Soutenez le forum !
1234
Partagez

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Jeu 16 Déc 2021 - 21:18
Petit clan pour grand espoir
Un clan de ninjas inférieur du pays de la Terre se plaint de sa position, de ses droits d'accès et ses privilèges. Maintenant qu'ils ont réussi à grandir, ils tentent de négocier avec les autorités d'Iwa davantage de privilèges sans prétendre à avoir une place au conseil comme les clans majeurs. Etant donné qu'ils ont toujours été des fidèles, il est nécessaire de négocier de la meilleure des manières avec eux. Ils ont des valeurs strictes et tout un code de pratique, faire attention.


Se rendre sur les terres du clan.
Vous assurer d'une approche diplomatique et respectueuse du clan.
négocier un accord satisfaisant pour les deux parties afin de garder des bons termes avec le clan.


Cette mission est réservée :



La situation était loin d’être idéale. Les effectifs manquaient et je ne parlais pas seulement du Manazuru même si depuis quelques temps l’effervescence de ces derniers mois avait commencé à s’évaporer petit à petit sans que l’on puisse faire quoi que ce soit pour endiguer ce mal. Pour autant, au sein même de l’unité spéciale dont j’avais la charge, les sujets à traiter étaient nombreux. Malheureusement, les missions s’entassaient sur mon bureau faute de moyens et de personnes à disposition pour les exploiter … ou faute d’informations suffisantes pour mener à bien certaines intrigues diplomatiques. En attendant, il était toujours possible de compter sur les bonnes et nouvelles volontés désireuses de s’investir. Malgré cela, si j’avais écarté cette règle plus ou moins tacite interdisant à un genin d’intégrer une unité spéciale, le statu quelque peu bâtard que je leur offrais empêchait toute autonomie d’action. C’était pour eux un moyen de découvrir ce monde si particulier tout en pouvant compter sur eux pour mener à bien les affaires les moins problématiques ou difficile à gérer, du moins en théorie.

Finalement, alors que je triais toute une pile de papier, le genin du jour que j’avais convoqué fit son entrée dans mon bureau. Salutations d’usage et invitations à s’installer faites, j’entrais directement dans le vif du sujet.

« Daiki. Suite à ton intégration au sein du Manazuru en tant qu’aspirant, je tiens à te confier ta première mission. Bien que tu sois genin, c’est une mission qui se déroulera en dehors du village. Pour l’occasion, je t’accompagnerai donc. »

Sans plus de cérémonie, je dépliais le parchemin et le poussais délicatement vers l’Iranos.

« Comme tu peux le lire, le clan Otoru désire renégocier ses différents droits. Ton objectif sera donc de réaliser cette négociation avec eux. Je serais là pour te seconder pour cette mission. Comprends donc que tu es responsable de notre équipe pour toute la durée de ta mission et que les choix et résultats que tu obtiendras te seront directement imputés. Bien, si tu n’as pas de questions, retrouvons-nous dans une heure à l’entrée du village pour prendre la route. »

Comme pour d’autres avant lui, l’évaluation avait déjà commencée. Elle avait débuté au moment même où il avait passé la porte de mon bureau. Est-ce que comme tous ceux avant lui il ne ferait pas attention à ce détail ? Cela n’était pas d’une importance capitale, mais cela serait un indicateur intéressant. J’étais désormais curieux de voir comment le genin en face de moi allait prendre la mesure de notre équipe ou un jonin, taisho de surcroit serait sous sa directive. Qui de Yume ou de lui s’en sortirait le mieux ?
@Iranos Daiki

_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Ven 17 Déc 2021 - 21:03
Daiki c’était bien préparé à cette première mission pour le Manazuru. Il avait son uniforme en règle, ce qui n’était pas exactement quelque chose de commun, son bandeau sur la cuisse droite, bien visible et polie, ses outils de Ninjas tous sur lui, bien ordonnés et tous affûté, réellement, le genin était sur son trente-et-un, pour ainsi dire. Il prit une grande respiration avant de mettre un pied dans le bureau de Teruyo. La dernière fois qu’il était ici, il avait prit un engagement… cette fois, il aurait la lourde responsabilité de faire ses preuves, il faisait maintenant partie partielle d’un groupe d’élite, il devait donc se comporter ainsi.

Dès qu’il poussa la porte, Teruyo lui mis les instructions devant les yeux, et sans s’assoir, l’Iranos prit la missive dans les mains, et se mis à la lire, après avoir fais une révérence à son taisho, évidemment. Après sa première lecture, Daiki haussa un sourcil un peu circonspect.

‘’ Un peu étrange que certaines des valeurs strictes et du code de pratique ne soit pas inclus avec la missive, tu crois qu’on pourrait obtenir ce genre d’information avant d’y aller? On les révisera pendant le chemin, comme ça on évite de s’attirer trop facilement des problèmes là-bas… Il serait aussi important de savoir ce qu’on peut et ne peut pas leur offrir… la marge entre ‘Clan Mineur’ et ‘Juste en dessous de Clan Majeur’ me parait un peu courte.’’

Il dit, changeant son regard pour observer la réaction de Teruyo. Il sentait le regard appuyé de son supérieur sur lui, il attendait quelque chose, mais l’Iranos ne savait pas quoi. Le Miyamoto lui donnait la direction du groupe, il était donc important que Daiki montre ses talents de leaders qu’il a développé légèrement avec le reste de l’équipe 6, bien que ça soit limité.

‘’ On se retrouve donc dans une heure à l’entre du village. Tu peux t’occuper de l’information sur ce qu’on peut leur offrir, je m’occupe de trouver quelque chose sur les coutumes des Otoru. Ça te va?’’

Pas un plan parfait, même le genin ne savait pas trop où il allait avec cette tâche, en dehors d’aller voir à la bibliothèque s’il y avait quelque chose sur eux, mais il était confiant que sa chance lui sourirait… où alors ils auraient à improviser sur le tas, et ce serais très certainement un mauvais départ pour sa première mission du Manazuru. Le fais d’être au commande d’une équipe avec un Jônin, capitaine du Manazuru qui plus est, lui traversa à pleine l’esprit, étant trop concentré à faire ses preuves pour avoir une idée du pouvoir qui lui était tombé sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mar 21 Déc 2021 - 22:23

Une chose semblait certaine, le jeune Daiki ne se semblait pas intimidé par la situation pour le peu cocasse dans laquelle je le plaçais en lui donnant cette mission et ordre de la mener à bien. Qui plus est, si certains auraient pu être troublé par cette position d’envergure ou le chef recevait désormais les ordres et où celui qui les subissait les donnait désormais, le genin réagit promptement, réfléchissant à toute vitesse dès sa mission attribuée.

« Les ordres de missions n’ont en général pas vocation à rentrer dans les détails. Il revient à chaque shinobi de se préparer au mieux pour parvenir à réussir les objectifs de sa tâche. Pour ce qui est de leurs valeurs, nous devrions pouvoir trouver quelque chose dans les archives commerciales ou historiques de ce clan. En revanche, je doute que l’on puisse faire sortir quoi que ce soit des lieux. Nous pouvons passer du temps à chercher, c’est certain, mais cela voudrait dire qu’on ne pourrait partir rapidement sur place. Il faudrait peut-être décaler notre départ à demain matin. »

Me détachant de mon bureau, j’ouvrais une petite commode de laquelle je sortais ma fameuse besace ainsi que mon chapeau à oreille. Bien que l’on soit toujours en automne, il était fort probable que sur place, les températures chutent.

« En ce qui concerne l’offre que l’on peut apporter, elle peut se présenter sous tellement de forme qu’il est difficile de te répondre. La encore, nous aurions plusieurs moyens de préparer cela, certains impliquant eux aussi de devoir décaler notre départ à demain. Je ne doute pas que tu saches rapidement ce que l’on pourrait offrir ou non, après tout, c’est toi le chef, à toi de décider. »

La responsabilité d’une mission et d’une équipe n’offrait pas seulement un quelconque prestige d’être le chef, il impliquait surtout de devoir prendre des décisions à chaque instant, les meilleures pour le groupe et pour les objectifs à accomplir, mais surtout et avant tout, d’assumer les choix effectués, quelle que soit la situation.

Concernant Daiki, il était indéniable que c’était une première dans ce genre de situation et s’il avait abordé les choses d’une bonne manière, il était encore loin d’avoir poussé sa réflexion au bout des choses. Si un certain trouble pouvait se lire sur son visage, il pourrait être intéressant de voir comment le jeune homme saurait réagir à la pression. Dans ce cas, autant rajouter de quoi le faire réfléchir encore plus aux conséquences de ses actes.

« Point important que j’ai oublié de te dire pour cette mission. Même si tu œuvres en tant qu’aspirant, le Manazuru ne saurait échouer dans cette tâche. De fait, même si tu es le chef d’équipe, si jamais j’ai le sentiment que les choses dérapent, je n’hésiterai pas à prendre le relais et redresser la barre. »

Au moins les choses étaient dites. Souriant, je terminais là ma petite intervention.

« Du coup, que décides-tu ? Devons nous rester ici un peu plus ou partir sur l’heure et arriver au plus tôt sur place ? »


_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mer 22 Déc 2021 - 18:48
En plus d’être mis à l’épreuve directement, et ainsi obtenant une façon directe de prouver qu’il était un shinobi capable, malgré son jeune âge, Daiki avait à ses cotés un membre d’équipe plus que favorable. En effet, même s’il n’était pas aux commandes, Teruyo était un atout de taille en terme de connaissances, et Daiki se doutait que derrière ses allures d’oncle un peu trop doux, se cachait un shinobi extrêmement habile et efficace… il était jônin après tout, on n’arrive pas à ce genre de rang par chance et hasard. Un bon chef saurait exploiter les forces de ses coéquipiers, mais il restait toujours la question de ce que lui avait à offrir à l’équipe.

Les propositions du Taisho étaient intéressante, mais la mission semblait urgente, et ralentir l’intervention ferait plus de mal que de bien, selon le jeune genin. Les recherches prendraient trop de temps, de toute façon… il n’était pas un expert en recherche d’archives, ce genre de chose prenait de l’expertise qu’il n’avait tout simplement pas. Il hocha la tête, puis la secoua.

‘’ Je crois que nous allons devoir faire sans alors… Nous devrons faire preuve d’observation, mais arriver sur notre pas habituel démontrera qu’Iwa reste ferme et forte, il nous suffira alors de montrer suffisamment de respect pour compenser par la suite.’’

Daiki était plutôt confiant de ce qu’il disait, bien qu’il y eût matière à douter. Avec l’équipe 6, il avait l’habitude de devoir jouer l’optimiste convaincue, et ça lui était rester pour l’instant. Sa décision était donc prise, mais il restait une chose que Teruyo devait dire… une chose rassurante, et en même temps, terrifiante. S’il venait à échouer, alors le commandement de la mission reviendrais à Teruyo, afin de ne pas mettre Iwa en danger évitable… il comprenait, et était même un peu soulagé d’avoir un back-up fiable… mais ça voulait aussi dire que, si le nécessaire arrivait, il aurait échoué sa propre mission. Il finit par hocher la tête.

‘’ Je comprends, la mission est beaucoup plus importante que ma mise à l’essais. Je ferai de mon mieux, et on verra bien où cela nous mènera.’’

Daiki finit par dire avant de se retourner vers la porte du bureau. Il fit quelques pas avant de regarder Teruyo par-dessus son épaule.

‘’Donc, dans une heure, aux portes de la ville. Pense à emporter tout ce qui pourrais te sembler utile. Je m’occupe d’apporter des rations, je ne sais pas combien de temps va durer le voyage, ni comment les occupants vont nous accueillir, donc je vais en prendre pour 1-2 journées, histoire d’être prêt.’’

Après ses mots, il attendit la réponse de Teruyo, puis quitterai la pièce, en direction pour faire quelques courses.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Sam 1 Jan 2022 - 14:26

Dans la vie d’une shinobi, encore plus lorsque l’on tenait le rôle d’un chef d’équipe, tout était une question de choix et alors que l’ordre de mission venait à peine de lui être confié, Daiki fut d’ores et déjà confronté au poids de ses décisions. Que faire ? Etudier davantage ce pourquoi nous devions quitter notre foyer et arriver tardivement à destination ou faire preuve d’un certain respect des délais mais prendre le risque de ne pas avoir les mots justes. Voilà donc l’une des facettes de la diplomatie au sein du Manazuru, savoir naviguer en eaux troubles et choisir le chemin le moins périlleux pour arriver à destination. Pour autant, pour l’heure, le jeune genin ne s’en sortait pas trop mal, même après la pression supplémentaire posée en plus sur ses épaules avec l’ajout d’un certain ultimatum en cas d’échec des négociations. Mais pour l’heure, le choix de l’Iranos était fait.

« Montrer suffisamment de respect pour compenser la suite ? Cela voudrait dire que si l’on avait mieux préparé notre visite en glanant en amont plus d’information, nous aurions pu faire preuve de moindre de respect envers ceux que nous allons rencontrer ? » demandais-je en souriant

D’ailleurs, toutes les informations et parole du garçon avaient tendance à me faire sourire.

« Tu estimes donc que la mission passe avant ta propre personne et ton avenir ? Tu penses-donc que tu as si peu de valeur que cela pour Iwa ? Pourquoi toujours imaginer qu’il y a le blanc d’un côté et le noir de l’autre ? Les deux ne peuvent-ils pas coexister, se mélanger en diverses teintes de gris au gré de nos besoins ? »

Pour certains cela pourrait s’apparenter à de la philosophie de bas étage, mais le but n’était pas de jouer le rôle du sage théoricien, mais avant tout d’une certaine manière d’éduquer la nouvelle génération afin qu’ils prennent conscience de qui ils étaient pour le village et de qui ils étaient pour eux-mêmes. Cette nouvelle jeunesse devait comprendre que le sacrifice dont parlait les anciens ne devait plus, ne devait pas être quelque chose de logique et d’acceptable sans logique. Trop de gens s’étaient sacrifiés pour rien au fil des années pour que cet acte si prestigieux pour certains soit réellement à porter aux nues.

« Bien chef, je serais présent dans une heure. » affirmais-je au Daiki quittant mon bureau.

L’heure passant, ma besace ne me quittant jamais, mes affaires étaient déjà prêtes en tout temps, habitude prise pour pouvoir réagir au plus vite en cas de besoin, même si ma nouvelle position m’épargnait bien souvent le besoin de réagir par moi-même à une mission soudaine.

Salué par les gardes à l’entrée du village, j’attendais donc là, assis sur un banc. A côté de moi, ma besace ainsi qu’un petit sac en papier marron duquel quelques taches d’huile laissaient des traces translucides. Avalant une bouchée de mon Taiyaki, c’est avec un peu de pâte de haricots rouges au coin des lèvres que j’accueillais Daiki.

« Un petit poisson fourré à la pâte d’anko avant de partir ? » demandais-je en tendant le papier kraft.
« Je me suis dit que tu ne voudrais pas forcément qu’on s’arrête déguster quelques spécialités sur la route, alors je nous ais prit un petit encas. » terminais-je en souriant

Finalement, me levant, récupérant mon sac que je portais désormais en bandoulière, je m’étirais les bras, faisant craquer mon dos au passage, tenant ma petite sucrerie entre les dents avant de poursuivre.

« En route ? Oh, et mange pendant que c’est chaud »



_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Lun 3 Jan 2022 - 19:26
Il semblerait que le choix de Daiki a créé une réaction plutôt importante pour son professeur et coéquipier du jour. Bien qu’il ne pût pas dire si Teruyo le taquinait en poussant ses choix jusqu’à l’extrême ou bien s’il essayait de lui apprendre une vraie leçon, le jeune Iranos était envoyé dans une réflexion qui serait probablement de courte durée. Il n’avait aucunement l’intention de se sacrifier, mais d’un côté, il n’avait pas pesé son choix avec autant de variable… pour lui, arrivés en retard, ou arrivé mal informé, les deux choix représentaient un risque pour sa personne autant que pour la mission.

Il exécuta une petite révérence à Teruyo avant de s’excuser. Il devait forcément revenir vers Teruyo avec une réponse pour ça, non? Il garderait ça en tête en faisant ses bagages pour le voyage. Il ne savait toujours pas si c’était bien loin, mais il avait eu une idée en tête. Sur le chemin du retour, il passa par la boutique de brochette que lui avait présenté Teruyo à leur première rencontre, puis, il se dirigea vers la porte du village, 10 minutes d’avances, comme on lui avait toujours appris… et qu’il avait si rarement le temps de pratiquer.

En voyant Teruyo déjà en train de grignoter sur quelque chose, il eu un sourire. Bien évidement qu’il avait déjà de la nourriture, mais un peu plus ne ferait pas de mal, si?

‘’ Non merci, j’ai déjà quelque chose pour moi. Brochettes?’’

L’Iranos répondit, lui tendant deux brochettes, une au poulet et l’autre au bœuf, avec un petit sourire complice. Il semblerait que les deux avaient eu la même petite idée concernant la nourriture… c’est l’intention qui compte, dans ses moments-là, n’est-ce pas?

Sur ses belles paroles, ils étaient maintenant partis en route. Juste en entrant dans les crocs rocheux, Daiki réouvrit la conversation.

‘’ Je n’avais pas l’intention de sacrifier ma vie pour le village sur un coup de tête, et surtout pas lors de ma première mission en dehors. Même au prix d’une mission échoué, mon retour en vie, c’est plusieurs mission réussites dans l’avenir. J’ai encore une réputation à me faire, après tout! Et puis, il n’y a pas de honte à l’échec, ce n’est qu’une occasion d’apprendre plus… enfin… au point où j’en suis.’’

Bien sur, il y avait les missions où des milliers de vies dépendent de ta réussite, mais il était loin d’avoir ce genre de responsabilité… pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Dim 9 Jan 2022 - 16:41

Si Daiki refusait poliment ma sucrerie que je lui tendais, pour ma part, j’acceptais de bon cœur l’une des deux brochettes, optant pour celle au poulet avant de ranger ma seconde pâtisserie dans ma besace. Il était vrai que lors de notre toute première rencontre, j’avais offert ce type de yakitoris au jeune genin, de fait, était-ce là pour lui un symbole, une manière de dire que les rôles étaient inversés ou que cette situation était comme un nouveau départ ? Peut-importe au final. Quelle que soit la raison, d’un geste gourmand, je dégustais mes premières bouchées alors que l’aspirant du Manazuru m’explique sa vision des choses sur le don de soit et le sens même de la réussite et du sacrifice.

Finalement, une fois ce petit gouter improvisé terminé, lançant ma pique de bois dans une poubelle à proximité, je serrais ma sacoche sur mon dos et invitais mon partenaire à me suivre, quittant dès lors de village pour une cavalcade pleine d’énergie à travers forêts et rochers jusqu’aux plateaux Ocres, lieu de résidence de ce clan mineur qui était affilié au village depuis toujours. Ce n’était pas le seul dans cette position à Tsuchi, mais aujourd’hui, c’était le seul en revanche à revendiquer cette position vis-à-vis de leur situation politique face aux grandes familles existantes en place depuis toujours, les Hyûga, les Chokoku et les Borukan.

Malgré mon petit bidon rebondi, légèrement tendu suite aux gourmandises que j’avais dégusté avant le départ, notre course se passait bien. Si nous voulions arriver au plus tôt, circuler comme un simple civil n’était pas la méthode à envisager. Usant donc de nos talents martiaux, nous courrions, sautions et glissions ici et là jusqu’à ce qu’enfin, devant nous se dresse cette grande muraille rocheuse en haut de laquelle les plateaux Ocres nous attendaient. Quant à notre mission, même si la journée n’était pas terminée et la luminosité encore présente, le soleil lui commençait à décliner à l’horizon. Continuer sur un tel rythme nous ferait sans nul doute arriver en pleine soirée ou en début de nuit, pas nécessairement le meilleur des choix à faire. Mais cette décision, aujourd’hui, ne me revenait pas. C’était celle de celui qui dirigeait cette équipe réduite.

« Chef, on a deux options. Vu que le soleil commence à se coucher, on peut poursuivre et arriver dans la soirée ou en début de nuit dans le village, ou alors, on peut trouver une grotte à flanc de colline et y passer la nuit en sécurité avant de repartir au petit matin et arriver sur place en début de journée. A toi de voir ce qui te semble le plus opportun. »

Attendant une réponse, ou plutôt une décision du genin, desserrant ma sacoche qui basculait à nouveau sur mon côté gauche, je farfouillais à l’intérieur avant d’en sortir une outre en cuir, avalant quelques rasades d’eau fraiche pour réhydrater mon gosier quelque peu desséché par la course. Gourde à la main, je montrais de celle libre les falaises rocheuses au loin avant de m’essuyer la bouche et de refermer ma calebasse.

« Si tu décide de rester, je vois des grottes là-bas, on pourra toujours s’y enfermer pour la nuit et ainsi cacher notre présence. »

Mon outre à nouveau à sa place, observant le déclin du soleil sur les montagnes au loin, les teintes orangées commençant à se dévoiler, j’attendais sagement une décision de Daiki.


_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mar 11 Jan 2022 - 20:13
La majorité du voyage se passait sans accros, les habilités de Ninja permettait des voyages difficilement arrêté par autre chose que d’autres entités avec des habilités similaires. Il semblerait que les bandits, plutôt rare si près du village, ne firent pas interruption dans le trajet de cette mission, au grand plaisir de l’Iranos qui n’avait jamais à eu à prendre une vie jusqu’ici. Il ne connaissait pas l’état de la criminalité à Tsuchi, mais sachant qu’ils étaient entre le village caché et un village mineur, il n’y avait probablement pas beaucoup de brigand de grand chemin asser fou pour intercepter ici.

Alors que les rayons du soleil se faisait de plus en plus rare, le capitaine du Manazuru cru bon de rappeler à Daiki ses responsabilités, en appelant à une décision de sa part. En s’arrêtant sur une branche d’arbres, et regardant dans la direction pointée par celui-ci, le jeune genin prit un moment pour réfléchir, mais une réponse s’imposa à lui asser rapidement.

‘’ J’imagine que ça ne serait pas trop bien vue de profiter de l’hospitalité du village directement en arrivant. Nous allons nous reposer dans les grottes, et atteindre le village demain. Comme ça, nous gardons les chances de notre côté.’’

Il dit, convaincu que c’était la bonne décision à prendre, avant de se lancer vers les grottes indiquer par Teruyo, avec l’intention d’y rester. L’Iranos prit quelques instants pour inspecter l’entrer des 3 cavernes les plus proches, et choisi celle avec le moins de traces d’activités… il ne fallait pas non plus tomber sur un ours retournant à sa caverne pendant la nuit, ce seraient des chances supplémentaires de revenir blessé pour un rien.

Après avoir inspecter la grotte, et en ayant trouvé aucune trace récente d’occupation animale ou humaine, Daiki et Teruyo montaient le camp, et après avoir creuser dans les rations qu’ils avaient apportés, la nuit se passa sans trop d’inconvénient.

Daiki se levait avec le soleil, et assumant que Teruyo serait prêt, l’équipe se mis en route pour le peu de chemin qu’il restait jusqu’aux village du clan Otoru. Les palissades de celui-ci devinrent visibles, et rapidement, les traditions du clan serait visible.

Près de la porte, là ou une caravane venait faire du commerce, des gens en robes longues accueillaient les marchands. Daiki et Teruyo devait attendre leur tour, et quand finalement la caravane pénétra dans le village, ce fut le leur tour. Daiki s’avança.

‘’ Bonjour, nous sommes les envoyés de Iwa, venu étudier et négocier vos demandes. Je suis Iranos Daiki, et mon associé ici est Miyamoto Teruyo.’’

Il se présenta simplement, en notant mentalement de rayer la possibilité que ce soit un camp barbare, car l’intérieur du village montrait un certain raffinement, une fine odeur que Daiki n’arrivait pas à l’identifié, mais elle semblait omniprésente dans le village.

‘’ Bienvenu au village Otoru, jeune Iranos. Notre chef, Nishizaka Otoru, vous attend déjà. Suivez-moi.’’

Une jeune femme, accueillant visiblement les nouveaux arrivant, leur dit avant de faire signe aux sentinelles près de la porte, et de partir ensuite vers le seul bâtiment en pierre de l’endroit, où résidait probablement le chef du village.

Daiki et Teruyo se firent indiquer une salle, tout simple bien qu’accueillante. L’Iranos s’assoyait là où il se faisait diriger, et rapidement, une tasse de thé ayant la même odeur que le village, mais en concentré, se retrouvait devant lui. Il envoya un regard vers Teruyo, et ensuite vers le thé. Il commençait à avoir une idée d’où pouvait venir le pouvoir du clan Otoru.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Dim 16 Jan 2022 - 22:34

L’option des grottes fut finalement cette retenue. Sous l’œil vigilant du jeune Iranos, notre installation se fit sans trop de mal et pour accentuer la sécurité, je dressais devant nous un mur de pierres similaires à celles nous entourant, nous cloisonnant dans ce mausolée humide, hormis quelques œillères pour être en mesure d’observer l’extérieur. Avant cela, les remarques de Daiki méritaient une réponse, non pas que ses affirmations soient fausses, c’était même globalement le contraire.

« En effet, sans vraiment savoir à quoi nous attendre, arriver de journée et ne pas devoir dépendre d’entrée de jeu de l’hospitalité de ceux chez qui nous nous rendons est surement la meilleure approche que l’on puisse avoir. Nos interlocuteurs sont surement des personnes accueillantes, mais en ces temps particuliers, difficile de prévoir quoi que ce soit. »

Si le repas semblait quelque peu frugal, un point était à noté au réveil de mon leader du jour. Ayant attendu que le garçon tombe de sommeil, j’avais pris le relais quant à un point important de notre soirée et ne manquait pas de lui faire la remarque à mon réveil, quoi qu’il puisse s’en douter en voyant un clone devant le mur, observant l’extérieur d’un œil avisé.

« L’endroit était peut-être sûr vis-à-vis des animaux sauvages, mais rien ne nous dit que nous n’avons pas été suivis. L’avons-nous était d’ailleurs ? » lui demandais-je avec une certaine espièglerie.

Le mur s’effondra finalement assez facilement, la route qu’il nous restait à faire n’était pas la plus compliquée désormais mais avant de presser le pas vers le village Otoru, je souhaitais rappeler une fois encore le point précédent à mon jeune élève.

« Ils sont quatre. Sauras-tu me dire où et pourquoi ils sont là ? »

En attendant d’obtenir une réponse quand le genin serait en mesure de le faire, je marchais tranquillement derrière le pas de l’assimilateur qui nous guida finalement jusqu’au portes tant attendu. Sans un mot, dans un silence religieux, je laissais faire, observant ce qui se passait. En tout cas, au-delà des simples apparences classiques des lieux, planait dans l’air une odeur suave et enivrante pour mes narines, odeur qui s’intensifia largement en rejoignant le bâtiment principal dans lequel nous étions attendus et qui ne fit qu’exploser encore plus une fois le thé servi devant moi.

C’est au moment où, tasse dans une main main, je humais le parfum du nectar, balayant de l’autre main les effluves pour me les faire parvenir plus facilement que celui qui était sans nul doute le chef tant attendu fit son entrée, accompagné d’une jeune femme et d’une enfant. Tous trois s’installèrent devant nous et après avoir passé ses doigts dans sa moustache, l’ainé prit finalement la parole.

Spoiler:

« Bienvenu dans notre modeste village. Nous tenons à vous remercier de votre arrivée aussi rapide suite à notre requête. Je vous prie d’apprécier notre thé, c’est l’une de nos spécialités. Votre voyage a dû être éreintant. Nous pourrons commencer dès que voudrez. »

Si la demoiselle affichait un certain sérieux, l’enfant, à n’en pas douter une petite fille, au contraire, faisait des grands saluts vers Daiki. En retrait de celui qui était surement son grand-père, l’enfant avait l’air ravie de la situation.


Spoiler:

_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mar 18 Jan 2022 - 0:33
En se réveillant, Daiki s’attendait à beaucoup de chose, mais certainement pas à se faire interroger. Il n’avait jamais été excellent dans la détection des gens furtifs, c’était même l’une de ses faiblesses. Quand son capitaine l’informa de cet état de fait, il haussa les sourcils. Ils n’avaient pas été attaqué pendant la nuit, donc il était plutôt hors de question que ce soient des gens avec une intention violente… Après y avoir pensé quelques minutes, tout en marchant vers le village, Daiki eu une théorie pour Teruyo.

‘’ Des vigiles, j’imagine. Ils s’assurent que l’on n’a pas de mauvaises intentions… et si c’est le cas, d’avertir le village et/ou nous prendre par surprise. Ils sont répandus dans les endroits sans grandes fortifications, ça remplace un peu les gardes de murailles.’’

Il répondit à son mentor, espérant que c’était là la réponse qu’il attendait. Il n’arrivait toujours pas à voir ceux qui les suivaient, et ce, jusqu’à ce qu’il arrive au village. Ils étaient fort pour se cachés, c’était certain. Après leur arrivé au village, l’Iranos était plus alerte à ce qui l’entourait, car une fois que les gens ne sont plus cachés, il pouvait être attentif aux signaux physiques.

Après avoir été servis du thé, et finalement, être rejoins par un groupe de gens, incluant certainement le chef du clan, Daiki se mit en mode ‘business’. Il avait l’air plus sérieux que d’habitude, sans pour tant perdre ses airs sympathiques et son sourire, et écouta les paroles du chef présumé avec attention. Après avoir pris une petite gorgée de thé, respectueusement bien sûr, il avait appris les manières à table, il regardait le vieil homme avec un sourire amicale.

‘’ Il va sans dire qu’Iwa porte une attention particulière à ses affiliés. Je vous remercie de votre accueil chaleureux, votre thé est excellent d’ailleurs.’’

En effet, leur thé avait un goût unique, semblable à l’odeur qui respirait dans tout le village, qui apaisait directement le genin. Daiki ne pu s’empêcher d’envoyer la main à la petite fille derrière ce qui était probablement sa mère.

‘’ Maintenant, j’ai cru comprendre que vous aviez des demandes, et je suis ici pour les entendres. Allez-y.’’

Il dit finalement, envoyant la parole à l’ancien. Le vieillard hocha la tête, plus sérieusement.

‘’ Et bien, nous considérons que, tenant compte de notre nombre croissant et du fait que nous payons toujours notre dû à Iwa, nous demandons le droit d’exploiter la forêt qui entoure nos frontières, ainsi que d’étendre nos champs. Notre village déborde, et bien que les compagnies forestières d’Iwa déclarent que ses terres sont les leurs, ils n’en font rien.’’

Il y avait une touche de mépris dans la voix du vieux, certainement dû à plusieurs conflits menant à leur lettre.
Daiki eu un moment de stupéfaction. Le problème était claire, mais il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait effectivement décidé maintenant. Il n’y connaissait rien en foresterie, et simplement, si les compagnies ne faisaient rien de ses bois, il ne voyait pas pourquoi se village en plein développement ne pourrais pas en profiter… Il se tourna vers Teruyo, un petit hochement de tête suivis, pouvaient-ils leur accordé?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Sam 22 Jan 2022 - 13:35

« Vrai et faux à la fois » dis-je en souriant.

La réponse de Daiki concernant les vigiles n’était là qu’une vérité partielle. Il s’agissait bien là de gardes, mais nullement issus d’Otoru comme le jeune homme semblait le penser. In fine, rien de surprenant ou d’illogique qu’il esquisse ce genre de raisonnement vu la teneur de notre visite, mais dans l’absolu la réponse était tout autre et bien plus secrète pour la quasi-totalité des shinobis.

« On en reparlera plus tard. » finis-je par dire alors que nous arrivions justement à destination

Confortablement installés en tant qu’invités dans cette demeure cossue, la petite famille à son entrée me fit largement sourire, sans oublier cette petite fille, bien plus jeune que Saya, qui était là par obligation sans réellement comprendre les enjeux et qui commençait là son apprentissage de la vie politique et clanique. Sa grande sœur surement, d’apparence trop jeune pour être sa mère était elle stoïque devant notre présence. On sentait qu’elle était initiée à ce genre de démarche et que contrairement au petit bout de choux qui faisait coucou à Daiki – qui lui rendait bien d’ailleurs – elle était concernée par les enjeux et par conséquent par le futur de leur communauté.

En revanche, si l’Iranos faisait preuve de politesse, peut être un peu d’impériosité dans le ton employé, certains pouvant l’interpréter de cette manière, il ne fit malheureusement pas réellement avancer les échanges entre nous. Stupéfait par la demande qui nous était faite, légèrement en retrait de celui qui dirigeait notre groupe, ce dernier se tourna légèrement vers moi. Pas de chance, dans l’absolu, je ne lui accordais pour l’heure pas un regard, étant faussement absorbé à déguster une nouvelle gorgée de thé. La discussion n’en n’était qu’aux prémices, il allait devoir commencer à agir par lui-même avant d’espérer une aide certaine. Après tout, il était là pour faire ses preuves.

Sans grande preuve de patience de sa part, finalement l’adolescente qui poursuivi d’un ton bien plus sec que celui employé par son aïeul.

« C’est simple. On fait notre part pour le pays, on a besoin de plus de terre et il y en a plein qui ne servent pas. On aurait pu se servir sans rien dire à personne mais on ne l’a pas fait. On est des gens simples et respectueux c’est pour ça. Mais on estime aussi que notre village mérite mieux que ce bout de terre qu’on possède. »
« Tomoe ! » intervint le grand-père.
« C’est vrai papy ! Dis-leur ! Regarde, les, ils n’ont pas l’air d’en avoir quelque chose à faire. »

Dans un « slurp » bruyant, avant mon thé sans discrétion, je reposais ma tasse avec le sourire. Assis au sol, je me courbais pour autant à moitié devant le trio avant de prendre la parole.

« Mes excuses mademoiselle si nous vous avons manqué de respect, à votre grand-père ou à vous tous … » terminais-je en me redressant.
« Mais si nous sommes là, c’est que votre situation nous importe. Maintenant, je suis certain que mon jeune ami saura trouver et proposer une solution qui puisse convenir tout le monde. N’est-ce pas ? »

Ces derniers mots étaient adressés directement à Daiki. J’avais donné un petit coup de pouce qu’il attendait peut-être, c’était maintenant à lui d’œuvrer pour la réussite de notre mission, du moins, la faire avancer dans la bonne direction déjà.

Suite à mes paroles, les bras croisés sous les aisselles pour Nishizaka, les poings serrés par l’attention pour Ai et les mains légèrement tremblantes posées sur les genoux pour Tomoe, chacun des trois Otoru attendait les paroles de l’Iranos.


Spoiler:

_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Dim 23 Jan 2022 - 18:26
Alors que l’Iranos avait développer une certaine aisance, bien qu’il était toujours sur ses gardes concernant cette mission, il avait un bon présentiment concernant le vieillard, celui-ci semblait plus qu’ouvert à la discussion. En revanche, ce fût l’adolescente qui prit la parole ensuite, accusant à demi-mots l’Iranos de n’être qu’un leurre, envoyé ici pour temporisé le problème de leur clan… et bien qu’il ne voulait pas approuvé cette accusation, et qu’il n’en était pas au courant, il voyait bien pourquoi elle penserait comme cela… il n’avait que peu d’information sur la situation, et n’avais pas bien d’idée de ce qu’il pouvait et/ou ne pouvait pas donner à ses gens… en somme… il était bien possible que le village ce soit servis de lui… bien.

Teruyo prit la parole rapidement, juste avant que le jeune Iranos ne réagisse, et lui envoya un bref regard, et jumelé a ce qu’il disait, c’était asser pour remettre le jeune genin dans le droit chemin… enfin… ce qu’il croyait l’être du moins. Il ne pouvait pas avouer ce qu’il pensait réellement au clan, sinon le conflit serait inévitable… il était donc temps de jouer les diplomates, et pour ce faire, il prendrait le coté des Otorus.

‘’ Il est évident que votre situation n’est pas enviable, et le fait que vous aillez pris la décision juste de demander de l’aide avant de passer aux actes est tout à votre honneur.’’

Daiki prit une gorgé de thé, il devait improvisé, et la tasse lui donnait une façon de temporisé un peu la discussion, laissant place à son petit hamster dans la tête de tourner de plus en plus. Puis, une idée germa dans sa tête, une idée qui lui venait surement des paroles de son père cette semaine… mais oui, c’était évident! Une solution s’offrait à eux.

‘’ Si vous me permettez, je crois que la solution la plus bénéfique pour toutes les parties impliquées, serait de racheter les terres aux compagnies forestières. Voyez-vous, avec la situation à Iwa qui se rétablis, et la reconstruction qui est pratiquement terminer, le prix du bois devrait drastiquement chuter, ce qui mettra certainement les compagnies dans un mouvement de ventes, plutôt que d’expansion.’’

Il marqua une pause, espérant que ceux-ci suivaient son raisonnement.

‘’ De plus, si j’en crois mes sources, les prêts de banques sont plutôt généreux ses temps-ci, du fait qu’en pleine récession, ça ne manque pas de ryos dans les caisses. Ses deux éléments combinés vous donnent toutes les cartes en main pour récupérer les terres autours des vôtres. Il suffit donc de faire croire à ses compagnies que vous leur débarrassé un terrain encombrant.’’

Cette idée était… plutôt contre la compagnie forestière, et très opportuniste, mais c’était l’option où Iwa devrait le moins intervenir, et où le plus de partie en ressortirait gagnant… évidement, comme tout plan de ce genre, basé sur le fait que son père avait eu de la facilité à prendre un emprunt cette semaine pour la boutique, devait avoir des failles… qu’il ne pouvait pas trouvé lui-même aussi rapidement. La seule variable qui lui était inconnue, la situation financière du clan… ce qui pourrait se retrouver problématique.

Un moment de réflexion se posa autour de la table, alors que les deux Otorus en charge du clan semblait réfléchir à son offre… au moins, l’adolescente semblait être, pour l’instant, pensive, et non pas agressive contre son idée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mar 25 Jan 2022 - 22:55

Finalement, après un léger flottement dans le comportement du jeune shinobi et après ma petite intervention, ce dernier sembla reprendre corps et âme, retrouvant une certaine stature, à la fois dans son positionnement, mais aussi dans son discours et dans le timbre de sa voix.

Assis en retrait, je continuais à déguster mon thé pendant que l’Iranos devisait. A court de ce liquide floral, je la posais devant moi, la repoussant légèrement, signe discret et poli que l’on pouvait à nouveau remplir ma coupe, ce qui fut rapidement fait par une femme d’âge mûr qui se tenait debout sur un côté de la pièce.

Une chose était certaine à la lueur des paroles du genin, c’est qu’il avait un sens de la réflexion qui était plus qu’intéressant. Face à une première du genre, si l’hésitation était normale, il avait su rebondir et proposer des solutions pertinentes à nos commanditaires, sans se laisser emporter d’une quelconque manière par ses émotions. Étant donné les reproches qui nous étaient fait, bon nombre d’aspirant auraient pu défaillir.

Une fois les explications terminées, la petite Ai semblait toujours aussi admirative du jeune homme tandis que Tomoe, la grande sœur, semblait quelque peu défaite par le retour cinglant de bâton qui venait de lui être asséné. Elle qui pensait que nous n’entendions rien de leurs demandes venaient de recevoir de plein fouet la preuve du contraire.

« C’est une bonne proposition que vous nous faites là. » affirma le grand-père de son air flegmatique.

Sans attendre mais avec une certaine fluidité, je poursuivais les échanges après avoir terminé ma deuxième tasse de thé.

« Je vous propose donc pour la suite que l’on aille à la rencontre de cette compagnie forestière, que nous servions d’intermédiaire afin de faciliter les négociations. En tant que représentant d’Iwa, les discussions seront nettement plus simples. »
« Qu’il en soit ainsi, je vous remercie. » termina l’ainé en se courbant légèrement.

Saluant à mon tour, je tapais sur l’épaule du genin, signe de notre départ pour la suite de nos opérations. Une fois à l’extérieur, je reprenais le sujet.

« Eh bien, je suppose que l’on va voir cette compagnie ? A moins que tu ne veuilles que l’on fasse autre chose avant ? Le choix t’appartient, même si effectivement, j’ai pris un tant soit peu les devants sur la fin. »

Souriant, je remettais donc dans les mains de son chef initial la mission que nous poursuivions.

_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Mer 2 Fév 2022 - 21:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mer 26 Jan 2022 - 23:57
Un moment de silence après la proposition de l’Iranos, il observait les réactions dans la salle discrètement… enfin, aussi discrètement qu’il pouvait, c’est-à-dire qu’il ne tournait pas la tête pour fixer quelqu’un directement. La petite de la famille semblait ne pas être ennuyé par les concepts compliqués qu’il abordait, l’adolescente avait un air qu’il devait se retenir de ne pas savourer trop tôt, et le vieillard qui ne semblait aucunement phasé par cette proposition, qui prit rapidement le relais de la discussion, comme si de rien n’était… c’était probablement un bon signe considérant l’objectif de la mission. Daiki tendit donc l’oreille.

Teruyo prit ensuite l’initiative de proposé la suite des événements, une intervention qui prit Daiki de court, quelque chose qu’il n’avait pas prévu. Il reconnaissait bien là une mission qui sortait du cadre de ses missions habituelles, un suivie comme ça, ça lui était étranger, mais il faisait sens quand il y pensait. Bien, maintenant que la proposition était acceptée par le vieillard, il n’y avait pas de raison de la remettre en question, ils seraient donc sur le départ une fois de plus.

Teruyo fit signe subtil à Daiki d’aller à l’extérieur, ce que l’Iranos fit sans résister, même s’il relevait un sourcil quand celui-ci lui posa une question. Ils avaient passé quelques minutes, une heure à tout cassé dans le village, et ils étaient déjà repartis… bon, avec un peu de chance, ils trouveraient le voyage du retour facile, malgré qu’avec des gens à escorter, le voyage serait définitivement plus long, et potentiellement dangereux, considérant que Teruyo n’avait toujours pas complètement expliquer ce qui se passait avec les shinobis qui les ont suivis durant l’allée… plusieurs problème semblaient se tenir devant eux… mais c’était le prix d’une mission qui n’impliquait pas de faire la lessive pendant une journée entière.

‘’ Au moins c’est encore tôt le matin, on refait le plein de réserve et on peut partir directement. Après, il faut voir qui ils enverront comme représentant.’’

Il dit simplement à son capitaine, hochant la tête pour lui-même. C’est à ce moment où Tomoe Otoru, la membre de la famille avec le moins d’alignement avec les deux shinobis, sortis de la tente derrière eux, un air légèrement blasé, qu’elle remplaça rapidement par un visage sérieux, certainement poussé par le devoir envers son clan.

‘’ Je serais le représentant du clan Otoru. Croyez-moi, je trouverai l’hypocrisie de votre proposition, peu importe à quel point elle est bien cachée.’’

Elle dit sans grande émotion, tout en se dirigeant présumément vers sa maison, pour se changer et prendre ce dont elle aurait besoin. Son habitation se trouvait sur le côté du bâtiment principal, qui menait vers le haut du dis bâtiment.

Daiki lança un regard vers Teruyo, un peu désespéré, mais surtout, il craignait pour la mission. Si la jeune femme décidait qu’elle ne voulait pas de résolution pacifique au conflit, ça mettra leur mission en péril.

------------------------------------------------------------------------------

Quelques minutes plus tard, la jeune femme ressortie du bâtiment, portant maintenant un habit de voyage, un bâton et un sac dans le dos, visiblement prête à partir.

‘’ Allons, pas de temps à perdre, allons-y!’’

Elle déclara avant de se diriger vers la porte du petit village. Sans manquer un moment, Daiki se précipita vers le devant du groupe, adressant un regard à celle-ci.

‘’ Je passerai devant, histoire d’éviter toute forme de piège et/ou embuscade. Nous avons bien l’intention de vous ramener en un morceau.’’

La fille semblait prête à s’indigner du manque de politesse et de galanterie du jeune homme, qui ne faisait malheureusement que son métier, mais se résigna, le snobant d’un mouvement de tête vers l’arrière.

‘’ Tu parles d’un Shinobi…’’

Ses dernière paroles eurent l’effet d’une flèche dans le dos à l’Iranos, qui le fit physiquement réagir, mais il se retînt de rétorquer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mer 2 Fév 2022 - 22:07

Sans grande surprise, ce fut l’ainée Otoru qui se présenta à nous. Rien de plus logique de la part de ce petit village que d’envoyer la petite fille du chef actuel, elle qui semblait avoir un certain tempérament pour tout ce qui touchait aux siens et à leurs intérêts. Si je n’étais guère étonné de la scène, Daiki lui ne semblait pas s’attendre à revoir une nouvelle fois celle qui l’avait tant invectivé au cours de notre entrevue. Et à en juger par les paroles ouvertes de la demoiselle, elle ne nous portait guère dans son cœur et restait persuadée que nos paroles n’avaient aucune valeur. Peut-être qu’au moins nos actes porteraient leurs fruits.

Marchant en retrait des deux jeunes gens, j’avais l’impression de voir un couple d’adolescent qui s’engueulait gentiment, se renvoyant la balle à la moindre remarque de l’autre. D’une certaine manière, cela raviva quelques souvenirs heureux que j’avais de ma femme à une époque où nous n’étions guère plus vieux qu’eux.

Callant mon rythme de marche sur celui de la jeune fille, notre allure était plutôt lente pour des shinobis habitués à parcourir de longues distances en peu de temps pour le bien des missions qui nous étaient confiées. Mais tout le monde n’avait pas notre entrainement, et à choisir, prendre le temps comme nous le faisions ainsi en cet instant était quelque peu reposant.

Si les premiers pas se firent sous le soleil matinal, sa chaleur venant nous lécher le visage de manière plaisante, la majorité de notre marche se fit à l’abri de la lumière sous d’épaisses cimes une fois la forêt atteinte. Le changement était radical mais l’air ambiant, les odeurs boisés et les chants et cris d’animaux offraient un certain confort et une certaine sérénité à notre trajet jusqu’à ce qu’enfin, au milieu des bois, une scierie apparaisse enfin sous nos yeux.

« Là-bas. » indiqua un bucheron lorsque je demandais où trouver le responsable de l’exploitation.
« Koba Kobayashi ? »

Un homme, et c’était peut dire, se retourna. Haut de deux mètres, moi et mon mètre soixante faisions pâle figure devant la montagne de muscle qui se dressait devant nous.

Spoiler:

« Qui le demande ? » entonna-t-il d’une voix tonitruante et grave.
« Je me présente, Miyamoto Teruyo, jonin en charge des relations extérieures pour le village d’Iwa. Nous souhaiterions discuter avec vous de quelques propositions commerciales avec le village d’Otoru dont Tomoe Otoru, petite fille du chef actuel en est la représentante. Accepteriez-vous de nous recevoir ? »

Surement peu habitué à une politesse certaine, il me dévisagea de longues secondes avant de planter son regard vers la demoiselle, puis vers Daiki.

« Et le gamin, c’est qui ? Enfin peu importe, suivez-moi. »

Alliant le geste à la parole, Koba se retourna vers une annexe de la scierie, un bâtiment qui a priori était destiné au personnel. S’asseyant en bout de table, je prenais place sur un côté de cette dernière pendant que les deux autres s’installaient à leur guise.

« Alors ? Vous voulez quoi ? »

Sans perdre de temps, le propriétaire des lieux entra dans le vif du sujet.


_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Mer 2 Fév 2022 - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Mer 2 Fév 2022 - 23:13
Le voyage entre le village et le camp de la compagnie forestière se fit sans grand problème, si ce n’était que de la constante échange de remarque entre Daiki et l’ainé du clan Otoru. Des échanges qui, même s’ils paraissaient violents à un œil non habituer, ne représentait qu’une façon comme une autre de socialisé dans un monde d’adolescent, toujours un peu maladroit dans leur façon de communiquer entre eux. Même s’il ne l’admettrait jamais directement, la jeune femme avait un caractère qui plaisait bien à l’assimilateur, bien qu’il ne se mentirait pas à lui-même quant à la probabilité qu’ils se revoient un jour. Et puis, il fallait bien rester professionnel, surtout en présence de Teruyo!

C’est d’ailleurs en oubliant pendant un bref instant qu’il était le chef de cette équipe que Daiki perdit promptement l’initiative face à son senpai, qui lui avait dérobé l’attention du chef de la compagnie forestière. Avec une introduction comme la sienne, il est pratiquement impossible de se présenter en bonne et due forme sans passé pour un sous-fifre inconséquent… et faire passer du même coup leur proposition pour l’idée de stagiaire un peu trop ambitieux… il fallait pensé à une façon de rectifier le tir, et alors qu’ils arrivaient dans le camp de bucheron, et qu’il voyait du coin de l’œil la jeune Otoru bouillonner rapidement à la vue de l’homme qui privait des terres essentiels à son peuple, Daiki prit la parole.

‘’ Enchanter, je suis Iranos Daiki, membre honoraire du Manazuru, et la personne en charge de cette mission diplomatique. ‘’

Il se présenta avec un ton et un air confiant, ne laissant pas paraitre son insécurité de passé après son taisho, puis poursuivis sur la même ligne.

‘’ On ne tournera pas autour du pot. Vous êtes un fournisseur important dans la reconstruction d’Iwa, et celle-ci étant presque terminé, vous allez très certainement développer ailleurs, où simplement réduire vos effectifs et votre production. Nous avons ici une représentante du clan Otoru, qui possède des terres ancestrales près de vos coupes, et qui souhaiterait vous rachetez vos terres en surplus, adjacente à leur village. ‘’

Il pausa un moment, ne voulant pas non plus faire tomber métaphoriquement une pille d’information énorme sur le bureau du bucheron géant. C’est à sa surprise que la protégée de la mission se manifesta, tenant ses airs de future cheffe de village, elle compléta l’offre de Daiki.

‘’ Soyez rassuré, le clan Otoru à les moyens de vous acheter les terres à un tarif raisonnables. Ça vous évitera de payer une taxe de territoire sur des terres qui ne vous servent pas. Nous pouvons aussi négocier l’installation d’un camp temporaire près des nouvelles frontières créer par notre accord, afin de vous accommoder pour les coupes dans le coin.’’

Évidemment, ça arrangerait grandement le clan mineur d’avoir une petite compagnie de bucheron qui achète leur supplément agricole. Un geste habile de la part de la jeune femme.

Le grand bucheron ne semblait pas exactement ravi de cette proposition au départ. Probablement parce que c’était un jeune shinobi et ce qu’il pourrait considérer une fillette qui venait là lui proposer, mais au bout de quelques discussions où la représentante Otoru tenait son bout du bâton, les négociations semblaient partir dans la bonne direction. Tellement bien d’ailleurs, que Teruyo et Daiki n’aurait pratiquement pas à intervenir. À défaut d’avoir un tempérament sociable, Tomoe semblait être une fine négociatrice.

Après une bonne demi-heure, et des échanges incessant qui avaient culminé à la détermination d’un prix pour l’achat des terres, l’entente fut acceptée et signée. Daiki fut même amené à signer l’acte de vente lui-même, représentant l’autorité d’Iwa par le fait même.

C’est en sortant du bâtiment principal que Daiki lança alors au reste du groupe.

‘’ Bon! Ça s’est bien passé tout compte fait! Finement jouer je dirais même Tomoe!’’

L’assimilateur lança innocemment, le premier compliment de sa part vers la jeune femme, qui s’empressa de lui répondre.

‘’ Il fallait bien que quelqu’un rattrape ton introduction catastrophique. ‘’

Aie.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Empty
Sam 5 Fév 2022 - 13:10

Si les paroles de ce Koba pouvaient laisser sous-entendre que les choses seraient compliquées en termes d’échange, d’autant plus pour le jeune Daiki, ce dernier montra clairement qu’il avait de la ressource, ne se laissant nullement marcher dessus, remontant même la pente sur laquelle il était en train de glisser. C’était satisfaisant de le voir ainsi, de savoir que malgré le fait qu’il soit malmené, la répartie était encore présente et que le genin ne se laissait pas abattre. C’était presque le contraire même. En reprenant la suite de mon discours et à en juger par le ton de sa voix, il était certain que l’Iranos voulait faire ses preuves, chose qu’il parvenait à faire à coup sûr.

Silencieux, je me posais en spectateur de la suite qui se jouait devant moi, écarquillant quelques instant les yeux de surprise face à l’intervention musclée de la jeune Tomoe. Il ne faisait nul doute que le jour où elle reprendrait les rênes du clan, ce dernier serait entre de bonnes mains.

Pour ma part, totalement passif face aux négociations, Daiki dans une position sensiblement équivalente, finalement, notre rôle se jouait presque à celui d’escorte et d’entremetteurs. Mais en soit, ce n’était pas plus mal que les choses se passent ainsi. Les corporations d’artisans pouvaient parfois être difficile à aborder et en cet instant la jeune fille montrait qu’il faudrait compter sur son clan pour tout ce qui touchait aux environs de son village natal.

Finalement, après un accord conclu bien plus vite que j’aurais pu l’imaginer, voilà que notre départ de la scierie se faisait aussi rapide que notre arrivée. Marchand en retrait des deux jeunes tourtereaux, je les observais d’un œil bienveillant, amusé même. Attrapant l’épaule du jeune aspirant, ralentissant sa marche pendant que Tomoe continuait la sienne, je lui adressais quelques mots à peine chuchotés.

« Je rentre au village faire le rapport. Tu n’as pas besoin de moi pour la raccompagner. Profites-en, nous n’avons pas toujours l’occasion de faire de belles rencontres. Vous me rappelez ma femme et moi à votre âge. Pas de bêtises hein ! »

Sur ces paroles, prétextant des sujets importants à traiter, ce qui fondamentalement n’était pas tout à fait faux, je saluais honorablement la jeune Otoru avant de laisser les deux adolescents à leurs badinages pleins de béguins.


_________________
Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Premiers pas pour un futur grand - PV Daiki

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre pour Daiki
» Changements pour le futur d'AoS
» [C/OFFICIELLE/KIRI] Un petit pas pour des kirijins, un grand pour Kiri.
» Comprendre le présent pour envisager le futur | Hiko
» Chercher le passé pour conquérir le futur [FB/Solo]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre :: Canyon Tôkuhama
Sauter vers: