Soutenez le forum !
1234
Partagez

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko]

Ten no Ikari
Ten no Ikari

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Empty
Ven 1 Avr 2022 - 19:18




Etincelle deviendra foudre



Allongé sur le toit d'un des bâtiments du complexe scientifiques, les bras derrière la tête, je patientais tranquillement en regardant le ciel. Cela faisait de longues minutes, certainement plus d'une heure que je m'étais laissé aller à cette pause à cet endroit pour le moins stratégique. Vous vous demandiez certainement ce que je faisais là ? Eh bien, j'étais venu voir une nouvelle fois la shinobi au coeur de métal qui ne me portait pas dans la plus haute estime ; Hideko. Je l'avais observé de loin, vacant à ses occupations et son nouveau rôle au sein des équipes de soins du village tout en restant très discret à ce propos. De manière à ce que la plus part des personnes n'auraient absolument pas remarqué ma présence. Je me demandais d'ailleurs si elle l'avait remarqué à certains moments. Le but n'était bien évidemment pas de la stalker sans raison, et je me doutais que tant que je venais pas la voir directement, elle ne viendrait pas non plus vers moi. Si tant est qu'elle ait remarqué.

Mais quel était donc mon but ? Cela faisait maintenant plusieurs jours que nous avions eu notre petite discussion au sujet de l'électricité dans le corps humain. De mon côté, j'avais continué les recherches en me documentant comme je le pouvais à la bibliothèque. Cette bibliothèque qui me rappelait par ailleurs de nombreux souvenirs...Mais j'avais le sentiment que revenir en parler à Hideko et lui proposer de m'accompagner dans mon étude du sujet n'était pas exactement approprié. Alors j'avais attendu de longs jours, réfléchissant à un moyen de rendre ma compagnie moins désagréable pour la kunoichi. Et le seul semblant de piste que j'avais trouvé reposait sur cette affinité qui faisait partie de moi, et qui semblait susciter bien de l'intérêt chez la demoiselle. Un intérêt qu'elle n'avait montré qu'à demi-mot, rendant ma future proposition plus qu'hypothétique. Mais devant la pauvreté de mes options...

J'attendis patiemment que la chevelure blonde presque vénitienne soit en direction de la sortie du bâtiment pour bouger. Me levant, je recouvrai la plante de mes pieds de chakra afin d'adhérer à la surface du toit et me positionnai tête vers le bas en direction de la sortie. Lorsque la kunoichi passa la tête dehors, je l'interpellai.

-Yo Hideko-san ! Comment ça va ?

Quelques mètres plus bas, elle devait certainement se demander qui l'interpellait depuis le "ciel". Mais elle allait certainement rapidement reconnaître ma voix, ainsi que mon sourire même si ce dernier devait aussi lui paraître à l'envers. Je me laissai alors retombé du toit pour atterrir près de la demoiselle et la saluai d'un signe de la main, avec mon habituel engouement.

-Héhé désolé d'encore te déranger. Mais la dernière fois qu'on a parlé, j'ai pas pu m'empêcher d'remarquer que tu t'intéressait au Raiton...

J'avais prévu de lui demander, mais maintenant que je me retrouvais face à la demoiselle, je me demandais comment j'allais lui présenter ma proposition. Mon sourire se fit légèrement plus nerveux, mais je le corrigeai immédiatement pour continuer.

-Haha j'me disais que j'pourrais p'tet te montrer un truc ou deux, si ça t'intéresse !

Je savais qu'elle maîtrisait son don héréditaire qu'était le Kinton, et aussi le Katon. Je ne savais pas ce qu'elle comptait travailler comme seconde affinité, mais si le Raiton l'intéressait...Elle devait être maintenant suffisamment expérimentée pour travailler sur une seconde affinité. Et puis cela créerait un lien de plus entre nous. Et peut-être qu'alors son animosité à mon égard s'amenuiserait encore...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Empty
Sam 9 Avr 2022 - 22:22

Rares étaient les fois où, dorénavant, Hideko ne se trouvait pas à l’hôpital, aidant son prochain, peaufinant son art ; « l’ange aux cheveux » argentés comme on l’appelait parfois. Un personnage qui lui semblait irréelle, si différent de l’image qu’elle avait d’elle même, de l’image qu’on avait d’elle en dehors de ces murs.
Était-ce donc là sa voie ? Son destin ?
En ce lieu comme dans les autres, elle ne se sentait pas à sa place. Un sentiment profond mais tenace de gêne, d’inconfort, de doute, mais dans ce lieu au moins, elle avait un rôle à jouer et un but. Elle pouvait également y retrouver sa sœur et partager avec elle un temps dont elle ne disposerait jamais autrement. Un temps qui leur permettait de se retrouver, de retisser ces liens si distants, si abîmés par le temps et les événements.

En ce jour, comme de nombreux qui l’avaient précédé, elle travaillait à l’hôpital. Cependant, il fut court, car Hideko avait décidé de prendre un peu de repos. Un temps pour soi qui s’imposait, tant la fatigue gravée sur son visage ressortait de ses traits : ses paupières lourdes et colorées et ses yeux injectés de sang s’ajoutaient à ses sillons de rides d’expressions creusés.
Passant par l’accueil afin de quitter les lieux, elle salua d’un hochement de tête l’hôte qui gérait les arrivées. Vêtue d’un haut blanc en tissu à manches longues et d’un pantalon en cuir, elle passa entrebâillement de la porte maintenue ouverte. Le soleil qui brillait de milles feux l’éblouie, provoquant un léger mouvement d’arrêt, sa main venant agir telle une protection, le temps qu’ils ne se soient habitués à cette nouvelle luminosité. Elle eût un léger frisson quand elle sentit le courant d’air qui pénétrait dans le bâtiment, ses poils se redressant légèrement, réflexe inutile d’une époque révolue.
Ce temps, elle n’eût justement pas le luxe d’en profiter, car une voix familière l’interpella : le ton enjoué et le rythme rapide de la voix d’Ikari, qu’elle reconnue au premier mot.
D’où venait-il donc pour apparaître ainsi devant-elle ?

Ses yeux s’habituèrent enfin et elle pu le voir tout entier, avec son sourire espiègle et sa tignasse blonde. Un visage qui lui évoquait autant de plaisir que de frustration.

« Bonjour Ikari. » Lui répondit-elle posément.

Venait-il à nouveau la voir pour en apprendre plus sur le corps humain ? Sur les potentiels effets de l’électricité sur le cerveau et les nerfs ? C’était cette raison même qui avait causé leur précédente rencontre, des connaissances qu’elle ne maîtrisait pas, mais des questions et une maîtrise de électricité qui avaient piqué sa curiosité et c’était justement ce dernier sujet qui avait motivé Ikari à venir la voir.
Sans un mot, Hideko l’observa, gêné, cherchant à expliquer la raison de sa venue tandis que les yeux pourpres de la jeune femme plongeaient dans les siens. Une gêne qui fit apparaître un léger sourire en coin, qu’elle effaça aussitôt qu’elle s’en rendit compte.

Ainsi il désirait lui montrer sa maîtrise du Raiton… Une façon de la remercier pour le temps passé à l’aider ? Vraisemblablement.

« Pourquoi pas. »

Les mots s’écoulèrent tout naturellement. Son intérêt pour le Raiton n’était plus un secret pour Ikari, pourtant, jamais elle n’était venue le voir à ce sujet, trop prétentieuse pour venir s’enquérir de l’aide d’un assimilateur, aussi doué soit-il. Qu’il ne vienne le voir ainsi pour cette exacte raison rendait l’exercice bien plus simple, car il ne s’agissait pas là d’une demande, mais d’accepter un renvoi d’ascenseur.

« Allons sur les terrains d’entraînements. »

Sur ces mots, Hideko ouvrit la marche en direction des terrains, bien que sa réelle destination ne s’eût trouvé légèrement au-delà, derrière les terrains au bord du lac. Un endroit paisible où elle avait l’habitude de s’entraîner, loin de la foule, des regards, des ragots.


_________________
Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Empty
Mer 13 Avr 2022 - 0:02




Petite étincelle deviendra foudre



J'avais atterri dans un premier temps dans la joie et la bonne humeur, la main de la demoiselle Metaru levée pour lutter contre les rayons de soleil m'empêchant de bien percevoir son visage. Toutefois, lorsqu'elle la luminosité cessa de l'incommoder suffisamment pour qu'elle la retire de devant ses yeux, la fatigue de la jeune femme m'apparut immédiatement. Ses traits tirés, les poches sous ses yeux et la légère teinte rosée de la sclère venant souligner le rubis de ses iris en étaient des témoins criants. La tête sur le côté, ce constat ne fit qu'augmenter ma gêne tandis que je tentais de trouver une manière convenable de présenter à la genin mes propositions. Et malgré sa grande fatigue, elle attendit patiemment que je trouve mes mots afin de lui soumettre mon idée. Une idée qui reposait sur l'intérêt qu'elle avait montré pour mon affinité de prédilection, mais dont j'avais espoir qu'elle finirait par me profiter à moi aussi.

-Pourquoi pas. Allons sur les terrains d’entraînements.

Et sans attendre ma réaction, elle prit la direction d'un des terrains d'entraînement que je connaissais bien. Sa posture indiquait clairement qu'elle prenait la tête du cortège, et tout comme son cousin Akagi, une certaine autorité naturelle se dégageait de la demoiselle. Un certain charisme qui m'échappait la plus part du temps, au vu de mon caractère bien plus léger. Cela ne m'empêcha pas de suivre la jeune kunoichi, et de sourire discrètement tout en ayant la vue sur son dos pendant notre marche. Toutefois il fut rapidement évident que, même si nous prenions bien la direction du terrain d'entraînement, notre destination finale ne s'arrêtait pas là. Je savais qu'elle était épuisée, cela se voyait sur son visage, mais de là à rater tout un pan de terre qui s'étendait juste sous nos yeux ? Elle devait avoir une autre destination en tête.

Et comme dit, les pas de la demoiselle nous menèrent à un terrain qui se trouvait en réalité non loin de celui auquel j'avais initialement pensé. Après avoir traversé quelques hauts feuillages et un petit chemin qui camouflait habilement la suite de notre voyage, nous tombâmes sur une parcelle de terrain à l'abri des regards. Une étendue verte, paisible, en bordure d'un lac qui apportait un peu de fraîcheur à l'air ambiant. J'avais beau être une petite pile électrique pouvant se targuer de connaître bien des recoins de Kumo, celui-ci avait pourtant échapper à mon regard tout ce temps alors qu'il se trouvait à quelques mètres d'un lieu que je fréquentais assez souvent. Je souris en me dirigeant vers le lac.

-C'est un joli endroit, ici ! Discret et dissimulé à la vue d'tous...

Pour autant, lorsque je torunai mon regard vers Hideko, son épuisement me frappa de nouveau. Je pris donc quelques secondes avant de reprendre.

-Hideko-san, dis moi tout c'que tu sais sur le Raiton, on pourra commencer par là. Enfin...Sauf si tu préfères t'reposer un moment avant ?

Cette dernière interrogation était exempte de pitié ou d'un quelconque jugement. Si elle avait accepté de venir jusqu'ici, je ne comptais bien évidemment pas la reconduire pour ce prétexte. Toutefois si elle voulait prendre du temps pour se reposer et enchainer par la suite, elle était la bienvenue.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Empty
Dim 8 Mai 2022 - 16:47

Peu bavarde comme à son habitude, Hideko préféra aller au vif du sujet. Surtout, elle ressentait toujours une certaine gène en présence d’Ikari… partagée entre ce dégoût tapis au fond d’elle et une amitié plus que naissante. Tout serait plus simple s’il n’était pas un assimilateur.

S’éloignant de l’Institut, tous deux empruntèrent le chemin longeant le fleuve. Un chemin qui menait naturellement aux terrains d’entraînement et au lac qui le bordait, celui-là même où Hideko les amenait. L’eau coulant sur la pierre était une douce mélodie qui chatouillait ses oreilles. Une sensation agréable en comparaison du brouhaha qui régnait en ville, à sa gauche et qu’elle tentait d’éviter autant que possible. Là-bas, elle pourrait retrouver une certaine forme de paix et qui sait, peut-être même plus.

Alors qu’ils s’approchèrent, Ikari souligna la beauté du lieu. Des paroles qui éveillèrent la sympathique de la jeune femme.

« Oui, c’est vraiment un très bel endroit. Quand le vent souffle, il forme comme des vagues sur les herbes hautes… »

La beauté, la tranquillité. Un lieu où l’on pouvait s’entraîner, discuter, profiter, à l’abri des regards, à l’abri des remarques. Hideko ne s’entraînait plus que là-bas, fuyant les terrains d’entraînements, ces jugements si pesant, si éreintants.
Vint ensuite le sujet du Raiton, la raison même pour laquelle elle l’avait invité à le suivre, mais celui-ci fut aussitôt éclipsée par une proposition tout sauf habituelle : celle de se reposer. Avait-elle donc l’air si épuisée, si affaiblie qu’il lui témoignait ainsi cette pitié ? Une pitié qui piqua son égo. Se redressant, Hideko effaça tout signe de fatigue de son langage corporelle, fermant ainsi une porte à peine entrouverte, une porte qu’elle ne voulait aucunement voir s’ouvrir.

« Concentrons-nous sur le Raiton. » Répondit-elle laconiquement.

Hideko continua à marcher dans un silence bien plus pesant, sans prendre garde à Ikari et en ayant accélérée le pas. Quand enfin ils furent arrivés un peu plus loin sur ce champ entouré par les bosquets et dont le flan Est était bordé par le lac, elle s’arrêta.

Hideko prit là quelques secondes, le temps de souffler, de respirer, de profiter de cette légère brise qui vint caresser son visage. Ses cheveux argentés s’élevèrent dans les airs, dansant au gré du vent. Un instant précieux, un repos nécessaire, avant d’attaquer le vif du sujet.
Ainsi calmée, bien que maintenant sur ses gardes, elle se retourna, puis plongea son regard pourpre dans celui de son collègue. Tous deux étaient de petites taille, aussi, pour une fois, elle n’eut pas à lever les yeux, ce qui était bien plus confortable.

« Donc, le Raiton… je sais qu’il s’agit d’une des cinq forme élémentaire simple que le chakra peut prendre. Le Raiton possède une force face au Doton et une faiblesse face au Futon. »

Il s’agissait là de connaissances académiques dont Hideko fit part afin de montrer à Ikari qu’elle possédait ces bases.

« C’est un art qui joue avec la vitesse, la précision et la puissance. Vous pouvez accélérer votre vitesse, tout comme Akagi peut se revêtir d’un manteau protecteur, ou attaquer à distance avec ses éclairs. »

Hideko retraça là toutes les expériences qu’elle eût vécu avec les manieurs de Raiton. Nombreux dans le village étaient ceux qui le maîtrisait et riche était donc cette expérience.

« Ce que je ne sais pas, c’est comment faire en sorte de créer de la foudre avec son chakra. »

Sur ces mots, Hideko fit un mudra, puis tendit sa main droite devant elle. Elle claqua son majeur avec son pouce et dans la paume de sa main apparut aussitôt une flamme qui brilla de milles feux, sa chaleur et sa lumière rayonnant sur leurs visages. Quand elle referma sa main, disparut aussitôt ce feu à peine né.

« Pour faire apparaître cette flamme, je me sers de mon chakra comme d’un combustible. Il ne me reste ensuite plus qu’à faire une étincelle afin de créer ce feu. »

C’était là la seule affinité qu’elle maîtrisait. Particulièrement utile en combat, mais inutile dans d’autres circonstances.


_________________
Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko] Empty
Jeu 12 Mai 2022 - 1:00




Petite étincelle deviendra Foudre



A la mention de la beauté des lieux, les traits du visage d'Hideko semblèrent s'apaiser tandis que le coin de ses lèvres s'étiraient presque en un sourire. Il n'y avait pas besoin d'être un génie ou de savoir lire dans les pensées pour comprendre qu'elle affectionnait particulièrement la tranquillité des lieux. Un sentiment que je pouvais comprendre maintenant, bien mieux qu'auparavant. Toutefois les quelques mots qui s'échappèrent de mes lèvres quelques instants plus tard refermèrent immédiatement la porte que j'avais vu s'ouvrir lorsque nous parlions de ce petit coin de paradis. Le changement brutal dans sa posture et son expression faciale me firent immédiatement regretter mes paroles. Elles avaient touché le bien trop sensible point de l'orgueil chez la blonde, un attribut qui lui valait autant mon admiration qu'une certaine gêne. Il y avait de cela quelques temps, j'aurais à peine relevé ce changement. L'écartant d'un haussement d'épaule désinvolte. Aujourd'hui, les choses étaient différentes. Et alors qu'elle repartait d'un pas déterminé, gommant par la même occasion toute trace de fatigue dans sa démarche, je mis mes mains derrière ma tête en continuant à marcher d'un pas détendu. Faisant fi de la tension dans l'air qui rendait l'espace entre nous aussi épais que de la vase, je m'adressai à la guerrière.

-Pas d'soucis, Hideko-san...

De toutes les manières, au vu de son état de fatigue, elle finirait par arriver à un point où elle devrait se reposer. Il ne fallait pas confondre détermination et insouciance. Apprendre à manier une autre affinité que celle pour laquelle nous étions naturellement doués n'était pas une mince affaire. Ou du moins c'est ce que j'avais cru comprendre. Si nous avions hérité de notre code génétique l'incroyable faculté de pouvoir fusionner avec des forces de la nature, ce même code génétique nous interdisait de pouvoir manier tout autre affinité. Non pas que je m'en plaignais, pour ma part. Mais ce n'était qu'une autre manière de se rendre compte que la nature tendait toujours à équilibrer les choses. Mais ce n'était pas la discussion du jour.

Les pas de la kunoichi ralentirent petit à petit avant de s'arrêter dans un coin à l'écart, dans le calme le plus absolu, près du lac donc la brise humide venait caresser notre peau. Un petit sourire étira mes lèvres alors que je regardais autour de moi, profitant autant de la vue que du sentiment de plénitude que le lieu m'inspirait avant de me reconcentrer sur mon élève du jour. Même si je ne risquais pas de l'appeler comme ça devant elle, à moins de vouloir la faire fuir à toute jambe. Au lieu de cela, je la laissai me décrire ce qu'elle pouvait savoir sur le Raiton, ses forces et ses faiblesses et les manières les plus répandues de l'utiliser. Mais s'il y avait bien quelque chose qui lui échappait, c'était la manière de transformer son chakra pour en faire du Raiton. Chaque affinité possédait ses petites astuces pour permettre aux shinobis de les utiliser, et leur manière bien différente de fonctionner. Mais les affinités intangibles étaient certainement celles qui étaient le plus difficile à appréhender pour ceux qui ne possédaient pas un lien privilégier avec ces dernières. Je hochai de la tête pour corroborer les mots de la demoiselle et prit à mon tour la parole après sa petite démonstration.

-Tu as tout à fait raison, Hideko-san ! Et pour pouvoir créer de la foudre avec ton chakra, il y a deux manières de faire.

Dans un premier temps, je tendis ma main devant moi et concentrai du chakra dans ma main. Ce chakra était dans un premier temps neutre, et apparaissait comme une flamme bleue autour de ma main. Une flamme bleue dont on pouvait sentir la puissance, mais qui ne présentait aucun danger. Je ne lui avais donné aucune forme, aucune essence, aucun but. Mais cela ne tarderait pas à venir.

-La première réside dans l'fait de faire vibrer son chakra, l'agiter contre lui même avec une telle intensité...

Et tout en parlant, je fis la démonstration de ce que je disais. Mon chakra se mit à vibrer dans ma main, à s'intensifier sans pour autant que j'y mette d'avantage de mon énergie. Il s'agissait presque d'en augmenter la fréquence, d'en augmenter l'intensité. Et après quelques instants, des étincelles bleutées commencèrent à apparaître à l'intérieure de la lueur bleue dans mes mains. De plus en plus d'étincelles, qui finirent par devenir des éclairs et enfin de la foudre dont le crissement retentissait dans la clairière.

-...qu'elle produise des étincelles, et in fine, de la foudre.

Il n'y avait plus de trace de chakra neutre sur ma main. Seule la foudre persistait. Mais comme je l'avais dit un peu plus tôt, ce n'était qu'une des deux manières de pouvoir produire de la foudre avec son chakra. Je cessai donc toute émanation électrique provenant de ma main, et les éclairs se turent. Finalement, je plaçai mes deux mains l'une en face de l'autre, à quelques centimètres devant moi, afin de commencer la deuxième démonstration.

-La seconde manière d'faire, c'est de créer un déséquilibre dans son chakra. D'le séparer en deux...pôle, en quelque sorte. Un peu comme un yin et un yang...ou comme si t'essayais d'tendre un élastique.

Comme auparavant, je concentrai du chakra neutre entre mes deux mains, réitérant cette flamme bleue caractéristique. Puis petit à petit, l'énergie azurée vint se séparer aux extrémités de mes deux mains. En réalité, elles ne se scindèrent pas en deux, comme le mot "séparer" pouvait laisser penser. Mais d'avantage comme l'image de l'élastique que j'avais prise plus tôt, c'était un peu comme si le chakra tentait de s'étirer dans deux sens différents. Créant une tension entre les deux bornes, un déséquilibre, que la nature ne pouvait laisser indéfiniment se perpétrer. De ce déséquilibre naquit une étincelle, que je ne tardai pas par la suite à amplifier.

-La foudre peut ainsi être vue comme une énergie qui tend à l'équilibre. En créant cette "séparation", cette tension dans ton chakra, il voudra retrouver son équilibre, et un courant reliant les deux pôles se créera. Il faut ensuite le saisir et l'amplifier, le déformer et l'utiliser à sa guise.

Ma voix s'était faite légèrement plus profonde, rassérénée par la familiarité avec laquelle je maîtrisais mon élément. Cette sensation galvanisante était à la fois débordante d'adrénaline, mais étrangement apaisante. Une fois de plus, je cessai toute émission de chakra et fit disparaître les phénomènes électriques que j'avais créé pour me tourner vers la kunoichi.

-A toi d'voir c'qui te convient l'mieux !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Petite étincelle deviendra Foudre [feat Hideko]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Apprentissage] L'art de la feinte [feat. Hideko]
» Visite guidée [ Feat Metaru Hideko ]
» [Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko)
» Petit deviendra grand - PV Yugure
» Petit poisson deviendra grand | Hidemi

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: