Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin]

Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mar 21 Déc 2021 - 2:06
Préservation féline
Tanka, un zoologiste réputé de Tsuchi a demandé aux autorités du village de l’aide pour une mission de préservation des espèces d’une importance capitale. En observation depuis plusieurs mois sur le terrain, l’homme a financé cette expédition afin de sauver le guépard gris rocheux, une espèce féline endémique de Tsuchi. Malheureusement, compte tenu de sa rareté, certaines personnes sans scrupules cherchent à s’accaparer l’animal afin d’en tirer profit.


Prendre contact avec Tanka et vous rendre à la frontière avec Hi afin d’observer la meute de guépards gris rocheux dont il est question. Cette dernière est constituée de cinq individus, un mâle, une femelle et leurs trois petits.
Empêcher toute forme de braconnage, arrêter les criminels et les remettre aux autorités du village.
Tanka, après avoir suffisamment étudié cette espèce s’est rendu compte que leur habitat actuel n’était pas le mieux adapté. Aider le zoologiste à capturer la meute et à la réintroduire au niveau des Plateaux Ocres, au-dessus du Canyon Tokuhama dans un environnement rocheux adapté à cette espèce..




Lentement, la dextre du chûnin appliquait un baume acheté quelques jours plus tôt pour l’aider à lutter contre les douleurs provoquées par ses brûlures. Son unique iris encore valide fixait le reflet renvoyé par le miroir lui faisant face, lui laissant le privilège d’analyser une nouvelle fois les immondes blessures laissées par le Dieu-Singe. Pourquoi sa rancœur le poussait à haïr ses compatriotes plutôt que la Bête elle-même ? Celle qui, dans un élan de rage, lui arracha les jambes.

Senken n’arrivait pas vraiment à se l’expliquer. Depuis sa tendre enfance dans le désert de Kaze, le taciturne avait cultivé un esprit très superstitieux, respectant les Dieux et leurs légendes autant qu’ils les craignaient. Affronter Yonbi n’avait absolument rien changer à tout cela. Voir ce que les Hommes, obnubilés par la puissance et leur propre égo, avaient été capables de réaliser ce jour-là l’avait terrifié. Lui-même, participant au scellement à l’aide d’un Kinjutsu extrêmement avancé pour sa jeune expérience, s’était étonné de la force que pouvait développer l’Être humain s’il travaillait dans un but commun.

Les regrets le rongeaient autant que ses cicatrices. Déroulant un bandage tout neuf, l’Okunote mit un terme à son massage et commença à draper ses membres trop atteints par les blessures. La pupille amarante ne quittait pas la vision d’horreur qu’il avait la chance d’observer chaque jour. A quoi penserait sa mère, ou bien Hana, s’il se montrait dans cet état ? L’Okunote, d’un geste de la main, vint rabattre quelques mèches de cheveux devant son œil meurtri. D’un autre, il agita la limaille à proximité pour venir le relever. Bercé par les particules métalliques qu’il contrôlait à sa guise, le shinobi de la Roche lévita le temps d’enfiler ses prothèses. Enfin, il enfila le reste de sa tenue qu’il compléta d’un long manteau. D’un geste désintéressé, le chûnin s’empara de son bandeau shinobi présent sur le bureau, le glissant dans sa poche avant de quitter les lieux. Sa plus fidèle acolyte – la limaille – s’empressa de venir former une jarre dans son dos tandis qu’il fermait la porte de son appartement. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu recours à un tel rituel.

En effet, l’enfant des Dunes se préparait pour un départ commandé par les autorités Iwajin. Contacté par lettre quelques jours plus tôt, l’Okunote daigna enfin envoyer une réponse à ses supérieurs dans le flou depuis des mois. Une réponse positive, qui ne manqua pas d’étonner certains de ses confrères qui le savaient à l’Hôpital en pleine rééducation. Mais il y avait une raison à cette soudaine motivation. Plusieurs, en réalité.

La première tenait de l’ordre de mission lui-même. Quelques mois plus tôt, le balafré avait eu l’occasion de rencontrer une troupe de guépards à la frontière de Hi. Là-bas, il avait tenu une discussion des plus intrigantes avec ce qui semblait être un Kuchyiose. Chassée par les braconniers, la Déesse aux étincelles lui avait fait part des problèmes rencontrés par sa meute et cette rencontre l’avait énormément marqué.

Et puis… Ses récentes discussions avec certains membres du village lui avaient ouvert les yeux sur différents aspects de sa condition actuelle. Senken se devait de reprendre du poil de la bête s’il comptait devenir maître de son futur. Ne souhaitant plus dépendre de personne, cette missive sonnait le début de sa renaissance. Il ne le faisait pas pour Iwa, ni pour les ryôs, mais bel et bien pour aider ces mystiques créatures à lutter contre des humains trop cupides.

Ses pensées accompagnèrent ses pas jusqu’aux portes du village. En avance, il eût le luxe de relire l’ordre de mission en attendant les deux ninjas choisis pour l’accompagner. Une Hyûga – encore ? – trop âgée pour son grade. Une ratée, pensa-t-il simplement tandis qu’il découvrait le nom de Jiki Masami dans le paragraphe suivant. Toujours Genin, cette kunoichi lui avait laissé une bien mauvaise impression après leur rencontre au Tournoi International de la Brume. Sous ses ordres pour cette mission en dehors du village, l’impulsive allait peut-être avoir l’occasion de redorer son blason à l’égard du balafré.

C’était d’ailleurs la première fois qu’il endossait ce rôle de chef d’équipe. Il aurait évidemment préféré agir seul, mais cela étant impossible, Senken espérait simplement être accompagné de shinobis efficaces et prêts à suivre ses instructions. Et plus important encore, à l’heure.


Spoiler:
 


Dernière édition par Okunote Senken le Mar 21 Déc 2021 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mar 21 Déc 2021 - 5:41

« Trust the dreams, for in them is hidden the gate to eternity. »
- Kahlil Gibran

Une pierre tombale sur laquelle reposent deux noms. L'unisson de deux corps qui, jadis, représentait tout ce que possédait la parange aux pupilles éburnés. Les mains jointes dans un silence nostalgique, Rin offrait une prière aux défunts. Convoquée par les autorités, la veuve s'apprêtait à quitter le village caché par la roche. Ne sachant pas quand elle reviendrait ni même si elle reviendrait, la kunoichi souhaitait offrir une dernière pensée à son mari et à sa fille.

Tournant ensuite les talons, elle arpentait les ruelles de son domaine clanique, tenant dans sa dextre le rouleau de la mission qui allait finalement la faire sortir de l'enfer politique dans lequel elle était. Membre du conseil du clan Hyûga, la reconstruction de son domaine avait été d'une lourdeur telle qu'elle avait dû s'absenter de ses fonctions militaires quelques semaines. Ankylosée par le manque d'exercice, elle avait bien hâte de reprendre du poil de la bête.

Si elle avait eu quelques interactions avec son cousin, Hyûga Kisuke, il n'y avait rien qu'une bonne vieille mission au coeur du pays de la terre pour la relancer en bonne et due forme. Elle n'avait pas encore eu la chance de poser ses yeux sur le contenu de la missive. Elle n'avait pas eu besoin de le faire pour comprendre les tenants et les aboutissants d'un tel parchemin. Elle n'en n'était pas à sa première mission. Rejoignant sa demeure principale, elle croisait sa soeur Kaori, elle-même prête à partir à la guerre. Sans échanger de mot, les deux femmes se saluaient d'un simple coup de tête.

Ramassant son arsenal, Rin vint attacher le bandeau de la roche autour de sa taille en guise de ceinturons. Capable de rapidement le cacher sous sa véritable ceinture, elle pouvait à la fois afficher son affiliation pour Iwa. Saisissant son sabre, un katana plus basique qu'une femme de la classe moyenne raffolant des brunchs, elle vint l'attacher à sa hanche droite. Rin était droitière, mais elle utilisait son sabre en guise de leurre. De le mettre à sa droite venait mentir sur sa latéralité. Un petit geste bien anodin, mais qui lui servirait peut-être un jour.

Ouvrant finalement l'ordre de mission, Rin faisait valser ses pupilles éburnés sur l'encre du parchemin. La mission semblait être des plus simples. Traquer une espèce animale rare et braquée par la cupidité des hommes. Arrêter les braconniers et les amener devant la justice de la pierre. Et... Elle levait un sourcil. Capturer et réintroduire la meute ? Ça... Ça sortait de l'ordinaire. Jetant rapidement un coup d'oeil sur l'identité de ses partenaires de mission, Rin se rendit rapidement compte qu'elle n'avait pas eu la chance de rencontrer ni l'un ni l'autre. Elle les connaissait de nom seulement. Deux candidats représentant le village caché de la roche lors du tournoi chûnin international.

Dans tous les cas, elle se mit rapidement en route vers le point de rendez-vous. Pas à pas, elle avançait en direction des portes du village. Croisant un village en reconstruction, elle ne put s'empêcher de sourire en voyant les blessures du village guérir à mesure que les jours avançaient.

Arrivant à destination, elle pouvait d'ores et déjà voir un homme pile au point de rencontre. Sans perdre de temps, elle s'approchait de ce dernier et niait le dialogue. Son ton de voix se voulait calme, mais son non verbale ne trahissait aucune émotion. Au coeur des sphères politiques de son clan, Rin portait le surnom de La Non-Chalente.

[Rin] - Okunote Senken, je présume. Ravis de faire votre connaissance ! Je m'appelle Rin. Hyûga Rin.

Elle avait agrémenté ses dires d'une petite inclinaison vers l'avant en guise de respect.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mer 22 Déc 2021 - 16:37
Masami revenait d’une mission secrète extrêmement risquée, qu’elle avait réussi avec brio. Elle avait pris quelques jours pour se reposer, même si elle n’avait subi aucune blessure, juste un peu de fatigue. Voilà que quelques jours plus tard, on lui assignait une nouvelle mission, qui ne la faisait pas si vibrée que cela. Lorsque l’on passait de tâches à risquer sa vie à quelque chose qui lui paraissait si simple, la genin arrivait confiante au rendez-vous. Toujours le visage aussi dur que lors de l’affrontement entre débutants ninjas, comme si rien ne pouvait l’atteindre, la châtaigne se présentait toujours avec autant de sérieux malgré la mission donnée. Si jamais ses vêtements étaient très simples et usuels, l’apparence n’était pas le fort de l’adolescente, ses sacoches ninjas dans son dos au niveau de la taille et son matériel étaient d’une très grande qualité. Elle avait toujours tout sur elle en permanence, comme si elle pouvait devoir partir ailleurs du jour au l’an demain sans se retourner ou laisser de traces. Le symbole d’Iwa avait retrouvé sa place à sa ceinture. Ce n’était certainement pas par fierté ou par patriotisme, plus davantage comme une preuve d’appartenance à ce gang plutôt qu’un autre. Elle n’avait pas une vision différente de ce groupe dit Iwa qu’un gang de la prison de Wasure. Ils étaient simplement plus nombreux, mais le fonctionnement ou les règles étaient assez proches.

La Jiki se présenta à l’heure du rendez-vous pour le départ de la mission. Elle avait bien vu qui allait l’accompagner sur l’ordre de mission, et elle ne se sentait pas d’être dirigée par le chunin. L’adolescente ne respectait pas les titres, elle ne voyait qu’en cela des autocongratulations. Non, ce qui importait vraiment était la force, la puissance, le respect des autres, les faits et les actions. Tout le reste n’était que du vent, et Masami ne voyait pas pourquoi elle devrait encenser quelqu’un qu’elle dominait clairement. Elle avait affronté la bête, Yonbi et la châtaigne s’en était très bien sortie de son côté, contrairement à cet homme. Quant à l’autre fille, bien plus âgée qu’elle, la Jiki ne la connaissait pas du tout, mais à la voir, de loin comme cela, ça ne respirait pas la toute-puissance. D’une grande froideur, elle croisa les bras en prenant la parole d’une voix ferme bien loin d’une simple genin. S’ils savaient.

Jiki Masami • « Bien, on est réuni. Senken, on se revoit et ça sera surement plus calme, voir presque reposant. Tu dois être Rin du coup ? »

Tutoyant directement les deux, Masami regarda la Huyga qui avait à ses yeux tout à faire pour gagner un semblant de respect aux yeux de la survivaliste. Si jamais Senken espérait pouvoir jouer son rôle de chunin aisément, il allait certainement être déçu.

Jiki Masami • « Vu la simplicité de la mission que je pourrais faire seule, on va jouer à un jeu. Je suis bien plus forte, efficace, polyvalente que vous deux réunis, et je ne suis pas du genre à aider mon prochain à progresser. Cependant, afin de donner un peu de piquant, celui ou celle qui se montrera à mes yeux le plus efficace durant cette mission aura le droit à un cours particulier avec moi dans le domaine de son choix. »

Annonça alors de but en blanc Masami sans sourciller un seul instant, car à ses yeux, ce qu’elle venait de dire était la simple vérité pure. Sans chichi ou faux-semblant, elle parlait toujours d’une manière franche et brutale. Il était bien évident que ce n’était pas le genre de personne que l’on enverrait pour parementer ou négocier quoi que ce soit. De plus, la châtaigne s’avançait à pouvoir donner une leçon aux deux dans n’importe quel domaine ninja. Quoi qu’il en soit, elle était connue et reconnue comme étant une maîtresse du ninjutsu depuis longtemps maintenant, mais avait-elle vraiment les épaules pour assurer le reste ? Sa désinvolture le démontrait, surement des personnes qui la connaissaient mieux pourrait y répondre.

Jiki Masami • « Bon … on y va ? »

Demanda alors l’adolescente aux deux en regardant l’un comme l’autre. A ses yeux, les deux avaient leur chance pour remporter le gros lot. C’était un grand sacrifice de temps qu’elle offrait ainsi dans cette compétition. Elle pouvait à la place s’entrainer elle-même plutôt que de prendre sur sa personne d’aider un autre ninja à devenir plus forte. Ne pensant qu’à sa petite personne, c’était presque sympathique. Après, si l’un comme l’autre refusait cette proposition, tant mieux, elle pourrait s’occuper de parfaire son répertoire plutôt qu’un autre.

Senken, la Jiki connaissait déjà ses capacités, tout du moins à quoi s’attendre et il aura sans doute de quoi apprendre en ninjutsu. D’autant plus qu’après tout, leurs capacités respectives se révélaient être assez proche dans le principe. Quant à la Huyga et ayant eu comme professeur Toph, elle imaginait bien quelqu’un préposé dans le taijutsu. La présence de ce katana à sa droite était étrange, mais bon, pourquoi pas. Le corps de l’adolescente était musclé, taillé pour le combat. Un adepte du corps à corps devinerait assez rapidement qu’elle savait au moins de quoi elle parlait. Quant aux autres disciplines, ils auraient surement une démonstration vu la teneur de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Dim 26 Déc 2021 - 17:05
La petite inclinaison respectueuse de la Hyûga ne provoqua pas de geste similaire de la part du Kazejin. Loin d’être un adepte de ces politesses qu’il considérait comme forcées et aux limites de l’hypocrisie, le chûnin se contenta de son mutisme et attendit patiemment l’arrivée de la Jiki qu’il voyait déjà débouler au loin. Leur première rencontre avait posé de mauvaises bases, mais le temps avait peut-être joué son rôle et allait les aider à bâtir une nouvelle relation plus amicale. Le tutoiement ne lui fit pas de mal, bien au contraire, puisqu’il ne voyait aucun mal à sauter ce vouvoiement imposé aux inconnus dans ce pays bien différent de Kaze.

Mais alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole pour annoncer leur départ, l’arrogante Masami fit des siennes et entama un discours des plus ridicules. Cela faisait des mois que l’Okunote n’avait pas répondu présent à un ordre d’Iwa no Kuni, et alors qu’il s’apprêtait à faire l’effort de servir le village pour ses propres intérêts, voilà qu’il se retrouvait aux côtés de la plus insubordonnée des Genin. Mais la patience de Senken n’avait rien à voir avec celle d’un Teruyo. Il esquissa un simple sourire des plus hypocrites, fixant la Jiki dans le blanc des yeux pendant de longues secondes particulièrement gênantes.

Puis d’un coup, le manipulateur de limaille se retourna sans un mot en direction des gradés présents pour garder les portes du village juste derrière lui. Il accompagna sa présentation d’un geste de la main, avant d’accrocher son bandeau shinobi à son biceps droit puis de sortir l’ordre de mission du jour.


- Oi, Okunote Senken, chûnin.

De vue, le balafré ne connaissait qu’une des deux personnes présentes face à lui. Cela n’allait pas l’empêcher d’agir, loin de là, puisque l’enfant des Dunes était parfaitement dans son droit quant à la décision qu’il venait de prendre. Après avoir été évidemment dévisagé par ses interlocuteurs bien intrigués par ses blessures, il pointa du doigt celle qui se prenait pour la plus maligne.

- Jiki Masami, genin et ici présente, était sous ma responsabilité pour cette mission et avait l’autorisation de quitter le village sous ma vigilance. fit-il en partageant l’ordre de mission loin d’être confidentiel.

- Pour faute d’insubordination et d’incapacité flagrante à travailler en équipe, je préfère la laisser de côté pour éviter toute mise en danger inutile. Je m’occuperai de faire un rapport à son senseï, et vous demanderai simplement de surveiller à ce qu’elle ne transgresse pas mes ordres en quittant le village. Merci.

Évidemment, personne ici mis à part Masami ne discutait sur la hiérarchie instaurée par les supérieurs du village. Les ordres étaient les ordres, et la petite maligne se retrouvait maintenant exclue de la mission après son petit numéro. Peut-être que tout cela allait lui servir de leçon pour une prochaine excursion. Sans aucune fierté ou peine sur le visage, l’Okunote s’exclama uniquement à l’intention de la Hyûga.

- Allez Rin, on y va.

L’Okunote s’empressa de quitter le village de la Roche, accompagné ou non par Rin, pour la direction transmise par l’ordre de mission. Il fallait tout d’abord retrouver Tanka, un zoologiste habitant un petit village pas loin, avant de se diriger pour la frontière à Hi. Sur le chemin, le chûnin entama la discussion de la manière la plus classique qu’il soit.

- Rin, parle-moi de tes capacités.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Dim 26 Déc 2021 - 20:32

[Rin] - Ravis de faire votre connaissance, Masami-Senpaï.

Répliquait-elle à la provocation de sa partenaire de la journée. Ce n'était pas la première fois que Rin devait composer avec des individus animés par le désir de sortir leur grosse graine et d'exposer leur supériorité à tous. Si la plupart du temps, les gens aboyaient plus qu'il ne mordait, Masami n'avait pas à prouver sa supériorité à Rin. La trentenaire était bien loin des capacités de ses semblables, elle tant de retard à rattraper et n'avait très franchement pas de temps, ni d'énergie a investir dans ce genre d'envidée.

[Rin] - Ne vous contredisiez-vous pas vous-même ? Dit-elle avec neutralité. Vous qui dites ne pas être du genre à faire progresser votre prochain, vous nous proposer des cours... pour nous aider à progresser ?

Enfin... Progresser était un grand mot venant de ce genre d'individus. Il y avait des raisons pourquoi une femme aux capacités aussi flagrante que Masami retrait - et resterait sans doute à tout jamais - une genin. C'était sans doute les mêmes raisons qui empêchaient Yanosa de grimper en grade, alors qu'il était sans doute le shinobi le plus compétent du village caché par la roche.

[Rin] - Dans tous les cas, je vais devoir refuser votre proposition. Mais sachez qu'elle est quand même appréciée.

Des mots bien vides de vérité. Elle avait passé l'âge des enfantillages, mais il n'était jamais bon de provoquer ce genre de personnalité. Masami pouvait bien dire ce qu'elle voulait, mais la plus compétente des genins n'était rien de plus qu'une kunoichi médiocre. La Hyûga aspirait a plus et les enseignements de la meilleure des perdantes ne l'intéressait absolument pas.

Senken, cependant, avait rapidement pris son rôle de Chûnin et venait d'exclure la genin à la graine à l'air de la mission. Sans perdre de temps, il indiquait à la parange de le suivre et se mettre en route a son tour, ce que Rin fit sans la moindre seconde pensée. La Jiki avait attiré sur elle les foudres de la hiérarchie, mais ce ne devait sans doute pas être la première fois. Si elle souhaitait se reposer sur ses soit dites compétences, la veuve était là pour progresser et elle n'avait aucun problème à faire équipe avec quelqu'un.

Une fois en route, l'Okunote échangeait quelques mots à l'Héritiaire du clan Hyûga. Des mots bien simples, mais qui allaient trahir le manque flagrant d'expérience de Rin.

[Rin] - Mes compétences n'ont rien de bien extraordinaire. Comme vous le savez déjà, je suis membre du clan Hyûga. Mes pupilles sont capables de voir au travers de la matière et même sur une dizaine de kilomètres, mais c'est vraiment ma limite. Je maîtrise le poing souple et les expulsions de chakra propre à mon clan. Cependant, mes capacités se limitent pour le moment aux arcanes de ma famille. Ça ne fait que quelques mois que je suis genin. Sinon, je dois dire que ça se limite à ce que Yanosa, mon enseignant, a eu la chance de m'apprendre depuis que j'ai rejoint son équipe. C'est-à-dire, pas grand-chose.

C'était la bien triste réalité. Rin avait concentré ses efforts dans les arcanes de son clan, quitte à même innover sur certains aspects, mais elle n'avait pas encore exploré autre chose que ses propres capacités. Si elle avait eu quelques discussions avec Kisuke pour réaliser un pacte ou bien qu'elle pensait aborder le Mitsudo avec Yanosa, ce n'était là, pour le moment, que des idées.

[Rin] - Sachez cependant que j'ai quelques talents pour la sensorialité et la dissimulation, mais je ne pense pas qu'ils seront bien utiles dans cette mission.

Le duo continuait son chemin, mais une petite pensée allait en direction de Masami. Rien ne put s'empêcher de se demander ce que pouvait bien faire la Jiki. Allait-elle désobéir à Senken ou bien était-elle tellement désintéressée par cette mission qu'elle profiterait de l'occasion pour s'en débarrasser et investir son temps ailleurs.

[Rin] - Et vous... sieur Senken ? Me permetteriez-vous de vous questionner sur vos capacités ?

_________________
~ Thème~


Dernière édition par Hyûga Rin le Sam 1 Jan 2022 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mar 28 Déc 2021 - 11:08
Masami n'eut aucune crainte de soutenir le retard du manipulateur de limailles avec le même sourire. Elle se méfiait de tout le monde, n'ayant aucune confiance en personne, alors ce n'était pas le genre d'artifices qui allait la toucher. S'il savait ce qu'elle avait vécu, un duel de regard était le cadet de ses soucis, d'autant plus lorsque l'adolescente était persuadée de sa supériorité. Le voyant se diriger vers le garde, même si Senken n'avait clairement pas le pouvoir de l'enfermer en prison, elle préféra alors faire un mudra étant toujours aux côtés de l'autre demoiselle.



Jiki Masami • « Quelle petite nature ! »

Murmura parfaitement hilare de la situation, qu'elle ne semblait pas prendre véritablement au sérieux. La sanction lui paraissait être une bénédiction au contraire. Si jamais la mission avait été plus vitale pour son propre compte, elle aurait agi autrement, mais là honnêtement... dans son système de pensées et de règles, Masami ne supportait pas de recevoir des ordres de plus faibles qu'elle que ce soit en termes de puissance ou de force brute. Désolé pour Senken, mais elle ne percevait ni l'un ni l'autre en lui. Si jamais quelqu'un de terriblement fort comme Toph était évidemment respectable, comme un vieux mafieux suivit par nombre de gens, Senken telle que la châtaigne le voyait n'avait vraiment rien à dire à son encontre. Elle glissa ses mains croisées sur sa tête avec un large sourire.

Jiki Masami • « Un sensei ? Mais de qui il parle celui-là ? »

Masami ne voyait pas du tout de qui Senken pouvait parler. Elle voyait en Teruyo son égal, ce qui était déjà une grande preuve de respect de sa part. Elle se tourna vers Rin, qui lui parlait avec une marque de politesse. C’était étrange de sa propre perception, mais loin d’être dérangeant. Cette femme bien plus âgée qu’elle semblait savoir comment communiquer et cela aidait Masami à être presque sympathique.

Jiki Masami • « Ce n’est pas contradictoire, c’est une récompense justement, très exceptionnelle. Je préfère poursuivre ma propre amélioration, mais comme tu veux. »

La Jiki haussa les épaules, si elle ne désirait pas progresser avec son aide, tant pis pour cette Rin. Elle avait appris à se méfier de cette politesse, de ses apparences et autres mensonges des personnes de l’extérieur. De son côté, Masami était outrageusement honnête. En tout cas, c’était ainsi qu’elle le percevait. Elle balançait à la tête des autres ce qu’elle pensait et ce qu’elle ferait sans se préoccuper des apparences, mais pas des conséquences. Senken n'avait même pas le courage de venir lui dire en face, elle gloussa légèrement quelques mots.

Jiki Masami • « quelle médiocrité. »

Ce n'était certainement pas comme cela que Senken allait remonter dans son estime, loin de là bien au contraire. Masami ne voyait qu’en ce petit garçon de la peur, la crainte de perdre le peu d’autorités qu’il avait gagné avec un titre vide de sens à ses yeux. Elle n’avait en rien été insubordonnée à quoi que ce soit, ni montrée en quelques situations que ce soit un problème pour travailler en équipe, ni ici ni ailleurs. Elle n’allait jamais trop loin afin de n’avoir pas d’ennuis graves face à sa situation. Du moins, pas quand elle pouvait être repérée. Elle parla fort puisque Senken et Rin s’en allaient sans se retourner.

Jiki Masami • « Tant mieux que tu n’as plus besoin de mes services, je vais pouvoir m’atteler à quelque chose de plus intéressant ! Evitez de vous faire bouffer par les gros chats, ça m’ennuierais que l’on m’envoie vous chercher. »

Goguenarde, Masami était la meilleure traqueuse tueuse du village, ce n’était pas pour rien qu’elle avait une certaine place et que l’on l’envoyait dans des missions périlleuses. Elle était même ravie de ne plus devoir se coltiner cette mission, elle allait pouvoir travailler sur des techniques capables de renverser le cours de certaines batailles. Une menace très claire contre le monde shinobi avait été lancée par l’homme au chapeau. L’adolescente ne comprenait pas pourquoi de solides moyens n’étaient pas encore investis contre lui et sa petite bande. S’occuper de détails pareils, franchement, ils n’avaient plus le temps.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 11:50
Les piaillements de Masami n’avaient eu aucun effet sur l’attitude du Kazejin. Bien qu’il préférait de loin l’honnêteté et le caractère direct de la Jiki à l’hypocrisie iwajin, son arrogance et l’aspect supérieur qu’elle aimait se donner le répugnaient particulièrement. Il ne l’avait pas congédié par peur ou pour sa présumée « insubordination » - cela n’était que le discours qu’il tiendrait pour justifier son acte – mais parce que le balafré n’avait pas l’envie de perdre du temps dans des enfantillages. Son grade, son statut au sein du village de la Roche, Senken n’en avait plus rien à faire. Il agissait dorénavant à son bon vouloir.

Ainsi, notre trinôme devenu binôme s’élança en direction du petit campement où résidait Taka, leur contact expert en zoologie qui devait ensuite les mener aux guépards victimes de braconnage. Au fond de sa petite tête, l’amarante ne pouvait arrêter de penser à sa fameuse discussion avec ces derniers quelques mois plus tôt. Est-ce que la fierté des félins avait pu causer leur perte ? Il soupira longuement, s’attardant sur la réponse que lui confiait Rin tandis que ses prothèses continuaient d’enchaîner les pas.

La Hyûga venait de préciser les effets du merveilleux Dôjutsu dont elle était garnie. Cela expliquait beaucoup de choses, dont sa défaite cuisante essuyée quelques jours plus tôt contre Kisuke sur les Hauts-Plateaux du village. La mention de Yanosa lui fit simplement serrer la mâchoire, mais rien de vraiment perceptible pour la trentenaire.


- Cesse donc de te dévaloriser.

L’enfant des Dunes, encore très jeune, pouvait paraître irrespectueux et particulièrement sec à l’égard des inconnus. Cependant, cela ne rentrait jamais en compte dans ses prises de parole. Senken ne calculait pas le moindre de ses discours comme un certain Yugure, et préférait laisser parler sa franchise quitte à heurter les plus sensibles.

- Si tu es là après quelques mois seulement, c’est que tu le mérites. Quoi que tu penses de cette mission, son rang équivaut à la dangerosité évaluée par le village. Tu auras sûrement besoin du moindre de tes talents, surtout que maintenant nous ne sommes plus que deux.

L’absence de la Jiki allait sûrement se faire ressentir au moment opportun. Pourquoi Iwa aurait amené une experte de l’assassinat dans une simple mission de dézonage animalier ? Sa présence ainsi que celle du manipulateur de limaille cachaient autre chose.

Il ne put s’empêcher de lâcher un rire moqueur au « Sieur » employé par la Hyûga.


- Arrête tes politesses et tutoie-moi. Allons à l’essentiel à chacune de nos prises de parole, on n’sait jamais.

Un premier ordre qui l’arrangeait bien, puisqu’il haïssait les discours à rallonge inutiles. La Hyûga pouvait peut-être deviner les origines du balafré à l’accent présent dans chacune de ses phrases, surtout les plus longues.

- Je manipule la limaille de fer. Je suis polyvalent. D’autres questions avant notre arrivée ?

Concis, comme lors de la plupart de ses prises de parole, l’Okunote dirigeait le binôme et rectifiait parfois le cap à l’aide de la boussole et du parchemin présent dans ses mains. Normalement, ils n’allaient pas tarder à tomber sur ce fameux Tanka après ces premières heures de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Sam 1 Jan 2022 - 2:42

[Rin] - Non. Aucune.

Répondit-elle, alors qu'elle remarquait l'accent de son partenaire. Ce n'était pas dans ses habitudes de questionner les gens sur leurs affiliations ou leurs origines. En fait, ça n'avait pas le moindre importance. D'autant plus qu'elle était techniquement né a Hi, quoi qu'elle avait seulement 1 an quand le clan était venu s'installer au pays de la terre.

Cependant, les oreilles de la parange furent attirées par un cliquetis constant et qui se répétait au rythme des pas de son partenaire. Posant ses pupilles sur la source, Rin constatait la présence de prothèse en acier. Identique à celle d'un autre homme qu'elle avait rencontré et qui, en plus, partageait même l'accent. Pourquoi elle ne s'en était pas rendu compte avant était un mystère. Quoi qu'elle n'avait pas pour habitude de regarder les pieds des gens.

[Rin] - Shimajima Yugure, Irounin et apprenti de Chiwa Aimi. Tu connais ? J'ai eu la chance de faire une mission en sa compagnie l'été dernier.

Et cette rencontre avait marqué la veuve. Bien que leur rencontre fut très brève, les quelques mots qu'ils avaient échangés étaient restés gravés dans sa mémoire. C'était avant la promotion du médecin, alors que Senken ne devait pas être plus qu'un malade à l'hôpital.

[Rin] - Ton accent me rappelle le sien et ses prothèses me rappelle les tiennes.

Une comparaison particulièrement directe et franche. Le tout dit sur un ton neutre. Au loin, un homme semblait regarder le duo s'approcher en utilisant sa main pour protéger ses yeux du soleil. Exactement là où se trouvait le point de rendez-vous, il saluait au loin les deux militaires de la roche. Levant le bras simplement en bougeant son coude, Rin indiquait à l'homme qu'il avait été vu afin qu'il arrête de faire le singe.

[Rin] - Ça doit être notre guide.

Dit-elle en citant un peu l'évidence. Pas à pas, le tandem arrivait rapidement devant un homme d'une cinquantaine d'années. Blond, les cheveux mi-courts et une joie de vivre oh combien débordante. Sur l'une de ses mains, il porte le tatouage d'un lion, mais pas terminé. Lorsqu'il remarquait le regard éburné de Rin sur son art en construction, il prit la parole.

[Tanka] - OUI OUI OUI ! Drôle d'histoire ! Un peu longue... Enfin... Non, pas vraiment. C'était par une chaude journée d'été qu'une bête FÉROCE pénétra dans ma tente. AFFAMÉE, elle voulait faire de moi son quatre heures...

Rin l'interrompue.

[Rin] - Sieur Tanka, je présume. Ravis de faire votre connaissance.

Le regard de la genin se posant dans les iris bleus du zoologiste qui s'arrêta sec dans son histoire, mais ce n'était pas sans aller directement à la fin.

[Tanka] - BREF... les tatouages font mal... OUI OUI OUI... Ravis de vous voir de si bonne humeur. ??? ET vous devez être Senken ? GASP... la vue du corps de l'Okunote le surpris immédiatement, mais il se reprit avec rapidité en feignant une reprise de son souffle, comme s'il se lançait dans un long discourt. SAVIEZ-vous que j'ai déjà eu la chance de CROISER le fer avec un vieux sag...

Rin l'interrompe encore une fois.

[Rin] - Monsieur Tenka. Peut-être devrions-nous nous mettre en route ? Il serait important d'arriver d'ici la tombée de la nuit.

L'homme laissa s'échapper un hmmm, puis reprit la conversation.

[Tanka] - Bref, c'était un nain unijambiste... OUI OUI OUI. Aller en route ! Il faudrait arriver avant la tombée de la nuit.

Les pupilles de la nonchalante échangeaient un court regard en compagnie de son partenaire de la journée... La mission allait être longue.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mer 5 Jan 2022 - 11:41
Au fil de la discussion, l’Okunote avait remarqué une certaine forme d’adaptabilité dans le discours de son interlocutrice. Son ton, ainsi que la formulation de ses phrases, s’étaient adaptés suite à ses premières remarques. En effet, le manipulateur de limaille notait ses efforts et appréciait le changement d’attitude. Non pas qu’il se prenait pour un tyran qui souhaitait imposer sa manière d’agir aux autres, mais simplement, le balafré appréciait les discussions concises et dénuées de toute forme de politesse qu’il jugeait inutile. Ces longs discours édulcorés qu’affectionnaient particulièrement son frère ne lui plaisaient pas du tout.

A cet instant précis où ses pensées le menaient à Yugure, la Hyûga cita son nom. Le regard amarante du chûnin s’attarda quelques secondes sur elle, se questionnant sur les capacités réelles de la Genin. Etait-ce une sorcière capable de lire l’esprit d’autrui ? Il devait s’en méfier.


- Je sais, il m’a parlé de toi. Nous sommes arrivés ensembles à iwa, il y a des années. Aimi était notre senseï.

Difficile de discerner les émotions dans ces bien brèves paroles. Certains ne verraient rien, d’autres devineraient peut-être une once de nostalgie. Il était compliqué de tirer des conclusions pour autrui, mais Senken ressentait bel et bien des choses en repensant à cette époque. Elle ne datait pourtant que de quelques mois, mais les lourds évènements passés entre temps faisaient passer cette période pour une éternité.

- Le Dieu-Singe a puni notre arrogance en arrachant nos jambes. Nous sommes beaucoup dans ce cas-là.

Cela ne le gênait pas de la mettre au courant, peut-être l’était-elle même déjà. Il préférait briser la glace plutôt que de nourir la curiosité de Rien en gardant du mystère autour de ses blessures. La perte de ses jambes ne semblaient pas l’handicaper à outrance pour ces simples déplacements, même si l’on pouvait remarquer quelques manqués sur certains appuis. Senken avait drastiquement perdu en agilité.

Le chûnin se tût en remarquant le fameux guide au loin. Il apprécia l’initiative de sa partenaire lorsqu’elle décida de l’interrompre à plusieurs reprise dans son inintéressante tirade. Sa vilaine grimace ne fit pas vraiment d’effet au calciné, habitué à ces réactions depuis ses vilaines blessures. Il souhaitait partir rapidement et se plonger dans la mission au plus vite.


- Okunote Senken, oui. Rin a raison, dépêchons-nous et épargnez-nous vos histoires. Expliquez-nous plutôt cette affaire de braconage.

- Haha, oui, évidemment. Mais vous savez, j’ai déjà sauvé pas mal d’espèces par le passé. Par exemple, une fois, je me suis retrouvé au milieu d’une famille de bisons et j’ai dû apprendre à…

Le shinobi aux améthystes prit un tout autre ton. Si la survie de ces guépards dépendait d’eux, il ne souhaitait pas perdre de temps à écouter les futilités du vieux fou.

- Tanka. Nous n’en avons rien à foutre de vos histoires. Continuez de nous faire perdre notre temps et vous serez le prochain repas de ces pauvres guépards.

Un moment de silence s’installa. Seuls les cliquettis métaliques des prothèses de l’estropié continuaient de bercer nos protagonistes lancés en direction de la frontière. Soudain, le zoologiste reprit comme s’il n’avait jamais été brusqué.

- Oui, oui, bon. Cela fait un moment que des rumeurs courent dans le pays, elles ont même atteint Iwa depuis quelques mois. Des guépards se sont installés dans les montagnes à la frontière. Le problème ? Ils sont constamment victimes de braconnage et le lieu n’est clairement pas adapté à leur survie. La dernière fois que je suis allé là-bas, la meute paraissait très mal en point, c’est à cet instant que j’ai décidé de mettre les autorités Iwajin au courant.


L’amarante gardait ses pensées pour lui. Il espérait que cette troupe de félins n’était pas celle qu’il avait rencontré des mois auparavant. Affaiblies et affamées, même les plus puissants des prédateurs pouvaient devenir des proies.

- Il n’y a pas que de simples guépards. J’ai rencontré un Kuchiyose et ses congénères, là-bas. Je pense que cela explique toutes ces vagues de braconnage. Nous devrons nous montrer prudents Rin, il se peut que ce ne soit pas que de simples bandits.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Mer 5 Jan 2022 - 21:28

Bien amusée par la petite explosion de tempérament de Senken, Rin ne dit pas un seul mot, laissant l'homme qu'ils étaient venus rejoindre se débrouiller avec ses problèmes. Elle appréciait bien l'homme haut en couleur, mais Senken avait bien raison. Les deux shinobis n'en avaient absolument rien à ciré de ses histoires. Peut-être autour d'un feu de camp, mais pas en plus jour alors que le groupe gagnerait à se mettre en route.

Débutant leur progression, Senken partageait quelques expériences qu'il avait eues par le passé, en plein là où le trio se dirigeait. Échangeant brièvement sur une rencontre qu'il aurait faite avec un kuchiyose, elle ne pouvait qu'être en accord avec l'impression de son supérieur.

[Rin] - Je resterais sur mes gardes, je dois dire que je suis bien d'accord avec votre lecture. Si l'environnement des bêtes n'est pas adéquat, c'est qu'il s'est forcément passé quelque chose hors de l'ordinaire.

Mais quoi ? Ça, elle n'en avait pas la moindre idée. Pas à pas, elle suivait leur guide. La traversée s'était faite dans un silence anormale. Le commentaire de Senken semblait bien avoir vexé notre homme qui avait choisi de se taire plutôt que de déplaire une fois de plus.

Se retournant vers le chûnin, Rin avait quelques questions pour lui.

[Rin] - Vous dites avoir rencontré un Kuchiyose là-bas ? C'était quoi comme bête ?

Peut-être était-il la cause de ce manque soudain d'habitabilité des guépards ?

[Rin] - Les braconniers, c'est une chose, mais vous avez une idée de comment on peut s'y prendre pour réintroduire une meute au complet ? Dans un autre habitat ? J'ai un cousin qui aurait peut-être pu nous fournir des tranquillisants, mais il aurait fallu aller le voir d'avance.
[Tanka] - Ne vous en faite PAS avec ça. J'ai TOUT ce qu'il faut ! Seulement besoin d'une PAIRE de bras.

***

La suite du trajet s'était faite sans le moindre accrochage. Plusieurs heures de marches les avaient séparés de la meute étant donné le trajet un peu arc qu'ils avaient dû prendre. D'une part pour ne pas alerter les animaux de leur présence et de l'autre pour éviter une confrontation avec d'éventuels brigands sur des routes à problème. Si Senken et Rin étaient amplement aptes à se défendre d'une avalanche de pierre au milieu d'une route sinueuse, il valait mieux ne pas prendre le risque et ne pas dépenser de chakra inutilement.

[Tanka] - Nous sommes presque arrivé. Plus que quelques mètres.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 10:55
Simple dans ses prises de paroles, concise dans le choix de ses mots, Rin répondait pour l’instant avec brio aux attentes de son supérieur hiérarchique. Cela le ravissait, car s’il avait éjecté Masami de la mission avant même que celle-ci ne commence, c’était pour ne pas avoir à se prendre la tête pour des enfantillages. Senken n’avait que faire des états d’âmes, de « l’ennui » ou des envies de ses partenaires de mission, il souhaitait simplement des partenaires efficaces et sérieux. S’il était responsable du groupe, l’Okunote se foutait en réalité de cette hiérarchie et de ce grade qui lui incombait la responsabilité de mener le groupe. Mais il ne se gênait pas pour profiter de ce statut et épurer les rangs, maintenant qu’il en avait le pouvoir.

- Je te laisse alors le soin d’observer les environs grâce à tes pupilles. Mets-moi au courant de la moindre présence humaine ou chakratique.

Conscient du talent hérité par les Hyûga et de la bonne formation reçue au sein de leur dojo, le manipulateur de limaille faisait confiance en Rin pour suivre les ordres. Puisqu’elle aimait se décrédibiliser et semblait manquer de confiance en elle, Senken était certain que la kunoichi n’avait pas extrapolé ses capacités sensorielles. Elle faisait une parfaite sentinelle.

- Un guépard, justement. C’est bien pour cela que je doute que ces braconniers soient de simples bandits.

Le balafré pouvait évidemment se tromper, mais il était du genre à croire en son instinct et celui-ci crevait d’un mauvais pressentiment. Peut-être que la meute menée par Shaliyana avait quitté les montagnes et s’était trouvé un petit coin de paradis depuis leur dernière rencontre ? Il l’espérait.

Les dernières heures défilèrent tranquillement. Handicapé par la présence d’un civil, nos deux protagonistes ne purent escalader la montagne efficacement et eurent à emprunter l’itinéraire classique. Une longue marche les mena enfin au fameux sommet que l’Okunote avait déjà visité quelques mois plus tôt. C’était bien ici qu’il avait rencontré la mystique créature, dans un orage chargé d’éclairs qui l’avait fortement intimidé. Mais aujourd’hui, le tonnerre semblait absent.

Malheureusement, la découverte de l’endroit fut bien différente de ce que la missive confiée par Iwa et Tanka présentait. Une première trace de sang au sol, datant de plusieurs heures à peine, mena les shinobi et le zoologiste jusqu’à l’entrée d’une caverne anciennement habitée par les guépards. La trace s’intensifia de plus en plus, laissant les quelques gouttes devenir des flaques, jusqu’à ce que les différentes pupilles humaines découvrent le glaçant spectacle qui leur était réservé : un corps de félin dépecé, édenté, meurtri et volé de toute parure revendable au marché noir. Ils arrivaient trop tard.

Le poing du manipulateur de limaille se serrait déjà tandis que sa seule iris encore valide tentait d’identifier cette silhouette au sol, en vain. La Hyûga, de son côté, pouvait peut-être observer quelque chose dans les kilomètres à la ronde en plus d’une présence chakratique à la silhouette inhumaine à l’intérieur de la grotte.


- Une femelle. déclara simplement Tanka après une courte observation, avant de partir vomir plus loin.

Soudain, un bruit alerta finalement les camarades de Rin dépourvus de pupilles spéciales. Tout de suite, l’Okunote prit Tanka par le col et l’éjecta quelques mètres derrière pour le protéger, avant de se tenir prêt à accueillir le répugnant braconnier de toute sa rage.

L’imposante ombre de la monstrueuse créature se cachant derrière les rochers se révéla en se reflétant sur le mur du fond de la caverne. Faiblement éclairée par la lumière extérieure, la silhouette aux traits mystiques grandissait et se détaillait au fur et à mesure, laissant grandir la peur dans le cœur de nos trois protagonistes du jour. D’abord, un blanc d’une pureté étincelante aveugla le Monde, puis lorsque ce dernier retrouva la vue, il put distinguer l’Osmose, la Beauté, la Perfection. Nulle description ne pouvait suffire à décrire ce que Senken, Rin et Tanka avait sous leurs yeux.


Spoiler:
 


- Qui êtes-vous ? imposa-t-elle simplement de sa voix diablement féminine mais sévère.

Le mutisme dans lequel était plongé nos acteurs les transformait lentement en simple spectateurs, phénomène auquel la fantastique créature était habituée. C’était l’effet qu’elle recherchait constamment. En réalité, la dinde reprit sans laisser de temps pour une éventuelle réponse.


- Vous arrivez trop tard, mortels. Ce territoire m’appartient désormais. Lancez-vous plutôt à la poursuite de votre semblable manquant visiblement de classe, tout comme vous d’ailleurs. Quel gâchis… ajouta-t-elle finalement en observant la créature gisant au sol.

- M’enfin, les affaires sont les affaires. Partez, ou je m’occuperai moi-même de votre croupion à mon retour.

Avant même que la moindre personne présente eût le temps de réagir, le Kuchiyose disparut dans un écran de fumée et partit alerter son peuple de sa nouvelle conquête. Un travail quotidien pour lequel Gloubleia était reconnue dans le Yuukan entier, une sacrée diplomate.

Silencieux et empli d’un sentiment d’incompréhension, la prunelle du Kazejin voyagea jusqu’à Rin, en quête d’un potentiel indice quant à la fuite des immondes braconniers.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 16:51

Suivant les ordres de son supérieur, Rin activait son Byakugan. D'abord une version plus simple, elle ne pouvait maintenir une vision au travers de la matière bien longtemps et elle ne pouvait projeter sur des kilomètres son regard en marchant, simplement parce que ça voudrait dire se prendre la première racine ou bien s'exploser l'orteil sur la première roche venue. Elle ne pouvait pas maintenir en simultané une vision de son environnement immédiat si elle se projetait à des kilomètres de là.

Dans tous les cas, la scène au coeur même de la caverne lui avait simplement cloué le bec. Si elle était parvenue à percevoir la présence chakrique de la créature, elle n'avait pas été en mesure de l'identifier directement. Le système circulatoire de la dinde était si différent de celui des hommes qu'il était difficile de distinguer une espèce dans le noir, simplement par son chakra. Cependant, elle avait bien essayé de prévenir le groupe, mais alors qu'elle prononçait quelques sons, elle fut interrompue par la créature.

Une fois cette dernière disparue, Rin finit par ouvrir la bouche et par se prononcer.

[Rin] - Au cas ou ce n'était pas évident, il s'agissait là d'un kuchiyose. Dit-elle en citant l'évidence. Mais ce n'est pas la première fois que mes pupilles observent ce genre de système... Peut-être que Taishi et Glouba pourraient nous en dire plus...

Bien entendu que Rin penserait à Glouba en voyant une dinde parlante et dotée du chakra.

[Rin] - Bref... je vais essayer de voir si la meute est quelque part dans les environs... La caverne m'offre une protection idéale.

Sur ses mots, Rin réalisait un unique mudra. Si d'imposantes veines existaient d'ores et déjà autour de ses yeux, elle ne fut qu'amplifiée. Pulsant du chakra directement dans ses globes, les perceptions de la genin lui permirent de percevoir au travers même de la matière. D'abord autour d'elle, en observant la limaille cachée dans un compartiment des jambes de Senken, puis en regardant leur guide, assis près d'une flaque de sa propre bile.

Tranquillement, les perceptions de la genin quittèrent la caverne, puis la montagne. Si elle pouvait certes voir sur une très longue distance, ce n'était ni instantané ni absolu. C'était un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin, mais elle avait la chance de ne pas avoir à chercher un seul individu, mais bien une meute entière.

Plusieurs longues minutes s'écoulaient, alors que son regard semblait s'être perdu dans le vide. Elle était restée silencieuse, trop concentrée sur ses recherches pour accorder la moindre pensée à ce qui l'entourait. Finalement, ses pupilles trouvèrent leurs cibles.

[Rin] - Sept killomètre au nord-est.

Dit-elle a qui était resté pour l'entendre.

[Rin] - Il y a un campement a sept kilomètres d'ici. Une vingtaine de guépards en cage. Je pense qu'ils ont attrapé ce qu'il restait de la coalition. Il y a quelques carcasses dépecer et d'autre en train de l'être.

Les pupilles de Rin s'étaient posé sur ce qui semblait être l'une des meilleures journées de chasse du groupuscule braconnier. Si le campement ne semblait pas être sur le point de mettre les voiles, ça ne saurait tarder. Les corps morts des guépards arboraient des traces de combat et de brûlure. Cependant aucune flamme ne semblait être au coeur de l'arsenal que pouvait voir Rin.

[Rin] - Les guépards ont des traces de brûlure bien anormale... Du katon peut-être ?

Interrompant sa technique et son Byakugan, la vision de Rin redevint normale. Posant désormais ses pupilles dans l'iris unique de Senken, elle poursuivait.

[Rin] - Comptes tenus de la possibilité d'affronter des utilisateurs de chakra. Je pense qu'il vaudrait mieux que notre guide ne nous suive pas. Qu'en pensez-vous ?

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Okunote Senken
Okunote Senken

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 16:01
Si le Kazejin avait pointé son regard sur son aînée, ce n’était pas pour l’écouter citer l’évidence. Évidemment que cette dinde était un Kuchiyose, mais l’important pour le chûnin était de rattraper les immondes porcs qui s’étaient attaqués à la meute de guépards présente ici. Affaiblie par le manque de nourriture et l’environnement inadapté, ces derniers n’avaient sûrement pas eu la force de riposter face à l’attaque des braconniers. Senken espérait que crime n’allait pas rester impuni et remotiva son interlocutrice à chercher une présence dans les environs.

Le temps défila lentement pendant les recherches de la Hyûga. L’Okunote, lui, profita de ce moment pour creuser un pan de terre à l’aide de sa limaille. Il enterra la dépouille de l’animal puis le recouvrit rapidement à l’extérieur de la caverne. C’était un simple signe de respect envers cette bête dont il ignorait l’identité. Le balafré revint rapidement aux côtés de la Genin, attendant impatiemment des résultats quant aux efforts qu’elle produisait pour retrouver les malfrats.

Enfin, la voix de la Hyûga tua le mutisme et révéla le cap à suivre pour nos deux protagonistes. D’une oreille, le chûnin écoutait les différentes informations révélées par Rin pendant que ses mains composaient un unique mudrâ permettant l’apparition d’un clone


- Tu as raison. Tanka, vous restez ici. Nous reviendrons vous chercher une fois que l’on aura réglé cette affaire.

Senken pivota pour ordonner à son clone de rester aux côtés du Zoologiste, puis s’apprêta à partir directement à la poursuite des bandits.

- Comment ça j’dois garder Tanka ? Tu t’fous de moi, je viens.

Et ainsi débuta une véritable prise de tête entre le manipulateur de limaille et son propre clone… Oui, lui aussi payait les conséquences de son mauvais caractère. L’échange monta dans les tours jusqu’à ce que l’Original ne décide de menacer son doppelgänger d’une désinvocation s’il ne se décidait pas à obéir. Enfin, le double accepta sa mission d’escorte.

Après cette brève querelle qui énerva d’autant plus le Roublard de Kaze, il invita la Hyûga à s’élancer en direction du camp de braconniers sans perdre plus de temps.

***

Sept Kilomètres au Nord-est plus tard, notre binôme arrivait donc au lieu repéré par l’aînée. Avant toute intervention, le chûnin ordonna une prise d’informations et un repérage : compter le nombre de braconniers, vérifier que des renforts n’étaient pas présents plus loin, étudier les environs pour les utiliser à leur guise… Une petite routine habituelle pour des shinobi formés à ce genre de mission.

Enfin, ils se regroupèrent dans des fourrés pour définir leur plan d’intervention.


- Tu vas t’occuper des trois assis là-bas. Attends qu’ils se retournent de mon côté avant de les attaquer, profite de l’effet de surprise. Ah, et n’hésite pas à leur faire mal.

Les ordres étaient simples et clairs. L’Okunote ne perdit pas plus de temps et se fondit dans les ombres après de simples mudrâs. Malgré les apparences particulièrement calmes qui ornaient son visage, la rage battait au creux de son ventre et le poussait à venger ces pauvres bêtes décimées au profit des Hommes.

Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas réellement combattu. Ces pauvres braconniers allaient, sans le savoir, prendre pour tout ce qu’il avait subi depuis les évènements du Dieu-Singe. La colère ruisselait dans ses veines et le poussait à la violence.

Ainsi, l’invisible gagna rapidement les hauteurs du campement des braconniers, qui semblaient plus occupés à célébrer qu’à surveiller les environs. Quelques signes incantatoires lui permirent de malaxer son chakra électrique, et d’un coup, il se révéla au-dessus d’eux armé d’un éclair entre les mains.


- Payez.

D’un geste vif, il fit abattre la foudre sur un simple bandit trop occupé à avaler sa cuisse de poulet. Les cinq braconniers restants s’empressèrent de prendre les armes et de récupérer leur équipement, déjà prêts à éliminer le mystérieux intrus qui s'était invité à leur fête.

- Tu vas regretter ça gamin...

Un sourire mêlé à sa moue écœurée déforma le visage du balafré. L’heure du jugement avait sonné.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hyûga Rin
Hyûga RinEn ligne

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin] Empty
Sam 15 Jan 2022 - 18:43

Les mots de son supérieur résonnaient dans son esprit. Depuis son intégration dans les forces militaires de la roche, Rin n'avait eu la chance que de rencontrer un seul ennemie de son village. Bon, tous n'avaient quand même pas eu la chance d'avoir un face-à-face avec l'un des désavoués de base et que ce soit là la première rencontre de la Parange avait un effet bénéfique. Elle ne sous-estimerait jamais les capacités et les compétences des autres. S'il était capable de survivre à l'état de lambeaux en décomposition, que pouvaient bien être les capacités des autres ?

Dans tous les cas, elle gardait profile bas, contournant un peu le groupe en usant de cachette créer par l'environnent. Un arbre ici, une tente par là, elle était parvenue à rester un peu en retrait. Contrairement à Senken qui bénéficiait d'une technique de dissimulation, elle ne serait pas en mesure d'atteindre le corps à corps sans être remarquée. Cependant, c'était là que prenait toute l'importance de la diversion offerte par l'Okunote.

« Ne pas hésiter à leur faire mal... »

Réfléchit-elle, alors qu'elle s'avançait dans le dos de ses adversaires. L'attaque-surprise de Senken avait attiré l'attention de ses trois cibles, permettant à Rin de s'approcher et d'envahir le cercle intérieur de sa future victime. Levant la dextre, elle frappa le cou de son adversaire, au niveau des vertèbres cervicales. Expulsant du chakra à l'intérieur même du corps de son adversaire, elle venait broyer la colonne du braconnier et brisait la connexion entre sa tête et son corps.

Incapable de se tenir désormais debout, il s'écrasait au sol, incapable de bouger le moindre muscle. Elle n'avait pas frappé assez haut dans la colonne pour le tuer, mais sans doute n'arriverait-il plus jamais à bouger le moindre muscle de ses bras ou de ses jambes. C'était ça, pour elle, ne pas hésiter à leur faire mal. Piéger cet homme dans son corps pour le restant de sa vie.

Posant ses pupilles sur les deux adversaires devant elle, Rin adopta sa position de combat typique. Portant sa dextre, paume ouverte, devant elle et en direction des deux braconniers, elle venait déposer sa sénestre, paume vers les cieux, contre le pommeau de son katana.

D'un coin de l'oeil, elle pouvait assister à l'affrontement de son propre partenaire. Lui aussi ayant éliminer d'office un des mécréants, le combat contre les deux restants venait tout juste de commencer. D'une part, l'un des bandits avait saisi un filet qu'il venait de lancer en direction de Senken. Tandis que le second adoptait une position de combat rappelant un tigre. Une fois le filet en place, l'adversaire près de lui enchaînait quelques frappes en imitant les crocs d'un félin. La particularité étant qu'ils avaient couplé sa maîtrise du taijutsu à son affinité élémentaire et, alors que les frappes se dirigeaient vers le corps de l'Okunote, elles s'enflammèrent.

techniques des méchants de Senken:
 

Statut de Rin:
 

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin

[MISSION B] Préservation Féline [Masami, Rin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: