Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi]

Yuki Kaya
Yuki Kaya

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Dim 2 Jan 2022 - 19:48
Flashback se situant après la rencontre Kaya-Taishi au sommet: The hunt
La soirée avait été longue, et plutôt atypique.

Kaya avait rencontré cet homme du village caché d’Iwa alors qu’elle était en déplacement après qu’il l’ai suivie dans la ville sur le chemin du retour.C’était pour le premier grand sommet qu’elle se trouvait dans les parages, et il lui avait finalement proposé de boire un saké, jouant habilement sur les cordes susceptibles et joueuses de la Yuki. Le fameux “t’es pas cap?”, elle tombe dedans à chaque fois. Pas question de passer pour une faible face à un Iwajin. En plus, après une longue journée passée à parlementer sur l’avenir du Yuukan, elle avait bien besoin d’un peu de détente.

Par la suite, il avait voulu lui faire découvrir un peu du pays, l’emmenant sur des chemins escarpés jusqu’à arriver dans une taverne crapuleuse, ajoutant encore un peu de boisson au compteur. Pompettes, pour le moins, les voilà qui s’étaient alors dirigés dans la forêt, jusqu’à un petit lac où ils s’étaient baignés, dans le plus simple appareil à cause de l’absence de tenue de rechange, bien évidemment. Usant de stratagèmes plus ou moins avancés, Kaya avait réussi à se plonger dans l’eau sans être aperçue dans sa tenue d’Eve.

Enfin, après de longues rigolades à coup de mauvaises blagues et autres artifices ninja pour piéger l’autre, comme les sculptures de glace faites par Kaya, ils avaient fini par sortir de l’eau pour retrouver la bouteille de saké qu’ils avaient acheté à la taverne. La Sanjikan avait beaucoup de qualités, si si, mais elle n’avait pas celle de tenir l’alcool. Et ces quelques verres de plus après la baignade avaient potentiellement été ceux de trop. D’ailleurs heureusement qu’elle ne ressentait absolument pas le froid grâce à son sang Yuki.

“Il… Il faudrait qu’on rentre, je pense!”

Dit-elle, un brin hésitante, clairement alcoolisée.

“A la ville !”

Elle commença à marcher dans une direction qui n’était pas la bonne, et après avoir été remise dans le bon chemin par Taishi, elle continua dans sa lancée, passant dans ces passages forestiers pour aller se coucher. Éméchée et habillée comme à son habitude, il ne fallut pas attendre longtemps pour qu’une petite équipe de brigands ne leur tombe dessus, pensant alors s’attaquer à de faibles personnes alcoolisées.

“Tiens tiens, qui voilà? Une jolie blonde et son petit toutou.”

Lança celui qui semblait être le chef de leur petite bande, un grand homme bien en chair, le stéréotype de la brute, alors que ses trois amis observaient le grand discours, prêts à attaquer.

“C’est simple. On aime l’argent, et les femmes. Alors ça tombe bien, on peut avoir les deux. Combien vous avez sur vous? On peut régler ça à l’amiable…”

Kaya poussa un long soupir, et avait du mal à se concentrer sur ses mots, mais pourtant, elle pouffa de rire, se moquant clairement d’eux, sans en rajouter. Insolent? Evidemment.


_________________
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Lun 3 Jan 2022 - 7:46
À LA VILLE !

Ou quelque chose comme ça. Pour être parfaitement honnête, Taishi avait perdu un peu le fil des évènements, surtout dans cette étrange rencontre avec la grande Sanjikan – Ou Sajikan ? Le rapprochement était un peu trop facile – qui partait un peu dans tous les sens. Taishi avait évidemment lancé la chasse dans un but bien précis mais celle-ci s’était quelque peu effondrée au fur et à mesure que la soirée progressait. Kaya n’était pas juste bien proportionnée, elle avait également un esprit aussi acéré que la glace qu’elle maniait. Mais rien n’était si simple. Au-delà, Kaya était d’une agréable compagnie, quelqu’un qui répliquait du tac au tac sans hésitation.

Mais elle n’était pas sans faille. Si l’Hayai avait quelque peu perdu sa direction, le portrait global ne lui échappait pas totalement.

Une fois la baignade – et le concours de sculpture – terminée, ils avaient récupérés ce qui leur restait du saké, clairement une mauvaise décision, mais le genre qu’ils ne regretteraient qu’une fois au matin, quand la migraine serait terrible, la gueule de bois encore pire. Mais pour le moment, ce n’était pas différent de flotter sur un nuage, un nuage plein de givre et de neige, peut-être. Taishi n’était pas sans se rappeler que c’était probablement sa dernière mésaventure du genre pour un bon moment. Il devait retourner à Iwa à présent, réintégrer son village, fermer la boucle. Les implications étaient larges, l’émotion serait forte… Mais ça, c’était l’histoire d’un autre jour.

Une fois la bouteille terminée et à échanger quelques mots sous les étoiles, la diplomate avait décidé qu’il était temps de retourner en territoire connu, mais au lieu de prendre congé, en avait fait une activité collective. Un peu trop éméché pour se poser trop de questions, l’Hayai avait acquiescé, toujours aussi amusé et ultimement pas très difficile à convaincre.

Kaya allait clairement dans la mauvaise direction, et d’un pas incertain en plus, mais il fallut quelques instants à Taishi pour le remarquer lui-même alors qu’ils déambulaient sur le chemin de terre. Bras à Bras, il la réorientait dans la bonne direction.

« Si ton plan est de rentrer à Kiri, c’est probablement le bon chemin, mais sinon… »

Ils riaient comme des imbéciles, mais des imbéciles heureux, et c’’était là toute la différence.

Mais il ne fallut pas longtemps pour que la marche nocturne soit interrompue, par un scénario si classique et délavé que Taishi dut se demander s’il rêvait ou bien quoi encore.

« Toutou ?... Hahaha… Wouf wouf ! »

Il riait encore, supporté dans le geste par Kaya qui ne semblait pas très impressionné malgré le gabarit de leur antagoniste principal. Il devait s’entraîner souvent. Quel était son secret ? Boissons de protéines ? Célibat involontaire ? Un peu des deux ?

« Je veux dire… Jolie c’est un peu… faux quoi, hein ? »

Taishi désigna la femme de ses mains, comme si c’était une évidence.

« Elle est clairement MAGNIFIQUE ! Je n’ai pas vu plus belle blonde depuis Metaru Reiko. Soyons honnêtes. Alors je dis… au moins 10 ryos. »

« Qui est… Erf. T’as que 10 ryos sur toi ? »


Taishi haussa les épaules, puis releva un doigt.

« Sur moi ? Hein ? Ah non mais le 10 ryos c’est pour toi ! »

« …Hein? »

« Tu voulais régler à l’amiable non ? Alors 10 ryos et je te laisse passer ! »

« Euh… Hein… Non mais c’est nous qui »

« Pas de mais ! Tu as vu cette déesse, et t’ose me dire que tu n’as pas 10 ryos ? »

L’homme, clairement déconcerté, se gratta la tête avant de jeter un regard vers ses collègues comme s’il cherchait un peu d’assistance, avant de se retourner pour empoigner le col du manteau de Taishi plus agressivement, le soulevant pratiquement du sol.

« Dernière chance, on va t’éventrer comme un toutou et ensuite c’est elle qui sera notre chienne. Alors file ta bourse. »


Taishi leva les mains en guise de reddition, puis les porta aux poches de son manteau.

« C’est hum, tout ce que j’ai »

Il posa dans la main ouverture du brigand tout ce qu’il avait dans la sienne. L’homme grogna de satisfaction en relâchant sèchement l’Hayai qui tomba sur son postérieur.

« Tu vois ce n’était pas si compliqué de… Hum ? »

La brute ouvrit sa main en la portant au niveau de son visage. À première vue et sensation, il avait crû qu’il s’agissait de pièces, mais maintenant qu’il regardait de près… Elles semblaient bien grises et presque… Argileuses ?

Un petit rire attira sur son attention sur l’Éclair Vert, toujours assis sur le sol, mais avec un mudra désormais en main.

« … Kai »

Les pièces d’argile explosèrent pratiquement au visage du ringleader, une détonation plus violente que dangereuse vraiment, mais qui suffit surtout à éteindre les lumières dans son cortex en manque d’éducation. Dans un dernier grognement des plus viriles, le roi des brigands s’écrasa sur le sol, hors de combat, le visage noirci, une légère odeur de brûlé dans l’air.

Taishi se relevait en époussetant son manteau verdâtre, sous le regard terrorisé des sbires qui se demandaient s’ils devaient courir ou combattre.

« Je disais donc… 10 ryos ? Disons cent ! Non… Pourquoi pas mille chacun ? Et des excuses ! Dire qu’elle est juste jolie… Sérieusement…»

Son regard croisa celui de Kaya et il haussa des épaules. Il n’allait quand même faire tout le boulot…

« Quoi ? Un nukenin doit bien manger… »

L’aventure était peut-être cinq étoiles, mais pas le salaire, c’est certain.

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 11:21
La rencontre avec les brigands n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus agréable pour conclure une soirée tout en légèreté, mais ils n’avaient pas vraiment le choix. Et puis, malgré son état d’ébriété, elle était aux côtés d’un autre grand ninja, quelqu’un qui saurait et voudrait la défendre en toutes circonstances. Le chevalier blanc qui sauve sa princesse! Mais parfois, la désillusion est grande. Comme lorsqu’il se mit à aboyer avant de dire que non, elle n’était pas belle.

Immédiatement, blessée dans son si grand égo, Kaya envoya un regard noir à Taishi qui pouvait surement lire à travers ce dernier des insultes sur plusieurs générations. Avant qu’il ne s’adoucisse à nouveau lorsqu’il rectifia le tir. Avec brio il faut l’avouer. Et par la suite, l’ascenseur émotionnel continua. Il entama une dure négociation avec ces odieux malfaiteurs. Il n’avait que 10 ryos à proposer, autant dire qu’ils n’allaient pas accepter. La belle soupira en levant les yeux au ciel.

Mais Kaya avait compris comme eux, que c’est ce qu’il proposait pour passer. Mais lorsque la conversation avança entre les hommes, ce n’est pas un regard noir, mais de l’incompréhension totale qu’afficha le visage de la blonde, qui observait la négociation de Taishi avec un air désemparé.

“Attends attends. T’es en train d’essayer de me vendre la?!”

La dame de glace pousse un soupir, avant de dire, plus bas.

“Je vaux beaucoup, beaucoup plus que ça, en plus…”

Jusqu’ici, elle était un peu déçue, mais elle n’était pas énervée. Ou pas trop. Mais le mot magique fut lâché. Être leur chienne? Sérieusement? Il pensait vraiment avoir la carrure et la prestance d’oser penser que l’un d’entre eux était assez bien pour Kaya!? La blonde commençait à bouillonner. Elle avait l’habitude des remarques lourdes, parfois même dans un contexte officiel, mais avec l’alcool, elle était beaucoup moins patiente.

Kaya était énervée, et n’écoutait même plus ce qu’ils avaient à dire. La dernière fois qu’elle avait été dans cet état, c’était avec un certain Inja, chef de bataille de la brume, avec qui une négociation avec un village pirate s’était mal passé, ce qui avait fini en une destruction d’une partie du village, et un nombre de victimes considérables. Et alors que leur petit jeu continuait, n’importe quel ninja un minimum confirmé pourrait sentir cette aura glaciale, ce chakra froid en train de s’accumuler et de tourbillonner.

Et alors que le chef était au sol grâce à un, il faut l’avouer, joli tour de passe passe de Taishi, et que ce dernier commençait à faire le malin en reparlant du prix, la jolie blonde commença à effectuer des mudras à la vitesse de l’éclair devant ces sbires terrorisés. Ils n’avaient peut-être rien demander, peut-être que ce n’était que leur chef qui donnait des mauvaises idées. Mais c’était trop tard, et Kaya était trop saoul pour avoir un jugement honnête et raisonné.

Des immenses dragons de glace furent créés devant Kaya. Ils étaient composés d’une glace très pure, et étaient, en soit, assez jolis à regarder. Sauf quand ils vous foncent dessus. Et quelques petites secondes plus tard, les voilà qui plongent vers les sbires, leur laissant une chance de survie tout à fait infime, voire inexistante. Sauf que, largement éméchée, la précision de Kaya n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus incroyable, et les dragons semblaient avoir du mal à garder un cap fixe, allant de gauche à droite dans les airs. Finalement, ils s’écrasèrent juste à côté d’eux, projetant tout un tas de projectiles de glace lors de l’impact, lacérant ces pauvres sbires. Peut-être pas de façon létale, mais ils devaient souffrir.Satisfaite de sa réponse tout à fait modérée et mesurée, voilà que Kaya se retourne vers Taishi, comme si de rien n’était.

“Comment ça 10 rios?!”

Dit-elle en posant un index accusateur sur son torse, alors que derrière eux se trouvait plusieurs hommes au sol.

“Sérieusement, t’allais quand même pas me vendre, hein?”

Surréaliste, c’était comme si elle prenait au 1er degré cet échange, et comme si elle avait vraiment peur d’être vendue. Elle n’était peut-être pas si fière et hautaine, tout au fond d’elle.

_________________
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Dim 9 Jan 2022 - 6:17
L’Hayai haussa les épaules. Dans cet état d’ivresse, la réponse à sa question aurait changé à chaque moment qui passe de toute manière, non ?

« Pas pour 10 ryos, probablement pas. Mais vu leur état… »

Les dragons de glace que la femme avait fait émerger les avait laissé un sal état, et définitivement hors de celui de nuire. Kaya n’avait définitivement pas lésiné sur ces pauvres types.

« Je pense pas qu’on pourra tirer d’eux un seul ryo désormais. Tant pis pour eux, passer à côté d’une offre inestimable... »

Ça répondrait peut-être à sa question. Ce n’est pas ce soir qu’il ferait fortune, du coup. Du moins, pas financièrement. L’Hayai entrepris de traîner le boss-bandit et ses compagnons à un arbre pas loin du chemin, avant de les ligoter sommairement avec du fil de fer. Il suffirait d’alerter les gardes lors de leur retour à… La ville ? Taishi sur le coup se gratta la tête en se retournant vers Kaya.

« On allait où déjà, d’ailleurs ? »

Ça lui échappait sur le moment. Taishi n’avait pas un logis désigné, étant un simple nukenin. Il aurait bien fini par trouver une auberge ou un truc du genre, mais rien de très impressionnant.

« Pas mal tous ces mudras, considérant tout ce qu’on a bu. Je me serais bien emmêlés les pinceaux moi, à ce stade. Le dragon, il serait sorti à ressembler à une grosse limace… hahaha… »

Il pouvait encore marcher droit mais à peine, et lorsqu’ils reprirent leur route, ce fut bras dessus bras dessous.

« Et puis je pourrais poser la question moi aussi, non ? Je dois bien valoir… dix ou vingt millions à ce stade. Tu pourrais me mener vers un habile piège, manœuvré par tes atouts considérables, et je ne verrais rien venir. Imagine tout ce que tu pourrais acheter avec ça… Au moins une vraie licorne, qui sait ? »


Au moins une. Les lumières de la ville approchaient, avec elle toute ces lumières qui trompaient le ciel. Il y avait encore quelques badauds à cette heure, mais personne ne leur accordait trop d’attention, sauf peut-être pour regarder la Kirijine avec envie, comme la moitié du Yuukan, probablement.

« Mais il y a des choses qui s’achètent pas je suppose. »

Comme ce genre de moment, hors du temps et des drames qui secouaient le continent. C’était une croisée du chemin. Demain ils seraient ailleurs, dans d’autres circonstances. Dans des camps forts différents. Ils appartenaient à deux mondes qui avaient au final que des idéaux en commun. Mais ça, c’était une histoire pour le matin.

Pour le moment, c’était l’odeur de délicieuses grillades qui lui attirait le nez alors qu’il indiquait à Kaya de la main un étalage où un type s’affairait à cuire cette délicieuse variété de street-food. Et comme toute personne abreuvée tard le soir… Il avait diablement faim.

Un instant plus tard, l’Hayai avait en main deux brochettes dont il en tendait la moitié à la femme, curieux de savoir si une noble diplomate pouvait s’abaisser à la nourriture du peuple, comme elle l’avait fait avec la bière plus tôt.

Au final, il s’amusait, elle s’amusait, et c’était pas plus compliqué.

Le bon temps ne devait pas l’être.

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Lun 17 Jan 2022 - 12:32

Pas pour 10 ryos? Mais même pour 10000! Dans sa tête, Kaya avait du mal à imaginer qu’il puisse ainsi la vendre. Mais après tout, il n’avait pas de titre de propriété, il ne pouvait donc pas la vendre! La voilà rassurée. Elle se contenta alors de soupirer en le regardant, prenant une moue indignée.

”Tu peux leur faire les poches, si vraiment t’as besoin de quelques pièces…”

De son côté, c’est vrai qu’elle était bien née. Les Yuki étant un clan fondateur et noble de la brume, Kaya n’avait jamais connu le besoin. C’était même le contraire, elle avait l’habitude d’être dans l’oppulence, et du coup elle avait du mal avec ce type de réflexion. En tout cas, c’était quelque chose qui la surprenait toujours.


”Euh… à la ville! La où je dors.”

Répond Kaya, qui malgré son état d’ébriété semblait toujours avoir les idées au clair quand il s’agissait de rentrer chez elle. Enfin, pas pour le chemin à suivre, mais elle savait où elle voulait aller. C’était déjà pas si mal après tout. D’ailleurs, il semblait tout à fait surpris qu’elle ait réussi à composer des mudras si complexes, ce qui était compréhensible. Être énervée lui avait donné un éclair de lucidité, mais par la suite le contrôle des dragons avait été plutôt aléatoire.

”Ah oui. Pas mal hein? Bon, normalement je ne rate pas ma cible mais bon…”

Ce qui aurait entraîné une mort certaine et rapide. Ce n’était peut-être pas plus mal ainsi… Enfin, s’ils survivaient! Car dans le cas contraire, la mort serait longue et douloureuse, vu les lacérations subies.
Enfin, il se mit en valeur en affichant clairement combien il pensait valoir. S’il aurait vendu Kaya pour une poignée de pièces, visiblement dans son cas il préférait parler en millions. Vraiment? La Yuki l’écoutait parler avec un petit air dubitatif, et posa ses mains sur ses hanches.

”Hm hm. 20 millions. C’est beaucoup plus que moi visiblement! Mais à t’écouter, on dirait presque que tu veux tomber dans un piège. T’es maso ou tu avoues juste que je pourrais te manipuler trop facilement?”

Répond la blonde, très taquine, et se jetant des fleurs à son tour. Après tout, lui n’avait pas du tout hésité.

”Mais pour être honnête, je n’ai pas vraiment besoin d’argent. Et puis c’est très bien, les licornes en glace.”

Dans son état, l’instinct de survie de l’homme prit évidemment le dessus. Son cerveau n’était visiblement influencé plus que par son estomac. Voilà qu’une douce odeur avait court-circuité toute réflexion, et qu’il se dirigea vers un stand pour récupérer des brochettes. Ce serait mentir de dire que Kaya n’avait pas elle aussi un petit creux. Comme un certain besoin “d’éponger”. Elle attrapa alors volontier l’une des deux brochettes du bout des doigts, avant d’essayer d’en croquer un morceau de la façon la plus délicate qui soit. Elle ne voulait pas en avoir partout sur les lèvres.

”Oh, merci. C’est bizarre de manger avec les doigts.”


Dit-elle, dans son air le plus bourgeois qui soit. Quand soudain, dans son esprit, vint une idée tout à fait remarquable. Un éclair de génie!

”Si tu vaux autant, et que t’as besoin d’argent. Pourquoi ne pas organiser toi-même une fausse mort? Tu récupèrerais le pactole de ta propre prime ! Mais sans vraiment mourir, hein.”

Evidemment que pour ce genre de prime, il fallait donner moultes preuves, mais Kaya n’y pensait pas pour le moment, elle trouvait juste l’idée géniale.


_________________
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Lun 17 Jan 2022 - 17:50
« À… À la ville alors !»

Comme si rien n’était plus évident à ce moment-là. Les esprits intoxiqués sont souvent les plus monocibles. Mais cela n’avait pas empêché Taishi de remarquer les piques laissées par sa comparse.

« La grande Yuki Kaya serait-elle jalouse de ma valeur financière ? »

Tirant la langue alors qu’ils se remettaient en marche vers la dite ville, qui semblait être le Saint-Graal en cette tardive nuit. Mais les yeux verts détaillaient la femme.

« 20 millions, c’est bien. Avoir un chez-soi, des amis, une famille, un village… C’est mieux. »

Il secoua la tête, surtout quand il s’agissait d’être possiblement masochiste. À bien y penser… Mais encore là, probablement pas. Probablement.

« C’est une question, ou une déclaration ? Bien sûr que je suis aisément manipulé par toi, diplomate ou non, pour ce que ça change. Tu me plais, Kaya. Il y a cet air de rébellion dans tes yeux. »

Peut-être qu’il en avait trop dit, à cause de l’alcool probablement, mais dans tous les cas Taishi ne précisa pas davantage sa pensée.

« Yuki Kaya est riche, mesdames et messieurs ! J’aurais dû te faire payer les brochettes, du coup… »

Tout en dégustant la sienne, avec beaucoup moins de délicatesse qu’elle, ce qui lui arrachait un rire à peine contenu. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas vu ce genre de réticence qui caractérisait la classe supérieure. Habituellement, c’était en fait dans un contexte diplomatique où il n’aurait pu se permettre le moindre commentaire. Cette soirée était-elle censée être si formelle, d’ailleurs ? Il en avait presque oublié les raisons, à ce stade.

Il était toujours concentré sur sa propre tige surmontée de viande et de légumes grillées, lorsqu’elle exposa son astucieux plan.

« Qui a dit que j’avais besoin d’argent ? Tout ce dont j’ai vraiment besoin est là. Et puis regarde toi, à comploter pour faire de la fraude avec un nukenin ! »

Sourire ravageur aux lèvres, il désigna l’espace autour de lui.

« De la bonne bouffe, de la bonne compagnie, une aventure et de nouvelles expériences. Que pourrait-on vouloir de plus, Kaya ? »

Mais alors qu’il reprenait leur route, l’Hayai secouait la tête.

« Du coup, c’est où que tu dors ? Je dois supposer que Kiri t’a réservé une des meilleures suites de la ville, mais ça ne me dit pas grand-chose. Cette ville m’est bien plus inconnue que ne l’était l’ancienne Capitale. »

Il se gratta la tête.

« Tes gardes du corps et tout le reste, ils vont pas s’inquiéter à un moment ou un autre ? Ou bien ils sont habitués à tes escapades nocturnes avec de parfaits inconnus ? »

Toute aventure avait une fin, mais dans bien des cas, on regrettait son arrivée, et à quelque part, c’était peut-être le cas pour Taishi, même s’il n’allait rien dire. Un nukenin était habitué à la solitude, même si celle-ci ne devenait jamais aussi agréable qu’elle aurait dû l’être.

Taishi avait toujours été un piètre nukenin.

_________________
Relentlessly choose your destiny, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] Empty
Jeu 17 Fév 2022 - 16:01

Est-ce qu’elle était jalouse de sa valeur financière? Un peu, sur le coup, mais elle pensait surtout avoir été très largement sous-estimée. Evidemment, c’était le cas dans le cadre d’une blague, mais quand même! Sa position vis à vis de l’argent était aussi assez minimaliste. Le bonheur passait par les choses simples et primaires, avant la futilité que peut apporter l’oppulence.

”Et les deux, c’est mieux.”

Est-ce qu’elle parlait de son cas? Peut-être, oui. Mais la vraie satisfaction arrivait, lorsqu’il avoue qu’il aurait pu en effet être manipulé par la Sanjikan. Mais visiblement pas spécialement pour ses capacités en négociation, mais plutôt pour qui elle était. Un air rebelle, vraiment? Ce n’était pas l’image qu’elle pensait avoir. Mais surtout, il avait admis qu’elle lui plaisait. C’était assez flou comme concept cependant, ça pouvait être justement pour ce côté rebelle, ou alors de façon bien plus globale. En tout cas, c’était toujours agréable à entendre.

Sa petite remarque sur sa richesse lui avait fait lever les yeux au ciel, sans être sérieusement vexée, mais plutôt pour lui montrer que c’était clownesque, comme remarque.

”Eh ho! Laisse moi être discrète.”

Dit-elle, continuant de manger tout délicatement ses brochettes, alors que lui semblait engloutir son repas de façon bien moins raffinée. Ou de façon plus normale, après tout.
Mais la suite lui fit hausser un sourcil. Frauder, elle? Non, elle lui donnait une solution, mais elle n’avait pas pensé en profiter.

“Faire de la fraude avec un nukenin? Non, je te propose une solution, après c’est à toi de voir.”

Elle montre ses mains, et hausse les épaules.

“J’ai les mains blanches comme neige, moi.”

Mais la jolie blonde repense alors soudainement aux quelques fois où elle avait usé de la force pour arriver à ses fins, ou bien les tortures qui avaient eu lieu dans ses geôles, ou bien encore à leur rencontre avec les brigands juste avant … Ce qui lui fait baisser les mains avec un air dubitatif.

“Enfin presque.”

Que vouloir de plus qu’une bonne compagnie et un bon petit repas après une telle journée qui s’était autant prolongée? Kaya avait une petite idée en tête. Quelque chose de doux, de chaud de réconfortant… De plaisant, même.

“Honnêtement? Une bonne nuit de sommeil, c’est tout ce qui manque.”

Dit-elle en regardant Taishi de ses pupilles glaciales, avant qu’il ne demande justement où elle dormait. En effet, Kiri avait réservé une belle chambre. Il ne manquait plus qu’elle dorme dans une ferme, ou pire, chez l’habitant. Sauf que, de nuit, ses repères en ville n’étaient plus vraiment les mêmes. Elle pointa alors un balcon au loin, de son index.

“Alors… Normalement c’est la bas. Je crois.”

Sur place, elle reconnaîtrait bien le nom de l’établissement ainsi que l’aspect de son entrée!

Et la suite la fit pouffer de rire. Lorsqu’il parlait de gardes du corps, et ‘du reste’. Comme si c’était une princesse qui se baladait avec tout une horde de courtisanes et autres gardes. Toujours dans son air le plus taquin, elle lui répond avec le ton hautain qu’elle savait si bien prendre.

“En général, mon cuisinier, ma coiffeuse et la courtisane en charge de mon maquillage s’inquiètent assez peu. Ma garde rapprochée, elle, a tendance à être plutôt inquiète lorsque je ne donne pas de nouvelles. Surtout que c’est assez peu fréquent, contrairement à ce que tu insinues.”

Elle laisse volontairement un petit silence de quelques secondes avant d’éclater de rire, l’alcool faisant toujours aussi bon effet pour désinhiber les personnes.

“Sérieusement, je n’ai besoin de personne. Je n’ai pas une armée de garde, je suis juste bien accompagnée. Mais ce sont des coéquipiers, c’est tout.”

Elle prend alors sur la droite, en direction de son hôtel.

“Je dois aller par la bas, moi. Tu dors aussi dans le secteur?”

Demande la Kirijine, afin de savoir si leurs chemins allaient se séparer maintenant, ou un peu plus tard.


_________________
Le tourmenté retour de la chasse [Taishi] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Le tourmenté retour de la chasse [Taishi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour du Dindon - Taishi
» Un village tourmenté [Syoto]
» Metaru Gang ! Le retour du retour des problèmes ! [ft. Shuuhei]
» Shinju dans la tourmente (versus Pièges du Dojo : solo)
» [A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: