Soutenez le forum !
1234
Partagez

Tomorrow never die [Solo]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Sam 22 Jan 2022 - 23:30
L'une de ses premières nuit seul dans le Refuge de l'Humanité. Si Tsuyoshi avait dû, immédiatement après son acceptation dans les rangs du Ningen, réaliser une mission l'ayant mené à la Vallée de l'Anarchie, il avait passé quelques jours à observer les faits et gestes des uns et des autres au cours de la journée et parfois dans la nuit jusqu'à des heures tardives. Pour qui l'observerait, et dans un monde normal il le serait un minimum, l'on ne verrait probablement qu'un homme essayant de comprendre son environnement en se murant dans un premier temps dans l'observation. Qui ne faisait pas ça ? Même les enfants entre eux dans une cour d'Académie se comportaient ainsi. Ils analysaient et observaient pour la plupart, sans mot dire. Pour Tsuyoshi, les choses étaient un poil différentes en ce sens où il prenait tout de même le temps de discuter avec ce qui lui semblait être des gardes en faction. Des ninjas rassemblés à des points définis leur permettant d'avoir une excellente vue sur les allées et venues dans le secteur où ils se trouvaient. Après plusieurs jours d'observations, le Hyûga en avait fini par déduire que bien plus qu'un travail, ces hommes et femmes se réunissaient là plutôt par désœuvrement en attendant la prochaine mission qui leur serait affectée ou la prochaine alerte qui les mènerait à devoir réagir et combattre. Prêts au combat, ils l'étaient à tout moment, un peu comme les shinobis de village, même si quelque chose de différent semblait régner ici :: le chef, le véritable, était souvent absent.

Tsuyoshi avait très rapidement fini par le savoir, par le comprendre. Yamanaka Rei n'était nul autre que le chef de fait du Ningen. C'était lui qui une fois avait fait un discours poignant, à entendre les uns et les autres, à la place de l'esplanade, la place publique du Refuge. C'était ce jour là qu'il s'était révélé comme le numéro 2 de la faction. En dessous de lui dans la hiérarchie, à priori personne...

Le Hyûga avait beau demander, questionner, interroger ci et là les réponses collectées étaient invariablement les mêmes. Les hommes et femme au sein du refuge, ceux du moins qui semblaient occuper des postes militaires et qui étaient appelés Elus de l'humanité, n'avait nullement connaissance d'une structuration quelconque de leur ordre ou de leur faction. Il y avait Rei, un des lieutenants de Tôsen et puis c'était tout. Rei comme les autres lieutenants étaient souvent sur le terrain, probablement à la recherche des dieux ou alors en train d'attaquer un village pour des raisons qui leur étaient inconnues ou encore dans des lieux qu'ils ignoraient. Bien souvent, ils apprenaient par voie de presse, probablement comme le monde entier, les actions desdits lieutenants...

Tsuyoshi essaya également d'en savoir plus sur l'organisation des postes de surveillance séparant le pays. Une seule fois il posa la question à un homme avec qui il avait commencé à nouer de bonnes relations à forces de discussions autour du thé pour "tuer le temps" comme on disait souvent par ici. C'était cet homme, un ninja de niveau quelconque -il l'avait avoué lui-même- qui avait fait partie des présélectionnés pour intégrer ces unités. A la fin, compte tenu de son niveau il ne l'avait guère été. Ces gens, bien souvent réunis dans des unités de 3 ninjas, occupaient ces tours qu'ils pouvaient activer par un système de feu visible par les avants postes proches qui à leur tour pouvaient allumer un feu d'alerte, le leur en partant du premier poste d'alerte et allant dans le sens des postes d'alerte en direction du refuge.

Un système certes intéressant qui laissait en suspens plusieurs questions. Qu'en était-il du système de renfort ? Y avait-il des moyens d'appuyer rapidement un avant poste éloigné ? Comment sont effectués les tours de garde au niveau de ces avants postes ? Qui les décide ou a quel rythme sont ils réalisés ? Tant de questions avec lesquelles le Hyûga devrait ruser tant pour les sortir que pour obtenir une réponse satisfaisante derrière.

Résumé:
PS:

_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 0:13
Le Hyûga avait trouvé un poste d'observation en hauteur. Un tour en construction qui ressemblait fortement à un clocher. Le fait que le bâtiment soit en chantier lui offrait une chance inouïe de ne probablement pas y trouver la moindre trace de soldat. Arrivé aux alentours du bâtiment, le Hyûga rabattit sa capuche sur sa tête et la baissant comme s'il observait quelque chose au sol, il activa son Byakugan Sa vue panoramique fut à l'oeuvre lui permettant même de percer la matière, celle proche. Il vit à travers les murs et sut exactement qui potentiellement le suivait et où il se trouvait. Par chance, ou peut-être parce que ses yeux n'avaient pu lui rapporter l'information voulue, le Hyûga ne remarqua rien de suspect vis à vis de lui, rien que ne lui mette la puce à l'oreille, pas même un chat à l'attitude douteuse ou à la présence un peu trop marquée ou récurrente vis à vis de lui. Après tout, il s'y connaissait en animaux capables de masquer jusqu'à leur nature de manieurs du chakra.

Décidant de grimper jusqu'à la plus haute station de cette tour, le Hyûga pénétra le bâtiment. Il y faisait sombre, mais c'était bien normal. Un gardien s'y trouvait à l'intérieur. Endormi. Tsuyoshi ne remarqua aucune présence de chakra en lui qui signifie qu'il s'agissait d'un shinobi. Un civil donc. Sans bruits, le nouveau membre du Ningen monta les marches encore en construction. Elles étaient bien présentes ces marches mais aucune protection n'était disponible, laissant un vide bien apparent sur sa gauche. Fort heureusement pour lui, Tsuyoshi n'avait pas peur du vide, autrement, il aurait été très mal.

Il finit par arriver au sommet de l'édifice. Se plaquant rapidement au sol afin que sa silhouette ne se fasse pas remarquer, le Hyûga rampa jusqu'à un rebord de l'édifice. Il n'y avait pas encore de mur de protection. Seulement, le toit, récemment construit en solide, plat et froid. Ce serait ici son premier poste d'observation. Compte tenu de l'aspect sphérique du bâtiment, il irait à quatre endroit opposés afin de s'offrir la totalité de la vue et ce dans la plus parfaite intimité. Il commença par le nord.

Pendant plusieurs minutes, près d'une heure, le Hyûga, aplatit sur le toit, scannait les environs, tout ce qui pouvait s'offrir à sa vue. Il pu voir sans peine jusqu'où s'étendait le Ningen, il put constater quelles étaient les points les plus gardés et ceux qui pour une raison qui lui échappaient, l'étaient moins. Il put trouver plusieurs âmes shinobies en ce refuge compte tenu de leur chakra bien visible pour le Byakugan. De sa position le Byakugan perçait les bâtiments par le haut mais aussi par la face de ces édifices qui s'offrait à lui. Après une minutieuse observation où il vit bien de simples maisons, des bâtiments "militaires" qu'il n'avait pas vus jusqu'ici en plein jour lui apparurent dont une cache d'armes. Tsuyoshi cocha mentalement la localisation dudit bâtiment en se décidant de le visiter plus tard.

Il changea alors de position et partit pour le sud en rampant à l'opposé de sa première position. A nouveau il répéta le procédé. Laissant sa vue couvrir le maximum de choses qui s'offraient à lui, il laissait pénétrer son regard dans les murs et les toits, cherchant à savoir où pouvaient se trouver les choses intéressantes du Ningen, que ce soit comme précédemment des armureries, des lieux d'entrainement, des fabriques d'armes mais aussi les lieux qui permettaient de maintenir en vie tous ces gens, de les alimenter. Tous ces lieux devaient être consignés et ces bâtiments visités plus tard. Ici, à ce point de vue, ce fut un grenier de taille imposante proche d'ailleurs d'un autre bâtiment qui semblait fonctionner de nuit. Après une longue observation, le Hyûga comprit qu'il s'agissait d'une unité de transformation de ce riz. Après une longue observation dans cette position, il fut temps de changer.

Sa nouvelle position, à l'est, lui permit assez vite d'avoir une bonne vue sur l'endroit qui semblait être le "palais" du Ningen. Oui, très rapidement, le Hyûga reconnut le bâtiment qu'on lui avait indiqué comme abritant l'actuel chef de la faction quoique ce dernier fût absent. Il observa pendant de longues minutes le bâtiment, l'intérieur, et les environs afin de déterminer quelle serait l'endroit le plus indiqué pour s'y introduire incognito. Il le trouva bien assez vite sachant que des failles existaient toujours dans un dispositif de sécurité et qu'ici, en l'état, les troupes n'étant pas en état d'alerte, elles étaient quelques peu moins vigilantes que ce que le maximum de leurs capacités pouvait leur permettre. Tsuyoshi vit donc par où entrer dans le bâtiment et par où apparaître afin de le visiter. Il s'y rendrait.

Sa dernière tour d'observation le mena à l'ouest. Au-delà de bâtiments classiques quoique ne lui ayant rapporté aucune information primaire digne d'intérêt, il remarqua bien plus d'âmes shinobies que dans tous les autres secteurs qu'il avait vu. En cela, le nord et l'ouest damaient le pion aux deux autres "zones". Alors qu'il allait arrêter son observation après plusieurs minutes d'observation, il finit par remarquer quelque chose qui allait probablement lui échapper mais que son cerveau lui avait fait voir comme après coup. A quelques cinq cent mètres de sa position, il remarqua un complexe souterrain. De son point d'observation, il ne pouvait en savoir plus. Intrigué, il rampa jusqu'à l'endroit lui permettant de redescendre et une fois à ce niveau se permit de descendre les marches quelque peu perdu dans ses pensées.

Arriva au rez de chaussée, ayant remarqué que le gardien du chantier s'était réveillé, le Hyûga se transforma visuellement en chat et passa sous cette forme devant le civil blasé.

Spoiler:


_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Ven 4 Fév 2022 - 11:38
Le Hyûga en avait fini pour cette nuit d'observation. La journée bien remplie de même que cette nuit, il prit sur lui d'aller se coucher et de récupérer. Dès le lendemain, il reprendrait les opérations. Après une bonne nuit de sommeil, quoique entrecoupée de nombreux réveils dus à des bruits suspects qui alertaient sa conscience, le Hyûga finit par récupérer de ses efforts de la veille. Il se leva et après un bain et un premier repas sommaire afin de garder des forces, sorti de ce qui était sa chambre, un petit espace dans ce qui ressemblait à une caserne, il sortit prendre de l'air.

Plusieurs minutes de marche, voilà ce qu'il fit en premier. Non, il n'était pas en train de faire son sport matinal comme le feraient les civils sédentaires de plus de 60 ans. Non, il était en train de vérifier les lieux qu'il avait observé la veille. Cette fois-ci évidemment sans Byakugan actif, il tentait d'en savoir plus sur les va et viens des uns et des autres et sur les activités qui avaient cours dans ces lieux. Sans se gêner, sans hésitation aucune, il pénétra en premier lieu dans le bâtiment qui servait d'armurerie. Il ne fut pas déçu. La faction était correctement armée. Là il vit plusieurs outils ninja, comme ce qui existait à Iwa. Les classiques makibishis, senbons, kunai, bombes fumigènes et même les outils utilitaires. Tout y était. Ils avaient même une forge dans un espace annexe à l'armurerie et c'est là que la faction confectionne des armes en tous genre. Au delà des simples perspectives militaires, le businessman qu'il était ne put s'empêcher de penser ryôs et donc pensa à qui pouvait bien être leur fournisseur. Poser cette question peut-être pourrait sembler trop gênante surtout pour un "nouveau" dans la faction.

_ J'imagine que chacun de nous peut se ravitailler ici ? Posa t-il comme question directement à un homme qui se tenait debout devant une cargaison d'arme qui était en train d'être posée au sol. Ce dernier se tourna en direction du Hyûga et le jeaugea de la tête aux pieds.

_ On ne t'a pas appris la politesse ? répondit-il d'un air renfrogné.
_ Heu... Oui désolé, j'étais tellement impressionné ! Poursuivit le Hyûga. Reprenons. Bonjour cher monsieur !
_ A la bonne heure ! Répondit le bonhomme le regard mauvais. Il observa à nouveau le Hyûga et finit par continuer : Nouveau ici ? Je t'ai jamais vu dans le coin... Il continuait à le regarder comme s'il cherchait quelque chose sur son corps.

Dans l'esprit du Hyûga la chose fit tilt. Il s'agissait ni plus ni moins que de son tatouage certainement.

_ Quoi il faut montrer patte blanche tout le temps ici ? Fit le Hyûga en montrant son mollet gauche après avoir relevé le pantalon afin que son sceau Ningen soit visible. Une saleté...

Le bonhomme le jaugea encore un moment puis il finit par tourner la tête en direction des manœuvres en cours.

_ Tu dois être le nouveau... Ce qui s'est fait défoncer par Inuko... Dit-il d'un ton moqueur.
_ On pourrait embellir le truc en disant : celui qui a résisté à Inuko ? Après tout, de ce que j'en ai compris, ils sont pas nombreux à pouvoir le faire... Réagit du tic au tac le Hyûga. Il ne fallait pas laisser passer cette étiquette. Les paroles qu'il avait formulé lui permettrait de bien situer dans l'esprit des gens du commun à quel niveau il se situait réellement.

Le bonhomme ne dit rien. Il regarda un coup le Hyûga dans les yeux et put ressentir dans ce regard une force qui allait bien au delà de la sienne. Il hocha de la tête.

_ On peut dire ça oui... Même si tu n'es pas le seul à pouvoir rivaliser avec elle à mon avis... Dit-il.

_ Quoi ? Une terreur comme elle ? Même ses compagnons se pissent dessus lorsqu'elle hausse le ton... Je n'ai pas encore croisé quelqu'un de sa trempe ici... Répondit Tsuyoshi.

_ Tu les as tous affronté ou vu combattre pour être aussi sûr de toi ? Les mecs qui tiennent les avants postes sont pas dégueulasses... Puis il y en a d'autres très puissants.

_ Les rigolos aux avants postes ? Il ne font pas le poids tu le sais bien... Des puissants ? Qui ça ?
_ Ya un Kaguya... Rien que dans sa démarche tu sens qu'il en dégage, pas comme toi. Lui a de la prestance un peu... Puis l'Initiatrice...

Le Hyûga se gratta la tête en répondant comme confus : Ah oui... Heu... L'Initiatrice !

_ Ah bah ça fait tout de suite moins le malin ! Enchaîna le bonhomme comme réconforté dans ses propos et encouragé par l'air honteux de Tsuyoshi. Elle nous a sauvé d'une catastrophe en risquant sa vie. Je sais pas ce que tu vaux, mais j'aurais aimé t'y voir ! Dit-il.

Yeux écarquillés grand ouverts, l'air étonné, souhaitant en savoir plus, Tsuyoshi questionna :

_ Comment ça ?
_ Un météore nous est tombé sur la tête, le refuge en garde encore quelques traces visibles. Tu n'as pas remarqué une dénivellation toujours plus marquées du sol par là ? Puis observes bien les bâtiments tu verras... Eh ben c'est l'Initiatrice qui a stoppé ce météore autrement les dégâts auraient été mille fois plus terribles. Une sale journée. dit-il l'air maussade.
_ Oh... Je vois... Dit le Hyûga.
_ Lorsque viendra le moment, tâche de prouver ta valeur, tâchez de faire montre de ta loyauté comme elle l'a fait ! Poursuivit sèchement le bonhomme.
_ Chaque chose en son temps... Répondit Tsuyoshi avec sourire et assurance.

Les deux marquèrent un temps d'arrêt, un moment plutôt long pendant lequel ils observaient simplement les manœuvres. Ce silence fut coupé par le bonhomme qui hurla des consignes aux travailleurs.

_ Il venait d'où ce météore ? Je veux dire... Qui a fait ça ? Demanda t'il intrigué.
_ On a jamais su... Du moins s'ils ont eut l'info, ça n'a pas été partagé.
_ Une nouvelle preuve que les mecs aux avants postes sont des branleurs... dit-il en haussant les épaules.

Ils se regardèrent et un nouveau silence s'installa.

_ Et l'autre ? Le Kaguya ? Il a prouvé sa valeur lui ? Questionna le Hyûga.
_ Humpf ? C'est un chef lui. Un leader né. Certaines choses n'ont pas besoin d'être prouvées. On voit directement dans son regard qu'il est des nôtres.
_ Pourquoi ai-je l'impression que tu m'accuses ? Dit le Hyûga mains écartées.
_ Pourquoi avoir foutu ce tatouage là ? Indexa le bonhomme.
_ Il y est c'est déjà ça non ? Je n'aime pas les tatouages... Et le tiens ? Je ne le vois nulle part... Il doit être en dessous de ton gros ventre c'est ça ? Questionna le Hyûga d'un ton moqueur.

le bonhomme grommela et d'un coup montra le haut de son bras. Il y était caché par les manches.

_ Ah bah c'est parfait ! Dit le Hyûga sourire aux lèvres.
_ Dites, où puis-je trouver le Kaguya ? Je veux me rendre utile. Je n'ai reçu aucune affectation depuis le jour de mon arrivée et cette mission d'entrée de jeu...
_ Le Kaguya ? Ça fait un moment qu'on l'a pas vu. Mais il traînait souvent au Domaine... Faut voir par là bas. Mais je te conseille plutôt de rencontrer le boss : Rei.
_ Oui mais on me dit qu'il n'est jamais là... Peut-être aurais-je plus de chance avec le Kaguya ? En tous cas merci beaucoup. Fit le Hyûga en s'inclinant respectueusement. Puis il s'en alla en direction du Domaine du Firmament sous le regard dur du bonhomme.

Spoiler:

_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Sam 5 Fév 2022 - 22:09
Le Hyûga s'était dirigé vers le Domaine du Firmament. Il fréquentait ce lieu depuis un moment, du moins l'extérieur dudit domaine. La nuit précédente, à travers son pouvoir, il s'était employé à le scanner, à l'analyser du mieux qu'il le pouvait à l'aide de son dojutsu. Il en avait décelé quelques failles, quelques endroit par lesquels il avait remarqué que les gardes étaient moins présents, des points spécifiques où la garde était plus laxiste. Ce genre d'endroit existait partout surtout dans des lieux dont l'environnement est considéré comme "apaisé". En effet, au sein même du refuge lui même logé dans la partie Ouest du pays, en période où aucune alerte n'était de rigueur, qui pouvait penser à mal au sein même du refuge ?

Oui bien entendu, il y avait eu ces feux allumés à la frontière lors de son infiltration. Il avait finit, au travers des rumeurs, entendu dire que tout cela était lié au meurtre d'un individu en plein Kohai. Il était heureux qu'ils soit à ce moment-là en train de combattre la belliqueuse Inuko. Autrement, probablement que tous les yeux se seraient rivés sur lui. Bien entendu, l'iwajin qu'il était savait qu'une infiltration avait bien eu lieu. Ils étaient 3 iwajins et certainement que ce meurtre avait eu pour auteur un iwajin... A prendre en considération les tempéraments des uns et des autres, il y avait fort à parier que c'était le travail de Masami. Elle avait quelque part le coup de couteau facile. Pour autant, n'ayant entendu aucune autre rumeurs pendant des jours concernant cette affaire, le Hyûga ne s'était inquiété de rien. Assez vite l'état d'alerte avait été retiré. Le pays ne pouvait demeurer en état d'alerte à cause d'un meurtre quand bien même ce serait dans les appartements d'un Gouverneur de ville.

Il était arrivé non loin du domaine. Il s'agit d'un véritable domaine ou plutôt d'une place forte avec un cour des plus imposantes, pouvant rassembler aisément une très grande foule. Et pour qu'il y ait une aussi grande cour c'est que forcément, le bâtiment pour laquelle cette cour était prévue était imposant. C'était bel et bien le cas. Un palais, ni plus ni moins, voilà le type de bâtiment qui s'imposait de toute sa stature en ces lieux. Un bâtiment imposant, aux pièces innombrables à en juger par toutes ces fenêtres qu'il pouvait déjà entrevoir du dehors du domaine.

Ayant porté son attention autour de lui, histoire d'être sûr que son environnement immédiat était apaisé, le Hyûga rabattit sa capuche sur lui et activa son Byakugan. Sa vision particulière advint lui offrant la capacité de détecter immédiatement toutes les sources de chakra proche notamment celles qui pouvaient se cacher derrière la matière. Ainsi les murs, le sol notamment proche étaient inspectés. Tsuyoshi ne trouva nulle trace ni d'homme ni d'animal avec du chakra proche de lui, ni aucun de ces êtres avec une attitude qui aurait pu lui mettre la puce à l'oreille. Après tout, en tant que spécialiste de la prise d'informations via kuchiyose, il savait qu'il ne fallait jamais faire confiance en rien ni personne, pas même à un inoffensif frelon un peu trop insistant auprès de soi.

Clac ! Il venait d'écraser dans ses mains un moustique. En y repensant bien, il n'avait pas eu la "chance" de tomber sur un Aburame en ces lieux. Ceux-là font partie des shinobis les plus dangereux. Ils sont capables de tant de choses utiles et avec tant de discrétion. L'ancien Hijin qu'il était le savait parfaitement. Après une courte inspiration, le Hyûga entrepris de se déplacer vers les endroits qu'il avait décelé la veille. Il longea les murs l'air de rien, comme un simple promeneur, veillant à incliner légèrement la tête histoire que si une personne avait l'ingénieuse idée de tomber sur lui par hasard, que son Byakugan justement ne soit pas dévoilé. Quelques minutes de marche furent nécessaire de l'endroit où il se trouvait. Assez vite il finit par trouver cette première "faille" dans le dispositif de sécurité. Il s'agissait en réalité d'un mur par dessus lequel il avait repéré une faille de sécurité. Cette partie du domaine n'était pas vraiment surveillé, du moins pas en permanence. Il y avait bien une patrouille qui circulait de temps en temps et donc parvenait à jeter un œil sur ce point, mais c'était tout. De derrière le mur où il se trouvait, le Hyûga masqua son chakra. Il observa les environs et surtout porta une attention particulière à ce qui se passait au delà-du mur. Pendant plusieurs minutes il observa silencieusement faisant gaffe à se prémunir aussi d'une détection aérienne classique du genre quelqu'un sur un toit qui le verrait. Son Byakugan l'avait aidé à gérer ce détail. Finalement, après l'arrivée derrière le mur de la patrouille, le Hyûga laissa la sentinelle s'en aller, ajouta 3 minutes d'attente après son départ puis sauta par dessus le mur.

Il s'imposa un temps d'arrêt et d'observation d'à peine 10 secondes une fois que ses jambes touchèrent le sol. Accroupi et figé pendant ce temps, son Byakugan scrutait les environs. Il ne décela rien d'alarmant. Les sentinelles continuaient soient leurs patrouilles, soit tenaient leur poste de garde sans porter leur attention vers lui. Qui plus est, ces gardes semblaient relax. Le quotidien de gardes qui devaient assumer leurs missions et faire face à la routine qui quelque part impactait négativement leur travail. Après tout, quel homme était capable de demeurer h24 sur ses gardes, et ce même en temps de paix ? Le Hyûga se déplaça furtivement vers le bâtiment proche. Une véranda qui longeait sur le côté le bâtiment et se poursuivait à perte de vue. Emprunter cette voie le l'exposerait à un moment donné à la vue d'un garde dont il décelait la présence aisément par son chakra bien visible. Tsuyoshi analysa ses possibilités. Il lui fallait trouver à nouveau un angle pour pénétrer dans le bâtiment, sans risques. Il exécuta un mudra. Ton son être se métamorphosa et il devint différent physiquement. Il avait pris l’apparence d'une belle brune à la taille fine et à la mise sombre.

Marchant sereinement, n'ayant plus besoin de cacher son Byakugan désormais masqué derrière ce henge, le Hyûga posa la main sur chaque poignée de porte jusqu'à tomber sur la bonne, celle derrière laquelle personne ne se trouvait et qui donnait bien entendu à l'intérieur du bâtiment et non pas dans une pièce séparée, cloisonnée. A partir de là, il lui faudrait jouer plus serré que jamais. Il lui faudrait demeurer sur ses gardes.

Spoiler:




_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Mer 9 Fév 2022 - 17:08
Le Byakugan était à l'œuvre. Quel puissant instrument que ces pupilles que lui avait conféré la nature. Sa vision modifiée lui rapportait bien des informations, des informations fiables avec un niveau de précision que possiblement d'autres moyens n'auraient permis. Il scruta son environnement proche un moment, sous les traits d'une bien mignonne kunoichi svelte. Pendant un temps il se contenta d'observer les faits et gestes des gardes pas trop loin de lui. Ceux-là, dans la cour de cet immense domaine, se trouvaient tout de même à plusieurs mètres de lui. Après avoir intégré plus ou moins ce qu'ils faisaient et s'être assuré qu'il ne pourrait être logiquement mis en échec lorsqu'il sortirait de sa cachette, son attention se reporta plus précisément à ce qui se passait à travers la matière, à travers les murs et le sol. Il traqua toute trace de chakra puis entama cette fameuse marche qui lui permit de trouver la bonne entrée après certes plusieurs tentatives infructueuses.

Il y était, à l'intérieur du bâtiment. Refermant la porte derrière lui, il marcha quelques pas en faisait attention à faire le moins de bruit possible. Il se trouvait dans une pièce similaire à une petite salle à manger. Une petite table capable de faire tenir 4 chaises autour d'elle, se trouvait au centre de la pièce. Tout autour, des meubles de rangement à même le sol, mais aussi des étagères sur les murs en hauteur. Il y avait là aussi quelques ustensiles mais aussi des uniformes de cuisinière et même de ménagère. Tsuyoshi déjà déguisé en femme, trouva là un moyen parfait de mieux accentuer son infiltration. Il prit donc le temps de porter un de ces uniformes qu'il avait trouvé, celui qui évidemment lui irait le mieux. Muni d'un seau contenant de l'eau et d'une serpillère, ainsi que d'un balais, le bonhomme la jeune femme pris ses aises pour se promener plutôt sereinement dans les dédales et couloirs du palais.

Il avait des pièces à visiter. Un bon paquet. Déjà, il fallait commencer par celles du rez de chaussée et monter progressivement. Ensuite peut-être pourrait-il envisager d'aller au sous-sol. En y repensant bien, c'était probablement au sous-sol qu'il pourrait trouver les meilleurs indices, ceux pouvant notamment lui permettre de trouver potentiellement une trace de Reijiro. Ce fut donc tout le rez de chaussée qui fut arpenté. Sous les traits d'une femme de ménage, Byakugan actif, le Hyûga scannait chaque pièce. Toutes celles qui lui semblaient plutôt communes, sans aucune chose pouvant attirer son attention furent dépassées sans aucune tentative d'y pénétrer. Par contre toutes celles qui attiraient son attention d'une façon ou d'une autre, il tenta d'y pénétrer. Pour la plupart, les portes étaient verrouillées, ce qui quelque part limitait son champ d'action. Pour ces cas-là, il se contentait d'observer chaque détail de l'intérieur de la pièce, à partir du dehors. Chaque détail auquel il avait accès était étudié.

Lorsque au détour de ses recherches il parvenait à entrer dans une pièce, il l'étudiait de fond en comble n'hésitant à pas fouiller les armoires tout en demeurant discret quant aux objets qu'il déplaçait afin de rendre les choses au maximum comme il les avait trouvé. Son travail lui prendrait toute la journée et toute la nuit s'il le fallait. Il n'était guère pressé.

A un moment donné, après plusieurs pièces visitées, passées au peigne fin et bien d'autres dans lesquelles il n'avait pu s'introduire malgré certains éléments aiguisant sa curiosité, le Hyûga dût demeurer cacher un moment dans une chambre parce qu'un groupe de garde et de servantes passait dans le hall tout près. Il avait beau être déguisé, il valait mieux éviter au maximum la rencontre avec qui que ce soit. Après tout, il n'avait aucune idée du nombre de ménagères engagées pour l'entretien du château. Il n'avait aucune idée du fait que tout le personnel se connaissait de vue ou pas. Des petits détails que toute personne prenant des risques tels que les siens devait prendre en compte. D'une façon ou d'une autre, il avait évité chaque rencontre potentiellement désagréable. Son Byakugan l'aidant à apercevoir la venue des uns et des autres, bien avant que ceux-ci ne s'en rendent compte, Tsuyoshi se cachait derrière une porte, sous un escalier, derrière un poteau massif et pivotait à mesure que sa cible du moment avançait dans une direction opposée, de sorte à demeurer constamment dans son dos.

Il lui fallut plus de deux heures de recherches et d'investigations, de "jeu de cache-cache" avec les gardes et le personnel du Domaine, pour finalement finir de ratisser tout le rez de chaussée. S'étant caché dans une pièce qui était rien d'autre qu'un débarras, visiblement peu fréquenté, il finit par trouver l'occasion de s'octroyer une petite pause. Il repensa à ce moment-là à Masami et Seiki. Son rat normalement avait trouvé ce dernier et à priori ils étaient déjà à Iwa depuis un moment à l'heure qu'il est et le rapport était fait à Aimi si elle était de retour ou à Teruyo s'il était à Iwa. Peut-être en ce cas rappeler Nidora ne serait en rien dommageable par rapport à ses plans vis à vis d'Iwa ? Oui... il allait le faire. Il fallait se donner les moyens de trouver ce qu'il était en train de chercher.

Exécutant des mudra, le Hyûga invoqua alors le rat femelle. Ce même rat qu'il avait invoqué à la fin de son combat contre Inuko et à qui il avait confié la lourde tâche de retrouver Seiki : Nidora.

Spoiler:




_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tomorrow never die [Solo] Empty
Ven 11 Fév 2022 - 10:55
Le Hyûga venait d'invoquer le rat femelle. Cela faisait deux semaines qu'il n'avait fait appel à elle, bien conscient qu'il lui fallait du temps pour rallier Tsuchi en compagnie de Seiki pour peu que Nidora ait trouvé le shinobi. Au premier regard, les deux êtres se comprirent. Cela faisait déjà un petit moment que le Hyûga et le rat se côtoyaient dans des missions ou des contextes plus ou moins périlleux, ici ou dans le monde souterrain, le monde des rats. Tsuyoshi comprit au coup d’œil qu'elle avait rempli sa part de contrat : elle avait retrouvé Seiki. Il lui sourit, quelque part soulagé. Le rat lui rendit un rictus moqueur, les yeux plein de malice. A voix basse, Tsuyoshi engagea la discussion :

_ Alors ? Je ne t'ai pas rappelée trop tôt ? Questionna t'il.

_ Non... A vrai dire, j'ai retrouvé assez vite ton bonhomme. Répondit-elle. Le Hyûga la coupa :

_ Je m'en doute. Dit-il sourire aux lèvres, regard confiant. Il attendait la suite.

_ Ton gars... Il m'a l'air d'un gars très intelligent. Tu le brancherais pas avec nous ? Demanda t-elle.

_ Ce sera ma manière de vous rembourser pour mes invocations ici ? Demanda t-il d'un ton moqueur. Il le savait, avec les rats, il devait toujours rembourser ses dettes et parfois à son avis bien plus cher.

_ Peut-être... Dit-elle. Elle poursuivit : Enfin bref, il est retourné sur Iwa le lendemain de ton accrochage. Il y avait une alerte dans la zone, une histoire de meurtre.

_ Ouais... Un coup Masami certainement... Dit Tsuyoshi.

_ Connais pas ! Dit aussitôt le rat.

_ Tu l'as déjà vu, le jour où Iwa s'est fait attaquer au portes par les Lieutenants...

_ Je vois...

Il eut un temps d'arrêt. Une pause pendant laquelle tous deux gardèrent le silence. Le Hyûga lui le fit à dessein, laissant au rat le soin de se remémorer la scène. Bien évidemment, il lui serait difficile de savoir qui est Masami compte tenu du fait que ce jour-là, en dehors des ninjas qui ne s'étaient pas véritablement impliqués dans le combat, il y avait eut : Meho, Ashitaka, Taishi, Yanosa, Kenzo et Masami face à Rei, rien que ça.

_ La femme agressive... Dit le Hyûga. Oui c'était la seule femme du lot au front ce jour-là en dehors des randoms PNJ d'Iwa inoffensifs.

_ Oh... Le rat hocha de la tête. Elle l'avait sûrement. Quoi qu'il en soit, Masami n'était pas la raison pour laquelle Tsuyoshi l'avait invoqué.

_ J'ai besoin que tu retraces les odeurs que je t'avais demandé de retenir ce jour-là... La deuxième surtout, celle qui s'était infiltrée dans Iwa. Nous sommes dans leur fief, au refuge de la faction appelée Ningen, dans le Domaine du Firmament plus précisément, endroit où sont logés les pontes de la faction... A minima chacun des deux à une pièce ici pour lui. Du moins normalement... Dit le Hyûga redevenu sérieux.

Un nouveau silence s'installa. Le rat également redevint très sérieux. Elle hocha de la tête. Son museau se mit à farfouiller l'air tandis qu'elle demeurait immobile. Tandis qu'elle s'activait, le Hyûga sembla détecter un mouvement. Il fronça les sourcils et chuchota plus bas que jamais.

_ Fais attention, masque ton chakra... Dit-il à l'intention de Nidora. Cette dernière venait d'écarquiller les yeux. Possiblement elle avait retrouvé dans sa mémoire l'une ou les deux odeurs qu'elle pistait ce jour-là et qu'elle avait recueilli en mémoire pour un jour comme celui-ci.

Il lui ouvrit la porte afin qu'elle se faufile vers l'extérieur. Il fallut peut-être une trentaine de seconde après son départ pour que la chose ou plutôt la personne qui lui avait mis la puce à l'oreille n'apparaissent. Un homme, un jeune homme, la vingtaine, corps fin mais musclé, regard intrigué dont la posture et même la vision chakratique indiquaient qu'il était en train d'user d'une technique, probablement de sensorialité. Il avait fusé droit dans la pièce où se trouvait Tsuyoshi, sous les traits d'une jeune femme. Ce dernier n'avait pas attendu, pour se mettre à l'oeuvre et balayer le sol tout en marmonnant des choses. Après tout, en homme d'expérience, il se doutait bien que s'il avait caché et sa présence en quelques sortes et son chakra, c'était soit l'invocation du rat femelle soit leur discussion qui avait mis la puce à l'oreille de cet homme. Dans l'un des cas, le bonhomme était spécialiste de la sensorialité par l'ouïe. Une qualité rare dont il fallait se méfier.

_ B... Bonjour ? Fit Tsuyoshi l'air gêné, tel la jeune femme sans défense qu'elle était face à ce qui lui semblait être un des chefs de ce lieu, un des hommes de main de Rei ? Ou alors un de ces shinobis formés à devenir la relève ? Peut-être même un des éléments qui était envoyé dans les avants-postes afin de surveiller l'activité autour de la ligne de démarcation entre l'Est et l'Ouest ? Dans tous les cas, il fallait la jouer finement.

_ Je... Je peux vous aider ? Fit encore la jeune ménagère qui n'était autre que Tsuyoshi.

_ Quelque chose ne tourne pas rond ici... Dit le jeune homme l'air soupçonneux. Il regarda la jeune femme de haut en bas un sourire mauvais commençait à se dessiner sur son visage et une lueur de victoire.

_ Je... Heu... Je suis confuse... Dit encore la ménagère.

_ Oh je l'entends bien ! Es-tu nouvelle ici ma jolie ? Questionna le jeune homme, prenant pleinement toute la place dans l'embrasure de la porte.

_ Oui... J'ai commencé hier ! On m'a chargé de nettoyer plusieurs pièces du Domaine.

_ Oh ! Rien que ça ! Tu m'as l'air... Particulière... Tu parles toute seule ? Demanda t'il encore.

Tsuyoshi sous les traits d'une femme, fit mine de rire nerveusement comme si on l'avait attrapé la main dans le sac, pris à défaut.

_ Vois-tu, j-ai l'ouïe assez développée et de là où j'étais, il m'a semblé avoir entendu non pas une, mais des voix...

_ Je me prépare pour une pièce de théâtre. Nous... Nous devons animer le refuge dans deux -jours... Je dois travailler pour nourrir ma famille monsieur ! Dit-elle en joignant les mains et en faisant une salutation emprise de respect.

_ Oh... Et tu vas me dire que c'est le théâtre qui t'a conféré cet fausse sonorité dans la voix, ce timbre de voix si... masculin ? Questionna t'il, sourire aux lèvres, yeux plus brillants que jamais. Il était sûr de son fait, quelque chose n'allait pas comme il faut dans cette pièce, tout son instinct le lui dictait.

_ Oh non ! Dit le Hyûga sous les traits de la femme. Ça, c'est de naissance mais effectivement j'utilise ce don également pour le théâtre... Dit la jeune femme.

L'homme fit un geste de la tête comme étonné par la nouvelle qu'il venait d'entendre. Celle-là décidément avait réponse à tout. Quoi qu'il en soit, mis à part ce qu'il avait entendu, des bruits de voix, cette voix qu'il entendait désormais distinctement et qui normalement devait appartenir à celle d'un homme, les réponses de cette femme semblaient cohérentes. Il l'observa un temps ne sachant quelle décision prendre. Il l'a regarda à nouveau de haut en bas. Comme beaucoup d'hommes se pensant puissants sur bien des plans face à une femme faible, il pensa à des choses... Peut-être son éducation tout de même l'empêcha d'en faire ou d'en dire plus ? Mais il tenta cependant la piste...

_ Passes me voir dans ma chambre cette nuit... Je pourrais te soutenir. Enfin, on pourrait s'entre-aider... Une lueur obscène lui traversa le regard. En réalité, le bonhomme avait pour faiblesse les femmes qui ont un timbre de voix différent. Etant spécialiste de l'ouïe, ces petits détails lui parlaient particulièrement.

_ Il valait mieux commencer par là au lieu de me faire peur comme ça ! Dit la jeune femme à la fois soulagée visiblement et dont le timbre de voix était dorénavant clairement moqueur. Cela eut pour effet de briser la glace. Elle s'avança un peu comme encore intimidée : Et si nous commencions maintenant ? J'ai besoin d'un très grand soutien vous savez ?

Le bonhomme écarquilla des yeux. Il regarda derrière lui, mais Tsuyoshi le comprenait, s'étaient ses sens, son ouïe qui était plus à l'oeuvre. Il reporta son attention vers le Hyûga sous les traits d'une femme et reporta derrière lui la porte. Dans le noir, les deux individus parvenaient à se voir et dans le cas du bonhomme, même à entendre sa conquête du jour et même ses battements de cœur. S'il s'y était appesanti, s'il n'avait pas écouté que sa propre convoitise, alors peut-être aurait-il pu se rendre compte de la supercherie ? Les corps s’entrelacèrent, les deux jeunes s'embrassèrent fougueusement tandis que l'homme était déjà en quête de toute excroissance qu'il ne retrouvait jamais sur son propre corps. Sa quête ne fut guère longue, mais sur sa poitrine, sur le cœur, le Hyûga ne se rata pas. Sorti de nulle part, sans crier garde, alors qu'ils s'embrassaient, le cœur du bonhomme fut durement frappé tandis qu'il s'écroulait lentement le regard frappé par la stupeur, son organe vital directement et lourdement impacté.

Le Hyûga l'accompagna dans sa lente chute en posant la main sur sa bouche histoire d'étouffer tout son, tout bruit.

_ Un shinobi doit toujours demeurer maître de ses émotions... Et j'ajouterais : de ses pulsions aussi. Dit le Hyûga à voix basse regard sévère posé sur le corps inerte. Exécutant une technique, le Hyûga scella ce corps. Il valait mieux ne pas laisser de traces, pas même pour Reijirô...

Spoiler:


_________________
Spoiler:


Tomorrow never die [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Tomorrow never die [Solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» See you soon [solo]
»  透 き 通 っ た 笑 い [SOLO];
» H.B.F.S. [SOLO]
» Un peu de changement (solo)
» A table [Solo]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Ningen, Refuge de l'Humanité :: Domaine du firmament
Sauter vers: