Soutenez le forum !
1234
Partagez

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??]

Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Empty
Mer 5 Jan 2022 - 18:29
Sa trajectoire était sourde comme ses pas effleuraient le sol. Les herbes n'osaient pépier sous ses semelles assurées, car la précaution avec laquelle elles les écrasaient s'apparentait à celle d'un orfèvre qui jouait minutieusement de ses mains pour polir le plus minuscule des joyaux. Le Deuxième le savait, sur les terres du Feu, aux confins de ce territoire si hostile et au passé si houleux, l'erreur n'était synonyme que de l'apparaissance d'une épée de Damoclès si féroce, si vengeresse qu'elle ne saurait mettre en sursis le funeste destin que réservait les Soldats de l'Empire à l'homme qui les avait gouverné. Plus que cela, la moindre des maladresses qui leur révèlerait la destination de cette tête mise à prix ne pouvait engager qu'un indésirable retour aux sources, qu'une légitime provocation de la Foudre au Feu, comme si elle lui avait susurré depuis tous ces mois "il était pourtant évident que l'ancien Kumojin, devenu Empereur selon vos propres règles, n'était qu'un misérable infiltré dans vos rangs".

Pourtant, la perception du peuple qui l'avait accueilli depuis son germe dans le Yuukan n'était différente des impériaux. La girouette ne cessait de tourner lorsque le vent ne cessait de souffler, mais l'appel de la paix dirigeait son inhalation d'une toute autre manière. Car aussi vérace pouvait-être la maxime qui rappelait que "l'herbe était toujours plus verte ailleurs", le pacifique, aveuglé par son désir d'exploration et tiraillé par un passé qu'il pensait immuable, n'avait su percevoir entre les lignes d'un discours de paix le fonctionnement expansible d'une philosophie que les militaires pensaient souverain. Et à ce titre comparatif, le Sendai n'avait trouvé à ce moment en Kumo que l'aube d'une criminalité assumée, tandis que l'Empire sous Yamanaka Rei avait exhibé fièrement la fin de ce cycle de haine en la plaçant sous l'égide d'une vengeance enfin assouvie.

Mais de cette erreur, il n'avait pu fermenter qu'une haine croupie sous la crasse du ressentiment, alors que les villages ninjas n'avaient pu comprendre que, pour l'Originel, déserter n'était synonyme de guerre ; elle dessinait plutôt dans son l'expression la plus pure sa recherche de paix dans un monde obnubilé par la rancune. La même qu'il avait montré à toutes les Ombres lorsque, par sa force, il s'était hissé au Sommet des Puissances d'Urahi.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Em6v

-"Cela faisait longtemps", susurrait-il au sentier qui s'élevait sur des dizaines de mètres, une fois qu'il eu traversé la frontière puis les reliefs du Pays de la Foudre.

Au devant de ses prunelles cristallines, ses pas pouvaient trouver une terre qu'il avait sillonné tant de fois pour tant d'allées et venues. Il pouvait franchir cette distance, réduire cet écart qui le séparait du futur qu'il allait imposer aux gardes logés sous cette arche érigée par ses anciens compagnons. Sa propre silhouette leur apparaissait alors, méconnaissable au premier abord, mais nul doute que le geste et la parole qu'il s'apprêtait à leur adresser les affranchirait de toutes ces ignorances.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Agh9

-"Je fus naïf de croire que vous seriez les mêmes qu'à l'époque", commença t'il en décrochant doucement son masque, le faisant glisser lentement le long de son faciès jusqu'à présenter d'abord ses yeux... puis son visage entier.

Son sourire se faisait calme comme ses traits ne savaient exprimer la moindre once d'agression. Mais plus que de faire confiance en leur interprétation, il ajouta une teinte de sympathie et d'ouverture qui tentait de calmer leurs potentielles ardeurs.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Snes

-"Messieurs les gardes, pourriez-vous prévenir Meikyû Raizen que Sendai Yahiko se tient à ses portes ? Dites lui que je viens en paix et que je ne suis pas pressé, je ne souhaiterai pas le troubler plus que nécessaire."

Ainsi s'achevait son périple ; là où son existence elle-même avait commencé.



@Meikyû Raizen

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Empty
Jeu 6 Jan 2022 - 1:54




Apaiser les moeurs...



Cela faisait un petit moment que je ne m'étais pas retrouvé aux portes de l'Arche Grise, et je n'allais pas m'en plaindre. La plus part du temps, il n'y avait absolument rien à y faire, le peu de personnes qui traversaient les portes ne représentaient aucun réel intérêt. Mais les dernières fois que j'avais pris mes fonctions de gardien, les choses étaient devenues intéressantes à plus d'une reprise. D'abord le retour d'un certain Sharrkan, puis quelques instants plus tard le retour de Saryo Hiko. Si le premier ne représentait qu'un intérêt révélant d'avantage de ma curiosité, le second avait en réalité été un pic d'adrénaline certain. Un déserteur qui revenait sur les terres de Kumo, avec pour exigence de parler avec le Raikage ? C'était bien quelque chose d'inédit ! Que l'on voyait que très rarement à l'Arche, alors quelles étaient les chances pour que quelque chose de similaire se reproduise ? Je soupirai face à mon propre constat : quasi nulles.

La journée avait été particulièrement calme, à tel point que j'étais tranquillement allongée au-dessus de l'Arche, regardant le ciel et perdu dans mes pensées. L'une de mes activités préférées lorsque je n'avais rien à faire n'était rien d'autre que de me perdre dans les méandres de mon esprit. Là-haut, je n'arrêtais pas de multiplier les simulations de combat contre des adversaires imaginaires, aux multiples capacités. Avec l'expérience, j'arrivais presque à m'immerger entièrement dans ce genre de combat virtuels. Une expérience étrange, mais à bien des points tellement intéressante et divertissante que je ne manquais pas une seule occasion de le faire lorsque cela était possible. Mais collègues plus bas me préviendraient s'il y avait quelque chose qui sortait de l'ordinaire, mais au vu de comment la journée avait débuté, j'en doutais grandement. Après tout, comme je l'avais dit plus haut, il ne se passait jamais rien à....

-Mais c'est une blague ?! J'suis sûr que c'est de ta faute Ikari-sempai ! Il s'passe toujours des trucs étranges quand t'es là !

Saisissant le mélange de déception et d'inquiétude dans sa voix, je me relevai immédiatement pour scruter l'horizon à la recherche de ce qui pouvait être si intéressant. Mes yeux finirent par tomber sur une silhouette qui s'avançait au loin. Cette silhouette ne m'était pas du tout familière, et au début je ne compris pas tout de suite la raison pour laquelle cette personne seule avait alerté mes collègues. Mais la seconde d'après, je compris immédiatement. L'étranger qui approchait portait un masque de renard sur le visage. Et généralement, les civils et marchands ne portaient pas ce genre d'artifice. Un large sourire apparut sur mes lèvres. Encore un peu d'action. Sans plus attendre, je me laissai descendre des hauteurs de l'Arche pour atterrir près de mes collègues dans un saut léger. Si mon visage montrait joie et excitation, ceux de mes deux collègues reflétaient d'avantage l'inquiétude et le désagrément.

-Héhé faut bien qu'on s'amuse un peu ici ! Sinon c'pas très marrant !

-Mouais, y'a que toi qui aime ça, Ikari-sempai.

Et il n'avait certainement pas tord. Alors que la silhouette masquée continuait d'avancer, je ne pus m'empêcher de la détailler. Sa démarche souple, sereine et aisée faisait penser qu'il s'y connaissait dans l'art du combat. Toutefois il était difficile d'en savoir plus avant qu'il ne ôte ce qui lui cachait la face. Et à mesure qu'il avançait, quelque chose dans son assurance me mit la puce à l'oreille face à ce qui allait arriver. Lentement, il retira le masque, dévoilant son visage. Et je le reconnus immédiatement. Cheveux argentés, des yeux bleus saisissant, ce visage...Avant même qu'il ne prononce son prénom je savais déjà qui il était, car son nom figurait dans le Bingo Book de Kumo. Sendai Yahiko, ex-chunin des Nuages, s'était rallié à l'Empire, en était même devenu l'empereur avant de déserter Hi et d'être recherché par ce même Empire. Un sacré parcours pour un shinobi, difficile certes. Mais ce qui avait ancré son nom et son visage dans ma mémoire, c'était la promesse de puissance qui se cachait derrière son histoire. Après le Tueur de Dieu, c'était un ex-Empereur du Feu ? La chance me souriait.

Et comme son prédécesseur, il s'avança, se présenta...et nous somma d'aller prévenir Raizen-sama de son arrivée. C'était quoi cette manie des déserteurs de revenir en grande pompe et avec des exigences qui plus est ? C'était un moulin ici ? Je ne pus m'empêcher de rigoler tout en m'approchant du Sendai. Un nom qui renvoyait aux capacités qu'il maîtrisait très certainement comme la plus part des Sendai. Son attitude toutefois ne renvoyait aucune animosité. Je pris donc le parti, après avoir demander à un de mes collègues de prévenir Keisuke-sama et le Raikage très discrètement, de m'avancer vers le shinobi.

-Yo ! Haha c'est une drôle de manie des déserteurs de Kumo de demander à parler au Raikage visiblement. Mais on pourrait savoir pour quelle raison ?

J'avais toujours un large sourire, et même si je n'étais foncièrement pas contre qu'il intègre le visage (oui, je voulais avoir la chance de l'affronter), cela n'allait pas être si simple.

-Oh, j'me suis pas présenté. J'suis Ikari, m'sieur le déserteur.

Quelles étaient donc les raisons qui l'amenaient à revenir au village ? Et pourquoi maintenant ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Narrateur
Narrateur

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 6:48
Spoiler:
 


Chargé de gérer certaines affaires internes, Keisuke était en pleine planification lorsqu’une information capitale lui fut remontée.

Ne tardant pas au regard du niveau de dangerosité du personnage présent aux portes, il s’éclipsa sans attendre son reste afin de se rendre à l’entrée. Très prompt dans ses gestes, cet homme était du genre à laisser l’adrénaline inspirer le moindre déploiement de son énergie lorsque cela faisait son affaire.

Le reste du temps, il préférait laisser les stéréotypes associés au clan Nara nourrir son approche plus ou moins stratégique et sage. Or, lorsqu’il pouvait mélanger les deux, telle était sa zone de confort, un type d'environnement dans lequel il se sentit en terrain familier aussitôt aux portes.

Prêt à toute éventualité, il ne pouvait s'empêcher l'impression de déjà-vu plus que flagrante. Qu’avaient-ils à tous se présenter aux portes pour demander une audience auprès du Raikage ? Plus important encore, pourquoi des personnes recherchées prenaient-elles autant de risque ?

Ayant plus ou moins été confronté à une situation similaire récemment, c’était une question légitime à se poser, surtout qu’il était peu probable que Yahiko en soit conscient. Or, à titre de Chef de la sécurité, c'était un élément à prendre en considération. Peut-être que renforcer les pistages aux frontières et intercepter les gens recherchés avant qu'ils n'arrivent dans un village deviendrait l'une de ses prochaines priorités. Or, pour l'heure...

-Bonjour, Sendai Yahiko…

Libérant ses paroles comme s’il le connaissait ou plutôt le jugeait, les iris rougeoyant de l’homme à la chevelure de feu s’incendièrent soudainement, comme si une étincelle méfiante venait de s’éveiller. Ne prenant aucunement le temps de se demander si Yahiko le reconnaissant à titre d'un ancien haut-gradé du Kyuubu sous Reiko, il se présenta tout de même...

-Nara Keisuke, Chef du Kyuubu.

De nature très inquisitrice, de nombreuses questions lui traversaient l’esprit au regard du pedigree et de l’historique du visiteur. Pourtant, ils devaient aller droit au but pour le moment, surtout que l’atmosphère ne semblait pas enclin à l'hostilités pour le moment. Signe de collaboration, il soutint Ikari sans forcément savoir ce qu’il lui avait demandé juste avant qu’il arrive. Malgré tout, il faisait confiance aux protocoles et questions usuelles de l’électrique. Ayant dévoilé de belles aptitudes jusqu'à présent, Keisuke avait entendu et vu ce dont il savait faire, le confortant à l'idée de travailler avec lui dans cette situation.

-Je pense que tu es au courant de ton statut et du fait que tu es recherché pour ta désertion de l’Empire et par conséquent possiblement par les membres de la Coalition.

Si ce n’était pas le cas, il l’apprendrait en ce jour.

-Pourquoi une telle prise de risque sans communication préalable?

Simple et efficace, si Yahiko avait rendez-vous à Kumo, il le saurait. De ce fait, sa présence devait possiblement justifier quelque chose d’important, possiblement aussi important que son prédécesseur.

Quoi qu'il en soit, que ce soit de Sairyo Hiko ou de Sendai Yahiko, les gens se présentant aux portes de Kumo dans ce genre de circonstances étaient tout de même des poids lourds dans leurs propres mesures, un aspect qui rendait intrinsèquement l'atmosphère un minimum tendue pour lui. Rien ne devait être laissé à l'aveuglette, la sécurité des citoyens était prioritaire.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 19:19
Cet inconnu, il était de ceux qui souriaient à ses ennemis.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] P4c1

Ses traits se figèrent, tirés par un sentiment d'appartenance qui lui avait tant manqué depuis sa migration. Son visage ne savait exprimer ce que son coeur ressentait, et eut il d'ailleurs raison de réprimer cette réaction qui aurait trahi tant sa posture que son état d'esprit, car la nostalgie et le manque n'avaient de place dans les viscères d'un traître, surtout aux yeux d'un peuple qui avait dû maudire moultes fois son existence. Alors, ses prunelles se contentèrent de ce modeste échange, confrontant leur pureté avec l'excitation de celles du prénommé Ikari, comme ses oreilles s'abreuvèrent des paroles qui lui furent adressées d'abord par le Fringant, puis par l'imposante présence du Chef du Kyuubu.

Sa mémoire pouvait honteusement lui faire défaut, car aucune des deux identités qui se confrontaient à lui n'évoquait le moindre souvenir, la moindre image d'un passé qu'ils avaient pu partager ensemble. Il était le reconnu face aux mystérieux, le renégat face aux patriotes, la personne qui avait tout perdu quand ils étaient ceux qui avaient le pouvoir de le bénir du pardon des leurs. Mais plus qu'à se suffire de sa maudite situation qu'il venait tenter de résoudre, son attention s'était elle attardée sur les quelques perches que le binôme avait pu lui tendre...

Un légitime rappel de sa condition tant sur le plan national qu'international, une attendue interrogation qui s'apparentait à celle des gardes de Jôheki concernant Yashigare Masumi, enfin accompagnée d'un questionnement concernant la raison de sa venue. Là reposaient tant d'éléments qu'il avait largement pu anticiper grâce à l'historique qui l'avait lié au Pays des Remparts, si bien que les cartes qu'il comptait jouer étaient presque similaires, avec cette nuance qui forgeait toute la différence...

Il était apparu à Kaminari, là où il souhaitait dorénavant s'y éteindre. Sous l'égide d'une Foudre qui l'avait jadis bercé.

-"Je... enchanté."

Sa senestre laissa glisser de plusieurs centimètres le bâton qui maintenait le tissu qui portait toutes ses affaires, jusqu'à déposer en son sommet l'artifice qui avait auparavant déguisé sa trombine. Puis, il déposa lentement son attirail à ses pieds avant de relever ses deux mains, paumes visibles par ses interlocuteurs, comme s'il était un criminel qui venait d'être appréhendé. Plus que cela, il exhibait surtout ses intentions opposées à toutes formes d'hostilité, un geste évidemment futile au sein du Yuukan mais qui attestait plutôt d'une symbolique forte.

Ses iris peuplèrent d'abord celles du guerrier à la chevelure incarnadine, s'apprêtant à accompagner sa voix vers la première de ses réponses. Il n'avait non pas choisi d'ignorer l'impulsion d'Ikari, c'était là son choix stratégique d'entrée dans la matière. Car la raison de sa présence, elle était également l'introduction de toutes ses intentions, le préambule de la destinée qu'il voulait maintenant se tracer. L'origine de son retour aux sources.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Tzqc

-"J'ai choisi de ne pas vous informer par peur que vous ne preniez d'imposantes dispositions pour m'éliminer avant de prendre le soin de m'écouter... ce qui aurait évidemment été légitime, mais ce qui ne m'aurait également pas arrangé, monsieur."

Ses lèvres se retroussèrent dans une mimique presque enfantine, comme s'il assumait l'audace dont il avait fait preuve. Mais au même titre que son gouvernement dans l'Empire, tout n'allait rester que transparent... tant il était bien trop simplet pour s'aventurer sur les chemins de la fabulation.

Le Chef du Kyuubu comme l'assimilateur de foudre pouvaient même prendre cette liberté de réaliser la position qu'il adoptait dans cet échange : il n'allait être de ceux qui revendiqueraient leurs droits démérites, il se suffirait d'un simple engagement similaire à celui d'un vulgaire Soldat. De sa stature, il ne laissa place à la moindre supériorité qu'il aurait pu choisir d'embrasser, se contentant préférablement d'une position qu'il voulait obtenir.

Celle d'un simple homme de main, dépourvu de toutes responsabilités si ce n'était celle de servir les siens.

-"En venant ici sans préavis, je savais que vous pourriez craindre mes intentions et que cela engagerait votre venue précipitée, cela ne vous permettait pas de vous organiser pour m'accueillir sans que je ne puisse le pressentir."

Pourtant, de ses téméraires paroles aux allures peu diplomatiques, ils ne pouvaient trouver en ses airs que la plus simple des manières. Il n'était visiblement pas venu blesser le peuple qu'il avait délaissé.

-"Ce n'est pas diplomatique, comme ce n'est pas une manière pour moi de tenter d'obtenir votre confiance, mais celle-ci étant déjà fêlée suite à mon départ, je n'ai fait que me soucier de ma survie."

Son corps se courba légèrement vers l'avant, mettant en avant le haut de son crâne jusqu'à rendre ses traits invisibles, ses mains montrant toujours son humble condition. Il ne faisait visiblement que s'excuser.

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] G5xb

-"Pardon. Je ne souhaite ni vous inquiéter, ni créer un état d'alerte."

Son buste vint se détacher de la parallèle avec le sol, permettant à ses prunelles de reprendre contact avec le deuxième de ses allocutaires.

-"Vous me demandiez la raison de ma présence, Ikari, la voici."

La déposant humblement et modestement dans les oreilles des deux shinobis de la foudre, il s'exécuta.

-"J'estimais que votre Raikage était le seul apte à décider s'il acceptait qu'un ancien déserteur de la Foudre, anciennement Empereur d'un Empire qu'il a échoué à rallier sous l'égide de la paix, rejoigne à nouveau ses rangs."

Sa voix se faisait simple, comme s'il était dépourvu de toute remontrance, alors que son passé criait le contraire.

-"Je ne souhaite aucun poste à responsabilité, je ne souhaite obtenir aucune information de la Foudre, je ne souhaite obtenir aucun pardon comme je n'ai la moindre revendication."

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Pfdh

-"Pour la guerre qui se prépare, je ne souhaite que servir le village qui m'a accueilli depuis mon plus jeune âge. Je vous prie de me laisser ajouter mes forces à celles de Kumo sans contreparties, s'il vous plait."


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??] Empty
Ven 14 Jan 2022 - 18:18




Apaiser les moeurs...



Alors que je commençais à poser mes questions au déserteur bien connu qu'était Sendai Yahiko, je sentis un mouvement dans mon dos. Un sourire se creusa un peu plus sur mon visage alors que je reconnaissais cette aura sans même avoir à me retourner. Seulement quelques maigres secondes après que l'information ait circulé, voilà que Nara Keisuke était présent, arrivant avec une vitesse tout à fait remarquable à mes côtés. Sa présence, comme lors de la venue de Hiko, soulignait bien l'importance que notre chef d'unité accordait au protagoniste face à nous. Si je portais en moi l'évidente marque de ma folie joyeuse, le charisme du Nara n'était quant à lui plus à prouver, et lorsqu'il se présenta c'était d'une voix claire et sans détour. Ne laissant aucun doute quant à qui était en charge ici, ni le sérieux de la situation. Sa présence renvoyait à la force, à la puissance, et ce n'était pas pour rien qu'il était venu aux portes soutenir le simple garde que j'étais. Si notre ami déserteur ici présent décidait de se déchaîner, je doutais que j'arrive à l'arrêter seul. Pendant un instant, je me demandai même qui du Nara ou du Sendai était le plus puissant. Cette réflexion faisant naître quelques étincelles d'excitation inaperçues. Mais nous n'en étions pas là.

Après s'être présenté, le Chef de la Police de Kumo coupa tout droit vers le vif du sujet, scrutant Yahiko de son regard bien plus incandescent que sa chevelure. Car il était vrai qu'au vu de sa position et de l'état des relations mondiales actuelles, la situation s'annonçait plus que délicate. Être recherché par un Pays de la Coalition apportait son lot de désagréments qui n'était pas à négliger. Et même si on décidait d'omettre ce fait, car au fond, les affaires internes de l'Empire ne nous regardaient absolument pas, ni Kumo ni la Coalition, la situationd e Yahiko restait délicate. A plus d'un titre, il serait vu au sein des Nuages comme un traître à sa patrie. Ayant d'abord combattu sous les couleurs dorés de Kumo, il avait ensuite décidé de rejoindre les feuillages de l'Empire, pour ensuite en être chassé...Mais sa réponse était sommes toutes absolument improbable. Levant ses mains en signe de non-agression, il se présenta dans un état plus que vulnérable, cherchant ainsi à ne déclencher aucune réponse belliqueuse de notre part. Pour un ancien Empereur, je me serais attendu à une fierté et un égo surdimensionné, bien plus que ce à quoi j'assistais. Je penchai la tête de côté et profitai du fait qu'il s'adressait en premier lieu au plus gradé de nous deux pour l'observer.

Sa gestuelle était parfaitement calme, sa respiration semblait calme et mesurée. Aucun signe avant coureur qu'il allait faire la moindre chose pour nous contrarier. C'en était presque décevant, signifiant une nouvelle fois que je n'allais certainement pas pouvoir affronter notre cher invité aux Portes. Quant à ses paroles, elles transpiraient d'une honnêteté qui aurait pu être difficilement feinte. Ses réponses n'étaient pas faites pour nous apaiser directement, pouvant même paraître provocatrice, mais il répondait simplement avec justesse aux questions qui lui étaient posées. Il était à noté que sa stratégie était toutefois intelligente, même si déplaisante pour quiconque n'aimait pas qu'on pénètre ainsi sur ses terres. Je l'aimais bien, ce Sendai. Une intelligence qui justifiait certainement le fait qu'il ait pu atterrir en tant qu'Empereur du Feu, sans compter que cela faisait de lui un puissant guerrier. Un Empereur....tous les dirigeants des villages étaient-ils d'un niveau équivalent ? Cela faisait-il de lui l'équivalent d'un ex-Kage ? Toutefois, il restait plusieurs points noirs à éclaircir avant de pouvoir prendre une quelconque décision, même après sa réponse aguicheuse à ma question. Un soldat puissant, sans aucune contre-partie pour notre Pays, désireux de simplement combattre l'Homme au Chapeau ? Il serait dommage de se priver d'un tel atout...tout comme il serait dommage que Kumo se mette à dos la Coalition toute entière -ou du moins Teikoku.

-Héhéhé ! fis-je avec un large sourire en me grattant l'arrière de la tête. C'est cool, mais j'pense que c'est loin d'être aussi simple, m'sieur ! Votre situation est délicate de plus d'un angle. Autant d'un point de vue par rapport aux Kumojins, que de Kumo par rapport à la Coalition.

Même s'il y avait peut-être un moyen de régler une partie de la solution...Dans tous les cas, la rancoeur de certains Kumojins par rapport à leur ex-compatriote qui avaient rejoint l'Empire risquait de rester bien présente. Mais si le Raikage l'ordonnait, les gens se tiendraient à carreau. Plus ou moins. Même si cela risquait de fragiliser la position du Yondaime aux yeux de certains. Peut-être un accord secret...? Un accord connu que de peu de gens...? Je soupirai intérieurement face à toutes ces complications. C'étaient là les raisons pour lesquelles je n'aimais pas toutes ces considérations politiques. Mais je devenais de plus en plus doué pour en décrypter les manigances, à mon grand dam. Restait un point qui devait à mon sens au moins être éclaircis.

-On peut savoir de quels crimes vous êtes accusez par l'Empire ? Et c'que vous avez fait après vot' désertion ?

Il était évident que quelque soit ses réponses, il allait falloir qu'on l'interroge de manière bien plus approfondie. Un senseur expert qui saurait détecter ses mensonges et ses cachotteries. Dans un premier sens pour éclaircir sa relation avec l'Empire. Savoir la sévérité de ses crimes pourraient nous aider à savoir s'il était possible pour nous de l'abriter. Si ces derniers ne concernaient que l'Empire et n'étaient pas trop graves, il serait p'tet possible de conclure à un pacte de non-agression au nom de la Coalition dans les tâches à venir. Ce qu'il avait fait après sa désertion pourrait nous indiquer là où il était passé, le temps qui s'était écoulé, et sa possible rencontre avec des ennemis de la Coalition. Même s'il prétendait ne vouloir aucune information de la part de la Foudre, ce qui plaidait en sa faveur contre l'espionnage, il y avait bien des manières de récolter des informations. Surtout pour un shinobi de sa trempe. Mais c'était surtout parce que c'était un shinobi de sa trempe et que nous avions besoin de toutes les grosses pointures disponibles dans cette guerre qu'il me semblait important de garder nos horizons ouverts...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Apaiser les mœurs du passé lorsque le présent réunit [Pv : Raizen, ??]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: