Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo]

Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Ven 25 Mar 2022 - 14:39

Acte I · D’antiques connaissances musicales


Une journée tranquille durant laquelle la demoiselle recherche des ouvrages dans la bibliothèque sur le clan Kodaishi, le peuple antique des onkyotonka ayant vécu à Kaminari. D’après la légende, en dehors d’avoir les douze signes astrologiques animales en totem, ils seraient en lien étroit avec des montures volantes silencieuses, discrètes et capables de chasser quelconque humain foulant leur territoire. C’est alors que Minako fit d’autres recherches dans cette grande bibliothèque, seule, se demandant quel genre d’oiseau était leur monture, ou les trouver et comment. Parmi les espèces silencieuses d'oiseau, il y a des rapaces, dont le gypaète barbu qui est capable de dévorer les restes des cadavres qui ne peuvent pas être digérés par les autres charognards. L’un des leurs était par ailleurs parti retrouver Ken pour le remercier de l'avoir sauvé.

À Kaminari, il y a également la famille des aigles, elle pense donc que ces animaux shinobis peuvent être liés à ces terres au même titre que l’antique clan Kodai. Cependant, elle ne peut vérifier cette théorie en explorant de nouveau les contrées kaminarijin sur les traces du passé des Kodai, car étant genin, elle ne peut sortir du village seule et elle se doute qu’on ne lui autorisera pas à sortir de Kumo pour cette raison. Blasée, Minako quitte la bibliothèque et traverse le quartier Nara avant de rejoindre la place centrale, là où elle pourra rentrer au dojo du Paon. Elle s’arrête au milieu du quartier du peuple des ombres, là où elle a été bénie par feu l’un d’entre eux.

Imaginant qu’il est probable qu’en jouant l’ode de Matshu, l’âme du Cardinal de la Mort serait encore présente, un frisson parcourt son échine, imaginant que son fantôme hante le lieu dans lequel sa vie a été ôtée. Puis la jeune femme quitte ce lieu aussi rapidement qu’elle le pu puis rentre chez elle, auprès de son tendre. Elle s’assied dans le jardin zen pour méditer quelques instants, puis une idée lui vient. Et si elle réalisait de nouveau l’exercice de son ancienne professeur consistant à trouver la nature du chakra pour montrer la flamme de sa passion en tant que shinobi ? Ce test permettrait à Minako de se jauger sur la longueur d’onde entre son cœur et ses tripes. Elle prend ainsi un papier et le place correctement entre ses doigts de la main droite.

“ Pour toi, chéri. Ma volonté de me surpasser pour te protéger et me battre à tes côtés, comme si nous n’étions qu’un face aux obstacles. ” pense-t-elle tout en commençant à faire flamber son papier. Cette flamme grandit de sorte à mesurer au moins un mètre, là où lorsqu’elle s’exerça sur un chapeau en latanier, la flamme ne mesurait qu’une vingtaine de centimètres. La flamme actuellement présente, de la taille d’un petit homme, crépite et porte des lueurs bleutées prouvant la chaleur de ses ondes positives lorsqu’elle pense à la personne aimée. Et ce, pour le plaisir de Yoko-sensei, rassurée de voir que le cœur de son héritière n’est pas perdu, bien au contraire. Ce feu dansant finit par d’éteindre au bout d’une bonne minute, et c’est ainsi que se termine cette journée paisible.

Le lendemain, Minako se dit qu’elle pourrait voir sa grand-mère maternelle, Rukina, afin d’avoir un peu de ses nouvelles. Cette dernière devait sans doute connaître quelconque légende sur des rapaces shinobis survolant potentiellement Matshu ou Humy. La vieille demeure en face du cimetière est toujours aussi délabrée, et, alors que la jeune femme avance jusqu’au palier de la porte, eu une étrange sensation, comme si un mal-être s’instillait, offrant ainsi une boule au ventre. La jeune femme toque à la porte plusieurs fois de suite et attendit, attentive, lorsqu’elle se souvenu que la petite grand-mère est devenue bien sourde.

Elle déglutit et empoigna la porte qui s’ouvrit toute seule dans un grincement ô combien strident. Une douce odeur de mort arrive directement au nez de la jeune femme alors qu’elle n’est pas encore entrée dans la demeure, kunoichi qui pâlit instantanément, imaginant le pire. Cela dit, son instinct d’apprentie du kyuubu prit le dessus et elle envoya un clone quérir un officier pour enquêter sur ce qu’il s’est passé. Par chance, un commissariat ne devait pas être trop loin, à quelque pâtés de maison. Prise de curiosité, Minako finit par avancer dans le vestibule et tombe nez à nez sur Rukina. Ou plutôt, ce qui semble rester d’elle.

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Dim 3 Avr 2022 - 15:42, édité 3 fois (Raison : Correctifs de code couleur)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Ven 25 Mar 2022 - 22:01
♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Minako sort et vomi lorsqu’un officier arrive et pose la main sur son dos pour la soutenir, lui disant qu’il a bien eu le message de son clone qui a disparu après avoir donné le message. Minako bégaye en donnant l’information comme quoi elle vient de découvrir le cadavre de sa grand-mère. C’est ainsi qu’elle laisse les officiers faire le travail pour savoir de quelle manière celle-ci est décédée. Quelque peu chamboulée, bien qu’elle ne verse aucune larme de tristesse, pensive, la demoiselle retourne dans les quartiers non loin de la raffinerie, se souvenant de l’un des vieux écrits qu’elle a lu la veille. Il s’agirait de jouer une partition en particulier pour attirer l’âme d’un oiseau qui deviendrait la monture céleste du jeune onkyotonka du peuple antique de la foudre.

N’ayant aucune piste, la jeune femme se demande comment faire pour avoir le cœur net sur cette histoire, lorsqu’elle vit la devanture d’une boutique que la jeune femme affectionne. Il s’agit là de la boutique de Tsukaima Zenjiro, son grand-père. Il est un ninja retraité qui passe son temps à réaliser divers instruments de de qualité, auprès de son apprenti, un civil appréciant énormément ce travail. Le regard de la jeune femme s’illumine, c’est alors qu’elle ouvre la porte du magasin et entre, saluant le jeune homme qui doit certainement avoir 16 ans au vu de son apparence physique.

« Salut, Hibiki, dit-elle, ça va ?
· Bien et toi ? Ça faisait longtemps qu’on ne s’est pas croisé, ça doit user le taff au Kyuubu n’est-ce pas ?
· T’inquiète, je suis solide comme un roc, tant que je peux exercer de sorte à botter le cul des mécréants ça me va. Dis-moi, tu connais les récits du clan Kodaishi ? C’était un peuple antique qui s’est vu attribué le chakra onkyoton il y a 200 ans, aujourd’hui disparu. Je cherche quelques infos pour pouvoir confirmer une théorie.
· Oulah, tu pars encore dans un délire de fou, t’es sûre que tu es à l’aise au sein de la police ? Ok ok, me regarde pas comme ça grande brute… euh… comment dire, je pense que Zenjiro-sensei pourra t’aiguiller beaucoup plus que moi, clairement, car je ne m’y connais pas du tout en chakra et à l’histoire entourant ce phénomène.
· Il est là ?
· Ouais, il va arriver, il finit juste de réparer un taiko pour le mettre à la vente. »

C’est sur ces mots qu’ils attendirent tous les deux l’arrivée du grand-père avec l’instrument réalisé avec passion, le posant sur l’une des étagères le mettant en évidence pour les futurs acheteurs. Ce dernier fit un regard chaleureux à sa petite-fille avant de la saluer. « Je suis bien heureux de te revoir Minako. J’ouïe dire que tu voulais des conseils de ma part. »

« En effet, d’après la légende sur le clan Kodaishi leur jeune membre avait un rituel pour avoir une monture volante et j’aimerai en découvrir davantage. Si tu as des récits à ce sujet je suis preneuse, parce que contre toute attente je n’ai pas trouvé de tels ouvrages. »

« Minako, je vois que tu ne te lésine pas sur ta recherche de connaissance. Il est vrai que ce clan n’a pas laissé beaucoup d’écrit derrière lui. Il est très probable que j’ai quelque chose pour toi. » dit-il en retournant dans son atelier. Lorsqu’il revint, il lui tend un vieux parchemin poussiéreux. « Je tiens à te dire que ta quête ne sera pas aussi simple. Tu suivras les consignes retranscrites sur ce parchemin et tu verras de toi-même si ta théorie fonctionne ou non. »

« Merci, Oji-san. » dit-elle avant d’ouvrir le parchemin en question. Ici est retranscrit quelques étapes pour un rite musical pour appeler une harpie féroce.

Citation :
· Quérir un masque antique Kodai’ikuji
· Quérir un ocarina Kodai’chikara
· Quérir un koto antique Kodai’kage
· Quérir le “ Chant du Kodai’saiki ”

- - -

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Dim 3 Avr 2022 - 15:39, édité 1 fois (Raison : Correctifs de code couleur)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Sam 26 Mar 2022 - 18:08
♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Citation :
- - -

Lorsque sur ta droite les cordes du koto vibrent, alors que chante l’ocarina sur ta gauche, au centre tu portes ton masque et tu avance seule sur l’autel naturel d’un boisé, lorsque la lumière t’y guidera.

Minako sort du magasin afin de trouver un masque en bois ressemblant apparemment à un visage de harpie. Elle pensa à sa grand-mère , retrouvée morte plus tôt en journée, mais la demoiselle ne voulu y retourner. À la place, la demoiselle descend et retourne dans son dojo pour voir dans sa garde-robe si elle n’a pas gardé un tel objet, sans succès.

Elle décide d’abandonner la recherche pour le moment, se contentant de retourner dans la bibliothèque pour trouver la fameuse partition, le chant du Kodai’saiki. La recherche dura des heures au sein de ce lieu silencieux et apaisant, mais contre toute attente, la demoiselle trouva le masque à la place. Un masque en bois de magnolia dont la peinture rougeatre s'effrite. Elle vit qu’à l’intérieur de celui-ci semble être gravé deux partitions, courtes, l’une pour la harpe japonaise (koto), et l’autre pour l’ocarina.

Fière de sa trouvaille, la demoiselle pu rentrer chez elle pour recopier la mélodie sur son carnet et l’essayer, d’une part au koto, et d’autre part sur l’ocarina. Des objets basiques qui lui servirait d’entraînement. Il s’agit d’une douce mélodie joyeuse. Puis elle invoqua deux clones pour essayer de travailler de pair pour faire concorder les partitions. Ce travail de répétition dure pendant des heures, des jours durant au point où la demoiselle réinvoqua encore et encore ses doubles pour y parvenir. S’ensuit un sommeil réparateur pour la jeune femme, lors de cette nuitée, durant laquelle elle pu enfin goûter au repos.

Minako, le lendemain, au lieu dans lequel elle devait réaliser ce rituel. Elle n’eut aucune idée d’où pourrait se placer un quelconque boisé à part en dehors du village, lorsqu’elle se souvint des terrains d’entraînement. Car en effet, lors de l’examen des chuunin, plus précisément lors de la seconde épreuve, Minako s’est battue à l’orée d’un bois contre le taisho du kyuubu. Il s’agit là du seul boisé dans lequel la jeune femme pourrait jouer.

Elle pu donc sortir, matériel en main, traverse les quartiers riches avant de se poser sur le terrain d’entraînement, lorsqu’enfin, la kunoichi entre dans le boisé afin de l’explorer. La demoiselle fouille partout jusqu’à trouver une zone relativement éclairée, dont les arbres sont assez éloignés, formant ainsi un cercle imparfait, avec un rocher en son centre, là où la demoiselle peut s’installer tranquillement afin d’offrir le chant du Kodai’saiki à une quelconque créature, si la légende est bien réelle. Satisfaite du lieu elle espère s’en souvenir lorsqu’un jour, la demoiselle aura trouvé l’ocarina et le koto en question qui lui serviront pour le rite du célestrier shinobi.

Après des jours de recherches intensives, la demoiselle fit un rapprochement entre ce savoir et l’un des préceptes du Kougen : Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. D’après les rumeurs, sous l’autel se cacherait un objet étrange renfermant de profonds secrets. La demoiselle y va donc, discrètement. Mais, arrivée sur place, des personnes sont déjà là pour percer également lele mystère autour de cette rumeur. Voyant en la kunoichi une rivale ils décident de la neutraliser, chose qu’ils réussissent avec brio au vu de leur niveau. Mais surtout, car Minako n’a utilisé strictement aucun Jutsu, se contentant de se battre comme au bon vieux temps au corps à corps.

Ça ne l’empêche pas d’y retourner encore et encore, sans pouvoir étudier l’autel, jusqu’à ce qu’elle y aille une nuit, seule. Elle soulève le tissus qui le recouvre et frappe légèrement le réceptacle en pierre, ainsi que le sol, jusqu’à ce que l’une des pierres sonne creux. C’est alors que la demoiselle entreprit de la retirer du sol avec les moyens du bord avec ses kunai. Elle y parvient mais au final, le résultat ne donne rien. Il s’agissait juste d’un trou. Un simple trou. En essayant de creuser davantage la demoiselle trouve quelque chose, un objet froid. Elle le récupère et découvre ainsi une boîte en métal. Elle l’ouvre et voit ce qui semble être un ocarina en bois avec de vieilles gravures inconnues. Minako en est si heureuse qu’elle s’empresse de remettre cette dalle en place, bien que maladroitement, et retourne chez elle, comme si rien n’était, et plonge dans ses songes.

Minako poursuit ses recherches à la suite de cela pour le koto antique, à la suite de quoi elle entre par effraction dans la guilde de marchand riches et fouine dans les domaines Nara, Suzuri et Metaru, sans succès. Elle s’assied sur un banc non loin de la bibliothèque et réfléchit à la manière dont elle doit entreprendre ses recherche. La demoiselle ne peut entrer par effraction dans les demeures pour les retourner et trouver cet instrument en particulier. Durant des semaines durant, la douce tourne en rond, pensant même à abandonner. Fort heureusement qu’entre temps la demoiselle travaille sur des missions, sinon quoi elle aurait certainement pété les plombs.

Alors qu’elle eut l’information qu’un vide-grenier a lieu dans le quartier Nara, Minako en profita pour y jeter un œil, sans grande conviction, par simple curiosité. Alors que son regard balaya les quelques bricoles montrées sur ce stand, il s’arrêta sur un koto bien particulier, aux même gravures étranges de spirales sur son bois. La vieille dame lui raconta alors qu’apparemment, cet instrument appartenait à un peuple ancien vivant à Kaminari et que feu son mari a récupéré l’objet lors d’un voyage et s’en servait comme décoration. L’objet est vendu aujourd’hui à 5 ryos à la chanteuse du crépuscule. Elle ne pu s’empêcher de se dire que le clan de l’ombre l’embêterait fortement.

Cela dit, heureuse, la jeune femme se fraye un chemin jusqu’à ce rocher dansa forêt. Minako se clone, porte le masque et effectue le rituel musical sans succès. Pensant que le problème vient du masque car il n’est pas du même style antique que les instruments, la demoiselle reprend les recherches pour trouver l’original. De fil en aiguille, au fil des jours, elle apprend que l’objet pourrait être dans une tombe. C’est alors que de son temps libre Minako va au cimetière, faisant mine d’aller prier, dans le but d’y faire le tour et de creuser dans chacune d’entre elle pour trouver l'objet qui lui manque.

Alors qu’elle creusa la tombe d’un illustre inconnu, tout au fond de ce lieu lugubre, dont la gravure sur la pierre tombale, la plus grande du cimetière par ailleurs, est illisible, elle cru entendre un bruit. C’est alors qu’elle se cacha derrière la tombe en se métamorphosant en objet mortuaire. Elle attendit pendant de longues minutes jusqu’à ce qu’elle soit sûre qu’aucune personne n’est présente. Elle reprit sa forme humaine et malencontreusement réussit à pousser la pierre suffisamment pour faire apparaître un petit trou.

Intriguée, elle pousse encore plus loin la tombe, laissant apparaître l’entrée de ce qui semble être une caverne sombre. Elle enflamma donc une torche puis y entra, doucement. L’endroit ressemble davantage à une vieille cave de maison détruite pour laisser place au cimetière. Alors que la demoiselle avance prudemment, elle vit une étrange roche. Minako tapote dessus et la pousse, ce qui l’ouvrit telle une boîte. Ainsi lui apparaît sous ses yeux un masque de harpie, en matériaux nobles, scintillant de pierres précieuses. Une beauté. La demoiselle observa attentivement ses alentours et après quelques fouilles, y découvre un ocarina et un koto de même manufacture.

Récupérant ainsi les trois œuvres, telles une pilleuse, la demoiselle se henge en personne lambda recouverte de vêtements cachant son identité, sort de sa cachette et discrètement, dans la nuit, rentre chez elle, dans le dojo. Le lendemain, Minako se repose, se préparant mentalement à effectuer son rituel. Une joie anime son visage, car enfin, elle pourra savoir si la légende est réelle ou non.

Minako mettra enfin à l’œuvre ce rite antique…

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Dim 3 Avr 2022 - 15:40, édité 1 fois (Raison : Correctifs de code couleur)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Lun 4 Avr 2022 - 15:35

Acte II · Chufuo, la harpie féroce


C’est une belle journée, froide et venteuse. L’air de la montagne et du boisé apaise la douce, dès lors qu’elle est seule au milieu de cette nature luxuriante, assise sur ce rocher grisâtre. Après ses préparatifs, posant le masque sur le visage, la demoiselle s’agenouille et s’immobilise. Le clone de droite de Minako joue son ocarina alors que son clone de gauche joue du koto, le tout d’un air joyeux.



Cela dit, aucun oiseau n’apparait. Minako prit conscience qu’elle a fait l’erreur d’inverser la place des deux instruments. Elle reprend donc le rituel mais rien n’y fait. Quasiment toute la matinée, la demoiselle reste sur les lieux, s’ennuyant quelque peu du fait que la légende soit fausse. Cependant, la mélodie finit par l’enjailler et de ce fait, elle se mit à danser de manière improvisée, mixant l’art du combat et l’art dansant dans son jeu de jambes.

Minako, après avoir bu un peu, de nouveau masquée, danse une nouvelle fois dans le style de la capoeira, sur cet air, lorsqu’une ombre leur cache la lumière, puis apparaît un oiseau géant, mesurant une dizaine de mètres, se posant au sol. Silencieux, il observe les trois filles, quelque peu effrayé et intrigué par ce qu’est ce spectacle qu’elles ont offert. Minako s’assied et sifflote l’air musical des bois perdus.

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Chufuo
Chufuo

L’oiseau, en admiration pour la danse et la musique, s’approche de la Minako masquée, timidement, d’une petite voix lui demande de jouer un peu avec lui dans son monde des kuchiyoses. La musicienne demandant si la mélodie l’a invoqué, ce à quoi la créature lui répondit par la négative.

« Nah ! Moi je souhaite un camarade de jeu ! Et si tu me plais bien bah je te choisirai comme humaine avec qui je pactiserai ! Passque bah mon chef il veut que je trouve un camarade humain pour veiller à ce que les deux peuples puissent être en sécurité. Allez viens je t’emmène ! »

Minako ne put répondre que l’oiseau lui prend le dos avec ses serres et s’envole vers d’autres cieux. Elle tombe de quelques mètres, vêtements déchirés à cause des serres de l’animal, s’imaginant qu’elle allait mourir et finir dévorée par la harpie féroce. Mais l’oiseau a pu la rattraper de sorte à ce qu’elle grimpe sur son dos.

« Attends, on ne s’est même pas présenté, comment pourrais-je te faire confiance ?! T’as failli me tuer ! »

« C’est pas grave ça, on s’connaitra quand on y sera ! D’ailleurs mon nom à moi c’est Chufuo ! Et toi donc ? »

« Ooook, donc moi c’est Minako, j’accepte de te tenir compagnie pour aujourd’hui pour en apprendre davantage à votre sujet. Mais ne me refais pas ça ! » répondit la kunoichi, quelque peu intriguée. Elle espère que personne ne verra son absence. Mais, dans tous les cas, si elle revient avec un pacte avec une monture aérienne, si on lui remonte les bretelles sur sa disparition d’un jour, elle pourra prouver ce qu’elle y faisait.

C’est ainsi que tous deux partent pour l’habitat des harpies féroces ninjas, dans le but que la demoiselle fasse des épreuves aux côtés de l’oiseau qui l’a trouvé.

Code couleur
Chufuo : #884da7

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Lun 25 Avr 2022 - 22:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Sam 9 Avr 2022 - 22:34

Acte III · Remonter la cascade d’obstacle


Suite à cet envol quelque peu maladroit, ils arrivent dans une forêt luxuriante, inconnue pour la jeune femme. « C’est la forêt Faroria ! Elle appartient au domaine Ro’mei et elle cache un joli fleuve. »

Chufuo paraît heureux, et dès lors qu’il était silencieux lors de ce voyage, il prit parole pour dire qu’il a adoré la prestation de Minako et veut jouer avec elle. Il voudrait devenir sa monture pour continuer l’aventure jusqu’à chez lui.

« Ok, tu as besoin de t’amuser un peu avant qu’on discute du pacte que tu voudras avoir avec moi, c’est d’accord, à condition que je puisse en apprendre un peu plus sur ton peuple. »

Minako est quelque peu perplexe à ce sujet, elle espère qu’elle ne s’est pas engouffrée dans un piège en acceptant d’être sa camarade de jeu pour aujourd’hui. Elle marchait à ses côtés, longeant le fleuve séparant la forêt tropicale en deux. D’un autre côté, elle se dit que l’oiseau géant

« Regarde, regarde ! Tu vois cette cascade, j’adore la remonter, il y a une grotte qui mène jusqu’au plateau sur lequel il y a notre domaine ! Tu veux bien grimper sur mon dos et faire comme si je ne suis que ta monture ? Allez s’te plait ! »

L’objectif est très simple, Minako le guiderait pour remonter la cascade géante, et ce afin d’arriver au domaine Ro’mei. La demoiselle grimpe sur son dos, puis débute l’aventure. L’oiseau s’envole doucement puis se met à la verticale pour suivre le cours de l’eau. Il s’amuse en éclaboussant la kunoichi masquée, jusqu’à ce que celle-ci lui fasse dévier un rocher qui tombe. Puis un second, puis un troisième.

« Hey c’est normal ces éboulements comme ça ? »

« Ouinnn, non c’est pas normal, j’ai peur ! Mais je veux voir c’que c’est ! »

La remontée de la cascade continue dans une grotte. Grotte dans laquelle des obstacles comme des stalactites et des stalagmites de roches peuvent transpercer le duo. La monture volante fait donc du slalom entre ces piques dangereux.

« Tu vois c’est rigolo hein quand même ! »

Minako reste silencieuse, admirant la beauté des parois rocheuses luminescentes, toujours en alerte sur ce qui les entoure, les gouttelettes d’eau tombant sur elle lui procurant une sensation de froid relativement désagréable.

« Je dois avouer que c’est sympa d’admirer la vue aérienne, j’ai hâte qu’on sorte de là. »

L’oiseau plus grand que la moyenne eut du mal à esquiver certains cailloux qui leur tomba dessus. Quoique, on dirait bien qu’il s’agisse de lapidation provoquée par quelques malotrus…

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Mar 12 Avr 2022 - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Sam 9 Avr 2022 - 22:37
♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

La jeune femme ne pouvait pas utiliser son Onkyoton au risque de casser des roches. Elle essaya en chuchotant de diriger l’animal de sorte à esquiver les différents obstacles. Elle décida de prendre un kunai et de frapper toute cette petite caillasse en faisant faire des ricochets contre les parois afin que les projectiles tombent dans l’eau.

« Hey c’est pas juste, pourquoi y’a une humaine ninja ici ? » dit une petite harpie féroce, un enfant, de sa voix criarde. « Si c’est comme ça je vais prévenir les copains ! »

Le petit se défile bien vite, faisant ainsi cesser ce harcèlement physique. D’une voix tremblante, Chufuo s’excuse envers Minako. Expliquant par la même occasion que les harpies féroces détestent les humains les ayant autrefois chassé et réduit à l’esclavage. Ils vivaient ainsi reclus, jusqu’à ce que le chef décide de l’envoyer trouver un humain ninja digne de ce nom sur les terres de Kaminari.

« Je vois, tu es bien conscient qu’ils peuvent se montrer très réticents quant à ma présence, et que tu pourrais te mettre en danger ? »

« Je suis encore un enfant ! Enfin, un enfant de grande taille mais un enfant ! Ils ne nous feront rien tant que je suis l’envoyé du chef ! Oh c’est bon on va réussir à aller sur le plateau To’kumo, c’est là où on doit aller pour rejoindre le domaine Ro’mei ! »

La demoiselle soupire, se demandant pourquoi elle est là. Son instinct lui dit qu’elle devrait rentrer, mais d’un autre côté, elle ne put prendre la décision de rompre la promesse, surtout faite à un enfant. Une fois sortis de cette grotte, le duo continue leur chemin lorsque des enfants harpies décident de s’amuser en faisant une course, se mettant à foncer sur Chufuo.

« Aller, on fait tomber l’humaine ! Héhéhé, allez c’est parti ! »

« Ouais, tuons-la, tuons-la ! »

« Youhouuuu, du bon miam sur le dos du gros Chufuo ! »

« Rassure-toi mon grand, ça va aller, esquivons-les. » murmure Minako à l’oreille de Chufuo. Elle prend les devants en lui tapotant la nuque, gentiment, pour lui indiquer la direction à prendre pour se défaire au mieux les petits oiseaux.

Minako ne voulut pas blesser ces jeunes oiseaux, se contentant d’esquiver les coups, ou en les parant, se blessant fortement avec leurs becs et leurs serres. Elle finit par tomber de si haut, sa monture ne pouvant la rattraper. Ils étaient arrivés en haut de la cascade, sur le plateau To’kumo.

Mais est-ce que la kunoichi en herbe va survivre à cette chute mortelle ?

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Mar 12 Avr 2022 - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Lun 11 Avr 2022 - 17:05

Acte IV · Course de célestrier


Minako se réveille dans un nid douillet. Dans le nid de Chufuo, qu’il a lui-même fait à l’abri dans l’un des nombreux boisés du plateau. Elle était gravement blessée, les plaies étant potentiellement infectées. Mais heureusement, il a pris le courage à deux mains pour envoyer valser les vilaines harpies et a pu reprendre la jeune femme, se dépêchant de se cacher.

Ainsi, il a veillé sur l’humaine jusqu’au réveil de celle-ci. Celle-ci retire son masque quelque peu encombrant et le range dans l’un de ses sceaux, puis elle remercia l’oiseau de l’avoir secouru, lui demandant pourquoi les autres ont eu de tels agissements. La raison est d’autant plus stupide, car Chufuo est victime d’un harcèlement car il est plus grand que la moyenne pour son âge et qu’ils ont profité de leur haine pour les humains pour le faire souffrir en voulant tuer Minako.

Il l’emmène au domaine Ro’mei et la présenta alors au chef des harpies. Teba et Mesa, le couple de chef du peuple des harpies, sont ravis de voir que leur jeune enfant a pu leur ramener une humaine. Ils paraissent un peu plus petits que Chufuo, mesurant tous deux environ 5 mètres alors que ce dernier doit mesurer deux mètres de plus qu’eux.

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Doyen_Teba[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Doyenne_Mesa
Doyen Teba
Doyenne Mesa

« Bienvenue, jeune fille. » prononce le doyen de ce domaine. « Permettez-nous de vous tester pour savoir si vous méritez de faire alliance avec notre peuple. » ajoute sa femelle.

« En effet. Une course se prépare au sommet de ce pic rocheux, nous souhaiterions vous voir à l’œuvre en équilibre sur le dos de notre fils ! »

Minako acquiesce, après tout si ces doyens ont besoin d’un shinobi avec qui pactiser, alors elle ne peut qu’accepter cette épreuve. Ravie d’être testée ainsi, elle sourit à Chufuo avant de le remercier de l’avoir prise sous son aile jusqu’ici et qu’elle est prête pour la course.

Chufuo emmène donc l’humaine voir ses amis oiseaux qui se préparent à une course incroyable à travers le plateau To’kumo. Des statues de pierre ornent le parcours, sur lesquelles des orbes de flamme illuminent les cieux.

« hey, gamin, tu fous quoi avec cette humaine ? »

« Heu… »

« Pwah ah ah, avoir une camarade de jeu humaine qu’elle idée ? »

« Ouais franchement, t’es tellement naïf, petit, jamais tu ne pourras en avoir une, ils vont tous finir par te détester les humains, ils sont cruels ces types là ! »

« Bah ouais regarde-la, elle a de vilaines brûlures et un cache-œil, ça se voit que c’est une vilaine ! »

« Ouin pourquoi vous êtes méchants ! Notre chef il m’avait promis que j’avais le droit à ma chance, à condition que je sois sûr de trouver un camarade parfait ! » finit par dire Chufuo en sanglotant. Suivi d’un séchage de larmes, il reprend.

« Il a dit que, malgré les méchants humains qui chassent les animaux shinobis, qu’il fallait trouver des alliés pour aider à se protéger de vilains pas beaux… parce qu’il y a des gentils humains qui savent très bien se battre avec des animaux et y’en a qui peuvent même se transformer en animal. La demoiselle elle sait utiliser la musique pour faire bobo aux vilains sans effrayer les oiseaux et aujourd’hui nos doyens veulent la voir sur mon dos pour la course ! »

Malgré des doutes sur cette épreuve improvisée, ils finissent par accepter le marché, puisque cela vient des doyens du domaine Ro’mei. Ils se préparent donc à la course, se mettant tous en posture, prêts à s’envoler. Minako se mit donc sur le dos de Chufuo…

Codes couleur
Teba, le doyen : #370028
Mesa, la doyenne : #6c0277

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu


Dernière édition par Zaiki Minako le Lun 25 Avr 2022 - 22:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Mar 12 Avr 2022 - 12:50
♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Minako se mit debout sur le dos de Chufuo. Elle concentre son chakra sur ses pieds pour se maintenir sur sa monture. Le but est que la demoiselle ne soit pas un gros handicap, qu’elle ne tombe pas et qu’elle encourage la victoire de l’oiseau. Les autres se moquent en disant que Chufuo est un boulet et ne réussira jamais à gagner comme d’habitude.

La demoiselle encourage sa monture à faire fi de ces vilains mots, et ce avant que le top départ soit lancé. Les oiseaux prennent leur envol. A plusieurs mètres d’altitude, les harpies se doublent, se bousculent, font des virages pour tourner. Minako manque de tomber à plusieurs reprises. Le ciel grisâtre menaçant annonce une future pluie diluvienne, et avec ceci une odeur qui arrive dans les narines lorsque l’orage approche.

La douce s’en fiche pour le moment, elle admire la vue aérienne sur la forêt de pic rocheux qui orne le plateau To’kumo. En parlant de ce détail, les participants doivent slalomer parmi ces roches dangereuses et transpercantes, aller au sommet du plus haut rocher pour récupérer une roche brute, plus précisément des pointes d’améthystes qui ornent ce sommet. Puis les oiseaux doivent descendre en piqué pour continuer la course.

Chufuo reste aux aguets, étant ralenti par les bousculades, la peur que la demoiselle finisse par tomber comme la veille aux tripes. Minako récupère la pierre, relativement lourde, aux plusieurs teintes de violet, puis l’enfant harpie se met à faire un piqué puis un looping une fois à quelques mètres du sol, comprenant que la demoiselle use de son chakra pour se maintenir à son dos. Il se réjouit en voyant que celle-ci a réussi à ne pas chuter et qu’elle a réussi à garder la pierre dans ses mains.

Les plus petits oiseaux, visiblement présent pour faire échouer l’enfant des doyens, tentent de lui arracher les plumes pour le déstabiliser. Cependant, Minako, douée de stratégie, siffle en ciblant le système auditif de chacun des harceleurs de Chufuo, leur donnant quelques vertiges de courte durée. Heureux, le partenaire volant de la kunoichi se dit qu’elle a une capacité incroyable. Elle s’accroupit pour ne pas se prendre les rochers.

Passant dans le canyon, ils se rendent compte que le son pourrait faire s’ébouler quelques rochers. Minako ne put donc pas continuer à protéger Chufuo. Celui-ci voulant montrer à son tour ce qu’il sait faire, il battit des ailes de sorte à envoyer une salve de plume perforante sur ses concurrents.

« T’as vu, moi aussi je sais faire des jutsu, je suis fort hein ! »

« Bravo, c’est que tu sais te défendre, c’est beau ! » félicite Minako. Assurée qu’en lui parlant de manière positive, elle sait que cet enfant ne peut qu’en être ravi et qu’il peut avoir un immense courage grâce à ces mots.

Les concurrents de petite taille face à Chufuo disent qu’il se la joue mais qu’en réalité il ne saura jamais la protéger d’attaque aérienne, et pire, qu’il ne saura pas se défendre si elle le réduit à l’esclavage.

« Mouais, je suis contre la maltraitance et l’esclavagisme. Ce n’est pas aujourd’hui que ça changera. » prononce la kunoichi, de manière relativement dure. L’un des petits rapaces lui répond que si jamais elle leur ment, qu’elle le payera de sa propre vie. La demoiselle semble accepter le marché. Mais pour l’heure, l’épreuve n’est pas finie. Ils sortent du canyon et montent davantage dans les cieux.

Lorsqu’ils vont sur les hauteurs enneigées du plateau, le froid ambiant fouette le corps de Minako, mais elle ne s’en plaint pas. Les flammes en hauteur sont toujours présentes et Chufuo suit leur emplacement à la trace. Ils ont bientôt fini leur course, il est pour le moment en quatrième position mais rien n’est encore joué…

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Mar 12 Avr 2022 - 22:20
♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪ ♪

Rien n’est encore joué car ils doivent passer dans des anneaux en pierre creusés naturellement dans des pics rocheux. Contre tout attente, alors que les plus petits n’arrivent pas à les passer parce que de leur vitesse ils ne contrôlent pas leur trajectoire, Chufuo arrive à passer dans certains d’entre eux. Cependant, le troisième anneau sur les 5 est plus petit et l’enfant des doyens ne put en sortir sans se blesser les ailes ou éjecter Minako. Alors que tous les concurrents pensaient qu’il sacrifierait l’humaine de lui-même, la jeune kunoichi sauta d’elle-même pour qu’il passe sans encombre.

Elle bondit donc jusque dans le cercle rocheux, pierre en main, puis utilise sa technique du fujo pour se maintenir à ces roches glissantes. D’autant plus qu’il commence à pleuvoir, que la foudre tonne, que le ciel se déchire de toute part, que le vent souffle faisant vaciller toutes ces créatures volantes. La demoiselle ne sut pas descendre de ce perchoir ô combien dangereux et s’inquiéta quant aux participants de la course. Et si l’un d’entre eux se faisait frapper par la foudre ou se blessait grièvement, transporté par la tempête ?

Chufuo regarde sa comparse humaine qui s’est jeté toute seule pour qu’il ne se fasse pas de mal, ému par la gentillesse de celle-ci. Celle-ci a un regard compatissant envers lui.

« Tiens, prend ce rocher et va rejoindre l’arrivée au plus vite, la course devrait s’arrêter avec ce temps. »

« Mais c’est pas ça que je veux, c’est toi ! »

« Je vais essayer de vous rejoindre à pied, ça ira ! »

« Meh… Meh… L’épreuve que les doyens t’ont concocté… »

« Ta sécurité avant tout, tu es leur enfant et ta vie leur est plus précieuse qu’une épreuve, n’est-ce pas. Bon par contre je ne sais pas trop comment redescendre. »

« Mais j’y arrive pas, j’arrive pas à t’attraper… » finit-il par sangloter.

L’émotion envahi les oiseaux présents, voyant la bonté de la jeune femme. L’un d’entre eux attrape l’humaine via ses serres et se dépêche de la déposer sur le dos de Chufuo, afin que tous puissent rejoindre les abris, la course s’annulant ainsi à cause de l’intempérie. La pluie et le vent les ralentissent mais au final, tous purent s’abriter en rejoignant le couple de doyens. Visiblement, eux aussi sont émus par la fin de cette course, voyant ce cœur vaillant dont cette kunoichi fait preuve. Mesa prit donc la parole, en temps que mère, mais aussi en temps que chef du peuple.

« Humaine, vous êtes incroyable… »

« Je sais que vous aviez prévu cette épreuve pour que je pactise avec vous, est-ce qu’il y en aura une autre à la place ? »

« Très certainement mais pour l’heure, reposez-vous. Nous y réfléchirons pendant ce temps et nous vous tiendrons au courant… Bien que vous nous avez déjà conquis… »

_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189
Zaiki Minako
Zaiki Minako

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Empty
Mer 13 Avr 2022 - 15:59

Acte V · Pacte du domaine Ro’mei


Le lendemain…

Minako se présente de nouveau devant les doyens. Ils lui présentent un camp d’entrainement des harpies, là où des pics rocheux gris s’enfoncent dans un fossé si profond que l’on se demande s’il a un fond. De nombreuses cibles rondes, blanches et rouges, ornent ces roches. Un vent glacial fait danser la chevelure de Minako.

« J’aimerai te voir à l’œuvre en tirant sur dix cibles, en sautant dans ce gouffre. »

« Euh… Vous êtes sûr que… »

« N’aies crainte, Chufuo pourra amortir tes potentielles chutes, il volera en dessous de toi pendant ton épreuve. »

« Ouiiiii, regarde, je suis prêt à te rattraper à tout moment ! »

Minako se prépare et bondit sur l’un des pics rocheux du camp d’entrainement, lancant ainsi quelques senbons sur les cibles, dont la forme peut faire penser aux salves de plumes que peuvent lancer ces harpies ninja. Elle n’y parvint pas immédiatement, cela dit elle use une nouvelle fois de l’utilisation de chakra afin de bondir et de s’accrocher à la verticale, grâce au jutsu de base enseignée à l’académie. Elle envoie donc une salve de shuriken et de kunai afin de réaliser son épreuve après la tentative ratée avec ses aiguilles. Une fois l’épreuve réussie, la jeune femme saute sur le dos de Chufuo, qui vole et atterri devant Teba et Mesa.

« Ce fut impressionnant, cette manière dont les humains usent de leur chakra pour ne pas tomber en sautant sur les murs. »

« Bravo jeune fille ! »

Après ces félicitations, ils se retrouvent tous dans le domaine Ro’mei. Sur leurs perchoirs en bois, aux allures impériales, les doyens prennent la parole.

« Bien. Passons à cette discussion sérieuse. Nous voulons pactiser avec toi afin de surveiller la race humaine. »

« En effet, nous voulons veiller à l’équilibre du yuukan et que la liaison entre humain et animaux shinobi soit saine. Nous voulons entre autres, veiller à la protection des différentes divinités du yuukan que des humains cherchent à s’accaparer… »

« Nous avons eu vent du souhait d’un homme aux étranges pouvoirs. Parait-il qu’il voudrait annihiler le chakra en domptant la divinité Kyuubi. Nous ne pouvons rester indifférents face à cela, l’équilibre serait rompu si personne ne l’arrête. Nous voulons à tout prix protéger les notres sur le plateau To’kumo. »

Minako ne réfléchit que quelques instants avant de répondre par la positive.

« J’accepte de pactiser de sorte à protéger le peuple du plateau de To’kumo, à condition que si je vous le demande, vous m’aidez à protéger les miens. En temps que sentinelle par exemple, nous pourrions scruter les mouvements de par les cieux de Kaminari. Nous aussi avons des montagnes sur lesquelles vous pourrez vous poser. Chufuo, je suis sûre qu’on fera un excellent duo de sentinelles et messagers. »

C’est alors que la jeune harpie de 7 mètres semble danser de joie, si heureux d’avoir des compliments et de voir qu’il a réussi à trouver sa partenaire humaine.

« C’est d’accord jeune fille, il te faut poser une trace de ton sang sur ce parchemin pour lier le contrat. »

Minako se fit saigner le doigt pour y apposer cette étrange signature.

« Oh j’oubliais, je voudrai avoir ton nom, hufufu. »

« Oui, je m’appelle Minako. »

« Que c’est adorable. Bien, nous n’allons pas te retenir plus longtemps, bon retour chez toi. »

Sur ces mots, Chufuo ramène Minako chez elle, dans le boisé non loin du terrain d’entrainement, là où ils se sont rencontrés.

Ainsi, Chufuo et Minako ont pactisé… pour l’éternité.


_________________
[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo] Reiu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako https://www.ascentofshinobi.com/u1189

[Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tunnels [solo kuchy]
» Un Félin sauvage apparaît ?
» Prendre son envol [Kuchy/Solo]
» Deux pour le prix d'un ! [Solo/Kuchy - En cours]
» Pourquoi tombons nous Monsieur ? Pour mieux nous relever [Solo - Kuchy]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: