Soutenez le forum !
1234
Partagez

Voyage n°4 du Marchand de guerre

Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 25 Jan 2022 - 16:25
Il était de nouveau l'heure pour le Marchand de Guerre de se faire explorateur des contrées. Sa bourse se faisait plutôt légère ces derniers temps, il était ainsi venu le temps de la renflouer pour que de nouveau le Marchand des terres enneigées puisse entendre son doux son clinquant.

C'est vers Kaze que le Marchand de Guerre avait cette fois jeté son dévolu, espérant que la stabilisation de la contrée soit propice au commerce. Drapé de sa cape il avait ainsi parcouru les dunes et les oasis, se faisant fin admirateur de cette nature asséchée et monochrome. Ici et là certaines personnes avaient pu reconnaître le grincement de son bardas et ses grognements singuliers pour enfin colporter sa présence en ces lieux.

A Taiyô, le forgeron s'était dégoté une petite place pas piquée des hannetons dans un des quartiers commerçant. Ici, les flux de la population se faisaient denses et irritaient quelque peu son tympan, mais il en fallait plus pour stopper l'artisan qui lentement mais sûrement établissait son petit marché.

Quelques minutes plus tard et tout était enfin prêt en ce début d'après-midi. Devant lui s'alignaient plusieurs de ses créations qui ne demandaient qu'à être inspectées et payées, l'heure des armes était ainsi venu.

Choses à savoir:

Ce que propose Le Marchand de Guerre:
Revenir en haut Aller en bas
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 25 Jan 2022 - 20:20
De repos, Nao se fit un programme en béton pour occuper sa journée.

En effet, elle commença par la bibliothèque, où elle passa pour ainsi dire une bonne partie de sa matinée. C’était en effet de tonnes de pages sur la médecine qu’elle dévora. Encore une fois, elle en sortit avec la satisfaction d’avoir appris des choses intéressantes, si bien que de nombreuses idées se bousculaient dans sa tête, des idées qui n’attendaient que d’être expérimenté.

Après la bibliothèque, elle alla retrouver une amie, avec laquelle elle se rendit dans les bas quartiers de Taiyô. Non, cet endroit ne lui faisait pas peur, pas le moins du monde. Après tout, c’était dans cette zone qu’elle avait grandi et appris à se débrouiller par ses propres moyens. D’ailleurs, la plupart des racailles du coin la connaissait bien, puisqu’elle avait aidé et soigné bon nombre d’entre eux. Elle était pour ainsi dire respectée et même protégée, tout du moins par une partie de ces oubliés de la société.

Ainsi, elle salua chaleureusement les personnes qu’elle rencontrait et s’en alla retrouver les orphelins du quartiers sud. Comme à son habitude, elle s’amusa avec eux et chercha à égayer leur journée, du mieux qu’elle pût. Elle joua avec eux, puis leur raconta des histoires inspirantes, avec tantôt une touche d’humour, avant de se résoudre à les quitter. Certainement le moment qu’elle et les enfants appréciaient le moins, mais elle n’avait pas le choix. Aussi, elle leur fit la promesse de repasser très prochainement pour jouer avec eux…

Quelques instants plus tard, elle se retrouva dans les rues commerçantes, où elle entendait faire quelques courses avant de rentrer chez elle pour avancer dans ses travaux personnels.

Soudain, alors qu’elle se procurait quelques légumes et poissons fraichement péchés du lac de Taiyô, la médecin entendit plusieurs personnes parler d’un marchand de guerre. Apparemment, il vendait des armes en tout genre et était disposé à acheter un peu tout et n’importe quoi. Un sérieux concurrent pour les commerçants de la cité, c’était le moins qu’on puisse dire. Se demandant un instant si cet individu avait obtenu les autorisations nécessaires de la part de leur organisation, la jeune femme finit par laisser cette pensée de côté, convaincue en effet que l’armée interviendrait, d’une façon ou d’une autre, si le fameux marchand était en situation irrégulière. Si c’était le cas, il ne sera alors ni le premier ni dernier marchand à se faire expulser, à moins que l’armée n’y voie un intérêt à marchander avec lui…

Lâchant un petit soupire, l’Amatsuki était finalement bien contente de ne pas faire partie des forces régulières de Taiyô. Cela serait bien trop compliquée à gérer pour elle. Sa place se trouvait en effet à l’hôpital. Ceci dit, elle alla toute de même retrouver ce fameux marchand, rien que pour se débarrasser des parchemins qui prenaient poussière dans son sac.

Lorsqu’elle arriva sur place, quelle ne fut pas sa surprise de se retrouver devant cette montagne... Pourtant, elle en avait vu des individus imposants, mais ce marchand de guerre dépassait l’entendement. Et ce visage, cette laideur… Elle se gifla pour revenir à la réalité et ne pas se perdre dans ce genre de jugement.

« Bonjour, monsieur le marchand. J’ai cru comprendre que vous êtes également acheteur. J’aimerai bien me débarrasser de ce rouleau. 2.000.000 de ryos, ça me paraît un prix raisonnable. » Finit-elle par glisser, sourire aux lèvres.

Elle lui tendit le rouleau en question.
Libre à lui de les prendre et de l'examiner de plus près avant de se décider…


Rouleaux à vendre:


Dernière édition par Amatsuki Nao le Mer 2 Fév 2022 - 0:04, édité 2 fois (Raison : retrait d'un rouleau)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Nagamasa Izanami
Nagamasa Izanami

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 25 Jan 2022 - 21:07
La jeune Nagamasa et princesse auto-proclamée travaillait depuis un moment pour Kaze, c’était bien mieux que Tetsu après tout. Le pays avait encore du chemin à faire, mais progressivement il se sortait de sa situation délicate pour briller plus fort que le soleil lui-même. La surveillance et la mise sur pied d’une armée était nécessaire, mais cela prenait son temps aussi malheureusement et tout le savait comme tout pouvait être affreusement lieu et ennuyeux dans ce bas monde.

La samourai n’avait pas le temps de se soucier de la lenteur des procédures ou de la mise en place de projets car elle avait apprise l’arrivée d’un marchand étranger et malheureusement il fallait une autorisation pour vendre joyeusement dans ce pays. Un minimum de contrôle était de mise pour espérer que les choses se passent bien et que ça ne soit pas la fête du slip dans ce pays en proie à la guerre.

Ainsi donc, la Nagamasa s’était nommée elle-même pour cette tâche de vérification du formulaire 36B du marchand, après tout c’était important que tout soit en ordre. Elle prit avec elle quelques soldats pour l’accompagner, bien qu’ils étaient surtout là pour la décoration plus que pour représenter une quelconque force militaire digne de ce nom. Elle ne tardait pas à trouver ce marchand étrangers qui avait déjà une cliente, elle se rapprocha d’un pas tranquille, avant-bras posé nonchalamment sur le pommeau de son arme, elle sourit en direction de Nao qu’elle connaissait.


Je ne m’attendais à te voir ici.

Elle ponctuait sa phrase par un autre sourire avant de poser sur son regard sur le marchand qu’elle dévisage rapidement, laissant quelques soldats derrière elle. Son regard se pose alors sur les marchandises qu’il propose, des armes et c’était tout. Il fallait dire que la samourai appréciait les armes de toute façon et le katana lui semblait fort intéressant. Elle s’adressait alors au marchand.

Vous avez de belles armes là, vous êtes forgeron ou vous êtes juste un vendeur ?


Demandait-elle, curieuse malgré elle. Un détail qui avait une certaine importance, elle reprit alors pour changer de sujet.

Je suis Nagamasa Izanami, Généralissime de Kaze. Je suis également chargée de la défense et de la sécurité du pays.

Bon, il fallait dire que son titre, elle se l’était accordée elle-même lorsqu’elle travaillait avec Musashi sur l’armée. Il fallait de la classe et s’offrir une certaine légitimité alors la voila généralissime de Kaze, pour ce que ça valait.

Avez-vous une autorisation pour pouvoir vendre à Taiyo ? J’imagine que vous pouvez comprendre que nous essayons de conserver un certain contrôle au sein de notre pays afin d’éviter que certaines forces continuent de déstabiliser le pays inutilement.

Elle le fixait, affichant un petit sourire. Elle se tourne alors vers Nao.

J’espère que je ne vous dérangeais pas dans vos affaires, mais promis, je ferai court.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12010-nagamasa-izanami-terminee#104755 https://www.ascentofshinobi.com/t12066-nagamasa-izanami#105165
Keijiro
Keijiro

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Sam 29 Jan 2022 - 0:33
Après une éprouvante matinée au sein du Colisée, où tu avais pu former et apprendre à mieux connaître tes soldats, tu finis par reprendre la route vers la capitale.

En effet, tu avais encore beaucoup à faire, à commencer par retrouver Mitsuhide et lui faire part de ton plan de bataille pour votre prochaine guerre. Comme beaucoup, tu espérais qu’elle sera la dernière pour reconquérir et contrôler le pays tout entier.

Arrivant aux portes de la capitale, tu vis les soldats se précipiter pour te saluer et te laisser entrer. Tu percevais et ressentais l’admiration et le respect qu’ils te vouaient. Est-ce que tu le méritais ? Tu ne saurais le dire. Ce que tu savais en revanche, c’était que toi aussi tu les estimais beaucoup. Ils étaient tes hommes, tes camarades, tes frères, et tu savais que tous étaient prêts à donner leur vie pour protéger le capitale et le pays.

Alors que tu traversais les rues de Taiyô, tu fus intercepté par un soldat qui te remit un rapport. Il était question d’un marchand, un marchand de guerre qui se serait installé à Taiyô. Comment était-il entré ? Depuis la prise de la capitale, tu avais pourtant fait le nécessaire pour que les contrôles aux portes soient plus rigoureux et plus strictes. Fronçant les sourcils, tu décidas d’aller voir cela de tes propres yeux.

T’approchant des lieux, tu reconnus immédiatement les deux silhouettes qui se tenaient auprès du fameux marchand. Nao, votre talentueuse médecin, et la mercenaire Nagamasa qui avait prouvé plus d’une fois sa loyauté envers votre cause. Un petit sourire se dessina sur tes lèvres, tandis que tu décidas de rester légèrement en retrait pour voir comment la samouraï allait gérer la situation. Rangeant ainsi les rouleaux que tu avais prévus de vendre au marchand. Car même si tu n’étais pas sûr que cet homme avait bien l’autorisation de vendre ses marchandises, des ryōs, restaient des ryōs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Han Musashi
Han Musashi

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Ven 4 Fév 2022 - 22:05
Le samouraï méditait au-dessus d’un immeuble situé au cœur de Taiyô lorsqu’un de ses soldat vint le retrouver. Sentant la présence de son fidèle allié, il quitta naturellement son monde intelligible en ouvrant lentement les yeux.

« Navré de vous déranger, Musashi-san. Il y a un marchand d'armes qui se balade dans nos rues. Et comme vous m’avez demandé de vous informer s’il y a le moindre problème relatif à la sécurité de la capitale… » Fit le trentenaire.

Songeant une seconde au problème que le soldat tentait de soulever, le Han finit par se retourner complètement pour lui faire face.

« … J’imagine que si tu viens me voir c’est qu’il ne figure pas dans la liste de nos partenaires ? » Finit-il par rétorquer.

Le soldat opina d’un léger signe de tête.

« Je te remercie, je vais allez voir cela de plus près. » Reprit Musashi, avant de se relever.

Portant ses armes autour de sa taille, il activa son armure de protection, qu’il avait en effet l’habitude de garder en toute circonstance, avant de revêtir sa cape et prendre la route pour les rues commerçantes.

Sautant de toit en toit, il ne lui fallut pas très longtemps pour arriver dans la zone où le fameux marchand d’armes était censé se trouver. Roulant des yeux, il cherchait l’individu en question, tout en songeant à l’idée de s’entretenir avec Keijiro pour lui demander de renforcer la sécurité de la porte. Etonnement, c’était en cet instant précis que son regard tomba sur le chef de l’armée libre en personne, tandis qu’un peu plus loin il put repérer la silhouette d’Izanami et Nao autour d’une personne qui avait tout l’air d’un marchand d’armes.

Il songea alors à l’idée de faire marche-arrière, puisqu’il y avait visiblement suffisamment de personnes pour éclaircir la situation. Cependant, la curiosité finit par l’emporter, le forçant dans un premier temps à aller retrouver Keijiro...

« … Keijiro-san… Tu as suffisamment confiance en Izanami pour la laisser gérer la situation ? » Finit-il par glisser, d’un mince sourire.

Evidemment, c’était sarcastique.


Spoiler:


_________________
Voyage n°4 du Marchand de guerre Vgh0
Combattre fanatiquement jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Sam 5 Fév 2022 - 3:38
Tandis que le marché grouillait de plus en plus de monde, le Marchand de Guerre recevait alors ses premiers visiteurs, tous se limitant à simplement jeter un coup d'œil à la marchandise pour le moment avant que n'apparaisse Amatsuki Nao qui, d'une politesse appréciable, tentait de vendre son rouleau de technique. Mais stoïque, le Marchand de Guerre répondait alors d'une voix sèche :

Pas de rouleaux, des armes, de l'équipement, que ça.

Et quand ce fut au tour de la Générale de l'Armée libre de s'exprimer, le Marchand de Guerre enchaînait simplement :

Forgeron.

Mais quelque peu embêté était-il face aux interrogations de la dame Nagamasa qui le questionnait au sujet d'une autorisation de vente.

Hmpf... Vous voulez quoi ? Moi toujours vendu ici. V'lez que j'parte ?” concluait alors l'artisan sans aucun effort de diction.

D'un coup d'œil il scrutait alors du regard le reste de la populace qui s'en vint rejoindre son étal, sans qu'aucun d'entre eux ne démontre une intention de débourser sa bourse, ce pourquoi il avait péniblement et probablement "gâché pour rien" son énergie en des jours de voyage.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Sam 5 Fév 2022 - 4:30
Le marchand de guerre n'achetait pas de rouleau.

Voilà une réponse à laquelle l'Amatsuki ne s’y attendait pas...

« Oh, c’est dommage… » Finit-elle par rétorquer.

Déçue, elle rangea son rouleau dans sa besace, sans insister ni chercher à négocier. Ce n’était en effet pas son genre. Quant à son rouleau, eh bien elle finira surement par trouver un acheteur, tôt ou tard, songeait-elle.

Sa déception ne dura toutefois pas longtemps, et ce d’autant plus avec l’arrivée de la Nagamasa, son senseï.

« Izanami ! Contente de te voir ! » Fit-elle d’un ton enjoué.

Finalement, la samouraï ne perdit pas de temps pour s'intéresser au fameux marchand d’armes.

Ainsi, se confirma le fait qu'il n’eût aucune autorisation, ce qui risquait sans doute de compliquer sa situation, songea Nao, qui se fit un peu oubliée.

Jetant son regard sur les équipements du marchand, elle se disait toutefois qu’il y avait forcément moyen pour les autorités, représentée par Izanami, et le marchand de guerre de s’entendre...

Quoi qu'il en fût, pour ne pas déranger davantage l’échange qui avait lieu, elle se contenta d’adresser un petit sourire à la bretteuse avant de se mettre légèrement en retrait. Elle attendra de connaître le dénouement avant d’envisager d’échanger avec le géant.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Nagamasa Izanami
Nagamasa Izanami

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Lun 7 Fév 2022 - 19:35
La princesse Nagamasa fut rejoint par d’autres personnes, des clients ? Peut-être, mais ils allaient devoir honteusement attendre jusqu’à ce que ce non problème soit résolu. Elle laissait le marchand répondre à son amie Nao avant qu’il ne réponde pour l’autorisation. L’homme ne semblait pas être doté d’une capacité de parlé fort développée. Elle agitait légèrement la main pour lui signifié qu’il n’était pas nécessaire de partir.

Allons allons, nous sommes des gens civilisés ici, on ne chasse pas un grand artisan comme vous. Toutefois vous n'êtes pas en règles et au vu de votre commerce, je crois que j'ai tout intérêt à vous l'aider à l'être.

Un petit sourire se dessine sur ses lèvres puis elle reprend.

En l'occurrence, que direz-vous d'un partenariat avec la capitale ? Nous avons besoin d’armes en ce moment, que se soit pour nous-même ou notre armée. Par exemple, si vous forgez des armes très intéressantes, vous pourriez nous les proposer en premier. Je suis certaine que les personnes derrière moi serait fort heureux ou heureuse d’acheter des armes.

Elle jette un regard vers ses compatriotes, petit sourire et reporte son attention vers le forgeron.

Alors, que dites-vous d’un partenariat ?

Elle le fixe et rajoute finalement.

Soyons fou, je vous propose même de vous acheter ce katana pour 2M directement.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12010-nagamasa-izanami-terminee#104755 https://www.ascentofshinobi.com/t12066-nagamasa-izanami#105165
Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Lun 7 Fév 2022 - 21:50
Tandis que la situation rameutait la peuplade alentour et que la Générale déclarait ses volontés, le Forgeron lui dessinait une trogne des plus contrariée. Malgré son statut de commerçant, il n'était que peu enclin à traiter avec autrui faisant notamment part d'une certaine timidité qu'on ne conjecturait guère sous la vue de sa stature. Mais aussi ennuyé était-il par la situation, il ne fléchissait pas le moins du monde.

Pas de partenariat, pas de réduction. Vous avez des ryôs, j'ai des armes. Pas de ryôs, pas d'armes.

Aussi était-il bien au courant que peu de personnes dans le Yuukan pouvaient se targuer de plier aussi bien le métal que lui, et même les Metaru les plus aguerris ne pouvaient façonner des équipements de son acabit. Alors pour lui, vendre ses créations à prix réduit était hors de question.

Si vous les achetez pas, les autres feront. Hi, Tsuchi, Mizu... Eux ils payent.

Empoignant le Katana-grappin que la générale convoitait, il répétait.

C'est 3.500.000 ryôs, pas moins, pas plus. Sinon, pour la moitié je peux faire nouveau Katana pour la Générale, belle trempe, sans défaut, bien tranchant, avec la touche du désert.

Un grognement de plus, il montrait alors qu'il n'avait rien d'autre à offrir.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Nagamasa Izanami
Nagamasa Izanami

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Lun 7 Fév 2022 - 23:10
Elle s’attendait à une opposition à une quelconque forme de partenariat, pourquoi pas après tout ? Le contraire l’aurait davantage étonné, mais ainsi était fait le monde.

Fort regrettable que vous soyez opposé à un partenariat, vous ne pensez pas qu’avoir des liens privilégiés avec certains pays seraient bénéfiques ?

Elle doutait fortement qu’il avait réellement envie d’étendre son activité commerciale de toute façon, il était marchand sans l’être pour autant.

Et j’imagine que vous avez des gens qui travaillent pour vous, non ?


Il n’en n’avait pas l’air et tant bien même c’était le cas, elle ne savait pas si son enseignement était réellement existant. Elle prit une inspiration, elle n’avait pas fait attention au prix de l’arme pour commencer. Un petit sourire quant à sa proposition.

Comment pourrais-je refuser une telle proposition ? J’accepte volontiers le nouveau katana.

Après tout, elle n’allait pas se plaindre d’une telle proposition non plus, elle n’était pas idiote non plus !

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12010-nagamasa-izanami-terminee#104755 https://www.ascentofshinobi.com/t12066-nagamasa-izanami#105165
Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 8 Fév 2022 - 10:00
La Générale en devenait insistante ce qui avait le don de chagriner encore plus le Forgeron bourru qui le signalait d'une tronche veineuse cette fois-ci.

Pas de partenaires, pas de partenariat, je travaille seul, je vends seul. Si vous voulez des flots d'armes et équipements, allez demander Metaru à Kumo, hpmf.

S'il n'arrivait guère à l'exprimer de vive voix par un certain harassement et une incommodité à parler en de longues palabres, il préférait l'usage du non-verbal et des grognements. Son précédent voyage à la contrée de la foudre avait toutefois pu lui apporter un certain avis positif concernant les artisans du nord-ouest et leur clan de métal. Acquiesant finalement quand il était enfin question de vrai commerce, il se dévoilait sous sa mine habituelle.

Bien. Un million maintenant, le reste après. Je m'occupe des autres et après je forge.

Visant du menton les guerriers se cachant dans l'ombre de la Générale, il les invectivait de sa voix rauque et profonde.

Veulent quoi ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 8 Fév 2022 - 22:47
Tapis dans l’ombre, tu observais discrètement les négociations qui avaient lieu avec le marchand d’armes. Izanami, la samouraï, semblait bien gérer la situation pour le moment. Tu ne voyais donc pas encore la nécessité d’intervenir. Tu te contentais d’observer et d’espérer que les pourparlers aient une fin heureuse, autant pour le forgeron que pour vous.

En effet, comme l’avait flairé la Nagamasa, même si le Marchand de Guerre n’avait pas d’autorisation pour vendre ses armes à Taiyô, son savoir-faire lui donnait une valeur inestimable.

Imaginant les bénéfices d’un partenariat avec lui, pour ton pays, pour ton armée, tu en concluais effectivement que cet homme était peut-être l’atout qu’il vous manquait.

Cependant, comme tu pouvais le voir depuis ta position, l’individu n’était malheureusement pas très emballé par votre proposition. Il ne savait certainement pas encore ce qu’il avait à y gagner, ça ne pouvait qu’être ça. Une question de temps sans doute.

Une voix familière vint toutefois te priver d’une partie des négociations.

— Musashi. Disais-tu à l’encontre de ton frère samouraï. Elle se débrouille bien pour le moment, tu ne trouves pas ? Je suis content de voir que les mercenaires que tu as ramenés savent aussi se servir de leur tête.


Heureusement.

Ton regard retourna sur le Marchand de Guerre. Les négociations n’avaient pas plus avancé, cette idée de partenariat te semblait, à entendre le forgeron, presque mission impossible. Tu soupiras avant de t’en remettre à ton frère samouraï.

— Musa'. Je te laisse t’en occuper. S’il refuse de nous fournir en armes, assure-toi au moins que ses équipements ne quittent pas la capitale. Toute ma fortune est bien sûr à ta disposition. Sur ce, je dois retrouver le Lumineux, on se voit plus tard. Disais-tu avec sourire avant de saluer et de quitter ton camarade.

Le clone que tu créas en chemin t’abandonna et emprunta quelques raccourcis pour aller chercher de quoi aider Musashi dans sa mission.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Han Musashi
Han Musashi

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mar 8 Fév 2022 - 23:31
Le samouraï opina de la tête, fin sourire aux lèvres. Son regard suivit aussitôt celui de Keijiro, cherchant naturellement à savoir ce qui se passait du côté d’Izanami. Visiblement, tout ne se passait pas comme elle le souhaitait mais, l’essentiel, songea Musashi, c’était le fait que le marchand n’eût rien fait de stupide. Il aurait en effet pu mal réagir face aux forces qui l'entourent et leur donner le prétexte parfait pour...

Quoi qu'il en fût, à en juger par les contrepropositions du forgeron, la question de l’autorisation devint secondaire, quelle ironie... Ne percevant pas de danger chez le colosse, Keijiro décida finalement de son côté qu’il était temps de partir. Il confia néanmoins le soin à Musashi de gérer la suite avec sa partenaire. Il était libre d’agir comme il le souhaitait, à partir du moment où les armes du forgeron ne quittait pas la capitale.

Hochant d’un léger signe de tête, le Han chercha à rassurer son camarade et supérieur hiérarchique.

« Il serait dangereux qu’elles tombent entre de mauvaises mains, en effet. » Glissa -t-il, dans un premier temps, en songeant notamment aux Kurogo et tous les criminels qui fourmillaient à l’extérieur de la capitale. « Ne t’en fait pas, on saura gérer la situation. » Finit-il par ajouter, avant de se séparer.

Parcourant lentement la distance qui le séparait du groupe où se trouvait le forgeron, Musashi finit par apparaître sous son regard. Il adressa naturellement un bref regard amical à la Nagamasa et l’Amatsuki, avant de plonger ses pupilles dorées dans celles de son principal interlocuteur. D’aucuns verraient un air hautin et peut-être même une tentative d’intimidation, mais il n’en était évidemment rien. La preuve…

« Bienvenue à Taiyô ! Je me nomme Han Musashi. Vos armes semblent être d’une excellente qualité. Vous m’avez l’air d’être un homme qui aime son métier, je me trompe ? Dites-moi, quel est votre nom ? J’aimerai connaître le nom du forgeron qui va peut-être me confectionner l’arme parfaite, celle qui servira à pourfendre les dieux. » Glissa -t-il, avant de déboutonner sa longue veste.

Il saisit deux de ses trois Katana dissimulés par sa veste, et les déposa devant le Marchand d’armes. Puis, il dégaina son ancien bandeau frontal, où on pouvait y voir le symbole d’Iwagakure parfaitement intacte, le déposant également près de ses armes. Prenant ensuite un peu de sable dans sa main, il cristallisa la poussière dans une sublime petite création de cristal, semblable à une pierre de lune au sein de laquelle le sable vivait et dansait éternellement. Déposant la création à côté des armes et du bandeau, il généra ensuite un long bâton de cristal, dont il s’en servit pour dessiner ce qu’il attendait du forgeron.

« … Vous l’aurez compris... » Dit-il, en regardant le forgeron. « Je veux que vous vous serviez de ces deux armes et de la plaque de ce bandeau pour en forger une nouvelle. Utiliser aussi ce bâton pour que les fragments de cristaux se mélangent au fer et à l’acier. Enfin, je veux voir cette pierre au-dessus du pommeau. » Reprit-il, en affichant un air neutre mais pas moins sérieux. « … Il va sans dire que l’arme doit être d’une qualité irréprochable. Elle doit être capable de trancher « toute chose », aucune arme ordinaire ne devra lui résister. Je veux que vous mettiez tout votre savoir-faire, toute votre énergie, insufflez-lui toutes vos émotions, vos fantasmes les plus pures et les plus sombres. Vous vous en sentez capable ? » Conclut-il, en plongeant ses iris flamboyants dans ceux de son interlocuteur.

Il n’y avait pas besoin d’être un génie pour ressentir et déviner ce que le samouraï désirait. Ses desseins, sa gestuelle et son regard disaient et véhiculaient de toute évidence toutes ses attentes. Il espérait d’ailleurs que le forgeron verrait cela comme un défi, comme l’occasion pour lui de réaliser l’arme de ses rêves, une arme dont le nom continuerait de resonner même après la disparition des shinobis…

Lui laissant le soin d’y réfléchir, de fixer son prix, l’épéiste tourna son regard vers Izanami.

« Une arme à l’effigie de Kaze, hein ? N’est-ce pas là un sacrilège pour une princesse Nagamasa ? » Dit-il, en étirant les lèvres.


Spoiler:



_________________
Voyage n°4 du Marchand de guerre Vgh0
Combattre fanatiquement jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Nagamasa Izanami
Nagamasa Izanami

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mer 9 Fév 2022 - 11:39
Elle trouvait regrettable qu’il refusait un quelconque partenariat, mais on ne pouvait pas forcer un marchand… Ou plutôt un artisan à étendre ses activités. Elle se contentait de hocher la tête sans en rajouter, probablement avait-elle un peu la flemme.

1 million maintenant ? Hmm.. bien bien, voici…

Elle sortie ses ryos qu’elle lui tendait avant de laisser Musashi faire ses propres affaires. Elle l’écoutait et afficha un petit sourire amusé, il était sûrement bien plus diplomate qu’elle mais que voulez-vous, elle ne pouvait pas être bonne partout ! Elle souffle alors pour Musashi.

Je vois que monsieur fait sa petite princesse…

Elle affiche un petit sourire taquin avant de répondre à sa question.

Un sacrilège ? Du tout mon cher. Après tout, une princesse Nagamasa peut être une princesse kazejin…


Elle laissa échapper un petit rire, elle avait laissé Tetsu derrière elle et elle ne comptait plus y retourner.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12010-nagamasa-izanami-terminee#104755 https://www.ascentofshinobi.com/t12066-nagamasa-izanami#105165
Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Lun 14 Fév 2022 - 10:31
Mmmhpf.” Répondait le forgeron au Protecteur de Kaze, les yeux dans les yeux après que celui-ci lui partageait sa commande. “'vais voir. Ce sera 1 million, maintenant, 'prendre ou laisser, et faudra pas s'attendre à de la magie.

Agrippant la liasse de la Générale qu'il fourra dans sa bourse, il la tendait de nouveau vers Musashi en l'attente de sa réponse.

Dès lors, l'homme bourru se mit à ramasser son inventaire d'un coup de main, avant de le ranger dans sa large malle qu'il vaporisa sous un élan de fumée sous le fait d'un jutsu de stockage. Sur un coin de la table ne demeuraient alors que ses outils principaux avant que, d'un parchemin, il ne fasse apparaître tout le nécessaire de forge, de l'enclume au soufflet en passant par la cheminée, qu'il lui permettrait d'accomplir la commande.

Marché fermé, revenez après-demain pour les lames.

Tout en ne manquant pas de garder un regard au coin sur la trouble, il déballait alors d'un petit coffre le satetsu, le sable ferreux, qui représentait la base de son œuvre. Un ouvrage de la qualité promise par le Marchand demanderait des semaines si ce n'est des mois pour un artisan émérite, mais ces lois ne s'appliquaient guère au Marchand de Guerre, maître parmi les maîtres.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Han Musashi
Han Musashi

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Mer 16 Fév 2022 - 11:55
Le samouraï adressa un petit sourire amusé à l’égard d’Izanami avant de reporter son attention sur le forgeron. Ce dernier avait répondu à sa demande, certes pas de la manière dont il s’attendait, puisqu’il espérait plus d’enthousiasme, voir un brin d’excitation face au défi que lui était proposé ; mais Musashi se contentera de cette réponse, qui avait au moins le mérite d’être direct.

« … Vous savez ce que je veux. D'ailleurs, n'hésitez pas à graver votre nom dessus, histoire que tout le monde sache qu'elle vient de vous. Faites au mieux pour vous rapprocher de mes attentes, je vous paierai le prix qu’il faut. » Finit-il par rétorquer.

C’était aussi simple que ça.

Ainsi, à moins que le forgeron eût de raisons particulières pour ne pas mettre tout son talent et savoir-faire au profit du Kazejin, on devrait assister à la création d’une lame de qualité exceptionnelle, la meilleure ou l’une des meilleures réalisations du Colosse, c’était du moins ce qu’espérait le samouraï.

« … Vu que tu sembles avoir toute ta bourse sur toi, et si tu lui avançais les 1 million pour moi, Princesse Iza’ ? Je m’occuperai du reste. » Glissa Musashi, en s’adressant à Izanami, d'un léger sourire amusé.

Pas la première fois qu’il lui empruntait de l’argent et certainement pas la dernière fois.

Dans tous les cas, il s’occupera naturellement, le moment venu, de s’acquitter de ce que sa partenaire et lui devront au forgeron, en plus de lui acheter les armes qu’il était curieusement en train de stocker dans un sceau.
En effet, la caisse de ryos alloués par le commandant en chef n’allait pas tarder à arriver, en l’occurrence, à moins que le forgeron tente quelque chose de stupide, ce qui ne semble pas du tout dans ses plans, il n’y avait aucune raison à ce que le Han ne soit pas réglo avec lui, du moins sur l’aspect transactionnel...

Spoiler:


_________________
Voyage n°4 du Marchand de guerre Vgh0
Combattre fanatiquement jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Nagamasa Izanami
Nagamasa Izanami

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Jeu 10 Mar 2022 - 14:00
La princesse Nagamasa laissait la Musashette faire son affaire avec le marchand, c’est que le petit blond était gourmand quand même ! Elle ne pue s’empêcher de souffler un petit rire lorsque Musashi vint faire la manche auprès d’elle comme un sans-abri, elle le regardait, petit sourire en coin.

Bien sûr que la grande princesse Nagamasa sera ton mécène mon très cher Musashi.

Un large sourire, mi-taquin et mi-moqueur se dessinait sur ses lèvres alors qu’elle lui prêtait l’argent en question pour son arme.
Après cela, il était temps de partir et de laisser l’homme faire son œuvre dans sa forge.


Quelques jours après.


La princesse revint après quelques jours le temps qu’il puisse forger les armes demandées. Elle s’approchait de l’homme d’un pas tranquille, elle fit un signe de tête en guise de salutation.


Bonjour !
Je suis ici pour ma commande, vous avez pu la terminer ?


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12010-nagamasa-izanami-terminee#104755 https://www.ascentofshinobi.com/t12066-nagamasa-izanami#105165
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Jeu 10 Mar 2022 - 15:03
Amusée par la tournure des événements, la médecin, restée jusqu’à lors en retrait, décida de sortir de l’ombre.

« Tout est bien qui finit bien. » Glissa -t-elle, en se faisant voir par le colosse et ses deux compatriotes.

Un sourire bienveillant à l’égard du marchand, qui était donc parvenu à se dépêtrer d’une situation compliquée par son art, son talent pour les armes. La seule personne n’ayant finalement pas trouvée son compte parmi les expositions du colosse, c’était bien elle. Ceci dit, cela ne la dérangeait pas tant que ça, surtout qu’elle voyait en effet une opportunité pour se rendre utile.

« Tenez, un don pour notre organisation et notre armée. Je compte sur vous pour en faire bon usage. » Fit-elle, d’un large sourire.

Elle remit un paquet de ryos entre les mains de Musashi, qui était beaucoup plus proche que la Nagamasa, avant de se retourner vers le Marchand de Guerre.

« Puisque les miens ont l’air d’apprécié vos talents, soyez la bienvenue à Kaze ! Profitez bien de votre séjour ! » Dit-elle, en le gratifiant d’un sourire bienveillant.

Elle se retourna vers ses deux compères :

« Allez, à bientôt ! » Conclut-elle, avant de s’en aller.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Le Marchand de Guerre
Le Marchand de Guerre

Voyage n°4 du Marchand de guerre Empty
Lun 18 Avr 2022 - 0:41
Plusieurs jours passèrent. Le Marchand de guerre avait accepté les requêtes respectives de Izanami et Musashi de leur confectionner une arme sur mesure. Il avait demandé à ses clients de revenir dans deux jours pour récupérer leur lame, ce qu’ils firent. Ce jour-là le soleil était particulièrement rude et le marchand portait une sorte de voile improvisé pour lui couvrir la tête lui donnant un air assez ridicule, pour autant cela ne l’empêcha pas de se concentrer dans son ouvrage, le corps luisant de sueur des heures passées à frapper l’enclume de son marteau. L’ours aveugle des terres glacées se rasseya pour boire une gorgée d’eau, à son grand désarroi réchauffé par la chaleur ambiante il ne pouvait s’empêcher de regretter l’air glacial de son pays natal. S’il n’était pas aussi résolu qu’il l’était peut-être serait-il tombé dans les vappes à plusieurs reprises mais sa constitution physique était telle qu’il tint bon de manière à réaliser les deux armes dans les temps. Le moindre retard aurait pu lui être fatal, et le fait qu’il ait demandé une avance sur le prix de ses lames montrait à quel point il était confiant dans son expertise.

Assis dans un coin d’ombre, épongeant la sueur qui ruisselait sans cesse sur son visage, le Marchand de guerre entendit des bruits de pas familiers s’approcher de son étal, il s’agissait de cet officier de Kaze qui lui avait fait la demande de reforger ses armes en une seule, suivi de près par la dame qui était intéressée par son offre d’une épée symbolique en hommage au pays du Vent. Essorant toute la sueur du torchon dans un sceau à ses pieds, le patibulaire fit un simple signe aux clients vers son comptoir où l’on pouvait distinguer que deux “paquets” en forme de rouleaux s’y trouvaient déjà: des objets plutôt longs enroulés dans un tissu pour les protéger, et solidement entourés de ficelle.

« Argent sur le comptoir, le reste que vous me devez. Je pars aujourd’hui. Fait trop chaud chez vous. »



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Voyage n°4 du Marchand de guerre

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage n°3 du Marchand de guerre
» Voyage n°1 du Marchand de Guerre
» Voyage n°1 du Marchand Shinobi
» VOYAGE N°5 DU MARCHAND DE GUERRE
» Ô "Marchand de guerre"

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: