Soutenez le forum !
1234
Partagez

Voyage n°4 du Marchand Shinobi

Le Marchand Shinobi
Le Marchand Shinobi

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 16:41
Les rumeurs, toujours les rumeurs. C'était à nouveau ce qui avait décidé la Marchande Shinobi à se déplacer au nord-est de Tsume. Elle avait quitté le pays de la Griffe dans la matinée, pleine aux as et possédant un tas de rouleaux intéressants. Mais plus que tout cela, elle était repartie différente, notamment grâce à la rencontre avec cette inoubliable femme amejin. L’apprentissage Hokazuka lui avait fait revivre de sombres souvenirs et le besoin de prendre son envol était nécessaire, elle qui vivait d’aventure depuis tant d’années.

Aux dernières nouvelles, Tsuchi essuyait attaque sur attaque, mais avait notamment réussi à repousser des forces qui les dépassaient. Cela rendait ces terres intrigantes, mais aussi dans le besoin. Quoi de mieux que de proposer des marchandises qui pourraient les aider à se renforcer, se diversifier ? Elle savait aussi que la Terre était réputée pour ses commerces internationaux comme nationaux. Si elle ne repartait pas avec des choses intéressantes, alors elle se serait lourdement trompée sur eux.

Le paysage entre les deux pays limitrophes n’étaient pas si différents que cela, beaucoup de gris, de montagnes, de roche. Cela permettait à Fukuro de se déplacer par les airs en toute discrétion, même si son atterrissage ne le serait certainement pas. Iwa était la capitale connue du pays de la Terre et c’était sûrement à cet endroit qu’elle trouverait le plus d’assoiffé en marchandises. Comme toujours, elle attendit la tombée de la nuit pour se rapprocher du dessus des remparts et trouver le cœur commerçant. Elle chercha un coin sombre et reprit son apparence humaine, Haiiro déjà installé sur ses épaules. Tout semblait en rénovation, bien que mieux remis sur pied avec les différents assauts essuyés par la Roche.

Quittant la ruelle où elle s’était posée discrètement, elle usa de signes incantatoires pour faire apparaître un long bâton de bois, arborant des symboles qu’elle seule connaissait. Au bout du manche, une lanterne presque ronde dont la flamme irradiait étrangement d'un bleu mystérieux. Enfin, elle fit apparaître une petite table où pendait une petite pancarte avec gravé “Marchand Shinobi”. Sur celle-ci, étaient déposés plusieurs rouleaux scellés qu’elle seule pouvait prendre.

Il était temps pour elle de repartir dans les affaires. Qui serait le premier élu ?

Choses à savoir:
Ce que propose Le Marchand Shinobi:


Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 17:59
Le guerrier roux aux yeux ambrés était en patrouille au sein du village en tant que policier lorsqu'il remarqua cette femme qui s'était installée avec une pancarte, quelques rouleaux mis en évidence. Après l'avoir observée quelques instants, il en déduisit rapidement qu'elle n'était pas une habituée. Il ne l'avait jamais vu jusqu'alors. Marchand Shinobi, voilà le terme qu'indiquait son affiche. Intriguant.

Le Borukan termina sa ronde tranquillement, faisant un bref rapport pour signaler que rien d'anormal n'était à signaler. Ressortant du bâtiment, il repensa à cette femme et décida de passer par chez lui. Peut-être serait-elle intéressée par ces rouleaux dont il ne se servait pas. Récupérant rapidement ses possessions, il rejoignit la rue où il l'avait repérée et s'approcha de son stand.

« Ohayo gozaimasu, madame. »

Saluant la vendeuse avec respect, jetant un oeil à cet animal qui l'accompagnait, Ashitaka observa quelques instants les rouleaux proposés.

« J'ai quelques rouleaux qui ne me servent pas et qui prennent la poussière sur mes étagères depuis quelques temps maintenant. Seriez-vous intéressée par ceux-ci ? »

Présentant à la femme les trois parchemins parfaitement conservés malgré les dires du Jônin, il lui laissa le temps de les examiner, de voir si elle souhaitait les lui acheter.

« Hmmm... Vous êtes une voyageuse, je me trompe ?.. Est-ce que... À tout hasard... Vous auriez rencontré une jeune femme de cette taille, assimilatrice de lave, des cheveux noirs avec des mèches rouge-orangées, des yeux roses magnifiques... qui se nomme Amiko ?.. Je... »

Il avala sa salive. Les larmes lui montaient aux yeux. Quel imbécile il faisait... Il se parait de ridicule. Et si jamais elle était en vie, alors c'est qu'elle ne souhaitait sans doute pas le revoir puisqu'elle ne l'avait toujours pas contacté. Mais au moins... Au moins, s'il pouvait savoir qu'elle allait bien...

« J'aimerais simplement savoir si elle va bien... Si jamais vous l'avez vue... Ou si vous en avez entendu parler... »

Secouant légèrement la tête, essuyant d'un geste vif les perles salées qui s'étaient incrustées aux coins de ses yeux, le soldat tâcha de reprendre une contenance pour essayer de ne pas se montrer plus pitoyable encore.

« Enfin... Si ça ne vous dit rien... Ce n'est pas grave... »

Rouleaux proposés:

_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi 59615_s


Dernière édition par Borukan Ashitaka le Mar 25 Jan 2022 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 18:21
Comme de coutume, le quart de surveillance de l’Oterashi se termina ce jour-là – ou bien cette nuit-là, dépendant de comment était perçu le concept de journée – tandis que les premières lueurs de l’aube perçaient à peine et très timidement au-delà de la chaîne de montagne qui s’offrait en rempart pour la cité, à l’Est. Il s’agissait du créneau où ses talents s’avéraient le plus utiles, si l’on exceptait bien sûr de l’équation la quasi omniscience dont les membres du clan Hyûga pouvaient se targuer grâce à leurs pupilles. Dans la plupart des cas, les yeux nacrés de ces shinobis prévalaient en effet sur tout le reste, mais pour le meilleur comme pour le pire, ceux-ci demeuraient faillibles à bien des égards, et c’était pour cette raison précisément que les sens telluriens exacerbés de Yanosa étaient souvent mis à profit sur différents quadrants du périmètre de défense de la ville. Ce que ne réalisaient pas, ou trop peu de son avis en tout cas, les membres de la hiérarchie en charge de composer les plannings et synergies, c’était que l’acuité du guerrier sans visage ne se limitait pas à ce qui se trouvait au niveau du sol.

Preuve en était, cette fois comme bien d’autres fois, le moyen qu’employa ce « matin » là Yanosa afin de quitter son poste une fois son heure venue, s’affranchissant de la gravité et engageant une course folle dans les cieux contre les vents invisibles. Une série de trajectoires, de piqués et de pirouettes dont même que même un volatile n’aurait pu imiter, et qui permettait comme de coutume à l’Oterashi de ventiler un grand coup tout cet immobilisme inhérent à la charge de surveillance dont il avait dû s’acquitter.

Là où la routine se vit légèrement altérée, cependant, fut le moment où le guerrier sans visage aperçut une lueur bleuté en contrebas, dans l’une des nombreuses ruelles du Coeur commerçant à nouveau pleinement opérationnel. Cette vue depuis les hauteurs, il la connaissait pour ainsi dire par coeur, et jamais auparavant cette lumière ne s’était trouvée là, à la fois anodine et lourde de sens par sa seule présence. Fronçant ce qui lui tenait lieu de sourcils, momentanément immobilisé dans les airs, Yanosa descendit alors en piqué vers la lumière, ne ralentissant sa course qu’à une poignée de mètres du sol dans la ruelle ce qui eut pour effet de soulever un tantinet de poussière. Et tandis que ses pieds lentement rejoignaient le sol, les yeux perçants de l’agent du Sazori détaillèrent la scène. Il y avait là une femme, installée derrière un stand rudimentaire et sur lequel étaient disposés des rouleaux. Des rouleaux… aux allures bien précieuses. Il fit donc d’abord un pas, puis deux, jaugeant autant les alentours que la femme qui se trouvait là, et dont il capta immédiatement l’énergie comme il le faisait désormais en toutes circonstances.

« ...Une marchande, alors… Pas sûr que vous ayez le moindre client à cette heure-ci, j’espère que vous en êtes consciente. »

S’approchant, il détailla de plus prêt l’étal et ce qui se trouvait dessus.

« ...Et d’où est-ce que vous pourriez bien venir, dites-moi. Les nouvelles têtes… se remarquent facilement. »

Puis un éclair, un souvenir qui lui revint de façon aussi abrupte que vivace.

« Vous vendez, c’est entendu, mais… est-ce que vous achetez, également ? » dit-il en présentant un rouleau qu’il avait jusque là gardé à son ceinturon.


Rouleau à vendre - 5M de Ryos



Technique utilisée


_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi Giphy

Theme


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Mar 1 Fév 2022 - 23:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 18:30
Kisuke se baladait dans le village à la recherche d'outils pour son laboratoire, quand il aperçut un petit attroupement. Intrigué, il constata qu'un marchand étranger était de passage. Voilà qui était intéressant. Un shinobi l'avait déjà harponné pour lui vendre du matériel. Ce n'était personne d'autres qu'Ashitaka.

Ashitaka-san.

Un hochement de tête pour le membre du Shishiza qu'il avait rencontré et avec qui il espérait bientôt pouvoir faire quelques activités, le jour où il passerait chunin. Il pivota vers la marchande et fit une belle et profonde courbette pour montrer son respect non-feint.

Bonjour, madame. Kisuke Hyûga.

Il lui aurait bien proposé un petit biscuit ou un verre de Saké, mais cela restait sans doute un petit peu présomptueux de sa part, d'autant plus qu'il venait avec un but précis. Non, deux buts précis. Il ne s'attendait pas à ce que cela ne marche, bien entendu. C'était plutôt des opportunités potentielles à saisir. Il offrit un beau sourire avant d'ouvrir les bras, visiblement vides.

Je n'ai malheureusement aucun rouleau à vous proposer ou à vous acheter, mais je suis Apothicaire et je recherche des plantes médicinales pour ma serre. Ou éventuellement des graines à faire pousser, par hasard cela ne vous n'auriez pas cela en stock ?

Une demande qui n'était pas des plus classique. Kisuke travaillait à la remise en état d'une serre avec plusieurs iwajins. Et s'il connaissait les plantes du coin, il n'était pas véritablement un érudit ni même quelqu'un qui avait beaucoup voyagé. Comme Yukari lui avait dit, il était resté à iwa presque toute sa vie (ce qui n'était pas tout à fait exacte, puisqu'il était né à Hi et qu'il avait fait plusieurs missions à l'étranger mais soit). C'était son premier plan, pour lequel il était prêt à donner une coquette somme de Ryos.

Rien de très extravagant, il n'était pas riche le Kisuke. Tout était partit dans la énième reconstruction de sa pharmacie, détruite au fur et à mesure des différentes invasions, tandis qu'il avait à chaque fois réchappé avec la vie sauve. Mais il était temps de passer à son plus grand projet.

Son projet humanitaire. Celui de déployer des remèdes et des médicaments dans tout le Yuukan. Car tous les villages ne disposaient pas d'eisenins comme Iwa. Non, c'était même plutôt l'exception. Ces remèdes étaient moins efficaces, certes, mais ils avaient l'avantage d'être disponibles et utilisables par tous. Avoir un revendeur mobile, qui se déplaçait dans tout le Yuukan, voilà qui l'aiderait grandement dans sa démarche ! En tant qu'iwajin, il pouvait même lui arranger des paquets et des livraisons à distance.

Sachez également que si l'envie vous prenait, je suis aussi disposer à vous vendre des remèdes ou de l'alcool de ma propre fabrication - nous sommes bien lottis à Iwa et le Yuukan peut en avoir plus besoin que nous. Je vais sans doute augmenter ma production dans les semaines à venir, alors si un partenariat dans le futur à ce sujet vous intéresse, n'hésitez pas à prendre contact.

Il dévoila de sa besace quelques exemples qu'il avait sur lui - même si clairement la plupart de son stock était dans sa pharmacie - il devrait faire un aller-retour si la marchande se trouvait intéressée par cette proposition en-dehors des sentiers battus.
proposition 1:
proposition 2:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 18:52




Vente


Lisant un livre dans sa demeure temporaire, Tsukiyo patientait un peu et elle ne trouvait pas le sommeil. Le temps était particulièrement long et la patience est une vertu qu’elle a tendance à tenir entre ses mains depuis ses derniers mois. Difficile de savoir ce qui est advenu de ses proches, que ce soit Hanae, Ayuu, Yahiko ou encore, sa famille adoptive vivant encore à Kumo. La Nukenin se demandait ce qu’elle pouvait bien faire à présent…rien, juste à patienter et attendre qu’une décision du triumvirat soit prise. Kisuke l’avait proposé un projet où il souhaitait l’avoir à ses côtés et la brune n’avait pas refusé son idée. La Yasei avait hâte de commencer afin de pouvoir se rendre utile, comme elle l’avait promis, même si elle aurait aussi préféré faire des missions également. Malheureusement, on ne pouvait pas tout avoir. Le livre était intéressant à lire, le contenu parlait d’alchimie et de plantes, un bon bouquin afin de se rapprocher un peu de Kisuke et savoir de quoi parler. Or, l’ennui la dévore et la Hebi avait décidé de sortir. Prenant son long bâton de bois, elle y place une lanterne afin d’éclairer les alentours, mais pas que. En effet, cela allait permettre à ceux qui la suivent, de la repérer et de la suivre afin de prouver qu’elle n’allait rien tenter de mal. Une marque de bonne foi de sa part, comme d’habitude. Sortant, cape sombre sur le dos, masquant son corps afin de ne pas trop prendre froid en sortant. Observant les alentours, si elle pouvait utiliser son chakra, une vision thermique aurait été aisé afin de localiser ses surveillants sans trop de difficulté.


Se promenant, la brune arrive dans la Cœur marchand ou du moins, de ce qu’on appelle à présent, le cœur dévasté, depuis l’attaque de Yonbi. La Nukenin voit de la lumière au loin et elle décide de se rapprocher. En arrivant à destination, elle y voit une femme et un oiseau où en face d’eux, il y a des parchemins. Une marchande shinobi, ils se font discret depuis un moment et d’ailleurs, ça tombait bien, car la Yasei avait de quoi vendre. Généralement, on dit d’eux qui peuvent acheter des rouleaux aux gens afin de les proposer plus tard à d’autres personnes. Tsukiyo observe la marchandise de la femme avec attention jusqu’à ce qu’elle voit un homme, plutôt grand et roux, se plaçait devant la marchande afin de lui parler. Apparemment, il a également des rouleaux à proposer à la vendeuse et de plus, il souhaite des informations sur une certaine Amiko, après l’avoir décrite. Ce nom et le descriptif ne lui disent absolument rien du tout. Ensuite, Kisuke arrive aussi à son tour, tout le monde sort de nuit ou quoi dans Iwa ? Bref, elle va juste patienter. Dès que le tour de l’homme fut passé, la Yasei s’avance vers la femme et lui montre quelques rouleaux à son tour. « Bonsoir, gente dame. Est-ce ces trois rouleaux vous intéresseraient pour la maudite somme de 6 millions de ryô et celle-ci pour 10 millions de ryô ? » Demande-t-elle à la shinobi marchande. Or, une idée lui vient. « Dite moi, vous qui voyagez de part le monde, avez-vous des informations intéressantes à fournir ? S'il vous plaît. » Demande-t-elle fixant la dame avec ses pupilles dorées.

Rouleaux à vendre

Medyûsa est sur place sous sa nouvelle apparence et identité. Elle propose 4 rouleaux à la marchande shinobi ainsi si elle possède une information importante à lui fournir.

10 millions :



6 millions :








Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 22:02

Émulation et agitation, voilà ce qui semblait caractériser en ce moment même l’un des petits quartiers du village. J’avais été averti d’un certain attroupe suite à l’installation d’un marchand mais sans réellement en savoir davantage. Les propos rapportés par une patrouille manquaient certes de détails mais le fait de le mentionner dénotait déjà d’une certaine nouveauté voire d’une certaine étrangeté. L’information délivrée, le chunin s’en alla vaquer à de nouvelles occupations me laissant avec cette précision. A moi de décider de la suite à donner à cela.

Curieux, je l’étais et cela méritait donc que je me déplace sur place pour voir ce qui en découlait directement. Après tout, si un danger grave et imminent s’était présenté, les choses m’auraient été signalées de manière bien différente, sans parler de cet attroupement qui n’aurait pas lieu d’être.

Sans mal, après quelques minutes de marche tranquille et d’après les indications fournis par le shinobi vigilant, je parvenais enfin à destination, comprenant rapidement ce qui découlait de la situation. Cette femme à l’allure si particulière et son volatile, voilà une figure que je ne connaissais pas directement mais dont j’avais entendu parler. La lueur sur son bâton était là une preuve de plus qui me titillait l’esprit.

Outre quelques badauds fureteurs, autour de la femme encapuchonnée se tenaient plusieurs figures que je connaissais bien. Yanosa, facilement identifiable de par son allure générale, mais aussi Kisuke et son fameux bob qui ne le quittait jamais et enfin Ashitaka à la crinière encore plus flamboyante que la mienne. Quant aux discussions, si je n’avais pas été en mesure d’entendre quoi que ce soit, l’échange de parchemin semblait être de mise.

Laissant à chacun le loisir de négocier en toute liberté, dans un moment de calme relatif, je me permettais une intervention.

« Honorable marchande. Je n’ai pas le loisir de vous connaitre directement même si j’ai eu vent de vos activités. Je me présente, Miyamoto Teruyo, membre du Triumvirat du village. Lorsque vous aurez terminé vos affaires ici, j’aimerai vous inviter officiellement à un échange avec moi dans un contexte plus propice aux discussions. Accepteriez-vous cette rencontre ? »

Le village avait depuis peu retrouvait son activité qui était pour ainsi dire même en augmentation depuis les dernières attaques. De fait, pouvoir discuter avec un camelot reconnu était une opportunité qu’il ne fallait pas esquiver, tout comme Toph avait su profiter des talents d’un forgeron de talent pour reformer l’artefact que portait actuellement Meho.

Silencieux, j’attendais une réponse de mon interlocutrice, attendant même qu’elle termine ses affaires pour rejoindre avec elle mon bureau.


_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Asai Mashiro
Asai Mashiro

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mar 25 Jan 2022 - 22:13




Les rumeurs étaient donc vraies, une marchande venue de loin s’était prise d’envie de déposer ses valises le temps de quelques jours dans les rues vivantes de la ville. Beaucoup de commerçante et commerçant étaient comme elle est n’apportait pas plus d’intérêt que ça pour les shinobis du village, mais j’avais eu comme écho que cette femme proposait des services bien spécifiques pour nous.

Entre les murs de pierres fraîchement reconstruits, j’étais à la dérive en quête de cette personne. Avec en tête une idée bien fixée en tête, j’étais obnubilé par cette rencontre qui n’avait pourtant pas encore eu lieu. Cette marchande était apparemment reconnue dans le monde entier, vadrouillant comme le vent a travers les pays, sa renommée n’était plus à faire et à refaire. Elle était pour tous, une femme ayant un magistral sens du commerce et surtout avec des informations de premier ordre pour ceux qui savaient négocier.

Après une bonne heure de marche, je reconnaissais la description qu’on m’avait faite d’elle. Je remerciai d’ailleurs le rouquin qui m’avait parlé d’elle.

« Enchanté de faire votre connaissance. » Disais-je courtoisement.
« J’ai un joli lot à vous vendre aujourd’hui, qui devrait vous rapporter gros. »

Ayant vécu dans la rue, les négociations étaient une habitude, comme une deuxième nature. La vie dans la pauvreté offrait une très bonne expérience dans la négociation, malheureusement.

Sortant tout un lot de parchemins devant ses yeux, j’ouvrais ses toiles pour lui montrer que je n’étais pas venu lui vendre des pâquerettes et des marrons chauds en lui promettant monts et merveilles avec ses produits.

« Ce lot de parchemins, je suis prête à le faire à un bon prix … Disons dix-sept millions de Ryo. »

Laissant un blanc avant de relancer la discussion, je proposais une autre option à cette marchande.

« Je suis par contre ouverte à des informations concernant des armes …. spéciales. Je suis une grande collectionneuse d’outils de combat inhabituels, voire même ayant des talents cachés. Et si vous avez des informations sur une ou plusieurs d’entre elles, je suis disposée à réduire le prix à proportion des informations que vous avez, ainsi que les détails. »


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Nomura Ieyasu
Nomura Ieyasu

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Dim 6 Fév 2022 - 14:21
Avec les jours qui passaient, et son séjour en ces lieux qui s’allongeait, le jeune Nomura fut bien forcé de constater que l’effervescence, au sein de la cité de la Roche, allait grandissant. C’était un phénomène palpable dans l’air, une sensation que le samouraï autodidacte percevait distinctement tandis qu’il transitait de rue en artère, de ruelle en enfilade de stands et de commerces en tout genre. La densité de marchands comme de clients augmentait de jour en jour, comme si d’invisibles messagers étaient allés colporter l’attractivité du village des montagnes dans tous le pays et au-delà. En un sens, être témoin de tout cela rendait Ieyasu envieux, lui qui avait travaillé dès qu’il en avait été capable dans l’exploitation de ses parents à Tetsu et dont les horizons s’étaient longtemps limités à de rares et brefs séjour en ville. Depuis, bien des choses avaient changé pour le jeune homme, des choses autrement plus importantes, voire fondamentales, qui avaient tant érodé son esprit qu’elles ne l’avaient affûté et rendu plus alerte, plus lucide. La perte de sa main gauche, son périple jusqu’à Tsume, la rencontre avec celui qui quelques temps plus tard était annoncé nouvel Empereur du Feu.

Ce monde était gigantesque, captivant et dangereux, et le Nomura réalisait chaque jour un peu plus à quel point une personne comme lui, dotée de facultés particulières et d’une soif d’apprendre exacerbée, se devait de s’armer pour y faire face. Ieyasu n’était pas un héro, n’avait pas de grande cause à défendre, n’avait plus envie de risquer jusqu’à sa vie pour une bête masse de Ryos, dans un combat qui ne le regardait pas. Malgré tout cela, cependant, il se devait d’être prêt, de palier ses lacunes, d’apprendre et d’apprendre encore. De ses erreurs… mais aussi de ceux qui acceptaient de lui tendre la main, à l’image de Hyûga Kisuke. Car si il y avait bien une conclusion dont il était sûr, une réalité contre laquelle il ne pouvait rien, c’était que seule la somme de ses connaissances et de ses savoir-faire pourrait faire la différence, et ce quoi que pouvait lui réserver l’avenir.

Déambulant dans les artères commerçantes d’Iwa, l’oeil aux aguets pour pouvoir dénicher la moindre opportunité de mettre la main sur des équipements de seconde main qu’il pourrait réemployer facilement à son bénéfice moyennant quelques Ryos, le jeune vagabond remarqua après une bonne demi-heure d’une lente marche d’observation un attroupement particulièrement dense, dans une rue attenante moins large que celle où il évoluait. Fronçant ses sourcils noirs, intrigué, Ieyasu fit quelques pas en direction de l’effervescence locale, se déportant sur le côté et sur la pointe des pieds pour essayer d’y voir plus clair. Entre deux silhouettes, il aperçut une pancarte rudimentaire, où figurait une information tout aussi simpliste : « Marchand Shinobi ». Perplexe, Ieyasu décida malgré tout de s’avancer et de se frayer un chemin jusqu’à la jeune femme qui semblait tenir cet étal particulier, ses yeux s’écarquillant lorsqu’il découvrit la nature exacte de ses marchandises.

« Oh mais ce sont- »

Il reconnut la forme des parchemins, leurs marquages distinctifs, et lorsqu’il pu s’approcher suffisamment pour détailler leur nomenclature, un large sourire s’invita sur son visage taillé à la serpe et néanmoins encore juvénile.

« Ah.. ! Je connais bien ce rouleau, fit-il en désignant de sa main valide celui qui renfermait vraisemblablement la même arcane Samouraï que dans l’un des parchemins qu’il possédait lui-même. Vous devez avoir côtoyé de puissants Samouraï, pour entrer en possession d’une telle technique... »

Le Nomura demeura pensif et contemplatif un bref instant en prenant connaissance du contenu de chaque rouleau, quelque peu déçu qu’aucun autre que celui qu’il avait déjà ne concerne les arcanes qu’il avait passé son enfance et son adolescence à développer seul à Tetsu.

« ...Hmm.. Quelqu’un qui propose de si puissantes techniques à l’achat… j’ignorais qu’il existait des marchands tels que vous. C’est… tout ce que vous avez en stock ? Je suis à la recherche de documentations et d’informations, concernant des formules et composants alchimiques, si vous aviez la moindre piste là-dessus, je vous en serait très reconnaissant.

Peut-être, en tous les cas, que vous seriez intéressée par ces rouleaux que j’ai sur moi ?
Dit-il en exposant trois parchemins scellés à la marchande. Ces deux là… sont le fruit d’une expédition au Pays de la Griffe. Cet autre, ici, est un essai de mon cru dans l’art de la calligraphie. J’y ai transposé moi-même ce que je sais, sur la philosophie qui se cache derrière la rigueur martiale des épéistes, comme les Samouraï. Il y a assez peu de fioritures… mais j’y avais mis du coeur ! Qu’en dites-vous ? »

Rouleaux à vendre - 6M



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Le Marchand Shinobi
Le Marchand Shinobi

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Mer 9 Mar 2022 - 15:26
Le premier homme qui se présenta à la marchande contrastait complètement de sa chevelure écarlate. La femme se sentit presque réchauffée par cette carnation qui lui rappelait de mauvais souvenirs. Il proposa par ailleurs trois rouleaux à vendre que l’amejin qui n’allait clairement pas refuser cet échange. Avant de pouvoir accepter, il lui demanda si elle avait croisé une femme brune de petite taille avec des cheveux étranges. Mais cela ne lui disait vraisemblablement rien.

«Nous proposons de reprendre ces trois rouleaux pour 6 millions de ryos. Et… nous n’avons pas croisé de jeune fille de cette description, le meilleur moyen de retrouver quelqu’un est de se rendre à la capitale du pays de la Pluie. »

Attendant une réponse de sa part, ne sortant pas de billets sans accord, elle apporta son attention sur un nouvel arrivant. Ou… une momie ? Les muscles se lisaient au travers des bandages recouvrant sûrement beaucoup de blessures. Elle se demanda alors quelques instants ce qui avait bien pu lui arriver, mais sa première phrase lui fit oublier cette idée. Sa remarque la fit sourire, alors qu’elle jeta un œil au premier client et à ceux qui se rapprochaient. Quant à sa provenance, elle ne comptait bien évidemment pas lui donner de réponse, c’était là tout ce qui faisait d’elle la marchande shinobi mystérieuse et intrigante.

«Ce n'est pas ce que nous constatons. En effet, nous vendons et achetons, c’est comme cela que ça fonctionne. 5 millions de ryos pour ce rouleau. N’hésitez pas à regarder si certains rouleaux vendus à vos camarades vous intéressent, au même prix. »

Termina-t-elle par dire sur un ton plus élevé, à l’attention du plus grand nombre. Le troisième, dont la tête était couverte d’un chapeau à rayures, se présenta pour une demande bien différente. En effet, le dénommé Kisuke cherchait à renflouer son stock d’herbes et plantes. De plus, la marchande ne sortait que très rarement la journée à cause de sa sensibilité à la lumière du jour. D’où sa pâleur cadavérique.

«Il serait préférable de proposer ce genre de partenariat avec des villages qui en auraient besoin. Mais nous apprécions la proposition. À Hayashi, il y a beaucoup de forêts, vous pourriez peut-être trouver des plantes là-bas. »

Malheureusement, elle ne pouvait pas lui offrir grand-chose, ce n’était vraiment pas son domaine de prédilection et cela ne l’intéressait pas plus que cela.

Une brune pointa le bout de son nez et lui proposa des rouleaux dont un très intéressant. Il lui faisait en tout cas de l'œil.


«16 millions pour les quatre ? C'est d'accord. Quel type d’information vous intéresse ? »

Un autre rouquin -dont la pigmentation était toutefois plus douce- fit son arrivée, alors que certains quittèrent le cercle commercial. Elle avait affaire à l’une des têtes de ce village, à écouter sa présentation. Ne souhaitant pas marchander, il lui proposa de le retrouver plus tard pour échanger. Peut-être une autre manière de commercer ? Ces Tsuchijins étaient particuliers… Une chose était certaine, elle n’avait pas envie de perdre son temps s’il n’y avait rien à la clé.

«Je ne tarde jamais dans un village. Qu’avez-vous à me proposer pour que nous prenions ce temps précieux à vous rencontrer ? »

Son regard améthyste venait transcender les pupilles du Miyamoto, avant de glisser sur la prochaine silhouette qui se présenta à elle. La chevelure rose vint rendre cette ambiance un peu plus douce. Pourtant, ses traits étaient, eux, un peu plus durs. Elle lui proposa une panoplie de rouleaux à une somme bien élevée, mais elle était prête à négocier si elle lui offrait un renseignement sur des armes. Une petite idée lui vint en tête, ces Iwajins semblaient aimer les informations et les secrets, peut-être que pour les remercier de tous ces rouleaux, elle pourrait partager un petit indice ?

«15 millions et je vous donne une petite information concernant un endroit sur ce pays qui cacherait une arme spéciale. »

Est-ce qu’elle aimait le challenge, l’aventure ? Elle le saura sûrement très bientôt. Le dernier client semblait s’y connaître en technique samouraï, elle n’en avait pas beaucoup rencontré, mais pour le peu, elle savait qu’ils étaient souvent dictés par un code d’honneur bien propre à eux. Une chose était certaine, son intérêt et son application dans la création de rouleaux plaisait à la marchande. Elle se pencha même légèrement pour contempler le travail. La mention du pays de la Griffe lui raviva quelques souvenirs agréables.

«En parcourant le monde, nous rencontrons beaucoup de shinobis, notamment au pays du Fer. C’est du très beau travail, vous devriez approfondir ce talent. 6 millions de ryos pour ces trois rouleaux. Je n’ai pas d’informations sur ce que vous recherchez malheureusement, mais je pense que vous devriez questionner l’homme au chapeau à rayures, il semble avoir des connaissances dans le domaine. »

L’albinos pointa de ses pupilles violettes le Hyûga. Elle attendait l’accord de chacun avant de sortir ses billets. Après tout, peut-être que des âmes curieuses pourraient vouloir un parchemin qu’elle venait d’acheter.

Spoiler:

Choses à savoir:
Ce que propose Le Marchand Shinobi:
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Jeu 10 Mar 2022 - 19:06
Le Borukan hocha simplement la tête, se reprenant tant bien que mal. Il n'allait pas s'effondrer. Il ne pouvait pas s'effondrer.

« L'offre me convient... Merci quand même et bonne soirée à vous. »

Prenant une grande respiration, il prit la somme tendue en laissant ses rouleaux à la marchande, la saluant avant de se retirer. Pensif, il quitta les lieux en réfléchissant à ce que la femme lui avait dit. Aller à Ame no Kuni pour avoir des informations... Pouvait-il seulement se le permettre ? Le voyage ne serait pas extrêmement long, mais il demeurait un Jônin du Shishiza et s'il pouvait sortir une journée autour d'Iwa, il semblait plus complexe de partir plus loin et de ne pas être sur place pour aider en cas d'attaque. D'autant plus que ces derniers temps, les soldats de l'Homme au Chapeau ne semblaient plus se soucier de la puissance des villages cachés et s'y croire chez eux, entrant pour venir voler des cadavres et tenter de prendre même le Bijuu qui était enfermé dans leur sous-sol.

Soupirant, il rentra chez lui à pas rapides, avalant difficilement cette salive décidément ennuyeuse en cette sombre soirée où la douleur d'un espoir aussi vite disparu qu'il était arrivé venait prolonger sa peine. Ce ne serait pas aujourd'hui qu'il aurait des réponses.

Spoiler:

_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Ven 11 Mar 2022 - 12:02




Marchande Shinobi


Tsukiyo avait attendu son tour pour parler à la marchande. La Nukenin se voulait discrète pour vendre ses rouleaux et obtenir quelques informations, qui pourront lui être utile, peut-être. Un moyen d’avoir une monnaie d’échange pour sa survie. Dans tous les cas, elle était là pour aider la Coalition et Iwa en faisant partie, ça pourrait être intéressant de leur fournir ce qu’elle a pu obtenir. Avant cela, il faudrait s’assurer que la femme à l’aigle puisse lui offrir quelque chose qui en vaut la peine afin que ça puisse lui être en sa faveur. Tout le monde avait fait sa demande et il fallait qu’elle se montre patiente afin de pouvoir être seule avec la marchande. La patience paye enfin et très bien même, car la kunoichi se retrouve en tête à tête avec la Dame aux rouleaux. Medyûsa avait décidé de vendre ses rouleaux qu’elle avait encore sur elle et Iwa a bien été sympa avec elle pour ne pas le lui prendre. Seize millions de ryôs pour les quatre, vu que l’un d’eux semblait vouloir le coup. En plus de cela, la Hebi était intéressée par une information ou du moins, elle voulait tout d’abord savoir si son interlocutrice était enviable à lui fournir quelque chose. Apparemment, elle accepte facilement de prendre les rouleaux de la Yasei, en plus de lui demander quel genre d’information pouvait l’intéresser. En réalité, il y en avait pas mal dont elle était curieuse d’obtenir.

« Merci pour cet accord avec la vente de mes rouleaux. Étant donné qu’on est seule, je souhaiterais savoir si vous avez des informations qui pourront être cruciales pour l’avenir du Yuukan et qui pourrait énormément aider la coalition et Iwa. Après tout, si Sakaze Tosen met en pratique son plan et s’il réussit, je doute que votre commerce ait un avenir. Le chakra disparaît, personne ne peut plus utiliser de chakra et vos rouleaux seraient inutiles…la reconversion à un autre métier risque d’être compliqué. Du coup, on a besoin de l’un et de l’autre pour un avenir meilleur et de pouvoir commercer ensemble à l’avenir, vous ne croyez pas ? » Dit-elle en plongeant ses yeux dorés dans les yeux de la marchande. Une légère pause avant de reprendre la parole. « Auriez-vous des informations sur la présence de Dieu dans un des pays du Yuukan que ce soit précis ou approximatif, voire une rumeur qu’on pourrait travailler ? Ou l’emplacement précis ou approximatif d’un ennemi de la coalition, genre un allié de Sakaze Tôsen ? Toutes informations sur eux pourraient être très importantes afin de combattre le Ningen et l’Homme au chapeau. Même d'une rumeur vérifié et plutôt fondé afin d'éviter de perdre du temps dans les recherches. » Dit-elle d’un air calme. Tous les moyens sont bons pour gagner cette guerre contre Sakaze Tosen et les marchands sont des voyageurs, il n’est pas impossible qu’elle ait pu entendre ou voir quelque chose qui pourrait être utile pour la coalition et/ou Iwa.


Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Ven 11 Mar 2022 - 16:24
Kisuke ne put dissimuler sa tristesse lorsque la marchande shinobi refusa son marché de distribuer ses produits. Ou lorsqu'elle précisa ne pas avoir de plantes intéressantes ni de graines. Cela avait toujours été une tentative avec ce risque là, bien entendu.

Mais ne rien tenté aurait plus coûté à Kisuke. Il ne pouvait bien entendu pas voyager lui-même à Hayashi, étant que simple genin, mais cela serait certainement une destination importante à visiter pour la suite. C'était... une judicieuse remarque.

Ah, tant pis. Merci du conseil, je vais essayer de trouver des points de contacts alors. Cadeau de ma part.

Il sortit d'un sceau un objet qu'il déposa sur le comptoir dans un geste élégant - qui trahissait un certain entrainement à cet exercice du cadeau commercial. C'était... Une bouteille d'alcool de sa confection, alcool de cerise et avec une étiquette qui portait ses coordonnés et quelques informations sur des cocktails intéressants. Elle n'était même pas obligée de la boire, le tout était de faire un cadeau gratuitement sans rien attendre en retour, pour la remercier de son professionnalisme et de son precieux temps. Il afficha un sourire en retira son chapeau de sa chevelure presque dorée avant de se pencher avec beaucoup de respect devant la marchande et de la saluer de la meilleure façon qu'il put.

Je vous souhaite bonne fortune, que cela soit ici à Iwa ou là où votre chemin de marchand vous mène.

Il se releva, remit son chapeau sur sa tête et repartit en sifflotant. C'était tout pour lui. L'Homme au Chapeau Bicolore n'était pas intéressé par des secrets, des parchemins ni d'autres choses. Et puis, de toute manière, sa bourse était assez vide. Il n'avait aujourd'hui pas réussit à avancer dans son projet pour le Yuukan, mais qu'à cela ne tienne.

Cela serait pour une prochaine fois fois.

Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Asai Mashiro
Asai Mashiro

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Jeu 17 Mar 2022 - 19:41



Affichant un large sourire je ne pouvais qu’accepter l’offre que m’offrait la jeune marchande. Ses quinze millions de ryôs étaient une aubaine pour une petite genin comme moi.

Alors même que je n’espérais rien d’autre, celle-ci m’annonçait qu’elle avait une information sur une arme spéciale au sein même des terres de la roche. Une telle opportunité n’était pas à prendre à la légère et je ne pouvais pas me permettre de passer à côté.

S'absentant un instant, j’étais partie récupérer une feuille et un crayon pour que celle-ci puisse mettre ses informations à l’écrit.

« Avec ça, nous scellons notre contrat. »

Prenant la feuille en main, je la rangeais en sécurité dans mes affaires. Ce n’était pas le moment que l’information se perd et que je passe à côté d’une occasion comme celle-ci.

« Passez une bonne journée et je vous souhaite un bon voyage pour vos prochains déplacements. »


Résumé J'accepte la proposition et garde l'information sur une feuille.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12562-asai-mashiro-l-etrangere-de-la-roche
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Jeu 17 Mar 2022 - 20:57

Observant chacun œuvrer avec la femme hors d’âge, la place se libérait enfin, me permettant de discuter brièvement avec la voyageuse si particulière, aussi connue qu’elle était inconnue. Ayant eu tout le loisir d’étudier mon interlocutrice, la femme avait cette aura de mystère qu’elle semblait savoir parfaitement mettre en scène de par sa tenue tout particulière, tout autant que son animal de compagnie voire le bâton qu’elle empoignait, si c’était réellement le cas.

Finalement, face à cette invitation officielle, ce n’était pas un refus poli qui m’était offert mais presque. Je dois dire que je m’attendais à un peu de réticence, mais pas de cette forme-là, chose qui me laissa devant une certaine surprise. Me raclant la gorge, faisant fuir un chat que j’avais au fond de cette dernière, je rétorquais à la suite de la camelote.

« Eh bien, je n’en doute pas. Vous n’êtes cependant pas sans savoir qu’Iwa est l’un des grands cœurs commerciaux du Yuukan et ce malgré les derniers évènements tragiques que nous avons vécus. A ce titre, j’aurais aimé que l’on puisse passer un accord entre vous et notre cité afin de vous voir plus souvent qu’à l’heure actuelle. Vous semblez avoir des ressources peu communes et accès à des choses suffisamment rare pour le mentionner. Ce bâton d’ailleurs, je jurerais qu’il s’agit d’un artefact d’ailleurs… »

Ces dernières paroles prononcées avec un sourire appuyé étaient sous un ton amical et enjoué pendant que j’avais le regard fixé sur l’objet en question.

« En échange, nous pouvons facilement vous mettre en relation avec nos différents partenaires commerciaux et vous faire profiter de nos routes commerciales même si j’ai bien cru comprendre que vous pouvez vous en passer. »

Reprenant un air plus solennel, je poursuivais ma diatribe.

« Vous aussi vous devez avoir entendu cette voix dans votre tête et le discours de celui contre qui la Coalition shinobi s’est dressée. Je ne doute pas un seul instant qu’en cas de victoire de notre ennemi vous en pâtirez aussi. Je ne vous demande absolument pas de participer à ce conflit, mais, d’une certaine manière, de nous apporter votre soutien grâce aux ressources et relations que vous avez là où nous ne pouvons y avoir accès. »

Finalement, la discussion que je voulais dans un cadre plus formel autour d’une tasse de thé, voilà qu’elle avait lieu devant une échoppe, au beau milieu de la rue.


_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Le Marchand Shinobi
Le Marchand Shinobi

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Sam 16 Avr 2022 - 14:48
L’absence de réponse devait décevoir le rouquin, elle pouvait sonder dans son regard qu’il était déçu. Elle pouvait le comprendre et eut une certaine sympathie pour lui. Alors qu’ils échangeaient rouleau et argent, la marchande lui apporta quelques paroles réconfortantes.

«Ne perdez pas espoir. Vous la retrouverez, j’en suis certaine. »

L’homme chapeauté fut lui aussi déçu. C’était une habitude pour elle de ne pas pouvoir apporter de réponse satisfaisante aux clients qui cherchaient autre chose que des rouleaux. Parfois, certains étaient chanceux, mais pour la plupart, ils repartaient bredouilles. Pour autant, les iwajins ne semblaient pas en tenir rigueur et le cadeau de cet Hyûga en fut la preuve. Ce qui était dans ce contenant ne devait certainement pas être de l’eau. Elle inclina la tête en remerciant et accepta le don.

«Que la fortune vienne à vous.»

La femme aux regards perçants accepta la proposition de la marchande pour ses rouleaux. Ravie de pouvoir se refaire le plein de parchemins, elle décida tout de même de poser certains sur la table, histoire de pouvoir se faire un peu d’argent quand même. Ce n’était pas la première fois qu’on la questionnait sur le chapelier et ce qui était sûr, c’était que la marchande ne voulait rien avoir à faire avec celui qui semblait faire pression sur le Yukan avec ses pouvoirs extraordinaires. Tout autant qu’elle ne voulait pas prendre part à un groupe ou autre. Le massacre de son clan lui avait fait comprendre que la solitude était le seul moyen de ne pas perdre qui que ce soit.

«Nous trouverons toujours un moyen de commercer. Il faut s’adapter au changement, c’est ce que nous avons appris de notre tumultueuse vie. Nous ne sommes d’aucun camp, nous traçons notre propre chemin. Si vous voulez obtenir des informations sur ces personnes, nous supposons qu’il faut enquêter dans le pays même où réside celui que vous voulez défaire. Mais nous n’avons sûrement pas plus d’informations que vous n’en avez déjà. »

Un maigre sourire s’accorda à sa réponse, se voulant sympathique étant donné que ses clients l’étaient aussi. Elle était presque désolée de ne pas pouvoir aider ces gens qui se battaient pour leur futur, mais c’était la vie qu’elle avait décidé de mener.

C’était pour cela que la proposition de ce Miyamoto froissa la marchande. Mais sa curiosité lui donnait envie de savoir ce qu’il lui voulait. Son cœur de marchande lui disait que peut-être que cette coopération pourrait lui apporter quelque chose. La mention de son bâton comme artefact l’amusa quelque peu et garder le mystère permettait de maintenir la curiosité des autres. Elle n’hésita pas à le brandir et à observer la flamme bleue qui dansait entre les cristaux. Lui aussi voulait qu’elle apporte son aide dans cette guerre qui se déroulait entre les shinobis et Tôsen. Et sa réponse ne serait pas bien différente de celle de la brune.


«Comme nous l’avons dit à cette femme brune, nous trouverons toujours un moyen de nous adapter. C’est comme cela que nous vivons depuis des années et cela nous convient. Si vous avez des biens liés aux arts des sceaux à nous proposer, et que vous promettez de ne pas chercher à avoir une quelconque emprise sur nous, nous ne serions pas contre de porter notre regard sur Tsuchi avec plus d’intérêt. Peut-être même pourrions-nous vous accorder des prix plus intéressants sur nos rouleaux.. »

Il fallait qu’elle fasse comprendre que son indépendance lui importait plus que tout, peut-être même plus que son gagne pain. Cependant, elle ne restait pas fermée à un accord s’il y avait quelque chose à gagner en retour.
Par exemple, la femme aux cheveux roses proposa de beaux rouleaux ainsi que des indices sur des biens précieux au sein du pays. Cette demande lui fit penser à ce petit parchemin qu’elle avait trouvé chez un marchand limitrophe au pays de la Terre. La marchande avait été intriguée par l’énigme, mais depuis, le morceau de parchemin était resté au fond de sa poche. Peut-être qu’il pourrait servir à quelqu’un de plus intéressé. D’un mudra unique et spécial, elle activa un sceau qui fit apparaître ce petit bout de parchemin curieux. Elle l’enroula habilement et le tendit à la jeune iwajin.


«"Le Togebo s'est perdu là où l'essence du sommet de la pureté de la Roche se déversait dans le bassin aux reflets sanguinaires. Terré à l’extrémité xxx du pays de la Terre, là où nous souhaitions protéger nos trésors les plus précieux."»

Spoiler:

«Nous espérons qu’il saura plus vous parler qu’à nous. Bonne chance pour l’aventure qui vous attend. »

Les échanges effectués, elle attendra jusqu’à la fin de la nuit le moindre client qui pourrait être intéressé par ses parchemins. Ensuite, elle finirait par s’envoler de nouveau vers les cieux, en quête des plus belles trouvailles.

Spoiler:

Choses à savoir:
Ce que propose Le Marchand Shinobi:

Revenir en haut Aller en bas
Nomura Ieyasu
Nomura Ieyasu

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Lun 2 Mai 2022 - 17:14
L’activité et l’effervescence allaient en grandissant autour du jeune épéiste autodidacte, mais ce dernier ne s’en laissait pas pour autant distraire des enjeux économiques personnels qu’il avait sous les yeux. Tous ces parchemins qu’il avait accumulé au fil de ses pérégrinations, récupérés sur les corps inertes d’assaillants ou en paiement de petits contrats sans envergure, il n’avait jamais pensé pouvoir en tirer quoi que ce soit d’autre qu’un peu de pitance pour sa curiosité. Aujourd’hui toutefois, par le truchement de cette mystérieuse Marchande, le Nomura voyait se profiler devant lui la promesse d’un profit immense, une somme de Ryos qui pourrait autant lui garantir de pouvoir s’approvisionner en matières premières pendant un long moment que d’adoucir le train de vie de sa famille une fois rentré chez lui à Tetsu.

Les iris illuminés de naïve candeur, Ieyasu opina du chef à l’attention de la commerçante spécialisée, trop heureux face au prospect de cet argent facilement gagné. Même si, dans les faits, ces rouleaux avaient parfois coûté du temps et de l’énergie au tout jeune bretteur. Souriant, celui-ci accorda un regard entendu à Kisuke sur le côté, qui tentait en parallèle de conclure un marché un peu spécial avec la jeune femme. Cette dernière aurait eu tout à fait raison de vouloir mettre les deux en relation, si ceux-ci ne se connaissaient pas déjà de façon très concrète.

« Oui, Kisuke-san et moi… Nous avons déjà beaucoup travaillé ensembles. Six millions alors… Très bien, j’accepte ! »

Les Ryos vinrent remplacer les parchemins dans la sacoche du Nomura, scellant la transaction de façon amplement satisfaisante tandis que l’affluence continuait de croître alentour.

« Je vous souhaite des affaires prospères. A une prochaine fois, madame. »

Ieyasu se retira alors humblement, plus riche de plusieurs millions.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Lun 2 Mai 2022 - 17:23
Forte d’une composition stoïque et à priori imperturbable, la commerçante mystérieuse et sans frontière répondit sans une once d’hésitation au guerrier tellurique. Une répartie franche et sans pincettes, à laquelle l’Oterashi faillit rétorquer aussi sec sur le ton de la taquinerie suspicieuse avant que, finalement, les événements ne le fassent silencieusement revoir son jugement. En effet aux alentours, une nouvelle effervescence commençait à parvenir jusqu’aux sens de Yanosa. Une activité inhabituelle à cette heure, mais qui témoignait de la notoriété de la Marchande à travers le Yuukan et en particulier ici, au sein de la plus grande cité commerçante du monde connu. Le Chûnin de la Roche exécrait dans le principe toutes celles et ceux qui se livraient aux pratiques commerciales les plus viles pour mener à bien leur sempiternelle quête de richesse matérielle : cette femme, toutefois, était différente. Entretenait des relations pour le moins brumeuses avec les différentes puissances mondiales, et était tout aussi bien une simple marchande qu’une espionne en puissance.

Une double nature qui n’échappait aucunement à l’Oterashi, mais qu’il ne lui appartenait pas pour l’heure d’exploiter. D’autres s’en chargeraient, des collègues d’autres unités avec plus de temps devant eux.

« ...Parfait. Merci bien. » répondit-il sur un ton froid et impersonnel.

D’un geste leste et précis, le Tellurique empocha les Ryos transmis par la jeune femme en songeant aux utilisations plus ou moins avouables qu’il pourrait en faire, puis se fendit d’un sobre hochement de tête.

« Iwa...aura toujours besoin de ce genre de services, et saura prendre soin de ceux qui peuvent les fournir. Gardez ça en tête. »

Sans autre développement, le guerrier de pierre s’en alla alors, pour quérir un repos bien mérité.

_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Voyage n°4 du Marchand Shinobi Empty
Ven 13 Mai 2022 - 18:45

Je dois avouer que je m’attendais à une tout autre réponse. Non pas que cette dernière n’avait pas un certain attrait finalement, mais qu’une invitation formelle à échanger ailleurs que sur un bout d’échoppe dans une ruelle aurait surement pu permettre des discussions dans un contexte plus favorable, du moins, favorable pour moi. Dans cette situation, la jeune femme garder un certain contrôle sur ses affaires. Pour autant, si elle paraissait relativement froide et fermée au premier abord, il semblait que j’avais attisé une certaine curiosité.

« Je comprends votre position. L’homme saura toujours s’adapter avec plus ou moins de facilités. Certains d’entre nous ont seulement peur de perdre bien plus que leur chakra si nous venions à perdre la guerre qui se profile face à notre ennemi. Je ne doute pas du tout de vos talents, au contraire, j’espérais juste pouvoir compter sur une nouvelle alliée dans cette lutte, qu’importe la manière dont l’aide est apportée d’ailleurs. »

Mais si j’avais su attirer son attention, son discours attisa cette fois ma propre curiosité lorsqu’elle fit mention du fuinjutsu. S’il y avait bien un domaine dans lequel je pourrais discuter pendant des heures, c’était bien celui-ci.

« L’art des sceaux ? Je suis certain que vos talents dans ce domaine sont importants, du coup, je serais curieux de connaitre vos besoins. Ce n’est pas question de vouloir me vanter, mais au sein du village, je suis le référent dans ce domaine, enseignant cet art au cœur de notre académie. Je ne sais pas encore ce que vous recherchez, mais je suis certains que d’une manière ou d’une autre je pourrais vous apporter quelque chose. »

Un sourire était largement visible sur mon visage. Cela ne ressemblait nullement au sourire vivace d’un commerçant qui venait de faire une affaire, mais plutôt celui d’une personne qui parlait avec passion d’un sujet qu’il maitrisait et qu’il affectionnait tout particulièrement.

« Je vous écoute. Faisons donc affaire. Que cherchez-vous ? »


_________________
Voyage n°4 du Marchand Shinobi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Voyage n°4 du Marchand Shinobi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage n°3 du Marchand Shinobi
» Voyage n°1 du Marchand Shinobi
» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
» Voyage n°2 du Marchand de guerre
» Voyage n°1 du Marchand de Guerre

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: