Soutenez le forum !
1234
Partagez

La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ?

Nara Aizen
Nara Aizen

La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ? Empty
Dim 3 Avr 2022 - 20:14

Le voilà déambulant seul dans les rues de la capitale de l’empire du Feu. Aizen ne porta aucun regard derrière lui, mais nul doute qu’il était suivi. Comment aurait-il pu en être autrement ? Cela devait faire bien longtemps qu’un Kumojin n’avait pas foulé les terres de la capitale aussi librement. C’était peut-être même la première fois depuis la guerre et l’annexion de Kumo suivit de sa prévisible libération.

Et tout ce contexte ne l’empêchait pas d’arborer fièrement, comme à son habitude, son insigne Kumojin à sa taille, bien au contraire. Il se délectait tout particulièrement de certains visages décontenancés quant à la présence du Nara. Même si à dire vrai très peu remarquaient sa présence. La plupart étaient concentrés sur leurs activités, c’était la marque d’un monde en constante évolution, plus personne ne faisait attention à son environnement. Tout ce qui comptait c’était soi-même. Aizen n’aurait pu leur jeter la pierre, ils avaient entièrement raison.

Néanmoins certains avaient posé leur regard par hasard sur le Nara et personne ne pouvait cacher sa surprise de voir un Kumojin se balader librement dans les rues de la capitale. Certains hésitèrent même à intervenir, voulant jouer au citoyen modèle et héroïque, mais très vite ils remarquèrent que l’insigne de Kumo était de part et d’autre accompagné de deux katanas. Nul doute que son porteur savait en faire usage. Finalement la plupart parvinrent à se convaincre eux-mêmes que si un Kumojin osait se montrer ainsi à la vue de tous c’était qu’il y était autorisé.

Aizen sourit et ferma les yeux en continuant à avancer. C’était intéressant. S’il s’était infiltré dans la cité pour causer le plus de dégâts possibles personne chez les civils ne l’auraient vu venir. Ils vaquaient à leur occupation ignorant la guerre au-delà de leurs remparts, se pensant à l’abris dans leur paix idéaliste qui n’était qu’illusion. Mettez-leur le danger sous le nez et ils se rassuraient eux même que tout allait bien. Parfois il n’y avait pas besoin de mettre en place le plan le plus élaboré pour vaincre, il suffisait d’attendre et l’humain créait ses brèches tout seul.

Finalement le Nara se lassa bien vite de cette situation et eu envie de se désaltérer. Il ne se sentait toujours pas au meilleur de sa forme même après quelques jours. Il fallait dire qu’il avait eu affaire à son affrontement le plus difficile de toute sa vie. Pour lui à cet instant ça avait été un échec, mais ce dernier se transformait en leçon. Il savait ce qui lui avait manqué et il ne manquerait pas de travailler sur ses faiblesses découvertes ce jour-là. Une promesse également. La promesse que la prochaine fois qu’il croiserait que ce soit ce moine, Rei, Alderan ou toute autre représentant des forces du Ningen, il les réduirait à l’état de néant. Il ne comptait plus échouer.

Lorsque les regards se posèrent sur lui ça le sortit de sa nouvelle introspection. I lvenait de pénétrer dans un établissement au hasard, semblant plutôt piteux mais chalereux par la large gamme de ses services. Dans un bar de ce genre, très routinier de la même clientèle, chaque nouvel entrant était scruté au centimètre près. Alors il ne fallut pas longtemps pour que son insigne Kumojin et son armement visible fasse s’élever les chuchotements. Les regards lourds de sens auraient pu intimider n’importe quel homme lambda. Mais pas un shinobi de premier ordre comme Aizen. Alors il fit un signe de tête à cette froide assemblée, amicalement et alla se placer au comptoir là où deux personnes s’écartèrent naturellement pour ne pas être trop proche de lui.
« Votre meilleure cervoise je vous prie. »
Il s’adressa au serveur qui ne semblait pas vouloir se montrer plus chaleureux que tous les autres, mais il se devait bien de faire son boulot.
« Bien fraiche, s’il vous plaît. » Ajouta le Nara voyant que le serveur restait coincé à fixer son regard.
Aizen se retourna et s’assit sur un tabouret haut pour se mettre à l’aise. D’où il était, il pouvait avoir une vue sur toute la clientèle dont certaines détournèrent le regard lorsqu’il posa le sien sur eux. D’autres n’hésitaient pas à soutenir le leur, provoquant le Nara de faire de même. La tension paraissait électrique alors que le Nara était simplement venu se désaltérer. Mais comment effacer des années de ressentiments entre deux peuples surtout après une séparation si net suivi d’une rencontre si imprévisible.

La foudre venait de frapper cette brasserie en la personne du Nara et personne ne s’y était attendu. Il entendait le serveur partiellement s’activer derrière lui pour lui servir une bière qui mettait déjà trop de temps à arriver. Il le faisait sans doute exprès, témoignant comme il le pouvait de son mécontentement quant à la présence d’un Kumojin dans son établissement. Heureusement que Aizen ne portait aucun signe d’appartenance à son clan, cela aurait pu finir d’échauffer les esprits. Même si dans tous les cas la présence de ses katanas permettait d’éviter tout dérapages de la part des consommateurs. Il se demanda tout de même s’il aurait l’occasion de finir sa boisson tant il y avait une multitude de possibilités pour que ça se passe plutôt mal.

La porte grinça de nouveau et le Nara se prêta au jeu collectif en tournant instinctivement la tête pour voir qui est-ce qui pénétrait en ces lieux. Toute l’attention de l’assemblée se porta sur cette nouvelle entrée oubliant presque la présence du Kumojin pendant un court instant.

Finalement, même si personne ne pouvait encore en prendre conscience, la foudre venait de frapper deux fois au même endroit.


@Gentoku M. Yamiko

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ? Empty
Mar 10 Mai 2022 - 23:37
La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ? Yamiko10
La Foudre Peut-elle Vraiment Frapper Deux Fois Au Même Endroit ? - Feat. @Nara Aizen

~ Urahi - Automne 204 ~

Le paysage étant une chose qui ne suscitait guère ta curiosité, tu aurais pu rester cloitrer dans la chambre que tu avais louée, surtout par ce temps bien maussade qui semblait vouloir t’accompagner durant ton séjour dans la Capitale du Pays du Feu. Mais, qui ne serait pas un minimum curieux d’en savoir plus sur cette ville qui, par son histoire et sa situation, faisait beaucoup parler d’elle dans tout le Yuukan ? Par ailleurs, bien que tu ne servisses plus Kumo en tant que kunoïchi, tu demeurais une « guerrière » dont l’esprit avisé poussait à prendre connaissance de la puissance de la citadelle de l’Empereur. D’ailleurs, c’était en réalité une des deux raisons de ta présence en ce lieu. La première étant celle d’espérer passer du temps avec ta petite sœur de cœur, Jun, avant de rentrer à Kaminari. Ainsi, profitant que la pluie s’était calmée - sans pour autant avoir cédé sa place au beau temps - tu décidas de faire le tour d’Urahi, avec l’objectif d’en apprendre un maximum sur cette ville forteresse qui abritait l’homme le plus puissant du pays.

Des pas tranquilles - révélant ainsi que tu avais du temps à tuer - tu commenças par longer l’épais et haut mur qui abritait la ville, désirant savoir de quelle façon celui-ci était gardé. Une fois que tu pensais avoir suffisamment appris sur la muraille, tu entamas enfin l’exploration intérieur de la ville.

Sillonnant les rues et ruelles d’Urahi et, bien que tu fusses dotée d’un sens d’orientation plutôt bon, tu te sentis rapidement perdue parmi toutes ces bâtisses qui, par leurs imposants murs, formaient des dédales de couloirs plus ou moins étroits à certains endroits. Mais, rassurée de savoir que, grâce à tes sens d’arachnide, tu pourrais toujours retourner sur tes pas, tu continuas d’avancer sans te soucier de ta destination. Tu marchais vraiment au hasard, se dirigeant volontairement parfois vers des bâtiments qui te paraissaient importants. Des lieux administratifs pour la plupart.

Dans ta balade, tu épiais discrètement les activités des soldats que tu croisais sur ton chemin. Tu ne désirais pas attirer l’attention sur toi mais, comme à la coutume, tu ne passais pas inaperçu. Comme d’habitude, tu attirais les regards avec ton physique affriolant mis en valeur outragement par tes accoutrements bien provocateurs. Pour une fois, tu te demandais si tu n’aurais pas dû t’habiller plus sobrement pour éviter de te faire autant remarquer mais il était trop tard. Tu n’avais point envie de faire demi-tour et tu ne souhaitais guère faire une halte dans une boutique pour t’acheter des vêtements plus discrets. Tu décidas donc de poursuivre ton excursion tout en ignorant les curiosités dont tu étais le sujet.

Tu ignorais combien de temps tu marchais au hasard lorsque tes pas te menèrent vers un personnage que tu ne t’attendais point à rencontrer dans ton escapade sans but réel : un kumojin qui osait se balader fièrement avec l’insigne de son Village à découvert. Ce qui attirait bien des regards et remplis de mépris pour la plupart mais, dans le tien, se lisait plutôt une certaine liesse. Bien qu’il dégageât de la prestance, ce n’était pas l’homme en lui-même qui te ravissait mais plutôt la suffisance qu'il abordait en tant que serviteur de Kumo. Sans doute parce que tu appréciais le Village Caché des Nuages bien plus que tu le croyais, voir un kumojin aussi patriotique faisait naître en toi une joie que tu ne parvenais pas à dissimuler.

Le kumojin ne t’avait pas remarqué mais tu décidas de le suivre jusqu’à celui-ci disparût dans un établissement servant à boire. Tu t’arrêtas, se demandant s’il était judicieux pour toi d’y entrer. Tu n’avais point envie de faire une halte dans ce genre d’endroit très fréquenté et où des bagarres éclataient si facilement. Avant de t’ouvrir la porte d’Urahi, les gardes t’avaient prévenu qu’à la moindre escarmouche de ta part, tu finirais aux geôles. Et, ils ne chercheront certainement pas à savoir si tu étais l’initiatrice de l’altercation ou pas. Mais, après quelques secondes d’hésitation, tu finis tout de même par pousser la porte de l’établissement. Tu pensais être assez sage pour éviter un plausible accrochage.

A l’ouverture de la porte - comme il fallait s’y attendre - tous les regards ou presque s’étaient tournés vers toi. Mais, tu les ignoras tous ; sauf celui de la personne qui t’avait poussé à entrer et vers qui tu te dirigeas sans la moindre hésitation.

«  - J’admire votre courage à braver si sereinement la haine pourtant bien visible dans les regards de tous ces gens qui vous entourent, lâchas-tu à l’encontre du kumojin, profitant que tu eusses l’attention de celui-ci en arrivant. »

Tout en parlant, tu t’étais installée auprès de l’élégant homme. La motivation de ta présence n’étant pas celle de boire, tu préféras attendre que le serveur vienne de lui-même prendre ta commande. A défaut, tu ne prendras rien. Et, en attendant, tu portas toute ton attention sur ton voisin de bar.

« - Permettez-moi donc de me présenter. Gentoku Yamiko, ancienne kunoïchi du Village Caché des Nuages. »

Tu ne jugeais pas nécessaire de te présenter en tant que Metaru. Non pas par peur de représailles ou autre idiotie du genre mais tu ne portais pas le nom des manieurs de métal alors à quoi rimerait de se présenter comme tel ? Pour toi, faire partie de ce clan, pourtant majeur de Kumo, n’avait aucune importance …

_________________
La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ? Tumblr_p6uejowTPH1sg8uefo3_540
Veux-tu goûter à mon venin, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

La foudre peut-elle vraiment frapper deux fois au même endroit ?

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle viendra quand même. (Solo)
» Une prochaine fois (peut-être)
» 剛勇 - Sept fois à terre, huit fois debout
» Deux faces d'une même pièce [Ryûzaku ; Kansei]
» Corps-à-corps : la douceur peut-elle s'endurcir ? Interlude dans l'exercice du lion(pv Tashida Keitei)

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: