Soutenez le forum !
1234
Partagez

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki]

Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Lun 28 Mar 2022 - 17:45
Après les défenses affinitaires, il était logique de passer à l’offensive. Cela faisait près d’une saison que je m’efforçais de m’appliquer à l’application du Ninjutsu. Une saison où la théorie laissait finalement place à pratique. Des années de théorie où le Chakra était une source d’énergie destinée à embellir mon Taijutsu. Où le Fûton ne servait qu’à renforcer la vitesse de mes mouvements ou l’affutage de ma lame. Désormais, je savais former des murs et des dômes élémentaires capable de repousser des assauts conséquents. Même mes parades à mains nues se voyait aujourd’hui renforcée par le vent afin de faire face aux lames.

Aujourd’hui, l’entraînement était en extérieur avec Misaki, je pouvais dire, comme d’habitude. Sauf que cette fois nous nous attaquions à un tout nouveau domaine, celui du Ninjutsu offensif. Je ne savais pas vraiment ce que la Yuki me réservait pour aujourd’hui, mais nous allions profiter un peu de la ruralité de Mizu, sûrement pour éviter de causer trop de dommage que ce soit au Dojo ou au Complexe Shinobi. Suite aux dernières annonces de l’Administrateur concernant les promotions, il fallait mieux éviter que le Complexe ressemble à une ruine suite à la formation de trop de Ninjutsu destructeur sur la zone.

Le duo était resté sur l’ile centrale de Mizu, même si d’autres endroits sont plus adaptés pour un entraînement. Il s’agissait simplement d’avoir de l’espace. Entre quelques demeures d’alleutiers et des petits hameau, la nature sauvage était présente et les marécages de Mizu n’étaient pas que de l’eau à perte de vue, mais aussi des lopins de terres droit avec souvent beaucoup d’espace et une petite quantité de végétations et d’arbres pouvant servir de cible d’entraînement. C’était aussi un riche échantillon d’herbes aux effets variés qui étaient disponibles au bord des étendues d’eau qui composaient l’île principale.

« Alors, quel est le programme du jour Misaki-Sensei ? Je sais qu’on va aborder les offensives, mais quel type d’offensive ? »

J’humais l’air et profitait un peu de cet environnement qui était littéralement celui dans lequel j’avais grandi. Même si j’étais originaire de l’île est, celle d’Obon, plus connue pour ses plages et son agriculture et un taux d’humidité relativement bas, l’archipel de Mizu No Kuni dans son ensemble me conférait la sensation d’être à la maison. D’autant plus après autant de temps à Hayashi et Kaze, qui n’avait pour le coup, rien à voir.

« Cela me fait vraiment du bien de sortir du village, j’ai hâte de ne plus avoir cette restriction de ne pas pouvoir sortir seule. J’ai vraiment ce besoin de profiter régulièrement de la nature. Heureusement qu’il y a les missions… »


Je commençais ensuite à m’échauffer les articulations en prenant mon temps, puis faire quelques pompes et squat pour échauffer un peu les muscles et lancer un peu la machine cardiaque. J’étais chaude bouillante pour l’entraînement et je savais que Misaki appréciait ce genre d’enthousiasme, à défaut d’avoir autant d’énergie que moi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Lun 28 Mar 2022 - 18:20

Désirant pousser un cran plus loin les apprentissages du ninjutsu d'Eyana, Misaki travaillait avec acharnement ce domaine en sa compagnie. Si elles s'étaient concentrées sur des utilisations plus défensives, la maîtrise de l'affinité qu'avait l'Anaï pour le fûton s'améliorait de jour en jour. C'était, au final, quelque chose qui lui servirait à elle-même. Observant avec attention les tentatives de son élève, elle enregistrait elle-même les différents efforts mis ici et là, afin de reproduire elle-même tout ça, le jour où elle développerait sa propre affinité pour la manipulation du vent. Bien que ce n'était pas certain, elle gardait espoir que son chakra écouterait sa psyché.

Rejoignant la jeune femme aux portes du village, Misaki saluait les quelques gardes qu'elle connaissait de nom. Ayant elle-même travailler aux portes de Kiri la Grande, de par son statut de membre de la Kenpei, elle n'eut pas vraiment a s'expliquer quant aux raisons qui l'amenait a sortir des murs protecteurs de la brume. Prétextant vouloir travailler du ninjutsu en dehors du village, les portes leur avaient été ouvertes.

Au coeur d'une mission, Misaki avait gardé un lieu bien précis en tête. Un lopin de terre défriché qui serait parfait pour l'entraînement qu'elle avait en tête. Accompagnant son élève, marchant pas à pas, les deux femmes échangèrent quelques banalités, tandis que ses iris valsaient sur le décor Mizujine de l'île mère de l'archipel.

Une fois sur place, Misaki déposait ses quelques effets dans un coin, tandis qu'elle rejoignait la Céleste en train de s'étirer et de profiter visiblement de ce moment en dehors des murs restrictifs de Kiri.

[Misaki] - Je comprends ton sentiment, mais ce n'est pas aussi absolu. La Grande Guerre qui se dessine ne nous permet pas de sortir du village tant que ça, même en étant Chûnin. Sans parler qu'on ne peut pas sortir non plus du pays à moins d'avoir une excellente raison.

Certes, il y avait quand même plus d'opportunité que lorsqu'elle était genin. Certes, elle pouvait relativement facilement justifier une petite sortie sur l'île mère, mais elle se voyait mal explorer d'autres îles de Mizu, même en étant chûnin pour comptes de Kiri.

[Misaki] - Je pense que nous pourrions commencer doucement avec une technique de bas niveau.

Sur ses mots, Misaki réalisait une série de signes incantatoires avec de concentrer sur chakra dans sa gorge. Elle pouvait sentir toute la nature Hyôton abaisser de quelques degrés son propre corps, tandis qu'un amas de chakra se formait au coeur de sa trachée. Relâchant le tout, Misaki générait un véritable assaut de stalagmite et d'éclat de glace qui fonçait droit devant elle. Ciblant principalement le bas du corps, la technique visait a lacérer les jambes d'une cible, afin de rendre ses esquives ou ses charges plus difficiles à réaliser.



[Misaki] - C'est une technique relativement simple. Facile a évité et je déconseille de s'en servir de front, mais elle peut avoir son utilité.


_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 1:12


Je regardais Misaki se mettre en place également et me donner le programme du jour. Une technique de faible rang me convenait parfaitement. C’était un bon point de départ pour le Fûton offensif, surtout que j’avais bientôt une session d’entraînement prévue avec Yosuzume pour voir des techniques avancées. J’apprécierais d’avoir déjà quelques bases sur la projection de mon affinité avant de justement l’avoir uniquement comme moyen de défense.

La Yuki me montrait la réalisation de pics de glaces sortant du sol jusqu’à sa cible. C’était impressionnant de se dire que c’était ce qu’elle considérait comme une technique de bas rang. Mais en soit, à cette échelle, certains étaient capable de cracher d’impressionnantes boule de feu causant des brûlures tout de même significatives, donc la technique correspondait à ce niveau.

Je voyais déjà parfaitement l’application technique de cette dernière pour servir de leurre afin de forcer un adversaire à esquiver pour ensuite le saisir en plein vol ou juste après l’esquive avec une attaque soudaine. Mais comment est-ce qu’elle souhaitait que je forme des piques avec le vent ? Ce n’était pas un élément tangible. Du moins, je suppose qu’il fallait bien commencer quelque part.

Je m’essayais en premier lieux aux Mudras et reproduisait d’abord ceux de Misaki avant de tenter de souffler les pics. Sans succès, je soufflais du vent dans le vide malgré une concentration modérée de Chakra. Je tentais ensuite donc de les manifester directement en imaginant exactement ce que venait de reproduire Misaki. Je visualisais le vent se concentrer sous forme de pics. Mais les Mudras ne donnaient visiblement rien. Ce n’était pas les bons pour la formation du Fûton.

Je réfléchissais brièvement à la formation de Mudra. Puis je réalisais le Coq, typiquement le Mudra du Fûton. Ensuite le Sanglier pour orienter le mudra vers mes pieds et finalement le Buffle pour conférer la forme de pique. Cela me semblait logique et suffisant pour une technique de ce niveau.

Je me redressais et les réaliser de nouveau, rapidement en concentrant une quantité de chakra modérée. Coq, Sanglier, Buffle.

Et de nouveau, je tentais de réaliser la création depuis l’air proche du sol et voyait un léger souffle se former au niveau du sol jusqu’à une courte distance.

Eyana : « Hum… Les piques avec le vent, ça me semble complexe. »

Coq, Sanglier Buffle, je tentais cette fois ci de former une vague de vent continue. Sans succès, peut être devrais-je m’orienter vers une tornade ? Non, probablement une manifestation trop puissante pour ce niveau de technique. Je réalisais de nouveau les mudras et tentais sans succès.

Comment faire ? Peut être que ma Sensei, elle, aurait une idée.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 1:37

Posant son regard céruléen sur les multiples essaient de l'Anaï, Misaki pouvait quasiment voir ses neurones s'activer, alors qu'elle travailler les quelques signes de la série. La conversion des techniques représentait toujours un défi en soi. Les possibilités entre l'Hyôton et le Fûton étaient bien différentes les unes des autres. Il n'était pas possible pour le vent de créer quelque chose de tangible, pas plus qu'il n'était possible pour la glace d'améliorer la vitesse de son utilisateur. Des restriques qui pouvaient être logiques, mais dont il fallait absolument prendre en compte.

[Misaki] - Je doute que tu parviennes a copié ma technique a proprement parlé. Le principe de la version élémentaire demande un échange équivalent.

Des mots bien vide de sens.

[Misaki] - Ce que je veux par là, c'est que tu ne pourras pas créer des éclats au coeur même de ton Fûton, par contre, tu es amplement capable de trouver une façon pour blesser ton adversaire en te concentrant sur les forces du Fûton.

Au final, il n'y avait pas trente-six façons de faire différentes. Si Misaki pouvait modeler sa glace pour la rentre tranchante, perforante ou bien contondant, ce n'était pas un luxe que possédait le fûton. En fait, à part des lames de vent, Misaki n'avait jamais vu d'autre utilisation de possible de cette affinité.

[Misaki] - Je pense qu'il va falloir se concentrer sur des lames de vent. Penses-tu être capable de créer un souffle de vent accompagné de lame élémentaire suivant le sol ? Enfin. C'est l'image que j'ai de la conversion de ma technique.

Ce n'était pas la technique la plus utile, mais elle avait ses moments. Jusqu'à présent, Misaki s'en était toujours servi pour évaluer les capacités de ses adversaires. Une technique peu chakravore qui forçait une esquive coûteuse ou bien le dévoilement soit d'une affinité élémentaire ou bien d'une capacité secrète.

[Misaki] - Jusqu'à présent, on s'est concentré sur la manipulation du vent autour de toi ou bien la création de celui-ci à partir de ton corps, par le biais d'une rotation. Cette fois-ci, tu vas devoir apprendre à malaxer ton chakra au coeur même de ta gorge avant de le cracher en direction d'un adversaire.

Une sensation... particulière.


_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 2:07
Je me doutais qu’il fallait viser autre chose que des piques. Mais l’important dans un apprentissage et d’essayer de se familiariser avec la technique. Surtout que le Ninjutsu offensif à distance était une découverte complète pour moi.

Misaki parlait de matérialiser le Fûton directement à partir de ma gorge sous la forme de lame de vent. Un souffle de vent puissant aurait aussi pu être une solution, mais peut-être sous la forme d’une technique plus puissante qui viendrait percuter rapidement un adversaire ou dans une zone réduite. C’était une solution intéressante surtout que beaucoup de Shinobi n’avaient pas de solution à apporter contre de nombreuses attaques dites « rapides ». Le Taijutsu s’avérer versatile de part ses esquives contre ces contraintes. Mais peu de Shinobis, sauf les spécialistes parvenait à réaliser des esquives rapides et sur de longues distances.

Je visualisais ce qu’essayait de dire Misaki. Puis je réalisais de nouveau mes Mudras pour venir essayer de concentrer mon Chakra dans ma gorge. La sensation du Chakra Fûton froid ne me fit que tousser bruyamment.

Eyana :« Ah, bordel.. Comment est-ce que vous faites pour supporter la glace ? Le vent, c’est déjà ultra désagréable. J’ai l’impression de me trancher les poumons. »

Je reproduisais de nouveau, mais sans succès, je ne faisais que tousser face à mes tentatives. En même temps, je n’avais jamais appris la moindre technique de souffle et c’était encore une découverte pour moi. Concentrer le Chakra autour de moi, sur mes membres et désormais dans mes organes ? En fait, la concentration dans les organes était quelque chose que je maîtrisais mais pas avec le Chakra affinitaire.

Et si je tentais de me concentrais sur cette libération des poumons en concentrant d’abord le Chakra dans les poumons puis lui donner une forme affinitaire plutôt que directement concentrer du Chakra Fûton dans mes poumons ?

Je réalisais de nouveau mes mudras et visualisais une quantité modérée de Chakra dans mes poumons en me concentrant, puis j’apportais l’affinité de nouveau en ressentant cette lumière blanche, cette sensation d’air concentré, puis je gonflais ma poitrine pour apporter l’élément directement à l’intérieur de moi.

Mais il n’y avait rien à faire, de nouveau, je ne supportais pas le Chakra Fûton à l’intérieur de mes poumons pour matérialiser la technique. Je toussais de plus en plus au point d’avoir le souffle complètement coupé et avoir besoin d’une bonne minute de récupération.

Eyana :« Je… Je vais y arriver, c’est juste que c’est nouveau pour moi. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 2:27

En entendant l'exclamation de l'Anaï, Misaki ne put qu'éclater de rire. Ce n'était jamais quelque chose de particulièrement agréable que de concentrer son chakra dans le fond de sa trachée. Elle ne pouvait pas vraiment commenter sur les diverses sensations nées du chakra Fûton, mais l'Hyôton avait toujours un impact taxant sur son corps. À mesure que son chakra parcourait son réseau, ce dernier abaissait très légèrement la température de son corps. Quelque chose de très peu notable, mais elle sentait tout le froid s'agglomérer au coeur de sa gorge.

[Misaki] - Ça ne sera jamais vraiment agréable, mais tu va t'habituer. Déjà, ne créez plus de technique de cette façon à cause de ça.

S'exclamait-elle en rigolant.

[Misaki] - Le suiton, surtout l'aspect mucus de cet élément se colle dans ton organisme et bloque parfois mes voies respiratoires, quelques instants. C'est un peu comme suffoquer dans un amas de morve... Bref.

Une image qu'il valait mieux oublier rapidement. Bien entendu, ce n'était pas foncièrement dangereux puisque c'était né de son propre chakra et quand ça arrivait, sa concentration se brisait et la technique ne faisait qu'échouer.

[Misaki] - J'anticipe déjà les souffles Rinton.

Rajoutait-elle en imitant quelqu'un ayant froid. Elle posait ensuite son regard sur les nouvelles tentatives de son apprentie. Elle la voyait réfléchir encore et encore. Elle la voyait s'essayer, encore et encore. Il n'y avait pas d'autre façon d'y arriver que par l'expérimentation. Elle allait devoir s'habituer à cette sensation désagréable et ne pas briser sa concentration.

[Misaki] - Le plus difficile, c'est de se dire que ton chakra ne te broiera pas l'intérieur. J'aimerai pouvoir te donner un conseil, mais c'est vraiment l'expérience qui rendra ça moins désagréable.


_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 2:50
La matinée passait et les tentatives plus désagréables les unes que les autres s’enchaînaient. Je ne supportais pas vraiment cette sensation d’air dans les poumons. Mais Misaki venait me rassurer quant à la sensation. Ou plutôt, elle venait me confirmer que c’était parfaitement normal que je ressente la chose ainsi.

Elle me précisait la sensation de morve du Suiton et puis je venais à me rappeler surtout qu’elle m’avait toujours dit que la gorge était pour elle une façon de prédilection de former ses techniques. Mais ce n’était absolument pas mon cas. A vrai dire, j’avais même pour habitude de plutôt utiliser mon corps et surtout mes membres pour le faire ou l’environnement autour de moi. Si la tentative de former une technique par la bouche était louable, ce n’était peut-être en réalité pas la meilleure façon de débuter. Je réfléchissais quelques instants pendant la pause après une matinée à respirer de l’air qui me broyait les poumons à chaque tentative. Je venais me redresser pour répondre à Misaki.

Eyana : « Et si j’essayais à ma manière Sensei, juste comme ça… »

Je réalisais de nouveau mes mudras, Coq, Sanglier, Buffle. Puis je venais ressentir le Chakra dans mon pied droit en le concentrant et en matérialisant la lame de vent. Puis je venais frapper après les mudras et le malaxage de Chakra, le sol d’un coup sec en visualisant la lame de vent. La propulsion du vent était insuffisante, mais une vibration se générait face à moi.

Eyana :
« Attendez, laissez-moi réessayer, je crois que ça peut marcher. »

Je réitérais la tentative, cette fois en concentrant suffisamment de Chakra en faisant un effort de contrôle, ce qui n’était pas simple pour moi, contrairement au malaxage. Je contrôlais le Chakra en quantité modérée dans le plat de mon pied en l’orientant comme une lame au niveau de la pointe et puis je frappais de nouveau le sol.

Cette fois ci, une lame, inconstante, mais une lame partait face à moi sur une distance encore trop courte et imprécise, mais la lame visait à peu près au niveau des genoux. J’étais assez contente de la réalisation qui en quelques minutes avait été plus satisfaisante que le bilan de cette matinée.

Eyana :
« Eh, une lame comme ça, ça peut pousser un adversaire à ériger un mur ou à sauter pour esquiver et s’il se la prends, ses membres inférieurs seront endommagés et il aura alors du mal à bouger. De ce fait, ça me créerait une ouverture pour une charge puis un enchaînement ou un coup au corps à corps tout en le laissant vulnérable. Ca me semble pas mal du tout, vous en pensez quoi Misaki-Sensei ? »

Je venais de nouveau reproduire les mudras puis la lame qui partait du bout de mon pied et du sol pour venir se former complètement au niveau des genoux adverses. La technique était loin d’être parfaite, manquait encore de puissance mais la forme était grossièrement là.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 5:18

Au final, la nature de l'Anaï reprit le dessus sur le travail à effectuer pour l'acquisition de cette technique. Si Misaki avait souhaité profiter de cet entraînement pour amener la Céleste à expérimenter davantage sur les multiples façons de manipuler son affinité élémentaire. Bien entendu, rien ne l'obligeait à se plier au caprice de la Yukijine et au final, ce qui comptait n'était rien de moins que la maîtrise de la technique.

Qu'elle passe par un souffle, une frappe ou bien un cri, ça ne changeait absolument rien. Tant qu'elle était confortable dans la réalisation d'une technique et que son utilisateur se faisait sans trop de pépins, au coeur même d'un affrontement.

[Misaki] - Ce n'est pas grave si cette utilisation ne te convient pas. Tant que tu es alaise, je tenais simplement à te faire expérimenter une nouvelle façon de faire.

Aller savoir pourquoi c'était de cette façon-là que Misaki, quand elle était jeune, était le plus apte à générer son Hyôton. Depuis qu'elle était capable de les créer à même son environnement, l'adolescente ne développait qu'exclusivement ce genre de technique, mais il y avait encore, dans son style de combat, quelques jutsus datant de l'époque où c'était par la gorge que sa glace se créait le mieux.

Ça avait cependant un petit je ne-sais d'intriguant a voir l'Anaï excitée à l'idée de maîtriser cette technique. Au final, l'utilisions de son coup de pied se voulait être une belle façon de canaliser une seule lame de vent. Après quelques essais, la Céleste parvenait à manipuler son assaut pour qu'il suive le sol jusqu'au genou de son adversaire.

[Misaki] - C'est un très bon départ, ça manque clairement de puissance, mais ça, c'est une question de temps. On va travailler sur ça, si la forme actuelle de la technique te plait, bien entendu ?

Une fois que l'Anaï se sentirait suffisamment en confiance avec son adaptation du jutsu de Misaki, cette dernière réaliserait une série de signes incantatoire afin de former un long mur de glace. Capable de protéger une multitude de personnes, la longueur de sa création allait être idéal pour grader l'amélioration du niveau de puissance du jutsu d'Eyana.




_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 5:36
Cela pouvait sembler extrêmement long pour un adepte du Ninjutsu de passer plusieurs heures à l’élaboration de ce genre d’offensive plutôt simple, c’était loin d’être une tâche aisée pour moi.

La répétition des coups et des offensives améliorait peu à peu ma maîtrise de la technique mais il fallait définitivement que j’y fournisse un effort suffisant. De prime abord, il fallait déjà réussir à stabiliser la lame afin qu’elle soit réellement capable d’appliquer des dégâts à un adversaire et le rendre moins mobile. Bref en faire une réelle menace pour l’adversaire.

Pour parvenir à ce premier point, je devais d’abord me concentrer à malaxer correctement le Chakra au niveau de mes pieds et lui donner sa source affinitaire. La seconde étape était le contrôle du Chakra. C’était grâce au contrôle du Chakra que je donnais la forme la plus adaptée afin de réaliser une offensive conforme à mes désirs. C’était avant que la Yuki invoque son immense rempart et je m’entraînais donc à contrôler efficacement mon Chakra en visant de la végétation alentour. L’idée, vu la puissance de la technique était d’impacté lourdement les genoux de façon à blesser et handicaper l’adversaire en un coup unique. La forme idéale se devant donc avant tout percutante de façon à créer une résonnance venant endommager l’articulation plutôt que de tenter de couper net les deux jambes. La puissance du vent étant insuffisante à ce niveau de technique.

Le second point était ensuite de parvenir à propulser la lame suffisamment loin pour ne pas en faire une technique de corps à corps. Et là c’était encore une fois une question de contrôle du Chakra, mais pas au niveau du corps mais dans l’environnement. Au final cette technique tapait pile dans mon point faible et c’est pour ça qu’il me fallait autant de temps pour réaliser même quelque chose de basique. Pour parvenir à l’envoyer plus loin, je m’imaginais utiliser la terre comme propulseur en le frappant avec mon pied et si la technique semblait sans idée. Au fur et à mesure des tentatives, la lame allait de plus en plus loin.

C’est donc le cumul d’une forme adéquate travaillée petit à petit et une bonne visualisation de la technique qui apportait son lot de compensation à une exécution de prime abord faible.

Eyana : « Allez envoyer, je me sens prêt à la tester. »

Et la Yuki ne fit pas les choses à moitié, elle invoqua un véritable rempart de glace dont ma maigre technique ne viendrait de toute façon tout simplement pas à bout. Mais c’était l’occasion de tester les entailles et éclats que j’y faisais. Si je parvenais à propulser peu à peu la lame suffisamment loin, cette dernière manquait soit encore de puissance, soit n’avait tout simplement pas une forme adéquate.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 14:41

[Misaki] - Hmmm. Je pense qu'on s'y prend à l'envers.

Répliquait l'enseignante qui en apprenait un peu à chaque fois qu'elle travaillait des techniques avec des élèves. Elle venait d'observer les diverses tentatives d'Eyana et elle avait l'intime impression qu'il manquait quelque chose. Elle l'avait laissé aller avec l'objectif de creuser son mur de glace, mais il était davantage possible de décortiquer la technique.

[Misaki] - On va scinder ta technique en trois étapes.

Là, elle lui demandait simplement de tout faire d'un coup et de continuer jusqu'à ce qu'elle y arrive. C'était inadéquat.

[Misaki] - Précision, distance et puissance. Prend une pause quelques instants, j'ai une idée.

Rajoutait-elle en accompagnant ses dires en montrant un doigt de plus à chaque mot, comme elle le faisait si souvent. Sans perdre de temps, Misaki créait un micro terrain d'entraînement en plus de son mur. Il s'agissait simplement un corridor large de trois mètres, mais qui faisait la longueur au complet de l'étendu verdâtre où elles étaient. Sur toute la distance, Misaki avait légèrement planté des kunais dans le sol. Assez profondément pour qu'un coup de vent les fasse tomber, mais s'ils venaient à être percuter par la technique d'Eyana, c'est au sol qu'ils finiraient.

[Misaki] - Le point de départ est ici. Dit-elle en indiquant une ligne creuser à même le sol.Ton objectif sera de faire tomber chaque kunai trois de suite avant de passer au prochain. Ça va te permettre de travailler ta précision ET la distance de ta technique en augmentant le niveau de difficulté. Après, on retournera sur le mur pour y travailler la puissance.

_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 15:03
Je m’installais sur le côté et prenais ma gourde d’eau pour venir m’hydrater et ingérer une petite pastille énergétique pour faire le plein de force avant de reprendre l’entraînement en regardant Misaki mettre en œuvre son idée. On commençait donc pas continuer l’entraînement sous la forme de mise en œuvre de la technique. C’était, je trouve, plutôt une très bonne idée.

Le couloir était d’environ trois mètres de largeur avec des Kunais planté peu profondément, je savais pertinemment être capable de déchausser sans difficulté avec une technique Fûton, mais la subtilité était de respecter la largeur du couloir et avec donc, la précision de la ligne. J’allais me prêter à l’exercice, c’était typiquement le genre de jeu d’adresse que j’appréciais et que je savais très utile pour aiguiser le talent d’un Shinobi.

Eyana : « Allez, on va voir ce que je vaux une fois en exercice pratique, c’est bien de travailler la technique dans le vide, mais voyons donc ce qu’elle donne pour de vrai… »

Je me mettais à l’entrée du parcours et j’allais suivre ses consignes. D’abord faire tomber trois fois le premier, puis trois fois le premier et le deuxième et finalement les trois d’un coup, trois fois de suite de nouveau.

Je réalisais les Mudras de nouveau pour la technique Fûton et ressentais le Chakra se former au niveau du plat de mon pied. Je formais la lame de vent avant de taper un coup sec sur le sol. Sans trop de difficulté, je faisais tomber le premier Kunai une première fois. Et les deux tentatives suivantes étaient également fructueuse. Je passais donc ensuite à la seconde distance.

Je me concentrais pour venir faire preuve de précision dans la trajectoire du couloir, il fallait que je parvienne à ne pas toucher les bords et c’est ce qui se révéla être ma difficulté lors de la première tentative. Ma lame de vent se dissipa contre les parois du couloir avant de toucher le second Kunai. Je me devais de bien me placer, de savoir estimer la distance et la trajectoire. Cela me demanda un peu d’adaptabilité et d’ajustement, mais je fini par réussir à faire tomber trois fois de suite les deux premiers Kunai au bout d’une dizaine de tentative.

La dernière étape elle par contre, fut plus longue. Mes essais se heurtèrent notamment à une difficulté de précision non pas dans la trajectoire horizontale, mais cette fois-ci verticale. Et c’était d’ailleurs la marque de quelque chose de beaucoup plus problématique car ma lame ne touchait tout simplement pas là où je visais mon adversaire. Elle passait au-dessus. Et donc en combat réel, j’aurais touché plutôt le ventre que les genoux.

Je m’efforçais à essayer, mais ce fut beaucoup plus long que la première étape. A vrai dire, j’avais effectué tellement de tentative avant de réussir plusieurs fois de suite que je maniais désormais les mudras de la technique à la perfection et les exécutais sans la moindre nécessité de réflexion. De même, l’accumulation de Chakra dans le plat de mon pied était devenue naturel au bout de plusieurs heures de tentatives et j’en venais à me concentrer uniquement sur le travail de la précision plus que la distance et la puissance qui semblait, du moins pour cet exercice, maîtrisé.

Eyana : « Eh bien, voilà que j’y parviens enfin. Tu veux que je recommence ? Ou tu as un autre exercice ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 15:23

Sans perdre de temps, Eyana se lançait dans l'exercice proposé par Misaki. Il fallait dire que la Yukijine était bien fière d'elle, elle avait trouvé une façon d'impliquer les forces de son élève dans l'apprentissage de ses faiblesses. Intérieurement, elle pavanait tel un coq et en s'en rendant compte, ça l'avait fait rire. Au final, bien que la guerre faisait vieillir les gens, Misaki restait une adolescente. Ce genre de futilité faisait partie de son développement typique que même leur réalité ne pourrait accélérer.

Le problème avec cette façon d'apprendre la technique, c'était qu'elle venait accompagnée d'une dépense en chakra qu'il ne fallait pas ignorer. Après tout, l'Anaï réalisait des mudras, malaxait son chakra et le relâchait à chaque fois. Elle en dépensait plus que ses organes producteurs ne pouvaient en régénérer. L'idée de combiner plusieurs aspects en un seul exercice émanait aussi un peu de ça. De cette façon, elle travaillait ici et là d'autres facettes de la technique pour la même dépense en chakra.

[Misaki] - Comment va ton chakra jusqu'à présent ?

Lui demandait-elle, incapable de pouvoir évaluer une valeur aussi personnelle elle-même. Elle se demandait s'il était possible de développer un jutsu par le biais de ses capacités sensorielles pour estimer le niveau de chakra d'une personne. Une réflexion qu'elle explorerait peut-être un jour, mais ce n'était vraiment pas dans ses priorités pour l'instant.

[Misaki] - Je pense qu'on peut passer à l'exercice du mur.

Dit-elle en indiquant la structure de glace reluisante à cause de l'eau. Cette dernière avait commencé à fondre, mais elle n'avait pas perdu en résistance pour autant. Enfin, si un peu quand même, mais pas assez pour le rendre inutilisable pour cet exercice.

[Misaki] - Afin de travailler autant la distance que la puissance, je vais te demander de réaliser ta technique, mais en reculant un peu a chaque fois. Je ne m'attends pas à ce que l'entaille soit de plus en plus large, mais qu'elle reste identique, au minimum. La distance que tu as face à ta cible aura nécessairement un impact sur sa puissance.

_________________
Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki] Empty
Mer 30 Mar 2022 - 2:38
Je prenais un petit moment pour souffler après tout ces efforts et j’attendais le prochain exercice, en sentant que la journée commençait à me taxer avec les exercices. Mais les efforts que j’avais effectué sur le contrôle et la gestion de mon Chakra me permettait d’énormément me préserver dans ce type d’exercice. Ainsi quand Misaki me posa la question concernant ma réserve de Chakra. Je lui répondais honnêtement.

Eyana : « Je ne serais pas contre une petite pause pour reprendre un peu mon énergie. Même si je suis en bien meilleur contrôle de mes réserves, ça reste tout de même taxant d’exécuter la technique encore et encore. »

Elle m’expliquait ensuite le prochain exercice, nous prenions le temps. Je marquais diverses distances que je jugeais adapté jusqu’à ce que la technique me satisfasse en matière de distance et de puissance attendue. Je savais que si je parvenais à reproduire la technique à pleine puissance à moyenne distance, je saurais être satisfaite de cette dernière. Le mur avait commencé un peu à fondre et il perdrait encore un peu en intégrité avant que nous reprenions l’entraînement.

[…]

Après une petite pause pour se restaurer, boire un coup et refaire le plein des batteries, je me mettais à la tâche en commençant désormais à cinq mètres. De nouveau, je reprenais les mudras que j’avais trouvé pour la technique. Coq, Sanglier, Buffle, laissait le Chakra venir affluer jusqu’à mon pied droit puis concentrait le Fûton en lui donnant une forme de lame et je tapais le sol.

D’une puissance modérée, l’impact était net et à environ cinquante-soixante centimètre au-dessus du niveau du sol. J’étais satisfaite et reculais ensuite au second marquage que j’avais établis pour exécuter de nouveau la technique apprise. Sans difficulté non plus. Ce ne fut en réalité que sur les deux derniers marquages, arrivé à une distance moyenne que la technique devenait de plus en plus difficile.

A vrai dire, la puissance devenait même trop faible pour donner un impact satisfaisant. Mais je devais me rendre à l’évidence, malgré la petite pause, le nombre de répétition avait vidé ma réserve de Chakra. Nous avions été très intensif dans la pratique sur cette technique et je me heurtais à mes propres limites, ce qui était chose rare.

Eyana : « Je pense honnêtement pouvoir reproduire la technique à cette distance sans problème de mon côté Misaki-Sensei. C’est juste que là, mes batteries sont vides. Votre mur de toute manière est bientôt à plat lui aussi, il a autant fondu qu’il est sur le point de s’écrouler en raison des nombreux impacts subis. »

Je constatais en effet la structure frappée par la technique à de nombreuses reprises au même endroit. Au moins, je ne manquais plus de précision.

Eyana : « La technique m’est instinctive, je la pense plutôt bien maîtrisée, à vous de voir si vous voulez qu’on attende le temps que je refasse le plein, mais là il risque de falloir un moment. »

C’était à elle de voir si elle estimait la technique acquise ou si je devais continuer de m’entraîner.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei

Balayer le vent [Apprentissage/Misaki]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appliquer le Ninjutsu au Taijutsu [Apprentissage/Misaki]
» Défense affinitaire avancée [Apprentissage/Yuki Misaki]
» Proche du but [Pv. Misaki]
» Grrrrrr ! [Misaki]
» Lettre à Yosuzume

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: