Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission C] - Prière au temple (Feat. Aragi)

Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - Prière au temple (Feat. Aragi) Empty
Lun 13 Déc 2021 - 20:05

Ça ne devait pas faire plus de quelques jours que Rin était de nouveau active dans sa vie de kunoichi. Prise au piège dans une gestion politique d'un clan qu'elle aimait tant, elle avait dû se retirer momentanément de son rôle et de ses fonctions de militaire pour le compte du village caché de la roche. Heureusement, ça n'avait été que temporaire. Cependant, à peine de retour que les autorités profitaient de la situation pour la convoquer en mission.

En effet, devant se elle se tenait un des divers messagers de la roche chargée de venir porter les ordres de mission aux différents shinobis de ses forces. Déroulant le parchemin à l'aide de sa dextre, elle posait ses pupilles éburnés sur l'encre qui le composait. Elle prit rapidement en compte les différents objectifs de sa mission et enregistrait le nom de "Borukan Aragi", un shinobi qui allait être son partenaire en cette froide journée d'automne.

Le point de rencontre avait été fixé au temple dont une pierre tombale avait été saccagée. Elle avait encore quelques heures devant elle et cet ordre de mission avait envoyé sa psyché vers son mari et sa fille. Sans perdre de temps, elle allait enfiler ses habits de mission et ramasser ses outils shinobis.

Ça ne lui avait pas pris tant de temps que ça pour aller rejoindre le temple du village caché par la roche. Là, elle attendait sagement l'arrivée de lui qui allait être son coéquipier pour la journée. Faisant valser ses pupilles sur le décor derrière elle, ça avait un petit quelque chose d'apaisant que de se trouver au beau milieu d'un temple.

Elle n'eut pas très longtemps à attendre, car rapidement, la silhouette d'un gamin apparut au loin. Attendant que ce dernier arrive près d'elle, elle se présenta.

[Rin] - Borukan Aragi, je présume. Dit-elle d'un non verbal neutre.Je me présente, je m'appelle Rin. Hyûga Rin. Ravis de faire votre connaissance.

Sur ses mots, elle s'inclinait respectueusement.


_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Borukan Aragi
Borukan Aragi

[Mission C] - Prière au temple (Feat. Aragi) Empty
Sam 18 Déc 2021 - 2:43
Ce regard, cette sympathie.



Sombre et pluvieuse est cette intense journée de travail. L’horrible température n’empêche cependant pas la population à remplir les routes du village, subissant les activités dû au devoir civil et de clan. Pour ma part, j’y arpente par solitude tout simplement, quoi que, ressentir le poid de l’eau dans mes cheveux et vêtements me fait ressentir une étreinte que je n’arrive tout simplement pas à décrire, une sensation abandonnée ou détruite… qui sait. Alors que chacun de mes pas éclaboussent d’eau mes mollets, je zieute tout autour de moi pour tenter de percevoir un lieu un peu plus gai, chaleureux et qui, à la fois, peut me fournir un bon repas chaud. L’éclairage d’une petite grillade et de ses banderoles colorées attrapent mon attention au loin, au fond de la rue. L’endroit me semble parfait, confortable surtout, tel une lumière au bout d’un tunnel, je m’y lance d’un pas de course, pressé d’y être à l'abri.

Je m’arrête soudainement en plein élan, la tête penchée sur le côté, j'aperçois un petit rassemblement plutôt mouvementé dans l’ombre. Guidé par un pressentiment, je ressens que quelque chose de fâcheux se passe présentement et suite a quelque pas, je viens couper leur délire d’un sifflement bien sec. “Je peux savoir ce qui se passe ici?” Oui, j’utilise une légère formule d’autorité, devant moi en fait, il y a que des enfants de dix à douze ans, salles et même parfois un peu blessés. En face de moi, j’y trouve une crise, la chute et le désespoir de deux enfants qui, sous la colère, sont en train de se mettre des coups et des insultes. Je n’ai pas vraiment l’air d’un adulte au premier coup d'œil, mon autorité est, disons, pas encore bien en place et la bataille attise beaucoup plus l’attention des autres pré-adolescents.

Bon, ça suffit maintenant.” Dis-je en enjambant les autres pour prendre place entre les deux turbulent. De deux trois mouvements, j’attrape le poignet d’un et le mollet de l’autre, dégageant la moindre contre-attaque d’un simple coup de pied pour les coucher au sol. “Vous allez vous calmer oui?!” De les voir agir comme si je n'existais pas me fâche de plus en plus, les deux semblent se détester, leur regard empli de haine finit même par me terrifier. Que se passe-t-il? Il m’en faudra peu pour finalement comprendre que j’ai affaire à des enfants qui ont été isolés par la guerre, des enfants qui on en fait, tout perdu face au retour de ce dieu singe dévastateur. Clé de bras pour un, main au visage pour l’autre, je les retiens au sol alors que tous les autres enfants ont pris la poudre d'escampette. “Je ne vous lâche pas tant que le calme ne régnera pas dans l’air compris?” Roulé dans la boue, trempé jusqu’aux os, je ne bronche pas, leur cas me tient beaucoup trop à cœur pour songer un instant à ce futur rhumatisme. En réalité, je suis comme eux, mais avec plus de vécu j’imagine… “Si vous n’arrêtez pas, je ne vous apporte jusqu’à Yanosa-sensei, compris?!” Rien de mieux que de “name-drop” le nom de quelqu’un d’effrayant non? Nommer l’homme a tout de suite calmé les deux contrevenants. Je me lève et les relâche avec douceur, ne souhaitant pas les blessés. Je croise les bras et les regarde avec insistance. “La maintenant, vous allez tout de suite m’expliquer pourquoi vous avez commencé à vous bagarrer de la sorte.” Je regarde les deux sévèrement, m'attendant maintenant à du dialogue.

Une bourse volée bien entendu, les deux s’étaient disputés le butin tel des chacales affamées. Tenant la monnaie dans mes mains, je soupire, exaspéré de la situation. “Si tout le monde commence à s'entretuer pour une bouchée de pain, vous ne croyez pas que notre avenir va s’empirer?... Vous l’avez volé à deux non? Alors c’est à deux que vous allez manger, boire, dormir et combattre. Seul, aucun de vous deux n'aurait eu la moindre chance d’avoir ces pièces.” Je fais sautiller le petit sac sur ma main, écoutant leurs excuses, leurs pardons, leurs remords et pour ponctuer le tout, je viens déposer une main sur chacune de leurs épaules. “Regardez vous dans les yeux, sans broncher. Vous partagez le même fardeau tous les deux, vous êtes les mieux placé pour comprendre et sympathiser l’un avec l’autre. Prenez un instant de recul, ce regard que vous vous lancez, vaut-il la peine d’être perdu? Ou plutôt d’être protégé?... ” Je monte mes mains et viens les poser sur leur chevelure trempée. “Le monde a besoin de vous deux et bientôt vous allez rencontrer d’énormes défis, ce sont dans ces moments là que ce regard, vous reviendra en mémoire. On n’est jamais seul, on ne doit jamais l’être.” Je recule finalement d’un pas et lance leur fortune par terre, au centre. “Je me fout un peu du vol en vrai, faites ce que vous voulez, mais au moins, ayez l'amabilité de ne pas briser ce qu’il vous reste. Compris?” Leur regard a changé, aucun des deux osait se pencher pour ramasser la bourse, comme si cette dernière était maudite. D’un rire, je me retourne et reprend ma marche, enfin. La pluie a cessé de tomber à ce moment-là, laissant le soleil enfin m’éblouir de sa lumière entre les nuages.

La mère et le fils



Ce bruit du steack cru qui cuit sur le grille me réchauffe enfin l’esprit. Baguette à la main, j’alterne rapidement en retournant les viandes et en les retirant pour vivement les dévorer. Je me sentais bien, disons que l'événement précédent m’avait redonné un peu de “pep” pour la suite, je me sentais prêt à affronter n’importe quoi, n’importe qui, voir même Yanosa sensei. Quelqu’un vint cependant me toucher l’épaule pour attirer mon attention, d’un mouvement rapide de la tête, je remarque rapidement qu’il s’agit d’un messager de la roche, tout de même souriant malgré le piteux état que je lui offrait. “Aragi c’est bien ça? Du clan Borukan.” Je fais signe de présence avec la tête, toujours en train de mâcher ma bouché viandeuse. Il me dévisage un peu du regard, mais poursuit tout de même. “J’ai ça pour vous et, veuillez s’il vous plaît prendre cela au sérieux.” Je m'interroge alors, voire même, je m'inquiète. L’homme me tend un message avec la main et je viens la saisir avec empressement en le remerciant. “Merci beaucoup je vais… hein.” L’homme n’est plus là, a peine j’avais détourné le regard qu’il était parti…

Mon arrivée au temple ce fait des plus calmement, une personne, surement Rin du clan Hyûga, est déjà sur place et se présente de manière très neutre, ou professionnelle, je ne le sais pas. “Oui, c’est bien moi, enchanté, heureux que ma première mission soit fait avec quelqu’un du clan Hyûga, c’est un honneur pour moi.” Je fais les pirouettes traditionnelles nécessaires pour la saluer, tenant à garder une bonne image face à un partenaire. “Disons que je ne suis pas venu ici depuis longtemps… je me demande à quel point l’endroit a été saccagé. ” Je viens me tenir le menton pour démontrer mon interrogation. “Vous suggérez que nous commentions avec quoi? J’aimerais bien voir la tombe qui a été saccagée en premier, mais j’ai l’impression que d’aller voir le vieux chno… le moine supérieur en premier serait une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12625-borukan-aragi
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - Prière au temple (Feat. Aragi) Empty
Dim 19 Déc 2021 - 20:23

Les pupilles éburnés de la parange se posaient sur la chevelure carmin de l'homme qui la saluait officiellement. Ses pensées divaguaient temporairement vers sa fille qui devait sans doute avoir quasiment le même âge que le genin qui allait l'accompagner sur cette mission. Offrant à son cou sa rotation caractéristique d'une vingtaine de degrés, elle attendait sagement que son partenaire se relève.

[Rin] - Allons constater ce saccage de nos propres yeux en premier

Proposait-elle à la demande de son partenaire. L'homme qu'ils devaient rencontrer semblait avoir un biais dans son attitude face au délit qui avait été commis. Elle préférait d'abord faire ses propres observations, sans la moindre influence extérieure et ensuite de quoi, elle irait écouter les arguments du moine persuader d'en savoir plus que les autorités du village.

Pas à pas, le duo arpentait les différentes tombes présentes au coeur du temple du village caché par la roche. Faisant valser ses pupilles sur chacune d'entre elles, Rin observait tous les détails sur lesquels ses pupilles se posaient. Il y avait quelques petites choses qui lui sautaient au visage.

D'abord, aucune n'avait été saccagée jusqu'à présent. L'ordre de mission parfait bien d’une seule pierre tombale et elle trouvait bien étrange le fait que des gamins, supposément la cause de la demande de mission, n'auraient pris pour cible qu'une seule et unique stèle. Si l'objectif avait été de se faire plaisir, plusieurs auraient eu des signes de sabotage.

Ensuite, toutes les pierres étaient d'une beauté unique. Entretenu d'une main de maître, il n'y en avait aucune qui présentait la moindre trace de mauvaises herbes, de poussière ou bien même de faille due au temps. Elles étaient entretenu par quelqu'un - ou plusieurs personnes - qui étaient d'une rigueur comme elle avait rarement vu. Même la propre tombe de son mari et de sa fille n'était pas aussi propre et elle allait régulièrement les voir. Définitivement un travail méthodique et quotidien.

Une fois arrivée sur les lieux du crime, une seule et unique pierre avait réellement été touchée par le ou les vandales. Complètement détruite et réduite à l'état de poussière, la personne qui s'en était prise à la pauvre stèle ne lui avait laissé aucune chance. Rin s'attendait à y trouver des graffiti ou bien quelques failles ici et là, peut-être même une moitié de pierre manquante. Non, elle avait été accueillie par des morceaux laissés ici et là - sans doute contre le gré de la personne s'occupant de l'entretien du cimetière - et il ne restait rien de la tombe. Si les deux shinobis souhaitent connaître d'eux-mêmes le nom de la personne qui résidait sous leur pied, sans doute allaient-ils devoir la recoller.

C'était une chance, cependant, que les moines de la place soient sans doute capables de répondre à une question aussi simple que : "C'était la tombe de qui ?"

[Rin] - Au vu de l'état de la pierre, il est clair que la personne exprimait une colère personnelle contre cette personne. Des gamins se seraient amusé à en détruire plusieurs et sommairement. Pas une seule à un tel niveau qu'il est impossible de même la reconstruire. Qu'en pensez-vous ?

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087

[Mission C] - Prière au temple (Feat. Aragi)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission B] Une histoire de Bar (feat Aizen)
» [Mission C] - Que Fer ? (Feat. Hayai Taishi)
» [Mission C] oh, ça brille ! Feat Shinkyou Haku"
» [Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue)
» [Mission rang D] Les Elementaires (Feat Hita)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: