pour peu que vous ne soyez pas courageux ou que vous n'ayez pas quelque vécu de situations vous ayant poussé à tous les risques pour survivre. Cet homme devait avoir vu sa vie en jeu à de multiples reprises. C'était indéniable.

_ De la prestance ? Il sourit. Il repensa que cette prestance n'était malheureusmeent pas souvent effective. Elle avait effet un tant soit peu auprès des siens, des Hyûga et encore. Auprès de bien des soldats iwajins, mais il y avait beaucoup d'autres shinobis qu'elle n'affectait guère. Il sourit en guise de réponse après son air à la fois surpris et amusé.

Tsuyoshi ouvrit la marche. En un instant il avait voulu commencer par les quartiers commerçants, seulement, s'il l'avait fait, cela aurait été comme passer au développement sans prendre le soin d'introduire. Il fallait nécessairement commencer par le commencement. Il fallait débuter par les crocs rocheux. Il avancèrent un moment en passant par la voie normale, celle emprunter par les civils. Il était certes plus aisé de ses déplacer sur les toits, mais il fallait tout de même un peu d'ordre et de savoir-vivre notamment pour la double casquette qui était la sienne : celle de noble et celle de Taishô. Chemin faisant, le duo rencontrait régulièrement des gens qu'ils soient civils ou soldats. Les civils l'interpellaient souvent sous le nom de Tsuyoshi Sama et faisaient de larges révérences tandis que les militaires eux passaient par son grade : Taishô Sama. Sans se gonfler d'orgueil et parce qu'il était déjà habitué depuis sa tendre enfance à se faire appeler maître à cause de son statut de noble, le Hyûga répondait le plus souvent par un regard et un hochement de tête quelques fois par un sourire. Il avait aidé bien des civils à se reconstruire à travers le projet Hyûga qui finançait à tour de bras la reprise de l'économie iwajine se faisant rembourser le plus souvent sans trop d'accroc mais régulièrement avec du retard certes. Un moindre mal.

_ Mes pupilles ? Oui... Une tare de naissance comme diraient certains de mon clan... Une particularité génétique je dirais pour ma part... Mais oui lorsque j'use de mon Byakugan, mes yeux sont similaires à ceux de mon clan. Il marqua une pause. Ce sujet n'était pas celui qui le passionnait le plus. Il lui rappelait ses sombres années de jeunesses où tout noble qu'il était, il se faisait parfois insulter dans le dos par les siens. Combien de fois n'avait-il a eu vent de paroles déplacées plus blessantes qu'un glaive que l'on aurait planté dans la chair...

_ Nos divisions ? Tu es au moins au courant de notre classement de base : Genin, soit les ninjas sortis de l'Académie, ceux qui en sont généralement au début de leur carrière militaire ou qui n'ont pas fait suffisamment preuve de certains critères pour monter de grade ; les Chuunins qui sont la force d'Iwa. La majeure partie des forces militaires stagnent à ce grade qui permet en réalité de faire beaucoup de choses pour le village. L'enseignement par exemple est ouvert à ce grade ainsi que la possibilité d'intégrer l'Unité spéciale du village. Au dessus des Chuunins existent les Jonins, soit le grade le plus élevé qu'un ninja peut atteindre dans une carrière normale. Il s'agit de shinobis d'élite qui se sont distingués pour plusieurs caractéristiques. Ils sont en quelque sorte les têtes pensantes du village, les stratèges, mais aussi, du moins normalement, les meilleurs combattants d'Iwa.

Il porta un regard vers Satochi afin d'évaluer est-ce qu'il savait tout ceci ou est-ce qu'il était en train d'intégrer ces informations. Si d'aventure il laissait entendre ou voir qu'il ne connaissait pas ce qu'on venait de lui communiquer, alors le Hyûga écrirait à l'Académie afin qu'ils revoient leurs tests de passage. Le Hyûga continua :

_ Il existe dans la carrière exceptionnelle d'un ninja d'Iwa, deux autres grades accessibles. Le grade de Taishô, soit le Capitaine d'une des trois branches de l'unité spéciale et enfin le statut de Kage qui est comme tu le sais le chef suprême des armées d'Iwagakure no Sato... C'est globalement l'organisation du village même si d'autres choses pourraient être ajoutées. Par exemple, nous sommes dans une période spéciale où le village est en réalité dirigé par le triumvirat de Taishô malgré la présence de moins en moins factuelle de la Godaime Tsuchikage. Il y a peu, le Conseil du village, instance décisionnaire que l'on pourrait loger dans l'organigramme du village entre le Kage et les Taishô était celle qui justement avait plus ou moins les pouvoirs. Mais c'est une longue histoire...

Le Hyûga avait beaucoup parlé. Il appréciait curieusement donner ces informations à ce nouvel iwajin. Il lui faudrait bien de toutes façons obtenir ces informations un jour ou l'autre afin de parfaire sa compréhension du fonctionnement du village. Chemin faisant, tandis qu'il lui expliquait les rouages du système iwajin, le duo était parvenu aux crocs rocheux. Et là, face à la particularité du sol devant eux, il se tut, laissant l'imaginaire de Satochi évoluer et l'ambiance particulière de ce lieu s'imprégner d'eux.

Les crocs rocheux:
 

_________________
Spoiler:
 


L’ouverture d’Iwa 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

L’ouverture d’Iwa

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: