Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rencontre fortuite [Yukari]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Ven 17 Déc 2021 - 13:36
Tsuyoshi venait de sortir du domaine Hyûga. Il avait eut une envie soudaine d'aller voir du côté du quartier commerçant en reconstruction. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'y rendre. Il souhaitait observer l'état d'avancée des reconstructions mais aussi combien les échoppes rouvraient et parvenaient à se développer. Il est vrai qu'après avoir repoussé bien des assauts successifs, en un sens, aussi curieux que cela puisse apparaître, les marchands du monde avaient trouvé assez sécurisant le village ninja et son cœur commerçant, assez sécurisant pour y investir encore. Soit, en un sens, cela arrangerait les affaires Hyûga eux qui étaient en train de mettre en place une banque à vocation nationale.

Tsuyoshi visita donc pendant de longues heures le quartier commerçant. Il en fit le tour concrètement, prenant son mal en patience, observant, notant mentalement toutes les zones où le commerce pourrait fleurir. Ici il pourrait placer, compte tenu de la proximité d'un commerce apportant des intrants, tel type d'industrie ou tel type de boutique. Dans un autre endroit, il y remarqua également les potentialités économiques et nota à nouveau mentalement quelques commerces qui pourrait s'y tenir et fleurir. Le Hyûga prit le temps de s'arrêter, chaque fois qu'il le put, à des boutiques qu'il savait financées par les Hyûga. Sans à chaque fois dévoiler son identité, il entrait et parfois achetait un objet utile mais peu cher et prenait le temps de discuter l'air de rien avec le tenant de la boutique. Tout lui paraissait fonctionner à merveille. Il ne lui restait plus alors qu'à s'accorder une petite pause dans cette matinée consacrée au clan Hyûga. Après cette petite pause qu'il savait certainement courte, il irait s'occuper des affaires du Sazori.

Se dirigeant vers l'Académie, il savait qu'à la fin du quartier commerçant il saurait trouver son bonheur. Un restaurant où l'alimentation était de qualité le tout dans un cadre enchanteur : une belle vue sur le lac intérieur d'Iwa. Il salivait déjà en s'imaginant le bon temps qu'il allait se payer et le plaisir à venir pour ses papilles. C'est en entrant dans le restaurant et en saluant ci et là les gens qu'il remarqua la pièce plutôt vide avec la présence d'une seule personne. Une cliente possiblement compte tenu du fait qu'elle était assise face au lac. Le Hyûga se dirigea vers elle. Il ne la connaissait pas.

_ Bonjour... C'est un peu osé mais pourrais-je m'asseoir à votre table et ... échanger un peu avec vous ? Je ne me souviens pas vous avoir vu à Iwa et c'est fou... Je connais pourtant une foule de gens ! Dit-il avec son sourire le plus aimable. Il en profitait, parce qu'après tout il était ainsi fait, pour apprécier le beau visage et la belle chevelure de la jeune femme.



_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Ven 17 Déc 2021 - 14:49
Depuis son retour au village, la jeune genin avait passé une partie de son temps à essayer de trouver des moyens pour venir en aide à la population. Les hôpitaux étaient relativement surchargés entre les patients nécessitant des soins en continu ou ceux dans l’attente d’une opération. Cela laissait les cas les moins urgents à traiter dans une situation où il leur était assez compliqué de mettre la main sur un eisenin. Pour pallier à cela, Yukari se servait de sa fortune pour passer des commandes de différents produits médicamenteux et de les offrir à la population. Il n’était pas rare qu’elle aille rendre visite aux gens à leur domicile et à leur prodiguer des soins basiques. Ce n’était peut-être pas aussi élaboré que ceux apportés par un véritable spécialiste du domaine mais au moins, cela permettait de soulager les douleurs en attendant.

La jeune fille n’attendait pas vraiment de retour envers ses actes de charité. Elle traitait les gens parce qu’elle en avait envie, c’était aussi simple que cela. Quelques remerciements, un peu de sympathie de la part de ses patients, voilà tout ce que Yukari retenait de ses visites et cela lui suffisait amplement. Pour le reste, il y avait toujours l’embarras de devoir refuser des bourses de ryôs que certaines personnes lui ordonnaient presque de prendre. Evidemment, les principes de la jeune brune ne lui permettraient jamais d’abuser de ses connaissances pour tirer profit de la bonté que lui témoignaient les habitants du village de la roche.

Une fois ses visites quotidiennes terminées, la jeune femme s’octroya une petite pause pour aller manger dans l’un des nombreux restaurants ayant subi une reconstruction. Certains d’entre eux en avaient bien besoin même si les conditions de leur restructuration n’étaient pas forcément celles qu’attendaient leurs tenants. Quoi qu’il en soit, la jeune brune s’attabla en face du lac, attendant tranquillement qu’on la serve. En contraste avec son attitude calme et réservée, la jeune genin n’en restait pas moins une bonne mangeuse. Elle faisait attention à son attitude à table évidemment mais elle ne lésinait pas sur le nombre de plats commandés. En somme, Yukari se plaisait dans son confort alimentaire.

Son repas fut perturbé par l’arrivé d’un homme aux cheveux presque aussi longs que les siens. Comme beaucoup de gens aux villages, elle ne l’avait jamais vu et à priori, lui non plus. Cependant, Yukari n’avait aucune raison de lui refuser de s’asseoir à sa table et lui proposa simplement de partager son repas.

« Bonjour. Cela ne me dérange pas que tu te joignes à moi. Installe-toi, j’ai eu une longue journée alors un peu de compagnie, ça ne se refuse pas. »

La jeune fille ponctua sa phrase d’un sourire avant de lui indiquer la chaise qui se trouvait devant elle.

« Tu dois quelqu’un de plutôt influent pour connaître autant de monde, je me trompe ? En tout cas, je pense que c’est assez normal que l’on ne se soit jamais croisé. Disons que j’ai tendance à être plutôt discrète…voire même carrément effacée. Sinon, je m’appelle Yukari et toi ? »


@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Ven 17 Déc 2021 - 18:09
Tsuyoshi fut assez étonné de ne pas avoir été reconnu. Il ne l'était pas toujours de l'ensemble des iwajins, et c'était bien normal, mais à chaque fois, compte tenu du traitement qui lui était réservé, la chose le faisait toujours tiquer malgré lui. Il est certain qu'être un Hyûga, représentant de son clan et Taishô d'une des unités spéciales du village "offre" une certaine notoriété dont il se serait passé dans certains cas. Cette notoriété pouvait fausser des relations, des rapports humains. Il reconnaissait cependant qu'elle était fort utile notamment pour faire passer des directives, des requêtes ou autres choses du style.

_ Influent ? En un sens oui... Dit-il avec un petit sourire aux lèvres. Yukari donc ? Enchanté. Je m'appelle Tsuyoshi. Dit-il à son tour, occultant pendant un instant sa noble naissance et tout le tralala la qui accompagne ses grades et autres grandiosités.

Tsuyoshi finit par s'asseoir. Il tira sa chaise et prit place avec grâce, prestance. Un serveur accourra à leur table. Il demanda, avec déférence vis à vis de Yukari et de Tsuyoshi, ce qu'ils prenaient sachant que Yukari s'était déjà servie et qu'elle était certainement bien plus habituée des lieux que le Hyûga. Tsuyoshi porta un regard vers l'individu puis vers la jeune femme.

_ Si vous vous servez ce sera pour moi. Une façon pour moi de vous remercier de m'accepter à votre table. Dit le Hyûga simplement. Une manière pour lui de se montrer poli et peut-être gentleman. Peut-être la chose ne plairait pas à la jeune femme, pour peu qu'elle soit une femme libérée - vous savez ce n'est pas si facile.

Quel que soit sa réponse ou décision, le Hyûga de son côté commanda une liqueur qui accompagnerait bien une côte de bœuf braisé. Lorsque le serveur s'en alla, le Hyûga porta son regard un moment vers le lac. Il avait quelque chose d'apaisant parce que beau et naturel. Il était bien entretenu par les autorités du Shishiza puisqu'il offrait après tout à tous un cadre différent des constructions d'Iwa et de son paysage plutôt "terre à terre".

_ Vous venez souvent ici ? Questionna le Hyûga. J'aime bien ce cadre pour le paysage qu'il nous offre... De quoi se changer les idées avant de remettre les mains à la pâte... Dit-il avec un sourire sans artifices.

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Ven 17 Déc 2021 - 20:30
Les hypothèses de Yukari se confirmèrent en voyant le serveur accourir vers eux. Visiblement, lui connaissait bien son invité. Elle s’attendait à ce qu’il se dévoile un peu plus mais il n’en était rien et de toute façon, la jeune fille détestait les gens qui vantaient leurs mérites sans qu’on ne le leur ait demandé. Très poli, il lui proposa de poursuivre le repas en lui assurant de se charger d’une partie de l’addition à partir de maintenant.

« C’est fort aimable de ta part mais je pense avoir déjà bien mangé. Peut-être un petit dessert ? Je prendrais une tarte au citron. »

Elle adressa sa dernière phrase au serveur qui se hâta sûrement d’aller faire pression sur le chef pour préparer rapidement les commandes. Yukari était toujours intriguée par l’identité de son interlocuteur mais elle ne voulait pas trop insister sur ce fait là et préférait simplement profiter du paysage. Le village de la roche avait sans doute bien changé depuis son ancienne appellation, une époque dont Yukari se rappelait relativement bien. Ses parents avaient choisi de s’y installer et elle avait fini par y naître en ayant jamais pu réellement avoir de maitrise sur sa vie ou du moins, jusqu’à il y a quelques années.

« Je ne sais pas si souvent est le bon terme mais j’y viens régulièrement. En fait, je change assez souvent de restaurant pour tout te dire. Vu la calamité qui s’était abattue sur Iwa, l’économie a eu du mal à se remettre après cela. »

En fait, Yukari ne connaissait pas tous les détails puisqu’elle avait quitté le village en même temps que les civils en se fondant simplement dans la masse, ne voulant pas s’engager dans des affrontements dont elle aurait eu de toute manière que peu de chance de se sortir indemne voire même vivante.

« Quand je suis revenue, je me suis mise en quête de méthodes qui permettraient aux gens de reprendre peu à peu une vie normale. Des petits gestes du quotidien qui additionnés pouvaient donner de résultats encourageants. »

Yukari parlait de façon cartésienne, choisissant ses mots avec soin. Elle était revenue avant tout par sympathie mais surtout pour éviter d’ajouter davantage de problèmes à un village qui en avait déjà un bon paquet. De plus, les gens n’étaient pas responsable de son désintérêt et la jeune fille sentait qu’elle devait les aider ou au moins essayer.

« J’essaie de changer de restaurant chaque jour. J’injecte des fonds dans une multitude de commerces de manière équitable pour que tout le monde puisse y trouver son compte. J’essaye d’apporter mon aide et je fais de mon mieux pour que les gens retournent à une vie normale ou le cas échéant, à quelque chose qui s’en rapproche. C’est majoritairement à cela que se résument mes journées. »

Le reste du temps, la jeune brune s’ennuyait mais elle essayait de s’occuper pour pas trop faire transparaitre son ennui, souvent en s’adonnant à des activités qui laissaient souvent les gens perplexes. Et puis, ça ne se faisait pas de se plaindre, les habitants d’Iwa en avaient assez de leurs propres problèmes.

« Je suis d’accord, le paysage à ce petit quelque chose de reposant. J’aime bien. » Dit-elle en reposant son regard dans celui de Tsuyoshi.

@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 10:31
Le Hyûga écoutait le discours de la kunoichi. Elle apportait quelques éclaircissements sur ce qu'elle faisait grosso modo de ses journées. Très vite, Tsuyoshi avait compris qu'elle était probablement une sorte de mécène. Quel shinobi de condition normale irait investir sa solde dans des restaurants et autres activités caritatives et ce de façon régulière ? A moins d’être un haut gradé de l'armée - et si tel avait été le cas, Tsuyoshi aurait eu une idée de sa véritable identité, aucun ninja ne pouvait réellement se le permettre. Il ne restait plus alors que l'option de la civile issue de famille puissante.

_ Vous êtes donc une ... une sorte de mécène ? C'est ça ? Questionna Tsuyoshi. Le regard intrigué, il se demandait réellement quel pouvait être le statut social de la kunoichi car jusqu'ici, son seul prénom ne l'aidait pas beaucoup à mettre en lien une fortune d'Iwa et elle même. Après, il est vrai qu'une personne de condition moyenne pouvait se permettre d'agir et de beaucoup agir, mais c'était tellement rare. Une personne appartenant à la "classe moyenne" aurait beaucoup de mal à "injecter des fonds" dans une "multitude de commerces". La chose était impossible.

_ C'est tout à votre honneur cette façon d'aider Iwa. Le village a effectivement besoin de beaucoup d'appuis pour espérer redevenir dans un court terme Iwa d'avant le réveil du Yonbi... Il sembla se perdre du regard devant l'étendue d'eau sur laquelle il avait rapporté son attention. Mais nous nous relèverons, comme toujours. Finit-il par dire pensif.

Le serveur était revenu avec les commandes le tirant de sa brève rêverie. Il rapporta son attention sur la kunoichi. Il ne perdit pas le fait que le serveur couvrait d'égards Yukari tout autant que lui. Cette attitude n'était pas anodine.

_ Vous avez dit tantôt être revenue à Iwa récemment... Vous étiez à la capitale ? Ou peut-être avez eu la chance de faire du pays ? il se mit à déguster sa côte de bœuf et à siroter sa liqueur par moments. La vie de cette femme était assez particulière et il appréciait sa compagnie. Elle avait beaucoup de retenue et de savoir-vivre.

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 17:40
Une mécène ? Yukari n’avait jamais vraiment considéré les choses sous cet angle puisqu’elle le faisait avant tout par altruisme. En fait, on ne pouvait pas vraiment encore parler de sa propre fortune puisque cette dernière appartenait encore techniquement à son père. Toutefois, ce dernier lui faisait confiance dans sa gestion, sans doute pour préparer la relève au cas où il arriverait quelque chose à son paternel. Lui-même avait d’ailleurs donner son aval pour que sa fille puisse contribuer à la restructuration du village. C’était une manière simple de montrer sa reconnaissance envers le village dans lequel son père s’était installé il y a de cela bien longtemps.

« Oui, on peut dire ça. Ma famille a amassé une respectable fortune durant des décennies à travers tout le Yuukan. Je parle d’une époque où le village de la roche ne possédait pas encore son appellation actuelle. Pour tout te dire, je descends d’une longue lignée de samouraïs et le nom de Fujioka a en réalité vu le jour au sein du Pays du Fer. Cependant, mon grand-père était désireux d’offrir un climat plus propice à sa descendance et a décidé de venir s’installer ici pour y fonder une famille. Deux générations plus tard, j’étais née. »

Ce n’était peut-être pas l’histoire la plus excitante à raconter mais au moins, la jeune kunoichi disait la vérité. Ce qui s’en suivit était en revanche plus intéressant à raconter.

« Il n’en reste pas moins que je suis une kunoichi au même titre que beaucoup de gens de ce village. Du moins, sur papier. Pour être honnête, je crois que c’était surtout pour faire plaisir à mon père et il y avait pas trop de mal à essayer non plus. Sans compter que le patriarche s’était mis en tête de m’imposer une union. Une décision que j’ai vivement contestée et que l’on a malheureusement du réglé dans la violence. »

Elle haussa les épaules avant de continuer.

« Enfin, cela a eu au moins le mérite d’obtenir une certaine forme d’émancipation et surtout de découvrir que j’étais dotée d’une capacité relativement…intéressante. En tout cas, si je m’y étais penchée davantage. »

Yukari n’avait jamais eu d’intérêt particuliers pour les arts ninjas, y portant une attention relativement limitée même si il était possible de la voir s’entrainer parfois mais pour des raisons relativement peu communes vis-à-vis d’autres genin. Elle termina donc sa tirade en répondant à la question du Hyûga sans dissimuler quoi que ce soit.

« Non, pas exactement. Je me suis fondue dans la masse de civils que l’on a escorté hors du village lors du réveil du Dieu Singe. Pour être honnête, je ne pense pas que je verrais du pays de sitôt, la politique du village est assez stricte concernant les allées et venues de ce que j’ai pu constater. En fait, j’avais même songé à ne jamais revenir mais cela aurait créé beaucoup plus de problèmes que cela n’en aurait résolu. D’autant plus que ma famille réside toujours à Iwa donc je ne pouvais pas me permettre de leur causer du tort par pur égoïsme de vouloir de la liberté, tu comprends ? »


@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 11:25
Le Hyûga avait vu juste. Cette femme appartenait nécessairement à une famille puissante. Elle le révéla par elle-même en expliquant appartenir à la famille Fujioka. En tant qu'initiateur d'un des plus grands projets économiques d'Iwa, et aussi parce qu'il était le chef des services secrets du village, le Hyûga avait entendu parler de cette famille riche. Il était curieux d'en être là aujourd'hui, à la même table que celle qui se disait héritière du clan. Le Hyûga se contenta de hocher de la tête après les dires de Yukari. Il ne connaissait évidemment pas l'histoire de la famille, pas même de l'origine de sa fortune. Il sut par exemple qu'ils venaient dernièrement de Tetsu, et ce depuis deux générations et qu'elle même était née dans Rokkusu devenue Iwagakure no Sato.

Il tomba des nues lorsqu'il apprit que Yukari était une kunoichi. Elle ne semblait absolument pas en être. Bien au contraire, elle gardait, probablement sans le faire exprès, une attitude qui faisait que l'on pouvait la caser plus aisément du côté des civils de noble ascendance que des shinobis aux attitudes guerrières. Si Yukkari était une kunoichi, alors il était fort à parier qu'elle n'était qu'une Genin, appartenant encore à la masse de ces "shinobis anonymes". Au fil de la discussion, elle finit par le révéler elle même d'ailleurs. Mais ce ne fut pas tout ce que Yukari révéla. Elle affirma avoir été l'épicentre d'une tentative de mariage forcé s'étant terminé dans un bain de sang. Le Hyûga s'était repositionné sur sa chaise. Lui aussi avait connu pareil épisode. A vrai dire, dans les familles importantes, ce procédé était courant en réalité. Après tout, il s'agissait de sauvegarder des intérêts et de ne pas marier leurs rejetons à n'importe qui.

_ Vous avez une histoire à la fois singulière et commune... Seulement cette histoire de capacité révélée... Ne me dîtes pas que vous avez tué votre... fiancé ? Questionna le Hyûga avec beaucoup d'intérêt dans le regard et dans le timbre de sa voix.

Lorsque cette question fut vidée, Tsuyoshi avoua à son tour :

_ J'ai également fait la désagréable expérience de fiançailles arrangées. Fort heureusement pour moi, mon épouse ou plutôt celle qui devait l'être, avait un fort caractère et m'avait clairement fait comprendre que tout ce cirque n'irait nulle part, me mettant même dans le lot de nos parents respectifs alors que je n'avais pour ma part comme seul tort d'obéir à mes parents et de faire la volonté du clan... Le Hyûga but une gorgée de liqueur. Il découpa et mangea un petit morceau de viande avant de continuer.

_ Je ne sais pas ce qu'elle est devenue... Elle a fugué et les choses se sont arrêtées là. Dit le Hyûga. A vrai dire, tout ceci l'arrangeait car jamais plus ses parents ne s'étaient mis en tête de lui proposer une nouvelle union. Ils avaient fini par découvrir le seul caractère de Midori et ils avaient compris à quelle plaie ils allaient marier leur unique rejeton.

_ Mais revenons en à vous... Et cette fameuse capacité dont vous faisiez mention ? Quelle est-elle ? Questionna le Hyûga les yeux pétillants d'intérêt. Puis vous êtes de quelle équipe ninja ? Demanda t'il à nouveau.

Une gorgée de liqueur, à nouveau quelques bouchées, le Hyûga était toute ouïe.

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 13:57
Yukari découvrit que son interlocuteur avait vécu une histoire assez similaire. C’était souvent un problème de riche ne voulant pas mêler leur gènes à n’importe qui et la jeune fille trouvait cela très regrettable que cette mentalité soit si répandue mais elle comprenait également pourquoi les parents se devaient de garder un certain contrôle sur leurs enfants. En réalité, l’union entre deux individus issus de classes sociales différentes étaient certes belle mais réalistiquement, ces relations ne duraient pas vraiment à cause de la convoitise du parti le moins aisé. En tout cas, la jeune brune esquissa un sourire face à la mécompréhension de Tsuyoshi vis-à-vis de son combat.

« Non, je me suis mal fait comprendre. C’est contre mon père que je me suis opposée dans ce duel à l’épée. Evidemment, je n’avais aucune chance mais je ne pouvais pas abandonner ma liberté sans avoir essayé. Pendant le combat, je l’ai brûlé au visage et cela m’a donné un avantage décisif. Cependant, je n’en suis pas ressortie indemne et aujourd’hui encore j’en garde des cicatrices. »

Bien que cela ait été assez tragique, Yukari avait fini par pardonner. Elle avait réglé ses différends avec son père et aujourd’hui, il respectait ses choix de vie.

« Navré d’apprendre que tu as également vécu une pareille histoire. Je trouve ça regrettable que ce genre de mentalité soit aussi répandue. On a l’impression d’être enchaînés et si on ne fait rien, on se retrouve obligé d’être plié à des règles qui ne nous conviennent pas forcément. Sans compter le fait de jeter le déshonneur sur la famille ou ce genre de choses. Je me suis longtemps demandé pourquoi mon père m’avait proposé ce duel mais j’ai compris que c’était sans doute le seul échappatoire pour sortir de cette histoire. De cette manière, on interpréterait ma victoire comme le fait d’avoir gagné ma liberté. Un mal pour un bien dira-t-on. »

Elle marqua une pause avant de répondre à sa question.

« Comme je le disais, j’ai fini par développer une capacité plutôt inédite dans le sens où je ne me souviens pas avoir vu quelqu’un en utiliser avant au sein de ma famille. »

Joignant le geste à la parole, Yukari fit émettre une fine vapeur de sa bouche, inoffensive, voulant simplement illustrer ses propos.

« Je possède la capacité innée de pouvoir produire de la vapeur sous différentes formes. D’après ce que je sais, il s’agit d’une manipulation avancée de la roue élémentaire des cinq éléments. Normalement, il faut combiner les attributs du feu et de l’eau pour accéder aux propriétés de la vapeur mais il m’est possible d’y accéder sans avoir recours à tout ce processus. Je pense que ce serait assez utile dans les mains de quelqu’un qui en ferait vraiment quelque chose. »

En ce qui concernait son implication dans sa vie de shinobi, il n’y avait pas grand-chose à dire. Depuis qu’elle était sortie de l’académie, elle était restée au point mort. Ses camarades issus de la même promotion l’avaient certainement déjà tous dépassée. Sans compter ceux qui étaient arrivés après elle…

« Je ne fais partie d’aucune équipe. Je n’en ai pas très envie pour plusieurs raisons. Je pense déjà que je ne ferais que gêner mes camarades à cause de mon manque d’implication et je n’ai pas le temps ni le courage de me fatiguer dans des altercations avec mes supérieurs. Surtout quand c’est pour me servir toujours les mêmes arguments. Je trouve cela aussi désagréable que de manger un plat réchauffé de la veille. »

Pour autant, Yukari n’en voulait à personne et il n’y avait pas vraiment de coupable dans toute cette histoire. Ses idéaux n’étaient tout simplement pas en adéquation avec le système instauré dans son village natal. Certaines règles n’avaient de sens que pour ceux que cela arrangeait vraiment.

« Comme je l’ai dit, si cela ne tenait qu’à moi, je pense que j’essaierais d’aller tenter ma chance ailleurs. Commencer par Tetsu pour aller rendre hommage à mes ancêtres. Je t’avoue que l’histoire de mes racines sont assez obscures alors je serais sans doute très intéressée de pouvoir lever le voile sur mes origines. J’estime que cela serait un bon point de départ. Il y a également cette Bibliothèque sur l’un des pics du Pays de la foudre. Mon père raconte que c’est probablement la plus grande bibliothèque du Yuukan et je suis assez intéressée par les savoirs qu’elle renferme. Je ne parle point d’ouvrages ou de techniques interdites mais plutôt de connaissances dont la majorité des gens ne considèrent plus sur des domaines beaucoup moins militaires comme l’astronomie ou les mathématiques. »

La jeune fille soupira. Elle avait l’impression de rêver debout en imaginant tous ces projets.

« Enfin, je suis encore loin de faire quoi que ce soit en réalité. Surtout que dès lors que l’on ose franchir les portes du village, l’on se met à s’agiter de peur que la personne ne revienne plus. Mais bon, un jour peut-être, qui sait… »


@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Mer 19 Jan 2022 - 12:04
Le Hyûga sourit à tous ces mots sortis de la bouche de Yukari. Elle avait une vision si particulière de la vie de façon générale et même de la façon dont les choses devaient fonctionner, même au sein du village. Il appréciait cet esprit critique et ce détachement, cette absence de combativité de Yukari vis à vis de ce système qui pourtant en un sens l'oppressait. Elle était résignée. Peut-être que ce terme n'était pas le bon, mais il exprimait quelque part cet "abandon" yukariesque vis à vis de l'évolution de sa carrière militaire. A vrai dire, le Hyûga s'interrogea même sur la volonté réelle de la Fujioka. Elle semblait être totalement en décalage, en déphasage avec ce qui était requis pour passer ne serait-ce qu'à l'étage supérieur et parvenir au grade de Chuunin, ce grade libérateur qui pouvait lui tout en grimaçant à cause de l'aigreur du liquide qui lui réchauffait déjà la gorge et descendait lentement dans son ventre. Il marqua un temps d'arrêt tout en observant la Fujioka d'un œil amusé. Il en avait rencontré des gens particuliers, mais celle-ci avait quelque chose de différent de bien plus original, bien plus vrai quoique l'on sentait en elle cette absence d'enthousiasme que l'on rencontre chez les gens qui ne suivent pas encore leur voie.

_ Yukari... As-tu pensé à tenter de progresser jusqu'au grade de Chuunin ? Questionna le Hyûga. Pour la première fois il s'adressait à elle en la tutoyant. Il avait bien remarqué que jusqu'ici, la kunoichi ne s'était nullement embarrassée de toute cette lourdeur du langage due à l'éducation. Elle avait été directe, naturelle, spontanée.

_ J'ai bien compris que le système en place ne t'agrée guère et que tu le trouves absurde. Je te comprends parfaitement. Mais je suis certain qu'il ne t'a pas échappé qu'à défaut de voir les choses évoluer d'elles-mêmes, tu pourrais d'offrir un bol d'air en gravissant les échelons et en parvenant au titre de Chuunin. Tu as déjà les capacités d'analyse et je crois la maturité pour. Il te suffit juste de réaliser proprement quelques missions, et de faire preuve d'un peu de ta force... Avec ta capacité spéciale et quelque peu rare... Ce ne devrait pas être difficile. Le grade de Chuunin devait lui permettre de glander avec plus de libertés.

Elle avait mentionné à deux reprises, sous différentes formes, le fait qu'un Genin n'avait absolument pas le droit de franchir les portes du village. En un sens c'était une aberration contournée en pratique de différentes façon par bien des Genin. La raison officielle était de protéger les Genins. Mais les protéger de quoi ? Du monde extérieur immédiat ? De celui plus lointain ? Hors des frontières du pays ? La réalité était bien entendu tout autre, il ne s'agissait que d'une politique d'endoctrinement qui devait être menée à terme de sorte que les meilleurs éléments endoctrinés progressent au grade supérieur et qu'ils soient jugés dignes de pouvoir à leur tour endoctriner les générations d'après et que le pouvoir central soit assuré qu'eux sauront perpétuer l'héritage de leur devancier : tout ce système pyramidal dont le Hyûga et la Fujioka a bien des égards étaient parties.

Tsuyoshi s'adossa à son siège. Il prit dans sa main gauche le verre de liqueur, s'en servit une nouvelle quantité et but le tout d'un coup avant de se resservir à nouveau, le Hyûga marqua un temps d'arrêt. Il poursuivit après avoir observé les réactions de la kunoichi.

_ Au stade de Chuunin, tu serais bien plus libre et tu aurais l'occasion d'intégrer le Yamagenzo et une de ses branches qui te sied. Je ne sais pas... Le Shishiza et sa branche scientifique ou alors le Manazuru pour sa capacité justement à voyager, faire du pays, rencontrer des gens et des cultures différentes... Et qui sait ? Au petit bonheur de la chance ou des circonstances, tu pourrais même être amenée un jour à diriger l'une d'elles et ainsi avoir l'opportunité de changer ton monde. Les choses vont vite dans une carrière de shinobi... Dit-il.

Cette fois-ci il se tut et écouta la réponse de la kunoichi. Il y avait bien une autre option. Celle de s'investir totalement dans les affaires civiles et être libre de ses actes bien entendu dans la limite des règles de la société, de sa famille notamment. Mais là aussi, tout était question de positionnement hiérarchique. A une certaine hauteur les contraintes étaient réelles, à d'autres, elles étaient moindre offrant une possibilité quasi unique de pouvoir agir quasi librement. Il fallait simplement être assez lucide sur ses possibilités. Curieux d'en savoir plus, Tsuyoshi écouta la réponse de la kunoichi. Il en était sûr, elle avait déjà eu le loisir de réfléchir à toutes les options à elle offertes.

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Mer 19 Jan 2022 - 15:40
La conversation prit une tournure un peu plus sérieuse même si certaines suggestions de Tsuyoshi l’avait fait beaucoup rire. L’avantage quand on avait rien de réellement concret à réaliser c’était que l’on pensait énormément. Ces possibilités que son interlocuteur lui proposait, Yukari les avaient déjà toutes analysées. En fait, elles représentaient toutes fondamentalement le même défaut, celui de présenter un fossé non négligeable entre ce qui était présenté et ce que l’on pouvait réellement faire. Sans compter le véritable chemin à parcourir pour y arriver et parfois pour un objectif pas toujours atteignable.

« Je ne m’y connais pas trop en ce qui concerne le système de hiérarchisation du village donc ce que je vais dire vient simplement de ce que j’ai pu observer chez mes camarades ou juste une interprétation que je me fais du système. »

L’objectif n’était pas de cracher gratuitement sur le village mais de simplement exposer un avis différent en évitant au maximum les biais. C’était une tentative d’expliquer que peu importe à quel point elle était insatisfaite, il n’y avait pas vraiment de solution pour satisfaire tout le monde peu importe à quel point on voulait aider les gens.

« Honnêtement, Tsuyoshi, quelles sont les véritables possibilités de passer chûnin ? Il y a bien l’examen mais même remporter le tournoi n’assure pas la promotion. Le système est tel que le pouvoir décisionnel revient au Kage. Sur quels critères se base-t-il ? Dans tous les cas, peu importe comment on voit les choses, une personne n’est jamais suffisante pour prendre une telle décision. »

Il y avait trop de facteurs à prendre en compte et un avis unidirectionnel était, à son avis, très insuffisant surtout pour un esprit cartésien comme le sien qui était plutôt d’avis d’établir une sorte de consensus. Pour le reste, les missives qu’elle avait reçues ne l’avaient jamais intéressée. D’autant plus que la principale raison pour laquelle les gens accomplissaient des missions étaient aussi car c’était un gagne-pain non négligeable. Un problème que la Fujioka n’avait pas.

« En général, les ordres de missions que je reçois finissent souvent dans l’âtre d’un feu. Qu’est-ce que je risquais finalement ? Un emprisonnement ? Je suis patiente donc ils ne pourraient pas me garder captive bien longtemps. Un bannissement ? Je ne demande que ça de sortir. Le salaire ? Je roule déjà sur l’or. Sans compter que la plupart des missions génériques ne présentent pas de demi-mesures. Soit c’est très ennuyant soit c’est dangereux. Sans compter que je dois me faire tenir la main dès que ça se passe en dehors des murs et que dans la mesure où les missions se font généralement à plusieurs, il faut satisfaire la demande globale, autrement dit, on envoie des gens compétents, aux techniques bien rôdées pour parer au mieux à une éventuelle opposition en face. »

Multiplier les missions de bas rangs était donc une perte de temps. Pour réellement progresser, il fallait prendre des risques, parfois inconsidérables ou alors s’approcher de gens plus haut placés pour avoir accès à des requêtes moins ennuyeuses et plus travaillées.

« Cependant, ce n’est pas dans mes habitudes d’aller courber l’échine dans l’espoir d’obtenir ce que je veux. Ma capacité est rare donc exploitable. Je n’ai pas très envie de me mettre au servir d’un système qui ne me tient pas à cœur et je n’ai pas envie de mourir non plus donc je ne suis pas très encline à prendre des risques inconsidérés juste pour une promotion. »

Yukari livrait sans doute un constat très négatif de la situation mais c’était là son réel avis sur la situation qu’elle vivait. Dans tous les cas, cela faisait du bien de se livrer sans se faire juger sur ses intentions ou du moins, ce n’était pas ce qui ressortait de leur discussion pour l’instant.

« Je crois que la seule véritable opportunité qui s’était présentée à moi remonte au moment où le village de la roche cherchait une solution viable pour permettre aux gens de retrouver une vie normale après l’éveil du dieu singe. Le projet était sympathique et j’ai été conviée par Aimi pour en parler avec d’autres médecins. Après cela, je crois que l’on a mis en place plusieurs missions pour concrétiser le projet. J’ai émis des suggestions mais bon, la réunion n’était finalement qu’un échange d’idées. Plusieurs mois plus tard, j’ai appris les prouesses des équipes médicales en ce qui concernent l’élaboration des prothèses. Muramasa est devenu médecin attitré du Daimyo, Aimi a eu son nom affiché dans le Kunai Emoussé et sans doute une reconnaissance internationale. Je n’ai jamais vraiment participé à ce projet finalement et je n’avais pas vraiment les capacités pour le faire de toute manière. Après tout que vaut l’expertise d’une genin face à ceux d’éminents médecins ? Absolument rien du tout. »

C’était sans doute cela qui avait enfoncé le clou. Apprendre l’iroujutsu aurait pu être une possibilité mais cela lui prendrait beaucoup trop de temps et consisterait en un pari ambitieux pour un but bien trop incertain. Sans compter que pour cela, il fallait d’abord que Yukari se concentre sur sa propre capacité avant de songer à développer une autre. D’autant plus qu’il fallait trouver quelqu’un qui voudrait bien lui apprendre. Cela faisait beaucoup de paramètres aléatoires que la jeune genin ne pouvait maitriser.

« Du coup, pour pallier à cela, j’essaie de trouver des activités pour ne pas m’ennuyer. Je suis encore jeune et bonne santé donc j’ai sans doute encore de belles années devant moi. C’est chaque jour un défi de trouver de quoi les remplir mais je m’en sors plutôt bien pour l’instant. Si jamais un examen se présentait au sein de nos terres, je pense y participer mais pas pour les raisons que tu penses. Il y a souvent du public lors de ces évènements alors j’ai bon espoir de pouvoir prouver quelque chose aux yeux de ceux qui s’y trouveront. Pour des raisons personnelles et éviter les biais cognitifs, je ne peux pas te révéler le fond de ma pensée sur ce sujet pour l’instant mais je pense que j’ai de bonnes chances de pouvoir surprendre les gens. »


@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Ven 28 Jan 2022 - 12:25
Tsuyoshi écouta longuement la Yukari. Il était quelque part à la fois bluffé par ses capacités d'analyse et sa vision particulière du fonctionnement du village mais aussi amusé justement par cette singularité. Il était possible que beaucoup ou à défaut quelques uns pensent comme elle, mais pratiquement jamais il n'avait entendu de critiques émises de la part des shinobis sur le fonctionnement du village hormis sur des généralités mais surtout sur des questions de personnes. Oui, souvent les récriminations revenaient grosso modo à des récriminations sur la personne, rarement sur le système. Il appréciait donc d'autant plus cet échange que l'échange en lui-même apportait une espèce de brise, de petit vent de fraîcheur sur sur la structuration même d'Iwagakure no Sato.

Le Hyûga se logea bien dans son fauteuil, écoutant les pistes énoncées par la Fujioka pour être rapidement éliminées les unes après les autres. Si pour chacune de ces pistes la conclusion semblait honnête, le Hyûga ne pouvait s'empêcher d'être surpris par la volonté de la kunoichi de participer à un tournoi Chuunin, pourtant aux yeux de Tsuyoshi, un des éléments les plus absurdes du système. Alors Yukari rejetait les décisions d'un Kage remettant en cause son objectivité, ce qui en soit était parfaitement compréhensible, pour accepter de participer à une compétition qui relevait plus du folklore que de la réelle sélection et dont le résultat même, comme elle l'avait souligné tantôt, n'était pas garanti ? Tsuyoshi avait un peu de mal...

_ Des surprises hein ? Eh bien j'ai hâte de les voir. Dit-il cependant d'une voix enjouée. Dommage cependant que tu ne veuilles pas m'expliquer plus pour quelle raison toi qui évite les missions parce qu'elles sont ou ennuyantes ou dangereuses, accepterait de participer à... un tournoi Chuunin ? Je veux dire, le truc par excellence fait pour distraire Iwa ? Je suis quelque peu perplexe, mais soit ! Peut-être un jour pourrais-je comprendre... Dit-il encore.

Il se tut un instant plongeant son regard dans celui de la kunoichi. Il demeura ainsi un moment avant de prendre un verre et de goûter à nouveau aux délices de la liqueur qu'il s'était choisi. Après deux gorgées il s'attaqua au restant des morceaux de viande dans son assiette.

_ Dis moi Yukari... Pourquoi ne démissionnes tu pas tout simplement compte tenu de tout ce que tu m'as exposé. Iwa accepterait ta démission j'en suis certain. Il faudra bien entendu la motiver, un moindre mal considérant la liberté que tu auras acquise après coup. Il se tut en moment et laissa son propos faire son petit bonhomme de chemin. Il en était certain, elle y avait certainement déjà pensé. A bien des égards, elle avait dû tourner et retourner sa situation afin de l'examiner sous toutes ses coutures. Ce qu'elle voulait au fond demeurait flou pour le Hyûga quand bien même il savait qu'elle attendait quelque chose de précis avant de se lancer véritablement. Mais qu'attendait-elle réellement au juste ? Elle seule le sait...

_ Les affaires, celles menées par ton père, t'intéresses-t'elles ? Questionna encore Tsuyoshi. Je veux dire, celles au delà des simples et louables activités de mécénat...

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Sam 29 Jan 2022 - 15:28
Tsuyoshi semblait très intrigué par l’intention de la jeune genin à participer au tournoi. C’était compréhensible et tout à fait attendu comme réaction.

L’homme avait toujours eu une tendance naturelle à la curiosité. Parfois à tort parfois à raison. Cela dit, cette curiosité a permis un développement unique qu'aucune espèce auparavant n'avait pu bénéficié ou du moins, c’était le cas avant l'ère des shinobis. Si Yukari laissait volontairement un voile sur ses agissements, c’était surtout car elle-même n’était pas sûr de mener à bien son plan. Après tout, l'on ne pouvait résoudre une équation que si on en connaissait toutes les variables, ce qui n était malheureusement pas son cas.

« En fait, c'est justement parce que c'est distrayant qu'il est facile d’attirer l'attention. Quel est le véritable motif qui pousse les genins à participer à ce genre d’épreuves ? Se dépasser ? La carotte de la potentielle promotion ? Ou peut-être un mélange des deux. Honnêtement, je pense que dès le départ, il n'a jamais été vocation de donner sa chance à tout le monde car finalement, l’apothéose du tournoi n'est focalisé que sur le combat. »

Avec quelques subtilités certes mais ce sont quand même toujours les mêmes compétences qui sont évaluées. Le dernier examen avait d'ailleurs ingénieusement camouflé ce fait en incorporant une épreuve préliminaire semblable à un jeu d observation et d orientation. De quoi faire passer la pilule pour offrir un programme que l'on avait déjà bien recyclé.

« A qui revient le mérite du coup ? Celui qui est plus adroit que son adversaire au chifoumi en ayant préparé une ribambelle de techniques ? Cela peut être une forme d'intelligence ou d’ingéniosité mais ce n'est peut-être pas la seule. On peut proposer des projets mais toujours, dans son carré de terre bien évidemment. Sans compter qu’il est juste possible de tomber contre un adversaire contre qui on ne peut rien faire au premier tour et se faire lamentablement éliminer. On essaiera alors de simplement de faire passer la pommade en nous consolant sur le fait qu il fallait juste mieux se préparer. »

Parfois, la jeune fille se demandait si ce qu’elle disait était passible de réprimandes. Pourtant, Yukari ne faisait que donner sa critique sans essayer d'influencer qui que ce soit. Encore fallait-il qu’on l’écoute…

« A ma connaissance, je n'ai jamais entendu quelqu’un quitter le village juste parce qu'il avait envie d’aventures. Je n'ai jamais évoqué mon souhait aux autorités suprêmes si je puis dire mais de ce que je sais, la situation politique actuelle du village est quelque peu bouleversée en l'attente d'un dirigeant. Je pense qu'il vaut mieux attendre que les choses se tassent un peu avant de formuler ma requête parce qu'il y a sans doute ses sujets plus urgents à traiter pour solliciter une entrevue maintenant. Quant aux affaires de mon père, je dirais qu'elles ne m’intéressent que moyennement. Au mieux ce serait un prétexte pour voyager ailleurs et pour continuer à faire fructifier la fortune mais ça s’arrête là. »

Elle souffla un moment avant de reprendre.

« Je suis désolée de t’infliger un tel constat mais contrairement à certains personnes, j'ai horreur de me cacher derrière des faux-semblants. »


@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Lun 7 Mar 2022 - 22:35
Le Hyûga était charmé. Non pas qu'il était attiré physiquement ou plutôt charnellement par la Fujioka, mais plutôt charmé par son intellect. Il appréciait fortement la différence, les gens différents, ceux qui étaient capables de voir plus loin que l'ordinaire, que l'évident. A n'en pas douter Yuakri était de cette trempe là. Elle avait quelque chose d'assez spécial et pourtant de commun : elle avait pris le temps de faire bouger ses méninges afin de parvenir à des résultats de réflexion assez intéressantes. Le Hyûga subitement eut envie de l'interroger sur la géopolitique et pourquoi pas sur Tôsen et tout ce qui se passait autour de cette homme, mais il se ravisa. Tout ceci allait l'emmener sur bien des minutes de développement potentiellement passionnés. Il avait déjà quelques minutes sur le temps qu'il s'était donné pour casser la croûte.

_ Oh tu as parfaitement raison. Je vais être assez direct, les tournois Chuunin sont généralement organisés effectivement pour amuser la galerie mais pas seulement. Au delà de l'aspect ludique pour les foules, il permet de détecter les forts talents et de promouvoir ceux qui ont la force suffisante et qui ont déjà montré ailleurs leurs capacités. Il s'agit d'un prétexte pour promouvoir. Dit-il en écartant les bras. Il continua : quand tu sais cela, tu ne peux que te questionner lorsque des dirigeants en viennent à organiser des tournois Jonins pire des tournois dans lesquels les Jonins même participent. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire devant ce qui lui paraissait être une totale aberration. Un Chuunin ne devrait jamais être promu à la suite d'un tournoi. Quelle grossièreté ! Celle-ci n'est pas moins que celle de faire participer des Jônins, le grade suprême au regard de bien des paramètres, à ce même type de tournois. Il secoua la tête après avoir pensé à ces idées qu'il jugeait farfelues.

_ Effectivement tous les scénarios sont possibles et le meilleur du lot peut effectivement être éliminé dès le premier tour des affrontements tout simplement parce qu'il serait tombé sur un shinobi contre qui il ne peut rien, de par ses prédispositions naturelles ou de par les capacités qu'il aura développé. Après tout nous avons tous nos faiblesses, et nous sommes tous démunis contre un type de ninja. Fort heureusement les promotions sont encore possibles en dehors de ce système. Dit-il confiant.

Il demeurait pas moins qu'il était amusé par ces explications apportées par Yukari. Quoi qu'il en soit, jusque là ses propos n'avaient pas permis de savoir pour quelle raison elle qui n'appréciait pas s'investir à perte dans les contre-sens des lois et méthodes du monde ninja veuille sciemment participer à une mascarade telle qu'un tournoi.

Il était temps de s'intéresser cela dit à un tout autre sujet.

_ Que dirais-tu de pousser ton père à investir dans un projet d'avenir ? Il se cala bien dans son fauteuil et joignit les bras les entremêlant les uns aux autres. Il l'observa un instant et poursuivit :

_ Voici la proposition que j'ai à te faire. Le clan Hyûga et certainement d'autres clans d'Iwa qui se joindront à nous, sont en ce moment même en train de dérouler un projet pilote de création d'une banque qui aura pour champ d'action Tsuchi no Kuni dans un premier temps. Une banque nationale oui qui a déjà commencé à dérouler ses activités. Je vous propose d'acheter 1% des actions, sachant que nous ouvrirons certainement le capital sous peu et les particuliers ou autres entreprises tsuchijins pourront se payer des actions à hauteur de 1% du capital maximum. Sachant que ton père est riche, cela ne lui causera aucun souci d'investir. Je gage même qu'il serait intéressé par plus que cela. Prends le temps d'y réfléchir et donnons nous la peine de nous revoir ici dans... une semaine ?

Il attendait que la Fujioka daigne accepter sa proposition auquel cas il lui serrerait la main, dans le cas contraire, il lui ferait alors un sourire et lui souhaitera de passer une excellente journée en attendant qu'ils se revoient un jour. Il prendrait congé d'elle après l'avoir salué respectueusement puis s'en irait.

_________________
Spoiler:


Rencontre fortuite [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Rencontre fortuite [Yukari] Empty
Mar 8 Mar 2022 - 12:34
Yukari rigola en réalisant que la mascarade allait bien plus loin qu’elle ne le pensait. Des tournois pour Jonins ? En voilà une belle histoire. A croire que tout pouvait se régler par un rapport de force. C’était vraiment désolant d’en arriver à de telles circonstances et la jeune femme avait l’impression d’être face à un conte préhistorique, là où les humais peinaient encore à utiliser leurs fonctions cognitives supérieures. Cela dit, le constat n’était pas si étonnant. Pourquoi changer une mécanique si bien huilée si cette dernière satisfaisait la majorité ? Peut-être était-ce là son destin, celui de demeurer une éternelle incomprise.

« Possible quand on veut bien nous les offrir sinon on peut toujours s’asseoir dessus. » Dit-elle à demi-mot.

Heureusement, la suite de la discussion se fit sur un sujet plus intéressant. Le projet de construction d’une banque à Tsuchi no Kuni. C’était une idée ingénieuse qui permettrait aux gens de stocker leurs biens dans un endroit sûr et d’en faire fructifier les intérêts avec le temps. Au vu de l’envergure du projet, la jeune fille imaginait bien que celui-ci demanderait certainement une levée de fonds colossale, ce qui expliquait le nombre importants de participants.

« C’est un objectif fortement ambitieux…j’aime bien. Je trouve cela très intelligent de diviser les parts entre plusieurs investisseurs. Chacun est satisfait et cela permet de concrétiser le projet en le répartissant sur plusieurs membres. Je suis favorable à cet investissement mais même si il m’arrive de gérer la fortune de mon père, je ne peux accepter une telle proposition sans lui en avoir parlé au préalable. J’ai de bonnes raisons d’espérer qu’il acceptera malgré tout de reverser une partie de sa fortune dans un tel projet. Après tout, c’est bien comme cela qu’il en est arrivé à sa situation aujourd’hui et je ne pense pas qu’il refusera d’aider pour un projet dont la finalité sera profitable à l’ensemble des citoyens de Tsuchi et peut-être même plus encore. »

Enfin, Yukari espérait que cet objectif n’était pas juste un coup d’épée dans l’eau et que l’engouement que les gens lui portent ne s’affaisse pas comme un vieux soufflé raté. Elle en avait déjà fait les frais dans le passé et la jeune fille refusait de s’investir si c’était juste pour se faire évincer à la fin.

« Très bien alors, donnons-nous rendez-vous d’ici une semaine et je te donnerai ma réponse définitive. En tout cas, ce fut un plaisir de discuter avec toi Tsuyoshi. »

Elle le salua respectueusement avant de prendre congé et de sortir du restaurant aussi élégamment qu’elle y était rentrée.

@Hyûga Tsuyoshi

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158

Rencontre fortuite [Yukari]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rencontre fortuite - PV Sad
» Une rencontre fortuite - PV Yume
» Consultation fortuite sur un lit de mort
» Une rencontre fortuite [PV Hatake Kaveta]
» Une rencontre fortuite (FT. Akahoshi Hisao)

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: