Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[

Iranos Daiki
Iranos Daiki

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Lun 14 Mar 2022 - 19:43
Cette fois, la détermination du jeune Iranos l’avait bien mis dans de beaux draps. C’est dans les petites heures de la nuit qu’il s’était réveillé, le soir d’après son combat contre Hyûga Rin, avec des douleurs dans le corps intense. En effet, si son endurance lui avait permis d’encaisser les coups de la kunoichi jusqu’à un certain point, il n’en était pas moins blessé. Avec sa tête de mule, le garçon c’était dis qu’il arriverait à dormir avec, et que le lendemain il se sentirait mieux, mais il devait se rendre à l’évidence… il n’arriverait à rien s’il n’allait pas chercher de l’aide. L’idée lui traversa l’esprit d’aller voir Ekko, mais le rouquin aurait tôt fait de se moquer de lui dans son état… non… il fallait aller à l’hôpital, il n’y avait pas d’autre solution. C’est donc en pyjama blanc au bords bleu, et avec des nuages grisâtres en motifs, le tout accompagné d’un bonnet a pompon, que l’Iranos se mit en quête de soin.

Le jeune genin traversa une bonne partie de la ville à la marche… bien qu’il fût en douleur, il était parfaitement capable de se déplacer normalement dans la ville… bien qu’il aurait préféré sauter de toit en toit, son système chakrique était encore en choc, c’étant pris les 64 poing du hakke il y a à peine quelques heures. Il avait une sensation d’engourdissement dans tout le corps depuis… être un assimilateur devait bien avoir ses points négatifs par moment, et il avait en tête que c’étais une des raisons pourquoi ça l’avait autant affecté.

Il traversait les portes de l’hôpital en se tenant le bras droit avec douleur. Celui-ci avait été la cible unique d’une technique visant à faire des dégâts internes, mais avec le temps, ceux-ci étaient devenus externe. Pour l’instant il portait son pyjama toujours, alors ce n’étais pas visible, mais le bras entier était recouvert de taches bleu/mauves. Ça n’était là que le symptôme de son réel mal.

Après quelques pas dans l’hôpital, et voyant qu’avec la fatigue et la douleur, il tenait à peine debout, quelques intervenants sont venus l’aider à s’asseoir sur une civière, en attendant qu’il soit examiné par quelqu’un.

‘’ Aie… ’’

Sont les seuls mots qu’Il arrivait à prononcé alors que sa douleur était amplifié par le fait que quelqu’un venait de l’attraper en autre par le bras… ouais, il aurait peut-être dû abandonner après s’être fait privée de son chakra en fait…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kobane Harumi
Kobane HarumiEn ligne

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Jeu 17 Mar 2022 - 18:04


Son service allait débuter sous peu, Harumi profitait encore du peu de calme qui lui était offert avant une journée en enfer. Elle s'occupait depuis un moment des urgences, et il y avait toujours des cas qui affluaient. Dans un village guerrier de ninjas, qu'est-ce que l'on pouvait attendre de toute façon ? La brunette était posée juste contre le mur du bâtiment à fumer sa clope l'air de rien, admirant encore le ciel nocturne. Les journées étaient longues, c'était le moins que l'on pouvait dire. Encore à ses rêveries, ce fut à ce moment-là qu'elle croisa du regard un jeune homme en pijama marché d'une manière hagard. Harumi soupira légèrement en voyant cette scène, encore un hurluberlu ou un original. Cependant, il était bien possible que cela lui revienne rapidement. Elle fit comme si elle n'avait rien vu, il pouvait bien gérer ce cas là sans elle non ? C'était des professionnels, et l'hôpital était debout avant son arrivée. Des hommes et des femmes d'expériences avec un grand courage qui ...

« Docteur Harumi ! On a un problème ! »

Ce fut dans un soupir que la Kobane se doutait bien du pourquoi ce cri de désespoir. Il était juste de dire que de fumer juste devant un hôpital ce n'était pas très discret. Elle se décolla juste du mur en observant son petit bâton de mort incandescent qu'elle venait tout juste d'allumer. Vous savez combien cela coûte un truc pareil ?! Harumi l'éteint contre le mur en l'agitant un peu afin de ne pas brûler sa tenue. Un adolescent la regardait comme s'il était prêt à la décharger de ce poid. Elle se rapprocha avec sa cigarette encore entre deux doigts tandis qu'elle lui tapota le torse.

Kobane Harumi • « C'est mauvais pour la santé, ne commence jamais ! »

Commenta alors la femme d'expériences tandis que dans un geste agile, elle rangea le tabac dans sa poche. Encore en habit civile, elle traversa la pièce en direction du dormeur éveillé, tenu par deux infirmières, tandis qu'une autre apportait une civière. Encore bien inconsciente de l'état du jeune homme, c'était éminemment inquiète que les jeunes femmes tentaient de comprendre la situation.

À observer le corps du garçon à mesure que Harumi le rejoignait, elle put aisément jugé qu'il s'agissait d'un ninja. Rien qu'à voir sa musculature, ses escarres et les cornes aux doigts à des endroits précis qui ne trompaient pas. Ce n'était pas un simple civile qu'elle avait devant elle, donc les possibilités de blessures changeaient drastiquement. Les soixante quatre poings du hakke avait la force de refermer tous les tenketsu du corps ce qui signifiait habituellement la fin du combat pour un shinobis. Le regard de la femme médecin glissa naturellement vers le bras droit qu'il tenait, comme un réflexe, cela ne guérissait pas la douleur, mais cela devait la soulager d'imprimer d'autres sensations. Une fois le jeune homme assit, elle releva délicatement la manche de son bras, sans le toucher, et elle découvrit la multitude de marques presque caractéristiques.

Kobane Harumi • « On y va. »

Dit simplement Harumi en se dirigeant vers une salle de soin adaptée, alors que du personnel transportait la civière.

Kobane Harumi • « Pouvez vous me dire ce qu'il s'est passé ? Ne bougez pas. »

La brunette avait un doute quant à sa capacité de parler, mais cela lui permettait de se focaliser sur autre chose que sa douleur. D'un mouvement de main, elle créa un scalpel de chakra et elle découpa avec une rapidité et une précision redoutable le haut du pijama. Elle ne pouvait pas prendre le risque de lui faire plus de mal juste à lui retirer un simple vêtement. Elle devait se rendre compte de l'étendue du mal.

Kobane Harumi • « Faites venir l'anesthésiste, il me faut un fort anti douleur. Il va être bien shooté, mais dans son cas, cela vaut mieux. »

Harumi n'avait même pas besoin de sa technique d'analyse de ninja médecin pour cela, l'expérience parlait d'elle-même. Cependant, elle procéda aux mudras afin de rechercher si jamais un organe vital était touché, ce qui était parfaitement possible. Elle ne jugea pas son malade, ce n'était pas son rôle et cela n'allait pas l'aider de le culpabiliser davantage, mais il arrivait bien tard.




Kobane Harumi • « Comment va le Hyuga qui vous a fait ça ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Jeu 17 Mar 2022 - 19:12
Alors que Daiki s’attendait simplement a se faire renvoyer à la maison avec de la pommade, comme a son habitude, le visage des infirmières qui le regardaient n’était certainement pas une bonne nouvelle… asser rapidement, il avait été placé sur la civière, et il n’avait pas manqué de remarquer quelqu’un était partie cherchez un médecin… enfin, ça n’étais pas si grave, il n’avait que mal aux muscles… non? Les dégâts des Hyûgas étaient internes, ça il le savait, mais jamais il n'avait été aussi blessé que ça… par reflexe, il regarda son bras qui faisait plus mal que le reste, et aperçu les ecchymoses qui dépassaient légèrement de sa manche.

‘’ Ah…’’

C’est alors que la ninja médecin fît son entré, et par sa simple présence, il semblerait que les infirmières et autres pratiquant de la médecine dans la pièce se calmèrent. Bon, au moins il était entre bonne main… après, le fait que sa condition requiert ce genre d’attention n’était pas rassurant, même pour quelqu’un qui n’était pas à sa première visite dans ses halls.

Quelques instants plus tard, il était amené vers une autre salle, et son attention était demander par la brune qu’il avait aperçu devant l’endroit… elle avait encore l’odeur de cigarette dans son haleine, ce qui fît légèrement grimacer le jeune homme, qui n’en dirait pas plus… elle penserait surement que c’était la douleur.

‘’ Un combat d’entrainement, j’imagine que j’ai poussé un peu trop mes limites… ou alors que je n’ai pas fais attention au genre de dégâts que je m’étais pris… j’arrivais pas à dormir, et maintenant je sais pourquoi, je dirais.’’

Il dit avec un rire qui lui amena de tousser légèrement par la suite… ça faisait mal maintenant? Et merde! Enfin, ça confirmait pour lui qu’il avait effectivement besoin d’anti-douleur… bon sang, sa mère allait l’étrangler quand il allait revenir à la maison, probablement couvert de bandages. Enfin… ça et le fait que la médecin venait de déchirer son pyjama…

L’analyse de Harumi détecterais quelque chose de rassurant, les blessures du jeune homme, bien que douloureuses et marquante, étaient en surface seulement. Quelques veines éclatées, pas de dégâts importants aux artères ni organes majeurs, le tout aurait facilement pu être évité s’il avait pris soin de ses blessures plus tôt.

Arriver finalement dans la salle de soin, et avec la dernière question de sa sauveuse, Daiki tenta de se redresser, juste pour être assis… ça faisait bizarre de regarder les gens depuis le bas comme ça…

‘’ Aie… je dirais qu’elle est dans un état semblable au miens… enfin, elle est repartie avec un air bien pire que moi, mais c’est parce que mes dégâts à moi son plutôt évident à la base… m’enfin… je vous rassure, ce n’est pas un criminel qui m’a infligé tout ça. J’ai juste eu la tête dure et ai décidé de me battre après m’être pris leur technique de fermeture de chakra… mais je crois que mon bras est comme ça à cause d’une autre technique… à base de chakra envoyé directement dans mon corps. ‘’

Il fallait bien éviter que Rin se retrouve dans le pétrin juste parce qu’il avait ramené sa tête de mule en n’abandonnant pas un combat… enfin, ça avait valu la peine, ne serait-ce que pour pousser ses limites en tant que shinobi… peut-être que la prochaine fois, il prendrait le temps de vérifier qu’il est effectivement en bon état avant de rentrer chez lui.

‘’ Attendez… votre accent, vos traits…’’

Daiki plissa les yeux pendant un moment, il y avait quelque chose de familier chez cette femme, et pourtant il ne l’avait jamais vue avant… et puis, ça lui sauta aux yeux.

‘’ Vous êtes de Kaminari! Comme moi! ‘’

La réalisation semblait apporté un sourire innocent et honnête… presque enfantin au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kobane Harumi
Kobane HarumiEn ligne

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Mer 23 Mar 2022 - 9:01
Kobane Harumi • « Il vaut mieux éviter les attaques plutôt que de se les prendre, surtout les techniques de la paume souple. Cela ne m'étonne pas que tu n'arrivais pas à dormir. Tu vas devoir rester en observation afin d'être certain que tout va bien. »

Commença à prévenir la femme médecin, comme pour préparer moralement qu'il n'allait pas sortir si facilement de l'hôpital cette fois-ci. Elle releva son regard en direction de ce jeune homme lorsqu'il ria jaune à sa propre douleur. Elle se contenta de sourire légèrement comme pour accompagner son moment de détente. Le Hyuga que son patient avait affronté devait être débutant pour que seul la surface était touchée. C'était presque un miracle et bien moins grave que la Kobane avait pu penser de prima bord.

Kobane Harumi • « Il faudrait qu'elle vienne nous voir cette demoiselle, car si jamais elle est dans le même état, elle va nécessiter des soins. Quelle est votre spécialité ? »

Demanda Harumi plus pour discuter qu'une réelle recherche d'informations. Il était toujours utile de détourner l'attention sur ce qui se passait plutôt que le patient admire son corps se voir subir toutes sortes de pratiques inconnus pour le commun des mortels.

Kobane Harumi • « Il s'agira de se montrer plus prudent la prochaine fois, sachant que le repos fait également parti de l'entraînement. Imaginons qu'une grosse opération se produit là maintenant. Vous seriez incapable d'y aller. »

Ce n'était pas nécessairement son rôle que de prodiguer des conseils de ce genre, mais c'était le style maman poule que la brunette était qui parlait en cet instant. Elle n'allait pas poursuivre son adversaire pour des soins, d'autant plus qu'une Hyuga avec son clan, elle devait avoir eu des soins par un médecin personnel qui serait venu à la maison. Lorsque l'on faisait parti d'un clan de cette importance, il était facile d'avoir ce genre d'avantages.

Kobane Harumi • « En effet, je suis originaire de Kaminari, même si cela n'a été que mon enfance. J'ai étudié la médecine ninja dans ce pays avec mon sensei. Puis ensuite, j'ai voyagé de pays en pays afin de soigner tous ceux qui en avaient besoin. Alors, peut-être que mon accent typique est plutôt parlant, mais je m'estime avoir une attache d'un peu partout en fin de compte. »

Indiqua Harumi, qui n'était pas un membre de l'armée de ce village comme on pouvait penser. Appartenant plutôt au monde, pouvait-on parler d'attaches quelque part ? Bien entendu, il y avait Aimi, mais elle était restée bien trop longtemps ici. Cela commençait à être dangereux pour ces gens, et elle ne voulait certainement pas que son passé puisse nuire à d'autres.

Kobane Harumi • « Comment quelqu'un du pays de la foudre a pu se retrouver ici ? J'y suis allée il y a quelques mois, mais cela ne ressemblait en rien à tout ce dont je me rappelle. J'espère que le retour de l'indépendance de Kumo marquera une amélioration. »

La tendresse de l'enfance, qui avait fini pour la femme médecin lors de l'adolescence alors qu'elle avait choisi sa marote, la médecine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Ven 1 Avr 2022 - 2:32
Daiki se montrait attentif à tout ce que pouvait bien dire Harumi… si cela démontrait une certaine discipline, c’étais aussi que de porté attention à autre chose que ça douleur lui faisait du bien, ça permettait de garder sa concentration ailleurs, et donc diminuer un peu le mal qu’il ressentait à l’intérieur. La remarque qu’il allait devoir rester en observation ne le surprenait pas, il ne pouvait même pas dire que c’était sa première fois… les entrainements de Oterashi Yanosa avait pour point fort de t’habituer aux visites hospitalières, ne serait-ce par le fait que le tellurique forçait les gens à explorer leurs limites.

‘’ Je ne bougerais pas d’ici avant votre signal doc, vous inquiétez pas. De toute façon, même dormir ça me parait un lointain objectif en ce moment.’’

Il répondit avec un air plutôt amusé… enfin, un mélange un peu malsain de satisfaction et de douleur, qu’il tentait tant bien que mal de réprimé pour paraitre comme son soi habituel… après tout, il voyait une certaine inquiétude dans les yeux de la dame, même si ses blessures ne semblaient pas trop l’alarmer… peut-être était-ce le fait qu’il avait attendu aussi longtemps pour venir qui inquiétait autant l’auxiliaire.

Quand la question vînt à l’état de la personne qui lui avait infligé ses dégâts, il secoua la tête légèrement, pour signifier qu’elle n’avait pas à s’en faire. Malgré le fait que Rin ne semblait pas réellement proche de son clan, et que donc les soins privés seraient hors limite, ils étaient tous passer à l’hôpital pour vérifier l’état de Noroi, et les médecins présent avaient bien insister pour la vérifier elle aussi.

‘’ Vous ne faites pas, elle est déjà passer pas ici bien avant moi… il faut dire que je suis beaucoup plus subtile dans mes dégâts infligés…’’

Il glissa avant de lever la main, celle qui n’était pas terriblement recouvert d’un bleu énorme, pour ensuite la changer en foudre. Il ne la changea que pour un très court instant, pour garder le plus possible ses forces, mais sa nature était maintenant bien plus qu’évidente.

‘’ Et avant d’apprendre que j’étais assimilateur, je m’étais spécialisé en jettojutsu… alors j’admet que ça manque de finesse, quand on parle de blessure. La foudre à l’avantage de ne pas verser le sang, au moins.’’

Une brûlure se soigne mieux qu’une blessure ouverte, après tout… c’était beaucoup moins gênant de laisser un adversaire avec celle-ci qu’avec une blessure béante causé par un shuriken fuma… mais bon, le monde des ninjas regorgeait de médecin capable de faire des miracles quant à s’occuper de ce genre de blessure… sinon les entrainements seraient quelque chose de bien plus rare.

Après avoir hoché la tête en réaction à son avertissement, quelque chose qu’il n’avait lui-même pas réellement imaginer avant ce moment, il écouta l’histoire de la femme qui avait visiblement traverser le continent pour atterrir ici… elle avait vécu une partie de son rêve, et semblait même ne pas être rattaché à un état… ça avait quelque chose de beau, la liberté, mais tout le monde porte des chaines, et il se demandait quels étaient celle de la kunoichi devant lui.

‘’ Mes parents ont fui l’occupation du Pays du feu… mon père est marchand, et il avait entendu parler du Cœur Marchand d’Iwa, donc il avait une destination en tête. On n’est jamais retourné à la maison, car avec l’attaque du dieux singe, et la reconstruction, on s’est rapidement retrouvé avec beaucoup de gens qui comptaient sur nous… et puis… les grands-parents ne survivraient pas à un autre voyage… Donc je suis redevenu Genin à Iwa! Et vue que j’étais jeune, et que Kaminari à changer de main 2 fois depuis que je suis parti, j’imagine que ça ne fait pas de mon un déserteur…’’

Tien... il n’avait jamais pensé à cette éventualité… malgré le fait qu’il n’avait pas eu le choix réellement, il avait tout de même déserté Kaminari en tant que Genin… était-il un renégat pour le Pays de la Foudre? Ce serait quand même bateau de l’apprendre pendant une mission pour le Manazuru, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kobane Harumi
Kobane HarumiEn ligne

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Mar 5 Avr 2022 - 17:31


Kobane Harumi • « Pour ça ne t'en fais pas, si tu as trop mal pour dormir, on te donnera quelque chose. Il faut se reposer, cela fait parti de l'entraînement, comme appréhender ses limites. »

Indiqua alors la femme médecin d'un regard entendu. Elle avait beau être aujourd'hui une médecin. Elle fut précédemment une soldate et encore plus loin une élève cherchant à changer le monde et ses capacités. Qu'il était loin ce temps. Aujourd'hui, elle estimait, à l'instar de son sensei, d'enseigner aux autres les bonnes pratiques si ce n'était pas de nouvelles manières de se tuer. Elle sourit doucement envers Daiki en repensant à un doux passé, bien plus simple. Ce genre de blessures après les entraînements était presque monnaie courante maintenant qu'elle exerçait surtout à Iwa. Alors qu'avant c'étaient les blessures et maladies plus courantes de la vie de tous les jours.

Kobane Harumi • « D'accord, tant mieux. Je vois que mademoiselle votre compagnon d'entraînement est plus raisonnable que vous. Subtile sans les blessures que tu infliges hein ? Subtile comment ? »

Demanda par tout hasard Harumi, mais c'était également afin de savoir si elle devait se préoccuper du sort de la fameuse demoiselle Hyuga. Elle regarda alors la main du jeune homme se changer en foudre, encore un assimilateur, décidément. Elle hocha la tête doucement.

Kobane Harumi • « Dommage de brûlures, choc ou encore sur le système nerveux pour ce qui est le plus évident. »

Conclut rapidement la médecin d'expériences qui était également une combattante. À l'évocation du jettojutsu, elle ne put s'empêcher de regarder les doigts de ce dernier, qui devaient être atteint d'une manière particulière.

Kobane Harumi • « Les changements de régimes riment toujours avec des heurts. Habituellement, ce sont les civils qui trinquent. Si jamais je n'aurais pas développé mon chakra, sans doute que la meilleure place aurait été un coij tranquille loin des ninjas. Enfin même là, on ne sait jamais. En tout cas, Iwa et le pays de la terre est connu pour sa stabilité et donc son commerce. On est déserteur que si tu as fais parti de l'armée, pas si tu y es né tu sais ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Mar 12 Avr 2022 - 1:09
L’idée d’avoir quelque chose pour l’aider à dormir n’enchantait pas vraiment le jeune Iranos… m’enfin, il n’était pas contre l’idée, mais il préférait tout de même être capable de devenir opérationnel dès qu’une menace se présentait. Il n’exprimerait pas cette idée, cependant, car la médecin s’occupait déjà bien de lui, et finalement, elle savait bien plus que lui qu’est-ce qui était bien pour lui en ce moment, il avait bien prouvé qu’il en avait aucune idée, d’où son état actuel.

La remarque de l’auxiliaire lui fit relever un sourcil. Lui, moins raisonnable qu’elle? Enfin, au final, c’est elle qui avait eu la présence d’esprit d’aller à l’hôpital avant lui… mais encore une fois, les dégâts qu’il infligeait étaient beaucoup plus évident.

‘’ J’imagine que vous avez raison… bon après, je n’ai jamais eu à faire avec une blessure autant à l’intérieur… je ferais plus attention la prochaine fois, histoire que vous ne me gronder pas.’’

Il dit avec un petit ricanement. Elle l’avait bien épinglé sur cette remarque, il ne pouvait donc pas bien faire autre chose que de confirmer avec une petite blague.

Elle le relança alors sur la nature de ses dégâts… juste l’énumération de ce qui était possible avec le raiton, bien qu’il en était parfaitement conscient en théorie, lui créa un frisson dans le dos…

‘’ Brûlures électriques seulement… je n’ai ni l’habilité, ni le désir de m’attaquer au système nerveux de mes adversaires… et puis après, pour te pratiquer, ça doit être tout un problème… le cerveau ça se soigne moins facilement que le bras…’’

Il assumait, mais il était plutôt confiant de ce qu’il disait. Des ninjas médecins, il en connaissait quelques-uns, mais jamais avait-il entendu parler de quelqu’un qui soignait les dégâts cérébraux… enfin, pas à grande échelle du moins. Yanosa aurait tôt fait de lui mettre dans la tête que ses adversaires n’auraient aucun scrupule à utiliser ce genre de technique sur lui… et le tellurique n’aurait probablement pas totalement tort.

Après le commentaire de Harumi sur sa nature de déserteur, Daiki n’était pas certain si elle n’avait pas capté qu’il faisait parti de l’armé de Kiri avant son départ, en tant que Génin, ou si elle décidait simplement de ne pas le mentionné, pour lui alléger la conscience. Peu importe, ça confirmait dans sa tête une chose… il l’était techniquement… ne restait plus qu’a espérer qu’il était tomber dans un flou juridique entre les changements de régime.

‘’ Et vous donc? Aucune affiliation à aucun pays? Quelque part je vous comprends, ne pas s’attacher aux états, et faire ce que vous croyez être juste… enfin, si j’ai bien compris. J’ai rejoins le Manazuru justement pour une raison similaire… malgré que je suis et serai toujours relié à l’état d’Iwa.’’

Quelque part il y avait ce désir chez Daiki d’être libre, mais il avait un devoir non seulement envers son pays d’accueil, mais envers sa famille, et ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kobane Harumi
Kobane HarumiEn ligne

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Mer 20 Avr 2022 - 12:26


Harumi sourit légèrement à la remarque acerbe de son patient qui avait l'impression de se faire taper sur les doigts. Ce n'était pas faux d'une certaine manière. Elle agissait de sorte à apporter quelque chose de plus, si jamais cela pouvait lui éviter de le revoir encore plus mal dans quelques semaines. Habituellement, on apprenait davantage de ses défaites que de ses victoires, alors c'était le moment parfait.

Kobane Harumi • « Je suis certaine que vous allez produire des efforts. »

La femme médecin ne le jugeait pas. Elle n'était ni sa mère, ni sa senseï. Elle n'était présente uniquement pour éviter des séquelles graves. Aux yeux de l'armée pour qu'il soit opérationnel, à son regard, c'était davantage humain. Nonobstant, les deux n'étaient pas incompatible. Harumi pouvait énumérer les dommages provoqués par chaque maux. C'était une spécialiste des urgences médicales, mais aussi de guerre. C'était même surtout sur ce plan qu'elle avait fait ses premières armes.

Kobane Harumi • « Oui évidemment, à grands pouvoirs, grandes responsabilités. Nous ninjas, nous développons des outils meurtriers toujours plus efficace, mais il ne faut pas oublier que l'on reste que des Hommes. En tant que ninja médecin, on peut aller plus loin que la médecine classique dans le soin des dommages corporels. Malgré tout, il y a des dégâts irréversibles, difficiles à traîter. »

Harumi préférait ne pas communiquer sur ce quoi elle était capable de toucher en tant que médecin. Elle n'était certainement pas envieuse des pouvoirs des Hyuga, car elle estimait aller encore plus loin et sans le poing souple. À la guerre, tous les moyens possibles étaient utilisés. Il n'y avait plus aucun scrupule, plus aucune limite moral lorsque sa propre vie était en jeu. Sans doute que ce jeune homme utiliserait son raiton de cette manière une fois poussée dans ses retranchements. La femme d'expériences aurait préférée pouvoir éviter à cette jeune génération d'avoir le plaisir d'éviter la guerre. C'était à nouveau un échec de sa part. Cela lui provoqua alors un sourire mélancolique un bref instant sur son visage. Elle s'était pourtant battue pour cela étant plus jeune, pour une cause plus grande soit disant merveilleuse et juste, mais pour quelle raison ? Pour quel résultat ? Abjecte, douloureux et décevant, voilà les résultats de la guerre. Harumi agissait pour le mieux maintenant selon ses propres convictions. Bien sûr, on trouverait toujours une bonne raison pour se battre. Il y en aura toujours.

Kobane Harumi • « Je n'ai jamais fait partie d'une armée d'un pays ninja, donc techniquement, non. Je suis ce que l'on peut appeler vulgairement une mercenaire médicale. J'ai eu mon lot de guerres et de sangs dans ma jeunesse et cette situation me va très bien ainsi. Cela me permet de voir du pays, de rencontrer beaucoup de personnes différentes. J'ai l'impression d'être vraiment utile pour les bonnes personnes. Le plus important est de ne pas regretter ses choix, car ils sont souvent définitif. Je respecte également d'appartenir à une armée d'un pays, il en faut. On pourrait même me dire que je suis lâche, ne pas défendre mon pays qui m'a vu naître ou peut-être le pays qui m'a formé, ou encore un autre va savoir. J'ai ma conscience pour moi en tout cas.

Tu as rejoins le Manazuru pour quelle raison ? Arrêter les bandits ?
»


Demanda alors sur le ton de l'humour Harumi, mais ce n'était pas si innocent ou moqueur que cela.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Ven 29 Avr 2022 - 22:46
Daiki sentait un certain lien avec Harumi. Ne serait-ce parce qu’elle était excellente à son travail, et que dans les tâches, il y avait de soigner ses relations avec ses patients, ou alors c’était bel et bien qu’au fond, les deux se ressemblaient un peu, quoi que à différents moments de leurs parcours. Si celle-ci disait qu’il ferait attention à l’avenir, il était clair entre les deux que le fait de survivre à cet événement ne ferait que le pousser vers d’autres limites, et donc probablement vers des hospitalisation plus grave… enfin, c’étais un peu ça, la vie d’un shinobi, entre autres.

Le jeune Iranos hocha la tête avec un sourire, forcer à travers la douleur qui était elle toujours bien présente, bien que moindre. Elle semblait comprendre ses limites en termes de cruauté, mais il y avait bel et bien quelque chose d’autre dans sa tête… sans être du doute, Daiki pouvait deviner qu’elle en avait vue d’autre des comme lui… et probablement un bon lot qui ont trahi leurs principes depuis. Il n’allait certainement pas se lancer dans un échange avec elle pour changer son avis… après tout, il était bien conscient qu’elle avait plus d’expérience que lui dans la matière, et lui, n’avait que sa confiance en soi.

C’était un peu son défi, garder un optimisme contre le monde de dehors qu’on lui rappelait en permanence. Un contrat sans mots, entre lui et Yanosa, il devait faire la preuve qu’il y avait de la place pour sa vision dans ce monde qui semblait aller de mal en pire. Pour l’Iranos, il valait mieux mourir en défendant des idéaux que de s’en remettre à la réalité imposée par ceux qui ont abandonné. Le fait seul que certains étaient aller dans ce chemin pour y échouer n’allait certainement pas le décourager d’essayer lui-même.

Quand l’auxiliaire lui posa finalement une question, après avoir dicté une analyse de sa situation qui était très humble, surtout pour quelqu’un avec ses talents, le genin eu un moment de silence, briser finalement par un petit rire. Ouais, quelque part, il y avait beaucoup de ça dans sa décision, mais pas que.

‘’ Ouais enfin… arrêter les bandits, essayer d’éviter que plus de bandits se créer, comprendre si les bandits en question ne seraient pas agent de ‘bandits’ plus officiel… il y a toute sorte de bandit, et autant de raison de le devenir. Tabasser un bandit pour protéger un village, c’est bien... le dissuader de recommencer, c’est mieux… mais l’objectif, c’est de transformer le bandit en garde pour le village. Tout le monde y gagne, le bandit obtient un revenu stable, le village obtient de la sécurité… et Iwa ba… Iwa perçoit plus de taxe.’’

Il eu un hochement de tête pour lui-même, puis partis sur quelque chose d’autre.

‘’ Je sais pas pour ‘on’, mais moi j’admire ta détermination à ne pas t’attacher à un coté. Ça serait facile pour un médecin de tombé dans le piège d’antagoniser un coté plutôt que l’autre dans un conflit… faire ce que tu fais, suivre ta vocation sans t’attacher à une entité, ce qui rendrait ta vie probablement beaucoup plus facile, je trouve ça beaucoup plus courageux que bien d’autres alternatives.’’

Il finit par dire, fier de sa formulation. Pour lui, il y avait une beauté dans le choix d’Harumi, quelque chose d’unique, et lui-même ne pouvait qu’aspirer à porter ce genre de conviction et d’intégrité dans son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Kobane Harumi
Kobane HarumiEn ligne

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[ Empty
Mar 3 Mai 2022 - 9:26

Harumi avait vécu pas mal d'événements lourds de conséquences. Elle était sûrement désabusée, mais malgré tout cela, la brunette poursuivait sa route dans les luttes qu'elle jugeait juste. Certaines blessures resteraient à jamais ouvertes, mais elle affronterait les tyrans, les tortionnaires de tous rangs. Elle avait beau n'être qu'une médecin, la femme d'expériences en avait pour le moment la puissance. Elle n'agissait pas à tord et à travers, non, ses actions étaient mûrement réfléchies. Quelque part, l'expérience lui avait fait baisser les bras. Elle n'était plus portée par une conviction sans borne, une croyance aveugle d'idéaux qui n'étaient plus les siens. Ce n'était pas une voie d'avenirs, que ce soit pour l'idée elle-même pervertie par la réalité, comme pour les actes perpétués. D'autres avaient choisi de poursuivre le chemin contre vents et marées. Elle en payait le prix encore aujourd'hui, sa trahison en somme.

Kobane Harumi • « C'est une noble cause, tentez de gagner contre le malheur. Fais tout de même attention à ne pas espérer plus que ce que les gens peuvent offrir. Certains sont des voleurs et des assassins par facilité. Il n'y a pas une once de respect pour les autres et même eux-mêmes. Chacune de tes décisions sur le terrain à toujours une conséquence. Je ne dis pas cela pour te détourner de ta quête, juste, de rester vigilant. »

Indiqua alors avec douceur Harumi, armée d'un léger sourire envers cet enfant. À ses yeux, il l'était d'une certaine manière. D'autres, elle se reconnaissait plus jeune en lui, sa manière d'être et ses rêves. C'était bien pour cela que les jeunes étaient importants. Ils n'étaient pas devenu l'ombre d'eux-mêmes, dans des notions de gris. La Kobane aurait aimer offrir un meilleur avenir à ses jeunes, avant qu'elle n'en ait plus la force. Cependant, elle sentait que son temps était compté. Il y avait tellement peu de temps .

Kobane Harumi • « Tu as sans doute raison, je soigne ceux qui en ont besoin. Je ne vais pas laisser quelqu'un mourir sous prétexte qu'il ne porte pas le bon bandeau ninja. J'ai eu mon lot de drapeaux, de causes et de devoirs. Je ne porte plus que mon propre fardeau. J'estime que une personne humble dans un obscure village perdu mérite autant mes connaissances qu'un quelconque seigneur ou ninja d'élite. »

Sans doute ne pourrait-elle pas être aussi libre si jamais elle devait porter les couleurs d'un pays. On pouvait y déceler une certaine souffrance, un passé honteux qui la poursuivait encore aujourd'hui. Elle tapota doucement l'épaule de son patient.

Kobane Harumi • « Je pense que tu es stabilisé maintenant, il faut du repos. Si tu as trop de douleurs, je peux aussi m'en occuper. On a des produits. Tu veux d'une chambre ici ou un peu marcher et te reposer chez toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034

Ah ah ah.... aie [Sur Invitation[

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres d'invitation
» Invitation formelle
» Invitation Jishin
» Invitation au Tsuchikage
» Les premiers pas de l'équipe 6 ! [Sur Invitation]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: