Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue)

Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Sam 26 Mar 2022 - 15:57
JuemanjiL'île d'Ue est mal connue depuis toujours, et cette méconnaissance des lieux a pu coûter la vue à de nombreux aventuriers imprudents, qu'ils soient ninjas ou non. Kirigakure no sato envisageant d'améliorer le contrôle du territoire de Mizu no Kuni, vous êtes chargées de cartographier l'île connue pour sa faune et sa flore sauvages. Le succès de cette mission reposera sur votre capacité à explorer les contours et le cœur de l'île : l'objectif étant d'identifier au maximum la zone, sans prendre de risques trop importants. En effet, l'environnement d'Ue n'est guère propice à l'exploration : animaux féroces, plantes carnivores géantes, eau toxique… sont des exemples parmi tant d'autres de dangers qui vous attendront sur place.

Dirigez-vous vers l'île d'Ue
Faites le tour de l'île en bateau pour cartographier ses côtes
Explorez le cœur de l'île pour poursuivre la cartographie d'Ue
Prêtez une attention particulière à la faune et la flore locales : plus long sera votre séjour, plus difficile il sera pour vous de poursuivre votre mission
Faire un rapport



L'air marin de l'océan Mizujine frappait les narines de Misaki, alors qu'elle était au coeur du port Naragasa. Le bruit des vagues qui venaient se briser sur la coque des navires et sur la pierre de l'archipel berçait les oreilles de la Yukijine qui attendait l'arrivée de ses deux élèves. Ça ne devait faire que quelques jours, depuis l'intégration officielle d'Anaï Eyana et de Kayuri Namue.

Posant son regard céruléen vers les abysses aquatiques qui se dessinait devant elle. Perdue dans sa psyché, la jeune femme ne pouvait que sentir une nostalgie s'emparer d'elle. Il n'y avait pas si longtemps que ça, elle était sous la tutelle de sa mentore, aujourd'hui elle avait à sa propre charge le développement d'autres personnes. Si elle appréciait particulièrement ce rôle, elle était aussi attachée au lien qu'elle entretenait avec Arukisa. Sans avoir nécessairement l'impression d'usurper sa place, elle aurait définitivement aimé l'avoir à ses côtés pour cette mission en compagnie de la Shotosenpei.

Rapidement ramenée à la réalité par l'arrivée d'une de ses deux apprenties, Misaki inspirait profondément et chassait cette tristesse qui l'animait d'un revers mental de la main. Souriante, comme toujours, elle accueillait la première arrivée comme elle l'avait toujours fait ; avec bienveillance. Complètement armé de ses outils de kunoichi et accompagné par le bandeau de la brume autour de son cou, l'accoutrement de la spécialiste du ninjutsu révélait tout le sérieux et la dangerosité qu'arborait cette mission.

Elle s'attendait à des complications, car au final, cette île qu'elle s'en allait cartographier était reconnue pour la violence qui l'habitait. Un lieu hors d'atteinte, pour l'instant, qui regorgeait d'être n'attendant qu'un seul faux pas pour faire de l'équipe 5 leurs repas.

[Misaki] - Bon matin ! J'espère que tu es prête pour cette mission. Il va falloir être plus sur nos gardes que lors de notre dernière.

Un message qui se voulait d'être pris au sérieux. D'autant plus que sa dernière mission en compagnie de la première arrivée avait eu son propre lot de défis, mais ce n'était rien a comparé de ce qui se dessinait devant eux.

[Misaki] - Tu peux aller ranger tes choses, nous partirons dès que l'équipe sera complète.

Ordonnait-elle d'une douce voix à son élève.

_________________
[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Sam 26 Mar 2022 - 17:39
Ce matin était un nouveau départ en mission, de nouveau sur les eaux de Mizu No Kuni. C’était donc de nouveau l’occasion de faire de la navigation qui était une de mes choses préférées. Que ce soit de s’atteler aux cordages, vérifier les calculs hydrographiques, mesurer le vent pour adapter la voilure, s’occuper de la timonerie pour protéger la coque de l’éclat marin. J’avais fini au fil du temps par apprendre à peu près tous les rôles sur un navire et être capable de me débrouiller en mer. C’était souvent quelque chose apprécié des Capitaines qui avaient l’habitude de voir dans les Shinobis uniquement des passagers de haute valeur s’isolant souvent pendant toute la traversée.

Pourtant en cette occasion, nous allions passer une bonne partie de la mission sur la mer vu que nous devions effectuer une cartographie des côtes de l’une des îles de Mizu. Une navigation en territoire peu connu le long des côtes pouvait toujours être un élément dangereux à cause des récifs. Il fallait espérer que notre équipage pour l’occasion soit plutôt bon.

Misaki était la première prête pour le départ. J’arrivais en seconde, bien chargée aussi de mon côté. J’avais prévu des provisions supplémentaires pour le voyage et de quoi nous faire des petits plaisirs. Nous n’avions aucune idée du temps qu’allait prendre cette mission et donc un bon stock de viande séchée, de biscuits riches et d’eau n’était pas de trop. Le tout était parfaitement paqueté dans deux gros sacs à l’espace optimisé. J’avais également prévu du matériel de couchage classique si jamais nous devions séjourner sur les terres.

J’étais sinon dans ma tenue habituelle, torse nue, avec cependant un short noir en bas. Mon bandeau Kirijin était attaché à mon bras droit et mes cheveux eux, étaient lâchés. Je passais devant Misaki qui me saluait tout en commençant à charger les affaires. Je lui répondais en étant plutôt concentrée dans mon autre tâche.

« Ohayo Gosaimasu Misaki Sensei, je pense qu’il faudra éviter de nous séparer pendant cette mission. Surtout si c’est pour faire un tour de l’île en barque. La dernière personne que j’ai connu à qui on a dit de continuer de ramer autour d’une île est partie pendant presque trois saisons entières ! J’ignore comment elle a fait pour survivre d’ailleurs. »

Je me dirigeais ensuite pour charger l’ensemble de mon matériel dans nos quartiers. Je posais mon plus petit sac perso avec mes affaires personnelles sur un des hamacs et j’allais ensuite saluer les marins et le Capitaine et faire le tour du navire pour vérifier que tout était en règle : Cordages, mats, voilure, coque, mécanique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Dim 27 Mar 2022 - 14:38



Juemanji


Sa promotion au rang de Chûnin était arrivée comme une véritable surprise. A peine quelques jours après l’intégration officiel d’Eyana au sein de l’équipe cinq, elle avait été conviée au complexe shinobi où elle avait été informée non seulement de sa promotion au rang supérieur, mais aussi de son intégration au sein de la Kenpei en tant que membre du rang.


C’était justement en lien avec cette dernière nomination que la jeune femme n’avait que très peu dormi la nuit précédente, effectuant ses premières rondes de surveillance dans les rues du village en tant que membre officiel de la police du village jusqu’aux petites heures du matin et celle qui avait l’habitude d’arriver en avance à tous ses rendez-vous était maintenant sur le point d’arriver en retard et elle ne put s’empêcher d’accélérer encore un peu plus la cadence.


Ce fut avec uniquement quelques secondes au compteur que la Kayuri grimpa sur le navire qui allait les transporter son équipe et elle jusqu’aux abords de l’île d’Ue, une région inhospitalière de l’archipel de la brume qui, faute de personnes suffisamment courageuse ou stupide pour s’y rendre, n’avait jamais été cartographié et c’était justement l’objectif de cette première mission officielle de l’équipe cinq entière.


Arrivant finalement aux côtés de sa mentore la jeune femme se racla légèrement la gorge pour attirer son attention tandis qu’elle replaçait une énième fois le brassard à l’effigie de la Kenpei qui enserrait désormais son biceps droit.


Namue - Soldate au rapport sergente !

La nouvelle gradée tenta de conserver son sérieux, mais après seulement quelques secondes, elle ne put empêcher son visage de se fendre d’un large sourire tandis que sa mentore se retournait dans sa direction. Fixant désormais cette dernière dans les yeux, Namue ne put s’empêcher d’ajouter quelques mots.


Namue - J’ai consulté l’ordre de mission vite fait durant ma patrouille de cette nuit, le point qui me dérange dans celui-ci c’est notre quatrième objectif qui sous-entend que l’on va devoir agir rapidement pour cartographier l’ensemble de l’île, je suppose qu’il est question ici de nos provisions qui ne sont pas éternelle, mais je trouve étrange que le village assume que l’on n’arrivera pas à garnir celle-ci une fois sur place…

La Kayuri sortit le bout de parchemin sur lequel était écrit l’ordre de mission en question et que la pluie de la veille avait légèrement délavé avant de relire la description de l’île à voix haute.


Namue - Je cite… animaux féroces, plantes carnivores géantes, eau toxique… Bon les deux derniers points rendre effectivement l’exploration plutôt difficile, mais le premier, animaux féroces, implique qu’il y a une source d’eau potable quelque part sur l’île où ceux-ci vont s’abreuver en plus de nous informer qu’il y a des proies dont se nourrissent ces-dits animaux féroces…

Repliant l’ordre de mission avant de glisser ce dernier dans une des poches dérobées de son kimono de combattante, la jeune femme redressa ensuite son Haori avant de replacer une seconde fois depuis sa montée à bord du navire son brassard à l’effigie de la Kenpei.


Namue - Vous n’auriez pas un conseil pour le brassard sergente ?

La jeune femme accompagna cette dernière question d’un sourire en coin, une lueur joueuse dans le regard tandis qu’elle fixa celui-ci sur le visage de sa mentore.




Résumé
État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Lun 28 Mar 2022 - 5:03

Alors que ses deux élèves arrivaient au coeur du port Naragasa, Misaki ne put que sentir toute la pression de cette mission peser sur ses épaules. Cette exploration défiait de loin ses compétences et elle allait devoir faire confiance à ses équipiers, plus que jamais. De nature anxieuse, celle qu'on référait anciennement par le pseudonyme : "La Paniquée" avait mit en place une multitude de mécanismes de protection qu'elle exposerait bien assez tôt a ses coéquipiers.

Cependant, malgré tout ce qui lui traversait l'esprit, Misaki ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant Namue, toute fière de son intégration dans la kenpei, arrivée avec le brassard de la police militaire de Kiri et référait Misaki par son nouveau titre. Sergente... Elle ne s'y faisait déjà pas, mais il s'agissait là de la première promotion la rapprochant un peu plus de son objectif ; atteindre le rang de Lieutenant-Général.

[Misaki] - Allons Namue... Pas besoin de m'interpeller par mon grade pour cette mission. Pas besoin de ton brassard non plus.

Répliquait-elle, alors qu'un des multiples mécanismes était d'ores et déjà challengé avant même qu'elle ait eu la chance de les nommer.

[Misaki] - Ce n'est pas une mission liée à la Kenpei. Mais... Félicitation pour ton intégration. Je suis certaine que nous aurons la chance de travailler ensemble surtout que tu pourras désormais être affecté à la garde des geôles... Toi et ton Shôton.

Rigolait-elle. L'Hyôton était une technique de choix pour la prison, mais le Shôton l'était davantage. Malheureusement pour Namue, sans doute n'échapperait-elle pas à une affectation au coeur de ce bâtiment administrer par son clan.

Montant à bord du navire, il y avait un détail qui pouvait détonner du paysage. Un petit je-ne-sais-quoi d'inhabituelle et qui avait peut-être été remarquée par Namue et Eyana. Le navire qui allait les amener au coeur de l'île d'Ue était vide d'équipages. Les seules âmes à bord étaient les trois kunoichis et un harfang des neiges portant un casque d'aviateur.

Posant son regard sur la bête, cette dernière fixait la Yukijine du regard.

[Sukōru] - Le message est passé. Tu as sept jours à compter de maintenant.

Répliquait-il à Misaki avant de disparaître dans un nuage de fumée, sans même se présenter aux deux kunoichis et avant même que Misaki n'ait la chance de le remercier.

Indiquant d'un geste non verbal qu'elle aimerait être suivie, Misaki guidait ses deux partenaires au coeur de la cale du navire. Là, une carte de l'île qu'ils allaient explorer y était posée. La carte était incomplète et révélait les quelques informations que la Brume possédait sur l'île d'Ue. Invitant ses partenaires à prendre place autour, une multitude de documents scellés du sceau de Kiri était parsemée ici et là. Il s'agissait de multiple rapport sur la faune et la flore connue. Il y avait des indications détaillées liées aux terrains d'entraînement présent sur l'île et des copies censurées des rapports des dernières équipes envoyées sur place.

[Misaki] - Comme vous le savez, notre mission ne sera pas de tout repos. Pour répondre à la question de Namue, en lien avec les dangers grandissants de l'île, je ne saurais pas trop dire pourquoi il y a cette indication, mais si elle est présente, elle doit être prise en considération. Vous remarquerez que nous sommes les seuls sur le navire, cette mission se fera sans équipage et je compte sur toi, Eyana. Dit-elle en fixant l'Anaï du regard Pour nous amener à bon port... Enfin... Pour naviguer.

Se reprit-elle en réalisant que le port de l'île n'était pas leurs objectifs.

[Misaki] - Cette mission est spéciale et j'impose trois règles. Trois règlements qui devront être suivis à la lettre et sans compromis. Premièrement, Dit-elle en levant l'indexe comme elle le faisait souvent. notre objectif principal n'est pas de cartographier l'île, mais de survivre. Soyez à l'écoute de votre environnement et surtout de votre corps. Si vos doigts vous chatouillent, vous le nommez. Si vous toussez, vous le prenez au sérieux.

Elle levant un deuxième doigt.

[Misaki] - Deuxièmement, il n'y a plus de rang entre nous trois pour cette mission. Pas de chunin, pas de genin, pas de soldate et surtout pas de sergente. Je ne suis pas votre supérieur, vous n'êtes plus mes élèves. Vous n'êtes pas ici pour apprendre quoi que ce soit et je n'essaierais pas de vous enseigner la moindre chose. Toutes nos opinions sont à prendre sur le même pied d'égalité. Si Eyana nous demande de faire quelque chose, on s'exécute. Si Namue nous ordonne de reculer, on recule. Sans questionnement. Cette île n'est pas à prendre à la légère. Je vous demande une confiance aveugle entre nous tous. Si vous ne pensez pas en être capable, c'est le temps de reculer.

Elle levait finalement le pouce, indiquant clairement trois doigts.

[Misaki] - Nous ne nous séparons pas. Jamais. Sous aucun prétexte.

Le regard sévère de la Chûnin indiquait tout le sérieux de ses trois demandes. Trois ultimatums, trois règles absolues qu'elles allaient toutes devoir suivre.

[Misaki] - Des questions ?


_________________
[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Lun 28 Mar 2022 - 13:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Lun 28 Mar 2022 - 11:51

Il n’y avait en fait personne d’autre que nous sur le petit navire. Peut-être étaient-ils tout simplement en retard ? Je retournais auprès de Misaki pour la voir en conversation avec Namue qui venait d’arriver. Je la saluais brièvement avant de m’asseoir sur un petit tonneau en bois pour écouter attentivement les deux Chûnins. Namue semblait visiblement très fière de sa nouvelle affectation à la Kenpei.

Après un bref échange entre les deux policières, nous nous rendîmes à la cale pour faire un premier briefing de la mission. Je m’intéressais particulièrement à l’assimilation des détails dont nous dispositions déjà sur la carte. Et donc intrinsèquement, à ce qu’il y avait à compléter pour accomplir avec succès notre mission. C’était un petit navire, pour être manœuvré par un équipage aussi réduit qui ne possédait qu’une seule voile, et un unique pont avec la cale. Le couchage serait donc lui aussi, plutôt spartiate. La salle possédant la carte faisant aussi office de réserve en même temps.

Misaki confirmait le fait que nous allions être seule sur cette mission, ce qui pouvait aussi être un avantage certain. Nous avions donc champ libre et pas de risque de trahison ou de fuite d’information. Cependant cela voulait aussi dire devoir se débrouiller sur les corvées et sur la sécurité maritime, ce qui n’était pas une mince affaire. Etant probablement la seule avec des connaissances nautiques présente, je devais aussi m’assurer de nous amener sur place et manœuvrer le long de la côte.

La Chef d’équipe imposa trois règles que j’écoutais concernant les sensations, la hiérarchie et le fait de ne pas se séparer. Elle devait avoir en tête la dernière fois où nous nous étions séparées à Yuki No Kuni qui avait failli tourner au drame. Je pouvais la comprendre et puis surtout dans une mission en milieu hostile et inconnu, nous n’avions avant tout pas de points de repères.

Je me manifestais en première, car j’allais évidemment être en charge de la partie transport et c’était impossible pour moi de faire tout toute seule. Même une petIte Jonque tel que celle-ci nécessitait au moins six hommes d’équipes pour être manœuvré confortablement. A trois, nous étions déjà au bord de la catastrophe en cas d’intempéries. Seule, ça allait être impossible de faire quoi que ce soit.

« Une première chose, je me chargerais de nous guider en mer. Nous sommes trop peu. Je sais que Misaki-Sama, vous êtes capable de produire des clones, sauriez-vous les maintenir ? Pour les rôles, J’aurais besoin que l’une d’entre vous s’occupe de la timonerie. Quelqu’un qui a à peu près le compas dans l’œil pendant que l’autre s’occupe de la vigie en permanence. La vigie guidera la timonerie qui manœuvrera. Je peux m’occuper de la voile et des cordages, c’est ce qu’il y a de plus technique. Mais si vous êtes capable de dédoubler pour la manœuvre, je peux vous apprendre à faire des nœuds marins et donc que vous m’aidiez sur les cordages. »

Mon ton était assuré, en même temps je savais de quoi je parlais et j’avais toujours eu une affection particulière pour la mer. Si tous les enfants de Mizu était à l’aise dans l’eau, je faisais partie des nombreuses qui l’était également sur l’eau.

« Pour les règles de sécurité, le Timonier, en cas d’intempérie, ne doit surtout pas prendre le vent de dos. Car si je sais remonter et déplier des voiles et manipuler les cordages, je ne sais pas réparer une voilure et sans Maître-Calfat et Voilier, je n’ai pas vraiment envie d’être soumise à la dérive en pleine mer de Mizu. »

Je continuais sur les sujets des clones et pensait également aux rôles soutiens, souvent oublié sur un navire mais pourtant essentiel à être efficace ou à être en sécurité.

« Si vous êtes toutes les deux capables de produire des clones, l’un d’entre eux qui pêche et le second qui s’assure de la bonne fixation des cordages et de l’intégrité de la coque pourra être utile. On ne prendra pas le risque de naviguer par quart, nous ne sommes pas assez nombreux et on jettera l’ancre pour dormir. De toute façon, nous n’aurons pas plusieurs jours de navigation pour l’île de Ue. J’ai aussi besoin que vous accrochiez l’ensemble de vos affaires en permanence. Il y a de la corde partout, donc ne laissez rien trainer ou non attaché. Un navire, ça bouge énormément et encore une fois, il n’y a pas d’artisan à bord. »

Si jamais elle manifestait ensuite ne pas savoir faire de nœuds marins. J’allais prendre une corde pour leur apprendre un nœud de cordage plutôt passe partout. Même s’il n’allait pas être optimisé pour de la navigation rapide, le but était qu’elle en maîtrise un simple mais très solide qui éviterait le moindre accident en mer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Lun 28 Mar 2022 - 18:06



Juemanji


Namue écouta, un sourire en coin, sa mentore expliquer les règles en place pour le voyage à venir qui s’annonçait des plus périlleux principalement aux vues de l’équipage qui était, tout simplement, absent. La nouvellement gradée écouta ensuite avec attention la Yuki remettre la navigation du navire entre les mains de l’Anaï puis cette dernière expliquer de façon concise les différentes règles de sécurités que l’ancienne nomade connaissait plutôt bien. Puis, une fois que la genin eu terminé ses directives, la soldate qui avait été jusque là plutôt silencieuse prit finalement la parole.


Namue - Lorsque le dojo itinérant changeait d’île, certains membres avaient l’habitude d’aider à la navigation, c’était mon cas donc considère moi comme une initiée. Je ne suis assurément pas du niveau des marins de la brume, mais je devrais être en mesure de me débrouiller.

Puis réfléchissant à l’un de ses derniers trajets en mer au nom du village de la brume qui s’était soldé par plusieurs péripéties, la jeune femme marqua une légère pause avant de reprendre la parole.


Namue - Mon dernier séjour en mer à l’ouest de Mizu a été riche en rencontre avec des pirates, je ne sais pas à quel point le sud de l’île principale est sujet à ce type de rencontre, mais je suis d’avis qu’il faudrait garder en tête qu’il n’y a pas que des dangers animaliers dans l’océan…

Considérant avoir terminé, la chûnin retira son brassard de la Kenpei qu’elle rangea soigneusement dans une pochette fermée à l’intérieur de son Haori. Puis elle retira son Haori avant de le rouler et d’attacher celui-ci sur son paquetage qu’elle alla ensuite ancrer solidement aux côtés des bagages de ses deux coéquipières. Finalement, elle retira ses deux lames avant d’en attacher une au côté de son sac puis d’attraper une corde libre qui traînait à proximité.


D’un geste habile, elle en attacha les extrémités de chaque côté de l’arme tout en prenant soin que l’arme était fixée dans son fourreau puis, une fois satisfaite, elle passa le cordage en bandoulière avant de resserrer ce dernier afin que l’arme ne pas bouger sans pour autant nuire à ses mouvements. Le but n’était pas de pouvoir utilisé son arme immédiatement, mais plutôt de ne pas avoir à se rendre jusqu’aux bagages pour retrouver celle-ci en cas de besoin.


Finalement prête à prendre la mer, l’apprentie samouraï joignit ses mains dans une succession de mudras bien connues et deux jumelles identiques composées de cristal prirent forment de chaque côté de celle-ci avant de se diriger chacune vers une section du navire afin d’assister l’Anaï dans ses tâches tandis que l’originale s’élançait en quelques manœuvres habiles au sommet du mat, assumant par le fait même le rôle de guet.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s):




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Lun 28 Mar 2022 - 18:58

[Misaki] - Les clones ont une durée de vie de seulement quelques heures et sont relativement lourd en chakra. Pour le déplacement, nous t'appuierons du mieux que nous le pourrons, mais une fois sur place, il faudra économiser le plus de chakra possible.

Sur ses mots, Misaki accompagnait la Kayuri dans la réalisation de deux clones élémentaires. Deux mudras bien simples, celui propre aux jumelles d'ombres accompagnées du signe du chien, propre aux techniques de nature Hyôton. Sans perdre de temps, les deux femmes créées par la Yukijine montèrent sur le pont.

[Misaki] - Je n'ai aucune connaissance liée à la navigation. N'hésitez pas à me dire quoi faire. Sur ce, allons s'y.

Sur ses mots, le trio se leva. Cette rencontre terminée, le navire ne tarderait pas à se mettre en route, guidé par l'Anaï.

[...]


Bien que la Yukijine n'ait pas les moindres capacités de navigatrice, elle savait cependant se repérer dans son environnement. Experte en traque de déserteur, elle avait acquis certaine compétence de survie dans la nature et l'orientation nord, sud, est et ouest en faisait pleinement partie. Laissant à ses partenaires plus compétentes des positions plus techniques, Misaki se chargeait de suivre les indications qu'on voulait bien lui fournir. Tous n'étaient pas compétents dans tous les domaines et c'était là le fondement même du travail d'équipe.

La traversée de la mer Mizujine n'avait pas été si compliquée. Encore une chance, elle n'avait vraiment pas besoin qu'un monstre marin ou bien que des pirates se mêlent à l'équation. Déjà que l'exploration de l'île n'allait pas être quelque chose de simple, déjà que les ressources en chakra allaient être limitées.

[Misaki] - Je vous soulève une observation, je suis curieuse d'avoir votre avis sur le sujet.

Répliquait-elle alors que l'île d'Ue apparaissait à l'horizon.

[Misaki] - Pourquoi le rivage de l'île n'est elle-même pas cartographier selon vous ? De simplement faire le tour de l'endroit en bateau ne doit pas être si facile que ça, sinon on aurait au moins cet aspect de la carte de compléter... Ça fait quand même une dizaine d'années que l'archipel est libéré du banditisme.

Une question qui lui trottait dans la tête. Peut-être que ses partenaires avaient des idées que la Yukijine ne pouvait simplement pas considérer. Son manque d'habileté avec la navigation devait sans doute rendre son analyse plus complexe.

_________________
[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Mar 29 Mar 2022 - 11:35
La terre à l’horizon avait été annoncée et je remontais peu à peu la voilure depuis ma posture sur le seul et unique hunier du navire vu sa modeste taille. La voilure unique mais tout de même imposante recouvrait l’ensemble du grand mais et c’était en équilibre, le chakra infusé dans les pieds que je m’attelais à la tâche. Je pouvais ressentir de nouveau le vent marin qui s’atténuait peu à peu alors que nous arrivions au large de l’ile de Ue.

La traversée avait été très calme bien que tout de même longue pour la distance à parcourir, mais j’avais personnellement joué la carte de la sécurité en restant modeste sur la voilure afin de ne pas me retrouver à être incapable de gérer un événement malencontreux. Les eaux du Yuukan étaient particulièrement perverses dès fois et une tempête ou une forte bourrasque pouvait rapidement nous tomber sur le coin du nez. Comme on disait dans le milieu, la mer est parfois traitresse. Durant la traversée, j’avais pu compter sur Namue et ses compétences maritimes également qui m’avaient été d’une grande aide.

Nous laissant nous faire porter vers la côte par la marée montante durant la dernière heure d’approche, je rejoignais Namue et Misaki en bas. La Sergent de la Kenpei se questionnait sur la nature de notre mission et surtout pourquoi personne n’avait jamais fait cette tâche au cours des dix dernières années. C’était largement évident pour moi, la question me semblait d’abord bête mais je me rendais compte que pour quelqu’un de non initié à la mer, ça ne l’était pas du tout. Je lui apportais donc une réponse détaillée, en essayant de rester simple dans les détails maritimes.

Eyana : « Parce que la cartographie requiert des talents vraiment particuliers. Je ne parle pas ici de savoir dessiner une carte, mais effectuer des mesures précises. Pour faire simple, quand on parle de navigation millimétrée, ce n’est vraiment pas pour rien. La Cartographie est un art c’est une expression des entités naturelles et de la terre sur du papiers au mètre près. Parce quand on prépare un plan d’invasion, une colonisation ou tout autre manœuvre maritime, c’est essentiel de savoir précisément ce que l’on peut faire. Regarde je te montre. »

Je déballais alors la carte présente au sein du navire, qui servait de direction et d’orientation générale malgré son aspect grossier, cela permettait, à l’aide de quelques points de repère de pouvoir se situer dans le regroupement d’îles.

Eyana : « Ici, on a la carte de l’archipel de Mizu et l’ile est donc déjà dessinée. On a à peu près une idée de sa forme et de ses reliefs. Mais si demain, je prépare un plan d’urbanisation, la mise en place d’une défense navale. Comment est-ce que je sais précisément le nombre d’armes de siège je peux construire, quelle distance entre mes tours de guet ou encore le nombre de navire à allouer par flanc ? Ce genre de chose est d’une importance cruciale et joue sur la guerre de l’information et l’avantage inné des défenseurs. Une forme globale, n’importe quel éclaireur peut l’obtenir. Une cartographie précise, c’est long et ça demande de la concentration. »

Je terminais mon explication en venant ponctuer par ce qui nous attendait pour la suite dans notre mission d’exploration.

Eyana : « Après, c’est aussi pour ça que l’on m’a confié cela. »

Je déroulais un petit parchemin sur lequel était inscrit un sceau. Je déverrouillais sa source de stockage et libérais tout un outillage de cartographe devant moi. Ces derniers, dans les mains de n’importe qui, dont moi-même pouvait paraître parfaitement inutile. Cependant, ils étaient infusés de sceaux et de chakra, de véritables outils ninja destinés à palier nos lacunes élémentaires dans cette science très précise. Et c’est donc après quelques mudras que je parvenais à les activer et que je déroulais une partie de l’outillage sur le grand rouleau de parchemin fournit.

Eyana : « Voilà ce qui va faire la cartographie pour nous, cela va me demander un apport léger mais constant en Chakra et m’occupera le temps de faire le tour, il faudra prendre notre temps, il est question ici d’offrir aux outils l’opportunité de repérer tous les détails nécessaires et il faut prendre en compte que c’est encore largement expérimental. »

Mais il nous était difficile de faire autrement, être cartographe, c’est un métier qui requiert énormément de connaissances. Et même si je connaissais bien la mer, j’étais loin de disposer de tels talents à ma disposition.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Sam 2 Avr 2022 - 20:14



Juemanji


Le voyage en mer ce passa sans vraiment de problèmes et la seule action avait été un banc de dauphin qui les avaient escortés sur une courte période et, après avoir signaler la terre ferme qui se profilait au loin, la nouvelle gradée descendit de son perchoir pour venir rejoindre ses deux consœurs de la shôtosenpai et écouta ces dernières discuter de cartographies.


La Kayuri s’apprêtait à signaler qu’elle pouvait probablement se charger de la création de la carte puisqu’elle en avait déjà produit plusieurs par le passé lorsqu’elle voyageait avec le Dojo Itinérant lorsque l’Anaï sortit d’un sceau un outillage de cartographe qui, à la suite de quelques mudras, s’activèrent sur un long rouleau de parchemin fournit avec l’objet.


Intriguée, la jeune femme se pencha au-dessus de l’outil et se mit à l’analyser tandis que sa partenaire décrivait son utilité qui, selon ses propres dires, restaient encore au stade expérimental. De ce fait, la chûnin prit la décision de participer elle aussi à la cartographie. Ainsi, si le résultat de l’outil était décevant, elles ne se retrouveraient pas les mains vides.


Toutefois, elles étaient désormais à destination et elle n’avait donc plus besoin de rester perché au sommet du mât. La kunoïchi pouvait donc rééquiper son équipement normalement et ce fut avec un soupir de soulagement qu’elle détacha la corde retenant son sabre avant de replacer celui-ci à sa taille puis, après s’être diriger vers ses bagages, elle fit de même avec le restant de son équipement avant d’ouvrir son sac de voyage et d’en sortir un large parchemin ainsi qu’un étui en cuir qu’elle glissa à sa taille avant de refermer son paquetage et, finalement, retourner auprès de ses comparses.


Namue - Ce n’est pas que je ne fais pas confiance à un outil, mais comme tu l’as signifié, il est encore à un stade largement expérimental et, même si je ne suis assurément pas une cartographe, je ne suis pas non plus sans expérience…

Après quelques secondes à balayer le pont du navire du regard à la recherche d’un endroit approprié pour sa tâche à venir, la chûnin trouva ce qu’elle recherchait à seulement quelques pas du trio de la brume et elle s’empressa de dérouler le large parchemin qu’elle venait de sortir de sa besace, puis elle ouvrit l’étui en cuir qu’elle avait glisser à sa taille avant d’en sortir quatre fixations dont elle se servit pour maintenir en place ce qui deviendrait sa toile pour les prochaines heures. Finalement, la jeune femme sortit un petit contenant d’encre qu’elle fixa dans un anneau collé à l’une des fixations avant d’attraper une plume et, dans le même geste, refermer la sacoche.


Son équipement prêt, la Kayuri qui s’était assise à même le pont du navire remonta la tête en direction de ses collègues qui la regardaient et tandis qu’elle croisait leur regard, le visage de la jeune femme se fendit d’un large sourire.


Namue - Je n’ai pas cartographier quoi que ce soit depuis plusieurs années, mais j’ai déjà produit quelques cartes lorsque je voyageais aux côtés du Dojo Itinérant. Sans être parfaite, je devrais être en mesure de produire quelques choses de convenable si jamais l’outil ne fonctionne pas comme il devrait…

Puis, sans attendre la réponse de ses partenaires, la jeune femme plongea sa plume dans le contenant d’encre et se mit au travail, posant les bases de ce qui deviendrait, au fil de nombreuses heures de travails, une carte de l’île de Ue.


...



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Empty
Dim 14 Aoû 2022 - 2:25

[Misaki] - Je sais bien que la cartographie demande plus que de simples talents en dessin, j'en serais incapable. L'archipel regorge de talent et le reste des îles sont cartographiées. Nous avons même les plans d'île mineurs qui ne sont pas sur la carte de l'Archipel.

Déclarait-elle en regardant les démonstrations de l'Anaï. Elle avait là un talent qui dépassait de loin les compétences, et l'intérêt, de la Yukijine. Naviguer un navire, cartographier des îles. Si c'était là quelque chose de particulièrement utile sur un archipel, ce n'était simplement pas là quelque chose qui intéressait Misaki. Non pas que ce n'était pas important, mais chaque personne avait ses forces. Les siennes étaient simplement ailleurs.

[Misaki] - Je vous fais confiance pour la cartographie des îles. Je me chargerais de notre protection sur l'île. C'est le moins que je puisse faire.

Déclarait-elle en essayant simplement de se rendre utile là où elle n'avait pas la moindre compétence. Ce qui n'arrivait pas souvent avec Misaki, avide de nouvelles découvertes et d'expérimentation. Ça, par contre, c'était bien trop spécifique pour elle. Elle était dépassée.

De son côté, Namue aussi semblait être amplement en mesure de produire une carte. Elle ne pouvait que se sentir comme la troisième roue du carrosse. Les élèves avaient définitivement dépassé le maître.

[Misaki] - Pourquoi ne pas nous séparer le temps de faire le tour de l'île ? Vous êtes les deux amplement capables de cartographier le tour, autant partir chacune de votre côté. Je vais créer un clone pour accompagner Namue et je partirais avec Eyana. On pourra rester en contact par le biais de la technique de Kiri.

Déclarait-elle en réalisant les deux simples signes incantatoires requis à l'invocation d'un seul et unique doublon de Misaki. Une jumelle de glace suffisamment solide pour résister à quelques coups sans disparaître. De cette façon, si elle venait à être surprise par un prédateur, elle serait amplement capable de se débrouiller, même si elle vient qu'à se faire grafigner.



Avaient-ils même besoin d'une deuxième embarcation ? Après tout, est-ce qu'à ce niveau la marche sur l'eau ne serait pas suffisante ? Bien que ça venait un peu remettre en question ce qu'elle avait dit plus tôt sur la conservation du chakra.

[Misaki] - Il faudrait cependant que l'un de nos deux groupes passe par la voie terrestre. J'ai toujours entendu plusieurs rumeurs sur cet endroit, mais je pense que tant qu'on restera sur le large, ça ne sera pas trop problématique.

_________________
[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue) Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

[Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Intégration [Feat. Namue et Eyana]
» [Mission C] - DÉBUSQUER LE VER DANS LE FRUIT [Feat. Kayuri Namue]
» Ce n'est qu'un début. [Feat. Kayuri Namue]
» Traquer la glace [Feat. Kayuri Namue]
» Battle Royale [Feat Yosuzume, Kayuri Namue]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Forêt de l'épreuve
Sauter vers: