Soutenez le forum !
1234
Partagez

Retour aux sources

Nara Aizen
Nara Aizen

Retour aux sources Empty
Mar 8 Mar 2022 - 15:14

Voilà qu’il se retrouvait devant ce pont. Si on avait dit au Nara qu’il reviendrait un jour de son plein grès dans cette citée il ne l’aurait pas cru. Il semblait si petit face à l’ampleur de l’architecture des lieux. Pourtant il n’aurait pu se sentir aussi grand que face à cette cité qui ne représentait plus rien pour lui.

Elle véhiculait des idées tellement noires qu’il en aurait pu en être autrement. Au fil des années, royaume ou bien empire, le pays du Feu s’était vu perverti par ceux qui convoitaient le pouvoir. Aucune symbiose entre les différents clans, juste de la soumission. Il pouvait le sentir, cette citée transpirait la noirceur des ténèbres. Mais fort heureusement pour eux, Aizen leur emmenait la sainte lumière.

Les gardes en haut des murs avaient sans doute visualisé son approche depuis plusieurs centaines de mètres. Le Nara approchait sereinement et avec fierté. C’était comme s’il portait tout son clan derrière lui. Comme s’il voulait dire : Regardez ce que nous sommes devenu sans vous. Sans ces chaînes d’oppression qui avait bridé son clan.

Mais quel que soit la droiture qu’il aurait voulu inspirer par sa posture son état restait équivoque. Malgré les quelques soins qu’il avait reçu au quartier général sa fatigue était palpable. Ou plutôt : sa lassitude. Il était lassé de tous ces échecs mais il avait compris le message de Kougen. Cet échec s’était montré nécessaire afin qu’il entrevoie la victoire de la coalition. Elle devait être portée, il en était le seul capable. Il y était même destiné.

Il continua d’approcher jusqu’à portée de voix d’un garde. Peut-être l’interpellerait-on avant même qu’il n’ouvre la bouche. Il savait ce qui lui serait demandé dans tous les cas alors il annonça la raison de sa visite.
« Bien le bonjour. »
Dit-il en accompagnant ses mots chaleureux d’un mouvement de buste respectueux.
« Je me nomme Nara Aizen. »
Le nom de ce clan évoquerait-il quelque chose au garde ? A l’exception d’une extrême ignorance du passé de sa cité cela ne faisait aucun doute. Il parlait sans animosité, un sourire en coin qui lui était si particulier.
« Je fais partie de la délégation de la Foudre conviée au sommet. Ce dernier étant terminé je devrais rentrer au plus vite chez les miens seulement… »
Il portait fièrement son bandeau Kumojin, ce dernier pourrait-il également évoquer des choses à la vue des HIjins ?
« Vous devez certainement déjà être au courant, le sommet a été attaqué. Je me suis retrouvé au cœur de la bataille. Et bien que je sois en vie grâce à nos amis Iwajins et Kirijin je ne peux entamer un si long voyage dans mon état actuel. »
Il n’hésitait pas à citer volontairement la Terre et l’Eau sans parler du Feu. L’empire s’était sans doute montré être le maillon faible durant cette bataille. Inefficace dans la protection du QG en amont et quasiment inexistant dans la bataille l’empire avait brillé par son absence. Mais il n’était pas là pour provoquer, il énonçait que des faits réels après tout. Si le Nara pouvait encore respirer à cette heure-ci ce n’était pas grâce au Teikoku.
« Voilà donc ma requête : j’aimerais pouvoir être hébergé au sein de Urahi pendant quelques jours. Le temps de me remettre correctement sur pieds. »
Telle était la façon de faire du Nara. Aimable et poli, il ne proférait jamais de mensonge et respectait une logique équivoque. Bien que dans l’absolue il aurait pu directement rentrer à Kaminari grâce aux soins préliminaires qu’il avait reçu le Teikoku ne pouvait refuser cette visite aux allures officielles. Déjà que le fiasco dans la protection du Quartier Général aurait sans doute des répercussions sur leur poids à l’international ils ne pouvaient se permettre de faire plus de remous.

Le Nara attendait tranquillement sa réponse. Sa main pendant nonchalamment entre le pommeau de son arme principale et sa taille. Il n’était pas encore prêt à dégainer, mais sa main ne restait pas très loin pour autant.


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Tôhatsu Asami
Tôhatsu Asami

Retour aux sources Empty
Dim 13 Mar 2022 - 13:10


Automne 204
Hi No Kuni
Pont d'Uraho



Situation Ironique de la part de l'administration du Teikoku : me coller de garde. Apparemment nous devions passer chacun notre tour sur tout les postes possibles vu que nous étions de l'équipe Territoriale. J'avais pourtant clairement montré mon intention et ma nature à être efficace dans une unité de traque mais il fallait aussi parfois apprendre à garder ses propres frontières avant de se mettre en chasse des fuyards. Etant donné les conflits et les instabilités du moment, le flux de passagers était réduits mais nous devions surveiller plus attentivement à cause du Ningen qui avait tendance à envoyer des fauteurs de troubles dans les villes et villages pour déstabiliser les pays.

J'accepta la mission, me prévoyant quand même du travail perso pour passer les longues heures sur la muraille; j'étais pas comme les gardes, vide à l'intérieur à attendre que le temps s'écoule.
Une rocking chair, mon carnet et une vue superbe sur les alentours de la capitale, je profitais du moment pour me détendre.
Le coucher de soleil était incroyable, projetant les lumières or et de rouille sur la végétation luxuriante de Hi. Mais au fur et à mesure que je naviguais entre mon carnet et le décor un détail apparut : une silhouette, seule et filiforme qui s'approchait irrémédiablement de la garde porte.

Délaissant un moment ce détail pour poursuivre mon activité, je tendis tout de même l'oreille pour entrer qui allait se présenter à la garde à une heure pareille. Se que j'entendis me fouetta le sang : Nara Aizen du pays de la Foudre ! revenant de la réunion de la Coalition où Seuin été présente. Ni une ni deux, je dévala les escaliers pour prendre la relève des gardes.
Rapidement mais sans agressivité, je posa ma main sur l'épaule d'un garde

Monsieur, je m'en charge.

les deux gardes récula sans piper mot et me laissa prendre les devants face à mon homologue shinobis de la foudre. Un héro de guerre et un invité de marque.

Aizen-Sama, Tôhatsu Asami, soldate de l'unité Territoriale. Je vais vous escorter rapidement jusqu'à l'hôpital. Juste pour des questions de sécurité, je vais devoir vous fouiller et m'assurer que vous ne constituer un danger pour la cité.

J'attendais une réponse positive de sa part, de toute manière si il souhaitait rentrer c'était une étape clé. A l'aide de mes cheveux et de mes mains, j'allais pouvoir examiner sans appuyer sur des blessures le Nara pour trouver un sceau puissant, un parchemin explosif ou ce genre d'objet pouvant causer problème. En m'approchant de lui je pouvais aussi ressentir son aura, je n'avais encore que les prémices d'un ninja senseurs mais certains détails ne mentent pas.

Une fois la fouille terminé, je l'invita à me suivre pour parcourir la ville tout en le questionnant sur le Sommet.

J'ai entendu que le sommet a été attaqué ? par l'homme au chapeau et ses lieutenants ? Seuin-Sama n'est pas encore rentré, va t'elle bien ? j'espère que nous n'avons pas ed victime à déplorer du côté de la Coalition ?

Une fois arrivé dans l'entrée de l'hôpital je joua de mon poste de l'unité Territoriale et de l'importance de notre invité pour obtenir rapidement une espace conviviale pour le Nara

S'il vous plaît, pouvez vous placer notre invité Nara Aizen dans une chambre tranquille et lui prodiguer les soins rapidement pour qu'il puisse rentrer chez lui dans les meilleurs conditions ?

Puis je fis volte face pour me retourner vers le Kumojins :

Je vous laisse vous reposer. Pouvez vous s'il vous plaît nous signaler quand vous souhaitez partir. De plus je souhaiterais vous rentrer visiter dans les prochains jours dans le cadre de la reunion au sommet. Je sais que certaines informations sont sensibles mais un pré rapport venant de vous pourra compléter celui de Seuin-Sama quand elle sera de retour au pays. Empereur Shinrin Hanzo appréciera recroiser et compléter toutes les informations de ce point critique. Bon repos, si vous avez besoin de quelques choses, faites moi demander.

Seuin allait apporter des informations mais avec une attaque, le cerveau avait tendance à oublier des informations parfois banales mais si cruciales. Alors que les cerveau des Nara étaient une bibliothèque de renseignement, ils avaient la capacité de retenir tout et importe quoi.


Spoiler:

_________________
A quoi cela sert de se couper les cheveux quand ils repoussent ?
Retour aux sources Use4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7368-tohatsu-asami-terminee?nid=1#61746 https://www.ascentofshinobi.com/t8527-carnet-flamboyant-de-tohatsu-asami#71372
Nara Aizen
Nara Aizen

Retour aux sources Empty
Ven 25 Mar 2022 - 15:25

Aizen ne fut pas surpris d’être intercepté rapidement. Par les temps qui couraient il aurait été imprudent d’avoir une sécurité en demi-teinte. D’autant plus qu’il passait par la grande porte, rien de bien difficile pour la garde qui semblait bien désigné volontaire au regard des expressions de lassitudes de certains d’entre eux.

Son accueil changea drastiquement de nuance quand il annonça qui il était mais surtout d’où il venait. Si Aizen était encore loin d’être connu au-delà des frontières du village de Kumo la visite d’un Kumojin devait être chose rare depuis longtemps. Mais c’était surtout sa provenance du sommet qui devait activer les esprits les plus vifs. Lui revenait, alors que la principale envoyée du Feu ne semblait donner aucun signe de vie.
« Vous pouvez me fouiller mais je tiens à conserver mes armes, s’il vous plaît. » Dit le Nara d’un ton neutre accompagné d’un sourire.
De son regard il montra les deux katanas qu’il avait accrochés de part et d’autre de sa taille, l’endroit même où il arborait fièrement l’insigne de son village. Il était hors de question de rentrer dans cette citée sans ses lames à proximité. De toute manière pour désarmer le Nara qui était un shinobi il aurait fallu lui couper les mains.
« Vous ne craigniez rien, nous sommes alliés après tout. »
Un sourire en coin, ils ne l’étaient pas. En tous cas ils faisaient semblant de l’être par la force des choses, par l’apparition d’un ennemi commun qui les menaçaient de tout perdre. Dans la survie, les pires ennemis peuvent s’allier. Qu’aurait pu bien faire un Shinobi seul en rentrant par l’accès le plus visible si ce n’était quelques victimes avant d’être arrêté par les forces en présence. Aizen n’était pas idiot, et Hi était bien placé pour le savoir qu’aucun Nara ne l’était.

Étonnamment ce ne fut pas que des mains qui fouillèrent le Nara mais aussi des mèches de cheveux. Le Jônin de la foudre ne montra aucun étonnement sur son visage bien que ce qui l’étonnait le plus était la négligence du soldat plus que son pouvoir. Elle révélait ce dernier dès les premiers instants donnant des renseignements à un possible adversaire perdant ainsi l’effet de surprise d’une telle capacité rare. De plus, elle s’était approché du Nara pour certes assurer la sécurité de la capitale mais en négligeant la sienne. Aizen se disait alors qu’il devait avoir à faire à un jeune soldat prenant encore ses marques. Mais heureusement il l’avait dit : elle ne craignait rien.
« Effectivement nous avons été attaqués par des lieutenants de Sakaze Tosen. »
Aizen insista sur le nom et prénom de celui qui n’était qu’un homme parmi tant d’autres et repris de façon un peu plus lourde.
« Ne l’appelez pas ainsi, cela ne fait que le mystifier encore plus. Il n’est qu’un homme qui essaie d’imposer ses règles prétendant être plus altruiste que tout autre. Chaque acte, de chaque personne en se monde, est toujours motivé par l’égoïsme. »
Il balaya cette tirade d’un sourire et d’un geste vague de la main avant de reprendre.
« La dernière fois que j’ai vu la représentante du Feu, elle s’était écrasé sur une défense ennemie avant de disparaître. Je ne sais pas ce que lui permettent ses capacités mais rien ne peut me laisser penser qu’elle a péri dans cette bataille. Elle a tout simplement… Disparue. »
Aizen n’avait bien évidemment pas eu le loisir de s’occuper d’elle alors que la propre pointe de sa lame s’approchait de son cœur. Tout était allé si vite à ce moment, mais il ne croyait pas à sa mort, encore moins avec la présence du Gardien des Gardiens qui avait su protéger tout le monde à ce moment-là. Peut-être avait-elle fuit, comme d’autres. Mais ce n’était pas son problème après tout.
« De ce que j’en sais, il n’y a miraculeusement eu aucune victime à déplorer. »
Aizen ne lui donnait aucune information concrète, même pas l’identité des assaillants. Elle n’était que soldat de garde après tout, et les informations que le Nara avait pouvaient avoir de la valeur.
« J’ai déjà reçu des premiers soins adéquats. J’ai surtout besoin de repos, de quoi me remettre en condition et surtout d’un endroit tranquille dans lequel je pourrais rédiger mon rapport. »
Aizen tapota un doigt sur une de ses tempes.
« Je dois écrire tous dans les moindres détails au plus vite, afin que le temps n’altère aucunement ce que j’ai pu voir. En échange de votre hospitalité je pourrais vous fournir une copie de ce rapport. Mais vous vous en doutez il me faudrait un interlocuteur plus adapté à la situation pour recevoir ce genre d’informations. »
Ce que Aizen ne disait pas c’est qu’il avait finalement que très peu d’information. Au mieux il pouvait fournir des renseignements sur les capacités de l’ennemi mais rien sur ce qui s’était dit au sommet. Mais pour le moment, c’était tout ce que pouvait espérer Urahi.
« Peut-être que l’empereur saurait me recevoir ? Cela fait combien de temps que le Teikoku n’a pas échangé avec son homologue de la Foudre ? Malheureusement, je ne suis pas le représentant de la Foudre et encore moins le Raikage, mais je suis le seul interlocuteur des Nuages que vous pourrez avoir pour le moment. »
Aizen restait vague sur les agissements de Sharrkan, le représentant de la Foudre envoyé, mais plus car il ne savait pas que parce qu’il ne voulait pas. Toutefois, il doutait que le Teikoku passerait à côté d’un échange privilégié avec un Jônin de Kumo. Outre le sommet, il pourrait y avoir bon nombre de sujet à évoquer dans un tel échange.

Et Aizen se doutait qu’un soldat ne se risquerait pas à ne pas faire remonter l’information aux risques de recevoir les foudres de ses supérieurs.


_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536

Retour aux sources

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux sources
» Retour aux sources [Yume]
» Retour aux sources [PV Taiji]
» Un retour aux sources (LIBRE)
» Retour aux sources ; pv Mairu

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: