Soutenez le forum !
1234
Partagez

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki]

Shinkyou Haku
Shinkyou Haku

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Lun 13 Déc 2021 - 23:20

Haku avait passé la grande partie de la mâtinée en compagnie de Mawehara Miyuki, une des sept sabreuses de légende. D'abord curieuse de jeter un coup d'oeil à ce fameux dojo qui avait animé l'imagination de l'Éphémère, alors qu'elle arpentait les routes et les pays du Yuukan. Là, elle avait eu la chance d'être invitée à un cours privé. Elle avait mis la main sur un sabre de bois pour la première fois de sa vie et elle était simplement tombée amoureuse avec le sentiment que créait la garde son arme au creux sa main.

Elle avait pratiqué quelques heures des frappes simples et des enchaînements de coups en compagnie de la soldate de la Kenpei, alors que le son de coup frappant l'air venait calmer la psyché de l'assimilatrice. À la fin de ce moment de choix, son enseignante lui avait proposé de la rejoindre de nouveau un peu peu plus tard dans la journée. Acceptant sans la moindre hésitation, Haku avait passé la grande partie de sa journée à faire des achats pour son arsenal shinobi. Une note explosive, un fumigène, quelques kunais et bien entendu, un sabre de bois.

Une fois ses achats faits, elle avait été réserver un terrain d'entraînement au coeur du complexe shinobi. Là, elle avait amené son nouveau sabre de pratique et s'était mise sur les quelques entraînements que lui avait laissés la Mawehara. Sans relâche, elle avait pratiqué ce qu'elle considérait être la base des arts du kenjutsu. Frappe simple par-dessus frappe simple. D'abord dans le vide, puis sur divers pantin de bois.

Elle n'était pas du genre à farander et s'éloigner de son objectif. Si Miyuki l'avait laissé sur des pratiques simples, elle pouvait être certaine que la Shinkyou ne dérogerait pas. Elle était disciplinée et comprenait toutes les subtilités nécessaires à la pratique de technique plus avancée. Tout venait à point à qui savait attendre et elle ne pouvait que solidifier ses bases afin de pouvoir adéquatement passer à autre chose.

Ainsi, elle rejoignait pour la deuxième fois le dojo des sabreurs. Le soleil était sur le point d'atteindre l'horizon et déjà, des couleurs plus orangées avaient fait leurs apparitions dans le ciel. Posant sa dextre sur la porte de l'établissement, Haku remarquait la présence de callosité un peu au-dessus de ses paumes. Un peu douloureuse au touché, ils étaient le résultat de sa détermination.

Pénétrant dans le dojo qu'elle avait utilisé plus tôt, son enseignante était d'ores et déjà présente. Le sourire au visage, elle lui échangeait quelques mots tout en s'inclinant vers elle.

[Haku] - J'espère ne pas vous avoir trop fait attendre. Je suis ravi de vous revoir !

Elle n'avait pas son sabre de bois, il s'était brisé au beau milieu de sa pratique. De piètre qualité, il ne lui avait pas couté très cher.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12237-shinkyou-haku https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 0:11
Suite à ses échanges avec Haku à qui elle avait apprit la technique de base du kenjutsu, à savoir la frappe simple, celle qui se déclinait de mille et une façon pour former l'art du maniement du katana, la Sabreuse avait passé son après-midi sur son propre entrainement ainsi que sur son travail à la Kenpei, passant ainsi quelques heures à s'occuper de la gestion des entrées et des sorties de la cité. Un rôle important ou chaque soldat de la police de Kiri passait un certain temps, travail vital pour la sécurité de la ville malgré une certaine ingratitude du rôle en question, puisqu'il était particulièrement réberbatif tant que tout allait bien, et particulièrement dangereux lorsqu'il y avait un véritable problème. C'était les soldats postés à cet endroit qui étaient le plus susceptible de mourir d'une attaque surprise sur la ville notamment.

Bien heureusement pour la guerrière blonde, cette fois-ci fut, comme toutes les autres fois où elle avait dû garder les portes, l'une de ces longues périodes de travail éreintant et peu gratifiant. Rentrant finalement au dojo, elle se changea pour reprendre sa tenue d'entraînement. Elle avait dit à Haku de la retrouver là le soir même puisque cette dernière lui avait dit être disponible, et cet après-midi lui avait laissé le temps de penser à comment la faire travailler. Après tout, c'était la première fois que la fille de marchands se retrouvait ainsi à devoir enseigner le kenjutsu de manière générale à un élève seul. Elle avait désormais plus ou moins l'habitude des cours de groupe où elle avait quelques techniques à enseigner, mais c'était bien plus simple que de tout appredre à un débutant qui n'avait qu'elle pour modèle. Elle sentait également une bien plus grande pression. Si cette jeune femme venait à perdre la vie dans un combat où elle s'était reposée sur son kenjutsu et qu'elle n'était pas au niveau, ce serait de sa faute. En un sens, la vie de la Shinkyou pouvait reposer à terme entre ses mains. Sa qualité de professeur pourrait éventuellement jouer grandement, si la demoiselle décidait de continuer la voie de l'épée sur le long terme.

Miyuki était ensuite allé discuter avec Kamiko. Cette dernière avait déjà deux élèves à qui elle enseignait tout ce qu'elle savait du combat à mains nues et son avis lui serait certainement utile. Après l'avoir retrouvé et avoir échangé quelques coups dans un bref mais intense entraînement au taijutsu avec elle, la blonde lui fit part de ses doutes. Kamiko lui indiqua ses propres positions. Elle ne se prenait pas trop la tête, se contentait de dire ce qu'elle savait et de corriger les postures de ses deux élèves quand ils s'exerçaient, et de leur donner des conseils sur les manières de frapper ou de compenser leurs faiblesses. La Sabreuse la remercia alors, laissant la combattante à mains nues reprendre justement l'entraînement avec le duo qui était arrivé. Restant quelques minutes pour les observer, la soldate de la Kenpei se retira pour ne pas les perturber plus longtemps.

Ayant beaucoup pensé à l'approche qu'elle devrait adopter suite à sa discussion avec sa camarade et amie, elle avait finalement décidé de lui enseigner à sa manière, en passant d'abord par ce qu'elle estimait être le plus important, le corps de l'artiste martial. Car si l'on souhaitait que l'épée devienne un prolongement du corps du combattant pour que celui-ci le manie à la perfection, il fallait d'abord et avant tout travailler sur le corps en lui-même. Il y avait aussi cet aspect d'assimilateur qu'elle avait entrevu chez la jeune débutante. D'ailleurs, à bien y penser, pouvait-elle vraiment la penser comme jeune ? Elle semblait avoir son âge.

Alors qu'elle était plongée dans ses pensées, la voix d'Haku qui venait d'arriver dans le dojo la tira de ses rêveries. Faisant un bref signe de tête en réponse à l'inclinaison de la débutante, la Mawehara hocha légèrement la tête.

« Ne vous en faites pas, ce n'est rien. Ravie également de voir que tu n'as pas changé d'avis. »

Se tournant vers l'intérieur du dojo et se raclant la gorge, la Danseuse venait de se rendre compte qu'elle avait encore recommencé. Elle qui parvenait d'habitude à garder cette distance polie et respectueuse qui était marquée par le vouvoiement, elle continuait d'avoir cette envie de discuter plus directement avec la jeune femme.

« Suivez-moi, nous allons nous installer dans l'une des petites salles, autant éviter de rester dans ce brouahaha. »

Profitant du bref trajet pour reprendre sa contenance, elle invita Haku à rentrer dans la petite pièce où un bureau faisait face à une vingtaine de chaises, une salle prévue pour des cours théoriques qui n'était jamais utilisée à cette heure. Or, il se trouvait que la Sabreuse avait opté pour une approche plus explicative. Elle avait fait goûter à sa nouvelle élève la pratique avec ce premier enseignement et elle continuerait à lui enseigner les bases tranquillement avec le temps, mais il lui fallait le plus tôt possible discuter avec elle sur ce qu'elle pensait du kenjutsu pour lui transmettre les points importants de cet art, ou du moins ceux qui l'étaient à ses yeux.

« Installez-vous. »

S'asseyant derrière le bureau, elle joignit ses mains l'une sur l'autre, faisant face à la Shinkyou.

« Dites-moi, qu'est-ce qui est crucial pour ceux qui pratiquent le kenjutsu selon vous ? Quelles qualités faut-il avoir et surtout, qu'est-ce qui est le plus important à travaller ? »

Après lui avoir laissé un peu de temps pour répondre, Miyuki enchaîna.

« Pourquoi est-ce que vous voulez apprendre le kenjutsu ? Quel est votre moteur, ce qui vous donne envie de vous y adonner ? »

Silencieuse, patiente, la Mawehara attendait maintenant de connaître un peu les positions, les points de vue de la brune aux yeux d'or qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Shinkyou Haku
Shinkyou Haku

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 18:04

S'il y avait bien une chose à laquelle Haku ne s'attendait pas, c'était un cours théorique au côté des sabreurs. Si elle comprenait l'importance de genre d'enseignement, ça avait un petit côté contre-intuitif pour l'Assimilatrice qui, visiblement, n'en connaissait pas tant que ça sur le sujet de la manipulation du sabre.

Accompagnées et guidées par Miyuki, elles pénétrèrent ensemble au coeur d'une salle de classe complètement vide. Recevant l'ordre de s'installer, l'Éphère prit place au beau milieu de la salle. Elle aurait pu se place plus en avant, étant donné qu'elle était la seule présente, mais c'était cet endroit qui l'avait interpellé. Aller savoir pourquoi. Sans doute était-ce là la place la plus anodine d'une salle de classe ?

Tandis qu'elle s'installait, Miyuki fit de même, mais du côté du professeur. Ça avait un petit quelque chose de tellement procédural qu'Haku ne put s'empêcher de sourire. Comme indiqué plus haut, elle ne s'attendait tellement pas a ce genre d'accueil et n'aurait sans doute jamais été capable de deviner la tournure qu'aurait prit sa seconde interaction avec la détentrice de Senritsu.

Une fois en place, Miyuki posait une première question a Haku. Elle ne savait pas s'il y avait un piège dans ses questions et des détails qui lui étaient inconnus, mais elle lui répondit avec sincérité.

[Haku] - Je crois que de la détermination est nécessaire pour pratiquer le genjutsu. Ce n'est pas un art qui s'apprend immédiatement. Ça demande de la patience et de l'abnégation. Je crois qu'il est crucial de travailler et retravailler les bases. Comme n'importe quel art et des mouvements répétitifs et ennuyants pourraient être rapidement passés par-dessus par quelqu'un de peu patient, alors qu'il prendrait un mauvais pli... Enfin... Je crois...

Tel était sa réponse. Sans chichi, sans froufrou. C'était là sa propre vision de l'investissement qu'elle était elle-même prête à mettre et les callosités sur ses mains en étaient une preuve.

Cependant, la deuxième question posée par la sabreuse la prit complètement de court. Ce n'était absolument pas quelque chose sur quoi elle avait posé son esprit. Le savait-elle réellement ? Avait-elle vraiment une raison pour se lancer dans le Kenjutsu ? En fait, il y avait bien un petit quelque chose, mais était-ce réellement une raison légitime ?

[Haku] - J'ai franchement de la difficulté à répondre a votre question. Je suis venu au coeur du dojo ce matin par simple curiosité. Un désire viscéral d'en savoir plus... d'expérimenter. Ce n'est pas une motivation noble, mais je peux dire qu'en tenant le bokken de ce matin, j'avais vraiment l'impression d'exister. De posséder quelque chose... une part de moi peut-être ?

Et c'était ce que recherchait Haku. D'exister, tout simplement.

[Haku] - Mes intentions ne sont pas les plus nobles, mais j'espère qu'elles satisferont à vos attentes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12237-shinkyou-haku https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Mar 28 Déc 2021 - 21:37
À l'écoute des réponses de la brune qui s'était étrangement positionnée au milieu de la sallle, attentive à ses réactions non verbales alors qu'elle avait posé ses questions, la Mawehara attendait maintenant d'en découvrir un peu plus sur la Shinkyou qui souhaitait apprendre le maniement du sabre.

La question de la détermination. Voilà ce qu'elle lui avait répondu en premier. Et il se trouvait que c'était bien là ce qu'attendait l'apprentie eisennin. C'était ça plus que tout autre chose qui faisait les grands guerriers à ses yeux. Et visiblement, cette vision était partagée par la femme aux yeux d'or.

« Je suis du même avis. Ne t'en fais pas, il n'y a pas de piège, il n'y a sans doute pas de mauvaise réponse non plus. C'est simplement pour comprendre qui tu es et comment tu vois cette piste que tu veux aborder, maintenant que tu commences à l'observer. »

Mince. Voilà qu'elle recommençait. Se raclant légèrement la gorge, elle baissa les yeux, faisant mine de lire des inscriptions sur une feuille devant elle. Bon, la feuille en question était vierge, mais Haku ne devait sans doute pas le voir de là où elle était. Sa nervosité était sans doute aussi plutôt risible. Elle était sensée être l'un des sept membres capitaux de ce clan important de Kiri. Et elle était là, à baffouiller devant sa première élève.

« C'est bien que vous l'ayez compris en tous cas... Les plus petites pierres sont tout aussi cruciales dans la construction d'un édifice que l'architecte lui-même... »

La deuxième réponse de la débutante arracha un sourire à la Danseuse, l'aidant à sortir de son malaise. L'appel du katana donc. C'était positif à ses yeux. Loin d'être comme elle, le coeur noirci par la rancoeur, l'amertume, la recherche de vengeance, ce qui l'avait mené jusque là était d'abord la curiosité, puis l'intérêt qu'avait suscité leur première ébauche d'entraînement. C'était très satisfaisant à entendre pour la guerrière blonde qui était heureuse de ne pas avoir à affronter ses démons du passé au travers de sa nouvelle élève.

« Je vois. Vous n'avez pas à vous en faire pour ceci. Il n'y a pas besoin d'avoir un grand ancêtre fanatique de sabres pour pratiquer le kenjutsu. Il faut de la motivation et une régularité plus que tout autre chose. Tant que tu en auras, tout ira bien. »

S'arrêtant quelques instants pour réfléchir, elle décida d'enchaîner sur ses dernières questions.

« J'aimerais savoir si vous avez un but en vue maintenant. Est-ce que vous voulez être capable de vous défendre au katana, est-ce que vous voulez devenir la meilleure épéiste de la Brume, est-ce que vous voulez rejoindre une unité spéciale et vous estimez qu'apprendre la maniement du katana vous serait utile ? Ou est-ce que vous souhaitez rejoindre le clan et en faire partie en tant que apprentie, puis disciple, puis enfin Sabreuse si vous parvenez à triompher des embûches qui seront sur votre chemin à n'en pas douter ? »

Avant de procéder à la suite et de passer à la base de la pratique, Miyuki voulait connaître les aspirations de son élève pour ainsi pouvoir déterminer quel serait le meilleur chemin à lui faire parcourir pour qu'elle puisse atteindre ses objectifs. Bien sûr, elle s'occuperait d'elle qu'importe sa réponse. Tout le monde ne venait pas au dojo avec des objectifs aussi sombres que la vengeance ou que ce qui l'avait ensuite motivée, le désir de devenir la meilleure, but enfantin mais qui parvenait à l'aider à donner le meilleur d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Shinkyou Haku
Shinkyou Haku

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Dim 2 Jan 2022 - 22:08

Est-ce qu'Haku avait un but propre à elle ? Oui, bien entendu, comme tout le monde. Son but était même partagé par la grande majorité de la brume, cela dit, elle divergeait dans les moyens qu'elle serait capable de mettre en place pour y parvenir. Sociopathe en quête non pas d'une identité, mais bien d'une existence, la brume avait recueilli Haku dans un moment critique de sa vie. Elle l'avait accepté en son corps, l'avait nourri et lui donnait désormais les armes pour « e x i s t e r ».

[Haku] - Je veux me rendre le plus utile possible pour le brume. Je me joindrais à l'unité qui peut le plus bénéficier de ma présence et à mes forces.

Répondit-elle en ne connaissant pas vraiment encore très bien les tâches des différentes unités spéciales. Une chose était certaine, Haku n'était pas fondamentalement bonne. Aider les autres ne faisait pas partie de ses prérogatives, elle voulait aider l'institution même qu'était la brume. Sans nécessairement le savoir, le Kyoi répondait plus à ses attentes et surtout à sa personnalité, mais elle n'était pas encore complètement au courant des subtilités entre le Kyoi, la Kenpei et l'Han'En.

[Haku] - Pour ce qui est du kenjutsu...

Dit-elle en regardant les callosités et les plaies laissées par le sabre de basse qualité qu'elle avait manipulé toute la journée.

[Haku] - Je ne veux pas simplement apprendre à manipuler le sabre, je veux siéger avec vous au conseil des Sept.

Et c'était ça pour elle exister. Elle souhaitait devenir une légende... un mythe qu'on rencontre autour d'un feu de camp. Animer les soirées d'inconnu à travers le monde, comme ses soirées avaient été animées par les récits de guerre entre sabre et bandits.

[Haku] - Je ne me vois pas faire autre chose que de donner tout ce que j'ai pour rejoindre votre clan.

Rajoutait-elle avec détermination.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12237-shinkyou-haku https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Lun 3 Jan 2022 - 0:02
La notion d'utilité était aussi une question présente dans l'esprit de Miyuki. Souvent, elle se demandait si elle en faisait assez, si elle était véritablement utile à la Brume. Si elle n'était pas qu'un poids qui profitait de ce cadre plutôt paisible désormais, qui la protégeait des menaces extérieures. Elle voulait toujours faire mieux, être plus utile. Et une des façons qu'elle avait trouvé d'atteindre cet objectif était de rejoindre l'hôpital assez régulièrement dans ses heures libres pour y pratiquer des soins. Certes, elle avait apprit l'iroujutsu avec en tête la possibilité de développer une puissance qu'elle n'avait pas jusqu'alors. Pour autant, cet autre aspect s'était manifesté puissant, notamment avec les cours d'Aditya-sensei.

« Je comprends. Tâche aussi de trouver ce qui te plait, ce que tu aimes faire. On est toujours plus efficace dans ces cas là. Je pourrais t'aider à les découvrir et à en apprendre plus sur les unités spéciales si tu le souhaites. »

... Elle avait recommencé. Bon, ça devenait... Bizarre ces allers-retours. Autant partir sur du tutoiement définitivement, ce serait son élève pour un moment après tout. Oui. Plus la peine de se prendre la tête. La tutoyer, c'est très bien. Voilà.

Enchaînant alors sur son but, la réponse d'Haku plut grandement à Miyuki. C'était, en un sens, ce qu'elle espérait. Elle ne serait plus la seule femme dans ce conseil bien trop dominé par les hommes de manière générale. Sur la douzaine de sabreurs qu'elle avait vu défiler, pas une seule femme ne l'avait rejoint depuis qu'elle y siégeait. Avoir une partenaire l'aiderait aussi à se sentir moins seule. Mais cela, elle ne pouvait pas vraiment lui en parler. Pas pour l'instant en tous cas. Et rien ne prouvait qu'elle serait capable de tenir l'entraînement.

« Bien, si telle est ta volonté, alors l'entraînement sera plus dur. Et il ne sera pas seulement physique. J'espère que tu y es préparée. Parfait si tu donnes tout, puisque ce sera nécessaire. Nombreux sont les candidats, mais rares sont ceux qui parviennent jusqu'à réussir l'épreuve des Lames. Je ne te ferai pas de cadeaux. Et il faudra réussir aussi à maîtriser totalement ton assimilation, sans quoi elle sera une gêne pour toi pendant tout le long de l'entraînement. Mais... Je pense que nos premiers exercices t'aideront aussi pour ça. »

Souriante, la blonde aux yeux argentés ouvrit un tiroir d'où elle sortit un encrier et une plume. C'était la première fois qu'elle se préparait à enseigner de manière poussée à quelqu'un, ce qu'elle avait dit qu'elle craignait à Saji. Et dans un sens, elle était encore loin d'être sûre d'elle. Aussi, pour se rassurer, elle décida de prendre en même temps des notes de ce qu'elle dirait à Haku et d'ensuite aller voir l'un de ses camarades pour voir avec lui si sa méthode était correcte.

« Bon, pour commencer, on va travailler sur le mental et le physique pur. Je te ferai prendre à nouveau un bokken entre les mains quand tu seras prête. »

Notant ainsi rapidement ses quelques idées d'exercices pour débuter, elle se leva ensuite, laissant son matériel sur place.

« D'abord, je vais te montrer les exercices physiques que tu vas devoir faire de manière quotidienne. Et ensuite on rentrera pour les préparations mentales, ok ? »

L'idée était simple. Il fallait qu'elle parvienne, au final, à rester toujours concentrée, alerte. Chaque moment de faiblesse était une faille que les esprits des sabres tentaient d'utiliser. Il n'y avait qu'à voir le massacre qu'il y avait eu à Ue il y a moins d'un an, lorsqu'elle avait ramené la nouvelle lame. Prenant à nouveau les devants, elle se dirigea vers les terrains d'entraînement extérieurs. Elles auraient besoin de place et l'intérieur commençait à être bien remplit par les différents aspirants qui venaient à la fin de leur journée de travail, quel qu'il soit, pour s'entraîner et tenter de devenir des disciples. En un sens, en étant venue s'adresser directement à Miyuki, Haku avait bénéficié d'un passe-droit assez monumental sans même s'en rendre compte. Enfin, qu'importe. La Danseuse n'y avait pas pensé un instant, et personne ne le lui reprocherait quoi que ce soit.

Une fois installées, la Mawehara commença par s'étirer, débutant ainsi les échauffements.

« D'abord, c'est une partie cruciale et trpo souvent sous-estimée, les échauffements. C'est comme ça qu'on évite les blessures et qu'on se permet d'atteindre un meilleur niveau. En gardant une régularité sans finir blessé. »

Elle lui montra alors une série de mouvements à faire, que ce soit les rotations des chevilles et des poignets, des genoux, des coudes, des épaules, mais aussi des échauffements des différents muscles avec différents pas pour les jambes notamment.

« Chaque mouvement travaille une partie du corps précise. C'est intéressant de savoir pourquoi chaque exercice est important, comme ça quand tu te blesses, tu sais quoi faire pour reprendre doucement. »

Continuant la démonstration encore pendant quelques minutes, invitant la brune à l'accompagner, elle passa ensuite aux exercices à faire en eux-mêmes. Des pompes, des abdominaux, des tractions, des squats, du gainage mais aussi de la course à pied et quelques autres travaux de précision sur certains muscles. L'idée était de la faire travailler son corps en totalité.

« Si tu aimes la natation également, c'est un très bon moyen de développer tous tes muscles. Enfin, est-ce que tu sais nager pour commencer ?.. Beaucoup de gens ne l'ont jamais appris, c'est vrai que c'est rare que ce soit utile, même pour nous qui vivons sur un archipel. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Shinkyou Haku
Shinkyou Haku

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Ven 14 Jan 2022 - 1:39

[Haku] - Je ne souhaite aucun cadeau. Que l'entraînement soit aussi exigent que nécessaire.

Répliquait-elle suite au commentaire de la Mawehara. Haku ne désirait qu'atteindre son objectif et elle était prête à mourir pour y parvenir. Sa vie n'avait aucune valeur à ses yeux, comme individu, elle ne valait rien. Elle n'avait jamais rien valu. Elle n'avait jamais été autre chose qu'un poids dont il fallait taire l'existence, l'enfermer au fond d'un placard et l'oublier.

[Haku] - Pour ce qui est de mon assimilation. Ça viendra avec le temps. Je n'ai de chakra que depuis très peu de temps et déjà, il y a une amélioration. On m'a indiqué un clan du village... Hyôka... Hyôsa ? Bref, je vais aller voir avec eux s'ils auraient des conseils à me donner. Sinon... j'ai entendu parler d'un dojo pour les assimilateurs au pays de la roche. Peut-être qu'un jour j'aurai l'occasion de m'y rendre.

Dans tous les cas, elle n'était pas là pour en apprendre plus sur son corps élémentaire, mais bien sur la maîtrise des sabres. Miyuki avait la bonté de bien vouloir lui enseigner ce qu'elle savait... de la guider vers la réalisation de son objectif, Haku ne pouvait simplement pas offrir moins que tout ce qu'elle pouvait pour y parvenir.

Suivant son enseignante, Haku ne savait absolument pas dans quoi elle s'embarquait. Comme n'importe quelle nouvelle personne entame son ascension vers la maîtrise d'un art martial, elle était impatiente de débuter. Voyant que la Mawehara mit un emphase sans nom sur les échauffements, elle ne put que rester surprise et intérieurement fruste. Si son non verbale était restée le même, connaissant l'importance de ce qu'elle lui montrait, elle ne pouvait qu'avoir hâte d'en apprendre plus sur la maîtrise du sabre.

[Haku] - J'apprécie le temps que vous prenez à me montrer tout ça.

Répétant machinalement les mouvements de son enseignante, elle faisait l'effort conscient d'essayer de les mémoriser. Quoiqu'ils n'étaient pas très compliqués, mais la sabreuse apportait de bons arguments sur le sujet. De se blesser, alors que ça aurait pu être évité, était sans doute une plus grande perte de temps que de simplement faire les exercices. Cette logique, elle pouvait complètement y adhérer.

[Haku] - Je... Je ne sais pas nager.

Répliquait-elle au commentaire de son enseignante. Haku n'avait jamais été autre chose qu'un fardeau, quelqu'un qui se devait d'être oubliable et oublié. Elle n'avait jamais reçu le moindre enseignement. Elle ne savait pas cuisiner, elle n'avait jamais appris à nager et ne parlons même pas des mathématiques. Cependant, elle avait appris à lire et à écrire lors de ses voyages. Si sa calligraphie était aussi soignée que celle d'un enfant, elle était tout de même capable de lire le contenu d'un parchemin ou d'un livre.

[Haku] - Je suis originaire du pays des griffes, de savoir nager est un talent bien inutile là-bas

Rajoutait-elle, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12237-shinkyou-haku https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 0:34
Satisfaite de la réponse directe de son élève qui se montra prête à travailler dur, la Mawehara hocha la tête pour appuyer ce que la jeune assimilatrice venait de mentionner.

« Le clan Hyôsa pourra t'aider peut-être. Pour Iwa... c'est rare que des missions y soient envoyées malheureusement, mais ce serait sans doute une bonne chose si tu as une occasion d'y aller. »

Miyuki avait eu l'une de ces pointes de douleur à la mention du village de la roche. Peut-être... Peut-être que si elle s'était rendu compte plus tôt de son état... Qu'elle était allé voir Saji plus tôt... Elle aurait pu... Peut-être...

Ces souvenirs encore frais et douloureux ressurgissaient régulièrement encore. Il lui faudrait du temps. Comme il en avait fallu pour ses parents, puis pour Sayuno. À chaque fois qu'elle se trouvait une nouvelle famille, elle la perdait, comme une malédiction. La seule qui persistait, c'était les Sabreurs puisque cette famille était en constante évolution. Ses membres changeaient, mais elle gardait au moins une maison, des connaissances, des élèves. C'était différent, et les blessures venaient très souvent. Des déceptions, des pertes... Mais elles étaient moins profondes à chaque fois pour la guerrière blonde aux yeux argentés.

Passant à l'entraînement en commençant par les échauffements, étape cruciale pour quiconque voulait éviter des blessures stupides en entraînement, la remarque de la brune perturba quelques instants la professeure, habituée aux chahuts des trublions auxquels elle apprenait les bases. Peut-être était-ce le naturel et le calme avec lequel la Shinkyou l'avait dit, ou alors était-ce parce que c'était elle. La Danseuse n'en savait rien. Un petit rire nerveux, un sourire gêné et un regard légèrement détourné furent les composants de sa première réponse avant qu'elle ne parvienne à en formuler une avec ses mots, reprenant une certaine contenance.

« Tu es la première à qui j'enseigne tout ce que je sais, j'espère que je serai à la hauteur de tes attentes. »

Elle reprit alors les démonstrations et les conseils pour ne pas se perdre à nouveau. La réaction d'Haku la fit sourire cependant lorsqu'elle mentionna la nage.

« Ne t'en fais pas. En effet, c'est d'autant plus normal si tu viens de là-bas, mais je te garantis qu'une grande partie des Mizujins ne savent pas nager non plus. On a des bateaux, du chakra pour marcher sur l'eau, c'est plus une histoire de sport. Ou de survie pour les marins, mais même parmi eux, beaucoup n'ont jamais apprit. Je pourrais t'apprendre si tu le souhaites plus tard. Pour l'instant, on va passer aux exercices que tu devras faire tous les jours pour te renforcer physiquement. Les pouvoirs des épées peuvent parfois être particulièrement éreintants, il faudra que tu sois toujours capable de maîtriser ta future lame, certaines sont très capricieuses et j'ignore laquelle t'ira. »

En vérité, la Mawehara n'était pas certaine qu'aucune des lames ne voudrait de la tsumejine, mais en cela, elle était à la même enseigne que tous les disciples. Seule l'épreuve des Lames permettait de certifier qu'un aspirant était à la hauteur de ces armes légendaires.

Elle reprit alors une série d'exercices de renforcement musculaire. À chaque fois, la Sabreuse prenait le temps de refaire trois fois le mouvement qu'elle attendait de son élève en précisant ce que cela faisait travailler dans le corps et pourquoi c'était utile pour le combat notamment. Ses connaissances sur le sujet avaient grandement évolué avec ses cours d'anatomie liés à l'apprentissage de l'iroujutsu, aussi tâchait-elle de les transmettre au mieux à son apprentie.

Après avoir détaillé le mouvement et son intérêt, elle invitait Haku à faire de même, l'observait avec précision pour corriger ses postures, affiner sa compréhension de chaque exercice, lui remontrant autant de fois que nécessaire comment parfaire chaque effort et le rendre le plus utile possible à chaque répétition. Au bout d'une heure environ à lui faire travailler ces exercices, elle lui fit signe qu'elle pouvait s'arrêter.

« Pense à boire aussi. Ça peut paraître stupide, mais faire attention à garder son corps suffisamment hydraté évite la majorité des crampes et peut aussi protéger des blessures en plus de t'aider à conserver une bonne hygiène de vie pour être au meilleur niveau. Chaque détail compte si ton intention est de devenir la meilleure. »

Souriante, la Sabreuse s'étira en tendant les bras vers le haut, mains liées, paumes au plafond, avant de prendre aussi le temps de boire.

« D'ailleurs, pendant que j'y pense, les étirements sont aussi cruciaux en fin d'entraînement, pour aider tes muscles à revenir au repos et pour éviter les crampes là aussi. Ça t'évitera de perdre du temps à les combattre après coup. »

Passant là aussi un certain temps à tout détailler à son élève, toujours avec cette rigueur et cette précision, la Danseuse lui permit finalement de se poser un peu.

« Bien, voilà pour les bases qui te suivront tous les jours à partir de maintenant. Quand tu auras suffisamment de pratique, tu pourras me rejoindre avant l'aube tous les matins, mais je préfèrerai que tu le fasses à ton rythme dans un premier temps. Tu ne pourras sans doute pas me suivre, je le fais depuis des années maintenant, ou alors tu devras puiser dans ton chakra et tu pourras passer moins de temps à t'entraîner, ce qui serait aussi dommageable. »

Après un dernier étirement, la Mawehara rentra dans les salles intérieures, invitant Haku à la suivre. Elle s'assit au centre de la pièce qu'elle avait choisit et fit signe à son élève de faire de même en face d'elle.

« Maintenant, on va passer à la partie liée à l'esprit. Est-ce que tu as déjà pratiqué la méditation ? Qu'est-ce que tu connais au sujet de son utilité, notamment avec le chakra ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine

Du vent vers l'acier [Feat. Miyuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: