Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un contrat

Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Jeu 24 Mar 2022 - 16:01
Il est onze heures du matin, dans le Pays de la terre, il fait beau, il n'y a pas trop de vent, et le soleil est présent. Un homme marche tranquillement dans l'une des forêts de Tsuchi, il est vêtu d'une sorte de poncho marron qui recouvre son corps, sa tête est dissimulée par une capuche de la même couleur que son poncho. Le type se dirige dans la direction d'un petit village sans réelle importance pour le Pays, c'est un patelin parmi tant d'autres, il se nomme le "village du gravier", il a une faible population.

Cela fait deux jours que l'homme marche en direction de ce village, il sort enfin de la forêt, il arrive devant le patelin en question, le capuchonné souffle... il est soulagé. Il marche au milieu de la rue, les passants le regardent, ils savent reconnaître un étranger quand ils en voient un. Le voyageur a soif, il rentre dans un bar, ce dernier est peu fréquenté, c'est parfait. L'étranger se pose au comptoir, le barman essuie une chopine, "Vous avez de quoi payer ?" Dit-il avec une voix rauque.

Shiro retire sa capuche, "Bien sûr, donnez-moi un grand verre d'eau." Le barman pose un verre sur le comptoir, il remplit ce dernier avec une bouteille en verre, il rebouche la fiole, le voyageur lui demande de laisser la bouteille. "Ça fait dix ryos, pour la bouteille." Le ninja pose une pièce sur le bar, l'étranger boit doucement, il prend son temps, il a encore de la route à faire. Deux personnes arrivent dans le bar, un vieil homme et une jeune femme aux cheveux bleus, ils s'assoient à une table, le barman envoie son serveur prendre la commande, le jeune y va.

Il prend la commande de la jeune femme, elle semble enthousiaste.

Un contrat F8qo

"Alors, je vais commander... trois brochettes de poulets, un bol de ramen au bœuf, une soupe miso, et du mochi au chocolat, ce sera tout pour moi !

Le serveur se tourne vers le vieil homme.

Un contrat Yon4

"Heu... je prendrais juste du thé vert."

L'employé finit de noter sa commande, il part prévenir le cuistot, ce dernier se met aux fourneaux. Shiro descend doucement le continu de sa bouteille d'eau, il commande à son tour, "Je prendrais un bol de Tonkotsu ramen, merci." Le barman passe la commande au cuisinier.

Shiro regarde légèrement du coin de l'œil les deux autres clients, le vieil homme sent qu'il est observé, il se contente de faire un sourire à sa petite-fille, il ne laisse rien paraître. La fille sourit à son grand-père, elle remarque Shiro, elle le fixe avec un air narquois, elle lui fait coucou... l'autre l'ignore, il regarde devant lui. Le petit village du gravier est une bourgade sans histoire, aujourd'hui est un jour un peu spécial, un autre étranger fait son arrivée, il marche au milieu de la rue, il sourit bêtement... il est suspect. Il s'arrête,

Un contrat Uje5

"Ça me met toujours de bonne humeur, un bon massacre."


Les passants le regardent, ils savent que c'est un étranger, l'ambiance change.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883
Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Mer 30 Mar 2022 - 18:14
L'étranger se fait remarquer, certains passants l'ignorent, ils se disent qu'il doit être bourré. D'autres civils s'agacent de son comportement, il braille comme un putois, ce n'est pas tolérable dans leur village, un village de mineur qui se respecte doit rester paisible. L'étranger se fait accoster par un petit gars et son malabar, le petit lui demande cesser ses brailleries sans queue ni tête, le fouteur de trouble s'arrête deux secondes, il regarde le petit, il regarde le grand, il pouffe.

Il envoie une droite dans le ventre du grand, ce dernier est surpris, il n'a rien vu venir. Le mastoc se tient le ventre, il recule, il bave, il tourne de l'œil, il s'écroule au sol. Le petit réagir trop tard, "Mais qu'est-ce qu...?!" Il se prend un coup de pied dans le visage, son cou se rompt, son corps frappe violemment le sol après avoir valsé quelques mètres. Les civils hurlent en voyant les deux macchabées, ils prennent la fuite, ils ont peur d'être les suivants, peur justifiée. Le tueur réitère sa demande, il ne se répétera pas une deuxième fois.

Un contrat Uje5

- Livrez-moi celui qu'on appelle Kouseki Tsuruhashi, le chef du clan Kouseki ! Si je n'obtiens pas gain de cause, je rayerai votre village de merde en à peine trente minutes, obéissez ou mourrez !

Quelques habitants sont tétanisés de peur, ils sont recroquevillés au sol, ils n'osent pas parler, ils n'osent pas dénoncer Tsuruhashi, non parce qu'ils sont fidèles envers lui, mais par peur. Ils craignent le courroux du clan Kouseki, clan qui assure la sécurité du village, c'est l'unique famille spécialisée dans le combat. Le silence des villageois signe leur arrêt de mort, le tueur sourit, il adore ce genre de situation, il aime qu'on lui résiste... il va s'en donner à cœur joie. L'ambiance change, une tension électrique s'installe, le carnage qui leur avait promis va commencer.

"Comme vous voulez, de toute façon, j'aurai tout de même ravagé ce village de merde, rien que pour le plaisir !" Il compose des Mudras, il plaque sa main droite sur le sol terreux. Subitement, des pieux sortent du sol un peu partout dans la zone, ils jaillissent, ils détruisent certaines structures, ils empalent les pauvres malheureux qui se trouvent dans leur trajectoire. Comme les maisons sont faites en pierre, le Doton s'étend partout, en quelques secondes, le centre du village est défiguré, les cadavres jonchent le sol, les maisons sont en ruine.

Alors que le tueur s'amuse, un Shuriken frôle le visage de ce dernier, l'étranger à une légère entaille à la joue droite, il s'énerve. "Pouah, qui est l'enfoiré qui a osé me faire ça, qui ?!" L'assassin lève les yeux en direction d'une maison, une femme se trouve sur le toit, elle tient deux Shurikens dans ses mains, son regard est froid. L'étranger l'interpelle, "T'es qui, toi ?!" La jeune aux cheveux longs plisse les yeux, elle se présente.

Un contrat Tnel

- Je suis Rika du clan Kouseki, et je viens prendre ta vie !

Alors que les deux Ninjas se préparent pour donner l'assaut, une autre voix interrompt le duel, elle est masculine.

Un contrat 13mz

- Héhé... petite merde, tu ne sais pas à qui tu t'attaques, nous sommes le clan Kouseki !

L'assassin écoute le grand gaillard se vanter, il est derrière lui, il n'a pas pris la peine de se planquer, "Ce con doit être spécialisé dans le corps-à-corps, l'autre, elle doit exceller dans les combats à distance... ça va être amusant !" Rika balance ses deux Shurikens sur sa cible, cette dernière esquive sans peine un tir aussi grossier, ce qui laisse une ouverte au mastoc pour attaquer. Il fonce sur son adversaire, le type aux cheveux verts bloque le coup de paume du Kouseki avec son poing.

Les deux hommes s'enlacent les paumes, ils font un bras de fer, chacun résiste du mieux qu'il peut, même si c'est le voyageur qui a l'avantage. La montagne de muscles grimace, elle n'a pas pensé une seule seconde à être en difficulté durant ce combat, ce qui prouve sa grande inexpérience. Le sumotori peste, "Putain... ce n'est pas possible ! Moi, Gou Kouseki, ridiculisé par cette demi-portion… Non, je refuse !" Il gonfle ses muscles, du chakra entour le corps de cet homme, il déploie une force surhumaine, il arrive à repousser son adversaire.

Ce dernier grimace à son tour, "Dis-moi, Gou, tu sais qui je suis ? Tu sais d'où je viens, tu sais à quelle famille j'appartiens ? Non, pas grave, je vais te rafraîchir la mémoire ! Je suis Daichi du clan Haisu !" Le visage de Gou pâlit, tout comme celui de Rika, tout le monde connaît la réputation de la famille Haisu, un clan qui s'est spécialisé dans le mercenariat, tout s'explique. Rika s'énerve, elle compose des Mudras, elle prend des fleurs qui ornent ses cheveux, ces dernières se raidissent, elles deviennent aussi dures que l'acier, il y en a une bonne dizaine.

Elle prévient Gou de se battre à fond, d'y aller franco, il faut neutraliser ce mercenaire au plus vite, et le faire parler. Elle saute dans les airs, tourne sur elle-même, elle envoie une flopée de fleur, "La danse du coquelicot !" Les fleurs se dirigent vers Daichi, il est toujours en prise avec le sumotori, ce dernier ne lui laisse aucune échappatoire, les fleurs viennent se planter dans le torse ainsi que le dos du tueur. Gou sourit, Rika est soulagé, Daichi n'en croit pas ses yeux, il regarde le sumo, ce dernier se vante, "Hahaha, je t'avais prévu, enfoiré !"

Mais subitement, le corps de ce bon vieux Daichi s'effrite, il tombe en morceau, il tombe en poussière, Gou a encore les mains du tueur agripper dans les siennes. Les deux Ninjas du clan Kouseki s'étonnent, ils viennent de comprendre, depuis le début du combat, ce clone Doton s'amusait avec eux. Rika cherche, elle se demande où il est, Gou croise les bras, il clame que ce Haisu est un lâche, "Ce n'est pas étonnant, c'est une famille de couard !" Rika panique, elle n'a plus le contrôle de la situation, elle n'aime pas ça, elle perd ses moyens.

Gou reste confiant, il croit en sa force, il sait qu'elle ne lui a jamais fait défaut... mais la force ne fait pas tout. Une main surgit subitement de la terre, elle transperce le dos puis le torse du sumo, ce dernier ne comprend pas ce qu'il vient de se passer, il voit une main qui le transperce. Il crache du sang, son regard devient faible. Daichi apparaît derrière lui, il lui susurre à l'oreille, "Le clan Kouseki est tombé bien bas." Il retire sa main, le corps du Ninja jonche le sol. Le sumo n'est pas resté sur ses gardes, ça lui a coûté la vie, dommage pour lui.

Rika est en panique, elle tente de fuir, mais un Shuriken de roche lui transperce le front... elle tombe de la maison, son corps gît au sol comme celui de son cousin. Daichi a prouvé sa force, les civils encore vivants son bouche-bée, ils n'en croient pas leurs yeux, ils sont désespérés. Le tueur se tourne vers eux, "À qui le tour ?" Dit-il en affichant un air sadique. Un peu plus loin dans le village, des villageois préviennent tous ceux qui ne sont pas encore au courant de la situation, ils courent dans les rues, ils hurlent qu'un malheur arrive.

Dans le bar où se trouve Shiro, un de ses villageois rentre, il prévient tout le monde, il faut évacuer... il se rend compte qu'il y a deux Ninjas du clan Kouseki dedans. "Ah, vous êtes là, monsieur Tsuruhashi et mademoiselle Junshin !" Le vieil homme demande au jeune homme de se calmer, "Mais que se passe-t-il ?" Le villageois reprend de plus belle, "Il y a un homme qui vous cherche, il tue tous ceux qui refusent de coopérer !" Tout le monde est surpris, Shiro fini de manger son bol, il demande à l'homme où se trouve ce tueur.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883
Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Ven 8 Avr 2022 - 8:27
Haisu Daichi est pensif, il se demande si le chef du clan est bien ici, dans ce village perdu, au milieu de nulle part. L'assassin regarde autour de lui, il y a beaucoup de morts, beaucoup de destruction… Daichi soupire.

Un contrat Sans-titre-999

- Rahhh… Putain, à tous les coups, il s'est barré, merde !
Peste-t-il en souriant de frustration.

Il shoot dans un caillou, le Haisu marche dans les rues, il grommelle, il peste, il en a marre des plans foireux. Il a les mains dans les poches, il a le dos courbé, "Les frangins vont encore se foutre de ma gueule, il faut au moins que je ramène un truc intéressant si je ne veux pas passer pour un con, village de merde !" Une femme déterminée barre la route de l'assassin, elle a un but, elle est déterminée, elle est prête à aller jusqu'au bout pour parvenir à ses fins.

Son visage est empli de colère, ses yeux sont écarquillés de rage, des veines apparaissent sur le front de la Kunoichi. Elle regarde les cadavres de ses proches.

Un contrat Sans-titre-2

- Gou… Rika… Je vous vengerai, je vous le jure, quitte à en mourir.

La jeune Junshin dégaine un Kunaï, "Je vous te tuer, pourriture !" Daichi lève les yeux dans sa direction, il sourcille, "Oh, encore une Kouseki ? Bien, je vais me passer les nerfs sur toi, petite conne !" Junshin balance l'arme, le tueur n'a aucun mal à l'esquiver, il penche la tête du côté gauche, l'outil se plante dans le sol, juste derrière lui. Le Haisu soupire, "Rah... mais merde, il n'y a aucun vrai Ninja dans ce patelin merdique ?!" Il s'énerve, il ne supporte pas l'incompétence, il décide de tuer lentement la petite.

Daichi compose des mudras, "Je vais t'embrocher avec ma tec... hein ?!" Une vive explosion se produit derrière le Ninja, ce dernier est légèrement repoussé vers l'avant, la déflagration était assez forte pour lui brûler ses habits, heureusement qu'il porte une protection en dessous de sa chemise. La petite profite de ce moment d'inattention pour composer des mudras, elle aspire, elle retient son souffle, sa poitrine se gonfle, elle serre les poings... l'assassin se stabilise, il se remet de l'attaque. Il est agacé, "Qu'est-ce que…?" La jolie jeune femme reprend son souffle, elle crache subitement une boule d'eau formée à partir de sa salive, elle est de taille moyenne, juste assez pour encombrer la petite rue, "Suiton : la bulle salivaire !" Junshin est fière de son attaque fétiche, cette bulle est très vicieuse, elle permet de frapper l'adversaire ainsi que de rendre sa peau aussi gluante que de la bave de crapaud.

L'assassin affiche un sourire hautain, "C'est une attaque d'amateur !" Il compose rapidement des mudras, une lance de pierre se forme à partir d'un mur à proximité, il a une idée derrière la tête. Le Haisu balance l'arme en direction de la gamine, la lance de terre transperce la bulle, cette dernière éclate à mi-chemin, Junshin se fait empaler l'épaule gauche. La petite-fille de Tsuruhashi hurle, elle a mal, elle est à terre, elle n'ose pas toucher à la lance qui transperce son épaule, elle verse des larmes. Le tueur s'approche d'elle, "Tu sais que ton petit coup de pute de tout à l'heure, j'ai du mal à le digérer, utilisé du Genjutsu pour cacher un parchemin explosif au bout de ton Kunaï, c'est vraiment lâche. Si je n'avais pas eu mon gilet de protection, j'aurais la moitié du dos brûlée." Il brandit son poing droit devant elle, "Je vais te tuer à cause de ton chef, c'est con de mourir si jeune, mais bon, fallait pas chercher la merde !"

Junshin est abattu, "Zut, ma meilleure technique, ma meilleure stratégie... rien n'a fonctionné, il a même remarqué mon Genjutsu, je suis fichu, je ne peux pas m'en sortir." Daichi pense à quelque chose, il ne va pas la tuer, pas tout de suite, il va d'abord la faire parler, il l'attrape par les cheveux, il plaque violemment sa tête contre le sol avec sa main gauche. Avec la main droite, il attrape la lance qui est toujours plantée dans l'épaule gauche, "Je vais te poser une question, une seule question... et si tu me mens, j'agiterai ma main qui est sur le manche de la lance, je te laisse deviner ce qu'il va se passer." La femme aux cheveux bleus ferme les yeux, elle refuse de voir la tronche de celui qui a tant fait souffrir son village. Daichi commence, "Où se trouve Kouseki Tsuruhashi !" Il fronce les sourcils.

Une voix interrompt cette scène.

Un contrat 2a6e1bd7d6e6a246feb43b64c57aa5ec-1

- Quand tu auras fini de martyriser cette enfant, tu pourrais t'occuper d'un vrai adversaire, à moins que tu ne sois qu'un lâche !

Shiro sort d'une ruelle, il regarde Daichi, celui-ci regarde légèrement son nouvel ennemi, "Encore un Kouseki, mais merde, vous êtes combien ?" Shiro retire son poncho, il craque ses doigts de la main droite"Je ne suis pas de ce village, ni même de ce clan, mais ça ne va pas m'empêcher de te faire payer tes crimes !" L'assassin lâche la lance, il se lève, il se tourne pour faire face au Bakuhatsu, Junshin souffle, elle est soulagée. Les deux voyageurs se regardent, ils s'observent, ils se jaugent l'un l'autre, même si Shiro à un léger avantage sur le tueur, il a assisté au combat contre la jeune femme.

Junshin ricane, "Héhéhé... tu vas enfin payer pour tes crimes, ne crois pas qu'il est seul, il est accompagné d'une vingtaine de Ninjas, ils vont te faire la peau, imbéciles !" Daichi regarde les yeux de son adversaire, "Ça m'étonnerait, il n'a pas un regard fourbe, il a plutôt l'air d'être un guerrier honorable, je t'avais dit de ne pas me mentir." L'assassin agrippe la lance avec sa main gauche, il retire cette dernière d'un coup sec, la victime se met à hurler, du sang gicle de la plaie… Junshin a tellement mal qu'elle en perd connaissance. Shiro regarde Daichi qui tient sa lance couverte de sang à son extrémité, "Tu n'est pas celui que je recherche, en temps normal je devrais t'ignorer pour accomplir ma tâche, mais il y a un problème, depuis mon arrivée dans ce village, je n'ai rencontré que des ringards, des minables qui maîtrisent à peine le Chakra… Toi, tu m'as l'air plus rôdé, tu dégages de la bestialité, j'ai envie de te briser !" Shiro va se lâcher.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883
Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Mar 19 Avr 2022 - 19:17
Le combat fait rage, le Bakuhatsu esquive les coups de lance de son ennemi, il se meut avec rapidité et agilité. Daichi s'amuse, il prend son pied, ça l'éclate de se battre contre un vrai combattant. Shiro constate que le Haisu est un bon combattant, il se base sur le maniement de sa lance, il est très doué. Le balafré analyse ses déplacements, il remarque une faille dans ceux-ci, bien qu'ils soient fulgurants et précis, ils sont répétitifs, ce qui est un énorme défaut. Ce qui permet au Bakuhatsu de prévoir la riposte appropriée, lorsque Daichi répète son mouvement pour la énième fois, lorsqu'il étend sa lance en ligne droite pour perforer le torse de Shiro, celui-ci se meut sur la gauche juste avant que le coup ne soit porté.

L'assassin est impressionné, personne avant le balafré n'avait jamais esquivé son enchaînement fétiche... non, personne, hormis dans sa famille. Le Ninja envoie un direct du droit vers le visage du tueur, celui-ci se balance sur le côté droit, il esquive le coup de poing de justesse. Lorsqu'il s'écrase au sol, il lâche sa lance de pierre, Shiro en profite pour lui donner un coup de pied dans le ventre. Haisu Daichi croise les bras devant lui pour amortir le coup, ce dernier explose lorsqu'il entre en contact avec les avant-bras de l'assassin. Le corps de l'assassin est projeté sur quelques mètres, l'homme est surpris, "Merde... une explosion ?!" Daichi s'écrase un peu plus loin, il ne tarde pas à se relever, il grimace.

Shiro lui fonce dessus, l'homme aux cheveux vert compose des mudras, il plaque ses mains au sol, une dizaine de projectiles formé à partir de la roche foncent sur la proie qu'est Shiro. Le mercenaire grimace, il se meut très rapidement, il saute de droite à gauche, ce qui lui permet d'esquiver trois projectiles. Le Ninja compose très vite des mudras pendant qu'il se meut, il plaque ses mains sur le sol juste après avoir son déplacement, un mur surgit du sol, ce mur de pierre encaisse le reste des projectiles. Daichi fonce sur son adversaire, Shiro sort de sa cachette qui est en ruine à cause des précédentes attaques, les deux hommes s'échangent des coups en utilisant le Taijutsu.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883
Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Lun 2 Mai 2022 - 5:30
Les deux Ninjas s’échangent des coups mutuellement, Shiro et Daichi ne se font pas de cadeaux, chaque attaque lancée est faite pour tuer. Shiro y va doucement, il pourrait utiliser le Bakuhatsu pour détruire le corps de Daichi, mais ce n'est pas nécessaire. Plus le combat s’éternise, plus le Haisu perd de sa superbe, il a du mal à tenir la cadence. Le mercenaire s’en rend compte, il constate deux choses, la première étant que Daichi n’est pas un adepte du corps-à-corps.

La deuxième est que l’assassin aux cheveux vert perd vite son sang-froid lorsqu’il ne maîtrise plus la situation, c’est ce qui est en train de se passer. Daichi grimace, il recule de plus en plus, et il a du mal à bloquer efficacement les coups. Le point fort du Haisu n’est autre que le Doton, il excelle dans ce domaine. En revanche, il a de grosses lacunes en endurance, c’est ce qui va causer sa perte. L’assassin recule, il trébuche sur le corps d’un des civils qu’il a tué. Il est assis, il regarde son adversaire, et il se relève très vite.

Un contrat 1651454818-2b7b36273cb08d30081e90d156d7b381

– T’as eu de la chance, mais je vais t’apprendre, ouais, je vais t’apprendre à me respecter !

Daichi est en position de combat, il veut reprendre, le tueur veut prouver qu’il est capable de vaincre qui il veut. Le Haisu compose des Mudras, Shiro décide de ne pas le laisser faire, ce combat n’a que trop duré. Le Bakuhatsu ne le laisse pas terminer ses Mudras, il saute dans sa direction, il l’enchaîne directement au corps-à-corps. Daichi est pare difficilement les coups, il essaye de se libérer, de partir loin d’ici. Shiro prend plaisir à marteler de coups la petite frappe, elle a du mal à gérer, les coups du balafré touche leur cible.

Shiro assène un uppercut dans l’estomac, suivi d’un crochet du gauche dans le visage, et pour finir, un bon direct du droit dans le visage. L’assassin titube en arrière, il saigne du nez, il a perdu deux dents. Le tueur prend appui contre un mur, il halète, il souffre. Shiro crache par terre, il est déçu. Ce combat devait être intéressant, mais ce n’est pas le cas, Daichi n’a pas le niveau. Le Bakuhatsu veut en finir avec lui, il brandit la main droite devant lui, il veut lui exploser la tête.

Un contrat 1651458029-86d18ad5

— Cette plaisanterie à assez durée, tu vas regretter de t’en être pris à des innocents, Haisu Daichi.

Mais alors que le Bakuhatsu allait achever l’assassin, une forte voix l’interrompt.

Un contrat 1651458272-sans-titre-7

— Cela suffit, jeune homme !


La cible tant convoitée par Daichi se jette elle-même dans la gueule du loup, comme il l’avait prédit, le grand-père descend du toit sur lequel il est debout. Il marche vers Shiro, tout en ayant les mains jointes dans le dos, il regarde les corps de sa famille. Il prend le pouls de chacun d’entre eux, leur mort le rend triste, il soupire. Kouseki Tsuruhashi se dirige vers un Daichi abattu, il est essoufflé, son regard est fatigué. Le vieil homme regarde celui qui a massacré ses petits enfants.

— Je sens une grande souffrance émanant de vous, une souffrance psychologique, vous n’êtes pas heureux.

Le Haisu s’emporte.

— Dégage le vieux, t'es qui ?

Tsuruhashi pose un regard empli de pitié envers ce tueur, ce qui agace l’autre.

— Mais tu veux quoi ?!

Le vieil homme se présente, ce qui étonne Daichi et Shiro, le balafré s’avance pour protéger le vieux.

— Vous avez perdu la raison ?!

Le chef de clan regarde Shiro, il tourne le dos au tueur.

— Ne vous enfaîte pas, je ne crains rien. D’ailleurs, je voulais vous remercier d’avoir vengé la mort de mes petits enfants, grâce à vous, ils peuvent reposer en paix.

L’assassin en profite, il saute sur Tsuruhashi, et il a l’intention d’accomplir sa mission. Le Bakuhatsu tente de s’interposer, mais c’est trop tard, il n’a plus le temps. Mais à la surprise générale, le chef du clan Kouseki esquive facilement le coup de poing de Daichi, Tsuruhashi passe derrière le Haisu. Shiro est sans voix, tout comme le tueur, le corps du vieux est recouvert par une lueur verte, le mercenaire n’a rien vu. Le vieil homme envoie un léger coup de pied dans le dos de l’assassin, ce dernier s’encastre violemment dans le mur d’une maison, il passe à travers.

— Je vous pardonne pour avoir pris la vie de mes enfants chéries, ils sont morts, je ne peux pas les ramener à la vie. Je n’ai pas le droit de vous juger, je n’ai pas le droit de vous haïr. Dans ma jeunesse, j’ai commis des crimes impardonnables, je n’étais qu’un Ninja parmi tant d’autres, mais le fait d’obéir aux ordres n’est pas une excuse à la barbarie. Je suis coupable de génocide, tout comme vous.

Daichi sort de la maison en sang, il halète, ses vêtements sont tachés de sang. Il halète, il regarde Shiro et Tsuruhashi, ces deux hommes l’ont surpassé, il n’a rien pu faire. Malgré toutes ses années d’entraînements, malgré les efforts qu’il a fournis, malgré le fait qu’il fasse partie d’une famille d’assassin réputé, il n’est pas au niveau d’un vétéran. Daichi grimace, il pleure, il n’en peut plus, il tombe à terre. Il donne des coups de poing dans le sol, il ne peut retenir ses larmes, il frappe le sol avec ses deux poings frénétiquement.

— Putain… merde ! Pourquoi, pourquoi vous êtes si fort ?! C’est injuste, ce n’est pas juste ! J’ai fait des efforts, je suis plus fort que jamais, je suis à mon apogée ! Et je me fais latter le cul par un vieux, mais c’est quoi ce délire ?! L’autre con, je veux bien, mais pas le vieux tout pourri ! C’est quoi ce délire ?!

Le balafré s’approche de Daichi.

— Dis-moi, qui t'as engagé pour tuer Tsuruhashi ?

Le vieux demande à Daichi de se taire.

— Je sais déjà qui veut ma peau, ne vous mettez pas en défaut, taisez-vous… C’est le mieux que vous avez à faire.

Shiro demande au vieux quelles sont ses intentions concernant le tueur, Tsuruhashi ferme les yeux, il tourne les talons, il part vers sa petite fille qui se vide de son sang. Le balafré veut des explications, il ne comprend rien.

— C’est un professionnel, et comme il a échoué dans sa mission, il va lui-même se donner la mort.

Juste après ces paroles, Daichi croque une pilule contenant un poison mortel, son corps tombe au sol, le tueur est mort. Shiro ressent tout de même de la tristesse pour lui, ce n’était qu’un pion parmi tant d’autres, et il est mort pour rien. Le Bakuhatsu regarde ce vieil homme tout chétif qui relève sa petite fille aux cheveux bleus, elle est encore vivante. Le Bakuhatsu se demande comment le chef du clan Kouseki peut-il avoir une si grande puissance ? Le balafré veut en avoir le cœur net, il veut connaître son secret, c’est une occasion à ne pas manquer.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883
Bakuhatsu Shiro
Bakuhatsu Shiro

Un contrat Empty
Dim 19 Juin 2022 - 23:39
Une fois les corps des victimes misent en terre, ce qui reste du village de mineur assiste aux enterrements. Shiro est dans son coin, il observe la vingtaine de villageois en train de pleurer ou de se prier. Shiro croise les bras, il est adossé contre un arbre non loin des funérailles. Un prêtre fait une homélie, il célèbre la mise en terre des défunts. Chacun dépose une rose blanche sur le cercueil de chacun, le chef du clan Kouseki est triste d’avoir perdu une partie de sa famille, mais il lui reste encore pas mal de petits fils et petites filles pour atténuer sa peine. Le Bakuhatsu ferme les yeux, il écoute les pleures et les prières. Et voilà qu’il se met à pleuvoir, Shiro soupire.

— C’est comme si le ciel pleurait la mort de ses villageois.

Les funérailles se terminent, les civils retournent vaquer à leurs occupations. Le mercenaire s’approche du chef de clan, il lui demande s’il peut lui enseigner cette technique qu’il a utilisée pour vaincre le tueur. Le vieil homme à une dette envers Shiro, il ne peut pas lui refuser sa demande. Les deux hommes s’enfoncent dans la forêt à l’abri des regards, et une fois assez loin, le vieux Tsuruhashi déverrouille la première porte. Le Bakuhatsu remarque quelque chose, le vieux ne semble plus si faible. Puis, il ouvre la seconde porte. Shiro écarquille les yeux, il ne comprend pas. La troisième porte est ouverte, Tsuruhashi décide de faire une petite explication à son ami.


— Cette technique se nomme le Hachimon, ou les portes célestes. Cette technique permet à celui qui l’utilise de déverrouiller les huit portes présentes dans le corps de chaque être humain. Le flux de Chakra circule dans à travers ces portes, mais pour un Ninja normal, elles restent fermées. Mais que se passe-t-il lorsqu’un Shinobi décide d’ouvrir l’une de ses portes ? Il obtient une puissance colossale, et beaucoup d’autres avantages selon la porte déverrouillée. Chaque porte possède une spécificité, mais ce n’est jamais sans risque. Pour maîtriser le Hachimon, il faut énormément d’entraînement. Il ne faut pas en abusez, car si vous déverrouillez une porte que vous ne maîtrisez pas encore, vous risquez de mourir. Vous avez compris, c’est une technique à double tranchant. Les conséquences pourraient être catastrophiques, si vous outrepassez vos limites, dans le meilleur des cas, vous détruirez votre corps et finirez handicapé. Mais dans le pire des cas, vous mourrez. Souhaitez-vous encore apprendre le Hachimon ?

Shiro hoche la tête de bas en haut. Le vieux ferme les yeux, il prend une profonde respiration.

 Cela fait longtemps que je n’ai pas déverrouillé cette porte.

La quatrième porte est libérée, une aura verdâtre entoure le corps du vieux, ce dernier fait deux ou trois pas à peine dans la direction du Bakuhatsu. Il disparait, Shiro grimace, il ne comprend pas. Tsuruhashi se tient à côté du mercenaire, il a les mains derrière le dos, tout en affichant un sourire.

— Voyez-vous, cette technique est très éprouvante pour le corps.

L’étranger est surpris, subitement, il se retourne. Le vieux n’est plus là, il appelle son nouvel ami étant perché sur une branche d’un énorme chêne.

— Je suis ici.

Le Bakuhatsu est choqué, il n’a rien vu venir. Tsuruhashi apparait comme par magie devant son admirateur, Shiro demande au vieil homme de lui enseigner son art. Le Kouseki ferme progressivement ses portes, il redevient normal. Le vieil homme explique en théorie comment marchent les portes célestes, Shiro comprend le fonctionnement, après tout, ce n’est pas compliqué. Il a les bases pour ouvrir les portes, mais encore faut-il qu’il puisse y arriver. Shiro remercie le vieil homme, mais il doit repartir pour poursuivre sa quête de puissance.

 Je dois vous avertir, maître. L’assassin qui est venu aujourd’hui, ce ne sera pas le seul. Celui qui vous en veut ne s’arrêtera pas là, je ne peux rester à vos côtés. Ce n’est pas pour vous que je m’inquiète, vous êtes extrêmement puissant. C’est pour les habitants de ce village que je me fais du soucie, je vous demande d’oubliez votre culpabilité lorsque le village est en danger. Vous êtes le seul rempart qui protège ce village des brigands, si vous ne le protégez pas, ses habitants mourront à cause de votre faiblesse. Vos petits enfants ne seront pas toujours là ni à la hauteur pour protéger les villageois. Si vous voulez racheter vos péchés, agissez pour le bien commun. Je vous remercie, maître, mais je dois continuer mon chemin.

Shiro quitte le village, et le voilà parti pour une autre destination.

_________________
Un contrat Kcab
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10165-le-nomade-terminer#86883

Un contrat

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [S/CONTRAT/IWA]
» [CONTRAT/A/HI] JOO JUN
» 05. Créer un contrat
» [B/Contrat] Sus aux esclavagistes
» [CONTRAT/S/HI] YAMANAKA REI

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: