Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 14:58

Ordre de mission
Que tout le monde reste zen
Une petite délégation de samouraïs de Tetsu séjourne quelques temps à Kiri pour des affaires diplomatiques. En apprenant qu'un dojo itinérant se trouve sur l'Archipel et prétend enseigner le bushido, ils sont allé à leur encontre. Impressionnée par leur savoir, la délégation leur a proposé un tournoi amical ainsi qu'un échange de connaissances pendant plusieurs jours. Cette entente semble de bonne augure pour la Brume mais des observateurs ont repéré quelques attitudes déplaisantes chez certains samouraïs. Un brin de suffisance vis-à-vis du dojo itinérant qui ne seraient pas des vraies disciples de l'art du iaido pour eux puisque n'étant pas originaire de Tetsu. Rendez-vous sur place et assurez-vous que cet échange par apparence ne tourne pas à l'humiliation et à un concours malintentionné. Pendant quelques jours, vous serez donc des membres du dojo à part entière. Participez aux échanges et gardez l'œil ouvert. Faites attention, le moindre dérapage pourrait être dangereux, ce sont de vrais combattants en face de vous.


Vous rendre au Dojo itinérant et attendre la délégation de Tetsu
Participez aux échanges
Surveillez les samouraïs malintentionnés.
Intervenez en cas de débordement
Faire un rapport




Que tout le monde reste Zen


Les journées semblaient s’enchaîner encore plus rapidement qu’à l’habitude pour la genin de la brume qui, dès que son horaire lui laissait quelques instants de libres, se retrouvait soit sur les terrains d’entraînement à se faire couvrir de bleu par l’entraînement plutôt rude de Yuri ou bien encore à tenter d’atteindre cet état de zen dont lui parlait constamment Kenji. Quoi qu’étant deux activités diamétralement opposées, celles-ci avaient le même effet sur le temps libre de la jeune femme, c’est-à-dire, son annihilation et c’est donc un soulagement sincère qui l’avait envahie lorsqu’elle avait ouvert la porte de son appartement pour révéler le petit coursier de la brume qui lui tendait un ordre de mission. L’apprentie samouraï se disait qu’elle allait enfin pouvoir prendre quelques moments de repos à accomplir la volonté de la brume, mais rapidement ses espoirs de repos ainsi que le soulagement qu’elle avait ressentit quelques instants plus tôt s’envolèrent comme une nué de pigeon à l’approche d’un chien tandis qu’elle prenait conscience du contenu de la mission.


Refermant la porte d’un geste sec, Namue se dirigea aussitôt vers la pièce qui lui servait de salon où elle trouva la prénommée Yuri entièrement affalée sur un canapé de seconde facture, une jambe passée par-dessus le dossier. Éprise d’une intuition, la jeune femme était certaine que la samouraï y était pour quelques choses et elle comptait bien la questionner à ce sujet.


Namue - Hey Yuri, tu n’aurais pas, à tous hasard, rencontrer des délégués de Tetsu lors de tes nombreuses escapades de dégustations de boissons alcoolisés ?

Ouvrant une seule paupière, la samouraï afficha néanmoins un sourire espiègle tandis que sa pupille se fixait sur le bout de papier que la genin portait à la main.


Yuri - Peut-être… Tu as reçu une plainte ?

Alors qu’elle prononçait cette dernière question, celle que Namue considérait comme une grande sœur leva sa dextre pour pointer le bout de parchemin légèrement chiffonné que la jeune femme tenait dans son poing fermé.


Namue - Non, juste une mission de la part du village qui me demande premièrement de me rendre au Dojo itinérant et ensuite d’y attendre une certaine délégation de Tetsu pour… je cite… « Un tournoi amical » … Ça te dit quelque chose ?

L’air espiègle de la samouraï fit place à un sourire amusé tandis que celle-ci se relevait avant de s’étirer exagérément, accompagnant le tout de divers grognements se voulant probablement humoristique. Puis, son spectacle terminé, Yuri daigna finalement répondre à celle qu’elle considérait comme sa petite sœur.


Yuri - Hum… Maintenant que tu en parles… J’ai peut-être souvenir d’avoir rencontré un ou deux mecs qui se prétendaient samouraïs et leur avoir suggéré de rendre visite au Dojo itinérant de la brume s’ils désiraient parfaire leurs bases… Tu aurais vu leur posture… Pire que la tienne je te jure…

La jeune femme tenta d’afficher un air vexé, mais rapidement elle ne put qu’éclater d’un rire sincère qui fut rapidement répondu par celui de la samouraï et, après plus d’une minute de cette hilarité incontrôlable, le rire des deux jeunes femmes s’estompa tranquillement et l’apprentie samouraï reprit finalement son sérieux.


Namue - Bon… Le résultat est malgré tout le même, je dois partir en mission en compagnie de ma mentore au sein du village, Misaki et puisqu’il s’agit du Dojo itinérant et que Kenji et toi êtes actuellement à Kiri pour m’enseigner, je propose que vous nous accompagniez. Mon équipement est déjà prêt, je vais donc partir immédiatement vers le point de rendez-vous et faire un détour pour aller chercher Kenji-Sama. Ça va te laisser le temps de préparer ton équipement, selon l’ordre de mission, nous devrions être partit quelques jours seulement.

La samouraï afficha un air faussement exaspérer avant de se relever d’un bond rapide et d’attraper ses sabres et un sac qui traînait à ses pieds.


Yuri - Pas la peine, je suis toujours prête à partir.

Tandis qu’elle prononçait ses mots, une teinte de regret vint assombrir son regard avant d’être aussitôt remplacer par un grand sourire tandis qu’elle poussait son apprentie vers la porte de son appartement.


Yuri - Aller, il ne faudrait pas faire atteindre cette Misaki et Kenji a décidé de loger à l’autre bout de la ville…

Puis, alors que les deux jeunes femmes traversaient la porte et que la genin refermait celle-ci avant de la verrouiller, la samouraï reprit la parole d’une voix se voulant sérieuse, mais qui, aux oreilles de Namue, sonnait plutôt comme une taquinerie.


Yuri - Au fait ma jeune apprentie, n’oublie pas qu’en public, c’est madame et on me vouvoie hein? Il ne faudrait pas que l’on pense que je me ramollis…

Incapable de se retenir, la jeune femme éclata de rire, aussitôt accompagnée par celle qu’elle considérait comme une grande sœur puis, après quelques secondes d’hilarité générale, Namue se força à afficher une expression sérieuse avant de répondre à sa sensei.


Namue - Compris maître Yuri.

Puis, après un énième échange de regards complices et une nouvelle cacophonie de rire, les deux jeunes femmes prirent la direction de la demeure temporaire de Kenji qui se trouvait simplement quelques rues plus loin et non à l’opposer du village comme l’avais sous-entendu Yuri quelques instants plus tôt et quelques minutes plus tard, le duo de samouraï accompagné de leur apprentie prenait la direction des portes du village où ils attendirent en dialoguant de tout et de rien l’arrivé de Misaki quelques minutes plus tard et, après un échange de salutation entre la genin et sa mentore, celle-ci présenta les deux samouraïs qui l’accompagnait.


Namue - Misaki-san, je vous présente Yuri-sama et Kenji-sama, ils sont tous deux membres du Dojo itinérant de la brume et actuellement au village afin de parfaire ma formation en bushido. Il me paraissait donc normal qu’ils nous accompagnent jusqu’à notre destination.

...

Kageya Yuri

Taho Kenji




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 16:50

Au coeur du domaine Yuki, Misaki profitait d'une des rares journées de congé qu'elle avait. Enfin, c'était ce qu'elle croyait. Perdue dans la lecture d'un texte emprunté à la bibliothèque du complexe shinobi, la Yukijine dévorait lentement un bol de riz sous le regard inquisiteur de deux de ses frères et soeurs. Nettement plus jeune qu'elle, la présence de l'adolescente au domaine familial était si rare, depuis qu'elle avait rejoint les rangs militaires de la brume, que chaque apparition de longue durée soulevait des points d'interrogation dans le regard des plus jeunes de sa fratrie.

Perdue dans sa lecture, la Yukijine fut rapidement interrompue par l'arrivée d'Harumoto, l'aîné de la famille. Une véritable vipère ayant grandi dans les dédales politiques du clan. Chaque phrase était pesée, chaque mot calculé d'avance. Difficile de savoir si ce qu'il disait était vrai, en partie vrai ou tourné à son avantage. Dans tous les cas, il interpella la jeune femme.

[Harumoto] – Misaki... Un message t'attend aux portes du domaine.
[Misaki] - Oh ! Merci.
[Harumoto] – Quand est-ce que nous aurons la chance de passer un peu de temps avec toi ? Ton passe-temps t'éloigne de ta famille, ma soeur.

Répliquait-il en soupirant. Énervée par le fait qu'il considérait sa carrière militaire comme un passe-temps, Misaki l'ignorait simplement. De toute façon, d'y répondre serait de rentrée dans son jeu et ce n'était simplement pas quelque chose qu'elle souhaitait. Ramassant son bol, elle partit à la rencontre de l'homme chargé de distribuer les missions au coeur de la brume.

Acceptant le tout, elle déroula le parchemin frappé du sceau de Kiri, comme le faisait toujours. Posant son regard sur l'ordre de mission, elle aperçut le nom de son apprentie. À ce moment, elle ne connaissait pas le lien qui existait entre Namue et le dojo ambulant. Ramassant ses quelques effets, elle se mit directement en route vers la porte sud-est du village. Le domaine Yuki était carrément à l'autre bout du village et Namue arriverait sans aucun problème bien avant la Yukijine.

Arrivant près de leur point de départ, Misaki posait son regard céruléen sur trois silhouettes. Si elle reconnut la première sans le moindre problème, elle était restée surprise de la présence des deux autres. À mesure qu'elle avançait, elle faisait valser ses iris entre les deux samouraïs, les toisant du regard. Elle analysait leur démarche, leur carrure.

Finalement, c'est Namue qui fit les présentations. Deux samouraïs provenant carrément de là où le duo de la brume les envoyait. Non seulement ça, mais ils étaient ici pour parfaire les connaissances de Namue dans les arts du bushido. Pour ça, ils avaient le respect de Misaki.

[Misaki] - Ravis de faire votre connaissance. Vous me voyez ravi de savoir que vous êtes une pierre tournante dans la formation de mon élève. Sachez que, si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, les ressources qui sont mises à ma disposition vous le sont aussi. C'est la moindre des choses.

Elle faisait là autant référence à ses ressources en tant que Chunin de la brume, pour peu qu'il n'y ait rien de confidentiel dans ce qu'ils demandent, mais aussi en tant que membre du clan Yuki, un clan noble ne lésinant pas sur les dépenses. Le sabre que portait désormais Namue en était un bel exemple.

[Misaki] - Mettons-nous en route. Répliquait-elle en indiquant les portes du revers de la main.Tu sembles déjà lié au dojo itinérant, nous en profiterons. Je te laisse prendre les devants dans cette mission. Pendant que nous marchons, parlez-moi de ce dojo itinérant s'il vous plait.

La question était autant lancé à Namue qu'aux accompagnateurs.

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 18:35



Que tout le monde reste Zen


Namue ne put retenir un sourire lorsque Misaki offrit aux deux samouraïs l’accès aux ressources qui étaient à sa disposition tandis que son regard croisait celui espiègle de Yuri et avant qu’elle ne soit en mesure de réagir, cette dernière ouvrit délicatement ses lèvres dans l’intention de prendre la parole avant de les refermer aussitôt lorsqu’elle croisa le regard dur de Kenji qui la fixait avec une intensité qui ne laissait pas réellement place au questionnement et c’est donc plutôt la voix de ce dernier qui répondit à l’offre plus que généreuse de la chûnin de la brume.


Kenji - Nous sommes tout autant enchantés de faire votre connaissance Misaki-sama et sachez que nous réfléchirons à votre offre plus que généreuse, mais pour le moment Namue semble être en mesure de nous fournir les ressources dont nous avons de besoin.

Puis, suivant la suggestion de la Yuki, le quatuor se mit en marche en direction du village qui accueillait le Dojo itinérant, guidé par une Yuri à l’air faussement moribonds qui ouvrait la marche tandis que Namue répondait au questionnement de sa mentore.


Namue - Je ne pense pas me tromper en qualifiant le Dojo itinérant de la Brume comme étant ma famille puisqu’essentiellement, c’est eux qui m’ont élevé. Malheureusement l’adolescente que j’étais lors de mon départ de celui-ci n’était pas vraiment intéressé par l’histoire du Dojo, je vais donc laisser Kenji-Sama vous en parlez s’il le désire bien. Je dois avouer que celle-ci m’intéresse probablement encore plus que vous.

La jeune femme chercha le regard du samouraï et après un échange silencieux, celui-ci afficha un large sourire avant de prendre la parole d’une voix profonde, mais douce qui allait de paire avec son apparence digne du praticien bushido qu’il était.


Kenji - Avec plaisir Namue-chan. Bon… par où je commence… Ah je sais… Le Dojo itinérant de la Brume est plutôt ancien et n’a pas toujours été un dojo comme vous pouvez vous en douter. En effet, nos archives parlent d’un passé où nous étions un simple regroupement marchand qui vagabondait de villes en villages puis, après quelques années, les bandits rôdant sur l’archipel de la brume rendirent ces voyages de plus en plus risqués et certains membres décidèrent d’apprendre les bases du bushido afin d’être en mesure de défendre la caravane. Où sont-ils allés chercher ses connaissances ? Nos archives ne le disent pas, mais de fil en aiguille, la simple caravane marchande de l’époque s’éloigna de plus en plus de ses racines marchandes pour se rapprocher de celle du bushido jusqu’à devenir le Dojo itinérant de la Brume que l’on connait aujourd’hui.

Satisfait de son cours d’histoire, Kenji se retourna vers Namue avant de lui faire un discret signe de tête, l’invitant ainsi à reprendre la suite de la discussion maintenant que la portion historique était terminée.


Namue - Merci pour ce cours d’histoire Kenji-Sama. Maintenant, pour ce qui est d’une description actuelle du Dojo, je vais assumé qu’il n’a pas énormément changé au courant des cinq dernières années, mais n’hésiter pas à m’interrompre pour me corriger si l’une de mes informations est inexacte ou manque de détails à votre goût Kenji-sama et to.. Vous aussi Yuri-ch…Sama.

La genin avait fait exprès de passer tout près de se tromper à deux reprises et le regard remplis d’étincelle de défi que sa grande sœur d’adoption lui lança en réponse lui confirma qu’elle avait réussi à attirer son attention.


Namue - De nos jours le Dojo itinérant n’a plus vraiment une vocation marchande et, quoi que pratiquant encore le troc, celui-ci sert plutôt à acheter de la nourriture et d’autre bien qui seront échanger dans le prochain village sur leur route. Si mes souvenirs sont bons, le Dojo suit une route habituelle dont il ne diverge que très rarement et les villes et villages qui s’y trouve possèdent toujours un endroit vague libre où la caravane itinérante peu s’arrêter et déployer ses installations l’espace de quelques semaines le temps de refaire le plein de vivres et de biens à troquer dans le prochain lotissement.

Tandis qu’elle décrivait ce qui avait été son mode de vie durant l’ensemble de son enfance, la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être envahie d’une nostalgie certaine et lorsqu’elle énonça les installations du Dojo itinérant, la genin ne put s’empêcher de rappeler à sa mémoire l’image impressionnante qu’était le fameux Dojo une fois déployé et l’apprentie samouraï ne put retenir une question à l’endroit de Yuri.


Namue - Au fait Yuri, le Dojo est installé dans quel coin en ce moment ?

Prenant un air faussement pensif, la Samouraï garda le silence quelques instants avant de se retourner vers son apprentie, son visage tentant sans aucun succès d’afficher un air grave tandis que ses pupilles criaient l’espièglerie.


Yuri - C’est Madame Yuri jeune apprentie !

Presqu’aussitôt Kenji s’esclaffa de rire avant d’être accompagné quelques instants plus tard des deux jeunes femmes qui n’avaient visiblement pas été capable de conserver leur sérieux. Puis, après quelques secondes d’hilarité générale, celle-ci s’estompa doucement et Yuri répondit enfin à son apprentie.


Yuri - Si mon souvenir est bon, à ce moment de l’année, le Dojo est aux alentours du village de Midori, dans la région nord de l’île principale… C’est un des derniers arrêts sur l’île principale, on a quand même de la chance de pas devoir prendre un navire… Et pour ta question silencieuse, a notre démarche actuelle, on devrait arriver au village dans quelques heures au maximum.

Satisfaite de la réponse de la samouraï, Namue la remercia rapidement avant de se retourner vers sa mentore qui semblait avoir, elle aussi, écoutée avec attention les explications de Yuri.


Namue - Avez-vous d’autre question Misaki-san ?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 18:59

[Misaki] - Et bien, c'est rafraichissant que de voir une fenêtre s'ouvrir sur ton passé, Namue-san. Je ne savais pas que tu avais grandit parmi une telle famille.

Répliquait-elle sincèrement. L'utilisation du -chan provenant de Kenji parlaient du vécu que devait avoir les deux accompagnateurs avec Namue. Un ton aussi informel ne pouvait que parler des relations qu'ils entretenaient ensemble. Ceci ne put que faire sourire Misaki qui appréciait ce genre d'échange, ne serait-ce que pour assouvir cette curiosité malsaine dont elle était dotée.

[Misaki] - Quand vous dites de la brume, faites-vous référence au village caché par la brume ? Avez-vous des connexions avec Kiri où il s'agit là plutôt d'une figure de style en référence aux températures de l'île mère ?

Une question qui lui brûlait les lèvres. Misaki était au coeur de Kiri depuis sa création. Après tout, elle avait suivi son clan et immigré au pays de l'eau alors qu'elle avait huit ans. Elle n'avait jamais entendu parler de ce dojo itinérant et pourtant, d'après les dires de Kenji, leur histoire remonte à bien avant la création du village militaire du pays de l'eau.

Cela dit, alors que cette Yuri reprenait Namue, Misaki ne put s'empêcher de suivre la cadence et de laisser s'échapper un léger rire. Accompagnant le trio, l'adolescente enregistrait le plus d'information qu'elle pouvait sur ce dojo itinérant. Sans perdre de temps, Namue ouvrit une porte à Misaki qu'elle saisit sans deuxième pensée.

[Misaki] - Est-ce qu'il vous arrive de venir passer quelque temps au coeur de Kiri ?

Répliquait-elle en se doutant un peu de la réponse. Attendant sagement qu'une des trois personnes qu'elle suivait prenne la parole, elle foulait dans ses souvenirs si elle avait déjà vu ce dojo. Incapable d'en faire ressortir un, probablement que si c'était le cas, que ça se débloquerait en voyant les installations de ses propres yeux.

[Misaki] - Si vous me permettez, j'ai de mon côté quelques informations sur les représentants du pays du fer.

Après tout, ce n'était pas sa première interaction avec des samouraïs du clan Nagamasa. Bien entendu, cette mission venait raviver des souvenirs douloureux pour la Yukijine.

[Misaki] - J'ai affronté un samouraï du clan Nagamasa. Ils ont une histoire complexe et dont les plaies sont encore très vives. Le clan Yuki et le clan Nagamasa ont des relations... envenimées. Je doute que ma présence soit quelque chose de positif. De l'huile sur des flammes encore bien vivante.

En effet, Nagamasa Chogen avait été le samouraï qui avait décapité un des multiples Mizukage du village caché par la brume. Non seulement ça, mais il était aussi le chef du clan Yuki, à l'époque ; Yuki Sosuke. Misaki possédait d'ailleurs le sabre utilisé pour décapiter son chef de clan. Sabre qu'elle avait acquis sur le cadavre du déserteur Nagamasa Kurama, qu'elle avait elle-même traqué et abattu.

Sans perdre de temps, Misaki informait ses interlocuteurs du peu d'information qu'elle avait lié à ce clan. Information acquise principalement par son ancien partenaire de mission, Nagamasa Kurama, mais aussi par les propres recherches effectuées par son clan, mais clairement teintées d'une lunette particulière ; celle d'une rivalité né dans le sang et la mort.


_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Mer 16 Mar 2022 - 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 15 Mar 2022 - 21:50



Que tout le monde reste Zen


Namue ne put s’empêcher de sourire en entendant la question de sa mentore qui l’amena tout de même à se questionner sur l’origine de cette référence et c’est donc avec un regard interrogatif que la genin se tourna vers le samouraï qui l’accompagnait et presqu’aussitôt celui-ci comprit la demande silencieuse de sa protégée.


Kenji - Nos archives ne sont pas très claire sur le moment où le Dojo à officiellement prit le nom de Dojo itinérant de la brume, mais je suppose que les raisons sont similaires à celle du pourquoi le village shinobi de Mizu no Kuni est nommé lui aussi en l’honneur de la brume… Il y a aussi cette rumeur qui veut que l’un des premiers membres du Dojo possédait une lame pouvant contrôler la brume, mais ce n’est qu’une légende… Pour ce qui est de nos liens avec le village, vous comprendrez que nous n’en avons aucun puisque celui-ci n’est malheureusement pas sur notre route habituelle… Il serait d’ailleurs ardu d’y déployer notre Dojo…

Remarquant une certaine incompréhension chez la Yuki, le samouraï afficha un air amusé avant de reprendre la parole.


Kenji - Vous allez comprendre ce dont je parle lorsque nous arriverons à destination ne vous inquiétez pas.

Puis, satisfait de ses explications, l’homme retourna à son mutisme tandis que la chûnin, visiblement satisfaite des réponses de celui-ci, entamait à son tour un partage d’information, cette fois en rapport avec les samouraïs du clan Nagamasa. Tout d’abord, le premier fait notable que la Yuki divulgua était en lien avec l’état même des relations entre le clan de Samouraï du pays du fer et le clan de la chûnin qui, selon les dires de celle-ci, étaient tout aux mieux envenimés. Puis, alors que la dame de glace poussait les détails à l’origine de ces relations houleuses, la genin apprit avec consternation que l’un des précédents Mizukages avant été décapité par nul autre qu’un membre du clan Nagamasa et que, comble de malheur, ce dit Mizukage se trouvait être nul autre qu’un représentant du clan de la glace.


La jeune femme écouta le reste des explications de Misaki d’une seule oreille tandis que son esprit cherchait encore à comprendre pourquoi un membre du clan Nagamasa avait jugé bon de décapiter un représentant de la brume et elle fut sortit de ses pensées par la voix calme de Kenji qui remerciait sa mentore pour leur avoir fourni ses informations.


Le reste du voyage se fit dans une alternance de conversations banales dont le sujet principal était les mésaventures d’une jeune Namue clairement inapte à la vie nomade et alors que la principale concernée s’apprêtait à implorer une énième fois Yuri de ne pas raconter un autre moment gênant de son enfance, l’horizon fut percé au loin par les premiers toits des résidences du village de Midori.


Quelques minutes plus tard, le quatuor débouchait au sommet d’une butte verdoyante au pied de laquelle s’étendait un humble village d’au plus mille âme ce qui en faisant un lotissement plus que respectable, mais ce qui attirait immanquablement le regard des membres du quatuor n’avait vraisemblablement aucun lien avec celui-ci puisqu’il s’agissait plutôt d’un second lotissement qui semblait avoir prit naissance dans un terrain vague non loin de ce qui devait être l’entrée du village et au cœur de cet enchevêtrement de tentes et de structures en bois diverse trônait un bâtiment haut de plusieurs mètres devant lequel s’entraînait une bonne dizaine d’âme sous le regard sévère d’un vieil homme que Namue reconnu immédiatement malgré la distance importante qui les séparait encore, Suan.


...

Suan


Prenant soudainement conscience qu’elle venait de passer de longues secondes à contempler ce spectacle qui avait longtemps bercé son enfance, la jeune femme s’empressa de décrire à sa mentore ce que ses yeux observaient.


Namue - Misaki-san, je vous présente le Dojo itinérant de la Brume.

Dojo

Caravane (croquis)



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mer 16 Mar 2022 - 3:26
C’était la première fois que Misaki mettait les pieds aux coeur du village de Midori. Petit regroupement d’un millier d’âme, ce village était définitivement en train de prendre naissance. D’abord aux abords de la destruction, alors que l’archipel était victime du banditisme, cet endroit avait vraisemblablement évolué depuis la conquête de kiri sur les brigands locaux.

Suivant le trio nomade, Misaki classait dans un coin de sa tête les multiples histoires toutes plus loufoque les unes que les autres. Des armes qu’elle utiliserait sans doute un jour pour rire un peu de son élève. Rien de bien méchant, mais Yuri semblait prendre un malin plaisir a ridiculiser la Shôtoniste.

Posant ses iris sur ce qui était vraisemblablement le dojo itinérant de la brume, tout comme présenté par la Kayuri, Misaki ne pouvait se défaire de l'image fascinante que tout ça pouvait être ranger dans des sceaux, d'une complexité sans doute plus impressionnante les unes que les autres. Bien entendu, cette pensé qui envahissait sa psyché la ramenait à la grande guerre, cette épée de Damoclès qui planait au dessus de leur tête. Qu'adviendrait-il si l'homme au chapeau venait a rayer le chakra de la carte. Ce dojo ne serait plus si nomade que ça ? Et si leurs biens étaient enfermer dans des sceaux ? Le resteraient-ils a tout jamais ? Les privant d'une maison ? Ou bien est-ce que tout ce qui était contenu dans des fuinjutsus seraient recraché a même le monde matériel ? L'idée de voir ce genre de bâtiment apparaître d'un sceau en plein transport n'augurerait jamais rien de bon.

Dans tous les cas, elle se trouvait désormais devant un homme vénérable, âgé et qui imposait le respect. Un maître qui se faisait sentir, simplement par la façon dont il regardait ceux sous sa tutelle. S'inclinant respectueusement, deux mèches blondes glissèrent le long de son visage, victime de la gravité.

[Misaki] - Je m'appelle Yuki Misaki ! Ravis de faire votre connaissance. Je vous remercie de bien vouloir nous accueillir quelques jours au coeur de votre dojo.

Répliquait-elle d'une voix douce, mais sincère. En se relevant, elle coinça une de ses mèches, à l'aide de sa dextre, derrière son oreille.

[Misaki] - Nous avons pour ordre de nous intégrer a votre dojo pour les prochains jours. S'il y a quoi que ce soit que nous pouvons faire pour vous aider, n'hésitez pas. Je ne sais pas manipuler les armes, mais ma glace est a votre disposition.

Une proposition sincère. Peut-être que Namue pourrait même profiter des quelques jours autour de ce tournois amicale pour parfaire ses connaissances du bushido ? Dans tous les cas, les pupilles observatrices de la Yuki se poseraient définitivement sur ses entraînements, si tel était le cas. Y participer, cependant, ce n'était absolument pas de son ressort.

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Ven 18 Mar 2022 - 14:52



Que tout le monde reste Zen


Tandis que le quatuor vagabondait en direction du monument qu’était le Dojo itinérant de la brume, une certaine nostalgie prit naissance au creux de l’estomac de la jeune femme et, avec chaque pas supplémentaire, celle-ci grandissait jusqu’à finalement occuper la majeure partie des pensées de la genin lorsqu’ils arrivèrent enfin devant le vénérable Suan dont le visage ne semblait pas avoir pris une ride depuis le départ de la Kayuri, plusieurs années auparavant.


Reprenant rapidement contrôle sur ses émotions, la jeune femme accompagna sa mentore dans une révérence respectueuse à l’endroit de son ancien maître qui se trouvait aussi être ce qui ressemblait le plus à une figure paternelle dans la vie de l’apprentie samouraï. Elle laissa ensuite le soin à la Yuki de se présenter et d’expliquer la raison de leur présence en ces lieux avant de finalement prendre la parole, un subtil trémolo dans la voix accompagnant ses premiers mots tandis que la boule d’émotion qui lui enserrait la gorge se dissipait.


Namue - Maître Suan, je regrette de ne pas être revenue plus tôt vous rendre visite et… J’aurais surtout apprécié que nos retrouvailles ne soient pas sous le signe d’une mission officielle, vous m’en voyez navré.

La Kayuri accompagna ses derniers mots d’une révérence discrète, mais respectueuse qui fit naître un sourire bienveillant sur le visage du maître des lieux qui attendit que son ancienne protégée rétablisse le contact visuel avant de répondre aux deux jeunes femmes.


Suan - Enchantée de vous connaître Misaki-san, le nom Yuki est un nom pourvu d’une aura imposante, bien plus pour celui qui le porte que celui qui l’entend, vous me voyez donc honoré de votre présence en cet humble groupe que nous sommes et ne vous inquiétez pas pour votre lacune dans le maniement des armes, vous apprendrez bien rapidement que le bushido est bien plus que celui-ci et je n’ais aucun doute que vous retirerez des connaissances qui vous serviront dans votre domaine d’expertise.

Le vieil homme s’inclina respectueusement en direction de la représentante du clan des glaces avant de finalement reporter son attention sur son ancienne apprentie et, malgré ses efforts pour garder un visage neutre, celui-ci s’illumina d’une aura de joie qu’il n’était visiblement pas en mesure de réprimer.


Suan - Ma chère enfant, tu apprendras un jour qu’il ne faut pas critiquer un cadeau que l’on nous offre. Ton retour parmi nous me comble, peu importe la raison expliquant celui-ci.

Alors qu’il terminait sa phrase, le regard du vieillard se fixa sur l’astre solaire qui était déjà bien avancé dans son parcours hebdomadaire puis sur le groupe de disciples qui se trouvait devant lui avant de reprendre la parole d’une voix étrangement puissante.


Suan - Je pense que ce retour au foyer d’une enfant de la brume justifie un arrêt exceptionnel de cette séance d’entraînement et surtout, un festin digne de cet événement. Maintenant… Disposer !

Presqu’aussitôt, une effervescence envahit le groupe d’étudiant du bushido et une rapidement une demi-douzaine d’entre eux s’élancèrent vers Namue qui reconnue rapidement ceux-ci comme étant des compatriotes de son temps au sein du dojo de la brume et alors qu’elle était emporté au loin par ceux-ci, elle salua rapidement sa mentore et son ancien maître avant de les accompagner joyeusement, cherchant à répondre aux multiples questionnements que ses anciens comparses avaient pour elle au sujet de sa vie depuis son départ du Dojo ou bien encore, sur la vie en tant que membre du village de la brume.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Sam 19 Mar 2022 - 18:26

S'inclinant respectueusement, une nouvelle fois, en direction de ce Suan. Misaki ne put qu'écouter les sages mots prononcés par un aîné. Elle ne faisait pas partie de ce dojo itinérant, mais elle n'était pas du genre à cracher sur un enseignement simplement parce qu'elle ne maîtrisait pas les armes et qu'elle n'était pas originaire de l'endroit. La Yukijine croyait personnellement que tous avaient l'opportunité d'apprendre aux autres, et ce, malgré les différences de statut. Misaki apprenait autant à Namue que la Kayuri apprenait à la Yuki. Les enseignements étaient différents, mais tout aussi importants pour la Chûnin.

[Misaki] - Je prends note de votre conseil et garde l'esprit ouvert.

Répliquait-elle en se relevant. Écoutant attentivement l'échange entre Namue qui semblait quelque peu honteuse de la situation, elle restait surprise, encore une fois, par la sagesse des paroles du maître des lieux. Il dégageait un charisme, un respect naturel et ses dires étaient tous plus pesants de savoir les uns que les autres.

Dans tous les cas, alors que Suan annonçait la fin de l'entraînement pour la journée, Misaki reculait de quelques pas, alors que le troupeau d'apprenties se ruait sur Namue. Discrètement, elle rejoignit Suan, tandis que Namue filait, emporter par la vague qu'étaient les élèves du dojo itinérant de la brume.

[Misaki] - Maître Suan, si vous me permettez, j'aurai quelques questions concernant ce qui nous amène.

Dit-elle en invitant l'homme à se mettre en route. Misaki souhaitait échanger quelques mots avec lui en arpentant les lieux, en se mettant en mouvement. Pas-à-pas, elle se laissait diriger malgré elle par le vieil homme.

[Misaki] - Comment comptez-vous organiser ce tournoi ?

Poursuivait-elle, en guise de première question.

[Misaki] - Quel rôle souhaitait vous que Namue et moi jouons au coeur de ce tournoi ?

Une question sincère, elle ne souhaitait pas outrepasser son invitation.

[Misaki] - Finalement, savez-vous la délégation de Tetsu sera la dans combien de temps ?

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Sam 19 Mar 2022 - 20:24



Que tout le monde reste Zen


Namue se laissa emporter au loin par ses camarades du passé, laissant ainsi sa mentore actuelle en compagnie de son ancien maître dans un simili tête à tête, troublé uniquement par l’ombre de la silhouette de Kenji qui les accompagnaient à bonne distance tandis que le duo se mettait en marche.


Tandis que la Yuki demandait la permission de poser quelques questions, le sage lui signifia son accord d’un simple hochement de tête avant de prendre les devants, entraînant la chûnin dans une patrouille aux alentours du village temporaire qui entourait le dojo, attendant patiemment la première question de la maîtresse des glaces qui ne se fit pas attendre.


Misaki - Comment comptez-vous organiser ce tournoi ?

Suan écouta avec attention la jeune femme avant de bien réfléchir à la question qu’elle venait de lui poser.


Suan - Comme je vous l’ais précédemment laissé entendre, le bushido est bien plus que de simple prouesse martiale…

L’homme prit une légère pause tandis qu’un voile de tristesse venait assombrir ses traits avant d’être aussitôt dissipé, le visage du maître samouraï reprenant l’air bienveillant qui lui était familier tandis qu’il reprenait la parole.


Suan - Malheureusement, les envoyés de Tetsu ne semblent pas accorder la même importance à ses domaines connexes puisqu’ils ont insisté pour que ce tournoi ne touche que l’aspect martial du Bushido et nous nous sommes donc entendus sur le format d’un tournoi à élimination simple auquel participera les membres volontaires du Dojo de la brume et les envoyés de Tetsu. Aux dernières nouvelles ceux-ci devaient être au nombre de quatre il s’agira donc d’un tournoi à trois manches, la première opposant quatre paires de participant, la deuxième opposant les vainqueurs de la première manche et finalement la dernière manche opposant les vainqueurs précédents.

Considérant avoir amplement répondu au questionnement de la maîtresse des glaces, le sage redevint silencieux dans l’attente de la prochaine question de cette dernière qui ne tarda pas à se présenter.


Misaki - Quel rôle souhaitez-vous que Namue et moi jouions au cœur de ce tournoi ?

Le visage du vieil homme s’illumina tandis qu’il réfléchissait aux paroles de la Yuki. N’ayant pas réellement réfléchi à la question auparavant, ce dernier prit de longues secondes avant de finalement répondre à la jeune femme.


Suan - Je dois dire que je n’ais pas réellement d’attentes précises quant à votre rôle au cœur de ce tournoi. J’ai bien espoir que Namue se porte volontaire pour représenter le Dojo de la brume, mais sans plus. Vos dons de manipulatrice de la glace pourront probablement être utile afin de modeler un terrain digne d’un tournoi, mais je ne saurai vous l’exiger, sentez-vous bien à l’aise de refuser. Pour ce qui est de votre rôle jusqu’au début de celui-ci, vous êtes libre d’agir à votre guise. Vous pouvez tout autant vous intégrez aux tâches quotidiennes de la caravane que simplement visiter les alentours.

Signifiant à la Yuki qu’il avait terminé sa réponse, celle-ci enchaîna avec son ultime et dernière question que le maître du bushido s’empressa de répondre au meilleur de ses connaissances.


Suan - Selon les dernières informations qui me sont parvenues, la délégation de Tetsu devrait arriver dans environ deux journées.

Alors qu’il terminait sa phrase, l’homme posa son regard sur l’attroupement de ses disciples à une trentaine de mètre du duo. Ceux-ci semblaient écouter avec attention l’histoire que leur racontait son ancienne protégé, Namue et cette vision tira un sourire sincère au vieil homme qui ne put s’empêcher de lâcher quelques mots, la voix emprunte d’un mélange de fierté et de nostalgie.


Suan - Cet enfant est un véritable trésor n’est-ce-pas ? Qui aurait pensé qu’un jour la gamine égarée que l’on nous avait confié allait grandir jusqu’à s’épanouir et devenir cette femme accomplie…



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Dim 20 Mar 2022 - 18:38

[Misaki] - Comment comptez-vous organiser ce tournoi ?
[Suan] - Malheureusement, les envoyés de Tetsu ne semblent pas accorder la même importance à ses domaines connexes puisqu’ils ont insisté pour que ce tournoi ne touche que l’aspect martial du Bushido et nous nous sommes donc entendus sur le format d’un tournoi à élimination simple auquel participera les membres volontaires du Dojo de la brume et les envoyés de Tetsu. Aux dernières nouvelles ceux-ci devaient être au nombre de quatre il s’agira donc d’un tournoi à trois manches, la première opposant quatre paires de participants, la deuxième opposant les vainqueurs de la première manche et finalement la dernière manche opposant les vainqueurs précédents.
[Misaki] - Je dois vous avouez que je reste curieuse de savoir comment les autres aspects du Bushido pourraient être évalués dans le cadre d'un tournoi.

Répliquait-elle en toute franchise. Elle ne jugeait absolument pas ce que venait de dire Suan, mais l'esprit curieux de la Yukijine la poussait bien trop souvent a essayer d'imaginer des choses sans doute plus farfelues les unes que les autres. Cette soif de curiosité était au coeur même de ses motivations et nourrissait l'adolescente dans une quête constante de connaissance.

[Misaki] - Quel rôle souhaitez-vous que Namue et moi jouions au cœur de ce tournoi ?
[Suan] - Je dois dire que je n’ai pas réellement d’attentes précises quant à votre rôle au cœur de ce tournoi. J’ai bien espoir que Namue se porte volontaire pour représenter le Dojo de la brume, mais sans plus. Vos dons de manipulatrice de la glace pourront probablement être utile afin de modeler un terrain digne d’un tournoi, mais je ne saurai vous l’exiger, sentez-vous bien à l’aise de refuser. Pour ce qui est de votre rôle jusqu’au début de celui-ci, vous êtes libre d’agir à votre guise. Vous pouvez tout autant vous intégrez aux tâches quotidiennes de la caravane que simplement visiter les alentours.
[Misaki] - Vous pouvez comptez sur mes capacités de modélisation. Je peux amplement donner la forme que vous le voudrez à ma glace, mais elle sera naturellement glissante. Je suppose que c'est un défi en soi et que ça rajoutera un peu de piquant aux duels. Pour Namue, je suis certaine que Namue se joindra a vous. Je vous dirais bien que je ne lui en laisserais pas le choix, mais la connaissant, je n'aurai même pas besoin d'aller jusque là.

Rajoutait-elle en imaginant deux adversaires essayer de manoeuvrer un combat tout en gardant l'équilibre sur la glace. Chassant rapidement cette image, la conversation poursuivit.

[Suan] - Selon les dernières informations qui me sont parvenues, la délégation de Tetsu devrait arriver dans environ deux journées.
[Misaki] - Je vais prendre un peu de temps et aller à la rencontre de la délégation de Tetsu. Je les guiderais jusqu'ici, mais surtout, je vais établir d'amblé un dialogue et des attentes claires en lien avec le comportement attendu par Kiri au coeur de ce duel. Bien entendu, mes attentes sont autant valables pour vos élèves que pour eux.

Répliquait-elle sur le ton le plus neutre possible. Elle n'entendait bien entendu pas que ses élèves ne savaient pas se comporter, mais la rigueur de Misaki était-elle qu'elle n'offrirait aucun passe droit. Pas même aux membres de sa propre famille. Pas de compromis, même face à l'apocalypse. Elle pouvait être intransigeante, mais le fond de sa demande reposait sur le respect et la sécurité de tous. Nul doute que Suan saurait lire les intentions de la Yukijine.

[Suan] - Cet enfant est un véritable trésor n’est-ce-pas ? Qui aurait pensé qu’un jour la gamine égarée que l’on nous avait confié allait grandir jusqu’à s’épanouir et devenir cette femme accomplie…
[Misaki] - Je ne doute pas que Namue est qui elle est en partie grâce à vos apprentissages. Individuellement, elle est douée, mais elle s'est forgé avec le temps par le biais de modèles positifs. Vous représentez sans doute plus pour elle qu'elle ne vous l'admettra. La preuve étant qu'elle a visiblement honte de la façon dont elle est partie. Son talent la promet à un avenir qui ira loin, mais les enseignements que vous lui avez offerts la guident vers un avenir positif. Elle aurait très bien pu user de son aisance naturelle pour le chakra pour faire le mal, mais pourtant, elle a choisi d'intégrer Kiri et surtout, une équipe ayant comme nindô la protection de tous.

Terminait-elle avec le sourire.

[Misaki] - Je ne vous dérangerais pas plus longtemps. Merci pour cet échange, il fut des plus constructif.

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Lun 21 Mar 2022 - 16:33



Que tout le monde reste Zen


Alors que Misaki dialoguait avec le maître des lieux, Namue s’était retrouvé seule en compagnie de ses anciens camarades qui l’assaillaient de questions toutes plus insistantes les unes que les autres et la jeune femme tentait d’y répondre au mieux de ses capacités, mais leur volume grandissant sans cesse rendait la tâche tout aussi impossible que d’essayer de récolter l’entièreté du courant d’une rivière avec une unique gourde.


Ce fut donc un soulagement réel qui envahit la jeune femme lorsque la voix autoritaire de Yuri s’éleva au-dessus du brouhaha afin d’interrompre ce fleuve interminable de questions dont les disciples de la brume assaillaient la Kayuri.


Yuri - J’espère que vous êtes prêt pour le tournoi qui aura lieu dans quelques jours car si vous me faites honte …

La samouraï n’eut pas à terminer sa phrase que les disciples se dispersaient aux quatre coins du campement de fortune sans demander leurs restes, laissant ainsi la maîtresse martiale seule en compagnie de son apprentie à laquelle elle lança un regard rempli de défi avant de reprendre la parole.


Yuri - L’avertissement vaut aussi pour toi chère apprentie et en l’état, les risques que tu me fasses honte sont plutôt grand alors suis moi, on va remédier à ça.

Sans attendre la réponse de la genin, Yuri partit en direction d’un terrain vague en bordure du campement de fortune avant de dégainer son arme tout en signifiant à son apprentie de rester à distance.


Yuri - Ton jeu de jambes est rendu suffisamment acceptable pour vaincre ces cancres de Tetsu donc on va travailler un nouvel axe complet, celui de la défense… Si mon souvenir est bon, tu maîtrise le raiton n’est-ce-pas ?

La jeune femme était bouche bée devant les paroles de sa maîtresse qui venait dans la même dizaine de minutes de critiquer son niveau qui, aux yeux de cette dernière était encore insuffisant tout en étant suffisamment acceptable pour vaincre la délégation de Tetsu. De plus, elle ne comprenait pas ce qu’entendait la samouraï par travailler un nouvel axe complet, elle savait déjà parer avec sa lame comme elle l’avait prouvé à de nombreuses reprises lors des nombreuses séances d’entraînement que lui avait fait subir Yuri. Plonger dans ces questionnements, la genin prit de nombreuses secondes à répondre à celui de la samouraï dont le visage affichait désormais un air exaspéré.


Namue - Heu… oui pourquoi ?

Yuri - Parfait, lance-moi ta plus puissante offensive raiton…

Le regard de la maître-lame parcouru les alentours avant de s’arrêter sur la paroi de toile d’une tente situé à proximité.


Yuri - Idéalement une technique localisée… Il ne faudrait pas endommager le campement, Suan me passerait probablement un sermon dont je préfère me passer…

La genin continuait à regarder son enseignante, un masque d’incompréhension recouvrant les traits de son visage ce qui eu pour effet de retirer un profond soupir d’exaspération auprès de la samouraï qui reprit la parole afin de dissiper les doutes de son apprentie.


Yuri - Ne t’inquiète pas, je veux simplement te démontrer ce que je veux t’apprendre.

Les paroles de la maître-lame ne convainquirent pas réellement son apprentie, mais Namue savait qu’il lui serait impossible d’obtenir plus d’information de la part de son enseignante et elle se mit donc à exécuter une série de mudras qu’elle maîtrisait désormais à la perfection tandis qu’une importante quantité de foudre se concentrait devant la genin avant de foncer en direction de la samouraï qui resta immobile jusqu’au dernier moment avant de remonter brusquement sa lame, tranchant l’énorme tête du dragon foudroyant en deux, les restants de ce dernier s’évaporant dans l’air de chaque côté de la maître-lame qui rengaina aussi sa lame avant de signifier d’un signe de la main à son apprentie de venir la rejoindre.


...

Yuri - C’était une belle technique…

Namue - Mais comm…

Yuri - C’est justement ce que je vais t’enseigner… Dégaine ta lame.

La genin s’exécuta, prenant tout de même soin de lancer un regard rempli d’interrogation à la maître-lame qui n’en fit aucun cas et poursuivit ses instructions, insensible à l’incompréhension de son apprentie.


Yuri - Depuis plus d’une semaine maintenant je t’apprends à te servir de ta lame comme d’un focus pour ton chakra n’est-ce-pas ?

Namue hocha la tête sans pour autant comprendre où voulait en venir son enseignante, mais elle se garda bien de le lui signifier, attendant plutôt la suite des explications de cette dernière qui ne tardèrent pas à venir alors que la samouraï reprenait la parole, visiblement satisfaite du simple signe de tête de son apprentie.


Yuri - Parfait. En concentrant ton chakra au sein de ta lame, tu peu user de celui-ci pour en modifier les propriétés. Le principe derrière ce que je viens d’effectuer est plutôt simple, concentre ton chakra en te servant de ta lame comme focus, mais plutôt que de simplement y emmagasiner ton énergie, sert toi de celle-ci pour recouvrir le tranchant de ton arme en lui insufflant ta volonté de trancher l’intangible…

La maître-lame marqua enfin une pause tandis que des dizaines de questions assaillaient les pensées de son apprentie qui allait malheureusement devoir encore patienter avant de pouvoir satisfaire sa curiosité puisque la samouraï reprenait la parole, ne laissant pas le temps à la genin de formuler une seule de ses questions.


Yuri - Bon, je pourrais te lancer des attaques jusqu’à ce que tu arrives à en trancher une, mais idéalement se serait mieux que tu te pratique sur une source de chakra plus… Statique ? Dans tous les cas, c’est hors de mon domaine alors reste ici, je reviens dans quelques instants…

Sur ces mots, la samouraï s’éclipsa à grande vitesse, laissant son apprentie seule tandis qu’elle parcourait le campement temporaire à la recherche de la mentore de la genin qu’elle trouva plutôt rapidement.


Yuri - Misaki-san ? J’ai cru comprendre que votre domaine d’expertise était le ninjutsu ?

La maître-lame marqua une courte pause avant d’enchaîner sans réellement porter attention à la réponse de la Yuki.


Yuri - J’aurais besoin de votre aide pour une leçon que je souhaite apprendre à votre protégée si vous voulez bien me suivre ?

Écoutant la réponse de Misaki d’une oreille inattentive, la samouraï fit volte-face avant de guider cette dernière jusqu’au terrain plus ou moins vague où les attendaient une Namue dont le fascié laissait transparaitre un agacement certain.


Yuri - Misaki-san, je tente d’apprendre à mon apprentie comment trancher à même le chakra, mais pour ce faire, il est nécessaire d’avoir une source de chakra et dans l’idéal, celle-ci devrait être intangible. Ma maîtrise du ninjutsu est inexistante tout au mieux, alors j’espérais que vous pourriez m’aider à ce niveau ?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s):




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Lun 21 Mar 2022 - 22:03

Occupée, non fascinée, par les bâtiments modulaires, Misaki posait ses pupilles sur les multiples traces des sceaux qu'elle pouvait voir graver ici et là. Apte à se rétracter, à se renfermer dans des rouleaux, Misaki ne pouvait qu'être impressionnée par cette démonstration haut niveau du fuinjutsu. Elle avait toujours rêvé de travailler ce domaine, souhaitant enfermer au coeur d'un tatouage une véritable avalanche qu'elle pourrait réutiliser au coeur d'un combat. Si c'était quelque chose qu'elle pouvait naturellement créer à l'aide de mudra, l'avantage qu'avait un sceau était qu'il se vidait d'un seul coup. Que la quantité phénoménale de neige que renfermait son avalanche envahirait instantanément le champ de bataille.

Haussant les épaules, il s'agissait là de toute façon d'une réflexion d'une kunoichi ne connaissant rien sur le sujet, elle fut rapidement interpellée, alors qu'elle avançait ses doigts en direction d'un des glyphes présents près d'elle. Sursautant, assumant qu'elle était en train de faire une bêtise en voulant toucher quelque chose d'aussi précieux, son coeur battait a une vitesse folle. Tournant les talons en direction de la voix qui venait de l'appeler, elle était nez à nez avec la maîtresse des lames l'ayant accompagnée de la brume jusqu'ici.

[Misaki] - Euh... Non... c'est-à-dire que...

Balbutinait-elle, essayant de trouver une justification à l'action qu'elle allait poser. Cependant, elle comprit rapidement qu'il n'y avait rien de mal à ce qu'elle s'apprêtait à faire. De toute façon, s'il était aussi facile de briser un sceau, n'importe quel crétin y arriverait. Non, c'était cette Yuri qui venait lui demander de l'aide.

[Misaki] - Ah... Oui... En effet ! Le Ninjutsu...

Elle ne pouvait chasser l'impression qu'elle venait de se sauver d'une belle réprimande.

[Misaki] - C'est en effet mon domaine d'expertise. Je maîtrise autant le Suiton, la manipulation de l'eau et du mucus que l'Hyôton, la manipulation de la glace, de la neige et des flocons.

Répliquait-elle de façon exhaustive. S'en suivit une invitation de sa part à aider Namue dans l'apprentissage d'une technique capable de couper le chakra. Misaki avait d'ores et déjà vu ce genre de technique en action, si Namue venait à développer ce genre de faculté, ça allait être une sérieuse corde à son arc. Surtout face à des utilisateurs de ninjutsu tel que Misaki.

[Misaki] - Vous aimeriez que je vous aide a maîtriser le ninjutsu ? Je suppose que ça pourrait être une façon pour moi de vous repayer pour les divers entraînements que vous offrez à Namue.

Une offre sincère, accompagnée d'un geste simple. Portant une main dans sa dextre, elle sortit une petite feuille créée à même un bois bien spécial. Misaki, un peu cruche, n'avait pas compris que Yuri faisait référence a ; l'aider à aider Namue avec son ninjutsu tangible.

[Misaki] - Tenez ! Prenez ça et introduisez votre chakra sur sa surface. Un peu comme vous le faites avec votre sabre. Ça nous indiquera la nature de chakra.

Répliquait-elle, ne saisissant toujours pas la demande. Elle fut rapidement ramenée à la réalité et, rouge comme une tomate, elle enchaînait.

[Misaki] - Ouvrez le chemin, je vous suis... Et pour mon offre... Sachez qu'elle tient quand même.

[...]


Une fois de retour aux côtés de la Kayuri, Misaki attendit quelques instants les instructions de Yuri. Elle avait besoin de créer quelque chose gorgé en chakra sur quoi Namue pourra s'entraîner a trancher sans trop de problèmes. Réfléchissant quelques instants, Misaki souriait en réalisant les quelques mudras nécessaires à la réalisation d'une de ses diverses techniques. Souhaitant créer quelque chose de résistant, elle ne voulait pas non plus inonder le dojo de sa glace. Une seule technique lui vint en tête.

D'un seul coup, un épais, mais très court mur de glace apparu devant elle. Complètement translucide, il était possible de regarder de l'autre côté sans le moindre problème.



[Misaki] - C'est ma défense la plus solide. Sache que n'importe laquelle de mes créations regorge de chakra. Si tu parviens à maîtriser cette technique, même le plus doux de tes coups traversa mon mur sans problème.

Dit-elle en connaissance de cause.

[Misaki] - C'est dévastateur contre des armures élémentaires, mais attention... La glace est terrible pour les katanas... Si tu ne fais que frapper le mur, ta lame se brisera bien avant ma défense... Et ne brise pas l'immaculé s'il te plait...

Une demande bien sincère.

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 22 Mar 2022 - 20:51



Que tout le monde reste Zen


Kayuri regarda sa mentore moduler une muraille glaciale translucide qui ressemblait étrangement à la barrière cristalline que la jeune femme était en mesure d’invoquer elle-même à l’unique exception que celle-ci semblait étrangement d’une résistance bien supérieure à ses propres créations. Dans tous les cas, la genin ne pouvait s’empêcher d’admirer le savoir faire de la Yuki tout comme Yuri qui regardait la création de celle-ci d’un œil approbateur tout en écoutant d’une oreille les informations que prodiguait la maîtresse des glaces à son apprentie, puis, une fois que cette dernière eu terminé, la maître-lame prit la parole avant que Namue ne puisse simplement ouvrir les lèvres.


Yuri - Votre connaissance des arts samouraïs est impressionnante Misaki-san, je n’ai rien à redire sur les informations que vous venez de donner.

La samouraï se tourna ensuite en direction de son apprentie afin de lui prodiguer les dernières indications nécessaires à la réussite de la leçon.


Yuri - Pour y arriver, il suffit de concentrer ton chakra dans ta lame comme je te l’ais déjà appris. Misaki-san a raison, si tu y arrive, ta lame tranchera ce mur comme s’il était fait de beurre donc pour débuter, appuie simplement ta lame contre la défense et tente de la faire pénétrer à l’intérieur de celle-ci. Lorsque tu y arriveras, je te montrerai comment utiliser le même principe, mais dans un but défensif.

Namue hocha la tête pour signifier à la maître-lame qu’elle avait bel et bien comprise les indications de cette dernière puis elle se retourna vers sa mentore pour lui adresser quelques mots.


Namue - Je vous remercie pour votre aide Misaki-san et ne vous inquiétez pas, je vais prendre soin de ne pas briser l’immaculée.

Accompagnant ses mots d’une discrète révérence, la jeune femme dégaina ensuite la lame en question dont la nature immaculée sembla absorbée les teintes orangées de l’astre solaire descendant puis, comme indiqué par Yuri, elle alla en appuyer le tranchant contre la surface glacé que sa mentore avait invoquée quelques instants plus tôt.


Prenant une grande inspiration, la genin rappela à sa mémoire non seulement les enseignements que lui avait prodigué la samouraï au courant des dernières semaines, mais aussi un événement bien plus récent et dont la maître-lame n’avait à priori pas entendu parlé, son affrontement contre une assimilatrice futon sous le regard scrutateur de Kenji qui en avait profité pour lui inculquer des connaissances qui allait se révélait plus qu’utile dans la tâche qui lui était actuellement demandée.


Tout d’abord elle devait concentrer son chakra au sein même de son arme ce qui était devenu au fil des dernières semaines une seconde nature pour l’apprentie samouraï. Puis, si les souvenirs de la sensation qu’elle avait ressentis lorsqu’elle était parvenue à toucher Haku, elle devait ensuite affûter son chakra jusqu’à ce que celui-ci devienne une mince pellicule longeant le tranchant de l’arme. Puis, alors qu’elle débutait son expiration, la genin appliqua une douce pression sur sa lame qui pénétra le bloc glacial de quelques centimètres avant de s’arrêter net et la jeune femme s’empressa de retirer son arme avant que celle-ci ne se retrouve coincé dans la structure puis, une fois celle-ci en sécurité en dehors de la défense, l’apprentie samouraï se retourna vers la maître-lame et sa mentore qui l’observait avec intérêt à quelques pas seulement.


Namue - Je ne comprends pas pourquoi ma lame s’est subitement arrêté, j’ai déjà observé Kenji-sama trancher l’une de mes barrières cristallines bien plus lentement et sa lame ne semblait pas rencontrer la moindre résistance.

Une certaine fierté emplissait le regard de la samouraï qui alternait entre l’entaille de quelques centimètres sur l’une des parois du bloc de glace et son apprentie puis, après quelques instants, la maître-lame offrit une première piste de réponse à son apprentie.


Yuri - Je vois que Kenji t’a déjà enseigné une partie de ce que je voulais t’enseigner, mais il semble avoir omit quelques détails importants… Tout d’abord, garde en tête que malgré les apparences, Kenji est un maître samouraï, ne t’attend donc pas à pouvoir imiter ses exploits immédiatement. Dans tous les cas, tu as bien assimilé les bases derrière le « tranche-chakra », mais avant de passer à la prochaine étape, j’aimerais que tu arrives à trancher le bloc dans son entièreté et pour y arriver, il va falloir que tu bouges ta lame plus rapidement.

Prenant une inspiration, la samouraï se tourna ensuite vers la Yuki qui les observait avec une attention certaine.


Yuri - Misaki-san, vous semblez en connaître beaucoup sur les arts samouraïs alors je vous demande, avez-vous compris pourquoi Namue n’a entaillée le bloc que d’une dizaine de centimètre avant que sa lame ne soit arrêtée net et en quoi bouger sa lame plus rapidement l’aiderait à trancher entièrement ce dernier ?

Une lueur de défi illumina le visage de la maître-lame qui cherchait à lui faire comprendre un fait simple, pourtant crucial, un samouraï ne pouvait pas maintenir indéfiniment un effet de tranche-chakra. Certes, un maître samouraï comme Kenji pouvait le maintenir suffisamment longtemps pour trancher une défense aussi imposante, mais la Kayuri était encore loin d’avoir ce niveau de maîtrise. Ainsi, en cherchant à ne pas abimer sa lame en y allant lentement, la jeune femme avait tout simplement échoué à trancher la défense ce qui ne se serait probablement pas produit si elle avait porté un vrai coup contre celle-ci et Yuri se demandait si la chûnin avait réalisé ce fait alors qu’elle attendait avec une certaine impatience la réponse de cette dernière.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Ven 25 Mar 2022 - 1:59

Misaki observait avec attention les événements qui se déroulaient devant ses yeux. Ce n'était pas tous les jours qu'elle avait l'opportunité s'assister aux apprentissages d'un art qui était absolument à l'opposé des siens. Voyant la lame se poser sur le corps de son mur, voyant le tout y pénétrer lentement, Misaki ne put que sourire. Avant même que la tentative n'échoue, Misaki voyait déjà la finalité arriver. Cependant, avant qu'elle n'ait même la chance de dire quoi que ce soit, Yuri échangeait quelques mots avec Namue, puis sollicitait Misaki dans ses observations et ses idées sur le sujet.

Posant sa dextre sur son menton, l'adolescente revoyait les images qui venaient de défiler devant elle. Son cerveau fonctionnait à pleine vitesse et elle analysait une multitude d'informations, provenant de diverses lectures et expériences de vies. Finalement, elle frappait la paume de sa main gauche avec son poing droit, tout en ouvrant la bouche.

[Misaki] - Absolument aucune idée.

Répliquait-elle dans un moment anticlimatique.

[Misaki] - Pas propre aux arts samouraï, non. Si je devais faire une supposition, je dirais que c'est le flot du chakra qui joue pour beaucoup.

L'adolescente se tournait vers son élève plus vieille qu'elle.

[Misaki] - Tu as rencontré Etsuko, mais je ne t'ai jamais vraiment parlé d'elle. Dit-elle en imitant l'attitude acre de sa cousine.Etsuko est une Yuki, comme tu le sais, mais c'est aussi une maître dans le taijutsu élémentaire.. Et pas juste l'Hyôton. Elle a aussi dédié sa vie à la maîtrise des portes du chakra. C'est une combattante au corps-à-corps hors pair, mais c'est aussi elle qui m'a appris le Taijutsu. Elle m'imposait toujours des scènes de pratique lente, ce qui me frustrait au plus point. Elle disait toujours : "C'est facile de frapper rapidement, ça demande une expertise de frapper lentement." Ce qu'elle m'expliquait, c'est qu'il est beaucoup plus difficile de travailler un mouvement ou une technique lentement, parce que ça expose toutes les faiblesses et les vulnérabilités d'une frappe, mais que c'est justement en les identifiant qu'on parvient à éliminer les zones d'ombres. Bien entendu, là, c'est lié au Taijutsu. Pour ce qui est du tranche-chakra... Je n'en ai aucune idée.

Beaucoup de mot pour passer un message qui ne lui serait sans doute pas du tout utile pour la maîtrise des arts du tranche-chakra. Cela dit, c'était un apprentissage important pour le kenjutsu en soi, qui bénéficierait sans doute autant.

_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Ven 25 Mar 2022 - 15:00



Que tout le monde reste Zen


La réponse de la chûnin sembla satisfaire la maître-lame qui ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire en coin tandis qu’elle dégainait sa propre lame avant de la rengainer presqu’aussitôt. De prime abord, son geste avait été complétement sans effet, mais après plusieurs secondes, une généreuse portion de la barrière de glace créée par la Yuki commença à glisser avant d’aller se fracasser contre le sol.


Yuri - Ce que Misaki-san vient tout juste d’expliquer est exact. Au même titre que pour le Taijutsu, effectuer une frappe lentement est beaucoup plus complexe que d’effectuer le mouvement rapidement. C’est pour cela que je te fais habituellement pratiquer les mouvements lentement en premier pour ensuite te faire accélérer ceux-ci tranquillement jusqu’à atteindre la rapidité désirée. En revanche, comme Misaki-san l’a devinée, le problème avec un mouvement lent c’est le flot du chakra.

La samouraï prit quelques instants de pauses, regardant tour à tour la chûnin et son apprentie afin de s’assurer que celles-ci avaient bien comprit ce qu’elle venait d’expliquer. Puis, satisfaite de ce qu’elle voyait dans le regard de ses deux interlocutrices, celle-ci reprit la parole.


Yuri - Comme je te l’ais déjà appris, l’art samouraï s’appui principalement sur un principe fondamental, sa lame est une extension de son corps et à ce titre, un maître-lame doit apprendre à y faire circuler son chakra au même titre qu’un maître en ninjutsu doit apprendre à malaxer son chakra à l’aide de mudra afin de donner forme à ses pensées.

Cette fois-ci, le regard de la maître-lame se posa uniquement sur la Yuki puisque cette partie de son enseignement lui était spécialement destiné, Yuri sachant pertinemment que cette théorie avait été entièrement assimilée par son apprentie dès les premiers jours de l’entraînement qu’elle lui avait fait subir. Puis, jugeant que la maîtresse des glaces semblait comprendre ce qu’elle venait de déclarer, la samouraï reporta son attention sur son apprentie avant de reprendre la parole, passant cette fois-ci à la nouvelle matière.


Yuri - Le tranche-chakra s’appuie sur ce principe, mais comme tu sembles déjà l’avoir deviné, plutôt que de simplement concentrer ton chakra dans ta lame, tu dois modeler celui-ci afin d’épouser le tranchant de ton arme tout en assurant un mouvement perpétuel afin d’affûter celui-ci pour venir trancher directement à même le chakra. C’est ce mouvement qui est complexe à maintenir et à ton niveau actuel il n’est pas réaliste d’espérer que tu y parviennes plus de quelques secondes à la fois.

La samouraï prit une énième pause, s’assurant que son élève avait bien comprit pourquoi sa lame s’était subitement arrêté avant de passer à la dernière partie théorique de la journée.


Yuri - Comme vous avez pu le voir un peu plus tôt, il ne suffit que d’une fraction de seconde à un maître-lame pour frapper et trancher une technique adverse. La frappe que j’ai exécutée pour trancher la barrière de Misaki-san est un mélange entre le tranche-chakra que je désire t’enseigner et l’art du laidô, ou si tu préfères, l’art de dégainer et de frapper dans un seul et même geste. Comme tu peux le voir, malgré la vitesse de ma frappe, cette dernière n’a eu aucun problème à trancher. Je voudrais donc que tu répète ce que tu viens tout juste de faire, mais frappe normalement…

Le regard de la maître-lame se porta sur l’arme immaculée de son apprentie avant de se poser sur la chûnin puis, se rappelant les paroles de cette dernière, Yuri rajouta une ultime suggestion.


Yuri - Ah et si tu crains de briser le cadeau de ta mentore, utilise ton kodachi, si tu le brises je t’en offrirai un nouveau.

Acquiesçant d’un hochement de tête, la genin rengaina l’immaculée avant de dégainer sa seconde lame puis elle alla se repositionner face à la structure de glace que sa mentore avait invoquée plusieurs minutes auparavant et, après une grande inspiration, elle reproduisit les étapes qu’elle avait effectuées précédemment, mais plutôt que de simplement appuyer sa lame contre le bloc givré, la Kayuri effectua une frappe que son cœur avait effectuée des milliers de fois et d’un geste net, sa lame traversa la barrière glaciale, tranchant une nouvelle portion de celle-ci qui alla se fracasser à son tour contre le sol.


Satisfaite d’elle-même, la jeune femme se retourna vers ses deux mentores avant de rengainer son kodachi, puis, une fois terminée, la Kayuri passa une main dans sa chevelure comme elle le faisait si souvent lorsqu’elle ne savait pas trop quoi faire de sa dextre.


Yuri - Bien jouée, maintenant on peut passer au véritable enseignement de la journée, c’est-à-dire, appliquer ce que tu viens tout juste de réaliser à une parade. Le principe est identique, mais plutôt que de l’appliquer à une frappe, tu l’applique à une parade. Pour commencer, prend un peu de distance et dégaine ton arme pendant que je donne mes instructions à Misaki-san.

Namue s’empressa d’exécuter les consignes de la maître-lame et prit une distance respectable avant de dénuder la lame de l’immaculée. Pendant ce temps, Yuri s’était retourné vers la représentante du clan des glaces et avait entrepris de lui expliquer ce qu’elle attendait d’elle pour la suite.


Yuri - Pour la suite, il faudrait lancer des attaques avec une nature intangible… Si je me souviens bien, vous maîtriser le suiton ? Une attaque de faible niveau de cet élément serait parfaite pour débuter. Lorsque vous êtes prête, simplement avertir votre apprentie avant de lancer votre technique dans sa direction, continuer jusqu’à ce qu’elle arrive à trancher celle-ci avant qu’elle ne la touche plusieurs fois de suite. Puis, si vous le désirez, augmenter le niveau de votre frappe afin de tester ses limites.

La samouraï prit une pause tandis qu’un voile de tristesse recouvrait brièvement son visage avant de disparaître aussitôt, laissant place à une expression stoïque tandis que la maître-lame laissait s’échapper quelques mots d’une voix à peine audible.


Yuri - … Connaître ses limites peut bien souvent faire la différence dans une situation de vie ou de mort…



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Sam 26 Mar 2022 - 16:28

Écoutant avec attention les instructions de la maîtresse samouraï, Misaki ne put que sourire face à la demande. L'utilisation du Suiton était bel et bien dans ses cordes, mais ce n'était pas un élément qu'elle avait travaillé dans sa carrière. Si, un peu quand même, mais elle n'en ferait sans doute jamais une utilisation offensive en combat. Elle était simplement plus alaise pour la manipulation de la glace, mais cette inexpérience élémentaire allait être positif, dans le cadre d'un entraînement.

[Misaki] - Je devrais être capable d'improviser quelque chose.

Répliquait-elle en s'avançant en direction de son élève. Perdue dans ses pensées, Misaki revoyait les quelques heures d'entraînement sur le Suiton qu'elle avait réalisé, alors qu'elle était elle-même une genin. Elle s'était consacré à la nature défensive et utilitaire de cette branche des arts shinobis. Elle allait devoir formuler sur le tas des techniques offensives. Ça ne serait sans doute pas un problème pour des techniques de bas niveau, mais elle doutait être capable d'augmenter l'intensité aussi facilement que le proposait Yuri.

[Misaki] - Je vais t'envoyer quelques techniques Suiton. Quand tu seras prête, lève simplement la main et dès que tu seras en garde, attends-toi à une attaque.

Une consigne relativement simple, mais qui avait tout son sens. Attendant sagement les indications de son apprentie, Misaki faisait fonctionner son esprit à pleine vitesse. Cherchant dans ses connaissances des jutsus de bas niveau utilisant le Suiton. Elle se rappelait un duel qu'elle avait eu contre une élémentaliste du clan Kaguya. Souriante, elle réalisait une série de mudras, alors que la Kayuri lui indiquait de le faire, et concentrait du chakra aquatique dans sa gorge. Formant une petite quantité d'eau entre sa langue et son palet, Misaki crachait ce qui ressemblait a un senbon élémentaire.

Suiton : Water Senbon
Technique de rang D
Suiton ─ Affinitaire ─ Simple
Après la réalisation de quelques mudras, l'utilisateur crache un unique senbon aqueux en direction d'une cible.
Technique RP créé pour le plaisir


Posant ses pupilles sur son apprentie, elle la regardait bloquer avec succès et sans trop de difficulté un unique assaut. Difficile de dire, cependant, si elle avait eu recours au tranche-chakra. Au-delà de la précision requise pour bloquer quelque chose d'aussi fin qu'une aiguille, sans doute n'aura-t-elle même pas eu besoin d'avoir besoin de trancher le chakra de la sa technique. Définitivement, cette forme l'était pas adéquate.

Attendant le signe de son apprentie, Misaki formulait une nouvelle technique dans sa tête. Une fois prête, elle réalisait une nouvelle série de mudras et crachait une petite tête de dragon qui fonçait droit sur Namue, la gueule ouverte. Prête à la refermer dans la chair de la Kayuri, elle allait devoir s'en protéger efficacement.

Suiton : Water Dragon
Technique de rang D
Suiton ─ Affinitaire ─ Simple
Après la réalisation de quelques mudras, l'utilisateur crache un dragon aqueux en direction d'une cible.
Technique RP créé pour le plaisir


_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Sam 23 Avr 2022 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mer 30 Mar 2022 - 13:52



Que tout le monde reste Zen


Levant la main pour signifier qu’elle était prête comme indiqué par sa mentore, Namue se mit en position et observa attentivement les gestes de la Yuki jusqu’à voir cette dernière crachée ce qui semblait être une simple aiguille d’eau qui, du fait de sa nature aqueuse, n’était que très peu visible, mais le regard entraîner de Namue arriva à la suivre et d’un geste rapide, l’apprentie samouraï vint intercepter l’assaut à l’aide de sa lame. Malheureusement, l’assaut tout simplement trop petit, il n’était pas possible pour la genin de déterminer si elle y était arrivée via l’utilisation du tranche-chakra ou bien simplement par les lois de la physique.


Retirant l’eau qui recouvrait désormais sa lame d’un geste sec, l’apprentie samouraï reprit ensuite sa position et signifia à la chûnin qu’elle était prête pour la suite d’un geste de sa dextre. Visiblement, la Yuki était elle aussi arrivée à la conclusion qu’un senbon aqueux n’était pas la bonne forme puisqu’à la place d’une fine aiguille fonçant dans sa direction ce fut un petit dragon aqueux semblable à celui qu’elle invoquait en foudre, mais en taille miniature et la jeune femme se fit une note mentale d’essayer de reproduire cette technique qui était somme toute élégante.


D’un geste vif, la Kayuri porta sa lame à la rencontre de l’assaut, concentrant du chakra au cœur de sa lame selon les directives fournies par la maître-lame quelques instants plus tôt. Puis, alors que l’acier blanc rencontrait le liquide, la petite tête de dragon explosa et vint détremper les vêtements de la jeune femme qui n’avait visiblement pas réussi son tranche-chakra.


Ce ne fut qu’après avoir répété le manège plusieurs dizaines de fois que finalement, la lame de l’apprentie samouraï réussi à trancher proprement le dragon aqueux miniature sans que celui-ci ne l’éclabousse au passage. D’un geste de la dextre, elle indiqua aussitôt à sa mentore de répéter l’expérience ce que cette dernière fit sans perdre de temps et après un second puis un troisième et finalement un quatrième essai réussi, la jeune femme se sentait prête à recevoir des assauts plus intenses et le signala à ses deux mentores.


Namue - Il serait probablement temps d’augmenter la difficulté.

La Yuki sembla marquer une pause et la maître-lame lui glissa quelques mots et après un hochement de tête de la part de la maîtresse des glaces, celle-ci composa une série de mudra et plutôt que le miniature dragon aqueux précédent, ce fut un dragon de glace en bonne et due forme qui fonça vers la genin. Calmant sa respiration, la genin ramena sa main contre la poignée de son sabre avant de répéter les étapes exactes qu’elle avait effectué lors des derniers essais réussis.


Tout d’abord, elle laissa couler son chakra le long de son arme puis, alors qu’elle porta sa lame à la rencontre de l’assaut glacial, elle ordonna à son énergie de se mouvoir dans un mouvement régulier, mais rapide tout en gardant les yeux rivés contre le monstre de glace qui fonçait directement sur elle. Puis, après ce qui sembla une éternité, le tranchant de son arme rencontra la glace de sa mentore et le temps sembla s’arrêter tandis que la lame remontait dans un mouvement diagonale la technique de la Yuki et alors que la tête de dragon se coupait en deux avant de venir s’écraser de chaque côté de la genin, cette dernière ne put s’empêcher d’afficher un énorme sourire satisfait tandis qu’elle nettoyait sa lame d’un geste vif de la main avant de rengainer cette dernière pour finalement retourner auprès de ses deux mentores.


Yuri - Bien joué. Ce sera tout pour aujourd’hui, la délégation devrait arriver demain dans la soirée ou après-demain, je vais partir à leur rencontre pour les guider. Désirez-vous m’accompagner Misaki-san ?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Dim 24 Avr 2022 - 17:26

[Misaki] - Je vous suis. Répliquait-elle en posant son regard céruléen sur son élève. Pour le moment, repose-toi donc un peu.

Répliquait-elle, souriante. Tournant les talons, elle se mit en marche, pas à pas, accompagnée de la spécialiste en Kenjutsu.

Chargé d'aller à la rencontre de la délégation Tsumejin, le duo marcha plusieurs heures avant de rejoindre le village où ils séjournaient. Ayant pris possession de la taverne du coin, un peu moins d'une dizaine d'hommes, tous armés, festoyait. Ils n'étaient pas indisciplinés, mais ils étaient bien loin de l'attitude de Nagamasa Kurama, son ancien partenaire de mission né sur les terres du fer.

[Misaki] - Messieurs.

Demandait-elle solennellement. Elle dut le répéter deux ou trois fois, le temps que le brouhaha se calme et laisse place aux silences. Les yeux étaient tournés vers la Chûnin qui, d'une voix sérieuse, poursuivit son discourt.

[Misaki] - Nous allons vous accompagner jusqu'au lieu de la compétition. Elle débutera dès les premières lumières du soleil, demain matin. Je m'appelle Yuki Misaki et je suis envoyée par Kiri pour m'assurer que le tout se fasse dans l'ordre et les civilités.

Les sourcils se fronçaient. Certains ne semblaient pas apprécier que la Yukijine implique qu'ils ne sauraient pas se tenir. C'était limite comme si elle venait d'insulter leur honneur. Habituée avec ce genre d'égo sans fin, Misaki reprit rapidement.

[Misaki] - Bien entendu, comme pourrait le témoigner Dame Yuri ici présente, le message que je vous s'adresse leur a aussi été fait.

Enfin, pas exactement comme ça, mais la femme qui l'accompagnait comprendrait sans doute là où elle s'en allait. Au final, Misaki faisait acte de neutralité. Elle voulait juste que le tout se déroule bien et qu'il n'y ait pas d'accrochage d'un bord comme de l'autre. Quelques grognements désapprobateur, mais son message semblait passer. Après, entre ce qu'elle disait maintenant et la réaction des gens au coeur de l'événement. C'était deux choses complètement différentes.

Sans perdre de temps, Misaki indiquait à la délégation de bien vouloir la suivre et invitait Yuri a ouvrir la marche.


_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Dim 19 Juin 2022 - 16:18



Que tout le monde reste Zen


La genin regarda sa mentore et la maître-lame s’éloigner tandis qu’elle nettoyait sa lame et la rengainait, un sourire aux lèvres à l’idée que ses deux femmes au tempérament diamétralement opposé puissent, potentiellement, devenir amie. Puis la jeune femme chassa aussitôt cette pensée d’une simple secousse de la tête avant de reprendre la direction du campement principale où l’attendait son second maître dans la voie du bushido, Kenji.


Kenji - Namue-chan ! J’ai une bonne nouvelle pour toi !

Tandis qu’il terminait sa phrase, son regard se dirigea vers un parchemin que l’on avait accroché sobrement d’un simple Kunaï planté dans un billot de bois. Encore trop loin pour en décrypter le contenu, la jeune femme se rapprocha et découvrit avec stupeur l’organigramme du tournoi que sa mentore et elle-même étaient venus supervisées.



Namue - L’horaire pour le tournoi de demain ?

Le visage du bushidoïste s’étira d’un large sourire tandis que sa main se portait vers une ligne tout au bas du parchemin et la genin y lut avec stupeur son propre nom.


Kenji - Pas l’horaire, ton nom. Nous avons décidé que ce serait un bon entraînement pour toi. En revanche je t’avertis, aucune utilisation du ninjutsu ne sera toléré de part et d’autre alors j’espère que tu as bien retenu les leçons de Yuri…

Un air joueur traversa l’espace de quelques instants le visage du maître-lame avant de disparaître aussitôt, laissant de nouveau place à un visage stoïque tandis qu’il reprenait la parole, un air faussement grave dans la voix.


Kenji - Sur ce, jeune apprentie, je te recommande fortement de bien te reposer cette nuit, mais avant je t’impose une dose de sociale et quoi de mieux pour renouer avec ton ancienne famille que de prêter main forte pour les corvées quotidiennes ?

Ne laissant pas le temps à son apprentie de répondre quoi que ce soit, l’homme agrippa celle-ci par le bras avant de l’entraîner en direction d’une tente qu’elle connaissait bien pour s’y avoir infiltrée à de nombreuses reprises pour y dérober des collations du temps de son enfance, la tente-cuisine et aussitôt Namue comprit qu’elle ne pourrait pas s’échapper de cette tâche, mais, pour tout dire, la genin n’en avait aucunement envie et ce fut dans la joie qu’elle se replongea entièrement dans la vie de cette communauté qu’elle avait quitté plusieurs années auparavant et qui l’accueillait comme si elle n’était partie qu’hier.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 21 Juin 2022 - 18:53


Le lendemain matin arrivait bien assez, le fameux jour de la compétition venait d'offrir ses premiers rayons de soleil en une froide journée automnale. La proximité avec l'océan et avec l'hiver venait rajouter un défi supplémentaire aux valeureux combattants qui allait s'affronter par une telle température. Si c'était confortable pour Misaki, capables même de tolérer le plus extrême des climats du pays de la neige, les sabreurs allaient devoir s'affronter et gérer l'engourdissement de leur membre dû au froid. Chaque respiration s'accompagnait d'une petite fumée créée à cause de la différence de température entre le corps humain et son environnement. Si la troupe de Namue était habituée à ce genre de climat, oeuvrant à Mizu depuis si longtemps, est-ce que ça allait aussi être le cas pour la délégation des terres plus au sud du Yuukan ?

Il ne fallut pas attendre très longtemps avant que la multitude se mette en actions. Si la majorité des préparations avaient été la veille, il restait quand même quelques détails à régler qui ne prit que quelques heures, offrant le temps aux participants de se préparer mentalement. S'il n'y avait pas nécessairement de récompense, si ce n'est que le l'honneur d'avoir triomphé, les enjeux étaient là et l'atmosphère assez lourde.

Rejoignant finalement le lieu où prendrait place la compétition, une petite arène de fortune construite pour l'occasion, Misaki se tenait au côté de l'ancêtre du clan de Namue. La délégation du pays de l'acier d'un côté fixait la délégation du dojo itinérant, dont l'élève de la Yukijine en faisait partie. Les premiers duels avaient été déterminés d'avance et étaient affichés à l'aide d'un kunai, dont le premier opposerait Namue à un membre de Testu. Une idée qui avait bien fait sourire Misaki. Participer à une telle compétition ne pouvait qu'être positif pour le développement du futur samouraï.

Une fois l'heure arrivée, Misaki se levait, valsant ses iris céruléens sur les différentes têtes des deux délégations. Ayant l'attention de la multide, la Yukijine fit un pas en avant et prit parole. Un ton de voix qui véhiculait le sérieux du message qu'elle souhaitait passer.

Le premier match de la compétition va opposé Kayuri Namue, de la délégation du dojo itinérant de la brume à Terauchi Yachi de la délégation de Tetsu. Vous connaissez toutes les attentes de la cité de la brume à l'égard du déroulement des duels, je ne peux donc que souhaitez bonne chance à tous les concurrents.




_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mar 28 Juin 2022 - 20:22



Que tout le monde reste Zen


Une boule nouait le creux de son estomac tandis que l’apprentie samouraï écoutait le discours d’introduction de sa mentore qui annonça presqu’aussitôt son nom ainsi que celui de son adversaire, un certain Terauchi Yachi de la délégation de Tetsu. Prenant une grande inspiration, la jeune femme retint celle-ci de longues secondes avant de l’expirer doucement tout en pénétrant dans le périmètre de l’arène en même temps qu’un homme qui semblait être d’au moins une décennie son aîné.


La tension que ressentait la jeune femme atteignit son paroxysme alors que l’homme se plaçait devant elle et la saluait d’une courbure de l’échine avant de placer la main sur son sabre, prêt à démarrer le duel. Puis, tandis qu’elle imitait les gestes de ce dernier, lui rendant sa salutation avant de poser à son tour la main sur la lame immaculée qui pendait à sa taille, la tension qu’elle ressentait fit place à un calme profond tandis que son esprit semblait s’élever au-dessus de l’arène.


Alors même que Misaki donnait le signal, l’adversaire de la genin dégaina sa lame à une vitesse hallucinante et propulsa dans le même geste une lame de chakra visible en direction de l’apprentie qui esquiva l’assaut d’un rapide geste rapide qui la positionna de profil face au Tetsujin qui en profita pour foncer en direction de la jeune femme qui eut à peine le temps de dégainer sa propre lame pour venir parer celle du samouraï.


Reprenant ses esprits rapidement, Namue concentra son chakra dans la plante de ses pieds avant de s’éloigner d’un puissant bond, puis, dans un même geste, l’apprentie samouraï se retourna pour faire face à son adversaire qui relâcha de nouveau un croissant de chakra visible dans sa direction. Le regard fixé sur ce dernier, la représentante de la brume expira lentement avant de répéter les étapes qu’elle avait pratiqué la veille, puis, d’un geste vif, elle porta sa lame immaculée à la rencontre de l’assaut adverse qui se scinda en deux, passant de part et d’autre de la genin, mais épargna celle-ci qui profita de la surprise de son adversaire pour renverser le tempo du duel.


Concentrant de nouveau son chakra dans la plante de ses pieds, la jeune femme combla par la suite à toute vitesse la distance qui la séparait de son adversaire avant de porter une série de coups rapides qui rencontrèrent le fer du Tetsujin. Continuant son assaut, la genin porta son attention sur les mouvements de son adversaire qui semblaient être de moins en moins rapide et, après quelques secondes supplémentaires, la lame immaculée de l’apprentie se teinta d’un filet bourgogne tandis que la voix de sa mentore s’élevait pour mettre fin à ce premier duel.


D’un mouvement sec, Namue nettoya les quelques goûtes de sang de sa lame avant de rengainer celle-ci pour finalement se retourner vers son adversaire qui regardait avec surprise la fine coupure qui marquait désormais le dos de sa main maîtresse.


Namue - Votre technique est impressionnante Terauchi-san, si ce n’avait pas été de mon endurance, vous auriez très certainement gagné.

Puis, après une salutation polie, la genin quitta l’arène avant d’être imité quelques instants plus tard par son adversaire dont le visage n’exprimait rien d’autre qu’un mélange de honte et d’incompréhension. Comment avait-il pu perdre face à une enfant ?




Résumé

État de santé: En sueur après son premier duel.
Réserve de chakra: 1B,6C,1D

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): 1x Esquive mineure (C), 1x Tranche-Chakra défensif (C), 1x Charge mineure (C), 3X enchaînement de frappe (C), 1x Parade mineure (D)



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Mer 29 Juin 2022 - 20:25


Son attention portée exclusivement sur le duel, non pas pour évaluer les avances de son élève, mais bien pour s'assurer que tout se passe comme prévu, la Yukijin faisait office d'arbitre dans cet échange d'acier entre les deux compagnies de samouraï. Si le combat était en soi intéressant, plus le tintamarre des lames qui s'entrechoquait avançait et plus elle pouvait percevoir de la tension sur le visage des Tetsujine.

Finalement, c'est Namue qui ressortit vainqueur du premier round, au plus grand déplaisir de la délégation ayant parcours l'océan mizujine. Si pour l'heure les gens semblaient garder leur calme, l'atmosphère était à trancher au katana.

Rapidement, Misaki appelait les deux autres adversaires à venir prendre place. Ça ne servait à rien de prolonger les choses de et de créer du suspense, il y en avait déjà bien assez. Il valait mieux en finir le plus rapidement possible. Le prochain combat opposait un certain Watari Tokichiro de la délégation de Tetsu à Tao Jhin de la délégation itinérante de la brume.

Le combat fut cependant assez expéditif, au plus grand plaisir des envoyés du fer. Une fois le coup d'envoi lancé par Misaki, c'est dans un échange de mouvement agile et franchement parfaitement maîtrisé que ce Tokichiro désarmait le représentant du clan Tao. Un mouvement qui l'avait laissé stupéfait, lui et la jeune Yukijine qui n'avait franchement rien compris de ce qui venait de se produire. Sur un ton hésitant, surprise par la situation, elle déclarait le vainqueur du duel, ce qui eut un léger effet d'apaisement sur la multitude. Un apaisement lui aussi de court durée.

Que Kageya Yuri et Mizutani Noriaki prennent place. Vous connaissez tous les règles... HAJIME


Le combat fut surprenamment plus complexe que le dernier. Au vu des quelques échanges que Misaki avait eus avec cette Yuri, elle s'imaginait bien la voir terminer son duel en quelques coups seulement. Un oeil expert, loin d'être le cas de Misaki, y verrait que la jeune femme prenait un plaisir à faire s'allonger le duel, à ne pas écraser inutilement un adversaire qui n'avait visiblement pas le niveau. Pour la moyenne, le combat semblait être égal, jusqu'à la Kageya prit l'avantage sur une erreur de la part de Noriaki et vient lui aussi trancher le haut de la main du jeune combattant.

Qu'Uematsu Kane et Kenobi Chi prennent place à leur tour. Ce combat conclura les quarts de finale.


L'échange entre les deux hommes avait débuté après quelques secondes. Les deux semblaient jauger l'un et l'autre et ne semblaient pas vouloir faire le premier mouvement. C'est finalement le jeune Uematsu qui prit l'initiative et, dans un mouvement habile, se fit à son tour désarmer par le Kenobi qui n'attendait que cette opportunité.

Les tentions du côté de la délégation du fer ne faisait qu'augmenter après deux défaites de suite.



_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Jeu 14 Juil 2022 - 15:57



Que tout le monde reste Zen


Namue regardait le combat de Yuri aux côtés de Kenji qui ne pouvait s’empêcher de grimacer face à l’affront visible que cette dernière faisait à son adversaire en provenance du pays du fer. Plutôt que de le considérer comme un égal, elle l’affrontait comme un enseignant affronterait son élève, en lui donnant l’impression qu’il avait peut-être une chance de gagner alors que ce n’était aucune le cas et, dans une situation réelle, le combat se serait terminé dès le premier échange.


Lorsque le combat prit finalement fin, la genin alla se placer en liste puisqu’elle serait la prochaine à monter dans l’arène improvisé pour faire face de nouveau à un envoyé du fer qui n’était visiblement pas n’importe qui au vu de la facilité avec laquelle ce dernier c’était occupé de Tao Jhin, un comparse du dojo de la brume qui, quoi qu’encore très jeune, était pourtant un élément prometteur de ce dernier.


Lorsque le quatrième affrontement se termina enfin par une nouvelle victoire de la brume, Namue prit une profonde inspiration avant de s’avancer dans l’espace servant d’arène lorsque sa mentore appela son nom ainsi que celui de son adversaire. Puis, après les salutations usuelles, les deux adversaires s’éloignèrent lentement et tandis que la jeune femme se plaçait en garde, son adversaire resta simplement immobile, une main sur le pommeau de son sabre et la Kayuri allait le questionner à savoir s’il était prêt à débuter l’affrontement lorsque son regard croisa celui de l’homme et, immédiatement, une certitude prit naissance dans son esprit, cet homme était dangereux.


Le reste resterait à jamais brouille dans l’esprit de la jeune apprentie samouraï, moins d’une seconde après que Misaki avait déclaré le début du duel, l’adversaire de Namue avait disparu et s’était retrouvé derrière l’envoyée de la brume. Puis, après ce qui sembla être une éternité, une large plaie apparue au niveau de son bras droit qui n’avait même pas eu le temps de dégainer sa lame. La Kayuri venait de perdre et elle ne savait même pas ce qui s’était produit.


Débouté, la jeune femme quitta l’arène avant d’être rejoint presqu’immédiatement par Kenji et un autre membre du dojo de la brume qui s’empressa d’appliquer une main recouverte d’une aura bleuté sur la plaie qui semblait coulée abondamment et tandis que sa blessure plutôt importante à la vue du contexte durant laquelle celle-ci lui avait été infligée se faisait traitée, le regard de Namue croisa celui de Yuri et ce qu’elle y vit resterait longtemps gravé dans sa mémoire. Ce Tokichiro venait probablement de faire la plus grande erreur de sa vie.


Le prochain duel qui opposait Yuri a un autre membre du dojo de la brume du nom de Chi se déroula de façon inattendu puisque ce dernier, avant même que le combat ne débute, posa un genou au sol et abandonna tout simplement le combat avant de lancer un regard assassin en direction de l’envoyé du fer qui avait blessé Namue quelques instants plus tôt et la principale intéressée ne put s’empêcher de ressentir une certaine fierté lorsqu’elle réalisa que ce qu’elle avait perçu dans le regard de sa mentore était partagé par l’ensemble des membres du Dojo itinérant de la brume dont les membres portait désormais tous un regard assassin en direction du prénommé Tokichiro.


L’heure de la finale avait enfin sonné et celle-ci avait toutes les odeurs d’un débordement en devenir et lorsque la Yuki appela les deux ultimes combattants à s’avancer dans l’arène, un dôme de tension vint recouvrir les environs tandis que les deux samouraïs, après des salutations d’usages, prenait leur distance avant de se retourner pour se faire face dans une posture étrangement similaire pour des yeux non initié, mais diamétralement opposé pour les initiés.


Aucun des deux adversaires ne semblaient en position lorsque le signal du départ fut donné et pourtant, à l’instant où ce dernier se fit entendre, les deux maîtres-lames semblèrent tout simplement disparaître pour réapparaître en pleins centre de l’arène en même temps qu’un tintement métallique et le regard attentif de Namue réussit à voir le coup que sa mentore venait de parer, un coup qui ne laissait aucun doute sur l’intention mortelle qui avait animé son auteur, l’envoyé du fer ne jouait plus, il frappait pour tuer.


Tandis que cette information traversait l’esprit de la jeune femme, son regard parcouru l’assemblée et lorsque ce dernier croisa celui de Kenji qui se trouvait encore à ses côtés, elle sut qu’elle n’était pas la seule à l’avoir remarqué. Pourtant, aucun membre du Dojo itinérant de la brume ne semblait inquiet et plusieurs avaient même esquissés un léger sourire. Curieuse, la jeune femme ne put s’empêcher de questionner le maître-lame à ses côtés.


Namue - Il a frappé dans l’intention de tué, pourquoi personne ne semble inquiet ? Pourquoi n’arrêtons-nous pas le combat ?

Un large sourire étira les lèvres de Kenji dont le regard restait rivé sur les mouvements à peine perceptibles des deux combattants qui, en moins d’une minute venait d’échanger plus d’une centaine de frappe.


Kenji - Cet homme vient de titiller le démon qui sommeille en Yuri, regarde l’expression de Yuri et de son adversaire et dit moi ce que tu vois ?

S’exécutant, la jeune femme attendit que les combattants s’éloignent après un énième échange et tandis que ceux-ci tournaient en rond, cherchant une ouverture dans la défense de leur adversaire, l’apprentie samouraï porta une attention particulière à l’expression faciale des deux maîtres-lames et immédiatement la Kayuri comprit ce que voulait dire Kenji. Un sourire carnassier étirait le visage de Yuri et son regard quoi qu’assassin, restait pourtant excessivement calme ce qui n’était aucune le cas de son adversaire dont l’expression tirait beaucoup plus vers le désespoir et à son tour, la jeune femme fut frappée par une certitude, malgré les apparences, la maître-lame dominait son adversaire.


Namue - Oh.

Un simple son qui voulait pourtant dire beaucoup, mais ce fut tout ce qu’elle trouva à répondre avant que l’affrontement ne recommence et, cette fois-ci, l’échange fut bref et alors que les adversaires reprenaient leur distance, une fine coupure apparue sur la joue droite du Watari, marquant une victoire de la part du Dojo itinérant de la brume sur les envoyés du fer. Pourtant, ce dernier ne semblait pas du même avis puisqu’il chargea presqu’aussitôt la Kageya qui, plutôt qu’être choquée par la tournure des événements, sembla plutôt y prendre plaisir tandis que son sourire carnassier s’élargissait.


Parant l’assaut de son adversaire d’un mouvement rapide, la maître-lame pénétra presqu’aussitôt son espace et, d’un simple mouvement d’épaule, fit valser l’homme dans les airs avant d’écraser ce dernier contre le sol avant de s’éloigner d’un bond rapide de celui qui ne semblait toujours pas vouloir avouer sa défaite puisqu’il se relevait aussitôt, une expression de rage brute peignant son visage alors qu’il s’élançait en ligne droite contre son adversaire, sa lame exécutant un mouvement que même la personne la plus ignorante en Kenjutsu devinerait l’intention mortelle de celui-ci et face à cette perte complète de moyen, l’expression de la Kageya changea enfin pour simplement devenir de marbre et Namue comprit que sa mentore en avait assez de ce petit jeu.


La série de mouvement qu’exécuta Yuri en réponse à cet énième assaut illustra à merveille la maîtrise totale de cette dernière sur les arts du Kenjutsu et, quelques secondes plus tard, la lame du Tetsujin allait se planter plusieurs mètres plus loin tandis que la lame de la Kageya se posait de façon menaçante sur la gorge de son adversaire.


Visiblement défait, l’homme refusa toutefois de s’avouer vaincu et d’un geste fourbe dégaina son tanto avant de tenter une nouvelle frappe contre son adversaire et, avec une certaine horreur, Namue réalisa que la maître-lame ne pourrait pas parer celle-ci à temps, mais avant qu’elle ne puisse composer le moindre mudra, la lame de sa mentore sembla se brouiller l’espace de quelques instants avant de reprendre son apparence normale alors qu’elle allait frapper de son plat le poignet de l’homme, expulsant du même coup le tanto de sa poigne. Puis, alors que tous les yeux étaient rivés sur la lame de la Kageya, cette dernière envoya un solide coup de poing au visage de son adversaire envoyant celui-ci au tapis une bonne fois pour toute avec un nez fracassé et plusieurs dents en moins.


Le soulagement que ressentit Namue fut toutefois teins par un questionnement auquel elle n’arrivait pas à trouver de réponse. Comment la maître-lame avait-elle été en mesure de parer l’assaut fourbe de son adversaire ? L’espace d’un moment, la jeune femme aurait jurée que la lame de sa mentore s’était dissipé dans un nuage de brume avant de se reformer presqu’aussitôt dans la main opposée de la samouraï ce qui lui rappelait étrangement les lames légendaires utilisées par les sabreurs de la brume. Pourtant, c’était la première fois que la genin voyait Yuri effectuer quelques choses de similaire et alors qu’elle rejoignait les festivités de ses compatriotes, la Kayuri se fit la promesse de questionner la Kageya à se sujet dès qu’elles auraient un moment seule ensemble.




Résumé

État de santé: Blessure au bras guéri, fatiguée.
Réserve de chakra: 1B,6C,1D

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 4:20

L’expérience de Misaki au coeur des différentes missions de la brume lui avaient offert plusieurs enseignements et apprentissages d’une valeur sans nom. Parmi l’un d’eux se trouvait le don de pouvoir déterminer quand une situation avait l’intime potentiel de dégénérer. Pas dans le sens où on pouvait se dire que les choses pourraient potentiellement partir en couille, tel qu’en observant les regards assassins s’échanger entre les différents membres des deux dojos, mais bien ce petit je-ne-sais-quoi qui frappait l’âme de la Yukijine et venait réanimer cette anxiété généralisée qu’elle avait su réprimer avec le temps, tel qu’en observant le sourire carnassier de la mentore de Namue. Non pas qu’elle craignait ce regard où les capacités d’une spécialiste au corps-à-corps, Misaki avait développée ses propres tactiques contre eux, mais bien parce que d’arriver à un tel niveau de maîtrise de soi et d’en venir à arborer quelque chose d’aussi flagrant ne pouvait dire qu’une seule chose ; la mort, la pâle mort, cette déesse altière foule d’un pas égal le trône et la chaumière.

Cependant, que pouvait bien faire d’autre que de regarder ? Le regard vif de la jeune n’aurait sans doute pas été capable de suivre les mouvements de ceux qu’elle surveillait, mais les apprentissages et entraînement régulier en compagnie de sa cousine, et sa désormais propre compétences avec les arts du Taijutsu, avait raffiné son attention pour ce genre de vitesse. D’autant plus qu’autant sa cousine que son autre élève s’élevait dans les arts céleste des portes divines, il fallait bien qu’elle soit elle-même en mesure de pouvoir suivre les mouvements de telle personne. Bien entendu, les propres compétences de Misaki en termes de sensorialité lui facilitent aussi le travail.

Dans tous les cas, c’est avec attention qu’elle observait la suite de l’affrontement. Un affrontement en compagnie d’un adversaire qui frappait pour tuer, mais face à une personne telle que Yuri, face à une experte, de frapper autrement aurait été autant un insulte pour son propre dojo que pour son adversaire. Sur ses gardes, Misaki joignait ses deux mains ensemble, débutant une série de mudra par le signe du coq et se terminant par le dragon. Activant une technique de sensorialité, elle anticipait l’utilisation du chakra des gens qu’elle surveillait, facilitant une éventuelle réaction de sa part.



Ses sens à son apogée, elle put remarquer toutes les intentions hostiles derrière celle de l’homme de Testu, tandis que de son côté, elle pouvait d’ores et déjà percevoir les mouvements de chakra dans le corps de Yuri, avant même que son être ne se mouvoit. Un mouvement qui n’avait pas été capté par son élève qui, en vain, ne parvint pas à réaliser les signes incantatoires nécessaires pour réaliser une quelconque défense. Une défense bien inutile, car la samurai avait en main les clés de sa propre survie. Définitivement remarqué par Misaki, la nature du sabre que tenait Yuri n'échappera pas aux sens aiguisés de Misaki et à sa proximité avec le clan des Sabreurs. Impossible pour elle de ne pas faire le rapprochement, mais elle n’était pas liée aux mêmes voeux qu’eux, elle n’avait pas à se saisir de la lame aux propriétés uniques.

Désormais à son tour d’intervenir, la Yukijine s’approchait pas à pas de l’homme au sol. Son regard lui était cependant relativement froid et distant. Les règles avaient été dictées clairement et en choisissant de les enfreindre il venait, dans la vision d’une Yuki, de manquer de respect à ses hôtes, le pays de l’eau.

[Misaki] - Ce fut un combat fort intéressant, mais malheureusement vous allez devoir mettre les voiles. Déclarait-elle en créant une unique clone d’elle et en l’envoyant vers le navire portuaire le plus près. Un navire sera prêt pour votre départ quand vous le serez. Ce n’est pas un choix.



_________________
[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki] Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 15:12



Que tout le monde reste Zen


Namue s’attendait à ce que sa mentore ne soit pas enthousiasmé envers les envoyés de Tetsu, mais elle ne s’attendait assurément pas à ce que cette dernière les enjoigne à partir immédiatement, envoyant même un clone faire préparer un navire dans le village portuaire le plus près qui, heureusement, n’était pas si loin vu la tendance du dojo itinérant de la brume de voyager d’île en île. Ainsi, le soir venu, la délégation tetsujine fut escortée par deux clones de cristal de la Kayuri et un unique clone de la Yuki tandis que les deux originaux profitaient une ultime fois de l’hospitalité de la caravane itinérante.


C’est donc autour d’un feu crépitant doucement après un repas digne des plus grands festins que se retrouvèrent la délégation de la brume, les deux maîtres de la genin Kenji et Yuri ainsi que le maître du dojo, Suan. Les discussions allaient bon train, Yuri et Kenji faisant l’éloge de l’évolution de leur élève qui, malgré sa défaite plutôt humiliante, avait tout de même réussi à vaincre un samouraï accomplit ce qui, en soit, n’était pas un mince accomplissement. Puis, alors qu’un silence s’installait à la mention du combat de Yuri contre le responsable de cette défaite de la Kayuri, Suan prit enfin la parole, s’adressant cette fois à la Yuki directement.


Suan - J’aimerais que les détails complets de cet affrontement restent entre nous, mais si vous devez remonter ceux-ci aux autorités de votre village, pourriez-vous leur rappeler que le Dojo itinérant de la brume a lui aussi pour mission première de protéger l’archipel ?

L’homme prit une pause et tandis que le silence devenait maître, son regard se posa sur les quatre personnes qui l’entourait avant de finalement se plonger dans les iris de la dame de glace et lorsqu’il reprit enfin la parole, son ton solennel avait fait place à un ton beaucoup plus personnel et l’on devinait clairement que la demande qui allait suivre n’était pas faite au nom du Dojo et relevait d’un certain égoïsme.


Suan - Si toutefois ceci n’était pas suffisant… Serait-ce possible de nous envoyer un … avertissement ?

Le reste de la soirée se déroula malgré tout dans la joie et le bonheur et le lendemain matin, les deux délégués de la brume ainsi que Yuri repartirent en direction du village et alors qu’elle arrivait en bordure de ce dernier, Namue prit la décision de partir un peu en avant, laissant la maître-lame seule en compagnie de Misaki. Profitant du moment, celle-ci s’approcha de la chûnin de la brume avant de lui glisser quelques mots.


Yuri - Votre regard tout comme les paroles de Suan me confirme que vous avez compris que ma lame n’était pas banale. Sachez simplement que mes intentions n’iront jamais contre Kiri et que je donnerais ma vie sans hésitation pour défendre l’archipel. Toutefois, si vos obligations envers le village vous obligent à déclarer mon existence et que l’on juge inacceptable que cette arme ne soit pas en possession des sabreurs, sachez que je ne céderai celle-ci qu’aux mains de Namue et à la condition qu’elle en devienne la porteuse.

Dans le ton de la maître-lame l’on pouvait percevoir une certaine menace qui ne laissait aucun doute sur ses intentions si le village cherchait à reprendre son arme par la force. Pourtant, alors qu’elle terminait sa dernière phrase, le ton menaçant initial avait pris une teinte plus émotionnelle et l’on pouvait aisément percevoir l’authenticité de ses dernières paroles, la maître-lame sacrifierait volontairement une grande partie de ses pouvoirs si ceux-ci pouvaient être donnés directement à son apprentie.




Résumé

État de santé: Blessure au bras guéri, fatiguée.
Réserve de chakra: 1B,6C,1D

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552

[Mission B] Que tout le monde reste Zen [Ft. Misaki]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mission B] UNE ALLIANCE EMPOISONNÉE - Yuki Misaki
» [Mission B] Une alliance empoisonnée [Pv : Yuki Misaki]
» [Désertion][Mission de rang B] Ice and Fire [Ft. Misaki]
» [Mission B] Restaurer la mémoire [Pv : Yuki Misaki]
» [Mission C] L'égout et les couleurs [PV Eien, Misaki]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: