Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana]

Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Mer 30 Mar 2022 - 21:13

Ordre de mission
Fuite diplomatique
Suite à la mission d'inspection des proches de l'Administrateur, il semble que Wataru Hô ait été prévenu des soupçons sur sa personne. Visiblement, il a senti le vent tourner et a pris les devants. Son logement a été incendié et il n'y a plus aucune trace de lui. Apparemment, des gardes l'auraient vu quitter la ville en pleine nuit. D'apparence normale, un garde rapporte tout de même qu'il avait l'air particulièrement pressé. Une alerte a été donnée afin que chaque embarcation quittant l'île soit fouillée avant leur départ. Cependant, il ne mettra pas longtemps avant de trouver un moyen de fuir. A vous de le rattraper et de le ramener à Kiri afin d'en savoir plus.

Fouiller son logement
Interroger les gardes
Trouver sa localisation
Ramenez-le à Kiri et faites un rapport




Fuite Diplomatique


Fraîchement promue au rang de chûnin, Namue se voyait déjà confier une première mission dont le contenu ne put que la surprendre puisque celui-ci était directement en lien avec une personne qu’on lui avait spécifiquement demandé de ne plus approcher, Wataru Hô. Archiviste principal ou plutôt ancien archiviste principal du palais de la brume, celui-ci semblait avoir eu vent des soupçons relevés par sa collègue et elle-même puisque selon toutes les apparences, ce dernier avait incendié son appartement avant de prendre la poudre d’escampette.


Son regard quitta le parchemin de l’ordre de mission pour se poser sur son bureau où était étalé un parchemin au contenu incomplet et la jeune femme ne put s’empêcher de sourire. La veille, elle avait reçu une missive de la part de sa précédente partenaire de mission, Anaï Eyana, qui lui demandait explicitement s’il était possible de profiter de son nouveau rang afin de poursuivre l’enquête qu’elles avaient entamées ensemble.


La Kayuri était justement dans le processus de lui répondre lorsque le coursier avait cogné à sa porte pour lui apporter le dit ordre de mission. Sa réponse n’avait donc plus aucune utilité et la jeune femme agrippa son Haori, son insigne de la Kenpei, ses multiples armes de jets qu’elle plaça au sein de leur étui respectif ainsi que ses deux sabres qu’elle noua à sa taille. Puis, finalement satisfaite, la chûnin attrapa un bout de parchemin sur lequel elle indiqua des indications rapides à l’intention de la partenaire qu’elle avait choisi pour cette mission et, une fois cette tâche faite, sortit enfin de son appartement avant de tendre la missive au coursier qui repassait devant son appartement et après quelques mots et une poignée de ryos, ce dernier partit en courant porter le bout de papier à son destinataire tandis que la Kayuri se dirigeait vers le point de rendez-vous, l’appartement incendié de Wataru Hô où elle attendrait l’arrivé de sa partenaire avant de débuter les investigations.




Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: N/A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Jeu 31 Mar 2022 - 6:58
Mes obligations terminées, je me hâtais de rejoindre Namue. Nous avions des nouvelles concernant notre enquête sur l'Archiviste du Palais de la Brume. Ce dernier avait apparemment fui la ville et incendié son appartement. Et nous avions désormais la charge de le retrouver et de le présenter aux geôles Yuki afin qu'il s'explique.

Et ce genre de chasse à l'homme contre les infiltrés mettant en péril la sécurité intérieure du village était mon péché mignon. Je me voyais déjà saisir ce bâtard et lui coller une bonne raclée avant de le rendre aux mains de la justice. Namue était en charge de la mission ce qui était une suite logique avec sa promotion récente au rang de Chûnin peu de temps après la conclusion de notre surveillance. Elle avait directement rendu compte à Dame Suzana et l'Administrateur qui nous avaient confié la charge de cette mission. Cette nouvelle tâche devait probablement émaner d' eux même directement.

C'était donc un retour dans le quartier aux abords du Palais où se trouvait la copropriété de l'appartement de X se disant l'Archiviste. C'était là que se trouvait le point de rendez-vous avec la Chunin. Je la voyais déjà sur place alors que le secteur était bouclé le temps des investigations.

Eyana : « Salutation Namue-San, je suis venue dès que j'ai pu. J'étais déjà engagée sur une autre mission juste avant. J'ai laissé la charge du rapport à mes coéquipiers. Allons-y, retrouvons notre homme. »

Je grimpais la série de marche, cette fois-ci sans le Camouflage du Henge comme précédemment. L'incendie avait rapidement été maîtrisé et l'appartement en lui-même n'avait visiblement même pas été totalement détruit. Il faut dire que vu la proximité avec le Palais de la Brume, les Pompiers avaient rapidement pu intervenir.

Eyana : « Je doute qu'il nous ait laissé grand-chose à trouver mais tentons tout de même de fouiller les lieux. Je te laisse passer la première, c'est toi la membre de la Kenpei. »

Passant le pas de la porte car j'avais d'abord pris l'initiative de grimper. Je m'écartais ensuite de la route de Namue pour la laisser faire et surtout lui conserver un éventuel plaisir de trouver quelque chose. C'était après tout elle qui avait brillé la dernière fois que nous étions dans ces lieux.

Eyana : « Fais tout de même attention à où tu mets les pieds. Le plancher a vraiment bien noirci par endroit. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Sam 2 Avr 2022 - 21:25



Fuite Diplomatique


Tandis qu’elle approchait du complexe de logement où elle venait de donner rendez-vous à sa partenaire de mission, Namue se rendit compte que quelque chose n’allait pas et rapidement elle fut interceptée par un confrère de la Kenpei qui, après avoir remarquer son brassard, s’excusa et la jeune femme en profita pour l’interroger sur ce qui s’était produit et la raison derrière un tel déploiement de la police militaire de la brume.


Namue - Sans rancune. Je dois venir fouiller un appartement, vous pouvez me donner plus d’information sur ce qui s’est produit ici ?

Le shinobi se passa lentement une main dans les cheveux avant de poser un regard rempli d’incompréhension sur la petite kunoïchi qui venait de le questionner sur un événement qui avait, pourtant, fait le tour du village. Malgré tout, ce dernier resta professionnel et répondit à sa collègue au mieux de ses connaissances.


Soldat de la Kenpei - Tu veux dire que tu en as pas entendu parlée ? Quelqu’un a mit le feu à un complexe de logement… Par chance, on a réussi à agir rapidement et le brasier a été concentré majoritairement dans un seul appartement… Il y a déjà une équipe d’enquêteur sur place pour déterminer s’il y a eu des dommages au niveau de la structure et on attend leur conclusion pour savoir si on doit relocaliser les autres locataires ou non…

Une boule se forma rapidement dans le creux de l’estomac de la jeune femme tandis que son esprit effectuait les liens entre l’événement qui accaparait la Kenpei actuellement et ce qu’elle était venue faire ici initialement et après un remerciement rapide, la chûnin se dirigea vers l’appartement et, comme son intuition le lui avait crié quelques minutes plus tôt, c’était bel et bien celui-ci qui avait été incendié.


Retenant un juron, la jeune femme se trouva un endroit tranquille où attendre sa collègue qui arriva peu de temps après. Tandis que cette dernière la rejoignait en la saluant, Namue lui rendit ses salutations avant de s’engager avec cette dernière à l’intérieur du complexe locatif et tandis qu’elle pénétrait au cœur de l’habitation, l’ampleur du brasier se révéla aux yeux des deux kunoïchis.


L’appartement qui, quelques jours plus tôt, était parfaitement rangé, avait été entièrement ravagé par les flammes et la chûnin se demanda par quel miracle aucun autre appartement n’avait été touché. Le plancher fortement noircie était recouvert de suies qui grinchait sous les bottes des différents shinobis vagabondant au cœur du bâtiment et ce fut justement l’un d’eux qui se retourna vers les deux arrivantes avant de leur faire un large signe pour leur signifier de s’arrêter, plaçant bien en évidence son brassard où l’on pouvait distinguer son grade de sergent.


Sergent de la Kenpei - Hey vous deux ont s’arrêtent là, c’est une zone restreinte.

Tandis que l’homme se rapprochait d’elles, Namue sortit le bout de parchemin contenant son ordre de mission et le tandis immédiatement en direction de l’homme qui, après avoir retiré la paire de gant recouverte de suies qu’il portait, attrapa le papier avant d’en lire le contenu. Puis, une fois terminé, il redonna l’ordre de mission à la chûnin avant de reprendre la parole.


Sergent de la Kenpei - Ah ouais… Ça explique probablement les traces d’accélérant que l’on a retrouvé… Vous devez fouiller l’appartement au complet ou vous avez déjà une idée où chercher ?

La Kayuri replaça le parchemin dans une poche interne de son kimono avant de reporter son attention sur le sergent qui venait de la questionner. Puis, après quelques secondes supplémentaires de réflexion, la jeune femme lui répondit.


Namue - Vu l’état des lieux je doute fortement trouver quoi que ce soit qui nous serais utile. En revanche, nous avions déjà trouvées un passage camouflé dans la chambre, avec un peu de chance, le brasier en a épargné le contenu.

Le visage du shinobi s’illumina quelques instants avant de reprendre le sérieux qui le caractérisait depuis le début de l’interaction.


Sergent de la Kenpei - Ah, nous avions déjà terminé avec la chambre, mais aucune trace d’un quelconque passage…

La kunoïchi sentit un espoir la gagner tandis qu’elle analysait ce que venait tout juste de lui dévoiler l’homme et elle s’empressa d’agripper une lanterne qui traînait avant de se diriger vers la pièce en question.


Namue - Oh, merci ! Je vous emprunte ça quelques instants…

Portant une attention particulière à l’endroit où elle déposait ses pieds, la chûnin pénétra finalement dans la chambre en compagnie d’Eyana et aussitôt une vague d’espoir l’envahit lorsqu’elle aperçue la bibliothèque à peine rongée par les flammes. Toutefois, un doute prit naissance dans un coin de l’esprit de la jeune femme qui ne put s’empêcher de se questionner à voix haute.


Namue - Je ne comprends pas pourquoi il incendierait son appartement, mais pas la pièce secrète qui s’y trouve… À moins qu’il ne l’ait piégé…

S’approchant désormais avec méfiance du mobilier, la Kayuri déposa sa lanterne à proximité avant de passer lentement sa main sur les contours du meuble puis, ne ressentit rien d’anormal, elle fixa son regard dans celui de sa partenaire et après un acquiescement silencieux, actionna le mécanisme qui révéla l’escalier secret sans la moindre trace de piège.


Toutefois, Namue n’était pas du genre à faire preuve d’imprudence et elle exécuta donc une série de mudra rapide avant de relâcher son chakra sous la forme de deux clones cristallins. Connaissant déjà leur rôle, une jumelle de la chûnin attrapa la lanterne avant de s’enfoncer avec la seconde jumelle dans l’escalier puis, plus d’une minute plus tard, les souvenirs de la seconde jumelle assaillirent la Kayuri dont le visage se couvrit d’un masque de surprise tandis qu’elle informait sa partenaire des découvertes de ses clones.


Namue - L’escalier descend très profondément jusqu’à une pièce sous-terraine. Mes clones ont tenté de nous informer de l’absence de danger visible en nous criant après, mais leur voix ne semblait pas en mesure de se rendre jusqu’à nous donc l’un d’eux à décider de se sacrifier pour me transmettre l’information… À première vue la pièce ne semble pas avoir été incendiée ce qui est encore plus étrange… On descend voir ?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 1B

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s):




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Dim 3 Avr 2022 - 13:14
Laissant à Namue les interactions avec la Kenpei afin de me glisser dans son ombre, elle se dirigea assez rapidement vers l’emplacement de la pièce secrète qui était, comme ma comparse Chûnin le faisait si bien remarquer, étonnamment bien préservé. Comme s’il avait voulu incendier tout le reste sauf cet endroit précis. Quand elle souleva ce point précis et y envoya des clones, j’appelais à la prudence.

Eyana : « Attention, cela m’a tout l’air d’être un piège. Il sait probablement que la pièce a été trouvée et il sait qu’elle va l’être, c’est probablement pour bien nous la mettre. Du moins, c’est ce que je ferais à sa place. »

L’expérience des clones finit par revenir à Namue qui avait donc une idée de se qui se trouver en bas. C’était apparemment très profond. Un accès aux égoûts ? Ou autre chose ? Curieux. Quand elle me proposa de descendre voir, j’acquiesçais d’un hochement de tête en ajoutant.

Eyana : « Laisses moi passer devant, on ne sait jamais ce qui peut s’y trouver. »

Je me glissais donc dans l’ouverture alors que Namue nous éclairaient. J’étais prudente et je progressais en ouvrant les yeux sur tout ce qui composait les murs, le plancher ainsi que d’éventuels murs dissimulés. Assez rapidement, je vis en milieu de chemin, un sceau de silence marqué sur le plafond. Ce qui expliquait pourquoi les Clones n’avaient pas pu nous prévenir. La zone était sous une affliction de silence. Je lui pontais du doigt le Kanji avec les pictogrammes l’entourant.

Eyana : « Un sceau de silence. Du Fûinjutsu plutôt simpliste mais qui fait son effet. Plutôt simple à désamorcer. »

En quelques mudras, je faisais disparaître le sceau avec une technique de déminage basique. On allait pouvoir s’entendre correctement et communiquer avec le haut comme ça. On progressait de nouveau à la lumière de la lanterne.

Nous arrivions dans une pièce circulaire d’environ vingt mètres carrés, pas plus avec une table centrale et des étagères. L’ensemble était complètement vide ou uniquement avec des papiers blancs et des classeurs vides. Le lieu n’était cependant pas poussiéreux et il y avait eu du passage récent sans aucun doute quand je prenais mes premières marques dans la pièce.

Assez rapidement cependant, alors que Namue terminait de descendre les escaliers à son tour. Une lumière bleueté vint frapper la pièce. Je levais les poings en garde alors qu’étaient invoqués dans la salle quatre chiens de taille moyenne avec des caractéristiques anormales. Les yeux rouge sang et les babines retroussées, ils sortaient un à un d’un sceau Fûinjutsu venant du plafond de la pièce. Juste au-dessus d’une porte menant à une destination inconnue.

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Chien_10

Namue était comme moi sous l’effet de surprise alors que les chiens aboyaient et que le premier se jetait sur ma camarade. Je venais concentrer du Chakra Fûton dans mes bras pour repousser le premier puis un deuxième et lorsque le troisième venait bondir dans notre direction, je lui mis une grosse gifle dans la gueule qui l’envoya valser sur la table centrale de la cave. Je me mettais en garde et allait toucher un mot à l’encontre de la Chûnin avant d’entendre le bruit significatif d’un second sceau, venant cette fois-ci des escaliers.

Un torrent de lave épais était entrain de couler des escaliers, ne brûlant visiblement pas ces derniers mais suffisamment imposant pour inonder la pièce dans laquelle nous nous trouvions et son arrivée bien que lente était inexorables et éclairait complètement le passage et la pièce tout en faisant grimper la température de plusieurs degrés.

Eyana : « Il y a la porte au fond, derrière les chiens ! Sauf si t’as une solution pour la lave qui arrive ! »

Plusieurs options s’offraient à Namue, si je tenais les chiens en respect avec mon Taijutsu, il y avait plusieurs options qui s’offraient à nous. Visiblement notre cher Archiviste avait prévu notre arrivée et comptait bien nous faire passer un message.

Techniques utilisées:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Jeu 7 Avr 2022 - 18:49



Fuite Diplomatique


Les événements s’enchaînèrent excessivement rapidement et, avant que la vrai Namue n’est eu le temps de réagir, son clone effectuait déjà une série de mudra tandis qu’une épaisse barrière de cristal se formait un peu plus haut dans l’escalier. Puis, sans perdre de temps, son double répéta l’exercice afin d’ajouter une seconde épaisseur tandis que la chûnin se tournait vers l’unique sortie restante pour sa partenaire et elle-même et qui, pour le moment, était gardé par trois canins.



Namue - Mes barrières devraient tenir face à la lave qui semble déjà commencer à refroidir…

Tout en parlant, la Kayuri se mit à composer une série de mudra. Les canidés étaient nombreux et, malheureusement, leur mission en était une de traque et, visiblement, leur cible les attendait. Ainsi, chaque seconde avait son importance et elle ne pourrait pas se pardonner d’échouer sa première mission officielle parce qu’elle avait cherché à économiser son chakra. Elle avait donc décidé d’y aller à fond.


Namue - … Je n’ai aucun talent pour les animaux et ceux-ci ne semblent pas coopératif… RECUL MAINTENANT !

Plus un ordre qu’une suggestion, elle n’attendit pas de voir si sa partenaire l’avait écouté avant d’apposer sa dextre contre le sol, faisant naître des dizaines de piques cristallins qui vinrent transpercer les pauvres canidés en de nombreux endroits, les soulevant quelque peu du sol au passage. Puis, considérant la menace éliminée, la jeune femme se releva et d’un simple geste de sa dextre relâcha sa technique et les corps sans vie des canidés vinrent s’écraser sur le sol de pierre de la pièce.



Alors que son regard se posait sur ceux-ci, la chûnin fut envahi d’une certaine tristesse. Elle n’avait aucun talent avec les animaux, mais elle ne les détestait pas pour autant et ces trois vies gaspillées l’attristaient réellement. Reprenant rapidement contrôle sur ses émotions, l’apprentie samouraï essuya une unique larme de sa dextre avant de replacer ses cheveux pour finalement se diriger vers l’unique sortie encore accessible.


Namue - Visiblement il s’attendait non seulement à être poursuivi, mais aussi à ce que l’on découvre cette pièce cachée. Cependant, nous savons désormais pourquoi il n’a pas tout simplement incendié le passage secret, il s’en est servi pour fuir.

La jeune femme rappela à sa mémoire le nombre de marche qu’elle avait descendu puis elle multiplia celui-ci par une approximation de la hauteur de ces dernières avant de placer la hauteur ainsi obtenu contre l’image mentale du complexe d’appartement qu’elle avait mémorisée approximativement et elle ne fut pas surprise lorsqu’elle réalisa que même en prenant en compte des erreurs potentielles dans ses estimations, les deux jeunes femmes se trouvaient désormais sous le complexe et à une profondeur qui rappelait des souvenirs plus ou moins agréable à la kunoichi qui avait désormais une bonne idée de l’endroit où débouchait la porte qui trônait devant eux.


Namue - Si mes calculs ne sont pas trop à côté de la plaque, nous sommes sous le complexe et de l’autre côté de cette porte se trouve les égouts… J’ai déjà effectué une mission au cœur de ceux-ci afin de les cartographier, mais c’était dans un autre secteur. En revanche, si ceux-ci étaient représentatifs des autres secteurs, il y avait un conduit principal dans lequel venait se connecter les conduits secondaires… Mais avant, il faudrait s’assurer que notre sortie n’est pas piégée elle aussi…

Namue se tourna vers sa partenaire avant de s’écarter pour lui laisser la place. La kunoichi avait une bonne vision en général, mais sa connaissance du Fuînjutsu était tout simplement inexistante et, visiblement, il s’agissait de la spécialité de leur cible et la genin semblait avoir une certaine connaissance en la matière, il était donc naturel pour la nouvellement gradée de lui laisser la place dans les circonstances actuelles.


Namue - À première vue je ne vois pas de pièges ni quoi que ce soit qui pourrait laisser penser à un sceau, mais vaux mieux prendre aucune chance. Tu sembles être bien plus à l’aise que moi en fuînjutsu, tu es donc probablement plus à même d’en détecter l’usage.



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra: 3B, 1A

Résumé des actions:

Le clone de Namue génère une première barrière cristalline afin de bloquer l'avancer de la lave puis, par simple précaution, il en génère une seconde tandis que l'original se charge des canidés à l'aide de l'une de ses plus puissantes techniques, le domain mortel de cristal.


Technique(s) utilisée(s):





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Lun 11 Avr 2022 - 12:04


La réactivité de Namue était à faire pâlir le Iai du plus rapide des Samurais. Je n’eu que le temps de faire un petit bond en arrière pour esquiver les essieux cristallins qui venait se former au niveau du sol et laissait sans vie les invocations de l’Espion. La lave était quant à elle complètement bloquée par la double couche de cristal se trouvant derrière nous deux. C’était une exécution parfaitement efficace. A part sauver ma propre vie, je n’avais rien eu à faire.



Je venais détruire les cristaux un à un à l’aide de mes pieds afin de nous frayer un chemin alors que Namue m’expliquait que nous devions nous trouver au niveau des égouts. Un endroit de Kiri qui m’était bien inconnu. Je guettais à sa demande la présence d’éventuels autres pièges. Après une bonne minute d’observation, je lâchais simplement un :

Eyana :
« La pièce semble être OK, je ne vois pas d’autres sceaux. »

Mais en m’approchant de la porte et en inspectant celle-ci, je vis une simple petite ficelle reliée au mécanisme de la poignée. Du fil ninja, extrêmement fin et presque imperceptible. Et si un Ninja lambda pouvait penser que le piège se trouver ici, il avait tort. Le piège se trouvait sur le fil Ninja, un tout petit sceau recouvrant tout le long de sa surface. Ainsi, lorsque le Ninja le couperait pour désactiver le piège initialement apparent du fil, eh bien, il tomberait lui-même dans le piège initialement pensé par son créateur. Un piège dans le piège donc… On commence à être dans ce genre de perversion. L’Archiviste savait pertinemment quel genre de personne allait le traquer.

Eyana : « Un autre sceau ici, sur le fil tendu qui est dissimulé. On a un piège d’apparence qui cache un piège réel lors de son désamorçage. Nous allons désormais faire très attention, s’il utilise avec cela du Genjutsu, on peut finir dans un enfer de tromperie à essayer de le retrouver. »

J’effectuais quelques mudras et venait rompre le Fûinjutsu présent sur le fil avant de le désamorcer à son tour, juste au cas où. Puis je prenais le pli d’ouvrir la porte menant sur les égouts. Visiblement, nous avions échappé au piège, cette fois. L’odeur des eaux usées de Kiri ne m’enchantait pas vraiment, surtout que je faisais particulièrement attention à où je mettais les pieds en passant la porte. Il fallait désormais trouver la trace de notre cible dans ce dédalle et cela allait s’avérer plus simple que je ne le pensais.

Du moins, au début. Je remarquais rapidement au sol que la poussière des égouts formait des traces de pas. Les passages étant visiblement peu fréquent à cet endroit, il était possible de distinguer des pas menant vers la droite de la porte qui donnait accès à la salle secrète.

Eyana :
« Nous avons un début de piste ici… Des pas. Mais je t’avoue ne pas être la meilleure traqueuse. »

Je m'écartais pour laisser à Namue l'occasion peut être, de me montrer de nouveaux talents.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Mar 12 Avr 2022 - 22:04



Fuite Diplomatique


La chûnin se félicita d’avoir demandé à sa compagne de chercher un autre piège fuînjutsu puisqu’il y en avait effectivement un, camouflé à même un piège bien trop visible pour être autre chose qu’un leurre. Elle regarda don avec attention sa partenaire désamorcer ce nouveau piège d’une manière similaire à celle qu’elle avait utilisé quelques instants plus tôt pour le sceau de silence. Puis, une fois ceci fait, elles ouvrirent la porte et arrivèrent comme l’avait estimé la jeune femme quelques instants plus tôt directement dans les égouts du village.


Namue - Ne t’en fait pas, ça c’est mon domaine.

Tandis qu’elle terminait sa phrase, la jeune femme s’était mise à composer une série de mudra avant de projeter son esprit au loin comme le lui avait enseigné Misaki quelques temps auparavant, recherchant l’emprunte chakratique de l’Archiviste qu’elle avait prélevé par précaution lors de leur mission précédente.


Les secondes s’écoulèrent lentement tandis qu’elle parcourait les alentours à l’aide de son esprit dans un premier temps sans succès, mais alors qu’elle allait renoncer, ses sens furent attirés par une faible trace de chakra qui correspondait à l’emprunte qu’elle avait de l’essence chakratique de leur cible. Malheureusement pour les deux jeunes femmes, cette victoire fut de courte durée puisque la trace qu’elle suivait semblait s’éloigner sous le rythme de la marée descendante.



Namue - Oh mer… Il semble être sur un navire… Pas de temps à perdre, reste près de moi et tâche de suivre.

Une nouvelle fois, la nouvelle gradée n’attendit pas la réponse de sa partenaire avant de s’élancer à toute vitesse dans les couloirs glissant d’humidité des égouts du village, se servant d’une mince couche de chakra sous ses pas afin de ne pas perdre l’équilibre tout en propulsant son chakra à intervalle régulier afin d’accélérer sa démarche au-delà de la vitesse qu’un non initié au chakra pourrait espérer atteindre dans ses rêves les plus fous.






Malgré tout, ce ne fut que plusieurs minutes plus tard que les deux jeunes femmes débouchèrent enfin des égouts et arrivèrent à l’endroit où Namue avait initialement pénétré dans ceux-ci lors de sa mission précédente en compagnie d’un prénommé Tenma. Après avoir marqué une légère pause afin de laisser le temps à sa vision de s’habituer à la luminosité de l’astre solaire, la chûnin composa ensuite une nouvelle fois une série de mudra avant de propulser son esprit contre les navires qui s’éloignaient au large et, après seulement quelques secondes, elle trouva ce qu’elle cherchait et tandis qu’elle relâchait sa technique, la Kayuri leva sa dextre en direction d’un navire à peine visible au loin.



Namue - Celui-là ! Il a une certaine avance, tu as une idée comment le rattraper ? La mer est trop agité pour espérer y arriver simplement en courant sur la surface… De plus, il serait probablement sage que j’économise mon chakra à partir de maintenant, je doute que notre cible soit coopérative…



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra:1D, 3C, 3B, 1A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Mer 13 Avr 2022 - 17:14


Eyana : « Alors à toi de jouer l’experte. »

Je m’écartais et laissais la fraîchement promue Chûnin exercer son art de la sensorialité devant moi. Voilà un domaine dans lequel je n’avais absolument aucune base mais dont j’enviais de pouvoir être capable un jour d’en développer les techniques. La Sensorialité permettait aussi bien de se dissimuler que de traquer et cela se révèlerait vital si je voulais rejoindre le Kyôi. Même si d’autres moyens que j’explorais actuellement existaient.

Namue me révéla que notre cible était apparemment sur un navire. Pourquoi ici tout devait toujours se terminer sur la mer ? Ce n’était pas pour me déplaire, j’étais plutôt douée dans le domaine de la Navigation et une fois ne serait pas coutume de briller à travers cette spécialité.

Je voyais la Chûnin bondir de l’avant pour progresser, concentrant son Chakra dans ses pieds pour avancer plus vite et ne pas tomber. Je choisissais plutôt de progresser par le mur latéral pour ma part afin d’éviter toutes ces tâches douteuses sur le sol. En ce qui concernait la vitesse, j’étais amplement capable de suivre la cadence de Namue et elle le verrait bien assez vite.



La Kayuri arriva la première à détecter le navire de notre cible avec ses talents en Sensorialité et je venais examiner attentivement la cible à ses côtés, posant ma main tendue au-dessus de mes arcades sourcilières pour me protéger du soleil. Il était à portée de vue mais tout de même assez loin et la mer carrément entrain venir s’éclater sur les parois rocheuses de l’île principale de Mizu. La navigation ne devait pas être facile pour eux.

Je prenais le temps d’analyser le vent. Ils avançaient avec le vent en bâbord-face, ce qui n’était pas pour les arranger non plus. La marée les rapprochant de l’île, voilà bien une chose qui jouait en notre faveur. Alors que Namue me demandait si j’avais une idée, je réfléchissais et avait en effet, en tête, une idée.

Cela allait être autodestructeur, mais cela faisait partie également de mes spécialités. J’espérais que la Chûnin apprécierait mon sens de l’initiative… Et de la destruction.

Eyana :
« Ouais, je sais quoi faire. Ecartes toi, je vais devoir rejoindre le navire. Tiens-toi prête à monter dessus quand il arrive. »

Avant qu’elle ne puisse dire quoi ou comment. Je pliais les genoux et posait les deux mains sur le sol pour prendre appui. Concentrant une quantité astronomique de Chakra dans mes pieds et mes mains je venais effectuer un grand bond droit devant avec célérité. Ce n’était pas là l’œuvre de maigre Taijutsu, mais je ne voyais pas d’autres façon de casser la distance.



Je passais littéralement au-dessus de l’eau à forte vélocité. J’espérais quelques secondes avoir bien dosé mon bond pour rejoindre le vaisseau et ne pas aller m’écraser sur la coque. Fort heureusement, je venais atterrir quelques mètres sur son flanc babord. Et me laissais à prendre l’eau, cette dernière étant trop agitée pour marcher dessus.

Après quelques brasses, je venais m’accrocher sur la structure qui venait vers moi. Contractant l’ensemble de mes muscles de mes bras, je grimpais à l’arrière du navire en faisant le moins de bruit possible. Je prenais le temps de bien poser le creux de mes pieds et de monter surtout à la force de mes bras. Je passais rapidement la vitre de la cabine du Capitaine pour me retrouver complètement à l’arrière, sur la timonerie.

D’un coup d’œil discret, je voyais un homme seul à la barre alors que l’équipage était plus bas à la manœuvre sous les ordres de celui qui devait être le Bosco. Me glissant discrètement à plat ventre par-dessus le bastingage, je venais cracher l’eau de mer présente dans mon nez et me glisser à pas feutré dans le dos du Timonier.

Exploitant mes talents en déplacement silencieux, je n’attendais que d’être à portée de frappe de l’homme tenant la barre pour venir lui tapoter l’épaule pour attirer son attention.

Timonier : « Mmmh.. ? »

Comme prévu et comme tous le monde l’aurait fait, il se retourna uniquement pour prendre une grosse gifle dans le coin de la face et chuter sur le côté, lâchant la barre. D’une main je venais retenir cette dernière et de l’autre rattraper le corps tombant du Timonier que j’accompagnais au sol.



Il était temps pour la suite du plan. Je venais tourner la barre au maximum en direction babord de façon à ce que le navire face un demi-tour sec en direction de Mizu. Il aurait alors le vent en poupe et la marée qui le ramènerait droit sur l’île. Un voyage direct en enfer et Namue verrait le vaisseau se rapprocher d’elle à grande vitesse..

Le changement très brusque de direction fit que plusieurs hommes d’équipage chutèrent à l’eau et tous furent projeter à minima sur le pont. Je me tenais à la barre jusqu’à ce qu’elle bloque et que le navire se redresse. Une fois cela fait, je venais mettre un puissant coup de pied pour exploser la barre et venait arracher à coup de pied et en tirant le gouvernail. Le Navire n’avait désormais plus de direction.

Le Bosco était réactif et ce dernier venait alors ordonner à ses marins* de remonter rapidement les voiles tout en hurlant à ses matelots* de venir. L’affrontement étant imminent, j’allais avoir besoin du soutien de la Chûnin et ma première initiative fut donc de venir saisir deux Kunaïs dans ma poche de hanche et me mettre sur le bastingage pour effectuer un lancer précis.



Les deux lames venaient trancher assez haut les cordages de la grande voile. Empêchant donc de la remonter surtout la faisant se lâcher entière, le vent venant donc la gonfler entièrement. C’était à ce même moment que les matelots venait me rejoindre, sabre en main à la timonerie.

Eyana : « Allez, à nous les gars. »

Restez à savoir quand Namue pouvait venir me filer un coup de main, ou peut être aurait elle pour priorité la capture de notre cible qui chercherait sans doute un moyen de s’enfuir.

Etat:

*Un marin est homme d’équipage chargé de la manœuvre (cordage, voile…), Un matelot est un soldat de la marine de guerre. Il était important de préserver ces derniers physiquement en cas d’affrontement et n’avait donc que très peu de corvée à bord d’un navire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Mer 13 Avr 2022 - 19:25



Fuite Diplomatique


noteJ'ai tiré un dés pour avoir une idée du résultat de nos actions et hum... voilà... Namue a lamentablement échouée pour pointer le bon navire.

Tout se passa rapidement et avant que la chûnin ne soit en mesure d’avertir sa partenaire, celle-ci s’élançait en direction du navire qu’elle avait pointé ou plutôt, d’un navire adjacent que Namue n’avait pas initialement remarqué. La gradée regarda impuissante sa comparse saisir un navire innocent avant de lui faire exécuter un violent demi-tour afin de le rediriger vers le port.


La mer étant trop agitée pour qu’elle puisse s’y aventurer sans navire, la Kayuri attendit que le vaisseau se rapproche suffisamment pour lui permettre de s’élancer directement sur le pont de celui-ci qui était déjà le théâtre d’un affrontement entre l’Anaï et les membres de l’équipage. Visiblement aucun des deux partis ne semblait avoir cru bon de dialoguer avant d’agir et Namue fut forcée de reconnaître qu’elle n’allait pas avoir le choix de piger une nouvelle fois dans ses précieuses réserves de chakra.


Alors qu’un soupir s’échappait de ses lèvres, la jeune femme se mit à composer une série de mudra rapide avant d’appuyer sa dextre contre le sol, y faisant circuler son chakra Raiton qui vint paralyser l’ensemble des protagonistes, sa partenaire inclusivement. Puis, après un raclement de gorge sonore, la chûnin prit la parole afin de tenter un désamorçage de la situation.



Namue - Arrêtez-vous maintenant !

Sa voix avait portée et si ses interlocuteurs avaient été en mesure de répondre, ceux-ci lui auraient probablement obéis. Malheureusement, ce n’était pas le cas et la jeune femme savait qu’elle allait devoir fournir de plus ample explication.


Namue - Je vais relâcher ma technique, mais le premier qui recommence les hostilités aura affaire à la Kenpei. Ça vaut aussi pour toi Eyana.

Chose promise, chose faite, tandis qu’elle terminait sa phrase, la Kayuri retira sa dextre du pont du navire avant d’aller se placer aux côtés de sa partenaire de mission, toisant la majorité des marins qui la regardait maintenant avec attention tandis que l’autre partit d’entre eux se précipitaient vers des sections clés du navire afin d’en reprendre le contrôle et ainsi, empêcher celui-ci de se fracasser contre le port du village de la brume.


Namue - Veuillez excuser les actions de ma partenaire, il y a eu malentendu. Nous sommes à la poursuite d’un suspect et celui-ci se trouve sur le navire que vous avez croiser au moment où je pointais notre cible à ma part…

Marin 1 - Oh PUTAIN ! ELLE A FRACASSÉ LE GOUVERNAIL !

La jeune femme qui venait d’être interrompu se tourna aussitôt vers la source de cette interruption, un marin à l’air affolé qui venait d’arriver en trombe au beau milieu du pont.


Marin 2 - On se dirige droit vers les récifs !

Cette fois-ci c’était un marin percher au sommet du mât principal qui avait parlé et alors que la chûnin portait son regard en direction de la rive, elle dut se rendre à l’évidence, a moins d’une intervention rapide, le vaisseau allait s’écraser contre cette dernière.


Namue - Oh mer…

D’un geste rapide, la jeune femme sortit un rouleau de fil ninja qu’elle lança en direction d’un marin.


Namue - Sers-toi de ça pour réparer la voile, Eyana avec moi ! On va essayer de reprendre le contrôle du navire !

Attrapant sa partenaire, la chûnin s’engagea en direction du gouvernail ou plutôt ce qu’il en restait puisqu’il avait effectivement été réduit à l’état d’un simple bout de bois quittant le sol, sans la moindre possibilité de contrôler quoi que ce soit.


Réfléchissant à toute vitesse, la jeune femme porta son regard en direction du bastingage puis vers la barre réduite en morceau. Elle avait peut-être une idée, mais celle-ci tenait plus de la tentative désespérée que d’un réel plan. Malgré tout, il y avait une chance que celle-ci fonctionne et elle se devait donc de l’essayer.


Sans perdre la moindre seconde, la chûnin se retourna vers sa partenaire avant de lui pointer une section solide du bastingage.


Namue - Amène moi cette planche, je vais essayer de la fixer à l’aide de mon shôton et dès que c’est fait je veux que tu nous ramène en mer le plus rapidement possible !

Sur ces mots, la Kayuri se mit en position et se prépara à utiliser sa technique de cristallisation dès le moment où sa partenaire placerait en position la planche demandée. Malgré tout, elle restait à l’écoute si jamais cette dernière avait une autre idée. L’important était qu’elles devaient empêcher le navire de s’écraser contre la rive par tous les moyens puisque celui-ci représentait probablement leur dernière chance de rattraper leur cible avant que celle-ci ne soit hors de portée de ces dons sensoriels.





Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra:1D, 3C, 3B, 2A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Jeu 14 Avr 2022 - 15:28
Les matelots bondissaient à ma rencontre et venaient alors faire virevolter leurs sabres pour tenter de me découper. J'effectuais plusieurs esquives habiles avant de répondre par plusieurs frappes souples dans l'estomac de l'un et le foie de l'autre. Cela n'allait cependant pas être suffisant. Je voyais bien que je faisais face à des militaires entraînés et pas de simples marins ou pirates. Ceux-là étaient endurants et surtout, avaient l'expérience du combat. Je voyais sortir des ponts inférieurs d'autres matelots, arme en main qui se hâtaient pour me rejoindre sur la timonerie et assister leurs deux camarades. Mes deux adversaires, eux, se coordonnaient pour venir me frapper simultanément et ce n'est que grâce à mes parades affinitaires que je pouvais m'en sortir sans blessure. Je venais alors executer un enchaînement de frappe sur un après avoir repoussé l'autre. Les coups pleuvaient et étaient trop rapide pour le guerrier qui finit par voir son avant-bras gauche et sa mâchoire brisés alors qu'il s'effondrait au sol.

Finalement sur le pont supérieur, quatre autres matelots rejoignaient la bataille. Mais c'est à ce moment précis que je voyais Namue arriver et effectuer des mudras. Sentant que j'allais être dans le champ de mire. Je concentrais du Chakra dans mes pieds et effectuais un bond en arrière et en hauteur. Me protégeant de la prison électrique invoquée par la Princesse de Cristal.



Je voyais alors Namue nous menacer tous, dans l'ensemble. Je ne pouvais m'empêcher d'être surprise et surtout un peu en colère contre ma partenaire de mission. Mais bon, nous réglerons cela plus tard. On ne lave pas son linge sale en public.

Et en effet, les Marins se rendaient compte des dégâts que j'avais déjà causé et la destruction inexorable de leur navire contre les récifs de Mizu. Le problème avec un plan aussi… Destructeur, c'est que pour s'en sortir c'est une vraie plaie. La Kayuri me pointa une planche dans l'objectif je suppose de tenter de reformer le gouvernail. Mon instinct soldatesque me fit appliquer ses ordres mais presque dans la suite. Je savais bien qu'il allait avoir un souci avec la manœuvrabilité de ce dernier. Surtout que j'avais vraiment pris soin de démolir le gouvernail. La direction était donc complètement bloquée. La seule solution était d'immobilier le navire pour ensuite réparer la mecanique profonde.

Et donc quand Namue tenta de manœuvrer le navire avec le gouvernail de cristal Improvisé, ce fut un échec au niveau de l'essence même de la mécanique. Le navire fonçait droit sur les récifs et il ne nous restait plus quelques secondes pour réagir. La réparation du cordage de la voilure tranché allait être bien trop long.

J'avais bien une solution qui me venait à l'esprit. Mais cela ne m'enchantais pas vraiment de me mettre en danger pour une vandalisation que j'avais moi-même commise. J'avais le souhait de voir cette épave rejoindre le fond de l'océan. Mais bon, cela ferait vraiment mauvaise presse à Kiri et à mon dossier. Parce que je n'étais pas assurée que Namue assume ses conneries et bon nombre de gradés sacrifient leurs exécutants lorsqu'il s'agit de rendre des comptes.

Prenant appui sur le bastingage, je venais me projeter sur l'avant du navire tout en augmentant progressivement la vitesse et la puissance de mes déplacements.



Le navire était sur le point de frapper les récifs. J'étais sur le point d'ouvrir la troisième porte Céleste. Mes déplacements devenaient difficilement perceptibles alors que je bondissais devant le navire en ouvrant la quatrième Porte.

Eyana : « La Porte de la Blessure !! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH ! »



L’explosion de Chakra provoquée par l’ouverture de la Porte vint percuter le navire de plein fouet et là résidait tout mon pari. Que la coque ne cède pas. Je savais la déflagration percutante et repoussante mais pas spécialement puissante en termes de violence d’impact, je pouvais repousser des assauts ou des personnes mais difficilement les blesser. De ce fait lorsque l’onde vint frapper le navire, cela eu l’effet le faire tourner sous l’effet combiné du retour de vague et de la percussion cinétique.

Voyant que cela n’allait pas être suffisant. Je faisais un grand bond arrière pour venir prendre appui sur un rocher sortant de l’eau avant de me reprojeter en direction du navire pour venir le pousser à bout de bras avec la puissance des portes, espérant que les vagues continueraient de m’aider. Mais cela n’allait pas être suffisant.

Une idée finale me vint en tête alors que je n’allais pas maintenir les Portes Célestes plus longtemps sous risque de me mettre en péril.

Eyana : « Namue !! Répète ton œuvre avec le gouvernail mais bloque le complètement à tribord et ensuite jetez l’ancre ! Ça devrait avec la vitesse finir de vous faire tourner ! »

A moins que la Chûnin n’ait une autre carte dans sa manche, c’est là pour moi, notre dernier espoir.


Etat:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Jeu 14 Avr 2022 - 21:21



Fuite Diplomatique


Le plan de la nouvelle gradée se révéla être un échec sur toute la ligne et l’équipage du navire ne put que louanger la réactivité de l’Anaï qui puisa dans ses retranchements, libérant par le fait même ce que la chûnin supposa être l’une des fameuses portes que seuls les maîtres en taijutsu savaient maîtriser.


Puis, après un ultime effort, la genin cria un ordre que la chûnin s’empressa d’exécuter tout comme le reste de l’équipage qui, dès que la Kayuri eut terminé de bloquer le gouvernail à tribord, jetèrent l’encre et, dès que cette dernière mordit dans le fond marin, le vaisseau effectua un ultime revirement avant de, finalement, s’immobiliser. Le navire était sauf.


Malheureusement pour les kunoïchis de la brume, leur mission n’était aucunement terminée et Namue profita de cette accalmie pour lancer de nouveau ses sens à la recherche de la cible de leur traque qui, comme elle s’en doutait, voguait désormais à la limite de sa perception. Un soupir s’échappa des lèvres de la Kayuri tandis qu’elle ouvrait de nouveaux les yeux, révélant une bonne dizaine de visage mécontent qui la toisaient en silence.


Marquant une pause, la jeune femme se fendit d’un large sourire tandis qu’elle passait sa dextre dans sa chevelure à la recherche d’un plan pour éviter l’échec de plus en plus possible de cette mission.


Namue - Tout d’abord, le village de la brume s’excuse profondément pour les dommages causés à votre navire et soyez assuré que la réparation de ceux-ci sera entièrement couverte par Kiri.

La jeune femme se releva pour faire face à celui qui semblait être le capitaine avant de lui pointer un navire qui disparaissait à l’horizon.


Namue - Malheureusement, nous sommes en chasse d’un fugitif dangereux et celui-ci se trouve à bord de ce navire là-bas. Auriez-vous la moindre idée de l’endroit où celui-ci pourrait se rendre ?

Il s’agissait d’une demande désespérée, mais c’était justement un moment de désespoir et la réponse des marins allaient probablement déterminée l’échec ou la réussite de sa première mission en tant que responsable. Reportant son attention sur le visage du capitaine, elle vit celui-ci s’étirer d’un large sourire narquois.


Capitaine - Y’a pas que du matériel qui a été brisé, mais ce sont les risques du métier. En revanche, vu l’état de notre navire, impossible d’exécuter notre contrat et sans contrat, pas de primes et un marin sans argent coincé dans un port est un marin malheureux…

La chûnin roula des yeux tandis qu’elle comprenait où voulait en venir l’homme en question : Elle allait devoir débourser pour obtenir la moindre information. C’était une situation à laquelle la jeune femme s’était attendue, mais cela ne l’empêcha pas de pousser un soupir en plongea sa main sous son kimono avant d’en retirer une bourse qu’elle tira dans les mains du capitaine.


Namue - Voilà 200.000 ryôs, ça devrait amplement suffire pour couvrir vos besoins et vos dépenses le temps que votre navire soit remis en état.

Le sourire du capitaine s’étira encore un peu plus, révélant une rangée de dent décrépit tandis qu’il tendait sa main en direction de la chûnin et, une fois que cette dernière l’eu serrée, il reprit enfin la parole.


Capitaine - Marché conclu ! Alors les gars, une semaine de vacances aux frais du village pour une livraison d’une journée manqué, on ne s’en sort pas trop mal hein ?

Comprenant qu’elle venait probablement de se faire avoir, la jeune femme en resta malgré tout impassible tandis que l’animosité de l’équipage se transformait en une exclamation de joie à l’idée d’une semaine entière de débauches au cœur du village de la brume.


Namue - Je penses qu’une telle offre mérite tout de même une compensation. Que connaissez-vous du navire que je vous ai pointé plus tôt ?

L’homme reprit soudainement son sérieux avant de délier les cordons de la bourse pour en compter le contenu avec une lenteur qui exaspéra la jeune femme qui fit de grands efforts pour ne pas lui arracher son butin des mains. Puis, lorsqu’il eu enfin terminé, le capitaine reporta enfin son attention sur la chûnin tout en faisant un signe à son équipage qui, aussitôt, retourna à ses occupations, laissant l’homme seule en compagnie des deux membres de la brume. Puis, une fois certain qu’aucun membre de son équipage ne pouvait l’entendre, il prit finalement la parole d’une voix basse afin qu’aucune oreille indiscrète ne puisse comprendre ce qu’il allait dire aux deux kunoïchis.


Capitaine - Le navire que tu m’as pointé, c’est « l’aigle marin ». Si on te demande d’où tu tiens cette information, elle ne vient pas de moi, mais il a la réputation de faire la navette entre le port Nagamasa et l’île nord de l’archipel… Plus précisément, la cascade Namida… Donc si je devais retrouver une personne qui a embarqué sur ce navire, c’est par la que je commencerais mes recherches…

Considérant en avoir suffisamment dit, le capitaine se redressa avant de tourner dos aux deux jeunes femmes tout en effectuant un geste ample de sa dextre dont la signification ne laissait aucun doute, il était temps pour le duo de la brume de quitter le navire.


Capitaine - Ah et 200.000 ryôs est amplement suffisant pour couvrir les réparations donc pas besoin de le stipuler dans votre rapport hein ? Maintenant quitter mon navire.

Après un échange de regard rapide avec sa partenaire, la chûnin obtempéra et moins d’une minute plus tard, le duo de la brume se retrouva debout sur les quais du port Nagamasa et après un nouveau soupir, la jeune femme se tourna vers la genin qui l’accompagnait et qui ne semblait pas réellement heureuse des derniers événements.


Namue - Bien joué tout à l’heure, grâce à toi nous n’avons pas un naufrage sur la conscience… Désolé d’avoir tenté de te paralyser, je n’avais pas réellement le temps de m’expliquer et j’ai voulu limiter les dégâts le plus possible… C’était mon erreur initialement, je n’avais pas remarqué le deuxième navire qui passait à proximité… Donc je te demande pardon à ce sujet, tu n’as fait que ton travail ensuite.

Maintenant qu’elle s’était excusée, la jeune femme devait trouver un moyen de rejoindre leur cible et elle espérait que sa partenaire aurait une idée pour y arriver car elle-même était à court d’idée autre que de réquisitionner un nouveau navire, ce qui ne serait probablement pas de tout repos vu la température actuelle.


Namue - Puisqu’on n’a pas vraiment de moyen de suivre notre cible en mer immédiatement, je ne pense pas que l’on a d’autres choix que de faire confiance aux informations du capitaines et assumer qu’il se dirige vers la cascade Namida… J’avais pensé réquisitionner un nouveau navire, mais ça nous place dans une position fâcheuse où notre cible a une bonne longueur d’avance sur nous une fois à destination… Alor si tu as une meilleure idée, je t’écoute.



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra:2D, 3C, 3B, 2A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 12:23
Le virement de bord fut un succès et le navire hors de danger mais toujours avec le soucis d’être immobilisé. A ce sujet, bon courage à eux. Je remontais à bord du vaisseau, mouillée de la tête au pied par mes différentes escapades dans la mer. Je venais m’essorer ma tignasse épaisse sur le pont avant de la renvoyer en arrière, s’égoutter dans mon dos. J’adorais l’aspect de mes cheveux mouillés, comme de longues mèches épaisses étant visuellement séparés. Et puis le brun vraiment foncé, comme du chocolat noir était magnifique.

De son côté, Namue s’excusait auprès du Capitaine avant de se faire gentiment extorquer une somme qui était l’équivalent de notre dernière mission. Tant pis pour elle, c’était son argent. Je me contentais de me mettre au niveau du pont supérieur et faisait un grand signe de main aux Matelots contre lesquels je m’étais battue.

Eyana : « A la revoyure les gars ! Soyez heureux qu’on se soit trompés. Sinon terriblement désolée de vous dire que vous seriez tous mort ! »

J’allais ensuite rejoindre Namue après qu’elle ait terminé sa conversation avec le Capitaine, histoire de préparer la suite des actions. A son contact, je venais de nouveau m’essorer les cheveux, lassée de sentir les gouttes d’eau épaisse descendre dans mon dos. La sensation de froid entre les omoplates était horrible. Je levais les yeux au ciel en espérant que le soleil se lève bientôt, histoire de sécher plus vite. Une fois à distance de toute oreille baladeuse que je pouvais discerner, je glissais à la Chûnin une boutade.

Eyana : « Une partie de moi-même me dit que ça aurait été plus propre de tous les tuer et d’effacer les traces. Hahaha… Je rigole Namue, ne va pas me faire un rapport pour une demande d’évaluation psy. »

Elle revenait ensuite sur sa prison de foudre ainsi que sa menace de me mettre aux fers. Mon sourire naturel de bonne humeur disparaissait assez vite. Mais ma sincérité, elle, demeurait intact, je n’allais pas lui mentir, mais je restais polie.

Eyana : « Je t’avoue que je l’ai assez mal pris, mais faute avouée, faute à moitié pardonnée et je ne suis pas rancunière, à défaut d’être un peu trop honnête. »

Nous en venions finalement à la suite de la mission. J’avais de nombreuses douleurs musculaires. Rien de trop handicapant, mais j’étais loin d’être au top de ma forme. Avec un peu de repos cela irait mieux. J’allais aussi tenter de commencer à appliquer mes bases en Irou que j’avais étudié durant mon stage. Cela pourrait probablement me permettre d’aller un peu mieux, du moins je l’espérais. Si notre cible était entourée de Shinobi compétent, cela allait être difficile et il fallait qu’on soit au meilleur de notre forme.

Eyana : « Là, je n’ai aucune solution, la mer est trop agitée pour prendre une embarcation sommaire et même, je doute que l’on gagne du temps. A part si tu as un Kuchyose volant, je ne vois absolument aucun moyen de rattraper notre retard qui s’accroit minute après minute. »

Nous allions donc, selon mon point de vue devoir prendre une navette ou réquisitionner un navire mais avec le risque d’être moins discrètes. Mais on pouvait aisément imaginer que nous avions déjà fait du grabuge dans leur dos avec ce navire qui aurait très bien pu nous faire repérer. La mission semblait beaucoup moins bien partie qu’initialement avec cette histoire.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei
Kayuri Namue
Kayuri Namue

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 20:09



Fuite Diplomatique


Malheureusement pour la jeune femme, sa partenaire n’avait pas plus d’idée qu’elle-même pour rattraper leur cible et la journée était déjà bien entamée. Elle prit donc la seule décision possible, elles devraient attendre que la mer se calme avant de pouvoir espérer attraper un navire ou une navette en direction de l’île du nord et de la cascade Namira.


Namue - C’est ce que je pensais… Allons trouver un navire pour nous emporter une fois les flots calmés un peu… Ça ne devrait pas être trop compliqué…

Tandis qu’elle parlait, elle entraîna sa compagne en direction d’une taverne à proximité où elle serait en mesure de prendre un peu de repos en plus d’y trouver fort probablement un équipage afin de se rendre à destination.


Une fois arrivé à destination, la jeune femme s’installer au bar en compagnie de sa partenaire avant de commander à boire pour elle-même, puis, elle se tourna vers sa partenaire avant de lui glisser quelques mots.


Namue - Si tu veux prendre quelque chose à boire, c’est moi qui paie.

Elle attrapa ensuite son breuvage avant de déposer quelques pièces dans la main ouverte du tavernier pour finalement se retourner vers sa partenaire de mission.


Namue - Je dois t’avouer ne pas savoir par où débuter pour réquisitionner un équipage afin de se rendre à la cascade Namira et vu la réputation de celle-ci, je doute qu’il y ait une navette officielle pour s’y rendre… Tu as une idée par où débuter ?



Résumé

État de santé: N/A
Réserve de chakra:2D, 3C, 3B, 2A

Résumé des actions: N/A
Technique(s) utilisée(s): N/A




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 6:35


Nous mettions les pieds dans une taverne au niveau du port Nagarasa afin de prendre de quoi se rafraîchir et faire le point sur la situation. J'étais régulièrement de service au niveau du Port pour assurer mes gardes et je connaissais donc très bien les établissements. En effet si le maintien de la paix publique était le domaine exclusif de la Kenpei. La garde des institutions et lieux sensibles étaient la tâche de la plupart des Shinobis de la Brume, surtout les Genins souvent sous la supervision d'un Chunin. C'était une tâche souvent sans intérêt mais qui était pourtant nécessaire. Comme les permanences au niveau des postes de garde qui étaient ceci dit de bons moyens de se reposer un peu après une mission difficile. Cette tranquillité ne m'intéressait cependant pas et si je souhaitais rejoindre le Sasayaki c'était aussi pour jouir d'un plus grand confort de vie à ce niveau-là. Les Forces Spéciales de la Brume n'étant pas forcée d'accomplir ces servitudes. A l'exception de la Kenpei qui avait ses propres contraintes à elle.

Une fois posée, je prenais le soin de commander une carafe de Saké chaud après l'autorisation de ma supérieure. J'avais froid de ma petite baignade et c'était l'idéal pour se réchauffer à la fois le gosier et le cœur. Namue me demandait si j'avais une solution pour me rendre jusqu'à notre objectif. Elle voulait une solution ? Elle semblait oublier que j'étais LA solution en matière maritime.

Eyana : « Je connais la moitié des vieux loups de mer de Kiri et l'autre moitié me connait au moins de visu. Je ne vais pas avoir de mal à nous trouver un Equipage ne t'en fais pas. Une bonne partie d'entre eux me connaissent depuis que je suis petite. Mais attendons que ça se remplisse un peu et prenons le confort d'une pause. Cela nous permettra de refaire un peu nos réserves de Chakra. »

Je me servais une petite coupole de Sake chaud avant d'en proposer à Namue. J'avais déjà capté du coin du regard le Capitaine Nonojaka et son modeste équipage. Il était propriétaire d'une petite embarcation à une voile, rapide et maniable, il assurait du fret de marchandise entre les îles, du tourisme et transport de personnalité. De temps en temps, il était mis à profit par la Marine Militaire pour traquer et rattraper les fuyards. Son vaisseau et son équipe étaient éprouvés par la mer et ils seront donc les candidats parfaits pour nous. Après un brin de conversation avec Namue et quelques verres, je partais pour négocier notre voyage vers la cascade avec ma vieille connaissance...

Eyana : « Les autorités vous rémunèrent une fois la tâche effectuée et sur présentation de ce formulaire de réquisition. »

Il faisait mine d'hésiter mais je savais que c'était là son réflexe habituel de négociateur et son temps de réflexion nécessaire. Il allait accepter.

Nonojaka : « Mmmh, le coin est dangereux tout de même et beaucoup de Pirate… »

Eyana :
« Tu seras gardé par deux Shinobis, tu n'as jamais eu un voyage plus sûr et puis on en a vraiment besoin. Je ne vais pas passer par une réquisition forcée, tu sais que c'est moins intéressant pour toi et ça m'embêterait de te mettre le couteau sous la gorge. »

Nonojaka : « Tu viens un peu de la faire là à l'occasion ma belle… Mais soit. Je vais te transporter, tu sais que je n'allais pas te dire non de toute façon. On venait à peine de rentrer avec les gars. On se reposera après… D'ordinaire je t'aurais demandé la nuit, mais pour toi, je lève l'ancre quand tu veux. »

J'affichais un petit sourire face aux privilèges que le sexe faible me conférer, je refusais cependant l'offre de l'instantanéité. Ce n'était pas le plus arrangeant pour moi dans ma façon de voir le déroulement de l'opération.

Eyana : « Prenez le temps de souffler, je veux que nous arrivions à la cascade dans la nuit. Là-bas, c'est Namue, ma camarade de mission. »

D'un geste de la main, je faisais signe à la Chunin de me rejoindre afin de rencontrer Nonojaka et peut-être finaliser avec elle les derniers préparatifs de notre voyage. Nous avions déjà beaucoup de retard sur notre cible, il fallait donc désormais essayer de récupérer un avantage tactique et rien de mieux que la discrétion pour ça.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei

[Mission B] Fuite Diplomatique [ft. Eyana]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission A] La mort et la fuite sont deux choses bien différentes.
» [Mission B] - Juemanji (Feat. Eyana et Namue)
» Les coureurs d'égouts [Mission rang C, PV Eyana]
» Fuite !
» 1/03. La fuite du coupable

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: