Soutenez le forum !
1234
Partagez

Parlons Affaires [Yukari]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Jeu 10 Mar 2022 - 11:17
Automne 204
Suite de ce rp

Il y a une semaine, le Hyûga, Taisho du Sazori, l'unité spéciale de traque, d'espionnage et des relations non officielles avec le monde, et par ailleurs représentant du clan Hyûga, avait fait la rencontre d'une Genin appartenant à une famille connue dans le monde des affaires : Fujioka Yukari. Le Hyûga n'avait jamais croisé la jeune fille et n'en avait jamais entendu parler. Pourtant, il était tombé sous son charme, non pas pour une fois sur un plan physique, mais plutôt sur celui de l'intellect. Yukari est pourtant une charmante demoiselle tout ce qu'il y a de plus attirant en ce monde. Belle femme, forte poitrine, regard curieux d'où l'on ressent l'intelligence, teint pâle, bouche attirante et cheveux lisse long et magnifique, bref une sirène une vivante et pourtant ! Le Hyûga qui était pourtant adepte de femme, sans pour autant en faire un usage abusif, n'avait pas succombé à cause de ses attraits physique. Rarement dans Iwa il était tombé sur une femme pareille. Immédiatement, il l'avait adoptée et immédiatement, il avait voulu en faire sa pote, une amie.

Yukari avait développé bien des constats sur le fonctionnement du village. Des constats que beaucoup pouvaient certes dresser, mais qui sortis de la bouche d'une Genin à l'allure lunatique, lui conférait quelque chose de spécial. Déjà il fallait se poser et prendre le temps d'analyser froidement les choses, acte que beaucoup ne se donnaient guère la peine de réaliser. Ensuite il fallait être capable de tirer des constats lucides et in fine savoir les exposer correctement. Bien des qualités qui intéressaient au plus haut point le Hyûga. Il n'avait pas non plus oublié l'ambition première de Yukari, celle qu'elle lui avait confié : voyager tout en se rendant utile.

Pendant une semaine, Tsuyoshi eut une pensée pour la kunoichi. Il lui avait proposé, parce qu'elle était tout de même la fille et l'héritière de son père, un homme fortuné baignant dans le milieu des affaires, il lui avait proposé donc de faire en sorte que son père prenne des parts dans le projet déjà lancé de banque tsuchijine.

Il avait la veille renvoyez une lettre d'invitation, qui en réalité était un rappel. Et il s'était rendu au même restaurant où il y a une semaine, il avait rencontré la kunoichi. Ayant pris place à une table un peu à l'écart, il indiqua aux serveurs qu'une fois Yukari sur les lieux, de l'orienter à sa table. Ayant commandé à boire, il se mit à prendre l'apéro en attendant la suite des événements.


@Fujioka Yukari

_________________
Spoiler:


Parlons Affaires [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Ven 11 Mar 2022 - 16:11
La semaine s’était déroulée sans trop accrocs pour la jeune Fujioka. En même temps, la probabilité pour qu’un élément quelconque ne vienne perturber la tranquillité du village était sans doute proche du zéro. La jeune fille profita de la semaine pour exposer le projet de banque à son père, lequel était fort heureusement au sein du village en ce moment. Dans le cas contraire, il aurait été difficile de le contacter car, quand bien même elle était au courant de ses habitudes de déplacement, elle doutait fortement qu’on l’aurait laissé sortir de toute manière.

Quoiqu’il en fut, après avoir exposé les termes du contrat, son père répondit favorablement à la demande de sa fille et accepta donc de lui fournir une partie de son capital. En réalité, il y avait largement assez pour prendre part au projet mais le vieil homme était désireux de voir comment sa fille était capable de gérer sa fortune. Il lui laissa donc les mains libres sur le projet tout en veillant à intervenir si d’avenir les choses se passaient mal. De nature très sérieuse, le chef de famille s’était bien assagit avec l’âge et avait laissé derrière lui des mœurs archaïques qui ne seyaient guère à sa progéniture.

D’ailleurs, la lettre de rappel envoyée la veille du rendez-vous était la bienvenue et cela montrait que Tsuyoshi était réellement investi dans le projet. C’est donc exactement dans le même endroit qu’ils se rencontrèrent à nouveau, tandis qu’un serveur requis son attention dès son entrée pour lui signaler que l’Hyûga l’attendait déjà. La jeune genin commanda donc simplement un verre de lait et alla s’attabler en face de Tsuyoshi. Ses habitudes alimentaires pouvaient laisser trahir une certaine immaturité mais il s’agirait d’une grossière erreur que d’essayer d’infantiliser la Fujioka.

« Bonjour Tsuyoshi. Je suis contente de te revoir. Comme promis, j’ai parlé de ta proposition de banque à Tsushi et mon père y a répondu favorablement. Tu as donc mon soutien pour ce projet et par extension, le sien également. Toutefois, j’aimerais bien que tu me donnes un peu plus de détail comme par exemple l’état d’avancée du projet. J’ai réfléchi à quelques idées pendant ces quelques jours d’intermède mais il est possible que certaines d’entre elles aient déjà été exploitées. »

La Fujioka lui donnait donc l’initiative. En exposant les détails du projet, elle serait plus à même d’y apporter une analyse plus approfondie et d’émettre des suggestions. Elle préférait donc avoir tous les éléments en tête avant d’exposer son avis.

@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 11:40
Le Hyûga remarqua avec joie l'arrivée de Yukari. Cette dernière était toujours aussi belle, toujours aussi "fraîche". Son regard respirait l'intelligence mais aussi une forme d’espièglerie. Si elle avait été un animal, sans que cette tournure de phrase ne soit insultante à son égard, eh bien il se peut qu'elle soit probablement un chat. Un être indépendant dans sa tête et dans ses actes. Il accueilli la Fujioka avec un sourire et se leva lorsqu'elle arriva. Un salut respectueux et il se rassit. Lorsque la kunoichi commanda un verre de lait, il sourit encore, sans trop la juger, autrement que ce qu'il avait déjà pensé d'elle : elle était particulière, indépendante.

_ Ah je suis heureux de te l'entendre dire. Avoir pour partenaire les Fujioka est bien entendu fort intéressant. Je suis sûr que l'expérience en matière de business de ton père nous sera profitable. Le Hyûga ne caressa pas dans le sens du poil Yukkari. A ce stade, il ne savait pas encore combien elle pouvait peser à ce niveau, est-ce qu'elle était bien en matières d'affaires. Pour l'heure, elle avait eut le flair et la volonté adéquate en tous cas pour répondre vite et bien aux sollicitations du Hyûga. C'était parfaitement bien réalisé de sa part.

_ Nous en sommes actuellement à soutenir pleinement l'économie iwajine, du moins sa relance. Tu n'es pas sans savoir que le quartier commerçant ainsi que les quartiers résidentiels ont totalement été détruits par le Yonbi et que la stratégie du pouvoir à l'époque dirigée par Hyûga Toph, malgré mes avertissements n'avait pas souhaité déplacer les biens des populations afin d'assurer un minimum de richesses des uns et des autres après les affrontements avec le dieu singe. Résultat des courses, les Hyûga se sont retrouvés en position de force pour investir dans la relance de l'économie en aidant massivement les réouverture de divers commerces et l'achat de biens divers utiles au travers de prêts de particuliers mais aussi de commerçants. Il marqua un temps d'arrêt avant de continuer. Dans un contexte où le Daimyo lui même n'a pas voulu soutenir l'économie iwajine, ce projet de banque est arrivé à la bonne heure en plus de maintenir à flot l'économie de Rokkusu. Nous en sommes là actuellement, récupérer progressivement les sommes investies mais aussi les intérêts liés. Mais nous préparons également d'autres projets comme celui de création d'une caravane par exemple. Je sais que le Manazuru prépare des projets et l'a déjà fait de transactions de rouleaux. Connaissant Teruyo, il va élargir cette activité à l'ensembles des nations de la Coalition. Il marqua une nouvelle pause et porta son regard sur Yukari.

Oui, la banque avait très bien démarré et les recouvrements se faisaient correctement actuellement. Bien entendu, dans ce type d'entreprise, il y a toujours des écueils à déplorer, mais avec le temps, ils sauraient mettre en place des stratégies afin de parvenir efficacement à leurs objectifs.

_ Je t'écoute. Il me semble que tu as potentiellement des idées à développer ? Dit le Hyûga. Il attendit de voir quelles idées jailliraient de l'esprit de la Fujioka.

_________________
Spoiler:


Parlons Affaires [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 15:21
De ce que Yukari comprenait, le sujet semblait bien avancé. Elle devait reconnaître que profiter de la situation postapocalyptique pour lancer cette initiative était fortement ingénieux même si quelque peu opportuniste. Néanmoins, le projet était paré de bonnes intentions et apportait surtout une solution réelle aux problèmes économiques que rencontrait le village. Il était donc tout à fait normal de commencer par restaurer le capital du village avant de s’intéresser au reste du pays. Toutefois, avant d’apporter son avis, la jeune brune avait quelque chose à avouer en toute transparence.

« Je dois t’avouer que je n’étais pas là au moment des faits. Je ne suis revenu que bien plus tard au village lorsque les dégâts majeurs avaient déjà été réparés. Je suis partie à peu près en même temps que l’on a évacué les civils sans doute en profitant du vent de panique en me fondant dans la masse. Je n’aurais pas été très utile de toute manière et j’ai assez de mes propres stigmates pour avoir eu envie de m’en infliger d’autres. Du coup, je n’ai pu voir que les conséquences du ravage qu’à causer le Dieu Singe. Enfin, je ne pense pas que cela change quelque chose au déroulement de notre conversation mais je tenais à être totalement transparente. »

En ce qui concernait le sujet du jour, Yukari avait bien saisi l’avancée du projet mais elle ne semblait pas avoir retenu une quelconque mention d’un endroit physique où instaurer cette banque ou peut-être cette question n’avait-elle pas encore été abordée. Elle pensait qu’il serait plus rassurant vis-à-vis des gens d’avoir une image concrète d’où est géré leur argent plutôt qu’une banque fantôme virtuelle.

« Très bien, je te remercie pour ces explications. Je vois que nous possédons déjà un capital de départ assez conséquent, ce qui est rassurant vis-à-vis de la faisabilité du projet. Toutefois, je pense qu’il faudrait instaurer une sorte de conseil d’administration qui se chargerait de superviser le plan stratégique de la banque et de veiller à ce que chacun des investisseurs se conforme à la politique générale et aux exigences d’un tel projet. Nous pourrions par exemple utiliser notre capital de départ comme source pour les transactions bancaires, par exemple, les prêts. Celui-ci pourra également servir de garantie afin de convaincre les plus récalcitrants investisseurs un peu trop près de leurs ryôs. Dans la même lancée, si cela n’a pas déjà été fait, il faudrait établir un plan d’affaires sur les 4 ou 5 années à venir montrant la croissance prévisionnelle. Les chiffres marquent parfois plus que de simples mots et je pense que si on montre à nos futurs investisseurs ou même ceux actuels ce qu’ils peuvent attendre en terme de rentabilité, cela les confortera à conserver leurs fonds investis dans notre banque. »


Elle marqua une pause avant de continuer sur sa deuxième idée. La jeune femme semblait se donner à cœur dans ses suggestions et il était assez rare de la voir aussi épanouie. Son esprit débordait d’idées.

« Je pensais également à l’établissement de la banque. Avez-vous déjà réfléchi à l’endroit ? Je pense que les gens seraient plus rassurés si ils avaient une image concrète du bâtiment où serait géré leur capital. Un endroit près d’une zone résidentielle à forte densité et où la circulation est fluide ? Au sein du village, nous pourrions bénéficier de la protection des shinobis pour éviter des incidents malencontreux mais à la capitale, je pense que nos bénéfices seront plus conséquents. A nous de savoir où nous voulons établir notre siège social, sachant que l’on peut, par la suite, multiplier les locaux à travers le pays afin de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Je finirais sur une dernière suggestion. Je pense que c’est assez évident mais il est toujours bon de le rappeler. Je suggère donc de toujours laisser environ un dixième de nos réserves en trésorerie qui ne seront jamais investis nulle part. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une crise de grande envergure et je préfère être prudente quitte à sacrifier une partie du chiffre d’affaire. »

La jeune fille s’arrêta donc ici pour le moment. Elle en avait déjà dit suffisamment et laissa donc son interlocuteur diriger toutes ces informations. Il avait certainement beaucoup de choses à dire là-dessus donc la Fujioka lui laissa tout le temps de réflexion nécessaire. Elle croisa donc les bras en attendant tranquillement son avis sur les questions qu’elle avait soulevées.

@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 16:13
Tsuyoshi écouta Yukari lui expliquer qu'elle n'était pas vraiment à Iwa au moment où le village était en proie au chaos. Elle s'était éclipsée dès l'évacuation des civils c'est à dire un petit bout de temps tout de même avant la sortie du Yonbi et la destruction d'une partie du village. Probablement que s'il avait été un autre, il lui aurait fait la morale, lui rappelant ses devoirs et son rôle de ninja de la Roche. Mais qui réellement pouvait la blâmer ? Le village en ce moment était sur le point de livrer bataille à une entité dont nous ne savions absolument rien sinon des oui dire. Effectivement, prendre la décision de ce réveil du dieu singe relevait d'un pari incertain, très incertain, peut-être trop ? Au final, beaucoup avaient suivi les ordres officiels, les Hyûga eux, avaient pour beaucoup écouté les conseils avisés de Tsuyoshi et ils en étaient désormais là, en position de force sur le plan commercial.

_ Tu me dis que tu as fui ? Il rigola de bon cœur. Après avoir reprit son sérieux il lui lâcha :
Je te comprends cela dit. Iwa aurait pu définitivement être de l'histoire ancienne à ce moment-là... Le risque était énorme !

Le Hyûga croisa les doigts de sa main les uns entre les autres et d'un air satisfait écoutait Yukari dérouler. Plus cette dernière se prononçait sur la question de la banque et plus il la respectait, plus grande était son estime envers elle. Il l'écouta développer chacune des idées qu'elle avait bien voulu partager. Il sentit assez rapidement l'implication de la kunoichi et même le fait qu'elle avait probablement pris le temps, aussi minime soit-il, de réfléchir à toutes ces questions. A moins que ce soit son expérimenté de père qui sois derrière cette multitudes d'idées ?

_ C'est parfait ! Autant de bonnes idées... Elles viennent de toi ou est-ce l'inspiration de ton père ? Questionna t'il en premier lieu, par pure curiosité.

_ En tous cas, je suis heureux de déceler de l'implication venant des Fujioka, chose normale étant donné que nous allons devenir partenaires d'affaires. Il marqua un temps et pris le soin de bien regarder dans les yeux Yukari. Il poursuivit : A vrai dire, nous avons déjà pensé et même commencé à mettre en place certaines idées. L'idée du conseil d'administration par exemple ! Actuellement, c'est le conseil du clan qui fait office de cette instance, néanmoins, nous pensions déjà, dès lors que certains nouveaux co-investisseurs aurait participé au capital, de recréer l'instance autour strictement de ceux qui ont investi. Cela dit, pour demeurer transparent, je ne te cache pas qu'en amont, le clan Hyûga se réunira toujours pour définir ses orientations attendues... Chose normale n'est-ce pas ?

Il marqua un temps d'arrêt. En affaires, les sentiments n'ont aucune place. En tant qu'actionnaires majoritaires les Hyûga seraient un corps de décideurs très importants.

_ Nous pensons, ou plutôt je pense, depuis un moment à lancer un conseil, ce sera certainement en ce cas un conseil d'administration comme tu dis, afin de déterminer le siège, bâtiment principal, de la banque. Il va s'en dire qu'il nous faudra une puissante représentation ici même à Iwa. Cependant considérant les nombreuses attaques sur le village, j'aimerais élargir la discussion à ce conseil d'administration afin de déterminer la position de ce qui pourrait faire office de banque mère et qui se trouvera ailleurs qu'au sein du quartier commerçant ou des quartiers résidentiels. Lorsque viendra cette rencontre, je saurai développer mes idées, mais je suis heureux de constater que les Fujioka ont déjà un temps d'avance sur la question. Réfléchis encore sur la question en vue de ce moment Yukari...

Une nouvelle pause, il fallait laisser les mots et leur signification imprégner l'esprit de la Fujioka.

_ Pour ce qui est de la multiplication des banques dans le pays, c'est un point que je voyais en étape 2, mais effectivement il est pertinent de voir sa faisabilité assez rapidement. Pour le reste, je t'avoue que l'idée des réserves, je n'y avais pas tellement réfléchi et mon partenaire avec lequel je travaille le plus sur le projet ne me l'a non plus jamais soufflé. Pour ce qui est du plan d'affaires c'est également une excellente idée. Nous avons quelques axes de développement pour le moment et je dois t'avouer que nous travaillons plus sur le présent, ce début de projet s'étant inscrit dans l'urgence de l'appui aux populations iwajines. Ce document stratégique n'est donc pas encore réalisé.

Il marqua un nouveau temps d'arrêt et sembla perdu dans ses pensées en regardant vers sa gauche, vers le petit lac intérieur d'Iwa qui scintillait au soleil.

_________________
Spoiler:


Parlons Affaires [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 17:25
La plupart des idées proposées par la Fujioka semblaient plaire à Tsuyoshi qui se permit d’exposer sont avis sur ces dernières ou de les compléter. Son exposé était intéressant et il semblait aller dans le sens de la jeune femme concernant l’établissement de la banque. Elle était d’accord qu’il fallait bien faire comprendre que le siège devait être dans un endroit suffisamment bien protégé pour ne pas s’exposer à de dangereux assauts.

« J’y réfléchirais et préparerais mes arguments en prévision de cette entrevue, sois sans craintes, je pourrais t’épauler afin que nous soyons sûrs de faire le bon choix pour l’implantation. »

La discussion battait donc son plein jusqu’à ce que l’homme lui posa une question plus personnelle, relevant sans doute de la curiosité à propos de l’intelligence des termes employés par la jeune femme. En effet, même si elle utilisait la renommée de son père dans ce projet, ce dernier lui avait laissé les mains libres dans cette affaire. Elle avait une petite idée sur les motivations qui l’avaient conduit à une telle décision et elle lui était profondément reconnaissante pour avoir placé sa confiance en elle.

« Mon père a débloqué une partie de son capital pour moi en me disant que j’étais libre d’en disposer comme j’en voulais dans ce projet. Il m’a également donné accès à ses documents desquels j’ai pu apprendre grâce aux nombreuses entrées qui s’y trouvaient. Les fonds d’investissements, les reventes, les achats, tout était plutôt bien ordonné. A vrai dire, je n’ai jamais vraiment été très à l’aise avec l’autorité et je m’ennuie parfois quand l’apprentissage est trop lent…Je préfère apprendre en autodidacte, c’est plus rapide et j’ai pas besoin de me freiner pour les autres. Je me suis parfois quereller avec mes senseis…Enfin, tout cela pour dire que les idées que je propose viennent entièrement de ma propre réflexion et je jouis d’une totale liberté sur cette affaire. Sans doute que le patriarche se dit que même dans le pire des cas, il ne perdrait qu’une infime partie de sa fortune alors qu’en revanche, si cette entreprise fonctionne, cela ne fera qu’agrandir son patrimoine. »

La jeune femme exposa ensuite son avis sur le conseil d’administration. Naturellement, les actionnaires majoritaires étaient tout à fait légitimes pour occuper les hautes fonctions et la Fujioka ne voyait pas vraiment d’inconvénient à ce que le clan Hyûga supervise leur entreprise. Tant qu’ils restaient transparents dans leurs transactions, il n’y avait pas de raison que cela se passe mal.

« Je n’ai rien à redire là-dessus. En fait, je ne connais pas vraiment les clans établis à Iwa ou du moins, seulement de nom donc je resterais prudente en évitant d’exposer un jugement à leur égard. Cependant, si on parle d’un point de vue affaires, il est assez évident que le clan agisse comme décisionnaire final puisque j’ai cru comprendre qu’il était l’instigateur de cette idée. Le plan d’affaires peut se construire pas à pas, en réajustant les données au fur et à mesure de la progression de notre projet, par exemple, en établissant un checking annuel ? Réajuster les courbes et s’assurer que les prévisions sont toujours d’actualité. D’ailleurs, j’ajouterai également à l’une de mes précédentes propositions la nomination de personnes pour constituer une cellule de crise afin de contrôler, surveiller et évaluer les risques liés à divers services qu’offrira la banque comme les crédits ou les marchés par exemple. Cela permettra également d’être vigilant vis-à-vis des éventuelles fraudes voire de mauvaises décisions prises par les employés. Autrement dit, il s’agirait donc de contrôler le système à tout niveau de la hiérarchie. »

La jeune femme parlait avec conviction mais sans jamais hausser le ton. Elle se voulait persuasive mais sans être envahissante pour autant. Le but était de mettre tout en œuvre pour la bonne gestion de ce projet et cette discussion était nécessaire pour vérifier que tout le monde partait bien sur les mêmes fondations.

« Pour le reste, je n’ai pas d’autre chose à ajouter. La trésorerie viendra lorsque le lieu sera choisi et nous pourrons alors y définir le capital qui y restera en réserve. Je pense que ces premiers objectifs nous occuperons pendant un bon moment et je pense également, comme toi, que l’élaboration de filiales supplémentaires est secondaire. Contentons-nous donc de bâtir des bases solides pour commencer. »

La jeune fille finit donc son discours en souriant, visiblement heureuse dans cet échange intellectuel. Au moins, cela la changeait des sots qu’elle rencontrait quotidiennement.

@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Sam 25 Juin 2022 - 17:36
Le Hyûga avait écouté la kunoichi, prenant le temps de bien noter mentalement les bonnes idées qu'elle avait bien voulu partager avec lui. Il était heureux déjà de disposer d'une personne ressource de ce type au sein de ce projet. Qu'elle ait accepté d'investir, était une excellente chose tant elle pourrait apporter des idées de haute valeur au sein de ce projet. Ayant pris bonne note de ses propositions, le Hyûga eut un sourire satisfait tandis qu'il portait encore son regard vers la kunoichi. Etant conscient qu'il ne la reverrait peut-être pas de si tôt, il prit dans son esprit un engagement qu'il savait impossible à refuser. Dans son esprit déjà se mettait en place les étapes suivantes, les préalables à lever et la suite des activités. Le projet de banque devait aller de l'avant. Il devait être porté par des personnes ayant de la volonté, ambitieuses et intègres.

_ Fujioka Yukari... Acceptes-tu de m'aider officiellement dans ce projet ? Acceptes-tu d'en être la dirigeante à partir de maintenant pour un an ? Il marqua un temps d'arrêt bien conscient des mots qui étaient sortis de sa bouche. Son regard était sur la kunoichi attendant sa réaction. Le moment était crucial car partant d'un mauvais choix, il pouvait lourdement se tromper et tout faire capoter. Il poursuivit : J'attendrais de toi que l'on travaille étroitement à lever tous les obstacles qui empêcheront le développement de ce projet, à les anticiper. Ton mandat sera le suivant dans les grandes lignes : structurer le projet dans Iwa, développer le réseau bancaire dans Iwa dans un premier temps. Tu devras travailler avec Hyûga Chikara mon bras droit mais aussi un autre Hyûga du Shishiza : Tenshiro.

Il marqua un nouveau temps d'arrêt. Puis il poursuivit :

_ Bien entendu, le Conseil d'Administration entérinera cette décision, compte tenu de l'ascendant que j'ai à ce niveau. Je ne crois pas qu'il y aura des résistances, du moins rien de significatif.

Spoiler:

_________________
Spoiler:


Parlons Affaires [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Dim 26 Juin 2022 - 20:21
Après s’être donné beaucoup de peine à exposer ses idées, la jeune brune ne s’attendait pas vraiment à ce genre de proposition. La jeune genin s’était plutôt résolue à travailler dans l’ombre sans vraiment avoir l’opportunité d’endosser un rôle important. Pour autant, la surprise était absente de son visage. En effet, Yukari n’était pas du genre à surréagir et préférait adopter une attitude relativement sceptique quant à la réalisation d’évènements encore incertains. Ce n’était pas la première fois qu’on lui proposait des projets au sein du village mais pour l’instant, ils n’avaient été que des chimères.

« Honnêtement Tsuyoshi, je trouve que cela est assez soudain. Ca me touche que tu me fasses autant confiance mais si tu penses que c’est la meilleure décision à prendre et bien, soit, je suis prête à endosser ce genre de responsabilités. Cela me fera une belle excuse pour éviter de subir toutes ces recommandations de missions inutiles que je reçois parfois. »

La proposition du Hyûga était vraiment la bienvenue mais Yukari ignorait si elle pourrait mener ses directives à bien. Elle ne doutait pas de ses facultés intellectuelles ou de ses moyens financiers mais il fallait reconnaître que la jeune genin ne savait pas vraiment où chercher. Toutefois, Tsuyoshi lui suggéra de chercher du côté du Shishiza où certains de ses associés s’y trouveraient. De mémoire, il s’agissait d’une unité qui agissait en tant que politique intérieure du village et dédiée au maintien de l’ordre mais aussi du développement d’Iwa. D’après ses souvenirs, le statut actuel de la genin ne lui permettait pas d’en intégrer une même si il existait des moyens pour s’en rapprocher en faisant ses preuves en attendant une éventuelle promotion…Bref, c’était bien trop inconsistant pour Yukari qui n’y voyait pas l’intérêt d’y investir le moindre effort.

« J’essaierai de faire mon mieux pour mener notre projet à terme dans Iwa. De toute manière, je ne peux pas aller bien loin. Il faudra juste quelque chose pour pouvoir rencontrer les gens que tu m’a cité. Je ne fais parti d’aucune unité du Yamagenzô alors j’aimerais bien avoir ne serait-ce qu’un semblant de liberté si je dois traiter avec nos associés. »

Yukari détestait perdre du temps et elle dépréciait tout particulièrement les gens qui se cachaient derrière leurs titres pour justifier ne pas avoir de temps. Il fallait travailler efficacement et donc éviter de se retrouver enlisée dans un marasme administratif.

« Si tu me confies la tâche pendant un an, j’imagine que tu as des affaires à régler en dehors du village n’est-ce pas ? A mon avis, je pense que cela fait un moment que tu cherches quelqu’un de confiance à qui déléguer ce projet, n’est-ce pas ? En tout cas, tu peux partir l’esprit tranquille, je ferais tout ce que je peux pour que ce projet puisse se concrétiser un jour. En attendant, j’ai du pain sur la planche. »

D’un sourire, elle lui tendit la main de manière symbolique afin de conclure l’accord.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari https://www.ascentofshinobi.com/t12668-dossier-de-fujioka-yukari#111158
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Parlons Affaires [Yukari] Empty
Mer 29 Juin 2022 - 22:23
Le Hyûga venait potentiellement de trouver une associée de valeur. Effectivement, l'intelligence démontrée à maintes reprises jusqu'ici par Yukari l'avait poussé à aller de l'avant dans son idée qui lui avait été inspirée par son flair et ce depuis leur première discussion. Le Hyûga n'était pas très bien connu au sein d'Iwa à telle enseigne que peu pouvaient se rendre compte qu'il n'était guère de ces leaders qui veulent s'accaparer de tout, contrôler tout jusque dans les moindres détails. Pour ce projet de forte importance, il s'était dès le début fait accompagner d'un Hyûga de confiance. Parce que nul n'est indispensable et même immortel et parce qu'il avait bien des plans périlleux à mettre en place que ce soit sous sa casquette de Taishô ou encore pour son projet ultime qu'il n'arrivait pas à démarrer, pour arriver à ses fins, il lui fallait des collaborateurs de confiance, mais surtout compétents. Yukari était compétente. Elle avait le profil parfait à ses yeux. Fille d'un homme d'affaires à succès, elle même éduquée avec des principes tels qu'elle avait su avoir une vision sur le projet dont il lui avait parlé et ce dès la première fois. Pour courronner le tout, elle était intelligente. Tsuyoshi sourit lorsqu'elle releva tout de suite ses premières limites. Il garda son soeur lorsque la kunoichi devina qu'il allait s'absenter.

_ Perspicace... Effectivement, il se peut que je voyage oui... Il marqua un temps d'arrêt. Il n'avait guère l'intention d'en dire plus. Personne jusqu'ici n'était au courant de ses plans à la limite le Triumvirat savait qu'il avait paramétré dans les tuyaux du Sazori une mission de reconnaissance à Tsume no Kuni. Il ne parlerait même pas du projet caché dans cette mission de reconnaissance. Pour ce projet aussi il hésitait fortement à confier le dossier à Masami ou Yanosa, seulement ses relations avec ces deux ninjas de valeur n'étaient pas parfaites. Il se posait un problème de confiance mutuelle. Dommage...

_Le fait que tu ne sois pas au Yamazengô en réalité est un atout finalement... Tu seras à équidistance de tout ceci et ce poste peut te mener loin... Tu l'as accepté, tu es donc la Directrice officielle de la Banque. De la liberté, tu en auras, ces gens qui te seconderont, en plus bien entendu de ceux avec qui tu vas évoluer et que tu choisiras de toi même, sont en réalité les yeux du clan Hyûga et du Shishiza. Dans l'idéal il te faudra les aviser sur toutes les grandes décisions si je ne suis pas à Iwa. En termes plus clairs, il faudra tenir assez régulièrement des réunions ou à défaut souvent rédiger des rapports que tu leurs remettra. Tu le comprends certainement, l'importance du projet nécessite ce procédé. Il te faudra faire tes preuves, mais j'ai confiance Yukari.

Oui il avait confiance en elle autrement il ne lui aurait jamais proposé un poste aussi important.

_ Je te suggère comme premier chantier de travailler sur l'emplacement dans Iwa de la banque et également sur sa construction. Nous avons déjà un constructeur hors pair en la personne d'Oterashi Yanosa. Pour peu qu'il soit intéressé par ce chantier... Il te faudra cependant faire attention à lui, si tu vas de l'avant avec lui. Je ne lui ferais pas confiance sur tous les détails sans le surveiller comme du lait sur le feu. Il est certainement le meilleur bâtisseur du village sans conteste. Tu peux aussi passer par le biais d'une mission ou faire un autre choix.

Une nouvelle pause.

_ A mon retour, nous pourrons tenir la grande rencontre concernant l'implantation de la banque mère tel que je te l'annonçais...

Un nouveau temps d'arrêt.

_ Bien... Etant donné que nous sommes d'accords et si nous allions visiter nos locaux ?

Le Hyûga s'était déjà levé. Il ne comptait pas tergiverser et il savait déjà que Yukari, même prise de court, ne pourrait qu'accepter. Son rôle commençait dès maintenant. Si elle l'acceptait, alors il paierait l'addition et ouvrirait la voie.

Ils marcheraient à travers Iwa pendant plusieurs minutes pour arriver à un endroit où se trouvait une bâtisse sommairement érigée. Un bâtiment sans étages au dessus duquel l'on pouvait apercevoir deux ninjas Hyûga. De l'extérieur, on remarquait aisément que la bâtisse était assez imposante et qu'il contenait probablement plusieurs pièces. En réalité, cinq espace de la taille d'un salon qui étaient utilisés pour divers bureaux et lieux de stockage et un sous-sol où étaient entreposés les sommes d'argent collectées par les investisseurs de la Banque ou qui étaient retournés par ceux qui les premiers avaient effectués des prêts.

A l'entrée, deux Hyûga ainsi qu'à la réception.

_ Tu te sentiras peut-être un peu épiée j'imagine, j'en suis navrée, mais les Hyûga sont des gens racés, à aucun moment tu ne devrais te sentir mal-à l'aise...

A l'intérieur pourtant, l'on trouvait quelques clients, des simples iwajins civils ou ninjas.

_ Pour l'instant nous ne nous occupons que des prêts sollicités par les iwajins ou des étrangers ayant une certaine notoriété et assurément solvables.

Il se racla la gorge dès qu'il fut dans le hall. Tous prêtèrent attention à lui. Tous ceux et celles qui se trouvaient là.

_ Sans trop de formalisme messieurs dames, je vous présente Fujioka Yukari, la nouvelle directrice de la Banque. Vous prendrez dorénavant vos directives et orientations d'elle. Elle est actionnaire et procèdera à son apport et aux formalités mises en place ces jours-ci. Ayant porté son regard sur un Hyûga au premier rang il l'invita d'un hochement de tête et invita d'un geste de la main Yukari à le suivre.

_ Bienvenue madame. Bienvenue. Félicitations... Les gens la congratulaient au passage ou la saluaient pêlemêle mais avec déférence.

Une fois arrivé dans le bureau utilisé par lui, il lui présenta la place laissée libre dans ce qui ressemblait fortement à un open space avec trois bureaux en plus de celui plus en retrait les intéressant. L'un des bureaux était occupé par Chikara, le bras droit personnel de Tsuyoshi. L'autre, le serait certainement par le Hyûga recommandé par Aimi et le troisième bureau n'était pas encore attribué. Se tournant vers Chikara, le Hyûga présenta les deux individus.

_ Fujioka Yukari... Hyûga Chikara... Chikara est mon cousin et bras droit. Il est de la branche secondaire du clan mais il n'y a pas beaucoup de Hyûga en qui j'ai le plus confiance. Au delà des apparences, ils étaient en réalité des amis d'enfance. Chikara s'employait toujours à garder les formes en public.

_ Tsuyoshi Sama m'honore. Enchanté Yukari Sama... Soyez la bienvenue. Je nous souhaite ensemble un franc succès. avait-il dit de façon très courtoise.

_ Elle a un mandat pour l'instant d'un an. Je vais formaliser tout ça par une lettre à venir puis lors du Conseil clanique. Les choses sérieuses peuvent commencer... Dit-il en posant un main sur l'épaule de Chikara puis une autre sur celle de Yukari. Les yeux dans les yeux, il afficha un sourire satisfait et prit congés d'eux.

Spoiler:

_________________
Spoiler:


Parlons Affaires [Yukari] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Parlons Affaires [Yukari]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux affaires — [YÛGA]
» Affaires à faire au Pays du Fer [Ft. Joo Jun]
» Affaires communes [tsukiyomi]
» Parlons du Monde mon ami ✘ Borukan Muramasa
» Parlons de Gōten | Keisuke & Kaya

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: