Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Certification Inconfortable [Senken]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Dim 9 Jan 2022 - 0:39
« Va m’attendre sur le Haut plateau sud-est. Je te rejoins rapidement. »

Accordant un signe de tête entendue à son apprentie, le guerrier de pierre s’en retourna en direction des quartiers d’habitation vers lesquels il était assuré de trouver la personne qu’il cherchait. Ou plutôt, qu’on lui avait fortement intimé d’aller chercher, sous le coup d’une requête officielle de la hiérarchie qu’il pouvait au moins pour cette fois parfaitement comprendre. N’en restait pas moins que prendre encore une fois du temps pour remplir ce genre de besogne ne lui inspirait qu’infinie frustration, tant son temps aurait pu être employé de bien meilleure façon. Ce n’était toutefois là que son propre avis, un avis qui sur bien des sujets tendait à diverger de ceux qui se trouvaient au-dessus de lui dans la chaîne de commandement. L’ancien « lui » aurait été prompt à braver, lesdites chaînes, et à les envoyer paître aussi rudement que précipitamment : aujourd’hui cependant, l’Oterashi n’avait que trop bien conscience de comment jouer à ces jeux là. Il avait acquis la patience - une forme, de patience en tout cas – et s’évertuait à choisir méticuleusement ses fenêtres de tir, pour faire ce qu’il avait à faire. Toute cette histoire, ou plutôt d’ailleurs l’absence total de remous en ce qui concernait le prisonnier qu’ils avaient incarcéré il y avait des mois de cela, occupait bien des moments de ses réflexions, problème insoluble qui requérait pour l’heure des risques et des sacrifices trop importants.

Yanosa espérait toutefois fermement que bientôt, les pièces de l’échiquier avanceraient. Sans quoi ce serait à lui, de renverser le plateau.

Toujours songeur et plongé dans ces problématiques entremêlées, l’agent du Sazori arriva presque sans y penser jusqu’au devant de la porte qu’on lui avait indiqué au QG. Il n’avait pas eu à réfléchir à son itinéraire et pour cause, le Chûnin enrubanné connaissait parfaitement le quartier : c’était en effet lui-même qui en avait façonné les bâtisses de ses propres mains, durant la rénovation qui avait suivi le cataclysme de Yonbi. Marcher ainsi au milieu de ces rues et allées parfaitement aménagées était donc pour le Tellurique, d’une certaine façon, comme évoluer dans ses propres entrailles, progressant dans une quête perpétuelle de lui-même fut-ce en l’occurrence sous les ordres de quelqu’un d’autre. La porte doublement identifiée, il s’en approcha en hâte, prenant malgré tout le temps de lever la tête pour étudier à nouveau les détails architecturaux qu’il avait employé ici pour construire tout ce quartier. Serrant la mâchoire pour se retenir d’employer ses manières les plus brusques, Yanosa toqua alors par trois fois sur la porte en bois, n’y allant pas de main morte pour ne laisser aucun doute sur l’intention.

Car ces coups, en effet, ne devaient rien au hasard.

« Senken, ordre de mission pour toi, dépêche-toi de sortir. »

Il n’attendit pas que la porte ne s’ouvre devant lui, s’en éloignant aussitôt en plaçant ses mains sur ses hanches pour balayer à nouveau du regard les environs. Les gens ici semblaient plutôt bien installés, en dépit de l’espace restreint. Une contrainte avec laquelle il avait dû composer lors de l’élaboration des plans.

« Allez j’ai pas que ça à faire. Toi et moi on a rendez-vous sur les Hauts Plateaux, magne… ! »


@Okunote Senken

_________________
Certification Inconfortable [Senken] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 13:32
Penché sur un grand parchemin qu’il fixait de son unique pupille amarante, la dextre du Kazejin en peignait les détails à l’encre de jais. Une main particulièrement habile, fluide, épargnée par les sinistres dégâts qu’avaient pu lui infliger la Bête. Guidée par une idée bien précise en tête, cette dernière dessinait un nouveau sceau que le chûnin comptait bien expérimenter plus tard dans la journée, déterminé à progresser dans ce domaine qu’il avait découvert aux côtés de Ryoko, aujourd’hui disparue (rip).

Devenu une passion qu’il avait continué de travailler pendant son séjour à l’hôpital, l’art des sceaux s’était pendant longtemps changé en un simple passe-temps qui l’aidait à tuer le temps passé en solitaire. Puis il décida de garder cette habitude dans ce nouvel appartement fraîchement acquis à la suite de sa virulente altercation avec la Momie ambulante. Plus qu’un loisir, le Fuinjutsu faisait partie de son arsenal shinobi et comme tout le reste, il méritait que l’on s’applique à le faire progresser. Ainsi, c’était avec une grande rigueur que le balafré jouait de son pinceau, tentant d’appliquer toute la théorie acquise dans de vieux bouquins trouvés à l’académie d’Hashira.

Mais alors qu’il concluait cette œuvre d’art d’un dernier tracé, de violents coups sur sa porte le fit sursauter et provoqua un immanquable raté. Le sceau fichu par cette immonde traînée d’encre horizontal, le manipulateur de limaille serra la mâchoire et frappa du poing sur la table, bien décidé à en découdre avec l’horrible personnage qui lui servait de postier.

La voix suffit à calmer les ardeurs du tempétueux Kazejin. Tandis que sa tête pivota légèrement sur la gauche, comme pour s’assurer qu’il n’avait pas rêvé, ses mains s’activèrent et vinrent former un simple mudrâ invoquant un clone. Ce dernier s’empressa d’aller ouvrir tandis que l’Okunote s’équipait de sa jarre et de ses différents équipements shinobi à l’étage. Quelles que soient les intentions du Tellurique à son égard, il préférait ne pas prendre de risques et rester sur ses gardes. En effet, Senken ne faisait absolument pas confiance en Yanosa qu’il jugeait complètement fou.


- Qui nous donne rendez-vous ? Donne-moi cet ordre de mission. exclama le clône en ouvrant la porte, l’air particulièrement remonté contre le tas de cailloux.

De son côté, l’Okunote observait la scène entre deux volets quasiment fermés, laissant que très peu de chance au plus Clairvoyant des shinobi de le repérer à cette distance.


- Moi non plus j’ai pas que ça à faire.

La tension régnait déjà entre nos deux protagonistes aux caractères plus similaires qu’ils ne pouvaient le penser. Quoi qu’il advienne, leurs chemins semblaient destinés à se croiser malgré leurs différends… Pour le plaisir de nos lecteurs (cc Yume)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Lun 10 Jan 2022 - 19:00
L’Oterashi capta quelques bruits indistincts en provenance de l’intérieur de l’appartement, preuve si il en avait besoin d’une que Senken se trouvait bel et bien chez lui à cette heure. Attentif, il fixa un moment la modeste porte et vit bientôt poindre dans son encadrement la mine défigurée du manieur de limaille. En dépit de ce qu’il pouvait dire, le guerrier de pierre n’était pas insensible aux mutilations dont ses pairs étaient victimes, et pour cause : il ne savait que trop bien à quel point les stigmates tels que ceux que portait l’Okunote pouvaient impacter la psyché et, en définitive, l’efficacité opérationnelle sur le terrain. Lui-même avait dû passer par son lot de mutations de l’esprit et de circonvolutions pour garder, pour la plus grande partie, sa sanité mentale, et si il n’hésitait pas une seule seconde à se montre acerbe et froid à l’égard de l’estropié aux jambes artificielles, il n’en gardait pas moins un respect pour le jeune homme qui ne souffrait d’aucune dépréciation, quand bien même les deux Chûnin étaient loin de partager les mêmes opinions sur une variété de sujets.

« Oh, on est procédurier je vois. »

Disant cela, la main du Tellurique alla glisser à l’arrière de son ceinturon pour en décrocher un petit rouleau de parchemin enroulé sur lui-même, et qu’il jeta sans ménagement en direction de Senken. Figurait sur le feuillet de vagues directives, qui portaient néanmoins le « sceau d’en haut », et qui ordonnaient à Yanosa pour en reprendre les termes de « vérifier et homologuer les facultés opérationnelles du shinobi Okunote Senken, des suites de sa longue convalescence ». De vagues et timides sons parvinrent aux oreilles de l’Oterashi en provenance de l’étage de la petite bâtisse, vers laquelle il fit darder un regard inquisiteur.

« ...Tu n’es pas seul, là-dedans ? J’ai conçu ces habitations pour être agréables à vivre.. pourvu qu’une seule personne y réside... »

Un aparté qui ne dura pas, l’attention de l’agent du Sazori revenant bien vite à la raison de sa venue jusque dans ce quartier flambant neuf d’Iwa.

« ...Mais ce n’est pas le sujet. Tu vas vite me suivre jusqu’au Haut Plateau sud-est, c’est là-bas que se passera ta petite « certification ». Tu as beau avoir conservé ton nouveau grade, certaines préoccupations subsistent, après ta convalescence… Et si tu te demandes, je n’en pense pas grand-chose : ce sont les ordres, point. »

Le guerrier sans visage se détourna, préparé à s’élancer vers les toits et, consécutivement, vers leur destination… pourvu bien sûr que Senken manifeste assez de bonne volonté pour s’y rendre.

_________________
Certification Inconfortable [Senken] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Lun 17 Jan 2022 - 9:18
Le regard du clone dévisagea le membre du Sazori, accompagnant sa silhouette prête à attraper la missive lancée dans sa direction pour la découvrir et en vérifier le contenu. Un sceau attestant la véracité des lignes écrites, il était compliqué pour le balafré factice de remettre en question les paroles du Tellurique. Vérifier et homologuer les capacités du shinobi Okunote Senken à la suite de sa convalescence ? Était-ce une mauvaise blague de la part de ce foutu village ? Pourquoi fallait-il que ce soit ce gros tas de cailloux, au milieu de tous les chûnin disponibles pour remplir cette mission ? Le Doppelgänger soupira aux paroles du Clairvoyant puis disparut dans un nuage de fumée, laissant tomber le rouleau au sol. Puis les volets de la chambre du haut s’ouvrirent et laissèrent apparaître l’Original, déjà équipé et muni de tout ce qui lui était nécessaire pour foutre une belle raclée au Tsuchijin. Enfin, dans un monde où l’Okunote était capable de lui faire quoi que ce soit.

La limaille vint soulever son maître et le guider jusqu’au sol, s’occupant de fermer la fenêtre au passage. L’œil amarante du shinobi de Kaze ne quittait pas la silhouette de son chef de mission, bien déterminé à le suivre et à tenter de régler ses comptes en ce bel après-midi. S’il n’avait que de maigres espoirs de l’emporter face à la Brute, il ne doutait pas de l’expérience qu’il pouvait tirer de cet échange. Un jour ou l’autre, conscient de son propre potentiel, Senken savait qu’il finirait par le vaincre. Ainsi, il allait profiter de ce rendez-vous sur les Hauts-Plateaux pour mesurer l’écart de niveau qui les séparait toujours, aussi colossal pouvait-il demeurer.


- Par pitié, épargne-moi ton arrogance et tes petites remarques. Je te suis.

Rapidement, les deux chûnin traversèrent la cité et rejoignirent les Hauts-Plateaux. Le balafré ne put rivaliser avec la vitesse de son Némésis, bien trop handicapé par ses foutues prothèses qu’il n’arrivait pas à assimiler. Cela restait bien différent de ses jambes sur lequel il reposait autrefois une bonne partie de son style martial. Un remaniement était d’ailleurs en cours à ce sujet, bien conscient qu’il allait devoir se trouver de nouvelles qualités pour palier à son manque d’agilité et puissance athlétique.

- Alors, comment ça se passe ? As-tu des ordres particuliers ?

L'air du Kazejin n'avait rien d'amical. Les bras croisés sur son buste bien droit, il ne comptait en aucun cas sympathiser ou perdre une minute aux côtés de la Brute.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Lun 17 Jan 2022 - 23:19
L’Okunote, qui s’avéra n’être qu’un bunshin, disparut dans un nuage de fumée blanche et éphémère dans l'entrebâillement de la porte, laissant tomber au sol la missive officielle que le guerrier de pierre suivit négligemment du regard. Un même regard incandescent qui se tourna ensuite vers la silhouette qui était apparue à la fenêtre, celle du véritable Senken, apprêté et résolu à suivre les ordres desquels il ne pouvait désormais plus se défiler. L’air attentiste, Yanosa observa alors le jeune Chûnin descendre avec grâce de son petit appartement avec l’aide de sa limaille, faisant osciller son regard entre les différentes mutilations et cicatrices dont le corps du kazejin d’origine était l’étendard. Son air renfrogné et enclin à la vexation, non plus, ne lui échappa aucunement. Lui et Senken partageaient beaucoup, songea-t-il, tant sur le plan mental que physique, et si l’Oterashi se « félicitait » d’avoir pu participer à faire sortir pour le bon le manieur de limaille de sa chambre d’hôpital, il demeurait curieux de suivre la trajectoire que l’Okunote emprunterait à l’avenir. Que ce fut au sein de la Roche… ou en dehors.

Promptement, les deux shinobi se mirent quoi qu’il en soit en route vers le haut plateau qui avait été réservé à leur profit, dans un silence qui en disait long sur le caractère monotone, au mieux, de la relation qui les unissait de façon si ténue. Juste avant de parvenir à destination, toutefois, le borgne kazejin brisa le silence en question, trahissant malgré lui la tension qui avait certainement dû se frayer un chemin jusque dans ses tripes durant leur itinéraire routinier. La question arracha un bref et fugace sourire en coin au guerrier tellurique, qui prit quelques précieuses et facultatives secondes pour répondre.

« Non, pas d’ordres particuliers… Ce qui m’a d’ailleurs permis de prendre quelques libertés. »

Le du, quelques instants plus tard, arriva à la surface rocailleuse du plateau, où siégeaient plusieurs larges et hauts rochers au milieu des reliefs naturellement irréguliers de la montagne. Pendant un moment, Yanosa décortiqua les environs du regard, comme si il était venu à la recherche de quelque chose en particulier. Puis, lentement, ses yeux se posèrent sur une silhouette qui commença à se détacher, à l’arrière de l’un des massifs rocheux.

« Ah, te voilà. Rin… Senken. Vous vous connaissez il me semble. »

L’Oterashi laissa les deux soldats se saluer et se jauger, au beau milieu de ce contexte singulier. La Hyûga savait pourquoi elle était là et quel défi l’attendait. L’Okunote, lui, pouvait encore légitimement se montrer quelque peu perplexe. Un flou que l’agent du Sazori s’employa alors à dissiper.

« C’est elle, que tu vas affronter. Elle, qui va te tester. Mais, ce ne sera pas qu’un simple combat... »

Yanosa se remit à marcher, dépassant le niveau de Rin, s’éloignant du centre du plateau en prenant la direction du versant extérieur des montagnes qui cerclaient la cité. Arrivé à bonne distance, il se retourna enfin, oeillant tour à tour la veuve et son adversaire désigné.

« ...A partir de cet instant, je suis un assaillant, et mon objectif.. est d’aller tuer tous les gens qui se trouvent là-bas, fit-il en pointant son index au-delà de Senken, en direction de la ville. Je ne t’attaquerai pas… mais si je parviens à passer, alors… tu auras échoué.

Quand vous voulez. 
»


@Hyûga Rin
(évoquée dans le premier post)

_________________
Certification Inconfortable [Senken] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Mar 18 Jan 2022 - 0:48

Un peu plus tôt dans la journée, Rin avait reçu la visite de son enseignant. Comme à son habitude, il était venu la chercher directement au coeur du domaine clanique des Hyûgas. À ce jour, toutes ses rencontres s'étaient soldées par un affrontement contre le Tellurique, voire même par une visite à l'hôpital. Les méthodes et la pédagogie de l'Oterashi se voulaient être d'une violence et d'une rigidité conséquente. Ça ne dérangeait absolument pas la Hyûga, qui n'était de toute façon pas étrangère à ce genre de pratique, mais de voir Yanosa venir lui faire une demande si... unique... Ça avait définitivement eu le don de piquer la curiosité de Rin.

En accord avec la demande de son enseignant, Rin se mit directement en route vers les hauts plateaux. Lieu d'entrainement culte du village, administrer par le clan Borukan lui-même, la parange n'eut pas trop de difficulté à s'y rendre. Assise en seize et fermant les yeux, la veuve entreprit une méditation, attendant sagement l'arrivée de son mentore et de Senken. Elle avait cependant dû résister à l'envie d'épier leur conversation de là où elle était, mais au vu de ce qu'elle réservait à l'Okunote, il valait mieux économiser son chakra.

Elle n'eut pas très longtemps à attendre. Elle fut rapidement rejointe par le duo. D'abord saluée par son enseignant, Rin posait ses iris éburnés dans l'unique oeil de Senken. Elle le saluait simplement d'un coup de tête, souhaitant instaurer une sorte de distance entre elle et le nouveau futur ex-potentiel chûnin.

Alors que Yanosa s'éloignait et un peu avant qu'il ne donne le coup d'envoi, Rin échangeait quelques mots à son partenaire.

[Rin] - Senken. Par respect pour tout ce que tu as fait pour le village pendant l'attaque de Yonbi, je vais me permettre d'être franche avec toi. Je crois sincèrement que tu n'as plus ta place dans les forces militaires de la roche. Cette évaluation est là pour tester tes compétences et je ne compte pas te faire aucun cadeau.

Rin était une politicienne hors pair. Une manipulatrice capable de pousser les gens à bout et qui agissait et se prononçait avec des mots et des actes réfléchis. Elle ne faisait jamais rien pour rien. Elle ne disait jamais rien sans un agenda quelconque. Il était difficile de dire si c'était réellement ce qu'elle pensait ou pas.

[Rin] - Tu t'en es bien tiré contre les brigands, mais qu'aurais-tu fait face à un lieutenant de l'homme au chapeau ? Qu'aurais-tu fait si tes adversaires avaient inondé la zone d'eau ? Je ne pense pas que tu sois aptes a protéger qui que ce soit, avec ton angle mort et tes jambes incapables d'expulser le moindre chakra. Comment pourrais-je me savoir en sécurité, si tu venais à être mon partenaire de mission?

Cherchait-elle à le provoquer ? Après tout, elle commençait a être habitué à cette façon d'échanger. Ayant Yanosa comme enseignant, il l'avait un peu habitué à ce genre joute verbale. Peut-être qu'il s'agissait là de sa vraie pensée ? Pas celle couverte par un masque politique. Sa pensée à l'état pure. C'était difficile à dire, Rin avait une maîtrise de ses émotions hors de l'ordinaire. C'était une seconde nature pour la politicienne.

Puis entendant son enseignant dire que c'était quand ils voulaient, Rin s'éloignait un peu de Senken. Elle s'assurait de se rapprocher près de "la ville" et voulait volontairement mettre son adversaire entre elle et Yanosa. Elle s'assurait de se placer de sorte qu'il ne puisse n'avoir qu'une seule des deux personnes en vue, comptes tenu de son angle mort. Puis elle se mit en position de combat. Ouvrant ses deux paumes, elle déposait sa sénestre contre le pommeau de son katana, paume vers le ciel. Puis, elle pointait Senken avec la paume de sa dextre d'un mouvement contrôlé passant d'hyperextension vers un repli du coude.

Entammant les hostilités, Rin donnait un coup de paume dans l'air, à l'aide de sa dextre, en direction de Senken. Une vague de chakra de la taille d'un homme fut expulsé des tenketsus présent dans sa main et elle filait droit sur l'Okunote.

Résumé du tour:


_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Okunote Senken
Okunote Senken

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Mar 25 Jan 2022 - 16:54
Un des maigres avantages, lorsque vous étiez dépourvus de jambes, était l’absence de séries d’étirements obligatoires avant un fabuleux entraînement shinobi. En effet, l’Okunote n’avait pas cette malchance de pouvoir se claquer à la première accélération, ou celle de se faire une cheville sur un malheureux changement d’appui. Ses belles et solides prothèses lui permettaient ainsi de se contenter de quelques rotations d’épaule et de bassin pour être préparé et échauffé à l’épreuve qui l’attendait. Lentement, il ôta la lourde jarre jusqu’ici présente dans son dos, qui ne manqua pas d’éclater en un essaim métallique en frappant le sol.

Nul besoin de cacher ses capacités, puisque ses deux adversaires du jour les connaissaient déjà.

Le Kazejin vint craquer chacun de ses doigts un à un, les préparant aux tonnes de signes incantatoires qu’ils allaient bientôt devoir enchaîner. Son œil amarante, aux reflets identiques à ceux présents dans sa chevelure, parcourut alors l’espace en jonchant entre le senseï et son élève. Protéger le village tout en se défendant des assauts de la Hyûga ? Même s’il s’avérait confiant et conscient de son potentiel, le manipulateur de limaille mesurait ses chances de remplir cette mission à… Zéro. Les compétences du Tellurique surpassaient clairement les siennes, tandis que la kunoichi allait sûrement réussir à lui poser quelques problèmes. Enfin, assez pour le déconcentrer de sa tâche principale.

Il serra les dents, refusant toute idée de rendre Yanosa plus heureux qu’il ne l’était déjà. Senken ne souhaitait surtout pas paraître ridicule face au Clairvoyant.

Mais alors qu’il se perdait dans des réflexions stratégiques quant à la manière dont il allait bien pouvoir gérer cet affrontement, Rin prit la parole et l’extirpa rapidement de ses pensées. Qu’est-ce que Senken pouvait aimer la franchise, mais haïr cette horrible arrogance dont la Hyûga avait hérité. Ses phalanges vinrent ronger les paumes de ses mains. Son regard, lui, défia celui de la Genin tandis qu’elle le contournait. La « politicienne » venait d’anéantir l’ensemble de son œuvre lors de leur mission commune. Peu importe les efforts qu’elle ferait après ce jour, peu importe les potentielles excuses qu’elle avancerait, Rin venait de se condamner en tant qu’ennemi du balafré. Il cracha par terre, symbole de son dégoût.


- Ne me parle pas de respect.

Il aurait pu lui faire la morale, l’informer que ses prothèses lui permettaient d’utiliser son chakra, lui rappeler son importance dans le scellement de Yonbi… Mais l’Okunote n’était pas de ce genre. Non, il préférait la laisser dans sa bêtise, son ignorance. Ainsi, il se mit lui aussi à se déplacer pour maintenir une équidistance entre ses deux adversaires, ce qui lui permettait de les voir. Se faisant, le meurtri s’exclama pour le Tellurique, qu’il détestait mais respectait plus que sa ridicule disciple.

- C’est bien, tu as réussi à lui transmettre ton arrogance. Lui as-tu déjà raconter ce qui était arrivé à TON unité lors de l’attaque de Yonbi ? A quel point tu étais apte à la protéger ? A protéger ton propre élève ?

Un sourire malheureux déforma le visage du manipulateur de limaille. Si tout cela était un plan pour le faire sortir de ses gonds, peut-être que le binôme lui faisant face avait touché juste… Mais à quel prix ? Jouer de ces émotions si profondes, intenses et graves ne l’amusait guère. Il avait honte pour eux.

Mais cela ne le surprenait même plus…

Son iris valide capta aisément le premier mouvement offensif de la part de la Hyûga, et ses mains lui permirent d’ériger un premier rempart à l’aide de sa limaille. Ephémère, celui-ci explosa en une nuée de grains métalliques à la suite du choc provoqué par la projection de chakra. L’Okunote fut surpris, mais il n’en montra rien.


- Vous pourrez m’enlever mon grade…

Le chûnin ôta son manteau orné de son bandeau shinobi et le jeta au sol. Ses avant-bras, entièrement recouverts de sceaux, laissaient transparaître une certaine appétence pour cet art si particulier. Non, le balafré n’avait pas chômé.

- Mon logement… Ma paye…

Sa moue s’aiguisa et gagna en assurance, laissant la peine et le dégoût disparaître en quelques secondes. Soudain, ses mains frappèrent l’une contre l’autre avant qu’un sceau présent sur le dos de sa dextre ne s’active. Une énorme quantité de chakra déferla sur les environs et fit voler ses mèches améthyste, dévoilant aux protagonistes présents face à lui les cicatrices d’un œil arraché par son dernier véritable combat.

Mais leur attention allait rapidement s’attarder sur un détail plus important : l’immense vague métallique libérée par son initiative. Cette dernière engloutit rapidement l’espace et le plongea dans un véritable océan de ferraille, peignant de son noir de jais l’ensemble du paysage environnant. Leurs jambes baignaient après quelques instants dans ce matériau si cher aux yeux de son Maître, et ce dernier comptait bien profiter de ce tout nouveau biome pour tirer son épingle du jeu.


- Mais prouvez-moi d'abord que je ne vaux rien.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Ven 28 Jan 2022 - 16:54
« Grandis un peu, lâcha l’Oterashi avec une froid lassitude. On doit tous vivre avec les conséquences de nos actes. Toi et moi… on ne fait pas exception. »

Ce qui n’empêchait pas le guerrier enrubanné, en son for intérieur, de toujours ruminer les événements qui s’étaient déroulés ce jour-là, et ce au moins autant que Senken. Sans avoir pourtant reçu de consignes précises au préalable, Rin avait pris le parti de la provocation à l’égard de l’Okunote, à tel point que Yanosa lui-même faillit hausser un sourcil de surprise. Son apprentie, qui avait déjà été sur le terrain avec le manieur de limaille, cherchait vraisemblablement à le faire sortir de ses gonds, à lui faire perdre son sang froid. A l’image de Yonbi avec le Tellurique, Senken ne digérait toujours pas ce qui s’était produit lors du cataclysme, et préférait voir la responsabilité de chacun et les conséquences de leurs actes plutôt que d’admettre que c’était leur ennemi d’alors, Ketten, qui avait engendré toutes ces mutilations atroces. L’Oterashi, dans l’esprit de Senken, pâtissait en fin de compte de la réputation qu’il s’était faite en amont de ces déferlements de violence, celle d’un rempart, d’un shinobi qui n’avait épargné ni son temps ni son énergie pour dénicher un refuge à la population d’Iwa, pour aménager ces tunnels qui avaient permis son évacuation.

Qui avait été prêt à mourir, pour les débarrasser tous de la Bête une bonne fois pour toute. Du piédestal sur lequel il s’était hissé sans même s’en rendre compte, de cette place à part et incontestable par quiconque, l’élémentaire de roche avait chuté, et n’avait depuis cessé de continuer sa descente, envers et contre tout, trop habité par sa résolution pour ne serait-ce que regarder en arrière, prendre le risque de contempler ce qu’il avait perdu. Que le manieur de limaille se remémore un jour de tout cela n’avait pas vraiment d’importance, car l’image qu’il avait du soldat de pierre n’en avait pas. Aux yeux de ce dernier, seules les facultés de Senken, sa façon de les employer, comptaient réellement. Qu’il sillonne le monde en le haïssant, songea l’agent du Sazori, pourvu qu’il ne demeure plus jamais cloué à une chambre d’hôpital.

Rin avait ponctué son venin oral par une vive projection de chakra, comme savaient si bien en produire les Hyûga, une mise en bouche à laquelle l’Okunote avait promptement répondu avec un rempart de particules ferreuses condensées. Sans surprise, Senken ne mordit que partiellement à l’hameçon lancé par l’apprentie de l’Oterashi, tout à la fois facile à vexer mais également à nouveau maître d’une grande part de ses émotions depuis que le guerrier sans visage était passé le voir au centre médical. Ce fut donc avec une satisfaction qu’il ne chercha même pas à dissimuler que Yanosa vit alors la limaille commencer à envahir la zone du plateau. Aussitôt, sans précipitation superflue, ses pieds décollèrent du sol face à la marée ferreuse, se soustrayant à son contact et à son influence nécessairement néfaste pour sa mobilité. Ainsi affranchir des contraintes terrestres, desquelles il était pourtant fort familier, le guerrier enrubanné commença alors à progresser ostensiblement au-dessus du terrain, adoptant une allure modérée qu’un autre shinobi au niveau du sol n’aurait eu aucun mal à égaler.

Si l’Oterashi l’avait souhaité, il aurait dès ce moment pu charger vers les cieux et vers la cité, employer tous les moyens à sa disposition pour faire échouer Senken, et ce dans les grandes largeurs. Cela n’était toutefois pas là ce que souhaitait Yanosa, ni n’était la tournure que devait prendre l’épreuve. Dans la peau de l’assaillant, il représentait l’objectif, à la fois juste et intransigeant, et ce fut avec un certain degrés de décontraction que l’agent du Sazori fit alors poindre sur son corps une couche de roche protectrice tout en continuant à survoler la marée anthracite. Quel que puisse être l’avis du soldat originaire de Kaze sur sa personne, l’Oterashi souhaitait le voir réussir… mais la tâche, il n’allait pas pour autant la lui faciliter.

« Tu es le seul ici à pouvoir prouver quoi que ce soit. Alors vas-y... fais donc. »

Techniques
Santé : -
Chakra : 1B 1A



_________________
Certification Inconfortable [Senken] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Certification Inconfortable [Senken] Empty
Ven 28 Jan 2022 - 21:48

Posant ses iris sur les bras de Senken, il ne fallait pas être un génie pour comprendre l'étendu des arts que s'apprêtait à user l'Okunote. Réagissant visiblement à la provocation de la parange, ce dernier s'exclamait dans un discourt dramatique qui laissa Rin de marbre. La nonchalance de la veuve ne trahirait absolument pas toutes les émotions internes qui l'envahissaient. Au fond, elle appréciait bien Senken, bien qu'elle n'avait pas eu la chance d'interagir plus avec lui que ce qu'elle avait fait au coeur de leur mission.

Si une grosse partie des mots qu'elle avait prononcés étaient bien véridiques, elle croyait qu'il était absolument possible pour un shinobi de se relever et d'avoir une valeur malgré tout. D'avoir le pouvoir de protéger les siens allait bien au-delà d'un oeil manquant et de deux jambes inexistantes. Cependant, ses questionnements restaient. Comment comptait-il pallier à ses nouvelles faiblesses ? En crachant par terre, en s'apitoyant sur son sort ou bien en usant de ses forces pour pallier ses faiblesses.

Elle eut rapidement sa réponse, car les forces de l'Okunote provenaient de la limaille. Une avalanche de fer qu'il expulsait désormais d'un sceau. Une quantité phénoménale qui s'apprêtait à engloutir la totalité du champ de bataille. En réponse, Rin composait quelques mudras et levait une cascade d'eau défiant la gravité. Véritable mur élémentaire, ça n'avait que pour but d'offrir une zone sans limaille ou elle pourrait se mouvoir sans trop de problèmes. Bien entendu, elle ne pourrait rejoindre le corps à corps facilement et Rin avait vu l'Okunote manipuler sa limaille à distance. Il n'était pour le moment pas question de marcher sur du métal qu'il pouvait solidifier comme il voulait.

Une fois le mur aqueux déployé, Rin réalisait une nouvelle série de mudras. Il y avait peu de techniques dans son répertoire qui demandait des signes incantatoires et quelqu'un le sachant pourrait rapidement identifier la nature du chakra qu'elle s'apprêtait à déployer. Est-ce que Senken en savait suffisamment sur Rin ? Dans tous les cas, il n'eut pas longtemps à attendre avant de voir se lever une brume si épaisse qu'il ne pouvait pas voir plus loin que le bout de son nez. Véritable Kirigakure rappelant la brume du village de l'eau, elle recouvrait la totalité du champ de bataille, privant Senken du seul oeil qu'il lui restait.

Elle n'était certainement pas celle qui était le mieux placée pour évaluer l'Okunote. Elle n'était qu'une genin trentenaire et rien de plus. Cependant, elle était absolument sérieuse quand elle disait qu'elle ne lui ferait aucun cadeau. Elle souhaitait qu'il réussisse une épreuve digne de ce nom ou qu'il échoue en sachant qu'il aura fait face à tout ce qu'elle pouvait lui envoyer.

S'en suivit un unique mudra venant canaliser du chakra au niveau des iris de la parange. D'importantes veines apparues le long de ses yeux, pompant cette énergie pourtant si vitale aux shinobis. Activant son Dojutsu, Rin était désormais apte à voir le flot de chakra de son adversaire couler dans son corps, mais surtout, elle était aussi capable de voir tout autour d'elle.

Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin

Certification Inconfortable [Senken]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No Smoking [Senken]
» Lettre à Senken
» Dettes d'automne [Senken]
» Senken, voleur de cœur
» Ne jamais abandonner | Senken

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: