Soutenez le forum !
1234
Partagez

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya]

Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Mar 25 Jan 2022 - 10:11
C’était en été 203, à Tetsu no Kuni, une terrible période, une sale saison même. Un an avant, un espoir naquit, un homme repris ardemment sa place qui lui était promise, se moquant des politiques ou des avis extérieurs. Taira Fugaku. Il souhaitait son trône, il alla le chercher à la force de son charisme, ralliant les peuples, mais également à l’aide de sa puissance. Pourtant, sa place, il ne la garda pas très longtemps.

Son retour avait fait du bruit et bien plus. Pour être légitime, il se devait de faire couler le sang, se débarrasser des traîtres, les Nagamasa. Seulement, ces traîtres, en plus de tourner le dos à leur patrie d’origine, s’étaient fait des alliées extérieures, de puissants alliés. Le pays voisin, celui de la Terre, avait en haute estime ce clan, au point de les accueillir chez eux et de les faire devenir Ombre du village caché. Ainsi, les meurtres du Seigneur actuelle et du Tsuchikage ont continué le cycle de la haine, faisant qu’Iwa demandait à son tour de se venger. La guerre était inévitable, Taira Fugaku le savait et attendait, en cette année 203. Cela faisait partie de ses plans, pour mettre à mal les survivant des traîtres se cachant à Tsuchi. Malheureusement, ses plans fussent troublés, sous-estimant les armées adverses...

Anzai avait entendu et senti les chocs, retentissant au loin tout comme les vibrations du sol. Il ne pouvait pas se cacher, il ne pouvait pas rester dans la peur à attendre. Il fonça, courra, se propulsa de toutes ses forces pour s’approcher du champ de bataille. À mesure qu‘il s’approchait, son sourire se décomposait et ses yeux grandissaient et s’humidifiaient. Le terrain au loin était le témoin des échanges offensifs. Rochers éparpillés, marque de brûlure, corps entiers ou démembrés. Une scène de guerre que l’adolescent ne pouvait pas contenir. Ses jambes lâchèrent, finissant sur les genoux. Alors qu’il cherchait à apaiser son esprit, ne regardant plus l’horizon, ce sont les odeurs qui venaient à son nez. Le coup fatal, son estomac se noua, le faisant régurgiter tout repas qu’il avait pu prendre avant. Sa tête se décomposait, embrouillée par toutes les pensées et sensations qui la parcouraient. Il n’en pouvait plus, il ne le supportait pas la situation. Alors sa rage s’exprima. Il frappa le sol, de multiples fois, avec ses poings et sa tête, tout en usant de son chakra, afin de provoquer davantage de dégâts sur la terre du Fer déjà saccagée.

Cela avait duré plusieurs minutes, mais il était apaisé. Il trouva encore de la force après toute énergie gaspillée, se relevant et continuant sa route vers le palais. Rien ne le chamboulait plus qu’il ne l’avait été, même lorsqu’il arriva devant des soldats, soit fuyant pour leur vie, soit ceux qui étaient restés sur les lieux, affaiblis et démoralisés comme lui. Il avançait, ne cherchant rien que de la consolation, un restant d’espoir qui lui remonterait le moral. Un signe que ce combat perdu ne l’était pas entièrement, que le Fer se relèvera quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Mar 25 Jan 2022 - 17:02
Hitsugaya venait de se relever. Ses oreilles bourdonnaient d'un bruit strident qui semblait affecter son équilibre et lui faisait dangereusement tourner la tête. Sa vue encore floue, s’éclaircissait au fil du temps lui permettant rapidement de pouvoir poser un regard toujours plus lucide sur le monde l'environnant. Il vit des chevaux qui tentaient de se relever alors que leurs pattes détruites empêchaient tout mouvement. Il vit des chevaux sans cavaliers filer bride flottant au vent en direction de la capitale. Il vit une quantité incalculable d'hommes à terre, des samouraïs dans leurs armures gisant au sol inertes. Il vit le champ de bataille creusé de part en part, parsemé d'engins nouvellement déployés par le Taira, engins qui étaient désormais soit à moitié détruits soit totalement abandonnés.

Posant un genou au sol, le Satsuma tenta de se relever en appuyant la main au dessus de sa jambe droite, en hauteur, de façon perpendiculaire au sol. Le mouvement lui sembla impossible. Sa respiration était difficile. Était-ce du à cette fumée qui brouillait le champ de bataille ? Il vit son épée à proximité de lui. Abandonnant son mouvement initial, à quatre pattes le Satsuma rampa jusqu'à elle. La tenir dans ses bras le réconfortait. Il ne savait pour quelle raison. A nouveau il reprit son souflle et pour une deuxième fois entreprit de se lever cette fois-ci en s'appuyant sur son arme fichée au sol.

Ce ne fut que lorsqu'il fut debout que curieusement il remarqua les survivants. Ceux qui erraient ci et là. Ceux qui pleuraient agenouillés au sol. Ceux qui se regroupaient autour des bannières de clan qui flottaient encore fièrement au vent. Il remarqua aussi là bas au loin, se retirant sans que nul n'ait la possibilité de les atteindre, les iwajins qui emportaient le peu de shinobis mort au combat. Comment était-ce possible ? Comment Iwa avait-il pu perpétrer un carnage avec si peu d'éléments. Avaient-ils envoyés leurs éléments ? Et où étaient les samouraïs de la garde du Shogun ?

Affolé le Satsuma laissa son regard divaguer ci et là à la recherche de la bannière du Taira. Il finit par la voir seule, fichée au sol et pourtant fendue en deux comme dans un présage néfaste. Où était le Shogun ? Une question qui resta longtemps en suspens et qui pourtant trouvait de petits débuts de réponse dans le silence accablant de cette fin de bataille.

Le Hyûga vit là bas la bannière des Satsuma flottant au vent. La sienne, celle de son clan. Il s'y traîna afin de retrouver les Satsuma survivants.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Mer 26 Jan 2022 - 15:54
Flammes, cadavres, cris de douleur, blessés, fumés irritantes, débris... Tout un tas de scène qui passaient devant ses yeux vides. Il ne faisait plus attention à ce qui l’entourait. Autour de lui, tous ces hommes qui avaient soufferts, tandis que quelques minutes auparavant, il était tranquillement chez lui, à observer la bataille. Il se reposait la question : pourquoi n’avait-il pas été appelé ? Pourquoi le clan n'a pas choisi de venir en aide à son Seigneur ? Sûrement qu’il aurait fini aussi dans un état lamentable, mais peut-être que le combat aurait été différent lui. Le talent d’écraser ses ennemis n’est pourtant plus à refaire chez les Bakuhatsu, autant que ses confrères les Chôkoku, les rois de la destruction. S’il se sentait minable par rapport à ces soldats vaincus, ils avaient pourtant en commun le sentiment de déception.

L’adolescent continuait sa marche, naturellement à suivre le mouvement. Chacun cherchait à se diriger vers son chef ou ses semblables. Lui laissait ces flux le porter. Toujours sans faire attention, il arriva près d’un campement, où nombreux blessés semblaient s’être ou fait déplacés, pour être pris en charge. Si les scènes précédentes affichées le chaos de l’après-guerre, on trouvait ici une organisation et un groupe soudé. C’était en quelques sortes réconfortant, voyant que malgré le mal subi, les hommes pouvaient se relever. Non, pas les hommes, mais Tetsu. Il n’était que question de Tetsu ici, le monde passait après. Mais est-ce que cela suffira ? Une pensée qui venait à lui. Anzai retrouvait un peu de sa conscience.

Sa marche se poursuivait dans ce campement, qui s’arrêta au choc d’un autre corps. Un colosse se dressait devant lui. Vingt centimètres les séparés en taille, plus une différence conséquente de leur carrure. Pourtant, celui-ci fut bien obligé de se tenir à son sabre pour maintenir son équilibre. Il semblait bien qu’il était un de ses hommes ayant combattu, mais suffisamment blessé pour avoir besoin de soins. Il représentait alors le contraire d’Anzai, autant physiquement que par sa vie. Lui avait agi, lui, bien que diminué à la fin, avait essayé de s'opposer à Iwa pour le maître des Samouraïs. Que penserait-il d’un homme, errant ici, sans blessure, sans souffrir contrairement aux autres ?

- Excusez-moi, je... je ne faisais pas attention.

Le garçon voudrait en dire bien plus, s’excuser davantage, car selon lui, il avait bafoué bien des choses. Ses poings se serrèrent, il avait envie d’exploser à nouveau. Heureusement, il n’avait déjà plus tellement de forces, sinon il se serait lâché. Il tourna les talons et s’apprêta alors à sortir d’ici, vu qu’il ne se sentait aucunement à sa place. Autant retourner chez lui, là où tous les autres comme lui se terrent...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Mer 26 Jan 2022 - 21:30
Le Satsuma marchait péniblement en direction de la bannière de son clan, sachant que là se réuniraient les survivants. Ils y étaient, il les voyaient. Peu nombreux étaient ceux qui semblaient encore totalement opérationnels. La plupart avaient des traces de sang ci et là sur leur armure ou carrément sur leur corps indiquant des blessures certaines. Tous semblaient abasourdis. L'échec était retentissant. Un capitaine de l'armée donnait déjà quelques ordres. Encore quelque peu loin, Hitsugaya n'entendait rien. Il continua de s'approcher à son rythme alors que des alliés l'ayant remarqué se dirigèrent vers lui.

_ Enfin de l'aide ! Pensa le guerrier...

Alors que dans son esprit un relâchement se faisait déjà, sachant que ses douleurs seraient probablement assez rapidement apaisée étant donné qu'il avait été repéré par les siens, il se sentit soudainement défaillir. Une charge qu'il ressentit à son niveau lourde, dure. Il ne put résister. Ses genoux flanchèrent. Malgré son épée dont il se servait comme une canne, il chuta lourdement au sol face contre le ciel. Son regard croisa alors celui de son "agresseur". Se pouvait-il qu'il reste encore des iwajins sur le champ de bataille ? Et pourtant. Au premier coup d’œil, le Satsuma sut que cet homme n'était pas un guerrier. Il n'avait pas connu l'horreur de ce champ de bataille. Avait-il même déjà tué ou vu un homme mourir devant lui ? Il semblait si étranger à la situation, tel un cheveu tombé dans une soupe, sa présence détonait avec l'environnement.

_ Des putains d'excuses ? Faîtes chier... Dit le Satsuma en essayant de se relever. A nouveau la manœuvre fut difficile. Sa nouvelle chute l'avait comme diminué, comme rendu plus faible. C'était probablement le cas. Laissant échapper un râle de douleur, le bonhomme serra les dents en s'appuyant sur son sabre à nouveau fiché au sol tandis que sa cuisse semblait à nouveau pisser le sang.

_ Putain... Tu veux m'achever ou quoi l'abruti ? Bordel de merde ! Jura le Satsuma. S'il était en pleine forme, probablement qu'il lui aurait fait sentir concrètement combien il était frustré par ce geste manqué de cet homme.

_ Et puis qu'est-ce que tu fous là ? T'as l'air perdu... Aide moi à me traîner jusque là, ce sera ta façon de te racheter ! Le Satsuma s'attendit à se faire aider. Le tête en l'air devait voir le bras du Satsuma passer au niveau de son cou, ainsi il le supporterait aisément afin qu'il rejoigne les siens qui se trouvaient à un peu plus de cent mètres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 11:15
Anzai voulait partir, sortir de cet endroit où il faisait tache. Les regards se braquaient sur lui, un jeune encore plein de vie, contrairement à eux. Ils luttaient tous contre la douleur, les horreurs du combat, tandis que lui préférait à nouveau fuir. Cependant, la pauvre victime de la bousculade en décidait autrement. Ce grand homme avait fini à terre face au petit corps du Bakuhatsu. Rien d’étonnant lorsqu’on observait sa cuisse, largement égratignée, dont l’effort de se relever créait un afflux de sang sortant. Il tenait à peine sur ses jambes, sa lame qui peu de temps servait à combattre, était utilisé comme moyen de support. Le reste du corps paraissait tout aussi faibles, si bien que tenir avec le sabre devenait de plus en plus dur. Tandis que des râles et quelques paroles de colère sortaient, il forçait son “bourreau” à l’aider, prenant lourdement appui sur lui.

L’adolescent menait certes une vie tranquille, participait peu à des luttes, ne possède pas une carrure des plus exceptionnelle, mais il n’est pas sans activités. L’entraînement il connaît. Ses muscles sont fins mais surtout solides. Pas tellement le choix pour maîtriser l’art des explosifs au corps-à-corps, qui demande un certain contrôle à la fois de son énergie, mais également de ses membres, pour éviter les contrecoups. Malgré tout, lorsque le corps de blessé s’appuyait sur lui, il sentait une pression incroyable sur ses épaules. La sensation était similaire à celle qu’il aurait pu ressentir lors du combat. C’était comme s’il sentait le poids de l’attaque à travers le corps de l’homme. Ses jambes fléchissaient de moitié sur le coup, demandant un petit temps d’adaptation. Il espérait que le combattant ne continuerait pas d’aboyer contre lui, alors il se dépêcha de remettre en route vers la destination montrée.

Finalement, il se sentait utile en ce moment, même à l’origine, il était en quelque sorte la cause de l’état de ce samouraï. Il n’avait plus ce poids en le transportant, loin d’être pour autant léger au vu de la masse qu’il traîne. Il ne restait que les doutes, ceux de l'avenir du Fer. Il se demandait alors ce que pouvait penser un soldat, ceux qui ont combattu comme ils pouvaient. Il finissait alors par poser la question à l’un d’eux, celui qu’il soutient.

- Euh... je me demandais... Comment vous sentez-vous ? Je veux dire... Certes vous êtes blessé, mais psychologiquement... Qu’est-ce que ça vous fait à vous ?

Il ne voulait pas offenser l’homme qui avait déjà bien l’air agacé. Depuis qu’il s’était approché de champ de bataille, Anzai avait vu toutes sortes de réactions, entre les fuyards, les désespérés, les morts... Il voulait savoir si d’autres profiles existaient, si certains gardaient de l’amertume et souhaitaient retourner combattre. Si l’explosif souhaitait se battre, sa volonté était quant à elle bien trop faible pour débuter une quelconque action de lui-même. Tel un mouton ayant perdu son berger, il attend sagement la venue de celui qui le guidera à nouveau.

- Que puis-je faire ?... Comme vous avez dit, qu’est-ce que je fais ici ? Pourquoi n’ai-je pas combattu ? Du moins... Pourquoi il n’a pas fait appel à nous ? Les Bakuhatsu ne sont donc plus rien ? Obligé de me défouler en arrivant sur les lieux pour sortir ma frustration... Je n’imagine même pas pour vous. Vous me voyez, indemne, la mine triste, ne faisant que geindre en ce moment, alors que vous avez vécu bien pire...

Il continuait de parler, sortant de son sac tout ce qui trottait dans sa tête. Son cœur était ouvert et ses oreilles prêtes à écouter tout ce qui pourrait sortir de la bouche du gaillard, ce que ce soit en mal ou en bien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 16:16
Hitsugaya n'aimait pas du tout la façon dont cet homme qui le soutenait s'exprimait. On aurait dit... Un noble. Oui, un noble totalement à côté de la plaque des réalités du quotidien d'un soldat. Il semblait si décalé, si... Le mot exact ne lui parvenait pas à l'esprit. Gérant sa douleur, et continuant d'avancer vers l'étendard Satsuma, il écouta le jeune homme déblatérer ses mots sages, soignés, polis. Mais au diable la bienséance ! Lui pissait le sang, était crevé et était passé à ça de la mort ! A ça ! Alors les apitoiements d'un jeune homme perdu sur un champ de bataille auquel il n'avait participé... Honnêtement, il n'en avait absolument rien à faire pour rester poli.

Sans répondre, Hitsugaya s'appuya sur l'individu pour aller de l'avant. Gérant toujours sa douleur, son souffle qu'il contrôlait de mieux en mieux lui permit progressivement de faire abstraction du trop plein de douleur que lui envoyait sa cuisse, mais aussi son dos. Le duo marcha ainsi un petit bout de terrain ensemble, l'un soutenant l'autre, sans mot dire. Que dire ? Hitsugaya réprimait sa rage en lui. Il était perdu quelque part ne sachant lui même pas ce qui les avaient amené à ce chaos. Avaient-ils perdu ? Avaient-ils gagné ? Il n'en savait rien. Tout ce qu'il savait c'était que l'état du champ de bataille et des troupes, cet air de chaos, tout lui indiquait une sévère défaite qu'il ne saurait décrire. Lui s'était positionné avec les membres de son unité dirigé par Hideko. Il y avait eu des iwajins apparus. A la salve de flèche envoyées par leurs Ashigaru archers, les iwajins avaient répondu par une technique tout droit venu des enfers. Un terrible vent avait frappé la zone et déchiqueté quasiment tout ce qui s'était trouvé sur son passage. N'eut été une technique qu'il avait apprise depuis un moment, probablement qu'il n'en serait pas là aujourd'hui.

_ Les Bakuhatsu ? On emmerde les Bakuhatsu ! Tous autant qu'ils sont ! T'en es un ? Dit-il alors finalement en lorgnant le jeune homme. Il continua d'avancer en essayant de faire le vide dans son esprit. Puis ce fut trop fort pour lui. Ce putain de Bakuhatsu ! Sans crier gare, il serra dans son bras, passé autour de son cou, le Bakuhatsu serrant de toutes ses forces comme pour l’étouffer.

_ Tu vas me faire chier longtemps avec tes questions idiotes ? Bordel de merde il n'appartient qu'à toi de décider ce que tu veux faire de ta putain de vie ! Je sais pas ce que foutaient les Bakuhatsu et j'en ai strictement rien à cirer ! Nous autres samouraïs nous étions là c'est tout ce qui m'importe ! Dit-il en serrant toujours plus fort le Bakuhatsu dans ses bras risquant de lui causer des dommages au niveau du cou. Ce ne fut qu'une alerte au niveau de sa jambe blessée et un rappel de son esprit qui lui indiqua que dans cette posture si sa victime du moment était bien un Bakkuhatsu, il pouvait à tout moment se faire tuer. Il relâcha la pression et repoussa l'aide de cet homme qu'il commençait déjà à détester.

_ Et puis merde ! Va te faire foutre ! Va pleurnicher sur ton sort ailleurs tu veux ? Lui lâcha t-il en crachant à ses pieds. S'appuyant toujours sur son arme, il s'avança vers les siens. Ils n'étaient plus très loin. Hideko était là, vivant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya] Empty
Ven 28 Jan 2022 - 11:21
La victime de la chute n’en avait que faire de la première question posée par Anzai. Du moins, ses lèvres ne se mouvaient pas pour en sortir des mots, mais grimaçaient, jonglant sûrement entre la douleur et ses pensées sombres de l’après-combat. Il semblait tout aussi touché psychologiquement que le garçon. Sa colère en était un signe. En même temps, rien de surprenant après ce qu’il venait de subir. Les deux cherchaient une sorte de réconfort. L’adolescent souhaitait trouver un espoir que le Fer puisse se reprendre, le blessé quant à lui était bien content de retrouver certains des siens encore debout. Une vision différente expliquée par les deux mondes où ils vivent. L’un ne connaît que les combats d’entraînement, l’autre a déjà expérimenté un champ de bataille et sûrement d’autres combats intéressants.

Les premières réactions venaient lors de l’expression à cœur ouvert de l’indemne. Une vive colère remonta, d’abord en insultant le clan d’Anzai. Une surprise qui fut courte pour lui, car il n’en pensait pas forcément moins précédemment. Cela confirmait la mauvaise image qui pesait sur sa famille, des bons à rien, juste à regarder du haut de leur montagne. Cependant, cela ne s’arrêtait pas à cette simple insulte. Après un court temps de pause, le bras musclé et encore vivace se serra contre le cou du Bakuhatsu. Le samouraï avait très bien compris que ce garçon était perdu, que ces questions étaient autant rhétoriques qu’adressées à autre. Agacé par le comportement de l’adolescent, il répondit clairement ce qu’il pensait sans faire dans la demi-mesure, ou du moins, faisait bien comprendre que s’il pouvait, il flanquerait une rouste bien méritée.

Anzai ne servait plus, ou du moins, ne méritait aucunement de soutenir l’homme plus longtemps du fait de son comportement négatif et défaitiste. Dans son désespoir, il cherchait une lumière capable de le guider, ce qui ne semblait pas plaire aux survivants de la bataille. Repoussé par le blessé, tous les autres le regardaient plus intensément qu’à son entrée. Encore une fois, il avait bien compris, il était rejeté. En ce jour, il n’avait rien à faire ici. Sans dire un mot, il exécuta les ordres. Il sortait du campement, puis arrivée à la sortie, poussa un ultime cri de rage et une explosion mineure sur le sol, tout juste bon à soulever de la poussière. Il prit les jambes à son cou, se mit à courir loin de cet enfer, loin de cet espace si étranger pour la vie tranquille qu’il a toujours menée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021

La chute du Fer [Satsuma Hitsugaya]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Satsuma Hitsugaya
» Retrouvaille entre poings et boissons [Satsuma Hitsugaya]
» 1/06. Chute libre
» La chute des feuilles d'or [PV Chogen]
» L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu]

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: