Soutenez le forum !
1234
Partagez

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen]

Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Lun 3 Jan 2022 - 19:25




Jamais deux sans trois !



Posé sur le toit du bâtiment de la police en ce jour de repos, je regardais le ciel calme et dégagé, mon regard fixé sur le mouvement des nuages mais mon esprit complètement ailleurs. Cela ne faisait que quelques jours à peine que toute cette affaire avec les pirates était passée, et avec elle le grand tournoi de Kumo. Celui des genins s'était vu soldé par la victoire de Hideko, montrant sa puissance féroce et sa détermination sans faille, mais aussi ses lacunes au niveau de sa gestion des émotions et sa retenue. Le tournoi des chunins auquel j'avais de mon côté participé avait vu Aizen s'élever et monter sur les marches du podium face à une Anzu puissante. Pendant ce tournoi, j'avais vu ma force et mon expérience grandir, me faisant à chaque fois me dépasser face à des adversaires me dépassant en puissance. Mais sur les trois combats que j'avais mené, je n'en avais gagné qu'un seul, et in extremis. J'étendis ma main vers le ciel, regardant l'étendue bleutée à travers mes doigts écartés dans une vaine tentative de me distraire de ce qui me rongeait réellement à l'intérieur. Cette voix qui ne cessait de me répéter...

"Tu n'es pas assez fort, Hikari. Pourras-tu réellement un jour rentrer chez toi et revendiquer ton nom...?"

Cette voix qui ne cessait d'étreindre mon coeur, ravivant des douleurs passées qui n'avaient jamais réellement cicatrisées. De frustration et de peine, mon poing se resserra, faisant blanchir mes jointures au point d'en avoir des fourmis dans le membre. Ces petites fourmis, signe de l'activité électrique à l'intérieur de mon corps, me rappelant vaguement ma première nature d'homme-foudre. Celle qui m'avait valu le rejet de mes pairs dans un premier temps, ma faiblesse venant compléter le tableau de l'époque face à des adversaires méprisants desquels je ne pouvais me protéger seul. Et de mon côté, j'avais certes progressé, mais je m'étais laissé aller ces derniers temps. Ma progression avait amplement diminué. Et il fallait que ça change. Je pris une grande respiration pour détendre mes muscles et reprendre le contrôle sur mon corps, faisant appel au calme légendaire des samouraïs pour m'aider. Je m'étais rendu que ces techniques de méditation n'en étaient pas que de simples techniques de méditation. Elles pouvaient être transformées en technique pouvant être utilisées en combat. Ce que je croyais à l'époque inutile et ennuyant s'était avéré être bien plus important que ce que je croyais. Si je m'en étais rendu compte plus tôt, peut-être aurais-je pu vaincre Anzu. Mais Aizen restait un autre problème, notamment pour son affinité au fûton. Et ces derniers jours, je sentais que quelque chose avait changé dans mon assimilation, quelque chose que je ne pouvais expliquer.

Je me relevai alors et pris une ferme décision. Si je pouvais avoir du mal avec certains aspects de la personnalité du Nara, ce dernier restait un adversaire puissant et de choix pour un entraînement. Il possédait de nombreuses techniques, des techniques diversifiées et puissantes, parfaites pour me mettre en difficulté. Qui plus est, j'avais découvert durant ce combat qu'il était capable de faire des mudras à une seule main. Etait-ce uniquement pour les techniques du clan Nara ? Ou cela pouvait-il s'étendre à toutes les techniques de Ninjutsu de manière générale ? Et les autres arts Ninja tel que la détection, les invocations...? Je ne l'avais jamais vu utilisé ni de fuinjutsu, ni de genjutsu à vrai dire. Mais au vu de sa progression, rien ne l'empêchait de développer ce genre de techniques. Il fallait que je me tienne prêt. Sans m'en rendre compte, cette excitation du combat que je ressentais comme à mon habitude était revenue, et je tenais le pommeau de mon katana avec un sourire impatient. Mais il manquait l'étape la plus importante.

~~

Après avoir écris ma lettre pour le maître des Ombres, l'invitant à un entraînement à l'écart des habitations et du centre ville de Kumo afin qu'on puisse se lâcher un peu sans craindre de blesser qui que ce soit. Je me doutais qu'il y avait des chances pour que l'Ombrageux guerrier rechigne à accepter une demande ainsi sortie de nul part, alors je profitai de cette lettres pour essayer de l'appâter un peu. Comme je l'avais remarqué un peu plus tôt, j'avouai au gradé de Kumo que quelque chose avait changé par rapport à mon assimilation, et que je voulais bien tenter d'en découvrir d'avantage s'il voulait bien s'entraîner avec moi. L'heure du rendez-vous et le lieu avaient été fixés de manière à ce que ni lui, ni moi ne soyons particulièrement avantagé par rapport à la luminosité des lieux. Au moins pendant un certain temps, ne pouvant arrêter moi-même la course de l'astre de feu dans le ciel. Mais à moins que le combat ne dure plusieurs heures, il était fort à parier que ça ne changerait pas grand chose. J'allai donc me poster au lieu convenu, espérant qu'Aizen accepte mon invitation et vienne à son tour pour un petit entraînement.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Mar 4 Jan 2022 - 23:29

Comment le Nara n’aurait pas pu être étonné. Il savait bien que le foudroyant était plutôt du genre à défier et à être enjoué. Mais jamais il n’avait reçu une telle approche de sa part. Il avait compris dès le début de la lecture de sa lettre que si Ikari réalisé ce genre de manœuvre ce n’était pas pour rien. Ce n’était pas pour faire cette belle qui les départagerait ou pour une question de fierté quelconque. Cela allait forcément plus loin et la suite de la lecture le lui confirma.

Aizen sourit en continuant la lecture, il reconnaissait là la malice innocente de son camarade. Il essayer d’appâter le Nara avec son assimilation, sachant pertinemment que quoi que ce soit il aimerait en apprendre plus. Mais il n’avait pas besoin d’en faire tant. Car lui aussi avait vu un changement en un lap de temps très court. Lors de son combat contre les pirates Ikari avait déployait une puissance que le Nara n’avait pas encore affronté. Comment avait-il pu s’améliorer en si peu de temps. Dans tous les cas loin des regards le Nara voulait en avoir le cœur net, il voulait confirmer la chose : était-il le plus fort ?

Mais c’était loin d’être tout, le Nara voyait plus loin que le simple affrontement. Il savait très bien que la puissance brute ne suffisait pas. Même l’Homme au Chapeau rassemblait des forces après tout, preuve que seul rien n’était possible. Pourtant il avait côtoyé si souvent son confère mais ne savait rien de lui, il fallait que cela change. Cet affrontement ne serait qu’un prétexte après tout. Ikari avait gagné, puis lui. Si jamais Ikari remportait ce duel sans doute que le Nara remporterait celui d’après. Tel était le schéma classique de toute rivalité.

Car au-delà de leur petite course à la puissance le Nara avait des projets bien plus important. Comme devenir le chef du village, un chef incontesté. Il ne fallait pas entendre par là un système dictatorial malheureusement ce genre de système était voué à échouer car les gens n’aimaient pas être oppressés même pour leur bien. Non le Nara voulait faire l’unanimité afin de s’imposer de lui-même. Il devait être nécessaire pour le village mais pour cela il devait comprendre le besoin de chacun. Ikari était maintenant un officier du Kyuubu qui ne tarderait sans doute pas à être promu. Alors le Nara savait quelle influence il aurait bientôt, il devait l’avoir de son côté. Il devait tous les rallier à sa cause.

Alors il se rendit au point de rendez-vous, dans le but d’en apprendre bien plus que d’habitude sur ce personnage dont il connaissait tant les techniques mais dont il ne savait rien de l’histoire.
« Ikari. »
Dit simplement le Nara en arrivant derrière lui alors que ce dernier semblait pensif.
« Un affrontement, un de plus… »
Il laissa planer un silence qui en disait long, il y avait autre chose à dire, cette fois.
« Nous nous affrontons si souvent et pourtant ne savons pas grand-chose l’un de l’autre. »
Il posa une main sur son katana et réalisa des mudras de l’autre. Alors que son ombre s’élançait sans préavis sur sa cible le Nara enchaîna.
« Pourquoi te bas-tu ? Ikari ?! »
Oui, la première question et pas des moindres. Le jeune électrique semblait obnubilé par cette quête de puissance, mais dans quel but ?

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Jeu 6 Jan 2022 - 23:47




Jamais deux sans trois...



Perdu dans mes pensées, j'avais failli ne pas entendre le shinobi arrivant derrière moi. Mais le bruit de ses pas posés attirèrent mon attention avant que sa voix ne le fasse, et avec un sourire je me tournai vers lui pour lui faire face tandis qu'il avançait vers moi. Comme à son habitude, ses gestes, sa démarche, et même ses mots semblaient contrôlés, calculés, sa chevelure impeccable et sa tenue blanche immaculée et sans le moindre pli. Ses salutations se résumaient en un seul mot, ce qui me servait de prénom. Et mon sourire ne fit que s'accentuer d'avantage devant cet homme qui semblait être tout l'opposée de ma personne. Jusqu'à nos affinités semblaient diamétralement opposées, aussi bien que nos caractères. Et pourtant la même détermination nous habitait, et l'un comme l'autre nous avions pu faire notre les arts samouraïs. Ou cette réflexion allait m'emmener ? Absolument nul part, mais cela était fort amusant.

-Yo, Aizen-san !

Devais-je l'appeler sempaï ? Il avait toujours eu un petit cran d'avance sur moi. Il était passé chunin un peu avant moi, et il était maintenant jonin tandis que j'étais encore chunin. Est-ce que cela changeait quelque chose pour moi ? Absolument pas, à vrai dire. Je n'avais jamais été très à cheval sur les rangs et la hiérarchie, même si certains avaient su m'imposer le respect de par leur charisme et leur puissance incontestable. Un affrontement, un de plus en effet, comme le soulignait le Nara face à mon habituel sourire impatient. Mais la suite de sa phrase me fit arquer un de mes sourcils. Nous nous étions affrontés à plusieurs reprises en effet, nous nous étions même suppléés lors d'une mission, et...il était vrai que je ne savais pas grand chose de ce dernier. Et pourtant, ce n'était pas tant ce qui m'intéressait vraiment. Car au vu de ce que j'avais saisi de mon interlocuteur, les mots n'auraient pas grande importance dans son cas.

Toujours était-il que sa question me surprit légèrement. Il semblait avoir décelé le léger trouble au fond de moi qui me poussait à vouloir devenir de plus en plus fort. Bien évidemment, j'avais toujours aimé les combats et les affrontements, tester ma puissance et m'améliorer. Cette passion était cependant devenue presque une obsession depuis mon départ de Tetsu. Une obsession qui me hantait, mais que je gardais précieusement pour moi. J'avais toujours pris le samouraï en face de moi pour un être imbu des apparences, il était de ce fait sûrement normal qu'il ait repéré ma façade. Mais avant que je n'ai pu répondre, sa main se posait sur la garde de son katana tandis que la seconde, comme lors du tournoi, s'activait pour réaliser des mudras à une main. Sa vitesse d'exécution était tout à fait impressionnante, et son ombre s'allongea rapidement dans ma direction pour se transformer en deux fouets visant mes jambes. Rapide, mais prévisible. Semblable à une contraction de muscle, je laissai l'énergie circuler dans mes jambes et les transformer en foudre. Mais ce n'était pas tout, je fis un petit bond par la même occasion sur le côté tandis que les ombres traversaient mon corps.

-Hop-là ! Héhé, drôle de manière de discuter, mais ça m'va !

Je décidai donc m'éloigner en courant des ombres allongées que je préférais pour l'instant éviter. Même si elles ne pouvaient me blesser, elles pouvaient toujours m'immobiliser. Continuant donc à courir sur le côté, gardant la même distance avec mon adversaire, je tandis un bras vers ce dernier et libérai l'électricité de mon corps sous la forme d'une dizaine de sphère électriques.

-Si j'veux devenir plus fort, c'est parce que j'ai des choses à prouver...Mais toi, que cherches-tu à accomplir avec tes apparences calmes et toujours propre, Aizen-san ?

J'avais déjà vu les ombres dans son regard et dans ses gestes. Et cette discussion avec sa luciole que je n'avais jamais oublié...Je notai intérieurement cependant que, lorsque mes jambes étaient assimilées à elles seules, je pouvais encore réalisé des techniques. Mon intuition me disait toutefois qu'il y avait des choses qui avaient bien changé par rapport à mon assimilation...


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 21:36

L’assimilation, évidemment. Aizen n’était pas idiot au point d’espérer toucher avec ce genre d’attaque aussi rapide soit-elle, surtout face à la foudre. Que ce soit un bouclier, une épée ou du chakra lui-même sa technique aurait pû être arrêté par la plupart de shinobis. Il le savait, l’utilisation de son ombre n’était pas forcément très pertinente face à Ikari, il l’avait montré à plusieurs reprises. Mais le vent n’aurait pas forcément été beaucoup plus efficace, pas tant qu’il avait son katana. Quelle que soit la partie du répertorie du Nara, Ikari avait de quoi s’en prémunir. C’était aussi pour cela que Aizen ne comptait jamais que sur sa puissance brute, il y avait tant d’autres manières de vaincre. Un ennemi intouchable pouvait le devenir si on s’y prenait correctement. Un lac ne peut pas brûler ? Jetez-y une bonne couche d’huile et il brûlera.
« Je n’en attendais pas moins de toi. »
Discuter et se battre, rien d’inaccessible pour le duo expérimenté qu’ils représentaient. L’un consacrant ses efforts à toujours augmenter sa puissance et sa vitesse en se concentrant dans un seul domaine et l’autre tentant de devenir polyvalent afin de couvrir toute éventualité. D’autant plus qu’ils commençaient seulement à se tester, se titiller avec les techniques les moins puissantes. Quelques mudras plus tard et un bouclier de roche se matérialisa sur l’avant-bras du Nara qui intercepta les projectiles foudroyants sans problème. Lui aussi savait sans doute qu’il n’aurait aucun mal à arrêter ce genre de technique, il l’avait déjà fait.
« Pourquoi les apparences montreraient autre chose que ce qu’elles montrent ? Est-ce ton cas ? Ou alors toi tu préfères cacher les choses plutôt que les embellir pour ne pas éveiller les soupçons ? Ton nom par exemple ? »
Celui qui se maquillait avait forcément quelque chose à cacher. Mais celui qui ne montrait rien, que cachait-il derrière son dos ? Depuis leur première rencontre le Nara s’était posé des questions sur la non utilisation de nom de famille de son camarade, en avait-il vraiment aucun ? Quelques échanges avaient suffi à éveiller ses soupçons. Non pas qu’il pensait que Ikari cachait de gros secrets mais il ne voulait pas tout dire, cela était clair.
« Je me comporte comme on me l’a enseigné. Je suis un shinobi et je suis aussi prévisible qu’imprévisible. A la fois suiveur et meneur, honnête et trompeur. Je suis souvent ce que la personne face de moi attends que je sois. »
Le Nara se mit à courir comme son adversaire. Tel un reflet il tournait à l’apposer de lui en s’éloignant si ce dernier se rapprochait. Il ne voulait pas casser la distance, pas encore.
« Mais la manière de faire est-elle la plus importante ? Ne crois-tu pas que le but est ce qu’il faut observer ? La ligne d’arrivée d’un long périple, ça ne représente qu’une infime partie de ce dit périple et pourtant c’est ce que tout le monde scrute. A raison. »
Mais Ikari n’avait-il pas déjà compris cette leçon. Qu’est-ce qui le dérangeait vraiment ? Sa manière de se comporter ou alors de ne pas pouvoir décrypter derrière quelles étaient ses intentions ?

Aizen réalisa de nouveaux mudras, le fait de foudre semblait vouloir tester son pouvoir si particulier alors il allait lui en donner l’occasion. Son assimilation partielle ne pourrait suffire pour ce qu’il lui réservait. Son ombre se mit en mouvement, le but était de planter la chaire. Qu’est-ce qu’elle visait ? La partie non assimilée de Ikari, notamment le haut du corps et les yeux. Un coup fourbe mais sans danger, Aizen savait que son adversaire pourrait en ressortir indemne. Ce qu’il espérait était dans la deuxième partie de sa combinaison. De nouveaux signes et une partie de l’ombre se mit encore en mouvement. Une nouvelle fois dans le but de faucher les jambes. Plus rapide, cette offensive avait pour but de rattraper la première dans l’espoir de frapper simultanément. Une fois son combo accomplit le Nara pouvait de nouveau s’exprimer, au pire Ikari ne serait que tombé au sol.
« Si tu n’arrives pas à lire en moi comme dans un livre c’est bien parce que ce dernier est verrouillé. Tu ne peux qu’en observer l’extérieur, la couverture caméléone qui s’adapte en fonction de qui la regarde. Et dans quel but ? Une multitude. Je serais dans un premier temps un piètre ninja s’il était si facile de lire mes intentions, cela vaut aussi en dehors du champ de bataille. Tu ne l’ignores sans doute pas, les plus grandes batailles se font parfois à demi-mot. Mais aussi pour convaincre. Je voue mon existence à ce style de vie ainsi qu’à ce village, à ce monde même par les temps qui courent. Ce n’est pas un sacrifice pour moi mais une évidence. Je veux le meilleur pour mes camarades, pour ce village et pour le Yuukan. »
Il ne disait bien sûr pas tout mais pourtant il disait tant. Ikari semblait être un être qui fonctionnait à l’instinct, les messes basses et les courbettes ne faisaient pas effet. Il grattait sous la peinture pour voir ce qui pouvait bien s’y cacher. Le Nara quant à lui savait qu’il serait un allié de taille. Puissant et de confiance il serait ce que tout bon homme au pouvoir voudrait. Et lui voulait être au pouvoir. Pour lui ? Non.
« Et j’ai l’ambition de vouloir faire plus. »
Et pour cela il devait convaincre, par les actes et par les mots. Pour le monde. Pour le guider. Vers la lumière.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 23:24




Jamais deux sans trois..



Sans surprise pour aucun de nous deux, je n'eus aucun mal à me défaire de ces fouets d'ombre qui menaçaient mes jambes. Mon adversaire pris même le temps de le notifier durant l'affrontement, preuve que la bataille ne se faisait pour l'instant pas le moins du monde sérieusement. Les techniques échangées étaient de bas niveau, et ne laissaient aucun doute quant à la facilité avec laquelle elles allaient être défendues. Mes sphères de foudre fusèrent à leur tour vers le Nara sans l'inquiéter plus que cela. Après une série de mudras courte et à une main, il fit apparaître un bouclier fait de roches sur son bras qui encaissa chacun des impacts jusqu'à céder sous la foudre. Malgré la faiblesse du Doton par rapport au Raiton, il s'en sortait sans mal et n'utilisais même pas l'affinité qui avait de toute évidence l'ascendant sur la mienne : le Fûton. Certainement qu'il se sentait bien plus à l'aise avec son affinité de base pour laquelle son répertoire était certainement plus fourni.

Alors que je courrais, les paroles du Nara se faisaient de plus en plus acerbes, visant petit à petit toutes les informations que je désirais garder pour moi. Pas étonnant qu'un fin observateur et cachotier comme lui n'avait pu s'empêcher de remarquer toutes les choses que je désirais moi-même dissimuler. On n'apprenait pas à un vieux singe à faire la grimace, n'est-ce pas ? A la seule différence que nous semblions dissimuler certaines choses pour deux raisons très différentes. Les miennes représentaient une honte, une épreuve de laquelle je devais m'affranchir. Les siennes...étaient un mystère le plus complet. Mais ce qui était sûr, c'était qu'il cachait ses vraies intentions. Un sourire étira mes lèvres.

-Les apparences ne sont rarement que ce qu'elles montrent. Mon nom...haha, j'suis juste pas encore assez fort pour l'porter fièrement. Mais cela viendra...j'deviendrai plus fort...

Et tout en se mettant à courir, il continua son explication. Il se disait être comme on le lui avait appris. Un shinobi dans tout son art. Un livre qui n'était pas si facilement lisible, une apparence qui ne dévoilait que peu sur ce qu'il renfermait réellement. Et alors qu'il parlait, il s'arrêta brusquement pour composer des mudras et élancer son ombre une fois de plus vers moi. Cette fois-ci, il ne visait plus mes jambes qui étaient assimilées. Son ombre se détacha et s'éleva du sol en une dizaine de pointes qui se déplaçaient dans ma direction, visant le haut de mon corps. Là encore, une attaque basique, dont il était facile de se prémunir. Sans interrompre ma course, ma main alla se poser sur mon katana, prêt à dégainer pour découper les liens d'ombre, lorsque j'aperçus une nouvelle série de mudras. De son ombre déjà divisée en dix, deux nouvelles branches émergèrent pour venir rattraper les autres, bien plus rapides, et me faucher les jambes à nouveau. Un sourire apparut sur mon visage. Il était malin. Avec autant d'attaque simultanée, il serait compliqué de me défendre complètement avec mon katana, même si c'était possible. Et en continuant à viser mes jambes, mais aussi le haut de mon corps, il forçait mon assimilation complète.

Eh bien si c'était ce qu'il désirait, il allait l'avoir. Laissant la foudre remonter le long de mes jambes, je transformai mon corps entier pour pouvoir échapper à cette double attaque. Je sentis les ombres me traverser, une sensation étrange qui était devenue habituelle avec le temps, sans ressentir la moindre douleur. Toujours dans l'idée de ne pas rester sur la trajectoire de ses ombres qui pouvaient m'immobiliser à tout moment, je fis un bond sur le côté, être de foudre que j'étais devenu, laissant de petites étincelles sur mon passage alors que j'atterrissais une main sur le sol. Quant aux paroles de mon adversaire, encore une fois je n'étais pas sûr de pouvoir me fier à ses mots. Pas quand mon instinct me dictait quelque chose de contraire. Agissait-il vraiment pour le bien de Kumo et du Yukan, ou cela ne faisait-il parti que de cette préface qu'il voulait bien laisser entrevoir aux autres ? Un nouvel acte de sa mascarade. Pour un maniaque du contrôle comme il l'était, je doutais que ses raisons soient profondément altruiste. Mais ce n'était pas forcément incompatible.

-Si j'comprends bien, toutes ces cachoteries c'est pour l'bien de tous hein ? J'suppose que si tu veux oeuvrer pour le Yukan, il te faudra bien plus d'responsabilités qu't'en a maintenant non ? Oh...?

Tout en parlant, j'avais fait mine de créer deux clones de foudre. Et ceux-ci étaient apparus à mes côtés, mais dans le même temps, j'avais senti l'électricité quitter mon corps sans que je ne l'ai réellement voulu. Créer des clones brisait mon assimilation...? Je regardai mon corps avec étonnement, puis haussai les épaules en signe de résignation. Il allait falloir que je m'habitue à quelques changements visiblement. Mais sans plus tarder, l'un de mes clones fonça vers Aizen et cassa la distance entre eux en dégainant son katana. Et il commença à enchaîner des coups à l'épée pour garder une certaine pression sur mon adversaire. De son côté le second moi partait sur un autre flanc et envoya deux kunais dans la direction du Nara, toujours pour garder une certaine pression en restant à distance. De mon côté, je restai proche du second clone, prêt à intervenir à tout moment. Il aurait été stupide de ma part d'aller moi-même au front. Le fûton, les arts samouraïs, bien trop de choses représentaient un danger pour moi, surtout au vu de sa capacité à faire des mudras à une main. Et je repris la discussion comme si de rien était.

-Mais il t'faudrait bien plus d'responsabilités non ? Alors pourquoi tu n't'es jamais inscrit au Kyubu...? Ou dans une autre unité ?


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 23:18

Ainsi il ne cachait pas son nom, il ne pensait pas le mériter. Derrière son air si guilleret il cachait finalement quelque chose, un mal être. Même si le Nara avait plus de pièces du puzzle il lui en manquait pour comprendre.
« A qui dois-tu prouver cette force ? Tu es maintenant un officier du Kyuubu et un shinobi de premier ordre comme a pu le prouver ta qualification en demi-finale du tournoi. A moins que ce soit à toi-même que tu veux prouver quelque chose ? Si tel est le cas tu dois savoir que nous ne sommes jamais pleinement satisfaits de ce que nous-sommes, c’est comme ça que l’on évolue après-tout. »
Mais devait-on prouver quoique ce soit à son clan ou sa famille pour avoir le droit d’en porter le nom ? Un nom ne devait pas être mérité, c’était un gain à la naissance qui pouvait certes se perdre mais il ne fallait rien prouver pour l’obtenir.
« Et si tu réfléchissais différemment… Une famille qui ne veut pas que tu portes son nom… Ne serait-ce pas plutôt à eux de mériter que tu portes leur nom plutôt que l’inverse ? »
Le Nara soulevait là un problème logique selon lui. Car si Ikari pensait qu’en devenant fort il serait plus méritant de porter ce nom c’était qu’il voyait le verre à moitié vide. En le voyant à moitié plein il aurait pu dire qu’il avait évolué seul en était abandonné de reconnaissance familiale. Il ne pouvait pas savoir depuis quand le foudroyant était dans cette situation mais avancer dans un contexte si malsain ne pouvait que le freiner. Mais malgré ce poids il progressait. Démontrant ainsi qu’il n’avait aucun besoin de prouver qu’il méritait ce nom mais plutôt qu’eux n’étaient peut-être pas digne à ce qu’il fasse partie des leurs.
« Alors pourquoi vouloir s’acharner à mériter un nom qui ne te mérite peut-être pas lui-même ? Tu as progressé seul sans cette reconnaissance, que pourrait-elle t’apporter de plus désormais Ikari ? Tu es maître de ton histoire et ce nom ne changeras pas ce que tu es. »
Nombreuses étaient les histories de clans qui avaient brisés les plus jeunes, ne leur permettant pas de se développer à leur plein potentiel. Évidemment le Nara faisait le parallèle avec son clan et son histoire. Il avait tant bataillé pour se faire reconnaître par ses congénères et pourtant qu’avait-il fait de mal pour mériter tant de mépris ? Il était juste né dans la mauvaise famille. Mais il s’était libéré de ses chaines et avait pour objectif d’être au-dessus de tout système voulant le brider. Car lui n’avait rien à leur prouver, eux ne le méritait pas. Néanmoins il devait les guider tous, vers la Lumière.

La surprise sur le visage de son adversaire ne passa pas inaperçu. C’était donc de ce changement dont il devait parler, un problème avec son assimilation ? Il avait créé deux clones de foudre tout en reprenant forme humaine, il ne semblait pas que se fut son objectif initial. Effectivement le Nara savait que sous sa forme assimilée Ikari pouvait être plus efficace. Reprendre forme humaine entre deux offensives du Nara était ridicule car il courait le risque de ne pas avoir le temps de s’assimiler en cas d’attaque surprise. Ou alors il voulait économiser du chakra, ce qui semblait lui avoir manqué à leur dernier affrontement.

Toujours était-il que le Nara savait quel danger représentait ces deux clones. Outre la supériorité numérique il était conscient, notamment grâce à son élève, que ce genre de clone était capable à tout moment d’exploser foudroyant tout ce qui se trouverait à proximité. Le Nara devait anticiper, et se protéger avant pour pouvoir ignorer ce risque.

Mais il n’eut pas vraiment le loisir d’entreprendre son initiative. Ikari n’étais pas du genre à laisser son adversaire agir. Il tentait d’acculer le Nara bien qu’il restait léger dans ses attaques. Un des clones fonça obligeant Aizen à dégainer pour parer une attaque loin d’être dangereuse. Il profita de sa main libre pour lui aussi invoquer deux clones, il ne pouvait pas laisser Ikari en supériorité numérique.

Le premier clone para sans difficulté les kunais qui visaient l’original. Alors que le deuxième se jeta sur le clone faisant face à Aizen afin de le plaquer et le repousser, avec toujours en tête ce risque d’électrisation. Toujours dans cette même optique de s’en protéger du mieux possible Aizen réalisa des mudras pour matérialiser sur lui une armure de roche. Il voulait ainsi se préserver de toute disparition surprise d’un clone à proximité de lui.

Son clone ayant paré les kunai se mit à moitié devant lui afin de bloquer le champ de vision de ses adversaires sur sa main libre. Le clone lança deux kunais sur Ikari et son clone afin de faire diversion de façon plus efficace. Pendant ce temps l’original réalisa des mudras afin d’envoyer des pics de roche. Mais ces piques étaient furtifs car ils progressaient sous la surface du sol. Passant ainsi sous le clone ils partirent en direction du duo d’Ikari pour les prendre à revers avec un seul objectif : leurs jambes. Avec huit projectiles pour Ikari et deux pour son clone le but était double mais clair. Faire disparaître le clone dans un premier temps mais aussi réduire la mobilité de Ikari si jamais il ne s’attendait pas à cette attaque surprise.

Une offensive très calculée qui ne lui avait pas permis de continuer la discussion. Mais voulant tout de même répondre le Nara profiterait du moindre temps mort pour rétorquer.
« Le sais-tu Ikari ? Aucun acte n’est vraiment désintéressé. On pourrait prendre la personne la plus altruiste sur cette terre qu’elle en ressortirait une satisfaction personnelle dans ses actes. Nous sommes tous égoïstes, même dans notre plus grande générosité. C’est simplement humain. Mais certaines œuvres personnelles sont plus bénéfiques au bien commun que d’autres, cela va sans dire. »
Il était clair que c’était la une vision pragmatique du monde qui serait difficile à avaler pour tout le monde. Elle n’était pas forcément à prendre au pied de la lettre mais plus d’un point de vue philosophique. De toute manière chaque personne voyait le monde selon lui, selon sa propre vérité. Aizen ne dérogeait pas à cette règle bien qu’il pensait que sa vision à lui n’était pas obscurci. Car il avait vu la sainte lumière qui lui avait montré le bon chemin, l’unique chemin. Ayant ces connaissances il se devait de guider tous ceux qui s’égaraient sur le bon chemin. Était-il égoïste de vouloir être le berger du troupeau monde ? Oui. Le monde en avait-il besoin ? Oui aussi.
« Dis-moi Ikari, tu parles de cachoterie. En quoi ne rien montrer signifie forcément qu’il y a quelque chose à cacher. Donnes trop aux autres et un jour peut-être ils pourront utiliser contre toi des faiblesses que tu leur aurais révélées. Tu l’ignores sans doute, je suis un culte, celui de la Lumière. Loin d’un fanatisme aveugle celui-ci nous inculque la recherche de la paix intérieure. Cette dernière s’atteint notamment par la mise en place d’un équilibre entre les émotions que nous pouvons ressentir. Toujours dans le but de rester lucide sans juger hâtivement. Tout ceci se marie bien avec les dogmes samouraïs ainsi qu’avec les prérogatives d’un shinobi tu ne trouves pas ? »
Oui le Nara pouvait paraître bizarre pour quelqu’un comme Ikari qui était plus instinctif. Oui il pouvait semblait qu’il ne disait jamais la vérité, qu’il calculait tout ce qu’il disait. Mais en était-il pour autant une plus mauvaise personne que lui ? Qui avait-il de mal à agir de la sorte quand on voyait le résultat que pouvait donner le non contrôle des émotions chez ceux qui devenaient puissants. Pourtant Ikari devait en avoir eu la preuve, une puissance chez un être ne se maîtrisant pas ne pouvait rien donner de bon.
« Plus de responsabilités… Oui sans doute, j’y ai pensé. J’aime procéder par étape alors il en va de même avec mon ascension hiérarchique. J’avais deux élèves dont je m’occupais pleinement mais maintenant qu’ils sont Chûnins ils vont sans doute prendre leur envol pour s’occuper à leur tour des suivants. Je ne sais pas encore quelle unité me correspondrait le mieux mais toujours est-il que j’ai déjà échangé avec le Raikage à ce sujet. Ainsi le rôle qui me sera le plus adapté, toujours dans ce but d’avancer d’un front commun avec tout le village, me sera sans doute bientôt révélé et attribué. »
En effet, à demi-mot seulement, Raizen lui avait fait comprendre que quelque chose l’attendait. L’envie de faire plus de la part du Nara et son analyse de la posture actuelle l’avaient peut-être séduit. Ou alors ce dernier, lui aussi, se méfiait des intentions du Nara. Et il valait mieux avoir ses détracteurs proches de soi parfois. Toujours était-il que Aizen savait pertinemment que plus de responsabilités lui seraient bientôt données.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Jeu 20 Jan 2022 - 0:11




Jamais deux sans trois



Petit à petit, je commençais à ouvrir aux yeux d'Aizen la porte qui cachait les raisons de ma soif de puissance et de mes peines intérieures. Une porte que j'entrouvais seulement, ne laissant jamais entièrement quelqu'un s'engouffrer dans cette espace de ma vie. Mais ce petit aperçu de mes démons intérieurs s'était montré de lui-même au fur et à mesure de la discussion. Si je n'avais pas entièrement confiance en mon adversaire, parler avec lui et échanger des informations personnels s'avérait plus facile que ce que je le pensais initialement. D'un autre côté, tout cela faisait certainement parti du personnage : se montrer avenant, à l'écoute, prêt à disposer de conseils et à se faire bien voir. Est-ce que dans le fond cela me gênait réellement ? La plus part du temps, non, pas vraiment. Mais si je ne me laissais pas endormir ni embêter par ce masque perpétuel de bons hospices dont le Nara s'affublait, je ne pouvais que rester vigilants et sur mes gardes. Car j'étais certains que personne ne savait réellement l'étendu des plans de Mr.Propre.

Sa réponse à ma révélation fit naître un sourire d'amertume sur mes lèvres. Dans bien des situations, je l'aurais rejoins sur ces points là. Mais ma situation était toute particulière...Car si j'avais laissé mon nom de côté pendant si longtemps, ce n'était pas parce que d'autres m'en avaient jugé indignes...non. Les raisons qui m'avaient poussé à ne pas le porter aussi fièrement que je l'aurais voulu étaient bien plus profondes que cela, et bien différentes. Mais je comprenais ses présomptions, cohérentes avec les brides de réponses que je lui avais fournis.

-Tu te trompes.On ne m'a pas dépossédé de mon nom par mépris...mais pour me sauver. D'là où j'viens, y a de nombreuses personnes qui n'acceptaient pas elles non-plus mes...particularités, ni mon caractère. Et je n'étais pas assez fort pour me défendre correctement. Alors je suis parti et j'ai abandonné mon nom, et mon prénom...haha mais lorsque je s'rai assez fort pour me tenir fièrement face à la plus part des adversaires, alors j'pourrai réclamer mes origines.

Mon premier clone qui fusait déjà vers le Nara ne représentait pas un grand déjà. Le but premier était surtout de casser la distance avec mon double foudroyant, et le tenir occupé. Il dégaina son katana et sans mal para les coups de mon clone, mais ne s'arrêta pas là. De sa main libre, des mudras se formèrent et deux clones d'ombre surgirent du néant. Ce n'était donc pas que les techniques Nara, mais aussi d'autres jutsus qu'il pouvait réalisé de cette manière. Impressionnant. L'un de ses clones se mit en travers des deux kunais de mon second moi et les para de son katana. L'autre Nara tenta de plaquer au sol mon clone le plus proche d'Aizen en se jetant sur lui, tentant certainement de déclencher son effet à l'explosion. Mais petit, agile et rapide comme nous l'étions, mon clone évita ce tacle sans le moindre soucis en faisant une roulade rapide au sol. Les deux kunais qui fusaient vers moi tandis que l'original se fabriquaient une armure de roche furent dévier sans soucis par mon clone. Pendant ce temps, l'Ikari qui se trouvait le plus proche des Nara sauta dans les airs et, avec un sourire, laissa la foudre parler.

Il n'était pas question que nous laissions le Nara s'en sortir avec ses clones. Et même si cela signifiait perdre l'un de mes clones, si cela pouvait me redonner un semblant d'avantage...De l'électricité s'échappa de tous les pores de la peau de mon clone venant frapper toute chose dans un rayon suffisamment large pour toucher toutes les personnes présentes. Pour échapper à cette attaque, je m'assimilai à mon tour, laissant mon clone s'éteindre en étincelle et l'attaque me traverser. Au même moment, des pics de roche commencèrent à sortir du sol. Ce fumier ! A quel moment...haha il avait dû utiliser son clone pour dissimuler ses mudras et m'attaquer discrètement. Ça n'aurait pas changé grand chose étant donné que j'aurais eu le temps de m'assimiler ou d'esquiver la technique. Mais au lieu de cela, les éclairs de mon clone détruisirent les pics me visaient sans m'inquiéter réellement. Avec un peu de chance, les clones d'Aizen y passeraient aussi ainsi que son armure. Ou serait-elle au moins affaibli ?

Encore dans les airs, de la foudre jaillit de la main de mon clone et prit la forme d'une énorme bête de foudre qui allait fondre sur l'Aizen original. Il ne lui laissait aucun répit. Entre deux actions, le Nara parvenait quand même à tenir la conversation, m'expliquant alors son point de vue. Un point de vue dur sur la réalité égoïste des béatitudes, mais avec laquelle j'étais plutôt d'accord. Mais cherchait-il à quelque part justifier de son égoïsme par cette manière ? Ou alors à discréditer ceux qui vantaient leur altruisme ? Le culte de Lumière qu'il mentionna, j'en avais en effet entendu parler, sans me douter qu'il en faisait parti. L'équilibre entre ses émotions ? Cela impliquait-il donc de tout masquer pour être maître de ce que l'on voudrait faire voir aux autres ? Des cachoteries et des apparences, une chose qui caractérisaient aussi bien les samouraïs que les shinobis, comme il le disait, mais avec lesquels je n'étais cependant qu'à moitié d'accord.

-Héhé, j'comprends mieux Aizen-san, et même si j'suis pas tout à fait d'accord, j'vois c'que tu veux dire. Toujours est-il que là où il y a des mystères et des cachoteries, il y en aura toujours pour essayer de les résoudre. Car les gentils ne sont pas les seuls à en faire héhé.

Ce qui signifiait aussi que je ne comptais pas perdre de vue l'avancée du jonin. Je continuerais à me méfier de lui, car c'était ce que m'inspirait son appel à la confiance. Quant à sa montée en poste au sein des unités, il semblerait que son rôle en tant que sensei avait pris pas mal de son temps. Contrairement à mon absence totale dans cette partie de la gestion. Mais maintenant qu'Akagi et Ken étaient des chunins, il avait un autre plan pour l'avenir, un rôle spécial qui serait visiblement presque taillé pour lui...C'était intéressant.

-Ooh ! J'ai hâte d'voir ça alors, Aizen-san héhé !

Une nouvelle unité ? Ou juste un rôle spéciale à part entière ? De nouvelles possibilités allaient s'offrir au Nara et j'étais impatient de voir ce que ça allait être et ce qu'il allait en faire.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Mer 26 Jan 2022 - 19:24

La survie. Elle pouvait parfois demander de grands sacrifices afin de préserver sa vie.
« Je vois… » Dit le Nara un peu honteux de son analyse erronée.
Mais ne s’en affublant pas plus que nécessaire il se retrouva alors habitait d’une nouvelle curiosité. Plus ça allait et plus il en apprenait, son plan fonctionnait finalement.
« Cela doit être difficile d’abandonner son identité pour survivre. » Enchaîna-t-il avec empathie envers son camarade.
« Mais cela reste une possibilité pour tout shinobi. Si tu ne l’étais pas encore alors cela a dû te forger et te faire gagner en maturité. »
Aizen se demandait comment il avait pu rester si guilleret et nature après de tels évènements. Peut-être que son sourire et sa bonne humeur agaçante n’était que de façade et qu’il cachait derrière tout cela une grande amertume. En voulait-il à ceux à cause de qui il avait dû partir loin des siens ?
« Mais cela veut-il dire que tu comptes quitter Kumo ? Et aussi que fera tu si jamais ils ne t’acceptent pas malgré ta force ? »
Des questions le Nara en avait mais il dégaina seulement les plus pertinentes, surtout pour lui.

Ce fut sans étonnement que le Nara et ses clones purent observer l’agilité du foudroyant. Le danger se présenta par l’arrière. Aizen étant attentif sur le véritable Ikari ne vit pas l’attaque arriver mais son clone était encore là pour couvrir ses arrières. D’un vif regard vers ses copies le clone s’aligna avec elles puis chargea la lame de son katana en chakra futon. Ikari comprendrait sans doute la manœuvre car c’était lui qui lui avait enseigné ce tour. D’un coup vertical d’une grande amplitude le clone de Aizen trancha dans le vide et son arme se développa en un sublime appendice de vent. Le vent rompant la foudre en deux il mit à l’abris lui-même et les deux copies. Au pire quelques étincelles débordèrent pour chatouiller le Nara qui de toute façon avait une armure pouvant largement le protéger.

Il ne put que constater par la suite l’échec de ses pieux sournois. S’assimilant pour esquiver sa propre offensive Ikari ne fut pas inquiété par les projectiles rocheux détruits par la foudre. Aizen aurait préféré faire mouche cette fois. Il regarda l’amas de foudre que représentait Ikari sous sa forme assimilée et aurait voulu profiter de la situation pour l’attaquer, comprenant qu’il semblait plus vulnérable qu’avant dans cette forme.

Mais il ne fit rien, car il fallait faire preuve de patience même parfois dans des combats à haute vitesse comme ceux l’opposant à Ikari. Il avait trop foncé tête baissée face à lui et s’en était plusieurs fois mordu les doigts. Ainsi son ouverture arriva, une attaque. Il attendait cela pour agir, le clone de Ikari lança une nouvelle attaque et ce fut le clone du Nara qui réagit. De quelques mudras il invoqua un immense dôme de roche afin de protéger Aizen et enfermer les deux clones. La protection était d’une solidité bien trop supérieure par rapport à l’attaque mais le but premier était de se cacher tout en se protégeant.

Dans la foulée l’original enchaîna des mudras et commença à se fondre sur le sol pour ne faire qu’un avec lui, visuellement. Ainsi il venait de se cacher, à l’abris de tout regard. Il n’attendit pas une riposte du foudroyant et commença à s’excentrer de la position de ses clones. Alors qu’il était sous le dôme tous étaient dans le noir. Mais il pouvait facilement deviner que Ikari n’attendrait pas et enverrait sa foudre en masse en tous sens afin d’éviter toute manœuvre fourbe. Il ne savait pas où était Ikari, les Ikari. Mais sous son dôme et grâce à son armure il se sentait plus ou moins en sécurité. Le Chûnin ne prendrait alors aucune attaque, Aizen mettait en place son plan, se montrant patient et donc silencieux.


Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Sam 29 Jan 2022 - 14:40




Jamais deux sans trois



Ce que je venais de lui dire semblait lui avoir bouché un petit coin, et à son expression, cela se voyait qu'il ne s'attendait pas à une telle réponse. C'était la première personne à creuser aussi loin dans mon passé, et c'était la première fois que je décidais de me livrer ainsi, même si je ne comptais pas aller plus loin dans les révélations. Mais à présent, Aizen en savait un peu plus sur ma personne. La suite de ses mots, remplies d'empathies, me laissèrent dans une position inconfortable, ne sachant pas quoi réellement lui répondre. Je finis par simplement hausser des épaules en guise de réponse à la première partie de sa phrase. Quant à la seconde partie et la question légitime qu'il me posait, je lui offris un large sourire.

-Héhé non ! J'compte pas quitter Kumo, j'm'amuse trop bien ici ! Et puis j'm'en moque qu'ils m'acceptent ou pas, mais un jour ils s'ront obligés d'reconnaître ma force.

Certainement pas la réponse qu'il attendait, mais d'un autre côté j'étais bien connu pour cela. Je n'allais quand même pas lui dire qu'au final, je me sentais bien plus chez moi ici, au Pays de la Foudre, qu'à celui du Fer. Le combat repris donc sans détours, et c'est avec une impressionnante réactivité que l'un des clones d'Aizen se positionna sur la trajectoire des éclairs pour fendre les éclairs avec une lame de vent. Avec un certain sentiment d'amusement, je ne pus que reconnaître la technique que j'avais enseigné à Aizen et dont je possédais la version originale foudroyante. Mon clone enchaîna immédiatement, et je pensais qu'il allait au moins forcer l'original à réagir, mais le Nara semblait faire les mudras à une vitesse extraordinaire et anticiper mes actions. Tant et si bien que mon absence de mudras, contrairement à lui, ne semblait nullement impacter l'issue du combat. Et c'est un dôme de roche qui se forma entre les trois bruns et mon clone. Un dôme de roche extrêmement résistant qui parvint à éponger la bête de foudre énorme qui se dirigeait dans leur direction sans tomber en ruine. Pour autant un gros cratère s'était formée sur la couche externe, menaçant de lâcher à la prochaine attaque. Au vu de la situation, je n'avais plus aucune raison de sous forme assimilée, si ce n'était gaspiller mon chakra.

Il avait anticipé cette technique effectuée par mon clone et sa puissance, et avait construit cette protection en usant de bien plus de chakra que nécessaire pour qu'elle tienne debout après l'attaque. J'étais certain qu'il avait bien d'autres moyens de se défendre de cette technique, et s'il avait choisi cette option, c'était qu'il voulait profiter de la couverture offerte par le dôme pour manigancer quelque chose. Les ninjas étaient fourbes dans leur manière de combattre, et si j'étais habituellement bien plus direct dans mes affrontements, j'avais appris à jouer sur cet aspect à mon tour. De mon côté, je laissai mon chakra se séparer de mon corps afin de créer une autre réplique de moi-même, singulière cette fois. Et d'un mudra, je me transformai dans un nuage de fumée blanche en un fourreau qui viendrait rejoindre la main de mon clone nouvellement créé.

De son côté, mon clone était parvenu aux mêmes conclusions que moi, et avait décidé d'y voir plus clair. Concentrant la foudre dans sa main une nouvelle fois, il ne perdit pas une seconde avant d'envoyer à nouveau la même technique contre le dôme à l'endroit où il était déjà entamé. La structure rocheuse fragilisée ne résista pas à la puissance des éclairs et explosa pour laisser mon clone entrevoir ce qui se passait à l'intérieur. Les blocs de roches s'engouffrèrent au sein du dôme, en même temps que la poussière et la lumière. Je ne savais pas ce qu'il avait vu, mais immédiatement il fit un petit bond en arrière et sortit de sa poche une bombe fumigène et cria, tandis que son autre main fouillait déjà dans son dos.

-ILS NE SONT QUE DEUX !

Si j'avais pu sourire à ce moment là sous ma forme de fourreau, c'est bien ce que j'aurais fait, car je m'étais douté de la supercherie. Il lança la bombe fumigène à l'intérieur de l'antre de roche, et dans le même mouvement déversa une quantité de makibishis à l'entrée de la grotte. Enchaînant immédiatement, profitant de la fumée, il sauta par-dessus le dôme en sortant à nouveau une pochette, remplie cette fois-ci de d'avantage de makibishis à laquelle il apposa un sceau explosif, qu'il lança à l'intérieur du dôme, dans la fumée. Et puis il fit exploser le tout, créant une explosion d'étoiles métalliques à l'intérieur de la fumée qui fuseraient partout, dans l'idée de détruire les clones que nous soupçonnions être restés en surface tandis que l'original évoluait dans le sol. C'était après tout le seul endroit où il avait pu fuir. Maintenant, il ne nous restait plus qu'à surveiller mutuellement nos arrières et attendre que l'original (ou les clones ?) ne refassent leur apparition.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Dim 30 Jan 2022 - 13:26

Cette fois Aizen se trompa dans l’anticipation des intentions du foudroyant. Avait-il, lui aussi, appris de ses défaites pour s’améliorer ? A n’en point douter. En effet le Nara aurait parié sur une technique de foudre, massive. De cette façon Ikari aurait pu détruire la zone, le dôme et toucher tout ce qui se trouver dans les environs notamment les clones et Aizen caché. Car le Nara savait que son camarade avait un bon instinct de combat. Il se doutait bien qu’il trouverait intrigant l’apparition de ce dôme pour l’offensive employée. Mais pour la première fois Ikari fit preuve d’une plus grande subtilité. Aizen attendit la massive attaque de foudre, prêt à pêcher les Ikari qui apparaitraient devant lui. Elle n’eut jamais lieu.

Au lieu de cela une ouverture apparue dans une explosion de foudre. Les deux clones de Aizen, surpris, restèrent l’air bête face au clone de Ikari constatant le manque d’un Aizen et prévenant le reste de sa bande. Un des clones voulu profiter de ce temps de réaction pour sortir du dôme et reprendre les hostilités. Mais lorsqu’il mit un pied à l’extérieur il se blessa sur les makibishis qu’il vu trop tard et disparut bêtement.
« Merde ! » Dit l’autre clone qui regarda l’autre double s’évanouir dans un nuage de fumée, impuissant.
Lui aussi s’apprêta à agir, voulant effectuer des mudra pour profiter de l’ombre du dôme pour assaillir tous les Ikari, mais il ne put rien en faire. Car le clone ne lui en laissa aucunement l’occasion.
« Tss… »
Lorsque qu’il vit au-dessus de lui le projectile apparaître il comprit que c’était trop tard. Une explosion plus tard et s’en fut également fini de lui.

L’original quant à lui, tapis dans l’ombre et dans le sol, ne put rien faire pour intervenir. Préférant préserver sa cachette que ses clones. Il ne fut pas inquiété non plus par le souffle de l’explosion ou les makibishis grâce à son armure absorbant les impacts comme si de rien était. Mais il était maintenant temps pour lui d’agir.

Préservant son camouflage il posa, à l’abris du regard du clone de Ikari, un parchemin explosif et une bombe fumigène respectivement sur une paroi du dôme et au sol. Il réalisa des mudras et manipula la roche environnante afin d’invoquer trois créatures faites du même élément. Intelligemment, il prit la roche à des endroits stratégiques qui firent s’écrouler le dôme. L’instant d’après il ne restait qu’un amas de roche de cette défense laissant le champ de vision libre pour les deux combattants.

Les trois créatures se mirent en mouvement au même moment et le Nara commença également à se déplacer sur le côté pour s’excentrer encore plus alors qu’il maintenait la technique. Chaque hydre avait sa cible. Trois chiens de roches pour trois Ikari, ignorant par le fait qu’ils étaient maintenant quatre en réalité. Une hydre avait un parchemin explosif sur le ventre, bien caché. La deuxième avait la bombe fumigène coincée dans la gueule. Ce duo fonçait vers le duo d’Ikari alors que l’hydre vierge de tout artifice se rendait sur le clone resté seul à l’opposée.

Au moment où les hydres arrivaient à proximité de leur cible elle leur sautait dessus pour les assaillirent. Aizen profita de cet assaut pour faire exploser le parchemin. Comme prévu, cette explosion activa également la bombe fumigène enfermant hypothétiquement le duo d’Ikari dans une purée de pois. C’était à ce moment qu’il profita da la distraction pour faire de nouveaux mudras, abandonnant par l’occasion ses hydres qui de toute façon avaient joué leur rôle. Il espérait que l’hydre s’étant jeté sur l’autre clone à l’opposée gênerait la vision du clone ou même le ferait disparaître. Car il savait que la matérialisation de son Justu trahirait sa position. Ainsi une multitude de shuriken futon s’envolèrent dans le ciel pour finalement plonger dans le fumigène afin de blesser tout ce qui pouvait se trouver dedans.

Telle était la stratégie du Nara, puissance et subtilité mélangée. Il se doutait que Ikari ne serait pas KO de cet enchainement mais il espérait bien pouvoir le cueillir après sa réaction à cet assaut combiné. Ainsi, profitant de sa dissimulation, il pourrait terminer ce combat. Signant ainsi, il l’espérait, sa victoire.

Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Lun 31 Jan 2022 - 0:26




Jamais deux sans trois



Mon plan semblait avoir fonctionné à merveille. J'avais gagné à ne pas attaquer de manière préventive comme j'avais l'habitude de le faire et d'agir de manière plus modérée. Après tout, mon adversaire connaissait mes habitudes et aurait anticipé mes mouvements. D'un autre côté, détruire entièrement son dôme et l'attaquer ce serait révélé bien trop énergivore au vu de la résistance de ses défenses et de son armure que je n'avais pu égratigner pour l'instant. Le doton était vraiment une affinité pénible à affronter tant sa versatilité et ses possibilités étaient grandes. Sans parler de son pouvoir défensif vraiment extraordinaire. A l'inverse, le raiton était une affinité bien plus orientée vers l'offensive et le contrôle, occasionnant d'excellents dégâts, donnant des possibilités offensives intéressantes. C'est donc avec une certaine satisfaction que j'entendis l'un des clones jurer tandis que son compatriote explosait dans un nuage de fumée. L'absence de souffle tempétueux ou de déplacement rocheux entourant l'explosion du sachet de makibishis dans le nuage de fumée me faisait penser que le deuxième clone s'était fait avoir lui aussi. Mais rien de sûr.

Alors que je me faisais à ces quelques raisonnements, le dôme sous mon clone commença à s'effriter et se réduire en miette alors que je n'y avais pas touché. De ce qui semblait être la structure de la construction rocheuse, trois avatars canidés faits de terre prirent forme parmi les ruines rocheuses. Mon clone, qui se trouvait au-dessus du dôme, eut une petite exclamation de surprise et sauta sur le côté afin de ne pas s'effondrer avec la protection faite par le Nara et observa comme moi la formation des canidés. Ces chiens qui avaient vraisemblablement été créés à partir des parois de la formation doton, ce qui expliquait en toute logique la dislocation de cette dernière. Réagissant au quart de tour, il commença à s'éloigner des hydres, et alors qu'un duo d'entre eux se dirigeaient vers mon clone et moi, le troisième se dirigeait vers le dernier des rescapés dans le but de le saisir entre ses mâchoires. Il fallait réagir vite, afin de garder la supériorité numérique maintenant que j'avais la confirmation que les clones avaient été détruits. Et mon clone se disait exactement la même chose. Posant sa main au sol alors que les hydres traçaient leur chemin, il libéra de nombreux éclairs sur la zone devant lui, s'étendant afin d'occuper tout l'espace en face.

Avec un peu de chances, l'attaque détruirait tous les avatars doton qui nous traquaient, mais toucherait aussi le Nara qui se trouvait à la surface de la terre. Après tout, le raiton était l'affinité supérieur au doton. Et tant qu'il était sous terre, il ne saurait utilisé autre chose que du doton de manière pleinement efficace. La foudre se répandit sur le sol, détruisant d'abord les pattes puis ensuite le corps des créations terreuses de mon adversaire alors que ces dernières se dirigeaient vers nous. Bien avant qu'ils arrivent à notre niveau, les chiens de terre se désagrégèrent. Pour éviter d'être détruit, mon clone plus loin dû transformer ses jambes en foudre afin de ne pas se faire toucher par la technique. Mais alors que j'observais la destruction de mes poursuivants, j'aperçus deux objets sortir des entrailles des bêtes qui se dirigeaient vers nous et toucher le sol. Immédiatement, l'effet se fit ressentir. Touchant la foudre, le parchemin et la bombe fumigène explosèrent d'un seul coup, créant un nuage de fumée qui menaçait de nous recouvrir et nous boucher la vue. Rapidement, mon clone qui me tenait encore dans sa main recula vivement pour éviter que la fumée n'arrive jusqu'à nous.

Halala, héhé, ce satané Aizen ! Non content de contrôler ses créations, il les avait ensuite piégés ! Si mon clone n'avait pas été là, certainement que la suite aurait été différentsMais il n'avait pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Un bruit sifflant nous parvenait par dessus l'explosion et la fumée, et l'avertissement de notre partenaire à distance qui n'avait eu à compter ni sur le parchemin explosif ni sur la bombe fumigène finit de nous alerter.

-Au-dessus !

Levant les yeux, mon clone aperçut juste à temps les hélices de vent tournoyant, nous menaçant ainsi que la zone autour de nous de nous transpercer. Fléchissant sur ses genoux pour pouvoir mieux appréhender l'assaut, d'un mouvement souple et rapide mon clone contra et dévia chacun des shurikens de vent qui nous menaçaient afin de rester entièrement intact. Mais, aussi passionné que moi par le combat, il ne put s'empêcher de laisser émerger un franc sourire sur ses lèvres. Notre adversaire semblait avoir opté pour une stratégie simple, mais efficace. Rester dissimulé sous terre et nous attaquer à distance. Mais cela risquait de fort se retourner contre lui. Sous terre, il ne pouvait voir correctement nos mouvements sans une détection appropriée. Et cela signifiait qu'il était aussi vulnérable aux attaques foudroyantes touchant la zone s'il ne désirait pas révéler sa position. Avec un sourire carnassier, mon clone qui était parvenu aux mêmes conclusions que moi ne se priva pas d'avertir notre adversaire.

-Héhé tu ne nous auras pas comme ça ! Tu f'rais mieux d'sortir de ta cachette Aizen-san ! La terre ne te protège pas d'la foudre !

Et à raison. Même si ces paroles étaient d'avantages faites pour l'attirer hors du sol, ce que je venais de dire restait véridique. S'il continuait à rester caché sous le sol, il risquait de finir par se prendre des coups de jus à ce stade. Il me suffisait après tout de viser le sol et de faire parcourir la foudre sur ce dernier. Il finirait par se prendre une technique, ou révéler sa position en se protégeant. Dans tous les cas, alors que nous continuions à bouger pour ne pas garder des positions fixes, nous surveillions nos arrières mutuellement pour savoir où comptait finalement sortir Aizen. Sauf s'il décidait de rester terrer sous la surface...


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Lun 31 Jan 2022 - 19:57

Aizen jura intérieurement en constatant le début de son échec. Réduire le surnombre de son adversaire, il n’y était pas parvenu. Et lui, son adversaire, qui avait réussi à le faire, prenant une nouvelle fois l’ascendant logique. Il paya le prix de ce manque à chaque action, notamment grâce aux placements de Ikari et ses doubles. En effet ce clone excentré avait représenté un réel avantage stratégique permettant de prévenir son invocateur de toute approche à son encontre. Aizen devait attaquer, se battre contre trois adversaires tout en garant sa position secrète. C’était trop d’effort, il avait voulu jouer la carte de la dissimulation mais il réalisait que c’était sans doute une erreur dans un affrontement frontal. En équipe pourquoi pas, car on pouvait se faire oublier. Mais là, s’il disparaissait Ikari savait forcément qu’il était là quelque part et il pouvait agir en conséquence.

Il constata en suite très vite sa deuxième erreur, encore plus logique. Se cantonner à utiliser le doton pour attaquer le foudroyant. Où avait-il la tête ? Le chûnin n’avait juste qu’à se contenter d’attaquer dans le tas pour se défendre tout en attaquant. Aizen avait offert trop d’opportunités à son adversaire et il en payait alors le prix logique. Dans un impressionnant amas de foudre Aizen pu constater que l’attaque n’était pas directement à son encontre mais qu’elle visait le sol. C’était la première fois qu’il voyait ce genre de technique, il ne la savait pas classique. Il comprit cela car la foudre ne détruisit pas le sol en entrant en contact avec. Elle se contenta de poursuivre sa route naturelle dans toutes les directions. Ainsi de nombreux arcs électriques se mirent à parcourir la zone faisant exploser les hydres du Nara. Réduis à l’état de poussière bien trop tôt l’attaque suivante ne pu avoir l’effet de surprise escompté. Tout son plan avait été réduit à néant par une seule attaque. Encore un fois pas à cause du génie de son adversaire mais plus à cause de sa négligence.

Au-delà de la mise en échec de son enchaînement cette réaction de l’électrique eut pour effet de prendre le Nara à son propre jeu. Il continuait à payer son erreur, l’addition était salée. Le Nara fut envoyé baladé par le choc électrique et sa carapace de roche fut réduit en cendre de façon quasi instantané. S’il n’avait pas porté cette protection il n’aurait certainement pas pu continuer le combat. Heureusement pour lui il lui restait sa cachette rocheuse. Ainsi le foudroyant, comme le témoignait ses mots, n’avait pas conscience de la position du Nara. Ce dernier était arrivé à bout, il devait en finir, et vaincre.

Il avait utilisé trop d’énergie mais c’était un pari qu’il voulait gagnant. Il ne s’était pas économisé dans l’espoir de porter une attaque à laquelle le foudroyant ne pourrait rien faire. Ainsi il voulait que Aizen sorte de sa cachette ? C’était son intention, mais au moment où Ikari poserait les yeux de nouveau sur son adversaire alors il pourrait contempler sa défaite.

Aizen se mit en mouvement et, d’une impulsion chakratique, se déplaça à une vitesse fulgurante jusqu’à son adversaire comme le ferait un fantôme : sans bruit. Quasiment imperceptible à l’oreille, invisible à l’œil nu. Son attaque ne pourrait être prédite. Il envoya son katana avec l’intention de transpercer le poitrail de sa victime mai n’en fit rien. Il arrêta la pointe de son katana, celle-ci se retrouvant ainsi collé entre les pectoraux du blondinet. Ce fut à ce moment précis et seulement à ce moment que le Nara réapparu, le sourire aux lèvres.

Bien qu’il baignait dans l’ivresse de la victoire qu’il pensait déjà acquise son état pouvait témoigner de sa grande fatigue à cause des lourds enchaînements de technique qu’il venait d’utiliser coup sur coup, sans répit. Quelques brûlures ça et là pouvait témoigner du choc électrique ayant eu lieu juste avant. Sa chevelure aussi en témoignait : il s’était donné à fond, mais cela en avait valu le coup.
« Se cacher est un art ancestral chez les shinobis. Il n’y a aucune honte à vaincre de la sorte. »
Il voulait donner une leçon à son camarade. Lui apprenant que le combat frontal était réservé qu’aux idiots et qu’il fallait mieux parfois vaincre d’une lame invisible dans le dos.
Hélas… Le Nara ne pouvait pas si bien dire. Lui qui avait sa lame pointée contre un simple clone, alors que sa vraie cible était à portée sans le savoir. Il faisait là une grave erreur et il s’en mordrait les doigts. Mais il apprendrait, luxe qu’il n’aurait pu avoir si ce combat avait été une situation réelle.


Résumé du tour:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Sam 5 Fév 2022 - 12:05




Jamais deux sans trois



Après un concert d'aboiement terreux, d'éclairs se répandant sur le sol dans un crépitement furieux, le silence revient sur la plaine qui supportais notre affrontement. Les stigmates des différentes techniques qui avaient eu lieu sur le terrain se voyaient par les cicatrices fumantes et les déchets boueux qui persistaient. Fort heureusement, ma stratégie, bien que menée à mal par la polyvalence et les grandes aptitudes de mon adversaire, avait su porter ses fruits. J'avais de nouveau l'avantage numérique après avoir réussi à détruire les clones de mon adversaire, même si je ne savais toujours pas où était mon adversaire. Peut-être qu'il était temps d'utiliser cette technique samouraï que j'avais développé en travaillant sur ma perception et l'art du Zen, mais cela demandait de l'énergie. Et j'espérais que mon autre stratégie porterait ses fruits, me permettant d'économiser cette énergie qui était si précieuse pour la fin du combat. Comme je m'en doutais cependant, Aizen n'avait absolument pas répondu à ma provocation. Mais d'un autre côté, cela ne m'étonnait guère, il n'était pas du genre à se laisser avoir par de simples mots.

D'où allait-il attaquer ? Comptait-il rester à distance et envoyer des ninjutsus au risque que je les contre ou les évite ? Ou comptait-il se rapprocher ? Mais par où...Telle était la fameuse question. Sur le qui-vive, la respiration profonde et lente pour maximiser au mieux la concentration, mes deux clones restaient attentifs à ce qui se passait aux alentours, dans le but de réagir au plus vite. Mais malgré toutes nos précautions, la suite nous mit largement en déroute. Sans crier gare, restant calme et confiant, tout d'un coup je vis la pointe du lame fuser à toute vitesse du sol vers ma poitrine. Il était déjà là ! Et je n'avais le temps de ne rien faire à part regarder. Un mouvement de pur réflexe de mon clone fut simplement de se reculer légèrement en bloquant sa respiration, mouvement bien insuffisant face à l'expertise d'un samouraï caché à la vue de tous. Sa dissimulation et son attaque surprise étaient entièrement réussies, je n'avais absolument rien vu venir, ni entendu. J'allai jusqu'à me demander si même le zen aurait pu me prémunir d'une telle approche. Mais le combat n'était pas fini...Et alors que le Nara sortait lentement du sol, se dévoilant finalement à moi, son katana pointant sur le torse de mon clone, ses paroles retentirent.

Il était visiblement fatigué, il avait dépensé énormément de chakra, et les marques de brûlures sur ses vêtements et sa peau m'indiquait qu'il avait dû recevoir la technique raiton que j'avais lancé plus tôt. Ses cheveux ébouriffés portaient eux aussi le stigmate de l'électricité qui avait atteint le Nara, dont l'armure n'avait su entièrement protégé son utilisateur. Mais malgré cela, il ressortait du sol, son air victorieux et presque moralisateur sur le visage tandis qu'il débitait sa sentence.

-Se cacher est un art ancestral chez les shinobis. Il n’y a aucune honte à vaincre de la sorte.

-Héhé j'avoue que j'pouvais rien faire face à cette attaque discrète et rapide Aizen-san...commença mon clone en levant les mains et les armes, comme s'il s'avouait vaincu. Mais j'me suis un peu amélioré d'ce côté là aussi.

Et tout en disant ces paroles, il lâcha le katana et le fourreau en les laissant tomber au sol. De mon côté, mon chakra était déjà en trombe, et à peine m'eut-il lâché que des éclairs commencèrent à parcourir mon corps tandis que je reprenais mon apparence originelle dans un nuage de fumée propre au Henge. Ses éclairs qui me parcouraient étaient l'énergie dont j'avais besoin pour augmenter drastiquement ma vitesse. J'avais pris soin d'éviter le combat rapproché, là où j'étais pourtant le meilleur, afin de préparer ce moment depuis le début du combat. De conditionner au mieux le moment où je pourrais m'approcher afin de terminer l'affrontement en un éclair. Car je savais le Nara intelligent et compétent, et l'attaquer même à pleine vitesse sans autre stratégie en tête aurait signé ma défaite. Mais là, il avait un peu relâché sa vigilance, et le temps qu'il comprenne réellement ce qui était en train de se passer, il serait trop tard. Sortant du nuage de fumée littéralement en un éclair, je profitai de mon mouvement pour passer derrière mon adversaire, dans son angle mort et légèrement en hauteur au vu de nos différences de taille. Le tout s'était réalisé en une souffle, en un battement de coeur. Et de cette technique qu'il venait de me servir, et qui était une technique phare des samouraïs, je dégainai mon katana et frappai dans le même mouvement en visant son cou.

Bien évidemment, je stoppai ma lame un cheveux avant que cette dernière n'entame la peau du grand brun. Quant à lui, mon clone qui avait servi de leurre s'évanouit dans une explosion électrique qui ne blessa pas le Nara. La fatigue commençait doucement à se faire sentir de mon côté aussi, mais il me restait encore un peu de jus. J'étais conscient que mon adversaire n'était pas à l'abri d'adopter une stratégie similaire à la mienne. Et c'est la raison pour laquelle mon clone qui était resté en retrait surveillait mes arrières. J'avais moi-même mon attention un peu sur mes arrières tout en gardant en joue le shinobi pour m'assurer qu'aucune attaque en traître n'arrivait dans mon dos. Et une fois que je fus sûr que tout était maîtrisé, je souris à mon adversaire en rangeant mon katana.

-Héhé, j'apprends d'mes erreurs moi aussi !

Car ce qui avait causé ma défaite lors de notre dernier affrontement, c'était ma propension à aller au contact trop rapidement et à forcer le combat rapproché. Je m'étais laissé surprendre par sa capacité à faire des mudras à une main, ce qui lui avait permis de contrer ma lame et de m'immobiliser dans le même temps. J'avais alors compris que devenir plus fort, ce n'était pas seulement par la force et la vitesse brute, à la puissance de mes techniques, mais aussi à ma manière de gérer un combat.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara Aizen

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen] Empty
Lun 7 Fév 2022 - 12:10

Aizen le savait. C’était un pari lourd et risqué qu’il avait décidé de faire, usant de beaucoup plus ses réserves que son adversaire afin de préparer, petit à petit, un assaut final et décisif de par son imprévisibilité. Il ne combattait pas toujours de la sorte, faisant au mieux pour le plus souvent s’adapter à son adversaire. Ses affrontements avaient toujours été frontaux avec le foudroyant. Il avait voulu la jouer différemment cette fois et il pensait que cela avait payé, il s’était trompé.

Ikari s’avoua vaincu dans premier temps. Ne pouvant absolument rien faire si ce n’était être surpris par la lame du Nara arrivant de nulle part. Aizen se demanda se l’électrique n’aurait pas faire mieux, pourquoi rester aussi passif face à un ennemi caché ? Ikari connaissait sa vitesse donc il savait qu’il n’y avait rien de bon à ignorer la présence du Nara dans les alentours. Pensait-il vraiment qu’il accepterait simplement d’abandonner sa cachette pour être bon joueur ? Tout ce qui comptait était la victoire après tout.

Le Nara fit des hypothèses, peut-être que sa dernière défaite l’obligea à s’économiser quelque peu. Ou alors avait-il un plus gros problème que ça avec son assimilation. Mais Aizen avait su profiter de cette soudaine réserve de la part de son adversaire marquant ainsi sa deuxième victoire verrouillant ainsi son passage devant le Chûnin.

C’était ce qu’il croyait.
« Qu- ? »
Lorsque le fourreau de l’arme de Ikari toucha la sol un nuage de fumée apparu à sa place. Avant même que ce dernier ne se dissipe ou avant même que le Nara ne puisse comprendre, c’était fini. Tout alla trop vote, bien trop vite pour espérer pouvoir tenter quelque chose. La foudre se déplaça à sa vitesse qui était sienne pour contourner le Nara avec que ce dernier ne se retrouve la lame de son adversaire sur le cou.

Choqué, les yeux écarquillés, il vit Ikari en face de lui disparaitre.
« Un clone ?! Mais qu- ?! »
Pas besoin de demander. Il se souvint. Se cacher de son adversaire était utile, mais à quoi bon si ce dernier sortait également de votre champ de surveillance. Il n’avait pas sous-estimé son adversaire, il ne le faisait jamais. Il n’avait simplement pas pensée à cette possibilité. Il ferma les yeux et imagina la scène. Voyant ainsi dans ses pensées Ikari faire un clone supplémentaire et se métamorphoser en fourreau pour échanger sa place avec lui.

Aizen se résigna, il avait perdu.
« Effectivement. »
Dit-il en ricanant quant à la phrase finale de son adversaire.
Ce combat n’avait pas fini dans un amas de foudre détruisant tout dans son passage. Les shinobis se battaient comme ça le plus souvent : mettant leurs lames dans le dos de leurs adversaires. Usant du plus de supercheries possibles pour vaincre rapidement et sans se blesser. Ikari avait donc appris cette leçon et Aizen la révisait une fois de plus, à ses dépens.
« J’ai été… »
Faible ? Arrogant ?
« Négligent. »
Avec du recul son plan n’avait pas été si excellent que ça, il le comprit trop tard. Se cacher en usant autant de chakra, pour au final très vite être repéré par le clone tout en perdant les siens. Le prix sacrifice/bénéfice n’avait pas du tout était équilibré. Sans compter qu’il avait laissé l’original sans surveillance, pensant qu’il prendrait simplement du recul ou lancerait une attaque massive. Il s’était lourdement trompé, et comme toujours ce serait la dernière fois. Les entraînements servaient à ça après tout même si la défaite, surtout une deuxième fois, restait amère.
« Je vois que je ne dois pas me reposer sur mes acquis. »
Il était conscient qu’il avait établit une stratégie trop unilatérale, pensant prévoir tous les coups de son adversaire. Il ne devait plus tenter de trop anticiper.
« Merci pour cette leçon. »
Dit-il avec le sourire tout en rengainant son arme.
« Finalement nous n’avons pas fait trop de dégats. »
Ajouta-t-il avec humour en regardant les quelques gravats ci et là dus aux techniques doton. Ils ne sortaient pas ensanglantés de cet affrontement, le paysage n’avait pas été déformé. Pourtant chacun avait dû apprendre pendant cet échange. Le Nara un peu plus que son camarade pour cette fois.




_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536

Jamais deux sans trois ! [ft Aizen]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'APPEL DE L'ARÈNE #09 : Jamais deux sans trois
» 00. Deux ou trois [Introduction]
» Un, deux, trois... Soleil ! ~ Sinaaq
» La forêt Shiranui - De deux à trois.
» Trois jours, deux nuits (T. Asami)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: