Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le chat Lamé [Mission C]

Akimichi Chi
Akimichi Chi

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Lun 18 Avr 2022 - 0:09
Ordre de mission:

Ce ne pouvait être une coïncidence. Même un idiot tel que Chi pouvait voir ce qui était gros comme le nez au milieu de la figure. Ce matin-là Chi avait reçu un nouvel ordre de mission. Pour une fois, il ne fut pas totalement mécontent. Certes il n’aimait pas travailler, car ce qu’il préférait le plus au monde n’était de rien faire et manger. Mais une mission signifiait aussi pas de tour de garde. D’autant que cette mission était particulièrement intéressante. En effet, il put directement s’y identifier car un évènement sans doute en rapport avait eu lieu plusieurs jours auparavant.

Il était tombé sur ce chat, qui dans un premier temps l’avait agacé en lui gâcher tout son petit déjeuner. Mais alors qu’il allait remettre ce chat au voisin de sa propriétaire un vaurien avait voulu s’en emparer. Sans Chi, la propriétaire serait toujours en train de chercher son animal. Sous l’impulsion de cette pensée le soldat eu un sourire et se redressa dans sa chambre pour avoir une posture chevaleresque. Il était un héros après tout. Ah oui, et il y avait eu ce Hoshino Ryunosuke qui l’avait un peu assisté.

N'empêche qu’on lui donnait l’occasion de finir le travail ! Un nouveau propriétaire de chat s’était fait dérober son adoré. Mais pas de chance pour le voleur cette fois il s’était attaqué à trop riche pour lui. Car l’homme en question s’était payé le luxe d’une mission à ses frais pour que l’empire règle ce problème. Doublement pas de chance pour le fautif : Chi s’était fait attribuer cette mission. Autant dire qu’il avait aucune chance. Tout se passerait sans problème et la mission serait réussite avec brio, un peu comme à la crèche l’autre jour.
« Yoooooooooooooooooosh. »
Chi frappa son poing dans son autre main puis prit quelques affaires avant de rejoindre son coéquipier au lieu de rendez-vous. Car oui, il ne serait pas seul. Cela l’agacé aussi, pourquoi devoir toujours être binômé ?
« Je m’en sortirais bien mieux tout seul ! » Affirma-t-il alors qu’il s’était mis en route.
Chi réfléchissait déjà à quelles questions poser au possesseur du dernier chat volé.
« Déjà, pourquoi êtes-vous ici ? Vous ne pouviez pas rester dans votre désert par exemple… »
Il parlait tout seul et s’il disait ça à vois haute maintenant c’était sans doute car il n’aurait jamais le cran de le faire en face à face. Mais c’était vrai après tout, s’il était resté chez lui et qu’il avait gardé ses satanés épices puants il n’y aurait pas eu de problème.
« S’il faut c’est un Kazejin aussi le voleur. Ils se volent entre eux maintenant ahahahah »
Et il rigolait franchement. Au final il oublia vite de penser à des questions pertinentes et arriva au lieu de rendez vous où il devait trouver son coéquipier qui serait… Il sortit la missive…
« Oh ?! »
Et au moment où il lisait le nom, il sentit quelqu’un approcher devant lui.
« Ryunosuso… Non… »
Il plissa les yeux en regardant la missive, alors qu’il était juste devant celui qu’il essayait de saluer.
« Salut ! Ryunusosu… Arrrrrgh non c’est pas ça. »
Il fallait dire que ce prénom était vachement compliqué. Ou peut-être que Chi aurait bien eu besoin de quelques leçons de diction chez un orthophoniste.
« Camarade ! » Dit-il finalement.
« Ce voleur est forcément le nain moche avec les rubans qui a essayé de voler le chat de ta voisine l’autre jour ! Au moins on a de l’avance en sachant qui chercher ! »
Les doigts poings sur les hanches, Chi arborait une fierté démesurée dans son attitude et son visage alors qu’il énoncé des faits qu’aurait pu deviner un enfant. Mais bon, au moins cette fois il était un minimum enthousiaste à l’idée de faire une mission, il fallait en profiter.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Hoshino Ryunosuke
Hoshino Ryunosuke

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Jeu 21 Avr 2022 - 10:53

C'était une suite logique et qui représentait un certain soulagement bien qu'une inquiétude profonde pour Ryunosuke. Sa voisine attendait toujours la suite des événements pour laisser de nouveau son chat sortir de chez elle, autant dire que ce dernier n'était pas très heureux et elle doublement inquiète. Dès que l'Hoshino lui avait rendu son précieux compagnon à quatre pattes, elle avait écouté le récit de celui-ci avec une attention certaine et le lendemain lui confia une lettre pour le sauveur de son chat. C'est donc une lettre à l'intérieur de son kimono que Ryunosuke se prépare à rejoindre son partenaire de mission pour les vols de chats.

Avant de partir de chez lui, il laissera un regard sur la pièce qui jadis accueillait son frère et où il restait certaines de ses affaires encore. Une inspiration, un petit déjeuner en compagnie de ses amis, et le voilà partit avec la promesse d'être extrêmement prudent.

Le bandeau ajusté, ses cheveux attachés légèrement pour ne pas les avoir devant les yeux, il marche d'un pas rapide vers le lieu du rendez-vous. Sa main droite vient se poser contre son bras gauche au cours de sa marche mais il se ressaisit vite lorsque la silhouette de Chi apparaît sous ses yeux. Ce n'est pas le moment de laisser ses doutes gâcher cette mission.

Au final tout près de l'autre homme, il a les yeux qui pétillent un peu d'amusement en l'entendant lutter pour prononcer son prénom. Il a bien envie de le couper, de lui donner un diminutif par lequel il pourrait l'appeler, mais l'Akimichi rebondit et le nomme de nouveau camarade. « Chi. Je pense qu'il s'agit aussi de l'homme de la dernière fois. Si on a l'avantage de connaître son physique, on ne sait pas s'il opère seul ou non, ni où il peut bien retenir les chats le temps de les évacuer d'ici. » Ryunosuke lève doucement une main pour lui demander d'attendre et sort de son kimono la lettre. « Ma voisine souhaitait te remettre ça. Elle t'est infiniment reconnaissante d'avoir sauvé son chat. »

L'enveloppe était dans un papier légèrement rosé et un parfum sucré de violettes s'en dégageait. Au devant quelques mots «  A mon héros » et au dos l'adresse de la demoiselle. Le papier à l'intérieur semble très noble, choisit avec soin pour représenter l'importance de l'homme pour la jeune femme. Son écriture est ronde et appliquée :

Lettre pour Chi:

« J'espère que notre homme sera conciliant pour nous raconter tout ce dont il se souvient. Je n'aimerais qu'on ai à retourner tout Urahi de fond en comble pour retrouver notre voleur. » Souffla doucement Ryunosuke avant d'ajouter : « Au fait, tu peux m'appeler Ryu. C'est plus court. » Plus simple, et ça lui rappellera le bon temps avec sa famille. Etrangement, il ne se sentait pas devoir être sur ses gardes en compagnie de l'Akimichi. Ca lui allait bien. « Prêt ? » Pour commencer la mission, pour entrer dans le vif du sujet.


Résumé:

_________________
*~. ♫ ♪ Thème - Background music ♪ ♫ .~*

Le chat Lamé [Mission C] Oyba


Dernière édition par Hoshino Ryunosuke le Dim 24 Avr 2022 - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13111-hoshino-ryunosuke-pour-la-paix-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13161-hoshino-ryunosuke-files#116195
Akimichi Chi
Akimichi Chi

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Sam 23 Avr 2022 - 16:31
Chi acquiesçait avec vigueur tout en se tenant le menton à deux doigts pour montrer à quel point il était concentré. Cette mission commençait bien, il semblait s’entendre à merveille avec cet homme malgré son look bizarre. Chi ne pouvait pas s’empêcher de se demander si son camarade ne se faisait pas réprimander pour sa coupe de cheveu. Il sourit en imaginant la réaction de son interlocuteur si jamais quelqu’un lui coupait les cheveux alors qu’il dormait. Cela devait mettre longtemps pour atteindre une telle longueur alors il serait forcément fou de rage en conclut intérieurement Chi.

Mais il divaguait. Si cela commençait si bien c’était parce qu’il était d’accord avec lui : nul doute que le voleur était celui du chat de sa voisine. Mais Ryunosuke alla plus loin, montrant qu’il en avait plus dans la caboche que le petit soldat. Pas de quoi se réjouir, ce n’était pas très difficile. Où gardait-il les chats et s’il avait des complices ? Il n’y avait qu’une seule solution pour répondre à toutes ces questions et elle était très simple, même pour Chi.
« Suffit de capturer cette crapule et il nous dira tout ce qu’on voudra savoir ! »
C’était logique. Pourquoi se poser autant de questions alors qu’il suffisait d’attraper ce principal suspect pour qu’il leur révèle tout le reste. Mais où le chercher ? Chi avait déjà sa petite idée.
« Oh ? C’est pour moi ? »
Son flot de pensée fut interrompu. Une lettre pour lui ? Il ne s’y attendait pas. Il prit le présent dans ses mains boudinées et fut surpris de la douceur du papier. Mieux encore, la lettre dégageait une odeur féminie qui émoustilla immédiatement l’Akimichi. Il s’empressa de la lire et ne put cacher son sourire gêné accompagné de la rougeur qui lui monta rapidement aux joues. Elle le remerciait infiniment et souhaitait le rencontrer. Son héros qu’elle disait. Enfin quelqu’un qui le reconnaissait à sa juste valeur se dit-il.

Peut-être sa potentielle première copine ? C’était finalement le destin qui avait frappé à sa porte ce jour-là. Ce chat se trouvait là pour aucune raison apparemment. Peut-être avait-il pour but de faire tomber l’Akimichi afin d’en suite forcer une rencontre entre sa maîtresse et lui. C’est bon il y croyait, il avait trouvé son âme-sœur !
« Oh, Ryu, d’accord. Oui c’est plus simple. »
Il l’avait encore une fois sortie de ses pensées qui l’engouffraient dans une béatitude plutôt agréable. Chi s’imaginait déjà la belle vie avec cette mystérieuse femme et ce chat, à passer leurs dimanches sur le canapé.

Mais pour l’heure il fallait se concentrer sur la mission. Il rangea la lettre dans une poche intérieur de son gilet afin de la garder bien précieusement. Il ouvrit les narines bien grand et pu sentir que l’odeur du parfum pouvait l’atteindre même depuis la poche. Cela le motiverait. Car s’il capturait ce voleur il pourrait soulager une fois de plus cette femme en détresse car son chat pouvait toujours être en danger.
« Ah oui… Allons le rencontrer alors. »
Chi en avait même oublié cet étranger. Il n’avait pas envie de l’interroger, persuadé que cela ne servirait à rien. Il avait en plus déjà sa petite idée pour attraper assez facilement le voleur. Mais il ferait part de son plan à Ryu plus tard. Il fallait suivre les ordres après tout.
« Allons-y ! » Dit-il tout enthousiaste à son coéquipier dans l’objectif d’en finir au plus vite pour qu’il puisse rencontrer sa dulcinée.
Lorsqu’ils arrivèrent sur le lieu de rendez-vous Chi n’eut aucun mal à discerner celui qui les attendait. Sa tenue était si exotique que cela ne faisait aucun doute.
« Attends… C’est lui ? Il est à deux doigts de canner ! »

Le chat Lamé [Mission C] C8ff
Timott-Ey, propriétaire du chat Lamé et victime du voleur


Il semblait effectivement âgé et il possédait une sorte d’objet en bois pour l’aider à marcher, ça s’appelait une canne, justement. Mais si Chi pensait que les vieux croutons avaient une audition défaillante ce n’était pas le cas de ce vieillard-là. Il se leva furieux et tapa de sa canne sur le crâne du soldat.

Le chat Lamé [Mission C] Ss4u

« Tu vas voir si je suis si proche que ça de la tombe jeune insolent ! »
Il était vif, pour un vieux crouton.
« Aie aie aie. »
Chi se massait déjà le crâne là où la canne en bois avait frappé d’un coup sec. Sans se soucier de sa douleur l’ermite reprit.
« Vous êtes qui, au juste ? »
L’Akimichi était trop occupé à chercher une bosse dans sa masse de cheveux conséquente alors il laissa à Ryuonsuke le soin de répondre.
« Oh… Je vois. Vous devriez un peu mieux vous comporter avec vos clients. C’est moi qui paie après tout ! »
Il lança un regard accusateur à Chi, ce message lui était évidemment directement dédié. Puis finalement l’homme se redressa, autant que ce que son dos lui permettait encore, et devint tout à coup plus amical.
« Je suis Ey, Timott-Ey. Mais vous pouvez m’appeler Ey. J’ai grand besoin de vous … Mon chat… Mon très cher Lamé… Je dois le retrouver. »
Une grande tristesse se dessina sur son visage. On pouvait comprendre que c’était plus qu’un animal de compagnie pour lui.
« Oh… Attendez. J’avais fait tirer un portrait de lui. »

Le chat Lamé [Mission C] Q7rf

Il plongea sa main dans sa veste bizarre puis tendit la feuille au duo de soldats.

Le chat Lamé [Mission C] Ienh

Mais il est horrible !!! Chi fit deux gros yeux mais ne dit rien, sachant qu’une remarque encore déplacée et il pourrait tout faire foirer. Décevoir Ryu voudrait aussi dire peut-être ne jamais pouvoir rencontrer sa destinée, sa dulcinée, sa moitié. Il devait alors être irréprochable.
« Il est magnifique, monsieur ! »
Ça sonnait faux. Si faux que même Chi fût gêné par la remarque. Il devait se reprendre, et vite.
« Monsieur, racontez-nous ce qu’il s’est passé au moment de sa disparition s’il vous plaît. »
Voilà enfin quelque chose d’intelligent, l’enquête allait enfin pouvoir commencer.

Résumé du tour:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Hoshino Ryunosuke
Hoshino Ryunosuke

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Mer 27 Avr 2022 - 17:26

Faire simple. Ca pourrait être une bonne solution après tout. Mais pour attraper leur homme, il leur fallait des indications. La tête perdue dans leur mission, il ne remarqua absolument pas l'attitude de Chi fasse à la lettre, et à dire vrai, il s'en fichait éperdument. C'est la raison pour laquelle il invita son collègue à retrouver leur commanditaire. Peu conventionnel, le vieil homme attire l'oeil de Ryunosuke, surtout lorsqu'il vient à réprimander Chi de ses paroles.

Une profonde inspiration silencieuse, et l'homme aux cheveux longs s'incline, assez largement, pour saluer le vieillard et marquer son respect. Pour autant, il n'avait pas apprécier que ce dernier frappe le crâne de son camarade. « Pardonnez ce manque de délicatesse, Monsieur. Nous sommes les soldats dépêchés de l'Empire pour sauver votre chat. Voici mon collègue, Akimichi Chi, et moi-même, Hoshino Ryunosuke. » Une nouvelle fois il inclinera son visage.

Ryuno pourrait se montrer sensible à la peine de l'homme, mais il n'en est rien. Tout ce qu'il désire sont les informations. Le ressentit ne changera en rien sa façon de traiter prioritairement cette mission et de la mener à bien, aussi novice soit-il côté officiel. L'Hoshino regarde attentivement le portrait du chat. Il doit avouer trouver ce dernier répugnant, mais l'amour est propre à chacun. Toutefois il note le détail de ses rides et souffle discrètement, comme un rire retenu, à la remarque toute sauf naturelle de Chi sur la « beauté » de Lamé. « Je vous en prie, allons nous asseoir et laissez-nous vous offrir une boisson. »

Timott-Ey sembla approuver l'idée et lorsqu'ils furent tous les trois assit, soupira tristement avant de prendre la parole. « Nous étions en promenade après une dur journée de labeur. Comprenez... il a besoin de se dégourdir les pattes et le voir si heureux me rempli de joie. J'ai... besoin de lui. Je ne peux pas survivre sans lui vous comprenez... ! » Ryuno semble s'impatienter. Ils n'apprenaient rien pour l'instant. Et si son regard reste impassible, ses mains jointes depuis le début montrent très légèrement des signes d'agacement par la pression de ses doigts. « Monsieur Ey, s'il vous plaît, venez-en aux faits. » Le vieil homme renifle, les yeux brillants, tire un mouchoir de sa veste et souffle bruyamment dedans avant de reprendre en tapotant sa canne sur le sol. « On était dans les rues, en fin de journée, une rue pleine d'étals différents dont les odeurs émoustillèrent nos narines à tous les deux. On a décidé de s'y rendre et puis... ce saligaud ! Ce saligaud me l'a enlevé ! Une espèce de chose qui bougeait toute seule est venu enrubanner mon pauvre et tendre Lamé pour me l'enlever. Là ! Sous mes yeux. Le temps que je tente d'ameuter la population de venir à mon aide et l'homme n'était déjà plus qu'un souvenir. » Il s'essuie le dessous de l'oeil. Ryunosuke desserre ses mains et demande alors : « Pourriez-vous nous indiquer de quelle rue il s'agit et à quelle heure vous y étiez ? » Timott-Ey inclina positivement sa tête et expliqua de quelle rue commerçante il s'agissait et qu'il devait être aux alentours de 17 ou 18 heures quand ils ont fait leur balade.

Leurs boissons arrivent entre temps et le vieil homme reprit après une gorgée « Oh ! Je me souviens aussi pourquoi on s'était arrêté. L'odeur des brochettes de l'étal ambulant du marchand nous a donné envie. J'allais, après notre arrêt sur un autre stand, pour en acheter à mon doux Lamé et moi... il n'aura même pas pu en profiter. » Il viendra une nouvelle fois se moucher. Ryunosuke se penchera alors vers Chi pour parler à voix basse : « Je crois qu'on ne tirera pas grand chose de plus de lui, à moins que tu ais d'autres détails à lui demander, on devrait commencer nos investigations sur le terrain et demander s'il y a eu d'autres cas. »

Résumé:

_________________
*~. ♫ ♪ Thème - Background music ♪ ♫ .~*

Le chat Lamé [Mission C] Oyba
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13111-hoshino-ryunosuke-pour-la-paix-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13161-hoshino-ryunosuke-files#116195
Akimichi Chi
Akimichi Chi

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Lun 2 Mai 2022 - 15:32
Ils avaient beau parler l’Akimichi n’entendait la conversation qu’à moitié, tel un écho. Car tout ce qui retenait son attention était son cœur qui battait la chamade. Il l’entendait dans sa tête que des « boom boom boom ». Au diable les chats ! Il avait trouvé sa moitié, il se demandait à cet instant comment pouvait être sa voix. Il leva les yeux au ciel et s’installa dans son siège comme s’il était assis sur un nuage. Il imagina déjà une voix douce, suave et mielleuse, quelque chose qui vous enveloppez comme le goût des pâtisseries chaudes du matin.

Puis Ryunosuke l’interrompit dans ses pensées, le ramenant ainsi à la réalité. Sur le terrain ? Non, il n’avait qu’une envie, filler vite chez cette femme pour rencontrer l’amour de sa vie. Enfin, il avait attendu trente-six ans mais il ne voulait plus attendre une seconde de plus. Il se mit à réfléchir en prenant son menton boudiné entre trois doigts boursouflés.

D’un côté plus vite il finissait la mission plus vite il pourrait prendre congé pour aller voir cette femme dont l’odeur emplissait encore ses narines. Si jamais il partait en pleine mission il serait considéré comme déserteur et il n’aurait pas longtemps pour profiter de sa future compagne d’ici qu’il se fasse arrêter. Mais il était si impatient qu’il réfléchit à un plan pour faire d’une pierre deux coups.
« Oh ! On pourrait aller chez ta voisine ! La mission dit d’interroger d’autres victimes… »
Il réalisa son ânerie qu’une fois cette dernière sortie de sa bouche. Le chat de la jeune femme avait bien été visé mais elle ne constituait en rien un témoin vu que c’était le binôme de soldat qui s’était retrouvé sur les lieux. Mais le cerveau plus vif que son cholestérol l’Akimichi pensa à une alternative.
« Ah euh… Non. Mais on pourrait… »
L’Akimichi, même l’un des plus naïf pour son âge, perçu que le regard de leur client était trop insistant et se souvint alors qu’en général il était plutôt déconseillé de parler des plans d’une mission devant les civils. Il n’était pas si bête, après tout. Il se rapprocha de son coéquipier, comme lui l’instant d’avant, afin de lui chuchoter ce que seul lui pourrait désormais entendre.
« On pourrait demander à ta voisine de nous prêter son chat pour faire un appât. »
Il fallait convaincre, ce n’était pas suffisant. Il fallait que Chi donne assez d’argument pour faire croire que toutes ses intentions étaient dirigées vers la mission et aucun autre but. C’était vrai dans un sens car s’il venait à capturer ce voleur il serait doublement un héros pour la jeune femme. Voilà, il pouvait faire les deux : réaliser la mission et conquérir la demoiselle qui lui était destinée.
« On pourrait perdre notre temps sur le terrain et ne rien trouver. Alors que si on y va avec un chat cela pourrait faire venir le voleur. On aura plus qu’à le choper alors qu’il essayera de commettre son larcin. »
Puis lui vint une idée de génie. Il s’étonna lui-même si bien qu’un grand sourire béat s’afficha sur son visage de pourceau.
« Ou mieux !! On pourrait le laisser capturer le chat et le suivre pour trouver où il cache les autres. On pourrait alors le choper lui et ses complices tout en sauvant tous les chats par la même occasion. »
Comment pourrait-il refuser un tel plan ? Tout était parfait ! Chi rencontrerait la voisine de Ryunosuke. Il pourrait capturer le ou les voleurs tout en sauvant tous les chats. Il pourrait ensuite annoncer à sa dulcinée qu’il avait mise hors d’état de nuire les crapules. Ainsi elle pourrait se balader librement avec son chat et pourquoi pas même avec Chi !

Chi se décala de Ryu après avoir annoncé son plan et s’installa bien confortablement dans son siège avant d’annoncer :
« Ahhhh. Ça va être du gâteau cette mission ! »
Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Hoshino Ryunosuke
Hoshino Ryunosuke

Le chat Lamé [Mission C] Empty
Jeu 5 Mai 2022 - 10:26

Son intention transmise à son collègue, ce dernier semble avoir une autre idée en tête. Jamais Ryunosuke n'aurait pu s'imaginer une seconde ce qui pouvait bien occuper l'esprit de Chi. Même lorsque ce dernier mentionna l'idée d'aller rendre visite à sa voisine, comme victime des faits. Pour autant, bien que la situation, tant le manque d'informations fournies par Timott-Ey que l'attitude de l'Akimichi, commençait à mettre sa patience à rude épreuve, il semblait calme. Preuve en est, il ramena ses mains contre ses cuisses sous la table pour froisser son kimono et ne rien laisser paraître.

Il écoutait avec grande attention les mots de son collègue, tout en soutenant le regard de leur mandataire comme pour s'excuser une nouvelle fois de l'attitude de l'autre soldat. L'idée n'était pas mauvaise en soit, mais elle fit mordre un peu les lèvres de l'Hoshino. C'était complètement fou, et pas dit que Yuko accepte de mettre son précieux chat en danger non plus. Et sur les derniers mots, il eu l'envie de gifler son camarade. Mais il revint juste poser ses mains contre la table. « Je suis aussi très confiant quant à sa réalisation. Excusez-nous monsieur Ey, nous devons y aller pour retrouver au plus tôt votre Lamé. » Il incline sa tête, pose l'argent sur la table pour leurs consommations et fait signe à Chi de le suivre rapidement dehors.

« C'est insensé ! » Commence-t-il en le regardant. « Je sais qu'elle te tient en haute estime, mais de là à mettre son chat en danger j'ai un doute. Je ne suis pas contre lui proposer ton plan néanmoins. » Il vint passer une main sur son visage et souffler un peu malgré lui. Ryunosuke n'aimait pas se trouver dans ce genre de situation. Même si ça leur serait d'une grande aide... c'était bien trop risqué à son goût. « Allons lui demander. » Cède-t-il sans que Chi n'ait le besoin d'insister.

C'est d'un bon pas, tout en prenant garde à ne pas fatiguer son collègue, qu'il prend la route de son quartier pour rejoindre la maison de Yuko. Une toute petite terrasse où des dizaines de pots de fleurs se présentaient à tous. Ses rebords de fenêtres aussi en étaient couverts. Une petite clochette trônait à côté de la porte d'entrée pour se signaler.
Lorsqu'elle fut entendue de la propriétaire, cette dernière sortie vivement, un tablier la couvrant, de la farine sur les joues – elle avait du s'essuyer en court de route avec ses mains couvertes – et sur ses vêtements. « Bonjour ! » Ses yeux brillaient naturellement. Elle était heureuse dans sa vie, et voir un visage connu la rassura. Mais l'homme aux côtés de Ryu, accapara son attention. « Mais... Mais... » et vivement la demoiselle piqua un fard. « Tu aurais pu dire que vous passeriez je me serais habillé pour l'occasion ! » Elle semblait gênée et pourtant heureuse. Heureuse de rencontrer son héros en chair et en os.

Le chat Lamé [Mission C] Gw49

« Mais entrez. Ne restez pas sur le pas de la porte. Je dois juste finir mon gâteau alors... euh... he bien... soit vous m'attendez dans le salon soit vous venez papoter dans la cuisine. J'imagine que si vous êtes là ce n'est pas simplement par courtoisie. Même si... j'adorerais ! » Elle lâcha un petit rire malgré elle et les fit entrer. C'était sobre, pas très grand mais accueillant. Des fleurs, il y en avait sur un peu tous ses meubles, en décorations, un petit étage où trônait probablement la chambre et une autre pièce. Les murs étaient crèmes, les fauteuils et canapés couvert de plaid blanc. Une fois la porte de la maison fermée et les hommes à l'intérieur, c'est le chat qui montra son museau pour se faire papouiller. « Je vous offre quelque chose à manger ou à boire ? » Demande-t-elle du fond de sa cuisine sans savoir où ils se trouveraient actuellement. Dans l'entrée de la maison, il y avait une peinture avec deux adultes et une petite fille blonde. Les parents de Yuko et elle-même.

« Je te laisse lui présenter ton plan. » Adresse Ryunosuke à Chi après qu'il ait proposé de la rejoindre à la cuisine d'un mouvement de main.

Résumé:

_________________
*~. ♫ ♪ Thème - Background music ♪ ♫ .~*

Le chat Lamé [Mission C] Oyba
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13111-hoshino-ryunosuke-pour-la-paix-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13161-hoshino-ryunosuke-files#116195

Le chat Lamé [Mission C]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission libre D] Le chat chapardeur
» (Mission libre rang D) À la recherche du chat perdu [Ayanokoji]
» la Lame, le Poing, le Tentacule et le Scalpel [Mission A]
» C'est la voisine qui a perdu son chat ♪ - ft. Chi
» [ Mission /B/Officiel/Kiri] La Lave et La Lame : pv Akimoto

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: