Soutenez le forum !
1234
Partagez

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa]

Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Sam 8 Jan 2022 - 6:18

Ça ne devait faire que quelques jours que le duo gradé de l'équipe cinq avait mis les pieds au coeur des terres enseignées du pays natal de Misaki. La Yukijine n'avait pas perdu de temps et s'était lancée dès son arrivée dans l'obtention de son pacte Kuchiyose, qui lui avait laissé quelques blessures sous la forme de côte brisée. Bien qu'elle s'en était relativement bien sortie, le retour vers le pays de l'eau ne saurait trop tarder. Il y avait cependant quelque chose que souhaitait faire Misaki avant de retour sur l'archipel. Certes, il ne fallait pas inutilement allonger son voyage, mais la Grande Guerre n'allait quand même pas éclater à quelques jours près ? Non ?

Ce qu'elle souhaitait cependant entreprendre était intimement lié à son héritage et à sa culture. Un pèlerinage au coeur du froid et des neiges éternelles qui était gravé dans les légendes de son clan. C'était là quelque chose qu'elle souhaitait partager avec son enseignante. Expérimenter un fragment de son passé et vivre un moment ancré dans son clan et avec la personne qui comptait le plus à ses yeux dans tous le village. Il fallait cependant essayer de convaincre la Gladiatrice de l'accompagner, mais ce n'était sans doute pas la chose la plus difficile à faire pour Misaki.

Rejoignant la chambre de la Gozan, Misaki cognait doucement à la porte. Attendant l'autorisation pour entrer, elle allait à la rencontre d'Arukisa avec un sourire. Il fallait bien dire que le pays de la neige avait un je-ne-sais-quoi d'apaisant pour la Yukijine. Un agréable mélange entre la nostalgie de ses souvenirs d'enfance, le froid rassurant et calmant de son pays ou bien le fait que ses racines étaient intimement liées a cette terre. Il y avait de quoi ressourcer Misaki et ça paraissait, non seulement dans son non verbale, mais même dans son intonation.

[Misaki] - Ohayo ! Arukisa-Senseï !

Dit-elle à son enseignante. Le matin venait tout juste de se lever. Une froide journée automnale s'annonçait et le ciel dégagé du pays de la neige offrait d'ores et déjà quelques rayons orangés et reflétés par la pureté de la neige.

[Misaki] - Je sais que nous devrions retourner rapides à Kiri, mais il y a une dernière chose que j'aimerai faire avant qu'on parte.

Rajoutait-elle en posant ses pupilles céruléennes dans le regard de la Rose Rouge.

[Misaki] - Avant même l'apparition du chakra, le Clan Yuki était perçu à travers le pays comme étant un clan fort et noble. Si nous sommes désormais reconnus pour notre maîtrise de l'Hyôton, vous vous doutez bien que ce n'était pas le cas avant. Avant le ninjutsu, le clan Yuki était un clan de guerrier et de combattant.. Et bien... Il existe une vieille légende parlant de Kaella, une déesse intimement liée aux Montagnes et à l'hiver...

Elle hésitait. Misaki n'avait jamais vraiment été croyante. Si la question de la spiritualité et de la vie après la mort avait été fortement défiée dernièrement, lors d'une mission avec Shitekka, aborder ce genre de folklore l'avait toujours gêné un peu.

[Misaki] - Et bien... Hmm... Kaella serait une déesse qui offrirait sa bénédiction aux membres de mon clan. Certaines légendes disent que les premiers Yuki auraient été créés à même une glace pure existant au plus profond d'une caverne quelque part dans ce pays... D'autres disent qu'elle aurait elle-même enfanté les premiers Yuki... Enfin... les deux se contredisent un peu, mais l'important est pas là.

Impossible avec Misaki d'aller droit au but...

[Misaki] - Bref... Il existerait un vieux rituel lié à Kaella. Un pèlerinage que faisaient les guerriers de mon clan. Certains disent que c'était pour prouver leur valeur, en bravant le froid et la cruauté du pays de la neige, d'autres disent que c'est dans l'objectif d'obtenir la bénédiction de la déesse de l'hiver... Il y aurait une stèle au coeur de la fameuse caverne d'où proviendraient mes ancêtres...

Elle s'arrêtait une seconde fois, visiblement malaisé par la demande qu'elle souhaitait faire.

[Misaki] - Euh... J'aimerai bien tenter ma chance... et... faire le pèlerinage... Je n'ai jamais été très croyante, mais une mission réalisée dernièrement en compagnie de Shitekka a soulevé quelques questionnements sur la spiritualité. Je sais que ce n'est pas nécessairement le meilleur moment, mais je doute en avoir un meilleur dans le futur et... je suis curieuse de reconnecter avec les vieilles traditions de mon clan... Et... euh... vous êtes la bienvenue si vous voulez vous joindre à moi.


_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 20:02
A travers la fenêtre qui donnait vue sur la plaine enneigée, Arukisa observait la traque silencieuse d’un rapace qui faisait des cercles autour de son garde-manger. Cela faisait quelques jours que la Rose et son élève avaient pris quartier chez la famille de la Yuki. Un séjour à la fois stressant et revigorant pour la jônin. Malgré la confiance qu’elle avait en sa protégée, elle n’en restait pas moins inquiète pour sa santé quand elle dû la laisser partir seule à la conquête de son pacte kuchiyose. Durant cette absence, elle en avait profité pour se reposer et explorer les alentours des habitations. Une vie bien plus paisible que son quotidien à Kiri. Si elle ne se voyait pas vivre dans ce froid et cette quiétude éternellement, une retraite dans un lieu calme de temps l’aidait à se recentrer et à canaliser son énergie débordante.

Lorsque Misaki entra dans sa chambre, la gladiatrice la salua d’un grand sourire. Dès lors qu’elle commença à parler, elle comprit qu’elle avait une demande à lui faire. Son ton autant enjoué qu’hésitant trahissait ses intentions. La Rose connaissait bien son élève depuis le temps. La lueur qui pétillait dans ses yeux traduisait son enthousiasme. Sans l’interrompre, Arukisa écouta sa proposition et commença à plier ses affaires. Son sac ne comprenait que quelques objets de survie, de la nourriture et surtout des vêtements chauds.
Le rituel folklorique conté par la princesse des neiges n’était peut-être qu’une légende ancestrale. Les rumeurs sur les créations des clans étaient toutes plus loufoques les unes que les autres. Chacunes mêlant réalités et chimères afin d’expliquer les capacités spéciales des êtres doués de chakra. Son propre clan, les gladiateurs, aurait été créé dans le sang des batailles afin de créer des guerriers capables de manier des armes légendaires pouvant égaler les shinobis. Là, il était question d’une divinité apportant la bénédiction sur les Yuki. Une sorte de rituel initiatique à travers neiges et glaces afin de prouver sa valeur en tant qu’adepte du maniement du Hyôton. Un voyage risqué, encore plus pour ceux qui ne supportent pas aussi bien le froid que les Yuki…
Quoiqu’il en soit, les envies d’excursions de chûnin au cœur d’une grotte gelée n’eurent pas besoin de plus d’arguments pour convaincre Arukisa. L’aventure ne lui avait jamais fait peur ! D’autant plus qu’elle avait eu un pressentiment avant de partir. Elle se doutait que ce voyage allait la mener à affronter les pires conditions climatiques de Yuki. Par conséquent, elle avait pris ses précautions. La kunoichi fouilla dans son sac pour retrouver une petite pilule enfermée dans un pochon en tissu. Elle l’observa tout en s’adressant à Misaki.

- J’étais certaine que nous ne venions pas uniquement ce pacte. La relation entre cette terre et ton clan a toujours été incomplète depuis votre arrivée à Kiri. Je peux comprendre que tu ais envie de renouer avec tes ancêtres et tu as raison, tu n’en auras peut-être plus aussi souvent l’occasion. Si ce pèlerinage peut t’aider à mieux comprendre tes capacités et ton passé, il faut que tu le fasses. Dit-elle avec calme et sérénité. Enfin, qu’on le fasse ! S’exclama-t-elle tout à coup. Tu croyais quand même pas que j’allais encore te laisser partir toute seule ? Ajouta-t-elle en levant les yeux au ciel avant de mettre son sac sur son dos.

Elle s’avance vers Misaki avant de passer son bras au-dessus de ses épaules afin de l’accompagner vers sa chambre prendre ses affaires.

- Alors comme ça, on se laisse influencer par Shitekka ? Il va m'entendre quand on va rentrer, je vais lui en donner des leçons de spiritualité moi... Dit-elle sur un ton faussement agacé.Dis-moi tout ce qu'il t'a dit. Finit-elle en plissant les yeux, feintant la jalousie.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 4:46

Pétillante de vie, alors qu'elle apprenait que son enseignante acceptait de faire elle aussi partie du pèlerinage, le sourire de Misaki se voulait être encore plus rayonnant. Ses iris avaient été attirés par les mouvements de la Gladiatrice, alors qu'elle se saisissait d'une petite poche en tissu. Sa curiosité s'apparaîtrait à demander à Arukisa ce que c'était, mais avant qu'elle n'ait la chance de le faire, cette dernière guidait Misaki vers sa chambre, tout en commentant le fait qu'elle allait gronder Shitekka. Anxieuse, elle lui répondit :

[Misaki] - Non ! Non ! Pas besoin. C'est pas de la faute à Shitekka, mais à la mission... Il y est pour rien... Il a même été très respectueux... Attendez, je vais tout expliquer... Ça l'a commencé par un voyage en direction d'un temple...

L'histoire se poursuivit tandis que le duo finissait de préparer leurs choses. Normalement, ça prenait quelques jours en tout et pour tout. Cependant le chemin n'avait pas été emprunté depuis bien des années et sans doute ne serait-il pas dans le même état que si le clan Yuki était resté au pays de la neige et avait entretenu cette tradition.

[***]

Les températures du pays de la neige n'étaient pas clémentes. Même quand le ciel se voulait être dégagé, le froid qui régnait en maître était un défi à lui tout seul. Cela devait faire plusieurs heures que le duo s'était mis en route et plus elles s'éloignaient de la côte et plus elles s'enfonçaient dans les terres sauvages de Yuki No Sato, plus la chaleur se faisait rare.

Jusqu'à présent, les cieux avaient été cléments avec le duo. Un ciel complètement dépourvu de nuage offrait une vue sans nom des plaines glacées du pays de la neige. La seule petite chose désagréable était les rayons du soleil qui se reflétait sur la neige. Tel un miroir, ils envoyaient directement la lumière au coeur des rétines des deux voyageuses.

Un peu fatigué, il était temps pour le duo de prendre un peu de repos avant de poursuivre. Les conditions de marche n'étaient pas les mêmes que sur l'archipel. Contrairement aux routes du pays de l'eau, là il fallait se battre contre la résistance de la neige à chacun de leur pas. Faisant valser ses pupilles sur son environnement, Misaki pouvait identifier au loin le début d'une forêt de conifère. D'une grandeur imposante, il était possible de se réfugier sous ses branches, en se tenant près du tronc.

[Misaki] - Normalement, il y a une grotte à la fin de cette forest. On pourra y passer la nuit sans trop de soucis. Ce n'est pas le bois pour le feu qui manque et c'est a peut-être trois heures de marche.

Disait-elle a son enseignante.

[Misaki] - Et sinon, comment ça va ? Le froid est tolérable ?

Poursuivit-elle en observant les réactions d'Arukisa. Ça avait un petit je-ne-sais-quoi de particulier que d'observer quelqu'un subir le courroux des éléments, alors que de son côté, elle n'était pas particulièrement inconfortable. Le froid lui faisait même du bien.

_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 17:35
Ponctuant la randonnée spirituelle par quelques commentaires élogieux sur les paysages éblouissants qu’elles croisaient, Arukisa se contenta de suivre la marche déterminée de son élève. Cette expédition se voulait avant tout introspective pour elle. Et pourquoi pas la gladiatrice également. La mélodie harmonieuse de la nature sauvage qui les entourait, entrecoupés par le craquement de la neige sous leurs pas, s’avéraient propice à des pensées qui n’avaient pas toujours le temps de s’immiscer et de germer dans l’esprit occupé des shinobis.
La Yuki avait fortement insisté sur l’importance de faire ce voyage en la mémoire de ses ancêtres. Ces mots eurent le temps de faire ressurgir les souvenirs d’enfance de la Rose écoutant avec passion, ses yeux malicieux écarquillés, les récits aventureux de son grand-père. Ce sont ses propres périples qui donnèrent l’envie à Arukisa de mener sa vie de shinobi et qui lui donnèrent le courage de quitter le cocon familial pour parcourir le Yuukan. A chaque fois qu’elle retournait auprès de sa famille, elle ne manquait pas de passer un long moment auprès de sa tombe afin de l’honorer. Une de ses plus grandes tristesses était qu’il ne puisse pas voir de ses propres yeux ce que sa petite fille était devenue grâce à lui. La barbarie du Yuukan l’avait emporté et souvent, la Rose se demandait si sans cette nuit tragique elle serait devenue la femme qu’elle était aujourd’hui. Une chose était certaine, elle aurait quitté sa vie actuelle sans hésitation pour le ramener.

Plongée dans ses errements, ce sont les mots de Misaki qui la ramenèrent sur terre alors que les jambes de la jônin progressaient de façon mécanique en suivant les traces devant elle.

- Hein ? S’exclama-t-elle comme si on la réveillait.

Les mots que la Yuki venaient de prononcer se reconnectèrent petit à petit afin de former un semblant de phrase à base de "grotte'', "forêt" et “tolérable”.

- Oui, oui. Tout va bien. Répondit la Rose en affichant un sourire afin de confirmer son état encore convenable. Le terme tolérable est le bon. Dit-elle en rigolant doucement. Je suis bien couverte. Ajouta-t-elle en montrant la fourrure qui entourait son capuchon.

Dans tous les cas, Arukisa n’avait pas l’habitude de se plaindre quand la réponse concernait son état de santé. Elle pouvait faire le pitre en temps normal et amuser la galerie parfois en râlant sur des broutilles, mais s’il s’agissait d’une question sérieuse, elle subissait la douleur sans broncher. La gladiatrice avait fait le choix de la suivre malgré sa tolérance bien moins importante au froid, elle en assumerait les conséquences jusqu’au bout.
Cependant, bien conscient de ce qui l’attendait avant de quitter Kiri, elle avait fait confectionner une robe de combat et un chaperon bien plus rembourrés qu’à l'accoutumé. Pour le moment, son corps luttait correctement contre la température ambiante. Aucune engelure ou claquement de dent incontrôlable ne se manifestait. Seule ses joues rosées trahissaient son organisme inadapté au climat. Le soleil les accompagnait et ses bienfaits, autant physiquement que sur le moral, s’en ressentaient.

En crachant un petit nuage de condensation, Arukisa passa devant Misaki et prit la direction de la forêt d’épineux.

- Avançons avant que la nuit ne tombe, les journées sont plus courtes ici. J’ai vraiment pas envie de passer ma nuit dehors. La forêt est sûrement remplie de créatures nocturnes, ce serait trop risqué. La petite bête que tu as étudiée n’est sûrement qu’un échantillon de ce qu’on pourrait rencontrer ici et j’ai pas très envie de rencontrer le reste de la faune locale. Dit-elle sérieusement. Quelque chose me dit qu’on n'est pas les bienvenues ici. Finit-elle avec sarcasme.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Mer 12 Jan 2022 - 4:36
Continuant leurs chemins, les deux kunoichis finirent par tomber vers le premier lieu de repos du pèlerinage. Il s’agissait là d’une caverne creuser a même le sol qui, tranquillement, devenait de plus en plus apique. La fin de la journée annonçait aussi la fin des terres plates et enneigée, laissant place aux hauteurs. À peine assez grande pour accueillir quelques personnes de plus, l’endroit qui allait leur servir d’abri était bien loin de les gigantesques cavernes découvertes par Arukisa et Misaki, lors d’une mission au cœur de l’île nordique de l’archipel de l’eau.

Faute de pouvoir les accueillir sur le long terme, elles allaient au moins pouvoir avoir quelque chose au-dessus de leurs têtes. Une fois sur place, les deux femmes s’afféraient à installer un campement. N’ayant pas à ce soucié de la froideur du pays de la neige, c’est Misaki qui allait s’occuper de récolter le bois nécessaire à la création d’un feu de camp suffisamment important pour qu’elles puissent passer la nuit au chaud. Elle avait commencé par en ramasser un peu, afin d’en créer un premier et pendant qu’Arukisa s’occuperait de préparer quelques choses à manger, elle était retournée collecter ce qu’il lui manquait.

Assise autour du feu, la nuit s’était installée à l’extérieur de la caverne. Contrairement à Kiri, il n’y avait pas la moindre trace de lumière dans les environs. Impossible pour les deux femmes de voir plus loin que le bout de leur nez. Le ciel dégager offrait cependant une vision à couper le souffle. Étoiles par-dessus étoiles. Les deux femmes avaient au moins quelque chose à observer d’inoubliable. Décidant d’occuper un peu le silence, Misaki offrait quelques mots à son enseignante.

[Misaki] - J’ai eu la chance de rencontrer Kaya. Un peu avant notre départ.

En effet, cette dernière était venu la rencontrer, alors que Misaki travaillait sur quelques idées de techniques n’ayant malheureusement pas porté fruit.

[Misaki] - On a parlé de beaucoup de chose, dont le Rinton. J’espérais qu’elle puisse m’aider un peu avec cet arcane, mais même au cœur de mon clan, c’est très mal connue. Peut-être est-ce un projet trop ambitieux ? J’ai espoir de pouvoir créer quelque chose de plus pour ma maîtrise de l’Hyôton, mais plus je cherches sur le sujet, plus je me rend comptes de l’impossibilité de mes idées.

Ventilait-elle à sa mentor. Dernièrement, Misaki avait été bien douteuse de son désir de poursuivre dans cette voie. Elle avait fait la rencontre d’un cousin qui avait été à la fois aidant, avec les indications pour l’acquisition de son pacte Kuchiyose, mais à la fois décourageant quant-aux possibilités du Rinton et de l’Hyôton.

[Misaki] - Je suis aussi face à une belle impasse. J’ai l’impression d’avoir épluché la bibliothèque du village au grand complet et je n’ai pas trouvé grand-chose sur le sujet. D’autant plus que je ne sais pas quelle affinité adoptera mon chakra et sans ça, c’est impossible de travailler la maîtrise de l’arcane avec mon cousin… Je ne sais pas… Et si j’investissais autant de temps dans quelque chose qui n’aboutirais n’a rien ? Et si je ne sais pas… mon chakra se développe autour du katon ?

Les insécurités de Misaki… Ça faisait bien longtemps qu’elle ne les avait pas partagées avec Arukisa. D’une part, elles étaient complètement différentes de quand elle était genin. Si, à l’époque, elle paniquait en lien avec son vécu et ses émotions, elle avait évolué et n’avait plus ce genre de soucis.

[Misaki] - … Ah… autant ne pas y penser. Désolé de vous embêter avec ça.


_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Jeu 13 Jan 2022 - 10:59
Dans ces terres septentrionales, le froid s'immisçait partout. La moindre brise de vent apportait son lot de frisson à chaque intru non habitué à ces conditions qu’ils touchaient. Arukisa ne faisait pas partie de ce monde, et elle le ressentait. La chair de poule qui parcourait sa peau dès la disparition des derniers rayons de soleil en témoignait. L’astre brillant jouait un rôle majeur pour la survie des êtres vivants qui foulaient ces terres. La chaleur qui parvenait à briser les couches de froid pour toucher le sol gelée de Yuki était une bénédiction. Mais l'obscurité tombée, le feu était plus que nécessaire pour ne pas subir les éléments de plein fouet.

Assise sur la pierre fraîche de la grotte qui leur servait d'abri pour affronter la nuit, la Rose était emmitouflée dans un tissu épais qu’elle avait apporté en supplément. Seule sa main tenant un bout de bois au bout duquel pendait un morceau de viande quittait le vêtement. Un lapin maigrelet et quelques baies en guise de repas, elle espérait que la nuitée ne soit pas longue et agitée. Elle avait besoin de repos. La lutte de son organisme contre le froid consommait beaucoup d’énergie et chaque moment d’accalmie devait servir à recharger ses batteries.

Sous la voûte céleste, les deux kirijins profitèrent de cet instant pour échanger avant que le sommeil ne l’emporte. Au milieu des étoiles et des sons ambiants de la forêt nocturne, le moment était propice à des discussions sincères et authentiques. Misaki dévoila ses angoisses quant au succès de ses ambitions. Depuis plusieurs mois, ses recherches sur le rinton stagnaient et elle semblait voir ses chances de réussite s'amenuiser. Résultat, elle commençait à douter de ses capacités à maîtriser un jour ces arcanes du froid. Si la comparaison avec le travail de sa sensei pour apprendre le rentanjutsu pouvait être faite, elle était en effet bien plus complexe sur plusieurs points. La Yuki n’était pas certaine d’avoir un jour les capacités chakratiques d’atteindre son but. Et, difficulté majeure, elle n’avait personne pour la guider.

Néanmoins, la Rose ne put s’empêcher d’éclater de dire lorsqu’elle l’entendit mentionner le katon dans ses potentielles futures affinités.

- Le katon ?!? Toi ? Aucune chance. Répondit-elle en continuant de glousser. Dans aucun monde je te vois un jour maîtriser le feu. Dit-elle en se reconcentrant. Il n’y a qu’à te connaître et t’observer pour voir qu’un jour tu maîtriseras le rinton Misaki. Ce ne sont pas les bouquins ou les vieilles prophéties qui te guideront. C’est uniquement ta volonté. Je n’ai pas de doute que ton chemin est tracé vers ce pouvoir, tu l’as dans le sang. La seule chose qui pourrait t’arrêter c’est ta capacité à y aller. Et c’est pour ça que je suis là. Pour m’assurer que tu continues d’avancer. Dit-elle avec un sourire bienveillant plein de sollicitude. Et puis, je veux être la première à te voir l’utiliser ! Même si ces conditions auront peut-être raison de moi avant la fin du voyage. Continua-t-elle avec sarcasme.

Leur conversation fut interrompue par une arrivée impromptue au milieu de la nuit. À pas feutrés, une robe grise se détacha de la noirceur de la forêt pour avancer lentement vers elles. Sans animosité, un loup solitaire les observait. Majestueux, il parcourait certainement son royaume gelé à la recherche d’une proie. Seulement, la présence d’intruses sur son territoire l’avait interpellé. Les oreilles levées, aux aguets, il renifla l’air ambiant en restant à distance. Son regard profond ne dégageait aucune once d’agressivité, il ne rencontrait sûrement pas beaucoup d’humains. Les pupilles du canidés se posèrent dans celles de la Rose. Depuis son plus jeune âge, Arukisa semblait avoir un lien irrationnel avec la faune. A cet instant, elle n’était pas du tout effrayée. Le loup poussa un gémissement aigu et son regard devint beaucoup plus communicatif. La jônin attrapa son dernier morceau de lapin et le jeta au canidé qui se jeta dessus pour aller le déguster quelques mètres plus loin.

- Je vais te raconter un truc Misaki. Il y a quelque temps, j’ai essayé de devenir une Hokasuka et de dresser un animal afin de combattre avec moi. J’ai rencontré beaucoup de personnes, lu beaucoup de livres et je pensais réellement atteindre mon but. J’ai même entraîné un hérisson en pensant qu’il serait aujourd’hui à mes côtés. Dit-elle en levant les yeux au ciel. Et finalement, j’ai échoué. Je pensais en être capable mais ce n’était pas le cas. Ca a été compliqué d’admettre que je n’étais pas faite pour ça, mais je n’ai pas perdu mon temps. J’ai appris et c’est une épreuve qui m’a fait avancer. Ce que j’essaie de te dire c’est que tout ce que tu fais en ce moment ne sera jamais inutile peu importe l’issue, tu n’en sortiras que plus forte.

Le loup termina sa bouchée pour d’observer une dernière fois la Rose avant de reprendre sa virée nocturne.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s



Dernière édition par Gozan Arukisa le Ven 14 Jan 2022 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Ven 14 Jan 2022 - 13:43
Voyant son enseignante éclater de rire, la tension et le stress qu’elle vivait la fit elle aussi sourire. Un sourire un peu noir au départ, mais qui devint rapidement sincère, alors qu’Arukisa abordait le Katon et Misaki. Son enseignante avait bien raison. De tous les éléments existant, il était tout bonnement impossible que son chakra développer la moindre affinité avec le feu. Que ce soit simplement une question d’affinité, par le biais de son clan et de son Hyôton ou bien de sa personnalité, qui était loin d’être ardente comme la braise ou bien chaleureuse même. Si elle était calme et apaisante, elle pouvait se montrer très froide selon la situation.

Dans tous les cas, la suite de la conversation avec Arukisa la surprit. Elle n’avait aucune idée que la gladiatrice avait mis tant d’effort dans l’apprentissage et la maîtrise des animaux. Elle n’était cependant pas aussi étonné que ça, après tout n’était-elle pas l’une des grande maître du domaine des invocations ? Elle était connu pour ça et ça faisait bien du sens de croire que ça venait avec un certain intérêt pour les bêtes.

[Misaki] - Je sais bien que vous avez raison... mais... j’avais besoin de l’entendre venant de quelqu’un d’autre. Merci.

Répliquait-elle sommairement rassuré. Si ses inquiétudes ne seraient sans doute jamais apaisé, tant et aussi longtemps que la seconde nature de son chakra ne se manifesterait pas. Cela dit, Arukisa avait bien raison, sa maîtrise du Rinton ne dépendait que des efforts qu’elle était prête à mettre et l’acharnement dont elle ferait preuve et s’il y avait bien une chose que le parcours de Misaki avait prouvé, c’était qu’elle n’était rien de moins qu’obstinée, quand elle avait une idée derrière la tête.

[Misaki] - Un hérisson ? Pauvre petit... tu imagines s’il était avec nous maintenant... Après... Je suppose que c’est aussi une force d’être capable d’admettre ses limites et de passer à autre chose.

Et ce n’était absolument pas quelque chose que Misaki avait comme force. Si elle était certes résiliente et souhaitait prendre en main son propre futur, autant dans le clan que dans le village, elle se voyait mal abandonner un projet. Sans doute y serait-elle cependant confrontée un jour, mais même des jutsus qui ne fonctionnaient pas étaient quelque chose qu’elle n’arrivait pas à oublier...

[Misaki] - Encore une fois... Merci ! Ça fait du bien de parler et de ventiler, mais on devrait se reposer. Une grosse journée nous attends demain.

Son regard se posait sur la bête qui s’était invité près des kunoichis.

[Misaki] - Et puis, je sens qu’avec vous, la faune locale ne sera pas trop un problème. Il faut croire que vous avez toujours eu un petit je-ne-sais-quoi avec les animaux.


[***]


Le lendemain, les deux femmes ramassèrent leur équipement et elles se mirent rapidement en marche. Si la première journée offrait des décors de forêt enneigée et de plaine plus blanche que l’âme d’une sainte, la seconde journée allait être marquée par l’effort physique. Un peu comme s’il fallait se vider, afin de pouvoir assimiler l’énergie du pays de la neige et se ressourcer autant mentalement que physiquement et finalement, spirituellement – lors de la troisième journée du parcours.-

Plus les femmes avançaient vers le nord, plus la morsure du froid se faisait présente. Chaque pas les amenait vers des températures de plus en plus basses. Si elles avaient eu la chance d’avoir la lumière du jour pour guider leur pas, car une partie des terres enneigées se trouvaient dans l’obscurité complète une grosse partie de l’année, les températures négative n’en n’était pas moins clémente pour autant.

Posant ses iris sur son enseignante, la curiosité de Misaki l’emportait. Alors que les deux femmes arpentaient un petit chemin creusé à même les abords d’une montage, Misaki observait les réactions physiques d’Arukisa.

[Misaki] - Ma question va peut-être paraître simple, mais comment est-ce que vous décririez l’impact du froid sur votre corps ?

Bien qu’elle fût Yukijine, Misaki n’était pas pour autant immuniser au froid. Elle était simplement nettement plus résistante. Son niveau de tolérance était tel qu’à Kiri, les températures ne descendaient pas suffisamment pour qu’elle soit inconfortable. Ici, elle en ressentait bien entendu les effets, mais pas au même niveau qu’Arukisa et c’était ça qui la rendait curieuse. Elle souhaitait comparer ses propres réactions et son propre niveau de tolérance versus celui de quelqu’un qui n’était pas né sur les terres de la neige.

_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 17:04
La nuit avait été courte. Réveillée à maintes reprises par la morsure du froid, il fallut veiller à entretenir le feu pour ne pas qu’Arukisa se fasse engloutir par le gel. La Rose avait connu de nombreuses conditions négatives durant ces voyages, mais la sensation du froid pénétrant la chair restait parmi les plus désagréables.

A flanc de falaise, les kunoichis parcouraient un chemin naturel tracé à même la roche. A basse altitude, les vents glacés commençaient déjà à tournoyer, fouettant au passage les individus qui s’aventuraient dans leurs sillons. Pas encore assez violents pour déstabiliser le duo, chaque pas était tout de même réfléchi afin de ne pas trébucher. Arukisa ne pouvait vraiment prendre le temps de contempler le paysage tant elle était concentrée sur sa marche. Sa condition physique de shinobi lui permettait d’avoir un équilibre perfectionné, tout comme son statut de gladiatrice, mais la prudence était de mise. Par endroit, une fine couche de glace, parfois à peine visible, recouvrait la pierre. La Rose sentait la fébrilité de ses appuis malgré son poids plume.
En amont, des blocs de neiges durcies et de glaces éternelles surplombaient leur position. Le gris de la roche et le blanc des flocons offraient un panorama aussi époustouflant qu’inquiétant. Cette sensation de ne pas contrôler son environnement était perturbante. La puissance des éléments qui se mêlaient et qui l’entouraient avaient quelque chose d'assommant. Comme si Arukisa prenait un coup derrière la tête à chaque fois qu’elle observait les conditions climatiques autour d’elle. La Sentinelle se fit la réflexion qu’elle aurait pu se sentir plus en sécurité sur l’île d’Ue que dans cet enfer nivéen.

Aru’ ne put s’empêcher de pousser un petit rire nerveux quand Misaki s’adressa à elle. Alors qu’elle subissait de plein fouet les éléments, la jônin ne se plaignait pas. Elle en avait encore sous le pied. Cependant, elle avait constaté que son élève souffrait bien moins qu’elle.

- Pour le moment j’ai froid comme je pourrais avoir froid à Kiri pendant l’hiver. Répondit-elle immédiatement. Mais je sens que plus on avance et plus je le ressens près de mon corps, de ma peau. J’ai bien peur que les vêtements ne soient plus assez résistants au bout d’un moment. A certain moment, j’ai l’impression qu’il se faufile à travers le tissu et vient me piquer comme une aiguille sans que je ne puisse réagir. Dit-elle en tressaillant en repensant à cette sensation. C’est cette sensation là que je redoute le plus. Celle de ne plus pouvoir lutter physiquement et d’être démunie sans une source de chaleur. Le corps d’un simple humain n’est pas assez coriace pour encaisser des températures pareilles. Mais je ne suis pas une simple humaine ! Ajouta-t-elle en se reprenant. Gozan Arukisa ne cèdera pas de suite face à Yuki ! Hurla-t-elle face au vide.

La Rose pouvait encore tenir plusieurs jours. Ses dents ne claquaient pas de façon incontrôlée, ses extrémités n’avaient pas d’engelures tout comme la pointe de ses cheveux. Elle avait encore une botte secrète mais jusqu’où était-elle prête à se tester avant d’utiliser ?

- Il faut essayer de trouver un chemin qui ne passe pas par les cimes. Dit-elle en montrant du doigt les cols qui se tenaient devant elles. C’est trop dangereux. Continua-t-elle en bougeant sa tête de la droite vers la gauche en signe de négation. J’espère que tes ancêtres ont pensé à un passage dans la montagne. Finit-elle sur un ton légèrement inquiet.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 19:43

Écoutant les descriptions d'Arukisa, Misaki essayait de comparer son propre ressenti à celui de la Gozan. L'objectif étant d'avoir une idée plus précise de l'impact que pouvait avoir le froid sur quelqu'un. Quoiqu'elle n'appréciait pas nécessairement l'inconfort que pouvait vivre Arukisa, ça avait le mérite d'être enrichissant pour la chunin à la recherche du Rinton. Cependant, la différence de sensation entre les deux femmes étaient-elles que là où Arukisa ressentait comme des aiguilles sur son corps, Misaki ressentait une caresse froide, mais loin d'être douloureuse.

La Yukijine éclatait de rire, alors qu'elle voyait son enseignante hurler dans le vide. C'était comme une sorte de promesse faite contre les éléments. C'était cependant tellement soudain que ça avait complètement pris Misaki par surprise. Arukisa abordait par contre un questionnement bien important. Existait-il un chemin passant au coeur de la montagne ? La Yukijine n'en avait pas la moindre idée.

[Misaki] - Aucune idée.

Répliquait-elle en posant son regard dans la direction pointée par son enseignante. Si le chemin vers lequel se dirigeaient les deux femmes représentait un danger en soi, ce n'était pas ce qui avait retenu l'attention de Misaki. De gigantesques nuages semblaient venir droit vers elle, provenant pile de la direction où elles s'en allaient. À voir la vitesse à laquelle ils se déplaçaient, il ne fallait pas être un génie pour comprendre que les vents qui les attendaient allaient être plus que coriaces. D'autant plus que ce genre de température était souvent annonciateur de tempête.

[Misaki] - On va devoir se croiser les doigts. J'ai le sentiment qu'on marche droit vers une tempête...

Sur ses mots, Misaki réalisait deux mudras. Le premier, signe unique et typique du Kage Bunshin annonçaient l'origine de la technique qu'elle s'apprêtait à utiliser. Le second, le mudra du chien, criait la nature Hyôton de ses clones. Sans perdre de temps, deux jumelles de glace apparues aux côtés de Misaki.



[Misaki] - Prennez de l'avance et réaliser vous-mêmes des clones quand vous en aurez la chance. Essayer de trouver une caverne ou idéalement un passage dans la montagne. N'hésitez pas à utiliser mon chakra au besoin.

Ordonnait-elle a ses jumelles.

[Misaki] - Pensez-vous êtres capables de faire pareil ou bien pensez-vous que vos clones disparaitraient dès leurs apparitions ?

Misaki soulevait un point intéressant. Est-ce que la température actuelle était si basse que les clones d'Arukisa, qui partageait ses caractéristiques, subiraient des dégâts d'offices ? Pour Misaki, elle était non seulement Yukijine, mais ses clones étaient + de glace. Le froid n'était pas quelque chose de problématique pour eux.



_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Hier à 12:31
- Les clones sont sensibles aux dégâts physiques principalement. La sensation de froid à ce stade est plus un ressenti qu’une réelle douleur. Ils ne traverseront pas la tempête mais ils peuvent survivre dans ces conditions. Expliqua la sensei à son élève.

En effet, il fallait un froid beaucoup plus intense pour venir à bout d’un clone. Les lacérations des flocons cristallisés d’une tempête pouvaient également les terrasser, mais à cet instant le vent et la chute de neige n’étaient pas assez virulents. La sensation désagréable que provoquait le froid n’était à ce niveau qu’une gêne plus qu’une souffrance. Les clones ne ressentaient pas ce genre de sensation.

Ainsi, la Rose fit apparaître deux de ses doubles afin de les envoyer également en éclaireur. Le ciel menaçant approchait à vue d'œil. Les vents d’altitude poussaient la masse nuageuse vers les deux kunoichis. En montagne, les changements climatiques pouvaient être très brutaux, en un rien de temps il était possible de passer d’un soleil radieux à un lugubre brouillard épais.

- Il faut qu’on accélère le pas. Dit la jônin en prenant les devants.

Suivant ses propres mots, elle fit office de guide et augmenta le rythme. Les randonnées pédestres dans ces conditions n’avaient rien d’une balade rafraîchissante. Il n’était plus temps de contempler le paysage, la découverte d’une issue ou d’un abri devenait urgente. Les foulées restaient fébriles, les risques de chute guettaient Arukisa au moindre faux pas. Le sol était désormais couvert d’une épaisse couche de neige durcie par le froid et rendait leur progression encore plus périlleuse. Dans son esprit, elle pouvait percevoir la vision ponctuelle de ses clones qui avaient pris les devants avec ceux de Misaki. Le chemin semblait encore long.
Au bout de plusieurs minutes de marche, malgré leurs efforts, elles ne purent lutter contre la vitesse des nuages. Les courants d’air s’étaient désormais transformés en bourrasque gelée qui hurlaient dans leurs oreilles en percutant les parois rocheuses. Les flocons devinrent de véritables petites lames qui harcelaient le moindre bout de peau exposé de la Rose. Le frimas avait remplacé le brouillard et les montagnes n’étaient que des silhouettes immenses autour d’elles. La température avait encore baissé d’un cran, Arukisa le ressentait. C’était comme une tenaille, une emprise dont elle ne pouvait se soustraire. Chaque mouvement devenait de plus en plus difficile et fatiguant. Mais plus que son état physique, c’était son mental qui commençait à être affecté. Il était rare pour elle d’être inquiète, mais à cet instant, elle ne voyait pas d’issue devant elle. Pourtant, elle avait promis à Misaki de l’accompagner et elle n’avait d’autres choix que d’avancer.

La jônin s’arrêta quelques instants et sortit la pilule de son sac. Elle avait attendu assez longtemps pour l’utiliser. Son organisme arrivait au bout de ses limites et continuer dans cette direction pouvait la mettre en hypothermie très rapidement. Prestement, elle l’enfourna dans sa bouche et l’avala. Un goût étrangement sucré mais pas désagréable. Instantanément, les effets espérés se firent ressentir. Une intense sensation de chaleur interne se dégagea d’abord à partir de son ventre pour ensuite se répandre lentement jusqu’au bout de ses membres. Une impression agréable d’avoir un petit soleil dans son estomac. Automatiquement, un léger sourire se dessina sur ses lèvres gercées d’Arukisa, comme un soulagement. Son corps avait retrouvé une température convenable et les gênes liées au froid extérieur s’estompèrent petit à petit. Elle n’avait pas l’impression d’être en plein désert mais plutôt sur une plage ensoleillée, juste de quoi la maintenir dans des conditions agréables.
Arukisa avait mis au point cette pilule rentan avec un vieil apothicaire de Kiri. Ancien voyageur, il en connaissait un rayon sur les conditions dangereuses des différents pays du Yuukan. Quand la Rose vint à sa rencontre pour créer une pilule capable de lutter contre un froid intense, elle n’eut qu’à réunir les ingrédients pour obtenir le précieux sésame. Dès lors que Misaki demanda à se rendre au pays de la Neige, elle sut qu’il était nécessaire pour elle de prendre des précautions en cas de climat extrême. Si la chûnin venait un jour à maîtriser le rinton, cette drogue serait un outil essentiel pour leur équipe.

Cependant, ce moment de plénitude ne fut que de courte durée. Le vent ne mit pas longtemps à lui rappeler que le froid n’était pas le seul danger qui l’entourait. Alors qu’elle refermait son sac et s’apprêtait à reprendre sa marche, une énorme bourrasque emporta le bagage et par la même occasion sa porteuse. Par réflexe, Arukisa parvint à décrocher Mikazuki de sa taille et à perforer la roche pour se maintenir. Le métal se planta dans la paroi de la montagne tandis que la gladiatrice pendait au bout tel un vulgaire drapeau. Débarrassée des engelures, elle parvint à se remettre sur ses deux jambes avant de reprendre son souffle, visiblement sonnée par cette frayeur. Le frimas l’empêchait de voir le fond du ravin mais la chute aurait probablement été mortelle.

- Il faut avancer Misaki. Hors de question qu’on arrête ici ! Je t'ai fait une promesse. Dit-elle alors que ses clones avaient disparu depuis un moment, martelés par la tempête.

Sans un mot de plus, elle baissa la tête, résolue à trouver une issue. Son corps allégé par cette chaleur revigorante, elle n’était plus à la traîne. Les assommantes rafales de vent ne cessaient de les malmener mais un espoir réapparut lorsqu’un des clones de Misaki trouva de quoi s’abriter.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Hier à 16:39

Surprise par la vitesse à laquelle la tempête s'était développée, Misaki pouvait sentir la température diminuer de plusieurs degrés. À ce point-ci, elle commençait à être inquiète pour son enseignante. Arukisa était certes une kunoichi compétente, mais ses terres natales ne faisaient absolument aucun cadeau au duo. Quoiqu'elle avait été relativement clémente, lors de leur première journée de voyage, c'était face aux montagnes et aux précipices que la cruauté des éléments avait décidé de frapper... et elle frappait fort.

Posant son regard sur la Gozan, Misaki remarqua la petite pilule qu'elle consommait. Malgré l'adversité de la température, ça l'avait fait sourire. Se rappelant quelques échanges en compagnie de l'Han'En et la multitude de livres qu'elle avait vu sortir de la bibliothèque du village. La Yukijine se faisait une note mentale de questionner Arukisa sur l'utilité de sa pilule. Là, ce n'était pas le temps.

Emboitant le pas d'Arukisa, elle eut la malchance d'assister aux premières loges à l'envolée de son enseignante. Prête à réaliser une technique, elle fut prise de court par Arukisa qui plantait sa lame dans le roc. Par chance, pour elle, de voir Arukisa percutée de plein fouet lui permit de solidifier ses appuis afin de ne pas partir en plein vol elle aussi.



Ensuite de quoi, elle réalisait un unique mudra, recouvrant son corps d'une épaisse couche de glace. Si la tempête et ses flocons n'étaient pas un danger en soi pour deux personnes, l'armure allait offrir un poids supplémentaire à la Chûnin pour ne pas partir au vol.

D'un coup, elle reçut l'expérience d'un de ses clones. Il s'agissait en réalité du clone d'un clone qui, malheureusement avait été victime d'un faux pas et avait été s'écraser quelques mètres plus bas, avant de disparaitre. C'était bon de savoir que ses clones semblaient résister à la tempête.



Plusieurs minutes passèrent, alors que le duo avançait le plus rapidement possible. En train de perdre espoir, Misaki finit par récupérer soudainement l'expérience de l'une de ses jumelles. Elle avait trouvé ce qui semblait être une entrée dans la montagne, mais elle n'avait pas eu la chance de s'y rendre, car elles étaient séparées par un précipice. Suivant cette découverte, tous les clones de Misaki disparurent. Ils n'avaient pas été en mesure de trouver quelque chose d'aussi suffisant et ça indiquait clairement la marche à suivre.

[Misaki] - Senseï ! Par ici ! Un de mes clones a trouvé une caverne, elle n'est pas très loin d'ici.

***

Désormais face à la crevasse, une entrée glacée semblait attendre l'arrivée des kunoichis. Jetant un coup d'oeil vers le bas, il était clair que si elles tombaient là, la chute n'allait pas se faire sans blessures. Il semblait y avoir un chemin empruntable en longeant un peu plus le flanc de la montagne, mais certaines parties auraient demandé de l'escalade et les conditions rendaient ça impossible. Misaki savait bien qu'Arukisa pouvait voler et la porter de l'autre côté, mais les vents étaient-elles que ça rendait cette idée particulièrement dangereuse.

Misaki avait bien une technique pour l'aide, mais ce n'était pas aussi absolu que de simplement traverser par les airs. Dans tous les cas, c'était la meilleure des options. Réalisant une série de mudras, la Yukijine concentrait du chakra Hyôton au niveau de sa gorge. D'un seul coup, elle crachait une énorme quantité de glace devant elle et qui, tranquillement, prenait la forme d'un pont opage. Pas question de rendre sa glace translucide et de voir le trou en dessous d'elles. Au passage, elle formait des espèces de garde-fous plus haut qu'à l'habitude. N'étant pas à l'abri d'une bourrasque de vent, il valait mieux être le plus en sécurité possible.



Pas à pas, les deux femmes traversèrent le ravin. La structure de Misaki avait l'avantage de pouvoir s'accrocher aux parois glacées et de fusionner avec la glace et le froid du pays de la neige, assurant une certaine sécurité.

Pénétrant dans la caverne, les pupilles de la genin s'illuminèrent en voyant le chemin qui les attendait. La caverne, complètement recouverte d'une glace pure et translucide, faisait réfléchir les quelques rayons du soleil qui arrivaient de l'autre côté, offrant autant une vision magique et féerique de l'endroit, mais aussi un peu d'espoir quant au fait qu'il semblait bien y avoir une sortie de l'autre côté. Le seul problème, la température à l'intérieur de la caverne descendait encore substantiellement.

Inquiète pour son enseignante, elle ne put s'empêcher de lui partager quelques mots, alors qu'elles étaient enfin à l'abri de la tempête.

[Misaki] - Arukisa... Allez-vous être correct pour la suite ? On peut faire demi-tour une fois la tempête passée. Je... Je ne voudrais pas que le pire arrive juste pour une quête spirituelle et je pense que la température de cette caverne va encore descendre à mesure qu'on la traverse.


_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Aujourd'hui à 0:22
A l’aide des créations de la Yuki, les kunoichis eurent espoir de rejoindre la faille dans la montagne qui les mettrait au moins à l’abri de la tempête. Les derniers mètres furent les plus difficiles. Alors que d’un bras Arukisa tentait de protéger son visage des lacérations du givre, l’autre servait à s’appuyer contre la paroi gelée pour ne pas perdre l’équilibre. Le grondement continu des bourrasques obligeait les deux femmes à hausser la voix pour pouvoir communiquer. Les flocons qui s’accumulaient sans cesse sur les cils de la Rose l’empêchaient d’observer distinctement le chemin devant elle. Elle fut contrainte d’avancer à tâtons, tentant de suivre la silhouette de son élève. Misaki était comme un phare au milieu de la tempête et elle lui faisait confiance pour la sortir de ce cauchemar glacial.

***

Arukisa déboula dans la caverne à grandes enjambées dès lors qu’elle aperçut son entrée. Depuis plusieurs mètres, elle avait senti que les effets de sa pilule s'estompaient et que ses membres subissaient à nouveau les affres du froid. Cette sensation de lame gelée se plantant dans la chair était en train de complètement la tétaniser. La chaleur qui émanait du centre de son corps s’était amenuisée comme une flamme qui s’éteignait à petit feu. La température était si hostile qu’elle s’attaqua à la Rose dès qu’un brin de son organisme n’était plus alimenté par la drogue.
En passant l’entrée, Arukisa déambula sur quelques mètres avant de se laisser tomber sur les fesses, dos contre la roche. Elle respira un grand coup et expulsa une grande bouffée de condensation, soulagée d’avoir passé cet enfer. Son esprit était aussi embué que l’atmosphère autour d’elle. Elle renifla, son nez subissait lui aussi les conséquences de périple septentrional. Lorsque la jônin releva la tête, elle put apercevoir le décor naturel qui l’entourait. De la glace si limpide qu’aucune impureté semblait visible à l'œil nu formait l’architecture de la grotte. Un éclat insaisissable émanait des courbes gracieuses de cette eau figée depuis des millénaires. Plusieurs galeries creusées dans la matière gelée supposaient que cette caverne fut visitée un jour Le spectacle était grandiose et apaisant. Un peu de réconfort qui réchauffa le moral refroidi de la gladiatrice.

Lorsque Misaki s’adressa à elle, Arukisa tourna son visage griffé par le givre vers elle. Elle frotta son nez avec sa manche avant d’acquiescer ses propos.

- Tu as raison… Dit-elle à contre-coeur. Le froid est plus intense à mesure qu’on avance et…Je ne suis pas comme toi. La morsure de Yuki risque de m’être fatale si je continue. Au moins ici je suis à l’abri. Admit-elle en essayant d’être positive.

La jônin réunit ses forces pour se relever. Son visage plissé démontra à quel point son organisme souffrait. Elle tendit ses bras et posa ses deux mains sur les épaules de son élève.

- Mais toi, tu dois continuer Misaki. Je t’ai accompagnée aussi loin que j’ai pu mais ce pèlerinage, celui de tes ancêtres, c’est toi qui doit le terminer, tu m’entends ? Ne t’en fais pas pour moi, je vais t’attendre ici, rien ne peut m’arriver à cet endroit. Dit-elle en lui faisant un clin d'œil et un sourire chaleureux alors qu’elle commençait déjà à grelotter de nouveau.

La gladiatrice n’avait pas la force d’aller plus loin mais elle avait de quoi se réchauffer et se nourrir dans son sac de voyage. S’il le fallait, elle était prête à attendre plusieurs jours le retour de sa protégée, jusqu’à ce que ses provisions ne s’amenuisent. Or, une chose était certaine, elle aurait préféré continuer jusqu’à l’épuisement plutôt que de voir Misaki rester auprès d’elle. En voyant la détermination de son élève, elle avait compris que cette quête était trop importante pour qu’elle abandonne si près du but.
Arukisa se rapprocha de son élève et l’enlaça. C’était la première fois qu’elle était si proche de la Yuki. L’instant semblait approprié pour lui démontrer son affection. Une étreinte ardente qui dura plusieurs secondes où la jônin semblait ne pas lâcher prise. Son cœur bataillait pour la laisser partir mais elle craignait de la laisser affronter la fin de cette aventure seule.
Pour la première fois depuis leur rencontre, elle avait peur pour Misaki. Elle ne serait pas là pour la protéger.

- Promets moi de revenir. Lâcha-t-elle la voix nouée.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Aujourd'hui à 4:10

Il fallait bien le dire, malgré la difficulté que représentait une traversée du pays de la neige, le spectacle d'une caverne glacé valait absolument tous les défis. Réfléchissant les rayons de l'astre incandescent, composé d'une eau si pure qu'elle était naturellement aussi transparente que ce produisait Misaki avec son chakra. Son clan avait toujours été connecté à la glace, mais ça... ça venait chercher la Yukijine dans un pan de ses origines qui la rendait heureuse, l'épanouissait. D'autant plus qu'elle partageait ce moment en compagnie de la personne qui comptait le plus à ses yeux. Il n'y avait pas de mot pour décrire toute l'intensité de l'émotion que vivait Misaki. Ce souvenir resterait gravé dans son esprit à jamais.

Offrant quelle appréhension à la Gozan, cette dernière finit par admettre que les températures de Yuki allaient avoir le dessus, si elle continuait sur ce chemin. Ça n'avait pas dû être quelque chose de facile. Après tout, les shinobis étaient capables de terrasser des dieux, de soulever la terre pour créer un mont... alors d'admettre que mère nature avait le dessus, c'était autre chose. Cependant, le froid hivernal du pays des neiges éternel était indomptable pour quelqu'un ne bénéficiant pas du don des Yukijines. Au fond, peut-être était-ce là la véritable bénédiction de Kaella.

Alors qu'Arukisa se relevait, Misaki était prête a mettre cette idée de côté. Elle y tenait, elle avait envie de voir ce qu'il y avait au bout de cette légende. Envie de croire qu'elle en ressortirait avec un petit je-ne-sais-quoi. Cependant, il ne fallut pas grand mots pour la rassurer, pour la convaincre que c'était la chose à faire.

Misaki s'apprêtait à formuler quelques mots rassurant à son tour, mais la Gladiatrice la prit de court. D'un seul coup, elle la serra dans ses bras. Surprise au départ, il ne lui fallut que quelques instants avant de retourner l'étreinte. Souriantes, des larmes de joie coulaient le long de son visage. Si Arukisa était inquiète pour elle, Misaki était heureuse. Heureuse de pouvoir faire ce voyage, heureuse d'être en sa compagnie et heureuse de ce que lui apportait le pays de la neige. Elle était définitivement dans son élément.

Serrant de plus en plus fort sa mentore, elles finirent par relâcher leurs étreintes d'un commun accord non verbales. Essayant une larme qui s'était cristallisée sur le bord de sa joue, Misaki offrit quelques mots avec un sourire chaleureux et une petite voix.

[Misaki] - Promis !

Répondit-elle, simplement. Ici, Misaki avait l'avantage. Les éléments n'étaient pas un danger et il n'était pas encore né le premier ours qui allait goûter à de la viande de chûnin. Ramassant ses quelques effets, Misaki finit par se mettre en route. Bien entendu, elle s'était retournée pour regarder une dernière fois son enseignante, avant d'entamer la suite du pèlerinage seule.

_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Empty
Aujourd'hui à 5:43

La traversée de la caverne, bien que magnifique, ne fut pas l'une des tâches les plus simples. Visiblement, si elle était recouverte de glace et d'eau en voie de cristallisation, la main de l'homme avait forgé un chemin au coeur de la montagne. Cependant, ce chemin n'avait pas été emprunté depuis quelque temps, sans doute même depuis le départ du clan Yuki des terres enneigées portant le même nom. La nature avait commencé à reprendre sa due et si la route taillée à même la glace était suffisante pour un homme, la glace avait fortement rapetissé le chemin.

Par chance, la glace et Misaki ne faisaient qu'un. Capable de manipuler cet élément et de lui donner la forme qu'elle désirait, ce n'était pas bien compliqué pour elle de se créer sa propre voie au coeur de la montagne. Cependant, ça avait le mérite d'être particulièrement chakravore. Rien à voir avec le déplacement ou la création de petite quantité de glace. L'épaisseur était conséquente et le chemin n'était pas court.

Ça lui avait pris une bonne partie du restant de la journée. Si le retour allait être plus simple, puisqu'il était impossible que la glace se reforme aussi rapidement. Surtout sachant qu'elle ne l'était pas complètement, même avec plusieurs années, il fallait bien dire qu'elle était complètement vidée d'énergie, alors qu'elle traversait une bonne fois pour toutes l'endroit.

Posant ses yeux sur la tempête et la noirceur qui commençaient à s'installer, elle n'eut pas d'autre choix que de rebrousser un peu chemin et d'établir son campement pour la nuit. Il n'y avait pas d'arbre à couper et pas de branche à ramasser. Il n'y avait pas de gibier à chasser, ni même de lapin à trapper. Misaki allait devoir faire avec les quelques provisions qu'elle avait. Des rations de viande séchée en guise de calories et les quelques réserves de bois qu'elle trainait en guise de feu.

Souhaitant récupérer au maximum, elle se couchait rapidement. Elle croisait les doigts pour que la tempête soit terminée à son réveil. Fermant les yeux, elle revoyait encore les images de la caverne qu'elle venait tout juste de traverser et qui l'abritait pour la nuit. Elle se rappelait des émotions positives et de toute l'excitation qui l'animait dans cette quête. Elle posait ses pensées sur le froid et sur les sensations physiques décrites par son enseignante et ce qu'elle-même ressentait. C'en était même difficile de s'endormir, tellement cette journée avait été enrichissante et débordante d'émotions.

***


Complètement vidé de chakra, par sa manipulation des glaces bloquant le chemin. Complètement vidé d'énergie, par sa traversée des montagnes en pleine tempête de neige, la nuit avait été assez courte. Un sommeil récupérateur, certes, mais il allait en falloir bien d'autres pour complètement récupérer. Dès son réveil, la première chose que la Yukijine fit fut d'aller voir si la tempête s'était calmée. Sortant de la grotte, elle posait ses iris sur des plaines enneigées complètement dépourvues du moindre nuage. Le soleil commençait à se lever et devant elle, elle pouvait voir ce qui semblait être un glacier allant par delà l'horizon.

Excitée, elle ramassait rapidement ses quelque chose et se remit en route. Normalement, elle devrait arriver à destination, un peu avant la tombée de la nuit. Avec de la chance, elle pourrait de nouveau se reposer à l'abri des éléments et sous le couvert de la montagne. Forcément, ses pensées allaient vers Arukisa qui allait devoir encore attendre au moins deux jours son retour. Un premier pour se rendre et un second pour revenir.

Posant le premier pas dans une neige fraichement tombé, Misaki pouvait entendre le son typique de l'eau cristallisée qui se brisait sous le poids de ses bottes. Définitivement, ça débutait bien la journée.



_________________
[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

[CS2] - Le Pèlerinage [Feat. Arukisa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni, Pays des Neiges
Sauter vers: