Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku]

Hanae Hideto
Hanae Hideto

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Jeu 17 Fév 2022 - 23:25
Vraiment ?


Hideto baragouinait dans sa barbe inexistante tout en affichant un air un peu las, pourquoi devait-il toujours avoir les missions les plus nulles ? Il pensait peut être pas avoir un destin incroyable, mais c'était toujours les autres qui avaient le beau rôle en allant faire des voyages à l'extérieur du pays revenant couvert de gloire… Ou bien couvert de blessure !

Ouais !

Ouais, c'est bien pour ça qu'il se retrouvait toujours avec les missions les plus nulles, c'était un choix volontaire ! Parce que soyons honnêtes c'est bien rigolo deux minutes d'aller faire des missions concrètes en extérieur et de devoir COMBATTRE ! Enfin non, combattre n'est pas spécialement drôle et ça inclut pas mal de choses dont LA MORT ! Mourir c'est pas spécialement sympa comme état, c'est genre dormir mais sans pouvoir se réveiller et avoir la satisfaction d'avoir dormis.

C'est un peu comme être comme Yahiko, servir à pas grand-chose, une haine justifiée par le manque de fond de l'unité de recherche et cela malgré le manque catastrophique de recrue.


D'ailleurs en parlant de Yahiko..

Hideto recula de plusieurs pas alors que le bruit de gaz de l'aérosol cessait, il pouvait enfin admirer son œuvre dans son entièreté.

Un tag plutôt mal fait et assez vulgaire de l'empereur en fuite, affichant un visage difforme non pas par le manque de talent de notre jeune prodige, mais bien par une démarche artistique visant à passer un message.

Ou bien peut-être qu'il était aussi un peu nul en dessin.

Le dit message était quant à lui clairement écrit dans une bulle de dialogue approximative, qu'Hideto lisait à haute voix.

Je suis une grosse courge


C'était peut être finalement aussi pour ça qu'Hideto n'avait aucune vraie mission, il s'étonnait lui-même d'être encore dans les rangs de l'armée, finalement les temps de guerre ne profitent pas qu'aux marchand d'armes, mais bien aux plus audacieux et il en faisait un sacré.

D'un mouvement fluide ce dernier fit valdinguer la bombe aérosol au loin en entendent une personne arrivée et tout en faisant mine d'être en colère ce dernier entamait à haute voix un discours bien moralisateur.

Oh non ! Vraiment ces enfants sont intenables c'est une honte sans nom ! Mais bon sang où est le respect ???


C'est quoi l'audace ? En voici un bon exemple.

Se tournant vers l'origine du bruit ce dernier marchait d'un pas déterminé faisant mine de grommeler dans sa barbe toujours inexistante depuis le début du rp, la cohérence est la clé d'un récit bien ficelé !

Puis d'une voix autoritaire reprit afin de surprendre la personne qui était à deux doigts de faire de même avec le méfait du jeune homme, mais fallait être plus rapide mon pote se disait le membre le moins prometteur de l'unité de recherche.

JE TE TIENS GARGNEMENT, TU VAS PAYER POUR TES MEFAITS !


Oui.

Hideto n'était certes pas le plus fort, ou bien le plus intelligent, ni même le plus charismatique, mais c'était un sacré bluffeur et ça compense tout le reste.

Ou peut être pas, un coup de poing fait toujours plus mal que des mots !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937
Hibana Mihaku
Hibana Mihaku

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Ven 18 Fév 2022 - 0:27
LES ASPIRANTS-FOUTEURS DE TROUBLE
Mission de rang C avec Hanae Hideto

Le visage inexpressif, Mihaku contemplait l'ordre de mission sans prononcer un mot. Elle leva des yeux perçants vers son supérieur, qui s'obstinait à regard partout sauf dans sa direction.

─ Des enfants... Encore ?
─ Oui bon écoute tu sais les temps sont durs, la plupart des soldats sont mobilisés ailleurs, et tu sais à quel point ces garnements sont persistants.
─ Keiri-san, c'est la troisième fois ce mois-ci.
─ Ça te fera travailler ton endurance. Aller, au travail !

Le silence s'étira douloureusement jusqu'au moment où l'officier feignit de trouver quelque chose d'autre à faire pour s'éclipser. Des enfants... encore. Étouffant le profond soupir qui venait tout droit du fin fond de son âme fatiguée, la soldate se mit en marche d'un pas résigné. Non vraiment, ce n'était pas ce pour quoi elle avait signé. Livrer le courrier aux officiers, écouter les doléances des habitants pour des affaires de voisinage bruyant, sauver des chats coincés dans des endroits douteux... Était-ce vraiment ça, le travail de soldat de l'Empire, ou le monde -et ses officiers- s'était ligué contre elle ? Elle était toujours en cours de réflexion.

Oui, même après deux ans de travaux ingrats.

Lasse, et connaissant déjà les garnements sans doute mieux que leurs parents eux-même -c'était, après tout, la troisième fois ce mois-ci qu'elle devait leur courir après ; la soldate s'engagea dans les rues d'Urahi en direction de l'habitation de la fameuse tante, concluant que le second soldat (inconnu) prédisposé à cette mission suivrait son exemple. Le soleil était à son zénith et les rues relativement vides alors que les citoyens vaquaient à leurs diverses occupations ; bien plus concrètes que celle de Mihaku à l'instant présent. Dirigée par l'énergie de l'habitude et de la résignation, elle n'était sans doute pas préparée mentalement à la scène qui l'attendait lorsqu'elle tourna au coin d'une rue étroite.

Ses yeux se posèrent tout d'abord sur "l'oeuvre" murale, d'un rose vif. Elle du les plisser pour y comprendre la moindre signification. Était-ce un raton laveur ? Mais pourquoi un raton laveur parlerait du Second Empereur ? Quel était le lien ? A moins que... Les profondes réflexion de Mihaku furent brusquement interrompues par le second élément de la scène : un jeune homme aux allures débraillées et à la peinture plein les mains qui lui vociférait dessus. Elle cligna les yeux, confuse par tant de véhémence. Il semblait y avoir malentendu. Comment les gens normaux devaient-ils faire en cas de malentendu, déjà ?

─ Je... Je suis profondément désolée, panique-t-elle en s'inclinant profondément.

De longues secondes s'étirent dans un silence gêné. Mihaku se redressa enfin suffisamment pour lancer un regard rapide à son interlocuteur.

─ J'espère que les enfants ne vous ont pas causé trop de désagrément, elle continue très rapidement, ils sont agaçants mais inoffensifs. Le silence continua. Comme des cafards, elle ajoute dans un masque de gravité absolue. Ou des moustiques.

Comprenant finalement qu'elle ne faisait que s'enfoncer, elle se mura dans un mutisme penaud.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12992-she-who-dances-on-ashes-o-mihaku https://www.ascentofshinobi.com/t12994-hibana-mihaku-o-pages-a-la-volee
Hanae Hideto
Hanae Hideto

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Ven 18 Fév 2022 - 0:46
Hideto observait la jeune femme lui faisant face, cette dernière semblait encore plus suspecte que lui alors qu’il avait les mains couverte de peinture. Elle était vraiment très étranges, son comportement sonnait comme celui d’une artiste, mais un genre de très mauvais artiste qu’on pouvait trouver dans les rues d’Hi la nuit vers le restaurant de bouillon de pâte.

Elle ne semblait pas sincère et cela troublait d’autant plus le jeune homme qui regardait de manière perplexe son interlocutrice tout en approchant son visage de plus en plus prêt du sien.

Hmm..


Plus que quelques centimètres séparait leur visage, alors qu’Hideto la regardait de plus en plus intensément afin d’y déceler quelque chose dans son regard. Etait-ce une vraie technique afin d’en apprendre plus sur son ennemi ? Sans doute pas, ca serait trop s’exposer à la portée de n’importe qui et mourir bêtement.

Mourir bêtement ne faisait pas spécialement partis du programme d’Hideto, ni mourir tout court d’ailleurs.

Il utilisait cette technique sur Tawamure étant petit pour y déceler le mensonge de cet odieux traitre, mangeur de gateau et parfois y observer son propres reflet.

D’un mouvement rapide après quelques secondes intenses ce dernier s’éloignait, saisissant son propres menton avec deux doigts d’un air instigateur avant de reprendre avec une voix douce et calme.

Ton regard ne ment pas.. Tu n’as rien avoir avec toute cette histoire.


Retirant ses doigts tout en laissant une énorme trace de peinture sur son mention ce dernier reprit.

Je suis Hanae Hideto et je suis à la recherche des enfants ayant provoqué tout ce foutoirs .


Dit-il en tendant la main à sa camarade.

A défaut de chasser les cafards et les moustiques, nous pouvons en finir avec cette mission au plus vite !


Marquant une pause ce dernier reprit.

Vraiment ces enfants ne manquent pas de talent, tu as vus ce tag concernant Yahiko ? Très ressemblent tu trouves pas ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937
Hibana Mihaku
Hibana Mihaku

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Ven 18 Fév 2022 - 2:07
Inconsciente des réflexions peu respectueuses du jeune homme à son égard, Mihaku se laissa examiner avec une certaine raideur, qui s'accentuait à chaque nouveau pas vers elle. Lorsqu'il fut assez proche pour que leur nez puisse presque se toucher, la soldate ne put s'empêcher de retenir son souffle, plongeant son regard dans celui de son interlocuteur par la force des choses. Bleu dans gris. Trop proche. Beaucoup trop proche. Mihaku ne savait pas ce qu'il cherchait dans son regard, mais son propre reflet ne lui plaisait guère. Sa crainte de se compromettre davantage lui permit cependant d'encaisser le moment jusqu'à ce qu'il cesse à l'initiative du garçon aux cheveux sombres.

Elle attendit son verdict avec une certaine angoisse, concernée. Il semblait tellement sûr de lui, il avait forcément du voir quelque chose. Lequel de ses morceaux brisés avait-elle laisser transparaître dans ses iris ? Ne disait-on pas que les yeux étaient, après tout, le miroir de l'âme ? Et s'il se rendait compte qu'elle ne faisait que jouer un rôle, dans un rôle, dans un rôle...

Sa conclusion balaya ses pensées obscures comme le vent sur des nuages orageux. Mihaku cligna une nouvelle fois des yeux, presque étonnée elle-même. Sa confusion ne cessa que lorsque son interlocuteur déclina son identité et ses objectifs, permettant à la soldate de se rendre compte qu'il n'était autre que la seconde personne missionnée pour la recherche des enfants. Elle saisit prudemment la main qu'il lui tendait, avec une douceur méfiante.

─ Enchantée Hanae-san. Je suis Hibana Mihaku, soldat de l'Empire du Feu et... Soupire. Visiblement babysitter à temps partiel.

A sa réflexion, elle pose une nouvelle fois son regard sur "l'oeuvre", gênée par la familiarité avec laquelle Hideto qualifiait le Second Empereur. Sans doute un usage du pays du feu auquel elle ne s'était pas encore habituée. Il y en avait tellement...

─ Eh bien, à vrai dire il semblerait que les enfants se soient améliorés en orthographe, elle constate avec une certaine surprise dans la voix. Il fallait voir les autres chef-d’œuvres... C'est cependant la première fois qu'ils s'en prennent à l'Empereur, c'est très curieux.

Enfants de soldats, ces gamins avaient pourtant du être élevés dans le respect de la hiérarchie... Cependant, ils étaient désormais à courir les rues et à chiper dans les étalages. Génération décadente. S'arrachant une nouvelle fois au spectacle du mur qui semblait provoquer chez elle une fascination dérangeante, Mihaku se mit en route, supposant que son nouveau partenaire de mission lui emboîterait le pas -sans se préoccuper de s'en assurer. L'idée que le silence pourrait le mettre mal à l'aise la traversant, elle entreprit de meubler du mieux qu'elle le pouvait.

─ Les enfants que nous cherchons sont au nombre de quatre. Il s'agit de Janetu, Bili, Kewineru et Kamine. Ils sont particulièrement turbulents et évidemment, plutôt vifs, en raison de leur sitation d'aspirants-soldats. Ils recrutaient vraiment n'importe qui de nos jours. Vous... Tu devrais te méfier de Bili et Kamine, ils sont particulièrement... Ne trouvant pas de terme poli pour les qualifier, Mihaku choisit de s'abstenir. Enfin, tu verras.

Elle traverse les rues maintes fois empruntées d'un pas décidé, avec l'habitude du soldat qui patrouille tous les jours depuis deux ans. Au moins connaissait-elle maintenant la capitale comme sa poche. Elle finit par couler un regard à son compagnon, peu habituée à la compagnie -on la laissait en général s'occuper de ce genre de cas toute seule.

─ Qui avez-vous donc énervé pour m'accompagner dans cette mission ? Elle finit par demander, candide.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12992-she-who-dances-on-ashes-o-mihaku https://www.ascentofshinobi.com/t12994-hibana-mihaku-o-pages-a-la-volee
Hanae Hideto
Hanae Hideto

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Ven 18 Fév 2022 - 10:18
Le membre de l’unité de recherche suivait sa camarade sans le moindre mot, offrant à cette dernière le champs libre afin de pouvoir meubler la conversation. En profitant de surcroit pour en apprendre plus sur sa partenaire, qui incarnait maintenant sa compagnon d’infortune et qui semblait en savoir étrangement beaucoup sur ces enfants qu’ils chassaient.

Était-ce une stratégie du jeune homme afin de pousser son binôme à s’exprimer ? Ou simplement, une expérience sociale de sa part afin d’observer sa victime.. Enfin, son sujet se débattre avec les mœurs sociales d’une conversation normale, alors qu’elle avait l’air d’avoir énormément de mal dans ce domaine et cela se voyait tout simplement par son comportement général et transpirait..

LITTERALEMENT DE SES PORES ?

Ou bien tout simplement Hideto était trop occuper à essayer de faire partir la peinture sur ses mains, qui au gré des frottements ne semblait pas vouloir quitter sa peau malgré ses efforts répétés. Pour une fois qu’un vendeur à la sauvette ne mentait pas sur l’efficacité de ses produits, il fallait que ça arrive sur le pire moment !

Enfin.. Il fallait relativiser, Mihaku elle aussi en avait sur les mains maintenant..

Une vraie compagnon d’infortune malgré elle…

Bah personne pourquoi ?


Hideto rattrapait la jeune femme afin de se mettre à son niveau, avant de reprendre en faisant la moue.
Mihaku san ! Ne prends pas cette mission comme une corvée, c’est le moyen de pouvoir se balader librement et sans avoir les autres sur le dos ! Profite un peu du moment et du paysage, tu es tellement stressée que tu arrêtes pas de me vouvoyer et la seconde d’après me tutoyer !


Il affichait un doux sourire tout en tendant le pouce vers elle afin de détendre l’atmosphère.

Après tout ce n’est que des enfants ! On pourra leurs casser la gueule facilement !


Attend..

Ce dernier reprenait faisant mine de rigoler.

Haha ! C’était une blague, on ira comprendre pourquoi ils font ça et ls font ça et essayer de régler le problème dans la bonne humeur et la bonne entente !


Prenant une pause un peu plus circonspect, ce dernier d’un air intrigué reprenait.

D’ailleurs comment ça se fait que tu sois toujours derrière eux ? T’es genre attitré aux enfants ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937
Hibana Mihaku
Hibana Mihaku

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Ven 18 Fév 2022 - 13:43
Mihaku observa son interlocuteur sans trop rien répondre. Elle était assez fascinée par sa capacité à bondir d'un sujet à un autre et s'attarda sur l'éclat de son rire clair -quoiqu'un peu forcé en penchant la tête sur le côté. Les conversations étaient si compliquées, elles étaient tellement différentes d'une personne à l'autre ! Avec Hideto, elle avait l'impression d'essayer de retenir un oiseau vivace entre ses mains, qui ne cessait de battre des ailes et parfois s'arrêtait brutalement pour lui lancer des regards intenses. C'était assez épuisant.

Après un silence trop long pour être véritablement confortable, elle répond avec sérieux à son interrogation.

─ Non. Les autres soldats sont mobilisés ailleurs et les enfants sont persistants. Cette mission fera travailler mon endurance, elle récite platement, ne laissant rien montrer de sa profonde lassitude.

Au moins elle faisait quelque chose, elle n'allait pas en plus cracher dans la soupe devant un compagnon soldat. Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle prenait son travail à la légère, alors elle passa le reste du trajet alerte au moindre signe d'une de ses cibles, concentrée, tendue et irréprochable -selon son point de vu, sa longue tresse se balançant paisiblement dans son sillage. Ils finirent éventuellement par arriver au pied d'une petite bâtisse ornée par le bruit des carillons bercés par un vent doux. Une femme à l'air fatiguée semblait affairée dans le jardin. Sa mine se détendit comme un drap qu'on déplie lorsque son regard se posa sur le duo.

─ Mihaku, te voilà ! Je me demandais quand l'armée daignerait prêter attention à ma demande ! Aussi rapide qu'une ninja entraînée, la femme d'âge mûr se précipita pour entrer dans son espace vital et lui agripper le bras. Les pauvres petits, cela fait trois jours, rendez vous compte, trois jours qu'ils sont partis de la maison ! Ils doivent avoir si peur, seuls dans la nature.

Raide comme un piquet, Mihaku accrocha un sourire vacillant à son visage figé.

─ Il faut dire que leurs parents leur manque, comprenez... Ils sont si jeunes ! Il y a même pas deux semaines de ça, Kamine faisait toujours pi-
─ Misaki-san, voici Hanae-san, également en charge de retrouver vos neveux et nièce.

La tante, toujours accroché au bras de Mihaku comme si ça vie en dépendant -ou pour éviter qu'elle ne s'enfuit, jaugea Hideto d'un regard attentif. Quelque soit le test qu'elle lui fit passer, il du le réussir car aussitôt son visage se fendit d'un immense sourire et elle libéra le bras de la jeune femme pour aller papillonner autour de lui.

─ Mais quel beau garçon ! Je me sens rassurée, tu as l'air fiable. Pas que Mihaku ne le soit pas seule, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit elle s'exclame avec énergie, mais la pauvre semble toujours courir partout dans la ville. A croire que c'est la seule soldat qu'ils ont sous la main pour leurs tâches ingrates !

La désignée enfonça un peu plus sa tête dans ses épaules, profondément mal à l'aise.

─ Misaki-san, nous sommes ici pour retrouver les enfants.
─ Oui bien sûr, pardonnez moi, moi et ma grande bouche ! Vous savez passé la cinquantaine plus grand monde ne vous accorde de l'attention, alors ça me fait plaisir que de jeune gens comme vous prennent la peine de discuter avec moi ! Vous ai-je déjà parlé de la fois où Bili a enfermé sa soeur Janetu à la cave ?

La mission allait être longue.
Très longue.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12992-she-who-dances-on-ashes-o-mihaku https://www.ascentofshinobi.com/t12994-hibana-mihaku-o-pages-a-la-volee
Hanae Hideto
Hanae Hideto

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku] Empty
Mar 22 Fév 2022 - 19:54
Arborant une mine neutre durant toute l'ascension dans les rues de l'empire, Hideto semblait suivre avec attention sa camarade. Le jeune homme n'avait pas spécialement l'occasion de parcourir les rues de la nouvelle capitale et ce dernier appréciait ses nouvelles conditions, voguant au travers une ville qui n'en finit jamais posant encore et encore son regard sur le moindre bruit attirant son attention.

Les couleurs et les décors changeaient selon les endroits, les quartiers apportaient toutes une dimension unique à l'épopée vers la découverte du petit curieux. Il voyait des scènes de vie très banales, des gens faisant leurs courses, d'autres discutant tout en rigolant, des enfants jouant dont un qui semblait s'appeler Kamine selon les nombreux appelles de ses camarades.

Enfin bref, des choses qui lui rappelaient son enfance.

Hideto se perdait dans le flot de ses pensées abreuvés par le contenu en continue de la vie luxuriante de la capitale.

Jusqu'au drame.

Quel drame ?

Dans le système judiciaire, les crimes sexuels sont considérés comme particulièrement monstrueux. À Urahi, les inspecteurs qui enquêtent sur ces crimes sont membres d'une unité d'élite appelée Unité spéciale pour les victimes.

Voici leurs histoires

Deux gros fracas vint sortir Hideto de sa torpeur, le regard dans le vide, le teint blanc.. Ce dernier venait de subir des attouchements non consentis de la part d'un autre être humain ! Encore pire, un autre être humain âgé et vraiment pas à son gout.

C'était encore pire qu'être choisi en dernier au foot, il se sentait comme un misérable gâteau au milieu d'une maison akimichi.

Comme une vulgaire croquette chez les Inozukas.

Des sueurs froides dégoulinaient du jeune garçon, il se sentait partir, il se sentait aussi sale qu'un dit Inozuka, presque autant qu'un Aburame.

Hahahha !


Les deux interlocutrices le regardaient de manière surprise, alors qu'Hideto affichait une mine idiote après son rire moqueur. Tout en prenant une voix tout aussi ridicule ce dernier reprit en coupant la parole à la dame et en la pointant du doigt.

Vous avez dit que c'était une tâche ingrate de partir à la recherche de vos neveux.


Il existe des choses très rapides dans la vie, des ninjas vifs comme l'éclair, des jutsus que personne ne saurait discerner, des évènements éclairs et d'autres éternels qui semblent encré dans le temps.

Cependant, rien ne semblait aller aussi vite qu'Hideto changeant de sujet.

Quoi ???? Moi ??? Je n'oserai jamais dire quelque chose de la sorte ! Moi qui pensais que vous etiez un jeune homme parfait pour la situation ! Oh pauvre Mihaku, votre camarade ne vous aides pas du tout ! Il semble aussi mignon qu'il soit bête !

Hideto affichait une mine plus sérieuse avant de reprendre, d'un air hautain.

La notion de beauté est subjective ! Celle de l'intelligence non ! Et moi je ne perds pas mes neveux tous les quatre matins !


La mandatrice semblait devenir contrariée, cela était facilement compréhensible ! Cependant, le talent d'observation du membre de l'unité de recherche lui permettait de discernés les caractéristiques, plus facilement.

Un détail, une mimique, une parole ou tout simplement dans le cas présent un visage devenant rouge écarlate, une veine naissante sur le front, une respiration saccadé et un regard mécontent.

Savoir lire dans ses ennemis.

La tante des neveux reprit avec agacement

ILS NE SONT PAS PERDUS ! LE VOISIN A DIT LES AVOIR VUS VERS L'ANCIEN HOPITAL ABANDONNE !

Hideto, un sourire au visage se tournait vers sa camarade en levant le pouce !

Ca ne tient qu'à toi de changer ton quotidien, tu vois bien que courir derrière eux ne mène pas spécialement à grand-chose ! Trouve une nouvelle façon de faire moins fatigante et plus rapide, ça sera sans doute moins chiant et puis t'aura plus de temps libre pour m'inviter au resto pour cette superbe astuce !


Il ne lui laissa pas le temps de répondre que ce dernier entamait déjà la route.

Allez Mihaku ! Du nerf ! On c'est assez reposé ! Je pensais que tu avais de l'endurance moi !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937

[MISSION C] Les aspirants-fouteurs de trouble [PV Mihaku]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouble itinéraire [Pv: Yahiko]
» La Croisée des Aspirants [ PV: Kenta ; Rakka & Ali ]
» Hibana Mihaku • pages à la volée
» [Mission] A mission improbable, solution inconfortable! [avec Amaya]
» [Mission A] Mission périlleuse dans une crique pas si idyllique que ça

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: