Soutenez le forum !
1234
Partagez

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Dim 12 Déc 2021 - 18:23
Kisuke avait les crocs ces derniers jours. Non pas littéralement - il n'était pas Yasei et encore moins un vampire - mais bien figurativement. Il avait faim, dans le sens où son ambition de shinobi commençait à croitre. Il n'allait pas chercher noise à tous les petits genins joufflus - enfin pas plus que d'habitude. Non, il cherchait à évaluer son niveau, le résultat de ses entrainements réguliers, de ses potions, de ses drogues et de tous ses efforts intellectuels pour se hisser dans la tranche puissante des shinobis d'iwa. A ce titre, il avait une nouvelle cible, qu'il trouva dans son bureau.

Salut Sensei !

Doucement, le hyûga commençait à s'ouvrir à son maitre d'équipe. Et c'était donc lui qu'il visitait pour soigner ce mal qui rongeait son âme. Son impression d'être inutile, de ne pas être assez fort, de ne pouvoir apporter sa pierre à l'édifice - et d'éviter la mort d'autres jeunes. Non, depuis qu'il avait retrouvé l'usage de ses tenketsus lors d'une rencontre avec un Hyûga médecin bien sadique, il s'était donné corps et âme à retrouver sa puissance d'antan, voir à la dépasser. Car s'il revenait sur cette scène dangereuse, ce n'était pas par gaiété de coeur, mais bien pour atteindre un objectif.

Celui de protéger tous ces genins joufflus, et tous ces civils innocents.

Je me suis pas mal entrainé ces derniers temps. Entre les duels fréquents avec Yanosa, celui avec Seiki et Tsuyoshi, et ceux avec différents membres de mon clan... J'ai affronté beaucoup de monde, avec des styles de combats très différents, et je pense que j'ai pas mal progressé depuis notre dernier duel. Je suis pris d'un doute, est-ce assez ? Je veux continuer d'apprendre, de devenir plus fort, pour arriver à sauver le plus de vies possibles, mais pour cela, je dois pouvoir analyser correctement mon niveau actuel.

C'était la psychologie de Kisuke, toujours analyser méthodiquement et rigoureusement les choses pour trouver la solution. Comme il avait été cherché ce Hyûga pour soigner sa condition, ou ses drogues pour aider à se réhabiliter. Son pacte Kuchyiose. Son étude de l'alchimie. Tout se tournait vers un ultime objectif d'utilité et de pragmatisme.

Alors... que dis-tu d'un duel sur les hauts plateaux ? Je ne peux pas promettre qu'il n'y ait pas un petit peu de fumigènes de la partie.

Il avait le regard amusé, le petit Kisuke. Il savait comment appâté son sensei.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Jeu 16 Déc 2021 - 20:58

A œuvrer une partie de mon temps dans un bureau, je me rendais compte aujourd’hui et depuis quelques temps de ce qu’avait du vivre Toph dans sa position de Kage. Conscient d’être actuellement le seul membre du Triumvirat présent au sein du village, il m’incombait de répondre aux doléances des uns et des autres. C’est pour cette raison que plusieurs fois par semaine, mon bureau était ouvert à chacun pour que chaque shinobi qui le désirait, ou simple villageois même, puisse me rencontrer et exposer leurs problématiques. Aujourd’hui ne faisait pas exception et après expédié quelques affaires courantes, une personne que je ne pensais pas voir aujourd’hui par ce biais de rencontre fit irruption dans cette pièce studieuse.

Kisuke, membre de mon équipe et au potentiel grandissant faisait son entrée avec une requête qu’il était facile de deviner après seulement quelques mots exprimés. Aborder la conversation en disant s’être entrainé avec Yanosa, Seiki ou Tsuyoshi ne laissait aucun doute à sa future demande et sans surprise, la demande d’entrainement avec moi fut formulée dans la foulée.

« Tu sais que tu n’étais pas obligé de venir ainsi ? Quoi qu’il en soit, donnons-nous rendez-vous demain, je n’ai malheureusement guère plus de temps à te consacrer aujourd’hui. »

Ce n’était pas faute de vouloir échapper à mes corvées, mais ma situation requérait quelques sacrifices administratifs desquels il m’était impossible de me soustraire sous peine d’accumuler une charge de travail qui me noierait sous la paperasse.

---------

Le jour se levait déjà et les premières lueurs orangées apparaissaient derrière les montagnes qui s’illuminaient petit à petit, toujours un peu plus dans la fraicheur matinale de cet automne. Par chance, et comme depuis un moment, j’avais pu profiter d’un temps de sommeil plus important, avantage glané grâce à ma nouvelle résidence sur les hauts plateaux à ce dojo en la mémoire de Tenzin. En revanche, revers de la médaille, difficile pour moi dans ces conditions de profiter du chemin piéton que j’empruntais habituellement et qui offrait une vue magnifique sur le village en contrebas à mesure que l’on suivait la corniche rocailleuse qui menait directement à cette zone partagée par de nombreux shinobis en quête de connaissance et de reconnaissance.

Attendant sagement devant le dojo, une tasse de thé à la main, c’est à travers la fumée de ma tasse au moment où j’avalais une gorgée de ce nectar au parfum floral que j’apercevais ce digne représentant du clan Hyuga qui cherchait aujourd’hui à évaluer son potentiel. Montrant une tasse en terre cuite vide et une gourde en peau encore chaude au toucher, j’invitais Kisuke à partager ma boisson avant d’entamer la discussion.

« Belle journée n’est-ce pas ? » affirmais-je en levant les yeux vers le ciel clairsemé de quelques nuages fins.
« Bien, avant que l’on commence, sache une chose, cesse de te demander si ce que tu fais est suffisant, c’est le meilleur moyen d’en faire trop ou de la pire façon qu’il soit. Evolue à ton rythme, garde à l’esprit que l’on a tous une limite et que vouloir la franchir peut nous couter bien plus qu’on ne le pense. Il n’y a aucune honte à ne pas être le meilleur. C’est d’autant plus vrai que je ne juge pas un shinobi sur sa puissance mais sur son potentiel. »

Avalant plusieurs gorgées, je laissais au genin le temps de s’installer et de profiter de l’hospitalité offerte avant de poursuivre.

« Si on ne juge les gens que sur un seul critère alors nous ne sommes voués qu’à rester des idiots. Tous les shinobis ont de la valeur. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera toute sa vie à croire qu’il est stupide. Je vois les choses différemment. »

Finalement, me levant de ce banc en pierre à l’entrée de ma demeure, je déposais quelques affaires inutiles avant de m’écarter et de me positionner là où nous pourrions échanger quelques coups sans déranger qui ou quoi que ce soit.

« Bien, je t’en prie, commençons. Mais avant cela. Dis-moi, qu’attends-tu de cet entrainement ? J’aime à penser que la défaite ou la victoire n’a que peu d’importance dans ce genre de situation tant qu’au final on en ressort avec une expérience enrichissante. Si tu as besoin d’un type d’adversaire où d’une manière de combattre particulière pour t’essayer à de nouvelles choses, c’est le moment de me le dire. »


Spoiler:

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Sam 18 Déc 2021 - 22:28
Teruyo n'avait pas de temps tout de suite, aussi le rendez-vous eut lieu le lendemain. C'était le souci d'avoir un maitre qui oeuvrait au conseil. Il était pris et occupé. Mais c'était un mal pour un bien - il était après tout l'un des êtres les plus redoutables du village caché de la pierre. Une liste que Kisuke comptait bien entrer rapidement, à son tour. Il disparait du bureau de son maitre dans une volée de fumigène et un rire sardonique.

Ils se revirent le lendemain, après une salutation respectueuse de sa part, dans le dojo de feu Tenzin. Ils paratagèrent une tasse de thé, dans laquelle Kisuke essaya discrètement d'ajouter une touche d'alcool de sa propre fabrication. Il eut un laïus très humain sur la nécessité de chacun d'avancer à son rythme.

C'était humain, bien entendu. Et il était important que les hautes instances iwajins aient cette qualité, bien entendu. Néanmoins, Kisuke avait un sens différent de l'humain. Il y avait des rouages derrières ses yeux, et son âme était plus solide que l'acier Tetsujin. Il était dur, si pas avec les autres, mais bien avec lui-même.

Je ne peux pas évoluer à mon rythme alors qu'un fou essaie de mettre le Yuukan a feu et à sang, et que les gamins jonchent nos fosses. Je ne cherche pas à être le meilleur, parce que je ne souffre de comparaison à autrui. Je veux simplement être suffisamment fort pour éviter d'autres cadavres innocents. Demain, d'autres adversaires seront aux portes d'Iwa. Cela ne sera peut-être pas Rei, ni le Nécromancien. Mais quoi qui arrivent à nos portes, quelque soit le rejeton de l'enfer qui viendra quérir son lot d'âmes, je veux être prêt. Je serais prêt.

Une promesse qui n'était pas dans le vide. Kisuke n'était pas stupide, il pouvait prévoir, analyser. Il n'avait pas le niveau classique des genins, même s'il n'était certainement pas à la hauteur des jonins et des monstres cachés du village, tout artifice qu'il pouvait développer. Il avait un handicap dans bien des domaines, et il rattrapait le temps perdu du mieux qu'il pouvait, à force de recherches, de drogues et de beaucoup de cafés. Il se déplacèrent dans une arêne plus propice à des échanges offensifs. Sans doute un rien trop petit pour ce que Kisuke avait en tête.

Ce qu'il cherchait, dans ce combat ?

Et bien, je développe pas mal mon style de combat en ce moment, et après avoir incorporé l'Alchimie et le fuinjutsu, j'aimerais mettre en place la seule solution que j'ai trouvé pour combler ma faible réserve de chakra et ma faiblesse en ninjutsu, relativement aux jonins que j'ai affrontés. Cette solution, personne à Iwa ne s'y est tellement penché, et elle n'est pas simple. Aussi, c'est véritablement un entrainement - je ne sais pas jusqu'où cela peut me mener, ni quelles sont les stratégies les plus viables. Je ne peux que m'exercer, tenter, peaufiner avec mes collègues Iwajins pour que le jour où j'affronte un des cerbères des enfers je puisse ne pas trop me tromper.

Il eut un sourire. Ils étaient séparés d'un espace qui n'était pas négligeable. C'était parfait.

Il composa des mudras et plaqua ses deux mains au sol. Une vipère géante apparut entre lui et son sensei, tellement grande qu'elle ombrageait le Hyûga tout en ondulant le haut de son corps, tandis que sa queue trainait derrière elle. Elle était de couleur du désert, chaque écaille était velue, presque cornue, ce qui contribuait à lui donner un aspect draconesque - sortit des comptes et des légendes.

Cette stratégie se base sur le Kuchyiose, sensei. Un domaine dans lequel je vise l'excellence.

Et dans lequel il espérait faire sa marque. Il murmura à son invocation qu'il s'agissait d'un entrainement amical. C'était tout ce qui était nécessaire, pour le moment.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Mar 21 Déc 2021 - 23:32

Je ne pensais pas Kisuke ainsi. Jusqu’à présent, j’avais le sentiment de voir un shinobi en reconstruction certes, mais un shinobi qui cherchait à se surpasser pour montrer qu’il était toujours possible d’aller de l’avant et de faire face à l’adversité, quelle que soit la forme qu’elle prenne. Eishi lui avait à nouveau ouvert les portes de ce monde si particulier et aujourd’hui, voilà que le Hyuga désirait un entrainement avec moi. Rien de particulier a priori, si ce n’était ses paroles parfois déroutantes. Autant dire que j’étais quelque peu interloqué par ce discours qui m’était offert.

« Ça peut être une voie dangereuse que de rechercher tant de puissance. Tant que tu restes lucide et que tu n’empruntes pas des chemins dangereux, tout devrait bien se passer. Pour autant, bien que je comprenne ton ressenti, tu ne peux pas porter sur toi tous les espoirs du monde. Si nous en somme ic aujourd’hui, si nous avons su repousser Rei et l’Homme au chapeau, c’est grâce au travail et à la force de chacun. Ne cherche pas à t’accabler plus que de raison, d’autant plus que nos différents préparatifs et systèmes d’évacuation ont évités toutes pertes civiles. En attendant, tient toi prêt. »

Par chance, Kisuke était intégré à mon équipe et dans cette optique, il me serait beaucoup plus facile de surveiller le pharmacologue. Remonter la pente après un tel traumatisme n’était pas chose évidente. La récupération de son potentiel l’affectait tout particulièrement tout comme ce qu’il pourrait en faire. Masami était parfois dangereux car elle n’était centrée que sur elle-même. Mais le Hyuga pouvait l’être tout autant, mais davantage pour lui que pour les autres. J’avais peut-être tort de penser ainsi, mais dans les circonstances actuelles, il m’était impossible de ne pas vouloir m’assurer du meilleur pour celles et ceux dont j’avais la charge, fussent-ils plus vieux que moi. En attendant, la réponse à une simple question sur ce que mon adversaire du jour cherchait s’était changé en une longue explication.

« Je suppose que cette solution implique ton pacte avec les serpents. Si nous sommes plusieurs à avoir recours à un compagnon, à ma connaissance tu es le seul à en parler de cette manière. De plus, le seul autre domaine d’expertise peu exploité dans le village est le genjutsu, et je doute que tu ais eu le temps d’en faire un apprentissage correct. Au final, tes serpents sont la solution, je me trompe ? »

Inutile de répondre au final, bien qu’il confirme mes paroles de par ses quelques mots, mais surtout en faisant apparaitre son compagnon animal, un serpent d’une envergure qui tenait sans aucun mal la comparaison avec Ulfhendar, l’ursidé en quête de vengeance. A voir l’ophidien devant moi, j’aurais aimé tenter une technique que j’étais en train de développer, mais je doutais son efficacité pour l’heure pour vraiment tenter la chose, d’autant plus que ce n’était pas à moi de tester des choses, mais au genin en face de moi. Dans cette optique, il était intéressant de le mettre sous pression d’entrée de jeu afin de voir ce dont il était réellement capable. Si d’ordinaire j’aurais agis de manière plus subtile, d’autant plus face à une invocation, dans le but d’aider Kisuke à progresser, je faisais le choix, peut être discutable, d’un peu de brutalité.

Dans un premier temps, après quelques mudras et après avoir frappé le sol du pied, ce dernier se déchira littéralement, offrant à mes deux adversaire une attaque d’une puissance certaine et qui les toucherait tous deux avant qu’un vortex venteux ne prenne pour cible le reptile qui était sans nul doute à l’heure la plus grande menace, non pas par sa taille mais pas l’absence d’informations à son sujet.

« Je ne te ménagerais pas, pas trop du moins. Tu cherches à progresser, alors faisons en sorte de te mettre dans les bonnes conditions pour tirer quelques enseignements de cet entrainement. »


Spoiler:

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Mer 22 Déc 2021 - 17:22
La première technique était un assaut du sol. C'était malin et de s'en défendre efficacement sans disposer de la même nature. L'affinité de Kisuke avait un gros potentiel offensif mais rien des capacités défensifs d'un futon ou d'un doton. Aussi, Kisuke se rapprocha de son kuchyiose et invoqua une haute tour d'un de ses fuins. Haute. Solide. C'était la défense parfaite pour contrer les attaquer venant du sol. Et Kisuke prit donc de la hauteur jusqu'à arriver à hauteur de son invocation.

Cette dernière concentra, pour sa part, son chakra dans ses [solides écailles]. Le Dragon d'Or était sans doute l'une des créatures les plus imposantes que Kisuke n'avait jamais eut l'occasion de voir. Lorsque l'attaque vint d'en bas, les murs ne s'entrechoquèrent même pas à sa hauteur, mais bien en-dessous de sa gueule. Oh, la pression était dure à supporter malgré son chakra défensif et il fut secoué à l'intérieur. Heureusement, il y avait la tour derrière lui qui limitait une partie des assauts, et sa taille imposante qui était en soi une défense à elle seule face à ces assauts (sa queue bloquaient les murs et les empêchaient d'entrer en collision entre eux).

Puis vint l'attaque futon de son sensei. Rapide. Puissante. Elle arriva de face sur le serpent qui l'encaissa une nouvelle fois. Les écailles semblaient avoir tenu bon l'assaut. Néanmoins, cela aurait été un jugement trop hâtif que de considérer que le serpent était indemne. Il y avait du sang qui sortaient de sous certaines écailles, et un oeil avertit voyait la douleur dans ses mouvements un peu plus saccadés que d'habitude.

Belle technique.

Rien ne servait de le nier, surtout quand le résultat était là. Kisuke avait du s'en défendre séparemment de son invocation. Mais c'était également pour ce genre d'apprentissage que Kisuke affrontait tous les cadors du village les uns après les autres, c'était pour engranger ce genre de leçons, aussi dure et humiliantes étaient-elles.

Il jetta un oeil à son invocation. Attaquée de partout, sauf de front - jusqu'à cette rapide attaque futon. Pourtant, il aurait pu jouer de l'affinité supérieur pour se défendre de cette attaque là. Mais cela n'avait pas été possible. L'attaque était trop rapide. Heureusement, les écailles solides de l'invocation avaient joués leur rôles.

Il saisit son bob de ses doigts tout en donnant son ordre pour la suite. Cela allait sans doute se passer comme pour Tsuyoshi. Et se finir de façon semblable. Mais Kisuke ne croyait qu'à une seule chose, et c'était de repousser ses limites autant qu'il pouvait.

Dragon d'Or - Artillerie.

Le dragon chargea son corps tout entier d'énergie katon. Ce n'était pas dissimilaire pour l'invocation à faire des mudras. Cela prenait un certain temps, mais lorsque le chakra brûlant arriva à la gueule de l'être reptilien, il cracha un cône de flammes qui prit de plus en plus d'ampleur jusqu'à couvrir presque toute la zone de combat d'étouffantes flammes à la température dangereuse.

La technique n'était en soi pas si puissante que cela. Elle avait néanmoins une composante inattendue, une caractéristique originale, c'était l'effet que ces flammes continueraient de brûler, et prendrait rapidement place sur le décor de cette scène. C'était voulu sciemment. Des flammes autours de soi empêchaient d'esquiver facilement les coups, c'était une façon facile de restreindre la mobilité de l'adversaire. Cela, il l'avait déjà testé avec Tsuyoshi.

Son sensei semblait, par ailleurs, disposer des deux mêmes affinités que son représentant de clan. Futon et doton. Ses propres flammes avaient donc un avantage élémentaire contre une partie de ses possibilités. Le doton, malheureusement, lui offrait une porte de sortie via le sol. C'était désormais une éventualité que Kisuke connaissait mieux que quiconque et le souvenir de cela lui fit instinctivement masser sa mâchoire, vestige d'une attaque venant du sol et souvenir de son très cher cousin.

Du haut de sa tour la princesse aux longs cheveux l'homme au Bob vert observait la scène et analysait l'ensemble. Le rythme était en clairement faveur de son sensei, donc. Ce n'était pas étonnant, il avait commencé cela sur une forte touche aggressive, mettant une fois de plus l'accent sur les faibles défenses de ses invocations. Pas qu'il puisse en faire quelque chose, pour le moment. Il devrait débloquer une nouvelle affinité un de ses quatres pour étendre ces possibilités là. En attendant...

Tenir. Endurer. Contrer de manière à reprendre ce rythme.
Spoiler:
schéma explicatif:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 21:01

Comme il fallait s’y attendre, le genin au potentiel renouvelé avait bien progressé depuis la réouverture de ses tenketsus. Il était indéniable de par la teneur des techniques dévoilées qu’il avait largement œuvré pour retrouver un niveau qui devait être le sien depuis son sacrifice. J’avais eu l’occasion de lire son dossier et je pouvais comprendre ce besoin, même si, à titre personnel, je n’adhérais pas forcément à tout ce processus. Au-delà des douleurs qui s’infligeait, il avançait en terrain inconnu, faisant face à des difficultés toujours plus ardues, que ce soit envers les autres shinobis mais aussi envers son propre clan, devant prouver à ces deux institutions qu’il n’était plus le faible handicapé que chacun connaissait. C’était pour cette raison que, non sans aller jusqu’à utiliser des techniques mortelles, je faisais montre d’une certaine vigueur dans notre entrainement. Je lui avais dis et je le pensais toujours, même si je doutais que lui vois les choses de la même manière, mais peut m’importait de savoir qui de nous deux allait gagner ce combat amical. Non, ce qui avait du sens à mes yeux, c’était que le pharmacologue puisse ressortir grandi de cet échange, qu’il puisse tirer quelques leçons de nos passes d’arme et qu’il en retire quelque chose de bénéfique pour sa propre évolution personnelle.

Et dans cette optique, Kisuke avait largement réfléchi à ce qui lui faisait défaut. Comme moi autrefois avec Bersekyr pour pallier mes faiblesses en termes de taijutsu, le pharmacologue lui usait de ses invocations pour contrer son manque de chakra. Il était de fait évident que sur le long terme, un tel style de combat serait plus qu’efficace contre n’importe qui. En attendant, alors que mon attaque principale faisait rage, une tour émergea du sol. Non. A en juger par la structure même de cet édifice circulaire, ce n’était pas du doton, la pierre utilisée n’étant pas la même. Il ne pouvait donc s’agir que d’un sceau. Mais la question que je me posais était surtout de savoir où il avait pu dégoter un tel monolithe pour l’user de cette manière. Quant à son serpent doré, grâce à ses écailles renforcées, au même titre que le cuir épais d’Ulfhednar, le frère de mon ancien compagnon ursidé, il minimisa aisément les dégâts reçus.

Pour autant, si l’homme voulait démontrer qu’il était fort et qu’il le devenait chaque jour un peu plus, il ne pouvait rester sur cette défensive. C’est pour cette raison que l’ophidien passa à l’offensive, permettant d’assurer un potentiel offensif que seul il ne pourrait assumer et que peu de genin pouvaient dévoiler. Malheureusement, bien que la volonté y soit, le résultat escompté n’était pas au rendez-vous.

Après quelques mudra, je dressais devant mois une barrière tellurique en mesure de supporter l’offensive dressée à mon encontre. En revanche, compte tenu de l’angle d’attaque, j’étais là obligé de pratiquement me recroqueviller à la base de ma défense pour le pas être impacté par les flammes, même si les odeurs de roussi me laissèrent penser que quelques cheveux de ma tignasse n’avaient pas survécu à la chaleur du souffle. En revanche, bonne surprise si cela en était une, c’était ces flammes qui étaient restées sur le terrain, partiellement du moins. Dans un autre environnement cela aurait pu être ravageur, mais sur ce terrain rocailleux, elles n’auraient pas grand-chose à bruler dans quelques instants. Mais pour l’heure, si je ne voulais pas me bruler, même légèrement, je restais dans ma zone de confort, préparant ma propre offensive.

Les options étaient nombreuses, mais je préférais opter, toujours dans la même optique éducative, pour quelque chose de plus conventionnel. Ainsi, pour le serpent d’or, une lame de vent le prit pour cible et fusa rapidement dans sa direction, visant cette fois directement l’un de ses yeux. Quant à Kisuke, en retrait mais encore visible, d’un sceau à mon poignet, je libérais un fuma shuriken invisible qui visait son épaule droite, l’objectif étant de l’empêcher de réaliser des mudras avec une telle blessure. En attendant, cela était chose rare de ma part, mais important à noter pour le genin.

« Première leçon. Ne parle pas pendant un combat, du moins, tant que tu peux l’éviter. Ta concentration n’est plus à cent pour cent sur le combat et cela pourrait te coûter cher. Tant que tu le peux, garde ton esprit focalisé sur l’affrontement. »

Maintenant que les choses étaient dites, qu’allait donc faire le duo en face de moi.

Spoiler:


_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Sam 1 Jan 2022 - 23:25
Un mur protégea facilement le sensei. Et l'incendie ne prit que de manière limité autour de lui. La faible végétation des lieux joua contre lui. Cela n'aidait sans doute pas qu'il avait déjà crâmé quelque fois cette zone d'entrainement de par le passé. L'Homme sous le Bob prit une note mentale d'utiliser d'autres types d'attaques katon dans un tel environnement.

D'un autre côté, contre un autre iwajin, il s'en voudrait d'utiliser de quelque chose de trop destructeur et propagateur. Néanmoins, dans d'autres situations...

Son kuchyiose se protégea d'un assaut rapide de vent à l'aide d'un rapide déplacement de sa queue - que l'invocateur du Pacte des Serpents devinait solidifiée. Un geyser d'air chakraté explosa sur le rempart vivant ne laissant aucune blessure visible. Pour autant, le Géant d'écaille siffla de manière assez rauque. C'était un signe de fatigue évident, et sans doute de blessures qui s'accumulaient aussi. Il ne pourrait continuer très longue à ce rythme, ou il devait passer rapidement à des techniques de support en retrait.

Même en donnant son mieux, il ne pouvait que se sentir acculer par le chunin et ...

Il vit quelque chose trancher dans la meutrière devant lui, entailler son bras dans un geyzer rouge - distorsion rougeâtre dur au liquide carmin. Un fuma shuriken invisible ? Il entendit un bruit de bois caractéristique tandis que l'arme se planta derrière lui dans une porte qui menait à l'escalier de sa tour. Son bras était bien amôché, bien qu'utilisable au prix d'une grosse concentration, de douleur certaine...

Et d'accepter d'aller plus lentement que d'habitude, ce qui emmerdait profondément le shinobi presque à demi-centenaire.

Fais ch...

Il activa son Byakugan et attrapa l'arme dont quelques gouttes de sang perlaient dessus et permettait de la localiser. La tour devenait néanmoins bancale et mouvante. Des bruits de fissures se faisaient entendre. Kisuke décida de sauter sur son Kuchyiose depuis le promontoire pour éviter une surprise architecturale.

Une fois sur le sommet de son invocation, il composa des mudras et apposa sur le fuuma shuriken un de ses propres sceaux. Il n'était pas des plus puissants, à vrai dire il était même plutôt faible. Mais il avait un avantage utilitaire pour quiconque utilisait le Byakugan en parallèle. Un avantage que Kisuke comptait bien utiliser pour temporiser et gagner du temps - car c'était tout le problème de la situation et de cette stratégie. Et puis il était curieux sur un point - est-ce que ce projectile allait garder ses vertues invisibles ? Ou est-ce qu'il allait les perdre ? C'était un petit test scientifique qui s'imposait véritablement en ce moment.

Jouer à la fois sur les kuchyioses et sur le Byakugan était difficile. Il le savait et il s'en rendait compte particulièrement dans cet entrainement. Il devait trouver un meilleur moyen. Pour autant, il n'avait pas encore montré tout ce dont il était capable. Teruyo se prouvait de façon assez intéressant beaucoup plus déstabilisant que son représentant de clan Tsuyoshi n'avait été. La différence entre les deux était énorme et Kisuke se rendait compte à quel point son niveau actuel était insufficant, malgré tous ses essais, toutes ses ruses, ses inventions.

Parfois, les efforts ne suffisaient pas.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 14:31

Abandonnant sa tour d’ivoire, Kisuke avait fait le choix logique de se porter sur le sommet de son invocation, les pieds sur le crâne du serpent, culminant à une dizaine de mètre de haut. Mais si le Hyuga avait fait le choix de la logique, était-ce pour autant le bon choix. A mes yeux, pas nécessairement, mais l’avenir saurait nous le dire.

En attendant, si le serpent doré s’était défendu une nouvelle fois avec brio, il était indéniable que son état était critique, tant par les blessures subit que par sa consommation de chakra que je devinais assez conséquente pour avoir encaissé autant d’attaque à son encontre. Kisuke avait là un bon allié et il était certain que l’ophidien serait d’une grande aide pour lui dans un avenir proche. En attendant, l’entrainement, bien que relativement violent se poursuivait. Si rien n’était encore terminé, il était tout de même facile de voir une que le vieux genin était quelque peu malmené et poussé à se dépasser. C’était là en quelque sorte mon but, faire en sorte que le Hyuga puise dans ses ressources au maximum, exploite son potentiel et ses idées pour ressortir grandi avec une toute nouvelle expérience. La leçon était certes difficile à assimiler, d’autant plus avec les blessures reçues, mais j’avais la certitude que cette méthode était bien plus efficace que de simplement échanger quelques coups de pieds ou de poing ou de s’envoyer quelques volées de kunais.

Malgré tout, le pharmacologue continuait sa lutte, tant bien que mal, tout comme son compagnon à écailles qui était dans un état bien peu reluisant lui aussi. Les choses devenaient d’autant plus difficiles qu’à agir sur la défensive, cela ne laissait que peu d’opportunités d’actions. Le fuma shuriken qui m’était ainsi renvoyé n’était même pas une réelle menace. Mais cela c’était sans prendre en considération mon manque de vigilance. La distance, la hauteur, ces deux éléments combinés m’avaient caché un élément essentiel, ce sceau explosif si particulier qui détonna devant moi, propulsant également dans toutes les directions quelques bouts de métal. A peine avais-je eu le temps de placer mon bras devant mon visage que quelques entailles et brulures légères sans gravités résultaient de mon manque d’attention. Bien joué pensais-je. Bien joué car je procédais aussi de cette manière dans de nombreux entrainement. Quant à cette fumée qui bloquait ma vue, je la reconnaissais fort bien pour avoir étudié ses effets avec attention dans le parchemin que le genin m’avait donné. Dès lors, il était temps pour moi pour une deuxième intervention.

« Deuxième leçon. Contre un utilisateur de futon, les brouillards et fumées sont bien peu utiles, d’autant plus quand la cible est si grande. »

Tout en parlant, je procédais à quelques mudras avant d’envoyer une rafale dans la direction du serpent doré. Si viser un homme pourrait être compliqué, viser une cible d’une dizaine de mètre de haut n’était pas si dur. Ainsi, dans la foulée de mon jutsus qui libéré la vue devant moi, deux nouvelles attaques fusèrent à grande vitesse sur le chunin.

Spoiler:

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 9:54
Kisuke n'était foncièrement pas en accord avec la deuxième leçon de son sensei. Il eut un sourire à ses lèvres, mais n'avait pas le souffle pour l'exprimer.

Le futon n'était pas un souci en général - puisqu'il lui suffisait de répliquer avec le katon de ses invocations, et de profiter de l'avantage affinitaire et que cela rendait le premier assaut imprécis. Il avait en quelques sortes gagné sur cet échange un petit avantage sur son sensei, même si la faible puissance de l'assaut ne l'avait pas énormément blessé. Son expertise dans les sceaux et dans la dissimulation n'était pas suffisante pour arriver tout à fait à ses besoins. Son Byakugan était activé, en plus, et c'était un avantage net.

Enfin, il aurait gagné un léger avantage si son invocation n'avait pas subit une puissante technique sur une partie de son buste. La technique n'était pas bien visée, heureusement, et seule une partie de son envergure toucha l'invocation. C'était néanmoins des larges entailles qui tailladaient l'invocation de partout. Et comme ce n'était pas un combat à mort, le Dragon d'Or avait décidé de ne pas trop mouiller ses écailles de sang. Il partit du Yuukan pour rentrer dans sa forêt interdite, pour panser ses blessures. Comment lui en vouloir ? Il s'était bien battu, après tout. Et on ne pouvait pas lui demander de risquer sa vie dans un simple entrainement.

Kisuke tomba au sol, et deux assauts de vent furent enchainés dans sa direction. Il aurait peut-être pu se défendre dans d'autres circonstances. Il prépara à toucher un sceau sur sa main gauche... mais la blessure précédente le fit trésaillir. Son spasme, accompagné d'une belle grimace, l'empêcha de finaliser ce mouvement avant qu'une épée vienne lui entailler le bras droit. Une profonde blessure lézardait sur ses muscles, paralèlle sanglant de son autre bras. Foutue attaque rapide.

Et un deuxième assaut, sur son torse. La douleur sonna dans sa tête de partout, résonnante. Amplifiée. Elle n'était pas sans rappeler une autre qu'il avait souffert, sur une table d'opération. Il n'était pas le même qu'alors. Il avait reconstruit son corps. Il avait affirmé sa volonté. Le sang coulait de ces trois blessures et le temps était compté pour ce duel, pour montrer ce dont il était capable à son sensei. Il avait du mal à composer des mudras avec ses mains, mais libérer quelque chose d'un sceau était encore possible. Il avala la pillule et sentit une énergie imposante se déverser dans ses veines, dans ses muscles, dans chaque fibre de son corps. Il se recentra sur lui-même pour supporter cette douleur. Aller de l'avant. Lancer son assaut. Peut-être son dernier ? Il saisit un fumigène de son autre main, avant de de frapper des talons le sol et de partir à toute vitesse en direction de son sensei.

Le fumigène fut brisé, et il répandait de la fumée tout autour de l'Apothicaire, maintenant arrivé au niveau du Jinchuriki. Ses mains avaient du mal à former des mudras, mais garder une position fixe et fermer des tenketsus, tout en laissant ses bras faire le gros du travail était toujours possible. Ses yeux lui permirent de naviguer dans la mélasse et de toucher les constellations de chakra qui parsemaient le corps de Teruyo. La drogue lui permettait d'aller encore plus vite, et d'atteindre l'espace d'un instant le summum de ce que le clan Hyûga avait à proposer. Soixante-quatre coups, à grande vitesse, dans une endroit à visibilité réduite face à des yeux qui perçaient le fin brouillard synthétique.

Il pouvait toujours tenter d'utiliser son futon dans ces conditions-là.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Jeu 13 Jan 2022 - 19:00

Comme attendu, la monture écailleuse de Kisuke, bien mise à mal jusqu’à présent avait finalement prit la sage décision de disparaitre avant de subir des dommages irréversibles, même pour un serpent de cette taille et malgré des écailles si épaisses. Le dragon d’or avait fait son office et il avait su donner un avantage certain dans le combat. Face à d’autres genin, il était certain que sa maitrise des invocations lui aurait permis de prendre l’ascendant. Malheureusement, dans le cas présent, si la volonté y était, le résultat n’était pas encore au niveau. Rien d’étonnant. Après tout, le Hyuga n’était redevenu un shinobi que depuis quelques temps seulement et malgré son expérience passée, ses forces lui faisaient encore défaut. Mais à le voir ainsi, je ne doutais pas un seul instant du grand potentiel de mon vieil élève et de ce qu’il allait devenir dans le futur.

Si l’ophidien avait renoncé, le pharmacologue lui n’en démordait pas malgré les blessures évidentes qui l’affublait. Entre l’épaule blessée, le torse et l’autre bras entaillé, j’étais quelque peu admiratif de tant de combattivité. A sa place, je n’étais pas certain d’être en mesure de réagir aussi bien que lui. Au sol, alors que j’allais intervenir dans ce duel qui me semblait terminé, le regard de l’apothicaire en disait long sur son état d’esprit, même plus d’ailleurs que la bombe fumigène qu’il venait d’éclater au sol.

La sournoiserie avait toujours été au centre de ma manière de combattre, surement beaucoup moins maintenant avec le pouvoir de Yonbi en moi et moins lors de mes entrainements avec les genins et chunins du village, mais voir cette fumée se déployer entre le Hyuga et moi me laissait à penser que quelque chose se préparer. Que pouvait-il faire ? Aucune idée, mais j’avais le net sentiment que cela ne présageait rien de bon, comme si le baroud d’honneur était lancé. Après tout, que faire de plus dans les circonstances ? Faire appel à une autre invocation ne l’aiderait pas réellement et ses facultés médicales étaient loin d’égaler celle d’un eiseinin pour parvenir à se soigner pleinement et efficacement de ses blessures.

Dans cette optique, j’entrevoyais plusieurs possibilités et celle qui me serait la moins énergivore ou complexe à gérer fut finalement de me propulser en l’air avant d’y flotter doucement, en profitant pour reculer et voir ce qui allait sortir de la brume qui tapissait la zone sous mes pieds. Pas vraiment témoin de ce qui se passait, je voyais cependant la fumée bouger quelque peu et surtout un mouvement qui se serait approché de moi. Rejoignant inéluctablement le sol petit à petit, j’en profitais pour mettre un terme à cet entrainement. Il était indéniable que Kisuke avait fait ses preuves et si je l’espérais pour lui, de mon côté, j’en était sorti grandi.

« Je pense qu’on peut s’arrêter là. Tu t’en es bien sorti, bien plus que je ne l’imaginais. Tu as énormément progressé depuis notre dernière mission, c’est … impressionnant. Ça ne me regarde pas vraiment, mais c’est à se demander pourquoi votre clan n’a pas cherché à te remettre sur pieds plus tôt. Enfin … ils doivent avoir leurs raison ».

Flottant encore au-dessus de la mêlée, j’attendais une réaction du genin, espérant qu’il ne se soit pas effondré dans la purée de pois violacée.

Spoiler:

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 9:28
Teruyo-sensei s'envola, pour rendre caduque toute son offensive. Il proposa de s'en arrêter là, et Kisuke aurait bien commencer à lui parler, mais il avait des choses nettement plus importantes.

Bon dans ce cas... temps mort.

Kisuke s'agenouilla par terre avant de libérer un baume d'un sceau, et commença à se l'appliquer sur ses différentes entailles, avant de les recouvrir de bandages. Il avait appris ces manoeuvres avec une infirmière lors d'une mission chapeauté par le Shishiza. Cela ne l'empêchait pas de grimacer de douleur, mais il mordait sur ses dents et endurait, encore et toujours. Tant qu'il ne reprenait aucune actions violentes, c'était presque aussi bien que des soins d'un stagiaire eisenin. Deux bonnes nuits de repos et il serait presque remis à neuf. Non pas qu'il commençait à en avoir l'habitude avec la brutalité de Yanosa.



Une fois sa tâche finie, il reluqua son sensei de la tête au pied. Puis, il passa sa main dans sa besace et il lui envoya un autre baume en direction de la hauteur de ses bras. Un composant non pas pour aider à fermer les blessures, mais pour les brûlures - développé grâce à un cobaye volontaire portant le doux nom de "Guerrier Calciné". Parfaitement madame, celui-là même, la prochaine fois je vous apporterai un autographe.



Ce faisant, il estimait que les premiers soins à prodiguer post-entrainement étaient satisfaisant. Progresser était un beau compliment, surtout pour le perfectionniste qu'il était, à jamais insatisfait de ses propres performances. Il réfléchit à l'une des questions de Teruyo. Pourquoi la branche principale ne s'était pas occupé de lui plus tôt ? Le premier réflexe de Kisuke était de penser le contraire. Par habitude. Pourquoi la branche principale se serait soucié de lui ? Mais il comprenait le défaut de cette façon de penser non productive. Ce n'était probablement pas aussi simple.

Il fallait remettre dans le contexte. Quatre ans auparavant, Kisuke n'avait ni pacte ni capacités dans le rentanjutsu, et encore moins dans les sceaux. Ses capacités en taijutsus étaient sensiblement identiques à ce qu'il pouvait faire actuellement. Alors certes, il savait se débrouiller, mais après son échec à sa mission ? Vallait-il encore l'investissement ? La question était légitime. Et la réponse sans doute également - non. D'autant plus que le récupérer n'avait pas été facile. Et sans le support de ses substances, aurait-il seulement réussit à supporter cette douleur.

Branche secondaire. On s'en occupe moins, de base et puis... Hm... Parce que je n'ai jamais montré de compétence en ninjutsu, ni en sensorialité hormis le byakugan basique ? Et que mon taijutsu, sans être médiocre, n'est en soi pas exceptionnel ? La grosse différence vient de ma réflexion et de ma critique de ma précédente façon de me battre. J'ai beaucoup changé de mon style précédent. Inclure l'Alchimie et les Invocations sont des éléments nouveaux et... cela change fortement la donne. Je pense.

D'où la certaine urgence de Kisuke de se placer dans une unité spéciale, où il serait un peu plus protégé de son clan. Normalement, le simple fait d'être genin lui donnait déjà une once de protection de leur influence, et son précédent statut de paria lui faisait voler sous le radar. C'était déjà pas mal. Acquérir une force conséquente était également un moyen de devenir partenaire, et non subalterne. Mais s'assumer partenaire nécessitait une puissance qu'on n'atteignait pas en un jour. Il ne pouvait pas s'imposer trop tôt au clan, sous peine de se voir échouer lamentablement.

Et puis, de toute manière, à ses yeux sa stratégie n'était pas encore gagnante. Loin de là. Il n'avait même pas réussit à toucher son sensei alors bon...

Pour autant, ce n'est pas un chemin facile. Je pense que cela serait plus efficace en équipe, ou avec un temps de préparation au préalable. Pas de quoi briller en duel pour le moment.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Jeu 20 Jan 2022 - 22:49

L’entrainement ou le duel, difficile à dire par moment vu l’intensité de nos échanges était finalement terminé sur une défaite du Hyuga certes, mais sur une défaite des plus honorables au vu de ce qu’il avait montré et tenté de faire au cours des différentes passes d’arme en compagnie de son serpent géant. Par chance, les choses n’avaient pas dégénéré au point d’être fatalement problématique. Enfin, pas trop. Si pour ma part je n’avais que quelques brulures superficielles, il en était tout autrement pour le pharmacologue qui s’activait à enrayer le mal qui devait sans nul doute lui titiller les nerfs et lui offrir une douleur certaine.

Debout devant Kisuke, je l’observais d’un air désolé couvrir de baumes et de bandages ses plaies, ce sentiment de culpabilité que j’avais s’accentuant quand le vieil homme prit également de penser à moi, m’offrant l’un de ses onguents. Par politesse, j’acceptais le présent mais gardais la main tendue vers le propriétaire du petit flacon.

« Merci, c’est gentil … mais garde le donc, c’est assez superficiel ce que j’ai, autant que tu gardes tes réserves, tu pourrais en avoir besoin plus tard. » terminais-je d’un ton doucereux.
« Et puis … navré pour ce qui t’arrive … enfin … toute mes excuses. » concluais-je en me courbant en deux.

Relevant le buste, j’offrais un visage rosé et des joues rougies et des oreilles écarlates.

« Je me suis un peu laissé aller, j’aurais dû éviter d’agir ainsi. »

Heureusement, tout ceci ne semblait pas perturber outre mesure l’apothicaire qui poursuivi la conversation sur cet étrange raisonnement que j’avais envers son clan, suppositions faites d’une famille que je ne connaissais pas.

« Finalement, dois-je en conclure que ce qui t’es arrivé par le passé, avec le recul, fut un mal pour un bien ? Que fasse à l’adversité et aux faiblesses que tu te connaissais, sur ton retour tu avais déjà cette volonté, ce désir de changer les choses et de te changer toi en œuvrant d’une manière que l’on n’attend pas nécessairement d’un Hyuga ? »

Comment ne pas comprendre ce que vivait le genin ? Après tout, j’avais, d’une certaine manière, eu un parcours quelque peu similaire, sortant à mon tour du système militaire pour y revenir des années plus tard, changé par la résonnance et exploitant petit à petit mes nouvelles capacités. Si le porteur avait eu quelques années, je serais en train de le regarder d’un air paternaliste, mais en l’état je lui offrais plutôt quelque chose d’amical et de compréhensif.

« Il est important de savoir agir en équipe, c’est certain. Mais pour ça, encore faut-il connaitre le potentiel de ses alliés. Tu dis être surement plus utile en équipe ? Je te crois sur parole, c’est pareil pour moi, mes talents … particuliers ne s’adaptant pas au mieux au combat en un contre un. Nous pourrons simuler un autre type d’entrainement si tu veux, cela serait une bonne chose de voir tes capacités et les miennes sous un autre angle. »

Main tendue vers mon partenaire, je l’invitais à l’attraper afin de l’aider à le relever.

« Je ne doute pas de ton potentiel d’évolution. J’espère juste que nos échanges t’auront permis d’en retirer quelque chose. D’ailleurs, si tu as des questions, n’hésite pas. En attendant, malgré tes baumes et tes soins rudimentaires, je t’accompagne à l’hôpital et après ça, je t’invite à déjeuner, je te dois bien ça. »

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Dim 23 Jan 2022 - 0:26
Son sensei refusa le baume - ce qui fit hausser un sourcil à l'Homme au bob qui rangea sa préparation avant d'écouter les excuses de Teruyo. Son avis était partagé sur la question. D'un côté, il comprenait là où il voulait en venir - il avait été blessé peut-être plus qu'acceptable d'après les conventions sociales en rigueur à Iwa. D'un autre côté, c'était le souhait de Kisuke d'être mené à la dur. Il n'allait rien se prouver à lui-même s'il n'essayait pas de se dépasser, d'aller plus loin. De fait, ces excuses étaient inutiles.

C'était moins pire que contre Tsuyoshi. En affrontant des hauts gradés, je m'expose à des risques Teruyo-sensei. C'est normal. Mes risques ne sont pas inconsidérés, d'autant plus que je dispose de soins de fortune.

Qui avaient été inutiles contre le taisho du Sazori, puisqu'il était tombé dans les pommes et avait du suivre un traitement lourd par Harumi-san. Teruyo lui demanda si son absence de chakra pendant un moment n'avait pas été une bénédiction cachée. Kisuke garda le silence un long moment. Ce n'était pas une question facile. Il le recommencerait sans hésiter, bien entendu. Mais cette douleur. Cette énergie qu'il avait mise dans ce projet de revalidation n'avait pas été anodine. Cela avait été un énorme effort intellectuel et physique. Il aurait pu mille fois abandonner l'aventure, de douleur, de lassitude, de fatigue.

Je ne sais pas si je peux qualifier cela de bien, je ne souhaite à personne d'être passé par ce que j'ai enduré. Mais oui, je me suis promis que si je revenais, ce n'était pas pour faire face aux mêmes problèmes. Redevenir shinobi nécessitait un plan pour combler mes anciennes faiblesses. Je ne crois pas qu'un Hyûga classique est faible - Tsuyoshi m'a bien éclaté d'ailleurs et il est un archétype du clan à patte. Mais je ne cadrais pas avec ce cliché. Ma sensorialité est médiocre et mon ninjutsu... Non, cela n'étaient pas dans mes forces. Et se focaliser sur l'unique taijutsu était foncer tête baisser dans un mur. En retrouvant mon chakra, je me suis promis d'explorer tout ce qui était faisable pour moi, et de forger ma propre voie. La première révélation était l'Alchimie - mais le chemin était long, et nécessitait que j'apprenne du fuinjutsu. Sans être doué, mon niveau y était acceptable et c'était un bon début. J'ai trouvé de quoi me satisfaire en affrontant Yanosa-san qui invoqua un énorme serpent. J'y voyais d'abord une façon de me procurer facilement du poison reptilien - avec un grand intérêt pharmacologique - mais avec réflexion et négociation, j'ai compris que c'était ma voie. Peut-être la seule dans laquelle je suis un tantinet doué. Le chemin est encore long.

Une synthèse honnête des difficultés qu'il avait rencontré, et comment il les avait surmonté.

Oui, avec mes substances je peux permettre à quelqu'un de dépasser ses limites, de le supporter avec du genjutsu et de rester en retrait sans risquer trop d'exposition. En duel c'est en théorie faisable, mais en pratique je suis toujours la focalisation de l'adversaire. S'entrainer à une configuration d'équipe serait intéressant en effet, bien que j'ignore de la faisabilité d'une telle opération.

Quand il voyait qu'il avait déjà endommagé la plupart des terrains sur lequel il s'entrainait sans vergogne... Et puis, au moins contre un jonin il savait qu'il ne devait pas nécessairement limiter ses coups. C'était un gros avantage. Contre un genin, il se devait de faire attention, bien entendu. Il le savait. C'était logique. Dans ce cas-là, un combat d'équipe était intéressant, à condition que la sécurité de tous soit bien respectée - ce qui, compte tenu de son amour du katon, n'était pas chose facile.

Teruyo l'aida à se relever, avant de l'accompagner à l'Hopital et de lui proposer de l'inviter à déjeuner. Il accepta, avant de se lancer ans un nouveau monologue interminable.

Définitivement apprendre à mieux contrer les attaques du sol. Disposer d'attaques katons rapides. Mes explosions sont trop faibles pour le moment, et les fumigènes sont moins pratiques avec une invocation géante. Mon problème tient dans une irrégularité de mon rythme. Je dois réfléchir comment y palier. Oui, cet entrainement est riche en enseignement, et chaque gradé de plus que j'affronte me permet d'affiner ma compréhension de mes propres capacités, et leur limite. C'est véritablement intéressant. En chemin, je peux te demander quelques conseils concernant le fuinjutsu ? Tsuyoshi-sama m'a immobilisé avec un sceau au sol assez étrange et je n'ai rien pu faire...

Tout en marchant au côté de Teruyo, Kisuke lui expliqua sa mésaventure et lui demanda son avis et son expertise pour contrer ce genre de fuinjutsu à l'avenir. Tout enseignement était bon à prendre, pas vrai ?

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Lun 24 Jan 2022 - 23:18

« Fais attention à toi tout de même. Il est vrai que le savoir est une arme, mais apprendre en combattant est une chose, survivre pour faire perdurer cette connaissance en est une autre. C’est une bonne chose que tu cherches à t’améliorer, mais ne le fait pas au détriment de ta santé. Même si chacun des gradés comme tu le dis fait attention lors des entrainements, un accident peut arriver. »

En disant cela, je montrais d’un geste amical les différentes blessures reçues par le pharmacologue qui s’était pansé les plaies du mieux qu’il pouvait. Du mieux qu’il pouvait justement, là était tout le problème.

« Tu n’est pas un eiseinin. Tes baumes et autres onguents peuvent surement aider dans les situations les plus critiques, mais tu ne pourras jamais remplacer de vrais soins à partir d’une certaine gravité de blessures. Quant aux risques d’accident dont je parlais, regarde l’état dans lequel tu es alors que nous ne faisions que nous entrainer. Imagine que cela dérape, qu’un jutsu soit mal visé et reçu sur un point vital. N’oublie pas une chose primordiale. Les combats à échelle réelle sont d’un tout autre niveau de gravité. Bien que je prône la voie diplomatique, il apparait que de nombreux combat seront inévitables dans le futur et à ce moment-là, ce ne sont pas quelques fumigènes ou même quelques lames d’air qui viendront à bout de nos ennemis. »

Ainsi donc, la discussion en venait à la suite de nos échanges, la manière dont il se voyait agir. Au moins à l’écouter, il avait une vision claire des choses et semblait conscient de ses limites, bien plus que la plupart des shinobis que je connaissais, certains faisant de leur manque de discernement une spécialité, préférant foncer dans le tas sans réfléchir aux conséquences pour en subir les séquelles.

« Au moins, je vois que tu connais tes faiblesses actuelles. Quant à ta démarche, je la comprends parfaitement. J’étais comme toi autrefois, cherchant à affronter plus fort que moi pour ressortir de ces entrainements avec de nouvelles idées. Aujourd’hui encore, même en affrontant des genin, j’ai appris des choses. Quant à tout ce que tu me dis, les attaques venant du sol, des attaques rapides, focalise-toi sur un point après l’autre, n’essaie pas de tout régler en une seule fois. »

Marchant l’un à côté de l’autre, ou plutôt lui claudicant à mes côtés pendant que je le soutenais presque, notre conversation prit une tournure quelque peu inattendue. Le fuinjutsu. Encore j’avais envie de dire et surtout, encore un Hyuga. Tsuyoshi, Kisuke, Tsuyoshi encore Kisuke, à croire qu’ils se renvoyaient la balle d’une manière ou d’une autre et que j’étais cette fameuse balle au milieu d’une joute de clan sur un domaine qu’ils cherchaient tous deux à exploiter.

« Ah ça … » dis-je en rigolant.
« C’est une technique de mon répertoire que je lui ai donnée. »

Si je prenais quelques secondes à répondre, ce n’était pas par manque de connaissance mais que malgré ce que l’on pouvait penser, la réponse n’était pas aussi simple que l’on pouvait croire.

« Le fuinjutsu est complexe. Les effets de libération de sceau sont quasi infinis mais leur contenu est éphémère et en cas d’attaque, il peut être traité comme n’importe quel autre jutsu. Une esquive, un mur ou que sais-je. Ce qui est bien plus pernicieux, c’est le marquage qui lui aussi offre d’immenses possibilités dont cette fameuse immobilisation que tu as subie. Avec le temps et de la maitrise, j’ai appris à développer tout un schéma complexe d’immobilisations. De base, avec un peu de pratique, tout le monde est en mesure de poser un sceau sur une cible pour la restreindre. Contre cela, tu as des techniques basiques pour briser un sceau. Mais une fois que tu maitrises les bases, tu peux aller au-delà de ce qui est commun. Il est possible par exemple d’immobiliser quelqu’un sans avoir à maintenir ses mudras. Il est également possible d’immobiliser plusieurs personnes dans un immense sceau. C’est ce que tu as subi. »

En y songeant, au-delà de la cuisine, il y avait bien un sujet qui me tenait à cœur et sur lequel je pouvais discuter pendant des heures et Kisuke venait de glisser une pièce dans la machine.

« Pour cela, tu n’as pas cinquante solutions. Pour l’heure, je n’en vois que trois. Détruire le support sur lequel le sceau est apposé. Dans le cas du sol, la chose est simple à faire, déformer suffisamment le sol d’une manière ou d’une autre pour empêcher sa propagation, un peu comme la technique que je t’ai faite tout à l’heure. Deuxième méthode, dissiper le chakra du sceau, mais pour cela, je ne saurais comment faire. J’ai bien essayé de sceller le chakra par moi-même sans y parvenir pour l’heure. Enfin, il te faut briser le sceau par un autre sceau. En revanche, si pour un sceau basique, une rupture sigillaire est facile d’accès, pour contrer un sceau d’une toute autre complexité, il faut une certaine maitrise pour parvenir à détruire un sceau complexe de cette manière. Note également qu’essayer de sauter ne sert pas à grand-chose en général car lorsque tu retomberas au sol, le sceau sera toujours actif et tu seras tout de même pris au piège. Bref, j’ai beaucoup parlé, tellement que je ne saurais dire si j’ai totalement répondu à ta question et si tout était suffisamment clair. »

Sourire aux lèvres, je finissais ces quelques mots en me frottant la tignasse rousse, les oreilles légèrement rougies pendant que nous arrivions enfin au village, l'hôpital non loin de notre position.

_________________
C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo] Empty
Mer 26 Jan 2022 - 20:34
Hmm Tu as peut-être raison. Je vais m'assagir sur mes entrainements. La situation n'est plus la même par rapport à quand je suis sorti de mon opération. J'attendrais une mission ou un examen pour montrer mes excès de zèle.

Teruyo faisait des bons points et ses arguments faisaient du sens. Maintenant que Kisuke avait établit un niveau de compétence reconnu par ses pairs, il devait sans doute diminuer les risques qu'il prenait. Après tout, à quoi servait d'avoir retrouvé l'usage de ses tenketsus si c'était pour passer des semaines consécutives à l'Hopital entre chaque duel ? Il avait eut le ventre un peu trop gros, ces dernières semaines.

D'un autre côté, il avait tout de même réussit l'un de ses objectifs : prouver à sa hiérarchie qu'il avait de la puissance derrière lui, malgré tout. S'il y avait des missions nécessitant de la force brute et du support, il avait désormais ses chances d'être sélectionnés. Le mieux serait évidemment d'être chunin, mais il n'avait pas d'influence sur ce processus-là.

Et puis Kisuke avait trouvé un bouton pour enclencher la boite à parole de son sensei qui ne s'arrêta pas sur le sujet du fuinjutsu. Déjà, il affirma que le sceau qui avait sceller sa défaite était son invention à lui - ce qui surprit Kisuke. Il n'aurait pas cru Tsuyoshi capable d'emprunter des techniques de ce genre en-dehors du clan, et en-dehors de sa propre conception. Cela... changeait légèrement ses paradigmes sur son cousin. Tout autant, il porta grande attention à ce que son maitre en fuinjutsu lui disait, tout en hochant parfois la tête.

Je pense pouvoir étudier comment briser un sceau basique, avec mes connaissances actuelles de fuinjutsu que tu m'as transmises. Si tu as un livre ou deux sur le sujet, cela m'intéresserait mais sinon je pense pouvoir me débrouiller convenablement. Ou briser le sol - un fortifiant qui décuple la force et c'est une histoire d'un bon coup de pied. Pour les sceaux plus complexes... cela devra attendre des études plus poussées je le crains. Est-ce qu'invoquer ma tour sous mes pieds pourrait m'aider contre votre technique de sceau ?

Celui lui venait que maintenant à l'esprit, mais c'était une façon de pertuber le socle initiale de transmission du sceau. Il ferait sans doute le tour, ou monterait un peu sur la tour sans pouvoir aller jusque tout en haut. Quelque chose à réfléchir. Il aimait bien faire des théories et développer son analyse. Et il appréciait fortement pouvoir discuter de ce genre de sujet avec son sensei.

Dans les invocations et mon alchimie, je me sens proche d'un palier. J'ai presque exploité tout ce qui pouvait l'être, avoir une attaque rapide n'est qu'une formalité pour mes serpents, et je vois le potentiel de ce qu'une maitrise avancée me permettrait. J'ai hâte de percer ce mur qui me sépare de vous autres, jonins d'iwa.

Et tandis qu'ils arrivaient à l'Hopital, Kisuke entra dans la structure pour recevoir des soins et compléter l'effet de ses baumes. Rien de trop grave, cette fois-ci. Il aurait pu se soigner dans son coin, véritablement, mais ce n'était pas une bonne habitude à prendre. Mieux vallait rester en bonne santé et atteindre ce prochain palier de manière sûre que d'emprunter des voies trop risquées.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

C'est l'heure du du du du duel ! [Teruyo-yo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Duel au Sommet
» L'heure du duel [Rin]
» Un duel au sommet [pv: Tenzin]
» Duel yamanakesque [TOKAGE]
» Duel entre ciel et terre V [Tenzin]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: