Soutenez le forum !
1234
Partagez

[CS2 - épreuves mentales] Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme… [solo]

Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

[CS2 - épreuves mentales] Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme… [solo] Empty
Lun 14 Fév 2022 - 22:44

Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme…


Quelques jours plus tôt…

« Oui je te le promets maintenant, je ne serai plus jamais toute seule, plus jamais, je veux rester avec Ken, j’ai besoin qu’il soit tout le temps présent avec moi parce que je ne veux pas l’abandonner et je ne veux pas qu’il me laisse loin de lui. »

« Ce n’est pas le problème, ma fille… Le problème est que tu es encore en convalescence. Même si tu n’as pas eu le choix de te battre à ta sortie de l'hôpital, tu dois encore te reposer. Il n’y a que comme ça que nous pouvons unir nos forces, et que tu puisses faire ton devoir… Tu ne devras pas avoir d’ami, tu en a conscience… Un assassin n’a pas d’ami, car il peut en devenir faible… »

« Et que fais-tu de ta relation avec Yamanaka alors ? Bref, là n’est pas la question, regarde ce fou furieux de Nara, il écoute son cœur et ses instincts, il est seul contre tous. On peut aussi écouter son cœur et fonder une famille, et faire notre devoir pour protéger la nation, sinon je ne serai pas la chair de ton sang. Si on n’écoute pas son cœur on n’a aucun but fondé et l’assassin que nous sommes sera relativement faible face à ton frère d’arme. »

« Donc ton but est de surprotéger Ken, mais dans ce cas tu prends le double risque pour lui, tu peux mourir et le laisser seul contre les ennemis… Es-tu sûre de ce que tu veux ? »

« Mais arrête de déformer ce que je dis, c’est même pas ça. »

« Il suffit, si tu veux réussir à reprendre du service maintenant que tu as perdu tes capacités suite au décès de ta sœur, tu dois faire ces rituels du clan Meikyu, ainsi tu pourras avoir de nouveau un contrôle correct de ton chakra. Ensuite, comprend que tu dois te battre avec Ken, et pas en tant que bouclier. Vous devez agir en tant qu’êtres à part complet pouvant vous concorder et ne frapper comme un seul homme. Sur ce, il me faut juger si Ken est digne de faire partie de la famille. Tu sais ce qui peut se passer si je ne le juge pas apte de rester à tes côtés. »

En ce jour…

Minako a réussi avec brio deux rituels Meikyû avec son ancêtre primaire. Aujourd’hui, elle veut passer un peu de temps avec son ancienne professeure.

[CS2 - épreuves mentales] Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme… [solo] Grisouu
Yoko-sensei,
Esprit tertiaire insondable

« Oh, ça tombe bien ma petite Mina, je voulais te proposer quelques parties de shogi. C’est un peu comme une épreuve bonus de celles que tu as passé avec ton ancêtre. »

« Super, tu vas pouvoir voir mes progrès. »

« Une partie de vingt manches, es-tu partante ? »

« Ok. »

La jeune Minako et sa grand-mère se préparent donc et commencent à jouer cette série de vingt parties plus ou moins longues. De nombreuses stratégies sont essayées par Minako entre les coups en traître et les promotions, mais l’œil de lynx de Yoko prévoit tout, cette dernière gagnant ainsi une quinzaine de parties.

« Il y a du progrès… Mais je vois que ton cœur est toujours fragile. Tu es toujours perdue depuis sa mort n’est-ce pas… »

« Oui… Je ne sais vraiment pas quoi faire sans ma sœur, je ne sais même plus qui je suis et quels sont mon nindo et mon giri. Je me sens vide. »

Minako peut voir la flamme dans le regard de Yoko. Celle-ci, que l'on surnomme régulièrement Grisou au vu de sa chevelure couleur cendres, se décide à lui raconter sa propre histoire, son passé. La voix frêle de la dame âgée se fit entendre, et lui raconte l’histoire qui suit :

Yoko devient soldate de la foudre en l’an 111. Alors qu’elle apprend l’art du samouraï, en secret, avec Isaber, elle apprend l’art Hokazuka. Elle reçoit alors une dinde pour premier compagnon, il sera mangé trois jours plus tard afin de lui apprendre qu’un animal est un outil et pas un compagnon de vie. Il ne faut JAMAIS s’attacher à ses armes, mais en prendre soin pour être opérationnel. Elle reçoit à noël son véritable compagnon. Un percheron du nom de Agro. En l’an 114, Yoko et Agro s’illustrent lors de la prise d’une base ennemi, grâce a sa sensorialité, et la célérité d’Agro, Yoko a réussi la mission quasiment seule et de plus, sans trop d’effusion de sang.

Yoko gagne ensuite l’estime en sauvant ses équipiers d’un dangereux guêpier. Son compagnon en tombera amoureux. Yoko n’en a rien à faire, seul son devoir et sa patrie est importante ! Byakuya, Onkyotonka, cœur meurtrie n’abandonne pas pour autant caressant les rêves de gloire de Yoko, pour partager ses rêves. Il commence alors une vie d’errance en s’appropriant les rêves de gloire de Yoko.

S’ensuit la promotion de Yoko, elle devient lieutenant, elle quitte malencontreusement l’équipe de Byakuya qui devient fou quelque temps ayant le sentiment d’avoir gâché sa vie à suivre une femme qui se fiche de lui. Il décide de noyer sa peine dans le jutsu. Il devient un ninja solitaire, devenant lui aussi lieutenant de l’armée. Il se spécialise dans le genjutsu sur les péchés capitaux. Sa plus belle œuvre, l’avarice, s’appellera Grisou. Ensuite, il part à Mizu avec une disciple du clan Suzuri pendant quelque temps avant de revenir.

Lorsqu’il revient dans sa patrie, Byakuya menace Grisou de lui voler son titre de propriété car elle est devenue propriétaire d’un dojo. Suzuri Tsunade excelle dans son rôle, Grisou est donc dépouillée. Par la suite, Grisou cherche à entrer en contact avec Byakuya, subjuguée par son changement, elle eut un déclic. En attendant, Grisou vie reclus, chez une amie. Mais, selon la disciple de Byakuya, Grisou tourne trop autour celui-ci. Tsunade a donc pris son temps pour tout connaitre de Yoko. Elle lui tend un piège mortel. Mais fort heureusement, Byakuya a sauvé Yoko in extremis, sévèrement poignardé par un Kunai, Grisou a donc assassiné Tsunade.

Au final, depuis cet incident, Byakuya et Yoko finissent en couple. Yoko vit donc chez Byakuya, leur histoire semble bien partie. Hélas, Byakuya se rendit vite compte que Yoko à toujours ce défaut, elle recherchait la gloire. Lorsqu’elle prit part à une guerre isolée. Byakuya apprenant sa leçon, il fait sa vie ne prenant plus la peine de souffrir pour Grisou, bien que amoureux, il accepta ses choix. Il ouvrira le dojo au public pour donner des cours de Kenjutsu.

Yoko revient grièvement blessée à l’aine. Elle faillit mourir. Elle restera en convalescence auprès de son époux. Après quoi, Yoko, ne tenant pas en place, elle retourna en quête de gloire en décidant d’offrir ses services comme garde du corps pour de haut dignitaire de Shidateru. Elle accepta le compromis de Byakuya. Elle ne quittera plus jamais Shidateru et lui, acceptera qu’elle continue à œuvrer comme shinobi. Byakuya, bien que shinobi, laisse son bandeau sur l’étagère à la vue de ses élèves. Il donne un défi intéressant. Sous son bandeau il y avait une plaque en bois où on pouvait lire en Hiragana ses mots “Sera promu ninja, le premier qui me vaincra”.

Yoko apprend qu’elle est stérile, elle ne sera jamais mère, ce qui déchira Byakuya. La blessure à l’aine passé aura eu raison de leurs espoirs de famille. Grisou, meurtrie d’avoir encore blessé Byakuya, ne se pardonnera jamais et commença alors à recueillir des enfants défavorisés ou orphelins.

Yoko a deux élèves Tsukaima Kaito. Haruno Tsukiyo. Si Tsukiyo est un peu distant, elle considèrera Kaito comme son premier fils. Celui-ci sera plus que son élève. De plus, Byakuya qui découvrit que Kaito est un Meikyu, l’aidera à développer avec Grisou, l’art des ancêtres.

Yoko devient capitaine grâce à l’équipe 18. Kaito gagna une invitation à rejoindre l’unité de protection du village ce qu’il accepta. Haruno s’est révélé être un traitre et est arrêté ! Ils feront la connaissance d’un petit prodige, Yamanaka Hanzô. Kaito prendra Yamanaka Hanzô sous son aile. Ils ont quasiment le même âge.

Yoko prend sa retraite en l’an 180. Un an plus tard s’ensuit la mort de Byakuya. Grisou ne se pardonnera jamais d’avoir “assassiné à petit feu” Byakuya qui pourtant, mourut heureux puisqu’il a recut l’amour de Grisou. Il n’a certes jamais été père biologiquement, pourtant, sa famille comporta trois enfants. Kaito, Hanzô et Tashiko.

Une tentative de suicide de Yoko, mais celle-ci est sauvée par Kaito, le père de Minako. Il a fait de son mieux pour la soutenir. Une réussite car quelques années plus tard, Yoko accueille Yuan et Ken dans sa vie. Yuan comme un proche et Ken comme son fils. Et voilà qu’aujourd’hui, la petite dame a trouvé son héritière.

« Comprends-tu maintenant ma petite fille ? Ne jamais perdre espoir, et essayer de garder un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. » Alors que Minako réfléchit, ne sachant quoi répondre à son histoire, mamie Grisou reprend. « Alors que pense-tu de ça, on se refait une série de parties si tu le souhaite et tu pourras y réfléchir. »

Cette fois-ci, chaque duel se fait de plus en plus serré. Seuls les sons des pions posés résonnent devant la petite maisonnée. Au final, chacune des deux femmes ont gagné toutes les deux dix parties. Lorsqu’enfin, Minako prit la parole.

« Mon seul but est de fonder une famille avec Ken, je me fiche du reste tant que je peux être heureuse avec lui, je peux perdre mon bandeau et mon insigne du kyuubu mais je ne peux pas le perdre. Mais en fait, je pourrai aussi collectionner toutes les partitions interdites et les instruments maudits car tel est ma quête personnelle, ensuite devenir taisho du kyuubu pour faire régner ma justice… Là on est bien. Mais quand même, je ne veux pas perdre Ken, j’ai peur d’être loin de lui, donc je peux abandonner ces buts pour vivre avec Ken, et puis si jamais je deviens mère je resterai au foyer pour mes enfants. Qui s ait si j’ai une fille, elle s’appellera Yoko… »

Yoko, bien que perplexe sur le fait que son héritière veuille toujours faire autant justice, est réellement touchée par Minako, car enfin elle la voit ouvrir pleinement son cœur, chose qu’elle n’a jamais vu avant. Peut-être est-ce ce combat contre le Cardinal de la Mort qui a fait ouvrir les yeux de Minako, dans tous les cas, l’hiver éternel n’est plus, laissant place à un printemps florissant. Après quoi, Yoko lui confie que lorsqu’elle aura réussi à complètement comprendre la sensorialité, elle pourra utiliser ce sceau ancestral qui lui offrira un bonus non négligeable. Ce ne sera pas pour tout de suite mais au moins, Minako est sur la même longueur d’onde que Yoko.

Fin.


HRPL'esprit du sceau ancestral de l'adresse ne donnera pas son pouvoir tout de suite, Minako devra prendre du temps à comprendre comment fonctionne la sensorialité et avoir des bases solides à ce sujet. HRP parlant, ce sceau sera débloqué lorsqu'elle sera rang A.

_________________
[CS2 - épreuves mentales] Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme… [solo] Reiu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189

[CS2 - épreuves mentales] Le shogi, ou le plateau sondeur d’âme… [solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feedback #1 au Shōgi [Solo]
» Affronter les épreuves.. [SOLO]
» Tournoi de Shogi [Suijin]
» Shôgi - PV Yuki Noah
» Épreuves du dojo

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: