Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Jeu 13 Jan 2022 - 7:33
Contexte:
Le Hyûga releva son bob vert et blanc avant d'arriver au niveau du bâtiment et de toquer à la lourde porte en acier. Ce lieu lui rappelait des souvenirs. L'extérieur de la bâtisse était encore un peu désuet et pouvait être un peu mieux entretenu, mais le principale était la fonction, pas l'apparence. Et pour la fonctionnalité qu'ils en désireraient, il était parfait. Kisuke en avait déjà parlé à quelques personnes à Iwa. Principalement Aimi-taisho. Malgré l'impossibilité pour lui de rejoindre le Shishiza avant son grade de chunin, il pouvait déjà aider ce projet de ses propres mains, heureusement.

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] B2ea12b17b106e0cf21a84685358b745

Il ne dut pas attendre très longtemps pour qu'on vienne lui ouvrir.

Kisuke Hyûga, genin. Enchanté. Je viens pour voir les avancées des travaux et le début de la mise en production, puis pour partager mes différentes recettes.

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] 4b3b29c21baea023f0fead7422f93a80

Son nom était sur une liste, et puis surtout, il y avait une note le concernant lui. Aimi avait du toucher mot à son sujet. Le représentant du Shishiza lui fit faire un tour des lieux. Depuis sa mission avec Daiki, Kisuke n'avait pas eut le loisir de revenir. L'équipe présente sur place était encore très petite et réduite, mais les lieux avaient été finalisés. La serre était même en ordre, avec plus aucun trou dans les paroies vitrées. Daiki avait placée une commande pour ce faire, et c'était intéressant de voir que les travaux étaient désormais finis. Kisuke eut un grand sourire.

Je vois que les vitres sont bien arrivées depuis lors, ainsi que les accessoires et le mobilier qui avaient été commandés.

En terme de plante, si la serre était disponible, il n'y avait pas encore grand chose dedans. Cela devrait sans doute devoir attendre la venue d'expert en botanisterie. Ou au moins, des gens avec les mains un minimum vertes. Kisuke était assez inepte dans ce domaine-là. Il avait les connaissances, mais dès qu'il s'essayait à la pratique, il arrivait à faire exploser la plante dans un nuage de fumée. C'était assez incroyable.

Même si ce n'était pas tout à fait pratique.

Ils descendèrent les escaliers.

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] 1a9005339fa7527c5a4dccdf81ebf5b0

Ils arrivèrent enfin dans le laboratoire au sous-sol. Bonne aération des lieux, nota le genin. Et le nouveau mobilier était arrangé tout en laissant suffisamment de zone de passage. Il y avait là de quoi faire beaucoup de bonnes choses. Il y avait tout pleins d'accessoires chimiques, mais aussi des grands contenants pour faire réagir de grosses quantités de produits, ou pour stockage, simplement.

Tout était encore vide, par contre, la production n'avait pas encore commencé. Et avant qu'elle ne commence, il fallait d'abord faire quelques tests et qualifier la chaine du process. Et puis, surtout, avoir des recettes.

Bien, maintenant nous pouvons entrer dans le nerf de la guerre. J'ai compilé ici une petite liste de potions, antipoison et remèdes basiques et accessibles. Je pense avec des ingrédients locaux. On pourrait déjà voir ce qu'on peut en faire...

Kisuke sortit d'un sceau de stockage les trois gros volumes qui synthétisaient ses recherches à lui. Il était, en ce moment, prêt et disposé à tout partager, bien qu'il savait pertinemment que les créations les plus complexes seraient pour le moment hors de portée de cette petite équipe.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:


Dernière édition par Hyûga Kisuke le Mer 19 Jan 2022 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Ven 14 Jan 2022 - 11:16
Yukari se baladait arbitrairement dans les quartiers désolés du village de la roche. Passant dans les maisons dont certaines étaient toujours en reconstruction, elle utilisait habillement tous les produits qu’elle avait commandé auparavant afin de venir en aide aux plus démunis. Ses visites terminées, la jeune genin reporta son attention sur une vieille bâtisse délabrée. De mémoire, cette dernière n’était pas habitée mais depuis quelques temps, elle avait commencé à y voir des allées et venues.

Sans doute que quelqu’un avait repris le domaine à son compte et l’avait transformé pour en faire quelque chose d’utile bien que les réparations n’étaient pas encore tout à fait terminées au vu des nombreuses mousses qui logeaient encore sur le toit. L’extérieur quant à lui servait de berceau pour la culture de plantes locales dont Yukari en reconnaissait la plupart d’un simple coup d’œil. Il y avait tout de même un avantage à rester cloitrer dans le village sans réel objectif. On finissait toujours par s’intéresser à des choses qui, de prime abord, semblaient peu essentielles.

Curieuse, la jeune brune s’avança vers le bâtiment et toqua simplement à la porte afin de confirmer ses soupçons. Elle ne dut pas attendre longtemps pour qu’on vienne lui ouvrir bien que sa venue semblait provoquer une certaine incompréhension chez le garde qui s’occupait de l’entrée. Un rapide échange lui permit de comprendre vaguement ce qui s’y passait. Son interlocuteur porta ses yeux sur une liste dont il s’efforçait d’essayer de trouver le nom de la jeune fille, en vain.

« Ne te fatigue pas à chercher, je n’y suis pas. En fait, j’étais juste curieuse de savoir ce qui se tramait là-dedans mais je pense avoir compris. »

Elle chercha alors un moyen d’entrer. Parfois dans ce genre de situation, il suffisait juste d’évoquer un nom. Cependant, le sien ne servirait pas à grand-chose ici. Elle était invisible au sein du village militaire. Peut-être en utilisant celui de son père ? Non, elle ne voulait pas mêler son paternel dans ses histoires personnelles. En fait, elle ne connaissait pas grand monde finalement. La jeune fille se rappela alors du livreur au bob bicolore qui se disait pharmacien…Cela fera peut-être l’affaire cette fois-ci.

« Je voudrais bien voir Hyûga Kisuke. J’ai déjà eu le plaisir de converser avec lui et il m’a recommandé de venir le voir si l’envie me prenait de me lancer dans des travaux autour de la profession d’apothicaire. J’ai de bonnes raisons que c’est exactement le genre d’endroit où je pourrais le trouver. »

C’était un coup de bluff comme un autre. Tant pis si cela ne prenait pas. Au pire, elle passerait juste son chemin et retenterait un autre jour. Ce n’était pas le temps qui lui manquait.

« Désolée, je n’ai rien d’autre que ma parole pour prouver mes propos. » Ajouta-t-elle de bonne foi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Noroi
Noroi

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Ven 14 Jan 2022 - 11:22



Lancement du laboratoire


L’une des premières informations que la jeune Hermite avait cherchée à obtenir en arrivant au village de la roche avait été les endroits pouvant potentiellement l’aider soit à contrôler son pouvoir ou encore à en limiter les effets secondaires et au travers de la multitude d’information qu’elle avait récupérée, un nom était revenu à de nombreuses reprises, un certain Hyûga Kisuke ainsi qu’un lieu que ce dernier aurait supposément aidé à remettre au goût du jour, un laboratoire non loin de l’emplacement où logeait la jeune femme. Ce fut toutefois la localisation un peu à l’écart de celui-ci qui poussa celle qui exécrait les foules de manière générale à prendre la direction du bâtiment et, après un court trajet, l’Hermite se retrouva devant une lourde porte en acier qui bloquait l’accès à un bâtiment dont l’extérieur manquait visiblement d’amour.


Après un rapide coup d’œil de part et d’autre du bâtiment, Noroi fut heureuse de constater qu’il n’y avait que très peu de circulation à cet endroit du village et après de longues minutes d’hésitation, elle agrippa son courage à deux mains et d’un geste manquant de vigueur, toqua contre le lourd acier de la porte. Quelques instants plus tard, cette dernière s’ouvrit sur un visage affable qui posa un regard interrogatif sur la jeune femme à la peau entièrement couverte de vêtement et dont le visage était en grande partit caché derrière un chapeau à large bord.


Remarquant que l’homme attendait une information de sa part, la jeune femme sourit nerveusement tout en gardant le silence. Elle ne s’était pas attendue à ce qu’une personne soit présente dans le laboratoire et, à vrai dire, elle avait même espéré ne pas recevoir de réponses, mais maintenant qu’elle y était, elle se devait bien de se présenter et c’est donc à reculons que la jeune femme releva à l’aide de sa main ganté son chapeau à large bord, révélant son visage anthropomorphique avant de finalement prendre la parole afin de se présenter.


Noroi - Heu… Oui… Je suis Noroi… On m’a donné cette adresse… Je cherche quelqu’un qui pourrait m’aider a heu… Analyser? Non non… Limiter? Non plus… Contrôler! Non non non… Comprendre… Oui c’est ça, comprendre une source de poison… Est-ce que je suis à la bonne place?

L’homme regarda l’Hermite de haut l’espace de quelques instants avant de descendre son regard en direction d’un porte-note qu’il tenait dans sa main droite puis, après ce qui semblait être une éternité, ce dernier reporta son attention sur la jeune femme avant d’effectuer un mouvement de négation de la tête.


Portier - Désolé, mais votre nom n’est pas sur la liste… Rester ici un instant je vais aller me renseigner…

Et sur ces mots, l’homme referma la lourde porte, disparaissant dans les profondeurs du laboratoire tout en laissant une jeune femme amplis d’un mélange de déception et d’espoir sur le pas de la porte du bâtiment.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 6:04
On vint chercher Kisuke, alors qu'il était en grand débat théorique sur les différentes configurations d'une même protéine, et des effets potentielles de la structures tri-dimensionnelle sur l'efficacité de cette protéine. Un sujet passionnant. Kisuke n'était pas membre du Shishiza, ni gradé, mais était un leader dans les faits pour une simple raison. Aimi-Taisho était à l'étranger et n'avait pas encore désigné de responsable. Il s'était donc imposé par son expertise en Rentanjutsu.

Il monta voir les deux visiteurs à la porte. Plus tard, ils auraient sans doute un système d'entrée et de sortie, mais pour le moment, il fallait faire avec les (faibles) moyens disponibles. La première, il la connaissait. Yukari était une genin qui rêvait de voyager, d'astronomie ou encore de projets médicales intéressants. Elle aurait voulut travailler sur les prothèses, notamment (Kisuke aussi, d'ailleurs). L'Apothicaire lui avait proposé de venir travailler un peu avec lui et elle semblait même avoir trouver par ses propres moyens le laboratoire.

Bonjour Yukari-san ! Je vois avec joie que tu as décidé d'accepter ma proposition de travailler autour de mon projet pharmaceutique. Entre entre ! Et vous êtes ?

Kisuke se tourna vers la seconde personne. Le portier lui fit un rapide récapitulatif. Un problème de poison, sans doute indirectement de sa faute par manque de contrôle, si on lisait entre les lignes. Mais qu'importe les raisons. Vouloir apprendre était raison suffisante aux yeux du vieil Hyûga. Et au plus de personnes il y avait qui s'y connaissait dans les soins ou dans les remèdes dans le Yuukan, au mieux ! Ils n'en sortiraient sans doute pas eisenin (certainement pas, d'ailleurs) mais le mieux était l'ennemi du bien.

Noroi-san ? C'est cela ? Et bien, entre aussi. Les poisons ne sont pas ma première priorité, mais ils sont inscrit parmis les domaines d'études de cette entité par Aimi-Taisho. J'ai quelques connaissances en antidotes et contrepoison. Entrez je vous en prie !

Ils entrèrent donc dans le hall d'entrée du bâtiment, improvisé en dépôts pour les nouvelles pièces. Il pivota et fit face aux deux visiteurs. Il n'avait pas besoin de se présenter à Yukari, bien qu'elle ne connaissait pas le projet non plus et une présentation de celui-ci dans son intégralité serait intéressante. Une rapide introduction, puis une présentation plus globale.

Je vais me présenter pour Noroi. Je suis Hyûga Kisuke. Simple genin, même si j'ai la quarantaine fu fu fu. Je travaille avec le Shishiza sur ce projet, et j'ai reçu un accord avec Aimi-Taisho pour participer au projet. Et... hum... pour le lancer, concrètement. Ce laboratoire a pour finalité la production de médicaments, antidotes, fortifiants pour tout le Yuukan. Et aussi la production de poisons, à plus petites doses comme je l'ai mentionné. Bon, je dis Yuukan, mais on va sans doute commencer pour Iwa, puis échelonner pour Tsuchi, et puis seulement viser l'internationale. C'est un projet de longue haleine, parce qu'avant la mise en production, il faudra d'abord analyser et qualifier des produits, et nous assurer de leur efficacité. Il y a une grande serre également qui devrait, à terme, nous aider à cultiver les plantes nécessaires aux différentes compositions. Je vous fait un petit tour des lieux ? Et puis après je vous proposerais de passer au laboratoire en fin de visite pour voir ce que l'on peut faire pour Noroi-san. Que peux-tu nous dire sur toi ? Yukari, tu te présenteras après ?

Et Kisuke commença par leur ouvrir une porte qui mena directement à la serre. Après quoi, ils prendraient un escalier et irait dans le laboratoire situé au sousol.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 9:35
Le guerrier sans visage avait parfois peine à le reconnaître, mais le soutien que certaines personnes lui apportaient au sein de la cité avaient pris en importance dans ses tripes à mesure que ses liens avec elles s’étaient renforcés. Pendant longtemps, l’Oterashi avait commencé à croire qu’il devait rester voué à agir en solitaire, à avancer seul au milieu des tumultes et à forger par ses propres moyens la voie qu’il voulait pour lui et les autres. Bien sûr, il s’était tout ce temps là fourvoyé, mais avait commencé à le réaliser depuis quelques semaines déjà. Depuis, en fait, qu’il avait débuté son étroite collaboration avec l’Eclair Vert pour mettre au point le jutsu le plus létal de la Création en vue de tuer les bêtes de Chakra.. ainsi que « cet homme ».

D’autres depuis, de façon plus ou moins directe, avaient apporté de l’eau au moulin de ses réflexions. Komorebi et Rin, chacune à sa façon, lui avaient par exemple prouvé que même au sein d’un clan aussi dogmatique et figé que celui des Hyûga, l’espoir d’un vrai changement subsistait toujours. Les Assimilateurs du Dojo, aux profils extrêmement variés, formaient malgré certains tempérament un groupe solidaire en quête d’eux-mêmes et de perfectionnement, une force vive en plein essor qui se prouverait apte à défendre Iwa comme rarement d’autres clans majeurs avaient pu le faire par le passé. En cet instant précis toutefois, ce paquet reconnaissable entre tous entre les mains, c’était vers une personne en particulier que les pensées de l’agent du Sazori se mirent à dériver. Ce colis, c’était celui que lui avait envoyé Kisuke, le dernier en date en tout cas, qui avait contenu comme les précédents un lot de fournitures médicales de base qui lui permettaient d’entretenir lui-même ses cicatrices et de se parer de cette armure de bandages cicatriciels qui était devenue un signe si distinctif.

Que cela lui plaise de l’admettre ou non, les attentions de cet homme le touchaient, d’une certaine façon. Yanosa, lorsque les enjeux devenaient trop importants, était prompt à laisser sur le bas côté son orgueil et son égo : les choses n’étaient toutefois paradoxalement pas si simples quand les enjeux en question se révélaient triviaux, comme c’était le cas avec sa gratitude envers le quadragénaire pour ce qu’il lui avait fourni au fil des semaines. Kisuke lui devait également beaucoup, c’était un fait, mais jamais l’Oterashi ne l’avait aidé avec l’intention d’obtenir quelque chose en retour. Une occasion de lui porter à nouveau assistance, cependant, venait de se présenter, et après s’être promptement préparé, le Tellurique prit la direction du bâtiment récemment réhabilité à quelques rues de là. Rapidement, il fut en vue de celui-ci, mais l’entrée se situant de l’autre côté de son point d’arrivée, l’Assimilateur choisit une solution de facilité relativement déconcertante.

Sans s’arrêter, il fonça d’un pas décidé droit vers le mur arrière de l’installation, se transformant en roche à mesure qu’il entrait en contact avec la paroi pour la traverser sans altérer son intégrité d’une quelconque façon. Une poignée de secondes plus tard, Yanosa apparaissait à l’intérieur du bâtiment sans créer le moindre remous, apercevant immédiatement le dos de l’homme au bob au-delà d’un couloir et de quelques étagères partiellement remplies. Le Hyûga s’adressait vraisemblablement déjà à plusieurs visiteurs, ce qui n’empêcha pas le Chûnin d’avancer dans le dos de son coéquipier et d’écouter, prenant note des noms et des visages tout en se dévoilant subitement à la vue de tout en déboulant depuis l’autre côté d’un plan de travail.

« Kisuke, salua-t-il sobrement avec un signe de tête. Tu attires déjà les foules à ce que je vois. Je ne resterai pas longtemps… mais si tu pouvais me montrer quel genre de substance cet d’endroit pourra aider à produire… Ah et, bien sûr, si il y a des travaux de rénovation à faire, des annexes à créer, dis-le moi vite que je m’y mette. »

_________________
Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 9:56
Son subterfuge sembla fonctionner puisque Yukari eut le droit d’entrée en évoquant le nom du pharmacien qui fut visiblement très content de la voir intégrer son projet. La jeune fille le trouvait un peu trop enthousiaste alors qu’elle n’avait été guidée jusqu’ici uniquement par sa curiosité.

« Doucement Kisuke, je n’ai encore rien décidé, j’étais juste curieuse de voir ce qui se tramait ici. »

Entretemps, le duo fut rejoint par une troisième personne à l’attitude très réservée. Il lui fallait quelque temps pour lever le voile sur son genre tant cette dernière était couverte et la laissa exprimer le motif de sa visite sans l’interrompre. Elle semblait très timide et en manque d’assurance tant elle avait difficile à exprimer le fond de sa pensée. Le bâtiment en lui-même était plutôt spacieux et servait de dépôt pour le moment. Il était clair que cela manquait encore de logistique mais c’était normal pour un projet d’une aussi grande envergure. D’autant plus lorsque ce dernier venait à peine d’être validé, sans doute par Aimi elle-même comme le disait le quadragénaire.

« Je vois…tu n’as pas attendu pour concrétiser le projet. C’est plutôt un avantage. En tout cas, c’est mieux que de tirer des plans sur la comète et de ne jamais les voir se réaliser. »

Elle ne ciblait personne en particulier mais Yukari détestait qu’on lui fasse perdre son temps. Finalement, cela ne lui ferait pas de mal de collaborer avec Kisuke si tant est que, cette fois-ci, elle aimerait bien que ses idées soient vraiment prises en considération et pas juste qu’on lui fasse des promesses en l’air. Sans attendre que sa partenaire se présente mais surtout pour lui laisser tout le temps de choisir ses mots, la jeune brune prit l’initiative. Yukari n’avait jamais eu peur d’exprimer le fond de sa pensée mais toujours avec beaucoup de respect pour ses interlocuteurs même si ses propos pouvaient parfois s’avérer relativement incisifs.

« Je m’appelle Fujioka Yukari. Dix-sept ans, genin. Je n’ai pas de projets de particuliers et je me consacre à la lecture et l’observation des étoiles. Le reste du temps, je m’ennuie. »

Il n’y avait pas besoin de s’étaler davantage. Ce n’était pas le sujet et il était inutile de centraliser la discussion sur elle-même. Elle avait déjà quelques idées mais par courtoisie, elle préféra attendre la fin de la visite et que Kisuke ait fini sa présentation. Pendant son discours, le groupe fut rejoint par une quatrième personne qui semblait littéralement…sortie du mur. Fouillant dans ses souvenirs, la jeune brune eut la certitude d’avoir déjà vu ce genre de prouesse. Pour l’instant, Yukari garda sa pensée en son for intérieur et se dit qu’elle finirait bien par lever le voile sur l’identité de l’inconnu plus tard. En tout cas, une chose était sûre, Kisuke savait s’entourer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Noroi
Noroi

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 18:38



Lancement du laboratoire


Le temps qu’une personne revienne ouvrir la porte, une nouvelle compagne l’avait rejointe et Noroi se déplaça un peu en retrait de cette dernière afin de conserver une distance qu’elle jugeait raisonnable puis, enfin, le portier revint en compagnie d’un second individu dont le principal signe distinctif outre des yeux de Hyûga était un magnifique bob qui ornait son cuir chevelu. Dans un premier temps ce dernier ne porta pas attention à Noroi qui s’effaça un peu plus, saluant la jeune femme qu’il semblait connaître. Une certaine Yukari et, selon la compréhension de la jeune Hermite, c’était cet homme dont elle soupçonnait être le fameux Kisuke qui l’avait invité à venir travailler autour du projet pharmaceutique. Puis, après avoir invité cette dernière à entrer, il porta finalement son attention sur la genin et, après un bref résumé de la part du portier, l’invita à son tour à entrer en la saluant ce qu’elle fit sans poser de question, cherchant tout de même à conserver une distance sécuritaire entre elle et les autres personnes présentes dans le bâtiment ce qui s’avéra plutôt compliqué et la jeune femme finit par renoncer à la gymnastique, se contentant simplement d’être quelque peu inconfortable.


Tandis qu’elle cherchait à établir une distanciation sociale sans succès, l’homme se présenta comme étant effectivement le prénommé Hyûga Kisuke qu’elle était venu initialement rencontrer. Il expliqua ensuite qu’il travaillait sur un projet en collaboration avec le Shishiza, visiblement un regroupement important dans le village, mais pour la jeune genin, ce terme ne voulait rien dire et elle se fit une note mentale d’en apprendre plus à ce sujet. Puis, après la description du dit projet, l’homme se tourna finalement Noroi et lui demanda de se présenter tandis qu’il ouvrait une porte menant directement à une magnifique serre dont les plantes semblaient en agonies pour la jeune Hermite.


Noroi - Les pauvres plantes… Oh oui c’est vrai… Je suis Noroi… et heu… Je su… J’étais une Hermite… Je suis désormais une genin... Je crois…

Son regard se posa sur une plante à proximité et sans hésitation la jeune Hermite s’en approcha avant d’attraper une paire de ciseaux de jardinages qui étaient maladroitement déposé sur le meuble de bois. Puis, en quelques gestes experts, la jeune femme lui fit une taille rapide qui allait l’aider à croître avant de balayer du regard la serre à la recherche d’un contenant qui lui permettrait de donner un peu d’eau à ses pauvres plantes qui criaient silencieusement leur soif sans être entendu.


Noroi - Heu… Vous auriez hum… Quelque chose pour hum… Les arroser ?




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Mar 18 Jan 2022 - 14:35
Ha tu m'attriste Yukari-san, mais j'ai encore mes chances !

Noroi semblait intéressée par les quelques plantes en perdition et semblait être prête à les soigner, alerté par leur état. Observa la scène, étranger à cette empathie pour un simple être végétal. Lui ne se tracaissait que des êtres humains, et c'était déjà bien des soucis. C'était cet angle aveugle qui l'empêchait de pouvoir prendre de bonnes décisions en ce qui concernait cette serre.

A défaut de devoir prendre une décision, il venait par contre peut-être de trouver quelqu'un capable de l'aider pour ce pan là du projet.

Heu ... sans doute ? Je ne m'y connais absolument pas en plante, mais si tu y comprends quelque chose je t'en prie ! Vous là-bas, a-t-on un arrosoir de réserve ? En attendant, je peux déjà te montrer où est la citerne d'eau de pluie, par ici. Je te propose qu'on revienne dans cette pièce ici dès que j'ai fini de faire le tour.

Il eut un petit sourire, en repensant à sa conversation avec Aimi. Peut-être quelqu'un de plus pour nous aider ? Mais une silhouette s'approchait déjà de lui, sans être passée par la porte d'entrée. Une silhouette connue, tout comme sa voix, grave comme une avalanche (ou gravalanche, comme dirait certain experts pokémonistes). Yanosa, le Vulcanisé, en personne. Il se proposait de l'aider et était curieux des substances qui allaient être disponible.

Evidemment, il ne pouvait pas simplement envoyer une lettre à Kisuke ou venir par l'entrée, mais cela faisait partie du charme du personnage.

Bonjour Yanosa-san... si tu permets un instant, je reviendrai vers toi pour des besoins architecturaux, en attendant n'hésite pas à nous suivre.

Kisuke invita le petit comité à le suivre dans un couloir vide menant à un escalier. Ils descendirent les marches éclairées aux flambeaux muraux avant d'entrer dans une anti-chambre qui, après un sas rudimentaire composé de lourds rideaux de tissus qu'il fallait déplacer, dévoilà le fameux laboratoire remis à niveau. Il n'était pas sans rappelé celui de Kisuke, seulement tout était plus grand. Des grosses cuves. Des gros alambics et autres accessoires en verre de chimie.

Et puis ses quelques volumes de recettes, sur une table. Cadeau de sa part pour la bonne cause.

Et maintenant le sous-sol. Il n'y a que deux pièces pour le moment, une antichambre pour stocker des préparations et les déchets, puis le laboratoire en lui-même. Il est flambant neuf, et dans ces livres j'ai anoté toutes mes recettes accessibles depuis que j'ai commencé ma carrière d'Apothicaire. Maintenant... la table est raze, tout est à faire. Comme je l'ai dis tantôt, mon objectif est de faire du Yuukan tout entier un endroit où des soins sont accessibles et abordables, même en l'absence d'irounin. Surtout en l'absence d'irounins - ils ne peuvent qu'être à un seul endroit à la fois. C'est un doux rêve et sans doute une illusion de viser aussi haut et aussi loin tout de suite. Par conséquent, il faut procéder par des étapes plus modestes. J'aimerais personnemment mettre l'accent sur des remèdes de premières nécessités avant tout : désinfectant, antibiotique, antidouleur basiques. Une fois qu'on arrive à les produire avec une bonne qualité, augmenter la production, puis ouvrir sur d'autres produits. Mais la stratégie est pour ainsi dire ouverte à toutes les suggestions. Je suppose qu'en tant que village militaire on devrait sans doute peut-être commencer par les poisons et toute substances à usage militaire, même si cela me sied moins. Que pensez-vous, honnêtement ? Une pensée sur la meilleure stratégie à adopter ? Des idées en particulier ?

Kisuke laissa les visiteurs l'occasion de dire ce qu'ils pensaient, ou leur avis sur ce projet. Après tout, il était clairement dépassé par l'ampleur de ce qu'il mettait lui-même en route. Néanmoins, s'il s'entourait de personnes intelligentes et compétentes, il était certain de pouvoir déjà arriver à des résultats probants d'ici le retour de la Taisho. Yukari lui avait déjà fait des remarques excessivement judicieuses à leur première rencontre, et il savait que derrière ces prunelles se cachaient une intelligence rare. Yanosa s'y connaissait moins, bien qu'il avait de l'expérience en tant que shinobi. Et Noroi...

Il se tourna vers elle, justement. Il essaya de parler avec douceur sur ce sujet qui semblait être un tantinet difficile.

Noroi-san, tu avais parlé de poison, n'est-ce pas ? Si tu en as un échantillon, j'ai ici tous les outils pour l'analyser, et si tu me donne un peu de temps, je peux synthétiser un antidote.

Strictement la vérité. Et ce n'était pas la première fois qu'il devrait le faire. Il avait initialement pris son pacte des serpents pour étudier leur poison et les antidotes associés, après tout. Puis, il avait aidé Ieyasu sur un de ses problèmes personnelles, aussi autour du poison. L'un dans l'autre, ce n'était pas son premier rodéo en terme de substance empoisonnée.

Puis, il s'adressa à Yanosa.

Est-ce que tu pourrais améliorer le revêtement de cette pièce ? La brique, c'est pas trop mal, mais ça s'effrite. Et la poussière est mauvaise dans ce genre d'environnement. Je ne sais pas si tu connaitrais un type de dallage qui est facile à nettoyer et résistant à l'usure ? De la céramique peut-être ? J'aimerais en faire une pièce la plus propre possible pour éviter des contaminations par des éléments étranger. Sinon, un hangar au rez-de-chaussé serait intéressant pour quand on aura une production digne de ce nom, même si pour le moment... c'est pas foncièrement important au vu de notre capacité actuelle ha ha ha.

Et, enfin, il plongea ses yeux dans ceux de Yukari.

Ce n'est peut-être pas aussi parlant que des prothèses, mais je pense que c'est tout aussi ambitieux, si pas plus. Qu'en dis-tu ?

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Mer 19 Jan 2022 - 9:24
Les soupçons de Yukari furent confirmés lorsque Kisuke prononça le nom du nouvel arrivant. Il ne la reconnaitrait sans doute pas mais la jeune brune se rappelait maintenant bien de lui-même si il avait pas mal changé depuis la dernière fois…L’avantage quand on ne connaît pas beaucoup de gens c’est qu’on se souvient très bien du peu que l’on a rencontré. Quoiqu’il en soit, ce n’était pas le sujet principal de discussion et la jeune fille se contenta simplement de garder cette information en tête pour l’instant.

La visite se poursuivit donc mais pas avant que Noroi n’émette une suggestion sur les plantes. Habilement, celle-ci se chargea de tailler une plante et de l’abreuver en eau. C’était là encore un indicateur que le laboratoire venait juste d’être rénové puisqu’on avait à peine eut le temps d’y entreposer la matière première. Sans doute attendaient-ils la venue de personnes compétentes et il était évident que derrière son air timide, Noroi possédait des aptitudes fortement utiles. Une belle aubaine pour le pharmacien.

Le laboratoire en lui-même se situait au sous-sol, un choix plutôt judicieux même si ce n’était pas forcément nécessaire. L’accès à ce dernier était par contre relativement précaire et il fallait peut-être réfléchir à un système plus sécurisé. Plus que les intrus, c’était surtout pour éviter qu’un incident ne se répande à l’entièreté du bâtiment. Des portes anti-feu seraient un bon début par exemple. Le projet de Kisuke semblait extrêmement ambitieux mais il s’emboitait assez bien dans les idéaux de la jeune brune. Était-ce réalisable ? Cela dépendait pas mal de la flexibilité du village vis-à-vis des accréditations que leur équipe pourrait avoir.

« Je suis d’accord, il vaudrait mieux commencer par une production locale. Cependant, disons les choses clairement. Tsuchi est un vaste désert de roche donc il va forcément falloir visiter les autres pays pour chercher des plantes endémiques, parfois dans des lieux protégés et donc conclure des accords. Si l’on veut faire aboutir ce projet, il ne faut pas se laisser tomber dans un nationalisme égoïste. La recherche ça se fait ensemble et pas tout seul dans son coin. »

Evidemment, il fallait garder une identité mais il fallait aussi être prêt à partager également. C’est pour cela que Yukari n’était pas très partante pour commencer la production de poisons en masse. L’une des erreurs qu’elle avait observé au sein du village de la roche était cette idée que l’on se faisait du Yuukan. Vivant dans un village militaire, on avait tendance à extrapoler la vie qu’on y menait et de se laisser dominer par ses biais cognitifs.

« Je pense que ce ne serait pas judicieux de commencer directement par la production de poisons. En fait, on l’oublie souvent mais la majeure partie de la population du Yuukan ne connait rien des arts ninjas. Ce sont des gens lambdas qui vivent leur vie tranquillement comme on peut en voir ici au sein du village. A mon avis, c’est beaucoup plus honnête de se lancer dans la fabrication de médicaments et autres soins si l’objectif de ce projet est de réellement aider les gens du monde entier. »

C’était également une sorte de test que Yukari lançait à l’apothicaire. A tout moment, si le projet déviait dans un sens qui ne lui plaisait pas, la jeune brune n’hésiterait pas une seule seconde à s’en retirer. Elle n’avait jamais eu de compte à rendre à qui que ce soit et ce n’était certainement pas aujourd’hui que cela allait commencer. Toutefois, ses propositions visaient réellement à développer le laboratoire et la jeune genin était prête à s’investir et à faire de son mieux pour pouvoir aider Kisuke qui avait au moins le mérite d’accueillir tous ceux qui pouvaient vraiment lui donner un coup de main pour accomplir son projet. En guise de bonne foi, Yukari émit donc la première suggestion.

« Voilà donc ma première proposition concrète. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais il y a pas mal de mousse sur le toit du bâtiment. L’idée serait d’en cultiver un peu à l’intérieur du bâtiment voire même d’en disposer dans le laboratoire au début. Ces plantes ont la capacité d’absorber une grande quantité d’eau, y comprit celle de l’atmosphère. Environ une vingtaine de fois leur poids. Moins d’eau libre veut dire moins de micro-organismes donc moins de contamination. En plus, les mousses s’entretiennent très bien elle-même donc pas besoin de s’en occuper. Ca pourrait grandement diminuer le cout budgétaire que l’on allouerait aux soins des plantes dans les stockages par exemple. Qu’en dites-vous ? »

Yukari avait déjà beaucoup parlé donc elle s’arrêta là. Elle avait hâte d’entendre ce que ses camarades allaient proposer. En tout cas, le projet avait de bonnes chances de la motiver, ce qui n’était plus arrivé depuis bien longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Noroi
Noroi

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Mer 19 Jan 2022 - 15:02



Lancement du laboratoire


La question de la jeune femme sembla surprendre le Hyûga aux premiers abords, mais rapidement celui-ci sembla reprendre son rôle de dirigeant des opérations tandis qu’il demandait à un sbire un arrosoir de réserve avant de promettre à la jeune Hermite de lui montrer la citerne d’eau de pluie après la visite des lieux ce qui motiva cette dernière à continuer ladite visite. Toutefois, avant que le groupe soit en mesure de continuer, une silhouette se profilait, traversant un mur, plutôt qu’une porte comme toute personnes normales et tandis que le nouvel arrivant prenait forme et parlait directement à Kisuke, Noroi ne put s’empêcher d’envier sa capacité à se mouvoir au travers de la pierre qui lui serait plus qu’utile dans sa quête d’évitement des contacts physiques.


Puis, après une rapide salutation, le pharmacien reprit la visite en compagnie, se dirigeant cette fois-ci vers le sous-sol et, par le fait même le laboratoire. Toutefois, tandis que le groupe se mettait en mouvement, Noroi se rapprocha un peu du nouveau venu avant de prendre la parole d’une voix faible, symbole de son manque cruel de confiance.


Noroi - Excusez-moi… Yanosa-san? Comment faites vous pour … heu… Traverser les murs ainsi?

Toutefois, avant que le principal intéressé n’ait le temps de répondre, le groupe arriva dans la pièce servant de laboratoire et presqu’aussitôt, leur guide se tourna vers la jeune Hermite avant de s’adresser directement à elle, lui demandait un échantillon de poison et la jeune femme se mit immédiatement à la recherche d’une fiole pouvant contenir celui-ci ce qu’elle trouva aisément dans le laboratoire. Pointant sa trouvaille de son doigt la jeune femme prit finalement la parole.


Noroi - Oui … Je peux?

Sans attendre la réponse du pharmacien, la jeune femme s’avança timidement vers la fiole avant de l’agripper et de la porter à ses lèvres puis après s’être concentrer un moment, un nuage de gaz noirâtre s’échappa de ses lèvres avant de remplir rapidement la petite fiole qu’elle s’empressa de fermer d’un bouchon que l’Hermite espérait être hermétique. Puis, une fois l’opération terminé, elle tendit l’échantillon à l’homme aux yeux sans pupilles.


Noroi - Voi… Voilà…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Jeu 20 Jan 2022 - 19:34
Devant l’effervescence de laquelle Kisuke semblait être l’épicentre, le guerrier de pierre resta de marbre, allant jusqu’à poser ses mains sur ses hanches en signe d’attentisme. Ce bâtiment, ce qui s’y trouvait, ce qui y serait fait, dépassait dans les grandes largeurs les connaissances et compétences de l’Oterashi : sa présence, malgré tout, l’aide qu’il était susceptible d’apporter à cette structure dédiée aux sciences chimiques et à la culture de végétaux, pourrait s’avérer bien concrète, surtout alors que cette petite institution en était à ses premiers balbutiements. Des aménagements pouvaient encore être nécessaires, grands comme petits, et le Tellurique avait ces dernières années parfait ses talents de bâtisseur jusqu’à un point tel que bien peu de contraintes techniques pouvaient encore l’empêcher de mener à son terme un quelconque projet de construction.

Guettant patiemment une ouverture, que Kisuke lui communique concrètement de quoi il pourrait bien avoir besoin, Yanosa releva mentalement le nom des autres invités que le Hyûga au bob avait visiblement convié, deux visages féminins dont l’un lui était fort familier. Yukari, se rappela-t-il. Il l’avait aperçue plusieurs fois au fil des années, sans jamais vraiment engager la conversation, et apprenait dès lors tout juste son intérêt pour l’alchimie et sa pratique. La toute jeune femme à ses côtés, Noroi, ne lui évoquait pour sa part aucun souvenir, mais ce n’était de toute façon pas pour sociabiliser que l’Assimilateur était venu. Sans relever le moindre point, sur lequel il aurait de toute façon eu bien peu à dire, le guerrier de pierre suivit simplement le mouvement en silence. Alors qu’il avançait sur l’impulsion de Kisuke pour avoir une vue d’ensemble des espaces disponibles dans et autours du bâtiment, il fut néanmoins surpris par la voix de la jeune Noroi sur son flanc, écarquillant très légèrement ses yeux incandescents en les posant sur la kunoichi.

« ...Je suis un élémentaire. Ce qu’on appelle un Assimilateur. La Terre… je ne fais qu’un avec elle. Et elle avec moi. »

Sa réponse promptement formulée, Yanosa s’en retourna suivre leur hôte sans plus de considération pour la jeune ninja apparemment très introvertie. Il avait bien trop à faire, bien trop à penser pour pouvoir se permettre de passer trop de temps en ces lieux et heureusement, le Hyûga apothicaire en vint rapidement par la suite à évoquer ce que l’Oterashi pourrait faire pour lui une fois le petit groupe parvenu dans la zone du laboratoire, encore quelque peu dans son jus. D’un œil à la fois distrait et expert, tandis que Kisuke exposait ses besoins, l’agent du Sazori étudia l’endroit, son intégrité structurelle, la qualité des surfaces dont il était question. Son verdict, peu surprenant, tomba rapidement.

« ...Je vois. Écartez-vous hors de la zone du labo. »

Sitôt la zone de travail dégagée, le Tellurique se mit à sa besogne : de son corps jaillit alors un mince flux de roche beige qui alla trouver le plafond. Le composé s’étendit alors en formant au fur et à mesure une couche lisse et homogène, toujours en trouvant sa source dans l’épaule du Chûnin. Plafond, murs et surfaces de travail furent bientôt intégralement recouverts de la roche sur mesure de l’Oterashi, dans le corps duquel le flux de roche finit par revenir se terrer, son objectif pleinement accompli.

« … Ça tiendra. Longtemps. Tu as parlé d’un hangar… ? » fit-il tout en oeillant avec un certain degré d’appréhension la fiole remplie de gaz noirâtre que venait de remplir la jeune Noroi.



_________________
Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Sam 22 Jan 2022 - 18:58
De toutes les personnes présentes, Yukari semblait à la fois celle la plus loquace, et en même temps celle qui comprenait le mieux le but de son entreprise. Et peut-être la folie qui s'était emparé de lui. Et les points soulevés étaient judicieux - même si c'était un peu une généralisation de dire que Tsuchi n'était composé que de cailloux. Par rapport à d'autres pays, oui - à part Kaze qui était véritablement remplis de tout petit petit cailloux de partout. Mais en tant que tel le pays avait son agriculture et arrivait à subvenir à ses besoins tout en prospérant de son commerce, ce qui n'était pas rien.

La coopération internationale serait bien, en effet. Je ne sais pas à quel point cela sera possible, peut-être pourrons-nous profiter du statut temporaire de notre coalition pour acheter des échantillons intéressants de partout du Yuukan. Mais revenons à une clarification importante. Les poisons pour les poisons ne sont pas le but. Ils sont néanmoins nécessaires à petites quantités - pour étude scientifique, pour formation d'eisenins et de shinobis aptes à en reconnaitre les effets, et pour chercher et développer des contre-poisons. Ceci est un exemple...

La fiole de Noroi. Elle avait régurgité ce poison de son corps directement dans le flacon. Voilà qui était étonnant. Rares étaient les personnes capables de produire du poison avec leur propre corps. En vérité, Kisuke n'en connaissait aucun. L'anatomie de la femme en face de lui devait être intéressante, et Kisuke focalisa son attention sur ce poison. Si ce n'était pas son sujet favoris, il voyait bien que la genin était en détresse, et savait qu'avec ses compétences il pouvait lui être en aide. Il observa à l'aide de son Byakugan le composé - il vit une trace de chakra faible, et que des résidus organiques dans la fiole semblait être attaqués et changer de couleur.

Gaz nécrosant ? Ou plutôt non, irritant. Il n'est pas assez fort pour nécroser. J'ai un peu du mal à en déterminer la nature, mais je vais faire des tests. Selon sa composition chimique, il y aura plusieurs angles d'attaques possibles. Parfois, on peut directement attaquer la substance en elle-même. Parfois il faut se contenter de mitiger ses effets.

Kisuke transvasa le poison dans cinq fioles intermédiaires - hermétiquement scellées - avant d'ajouter dans chacune un composant réactif différent, à part la fiole témoin. Selon quelles substances réagissaient, il pourrait en déterminer le type de composition, et à partir de là, finaliser son approche pour en trouver un antidote. C'était un processus long, plus long que de simplement avaler un antidote panacé à spectre universel. D'un autre côté, en comprenant la composition de ce poison, il pourrait aider la femme à préparer ses propres antidotes basiques spécifiquement orientés pour ces poisons-là. C'était faisable.

Kisuke faisait presque de même - ses quelques poisons avec des composantes communes et il avait toujours sur lui quelques doses qui marchaient sur tous ses propres poisons. Il expliqua tout cela à voix haute tandis qu'il faisait diverses manipulations avec les équipements sur place. C'était du basique, mais c'était un début.

Pendant tout le temps où il avait fait ce travail il avait écouté la proposition de Yukari pour améliorer ce laboratoire. De la mousse pour contrôler l'humidité. Il voyait bien l'avantage économique de cette proposition. Ce qu'il ignorait, par contre, c'était si effectivement cette mousse était inoffensive pour les réactions chimiques qui auraient lieu dans cet endroit. Il s'agissait d'être prudent, de faire des premiers tests et si validés, alors seulement un déploiement total pouvait être envisagé. Mais en l'état, sa proposition était tout à fait valable et déjà applicable.

Va pour cultiver de la mousse dans l'antichambre du laboratoire. Par osmose, tout le sous-sol va perdre en humidité. Je suis reluctant à en lancer dans la salle propre en elle-même par contre. Je n'ai pas envie de contaminer par mégarde les réactions chimiques sans être certain que ces mousses ne rejettent rien comme composés. On testera cela, bien entendu.

Puis, cela avait été au tour du Grand Architecte d'iwa de venir donner un coup de pouce. Il avait bien écouté les requis de Kisuke et recouvrit le manteau du laboratoire par une pierre quasi imperméable à l'eau, lisse et homogène. Laver la pièce deviendrait excessivement aisé. C'était du beau travail, une fois de plus.

Et avec cette technique de Yanosa, on ne doit plus craindre l'humidité venant de l'extérieur. Beau travail. Oui, il y à un terrain vague un peu plus loin. Y faire un entrepôt avec un sous terrain serait pratique pour le stockage, et vraiment un sous-sol capable d'être développé plus tard en laboratoire similaire très pratique, mais... c'est anticiper les choses. Pour le moment, la production est tellement faible. Je ne sais pas si cela vaut la peine.

Une réalité qui serait peut-être amenée à être changée plus tard, mais ce n'était pas encore le moment pour l'instant. C'était même encore très loin d'être le cas. Mais il fallait se recentrer sur ce qui était faisable pour le moment. Un pas à la fois, on allait chaque fois plus loin. L'Apothicaire regarda Noroi et Yukari avec un sourire. Il était temps de transpirer un peu.

Vous m'accompagnez ramasser de la mousse sur le toit ? Les solutions ont de toute manière besoin de faire trempette quelques temps avant que je ne puisse en tirer quoi que ce soit.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Mar 25 Jan 2022 - 18:57
Le tellurique étonna encore la jeune femme en exposant ses prouesses de bâtisseur cette fois-ci. Le laboratoire fit peau neuve en se voyant recouvrir d’une épaisse et fraîche couche de roche qui tapissait désormais murs et plafonds. Voilà qui devait éviter une bonne partie de la contamination liée à l’humidité extérieure. Comme elle l’avait dit, moins d’eau équivalait à moins de microorganismes. Pendant ce temps, Kisuke répondit à ses suggestions en démontrant assez pertinemment l’utilité des poisons. Dans la théorie, la jeune genin était plutôt d’accord avec son argumentaire mais elle restait méfiante et attendait sagement quelles seront les véritables applications de ces derniers une fois distribuées.

Sa confiance envers le village était relativement limitée et Yukari évitait de se lancer des conclusions trop hâtives. Sa méfiance vis-à-vis des mousses, bien que justifiée, lui sembla un peu excessive. Contaminer les réactions chimiques ? Avec de la photosynthèse ? Le seul vrai problème de ces plantes résidaient dans leur multiplication puisque possédant un système de reproduction plutôt rudimentaire couplée à une reproduction sexuée. Mais même la fragmentation mécanique des mousses pouvait être réguler simplement en surveillant leurs croissances. Pour le reste, elle ne possédait aucun système vasculaire compliqué et il était extrêmement facile de les garder en vie.

« Soit, si tu veux, c’est toi qui décide après tout. Des pentoses ? Des hexoses ? Du dioxyde de carbone et un peu d’eau à la limite qui est de toute façon réabsorbée lorsque la réaction s’inverse et que le mécanisme de respiration s’enclenche. A mon avis, il n’y a rien à craindre mais bon, ça ne nous coûte rien d’essayer. »

Il ne manquait donc plus qu’à aller récolter les plantes sur le toit. Il s’agissait de ne pas glisser mais pour des shinobis aguerris cela ne devrait pas poser trop de problèmes. Ne possédant pas de racines, les mousses étaient très facile à récolter et ne demandait pas plus d’effort que de soulever une petite pierre. Cependant, il fallait être délicat pour ne pas abîmer la plante puisque cette dernière s’occupait d’absorber ses nutriments par des systèmes extrêmement rudimentaires datant d’une époque où cette terre était peuplée de tous saufs d’humains.

« Vous ferez attention à ne pas marcher dessus. Ca serait dommage de ramener de la purée au laboratoire. »


HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Noroi
Noroi

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 11:20



Lancement du laboratoire


Malheureusement pour la jeune femme, la réponse de celui qui se qualifiait d’élémentaire n’était pas aussi satisfaisante qu’elle l’aurait souhaité. À priori, il ne lui serait pas possible de traverser les murs à la manière de l’assimilateur et donc, la jeune Hermite se vit dans l’obligation de renoncer à cette possibilité pour le moment.


Par la suite, elle regarda l’apothicaire analyser le poison qu’elle venait de lui fournir puis, après qu’il eu séparer la substance dans une demi-dizaine de fioles intermédiaires, l’homme se retourna vers le groupe et acquiesça à la suggestion de Yukari qui était de cultiver de la mousse dans l’antichambre du laboratoire avant d’indiquer à l’élémentaire l’emplacement d’un terrain vague un peu plus loin sur lequel il désirait y faire construire un entrepôt avec un sous-terrain pouvant servir de stockage.


Puis, finalement, l’apothicaire porta de nouveau son attention sur les deux jeunes femmes avant de les inviter à ramasser de la mousse sur le toit en attendant que les solutions composées du poison de Noroi soient prêtes.


Tandis que sa compagne commentait l’avis de Kisuke, la genin s’éclipsa en direction de ce qu’elle supposait être l’extérieur et, par le fait même, le toit du bâtiment qu’elle rejoignit rapidement via une échelle nonchalamment déposée sur une paroi à proximité. Puis, une fois en position, elle se rendit compte qu’elle n’avait pas penser à emporter un contenant pour y déposer sa cueillette, mais avant que l’Hermite ne soit en mesure de faire demi-tour pour aller en chercher un, Kisuke et Yukari arrivait sur le toit, obligeant la jeune femme à prendre parole afin de s’expliquer.


Noroi - Oh heu… Je dois redescendre… J’ai oublié d’emporter un contenant pour transporter les fruits de ma cueillette…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Ven 4 Fév 2022 - 20:08
Il était rare que le guerrier de pierre éprouve ce sentiment particulier, cette sensation de laquelle il ne parvenait présentement pas à se défaire en dépit de son intervention ciblée et spécialisée dans le laboratoire. Rares en effet étaient les occasions où l’Oterashi se retrouvait ainsi au beau milieu d’un projet qui avait trait à des compétences et talents qui le dépassaient pour ainsi dire totalement, une sphère d’expertise singulière dans laquelle il ne pouvait décemment pas avoir son mot à dire et où il devait se contenter d’écouter. Ecouter, puis déduire et appliquer les maigres contributions qu’il était en mesure de fournir, afin de rendre cette structure aussi viable et pérenne que possible. Car tel avait été son but, en venant ici et en s’immisçant dans le projet porté en grande partie par l’alchimiste Hyûga, et avec toute l’humilité dont il était capable lorsqu’il évoluait dans pareil environnement, Yanosa tendit l’oreille, alerte, absorbant tout ce qu’il était en mesure de capter au vol, tentant de comprendre et surtout, de voir au travers des échanges quelles opportunités pouvaient se cacher pour lui de se rendre utile.

Bien malaisant fut pour lui, en fin de compte, de se rendre compte que celles-ci allaient rapidement péricliter en nombre.

« Entrepôt avec sous-sol… compris » se contenta de répondre sèchement l’Oterashi.

La production avait beau être faible, comme venait de le souligner Kisuke, le Tellurique n’était pas artisan du genre à procrastiner quand il s’agissait de son domaine d’expertise, ni à avoir une vision étriquée de son travail. Construire, bâtir, ériger : ces choses faisaient à présent partie de lui, au moins à part égale de ces pulsions qu’il éprouvait encore et toujours, de cet appel à la violence qui grondait sans cesse comme des tambours dans ses tripes. L’équilibre était ténu, incertain, mais c’était ce genre d’entreprise, ce genre d’avancée dans le projet d’autrui, et des siens, qui lui permettaient sans vraiment qu’il en ait conscience de garder un pied dans la lumière. Toujours avoir un appui en toutes circonstances : une maxime qui se vérifiait autant dans l’art du combat à mains nues que dans la façon de mener une vie. Sa vie, en l’occurrence.

Sans attendre, et sans réelle considération pour le travail de ramassage qu’allait visiblement entreprendre une partie du groupe qui s’était formé, Yanosa rejoignit l’extérieur et identifia rapidement la zone mentionnée par le Hyûga qui chapeautait l’ersatz de projet. Cette besogne, songea-t-il, il l’avait déjà répétée tant de fois, avec perfectionné sa technique à tel point qu’elle en était devenue particulièrement aisée à mettre en œuvre. Et ce, malgré sa difficulté naturelle. Projetant des extensions rocheuses de son corps dans le sol, le guerrier sans visage commença à étendre son influence dans le sous-sol encore brut et indompté qui se trouvait sous ses pieds, donnant aux extrémités de ses flux des silhouettes de foreuse à même de creuser et d’excaver de larges portions de terrain. De concert, toutes entrèrent ensuite en action, propageant un vacarme assourdissant aux alentours tandis que le sol s’effondrait sur lui-même, formant une large et longue fosse rectangulaire en périphérie de la structure principale qui abritait le laboratoire. Le travail pouvait encore sembler grossier, mais l’Oterashi était coutumier du fait : il bondit alors dans le sous-sol ainsi créé pour se placer en son milieu, et entama une nouvelle danse.

La danse de la Création.

De son corps, dans toutes les directions partirent une multitude de flux rocheux, certains comblant les brèches, d’autres allant créer des surfaces lisses, un nouveau sol épais et solide, des murs, des piliers souteneurs, des contreforts. Puis peu à peu au milieu du ballet tellurique, le Chûnin se mit à s’élever, à léviter au-dessus du sous-sol à présent parfaitement formé et délimité, les flux partant de son corps allant offrir l’existence à de nouvelles parois, aux encadrements des futurs fenêtres et grandes portes de chargement, et au terme de ce défilé fluide et majestueux, tandis que Yanosa avait fini par disparaître derrière les murs qu’il avait lui-même créé, celui-ci réapparut à l’extérieur de l’entrepôt, en marchant simplement, d’aucun dirait nonchalamment. Ses yeux, ses autres sens également, jaugeaient la qualité de son propre travail, intransigeant. Des artisans spécialisés devraient encore intervenir, pour terminer de donner au hangar et son sous-sol toute son utilité, mais…

« ...Voilà, une chose de faite. »

_________________
Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Jeu 10 Mar 2022 - 17:02
Yukari semblait avoir son avis sur la question des mousses. Kisuke en avait une autre - qui venait d'autres pratiques et d'autres expériences. Il était apothicaire - il désinfectait régulièrement son laboratoire et tuait tout organisme vivant qui pouvait s'y installer par mégarde. D'un côté c'était une façon de contrôler exactement ce qui entrait et sortait de sa zone de production, d'une autre cela augmentait considérablement la qualité des réactions chimiques. Il ne fallait pas oublier que ces produits avaient pour but d'être utilisé par des êtres humains - la moindre bactérie injectée par erreur en seringue pouvait avoir de grosses répercussions.

Je suis prudent car introduire un organisme vivant dans une zone de travail "propre" est contre-indiqué. Toute génération de particules peut diminuer la qualité des produits, voir les contaminer par une bactérie. La mousse vit. Et elle meurt. Elle réabsorbe peut-être ce qu'elle émet - tu aurais raison, j'aurais tord. Néanmoins, est-ce qu'elle réabsorbe tout ce qu'elle émet ? Est-ce qu'elle réabsorbe cela directement ? Une particule de mousse qui se détacherait par friction et finirait dans une solution risquerait de gâcher entièrement le process biochimique - ou simplement d'en diminuer l'efficacité. C'est tout un cycle, et puisque j'ignore exactement ce qui est rejeté, j'agis par le spectre de la prudence et je fais des compromis. L'idée reste excellente vu nos moyens actuels, et si les tests sont efficaces... Je serais enclin à changer d'avis.

Kisuke sortit de la pièce. Noroi avait été très silencieuse - mais la conversation était assez spécialisée sur un aspect complexe. Kisuke espérait que la jeune femme s'ouvre un petit peu par la suite - elle semblait avoir des choses intéressantes à dire. Il saisit une caisse vide dans la remise avant d'escalader le bâtiment par la magie du chakra.

Allons-y.

Cela n'avait rien de très compliqué - tant qu'on évitait de monter via la serre dont la structure était évidemment plus fragile. Une fois arrivé en haut du toit, Kisuke déposa sa caisse au sol et sortit un kunai pour l'aider à prélever un maximum la mousse - quitte à prendre un peu de terre avec - avant de les déposer dans la caisse. A trois, le travail allait plutôt vite. Ce qui tombait bien, ce n'était pas la partie du travail qui était la plus intéressante aux yeux de l'Apothicaire. Il avait moult fois fait de la cueillette, et s'il était compétent, il n'était pas passionné.

Noroi-san, cela fait... longtemps... que ce poison sort de ton corps ?

Oui, pour se distraire du travail, Kisuke parlait, ou pire, faisait des mauvaises BLAGUES. (L'un des pires pêchés du monde).

Tu as étudié les mousses en particulier, Yukari-san, pour savoir autant dessus ? Tes domaines d'études sont bien diversifiés, ma foi.

Leur ceuillette fut interrompue par une succession de secousses et de grand bruit. Kisuke releva la tête, avant d'apercevoir que le colosse n'était pas resté les mains en poche. L'extension était donc là, poussant à même l'assimilateur. Cela aiderait pour la suite du projet, d'ici quelques étapes. Il lui lança un remerciement aérien.

Beau travail Yanosa-san !

Il n'avait rien d'autre à lui ajouter, c'était déjà exceptionnel ce qu'il avait fait et cela servirait même pas tout de suite. Le colosse avait fait cela gratuitement, sans demander son reste, et semblait désormais inspecter les résultats d'un air sévère. Cela allait être l'entrepôt le plus sérieux de tout le Yuukan.

Kisuke déposa la dernière mousse dans le carton avant de commencer sa descente.

D'autres suggestions pour le laboratoire ? Sinon, je peux vous en faire une autre. Celle de vous mettre à cuisiner certaines de mes "recettes", comme cet antidouleur à base de saule.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Fujioka Yukari
Fujioka YukariEn ligne

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Ven 11 Mar 2022 - 11:57
« En effet, je suis d’accord, il vaut mieux être prudent face à l’inconnu. Les mousses possèdent un microbiote assez particulier à la surface. Il est peu probable que celui-ci se détache de la plante car il vit en symbiose totale avec cette dernière en convertissant notamment l’azote minéral en azote inorganique consommable par la mousse. Voici donc une idée alternative. Installons-en quelques-unes dans les zones de stockage, dans des espaces volontairement restreints pour éviter la prolifération par scission mécanique. On pourra utiliser leur faculté de bioaccumulation pour jauger la qualité de l’air de ces zones et contrôler d’une certaine manière les polluants. Avec tous les produits qu’on manipulera et en attendant d’améliorer le laboratoire, on est pas à l’abri de quelques fuites vers l’extérieur. »

La Fujioka n’avait pas spécialement la main verte et elle était bien loin de son milieu de vie habituel. Pourtant, dans son esprit, elle voyait bien plus loin que ces petits tas verdâtres qu’elle accumulait dans son seau. Elle espérait vraiment que ce projet puisse aboutir quelque part et elle ferait de son mieux pour le porter. Sans interrompre son travail, elle répondit à la question qui lui était adressée avec toute l’honnêteté qui la caractérisait.

« Pas vraiment. Disons que j’ai beaucoup de temps libre qu’il faut bien que je remplisse. J’essaie de faire avancer les choses à mon échelle et j’ai eu la chance d’avoir accès à quelques connaissances d’une époque oubliée ou du moins dont les gens y prêtent un intérêt limité. »

Quelques secousses perturbèrent leur travail mais cela était bon augure et soulignait simplement que l’assimilateur se donnait à cœur joie dans son travail de constructeur. Une fois la cueillette finie, Kisuke proposa donc de tester l’une de ses recettes à laquelle Yukari se permit une fois encore d’émettre un commentaire.

« Ah tu veux sans doute parler de la salicyline. Effectivement, c’est vraiment efficace comme antidouleur. Et je ne parle même pas de ses produits de réaction…»

La jeune fille ne semblait guère surprise et énonçait cela comme si c’était une évidence. En fait, elle était plutôt curieuse de savoir à quel point la synthèse de Kisuke était élaborée et si il avait réussi à éliminer les problèmes majeurs de cette dernière. Elle n’ajouta pas d’autre commentaire pour l’instant, préférant tirer un constat après l’expérience. La jeune genin décida donc de se laisser porter par cette proposition.

« L’idée me plait alors allons-y ! » Dit-elle cette fois-ci avec enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Noroi
Noroi

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari] Empty
Mer 13 Avr 2022 - 15:56



Lancement du laboratoire


La jeune Hermite timide passa aux côtés de ses compatriotes shinobis de la roche afin de retourner chercher un contenant, mais avant qu’elle en ait trouvé un adéquat, Kisuke et Yukari redescendait déjà du toit pour la rejoindre au niveau des vaches. Puis réalisant qu’elle n’avait pas donner de réponses à la question de l’apothicaire, la jeune femme agrippa l’une de ses manches afin d’attirer son attention et enfin lui répondre.


Noroi - Oh heu… Au sujet de votre question précédente… C’est comme ça depuis aussi longtemps que je me souvienne… J’ai tenté de rester à l’écart des gens, mais l’humain est curieux…

En repensant à la période de sa vie encore fraîche où elle vivait recluse de la civilisation en tant qu’Hermite, la jeune femme ne put s’empêcher de baisser le regard vers le sol. La raison qui l’avait poussée à adopter ce style de vie n’avait pas disparu et la question du spécialiste des herbes venait de ramener celle-ci à la lumière du jour.


Heureusement, celui-ci proposa sans presqu’aussitôt aux deux jeunes femmes de participer à ce qu’il appelait de la cuisine, mais qui, selon la compréhension de la genin, correspondait plutôt à la concoction d’un médicament et donc à de la chimie. Elle ne fit toutefois aucun commentaire et se contenta plutôt de suivre Yukari et Kisuke à l’intérieur du laboratoire puis, une fois sur place, elle se contenta de regarder le Hyûga, attendant bien sagement les instructions de ce dernier pour la concoction d’un anti-douleur.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/u1521

Lancement du Laboratoire [Rentan][Yanosa, Noroi, Yukari]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serre-moi une main verte ? [Libre][Rentan]
» Laboratoire pas si secret [solo]
» [Laboratoire de Keisuke] Test et examens
» Dans le laboratoire de Kenshiiiin ♪♫ [PV : Kenshin]
» Lettre a Noroi

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: