Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Sam 13 Aoû 2022 - 15:40
Nozomi ne fut pas étonnée de voir son mur s'effondrer sous les coups de Yanosa. Il lui faudrait certainement du temps avant de maîtriser cette technique. Elle n’était éveillée aux arcanes du chakra que depuis un an, alors que la plupart des shinobis l'étaient depuis le début de leur vie. Bien qu’elle soit une grande lectrice et qu’elle ait rattrapé son retard en théorie, la pratique serait bien plus ardue. Un constat qui aurait certainement découragé beaucoup de personnes. Mais la Xuân avait une famille à protéger, ce qui lui permettait d’être plus résiliente que la moyenne.

Elle possédait tout de même des limites. Limites qu’elle atteignit après plusieurs heures d'entraînement auprès de son professeur. Celui-ci la conseilla, attentif et patient, durant sa progression. Sous ces conseils, l’apprentie shinobi arriva au terme de la cession à un mur bien plus solide qu’au départ. Il avait visiblement l’habitude de ce genre d’exercice. Ce n’était pas donné à tout le monde de voir les failles, et d'indiquer comment les rectifier, durant une longue période. Épuisée, elle avait hâte de se coucher.

- “Bien, à demain.”

Malheureusement pour elle, sa journée n’était pas terminée. Une fois rentrée chez elle, Nozomi s’accorda un temps de repos afin de récupérer un peu. Puis, armée du parchemin contenant la technique de clonage, elle se dirigea avec son fils cadet vers leur terrain d'entraînement. Une zone reculée de leur jardin. Ensemble, ils s’entrainèrent longuement afin d’assimiler cette technique. Elle leur profiterait certainement à tous les deux. La Xuân ne put s’empêcher de penser à cette vision qu’elle avait eue de lui, blessé et prêt à être englouti par les flammes… Lui aussi, il lui fallait devenir plus fort. Mais surtout elle : c’était son devoir de mère. D’autant plus que l’un de ses enfants n’avait pas été éveillé à cela.

Ce ne fut que tard dans la soirée qu’ils allèrent enfin se coucher. Et alors que le jour pointait à peine, Nozomi se leva afin de se préparer à aller retrouver son sensei une nouvelle fois. Sans les réveiller, elle embrassa tendrement ses deux garçons encore endormis. Ils avaient certes grandi, mais pour elle ils restaient ses petits bébés.

- “Dormez bien.”

Après une bonne toilette qui délassa ses membres courbaturés, l’horticultrice se munit une nouvelle fois de son sac de cuir et de provisions avant de se diriger vers les hauts plateaux. Sur place, elle salua en souriant son professeur. Il était déjà là. Dormait-il ici ?

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mar 16 Aoû 2022 - 1:40
Dormir. Employer ce terme, lorsqu’il s’agissait de qualifier les plages de repos les plus longues de l’Oterashi, s’apparentait à un véritable abus de langage tant l’état dans lequel se trouvait le guerrier de la Roche durant ces moments décousus s’avérait proche d’un haut niveau de conscience. Cela paraissait faire une éternité au Chûnin, à présent, qu’un sommeil profond et auréolé d’innocence de l’avait pas étreint. Yanosa avait beau avoir dompté la douleur, amadoué la souffrance pour en faire un véritable carburant, sa capacité à entrer dans un état de transe méditative pour régénérer ses forces ne lui permettait bien que cela : régénérer ses forces. L’abandon total, la quiétude profonde et insondable, le néant confortable : rien de tout cela ne lui était plus permis, à présent, et ce n’était que par des voies détournées, des manipulations de l’esprit plus ou moins complexes, que l’Oterashi parvenait à recouvrer son énergie au quotidien. Une routine qu’il avait embrassé, assimilé, afin de pouvoir toujours garder ses pensées au clair et sa lucidité intacte en tout temps. Malgré l’affliction, en dépit des tourments. Ceux de la chair comme de l’esprit.

Aussi était-il effectivement là, en avance, placé en tailleur sur la surface rocailleuse du plateau où se tenait toujours érigée l’embryon de citadelle qu’il avait fait jaillir du sol la veille. Ses sens projetés en tous sens par la Terre et dans l’environnement autour de lui, rien ou presque ne pouvait venir le surprendre et ce fut sans l’ombre d’une surprise qu’il perçut dès lors l’aura de Nozomi qui s’approchait comme convenu de leur lieu de rendez-vous, désormais devenu presque routinier. Lui tournant toujours le dos, son corps enrubanné comme seule présentation, l’agent du Sazori la « salua » alors comme il en avait l’habitude.

« Nozomi. J’espère que tu as appris le Clonage de l’Ombre comme je te l’avais demandé. »

Sans le moindre mouvement superflu, le guerrier tellurique se redressa d’un seul coup en tendant ses jambes auparavant croisées dans l’ersatz d’un bond minimaliste. Se retournant, il dévisagea dans la foulée les traits de la rousse, étudiant sa forme physique.

« ...Tu t’es suffisamment exercée hier sur la seule manipulation de la roche. Il est temps aujourd’hui de passer au sujet qui nous intéresse, à savoir.. »

Sans un mudra, l’Oterashi fit alors apparaître sur l’ensemble de son corps recouvert de bandages sombres une couche de pierre qui l’était tout autant, et dont les propriétés défensives ne faisaient aucun doute même pour un œil relativement peu averti.

« ...Tu devras utiliser d’autres signes incantatoires pour canaliser le Doton de cette façon. Comme ceci. »

Yanosa, avec un manque de pratique évident, mima alors les signes en question à la Xuân, une série qu’il connaissait plus du fait de sa culture ninja qu’autre chose.

« Tu as commencé à apprendre… à entrevoir comment donner forme à la Terre. Maintenant, il va te falloir faire bien plus que la manipuler : tu vas devoir la créer. Ton corps doit devenir le vaisseau de sa robustesse, de son tempérament. C’est un apprentissage compliqué, utiliser des clones ne sera pas du luxe. »

Le Chûnin marqua une pause en se détournant quelque peu de Nozomi avant de braquer à nouveau son regard incandescent sur elle.

« … Tu sais déjà pourquoi, n’est-ce pas ? »


_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 17 Aoû 2022 - 11:35
Pas de fioritures. La conversation partait directement sur la raison de leur venue : l'entraînement.

- “Bien sûr, vous me l’aviez demandé.”

Une nouvelle fois, le Tellurique partagea ses talents. Nozomi observa avec attention la démonstration. La terre durcie recouvrit entièrement le corps du guerrier, lui offrant une solide protection contre les attaques. Une technique qu’elle était censée devoir reproduire… Elle qui n’arrivait pas à modeler l’élément quelques jours plus tôt. Mais s’il devait la croire capable, sans doute l’était-elle. Ce qui étonna davantage la Xuân fut l’utilisation malhabile de mûdras de la part de son professeur. Une surprise qu’elle ne put s’empêcher de formuler à haute voix.

- “Il n’utilise pas de signes…”

Se tournant vers la citadelle, elle réfléchit à la façon dont il l’avait construite. Elle avait beau y penser, elle ne se souvenait pas l’avoir vu bouger les mains non plus.C’était donc cela, le pouvoir de l’Esprit Terrestre ? Modeler la Terre à sa guise, juste par la pensée… C’était à la fois merveilleux et pratique. Un gain de temps considérable en combat réel, qui pouvait sauver des vies. Revenant à la conversation qu’elle n’avait écoutée que d’une oreille, toute à ses pensées, elle répondit.

- “Pour apprendre plus vite ? Les clones sont capables de renvoyer ce qu’ils ont appris à l’original. Ce qui permet d’essayer différentes façons et de voir celle qui donne le plus de résultats.”

Ce faisant, elle fit deux copies d’elle-même. Il avait raison, l’exercice serait difficile. Elle n’avait jamais pensé pouvoir créer de la terre. La manipuler, oui, mais en fabriquer à partir de rien… Non, pas à partir de rien. En échange de son chakra. Il s’agissait toujours d’un partage avec le Grand Tout. Étrangement, c’était une pensée rassurante. Même les shinobis devaient se plier à certaines lois. Même ceux se pensant au-dessus des autres… Tandis que ses deux clones s’écartèrent un peu pour avoir la place de s’exercer, Nozomi s’adressa à son professeur.

- “Merci de partager vos connaissances et votre temps. C’est très gentil, j’apprécie ce que vous faites pour m’aider à devenir une kunoichi digne d’être nommée ainsi.”

Souriante, elle s’écarta à son tour. Il partageait son savoir, donnait de son temps. Elle avait de la chance d’être tombée sur lui en chef d’équipe, et pas sur une personne imbue d’elle-même prenant les autres de haut. Elle n’aurait jamais pu progresser si ça avait été le cas. Là, elle avait déjà fait des progrès considérables en quelques jours. Et ce n’était pas encore terminé.

Spoiler:

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Dim 21 Aoû 2022 - 1:54
Sans surprise, la Xuân avait fait ses devoirs, un attendu sine qua nun de la part du guerrier tellurique que ce dernier vit satisfait sans délais ou la moindre once d’hésitation de la part de son apprentie trentenaire. Nozomi n’était pas la première kunoichi plus âgée que lui à qui il apprenait les rudiments du Ninjutsu et du combat en général, et il devait s’avouer souvent très satisfait des interactions qu’il pouvait avoir avec les shinobi plus mûrs et disposant assez naturellement de la rigueur acquise avec l’âge. La rousse, vraisemblablement, ne faisait pas exception, et portait à présent un regard neuf et analytique sur la construction alentours tandis que ses méninges assemblaient certainement le puzzle des capacités relativement uniques du Tellurique. Elle et lui jamais ne pourraient expérimenter absolument les mêmes sensations et vivre la même connexion avec la Terre, mais ils arpentaient à la vérité un chemin semblable, deux voies parallèles naviguant dans le même éther.

« Précisément. La multiplicité des expériences s’accumulera dans ton esprit lorsque tu annuleras la technique, augmentant ton savoir, ton aisance naturelle... »

Lui-même avait bien souvent eu recourt à ce procédé, qui lui avait permis de dépasser ses limites maintes et maintes fois par le passé. Depuis que la guerre des Shinobi contre Sakaze Tôsen avait été déclarée, cette bataille contre le temps prenait d’ailleurs encore davantage de sens qu’auparavant.

« Tu n’as pas à me remercier. Je fais mon devoir, celui qui te permettra de devenir un des nouveaux piliers de la Roche, de protéger ce qui t’est cher et de te battre pour ce que tu crois. Ne me prête pas d’intentions trop nobles… je poursuis mes intérêts. Ceux de Tsuchi. »

Yanosa préférait être trop honnête que pas assez, surtout en présence de la mère de famille qu’était la Xuân. Lui-même n’avait pas eu la chance de grandir dans une famille parfaitement soudée et aimante, loin de là, mais il reconnaissait malgré tout la qualité de ce lien lorsqu’il le voyait, l’enviait même parfois, au creux de ses heures les plus sombres.

« ...Maintenant vas-y. Fais tes premiers essais. Sur une seule partie de ton corps, d’abord. Fais-toi le vaisseau de la Terre, et sa force se mettra à couler à travers toi via ces signes que je t’ai montré. Laisse-la t’envelopper, te protéger… Accepte son cadeau. »

Manipuler le chakra, chez la rousse, ne semblait pas un exercice particulièrement difficile. L’obstacle qui se profilait certainement, l’Oterashi le devinait, se situerait plus probablement dans les blocages inconscients de la kunoichi, dans ses rapports déjà gravés dans le marbre avec la Terre qui devaient à présent être remodelés et reconstruits. Pour cette nouvelle première étape, le guerrier enrubanné laisserait du temps à la jeune femme : il savait cependant que, plus tard, il devrait à nouveau s’y coller… et remettre la Xuân à rude, très rude épreuve.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mar 23 Aoû 2022 - 21:53
Devenir un des nouveaux piliers de la roche. C’était ainsi qu’il voyait son avenir. Était-ce comme cela qu’elle-même le voyait ? Pas vraiment. Si son but premier était de ne plus rester les bras croisés pendant que d’autres se battaient à sa place, ses autres objectifs étaient beaucoup plus égoïstes. Devenir assez forte pour protéger sa propre famille. Gagner un salaire pour subvenir aux besoins de son entourage… Si son fils cadet avait désormais lui aussi un revenu fixe, il n’en était pas de même pour les autres. Les mois passés sans récolter quoi que ce soit avaient pesé lourd sur le moral et les finances des Xuân. Même si Nozomi faisait tout son possible pour faire croître les récoltes, les temps étaient tout de même difficiles.

Les intérêts de l’Oterashi étaient donc bien plus nobles que les siens. Tandis qu’il désirait protéger Tsuchi, elle voyait l’aspect financier que pouvait lui apporter cette nouvelle position. S’entraîner lui permettrait de gravir les échelons et d’obtenir un meilleur salaire. Tout en étant capable de protéger sa famille et Tsuchi en général. Sous l’égide de son professeur, l’horticultrice s’attela à la tâche.

Son premier clone s'efforça d’appeler la Terre à parcourir son corps. Il ne la créait pas, mais tentait de faire courir sur sa peau celle à ses pieds. De se recouvrir entièrement avec afin de connaître les sensations que cela procurait, pour les reproduire ensuite. Le résultat était plutôt mitigé. A en croire par ses jambes recouvertes de matière, cela ressemblait plus à une prison terrestre qu’à une armure.

Le second quant à lui se concentrait sur la création de la terre directement sur ses bras. Reproduisant les mudras réalisés par Yanosa un peu plus tôt, il en appelait à l’élément pour venir recouvrir son épiderme. Là encore, le résultat était plutôt partagé. Si le clone parvenait effectivement à créer de la terre, on ne pouvait pas vraiment la nommer ainsi. En l’état, il s’agissait encore que de poussière bien trop fine pour protéger de quoi que ce soit.

L’originale se pencha pour prendre une poignée d’argile dans ses mains, avant de se relever. Puis se trouva bien embêtée pour faire des mûdras et poursuivre son idée. Elle jeta un regard furtif vers Yanosa, un peu honteuse, et en relâcha une partie. Puis elle tenta de se créer des gants terrestres à partir de ce qu’il restait. Afin de s’aider pour le départ, de ne pas partir de rien comme le second clone. Le but ici était de former rapidement la forme qu’elle souhaitait obtenir.

Les trois copies s'entraînaient durement, chacune avec un objectif différent afin de décortiquer la technique. Avant de pouvoir réunir toutes les informations et s'entraîner à la technique en elle-même par la suite.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Ven 26 Aoû 2022 - 2:16
Trois Nozomi, trois approches différentes du problème qui se posait à la mère de famille, à savoir : comment parvenir à créer une enveloppe de roche sur son corps suffisamment solide et ergonomique pour la protéger sans la faire régresser à l’état de cailloux immobile. Les bras croisés sur son torse, le guerrier tellurique examina la scène avec attention, ramenant l’une de ses main à son menton dans une posture réflexive. D’ici à ce que son apprentie parvienne à mettre le doigt sur les sensations adéquates, sur la chaîne d’énergie exacte qu’elle avait besoin d’activer dans son corps pour produire un ersatz de jutsu correct, il s’agissait là en effet de la meilleure approche. La pluralité des expérience avec la Terre allait l’aider à cerner les différentes composantes du problème, de n’analyser sous toutes ses coutures, et c’était en trouvant elle-même la ou les solutions que celles-ci lui paraîtraient le plus simples à mettre en œuvre.

« … Pas comme ça. Ces doigts doivent impérativement se toucher, sinon ton chakra perdra beaucoup trop en stabilité » lui lança-t-il en attrapant fermement les mains de la vraies Nozomi pour lui faire la démonstration de sa correction.

La laisser explorer par elle-même par les essais et les erreurs successifs était une chose, mais laisser la Xuân répliquer une imprécision aussi fondamentale ne pouvait rien rapporter à celle-ci, si ce n’était une perte de temps inutile. Ce correctif apporté, l’Oterashi retourna à son rôle de simple observateur minutieux, d’aucun dirait inquisiteur, en faisant les cent pas autour de son apprentie et de ses bunshin. Créer la roche par elle-même semblait encore compliqué, même après plusieurs essais qui auraient en théorie pu se montrer bien plus concluant : il manquait vraisemblablement une composante essentielle aux tentatives de Nozomi, comme si une volonté ferme et inébranlable lui manquait pour affirmer son contrôle sur son propre chakra. Après une petite heure de pratique balbutiante, l’agent du Sazori décida alors de trancher.

« ...Arrête. Ça ne va pas. Rassemble l’expérience de tes clones. »

Le regard dur et intransigeant passa sur le visage doux et presque trop avenant de la mère de famille, attendant qu’elle ait pu gérer l’afflux de la fatigue et de la pratique de ses bunshin avant de reprendre.

« ...Je sens trop de retenue en toi. Trop de recul. La Terre est ton outil… mais tu dois accepter de te faire submerger par elle, avant de songer à la dompter. »

Soudainement, des flux de roche épais et sombres jaillirent du corps de Yanosa pour aller entièrement piéger la Xuân dans un cocon quasi hermétique, qui épousa graduellement chaque centimètre carré de son corps. Si des orifices respiratoires demeuraient bel et bien, la couche de pierre termina bien vite son œuvre en transformant la jeune femme en véritable statue, les moindres pores de sa peau comme étouffés et comprimés par la pression de cette protection imposée.

« Accepte le don de la Terre, ce qu’elle a à t’offrir… et fais-le tiens. Il n’y a pas d’alternative… si tu veux espérer sortir de là un jour. »

En silence, le Chûnin décolla alors du sol… et rejoignit les hauteurs de sa citadelle qui s’étendait tout autours d’eux, se juchant armé de patience dans l’ombre d’une arche qui tutoyait le ciel.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Dim 28 Aoû 2022 - 16:53
Approcher le problème par trois façons différentes permettait de réduire le temps d’apprentissage. A condition que chaque manière de faire apporte des progrès. Ceux-ci étaient plutôt mitigés, malgré les corrections apportées par Yanosa.

- “D’accord.”

L’apprentie kunoichi accéda aux souvenirs de ses clones ainsi que leurs expériences. Comment pouvait-on avoir été à deux endroits à la fois, tout en s’en souvenant ? C’était quelque chose d’encore assez étrange pour elle. Pourtant elle devrait s’y faire, tout comme pour le reste.

- “Trop de retenue ?”

Etait-ce pour cela qu’elle n’arrivait pas à obtenir de bons résultats ? Sans doute, puisque son professeur avait décelé ça chez elle.

- “Que…?”

Soudainement, elle ne put plus rien faire, plus rien dire. Plus faire des mûdras pour se défendre. Elle se retrouvait complètement piégée dans la roche, enterrée vivante. La panique la saisit violemment, s’imaginant incapable de respirer. L’horticultrice se rendit compte bien vite que ce n'était pas le cas. Il ne lui restait plus que ça… Non, elle pouvait aussi réfléchir. Réfléchir et respirer, ce n’était pas si mal. Enfermée ainsi dans la terre, elle songea à son père. Le courageux Haruo, qui avait défié sa propre famille pour s’enfuir ici à Rokkusu avec la femme qu’il aimait. Celui qui avait marché si longtemps dans des souterrains sans se plaindre, alors qu’il était claustrophobe.

Progressivement, Nozomi revint à une respiration normale. Si son père en était capable alors qu’il n’était pas shinobi, elle le pouvait aussi. Elle n’était pas claustrophobe, et elle était sa fille. Il lui fallait réfléchir calmement à la situation. Son professeur ne devait pas être loin. Il la mettait à l’épreuve et la croyait capable de s’en sortir. S’il pensait qu’elle pouvait le faire, alors elle devait lui faire confiance et le croire.

Songeant à ce qu’il lui avait dit, elle mit ses pensées en ordre. Il avait parlé de cadeau de la Terre. D’être son vaisseau. De ne pas se retenir. Lâcher la bride. Jusqu’à se vider de son chakra. Qui n’était qu’un simple outil. Et de faire sienne la force Terrestre.

Encore une fois, il s’agissait d'un échange avec le grand équilibre. Elle était submergée, et devait submerger en échange pour pouvoir contrôler la Terre. Il le lui avait déjà dit la veille, pensait avoir appliqué ses conseils. Mais ce n’était pas encore ça. Elle avait cru à un échange équivalent classique. Du troc en toute bienveillance. Mais il avait insisté sur le fait de forcer à l’échange, s’imposer. Imposer sa conviction.

Elle devait dresser la Terre, lui montrer sa propre puissance pour la convaincre de lui obéir. Comme on le faisait avec un animal.

Yanosa n’était pas son fils avec qui elle s'entraînait habituellement. Et elle n’était pas dans son jardin. Personne ici ne serait blessé. Rien ne la retenait de se lâcher. Nozomi se concentra sur son chakra. L’imagina courir dans son corps tout entier. Et l’expulsa par toutes ses pores. Encore et encore. Songeant à la Terre, elle lui montra sa propre force afin qu’elle lui prête la sienne. Elle lui montra tout ce dont elle était capable, continuant d’expulser violemment son chakra. Même quand le monolithe se fissura jusqu’à exploser en poussière. Elle prouva sa propre puissance à la Terre, à elle-même et à tous. Jusqu’à ce qu’elle tombe à genoux, épuisée.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mar 30 Aoû 2022 - 12:58
Emprisonner l’un ou l’une de ses apprenties dans un cocon de roche hermétique ne figurait pas parmi les traitements les plus rudes et cruels que l’Oterashi avait pu réserver à ses ouailles au fil des années. Chaque cas était différent, chaque shinobi connaissait son lot d’obstacles, et pour en avoir eu pléthore à surmonter lui-même, et encore aujourd’hui, Yanosa avait accumulé une connaissance perverse sur les meilleures façons de triompher de ces obstacles. Des façons qui, bien souvent, impliquaient de se faire violence et de laisser s’effacer toute trace d’égo ou de certitude pour laisser toute sa place au combat. Que ce combat soit livré contre un élément extérieur… ou contre soi-même. Perché sur une arche de sa citadelle vouée à servir de terrain d’entraînement éphémère, le guerrier de pierre étendit soigneusement ses perceptions en direction de Nozomi, laissant le moindre écho de son énergie se répercuter en lui pour monitorer ce qui était en train de se dérouler à l’intérieur du cocon.

Il s’agissait là d’un potentiel tournant pour la Xuân, songea Yanosa, un palier ardu qu’il lui fallait franchir via ses seules ressources, et dépendant de l’état d’esprit dans lequel elle se trouvait à présent, l’exercice qu’il venait de lui imposer pouvait prendre un certain temps. Adossé et assis sur la poutre de roche de sa création, le Tellurique attendit quelques instants, réflexif, pensant à investir un peu de temps pour récupérer de l’énergie si son apprentie lui en laissait le loisir. Au moment où il s’apprêta à le faire, cependant, une perturbation notable parvint à ses sens, un sursaut qui provenait sans l’ombre d’un doute de Nozomi, là au coeur de son cocon. Lentement, il se releva donc, examinant la scène de près : le chakra de la rousse faisait des tours, atteignait une masse critique et une force qu’il ne lui avait encore jamais connu. L’issue souhaitée, désormais inéluctable, arriva quelques instants plus tard dans une forme d’explosion élémentaire, qui vit l’enveloppe de pierre être vaporisée autours de la Xuân. Cette dernière, drainée par l’effort, finit toutefois à genoux, éreintée par la dépense de chakra astronomique qui avait été nécessaire à l’expérience.

Une dépense, toutefois, qui allait s’avérer on ne peut plus justifiée.

Avec la légèreté offerte par le Mitsudo, Yanosa lévita de sa position jusqu’au niveau du sol pour se poster juste en face de son apprentie, aussi droit qu’un obélisque, attendant fermement que le regard de la mère de famille ne se rehausse jusqu’à lui.

« ...Bien. Prends quelques minutes. Bois, mange, restaure ton énergie, et seulement alors… réessaye de former ton armure. Tu en es capable, je le sais. Je le sens. »

Le Tellurique fit quelques pas sur le côté, observant le sol où s’était trouvée éparpillée toute la roche qu’il avait créé et utilisé pour contraindre Nozomi.

« Et quand tu auras réussi à créer ce qu’il faut… alors je t’apprendrai la suite. Je t’apprendrai comment te battre, avec cette armure. Comment survivre… dans ce monde de fous. »

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 31 Aoû 2022 - 22:11
Fatiguée, Nozomi prit quelques instants pour reprendre son souffle. Voyant son sensei devant elle, elle se releva pour lui faire face.

- “Bien. Que diriez-vous de m’accompagner ?”

Il n’avait jamais soif, jamais faim, ne se reposait jamais… Nozomi commençait à se demander s’il était vraiment humain ? Avisant un endroit plus plat, l’horticultrice y fit apparaître de quoi se restaurer, puis s’asseya en tailleur à côté. Se versa un thé après avoir choisit celui qu’elle désirait, et y trempa un petit biscuit. Le calme des environs était appréciable. Certains plateaux étaient occupés par d’autres shinobis qui s’entrainaient, mais ils ne pouvaient pas les voir d’ici avec les murailles créées la veille. Les sons s’en trouvaient également étouffés.

- “Une fois créé, ça tient tout le temps ?”

Avisant le bâtiment en question, elle songeant à sa solidité. Et au côté pratique. Ne fallait-il pas du chakra à l’intérieur pour qu’il reste en place ? Est-ce que cela restait indéfiniment ? Ou bien est-ce que cela s'érodait au fil des jours et de l’éloignement de son créateur ? Finissant son biscuit, elle souffla sur son thé trop chaud pour être bu tel quel, puis le posa sur la dalle. Nozomi créa deux clones qui partirent s’entraîner le temps qu’elle termine sa boisson. Ils s’y prirent de nouveau de deux façons différentes afin de mieux appréhender l’exercice. Les laissant s’entraîner, elle but tranquillement son thé dans le calme matinal. C’était très appréciable pour elle qui n’avait guère le loisir de se poser ainsi. Ce fut lorsqu’elle arriva quasiment au terme de sa boisson qu’elle reçut soudainement l'expérience d’un de ses clones, la laissant quelques secondes en pleine torpeur. Suivant l’exemple, le second en fit autant.

- “Je crois que ça va devenir ma technique préférée… Je vais pouvoir réussir à discuter tranquillement ou me poser tout en faisant des corvées !”

Sans parler du gain de temps considérable. Elle pourrait ainsi partager plus de moments avec chacun de ses fils tandis que ses clones s’occuperaient du jardin, de la cuisine et des tâches ménagères… Sans parler de tous ces livres qu’elle pourrait lire !

Nozomi reposa sa tasse sur la roche et se leva, avant de faire quelques pas vers l’endroit où se trouvaient ses clones un peu plus tôt. Là, elle mit à profit l’expérience de ses clones ainsi que la sienne, et effectua les mudras adéquats. Une armure de terre se forma sur sa peau, lui offrant une belle protection. Visiblement ravie, elle se tourna vers son professeur.

- “Je crois que j’y suis arrivée. Est-ce que c’est correctement effectué ?”

Quelques doutes subsistaient cependant, et il lui faudrait l’accord de son professeur pour savoir si oui ou non elle avait mené à bien son apprentissage. Pour passer à la suite…


_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Jeu 1 Sep 2022 - 11:46
« Merci non. J’ai pris ce qu’il me fallait tout à l’heure. »

Sans se faire prier, la rousse profita de l’opportunité qui lui était donnée de se restaurer pour s’installer dans un recoin de la citadelle brute qui avait jailli du plateau la veille, organisant son espace de façon quasi rituelle en faisant apparaître un nécessaire à thé traditionnel. Chacun sa façon de récupérer, songea l’Oterashi tout en s’adossant à l’un des murs tout proche de sa construction, les bras croisés sur son poitrail. En sa qualité de mère de famille, Nozomi savait assurément se montrer prévenante, mais c’était elle et nul autre qu’elle qui devait se dépasser ce matin. Du haut de son endurance bâtie sur l’enchaînement des batailles, des blessures, des privations et de la discipline, Yanosa n’éprouvait à cette heure aucun besoin de faire une pause, à plus forte raison lorsqu’il n’avait pas le moindre effort particulier à fournir pour guider la Xuân sur la voie du Ninjutsu terrestre. Son temps : voilà la ressource qu’il employait réellement à présent, et chaque fois qu’il prenait sur lui d’entraîner un nouvel apprenti pour renforcer Iwa, c’était avec ce sacrifice qu’il lui fallait faire la paix, accepter que sa seule force à lui ne pourrait pas suffire à couvrir tous les fronts de cette guerre.

Car c’était bien là que reposait l’affreuse et pragmatique réalité : ils étaient en guerre, et chaque effort qu’ils devaient tous fournir l’était, devait l’être de son avis, dans la perspective de préparer et de poursuivre la victoire.

« Le clonage est idéal pour l’entraînement… mais prend garde à ne pas en abuser en toutes circonstances. Tu as bien dû le sentir la première fois… la fatigue, la charge mentale que tu accumules lorsqu’ils disparaissent peuvent rapidement avoir raison de toi, toute résiliente que tu es. »

En situation de combat, l’usage de bunshin était parfois une nécessité absolue, et le contre-coup qui devait alors être absorbé par l’utilisateur pouvait potentiellement s’avérer fatal si celui-ci ne s’y préparait pas suffisamment. Le guerrier tellurique savait en l’occurrence très bien de quoi il parlait, pour avoir déjà maintes fois poussé à ses limites l’usage des clones en vu de se perfectionner dans ses domaines de prédilection. Poussé à ses limites… et même parfois abusé. Toujours était-il que sa nouvelle apprentie, en ce jour, semblait avoir conservé suffisamment d’énergie de côté pour pouvoir rapidement se remettre sur pieds et reprendre son entraînement, même une fois l’expérience de ses clones revenue à elle. Il s’agissait certainement de la première fois, se dit à nouveau Yanosa, que l’un de ses élèves faisait preuve d’autant de résilience dans la durée, et ce malgré la robustesse et la détermination particulièrement notables de ses deux apprenties Hyûga. Sous ses yeux incandescents et inquisiteurs, Nozomi se remit au travail, parvenant pour de bon à canaliser le pouvoir de la Terre pour former sur elle une protection de roche tout à fait convenable. L’Oterashi, pour juger de sa qualité, n’avait pas besoin d’en éprouver directement la robustesse : il la sentait, la percevait par le sol et pouvait en décortiquer la moindre parcelle comme si l’armure était à nu devant lui.

« ...Une armure des plus adéquates. Je te félicite. Mais comme je te l’ai déjà dit tout à l’heure, produire l’armure… n’est qu’une partie du travail.  »

Une lueur nouvelle s’alluma au creux des iris de feu du guerrier enrubanné qui, en l’espace d’un battement de cil, se retrouva en posture de combat et prêt à en découdre. Sans plus de préambule, il chargea alors droit sur la mère de famille, un bras tendu en arrière. L’instant suivant, une frappe lourd et particulièrement concentrée s’abattit sur la Xuân, heureusement protégée par son armure, un assaut d’une violence singulière qui alla fissurer et craqueler l’enveloppe de roche sur le flanc droit de la jeune femme.

« Une armure doit te servir en cas d’urgence : elle ne doit pas être un prétexte pour rester sur place à attendre les coups.. ! Allez, bouge !! »

L’Oterashi passa à l’assaut de plus belle, harcelant son apprentie, la menaçant de frappes on ne peut plus dangereuses pour la forcer à se déplacer le plus rapidement et efficacement possible. Créer une armure était une chose, mais apprendre à la porter et à conserver sa mobilité en la gardant sur soit… en était une toute autre.

Résumé


_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Dim 4 Sep 2022 - 22:31
Une partie du travail, qui lui avait tout de même demandé beaucoup d’énergie. Il était encore tôt et pourtant Nozomi se sentait déjà lasse de sa journée. Briser ce cocon terrestre lui avait demandé beaucoup d’efforts. Mais elle n’était pas au bout de ses peines car son professeur se mit en position de combat. Le temps pour elle de comprendre qu’il voulait se battre ainsi lui prit quelques secondes de trop. Quelques secondes durant lesquelles il eut le temps de la frapper. Il avait une nouvelle fois raison : il lui fallait désormais apprendre à se déplacer avec une armure sur elle. Même fine, les mouvements en étaient modifiés. Le corps alourdi.

La trentenaire se mit à son tour en position de combat et bougea, comme il le lui demandait. Elle se sentait pataude, ainsi engoncée dans cette armure. Ses premiers mouvements furent assez malhabiles. Elle eut du mal à esquiver les frappes, fissurant davantage sa protection. Ses jambes en particulier ne suivaient pas le rythme qu’elle désirait leur imprégner. Alors qu’elle tentait d’éviter les coups de son maître, Nozomi songea aux poids qu’elle avait parfois utilisé avec son fils en entraînement. Cela lui faisait la même impression de lourdeur. Sauf qu’actuellement, le poids était réparti sur les jambes et le corps au complet et non pas seulement aux chevilles.

Le ressenti était très étrange. Elle se sentait protégée tout en étant gênée. Sans parler du fait que la terre, une fois sèche, s’effritait d’elle-même au moindre mouvement. Alors qu’elle tentait d’éviter un coup de poing, ce fut une frappe provenant des jambes de son professeur qui termina de briser sa première armure. Ses propres mouvements n’étaient pas fluides, elle se traînait. Se concentrant, elle fit les mûdras adéquats pour recréer la fine pellicule de roche afin de se recouvrir. Cette fois-ci, elle prit soin de modifier légèrement la composante de l’armure en elle-même. Il lui fallait faire quelques ajustements. Garder la solidité tout en ayant une matière épousant les formes du corps, sans l’enfermer à l’intérieur. Ajouter plus de glaise pour ôter de la roche lui semblait être une bonne option, restait encore à savoir en quelles proportions.

Ce second essai lui permettait déjà plus de mouvements. Elle bougeait plus aisément. La kunoichi gagna en rapidité de déplacement. En confiance en elle aussi, également. Car après plusieurs dizaines de charges du guerrier tellurique, elle se mit à en parer quelques unes. Ses avant-bras ou mollets ainsi renforcés lui permettaient de contrer les frappes. L’armure tenant bon, elle poursuivit ses efforts. Et osa donner à son tour quelques frappes.

Leur échange se poursuivit ainsi encore durant un long moment. Sans réellement s’en apercevoir, la Xuân prenait ainsi l’habitude de se battre avec ce poids sur le corps. Celui-ci s’en accommoda, le fit sien. Jusqu’à ce que ses mouvements deviennent fluides et que cette armure nouvellement créé devienne une seconde peau.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 7 Sep 2022 - 1:22
Prise de court, la Xuân le fut certainement lorsque son nouveau mentor décida de charger dans sa direction pour lui asséner une frappe aussi lourde. Un coup de semonce, dont la visée était clairement de lui faire ressentir ce que le corps devait subir, même protégé, face à une attaque directe. La douleur demeurait malgré tout présente, et c’était sans parler de l’équilibre remis en question qui découlait d’un tel impact : porter une armure, à bien des égards, ne protégeait pas de tout en tout temps. Mais loin de s’arrêter à cette leçon-ci, l’Oterashi poussa encore plus loin la démonstration, harcelant Nozomi de coups à l’intensité variable en érodant peu à peu la protection offerte par la couche de terre qu’elle avait créé sur elle. La rousse, progressivement, s’habituait visiblement à cette masse nouvelle, alors qu’une plus grande part des assauts du guerrier tellurique commençait à glisser sur elle sans causer de gros dommages à sa seconde peau.

Une seconde peau qui, inéluctablement, finit malgré tout par péricliter sous l’accumulation des chocs impitoyables provoqués par Yanosa. Ce dernier, qui restait focalisé sur l’objectif qu’il avait fixé à Nozomi, marqua alors un temps d’arrêt, laissant du mou à la jeune femme pour lui permettre de se constituer à nouveau sa protection corporelle. Ce qu’elle fit, mieux encore que la fois précédente, enchaînant les mudra avec application pour se créer un nouvel épiderme rocheux, mieux ajusté, tout aussi résistant.

« Bien, viens ! »

Les hostilités reprirent alors de plus belle, à mi-chemin entre bestialité et vélocité, le Chûnin éprouvant tant la mobilité de son apprentie ainsi équipée que la robustesse de sa création tellurienne. Déjà, l’Oterashi constatait l’amélioration de la Xuân en matière de déplacement et de corps-à-corps, percevant d’instinct l’amélioration de ses appuis, la qualité et la précision nouvelles de ses mouvements. La kunoichi, définitivement, recelait un très grand potentiel, songea-t-il avec un brin de regret. Un potentiel qu’il ne pouvait cependant se permettre d’employer à ses fins les plus sombres et officieuses, au vu de l’engagement de Nozomi auprès des siens. Elle devait rester en vie, pensa Yanosa avec une insistance auto-induite, et à présent que la rousse était devenue capable d’éviter de nombreux coups en plus de pouvoir s’en protéger pro-activement, le guerrier calciné se sentait déjà confiant quant à cette résolution.

Un long moment, mentor et élève dansèrent, développant chacun leur taijutsu, et ce ne fut que lorsque Nozomi mit un genou à terre d’épuisement que l’Oterashi daigna mettre un terme à leurs échanges. L’armure, au bout du compte… avait tenu.

« Sssshh... Bonne session, Nozomi. Bonne session... »

Le guerrier calciné observa du coin de l’oeil l’état de ses bandages sombres, abîmés par l’exercice et imbibés de sueur. Par réflexe, il en arracha un morceau qui avait commencé à pendre le long de son flanc, dévoilant une partie de son corps scarifié. Il allait devoir les changer, encore. Mais cette routine, comme beaucoup d’autres, il l’avait fondamentalement acceptée.

« ...Tu peux aller te reposer, pour le moment. Quand tu pourras te libérer ce soir… rejoins-moi à la Salamandre dans le centre. j’imagine que tu sais où ça se trouve. »

Le temps de boire, manger et de restaurer son énergie, pour lui aussi était venu. Rendez-vous était toutefois à nouveau donné, mais en d’autres temps et un autre lieu qu’à l’accoutumée. Et seule la présence de la Xuân, le soir-même, dans l’établissement évoqué par le Tellurique pourrait en révéler davantage sur le pourquoi de ce changement.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Dim 30 Oct 2022 - 22:11
Une nouvelle séance d’entraînement se terminait, laissant la Xuân épuisée. Ce rythme était nouveau pour elle, qui découvrait le monde shinobi et son mode de vie. Un genou au sol, elle se demandait si elle pourrait continuer ainsi lorsqu’il lui demanda de la rejoindre le soir venu. Cette pause fut la bienvenue, lui laissant quelques heures de “libre” dans cette vie là. Car au niveau de la vie civile, celle-ci était encore bien remplie.

- “D’accord, à ce soir.”

L’horticultrice feignit de ne pas voir les cicatrices de l’écorché afin de ne pas le blesser. Leurs rapports se limitaient actuellement aux entraînements. Ne le connaissant personnellement pas plus que cela, elle préférait éviter d’aborder le sujet. Chose dont elle aurait certainement parlé étant plus jeune, sans se soucier des conséquences.

Après avoir rassemblé ses affaires, elle se dirigea vers le domaine des Xuân. Son refuge. La pièce de vie sentait bon, comme souvent en ce moment. Des biscuits ou autre recette sucrée se trouvaient dans le four. Nozomi embrassa sa mère, qui lui sourit.

- “La séance est terminée pour aujourd’hui. Je vais pouvoir vous aider ici. Mais je repars ce soir.”
- “Merci ma puce. Je me débrouille. Va plutôt voir ton père.”


Elles échangèrent un regard qui en disait long. La trentenaire délaissa alors sa mère et parcourut la demeure pour se rendre à l’extérieur. Encerclées par les bâtiments, leurs terres presque à nu se trouvaient désormais devant elle. Le lin continuait de sécher au soleil, pendant qu’il brillait encore. Elle marcha sur plusieurs mètres pour retrouver deux silhouettes aux côtés de la grange. L’une était assise sur une chaise, le dos voûté, tandis que l’autre lui parlait en faisant de grands gestes. Nozomi les observa quelques instants, gravant cette image dans son esprit puis leur sourit en les hélant, avant de les embrasser en arrivant à leur hauteur.

- “Avez-vous besoin de moi ? J’ai un peu de temps libre avant de repartir.”

Son fils aîné lui répondit, tandis que son père posait son regard vide sur elle.

- “Nous venons de retourner le lin. Et notre potager est fait aussi.”

Le silence qui suivit laissa entendre à Nozomi qu’elle venait d’interrompre quelque chose. Ils étaient en pleine conversation, mais laquelle ? Son regard alla de l’un à l’autre, interrogateur. Jusqu’à ce que Kazuto reprenne la parole, d’un air moins assuré.

- “Hum…Nous étions en train de discuter. En fait, il y a moins de travail ici pendant l’hiver. Et je, euh… Je me demandais si je ne pourrais pas rejoindre Hiroshi à Torii durant cette période ?"

Prise de court, Nozomi resta quelques secondes la bouche ouverte à gober les mouches avant de se reprendre. Un enfant devenu shinobi qui n’était jamais là tandis que l’autre partait loin en changeant de village. Voilà qu’elle comprenait ce que son père avait dû ressentir devant ces brusques changements. Et qui expliquait ses épaules désormais affaissées.

- “Je… Nous en reparlerons.”

L’idée trotta dans son esprit durant le reste de la journée. Elle y songeait encore lorsqu’elle franchit le seuil de la Salamandre le soir venu.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Jeu 3 Nov 2022 - 1:15
La routine poursuivit son cours immuable, durant ce qui restait de la journée du guerrier enrubanné. Partagé entre restauration de son énergie et nouveaux entraînements particuliers dispensés au sein même du Dojo des Assimilateurs, Yanosa ne vit comme de coutume pas le temps filer à toute vitesse autours de lui, se gorgeant toujours un peu plus de maîtrise de ses arts de prédilection tout en partageant avec ceux qui se trouvaient être assez résilients des morceaux de son savoir. Un savoir qui était in fine la somme d’une pratique longue et soutenue ainsi que d’expériences parfois douloureuses et souvent dramatiques pour le Tellurique, dont le corps se souvenait de chaque blessure et de chaque cicatrice comme d’une leçon à part entière. Tout en distribuant ses enseignements avec la même rudesse qu’une série de coups de poings dans le foie, l’Oterashi n’oublia cependant pas un instant le rendez-vous qu’il avait fixé à Nozomi le soir-même, dans l’établissement relativement peu recommandable qu’était La Salamandre. Le sensei de la mère de famille, ces derniers jours, avait voulu s’assurer que la Xûan disposerait au plus vite des outils indispensables à sa survie dans ce monde impitoyable, mais le temps était venu – déjà – pour le Chûnin de sonder plus loin la psyché de son apprentie.

Aussi le soir venu l’Oterashi se rendit-il bien assez tôt à la Salamandre pour prendre place à l’intérieur, au milieu de la population roturière et assez mal éduquée qui fréquentait usuellement ce bar mal éclairé, assez peu entretenu et au menu de boissons rudimentaire. Une honte du destin, se disait Yanosa chaque fois qu’il apercevait l’enseigne, que cet établissement là ait réchappé aux pattes immenses de Yonbi le jour du cataclysme. Fendant l’espace étriqué au milieu de la salle, le guerrier de pierre se fraya un chemin sans échanger le moindre regard avec les clients affalés au comptoir où qui avaient pris place sur l’une des tables aux airs faussement chics dispersées ici et là. Sa destination : la table en bois du fond, esseulée et délaissée, et qui en plus de convenir parfaitement au genre de conversation qu’il voulait mener avec Nozomi, s’avérait être la plus éloignée de l’entrée. Un détail, comme bien d’autres, qui ne devait rien au hasard.

Nonchalamment, le Tellurique projeta son corps dans le siège au-delà de la table, celui-ci grinçant allégrement sous son poids tandis que le rictus de douleur habituel et routinier apparaissait et s’effaçait dans la foulée du faciès tout de bandages recouverts de l’agent du Sazori. D’un vague signe de la main, il interpella l’attention du tenancier, seul à la barre de son établissement peu côté voire tout à fait méprisé par une tranche plus « huppée » de la population. L’endroit avait beau être très peuplé, le brouhaha ambiant restait contenu, aussi Yanosa n’eut qu’à forcer légèrement sur sa voix rauque et caractéristique pour se faire entendre sans avoir à se relever.

« Un Piton, merci. »

Un hochement de tête pour toute réponse, et quelques instants plus tard le verre d’alcool fort arrivait sur la table en face du soldat de la Roche, délivré des mains sans doute crasseuses du tenancier. Mais dans un premier temps, l’Oterashi ne toucha pas au verre. Au lieu de ça, il scruta au loin, vers l’entrée, attendant l’arrivée sans doute imminente de la Xuân à la silhouette singulière qui ne tarderait plus à faire irruption dans ce milieu tout sauf accueillant. Patiemment, ses iris rougeoyants fendant le clair-obscur du bar, il attendit, et immanquablement finit par repérer les traits de la rousse qui finit par arriver. Toujours nonchalant, Yanosa leva à nouveau la main pour signaler sa présence et inviter Nozomi à le rejoindre, sans daigner bouger quoi que ce soit d’autre, et ne brisa le silence qu’une fois la kunoichi arrivé à son niveau.

« Bienvenu dans ce respectable établissement. Je t’en prie assied-toi. Et, commande quelque chose. »

Un premier défi en soit, étant donné le schisme qui devait exister entre les boissons servies ici et celles dont devait avoir l’habitude la Xuân.

« Alors, cette journée. Tu as pu la mener comme tu l’entendais, hm ? Pas… trop de fatigue ? »

L’étrangeté de ces questions, dans ce contexte tout à fait improbable, avait de quoi faire froncer les sourcils de la rousse, aussi Yanosa était-il curieux de pouvoir examiner les premières réactions de celle-ci.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Jeu 3 Nov 2022 - 21:56
Son professeur était déjà là, évidemment. Nozomi parcourut du regard l’établissement, s’attendant à y trouver son mari. C’était typiquement le genre d’endroit qu’il fréquentait. Elle le savait très bien, pour être venue le chercher bien des fois. Jusqu’à ce qu’elle le laisse rentrer seul. Jusqu’à ce que, excédée, elle reparte chez ses parents. Cela faisait au moins dix ans qu’ils ne s’étaient pas vus, et il ne lui manquait pas. Elle regrettait simplement que ses enfants n’aient pas eu de père. Au moins avaient-ils pu compter sur leur oncle et leur grand-père pour avoir un modèle masculin digne de ce nom. Elle franchit les quelques mètres la séparant de son professeur et vint s’asseoir, suite à son invitation.

- “Ha, mais c’est que vous êtes capable de blaguer ! Merci, je prendrais une bière.”

Se trouver assise à rien faire, en face de son professeur, avait quelque chose d’étrange. Jusqu’ici leurs rapports étaient restés très professionnels. Leurs conversations s’étaient limitées à “Bonjour, au revoir”, “Nous ferons ça aujourd’hui”, et “Pause, je suis fatiguée”. La Xuân avait pourtant essayé plusieurs fois d’engager la conversation, mais cela s’était toujours conclu par un échec. Lorsqu’il s’enquit de son état de santé, elle en fut donc ravie, et lui répondit sans se douter de quoi que ce soit sur le moment.

- “Oui, ça a été. Gérer cette nouvelle vie de shinobi, et la conjuguer avec le travail à l’exploitation n’est pas de tout repos. Je suis épuisée le soir. Sans parler des enfants.”

Son verre lui parut très attrayant. Elle le pencha vers elle afin d’observer le liquide se trouvant à l’intérieur. Peu rassurée, elle finit par le reposer.

- “Mes proches arrivent parfois à s’organiser sans moi. Même s’il y a évidemment des tâches qui requièrent ma présence, quand il faut faire croître les plantations, par exemple. J’imagine que nous trouverons notre nouveau rythme d’ici quelques jours ou semaines.”

Si son aîné devait partir à Torii, son père se retrouverait alors seul pour gérer l’exploitation. Même s’il avait un peu de famille en voisins, ce n’était pas pareil que ses proches.

- “Et vous, arrivez vous à gérer…”

Cette nouvelle vie d’écorché ? Consciente d’avoir une nouvelle fois parlé trop vite, elle se reprit.

- “Cette notoriété ? Sauter dans la gueule d’un Dieu, c’est quand même quelque chose ! Vous devez être le seul homme à avoir jamais tenté.”

Bien rattrapé !

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Dim 6 Nov 2022 - 23:52
« Quoi, tu en doutais… ? »

Une question sibylline lancée en retour d’une réponse pour le moins enjouée de la part de la Xuân, qui n’eut pas l’air aussi dépaysée que ne l’aurait cru le soldat de la Roche dans un endroit pareil. Quand on avait la trentaine et plusieurs enfants, songea-t-il pour lui-même, et que l’on décidait par-dessus le marché de chambouler son quotidien en devenant un membre à part entière de l’armée de shinobi de son pays, peu de chance en effet de s’émouvoir outre mesure des odeurs étranges et de l’état approximatif d’un tel établissement, pas plus que de sa clientèle.

« Il faudra t’y habituer. Rares seront les journées où tu ne ressentiras pas cette envie, ce besoin viscéral de couper ton cerveau pendant plusieurs jours pour laisser ton corps au repos. Mais viendra peut-être un moment… où tu devras choisir. Tu es entrée dans un autre monde, Nozomi, un monde exigeant, un monde qui régit le quotidien de populations et de nations entières. Un jour viendra, fatalement, où tu devras trancher entre les tiens et des enjeux bien plus vastes. »

Le regard comme empli d’une malice fugitive, Yanosa porta son verre de liqueur jusqu’à ses lèvres pour en vider une petite moitié. Le mélange était brut et particulièrement rude au palais, mais avait l’avantage de receler de nombreux arômes. Une sorte de défi gustatif des profondeurs d’Iwajuku. Sans départir son regard des iris émeraude de la Xuân, le guerrier de la Roche reposa son verre.

« Mais ce ne sera pas moi qui te forcerai la main pour choisir. J’ai été… rude. Dur, avec mes apprentis. Tous autant qu’ils sont. Et je le serai aussi avec toi, plus que tu ne peux encore l’imaginer. Mais ta vie, celles des membres de ta famille… Personne ne pourra les mettre dans la balance à ta place. Personne. »

Sa main enrubanné retourna sur la table comme pour tutoyer les contours du verre entamé, tapotant le bois abîmé en contemplant de ses yeux rougeoyant les reflets des lumières étouffées sur le verni. Le regard du Tellurique, toutefois, retourna vivement vers le visage angélique de Nozomi à l’écoute de son étrange remarque.

« Le seul… ? Ça reste à prouver. J’ignore de quelle notoriété tu parles cela dit. A moins… que tu veuilles parler des inimitiés à mon égard, pour avoir abandonné mon poste au coeur de la bataille ? Pour avoir laissé mon unité… perdre ses jambes, pendant que je tentais de tuer une bête millénaire et révérée ? »

Il laissa sa question en suspend, comme pour jauger de son impact sur son apprentie en penchant légèrement sa tête sur le côté afin de ne manquer aucune expression sur son visage.

« Ne te voile pas la face. Certains choix que nous faisons, quelles qu’en soient les motivations, nous éloigneront de notre devoir ou de nos idéaux. Cultiver les deux marche un temps… mais jusqu’à un certain point. »

D’un geste vif, l’Oterashi vida alors le reste de son verre d’une traite, faisant claquer le petit récipient sur la table en l’y déposant brusquement.

« Ces gens, autours de nous. Ces ivrognes… ces âmes damnées en manque de reconnaissance, en manque d’affection, qui ne peuvent se raccrocher qu’à des miettes d’existence. Pour eux… pour les sauver… jusqu’où irais-tu, hm ? »

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Lun 7 Nov 2022 - 22:10
L’ambiance badine qui planait quelques instants plus tôt s’était bien envolée. Le visage de Nozomi devint rapidement plus grave, à l’écoute de son professeur. Celui-ci bu son verre sans aucune hésitation tout en abordant des sujets plus importants. L’horticultrice l’imita. Cela l’aida à faire passer la boule qui s’était formée dans sa gorge. Sa question avait visiblement été mal prise par son sensei. Pour l’une de leurs premières discussions, cela partait assez mal. C’était de sa faute, avec cette sale habitude de parler avant de réfléchir.

- “Je suis désolée d’avoir abordé le sujet. Ce n’est pas… Ce que l’Histoire a retenu.”

Non, au sein de la population il était connu comme l’esprit de la Terre. Comme celui qui avait osé s’opposer à un Dieu, en plongeant à l’intérieur. Pas de façon militaire, ni comme il en parlait. Ce qu’il voyait dans le miroir n’était pas ce que le peuple pensait de lui.

Rapidement, il lui posa de nouveau des questions énigmatiques. La trentenaire, pourtant assez naïve, soutint le regard de son professeur à la recherche d’un quelconque indice. Que cherchait-il réellement à savoir ? Pourquoi l’avait-il amenée là ? Puis elle comprit. Ou du moins, elle le crut.

- ”C’est un test.”

Pour savoir si elle était vraiment apte à devenir kunoichi. Ou quelque chose du genre. Elle but une autre gorgée de son breuvage, plus pour se donner le temps de répondre que se désaltérer. Le goût était plus que passable.

- “Pour les sauver, je ferais tout ce que je peux.”

Un véritable shinobi aurait certainement dit qu’il irait jusqu’à risquer sa peau pour protéger n’importe quel membre de la population.

- “Comme pour n’importe quelle autre personne d’Iwa. Tout, sauf mettre en danger mes enfants, ma famille. Ils sont ma priorité, et le resteront.”

Même devant “des enjeux bien plus vastes”. C’était pour eux qu’elle s’était lancée dans cette voie, pour eux qu’elle y resterait.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mar 8 Nov 2022 - 21:31
L’Histoire. L’archivage, catalogage et tri souvent arbitraire du passé, un héritage collectif où beaucoup auraient voulu gagner leur place en associant leur nom aux plus glorieuses avancées de leur espèce. Qu’il l’ait voulu ou non, depuis les tréfonds de sa psyché parcourue de fissures, le guerrier tellurique avait déjà laissé derrière lui une traîne d’événements qui portaient sa marque, de la mort d’un Shogun jusqu’au défi lancé à une divinité millénaire en passant par l’infirmité de certains de ses plus proches coéquipiers, qu’il avait presque provoquée par son absence à leurs côtés. L’Histoire, au fond, était tout autant affaire de faits objectifs que de perceptions biaisées, changeait de façon elliptique en fonction du prisme par lequel elle était observée. Dans les yeux émeraude de la Xuân, Yanosa lut un mélange authentique de gêne et d’admiration, comme si il lui était difficilement compréhensible voire intelligible que les actes de son sensei aient pu s’avérer controverses à quelque niveau que ce soit.

Face à ce regard, le Chûnin ne put s’empêcher de songer au schisme qui était né au Pays du Fer, et à la perception que devait avoir une partie de sa population à son sujet, lui qui avait contraint Taira Fugaku au seppuku, le suicide rituel Samouraï.

« L’Histoire est ce qu’en font les populations et leurs dirigeants. Un héro dans cette ville peut être un paria conspué dans le pays voisin. Comme je te l’ai dit, tes choix… auront des conséquences, que tu devras assumer jusqu’au bout. »

Le Tellurique appela le tenancier du regard en agitant son verre vide au-dessus de sa tête, un nouveau Piton venant alors rapidement remplir son récipient, guidé par la main bourrue mais experte du propriétaire de la Salamandre.

« Un test ? Non, rien d’aussi grossier. Vois plutôt ça comme une mise en garde. Sois toujours au clair… sur ce que tu comptes faire. Sur les limites que tu ne seras jamais prête à franchir. Ce n’est pas le jour où tu recevras des ordres qui te mettront en porte-à-faux qu’il faudra te poser la question. »

Le shot de Piton pris en main disparut cette fois d’une seule traite dans le gosier de l’Oterashi, qui laissa pensivement vagabonder son regard dans le bar et ses occupants.

« ...Défendre sa famille… Quelle meilleur raison de se faire des ennemis, n’est-ce pas. Parfois, je me demande si... »

Une pensée fugitive, laissée en suspend.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 9 Nov 2022 - 17:35
De nouveau, il parlait de responsabilités. De limites. Il semblait insister là-dessus. Nozomi resta songeuse à ces paroles. Elle ne savait guère si cela s’adressait à elle, ou bien s’il voulait s’épancher. Le guerrier terrestre semblait porter un lourd poids sur ses épaules, qu’il voulait éviter à la Xuân. Celle-ci prit une autre gorgée du liquide âcre, pendant que son professeur attaquait son second verre. Visiblement, il s’agissait de la première option : il avait besoin de parler. De réconfort ? Reposant doucement son verre, l’horticultrice poursuivit d’une voix qui l’était tout autant.

- “Si… ?”

Rapide coup d'œil pour observer sa réaction.

- “Le père de mes enfants fréquentait ce genre d’endroits, lui aussi. Au début, il y allait assez peu. Nous étions heureux. Puis, au fil du temps, il s’y rendait de plus en plus souvent. Je suis allée bien des fois le chercher. Je me suis occupée de lui, alors qu’il était complètement ivre. Il ne se rendait pas au travail à cause de maux de tête dû aux lendemains, se levait l’après midi. J’ai dû aller lui en trouver, maintes et maintes fois. Mais il continuait à se laisser aller, alors que nous avions un enfant à s’occuper. J’ai essayé de le sortir de là. Mais au lieu de le remonter, c’est lui qui m’a tirée vers le bas. J’étais épuisée d’utiliser toute mon énergie à aider quelqu’un qui ne voulait pas l’être. Alors, quand je suis tombée enceinte de mon second enfant, je suis retournée chez mes parents, et lui ai posé un ultimatum. Soit il se reprenait, soit il ne verrait plus ses enfants.”

Une grande goulée de liquide disparut, vidant le contenant.

- “Il avait le choix. Il a préféré continuer à couler. Mes enfants ont grandit sans père. Le grand s’en souvient encore un peu, mais le plus jeune n’a aucun souvenir avec lui. Nous ne l’avons pas vu depuis une dizaine d’années. Je ne me plains pas. J’aime ma vie comme elle est ainsi. Des parents aimants, qui s’occupent de nous au quotidien. Mon frère et mon père ont apporté la figure paternelle qu’il leur manquait. Mes enfants n’ont jamais manqué de rien. Mais lui… Je ne sais pas ce qu’il devient. Je n’ai jamais su le fardeau qu’il portait, et après tout, cela ne compte pas vraiment. Nous avions besoin d’un père et d’un mari. Il a préféré se détruire.”

Elle repoussa son verre au milieu de la table, refusant la proposition de l’aubergiste d’en prendre un second.

- “Vous me mettez en garde, vous voulez me protéger. Pour moi tout est clair : mes enfants sont ma priorité. Et devenir kunoichi n’est qu’un travail comme un autre. Au risque de vous décevoir, si je me suis engagée c’est pour protéger les miens car j’en ai obtenu le pouvoir. Mais c’est surtout pour gagner de l’argent. Cela n’a rien de noble, mais nous avons tout perdu lors de cette… Attaque. Nos champs, notre maison, nos récoltes. Nos maisons ont été reconstruites, mais elles sont désormais vides. Presque trente-cinq ans de biens qui ne nous ont pas été remboursés. Il est dur de remonter la pente, très dur. Mais nous finirons par y arriver, car nous sommes ensemble, en famille. Et c’est malgré tout ce qui est le plus important.”

Plongeant son regard dans celui de son professeur, la mère de famille continua son monologue.

- “Là où je veux en venir, c’est que j’aimerais vous mettre en garde à mon tour. Vous parlez de responsabilités, de conséquences. Puis vous videz deux verres d’alcool fort en moins de dix minutes. Attention à ne pas sombrer. Je ne sais pas comment est la vie lorsqu’on est shinobi dès la naissance, mais avez-vous déjà prit une pause ? Avez-vous des activités en dehors de vos missions, ou entraînements ? Car la vraie vie, ce n’est pas ça. Ce n’est pas que se battre à longueur de temps. Trouvez-vous quelque chose, ou quelqu’un, qui vous apporte une lueur et accrochez-vous. Sans la faire couler. Au contraire, laissez-là vous remonter, pour prendre des bouffées d’air frais de temps en temps. Vous verrez, ça vous fera le plus grand bien.”

Détournant le regard, la Xuân fini par conclure.

- “Nous ne nous connaissons pas encore beaucoup mais… Les âmes damnées aussi peuvent avoir une famille. Des gens qui tiennent à eux. Peu importe leur fardeau.”

Tout comme son mari l'avait eue, elle, et leur fils aîné.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Ven 11 Nov 2022 - 23:27
L’Oterashi avait mené son apprentie jusqu’ici, lui avait imposé ce cadre glauque à la limite de la salubrité et objectivement peu agréable pour mener ce brin de discussion. C’était lui qui, par définition, avait pris les rennes de cette rencontre pour en dicter le fond autant que la forme. Cette dynamique naturelle toutefois parut chanceler au moment où la Xuân prit la parole en retour de la conclusion presque mélancolique lâchée par le guerrier tellurique. Ce dernier dévisagea dans un premier temps la rousse, impassible, écoutant attentivement son histoire en se demandant où exactement elle voulait en venir. En quoi après tout le récit de la déchéance de son ex-mari de son statut même de père pouvait-il étayer en quoi que ce soit leur discussion actuelle ? Yanosa accueillit l’histoire non sans circonspection, mais lorsque le cheminement de Nozomi finit par lui appraître clairement, ses sourcils se froncèrent tout à fait, son visage arborant dès lors une mine plus sombre qu’auparavant. Allait-elle réellement aller sur ce terrain là ?

Avant de réagir ouvertement, l’agent du Sazori tâcha d’écouter jusqu’au bout son apprentie d’une décennie son aînée tout en s’installant profondément dans son assise, examinant l’articulation du propos offert par Nozomi. La rousse était loin de se fourvoyer sur bien des points, tout le contraire même, mais ce n’était pas tant le fond de son discours qui saisit l’Oterashi sur sa chaise mais plutôt le simple fait de voir et d’entendre ainsi ses propres tourments et luttes intimes, exposés par la bouche d’autrui. C’est alors que la conclusion de tout ceci le frappa de plein fouet, son regard se perdant sur les traits du visage de la Xuân : elle voulait l’aider. S’inquiétait pour lui, pour son équilibre et plus largement pour sa santé. Elle le connaissait si peu, songea-t-il, et la voilà pourtant qui étendait volontiers son instinct de protection quasi maternel jusqu’à lui. Fruit d’une perspicacité affûtée de la part de Nozomi ou d’une transparence momentanée trop assumée de sa part à lui, le constat pour l’Oterashi était le même : bandages ou pas, il était à nu.

« ...Alors c’est comme ça que tu me vois ? Un ivrogne de travail ? Un addict d’exigence et de souffrance ? Tu crois… que j’ai toujours été comme ça ? » lança-t-il en se penchant lentement en avant au-dessus de la table en appuyant ses coudes sur ses cuisses.

Pour l’avoir ainsi exposé, Yanosa ne tiendrait aucunement rigueur à son apprentie. Pour rétorquer, il n’avait toutefois qu’une voie devant lui, la plus brute, celle qui avait bien souvent le plus de poids et de pouvoir. La vérité.

« ...J’ai essayé. De me lier à mes camarades, de me faire des amis, d’expérimenter la vie comme je le voulais. Explorer le monde, quand j’étais adolescent... »

Il marqua une pause, avançant encore un peu plus son visage de celui de la rousse.

« Le mépris. La violence. La souffrance, la mort. La rage du deuil, encore, et encore, et encore… Voilà ce que la vie a eu à m’offrir, alors que j’essayais de reprendre mon souffle, de trouver une voie qui me semblait valoir le prix que j’étais en train de payer. »

Le Tellurique s’affala en arrière sur sa chaise qui grinça sous son poids, pour remettre une distance entre lui et la Xuân.

« Que tu aies choisi de devenir kunoichi par appât du gain ne me dérange en rien. Que tu aies voulu t’enrôler pour pouvoir protéger les tiens... est d’un naturel primordial, presque primitif. Ce qu’il faut malgré tout que tu comprennes, Nozomi, c’est que ces choix que tu as déjà fait auront des répercussions. Ceux qui me côtoient de trop près et trop longtemps… sont condamnés à voir leur vie mise en péril. Pas parce que je le veux… mais parce que les choix que je fais, ces choix que tous les autres se refusent à faire… Ces choix… ont des conséquences.

La vraie vie… ? Je ne peux pas offrir de vraie vie, à qui que ce soit et encore moins à moi-même. Si tant est que ça veuille dire quelque chose. Mon existence est aussi vraie que la tienne, aussi concrète : tu ne réalises simplement pas encore pourquoi… elle doit en être ainsi 
», acheva-t-il sans cesser une seconde de fixer les yeux émeraude de la Xuân de ses propres iris embrasées.


_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Sam 12 Nov 2022 - 17:52
Peu ravi d’être ainsi mis à nu, le tellurique s’approcha de son apprentie jusqu’à entrer dans sa sphère personnelle. Les mots qu’il utilisait pour se décrire semblaient le blesser. Pourtant, la trentenaire elle-même n’en avait utilisé aucun. Il ne s’agissait là que de la façon dont il se voyait lui-même. Et pour la première fois depuis qu’ils se connaissaient, il parla un peu de lui. De sa vie de shinobi. Laissant entrevoir à l’horticultrice à quoi ressemblait la vie de l’autre côté, celle dans laquelle elle avait mit un pied. Celle-ci semblait ne pas avoir épargné le tellurique, ne lui offrant guère de repos dans toute cette souffrance. Et pourtant… Un petit sourire se dessina sur les lèvres de Nozomi lorsqu’il prit de nouveau place dans son siège. Pour sa part, elle restait bien en place sur le sien, et n’avait pas bougé lorsqu’il s’était approché un peu plus tôt.

Si elle avait deviné certains aspects de sa personnalité, en revanche il avait raison sur un point : certaines choses lui échappaient. Elle ne comprenait pas pourquoi il devait prendre le poids de ces choix sur ses épaules. Pourquoi ils lui incombaient. Ni quel genre de choix il avait dû faire, bien qu’il en ait déjà parlé un peu plus tôt avec les jambes sacrifiées de ses coéquipiers. Mettant cela de côté, elle poursuivit la conversation sur ce qu’elle pouvait interpréter.

- “Et depuis quand n’aviez-vous pas essayé ?”

Nozomi laissa la question en suspens quelques secondes, lui laissant le temps de comprendre.

- “Vous aviez le choix. L’académie, un bar à râmen, n’importe quel autre endroit. Surtout sachant que je connaîs pas les établissements spécialisés aux shinobis. Mais vous avez choisi celui-ci. Comme vous le dites, vos choix… Ont des répercussions.”

Son sourire en coin se changea en amusement.

- “C’est vrai, je ne comprends pas tout. La vie dont me parlez m’est encore étrangère. Et pourtant, c’est devant moi que vous sirotez deux verres d’alcool fort en moins de cinq minutes.”

Verre qu’il avait étrangement délaissé lorsqu’elle avait abordé le sujet.

- “C’est à moi également que vous parliez de devenir un rempart. De sacrifices. De choix. Que vous mettez en garde. Ajoutez tout cela au fait que vous êtes toujours le premier sur place, que vous ne prenez jamais de pauses si on ne vous en propose pas…”

Tout cela mit bout à bout expliquait la conclusion qu’avait eue la Xuân. Son visage devint plus grave.

- “Je n’ai aucune idée de ce qu’il y a dans votre tête, et cela vous appartient. Mais de ce que j’en comprends, vous êtes à un tournant de votre vie. Vous cherchez à savoir ce qu’elle pourrait être si… Vous faites le choix de ne pas la sacrifier.”

Plongeant ses yeux dans les braises du shinobi lui faisant face, elle le sondait à la recherche de la vérité. Il avait lancé un appel au secours. Inconsciemment, certes, mais à elle qui n’était pas une kunoichi. Pas de son monde.

- “Je vous remercie de me mettre en garde. J’apprécie vraiment. Vous m’avez montré un aperçu de ce qu’était un shinobi. Venez au domaine quand vous serez disponible. Ou plutôt, lors d’une journée récolte que nous organisons. Nous vous montrerons alors comment c’est, de notre côté.”

Qu’il puisse entrevoir ce qu’était la vie réelle, de son point de vue de civile. Qu’il voie ce qu’il était sur le point de sacrifier, pour choisir d’être le rempart d’Iwa.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mar 15 Nov 2022 - 23:41
« … J’essaye encore au moment où je te parle. Même… si je sais déjà ce qui m’attend. »

Le visage tout à la fois dur, doux et intransigeant du Lilas lui apparut alors en pensée, rappel à la fois vivifiant et terrible de ce qu’il avait gagné et de ce qu’il pouvait perdre. Asuka était une guerrière tout comme lui, avec ses cicatrices propres à porter qui lui permettaient de comprendre comme personne d’autre ne le pouvait, au travers de toutes les couches de protection abrasives que l’Oterashi avait bâti autours de lui. Un écho d’empathie, un éclat de joie simple et brut, dont Yanosa pour autant ne pouvait s’empêcher de craindre la perte. Trop de fois auparavant il s’était laissé surprendre, cependant, et le Soldat de la Roche envisageait à présent instinctivement le pire pour éviter de sombrer à la prochaine chute. La Bakuhatsu savait s’occuper d’elle-même – et c’était encore peu dire –, mais le Chûnin ne savait que trop bien quels genres de risques elle prenait en le fréquentant d’aussi près et en voulant l’aider de tout son être à mener une vie plus apaisée.

« Oh, je vois… les déboires de ton ex-mari ont laissé des traces. Ceci, fit-il en prenant son verre entre deux doigts, est un plaisir que je m’accorde. Je n’ai aucun intérêt… à nier, les difficultés que je traverse. C’est même en partie pour te les mettre en lumière, que je t’ai amené dans ce bouge infâme. Ne fais toutefois pas l’erreur de voir en moi un ersatz de ton épave de mari. Nos addictions… sont bien différentes. »

La maturité de la Xuân permettait et obligeait même la discussion que l’Oterashi avait sollicité à prendre des tournures relativement inédites, un retour de force que le guerrier enrubanné avait espéré sans même vraiment y penser, sans doute, en conviant son apprentie entre ces murs.

« ...Aurais-tu vraiment un choix à faire, si on te demandait de sacrifier ta vie pour sauver celles de tes garçons ? Envisagerais-tu de vivre… si c’était à ce prix ? »

Il laissa la question quasi-rhétorique planer lourdement dans l’air avant de continuer.

« C’est inutile de le nier, dans ma position… ? La tentation est grande. M’en aller loin, tenter de grappiller et d’accumuler égoïstement tout le bonheur possible avant de m’étendre paisiblement… Mais je sais que c’est impossible. Je sais les conséquences de ce choix, et je serais incapable de vivre avec. Tout comme tu ne pourrais pas continuer de vivre, avec la mort de tes enfants sur la conscience…

Je compte bien survivre à cette guerre, Nozomi. Permettre à une nouvelle ère de débuter, et être là pour la voir. Mais je ne peux pas faire passer ma vie avant cet idéal si ça veut dire le condamner à l’oubli.
 »

Peut-être d’autres que lui, ailleurs, poursuivaient-ils le même idéal, peut-être même étaient-ils nombreux. Yanosa doutait cependant grandement que le moindre d’entre eux puisse détenir autant de pouvoir entre ses mains que lui pour influer sur les événements, ce qui lui forçait la main d’autant plus.

« Votre côté, hein ? Je connais déjà bien le milieu ouvrier. J’ai beau être capable d’édifier des immeubles entiers de mes mains, je sais quel labeur ça représente pour des artisans civils. Mais si ça peut te faire plaisir… je vous rendrai visite, après un entraînement. »

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Sam 19 Nov 2022 - 21:53
Il essayait. Malgré toutes ces déceptions et souffrances, Yanosa continuait d’espérer. C’était une très bonne nouvelle, songeait Nozomi. Mais elle ne put s’empêcher d’avoir un sourire amer face à sa réaction concernant son mari. Une épave…? Elle ne l’avait jamais qualifié ainsi. Il restait le père de ses enfants. Un homme qu’elle avait aimé, autrefois. Mais sans doute était-il cela, désormais. Elle s’était fourvoyée, plus ou moins, concernant les intentions de l’Incarnation Terrestre. Marquée par son passé, elle en voyait le fantôme en n’importe qui. Même si l’amener ici avait été un appel au secours, comme il l’avouait à demi-mot. Une manière de voir ce qu’il pourrait devenir s’il se laissait aller.

Le Tellurique s’avança de nouveau sur le terrain des choix. Amenant encore une fois la Xuân à imaginer ses enfants en danger, la faisant froncer les sourcils. L’air grave, elle repassait la question dans sa tête.

- “Bien sûr que je me sacrifierai pour mes fils. Le rôle d’un parent est de faire en sorte que ses enfants deviennent des adultes indépendants et épanouis. S’ils n’arrivent pas à l’âge adulte, alors c’est que j’aurais échoué.”

Mais pouvaient-ils devenir équilibrés s’ils devenaient orphelins aussi jeunes…?

- "Épanouis, oui…”

Ils s’en remettraient, ils n’étaient plus des enfants. Pas encore des adultes, mais plus des enfants. C’était ce qu’elle se répétait pour se rassurer. Et puis, ses propres parents seraient là pour terminer leur éducation. Parce qu’elle ne pourrait guère compter sur leur père pour ça. Son cadet n’avait même aucun souvenir avec lui… Yanosa répondit lui-même à sa question, laissant la Xuân songeuse.

- “Ne pas agir est déjà un choix…”

C’était là ce qu’il arguait. Soit il pouvait profiter de la vie et laisser les autres s’occuper des problèmes, soit il les prenait sur lui et les brisait à la force de ses bras. C’était là un triste dilemme, ne laissant guère de choix à son professeur. Ce qu’il s’évertuait à lui expliquer. Mais un homme seul pouvait-il faire cela ? Être bien entouré servait aussi à se ressourcer pour affronter les soucis de plus belle. Tout cela commençait à donner la migraine à la Xuân. Le sujet suivant lui était bien plus familier.

- “C’est vrai que vous connaissez déjà ce monde là également. Vous êtes vraiment un étrange shinobi, Esprit de la Terre. Nous serons heureux de vous reçevoir.”

Souriant de nouveau, l’horticultrice observait étrangement l’homme lui faisant face. Comme si elle tentait de le déchiffrer, sans y parvenir.


_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 30 Nov 2022 - 15:00
Aussi sûrement que progressivement, la rhétorique de l’Oterashi avait foré sa voie au travers des réflexions de la Xuân par le plus vil des procédés, instillant des idées noires et tragiques dans son esprit pour lui faire comprendre l’étendue des conséquences qui pouvaient peser sur eux à tout instant, en étant mêlés de près ou de loin à la vie de shinobi. Ce n’était pas foncièrement de gaieté de coeur que le guerrier de pierre prenait ainsi d’assaut la relative tranquillité qui régnait encore dans la vie de sa nouvelle apprentie, mais quand on savait le sort que rencontraient la plupart du temps les ouailles du Chûnin, mieux valait pour ce dernier préparer le terrain et ouvrir les yeux à Nozomi avant qu’il ne soit trop tard. Plus rapidement et plus lucide elle serait, moins la mère de famille risquait en effet de faire un choix qu’elle était vouée à regretter, un choix, à l’image de certains que l’Oterashi avait dû faire par le passé, qui la hanterait pour le restant de ses jours. Anticiper ces dilemmes, à la vérité, n’en amenuisait pas réellement l’impact : seules entraient en compte la résistance de la psyché aux épreuves, et la capacité de l’esprit à rester fort et composé. C’était parfois, en ce monde, toute l’opposition que l’on pouvait faire aux événements, malgré tout le contrôle que l’on voulait y imposer.

« ...Fais en sorte de ne pas échouer, dans ce cas. C’est aussi simple. Et ne laisse personne, pas même moi, te détourner de ce but. »

Aussi hautain qu’il pouvait parfois paraître, du haut de ses ambitions et de ses prérogatives absolues, Yanosa respectait malgré tout la force de conviction de ceux qui allaient contre le courant, même si le courant en question était sa propre volonté. Cela ne l’empêchait pas, sur le fait, de pester intérieurement contre ces résistances ponctuelles, mais impossible pour lui idéologiquement d’en vouloir à ces personnes pour un comportement que lui-même poussait déjà à l’extrême avec sa hiérarchie. Il avait ses priorités, claires et définies, et ne laisserait aucun organigramme l’empêcher d’agir comme il savait être au mieux. Tout comme Nozomi, espérait-il, ne laisserait-elle rien corrompre ou brouiller la clarté de son vœu de voir ses enfants grandir et s’épanouir. En vie.

« Étrange… ? Ça doit dépendre des standards de chacun, j’imagine. Ce n’est pas parce qu’une idée ou un code de conduite est minoritaire, marginal, qu’il n’est pas pour autant le plus juste. Le plus éclairé. Mais chasser les vérités… est devenue une parfaite chimère, par les temps qui courent. Merci pour l’invitation, en tout cas, dit-il en se relevant soudainement de son fauteuil, le faisant grincer vers arrière dans le mouvement.

Dès que j’aurai le temps, je te ferai appeler pour un entraînement. Il y a encore quelques tests, que je dois te faire passer. D’ici là… j’ai plusieurs choses importantes, dont je dois m’occuper. Pratique ton Ninjutsu : tu en auras besoin. »

Lentement, la silhouette enrubannée de l’Oterashi se décala alors sur le côté pour dépasser la table et prit la direction de l’unique sortie de l’établissement, laissant là Nozomi pour peu qu’elle ne lui emboîte pas le pas.

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Yano_b10

Theme MusicEquipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 Empty
Mer 30 Nov 2022 - 17:29
Leur conversation se terminait sur une note positive. Ils se reverraient bientôt, pour un entraînement ou une mission. Ils faisaient partie de la même équipe, après tout.

- “Dans ce cas, à bientôt. Et prenez soin de vous… Yanosa sensei.”

Celui-ci avait délaissé son verre et la trentenaire pour sortir de l’établissement, la laissant seule à sa table. Elle l’observa partir, songeant à leurs paroles, avant de laisser vagabonder son regard sur les personnes présentes. Elle en reconnut certaines, tandis que d’autres lui étaient parfaitement inconnues. Puis elle quitta la table à son tour, avant de se diriger vers le comptoir afin de payer sa consommation. Elle y déposa quelques pièces supplémentaires, en donnant des instructions au tenancier. Ceci fait, ses pas la portèrent à proximité d’une table, où elle s’arrêta quelques instants.

- “Rentrez chez vous, monsieur Shikatô. Votre femme et votre fille doivent vous attendre. Et gardez votre argent, votre dernier verre est payé. Seulement s’il s’agit du dernier.”

Le pauvre homme avait perdu son restaurant de râmen lors de l’apparition de Yonbi. Autrefois chef reconnu, il avait tout perdu, un trou béant dans le sol ayant prit la place de ses possessions. Heureusement, il lui restait encore quelques vies humaines auxquelles s’accrocher. Nozomi lui tendit un sourire et quitta le bouge pour sortir à l’air libre, appréciant l’air frais. Quelques instants plus tard, elle vit avec satisfaction l'homme sortir à son tour et se diriger vers son nouveau chez lui.

Marchant dans les rues, Nozomi songeait aux conversations avec son professeur. Oui, elle ferait tout pour ses enfants. Sa famille. Ils étaient ce qui comptait le plus à ses yeux. Et si en suivant cet objectif elle pourrait étendre cette famille à d’autres personnes, voire à tout Iwa, alors elle n’hésiterait pas une seconde. Elle commençait par ceux qui, comme elle, avaient tout perdu lors de l’arrivée du Dieu. Ceux qui faisaient partie de sa première vie, avant qu'elle ne subisse la résonnance. Après tout, elle faisait à la fois partie des civils et des shinobis, et était la mieux placée pour créer un lien entre les deux mondes. Elle suivrait le conseil de Yanosa : poursuivre son entraînement, avec cette idée en tête. En devenant toujours plus forte et influente, pour être leur rempart.

Spoiler:

_________________
Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi] - Page 2 5cqa
Code couleur : #868A08............................................................................. Merci Aditya pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227

Equipe Cinq - La nouvelle arrivante [Nozomi]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'équipe numéro cinq s'affronte [FT. Équipe 5]
» Retour de l’equipe Cinq ! (Kaede et Akame)
» Nouvelle équipe, nouveau départ [Equipe 2 - au Dojo]
» Une nouvelle équipe
» Une nouvelle équipe ! [PV => Shitekka, Fuki & Kobayoshi ]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: