Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Lun 22 Nov 2021 - 19:56
La matinée douce et insouciante, ignorante des affres du monde, s’étendait et enveloppait la cité de son voile traître et iridescent. Difficile pour les yeux du guerrier sans visage de se laisser aller à la contemplation de ce paysage familier et accueillant pour ses sens. On disait que le savoir était le pouvoir, et si les instances où cette affirmation se confirmait étaient innombrables, bien peu avaient conscience de l’ersatz de folie qui accompagnait chaque fragment de connaissance. Morceau après morceau, Yanosa avait empilé ces fractions au départ insignifiantes, tant et si bien qu’aujourd’hui le cynisme et la froideur avaient envahi son regard. Il était tel un poignard affûté au manche abîmé et errodé, tourné vers sa cible, impossible à remettre au fourreau.

Perché sur l’un des toits de l’Académie, le guerrier tout de bandages recouvert observait l’un des terrains d’entraînement en contrebas où commençaient à se masser les silhouettes disparates, détaillant en silence la corpulence, le faciès et la posture de chacun des Genin pour s’en faire une idée. De ses obligations envers le village, songea-t-il, sans doute les cours qu’il devait donner à l’Académie était celle qui suscitait en lui les sentiments les plus partagés. La nécessité pratique et le devoir moral se heurtaient en effet à l’urgence du contexte et à l’étau des conflits en cours et à venir, des pression qui s’accentuaient jour après jour, toujours un peu plus. Quel rôle joueraient ces jeunes hommes, jeunes femmes et adolescents dans ces entremêlements du destin ? L’Oterashi ignorait ce que l’avenir pourrait réserver à ces shinobis qu’il avait sous les yeux, mais une chose était sûre : lui et les autres tuteurs gradés leur transmettraient tout ce qu’ils pourraient pour les aider sur la Voie.

En contrebas sur le terrain d’entraînement rocailleux, le groupe semblait avoir fini de se constituer, les regards cherchant alentours le senpai qui devait théoriquement venir à leur rencontre. S’élançant rapidement et avec souplesse, le Tellurique quitta alors son perchoir pour atterrir lestement en marge de la douzaine de plus ou moins nouvelles recrues, commençant immédiatement à les dévisager un par un tout en identifiant ceux dont l’attention était la moins affûtée. Quelques rapides messes basses, puis vint le silence.

« ...Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Yanosa. Pour rappel, vous êtes ici à au module de combat au corps-à-corps : préparez-vous donc à devoir donner des coups… et aussi à en recevoir. »

Immédiatement, l’Oterashi repéra le visage aux traits satisfaits d’un jeune homme, qui fit craquer ses phalanges entre ses doigts tout en haranguant discrètement plusieurs Genin autours de lui. Son courire débordait de confiance et de certitude : de bien relatives qualités.

« ...Tout se fait en commun. On apprend de ses erreurs, mais aussi de celles des autres. Aucun style n’est imposé… mais toute forme de Ninjutsu est proscrite. Vous passerez d’abord par deux au centre : dès le premier coup pleinement encaissé par un combattant, tout s’arrête et un autre binôme vient en remplacement.
- Ha ! Quel entraînement de mauviette ! Quoi, un coup, c’est tout ?
- ...Ton nom ?
- Gozen ! Chikage Gozen ! Et j’suis pas venu là pour faire mumuse, « senpai »… ! »

Yanosa afficha brièvement une moue du bout des lèvres, puis fit un pas en avant.

« Écartez-vous, tous, fit-il calmement avec un geste de la main. Sauf toi Gozen, bien sûr. Tu veux un véritable entraînement, une séance de Taijutsu qui mette vraiment à l’épreuve tes talents, c’est bien ça ?
- Heh, oué senpai, oué… !
- Alors viens, je t’attends. Je ferai doucement, pas d’inquiétude. Pour que tout le monde puisse en profiter. »

Le jeune Gozen s’avança, confiant, espérant sans aucun doute pouvoir exhiber ses talents devant tout le groupe. Lorsque le Chikage commença à bouger et à initier quelques jabs, cependant, il apparut rapidement relativement évident que le Genin ne parviendrait pas à exhiber grand-chose. Yanosa dansa autours de lui comme un serpent, évitant sans effort apparent toutes ses tentatives visant à le frapper. Le visage fermé et impassible, le guerrier tellurique établit aisément la grille du jeune homme : son amplitude, sa vitesse,… La nouvelle recrue se mit à serrer les dents, hargneux, et se lança dans plusieurs enchaînements dont finalement un qu’il répéta une seconde fois presque à l’identique sans que la futilité de son mouvement ne lui apparaisse.

« Tu as fait le tour, ça y est ? » demanda l’Oterashi sans marquer le moindre essoufflement.

Gozen rugit presque de frustration, et alors qu’un énième de ses coups de pied manquait sa cible, le Chûnin glissa vers son flanc, décochant un revers de main sec et cinglant au visage du Chikage. Ce dernier, l’air stupéfait, se tint la joue endolorie, observant abasourdi la silhouette de Yanosa qui approchait. Par réflexe, le Genin parvint à éviter de justesse un direct du droit, mais fut cueilli dans la foulée par deux claques monumentales qui manquèrent de le mettre an sol.

« At- Attendez ! » lança-t-il en levant une main chargée de supplique.

Le guerrier sans visage ne s’arrêta pas et les claques, douloureuses, méthodiques, ne cessèrent de pleuvoir au travers de la garde fondamentalement mauvaise du jeune homme, jusqu’à ce que le fanfaron ne finisse recroquevillé sur lui-même au niveau du sol.

« Arrêtez ! Arrêtez !
- Oh, tu veux arrêter, finalement ? Ma foi, c’est une sage décision... »

L’Oterashi s’approcha et attrapa Gozen par le col, le remettant debout de force en le maintenant devant lui.

« Un seul coup. C’est tout ce qu’il me fallait pour te tuer, et c’est aussi tout ce qu’il faudra à ton ennemi, là dehors. »

Il le relâcha sans ménagement sur le côté, oeillant intensément le reste du groupe.

« ...Deux autres, au centre. »


@Iranos Daiki
@Asaara Satoshi
@Hyûga Hitomi
@Sendai Hakimoto
@Taiyō Ryūko

_________________
Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Lun 22 Nov 2021 - 20:16
Après avoir reçu une invitation à un événement regroupant les nouvelles recrues d’Iwa, Daiki ne savait pas exactement à quoi s’attendre. Il n’avait jamais entendu parler de ce genre d’exercice, mais il s’imaginait que ça n’allait pas être un pique-nique avec du social et une occasion de tisser de nouveaux liens, pas avec la situation actuelle du monde. Il y avait mention de vérification de corps à corps, et ça, c’était plutôt intéressant. Même si Daiki était plutôt moyen en Taijutsu, il développait tranquillement un talent pour le combat à l’arme de jet, même quand il venait au contact. C’était une occasion de se mettre à l’épreuve.

L’Iranos arrivait peu après la formation de petits groupes, et passait ici et là, échangeant des plaisanteries avec les autres recrues, et quelques coups dans des entrainements qui, après avoir passé par la case Yanosa, ressemblaient presque à de petits jeux pour enfant, auquel il excellait contre la plupart des adversaires avec facilités.

Et puis, comme si la seule pensé vers Yanosa l’avait invoqué, tel un croque-mitaine, le Tellurique apparu au-dessus de l’académie. Daiki avait été l’un des premiers à le remarquer, et la tournure des événements semblait inévitable. Il se mit en rang, avec les autres, renvoyant le regard de l’Oterashi avec confiance.

L’annonce de Yanosa était plutôt clair, et juste au moment ou Daiki allait balayer la zone pour chercher un adversaire à son niveau, la voix d’une pauvre âme perdu s’élevait en opposition à Yanosa. La scène qui suivi était frustrante, mais une leçon que le pauvre genin devait apprendre un jour ou l’autres. Daiki avait serrer son poing, se répétant de ne pas intervenir, qu’il savait que Yanosa n’irait pas trop loin… bien que ça semblait déjà trop loin à son avis. Quand le jeune Gozen fut suffisamment humilié pour Yanosa, et qu’il lançait finalement une invitation à la foule, celle-ci restait figé, de peur et d’angoisse.

Les bruits de pas sur les dalles de pierres de l’académie brisèrent le silence, et Daiki brisa les rangs, pour rejoindre Yanosa plus près du centre. D’un mouvement habile, il sortit un Kunai, qu’il prenait à revers, comme une dague de parade. Un éclat de défis brillait déjà dans ses yeux, alors qu’il regardait autours, se demandant par le fait même qui allait être son adversaire. Certain savaient déjà qu’ils n’avaient aucune chance… d’autres étaient pressé de se faire oublier à la suite de la démonstration du Tellurique. Seul les plus courageux briseraient la glace.

Accompagné d’un bref regard, Daiki hocha la tête en direction de Yanosa, une salutation polie et respectueuse. Il devait beaucoup à son mentor, et ne manquerais pas de s’en rappeler, même dans une situation comme celle-ci, où leurs avis divergaient.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Asaara Satoshi
Asaara Satoshi

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Lun 22 Nov 2021 - 20:40


Comme une poignée de soldat, Satoshi avait rejoint son premier entrainement de Taijutsu au sein du village. Il détestait devoir faire abstraction de ses compétences en ninjutsu, mais pour le bien de l’apprentissage, il acquiesçait de la tête en entendant les directives.

Son passé militaire lui avait enseigné, contrairement à ce Gozen, que défier les règles n’était jamais bon, surtout face à un supérieur censé améliorer les jeunes pousses en face de lui. Un ninja est une arme en soi, il doit savoir prendre le rang et les coups au besoin, mais sous cette séance d’entrainement, tous avaient quelque chose à gagner. Si c’était l’humilité pour certains, l’homme du désert utiliserait cette chance pour parer quelques-uns de ses défauts. Notamment la confiance qu’il portait habituellement en son sable et ses armes.

Après la défaite fulgurante du bavard, le maitre du jour appela directement deux autres participants. Strict, concis et rapide. Voilà un homme dont les bandages n’étaient pas seule preuve de son expérience.

Un jeune homme brun aux yeux bleus s’avança sur ce qui semblait être le ring de combat. Puis, d’un pas lent, mais décider, Satoshi le rejoint. En temps normal, il aurait aimé prendre son temps, analyser les styles de combats des autres membres de l’unité ou même réfléchir à des offensives, mais l’Oterashi avait raison, bien trop raison. Il ne suffisait que d’un seul coup pour se retrouver devant les portes de la mort.

Aussi, il avait décidé de jouer le jeu, aucun avantage. Sortant ses bras de ses manches, l’homme au teint basané pris une position de combat, les jambes en cavalier, il relevait une main alors que l’autre restait replier dans son dos. Un style propre aux hommes du désert, ne jamais révéler toutes ses cartes.

Le jeune homme sortit un Kunai et l’invita à le rejoindre. D’un sourire carnassier, le sang du guerrier s’agitait. Les armes étaient permises ? Oh, voilà que le jeu devenait encore plus intéressant.

Sa main cachée s’éprit donc elle aussi d’une lame, puis Satoshi inclina la tête à son tour.

-Je suis Asaara Satoshi. Tâchons de tirer un maximum de se combat.

Il laisserait le jeune faire la première approche, alors que ses yeux de rapaces tentaient de trouver une faille.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12610-presentation-asaara-satoshi-en-cours
Hyûga Hitomi
Hyûga Hitomi

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Sam 27 Nov 2021 - 22:51
J'avais reçu une étrange convocation. Il s'agissait d'un cours sur le taijutsu qui se tiendrait à l'Académie Hashira. Cet entrainement était réservé aux nouveaux genin. Et justement, j'en faisait partis depuis mon retour à Iwa. Bon, le taijutsu je connaissais. Il faut dire que c'était la spécialité de mon clan, mais j'étais toujours prête à apprendre de nouvelles compétences. On avait rendez-vous en début de matinée. J'étais assez impatiente d'affronter d'autres genin et de voir ma force.

Ce matin-là, je m'étais levée tôt et j'avais averti Kisuke de mon absence. Cela faisait déjà quelques jours que j'étais rentrée et que je lui avais affirmée mon désir de devenir une kunoichi. Je devais absolument progresser si je voulais y arriver et surtout montrer ce dont j'étais capable aux membres de mon clan. Je voulais leur prouver que je n'étais pas qu'une simple sang-mêlé, une erreur. J'étais prête à tout pour cela. J'avais pris soin de prendre ma sacoche à shuriken ainsi que mes kunais. Cela pouvait me servir.

Je me rendis à l'Académie Hashira en courant. Lorsque j'arrivai, je vis qu'il y avait de nombreux autres genin. Suite à l'attaque de Yonbi, je n'avais pas pu finir mon cursus à l'Académie, mais j'avais quand même obtenu mon bandeau de ninja et le grade de genin. Je me mis avec les autres, écoutant d'un air distrait leurs conversations. Je ne connaissais personnes parmi eux, mais ce n'était pas grave. J'étais impatiente de commencer le cours et je ne cessai pas de bouger sur place.

Finalement, notre sensei du jour arriva. Je ne le connaissais pas particulièrement, n'ayant que peu côtoyer les ninjas du village. La consigne donnée par Yanosa était clair. Il s'agissait d'un duel en un coup. Dès que notre adversaire encaissait un coup, le duel était terminé. J'entendis alos un de mes camarades faire une réflexion à Yanosa senseï. Pensait-il vraiment pouvoir le battre. Toucher son adversaire en un seul coup n'était pas si facile.

En tout cas, le fameux Gozen fut vite calmé par le sensei et la leçon put enfin commencer. J'allais m'avancer lorsque je fus devancée par un jeune homme au cheveux noirs plus âgé que moi. Un autre genin le rejoignit au centre. C'était certain que ce dernier devait au moins avoir l'âge de Kisuke. Je comptais observer avec attention cet affrontement. D'après moi, on en apprenait autant à regarder un combat qu'à le mener.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12603-hyuga-hitomi-terminee
Borukan Aragi
Borukan Aragi

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Dim 28 Nov 2021 - 22:02
MODULE DE TAIJUTSU [OUVERT GENIN D'IWA

Indélébile est l’enseignement, tel une brûlure sur la peau, elle marque l’esprit et malgré la douleur qu'elle engendre, je la supporterai jusqu’à la fin.

Tout en épluchant l’orange que je tiens entre mes doigts, une petite randonnée dans les rues de Iwa m’a été offerte dans la matinée. L’académie Hashira est ma destination, là où va se dérouler un module de Taijutsu que j’estime être quelque chose de primordial dans mes acquis. Jettent alors la pelure de l’agrume dans une corbeille à l'entrée principale de ma destination, je viens dévorer le fruit en quelque instant avant de pénétrer sur le terrain d’entraînement pour de bon. Nous sommes visiblement plusieurs à y participer, tant mieux, Iwa a besoin que ses membres se dévouent à la tâche vue les obscurs desseins que le monde lui réserve.

Un autre garçon au cheveux noir leve soudainement la tête vers le haut, je me me laisse, par réflexe, immiter mon cammarade pour voir à mon tour l’homme sur le toit de l’académie. Intriguant est le premier mot qui me vient à l’esprit, couvert de bandage sur, à première vue, la presque totalité de son corps, je ne peux m’empêcher de venir lui donner une seconde thématique à tous cela : L’expérience. Vient alors le début de son dialogue, présentation de sa personne, de ce qu’il va faire ici avec nous et ce à quoi on doit se préparer à subir durant cet entraînement. Pas de soucis pour ma part, autre que de le regarder, je n’offre aucune réponse non-verbale à l’enseignant.

La suite est soudainement ralentie par Chikage Gozen. De son orgueil, il force Yanosa à utiliser de son temps pour le remettre visiblement et habillement à sa place. J’ai pris le temps de bien observer le sensei, ses mouvements, ses enchaînements, comment il canalise son énergie et comment il exploite celui de son adversaire. Sa rapidité n’aide pas mon analyse, j’arrive difficilement à bien comprendre le tout, mais j’imagine qu’à force de mémoriser ce genre de choses, mes futurs entraînements seront plus facile à assimiler.

À ma gauche, je remarque finalement la présence d’une autre shinobi au cheveux lumineux. Elle semblait vouloir s’y lancer mais deux personnes prirent la marche avant lui pour poursuivre les “duels”. Je prévoie donc d’avance le prochain round s’il y en a un. Je tousse un peu dans mon poing et penche le haut de mon corps vers ma gauche.

- S’il y a un combat après celui-ci, on pourrait le faire ensemble, tu en penses quoi?

Je me redresse alors lentement en silence, observant la suite avec intérêt, vue la présence de Asaara Satoshi qui a piqué ma curiosité vue sa particulière prestance. Je n’ai jamais vraiment trouvé les duels à la chaîne très pertinents dans ma vie, mais je ne me ferme jamais au demande d’un vétéran, sa perspective est sûrement plus creuse que la mienne, autant être le plus attentif et dévoué possible. Il le faut, si un jour je veux tordre le destin entre mes mains pour lui faire cracher tout ce qu’il m’a enlevé.


Dernière édition par Borukan Aragi le Jeu 2 Déc 2021 - 4:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12625-borukan-aragi
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Mer 1 Déc 2021 - 0:05
Du coin de l’oeil, le guerrier de pierre repéra son jeune confrère Assimilateur, Iranos Daiki, et lui adressa un subtile hochement de tête tout en s’éloignant du centre de la zone d’entraînement. Le foudroyant encore passablement profane, parmi les membres du groupe, était certainement celui qui avait pu être le moins surpris par les méthodes employées par Yanosa pour remettre Gozen le fanfaron à sa place, pour la simple et bonne raison qu’il avait déjà eu à les subir lui-même. Daiki était loin de se spécialiser dans les échanges de coups au corps-à-corps, surtout sans user de ses talents d’élémentaire, mais l’Oterashi prenait en charge ce module pour des raisons particulières, et avec un objectif bien spécifique en tête pour les plus ou moins jeunes recrues.

Certaines d’entre elles d’ailleurs se détachaient, par leur prestance, leur regard ou encore leur aura. Même cette jeune fille, en retrait, qui ne laissait rien transparaître hormis la détermination qui irradiait de ses yeux, semblait posséder ce « quelque chose ». C’était sans parler de cet adolescent aux cheveux d’un roux profond, typiques d’un Borukan, ou encore de cet homme à la tranche d’âge singulière, et qui arborait des traits taillés à la serpe et un sérieux en adéquation avec sa maturité supposée. Le guerrier tellurique, de ses yeux de rapace, détailla les visages de chacun d’entre eux, leur attitude, la détente ou la tension apparente de leurs muscles. Autant de lignes d’un livre que le pugiliste de formation était sans doute l’un des rares à pouvoir lire de façon aussi transparente.

Lorsqu’il se fut suffisamment excentré, Yanosa plia les genoux pour se poster plus près du sol et adopter un point de vue plus avantageux, observant l’Iranos qui se mettait en place au centre en compagnie de l’homme bien mystérieux qui s’était avancé à sa rencontre. L’Oterashi gardait d’ordinaire un œil sur tous les dossiers des shinobis d’Iwa, à mesure qu’ils étaient assemblés pour le compte du Sazori afin de disposer d’une banque de données exhaustive. Ces derniers temps, cette routine avait cependant pâti des événements et de sa myriade d’autres obligations, et c’était donc face à une majorité de noms inconnus qu’il se trouvait à présent. De ces inconnues cependant, l’une se dissipa bien vite, lorsque le dénommé Satoshi se présenta au jeune Assimilateur en guise de prémisse à leur brève joute d’entraînement. Un homme du désert, songea Yanosa, tout en se remémorant les combats qu’il avait livré au côté du jeune Kenzo, Genin passionné mais toujours resté marginal et également expert dans le maniement du sable.

« ...Daiki et Satoshi, donc. Vous connaissez les règles. Vous autres, observez bien : chaque mouvement de vos camarades… peut se révéler instructif. »

D’un vague geste de la main, le Tellurique donna officiellement l’autorisation aux deux Genin de se lancer. La rixe promettait d’être courte, aussi le Chûnin espérait-il que tous avaient les yeux bien ouverts.


Spoiler:
 

_________________
Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Asaara Satoshi
Asaara Satoshi

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Lun 6 Déc 2021 - 21:42


Lorsqu’il s’agit de combat, l’Asaara avait d’habitude pour mentalité de ne jamais laisser de chance à personne. Règle qu’il s’était permis de dévier à la fois pour cacher sa force véritable et par respect pour les gens ayant la moitié de son âge ici présent. Après tout, frapper un enfant n’avait jamais été dans ses faits d’armes préférés, quoique bien présent, c’était toujours avec un gout amer qu’il sortait d’une telle expérience... Seulement, alors que l’instructeur parlait, comme pour inciter quelqu’un à commencer l’affrontement, il se dit que cette fameuse offre de débuter le combat avait assez duré. Il n’était après tout pas ici pour jouer et le bandeau de son collègue, au même titre que le sien, était une assurance suffisante pour le tatouer. Il était donc temps d’attaquer.

D’un coup, il se laissa tomber vers l’avant, comme si embrasser le sol était aussi plaisant que de se prosterner devant le dieu soleil. Seulement, dans son cas, la force de ses jambes le projeta et lui permit de gagner en accélération sans utiliser son chakra, la bonne vieille gravité ferait l’affaire dans ce duel.

En deuxième lieu, son arme de jet parti en visant bien l’abdomen du jeune homme, il aurait donc à prendre une posture défensive et lui, le frapperais d’un uppercut en remontant au dernier instant. Allait-il encaisser un shuriken ? Le dévier et ainsi créer une ouverture ou bien sacrifier sa propre arme dans un geste qui ouvrirait aussi un champ de possibilité au manieur de sable déjà en mouvement.

Curieux de voir comment celui-ci allait réagir, s’assurant de laisser le moins d’ouverture possible et en espérant voir son adversaire bondir pour l’éviter, l’homme du désert se rapprochait dangereusement. Encaisserait-il le coup ? Après tout les règles étaient simples, le premier à toucher était gagnant et Dieu seul sait que dans un réel affrontement, la moindre coupure peut mener à une défaite.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12610-presentation-asaara-satoshi-en-cours
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa] Empty
Jeu 9 Déc 2021 - 20:02
Daiki n’eu pas besoin d’attendre trop longtemps avant que son adversaire potentiel se montre. En effet, un autre genin aux allures étrangères, que Daiki reconnaissait maintenant comme natif du pays du vent, avant avancé dans le cercle de duel, au grand bonheur du jeune Iranos. Celui-ci se présenta, et en réponse, Daiki lui offrit un hochement de tête courtois.

‘’ Je suis Iranos Daiki, montre-moi de quel bois tu te chauffe!’’

Le jeune genin débordait déjà d’énergie, et la possibilité de montre ce qu’il savait faire, bien que ce fût dans un domaine où il était plutôt ordinaire, l’excitait au plus haut point. Il attendait fébrilement les premiers mouvements de son adversaire.

Après avoir jeté un coup d’œil autour de lui, Daiki remarqua qu’il y avait beaucoup de gens intéressant dans les spectateurs, des gens qui sortaient du lot… il se devait d’au moins offrir un combat intéressant à son adversaire, sinon il aurait tôt fait de passer pour une andouille, même s’il aurait brillé beaucoup plus si les ninjutsus étaient autorisé, c’était sa spécialité quand même. Il n’allait pas s’en plaindre, il retourna toute son attention sur Satoshi, qui semblait déjà l’analyser de près… quelqu’un d’observant, sans aucun doute possible.

Le Kazejine pris alors l’initiative, lançant d’avoir une course basse vers Daiki avant de lui envoyer un kunai. Le Genin pensait déjà à l’avance, la posture de son adversaire l’alerta d’une attaque vers le haut, un uppercut sans doute. L’Iranos utilisa son propre kunai d’une main pour dévier le projectile envoyer vers son ventre, alors que son autre main s’arma d’un autre kunai pour préparer une contre-offensive.

Le jeune homme était donc prêt à recevoir l’Asaara, un kunai en main devant lui, et une autre main dans le dos, aussi armé de la dague de lancer. Avait-il vue juste dans le jeu de son adversaire? Si oui, alors son plan était déjà en marche.

Dans sa tête, Daiki imaginait les autres scenarios possibles. Le fait de constamment combattre contre des Hyûgas avaient déjà tôt fait de lui apprendre à manœuvrer autour d’un expert du corps à corps, et il suspectait que l’Asaara n’était pas exactement au niveau du clan en question. Il devait donc y avoir une passe, une arnaque que l’Asaara avait prévue, et l’Iranos devait absolument la trouver avant que celle-ci ne lui tombe dessus sans prévenir.

L'attaque de Satoshi arriva, et comme Daiki l'avait prévu, il lui lança un uppercut. En réaction, l'Iranos porta les deux kunais en croisé devant le poing, le plat des lames impactant avec l'attaque de l'Asaara. Maintenant, il était temps pour la contre-attaque! D'un mouvement précis, Daiki utiliserait les cotés tranchants des kunais pour essayer de rediriger le poing de Satoshi sur la droite, pour ensuite lui mettre un coup de pied dans le dos en se servant du momentum pour tenter de le renvoyer dans la foule.


[La suite des événements est une entente OOC entre moi et Satoshi]


Le coup de Daiki fût bloqué d'un mouvement vif de Satoshi, celui-ci s'était décalé pour prendre le coup sur l'épaule. Sans perdre un instant de plus, et voyant une faille dans la position de l'Asaara, celui-ci lança un coup d'épaules contre le torse de Satoshi, l'envoyant finalement plus près de la foule. Lui qui avait sacrifié sa balance pour une parade, tomba sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

Module de Taijutsu [Ouvert Genin d'Iwa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: