Soutenez le forum !
1234
Partagez

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe]

Inuzuka Inuko
Inuzuka Inuko

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 6 Déc 2021 - 19:35
Le combat était clos. Depuis l'arrivée du Gouverneur, tout Kōhai s'était calmé et semblait avoir retrouvé l'atmosphère d'antan : celle d'un milieu peuplé de guerriers prêts à agir, sans besoin spécifique d'agir. Une fois que Tsuyoshi fut emmené hors de la ville, sur les routes de Tsume qui s'éternisaient et qui semblaient mener de plus en plus loin dans le pays, toujours plus profondément au travers ces herbes fraiches et blanchies par le froid ambiant, il pouvait apercevoir au loin d'autres grandes villes, quelques silhouettes au loin qui semblaient en dessiner.

Au sein du Pays, il y en avait peu. Le pays de la Griffe n'était pas reconnu pour être particulièrement peuplé d'habitations en tout genre, mais certaines cités semblaient avoir été bâties pour assurer aux quelques personnes sensées de l'Ouest de la sécurité... et un endroit où vivre, tout simplement, loin de la cruauté de tous les shinobis. Voilà comment étaient vantés le droit de vivre au sein de l'Ouest du pays : « sans shinobis, vous ne risquiez de quelconques inégalités, vous ne risquiez de quelconques injustices ».

Et pourtant, inévitablement... les crimes persistaient.

- « Bouge toi, avance si tu ne veux pas que mes crocs n'arrachent cette mignonne petite gorge. »

Dans leur position, Inuko était derrière Tsuyoshi, dans son angle mort, et ses mains devaient être visibles pour s'assurer de sa sécurité. Une faible distance de deux mètres les séparaient l'un de l'autre, et les invocations comme le Ninken entouraient toujours la déserteur, toisant le shinobi tout en restant sur leurs gardes pour éviter qu'il ne se rebelle et qu'il n'engage un nouvel affrontement.

Toutefois, il jouait sa liberté et potentiellement sa survie. Il pouvait choisir la soumission pour l'infiltration, comme il pouvait une nouvelle fois se battre pour rejoindre les siens.

Après tout, il avait obtenu suffisamment d'informations pour Iwa, comme pour la Coalition. Il était libre de tenter de devenir libre, comme il était libre de rester captif.

Important:
 

@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Mer 8 Déc 2021 - 10:44
Bien conscient de sa situation et aussi conscient de la supériorité numérique de la kunoichi et de ses ninken, le Hyûga avançait vers son destin. Il avait du mal à voir correctement la position de la kunoichi dans la mesure où celle-ci se trouvait dans son dos et ses chiens au côté de celui qui semblait être un captif. Blessé, souffrant de plus en plus des dégâts de son combat contre la kunoichi, le Hyûga, à mesure que son corps devenait "froid" voyait ses douleurs progressivement augmenter. Fort heureusement, elles ne l'empêchaient pas d'avancer.

_ J'avance comme je peux tu sais... Tu m'as pas mal abimé je te rappelle... Dit-il en guise de réponse à la kunoichi. Jetant un œillade vers sa direction, en tournant légèrement la tête, il n'aperçut qu'une partie de sa silhouette.

_ Une chose que je voudrais bien comprendre... Est-ce comme ça que vous recrutez au Ningen ou était-ce juste ta façon à toi de recruter ? Le Hyûga attendit une réponse. Il savait bien que sur cette question, dépendant de l'humeur de la kunoichi, il était fort probable qu'il ne reçoive aucune réponse satisfaisante. Il continua :Parce que si c'est votre façon de recruter il est clair que les membres de la faction doivent tous êtres très puissants... Un peu comme toi... Et tes chiens... C'est ça ? Ce sont des chiens ou une race particulière ? Il tenta une nouvelle œillade en direction de la kunoichi tout en restant sur ses gardes vis à vis du reste des animaux. Il posait ses questions tout en flattant l'ego de la femme. Oui lui rappeler sa puissance, c'était forcément la rassurer et la flatter, elle qui visiblement cherchait le combat au moindre prétexte.

_ Dis moi... Au final... En dehors de la compagnie de tes animaux, tu me sembles bien seule... Tes accompagnants ont tous fui, signe qu'ils sont beaucoup plus faibles que moi et qu'ils ont eu peur lors de notre affrontement... Alors pourquoi avoir tant souhaité me tuer alors que je ferai forcément un meilleur homme de main qu'eux... Demanda t'il encore. A nouveau il jeta un oeil vers l'arrière en pivotant légèrement son buste afin de garder lui aussi un œil sur la kunoichi.

_ C'est loin le Ningen ? Finit-il par demander tout en continuant d'avancer à son rythme, sans trop se fouler malgré les vociférations de la kunoichi.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Inuzuka Inuko
Inuzuka Inuko

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Mer 8 Déc 2021 - 17:27
- « Grrrrr, tais toi. »

De multiples sentiments s'entrecroisaient dans le cœur de la kunoichi. De la rage à la frustration, entremêlée à son envie de ressentir une nouvelle fois cette odeur d'hémoglobine et de ressentir l'adrénaline du combat à mort, elle ruminait derrière la silhouette qui la devançait. Ses interventions pouvaient être compréhensibles, causées par une envie d'en savoir plus sur elle et sur la situation, mais son flair lui indiquait de ne pas lui répondre plus que ce qu'il n'était supposé déjà savoir.

Ou autrement, seul ce qui était évident était bon à rappeler, afin qu'il ne réalise que des éléments qu'il aurait pu deviner seul.

- « C'est des lycaons. Et tu verras. »

Elle restait froide, distante. Ce n'était pas dans son habitude de faire la discussion à des inconnus, et surtout pas à ceux qu'elle avait désiré éliminer de ses griffes acérées quelques minutes auparavant. Tsuyoshi retrouvait alors une hostilité qu'il avait déjà eu l'occasion de rencontrer à l'Est de Tsume... sauf que seule Inuko semblait aussi hargneuse dans ces terres civilisées.

Et sans plus de réponses, les dizaines de minutes passèrent. Le chemin était on ne peut plus long, l'Hyûga avait pu déchiffrer la faune et la flore qui était semblable à celle qu'il avait pu voir à l'Est du pays, à la différence qu'il pouvait s'attarder à retenir des chemins, de très rares villes de taille moyenne qui s'affichaient de temps en temps, à de grandes distances de lui. Mais au bout de quelques heures, c'était un campement tout autre qui s'affichait à lui...

Celui du Ningen.

- « Inuzuka Inuko au rapport. Je sais ni son nom, ni son prénom, mais c'est un mercenaire qu'on a jamais vu et qui utilise le Doton. Il veut rejoindre nos rangs. »

Son regard dépassait la silhouette de l'Hyûga, toisant celle de la nouvelle arrivante qui venait réceptionner le colis.

- « Occupez vous en... Fuyumi. »


Informations:
 

Fuyumi a évidemment donné son accord pour que son nom soit révélé pendant le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Fuyumi
Fuyumi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Sam 11 Déc 2021 - 20:55
Spoiler:
 

Cela faisait un moment que Fuyumi ne s’était pas vu proposer une mission depuis son incursion dans la Baie de Jade. Il s’agissait cette fois-ci d’accueillir un mercenaire à l’entrée du refuge prétendant souhaiter rejoindre les rangs du Ningen. Ce n’était pas la première fois que l’amejine faisait office de portière et s’il ne s’agissait pas d’un rôle qu’elle prenait grand plaisir à assumer, les détails de l’ordre de mission attisèrent sa curiosité. Habituellement, les potentielles recrues venaient de leur propre initiative, mais celle-ci se faisait accompagner par Inuzuka Inuko. La jeune femme n’avait jamais eu l’opportunité de rencontrer l’ancienne matriarche du clan hijin, mais sa réputation la précédait depuis l’article paru dans le Kunaï Emmoussé sur la conflagration de l’Empire. Sans être particulièrement intéressée par l’idée de la rencontrer, elle se demandait surtout ce qui rendait cette recrue si spéciale pour être escortée de la sorte et pour mériter la création d’une mission rémunérée pour son accueil.

Accompagnée de Yuu, elle se rendit donc aux portes du refuge où la rencontre devait se faire. Elle fut prévenue qu’un autre membre de leurs rangs serait présent pour l’accompagner dans cette tâche, mais sans plus d’informations, elle ignorait donc qui attendre. Un inconnu attira cependant immédiatement son regard en s’approchant peu à peu. Malgré ses nombreux voyages et son temps passé à rencontrer des personnes intrigantes, c’était bien la première fois qu’elle posa les yeux sur un être si singulier. Ne dépassant pas la taille d’un enfant, l’individu arborant uniquement un sous-vêtement et une peau cramoisie se démarquait aisément de tout ce qui était concevable. Se demandant comment une telle chose pouvait bien représenter l’humanité dans sa lutte, elle finit par avoir un haut-le-cœur lorsqu’il arriva à ses côtés. L’odeur n’était pas aussi répugnante que l’apparence, mais suffisait amplement à tester son endurance et sa courtoisie.

— Bonjour à vous, je suis Fuyumi, vous êtes là pour la mission ?

Essayant de ne pas trop ouvrir la bouche en s’adressant à lui, elle se retourna bien vite pour observer la route et reposer ses sens.

Lorsqu’Inuko arriva finalement accompagnée de celui qui semblait être la recrue, Fuyumi afficha un sourire sur son visage, faisant signe au duo de s’approcher. Sans aucune forme de politesse, l’Inuzuka expédia son colis comme elle semblait avoir expédié sa recherche d’informations concernant la recrue. Si l’amejine n’en attendait pas beaucoup plus d’une ancienne soldat de l’Empire, elle restait ébahie par cette nonchalance.

— Merci Inuko, vous pouvez disposer.

Il était inutile de garder à leurs côtés quelqu’un agissant de la sorte. Son attention se porta alors aussitôt sur l’homme l’accompagnant qui ne lui semblait pas totalement inconnu. La réaction de son compagnon félin se frottant à ses jambes lui confirmait ses doutes. Sans arriver encore à mettre le doigt sur son identité, elle savait l’avoir déjà rencontré.

— Bien le bonjour à vous ! Je vous souhaite le bienvenue à notre refuge. Je m’appelle Fuyumi, comme ma collègue l’a fait savoir à l’instant. Pourriez-vous nous décliner votre identité et la raison de votre venue sur ces terres ?

Spoiler:
 

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Taberu
Taberu

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Dim 12 Déc 2021 - 11:24

Taberu dormait. Son corps obèse épousait parfaitement les courbes de celle qui accompagnait sa couche cette nuit. Peau nue contre peau nue, il sentait un bout de téton sous ses doigts sans pour autant ressentir le moindre désir. En fait, le désir charnel était une alchimie bien trop complexe pour son cerveau peu évolué pour qu’il puisse comprendre les tenants et aboutissants de la chose. Pour autant, il était là, à se réchauffer mutuellement avec la créature qui dormait avec lui sur cette paille odorante. Quelque part, un peu plus loin dans la rue, deux voix discutaient avec une certaine vivacité.

« Pourquoi ça serait à moi à accueillir quelqu’un encore. J’ai pas signé pour ça ! Je croyais qu’on était libre ! »

Le discours était vif et le compagnon du râleur lui tapa amicalement sur l’épaule non sans railler quelque peu son camarade. Ce dernier, se moquant des basses besognes qu’il avait à faire donna finalement un léger coup de coude au spécialiste de l’accueil, lui montrant une scène des étrange à leurs yeux, bien qu’ils aient déjà été témoins de choses tout à faire particulières depuis l’arrivée du porteur de cuillère. Après s’être esclaffés de longues secondes, celui qui avait gardé le silence jusqu’ici libéra enfin sa parole.

« Oh ! Je sais ! Tu vas voir ! Donne-moi ton ordre de mission. »

Trouvant rapidement un seau en bois, légèrement craquelé, l’homme s’empressa de le remplir d’eau avant de s’approcher de Taberu et de sa compagne, tous deux encore dans les bras de Morphée. D’un geste vif et précis, l’eau s’effondra sur les deux protagonistes. Si le premier, le rouge au faciès d’albâtre releva sa tête d’un air niais, se demandant passablement ce qui lui arrivait, le second se leva derechef et s’enfui en courant dans un grognement porcin si particulier, manquant de peu de renverser les deux gardes de l’Humanité.

« Gruîîî gruîîîî gruîî … »

Spoiler:
 

Regardant sa compagne s’enfuir ainsi, Taberu se redressa, s’asseyant dans la paille humide avant de porter son regard vers les deux hommes qui venaient de le sortir de son songe si plaisant où il nageait dans un bol de soupe aux nouilles géantes, bien que dans l’histoire, la nouille … ce fut surtout lui.

« Bah … pourquoi t’as fait ça ? » rétorqua sans une réelle once d’intelligence le petit tatoué à celui qui portait encore le seau dans la main et qui s’esclaffait avec son compagnon.

Se raclant la gorge et reprenant un peu de son sérieux, il tendi à l’odorant la missive qui ne lui était d’origine pas attribuée.

« Tient, une mission, tu dois aller à l’entrée et accueillir un nouvel arrivant. Et fait les choses bien, tu es notre digne représentant. »

Sur ces dernières paroles, l’autre compère se relança dans une nouvelle esclaffe avant que l’obèse cramoisi ne prenne en main le papier, l’étudiant avec attention avant d’un lâcher d’une voix un peu plus grave, mais tout aussi niaises quelques paroles vides de sens.

« Oh ! Oui oui je vois ! »
« Que … laisse tomber. Va à l’entrée c’est tout. »

La bêtise humaine se lisait dans le regard vide d’intelligence de celui qui ne savait pas lire. Et pour cause, il tenait l’ordre de mission à l’envers, ce qui n’avait pas échappé aux deux hommes qui s’en allèrent vaquer à d’autres occupations. De son côté, le gladiateur qui faisait sûrement honte à ses pairs se releva, gratta les croûtes qu’il avait au coin des yeux, ramassa sa cuillère géante avoisinant les deux mètres pour près de cinquante kilos et prit le chemin des portes de l’Humanité où il était finalement attendu.

Une jeune femme attendait là et le petit gros, bien loin des convenances sociales ne s’aperçu nullement de la gêne olfactive ou visuelle qu’il offrait à celle qui devrait endurer sa présence pendant quelque temps. Aux premiers mots de cette dernière, Taberu stoppa sa marche et regarda la jeune femme de longues secondes, se retournant voir si quelqu’un arrivait à sa propre suite.

« Oh ! C’est juste pour moi ? T’as dit vous alors que y’a que moi. T’es comme l’autre fille qui m’a dit de venir ! Mais cette fois, j’ai compris que c’était que pour moi. » dit-il en souriant à pleines dents.

Si l’hygiène corporelle laissait à désirer, le sourire radieux à l’éclat blanchâtre tranchait totalement avec le personnage. Une hygiène bucco-dentaire irréprochable qui pourrait étonner beaucoup de monde, mais un sourire qui marquait là un vide notable entre les deux oreilles, de la soupe à la place des cellules grises, à n’en pas douter.

« Oh ? Toi t’as le droit de le garder ? » dit-il en montrant le chat de l’ancienne iwajine.
« Moi, elle est partie en courant. Tant pis. »

Difficile, voire quasi impossible pour quelqu’un normalement constitué de comprendre les tenants et aboutissants de cette discussion que Taberu semblait tenir seul.

Finalement, une autre jeune femme à l’odeur canine fit son entrée, accompagnée d’une autre jeune femme en robe de chambre blanche. Pourquoi ne s’était-elle pas habillée se demanda l’obèse, mais sans pour autant poser la question à qui que ce soit, Fuyumi prenant les devant et entamant la discussion.

Si Inuko partait, Taberu faisant un coucou enfantin de la main au ninken accompagnant l’ancienne de Hi, il se retourna vers le sujet de la discussion, se dandinant et se tortillant sur place avant de plonger sa main sous son pagne marron dont la couleur d’origine n’était sûrement pas celle-ci. Il retira finalement rapidement sa dextre d’un air joyeux, montrant son trésor aux deux protagonistes qui l’accompagnaient.

« Oh ! J’avais de la paille entre les fesses ! Moi c’est Taberu. » termina-t-il en montrant d'un air satisfait les deux brins de paille bien loin d’être aussi dorés que dans les contes de fées.

Spoiler:
 

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Mini_210608055853454366
Paroles : #DC143C
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 13 Déc 2021 - 12:46
Tsuyoshi avait bien vu apparaître les cimes de tentes et d'habitation lui indiquant clairement qu'il s'approchait d'un village fort habité. En son for intérieur, compte tenu des habitations qui se dégageaient de l'horizon au fur et à mesure qu'Inuko, ses chiens et lui s'approchaient, le Hyûga eut vite fait de se rendre compte du fait qu'il approchait du Ningen, cet endroit qu'il avait tant voulu approcher, tant voulu connaître. Il eut pourtant un frisson, ce frisson qui vous parcoure le corps lorsque vous savez que vous vous engouffrez dans l'inconnu. Au fond de lui, un petite voix lui dit qu'il aurait dû tenter de s'échapper lorsqu'il en avait encore la possibilité, lorsqu'il était seul avec Inuko et ses chiens. Mais cette voix était toute petite, étouffée par les battements de son cœur et par une autre voix plus puissante qui lui disait que tout irait bien.

Lorsqu'Inuko eut fini de faire son rapport, le Hyûga se tourna vers elle. Inuzuka Inuko ? Ce nom lui disait quelque chose... Il ne réfléchit pas bien longtemps pour que la lumière se fit à tous les étages. Il avait eut pour compagne durant une bonne partie de son séjour à Tsume, cette kunoichi qui n'était autre qu'une ancienne de l'Empire et même la cheftaine de clan Inuzuka. Mais alors que pouvait-elle bien faire ici ? Elle qui avait voulu être l'Impératrice du feu ? Il l'a regarda tandis qu'elle s'en allait alors que son cerveau n'avait pas encore totalement intégré la donne suivante : il serait confronté très rapidement à une autre personnalité, certes moins importante mais sûrement plus dangereuse pour lui que cette Inuzuka. Suivant du regard Inuko qui s'en allait fièrement, farouchement peut être, le Hyûga tourna brusquement la tête vers celle qui avait été annoncée. Son cœur ne fit qu'un bond dans sa poitrine et il lui sembla que son sang tourna, du moins que sa texture avait changé. C'était quelque chose d'assez difficile à décrire et pourtant il ressentait bien qu'à cet instant, tout son être était chamboulé.

_ Fu... Fuyumi ??? Lâcha t'il malgré lui, encore sous le choc de ce qu'il venait d'entendre. La créature s'approchait de lui, à visage découvert. Une première pour cette femme qu'il n'avait connu que de par sa silhouette, et bien évidemment au travers de rapports. A Iwa, Fuyumi était fichée dans le bingo book. Lui avait toujours eu un doute et s'était toujours demandé sur quelle base les iwajins ou plutôt le Shishiza pouvait être si sûr de lui... Et pourtant, Fuyumi était bien là, au Ningen, membre de la faction rivale de tout le Yuukan.

Tsuyoshi sut qu'il n'aurait pas 36 solutions face à cette kunoichi. Alors qu'un être des plus bizarres s'approchait de l'ex iwajine, Tsuyoshi tout en posant un regard sur ce dernier réfléchissait et reprenait le contrôle de ses pensées et de son être. Alors que face à Inuko le rapport était spécifiquement physique, contre celle-ci, il le savait, il marcherait sur des œufs lors d'un pur affrontement psychologique. Le Hyûga porta brièvement son regard sur le chat de la kunoichi. Il ne se souvenait pas qu'elle en avait un. Après tout, ils n'avaient de toutes façon jamais été très proches.

_ Fuyumi... J'étais à mille lieues de m'imaginer que tu étais encore en vie... Je... Je suis heureux pour toi. Dit-il calmement sourire aux lèvres, sans aucune exagérations. Il puisait désormais au plus profond de lui même pour la suite de ce qu'il avait déjà imaginé, pensé, depuis qu'il avait rédigé cette mission dans son bureau à Iwa. Oui, le moment était probablement venu. Tout ceci ne serait pas factice car beaucoup de vécu en serait imprégné. Il se dévoilerait tel qu'il était réellement.

_ Je suis Tsuyoshi... Tu ne me reconnais pas ? Nous avons pourtant été collègues autrefois et je ne portais pas de masque du moins, pas physiquement... Il marqua une pause. Un temps pendant lequel il laissa la jeune femme digérer l'information tandis que lui même observait son environnement sans tellement en donner l'impression. Ce Taberu et sa cuillère plutôt lourde et d'une taille effarante, ce chat et son comportement et ce regard à vous glacer les os de la kunoichi.

Tsuyoshi durant son cursus militaire avait été un shinobi ne faisant aucune émules, n'eut-été sa rapide progression récente tant au niveau familial que professionnel, il serait resté le ninja silencieux voué à appliquer les ordres sans tenter plus que nécessaire de faire valoir son avis. Il était tout fraichement nommé Jonin la seule fois où Fuyumi et lui avaient partagé une même pièce. A aucun moment d'ailleurs elle n'avait semblé s'intéresser à lui, lui qui évidemment avait été plus qu'intrigué par cette femme, ses courbes et ce masque qui ne la quittait jamais, masquant son identité même devant l'Intendante d'alors : Hyûga Toph.

_ Je veux devenir membre du Ningen, je veux aider à mettre fin à l'aberration qui est le chakra dans la vie de l'homme, je veux mettre fin aux privilèges de naissance et à la folie condescendante des shinobis. C'en est assez ! Telle est ma voie ! Dit-il le plus calmement du monde mais avec une conviction dans le propos, dans la voix et le regard qui ne pouvaient être remis en cause, du moins pas aussi facilement. Il avait parlé avec détermination.

_ Ai-je frappé à la bonne porte Fuyumi ? Questionna t-il sereinement, le corps endolori, meurtri par les attaques menées alors par l'Inuzuka.


_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fuyumi
Fuyumi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Jeu 16 Déc 2021 - 11:55
Si la tonalité de la voix de la chose ignoble qui l’accompagnait correspondait étrangement à sa morphologie, ce fut son élocution juvénile qui surprit la jeune femme. Démontrant une naiveté presque touchante, la petite boule rouge faisait preuve d’une douceur oratoire qui dénotait avec l’aggressivité naturelle du reste de son être.

— « Vous » est utilisé par courtoisie, répondit alors Fuyumi dans une voix plus douce que précédement, c’est une manière plus polie de s’addresser à quelqu’un que l’on respecte particulièrement ou que l’on ne connait pas bien.

Elle se tourna alors vers son chat qui semblait visiblement méfiant envers Taberu, craignant probablement de terminer sa journée entre carottes et oignons dans un bouillon improvisé.

— Je ne le garde pas vraiment, c’est lui qui souhaite m’accompagner. Les animaux sont comme les humains, si vous voulez rester avec eux, il faut leur en donner l’envie.


Si sa première impression du monstre n’était clairement pas favorable, son empathie pour les enfants en difficulté avait pris le dessus sur son dégout. Si cette horreur avait visiblement dépassé l’âge de l’enfance depuis un moment, il était complexe de l’imaginer des origines heureuses et son comportement des plus candides l’infantilisait naturellement.



Les doutes qui parsemaient l’esprit de l’amejine se confirmèrent rapidement lorsque l’arrivant pris la parole. Entre sa voix et sa capacité à la reconnaître, elle identifia l’hyuga qu’elle avait rencontré à Iwa ce qu’il confirma peu après.

— C’est un plaisir Tsuyoshi ! Comme vous pouvez vous en douter, je rencontre quelques difficultés à reconnaitre mes anciens collègues au premier regard.


L’Hyûga poursuivit alors son introduction en répondant à la question qui précéda d’un discours plutôt classique exprimant ses motivations envers la cause du Ningen. Allant droit au but dans une éloquence soignée, il se démarquait déjà de la plupart des individus que la jeune femme avait pu croiser depuis la création du refuge.

— Je suppose qu’il n’y a aucun autre endroit plus adaptée à une telle quête. Je vois que vous ne nous êtes pas parvenu en restant indemne, est-ce votre départ jusqu’ici ou votre rencontre avec Inuko qui vous a mis dans cet état ? Je ne voudrais pas user de votre endurance plus longtemps dans ces conditions. Taberu, pourriez-vous vous rendre dans le grand bâtiment là-bas et demander si un médecin pourrait nous rejoindre ?

Pointant du doigt la bâtisse mentionnée, elle adressa un sourire à la petite boule, espérant de la coopération de sa part.

Attendant son départ, elle se retourna finalement vers Tsuyoshi en effaçant le sourire arborant son visage. Sa demande à son accompagnant n’était pas fortuite, elle souhaitait placer un avertissement qui nécessitait l’absence de témoin.

— Je m’excuse de devoir me montrer aussi discourtoise, mais votre statut l’impose dans ces conditions. Si votre présence en ces lieux est motivée par votre rôle de Taisho du Sazori et non par motivation personnelle, je vous conseille de nous quitter dès cet instant, je m’assurerais que votre départ du refuge ne recontre aucune opposition. Si vous décidez de rester, je ne ferais part de cette information à personne, mais je vous garderais à l'oeil, soyez-en prévenu.

Spoiler:
 

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Taberu
Taberu

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 20 Déc 2021 - 17:14

C’est avec grande fierté que Taberu montrait ces deux brins de paille au parfum musqué aux deux autres personnes l’accompagnant. Du haut de son mètre quarante, il était comme un enfant qui tendait son jouet ou son dessin pour qu’on s’intéresse à lui. Et comme dans sa propre enfance, personne n’avait d’intérêt pour le petit obèse rouge qui après de longues secondes à soutenir son bras, paille en avant, le laissa choir le long de son corps, desserrant ses doigts boudinés. La paille quitta alors sa dextre pour glisser le long de sa jambe, doucement, portée par quelques petites parcelles de vent avant de se retrouver au sol, rapidement écrasée par le cuisinier qui, bien que déçu du peut d’intérêt qu’on lui avait accordé, passait à autre chose sans plus de réflexion.

Si la première jeune femme, cette Fuyumi lui avait accordé paroles et regard, il n’en était rien de l’autre femme qui était arrivée, cette dernière préférant se concentrer sur celle qui accaparait toutes les attentions. Ecoutant avec attention les échanges entre les deux, Taberu compris une chose assez rapidement. Les deux se connaissait. C’était facile à deviner. La fille qui l’avait accueilli et Fuyumi lui avaient dit toutes les deux que le « vous » était utilisé quand on ne connaissait guère la personne. Mais dans le cas présent, la dame blanche utilisait du « tu ». Mais alors pourquoi la chef disait-elle encore « vous ». Un grand mystère baignait là dans le crâne de l’obèse. Le visage renfrogné et les veines saillantes en était là pour attester, une grande concentration était à l’œuvre. Pour autant, elle ne menait à rien tant l’intellect enfantin du petit rouge n’était pas suffisamment développé pour comprendre certains concepts moraux ou relationnels.

Mais de toutes ces conversations, une seule pensée obnubilait celui qui s’ignorait gladiateur, et cette dernière parvint à s’échapper du crâne vide pour sortir à travers une voix quelque peu niaise.

« Pourquoi t’es habillée avec une robe de chambre ? » s’interrogea Taberu en observant la jeune demoiselle qui disait s’appeler Tsuyoshi.

Malheureusement, pour l’heure, nulle réponse ne serait entendue, le petit homme héritant d’une mission d’une importance capitale. Face à l’injonction de Fuyumi, le talentueux cuistot tourna la tête à s’en rompre le cou, son corps restant droit alors que son visage avait pratiquement fait un demi-tour, surement le résultat d’une flexibilité des cervicales totalement exceptionnelle, mais qui ajoutait un côté monstrueux encore plus présent, tel un yokaï issue de la grande parade des milles démons.

« Oh ! »

Ce ne fut là que l’unique réaction du poupon adulte qui se retourna derechef et s’en alla s’acquitter de sa tâche avec une certaine conviction certaine, trainant sa longue cuillère derrière lui qui laissait une étrange et longue trace de boue dans la terre pourtant sèche.


_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Mini_210608055853454366
Paroles : #DC143C
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Mer 22 Déc 2021 - 1:39
Tsuyoshi se savait en délicate situation. Pour autant, il jouait l'unique carte à sa disposition si l'on pouvait le dire tel quel. Il lui fallait de la franchise, uniquement de la franchise et probablement que son intégration dans le Ningen ne serait plus qu'une question de temps. Son principal obstacle à son objectif demeurait cette jeune femme qu'il avait déjà furtivement côtoyé à Iwa. Côtoyer était un bien grand mot et le Hyûga eut rapidement le loisir de s'en souvenir. Avec une attitude des plus appréciables et le timbre de voix feutré, Fuyumi, en s'adressant à cet espèce d'être dont le Hyûga ne savait s'il s'agissait d'un humain ou d'une invocation, lui rappela la distance entre eux. Oui, ils étaient en réalité des inconnus l'un pour l'autre, ou au mieux de simples connaissance de travail. Elle, Fuyumi, s'était évertué à répondre au "tu" du Hyûga par un simple et pourtant cinglant "vous". Tsuyoshi démarrait mal, il en était conscient. En même temps, il avait mal démarré depuis qu'il avait mis les pieds dans Tsume. Le choix d'aller se perdre dans l'Est puis l'infiltration dans cette ville, sa façon d'aborder ces inconnus pour finir avec son combat contre Inuko...

Tsuyoshi nota l'odre donné par Fuyumi au gros tas de lard dont on ne savait au premier regard ce qu'il était. La "chose" finit par s'exécuter après avoir posé une question des plus particulière. Il avait traité Tsuyoshi de femme et avait demandé quel était son accoutrement. Le Hyûga se frotta un sourcil, le droit. Bien entendu il n'appréciait pas. Mais était-il en position de le faire savoir ? Puis quel intérêt ? Visiblement cette "chose", ce -Taberu qu'il avait dit ?- ne pesait pas vraiment dans la partie qui se jouait. Peut-être au mieux était il un grand combattant ? Une bête de scène dès lors que vient l'heure de combattre. Oui probablement, sa cuillère grande et lourde en était une parfaite indication. Comment quelque chose de si petit pouvait se promener avec un objet si grand et lourd ? Quoi la cuillère faisait presque deux fois sa taille.

Le Hyûga laissa le Taberu se déambuler vers l'objectif qui venait de lui être fixé. Grimaçant, Tsuyoshi se tourna vers Fuyumi. Il allait la remercier de son geste destiné à soulager ses douleurs lorsque cette dernière lui parla en privé. Elle avait été on ne peut plus directe, franche. Elle rappela d'entrée au Hyûga son statut de Taisho du Sazori et sembla lui laisser une porte de sortie. Lorsqu'elle termina son speech, Tsuyoshi baissa les yeux et fronça les sourcils. Il les releva assez vite. Il n'y avait pas tellement lieu de discuter. Depuis son départ d'Iwa, il le savait, il devait rester ici, c'était sa volonté, son choix. Il n'y avait pas "Taishô" ou de "Représentant de clan" qui tienne. Tout ceci devait être de l'histoire ancienne. C'était ce qu'il avait décidé sans jamais s'en ouvrir à personne. Son regard se porta sur Fuyumi. Il soutint le regard froid et menaçant de la kunoichi. Elle était en position de force et le faisait clairement comprendre.

_ Je comprends du coup pourquoi insister sur le vous et instaurer cette distance entre nous... Le manque de confiance... Oui je comprends et c'est tout à fait normal. Je resterai pour ma par sur le tutoiement en espérant que tu me comprendras tôt ou tard Fuyumi. Il prit un court instant une pause, continuant de la regarder dans les yeux.

_ Je ne pense pas qu'un Taishô prenne le risque de venir jusqu'ici comme je le fais. Quel en serait l'intérêt réel lui qui a tant d'hommes et de femmes à ses ordres, bien des pions sacrifiables dans la pure idéologie shinobi ? Non... Ce n'est pas un Taishô que tu as devant toi, pas même cet homme dont le Kunai Emoussé n'a pu te conter sa dimension sociale, économique, politique et militaire au sein d'Iwa... Non... Un tel homme n'a rien à faire ici, au Ningen et tu le sais bien. Un tel homme n'aurait que des choses à perdre ici...C'est en homme libre que je suis venu et il serait temps qu'au Ningen les gens le comprennent ainsi. dit Tsuyoshi de façon décidé. Son regard ne mentait pas sa voix ne tremblait pas. Il ne faisait qu'énoncer des vérités et rien d'autre.

_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fuyumi
Fuyumi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Ven 24 Déc 2021 - 18:32
N’allez pas imaginer une quelconque signification au-delà d’une simple courtoisie envers une personne dont j’ignore beaucoup, répondit calmement Fuyumi. Vous avez cependant raison sur le fait que je ne vous fais aucunement confiance, mais n’y voyez pas un lien avec vos origines ou votre promotion récente. Les enjeux entrelaçant ce monde pèsent une trop lourde responsabilité sur les épaules du Ningen pour nous permettre la moindre once de confiance. Si nous œuvrons tous dans un objectif commun, nous possédons tous des motivations différentes et nous ne sommes pas tous prêts aux mêmes sacrifices pour les combler.

Il était évident que le fait d’avoir le Taisho du Sazori face à elle la poussait à s’interroger particulièrement sur ses motivations, mais la jeune femme ne comptait pas l’empêcher d’agir tant qu’il ne démontrait pas une opposition à Sa volonté.

Très bien, dans ce cas nous allons passer aux procédures suivantes. Mais avant qu’il revienne, pourriez vous m’indiquer l’identité de l’hôte de la créature qui dormait sous le village ? Pour être honnête, on m’a déjà donné cette information, mais la disparition de ma source me fait douter de son honnêteté.

Ignorant encore si cette information pouvait lui être utile pour ce qui l’attendait, la curiosité qui l’habitait à ce sujet la poussait à s’en assurer. Peu de ses amis restaient au sein du village de la Roche, mais elle souhaitait s’assurer qu’aucun d’entre eux ne s’étaient vu corrompre par ces démons. Elle connaissait l’avenir qui attendait ces hôtes lorsque Sa volonté se réalisera.

Lorsque vous aurez reçu quelques soins, je vous conduirai auprès du bureau des … admissions. Ils devraient vous demander votre identité avant de vous apposer un tatouage fuinjutsu sur l’endroit de votre choix.

Pointant alors le symbole du Ningen qui siégeait à la base de son cou, Fuyumi afficha un sourire amicale. Si innocente qu’elle pouvait paraître, cette étape était à ses yeux la plus importante, imposant chez les recrues perspicaces une démonstration de la sincérité de leur détermination.

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Taberu
Taberu

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Sam 25 Déc 2021 - 15:58

Le petit obèse s’en alla, cuillère trainante dans la direction qu’on venait de lui donner. Si pour certains, il était indéniable que c’était là un moyen bien évident de l’écarter de la discussion, pour l’idiot qu’il était, cette réflexion ne lui effleura nullement le peu d’esprit qu’il avait. C’était même là tout le contraire. Si depuis son arrivée il n’avait rien eu à faire, pas même la cuisine depuis que les chaises et certaines tables étaient passées dans la soupe, cette fois, quelqu’un lui confiait une tâche, à lui, qui voulait aider. Car oui, sans son esprit simplet, il n’avait pas oublié que l’homme qui avait parlé dans sa tête voulait faire disparaitre le chakra. Alors pour cela, nul autre choix que d’aider à la tâche. En cet instant, cette fameuse tâche destinée à rendre un monde meilleur et la soupe plus gouteuse était d’aller chercher un médecin.

Finalement, après un temps certain, la discussion entre les deux protagonistes principaux ayant surement avancée à grand pas, le petit bonhomme revint au lieu de la discussion. Trottinant depuis son point de départ, la magie de cet être potelé était qu’au final, ces petits pas réalisés pour cette course le rendait bien moins rapide que si il s’était contenté de marché, chose relativement paradoxale.

Devant cette Fuyumi et ce Tsuyosho, haletant, Taberu regarda autour de lui, étonné, pivotant sur lui-même à de nombreuses reprises avant de repartir sur ses pas, en courant de manière tout aussi lente et inélégante. Le temps de sa course lente, de le voir à nouveau disparaitre dans le bâtiment et de le voir revenir, c’était là la durée de cette absence soudaine qui se justifiait par le retour de cette grande cuillère, absente lors du premier voyage.

Cette fois à bout de souffle, de grosses goutes de sueurs s’écoulant depuis son crâne chauve jusqu’à son menton en passant par ses joues charnues, le gros rouge était plié en deux, soufflant comme jamais. Finalement, se redressant tant bien que mal, c’est souriant qu’il affirma avoir accompli sa tâche.

« J’ai pas vu le médecin, il m’a dit à travers la porte qu’il venait dès qu’il avait fini de tirer son coup. Je vois pas comment on peut rendre un cou plus grand et pourquoi. Et surtout, il devrait aider la fille qui était avec lui, elle arrêtait pas de crier. Elle semblait avoir mal, surtout au fond je crois. »

Hochant la tête d’incompréhension, cuillère à la main par le manche, son dos trainant dans la petite flaque de boue qui se formait et s’étendait petit à petit, doucement mais surement, Taberu attendait finalement là, observant de son regard bovin la suite des échanges.


_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Mini_210608055853454366
Paroles : #DC143C
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Mar 28 Déc 2021 - 11:58
Le Hyûga s'y attendait. Dans sa tête, pour cet échange, dès lors qu'il avait vu Fuyumi apparaître et même être annoncée, il y avait pensé. Il savait qu'il ne pouvait rien faire d'autre que jouer cartes sur table s'il voulait poursuivre son aventure ici et intégrer le Ningen. Il savait qu'il n'avait guère d'autres choix que celui de la transparence ou du combat à mort suivi d'une éprouvante course poursuite s'il venait à éliminer Fuyumi et ce curieux personnage à la cuillère massive. Fort heureusement pour lui, son objectif était clair et sa volonté demeurée intacte depuis ce jour où il avait quitté Iwagaure no Sato. Il n'était pas venu ici pour se battre à mort, pas même contre un déserteur d'Iwa. Son objectif était infiniment plus grand que ceux-ci.

Le Hyûga pensa à Aimi puis à Teruyo. Ils n'en avaient jamais vraiment discuté, mais il était certain que Teruyo ne souhaitait pas que son identité soit connue. Déjà Tsuyoshi avait évité de la révéler lors d'une entrevue avec une impériale. Cette fois-ci il en serait différemment et ce pour deux raisons. La première est que Fuyumi avait annoncé qu'on lui avait déjà donné un nom. De ceux qui avaient disparu d'Iwa et qui avaient connaissance de l'hôte d'Iwa, il y avait Luna et Amiko mais aussi probablement Ryoko pour peu qu'elle ait déjà été rappelée à la vie car oui, beaucoup d'informations allaient dans le sens de sa mort certaine. Ceux-là pouvaient avoir parlé. La seconde raison quant à elle, était que Ketten lui même, celui qui avait réveillé le Yonbi et qui s'était opposé au iwajins avait pu rapporter l'information. Seulement Fuyumi avait parlé de "sa source" et de "disparition". Des informations qui faisaient état presque à coup sûr d'un faible rang dans la hiérarchie militaire du Ningen, ou alors d'une absence de ruissellement de l'information alors cantonnée entre l'homme au chapeau et Ketten. Le Hyûga repensa alors à Rei et Reijiro. Se pourrait-il qu'ils soient venus à Iwa sans avoir aucune information de l'identité du jinchuuriki ? Pour il ne savait quelle raison - sauf peut-être celle qui tendait à dire que Tôsen souhaitait que les villages ninjas scellent les dieux en des shinobis afin d'éradiquer les dieux lors de la résonance finale, il avait le sentiment que les lieutenants de Tôsen s'en foutaient royalement. Le Hyûga hocha la tête. Oui c'était ça... Car jusqu'ici le plan foireux de Tôsen de n'envoyer que Keten tout puissant qu'il soit, ainsi que deux autres valeureux lieutenants dans Iwa ne faisait pas tellement de sens pour Tsuyoshi, du moins si leur volonté réelle était de s'accaparer des pouvoirs du dieu.

_ C'était perceptible de l'extérieur, mais le Ningen semble bien moins organisé que les autres factions... Alors que vous disposez de la plus grande force de frappe. Il est étonnant qu'un lieutenant tel que toi ne soit pas certaine que Miyamoto Teruyo est l'hôte du dieu singe. Dit alors Tsuyoshi les sourcils froncés. Simple curiosité... Qui était ton informateur ? Questionna t'il le regard plongé dans celui de la kunoichi.

Il inspira un grand coup lorsque les informations suivantes lui furent révélées. On lui parla de soins, chose dont il avait vraiment, mais alors vraiment besoin. Il prendrait le temps, si jamais ces foutus ningeniens pour une fois faisaient les choses bien et daignaient le soigner rapidement, il prendrait alors le temps de se reposer. Deux jours ne serait pas de refus, sauf si bien entendu on devait immédiatement lui coller une corvée. Probablement qu'un accueil particulier était accordé aux petits nouveaux, fusse t-il dans la faction des hommes. Il porta un regard anxieux lorsqu'il remarqua l'arrivée au loin de la créature déambulant et semblant se donner beaucoup de peine à avancer rapidement. Le Hyûga se gratta la tempe. Sa main passa même sur son visage tandis que tout son corps lançait des alertes et signaux qui indiquaient un état de fatigue important. Plus le temps passait et plus grandes ses douleurs se faisaient.

_ Il y en a beaucoup des comme lui par chez vous ? Puis qu'est-ce que c'est ? Un kuchiyose ? Questionna Tsuyoshi en gardant son regard anxieux sur le curieux personnage.

Il dut rapidement pourtant s'intéresser à ce que lui racontait Fuyumi. Ce tatouage. Qu'était-ce donc encore cette nouvelle trouvaille ? Pourquoi se faire tatouer ? N'étaient-ils pas dans une faction d'hommes libres ? Il eut un mouvement de recul, juste du buste. Non, en son for intérieur, il n'appréciait pas cette idée. Il n'avait jamais été un grand fan des tatouages. Après tout, quel noble digne de ce nom accepterait de se promener avec des insignes barbares sur le corps ? Il valait mieux laisser ça aux gens de basse condition n'est-ce pas ? Et pourtant, lui qui en ces terres avait déclaré vouloir mettre fin aux privilèges devait maintenant se voir tatouer comme du bétail. Il secoua la tête.

_ Si je n'ai pas d'autres choix que de me faire tatouer... ll haussa les épaules en signe de résignation. Ma préférence serait tout de même de ne pas en avoir car vois-tu Fuyumi, je n'aime pas l'idée de me faire marquer tel du bétail... Avait-il dit sans détours.

Le Taberu était arrivé. Tsuyoshi l'écouta et très vite compris pourquoi il avait eu un si mauvais pressentiment en voyant arriver ce bonhomme. L'individu n'avait pas réussi sa mission. Il était revenu bredouille en expliquant grosso modo que dans la tente des soignants s'envoyaient en l'air le principal et une femme de son choix. Tsuyoshi inspira à nouveau un grand coup. A ce moment précis, passant sa main sur son visage, entre le tatouage, la présence de se Taberu et les actions de ce dernier, il regretta d'être arrivé en ce lieu.

_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fuyumi
Fuyumi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Ven 31 Déc 2021 - 13:52
Entendre le nom de Teruyo fit particulièrement de peine à la jeune femme. Son ancien collègue du Manazuru faisait partie du nombre restreints d’iwajins qu’elle appréciait réellement. Même si celui-ci devait probablement la voir désormais comme une ennemie à abattre, elle ne pouvait qu’être attristée d’un destin si tragique. Naturellement, l’information que venait de révéler Tsuyoshi était à prendre avec des pincettes puisqu’elle n’avait actuellement aucun moyen d’en vérifier la véracité. L’Hyuga s’enquérit alors naturellement de l’identité de la source de Fuyumi, celle-ci affichant alors aussitôt un sournois narquois

— Je pense qu’avec votre ancienne position au sein du village, vous comprendrez l’importance de garder secrète l’identité de ses informateurs. Sachez juste que j’ai gardé une correspondance épistolaire avec certains membres du village. Sinon, vous serez surpris du manque de communication au sein du Ningen. Je ne suis pas lieutenant ou tout autre grade quelconque, il n’y a aucune hiérarchie en ces lieux. Comme je vous l’ai dit à l’instant, la confiance n’est pas un luxe que nous pouvons nous offrir, Tôsen ne délivre que les informations qu’il nous ait nécessaire de connaitre pour agir.

La jeune amejine savait bien que ce contexte si particulier n’avait rien d’évident et n’était clairement pas persuadée que la méthode employé par l’homme au chapeau était pertinente. Si elle comprenait que la connaissance était le fer de la guerre qui se mettait en place, elle ne pouvait que se sentir laissée sur le carreaux à errer dans le refuge sans autre tâche que d’accueillir les réfugiés et les nouvelles recrues. En temps normal, elle se serait rapidement contentée de partir pour agir de son côté, abandonnant une organisation aussi bancale, mais elle n’agissait pas simplement pour satisfaire ses envies. Sa dévotion à sa foi la poussait à subir ces contraintes et à continuer de se préparer perpétuellement en attendant le bon moment pour agir.

— C’est un humain comme vous et moi, le Ningen ne discrimine pas ceux qu’il recueille. Nous représentons l’humanité dans sa globalité, le beau et le laid, l’intelligent et le simplet, le noble et le roturier. Nos rangs comptent nombre d’individus rejetés et oppressés. Il vous suffit de discuter avec les civils réfugiés ici pour vous rendre compte du poids du monde shinobi sur ceux qui en sont exclus. Loin de la propagande des Daimyos et des shinobis, loin des tours d’ivoires des villages cachés où toute austérité est balayée sous le tapis pour des raisons de cohésion ou de sécurité, des hommes et des femmes subissent un quoditien pénible soumis à la volonté d’une poignée de privilégiés.


Lorsque Taberu revint finalement avec son ustensile, complétement essouflé, il eut le droit à un sourire chaleureux de la jeune femme.

— Merci, je vais aller lui expliquer l’urgence de la situation.


Réalisant une série de mudras, Fuyumi fit apparaitre un clone qui prit aussitôt la direction du bâtiment où l’eisenin prenait du bon temps. L’original invita alors son collègue et la recrue à la suivre d’un signe de la main, prenant la direction du bâtiment d’enregistrement.

— Malheureusement, il s’agit là de la seule consigne inéxorable pour les recrutements. Si cela peut vous rassurer, le choix vous est offert concernant la zone où il sera effectué si vous souhaitez qu’il soit discret et le tatouage disparaitra de lui-même lorsque le chakra aura disparu. Le but n’est pas de nous marquer indéfiniment, simplement d’assumer notre décision dans ce conflit majeur sans risquer de persécution inutile lorsqu’il prendra fin.

Entrant en première dans le bâtiment, Fuyumi aperçut le shinobi habituel qui afficha aussitôt une expression marquée de déception sur son visage. Il ne semblait pas être devenu plus aimable ou avoir commencé à porter la jeune femme dans son cœur.

— Je vous amène une nouvelle recrue. Un médecin est en route, il devrait nous rejoindre d’ici quelques instants.

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Taberu
Taberu

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Sam 1 Jan 2022 - 13:48
De cette flaque boueuse qui s’étendait petit à petit autour du dos de sa cuillère, Taberu s’aperçu de cette transformation quand le liquide poisseux vint lui chatouiller les orteils, lui faisant lâcher le rire qu’au eu une petite fille à qui l’on faisait quelques guilis. Observant ses pieds, le cuisinier ramassa de son ustensile une quantité certaine de cette flaque maronnasse avant de le porter à la bouche et de pictancher une grande quantité de cette soupe de terre. Le gout minéral et puissant était bien là et le plat collait bien au corps, tout ce que l’obèse adorait. Dégustant gorgée par gorgée son repas improvisé, Taberu entendait sans vraiment écouter la conversation qui se tenait devant lui, une conversation qu’il n’aurait jamais pu tenir, ne comprenant même pas qu’une partie de la discussion le concernait directement.

Avec des yeux pleins d’admiration, la face blanche regardait cette Fuyumi.

Taberu admirant Fuyumi:
 

Elle employait des mots compliqués et pleins de mots. Lui qui se contentait de palabres simples, enfantines même, les déclamations de l’élue de l’humanité lui octroyaient une certaine prestance. Dès lors, il ne fallait pas s’étonner que par pur mimétisme, la boule rouge tente de reproduire ce que la jeune femme arrivait à réaliser. Alors que cette dernière, sans mal, canalisait son chakra et créait un clone parfait d’elle-même, sous l’œil fasciné du chauve, ce même monsieur pas très propre tenta en vain de l’imiter. Reproduisant grossière des mudras, gesticulant plutôt ses doigts, Taberu se concentra … ou plutôt força. A mesure de sa vaine tentative, les veines de son front se dessinèrent sur son visage, gonflant petit à petit. Et enfin, la réussite arriva, non pas celle espérée, mais celle qui provoqua l’hilarité du gros bonhomme d’un mètre quarante qui lâcha alors une énorme flatulence, laissant flotter dans l’air une odeur d’œuf pourri et rance.

« Ahahah ! J’ai pété ! » s’esclaffa Taberu en humant l’air d’une attitude satisfaite.

Mais ce qui raviva l’intérêt de la discussion aux yeux du péteur farceur, fut la mention du fameux tatouage obligatoire à tout membre de l’humanité. Il avait reçu le sien et bien qu’il n’ait pas eu le loisir de choisir le motif, il avait pu choisir l’endroit, au grand désarroi de celui qui avait dû apposer ce sceau.

Haranguant l’iwajin, le cuisinier se retourna sur place et souleva son pagne en appuyant sur l’un de ses fesses molles, montrant à celui qui pouvait le voir un sceau parfaitement apposé.

« Moi aussi je l’ai ! Je voulais un poulet mais on m’a dit non. J’ai dit que c’était pas grave, qu’ils me fassent un mouton, mais on m’a dit non aussi. Du coup j’ai ça. Je l’ai mis là, comme ça je le vois pas vu que c’est pas un poulet. T’aime bien le poulet toi ? »

Cette discussion et cette scène n’avait aucun sens, mais les questionnements du spécialiste des soupes étaient sincères. En attendant, comme on pouvait s’y attendre, le petit homme suivait les deux protagonistes principaux, attendant la suite de cette histoire qu’il vivait à sa manière.

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Mini_210608055853454366
Paroles : #DC143C
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 3 Jan 2022 - 22:13
Le Hyûga s'y attendait. On ne lui donna aucune information digne de ce nom. Le nom de l'informateur avait été tenu secret laissant Tsuyoshi avec ses suppositions. Il ne laissa guère son esprit tergiverser sur toutes ces questions. Tôt ou tard il aurait ces informations de toutes façons, du moins, sauf changement soudain du cours des choses. Jusqu'ici, Fuyumi semblait suffisamment intelligente et quelques fois ambiguë pour le laisser intégrer cette faction qu'il souhaitait rejoindre. On était loin du combat tout aussi inutile qu'absolument pas nécessaire contre l'Inuzuka.

Tsuyoshi laissa passer toutes ces informations concernant l'absence de ruissellement de l'information au sein du Ningen. Il apprit très vite que dans cette faction, il n'y avait aucune hiérarchie. La chose l'étonnait profondément sachant que rien de sérieux ne pouvait être réalisé sans un minimum de coordination, et bien souvent de prises de décisions et donc d'ordres. En ce cas comment fonctionnait les défenses sur la chaîne de montagne ? Ces gens qui gardaient là étaient-ils des bénévoles du Ningen ? Et comment pouvaient-il assurer leurs tours de garde car après tout il ne passaient pas leur vie entière sur place. Le Hyûga repensa au gouverneur de Kohai ainsi que l'autorité qui semblait être la sienne. Des choses devaient être tirées au clair.

_ Une fois que je serai considéré comme les vôtres, il serait bien que l'on ait un échange afin que je comprenne mieux certaines choses. Tout n'est pas clair pour l'instant... C'était bien normal après tout. Sa requête aussi demeurait légitime, normale.

Tsuyoshi emboita le pas de Fuyumi après avoir suivi le nouveau scénario de Taberu. Ce dernier faisait des choses réellement bizarres et plus que jamais Tsuyoshi doutait de la nature même de cet être. Comment un humain pouvait-il être aussi... simplet ? A son âge, ce dernier se mettait à bouffer de la terre, de la boue ? Incroyable. Encore plus incroyable sa propension à montrer ses parties intimes ou ses fesses. Pour une fois, son geste avait une logique perceptible. Il montra le sceau en question, sceau qu'il avait préféré mettre dans un endroit qu'il ne verrait pas... Tsuyoshi jeta un coup d’œil gêné vers Fuyumi. Mais il ne dit rien sinon ceci :

_ A bien y penser je vais aussi mettre ce sceau à un endroit que je ne verrais pas du premier coup d’œil... Mais ce ne sera pas aussi... Il ne continua pas sa phrase, ne sachant de toutes façons pas quoi dire.

Si le processus d'enregistrement n'était pas particulier, il s'y plierait sans chichis. Lorsque viendrait l'heure de choisir l'emplacement de ce fuinjutsu, il choisirait alors le mollet du pied gauche.

_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fuyumi
Fuyumi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Ven 7 Jan 2022 - 1:10
Naturellement, répondit Fuyumi à la proposition de l’Hyuga, je répondrai à vos questions au meilleur de mes capacités.

Alors que le petit groupe prenait place dans le bâtiment, le tatoueur se redressa de son siège où il semblait s’ennuyer fermement. Les gardes à ses côtés restèrent en position, continuant leur discussion sans prêter grande attention aux arrivants.

— L’Initiatrice dans mes bureaux, toujours un plaisir, cracha alors le shinobi non sans un ton sarcastique avant de se tourner vers Tsuyoshi. Il va me falloir ton nom et ton prénom, d’où tu viens et les raisons de ta présence ici.

Attendant une réponse, il détourna un instant le regard pour observer l’amejine, cherchant une réaction de sa part. Plusieurs fois par le passé, celle-ci l’avait contraint à ignorer les procédures habituelles, ce qui expliquait en bonne partie son mépris pour elle. Mais malgré ce ressentiment, il n’avait toujours pas l’intention de la froisser plus que cela, pas tant qu’elle portait la responsabilité de ces caprices. Cette fois-ci cependant, il n’obtint aucune réaction de sa part. Fuyumi connaissait déjà les réponses à ces questions, mais elle souhaitait malgré tout observer le jeune homme face à cette interrogation. Elle lui avait promi de garder son identité secrète, mais elle restait curieuse de savoir s’il comptait en faire de même ou non.

Peu après, l’eisenin passa à son tour la porte d’entrée, visiblement agacé d’avoir été tiré prématurément de ses occupations.

— Merci d’avoir fait aussi vite, lui adressa alors la jeune femme, notre nouvelle recrue ici présente a fort besoin de vos soins. Je suppose que vous pouvez vous en occuper pendant qu’il se fait tatouer.

Le médecin passa alors son regard succesivement entre Fuyumi, Tsuyoshi et le tatoueur avant d’hausser les épaules et de se mettre à la tâche.

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Taberu
Taberu

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 14:51

Comme un chien rentrerait dans une église parce que les portes seraient restées ouvertes, Taberu entra lui aussi dans le bâtiment vers lequel leur petit groupe se dirigeait. La réalité était même encore plus simple que cela. Dans ces derniers instants, encore sous le choc admiratif que l’obèse avait pour Fuyumi et sans réelle activité à mener autre que suivre les deux géants autour de lui, la face d’albâtre suivi les deux jeunes femmes, se retrouvant rapidement dans le local du tatoueur chez qui il était passé lui aussi quelques temps auparavant. A voir le faciès quelque peu dégouté de l’artiste à l’aiguille, il ne faisait nul doute que l’homme qui apposait sur la chair la marque de l’Humanité se souvenait encore de l’énergumène qu’était Taberu.

Bien peu intéressé par la scène qui se jouait, le petit homme le fut un peu plus lorsque le médecin fit irruption dans la pièce, réajustant son pantalon au passage. Et si la question de savoir si la jeune femme allait mieux, l’eiseinin jeta un bref regard dédaigneux vers le simplet avant de le braquer sur Fuyumi ainsi que l’illustre inconnu qu’il ne connaissait pas encore.

Se sentant quelque peu délaissé par la situation, dodelinant de la tête à droite et à gauche, Taberu commença à chantonner une petite comptine que sa mère lui chantait autrefois.

Spoiler:
 

Mais si personne ne s’occupait du petit rouge, lui en revanche s’émerveillait tout seul et devant la fenêtre, il observait l’extérieur avec le regard d’un enfant découvrant un monde jusqu’à cet instant précis ou il lâcha ce fameux …

« Ah ! »

Spoiler:
 

Sans attendre et surtout sans un mot de plus, d’un geste précis de sa cuillère, Taberu liquéfia une partie du mur du bâtiment, offrant une ouverture sur l’extérieur. Juste après cela, d’un geste vif, d’une rapidité qu’on ne lui imaginait guère, le cuisinier bondit en avant et frappant d’un coup précis une poule qui passait par là et qui n’avait rien demandé à personne, si ce n’est éduquer paisiblement les trois poussins qui l’accompagnaient. Assommée sur le coup, lorsque le malotru attrapa la pauvre bête, son coup laissa échapper un crac libérateur tandis que les petits oisillons au fin plumage jaune piaillaient en battant leurs petites ailes.

Si Taberu revenait fièrement avec sa prise, la montrant aux protagonistes présents, les trois orphelins eux, suivaient la grosse masse rouge. Fouillant la pièce du tatoueur sous un regard médusé, le cuisinier trouva finalement un bol métallique en forme de haricot qu’il leva fièrement au-dessus de sa tête comme un trophée.

« A Wasure, le chef, avant que je le tue, il disait toujours qu’il fallait faire la fête quand on avait un nouveau dans le groupe. Pour l’occasion, je préparais toujours une soupe. Alors cette fois, vu que j’ai trouvé un poulet, ce sera une soupe de poulet ! »

Posant le cadavre de la poule dans sa bassine, d’un petit geste de cuillère, le cadavre se liquéfia sous les yeux de chacun. Si la forme n’était plus là, il était encore relativement facile de déterminer quelles parties provenaient de l’animal en s’aidant des couleurs encore non mélangées de la décoction. Léchant son propre couvert géant sur lequel restait quelques traces de son plat, le cuisinier semblait totalement satisfait de sa préparation, offrant un sourire joyeux et radieux à ses camarades en les invitant à se servir une portion d’un repas bien mérité.

Tenant fermement son haricot métallique des deux mains, Taberu était planté devant Tsuyoshi attendant le verdict d’un tel repas.
Spoiler:
 

_________________
Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Mini_210608055853454366
Paroles : #DC143C
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 23:24
Tsuyoshi n'en était pas au bout de ses peines. Il devait désormais passer les écrits : se faire enregistrer et dévoiler encore quelques informations qui n'étaient au fond pas très à son avantage. Cela dit, il avait prit son option depuis le départ. Il avait son plan d'action et ne comptait pas dévier de sa route. On lui demandait actuellement de montrer patte blanche et de décliner son identité : nom, prénom et lieu d'origine sans oublier la raison de sa présence. Autant d'informations qui étaient nécessaires certes pour qu'une faction puisse fonctionner normalement. Cependant, pour une faction telle que le Ningen, de ce qu'il en avait vu et entendu... Un bordel sans nom ! Était-ce nécessaire de sortir des preuves ? Un médecin titulaire qui se tape sa collègue pendant les heures de services ? Le service d'accueil du Ningen avec une kunoichi féroce qui est prête à tuer la main d'oeuvre de qualité ? Un Taberu chargé d'accueillir les recrues ? Et ces gens préposés à la paperasse et au tatouage ? Tout ici respirait le dynamisme et l'enthousiasme. Il était évident que le style de management de Tôsen laissait à désirer.

_ Je m'appelle Tsuyoshi. Je viens de Tsuchi no Kuni. Je viens pour aider Tôsen dans sa quête de retrait du chakra... Déclara le Hyûga solennellement le regard plongé dans ce fonctionnaire, regard dur qui ne laissait place à aucune place aux nouvelles questions ou tergiversations. De toutes façons, il y était presque, ce ne serait pas un péteux qui l'empêcherait de réaliser ce pourquoi il avait lancé cette mission.

Le Hyûga avait remarqué ces coups d’œil entre Fuyumi et le fonctionnaire. Il comprit que quelque chose se jouait entre ces deux-là au delà de la tension existante entre eux. Il se dirigea vers le tatoueur. Ce dernier, moins flegmatique et détaché que le fonctionnaire avait cependant pour lui un regard sans expression. Quelque chose de difficile, sinon d'impossible à lire. Il y avait probablement que peu de choses qui puissent lui faire plaisir en ce monde. Peut-être sa vocation ? Ces tatouages qu'il était probablement l'un des rares à effectuer.

_ Salut... C'est donc toi le tatoueur... Dit le Hyûga comme pour ouvrir la discussion avec l'individu.
Ce dernier se contenta de hocher de la tête ne perdant rien de son regard placide.
_ Fais moi quelque chose de beau et qui ne déborde pas trop de mon mollet... Je ne suis pas un adepte des tatouages... Continua le Hyûga
Le tatoueur ne dit rien. Il replaca sa chaise et indiqua au Hyûga où se placer. Ce dernier, déchira la partie de son pantalon déjà bien déchiqueté à cause de l'attaque subie de la part de l'Inuzuka. Son pied également était en sang, comme toutes les parties de son corps. Rien de bien terrible certes, mais tout de même, il avait grand besoin de soins, même s'il se sentait capable de souffrir un tatouage sur ce corps déjà meurtri. Fort heureusement pour lui, il n'allait pas être torturé aujourd'hui. Le médecin arriva.

_ C'est pas trop tôt ! Toujours en train de baiser cette pouffiasse Lee ? T'es pas mieux qu'elle ! Il a besoin de soins avant que je ne le touche... Dit le tatoueur à l'adresse du médecin et en se levant de son siège. Qui aurait cru qu'il pouvait lâcher un tel flot de paroles ? Qui ?

Le médecin l’œil mauvais s'avança vers le Hyûga tandis que dans son coin, le Taberu depuis un moment s'était mis à chanter des chansons qui en disaient long sur son âge mental. Le Hyûga inspira un grand coup tandis que le professionnel du corps humain entamait son job. A la bonne heure ! Ce dernier scanna le corps du Hyûga à l'aide d'une technique bien connue des iwajins qui connaissaient tous le chemin de l'hôpital.

_ Ptain' t'es un dur toi. Tu aurais dû être là à te courber de douleurs en principes et t'as l'air si zen... Dit le médecin bien conscient de qui était arrivé au Hyûga. Ce dernier se contenta de sourire et de répondre sommairement :
_ Je suis bien obligé de prendre mon mal en patience et de bouger le moins possible histoire de tenir le plus longtemps possible... Une manière de lui dire que si cela ne tenait qu'à lui, il aurait été soigné depuis belle lurette. Il avait vécu cependant de nombreuses péripéties.

Les soins débutèrent. La jambe à tatouer fut la première réparée puis l'autre, puis les membres supérieur ainsi que le buste du Hyûga. A chaque partie de ce corps meurtri le médecin dû retirer les restants d'habits laissant le Hyûga presque aussi nu qu'un vers. Heureusement pour ce dernier qu'il portait des dessous et que ces derniers étaient intacts. Les petites fissures osseuses furent ressoudées les unes après les autres et après de longues minutes de soins et probablement une quantité de chakra importante dépensée, le médecin informa le Hyûga qu'il devrait demeurer quelques temps sans combattre afin de laisser son corps et ses os se souder et se remettre en place correctement. Pour que le tout se fasse plus rapidement, il proposa cependant de petites doses d'un liquide verdâtre à boire chaque jour pendant une semaine, fruit de son travail, de ses recherches liées au rentanjutsu. La chose était évidemment payante. Le prix était exorbitant. Pouvait-il en être autrement ? Le Hyûga accepta tout en se disant que très rapidement il demanderait comment étaient payés les membres du Ningen et surtout à quelle fréquence.

Ce ne fut qu'après l'intervention du médecin que le tatoueur prit le relais. Il mit également quelques minutes à réaliser son oeuvre : ce fameux tatouage qu'il avait vu sur la poitrine de Fuyumi. Une fois cette activité réalisée, alors que chacun allait être libéré de la présence pesante des autres, tous ceux qui étaient dans les environs eurent droit à une nouvelle prouesse du Taberu. Ce dernier sans crier gare venait de liquéfier une partie d'un mur dont il était proche en y posant sa lourde cuillère. Bouche bée, yeux écarquillés, le Hyûga put voir le Taberu effectuer un rush à une vitesse dont il ne pouvait imaginer le lourde bonhomme capable. Avec une dextérité peu commune ce dernier assomma, puis brisa la nuque d'une poule qui passait par là et ramenant son butin à l'intérieur du bâtiment, trouva un bol qu'il agrippa tel un trophée. La suite des informations qu'il livra donna une indication assez claire de qui il était. Un ex waserujin, quelqu'un de dangereux donc en dépit de ses airs et de son comportement de crétin fini. Balançant la poule dans une bassine il liquéfia également cet animal d'un coup de sa cuillère "magique" puis reversa le tout dans le bol en forme de haricot. Léchant la bassine jusqu'à la rendre propre, le Hyûga eut le déplaisir d'être l'heureux élu de cette cuisine si raffinée.

_ Je heu... Je ... Suis honoré Taberu. Mais ... je suis allergique au poulet. Cela me rend malade. Merci beaucoup ! dit-il. Avant de se lever prestement et de demander congés à tous si ce n'est à Fuyumi avec qui il espérait faire un petit bout de chemin encore afin de comprendre certaines choses ici.

_________________
Spoiler:
 


Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Accueillir l'Infiltré [Hyûga Tsuyoshi] [Suite Dessous de la Griffe]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Ningen, Refuge de l'Humanité
Sauter vers: