Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un début

Asai Mashiro
Asai Mashiro

Un début Empty
Jeu 16 Déc 2021 - 1:10

@Miyamoto Teruyo



Cela faisait maintenant quelques mois que le réveil du Dieu destructeur avait provoqué la fin d'Iwa et quelques mois que le monde m’avait ouvert les portes dans l’isolement de la rue. Cette catastrophe avait déclenché une envie de participer à cette roue qui tournait sans cesse, une envie de ne plus être personne et de devenir quelqu’un qui compte auprès du peuple qui l’avait accueillie, malgré les malheurs que j’avais subis et endurés bien après mon enlèvement. C’était d’ailleurs les raisons de ma présence au sein de ses murs, ceux qui formaient les shinobis aux sombres avenirs qui plafonnait au-dessus des têtes de toute personne vivant sur cette terre. Plus loin, d’autres monstres comme nous avons tous subi vivaient encore, caché dans les entrailles des continents et maintenant je savais qu’il pouvait se lever à tout moment.

Retourner à l’école, parmi toute une flopée d'âges, n’avait pas été chose facile pour moi. Rebelle dans l’âme, j’avais dû me débrouiller en ne comptant que sur moi-même durant toute mon existence. Mais ici, on nous prenait l’inverse, de faire confiance à ses partenaires, de suivre les ordres même si ceux-là nous semblaient dérisoires ou médiocres et il m’avait fallu plusieurs semaines avant de graver dans ma cervelle ses faits qui étaient pourtant la base de tout soldat.

Bien que je connaissais certaines bases des ninjutsus et des Genjutsus, celle que j’utilisais pour voler les vivres dont j’avais besoin. Je m’étais également rendu compte que je ne connaissais finalement même pas le centième de tout ce qui était à m’a portée et cette source de technique et de discipline était pour moi un mets fabuleux.

C’était d'ailleurs dans les couloirs de cette merveilleuse académie qu’un homme m’interpellait. Celui-ci était bien connu du village, un héros ayant combattu la bête, le plus haut membre du Manazuru, Miyamoto Teruyo. Tous ici le connaissaient, son nom apparaissait de temps à autre dans nos fascicules d’apprentissage et il voulait me voir… Hochant là pour confirmer le rendez-vous qu’il m’avait donné, pas un mot sortait de ma bouche surement à cause des questions qui me traversaient la tête avec qu’il m’est demandé de le rejoindre. Comment connaissait-il mon nom en tout premier lieu ? Et ensuite, en quoi il voulait me voir tout particulièrement .Et la journée passait, emportant avec elle une soirée pleine de questions sans réponse.

Devant la porte de son bureau, je m’étais retrouvée ici en ayant pas vraiment vu le temps passer depuis la veille. Touchant le bois qui me séparait d’un des plus hauts dignitaires du village, je l’ouvrais sur une pièce des plus sobres avec en fond l’homme qui m’attendait.

« Bonjour Mr. Miyamoto. » disais-je en penchant mon corps en avant en guise de salut.



Toute cette attitude n’était pas vraiment naturelle pour moi et cela devait sûrement se voir. Il fallait dire que je venais et que j’avais grandi dans la rue et ses défauts, malgré mes efforts étaient des plus tenaces.

M’approchant du fauteuil libre devant son bureau, je m’installais tout en stressant de ce que j’allais entendre.

« Vous vouliez me voir pour une raison particulière ? »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un début Empty
Sam 18 Déc 2021 - 19:20

Mon prochain rendez-vous était là. La porte s’ouvrait sur la jeune fille à qui j’avais demandé de me retrouver aujourd’hui justement et contrairement à certaines personnes comme Masami ou Yanosa, la jeune fille à la chevelure rosée maniait la cloison non pas avec douceur, mais d’une banale normalité.

« Redresse-toi. Pas besoin de tant de formalités. Il n’y a pas besoin de toutes ces simagrées verbales pour montrer son respect aux autres. Et appelle-moi Teruyo, oublie le « monsieur », c’est bien trop strict et protocolaire à mon gout. »

Invitant la jeune fille à s’installer dans un fauteuil en cuir, je délaissais mon bureau pour m’asseoir en face d’elle, dans un coin moins protocolaire, rappelant davantage un salon et surtout d’un confort plus propice aux discussions.

« Oui en effet. Tu te doutes bien que je ne demande pas à rencontrer tous les étudiants de l’académie, fussent-il mes élèves dans mes cours, auquel cas, ce serait bien plus simple. Aurais-tu une idée de pourquoi j’ai souhaité te voir ici et aujourd’hui plutôt qu’en classe à la fin de nos leçons ? »

Souriant, attendant une réponse, quelques toc-toc sur la porte et l’irruption d’un garde, paquet à la fin, vint rompre le court silence.

« J’avais demandé à ne pas être dérangé. »
« Toutes mes excuses, mais un colis vient d’arriver pour vous. »
« Cela pouvait attendre, pose-le sur la chaise à côté et laisse-nous. Merci. »
« Il s’agit d’un colis de votre fille taisho. »

Les yeux écarquillés mêlant joie et surprise agrémenté d’un « oh ! » sonore et me voilà debout d’une traite, récupérant le paquet que je déposais sur mes genoux, sourire aux lèvres.

« Ça vient de ma fille. » dis-je à nouveau, un sourire niais collé sur le visage.
« Je me demande ce que c’est. Je ne l’ai pas vu depuis qu’on a fait évacuer le village. Depuis elle vit avec ses grands-parents en sécurité. Oh un gâteau. » terminais-je avec un ton plein de gourmandise.
« Oh … un gâteau … » terminais-je cette fois d’un air dubitatif.

En effet, le colis avait dû être malmené durant son voyage et la collation qui se tenait devant moi n’avait que très peu tenu le choc. Partiellement écrasé, quelques ingrédients décoratifs en charpie, la pâtisserie ne ressemblait plus à rien. Récupérant deux assiettes, je servais, tant bien que mal, deux parts qui s’effondraient sur elles-mêmes.

« J’espère qu’il n’y aura pas de coquille d’œuf cette fois … hum … ah non … un cheveu. »

Tirant sur ce petit filament rouquin, je regardais l’aspirante dans les yeux, sourire aux lèvres.

« Où en étions-nous ? Ah oui ! Sais-tu pourquoi j’ai demandé à te voir ? »

Attendant une réponse, j’enfournais une cuillérée de ce cadeau goûtu, pas si mauvais au final.


_________________
Un début Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Asai Mashiro
Asai Mashiro

Un début Empty
Lun 20 Déc 2021 - 17:11

@Miyamoto Teruyo



C’était très inhabituel de voir notre professeur Miyamoto agir de la sorte. S'asseyant sur son bureau, je ne l’avais jamais vu autant familier envers l’un de nous, ses élèves. Bien que son côté tendre fît partie de sa réputation, je restais légèrement choqué à le voir de la sorte.

« Je pense savoir … C’est à pro … »

Rentrant dans la pièce suite à des coups de poing sur la porte, un messager entrait sans impunité dans le bureau pour livrer son colis et d’après le regard de Mr. Miyamoto, celui-ci était des plus importants à ses yeux.

L’ouvrant devant moi, je fus étonné de voir une bouillie de gâteau, mais les explications de mon professeur ne laissaient pas de place à la priorité de la livraison. Je pouvais imaginer la douleur de savoir sa fille loin de lui et d’être dans l’impossibilité de la voir chaque jour grandir pour sa propre sécurité. Suite à l’attaque du Démon, plusieurs centaines de personnes avaient fait le choix de ne pas revenir au sein des murs d’Iwa et je comprenais leurs choix.

J’attrapais l’assiette qui m’était destinée par Teruyo. Quand bien même j’étais toujours et encore surprise par ses manières, je ne pouvais pas refuser l’offrande qu’il me tendait. Et alors que je voyais les surprises qu’avait laissées la cuisinière dans sa création, je souriais niaisement en guise de remerciement.

« Oui, je disais que je pense savoir pourquoi vous m’avez convoqué. C’est sûrement à propos des derniers examens que nous avons eus. Je me suis pas trop mal débrouillée et j’ai également remarqué que je m’étais améliorée, surtout concernant les bases et les stratégies de combat. »

Déposant l’assiette de gâteau sur le bureau sans en avoir touché un bout, je continuais dans ma réflexion.

« Et je crois que vous voulez me donner des exercices supplémentaires pour parfaire ma formation. »

Ses derniers mois avaient été très instructifs, outre les bases et les stratégies, j’avais également appris à maîtriser le pouvoir de mes gants et à perfectionner leurs talents dans les nombreux affrontements que j’avais eus. J'avais également trouvé le style de combat qui me convenait bien et je travaillais déjà sur un autre moyen d'améliorer cette expérience.

« J’en serais d’ailleurs ravie de faire ses heures supplémentaires pour un jour prouver de quoi je suis capable. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un début Empty
Lun 20 Déc 2021 - 18:45

Une certaine politesse habitait la jeune fille. Cela changeait de Masami. Bien que les deux demoiselles aient sensiblement le même âge, il était facile de voir au premier abord que le tempérament de l’une et de l’autre étaient totalement différents et cela me fit largement sourire quant à la continuité de la discussion qui allait se profiler. Pour autant, je n’étais pas dupe pour autant et seul l’avenir saurait me dire si ce tempérament ouvert était bel et bien celui de l’aspirante ou si elle se donnait un rôle, portant un masque qui voilait sa véritable personnalité.

En véritable papa-poule, alors que mon interlocutrice allait enfin pouvoir répondre à mes interrogations, Saya, de par son cadeau si particulier accapara toute mon attention. Ce fut seulement au moment de déguster ce gâteau déconstruit que je reprenais le fil de nos échanges, écoutant avec attention la jeune fille alors que j’enfournais ce dessert sucré, cuillerée après cuillerée, essuyant la crème que j’avais au coin des lèvres d’un revers de la main.

A mesure que l’Asai parlais, je secouais la tête en guise de négation, me servant une seconde part tout en étant témoin de cette assiette non entamée devant mon élève.

« Tu n’aimes pas les gâteaux ? Je t’avouerai que les premiers que Saya a fait n’étaient pas vraiment bons. Je ne te parle même pas du jour où elle s’est trompée entre le sel et le sucre, mais aujourd’hui, elle s’est nettement améliorée. Après, ne juge pas un livre à sa couverture. C’est sur qu’il n’est pas très en forme, qu’il est tout cabossé, mais l’important c’est le gout non ? Et puis, juger quelqu’un sur son apparence, n’est-ce pas une erreur pour un shinobi ? Par exemple, sans me connaitre, que penserais-tu de moi au premier abord ? »

Posant mon assiette sur la petite table, je léchais une dernière fois ma cuillère avant de reprendre le fil de la discussion.

« Mais avant cela. Sache que tu as tout faux. Tu t’es améliorée depuis ton entrée à l’académie, c’est certain. Mais n’est-ce pas là le but de tout aspirant ? D’ailleurs tes camarades se sont eux aussi améliorés. Quant aux exercices en plus ou aux heures supplémentaires, je ne suis pas partisan de tout cela. Un bon apprentissage passe aussi par un temps personnel à soit où chacun pourrait faire ce qu’il lui plait pour se détendre et profiter de la vie. Il faut vivre pour savoir ce que l’on veut protéger. Ce n’est pas en restant le nez dans ses parchemins que l’on y parvient. »

Repus, je me calais confortablement dans le cuir de mon fauteuil, les mains croisées du mon petit bidon rebondi avant de continuer.

« En fait, j’ai pris la décision de te sortir de l’académie. Tu n’y as pas ta place. »

Souriant, joueur, j’attendais la réaction de l’adolescente face à cette brutale annonce. Mais avant toute réaction dramatique, je dévoilais le but réel de cette rencontre.

« En fait, je veux t’intégrer directement dans une équipe au rang de genin … » terminais-je en laissant ma phrase en suspens.


_________________
Un début Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Asai Mashiro
Asai Mashiro

Un début Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 0:54

@Miyamoto Teruyo



Alors que j’écoutais le phrasé de celui qui m’avait enseigné beaucoup de choses depuis que j’avais intégré, malgré mon âge, l’académie, je m'effondrais sur la fin de son monologue. Tonnant dans mon esprit, je bloquais sur ses paroles qui déchiraient mon cœur. Je n’avais donc pas ma place dans ce monde que j’avais choisi. Celui qui était, pour moi, un avenir que j’avais hâte de traverser. Tel un portail devant le chemin, celui-ci se fermait en éclat devant moi. Était-ce mon passé de voleuse qui avait conduit Teruyo à m’exclure de l’académie ? Ou bien mon comportement ? Je ne savais plus où me mettre et mon visage se résumait à une amère déception, rempli de tristesse.

« Bien… Je comprends… Je m’excuse de vous avoir fait perdre votre tem…… »

Ce n’était que lorsque je levais de nouveau mon regard que je le voyais m’observer, narguant d’un sourire plus haut ses joues. Et sur cette révélation, Teruyo me dévoilait le réel objectif de cet entretien. M'annonçant ce que j’espérais le plus au monde depuis plusieurs mois, mon corps n’arrivait pas à se contrôler.

Sautant sur place, ma joie se faisait ressentir dans toute la pièce voir de tout l’étage à cause du crier que je lâchais au passage.

« Merci !! Merci, merci merci merci merci ! »

Lui prenant la main, mon bras faillit faire tomber le présent goûteux qu’il m’avait offert.

« Je ne pensais pas que je m’étais amélioré autant et je pensais que mon passé allait être un problème. Mais je vous promets de faire tout ce qu’il faut pour continuer dans mon lancer et pour protéger le village et ses citoyens. »

Reprenant place sur mon siège, j’avais du mal à croire ce qui m’arrivait. J’allais enfin être Génin et j’allais enfin pouvoir faire mes preuves.

« Dites-moi tout ! Je ne connais pas les équipes et les personnalités des Shinobis d’Iwa, mais je suis sûr que je serais un bon élément pour n’importe quel groupe. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un début Empty
Sam 1 Jan 2022 - 19:22

Finalement, j’avais été bien avisé de ne pas faire durer ma petite blague plus longtemps. A en juger par le faciès désespéré de la toute nouvelle genin, si je n’avais pas mis fin à ma boutade, l’avertissant que ses talents étaient au-delà de ce que l’on attendait d’un simple aspirant, je ne saurais dire ce qu’elle aurait fait. Surement rien de grave ou de dramatique, mais mettre fin à cette volonté de servir Iwa était une possibilité.

Réfléchissant à l’avenir que je voulais pour Saya, ce monde débarrassé de toutes ces velléités, ce monde que je ne souhaitais pas seulement pour elle mais pour toute sa génération et les futures après, cela n’aurait peut-être pas été une mauvaise chose que d’épargner quelqu’un qui avait su se sortir de la rue pour arriver jusque-là. Livrée à elle-même pendant un temps était pour moi une preuve d’échec de la part du village envers sa jeunesse, mais voir cette même jeunesse obligée de prendre les armes à son tour était un tout autre échec à mes yeux. Cependant, si je ne pouvais lutter contre cette fatalité, du moins pour le moment, je pouvais au moins m’assurer que nos jeunes membres soient sur les bons rails en leur offrant le meilleur possible.

En attendant, face à la pluie de « merci » qui s’abattait dans le bureau, résonnant sur les murs tels des échos qui se démultipliaient les uns les autres, je souriais largement de voir une certaine joie affichée sur le visage de celle qui affichait cette chevelure si rosée. Mon bras prit et secoué à tout va dans cet élan de joie, je laissais faire en souriant, attendant que le flot d’interrogations cesse pour pouvoir enfin répondre.

« Eh bien, je n’aurais pas pensé que ce genre d’annonce puisse te mettre dans cet état. Quoi qu’il en soit, tes talents sont certains, c’est indéniable, plus que ce que l’on demande à un aspirant. C’est pourquoi, même si tu as encore quelques lacunes, j’ai estimé que tu aurais plus ta place au sein d’une équipe et que les bases qui te font encore défaut seraient comblées petit à petit. Pour ce qui est de ton passé de … voleuse, certains pourraient y voir une mauvaise chose. Quant à moi, je vois surtout une jeune fille qui a décidé de prendre son avenir en main et d’aller de l’avant malgré les difficultés qu’elle a pu rencontrer dans la vie. Et puisque c’est moi qui décide pour le coup, je n’ai que faire de ton passé tant que tu ne replonges pas dans tes anciens travers. Mais bon, il n’y a pas de raison. »

Me levant de ce confortable fauteuil en cuir, je retournais à celui derrière mon bureau, fouillant quelques papiers avant d’en sortir une note manuscrite et tamponnée de mon sceau administratif.

« Pour ce qui est de ton équipe. J’ai envie de dire qu’elle te sera très formatrice. Les éléments qui la composent ont des personnalités fortes. Certains diraient que c’est « l’école de la vie ». Il s’agit d’une équipe actuellement constituée de trois personnes. Hyûga Kisuke, genin, membre du clan Hyûga comme son nom te le laisse deviner. Jiki Masami, genin que je ne pense pas devoir te présenter au vu de ses résultats lors du dernier tournoi et de fait, tu l’auras deviné je pense, Miyamoto Teruyo, moi, en tant que chef de ce petit groupe. »

Laissant à la jeune fille le temps d’assimiler les informations, j’apposais ma griffe sur le parchemin avant de le poser sur une pile d’autres feuilles dans une corbeille intitulée « enregistrements administratif ».

« Bien, ce changement sera effectif officiellement demain matin mais je te souhaite toute de même la bienvenue maintenant. En attendant, as-tu des questions ? En quoi pourrais-je t’apporter mon aide ? »


_________________
Un début Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Asai Mashiro
Asai Mashiro

Un début Empty
Sam 1 Jan 2022 - 23:12

@Miyamoto Teruyo



Sous un halo de lumière, les traits de mon futur chef d’escouade brillaient de mille feux. J’allais être l’élève d’un des plus grands et puissant, voir le plus exceptionnel, des shinobis du village. Sur cette nouvelle, je ne savais pas vraiment comment réagir sans que cela ne paraisse suspect à ses yeux. Il allait après tout m’observer et me juger durant un long moment, maintenant que j’allais devoir travailler avec lui et faire l’hirondelle en sautillant à tout va n’était pas vraiment digne d’un soldat. Malheureusement, je me remémorais cette dernière minute dans une honte infinie.

Les noms de mes compagnons me revenaient d’ailleurs en tête dans cet état de bassesse. Je n’en connaissais aucun et surtout pas celle qu’il m’indiquait comme relative célébrité du village. Si je ne me souvenais bien, durant la période de ce fameux tournoi, je ne m'intéressais pas encore au village et à sa protection. Mes centres d'intérêt étaient tournés vers les larcins que je préparais avec ma bande et à l’utilisation de Goru-Kuro.

« Hmm très bien… Je n’en connais aucun, mais j’espère que nous aurons une bonne synergie après quelques entraînements et missions » Disais-je en reprenant mon sérieux et ainsi, ne plus paraître pour une folle dingue.

Le regardant signer ma fiche d'académicienne, j’admirais la bouille qui m’avait été tirée durant mon entrée. Je pouvais voir dans mes yeux toute la motivation qui m’animait encore et cela me rassurait dans mes choix présents. J’étais au prequel d’une nouvelle vie, qui allait être tout autant mouvementée que passionnante. Teruyo devait officiellement être celui qui allait m’apprendre à être un des meilleurs éléments du village et également celle qui allait pouvoir protéger ses innombrables vies que portait le monde. Être enfin une personne utile à la société…

« Pour le moment, je vous avoue que je n’ai rien en tête à part une joie immense. Demain, je serai reposée et mon esprit aussi. J’aurais donc un moins un millier de questions et deux milliers de demandes à vous faire. J’ai encore beaucoup de progrès à faire et de technique à apprendre et je ne sais même pas si une nuit serait assez longue pour en faire la liste complète. Sachez que je ferai de mon mieux pour vous honorer et honorer le village. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un début Empty
Sam 8 Jan 2022 - 12:16

J’oubliais que la jeune rosée était encore entrée tout récemment dans le monde militaire qui était le nôtre. Si le dernier tournoi de promotion des chunins avait attiré bien des spectateurs et pas seulement des shinobis, il était aussi vrai que tous les villageois ne se sentaient pas nécessairement concernés ou intéressés par le sujet. De fait, je ne saurais dire si dans l’absolu, ne pas connaitre ou au contraire, connaitre Masami était une bonne chose ou non. En tout cas, elle verrait rapidement et par elle-même avec quel genre de jeune fille elle allait devoir cohabiter, au même titre que Kisuke, qui bien que moins explosif que ma jeune amie avait un tempérament tout aussi étrange parfois.

« Eh bien, disons que tous deux ont leurs côtés positifs et négatifs, comme chacun de nous je suppose. Kisuke est quelqu’un d’assez jovial et il l’exprime assez bien sans sa mise en scène et pour ce qui est de Masami, sans rentrer dans les détails, elle a remporté le dernier tournoi justement, ce qui te laisse apprécier de ses talents et de fait, elle a une haute estime d’elle-même. »

Affichant un air sérieux, inquiet peut être, mon discours n’était finalement pas celui le plus attendu. Le plus adapté à la situation certes, mais pas celui qu’en tant qu’ancien aspirant on rêve d’avoir en intégrant une équipe de shinobis.

« Mais rassure-toi, je suis certain que tout se passera bien. » finis-je par dire en souriant.

Finalement, contrairement à ce à quoi je m’attendais, nulle question ou demande en sa faveur. Rien qui ne lui venait en tête tout de suite en tout cas. Pour autant, avec le discours que la demoiselle venait de m’offrir je pouvais m’attendre à plusieurs requêtes dans les prochains jours.

« Eh bien, avant tout, tu peux me tutoyer, pas besoin d’être aussi formel avec moi. Le tutoiement ne signifie pas un manque de respect vis-à-vis de notre interlocuteur. Quoi qu’il en soit, il est vrai que tu as encore beaucoup à apprendre, apprès tout, tu sors à peine de l’académie et c’est quelque chose de tout à fait logique et ce, même si tu as de bonnes bases pour rejoindre une unité. »

Me reculant sur le dossier de mon fauteuil, croisant les doigts sur mon petit ventre arrondi, je regardais la jeune fille en souriant avant de poursuivre.

« Avant que je te laisse vaquer à tes occupations, j’aimerai souligner une chose. Honorer le village c’est bien, mais survivre c’est mieux. Tu es jeune, tu as encore beaucoup de choses à vivre. Certains voient l’honneur comme un sacrifice de soi. Nous sommes shinobis certes et nos missions nous conduisent parfois à faire des choix discutables, mais parfois, la survie doit passer avec l’honneur. L’avenir avant l’honneur. Tu ne comprendras peux être pas le sens profond de mon discours aujourd’hui, mais un jour, le plus lointain possible, tu comprendras. En attendant, si effectivement, en cet instant tu n’as pas d’autres questions, je te laisse retourner à tes affaires. Tu seras avertie par un messager dès qu’une mission nous sera affectée. »

Toujours souriant après ce petit laïus, d’un geste amical, je montrais la porte, invitant l’ancienne voleuse à poursuivre sa journée comme elle l’entendait.


Spoiler:
 

_________________
Un début Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Un début

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: