Soutenez le forum !
1234
Partagez

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 15:01
Une petite journée de pause dans le stage à l’hôpital de Kiri qui allait être utilisé pour s’entraîner. Cela faisait un moment que je n’avais pas pu pratiquer le Taijutsu et j’étais curieuse de tenter d’utiliser ce que je connaissais en Iroujutsu sur le Taijutsu. Non pas spécialement pour soigner mais pour tenter de booster mes capacités physiques. Les pauvres mannequins d’entraînement allait ramasser. Assez naturellement, comme d’habitude, je ne me dirigeais pas vers le complexe shinobi qui était tout neuf mais plutôt fidèle à mes anciennes références, j’allais au dojo des sabreurs qui était, pour le coup, beaucoup moins fréquenté qu’avant.

Les locaux donnaient moins envie et ce n’était pas la référence citée par les autorités de Kiri, il fallait le dire. Bien trop fières du nouveau complexe qui avait été financé, la majorité des Shinobis se dirigeait là-bas. A l’image des enclaves des clans, le Dojo des Sabreurs était devenu plus l’enclave des Sabreurs, à l’image d’un clan qu’ils aimaient se dire membres. A l’époque où j’étais très penchée sur le Kenjutsu plutôt que le Taijutsu, j’y aurais parfaitement eu ma place.

J’étais vêtue de ma tenue habituelle, un simple short en guise de bas, des bandes en lin sur mes avants bras, absolument aucun haut avec seulement ma chevelure pour dissimuler partiellement ma poitrine. J’avais d’ailleurs pris le temps de faire un shampooing ce matin, donc mes cheveux étaient soyeux, j’adorais leur texture quand ils étaient bien propres.

Ma surprise fut en arrivant au Dojo de constater qu’une de mes récentes partenaires de mission était présente, visiblement s’entraînant avec sa hache, probablement depuis un moment déjà, il faut dire que c’était le début d’après-midi. Je regardais ses mouvements et affichais un petit sourire, ça me rappelait mes débuts au Daisho dans ce même Dojo, trois ans auparavant.

Eyana : « Mikami Fuso-san ! Nous nous étions donnés rendez-vous ? Je ne m’attendais pas à te retrouver ici. Je viens pour m’entraîner également. »

Je venais à son niveau en commençant à m’échauffer, venant faire rouler les épaules en effectuant quelques petits squats et étirement des ischios en équilibre lorsque je m’abaissais. Je la fixais de ma position basse puis haute droit dans les yeux.

Eyana : « T’as besoin d’un coup de main ? Je ne suis pas sûre que le mannequin te rende vraiment les coups. »

Ma réputation dans le village dans le domaine du Taijutsu était plutôt bien connue en tant que seule utilisatrice des Portes Célestes. Mon retour s’étant fait savoir depuis quelques temps déjà. Aucun doute que Fuso savait depuis notre dernière mission que je me débrouillais plutôt bien dans la pratique du corps à corps.


@Mikami Fuso

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 16:02
La voie la hache.
Ça paraît étrange comme ça, de venir s’entraîner au dojo des sabreurs. Si c’est le fief de tous ceux qui s’entraînent avec des armes blanches, c’est aussi et surtout l’endroit où viennent les adeptes des épées, katanas et no-dachi. Rares sont les gens qui manipulent d’autres armes blanches, en particulier la hache : je dois être l’une des rares à me trimballer une arme lourde dans le coin. Il faut dire que les ninjas se baladent peu avec du matériel aussi destructeur.
C’est bien pour cela que je fais attention en frappant les mannequins : même s’ils sont résistants, je n’ignore pas qu’ils ont été conçus pour des sabres. Même avec le cache en cuir sur mon fer, je peux endommager les pauvres soldats de bois qui représentent nos cibles. L’impact d’une arme d’hast peut fracturer les os sans forcer, alors, je fais attention car je n’ai pas envie de repayer (encore) un mannequin.
En particulier, si je veux m’exercer à la force brute, je connais plus d’un propriétaire terrien qui serait ravis que je fende du bois pour lui. Quand ce ne sont pas des jonins qui me paient pour faire le boulot à leur place. Pareil pour les forestiers qui apprécient toujours d’avoir un coup de main pour faire tomber un arbre.
J’ai un sursaut quand j’entends une voix familière : Eyana est là.

« Bonjour Eyana-san, tu peux m’appeler Fuso. Je ne suis pas vraiment une référence ou une figure d’autorité. On ne s’est pas donné rendez-vous, juste, au bout de deux ans je reviens au dojo. » Il fallait bien deux ans pour effacer la honte d’avoir massacré un mannequin d’un seul coup de hache.

D’accord, je l’ai remboursé le jour-même, mais je n’ai plus osé y remettre les pieds ensuite. Pour des raisons évidentes de réputation, je préfère taper sur les arbres de toute façon. Lorsqu’elle me demande si j’ai besoin d’un coup de main, j’ai un sourire vers elle, un peu rouge et j’ignore pourquoi. Dans un sens, m’entraîner avec une fille qui ne porte rien au-dessus de la ceinture me laisse un peu pantoise. Pas dans le mauvais sens du terme, juste, je suis en admiration devant tant de confiance en soi. Ensuite, j’ai toujours un peu peur de faire mal avec ma hache.

« Je veux bien, ça fait longtemps que je n’ai pas pris quelques pains. » Elle me fait signe d’approcher, « je garde ma hache, je ne compte pas taper avec, seulement, ça m’habitude à avoir un centre de gravité différent des cogneuses. » J’ai un regard vers les poings d’Eyana : s’ils ne paient pas de mine, j’ai toute confiance en leur capacité à me refaire le nez. « Bossons les enchaînements, c’est ce qui me manque : je n’ai pas l’habitude d’esquiver. Esquive cadrage c’est ça ? J’ai pas l’habitude du vocabulaire en taijutsu. » J’esquive le premier coup qu’elle m’envoie. Le deuxième coup connecte. « Putain ! J’ai vraiment perdu l’habitude. »

J’ai un regard vers elle et son absence de haut. Un peu dubitative, mais surtout pleine d’admiration, je lui demande son avis sur la question.

« Comment tu fais pour pas avoir froid ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 16:30
Après quelques familiarités, les échanges de coups commence. Je vois bien qu’elle est distraite et surtout pas prête à m’attaquer avec sa hache. Elle me sous-estimerait donc ? Curieux. Peut être as-t-elle peur de modérer ses propres capacités. Il faut dire qu’un coup de hache de cette taille a de quoi laisser des dégâts… Conséquents. Mais c’est aussi affreusement lent et je n’avais pas trop peur dans ma capacité à esquiver ce genre d’arme ou même les dévier efficacement. J’étais plutôt vive.

Elle voulait entraîner l’esquive. Soit, on allait voir si elle était suffisamment rapide face à des assauts de base. J’allais directement la mettre dans l’ambiance par contre. Si mes poings étaient capables de faire mal, il fallait aussi se méfier de me pieds et des bonnes bosses qu’ils laissent.

Eyana : « J’ai le sang chaud, ça m’empêche d’avoir froid ! Et puis c’est une question d’habitude. J’aime bien être libre de mes mouvements et mes tatouages me couvre. Ce sont tous des Fûinjutsu, qui te dis qu’aucun n’a une fonction chauffante ? »

Rebondissant sur un petit trait d’humour, j’enchaîne voyant que mon deuxième poing l’a cogné. J’allais lui donner quelques conseils avec l’esquive, surtout en maniant une arme aussi encombrante.

Eyana : « On va voir l’esquive sur place. Essaye de pivoter ton corps en jouant sur la rotation de ton bassin. Ne me quitte pas des yeux, il faut que tu sois capable de prévoir mes coups. Pour ça, regarde mes hanches et mes épaules, ce sont eux les annonciateurs des coups. Pour les hanches, joue pivot avant, arrière, plie bien ton dos sans désaxer la tête. Allez essayes pour voir. »

Sans attendre sa réponse, je viens envoyer mes pieds dans sa direction, un combat classique mais fatal. Mon premier coup de pied a pour objectif de la percuter en plein dans le torse au niveau du plexus solaire et donc de lui couper la respiration. Le deuxième est coup de pied haut au niveau de la tempe qui, s’il touche devrait bien la sonner. Le troisième est un coup de pied retourné dans les genoux qui peut bien faire mal, voir balayer carrément la personne. Elle avait intérêt à être réactive dans les esquives, sinon ça allait être une leçon douloureuse d’entrée de jeu.




Eyana : « A toi, attaques moi que je te montre les bons mouvements. »

Etat d'Eyana:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 17:40
En effet, Eyana a le sang chaud et les poings vifs, je m’en rends compte en sentant la douleur lancinante dans mon nez. Au moins j’ai une bonne prof, j’écoute avec attention ses consignes, faire pivoter le bassin pour que le reste du corps suive, rester à l’affut des épaules et des hanches qui annoncent une attaque. Je crois comprendre, comme le combat à l’arme blanche, les frappes à mains nues nécessitent d’engager tous le corps dans l’action pour obtenir un résultat offensif. J’ai un hochement de tête, cela fait sens. Faire bouger le dos avec la tête qui suit, ne pas se désarticuler.
Elle lève le pied, je me décale sur le côté en rajoutant un pas latéral, mon bassin suit le mouvement avec maladresse mais j’évite de finir par terre. Je fais le dos rond et décolle dans l’autre sens en la voyant changer d’axe pour m’en balancer un autre dans la tempe et encore une fois, j’évite de justesse.
Le chassé dans les jambes n’est pas esquivé, mon instinct prend le relais et je présente le genou en frontal pour intercepter le coup. Mon cerveau donne quand même l’ordre d’esquiver, finalement c’est tibia qui encaisse le chassé et je manque de glisser un sol. Un genou sur le tatami, je me redresse promptement.

« Je crois avoir compris le concept, pas encore totalement la pratique, mais je vois comment esquiver, à peu près. Même si je vais finir avec quelques bleus à la fin de la journée. »

Néanmoins, lorsque viens mon tour d’attaquer, j’ai une hésitation.

« Minute, » j’enlève ma veste et l’enroule autour du fer de hache. Avec une étoffe autour de la lame, les coups seront moins dangereux : si je porte des coups à pleine vitesse, je risque de fracturer un crâne avec l’effet de levier. « On peut y aller. »

Je laisse ma hache immobile un instant, puis déplace tout mon corps d’un pas sur le côté pour lancer une taillade latérale.



« Pas trop lent pour une hache de bataille ? »

Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 18:03
Elle avait quelques bons réflexes de base. Mais elle n’avait visiblement jamais vraiment entraîné les esquives. Sur le terrain, ça pouvait être la différence entre la vie et la mort. Il valait en tant que Shinobi, toujours avoir une meilleure défense. Le principale étant de rentrer chez soi en vie plutôt que d’avoir vaincu son adversaire.

J’avais volontairement réduit l’impact de mes coups pour limiter ça à quelques bleus plutôt que de réels dégâts qui allaient l’envoyer à l’hôpital. Elle allait passer à l’offensive à son tour et je tâchais de décomposer le mouvement de façon à ce qu’elle puisse bien l’analyser. Je la voyais préparer son coup de hache et je visualisais d’avance la trajectoire. Aucun mouvement inutile de ma part, j’effectuais une esquive sur place afin de la laisser juste à côté de moi, la lame passant à quelques centimètres.



Eyana : « Ne t’encombre pas de tout ça sur ton tranchant. Je peux assumer de prendre un coup ne t’en fais pas. »

Une fois la frappe complètement esquivée, je venais amorcer la contre attaque afin de tester ses réflexes.

Eyana : « Attention à celle la ! »

Je venais lui décocher une bonne tartasse des familles en plein dans la bouche, celle qui claquait bien et qui était parfaitement humiliante. C’était mieux que de reproduire le même enchaînement de coups de pied qui était de toute façon compliqué à complètement esquiver. J’étais curieuse de voir si elle allait avoir les réflexes de ne pas se prendre la tarte.



Eyana : « Pour ton esquive, accentue le mouvement, quitte à esquiver trop, mais il faut rester sur tes appuis de façon à pouvoir contre attaquer et ne pas être complètement entrain de subir, sinon tu finiras fatalement par faire une erreur. »

Je venais enchaîner sur l’intérêt de l’esquive en tant que technique, qui certes, si elle était très utile, avait ses défauts.

Eyana : « L’esquive est très utile contre les attaques de corps à corps comme à distance. Mais par contre elle n’est pas parfaite contre les enchaînements. Contre les enchaînements de frappe, privilégie une parade, sinon comme tu as pu le voir, tu vas finir par en prendre une. »

Etat d'Eyana:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 18:53
Je termine le coup de hache qu’elle esquive sans suer, elle continue même de me faire la conversation pendant ce temps, ignorant totalement la taillade à la hache qui vient de la frôler, alors que je suis totalement concentrée sur l’action. Je ne dis rien alors qu’elle me prévient de la frappe, j’esquive en pivotant légèrement le bassin sur le côté, me servant de la hache comme d’une extension de mon centre de gravité. La claque passe à quelques centimètres de mon visage, trop près pour moi, mais selon elle, la bonne distance puisque ma hache l’a frôlé de peu alors que nous étions en train de combattre.
Notamment, elle revient sur l’intérêt des esquives et l’utilité des parades, comme quoi la parade est à privilégier en cas d’enchaînement, ne serait-ce que pour se prémunir d’une feinte ou de plusieurs attaques à la suite pour ne pas plier sous la pression.
Néanmoins, ces paroles résonnent en moi et j’ai déjà une petite idée de ce que je pourrais faire avec de telles infos, spécifiquement contre les gens qui aiment résoudre ça aux poings.

« Tu penses qu’un enchaînement s’arrête mieux avec une parade ? Je ne risque pas de m’embourber au corps à corps face à un type qui ne songe qu’à taper ? Sinon, je songeais à un principe assez simple : au lieu d’esquiver, puisque j’ai une hache, est-ce que ça ne serait pas plus simple d’intercepter une mandale en frappant dedans ? Le type va avoir du mal à me frapper s’il a un fer de hache au beau milieu de la pogne. Une technique dédiée à ça, l’interception. »

Ça paraît stupide, mais ça ne l’est pas si ça marche.
Difficile de taper quand on perd ses phalanges.
Néanmoins une fois qu’elle a répondu à mes questions, je lui fais signe d’approcher.

« Reprenons, et n’hésite pas à enchaîner, c’est peut-être difficile de lire les frappes à la suite, mais mieux vaut être trop préparé que pas assez. De toute manière, j’ai une hache donc ça annonce tout de suite la couleur quand je me bats au contact. »

Je me mets en garde.
Je vais prendre cher, mais ce n’est pas perdu pour autant.
Tant pis si j’ai l’air bête au dojo, mieux vaut avoir l’air stupide sur le terrain d’entraînement que d’être mort en mission.

Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 19:38
Ses réflexes continuaient d’être bien aiguisé, lui enseigner comment effectuer de bonnes esquives ne sera l’affaire que d’une journée, au grand maximum. On allait même peut être avoir le temps de nous entraîner après cela, histoire de voir comment elle encaisse un peu !

Assez vite, les questions concernant les différences entre esquive et parade venaient. C’était prévisible, un adepte du Taijutsu, une fois qu’il maîtrisait les mouvements de base commençait rapidement à se questionner sur l’optimisation des mouvements. Et ce n’est pas toujours simple dans le feu de l’action de se demander exactement quel choix nous disposons dans le feu de l’action et encore moins de l’appliquer. Je venais donc lui répondre, mettant un bref moment d’accalmie.

Eyana : « Le principal problème des esquives est que si elle te mette en sécurité complète, elles peuvent t’exposer et esquiver plusieurs coups qui ne sont pas simultanés est complexe. Ce qui rends l’esquive beaucoup moins adapté par rapport à une parade. L’esquive par contre, fonctionne même à distance. Je vais te montrer ! Décale-toi quand mes projectiles arrivent pour tenter de les esquiver. On va faire les enchaînements après. »

J’ignorais pour le moment sa requête d’enchainement et effectuais un petit bond en arrière pour lui laisser de la distance. Je venais ensuite réaliser deux mudras, celui du Tigre puis celui du coq et venait inspirer une petite quantité d’air tout en concentrant mon chakra dans mes poumons pour une technique basique mais qui illustrait mon propos.





Glissant ma main droite au niveau de ma bouche en formant un cercle de mon index et de mon pousse, je venais cracher deux petits projectiles Fûton dans sa direction, en quasi simultané de façon à ce que Fuso puisse les esquiver si son timing était le bon. Je me redressais ensuite, en constatant le résultat, qu’elle y parvienne ou non, l’explication serait fournie.

Eyana : « Avec une parade, tu n’aurais pas pu faire face aux attaques à distance de la sorte, à moins de disposer d’un bouclier d’une quelconque sorte et encore, cela ne te protégerait pas des assauts le plus puissants. »

Etat d'Eyana:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Ven 15 Avr 2022 - 21:12
Je prends scrupuleusement note des paroles d’Eyana : si les esquives me mettent en sécurité complète des attaques, elles restent par nature éphémères et sont risquées, dans la mesure où si je me rate je prends tout dans la gueule. A contrario des parades qui arrêtent tout, tant qu’on a la puissance pour encaisser l’attaque.
Puis les projectiles d’air comprimé arrive, le temps se dilate, mon chakra ne fait qu’un tour. Je me baisse pour esquiver le premier qui me frôle la tempe d’un rien, je fais pivoter tout le bassin et balance le dos en arrière pour éviter de justesse la deuxième balle d’air. J’ai en horreur les projectiles futon, j’ai toujours l’impression de me faire démolir les articulations quand je suis percuté par une de ces balles.
J’ai un soupir de soulagement en voyant qu’il n’y a pas de troisième obus lancé dans ma direction.

« Difficile de parer une volée de projectiles, tout comme il est difficile d’esquiver un enchaînement au contact. Il y aura toujours un projectile qui passera au travers des parades, il y aura toujours une volée qui touchera. »

J’ai un regard vers ma hache, je commence à comprendre la théorie, j’ai un hochement de tête satisfait, je crois que ça commence à rentrer. Maintenant qu’en condition calme j’arrive à esquiver, il serait temps que je maîtrise avec le stress du combat.

« Je pense qu’il serait plus sage si nous mettions tout ça en pratique. J’aimerais me tester un petit peu, voir si j’arrive à esquiver quelques mandales au corps à corps. Quant au linge autour de ma hache, » j’ai un regard vers l’un des mannequins. « Disons que depuis que j’ai cassé un mannequin en frappant trop fort dessus, j’ai toujours un peu peur de blesser les gens avec ma hache. C’est pas tout à fait un instrument de subtilité, même en contrôlant mes assauts c’est difficile de ne pas se faire mal. »

Je me mets en garde et j’attaque.
Respiration lacrymo pour forcer une riposte, puis enchaînement de trois coups latéraux pour punir la réaction.




Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 6:41

Les analyses de Fuso étaient bonnes. Elle comprenait la technique assez instinctivement et ce qu’elle pouvait apporter mais aussi et surtout ses limites. Il était très important de ne pas être trop ambitieuse et confiante en ce qui concerne les défenses, car c’est typiquement ce qui causait la perte de nombreux Shinobis. Ils maîtrisaient de très puissantes défenses mais étaient incapables de les utiliser correctement et au bond moment. La meilleure des esquives ou le plus puissant des murs était parfaitement inutile face à la mauvaise attaque. Combien de Ninja de Rang supérieur avais-je réussi à exploser juste parce qu’ils étaient convaincus que leur défense impénétrable serait plus rapide à apparaître que ma charge au corps à corps. Souvent la dernière erreur avant un K.O. Et se faire mettre au tapis par une Genin était souvent difficile à encaisser pour leur égo.

La Mikami souhaitait ensuite éprouver son esquive dans une situation de stress. Gardant sa hache protégée, visiblement peu confiante dans ma capacité à me défendre, je la voyais commencer à sortir le grand jeu. Des techniques Dokuton pour venir assister son attaque au corps à corps ? Est-ce que j’étais entrain de lui enseigner une technique ou nous nous foutions sur la gueule ? En soit, c’était une bonne manière de la tester en situation réel. J’allais m’exposer au poison, et bloquer ses coups, nous allions voir si malgré son assistance, elle était capable de se défendre correctement.

Concentrant du Chakra Fûton dans mes membres afin de venir augmenter ma vitesse de parade lorsqu’elle enchaîna une série de coup rapide, je venais dévier sa hache alors qu’elle arrivait sur moi, utilisant l’énergie du vent pour repousser dans le même temps le gaz qu’elle émettait. Ce n’était pas parfait, mais cela allait limiter mon exposition.

Le gaz commençait à venir pénétrer ma gorge et piquer mes yeux, rien d’handicapant le moment et une fois que je parais le troisième coup je venais donc répliquer avant qu’elle n’ait le temps de réagir. J’aurais pu envoyer un enchainement Fûton au corps à corps en gardant le Chakra concentré, mais le but n’était pas de lui casser un bras ou encore son arme. En suivant la logique de l’entraînement jusqu’ici, je venais de nouveau lui asséner une bonne baffe dans la face.

Mais la baffe ne vint pas seule et dès qu’elle effectuerait le mouvement d’esquive, je viendrais lui asséner un bon front kick dans le plexus solaire, suivi d’un high kick dans la tempe et puis finalement un Spinning back kick dans les genoux, pile au même endroit où avait tapé le premier. L’intensité était cependant cette fois complète sur les trois coups de pied et la gifle, pouvant laisser un sacré souvenir à Fuso.

Au gré des frappes, je sentais cependant le gaz, même si son effet avait été réduit, commencer à me brûler les yeux et les voies respiratoires. Si je n’en étais pas encore à tousser et être aveuglé, cela ne saurait tarder si je restais sur place.

Eyana : « Cela risque d’être dur de réagir à tout en même temps ! Ne cherche pas à trop brûler les étapes, ta technique d’esquive n’est pas encore pleinement maîtrisée. »


Etat d'Eyana:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 11:25
Ma hache touche, trois fois, mais rien ne se produit. Eyana repousse chaque assaut à main nue, utilisant des rafales de vent pour dévier les impacts et se protéger sans suer, frustrée par ces parades je tente le dernier coup de mon enchaînement par le dessus. Elle bloque et me repousse d’une bourrasque, dispersant une partie de mon lacrymogène. Je recule.
Hélas pour moi, la torgnole d’Eyana est avancée, je me penche sur le côté pour esquiver la taloche, j’ai anticipé ! J’ai…
Je me retrouve projetée au sol, le souffle court et la poitrine en feu, je vois la mine de ma camarade : j’ai quand même eu le dernier mot, elle n’a pas terminé son enchaînement. Forcément, difficile d’enchaîner sur un coup de pied à la tempe quand l’autre est déjà au sol, pareil pour le coup à l’arrière du genou.
Je me relève d’un bond, mais toujours en manque de souffle, sans voix, j’ai un hochement de tête admirateur et une sévère douleur à la poitrine. C’est de la mandale de qualité ça. Je me remets en position.

« … » Forcément, difficile de parler avec les poumons vide, je me force à prendre une inspiration, « on y retourne, » j’interromps ma respiration lacrymogène de sorte à ne pas la gêner pour rien. « Conditions réelles. J’ai encore de l’énergie. »

Je frappe simplement, essayant d’anticiper ce qui va venir de son côté.



Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 11:48


Le coup de pied au plexus a touché et je n’ai pas enchaîné par deux coups de pieds au sol de peur de l’avoiner un peu trop. J’effectue quelques pas en arrière, laissant ma camarade se remettre debout tout en commençant à avoir les yeux qui pleure. Ma respiration va encore bien, mais mes yeux pique et coule vraiment beaucoup. Ma vision elle-même est trouble. Putain de gaz de combat de merde. Si on n’avait pas été dans un entraînement Taijutsu, j’aurais juste fait un bond en arrière avant de l’arroser de Ninjutsu Fûton à distance. Sa technique est basique mais une très bonne défense contre un adversaire supérieure à elle au corps à corps, à condition de pouvoir survivre au premier assaut. Ce qui n’avait pas été le cas ici.

Elle semble vouloir persister et signer dans le fait de faire de la condition réelle. Je savais que c’était une mauvaise idée, une partie de moi avait envie de la punir avec un assaut sévère mais je savais que cela allait être contreproductif pour la journée. Je gardais cela pour plus tard. Je la voyais arriver avec sa hache, mais de façon assez trouble. Si mon réflexe avait été de juste me décaler pour l’esquiver ou la parer, je ferais un mouvement rotatif plus important, pour compenser le fait que ma vision était troublée. Et puis cela lui remontrerait au moins le bon mouvement.

Je me décalais et voyais sa hache passer cette fois-ci largement à côté de moi, me laissant en moins bonne position pour une contre-attaque contrairement à la première fois, mais j’avais joué la sécurité. Je venais simplement lui filer un petit coup de coude pour casser la distance.

Eyana : « Je vois bien que t’as envie de pratiquer Fuso, mais si j’y vais sérieusement, ça ne va vraiment pas être drôle. On garde cela pour un peu après, quand t’arriveras à faire des esquives correctes. Je vais te frapper et je veux que tu te concentres sur le fait d’esquiver mes frappes. Je ne vais pas les enchaîner trop vite, car on a vu le souci avec l’esquive et les enchaînements. Mais le but est que tes mouvements soient propres. Allez, en garde, je te préviens, ça va être sportif, mais concentres toi sur ta défense, tu ne sais pas encore gérer les deux à la fois. »

Mes yeux piquaient et pleuraient, je sais que ça finirait par partir, mais la sensation était trop désagréable. Je réfléchissais à ce que j’avais pu voir dans l’étude des poisons et des gaz à l’hôpital. Je n’avais rien de précis en tête contre ce gaz-là, j’avais par contre un sceau de purification. Je venais exécuter quelques mudras et apposer le sceau sur mon corps. Je concentrais mon chakra curatif et venait sentir, peu à peu, les effets du gaz se dissiper.

Je relevais ensuite la tête en direction de Fuso et venait lui asséner plusieurs frappes, afin de tester son esquive.

Etat d'Eyana:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 19:30
J’allais retenter, mais Eyana me repousse gentiment, avec suffisamment de douceur pour que je comprenne : pause. Je fais pivoter ma hache d’un geste de poignet et la dépose au sol, si ma mentor du jour déclare qu’il est inutile de continuer l’exercice tel qu’il est, alors je ne vais pas contester. Je l’écoute attentivement : pas de bagarre, juste des exercices en attendant que je maîtrise les esquives pour ne pas finir avec un sale cocard.

« Compris, désolé pour le zèle, je tâcherais de ne pas faire d’esbroufe la prochaine fois. » Elle se met en garde.

Elle boxe à gauche, à droite, je me mets en garde et esquive : rotation du bassin, pivot sur soi-même, fléchir les genoux, garder son sang-froid, rester aux aguets d’un mouvement des épaules et des hanches en utilisant sa vision périphérique. Eviter les attaques de quelques centimètres, j’évite un crochet, esquive un direct, distance un uppercut. Eyana intensifie progressivement le rythme, les attaques s’accélèrent, mes esquives avec. Petit à petit, ses assauts quittent ma tête pour tester mon torse, la difficulté s’accroit d’un seul coup et je dois me forcer à garder les appuis stables pour éviter les attaques.
Même si c’est en suant à grosses gouttes et surtout, en encaissant à l’occasion deux ou trois mandales qui laisseront des marques. Au bout d’un moment, après avoir mangé plusieurs coups de poings et une low kick dans les jambes, je demande une pause, une mine douloureuse sur le visage.

« J’ai eu ma dose pour le moment je crois, je stagne ou alors tu as augmenté la difficulté d’un cran ? »

Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Sam 16 Avr 2022 - 23:30


Après plusieurs enchaînements, je vois qu’elle peine dans la durée. Rien d’anormal, tous le monde, même les plus aguerris finissent par prendre les coups, mais c’est aussi là le métier qui rentre. Les coups qu’elle parvient d’ores et déjà esquive sont ceux qui ne poseront, justement, pas de problème. Celle qu’elle prend encore, les angles qu’elle n’arrive pas à prévoir, sont justement ceux qu’il faut travailler.

Eyana : « On va faire une pause alors. »

Je me dirige du côté de mon sac et prends mon outre d’eau pour venir laver mes poings du sang que la camarade a laissé sur mes phalanges. Venant lui apporter une explication un peu plus complète à la question qu’elle se pose.

Eyana : « Contrairement à ce que beaucoup pensent, le Taijutsu consomme aussi du Chakra, c’est pour cela que c’est aussi fatiguant. Cela ne veut pas dire que sans Chakra, on ne peut pas faire de dépense physique. C’est juste que nous autres Ninjas, sommes, grâce au Chakra, bien plus rapide, puissant, endurant que les personnes qui en sont démunies. Mais recourir à ces exploits consomme justement du Chakra. Un de mes coups de pied comme tu as pris dans le plexus suffirait à être mortel ou du moins suffisant pour le coller au lit plusieurs mois pour quelqu’un de lambda. Toi, tu peux encore rester debout. Mon pied lui, était renforcé par le Chakra neutre. C’est quelque chose de naturel pour nous et contrairement à ce qui est visible en premier lieu, en t’entrainant à l’esquive avec moi, tu t’entraînes à utiliser efficacement ton Chakra pour esquiver des frappes qui requiert des temps de réaction et de déplacement supérieur. »

Je venais prendre une gorgée d’eau une fois mes mains nettoyées avant de venir tendre l’outre en direction de Fuso de façon à lui proposer un petit rafraichissement à son tour. Un petit temps de pause était toujours utile pour gagner en lucidité et faire le point sur ce qu’on avait accompli jusqu’ici.

Eyana : « J’espère que l’explication est claire. »

Prends le temps qu’il te faut pour te reposer puis on va y retourner, t’es pas loin de maîtriser la technique et de pouvoir l’appliquer dans un vrai combat.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 0:34
J’ai un soupir de soulagement à la pause : j’accueille ce répit avec joie et m’assoit par terre, épongeant la sueur sur mon front d’un revers de manche, incommodée par la fatigue. Chakra, pas chakra, fatigue, pas fatigue, qu’importe, je me sens épuisée, je laisse le soin à Eyana de me détailler ce qu’elle ressent, mais pour ma part, je me contente d’un simple :
« J’ai l’impression de m’être battu toute l’après-midi, » peut-être parce que c’est le cas. « Je crois que je préfère encore les mandales à la hache. C’est ça les effets du taijutsu ? »
Sa réponse est on ne peut plus explicite et elle m’explique en détails les mécaniques à l’œuvre derrière mon épuisement : notre résistance augmentée, la puissance démultipliée de nos coups via l’usage du chakra neutre, l’augmentation du temps de réaction via le chakra pour esquiver des attaques puissantes avec précision. Tout cela a du sens, même si j’avoue ne pas fondamentalement comprendre, bien sûr, je sais de quoi il retourne, mais je n’arrive pas à m’imaginer la chose exactement. Il faut encore que j’admette tout cela en expérimentant, ce qui comprend de me prendre d’autres tartes.

« C’est plus clair oui. » J’accepte la gourde qu’elle me tend, biberonne un peu et essuie la bague de la gourde et la referme. « Je suis d’attaque pour y retourner, il faut battre le fer tant qu’il est chaud. »

Néanmoins, je me sens un petit peu embarrassée de recevoir autant, sans donner en retour. Même s’il faut assumer son statut de débutant, je ne suis pas tout à fait à l’aise avec cette idée, en particulier quand je maîtrise une spécialité que peu voient au quotidien. C’est pour cela que même si ma proposition semble dérisoire en comparaison, je lui propose quand même.

« Si un jour tu veux de l’aide pour comprendre le dokuton, ou comment s’en prémunir, n’hésite pas. Je me ferai une joie de t’aider du mieux que je peux, même si je suis une débutante. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 0:58

La proposition de Fuso d’étudier ensemble le poison n’était pas si inutile que cela en réalité. Elle savait probablement que j’avais effectué un stage à l’hôpital et que donc la médecine Ninja était quelque chose qui m’intéressait. Connaître les effets du poison, savoir comment les contrer, c’était toujours quelque chose d’utile même si les utilisateurs du Dokuton n’étaient pas nombreux.

Eyana : « Eh bien la proposition est prise. J’étudie en ce moment énormément l’Iroujutsu, j’aurais forcément besoin d’étudier les poisons, ça m’intéresse bien qu’on se penche sur cette étude. Je me doute que comme tu me l’as dit lors de notre mission, tu es loin d’être encore un maître de ton domaine, mais avoir quelqu’un qui est littéralement capable de produire du poison, c’est excellent autant pour la théorie que la pratique. »

Je me redressais, je récupérais ma gourde et venais la ranger dans mon sac avant de tourner la tête de nouveau vers mon apprentie du jour, en quelque sorte. Cela me faisait bizarre de me dire que j’endossais le rôle de Misaki pour une fois, mais je voyais plus cela comme un entraînement où je lui filais deux trois conseils plus qu’un véritable apprentissage.

Eyana : « Allez, on y retourne, mets-toi en garde, ça va venir. »

Je lui laissais le temps nécessaire, je venais défaire mes bandes en lin présente sur mes avants bras pour venir recouvrir mes poignets.

Eyana : « Je te remontre le mouvement une dernière fois, de loin et bien proprement face à plusieurs situations que tu puisses l’analyser. »

Je venais effectuer un pivot en avant face à coup droit par exemple ou des projectiles lancés à mon encontre qui me laissait ensuite prête à répondre. J’effectuais un petit bond sur le côté, permettant par exemple d’esquiver un projectile imposant ou une frappe puissante comme en était capable certains spécialistes. Je venais aussi effectuer de simples petits pas de côté pour esquiver ce qui aurait pu être par exemple un coup vertical.

Eyana : « Je vais enchaîner plusieurs types d’attaques et j’ai besoin que tu parviennes à tous les esquiver. Je commence par les projectiles, je te préviens, je vais enchainer ! »

Et directement après cela, je venais chercher au niveau de ma hanche gauche un kunai dans ma poche et je le jetais droit dans la direction de Fuso, si elle parvenait à esquiver, j’allais enchaîner les cinq, de façon à ce qu’elle maîtrise bien le mouvement. La suite allait être les coups droit sous forme de High kick puis de crochet et finalement, j’allais asséner de puissant coup de haut en bas avec mes pieds et mes poings.

Etat d'Eyana:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 1:13
J’ai un hochement de tête : je suis heureuse de pouvoir retourner la faveur à Eyana. En attendant, on y retourne, je la vois enrouler les bandes de lin autour de ses mains, je ferme les yeux un instant, fait le vide de mon esprit et essaie d’ignorer mon instinct qui me dit que je vais manger quelques mandales.

« Pas chassé, pas latéral, pivot du bassin », j’énumère les mouvements qu’elle me montre, essaie de m’imprégner de ses gestes pour les imiter à mon tour, avec un peu moins de finesse il faut l’avouer. « D’accord, je crois que ça rentre tout doucement. »

Elle se recule et à mon tour je fais quelques pas en arrière, on commence par les projectiles : le plus technique mais aussi le plus dangereux. Un instant plus tard, Eyana lance un kunaï dans ma direction, j’esquive l’arme de jet en pivotant sur le côté, je sens le déplacement du vent sur ma poitrine : c’était près, c’était extrêmement près mais c’est passé. Bordel j’y arrive ! J’en évite un deuxième en me baissant, le troisième me pose plus de difficultés mais passe sans trop de soucis, les deux derniers me forcent à cambrer et ramener le dos en arrière, je sens mon corps se transformer en angle droit avant de me redresser.

« Oui ! J’ai… » Coup de pied dans la tempe, je récupère mon sérieux et me dérobe au second en faisant un pas latéral hors de son axe de rotation. « CHEECH » C’est le seul commentaire que j’arrive à grogner en évitant un crochet du droit, je me baisse en télégraphiant un peu le mouvement lorsqu’il s’agit du gauche.

Je fais un bond en arrière et Eyana revient très vite vers moi, l’uppercut me frôle et ripe contre mon menton, trop près. Heureusement le coup de pied marteau qui vient après est plus lent, j’ai le temps de trouver une sortie et d’esquiver.
Mais si je me dérobe au coup, je perds l’équilibre et en tombe sur le cul.

« Au moins j’ai tenu l’enchaînement, même si j’ai perdu pied. Je tâcherais de ne pas trop t’enfariner quand j’expliquerai la science des gaz de combat quand il sera l’heure de parler poison. »


Rapport de situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 1:58
Certains coups touchent, fort heureusement pour la santé de la Mikami, ce n’est le cas d’aucun des projectiles. Probablement moins rapide, plus perceptibles, plus facile à anticiper. Les dernières frappes viennent la clouer au sol après lui avoir fait perdre l’équilibre. C’était quand même déjà largement mieux que précédemment, la technique rentrait. En même temps, l’entraînement durait déjà depuis quelques temps et l’esquive n’était pas une technique encore trop complexe, malgré son côté essentiel.

Eyana : « Pas mal du tout. Les réflexes et la maîtrise des mouvements sont là mais il te manque un aspect essentiel que j’ai dis au début de l’entraînement. Garde les yeux sur ton adversaire. Les coups qui ont touchés, ils t’ont touché uniquement parce que tu n’avais plus les yeux sur moi. Quoi qu’il advienne, il faut toujours garder les yeux ouverts et sur ta cible, c’est de cette façon que tu parviendras à esquiver. Esquiver sur la base des bruits, des odeurs ou encore de ce que tu anticipes, c’est d’un carrément autre niveau et ce n’est jamais complètement fiable, même pour un expert. »

Je venais tendre la main à Fuso pour l’aider à se redresser et lui permettre de se remettre en garde pour, si elle appliquait bien mes conseils, ce qui allait être l’ultime étape de notre entraînement.

Eyana : « Allez remets toi en garde, je reviens au corps à corps et cette fois ci, je veux que quelques soit tes mouvements, tu ne me quittes pas des yeux. »

Je venais alors effectuer un plusieurs frappes dans sa direction, d’une vitesse plutôt lente mais que j’allais accélérer peu à peu. Le but était de solliciter tous les mouvements que j’avais pu lui apprendre durant cet entraînement. Et voir si elle était capable de les maîtriser dans la globalité. J’étais exigente, mais j'allais lui permettre après ça de se dépenser un peu contre moi et de se tester, je sentais qu’elle en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 12:42
Les encouragements d’Eyana me font plaisir, à l’intérieur j’ai une moue victorieuse : ça rentre petit à petit. J’écoute scrupuleusement son conseil de ne jamais détourner le regard et de toujours la garde au centre de mon attention : il faut que je sois en mesure de pouvoir lire ses mouvements à tout moment pour réagir en conséquence. Trop m’investir dans une esquive ne m’apportera qu’un sursis en lui laissant le temps de relancer une attaque. C’est retarder l’inévitable.
J’accepte sa main pour me redresser. L’entraînement n’est pas fini, mais on approche du bout. Elle me rappelle son dernier conseil : ne jamais la quitter des yeux, toujours surveiller ses mouvements pour anticiper la moindre réaction.

« Je suis prête. » L’assaut arrive très vite.

Coup de pied, coup de poing, j’esquive des low kicks en déplaçant les jambes, je me dérobe à des crochets en me décalant sur le côté, j’esquive des directs en me baissant, me soustrait à des uppercuts en reculant. Bassin qui pivote, tête dans l’axe, la cadence s’accélère et mes mouvements avec, très vite je me retrouve avec Eyana à la périphérie de ma vision mais me recentre aussitôt.
Pile au bon moment pour me dérober à une nouvelle mandale.
Je commence à voir des ouvertures dans les attaques, des instants où Eyana a sa garde baissée, propice à une contre-attaque. Que ça soit une véritable erreur de sa part, ou un fantasme de mon esprit, je n’en fais rien.
Cette dernière me sort le fameux enchaînement, avant, tempe, jambes, l’instant de vérité : je me décale sur le côté, m’abaisse puis bondis sur place, esquivant les trois coups portés à la suite, la taloche qui suit peu après ne trouve pas sa cible et l’entraînement s’arrête ici.
J’ai un soupir de soulagement : j’ai gardé les yeux ouverts, j’ai évité la baffe qui suit juste après.

« Je crois que c’est pas trop mal pour un début. Merci Eyana, j’en avais besoin. »

Conclusion ::
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 13:02


Je continue les coups les uns après les autres, en augmentant la cadence. Il y a par moment une petite pause de quelques secondes pour lui permettre de se remettre, comme je lui avais dit, les esquives ne sont pas adaptées contre les enchaînements de frappe donc j’essaye de surtout valoriser des frappes fortes ou à distance. Je continue d’envoyer, encore et encore au point qu’à la fin, je fini presque à envoyer mes frappes une par une à ma vitesse maximale sans ouverture de portes ou boost Fûton. Je la vois capable de réagir rapidement, d’esquiver les frappes les unes après les autres et surtout de ne pas me quitter les yeux tout en se mettant en position pour une contre-attaque. L’entraînement aura pris l’après midi mais cela aura fini par payer.

« Je pense en effet que la technique est désormais maîtrisée. Je ne vois plus de défaut dans ton esquive. Les voies d’amélioration seraient de tenter via un bond ou encore d’augmenter la rapidité mais pour être tout à fait honnête cela s’adresse à d’autres types de technique. Mais avec de l’entraînement je pense que t’y parviendra. »

Je me dirigeais vers mon sac et venait prendre une nouvelle gorgée au niveau de mon outre d’eau avant de la proposer encore une fois à mon apprentie du jour. Qu’elle la prenne ou non, je venais ensuite chercher dans mon sac un bon bentô que je m’étais préparé pour entrecouper la journée et surtout faire le plein de force dans le cas où je souhaitais poursuivre l’entraînement tard.

Eyana : « On partage mon bentô ? Je ne sais pas si tu as vu, mais on est déjà quasiment en début de soirée. Et je pense qu’on n’en a pas terminé, tu dois avoir envie de te défouler après une après midi à prendre des mandales, donc j’ai envie de te proposer un entraînement en condition réelle cette fois. Je n’utiliserais pas de techniques avancées pour ne pas te mettre en péril, mais je veux que tu y ailles à fond, hache sortie et toutes tes techniques prêtes à l’emploi. Ça sera l’occasion de te tester. »

Je venais me mettre hors du tatami, en tailleurs avec des baguettes et je révélais le Bento qui était composé d’une bonne quantité de riz, d’au moins 4 œufs, d’une bonne quantité poisson, de diverses algues et de champignons. Il était évident que j’étais une sacrée mangeuse quand on voyait la tronche d’un seul de mes plats. En même temps, il fallait entretenir la machine.


Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 17:31
J’ai une célébration silencieuse alors qu’Eyana confirme que la technique est sue et maîtrisée. Une après-midi entière à esquiver les coups, ce n’est pas mon activité favorite, même si elle m’aidera à l’avenir. Elle m’explique qu’il y a des étapes supérieures, notamment les esquives rapides, l’amplification des réflexes et bien d’autres choses encore, mais pour l’instant, savoir baisser la tête quand on veut me frapper suffira amplement.
La soirée vient avec mon appétit, je me lève en même temps qu’Eyana et vais chercher mon sac. J’en tire ma gourde et mon panier repas, on se pose un peu à l’écart pour manger, l’occasion de discuter un petit peu. En voyant son bentô, j’ai les yeux ronds : il est massif, avec une grosse plâtrée de riz, des œufs, du poisson, quelques crudités pour donner le change, j’ai un hochement de tête admirateur en voyant le plat. Vu sa cadence d’entraînement, je veux bien croire qu’elle soit une grosse mangeuse. Néanmoins, en bon utilisatrice du poison, j’ai des besoins qui sont quelques peu différents, plus tournés vers les nutriments que la masse musculaire en général.

« Ne t’inquiètes pas Eyana, j’ai mon bentô aussi. » Riz, poisson cru, oranges, citrons. « De toute manière, avec ma spécialité je dois suivre une diète un peu particulière quand je m’entraîne beaucoup. J’ai des carences à cause du poison, il faut que je mange des fruits, de ce fait… » J’attrape un citron et croque dedans comme s’il s’agissait d’une pomme. « Citrons et oranges à tous les repas, depuis que mon colocataire est parti, j’ai récupéré sa chambre pour en faire une serre à agrumes. C’était un genin qui a été promu chuunin récemment, du coup il s’est payé un bel appartement au centre-ville. Tu vis où d’ailleurs ? On se croise assez peu quand bien même nous sommes des genins cantonnés au village. » Puis je me rends compte que je suis en train de manquer à mes manières, « d’ailleurs, » je tire plusieurs gâteaux enveloppés dans du papier de riz. « J’ai ramené le dessert, j’ai des mochis. »

Le dessert, élément intégrant et essentiel de la diète d’un ninja, surtout en mission. Toujours avoir du sucre à portée de main en cas de coup de mou ou de longues marches. Ça aide entre les repas et ça remonte le moral.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 17:51
Je la voyais sortir un Bentô bien différent du mien. Moins protéiné mais toujours avec la présence du très célèbre riz, aliment incontournable qui compose le repas de n’importe quel shinobi. Voir n’importe quel habitant du Yuukan, il était difficile de s’en défaire tant il avait la bonne habitude de tenir au corps. Au sujet de où je dormais, j’étais un peu gênée de l’admettre, mais je n’allais pas lui mentir.

Eyana : « Je suis dans une maison d’hôte pour le moment où vivent plusieurs autres Ninjas, avec des parties communes, j’ai une chambre. Ma cadence de vie a été telle depuis mon retour que je n’ai pas pris le temps de chercher un appartement. J’en avais un avant de partir, mais il fallait des autorisations pour le récupérer et au final j’ai appris qu’un ancien ennemi m’avait attendu pendant deux ans cachés dans mes toilettes pour m’assassiner, il se nourrissait de mes restes de dentifrices et de crème hydratante. »

Je la voyais ensuite montrer qu’elle avait prévu des mochis, je rougissais quelques peu à l’idée d’un dessert aussi gourmand. En soi, avec ce qu’on allait se foutre dans les dents après cela, on méritait bien une petite sucrerie.

Je consommais assez méthodiquement d’abord le riz, qui était l’aliment que j’aimais le moins, je le mélangeais avec les légumes, laissant les éléments protéinés de côtés qui étaient ce que je préférais, surtout un bon poisson bien cuit. A ma maison d’hôte, j’avais rapidement cessé de faire la cuisine à des horaires convenables car les autres Shinobis des lieux venaient régulièrement me réclamer une portion et ce n’est pas que j’étais égoïste, c’est juste que certains avaient pris l’habitude de quémander au point d’avoir l’impression d’être la cuistot de service.

Je mangeais rapidement, très rapidement, c’était souvent quelque chose que l’on me reprochait et lors des repas familiaux avec mes parents, j’avais l’habitude de finir en première et de les regarder manger par la suite. Ce qui fait que je doutais faire trop attendre Fuso pour le dessert.

Eyana : « Tu es née à Kiri de ton côté ? Je viens d’un petit village d’une autre île pour ma part, je ne sais pas si tu l’es connais, c’est celle à l’est, on la nomme Obon. Il y fait bon vivre. »

Partager un repas, c’était aussi l’occasion de faire connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 20:53
« C’est sympa les maisons d’hôtes, jusqu’au moment où les autres veulent ta nourriture. Ensuite, ça devient plus complexe d’entretenir de bonnes relations avec eux. » Même si je m’en tire bien pour tout ce qui est vie en collectivité, je préfère le confort d’une chambre individuelle et d’horaires moins réglementés. De même, j’aime quand mon sommeil n’est pas interrompu par des bruits de casseroles.

Voyant sa réaction aux mochis, je les pose au milieu, qu’elle puisse se servir quand elle le souhaite. Je mange mon riz en essayant de ne pas y penser, même avec la sauce au vinaigre il manque un peu de goût je trouve, néanmoins il a de l’arôme et ça compense un petit peu. Au contraire, la viande est plus agréable en bouche et alors qu’elle me demande d’où elle vient, je réfléchis un petit peu à ma réponse. Obon, je cherche le nom de cette île, je crois que je l’ai vu durant un cours, j’ai dû en entendre parler durant mes pérégrinations aussi. Avec une certaine évidence, les îles ça ne manque pas dans les archipels et si j’en ai déjà entendu parler et que je saurais la situer sur une carte, je serais bien incapable d’en dire plus.
« Je viens de Kubiri pour ma part, une île aux frontières, loin de tout. C’est un avant-poste de Kiri qui est rongé par la criminalité. Une grande ville, quelques villages, beaucoup de jungles et des légendes sur les bêtes qui y rôdent. Obon, c’est une destination balnéaire non ? J’ai entendu des jônins en parler une fois, qu’ils iraient prendre leur retraite là-bas s’ils en avaient les moyens et la chance. Pour être tout à fait honnête, je suis assez surprise de Kiri, je m’attendais à plus rural, c’est étrange de voir tout ce beau monde. » Je prends un mochi.

Ce sera aussi un choc de revenir à Kubiri, je n’ai plus l’habitude de la jungle et des montagnes, c’est un pays plein de relief.

« Honnêtement, si tu aimes le taijutsu, tu t’y amuserais beaucoup. Kubiri est une île où lorsque tu quittes la cité, tu vois rarement à plus de dix mètres devant toi. Mais sinon, tu aimes bien la maison d’hôte ? J’ai toujours eu du mal pour ma part, surtout quand il faut vivre en décalé des autres. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 22:06


Voyant le dessert aussi sympathiquement proposé dans ma direction, ma main ne fit qu'un mouvement sans aucune once d'hésitation pour venir se servir. Le goût sucré et glacé se répandant dans ma bouche était un véritable délice pour mon petit palais et je fermais les yeux pour savourer l'instant en affichant une moue comme si j'étais dans une pratique tout autre que celle de simplement manger un dessert. J'étais le genre de femme que l'on achetait avec de la nourriture de toute façon.

Mais nous retournions ensuite au sujet de nos îles natales. Je connaissais plutôt bien l'archipel de Mizu et j'hochais donc la tête à la mention de son île. Cela me rappelait drôlement la mission que j'avais effectuée avec Misaki et Namue sur l'île de Ue pour sa cartographie. Expédition qui avait eu son lot de rencontre… Pour le moins étrange. Du même niveau que cette Yasei Poule et le squelette sortant du chaudron de Chili.

Eyana : "Tu as raison pour Obon, c'est très beau. Une alternance entre plaines dégagées, plages et beaux reliefs montagneux. Je viens d'un petit village proche d'un grand roc creusé dans une crique. C'était un cadre très calme et je dois te l'avouer, plutôt aisé. Le peuple d'Obon est prospère, peut-être l'un des plus prospère de l'archipel de Mizu. Un jour j'inviterai toutes mes connaissances à Mizu à venir prendre des vacances dans mon village natal."

C'était un sujet qui avait déjà été abordé avec Misaki et j'inviterais bien également Yosuzume et Namue pour faire un véritable girl club dans ma maison d'enfance. Et puis cela faisait plusieurs années que je n'avais pas rendu visite à ma famille.. Je reprenais un mochi alors que le sujet de la maison d'hôte était abordé. Je n'allais pas mentir, j'étais même souvent trop franche, trop directe, même quand la situation pouvait me mettre dans l'embarras.

Eyana : "Non je n'aime pas vraiment la maison d'hôte. C'était prévu pour être une solution temporaire de base. Mais les salaires ont été fortemment impacté par le nouvel administrateur et ma position actuelle de Genin avec la flambée des prix de l'immobilier à Kiri ne me permet pas vraiment de trouver mieux… Je dois t'avouer que je mets surtout de l'argent de côté pour financer des expéditions personnelles et l'acquisition d'un potentiel navire de guerre. C'est pour ça que j'effectue pas mal d'heure supplémentaire. Surtout que maintenant, depuis que Momongha Zhou a mené une grève en 202 pour que l'on puisse se faire payer nos RTT et nos heures supplémentaires à 150%, c'est pour moi un moyen de mettre un pactole de côté."

J'effectuais une brève pause, ne sachant pas vraiment le sens de tout ce que je venais de dire mais Zhou notre ancien délégué syndical connaissait bien le sujet des RTT et me l'avait expliqué autour d'un thé alors que nous réfléchissions à comment régler cette histoire de voleur de pâté qui sévissait.

Eyana : "Et comme tu peux le voir, je ne fais pas vraiment d'économie sur l'alimentation. Il faut nourrir la machine qui me sert à travailler. Il faudrait solliciter le droit à des tickets restaurant basé sur un pro rata d'heure travaillées…"

Je lâchais ça dans le vent, mais ce n'était pas une mauvaise idée. Il était important de militer pour ses droits et d'empêcher notre hiérarchie d'abuser de sa position dominante. Je prenais un troisième mochi.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Mikami Fuso
Mikami Fuso

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Lun 18 Avr 2022 - 1:00
J’ai un sourire en voyant Eyana profiter du dessert, c’est l’un des plaisirs de la vie de ninja : quand on fait du sport toute la journée, on ne craint plus la balance ni les pâtisseries qui en sont la cause. J’écoute son récit sur Obon et me surprend à rêvasser un peu sur l’île : moi aussi j’aimerais bien avoir quelques vacances et visiter les beaux quartiers de la ville doit être une expérience à part entière.
En entendant ses mots sur les conditions de travail, j’ai un haussement d’épaule : il est vrai que nous pourrions jouir de plus de bénéfices, mais je viens d’un endroit où la solde n’est pas toujours en pièces sonnantes et trébuchantes, alors je ne dis rien. Ou plutôt, je parle du vide, me contentant de banalités qu’elle a dû déjà entendre cent fois.

« Je pense que ça n’arrivera pas de sitôt. Si la paie n’est jamais assez bonne, elle est toujours suffisante. Au lieu de demander des tickets restaus, on ne pourrait pas demander une augmentation de notre solde : tu pourrais la réclamer au motif que tu as besoin d’entretenir ta condition physique hors norme pour être une bonne soldate. De même, j’aimerais bien un budget oranges et citrons. » J’ai une hésitation avant de reprendre, « on pourrait solliciter des états généraux des ninjas pour obtenir une meilleure solde. Ou alors, une standardisation du matériel : si nous n’avions pas à payer nos kunaïs et plus généralement, notre matériel, nous jouirions de meilleures conditions de vie. »

Je m’étire, faisant craquer bruyamment mon dos. Je vais sans doute voir quelques sourcils se hausser, mais après tout, nous sommes entre nous.

« Pour le logement, si tu veux tu peux squatter chez moi de temps à autre. Mon bailleur est l’État kirijin, donc ça ne devrait pas poser soucis. Tant que je n’ai pas de coloc, ça peut se faire et je ne vais pas râler contre un peu de compagnie. Ne t’en fais pas, je sais cuisiner et je ne fais pas la popote à des heures improbables. Je dors la nuit et je travaille le jour. Il faudra juste que tu m’aides à déménager quelques plants de citrons : les urnes sont lourdes, même pour une ninja. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13096-mikami-fuso-termine#115520
Anaï Eyana
Anaï EyanaEn ligne

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso] Empty
Lun 18 Avr 2022 - 7:14


Nous terminions dans un débat improbable sur les conditions de travail au sein de la brume. Il fallait dire que nous autres Shinobis ne roulions pas sur l’or, à l’exception de certains privilégiés comme des clans ayant accumulé d’énormes richesses. Je pensais là aux Kaguyas ou encore aux Yasei qui étaient vraiment les riches de la Brume. Être Genin était souvent synonyme de précarité pour un Ninja affilié à aucun clan majeur, un Chûnin parvenait à boucler les fins de mois et un Jônin pouvait être aisé s’il était affilié à une bonne unité spéciale en raison des primes de ces dernières. Je me contentais d’approuver ce qu’avançait la Mikami, il n’y avait pas grand-chose à dire de plus sans tomber dans le fait de se plaindre de choses contre lesquelles nous ne pouvions de toute façon rien.

Fuso venait ensuite me proposer de venir crécher chez elle de temps à autre. Visiblement le bon contact que je sentais avec elle était réciproque. Assez rapidement nous nous retrouvions à parler de passer plus de temps ensemble. Il faut dire que ça rapproche, une bonne tambouille de Chili pas fraiche.

Eyana : « Ecoutes, pourquoi pas. Je viendrais si quelques fois je ne me sens pas de rentrer à la chambre d’hôte, on verra si je n’empiète pas trop dans ton espace vital. »

Je venais lui glisser un petit sourire franc. Je ne sais pas vraiment si j’étais prête à me mettre en collocation avec quelqu’un mais il était vrai que maintenant que le sujet avait été abordé par contre, je ne me voyais pas continuer à vivre dans cette situation à la chambre d’hôte. Mon rêve aurait été de parvenir à m’installer au Domaine Yasei, l’endroit était tellement joli.

Eyana : « As-tu déjà visité le Domaine Yasei ? Je veux dire, aller plus loin que la Porte de la Bestialité ? Le lieu est tout simplement onirique, je m’y sens comme chez moi. J’aimerais un jour pouvoir obtenir l’autorisation d’y vivre. Ils sont plutôt ouverts aux « étrangers » d’ailleurs. »

Je voyais du coin de l’œil qu’elle avait terminé le dessert et nous avions passé assez de temps à nous reposer pour pouvoir conclure la soirée avec un peu de castagne. Je savais qu’elle allait elle-même avoir envie d’y aller. Je ne comptais pas lui faire trop de cadeau cette fois ci même si bien entendu, il n’était pas question de voir son pronostic vital être engagé.

Eyana : « Bon, es-tu prête pour que l’on passe aux choses sérieuses ? Par contre je te préviens, il va falloir que tu te donnes à fond, que tu me montres tout ce que tu as dans le ventre. »

Parce que sinon, elle allait subir. Après cette déclaration, je venais tout simplement faire le tour du Dojo pour récolter les cinq Kunais que j’avais précédemment lancé. Ils permettraient aussi de voir si elle maîtrisait efficacement l’esquive qu’elle venait d’apprendre et surtout, le temps de me répondre, peut être s’était elle dégonflé.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana

Esquiver les problèmes [Apprentissage / Mikami Fuso]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etude du poison [Mikami Fuso]
» [Apprentissage] - Bondir pour mieux esquiver
» [ENQUÊTE MEURTRIER DE KUMO] Des problèmes qui ne sont pas les nôtres
» [Mission libre B] FII CAUSE TOUJOURS DES PROBLÈMES... (Wutu-Fuku / Saji)
» Metaru Gang ! Le retour du retour des problèmes ! [ft. Shuuhei]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: