Soutenez le forum !
1234
Partagez

infiltration corsée - partie 1

Jiki Masami
Jiki Masami

infiltration corsée - partie 1  Empty
Mer 19 Jan 2022 - 12:46


Masami écouta le discours de Teruyo âge les deux autres. Ce n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Cependant, elle n'avait jamais vu en Kisuke quelqu'un de puissant et indomptable. L'adolescente ne réagit pas une seule seconde, se contentant d'observer. Quoiqu'il en soit, elle fut tout de même presque étonnée marquant sur son visage de légers traits de surprises lorsqu'elle entendit certes des reproches en quelque sorte, mais avec une certaine douceur. Une quelconque violence n'aurait pas apporté de l'eau à un moulin de plus en plus sec tant le temps s'écoulait. Il ne restait presque plus d'eau, la promesse d'une grande sécheresse et pas grand chose n'evoluait assez vite à son goût. C'était ce qui agaçait le plus l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni. Sa mission, sa quête, non, sa croisade devenait de plus en plus impossible, mais avait-elle ne serait-ce qu'un jour crédible aux yeux de quelqu'un ? Sans doute que non, personne qui n'aurait été marqué par toutes sortes de fers rouges sur son corps et au plus profond de son âme.

Jiki Masami • « Je te laisse la paperasse, si ça t'amuse, moi pas du tout. Je ne peux pas mollir en ces instants critiques. »

La châtaigne habituellement agressive, sèche et directe n'en avait pas déblatéré davantage. Étonnement, le petit discours sur la famille lui avait fait quelque chose. La Jiki reconnaissait bien que Saya lui était importante, mais le côté protecteur tant exposé que cela de Teruyo l'avait piqué à vif. Elle sentit son cœur battre un moment plus rapidement, avant qu'elle ne l'étreingne par la force. C'était ça un paternel ? Elle n'eut même pas envie de répondre quelque chose de cinglant afin de démontrer qu'elle ne ressentait rien. Cela aurait été un mensonge trop grand, surtout que c'était pour se tromper elle-même. Masami finit par croiser les bras pour seule réaction en lâchant tout bas dans sa barbe.

Jiki Masami • « Crétin ... »

C'était un moyen de se défendre, une réaction contre sa propre volonté. Cependant, comment pourrait-elle baisser les armes et laisser quelqu'un l'approcher avec ce qu'elle avait à faire. Cette mission suicide et sans doute parfaitement inutile. Malgré tout, c'était cela que l'adolescente s'était jurée d'accomplir, de simplement appliquer en territoire ennemi une vendetta. Elle était juste comme toutes les causes stupides, mais il n'y avait que cela pour lui donner le courage de poursuivre toujours plus loin.

Jiki Masami • « Très bien ... Mais on peut torturer et qu'il soit capable de parler tu sais ? C'est là même tout l'amusement ... Sûrement ... Mais très bien cœur tendre, pas d'assassinat ni de torture. »

Répondit alors la genin qui devenait en charge du second groupe. En même temps, elle n'aurait pas laisser ce rôle à Kisuke. Elle toisa alors la nouvelle du groupe, Teruyo avait choisi de veiller sur elle en évitant que Masami se retrouve seule avec elle. Avait-il vraiment peur sur ce point ? Bon, peu importe, cela n'avait guère d'importance pour le coup, et elle allait pouvoir tester Kisuke. Cela pouvait s'avérer une excellente chose, surtout si elle voulait pouvoir compter sur lui dans une opération délicate de son cru.

Jiki Masami • « Bon ... On va se bouger Kisuke ... Assez trainassé ... Déjà, on doit se rendre sur place et je te laisserait interroger les forgerons. Je jouerais le rôle du mauvais ninja et toi le bon, cela nous ira comme un gant. »

Prenant appuit sur le sol, Masami utilisa un peu de chakra afin d'accélérer le mouvement. Elle voulait voir à quel point il était capable de suivre, jusqu'où elle pouvait le pousser. Il lui fallait les meilleurs, car elle allait affronter les pires. Tout cela pour garder son chakra, continuer sa quête coûte que coûte. Le perdre rendrait sa tâche bien plus difficile, mais rien ne l'arrêtera à part la mort. Ce n'était pas comme si elle était plutôt têtue et sûre de ce qu'elle faisait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

infiltration corsée - partie 1  Empty
Ven 21 Jan 2022 - 22:11
...

Kisuke pouvait voir une détresse évidente dans Masami. Pourtant, il ne pouvait rien faire. Il ne savait pas quoi dire, il ne connaissait pas suffisamment la situation, mais il comprenait bien que Masami n'était pas le coeur de pierre qu'elle donnait l'impression. Elle avait des sentiments et des ressentis, d'une complexité autre. S'il évoquait quoi que ce soit, il risquait de la froisser. Ce n'était pas nécessaire en ce moment. Alors...

Quand elle lui demanda de bouger et de faire le rôle du gentil shinobi, il accepta avec un salut militaire et un grand sourire. Il avait un air guilleret, pour détendre l'atmosphère. C'est ce qu'il faisait de mieux, la désesclade.

Vos désirs sont des ordres, cheffe. Mais je maintiens qu'on pourrait aussi faire l'inverse. Vous la gentille, moi le méchant. Cela serait glorieux !

Il fit une grimace digne des onis et des Yokais de leur précédente mission. Et puis évidemment, il se mit à la suivre. C'est qu'elle allait vite en plus. Heureusement que Yanosa et Teruto avaient passé du temps à lui faire suivre des séances de courses, supplées par ses compléments rentanjutsu pour récupérer toute sa musculutaire de sa jeune jeunesse. Voir même la dépasser. Il arrivait donc à tenir la cadence, tout en restant un peu essoufflé. Un bon exercice, l'un dans l'autre.

Il se rendit compte plus tard qu'il aurait simplement put invoquer un serpent géant qui aurait fait tout le travail pour lui. Tant pis !

Il réajusta sa tunique devant la grosse boutique devant lui. Il regarda Masami d'un air entendu, et repris son souffle quelques secondes, avant de porter ses cojones comme un boss et d'entrer dans ce magasin d'armes comme s'il lui appartenait. (En vrai, cette partie était facile, il se contentait d'imiter Tsuyoshi).

Bonjour messieurs ! Non, ne vous arrêtez pas pour nous. Continuez de travailler, nous ne sommes pas ici pour arrêter votre business. Le commerce, c'est important à Tsuchi, pas vrai ? Je vous en prie, continuez. Nous venons juste pour quelques questions... officieuses. Je n'écrirai rien dans un rapport.

Il s'approcha d'un table où deux forgerons semblaient rester médusés quelques secondes de son toupet. L'un d'en eux allait prendre la parole, mais le Hyûga le coupa sèchement, ne lui laissant pas la moindre opportunité d'en placer une. C'était important pour Kisuke, de pouvoir placer l'amorce le plus rapidement possible. Et de les déstabiliser. Les dialogues, c'étaient des sortes de duels aussi, après tout. Il s'assit sur la table, sans gêne, en jouant avec son bob.

Le business, c'est important. Iwa le sait. Iwa sait aussi que tout le monde ne fait pas du business de manière équitable. Que des gens incivilisé font n'importe quoi et se croirent au-dessus de tout. Pas question de laisser cela plus longtemps. Nous sommes tous une grande famille, après tout. On ne dirait pas comme ça, mais la jeune fille qui m'accompagne est la solution d'iwa pour régler ce problème d'équité. Gagnante du tournoi des genins, traqueuse experte. Tout ça tout ça. Mais entre nous soit dit, un peu cinglée. Elle veut des infos tout de suite, alors honnêtement je préfère qu'on fasse ça au calme. Vous me donnez quelques noms, ou un endroit, et on ira tous les deux y investiguer et personne ne saura qu'on est passé ici. Et vous, vous continuez votre business. Avec moins de stress, et plus de sous.

Kisuke remit son chapeau sur sa tête et sauta du meuble pour se remettre debout et tout droit.

Des questions ? Ou des réponses ?


_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

infiltration corsée - partie 1  Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 11:05


Jiki Masami • « Ce serait évidemment très original ... C'est sûr. Cependant, j'ai un talent fou pour faire preuve de tout ce qui est mauvais. Ce sera mieux comme ça ... Si on voyait en moi quelqu'un de bon, où est-ce que l'on irait ... »

La Jiki s'était imaginée un court instant comment cela pouvait tourner si jamais elle se retrouvait quelqu'un de bon, gentil, une sorte de mouton en somme. Ce n'était pas acceptable, loin de là, incompatible avec sa quête et elle ne voyait que la faiblesse. Certes, Masami ne jonchait plus les allées de la prison, mais de son point de vue, la situation n'avait que peu changer. Toujours prisonnière des murs que l'on avait dressés autour de sa personne, elle devait se montrer forte. Elle naquit en tant que prisonnière de Wasure no Kuni, et elle pourrait rapidement ainsi. La châtaigne n'avait pas penser pouvoir agir autrement, seule la vengeance la faisait se lever le matin. Elle se trouvait être simplement plus patiente que la moyenne de ses paires.

Masami remarqua les efforts de Kisuke pour se rendre sympathique. Elle était assez tendue en ce moment, au fur et à mesure que le temps passait. Sa chance aussi faible qu'elle pouvait être se refermait. La genin poussait dans ses retranchements le Hyuga sans aucune hésitation. Il était là, essoufflé, mais il avait pu tenir la cadence effrénée. Après quelques temps à ce rythme, elle reprit une course plus classique. Satisfaite, la Jiki désirait le voir combattre et ce qu'il pouvait lui apporter. Cependant, elle le trouvait bien trop gentil pour le type de mission qu'elle devait accomplir. Sans compter que personne ne serait assez fou pour la suivre jusqu'où elle désirait aller. C'était aussi un voyage sans retour, mais elle avait bien trop rêvé de la satisfaction de voir leurs cadavres foulés par ses pieds pour espérer pouvoir faire demi-tour.

Hochant simplement la tête, Masami valida si tant est que cela soit réellement nécessaire dans la direction de Kisuke. À l'instant où elle pénétra dans les lieux, son regard se penchait en tout sens afin de balayer la pièce. Elle releva les différentes entrées et sorties afin d'exposer son dos uniquement à un mur. C'était une habitude de survie, un réflexe. Pas de tortures, ce n'était pas important, la châtaigne avait d'autres cordes à son arc. Alors que Kisuke dépeignait une caricature pas forcément très loin de la réalité, Masami s'amusa à faire choir au sol des armes affichées aux murs, sûrement pour donner envies. On aurait dit une chatte qui ne pouvait s'empêcher de pousser des objets au bord juste pour les voir tomber. Dans des bruits plus ou moins fracassants, elle sembla chercher à rassembler divers instruments ou objets divers. Un petit couteau apparemment bien affûté, une boîte de clous, une sorte de petit pique. Puis, l'adolescente regardait vers les deux personnes, un doigt en l'air, puis, elle eut une illumination.

Jiki Masami • « Ha ! Juste ce qu'ik le fallait ! Vous êtes adorable d'avoir garder Madoka ! La pauvre petite pince toute seule entre vos sales doigts ... Mais on va bien s'amuser hein ... »

Commença à dire Masami jouant le rôle avec une certaine délectation. Les deux ne forgerons ne devait rien comprendre du tout à ce qu'il se passait. Elle prit alors la pince de forge entre ses bras acec une grande douceur, comme un bébé. Elle la berça même, alors qu'elle retira son bandeau de ninja à sa ceinture pour mettre le symbole contre la table, comme dans le but de le cacher.

Jiki Masami • « Shhhhh ! Il ne doit pas voir ce qu'il va se passe ... »

Masami regarda autour d'elle comme pour être certaine que personne n'allait l'entendre. Elle fit signe aux deux hommes, complètement ahuris de la scène qui se déroulait sous ses yeux, de se rapprocher.

Jiki Masami • « On va bien s'amuser tous ensemble ! J'avais tellement hâte de la retrouver ... Ça va juste piquer un tout petit peu ... Mais qu'est-ce que l'on va prendre son pied tous ensemble ... Enfin surtout moi. »

La Jiki semblait être étonnée, baissa son regard vers la pince.

Jiki Masami • « De quoi ? Je dois leur arracher un doigt puis juste une couille ? ... Mais pourquoi qu'une seule ? .... Aaaaaah ! Oui c'est vrai, les deux ça serait cruel ... De ... Quoi ? Tu veux que je le fasse la tout de suite ? Bon ... »

Masami releva son regard avec un léger sourire et un geste de la

Jiki Masami • « Non mais ... Ne vous inquiétez pas ... Elle n'a pas vraiment dit ça. »

Finit par dire avec un air le plus rassurant possible envers les deux forgerons à l'aide d'un sourire, seul son œil gauche tiquait légèrement, apparemment incontrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

infiltration corsée - partie 1  Empty
Mar 1 Fév 2022 - 9:28
Chapeau pour l'intimidation. Tu m'as aussi fichu la trouille. Dommage qu'ils ne savaient pas grand chose.

Leur interrogation avait continué, l'un alternant avec l'autre. Et Masami faisant un excellent job de rendre terrifiant une petite fille. Kisuke se jurait d'ailleurs avoir sentit l'odeur de pisse quelque part dans cette boutique. Néanmoins, les choses n'étaient pas aussi facile que cela en avait l'air. Ils étaient volontaire pour parler, mais ils ne savaient pas quoi dire, parce que la partie adverse avait pris ses précautions. Ce n'était pas un adversaire brute et directe ici; il y avait de la subtilité dans l'air et des précautions. Kisuke énumérait donc les maigres informations récoltés auprès des artisans à Masami, essayant de disséquer ce qu'il pouvait l'être.

En l'occurence, la plupart des artisans souffrait de cette pression à les écouter, peut-être à des degrés divers comme si on demandait plus à ceux qui pouvait se le permettre - une sorte de justice perverse dans la criminalité.

Donc un homme masqué vient les voir à un temps aléatoire. Ils ne le reconnaissent pas. Et s'ils n'acceptent pas, il arrive des tracas la nuit. Les cargaisons sont emportés par des malfrats. Difficile à remonter cette piste. Difficile aussi de chercher ce type comme ca, sauf si on l'attrape la main dans le sac. Une chose est certaine, ce n'est pas ton malfrat de base.

La discussion avait lieu sur un toit, histoire d'être au calme et de ne pas être dérangé par d'autres intervenants. Ce n'était pas tout à fait un échec non plus - car il y avait des informations à en tirer. La première, c'était la compétence auquelle ils faisaient face. Si c'était une donnée à prendre en compte, cela pouvait aussi dire que les feintes devenaient accessibles - là où elles étaient inutiles face à une brute épaisse. Le shift des actions possibles se déplaçaient, et rendait la stratégie un acte intellectuel plus que manuel. Kisuke se permit de proposer quelques options à sa cheffe de mission, par délégation.

Soit on continue de remuer de la poussière, et on attend que quelqu'un s'agite - on force une erreur dans la partie adverse, mais cela risque de lever une alarme sur nos activités. Soit on cherche à qui profite le crime. Un marchand qui est quasi pas touché par le racket, ou qui fait des profits étonnants. Il y a forcément une complicité quelque part. Cet homme masqué doit être du coin, et doit avoir des couilles d'acier. Ou des hommes de mains pas très loin.

Remuser la vase pour voir quel poisson commencerait à bouger. Ou chercher le plus gros poisson de l'étang. Ou, enfin, chercher les poissons peu fréquentables, et qui seraient potentiellement moins compétents aussi et plus apte à lâcher des informations. Les autres stratégies, à ses yeux, seraient trop dépendante de la chance. Ils pouvaient continuer d'interroger aléatoirement des artisans. Il y avait toujours une chance qu'un autre détail arrive et change le paradigme.

On peut aussi continuer d'interroger les artisans, mais j'essaierai alors de le faire dans un autre contexte. Peut-être dans une taverne. Un endroit où les gens ne font pas attention à ce qu'ils boivent. Ta décision ?

Kisuke était intéressé de voir la flexibilité mentale de Masami en action, voir comment elle réagirait face à cet obstacle qui se dressait devant eux.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

infiltration corsée - partie 1  Empty
Mer 2 Fév 2022 - 17:26


Jiki Masami • « Ce n'était pas bien difficile, il y en avait plusieurs des cas comme ça à Wasure ... Comment ne pas devenir dingue ? »

Posa tout de même la question de la part d'une ancienne prisonnière de cette même prison. Certains pourraient dire qu'elle était folle à lier, cependant, ce n'était là qu'apparence et négligence de la part de son entourage. D'après elle, l'adolescente avait la tête sur les épaules avec un objectif dans la tête extrêmement précis. Il fallait qu'elle réussisse à tout prix. Toutes ces missions et autres événements n'étaient là que pour l'aider à affûter ses lames. Tout ce qu'elle était capable de supporter était assez impressionnant quand on y réfléchissait.

Jiki Masami • « Malfrat de base ou pas, ce n'est pas lui qui me fera peur. »

Répliqua alors Masami quand à la qualité de leur adversaire désigné par la teneur de la mission. Le lieu des méfaits était localisé, le moment et il fallait dire que la châtaigne était extrêmement patiente. S'il fallait attendre plusieurs jours avant que le type masqué n'arrive, ce n'était pas un souci. Cependant, le temps courrait rapidement, la menace de perdre tous ses moyens de remplir sa promesse à elle-même arrivait à grande pompe.

Jiki Masami • « Un type comme cela travail forcément avec toute une structure, des gens et un lieu pour revendre les armes. Je suis d'accord avec toi, il faut suivre l'argent. Comment on peut être aussi idiot de risquer sa vie pour quelques bouts de métaux. On doit trouver les moins doués, les plus stupides et en tirer des réponses. Ensuite, il faudra les retirer de l'équation pour ne perdre personne. »

Autant faire tomber toute la pyramide, pas seulement les pauvres types qui avaient choisis cette vie. Là, il y avait peu de chances qu'il faille chasser des shinobis, la recherche serait nécessairement plus longue et compliquée qu'une simple passage en force.

Jiki Masami • « Multiplier les contacts de cette manière pourrait s'avérer problématique, surtout si l'un d'eux va aller voir les bandits. D'ailleurs, ça me donne une idée, on pourrait les laisser faire le travail. Ces types doivent forcément surveiller d'une manière ou d'une autre le village, les stocks ou les travailleurs. Tu peux très bien aller boire un coup avec les artisans si tu veux. Quant à moi, je vais afficher ce soir un avis de recherche contre récompense. Je ne doute pas que le cafard de ces types va courir aller les prévenir. Je pourrais aisément suivre cette personne sans qu'elle ne se doute de rien. »

Sur ses mots, Masami prit un parchemin vierge où elle écrivit de sa plus belle écriture un avis de recherche comme elle en avait vu dans son Bingo Book. Une description sommaire qui pourrait être n'importe qui au final, mais les accusations étaient très précises. Vols, meurtres, trafics d'armes, faux et usage de faux. Une récompense de 300 000 Rios était à la clé. C'était une forte somme pour de simples civiles, peu pour des shinobis, mais peu importe, ce n'était pas le but. l'intérêt était de faire suffisamment peur et d'être crédible pour Motiver l'espion des bandits. Si jamais on lui amènerait ces gens, elle payerait de sa poche, mais elle doutait que cela arrivé vraiment. Le fait de choisir le soir était de minimiser les chances de voir des dizaines de personnes partir de la ville pour la pleine nature. Elle ne pouvait pas décemment suivre toutes les personnes en pleine journée, qui quittait le village. Afin de faire plus réaliste, elle mit de l'encre sur son bandeau de ninja et elle le pressa sur le parchemin. Cela ferait largement plus crédible et officiel comme avis de recherche.

Jiki Masami • « Plus qu'à patienter ... »

Declara alors l'adolescente en clouant le parchemin devant la taverne, non sans faire un bruit conséquent afin d'être certaine que cela fasse parler rapidement. Ceux à la taverne en parlerait sûrement, certains comme une bonne tranche de rigolade et d'autres plus sérieusement. Séparer le bon grain de l'ivraie, voilà une tactique qui ne manquerait pas de payer, assurément. La Jiki vint se poster sur le toit le plus haut afin d'avoir une vue périphérique la plus grande possible sur le village. Elle surveillait avec plusieurs clones les allées et venues, mais surtout ceux qui semblaient un peu trop pressés voir avec une envie de sortir de la ville où dans un coin sombre. Le plus simple pour ces bandits étaient de stocker la marchandise à l'extérieur de la ville, en plein milieu, ce n'était pas discret. Mangeant des fruits, Masami était telle une couleuvre, patiente à une proie qui viendrait à sortir du bois. Cela offrait aussi à Kisuke de tenter sa méthode. Ils n'avaient pas besoin d'être ensemble pour le coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

infiltration corsée - partie 1

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fubuki Ryoku - L'enfant du son [Partie description : Finie][Partie histoire : Non finie]
» 2. Infiltration
» Infiltration risquée | MLB Rang B
» "Infiltration" [Mission rang C/PV : Tali]
» [Mission/A/Ame] Assaut final d'Ame (Infiltration)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: