Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'âme des lames [Fuji Mamoru]

Narrateur
Narrateur

L'âme des lames [Fuji Mamoru] Empty
Lun 24 Jan 2022 - 15:40
Un vent frais parcourait le port Naragasa lorsque le navire à destination de l'île d'Ue s'amarra sur l'un des pontons d'embarcation kirijin. L'équipage qui faisait régulièrement le trajet avait cette fois-ci quelques passagers du clan des Sabreurs. Ce genre de cérémonie était désormais presque habituel pour eux. À chaque fois qu'un nouveau disciple parvenait à la hauteur des ambitions des maîtres du clan, sa chance lui était donnée de prouver sa valeur sur le mystique lieu réservé au clan. C'était là-bas que se tenaient les épreuves des Lames que chaque membre devait surmonter pour prouver sa valeur et sa dignité au sein de ce groupe d'épéistes d'élite. La dernière étape avant de pouvoir se déclamer Sabreur et faire partie du Conseil.

Aujourd'hui, c'était Fuji Mamoru qui avait eu cette chance. Accompagné des anciens, ceux qui connaissaient le rituel et qui le pratiquaient encore et encore, pour tous les disciples, ceux là même qui avaient été les élus porteurs des lames en leur temps marchaient avec lui depuis le temple de leur savoir jusqu'à l'embarcation qui allait les y mener.

Après un voyage calme où la concentration et l'apaisement de l'âme étaient les maîtres mots, l'aspirant pu descendre avec le groupe laissé sur la partie de l'île qui leur était réservée. Après une centaine de mètres, passant un rideau d'arbres, le groupe s'arrêta sur une sorte de place vide sablonneuse où des tracés étaient fait sans doute depuis des lustres. Les douze anciens se placèrent ainsi à intervalles réguliers autour de l'arène formée au sol, puis le rituel commença, mystique.

Les tambourins résonnaient alors, liés aux sons des voix. Sa future arme avait été remise à l'apprenti seulement en cet instant, gardée jusque là dans un écrin porté par son ancien propriétaire qui avait accompagné son élève jusqu'ici. Fier, le professeur sentait qu'il pourrait désormais se reposer, passer le flambeau. Son tour était terminé, venait celui de son protégé.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Fuji Mamoru
Fuji Mamoru

L'âme des lames [Fuji Mamoru] Empty
Mer 26 Jan 2022 - 0:02
Automne 204
Île d'Ue
Epreuve des lames

Le conseil en avait décidé ainsi … c'était aujourd'hui que pour la deuxième fois de ma vie je deviendrais un homme avec un grand H … ou plutôt un Epéiste parmi les Sept. Après plusieurs années d'entrainement comme Disciple on m'avait attribué un numéro qui me liait à une lame à jamais. Derrière le chiffre 2 se cachait en réalité le porteur de Hiramekarei la gigantesque lame double. Avec sa sœur Samehada elles étaient toutes les deux les lames les plus étranges du panthéon des sabreurs, mais aussi les plus terrifiantes. A tel point qu’on les recouvrait de bandages pour les accrocher dans le dos plutôt à la ceinture comme une lame traditionnelle. Rien ne me prédisposait à cette destinée, mais si le conseil en avait décidé ainsi je suivrais leur enseignement jusqu'au bout. Ils jugeaient assez fort mentalement et physiquement pour être l'élu de cette épaisse lame.

J'avais eu le temps de m'informer sur Hiramekarei, un sabre à deux manches pouvant donner naissance à deux sabres à une main ayant la possibilité de diffuser du chakra sous sa forme la plus pur directement comme une seconde peau.
En soi j'étais content, Hiramekerai avait surtout le défaut d'être imposante et lourde mais elle n'était pas aussi vorace et avide de Samehada ou corrompu et perfide que Shushui.
Quand j'ai reçu mon numéro, j'ai tout de suite compris pourquoi mes entrainements étaient plus intense et surtout toujours avec des poids et charges supplémentaires, mes supérieurs me testaient déjà physiquement sur la capacité à porter mon futur fardeau, ou ma future fierté !

La veille de mon départ pour la célèbre île d’Ue, je profita de ma dernière journée en tant que hypothétique Genin de Kiri pour m’adonner à ce que mon clan fait de mieux : se relaxer
Seul au milieu d’un des bains de l’onsen, je tentais de visualiser la scène connaître toutes les possibilités et scénarios…. Mais rien ne pouvait y répondre mise à part le lendemain ! après tout, je n’avais rien à craindre, je prenais place parmi les grands ou non c’était aussi simple que cela. si seulement.......

C’est avec un léger sourire stressé mais un esprit calme et concentré que je pris place à bord du navire en compagnie de la confrérie des sabreurs. Muré dans le silence j’observai infinité de l’océan, là-bas au loin se trouvait ma terre natale et pourtant je naviguais dans le sens opposé : vers un combat qui me marquera à jamais. L’air était sérieux et solennel, d’un pas déterminé je suivis mes confrères au milieu d’une forêt dense où la faune et la flore régnaient en maîtres.

Après quelques minutes de marche, les sabreurs formèrent un cercle autour d’une clairière sableuse. Mon maître apporta la lame qui allait me tester, il plaça donc Hiramekarei, la lame-jumelle au centre de la clairière avant de rejoindre les 12 anciens pour entamer le fuinjutsu permettant de libérer l’esprit.

Durant quelques instants qui paraissaient des minutes je me tenais droit comme un piquet en silence devant une épée gigantesque qui prenait vie devant mes yeux. Au fur et à mesure qu’un chakra se répandait sur la lame, au point de faire craquer les bandages

Puis soudain les voix et les tambourins se turent. Et Hiramekerai s’ouvrit particulièrement en deux pour laisser deux ombres s’en échapper.

Des crépitements dû à la nature raiton de mon chakra se faisait entendre, à tel point d’un halo jaune or se dessinait dans mes yeux, qui avait pour seul objectif : vaincre cette lame !

Tu penses être à la hauteur ? as-tu seulement pensais à vaincre tes propres peurs avant d’espérer nous manier ? chuchota une des ombres qui longeait le cercle des anciens comme un animal en cage en quête d’une échappatoire.

as-tu ……… seulement le courage de te regarder en face morveux? repris cette même ombre avec de la haine dans la voix.

A peine fini sa phrase que l’ombre se rua sur moi à une vitesse incroyable, je pensais devoir rester stoïque et montrer que je savais garder mon calme devant les provocations d’un esprit en colère. Mais mon esprit s’ébranla quand l'ombre qui n’était qu’une boule de fumée se reforma en une limande cauchemardesque et me traversa de part en part.

L’instant d’après je me retrouvera au milieu d’une source thermale fumante, brûlante et sentant le soufre !

Crois-tu être capable de protéger ta famille ? ton île ou ton pays ? Alors que tu sais à peine tenir un sabre

Le sable était devenu de l’eau bouillante, dont le niveau montait peu à peu comme ci son but était de me noyer.

Tu n’es déjà pas assez fort pour nous brandir, encore moins de tenter d’approcher de notre trône…. Et personne dans le cercle viendra te sauver…. confirma une seconde voix qui se déplaçait tapis dans l’eau bouillante.

Zen…. Je devrais garder le contrôle, ce n’était pas réel. Les deux esprits me provoquaient au travers de différents genjutsu. La vue de l’eau qui monte, le toucher de l’eau brûlante. Mais nous étions dans une cage ! et le roi devait être moi.

je suis né dans des bains fumants, vos mesquineries ne m’affecteront pas esprits. Vos provocations sont puériles. Deux esprits vaniteux tels que vous ont besoin d’un porteur responsable et censé pour exister dans ce monde. Sinon vous finirez enrober dans du bandage et accroché à un mur à contempler votre sœur Samehada festoyer durant les guerres à venir

C’est Samehada qui mérite sa place sur une étagère. Ne nous compare pas à ce sale petit requin sarcastique !

Mmhh j’avais touché juste en provocant l’un des esprits en les comparant à leur grande rivale. Il était nécessaire de recentrer le combat sur eux pour ne plus être sur la défensive.

Et pourtant c’est bien vous deux qui n’avaient plus de porteur aujourd’hui…

Plutôt prendre la poussière qu’être brandit pas une petit homme comme toi retorqua le second esprit avant de me charger sous la forme d'une moitie d'Hiramekarei spectrale.

J’eus à peine le temps de sortir mon sabre pour parer et repousser l’un des esprits que l'autre changea de forme pour devenir à son tour un fragment d’Hiramekarei.

Croisons le fer ! si j’attrape vos manches je gagne, si je me rends avant je resterai coincé à jamais ici avec vous comme seuls maîtres.

Pathétique Lamentable, mais nous acceptons

S’engagea une passe d’armes entre les deux esprits sous forme de leur sabre et moi-même armé d’une seule lame. A chaque impact le premier esprit me projetait des brides basées sur mon passé mais déformé pour me faire craquer mentalement. Pendant que le second rendait mon corps un peu plus lourd pour me tester physique. Mais à chaque coups échangeaient j’avançais d’un pas vers le trône qui était la véritable Hiramekarei. Ajoutant du raiton dans mon sabre et dans mes pas pour progresser rapidement, je ne devais pas faiblir sous la tempête de frappes que m’imposaient les deux limandes.

Abandonne On va se mettre en pièce

D’accord !

Au même instant, je relevai ma garde, laissant les deux lames spectrales de traverser le torse

Maintenant à vous de me retenir !

Bouillonnant d’excitation, la douleur plus mentale que physique ne pouvait me retenir pour avancer. Je saisis donc le manche spectral de chaque esprit pour le retenir en moi et progresser d’un pas difficile mais victorieux vers ma destinée.

Tu triches ! lâche nous ! traître continue à te battre avec ton sabre Tu n’as pas le droit ! on ne peut se reformer ! Libère nous !

En effet, les esprits ne pouvaient pas changer de former quand ils étaient entrain de traverser la matière. Ils ne pouvaient donc plus se mouvoir sous forme spectrale si je les retenais dans mon corps. Me permettant d’approcher du siège de leur esprit et d’en saisir le véritablement manche.

Malgré la douleur et la peine que vous avez pu me projeter j’ai prouvé ma force en réussissant le test ! honorez votre promesse !

Rusé et déterminé ! j’apprécie morveux
Endurant, ayant pas peur du sacrifice …. Je ne peux que nous déclarer vaincus. Fuji Mamoru, nous te suivrons dans le Yuukan. Mais sache qu’à la moindre trahison tu ne seras plus digne de nous porter. Tu en subiras les conséquences !

Sans plus de cérémonie, les deux esprits regagnèrent Hiramekarei sans laisser la moindre blessure apparente sur mon corps.

Je repris conscience les deux mains sur les manches du sabre. Au milieu de la clairière sableuse qui n’avait pas bougé. Je pris conscience qu’à ce moment là que le combat était dans ma tête, ou plutôt dans Hiramekarei.
Le bain thermal se transformant en eau bouillante, la passe d’arme, les échanges…. Tout cela n’était qu’un rêve provoquer par la limande à deux visages.

Je pris quelques instants pour mesurer l’étendue de la chose. Mon combat qui avait durée une éternité dans ma tête n’était finalement qu’un court laps de temps pour les anciens qui brisèrent le cercle.
Epuisé mais fier, je brandis Hiramekerai, lui insuffla mon chakra pour la couvrir d’une robe bleue étincelante et sépara les lames d’un coup sec !

Je venais de renaître pour la seconde fois ! me voilà Homme ! et Épéiste ![/color]

_________________
Le bien-être est la loi des corps, Mais l’ordre est celle des esprits
L'âme des lames [Fuji Mamoru] Zenits11
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

L'âme des lames [Fuji Mamoru] Empty
Mar 8 Fév 2022 - 14:37
Alors que le jeune Sabreur semblait venir de revenir à la conscience normale de ce qui l'entourait, les tambourins reprirent, clôturant ainsi la cérémonie rituelle pour que l'arme retourne à son état initial. Le maître de Mamoru, ancien porteur d'Hiramekerai qui prenait en ce jour sa retraite suite à la réussite de son disciple, applaudissait avec un sourire franc, sincère. Son élève était devenu digne de la table ronde, il pourrait désormais prouver sa valeur au combat et porter les valeurs du clan.

« Félicitations. Tu es désormais un Sabreur, le porteur d'Hiramekerai. Je compte sur toi pour leur faire honneur. »

Saluant le nouvel élu parmi les épéistes, le professeur se retira vers l'embarcation qui attendait le groupe qui revenait vers elle, entourant Fuji Mamoru tout en continuant le chant et les percussions jusqu'à enfin être sur le pont. Ce voyage terminé, le combattant était maintenant sacré Sabreur. Il pourrait siéger au Conseil et serait l'une des figures du clan. Avec ce droit de porter sa lame, de nombreux devoirs s'ajoutaient à ses contraintes. Seul le temps pourrait désormais prouver s'il était digne de cet honneur.
Revenir en haut Aller en bas

L'âme des lames [Fuji Mamoru]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre à Fuji Mamoru
» Absence Fuji Mamoru / Tôhatsu Asami
» Naissance de l'équipe 9 [Pv : Fuji Mamoru & Kobayashi Kuzan]
» [Mission C] Le respect du repos éternel [Pv : Fuji Mamoru]
» Fuji [FINI]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: